Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Histoires d'un padawan gringalet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 368
Âge du perso : 18 ans
Race : Humain
Binôme : Ancien padawan de Lyrae O'Sil
Apprenti de Lloyd Hope

Feuille de personnage
Activité actuelle: Déserteur de l'Ordre Jedi
HP:
55/68  (55/68)
PF:
18/82  (18/82)

MessageSujet: Histoires d'un padawan gringalet    Jeu 18 Fév 2016 - 16:05



Kolin Valkizath - Padawan - 17 ans - Originaire de Corsucant

Présentation - Fiche technique


3485 av. BY : Chapitre I - Tu seras padawan mon fils


« Je te trouve sympa et au fond, suis sûr que tu t'en fiches pas, la preuve, t'as fait ma punition. Ça veut dire que t'as un sens de l'horreur ça... Euh honneur j'voulais dire »
Samaël Akiam


Nouvel Padawan, Kolin Valkizath est parachuté des bas-fonds répugnants de Corsucant jusqu’au sacro-saint Temple Jedi. L’adaptation est difficile pour le garçon. Kolin ne ressemble en rien à un padawan conventionnel. L’humain est farouche, agressif, violent et brille bien plus par les punitions qu’il reçoit que par sa grande maîtrise des arts Jedis.

« Peu importe ce qui se passera chez les Jedis ou dans l’armée, peu importe les changements, les succès et les défaites n’oublie pas que nous serons toujours et à jamais des Miraculeux. »
Joris Valkizath (PNJ)


Le garçon des souterrains est un écorché, trop sale pour cet univers trop propre, trop animal pour enlacer les doctrines de l’Ordre. Pourtant, Kolin se combat et donne le meilleur de lui-même pour se corriger malgré les obstacles, le terrible manque de son ancienne vie et l’absence de ses frères. Des rencontres aussi surprenantes qu’inattendues contribuent à le guider vers la bonne direction et à apaiser ses tourments.

« T’es là depuis longtemps, toi ? Tu m’dis rien. »
Lyrae O’sil


Envoyés sur Félucia pour ce qui devait être initialement un simple cours, Kolin et Kanien se retrouvent témoins d’une catastrophe humanitaire mettant en péril la planète toute entière. Tandis que l’Empire évacue ses forces, les deux padawans se font attaquer par un redoutable Sith. Au terme d’un combat sans merci, ils triomphent grâce à un travail d’équipe remarquablement bien exécuté. Cette épreuve tourne une nouvelle page pour Kolin qui découvre pour la première fois la vraie définition du mot confiance. Malgré cette victoire, une menace bien plus grand plane sur le jeune garçon et sur la planète toute entière


« Kolin ! Avec moi ! » - Kanien Artzen




Dernière édition par Kolin Valkizath le Ven 2 Mar 2018 - 19:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 368
Âge du perso : 18 ans
Race : Humain
Binôme : Ancien padawan de Lyrae O'Sil
Apprenti de Lloyd Hope

Feuille de personnage
Activité actuelle: Déserteur de l'Ordre Jedi
HP:
55/68  (55/68)
PF:
18/82  (18/82)

MessageSujet: Re: Histoires d'un padawan gringalet    Sam 17 Sep 2016 - 9:40

3484 av. BY : Chapitre II - Le Maître et l'élève


À la suite des événements de Félucia, Kolin est mortellement blessé. Rapatrié en urgence dans le bunker il ne doit la vie qu’à l’intervention de ses condisciples Jedis et en particulier de Dalla Tellura. Ce sauvetage express lui montre qu’équipe et solidarité ne sont pas que des vains mots chez les utilisateurs de la Force.

« Kolin !»
Dalla Tellura


De retour au Temple, les leçons du passé ne semblent avoir un effet que très limité sur le padawan. Si celui-ci est toujours animé par un feu sacré le poussant dans la voie du Jedi, son comportement n’est pas tout à fait en ligne avec les attendus des Jedis. Rebelle et querelleur, Kolin se taille la réputation d’un petit caïd voir d’une vraie racaille dans les couloirs du Temple, supportant de moins en moins les mièvreries adolescentes de ses congénères.

« Tu cours ou tu roules, j’m’en fous comme de ma première bure mais tu fais cqu’e je te dis ! compris l’gros !»
Kolin Valkizath


Ni un entrainement avec les Force spéciales sur Corsucant ni les cours par les plus grands Maîtres de leur génération ne parviennent à tarir l’énergie et le mauvais caractère du padawan toujours plus prompt à parler fort qu’à faire profil bas et à écouter les conseils de ses ainés. Son niveau est en hausse, il le sait, il sait aussi que la témérité est sa meilleure arme face à sa différence. Seuls quelques condisciples bien identifiés trouvent grâce à ses yeux dont son fidèle ami des premiers jours Samaël.

« Tout à fait, padawan Valkizath. Découpage de membres au sabre-laser, ça s’abrège très mal, alors qu’art jedi »
Alyria Von


La remise des médailles au Sénat Galactique est pour le garçon l’occasion de découvrir les arcanes de la politique galactique. Loin de susciter en lui quelconque intérêt pour le monde feutré du Sénat, il voit au contraire en ces Sénateurs des nuisibles plus obnubilés par leurs positions que par le sort des plus faibles. Cette rencontre éveille en lui l’idée d’une République unifiée et vassale des Jedis. En plein doute sur son engagement et sur sa prétendue bravoure, il trouve le salut et les réponses dans la sagesse de Joclad.

« Qui sommes-nous réellement, Kolin ? Sommes-nous des tyrans ? Devons-nous imposer aux autres nos visions et nos volontés et détruire ainsi ce qui constitue leurs originalités et leurs personnalités ? Je ne le pense pas »
Joclad Draayi


Une rencontre marque un tournant dans la vie du padawan. Son jumelage avec le Chevalier qui deviendra son Maître. Lyrae O’sil. Coruscanti comme lui, celui-ci ne peut tolérer l’indifférence et la froideur des vieux Maîtres envers Kolin. Purement désintéressé, il sauve la mise du padawan qui s’était mis en tête de voler un chasseur dans l'un des hangars du Temple. Des événements surprenant intégrant une partie du Conseil et une Ambassadrice belle comme un soleil conduisent l’improbable duo à faire équipe pour sauver leur peau.

« c’est moi ton maître maintenant, alors tu peux me tutoyer si tu veux.»
Lyrae O'Sil


Entre défiance et attachement, Kolin voit en son nouveau Maître un vrai leader, pétri de qualités, seul être capable de lui faire comprendre que les talents se conjuguent au pluriel. Chevalier capable de voir en lui autre chose qu’un gamin des rues irrécupérable. Une promesse du crachat scelle cette alliance incongrue, Kolin confie sa vie et sa fidélité toute entière à son nouveau Maître qui n’en demandait certainement pas tant.

Le manque de son ancienne vie le tiraille toujours, perdu dans sa double identité d’ancien habitant des bas-fonds et son appartenance au Temple. Il profite d’une visite sur Coruscant pour à nouveau braver les interdits en retournant accompagné de ses plus proches compagnons dans la Cour des Miraculeux pour une aventure dont les lignes doivent encore être écrites.


Dernière édition par Kolin Valkizath le Ven 2 Mar 2018 - 19:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 368
Âge du perso : 18 ans
Race : Humain
Binôme : Ancien padawan de Lyrae O'Sil
Apprenti de Lloyd Hope

Feuille de personnage
Activité actuelle: Déserteur de l'Ordre Jedi
HP:
55/68  (55/68)
PF:
18/82  (18/82)

MessageSujet: Re: Histoires d'un padawan gringalet    Dim 2 Juil 2017 - 20:53

3483 av. BY : Chapitre III - Grandeur et décadence


« Kolin ! T'aurais pu me péter les dents ! Ça va pas ?! Si t'es pas capable de te contrôler, je vais le dire au professeur ! »
Thuramène (PNJ)


Padawan depuis trois ans, Kolin progresse et avance sur le chemin tortueux du Jedi. S’il ne brille pas par ses prouesses académiques, l'adolescent originaire de Coruscant se forge une réputation de dur à cuire et de véritable racaille parmi ses condisciples padawans mettant en pratique l’adage bien connu des habitants des bas-fonds « tout se prend, rien ne se donne ». Que ce soit à l'entraînement contre l'escouade Typhon ou lors des sorties sur le terrain, Kolin ne passe jamais inaperçu et bien souvent dans le mauvais sens du terme.

« Alors tu sais où tu peux te la carrer ta pause... Viens si t'es un homme, on remet ça... »
Korgan Kessel


Sous la houlette de son Maître Lyrae O'Sil, seul Jedi assez fou pour le considérer autrement que comme une quantité négligeable, Kolin progresse. Peu à peu, mais encore et encore. Porté par le désir de devenir comme son mentor, mû par la soif inextinguible de devenir un grand Jedi et de rendre la galaxie meilleure qu'elle ne l'est. Ceux qui s'aventurent à dompter le mauvais caractère du garçon savent que derrière la crinière sauvage du sale gosse indomptable se cache un cœur blessé et un sens du sacrifice aigu. Il n’est pas le meilleur, ni lui, ni son Maître mais, à eux deux, ils peuvent renverser la galaxie.

« Tu as accompli une immense prouesse, Ko. C'est grâce à toi que ces gens ont pu être sauvé dans ce bunker... tu as mis ta vie en danger pour nous tous, et c'est très beau. Et tu méritais amplement cette médaille, j'en suis sûre. Tu as fait de ton mieux, et tu es un héros !»
Milésya Kira



Une rencontre bouleversante renverse bon nombre de convictions : Mylésya Kira, fille de la Chancelière Suprême, princesse d'Onderon. L'enfant fragile ouvre son cœur à celui du padawan à l'occasion d'une rencontre impromptue au palais royal. Premiers émois, sourires gênés, cœur battant la mesure, Cette entrevue inattendue fend les barrières de Kolin qui montre un visage bien inhabituel. Sa maladresse et son franc parlé parviennent à toucher la jeune fille. Bien que la réciproque soit vraie, Milésya fait encore plus. Utilisant les privilèges de son rang elle fait mettre à l'abri la famille de Kolin sur Iziz et en faisant soigner son petit frère Arn, gravement malade. Kolin a envers elle une dette éternelle et lui jure de devenir le plus grand des Jedi pour que jamais plus, personne ne puisse lui faire du mal.

« Kolin, je t'ai promis que je ne t'oublierai pas.»
Milésya Kira


Si les nuages semblent peu à peu se dissiper sur les cieux ombrageux du Coruscanti, la République elle se pare de noir et affiche fièrement son armure pour la guerre annoncée par la Chancelière. Envoyé en mission aux côtés de son Maître sur Nar'Shaada pour escorter la Sénatrice Anthana, Kolin manque de prudence et attaque de front deux redoutables mercenaires. Sauvé in extremis par Lyrae, les deux Jedis l'emportent de peu au prix de plusieurs blessures.

« Tu vois, mon joli, jusqu’à présent, la différence entre toi et moi, entre vous et nous, c’était qu’au fond, vous pouviez toujours nous prendre de haut avec vos jolies histoires de valeurs et compagnie. Limite, pourquoi pas. J’aurais pas vraiment pu le nier. On est des crapules, et on a jamais dit le contraire. Mais toi qui te crois si différent. Si loin de l’image qu’on te renvoie … Finalement, t’es pas comme nous. T’es pire. »
Darel Poldran


Cette victoire est amère, ébranle les fondements et les valeurs de Kolin aussi profondément que sa chair en est meurtrie. Pour qui se bat t-il ? Quels sont vraiment ses idéaux ? Mérite-t-il le dévouement sans faille de son Maître ? Dévoré par la haine, la colère et la haine, Kolin ne sait que trop bien que ses actions auront des conséquences dont il ne sait pas encore mesurer la teneur. Si la victoire avait un goût de grandeur, sa décadence n’en est que plus cruelle. Il en est profondément bouleversé.

Le cauchemar de Nar'Shaada ne prend pas fin puisque accompagnés par Lana Anthana et un drôle de mercenaire du nom de Reed, ils font face à Borenga le Seigneur de guerre en personne. Le Hutt bien décidé à les rayer de la surface du système déclenche un combat d’une brutalité infinie.

« BATIMENT OU NOUS ÊTRE = BADABOUM DANS QUINZE PUTAIN DE MINUTES »
Reed Caoren


Une fois de plus, Kolin ne se montre pas à la hauteur du défi, se met en danger lui et tout le groupe. Lyrae, Reed et Lana volent plusieurs fois à son secours lui sauvant la vie. Chien lâché dans un jeu de quilles, il se rend responsable de l’échec cuisant de la mission, en effet, Borenga fuit. Incapable de reconnaître ses torts et bouffi d’orgueil, il s’en prend à son Maître, lui tournant le dos. Balayant d’un geste de la main deux ans d’amitiés et de sacrifices au prix de paroles acerbes.
« J’ai jamais dit que ce s’rait facile, Ko’.»
Lyrae O’Sil




Dernière édition par Kolin Valkizath le Sam 3 Mar 2018 - 2:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 368
Âge du perso : 18 ans
Race : Humain
Binôme : Ancien padawan de Lyrae O'Sil
Apprenti de Lloyd Hope

Feuille de personnage
Activité actuelle: Déserteur de l'Ordre Jedi
HP:
55/68  (55/68)
PF:
18/82  (18/82)

MessageSujet: Re: Histoires d'un padawan gringalet    Dim 2 Juil 2017 - 21:11

3483 av. BY : La puberté contre attaque - évolution physique de Kolin Valkizath


Bien nourri au Temple et bénéficiant depuis plusieurs années d'une vie sensiblement plus confortable, Kolin s'est transformé aidé par les affres de la puberté.

L'adolescent à grandi, à grossi et s'est musclé affichant à présent des pectoraux tout à fait respectables entretenus à grands renforts d'exercices physiques quotidiens. Le retard de sa courbe de croissance s'est enfin résorbé et Kolin est désormais un adolescent dans la force de l'âge à l’appétit dévorant et à la voix rocailleuse.

Certaines autres habitudes tenaces ont disparu. Le brossage de dents et la douche quotidienne sont devenus de bonnes habitudes et l'air négligé qu'il arborait fièrement n'est plus. Au contraire, Kolin se plait désormais à être coquet et s'occupe bien plus de son apparence physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 368
Âge du perso : 18 ans
Race : Humain
Binôme : Ancien padawan de Lyrae O'Sil
Apprenti de Lloyd Hope

Feuille de personnage
Activité actuelle: Déserteur de l'Ordre Jedi
HP:
55/68  (55/68)
PF:
18/82  (18/82)

MessageSujet: Re: Histoires d'un padawan gringalet    Ven 2 Mar 2018 - 19:38

3482 av. BY Chapitre IV : Dans l’ombre de la Force


La guerre est déclarée et personne ne pourra échapper au brasier qu’elle laisse dans son sillage. Kolin en fait les frais lorsque l’Empire attaque Lorrd sur tous les fronts. Le padawan est envoyé en mission aux côtés de Maître Tore Ae dans les souterrains de la planète gelée pour évacuer les habitants retranchés alors que l’armée impériale pilonne la ville et tenter de percer les abris souterrains où sont réfugiés les civils transis de peur. L’évacuation débute dans la panique. Kolin prend sous son aile un garçonnet prénommé Orian et se retrouve isolé avec lui en libérant Yulpi Bepads. Le Gungan se révèle plus tard comme un Sith infiltré pour transmettre des renseignements à sa hiérarchie. Kolin ne se rend compte que trop tard de la supercherie. C’est sous les tremblements des tunnels dus aux bombardements qu’il tente de retenir Yulpi en perdant légèrement son calme.

« Non mais tu ne vas pas bien ! Tu manques me faire trébucher, maintenant tu me menaces avec ton sabre, tout ça alors que j'ai un enfant sur les épaules ! J'en ai vu, des nazous, mais t'es dans le top niveau ! »
Yulpi Bepads

La mission se poursuit à l’extérieur des souterrains alors que seule une petite majorité de citadins ont pu évacuer les souterrains à présent remplis de gaz et investis par l’Empire. Le spectacle est apocalyptique : des centaines d’hommes femmes et enfants engourdis de froid par l’hiver attendent des navettes d’évacuation qui ne viendront jamais, l’Empire ayant pris le contrôle total de l’orbite de Lorrd. Condamnés à la mort par le froid ou les gaz leur seul salut repose sur le vaillant petit padawan lui-même hébété par l’ampleur du désastre.

Un combat s’engage contre Lloyd Hope, un apprenti aguerri sombre arts du Côté Obscur. Le duel désespéré et inégal tourne rapidement en faveur du Sith en dépit de la résistance farouche du padawan qui plonge de tout son cœur dans la bataille et tente même de convaincre le Hapan de s’allier à lui.

« Très bien. Alors danse, maintenant, Kolin Valkizath de Coruscant ! »
Lloyd Hope

Kolin finit par céder sous les assauts répétés et les pouvoirs noirs de son terrible adversaire. Lloyd a raison de lui et lui fait rendre les armes en le blessant mortellement au torse. Cet échec est terrible car il sonne le glas des vies entres les mains du Jedi et l’échec monumental de la mission.

« Tu es sur Korriban depuis six jours. Il s’est passé que l’Empire détient Lorrd, maintenant, et Gravlex Med aussi. On gagne la guerre. »
Lloyd Hope

Sa défaite se conjugue au pluriel. La République est en déroute, vaincue sur tous les théâtres d’opération alors que l’Empire semble être à son apogée. Capturé et emmené à demi-mort sur Korriban pour être livré au Seigneur Ladium Kolin est maintenu retenue en otage dans l’Académie Sith. Convaincu d’être exécuté il comprend rapidement que Lloyd et son Maître nourrissent d’autres plans à son égard. Des plans qu’il ne peut accepter.

« Écoute, l’Empire recrute. Alors je sais ce que tu vas me dire : t’es un Jedi, un mec bien, tout ça. Mais là maintenant, on s’en tape, il s’agit de survivre.»
Lloyd Hope

Débute alors une longue période de captivité. Les mois s’écoulent lentement, très lentement sur le système désertique. Sans contact avec le monde extérieur, privé de soins, sous-alimenté, Kolin est rongé par la solitude, puis par le doute. L’idée de rejoindre l’Empire lui est intolérable pourtant, seule cette porte de sortie semble-être à sa disposition. Rongé par la culpabilité des victimes de Lorrd et esseulé, le garçon tourne en rond dans sa cellule pareil à un animal en cage aussi dévasté physiquement que mentalement.

« Le seigneur Ladium m’a envoyé m’assurer que tu étais toujours en vie et que tu allais le rester, aussi longtemps que cela serait sa volonté »
Asherat Shahrizai

Dans son malheur, Kolin fait connaissance d’un apprenti Sith venu lui rendre visite lors d’une de ses trop rares promenades. Affable et sympathique les deux hommes échangent sur leurs conditions. Un lien fragile et ténu se tend entre les deux acteurs de cette étrange scène. Syn profite de la faiblesse de Kolin qui lui ouvre tout entier son cœur rempli de doutes et se prend à apprécier les réflexions de cet étrange Sith.

« Il est encore trop tôt, je le sais, mais plutôt que de placer votre confiance dans de gentils incapables, placez la en moi. »
Syn Kieffer

Au fil de la discussion Kolin craque face au spectacle que lui offre Syn. Face à ce miroir vivant de sa propre existence, il comprend peu à peu qu’une nouvelle fois il a été abandonné. Où sont les Jedis ? Où est son Maître ? La captivité, la force de persuasion de Syn tout autant que la confiance qu’il peut inspirer à Kolin font tomber ses barrières, il se laisse aller à colère, à la haine : les meilleurs catalyseurs du Sith qu’il est en train de devenir bien malgré lui.

« Tu sais ce que c’est toi, de tout donner, tout le temps pour les autres et de n’avoir en retour que du mépris. Que des coups des ceux qui devraient t’aimer. De partager ta piaule avec des padawans qui te méprissent alors que tu voudrais tellement être comme eux. D’avoir des amis en sachant que tu leur seras toujours inférieur ? D’avoir un Maître qui te laisse croupir sur Korriban ? De prendre tous les coups, tout le temps pour les Jedis ? De voir ceux que tu devais protéger mourir ? Tout ça pour finir en taule, tout seul. D’avoir tout le monde, tout le temps qui t’abandonne, ton frère, ton Maître, les Jedis ? Tu le sais ? Tu le sais ? Je veux plus qu’on m’abandonne, j’en peux plus ! »
Kolin Valkizath

Ce doute, dans lequel Syn s’enfonce de plus en plus devient béant. Tiraillé entre s’abandonner au baiser du côté obscur et garder le feu sacré de la lumière qui l’anime, Kolin ne sait plus où va sa loyauté. Ami ou ennemi ? Allié ou adversaire, à l’ombre des barreaux la main tendue par Syn et par l’Empire devient tentante, trop tentante alors qu’à l’horizon aucun autre futur ne se dessine.

« C'est en acceptant que l'on est humain que l'on devient plus fort. La peur, la colère, l'amour aussi... ce sont tous des sentiments très humains. Vouloir y renoncer est une aberration. L'ordre Jedi, en voulant imposer une telle inhumanité à tous ses membres, incarne la seule vraie tyrannie, le seul vrai obscurantisme. Renonce à ces principes monstrueux, et tes faiblesses pourront devenir des forces. »
Syn Kieffer

Au bout de presque un an d’incarcération, abandonné par tous, l’avenir devra s’écrire et décidera du sort que la Force réservera à Kolin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 368
Âge du perso : 18 ans
Race : Humain
Binôme : Ancien padawan de Lyrae O'Sil
Apprenti de Lloyd Hope

Feuille de personnage
Activité actuelle: Déserteur de l'Ordre Jedi
HP:
55/68  (55/68)
PF:
18/82  (18/82)

MessageSujet: Re: Histoires d'un padawan gringalet    Mar 6 Nov 2018 - 17:18

3481 av. BY Chapitre V : La nuit de la Force


Prisonnier depuis presque un an sur Korriban, Kolin jouit à présent d’une certaine liberté octroyée par Lloyd Hope dans le but de lui faire rejoindre les rangs impériaux. La lassitude, la solitude et l’isolent ébranlent les convictions de Kolin, toujours personne pour le libérer ou pour panser ses blessures à mesure que sa rancœur et sa haine remplissent son cœur pur du poison du côté obscur de la Force.

« Nous avons prouvé à nos opposants que l'Empire était toujours une force redoutable qu'il fallait craindre. Comme preuve, nous avons récupéré ce gamin lors de nos dernières conquêtes. Gamin, dis-nous ton nom et ce que tu es ? »
Darth Odium

Présenté comme un trophée lors du discours triomphal de Darth Odium, l’esprit de Kolin est pénétré par le puissant Darth Noctis malgré l’aide qu’il lui est apporté par la sensuelle Yana Silvasi. Son esprit ouvert à pleine page permet Noctis de planter encore un peu plus profondément les graines du côté obscur dans l’esprit tourmenté de Kolin. Bien et mal se mélangent, Syn avait eu raison dès le début.

« Patience, jeune Padawan. Si la Force vous a préservé jusqu’ici, c’est qu’elle vous trouvera un chemin »
Darth Noctis

Naël Luz le Maître d’armes de l’Académie le prend sous son aile, en plus de l’entraîner et lui apporter un soutien moral et matériel dont il a désespérément besoin, le félin aide Kolin à relativiser sur son sort. Peu à peu la prison de Kolin devient sa maison. Les deux êtres finalement très peu différents se lient d’amitié, certainement car Naël est encore moins un Sith que lui ?

« J'aimerais bien avoir plus d'ennemis comme toi. »
Naël Luz

L’assaut de Gree par l’Empire voit une nouvelle page se dessiner dans l’histoire du padawan. Emmené de force par Lloyd Hope pour servir d’appât dans l’objectif de capturer plus de Jedis. Toutefois le Hapan a bien d’autres projets, il tente toujours de convertir son prisonnier au dogme de l’Empire et veut lui montrer que les deux camps ne sont guère différents.

« Hé bien tu vas regarder, et tu vas me dire si tes Jedi se comportent autrement. Et si tu me convaincs, je te laisse partir. »
Lloyd Hope

Kolin se retrouve en face de Kana Fera qui tente de le libérer. Mais veut-il vraiment l’être ? Un combat s’engage entre Lloyd et Kana pour le sort du padawan qui tente maladroitement de faire cesser l’escarmouche.

« Je ne suis pas un pion dans une guerre de pouvoir qui me dépasse et Kolin non plus. Tu peux lui raconter tout ce que tu veux, mais il n'est pas une simple pièce que l'on bouge à sa guise sur un plateau »
Kana Fera

Ce combat qui n’est pourtant pas le sien pousse Kolin dans ses retranchements, affaibli par les souffrances de sa captivité choquée par les réalités montrées par Lloyd qu’il n’avait accepté de voir. S’emparant d’un blaster, il menace de mettre fin à ses jours et indique aux combattants qu’il partira avec le vainqueur. Ne se sentant plus du tout Jedi mais pas complétement Sith, il décide de laisser son destin entre les mains de la Force. Les camps du bien et du mal seraient un moyen pour sa propre ambition, plus jamais une fin.

« Les Jedis m’ont volé mes illusions et tout mon espoir en m’abandonnant pendant tout ce temps. Les Siths s’en sont pris à mon corps et à mon âme. Pour moi, il n’y a que des coupables ici. Le lâche ce n’est pas moi. »
Kolin Valkizath

Le combat se poursuit, acharné, ni Kana ni Lloyd ne semble prêts à rendre les armes, pourtant une urgence survint, Kolin se blesse volontairement pour faire cesser le combat, ne pouvant se résoudre à conduire à la mort l’un des deux protagonistes de l’histoire. Kana et Lloyd veulent le sauver mais sont-ils capables de se sauver eux-mêmes. Finalement, le combat s’achève à l’arrivée de la tempête de sable. Lloyd emmène Kolin dans son vaisseau et laisse Kana partir.

Le pacte est rompu, jamais plus Kolin Valkizath ne répondait au patronyme de padawan. De l’ombre de la Force il plongeait à présent dans la nuit du côté obscur. Vengeance lui hurlait son cœur, vengeance à l’Ordre qui abandonne ses enfants, vengeance aux puissants qui oppriment les petits, vengeance aux politiques qui asservissent les peuples. Vengeance pour moi, vengeance pour tous. L’ancien padawan est à présent un apprenti.

« Ne crois pas t’en tirer à si bon compte, maintenant tu as une responsabilité envers moi. Tu m’apprendras les pouvoirs du côté obscur, tu feras de moi le plus puissant. J’ai besoin de ton aide pour accomplir ma mission. Je compte sur toi… Maître »
Kolin Valkizath à Lloyd Hope

Le nouvel apprenti est maintenant de retour à l’Académie Sith mais plus comme prisonnier. Il entreprend de continuer sa formation sous un règne nouveau. Tourner la page n’est pas simple, son meilleur ami Samaël lui manque cruellement. Son âme devenue noire ne l’est pas encore assez pour renier celui avec qui il a tant partagé, une lettre d’adieu à son meilleur ami comme seul héritage. Non, l’apprenti na pas le courage d’affronter le regard de celui qu’il aime tant ?

Il n’a pas le temps de souffler, convoqué au tournoi des apprentis, il rencontre Vira. Une transfuge comme lui, qui, elle aussi a déserté l’ordre pour des raisons différentes des sienne. Le combat est acharné et permet aux deux anciens Jedis d’échanger sur la mort. Si impressionnante aux oreilles de Kolin, si naturelle dans la bouche de Malaco.

« La sens-tu ? Cette vie qui émane du Côté Obscur ? Qui émane de chaque petite blessure, de chaque petite goutte de sang ? Pourquoi Guérir quand j’ai accès à tant de merveilles ? »
Malaco Signavar

Dans le même temps, Samaël et Kolin se retrouvent par un heureux hasard dans les souterrains de Coruscant où Kolin projette de mettre à mort un gang semant la mort et la désolation dans son ancien lieu de vie, Samaël se joint à lui en lui implorant de ne tuer personne. L’apprenti lui n’a qu’une chose en tête, assassiner froidement ceux qui profitent des malheurs des opprimés. Libéré des chaînes morales des Jedis, il a à présent carte blanche pour libérer sa haine.

« Ils te cherchent tu sais, je... J'ai entendu ton nom dans les couloirs. Tu... nous... Me manques. »
Samaël Akiam

Le Kolin qu’a connu Samaël n’existe plus tout à fait, l’ancien est mort. Le nouveau qui vient de renaître de ses cendres exige son sacrifice de sang. Son rang de Jedi ne l'a jamais bercé que dans la Force, désormais plus rien ne peut le retenir dans son dessein. Le chemin vers le côté obscur le consume, jusqu’où l’emporte a-t-il ?

« Maintenant j’ai le pouvoir de me battre pour ceux qui souffrent maintenant et je n’ai plus les contraintes de l’ordre pour m’empêcher d’abattre ceux qui le méritent »
Kolin Valkizath à Samaël Akiam

Dans la nuit du côté obscur, quand le réveil du jour sonnera que restera-il de celui qu’on appelait autrefois le padawan au grand cœur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoires d'un padawan gringalet    

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoires d'un padawan gringalet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Les Chroniques Galactiques :: Chroniques des Heros-