Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Darth Ynnitach
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 3059
Âge du perso : 243 ans
Race : Anzati/Sith
Binôme : Apprentie : Ysanne Ha'mi
Zora Shaar-lâ
Acolyte : Myir Alshain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
98/98  (98/98)
PF:
80/105  (80/105)

MessageSujet: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 7 Mai 2016 - 22:02

La Dame Noire des Sith était sur Korriban pour une visite prévue de longue date. D’autant plus longue qu’elle avait été repoussée plusieurs fois. Les raisons ? Officiellement parce que la Reine Noire avait un empêchement de dernière minute. La réalité ? La crainte d’attentat serait une possibilité, mais surtout parce qu’elle déteste cette fichue planète désertique et son climat atroce. Un héritage Anzat dont elle aurait aimé ne pas bénéficier. Mais aujourd’hui elle était là. Et les rares moments passés à portée des apprentis n’avait été que démonstration dans l’espoir d’être vu et repéré. Cependant, chose surprenante, la Dame Sith avait souhaité leur apprendre quelque chose à ces petits moucherons d’aspirants qui se pavanaient devant elle tel des étalons. C’est ainsi, qu’avec l’aimable autorisation du seigneur Laduim, qu’elle s’apprêtait à faire la leçon aux dits moucherons.
 
Et c’est avec son habitude coutumière, issue de son éducation de Dromund Kaas, que la Sith arrivait quelque peu en retard. Mais non le moins du monde incommodée par le sien. En revanche si un des aspirants Sith était assez inspiré pour arriver en retard aujourd’hui… Il s’en mordra les doigts pour longtemps. Seulement si on lui laisse de quoi en mordre… Darth Ynnitach faisait son entrée et toisait chaque aspirant présent, donnant l’impression de les jauger tous un par un.
 
-Apprentis et Aspirants ! Elle aimait toujours imposer cette distinction entre les apprentis, car selon elle on est tous  l’inférieur de quelqu’un. C’est avec moi que vous aurez cours. J’ai eu l’occasion de croiser certains d’entre vous dans les couloirs de l’académie aujourd’hui. D’autres ne me sont pas inconnus !
 
Je vais vous apprendre l’un des pouvoirs les plus emblématiques du Côté Obscur et qui fait partie intégrante de notre Ordre : l’étouffement. Il est peut être moins spectaculaire que la Foudre Sith ou moins vicieux que l’absorption de vie, mais il reste très utile. Voir même nécessaire. Il le sera si d’aventure vous deveniez un jour des Seigneurs Sith !
 
Ce pouvoir nous colle à la peau. Il nous est emblématique. Se sont nos ennemis Jedi qui le disent et repris bien volontiers par les autres. Le bétail galactique sur lequel nous nous élevons. De plus, il est l’un des pouvoirs les plus aisés à maîtriser… à la condition bien sûr d’être assez engagé sur le chemin tortueux et sinueux du Côté Obscur.
 
Mais je sais que vous allez me dire que les éclairs sont l’un de ces pouvoirs emblématiques. Non ! Les éclairs, ça même les Jedi peuvent le faire. Mais rare sont ceux qui le fassent. Pourquoi ? Par crainte, ignorance. La Foudre Sith, celle que vous serez amené à maîtriser un jour, c’est autre chose. Bien plus puissant, plus instable. Cela vous demandera de la maîtrise. La maîtrise du Côté Obscur mais plus encore de votre puissance. Car le Côté Obscur à une puissance infinie. Mais en tant que vecteur de ce pouvoir vous pourriez ne pas être épargné… L’absorption, quant à lui, demande infiniment plus de maîtrise pour… le savourer pleinement.


L’étouffement ne présente pas ces… inconvénients.  S’il est considéré comme étant le plus emblématique de nos pouvoirs c’est parce qu’il reste «simple » à appréhender pour des êtres tels que vous. Des êtres qui s’engagent dans la Côté Obscur et plus encore sur la voie des Sith ! Vous allez goûter, et sans doute pour la première fois, à la sensation de tenir la vie d’un autre être entre vos mains. Vous sentirez sa vie pulser et glisser entre vos doigts puis se contracter au fur et à mesure jusqu’à se raidir et si vous continuez encore vous franchirez le point de non retour et votre cible mourra.  Ce n’est pourtant pas là l’intérêt de ce pouvoir. Contrairement à d’autres et c’est le fait d’être visible et compréhensible aux yeux des profanes qui le rend intéressant. Vous ne serez pas obligés d’aller jusqu’à l’extrémité de cette démonstration si vous cherchez à insuffler la peur. Ou pour « l’encourager » à parler si extorquer des informations est votre but.
 
Qu’ils entrent !
 
Une porte s’ouvrait dans un coin de la salle, dans le dos de Darth Ynnitach. Deux soldats Sith Korribanites faisaient leur entrée. L’un tirait une chaîne sur laquelle étaient attachés plusieurs prisonniers. L’autre soldat les poussait pour qu’ils avancent. Leur pas restait malgré tout lent et les tintements des chaînes à chaque pas et leurs raclements sur le sol pierreux résonnaient telle une marche funèbre. D’un geste autoritaire le soldat de tête tirait sur la chaîne et forçait les prisonniers à s’agenouiller avec la Reine Noire dans leur dos et les apprentis avides en face d’eux. Les apprentis devaient l’ignorer, mais les prisonniers en question se trouvaient être des Féluciens, ou plutôt des Féluciens présents sur Korriban et qui étaient « suspects ». Autant ne pas prendre de risque et autant joindre l’utile à l’agréable, non ?
 
-A présent, venez ici ! La Sith pointait du doigt d’un geste impérieux un endroit face à elle. Et l’un après l’autre vous me montrerez si vous êtes dignes de la voie que vous avez choisie ! Que vous méritez votre place en ces murs !
 
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 7 Mai 2016 - 23:35

La Dame Noire était sur Korriban.

C'était du moins ce qui avait été rapporté par les quelques apprentis qui l'avaient prétendument aperçu dans les couloirs de l'académie et qui s'en étaient bien évidemment vanté aussitôt, bouffis d'orgueil d'avoir approché de si près la tête pensante de l'Empire. Comme si la proximité fugace du pouvoir allait changer quoi que ce soit à leur petite condition misérable. C'était d'un pitoyable. Ils se berçaient de douces illusions s'ils pensaient que l'impératrice avait pu leur adresser autre chose qu'un regard plein de mépris.

Qu'étions nous donc pour elle, hormis de la chair à canon sacrifiable sur l'autel de la gloire impériale ? Mais je me gardais toutefois bien de formuler ce genre d'opinion. D'un part parce que cela aurait pu me conduire directement à la mort en passant par la case torture, et de l'autre… parce que je préférais les laisser se noyer eux même dans leur orgueil, priant simplement pour qu'il finisse enfin par les étouffer.

Sans doute aurai-je envisagé les choses différemment si notre chère souveraine n'avait pas été responsable de la mort de mon Père et Maître. Responsable indirectement certes, mais quelle différence cela faisait-il donc pour moi ? J'étais passée du rang de privilégiée à celui-ci de larve misérable, condamnée à errer dans entre les murs de cette maudite académie qui puait la sueur et le sang. Et tout ça c'était à cause d'elle. Aussi plutôt que de fureter partout en paradant comme un roquet dans l'espoir de tomber miraculeusement sur elle, comme avait entreprit de le faire une bonne moitié des aspirants, j'étais allée m'isoler dans un coin, déterminée à une seule chose : attendre qu'elle repart là d'où elle était venue.

Jusqu'à ce qu'un nouvel élément dans la balance ne vienne bouleverser mes plans. Ce n'était que la rumeur d'une conversation qui m'était parvenue, alors que je méditais recluse dans le réduit qui me tenait lieu de chambre. Une rumeur qui prétendait que l'impératrice s’apprêtait à donner un cours sur la Force à tous les aspirants qui s'y présenteraient. Voilà qui changeait sensiblement la donne si cela s'avérait vrai. D'une part parce que je ne rechignais jamais à m'exercer et que je ne tenais pas non plus à prendre du retard sur les autres. D'autre part, parce que ne pas être là où tous les plus talentueux seraient risquait de me porter un préjudice certain. Comme pouvais-je espérer me faire repérer si je manquais ce genre d'occasion d'éprouver mes capacités ? Oui, ne pas y assister… C'était me condamner moi-même à rester ici indéfiniment, jusqu'à ce que la mort vienne me prendre comme elle était prompte à le faire en ce lieux.

Je m'étais donc finalement résolue à quitter mon antre de solitude, pour me rendre en temps et en heure dans la salle qui nous avait été indiquée. Je n'étais arrivée ni trop tôt, ni trop tard, ne cherchant pas même à mon entrée à repérer le moindre visage familier. La dernière chose que je souhaitais était bien de devoir supporter l'excitation futile de mes chers petits camarades. Aussi je m'étais contentée de m’asseoir un peu à l'écart, me contentant d'attendre le début des hostilités, mes traits figés dans un masque d'impassibilité placide.

Jusqu'à ce que la Dame Noire se décide enfin à paraître. Avec du retard évidemment, sans quoi cela n'aurait sans doute pas été suffisamment théâtral à son goût. Je l'avais écouté parler – et s'écouter parler soit dit en passant – alors qu'elle nous expliquait en quoi allait constituer la leçon du jour : l'étouffement de Force. Bien. Je ne maîtrisais pas les subtilités de cette technique et remédier à ce manque ne pourrait m'être que bénéfique.

Le discours de notre autoproclamée impératrice s'acheva sur l'entrée tout à fait spectaculaire d'une colonne d'esclave enchaînés. Nos futurs cobayes. Un moment de flottement s'en suivit. Tous avaient beau être impatient de « mériter leur place entre ces murs » comme elle disait, personne n'était visiblement désireux de passer le premier. Parfait. Moi ça ne me dérangeait pas. Respectant à la lettre ses instructions, je vins donc me planter fermement sur mes jambes, face au prisonnier qui se trouvait en tête de file. Mon expression demeurait neutre et flegmatique. Elle avait déjà à ses pieds tout un parterre d'apprentis prêts à se rouler sur le dos pour avoir une friandise, il était donc inutile d'en rajouter.

Focalisant mon attention sur la gorge de ma victime désignée, je m'efforçai d'appeler la Force à moi, tel un serpent prêt à venir se nouer autour du cou tremblotant du prisonnier...

[Jet de sagesse (4) pour utilisation du pouvoir étouffement -> Réussi]

Avec une infinie satisfaction, je vis le souffle de ma victime se raréfier soudainement, alors qu'il portait les mains à sa gorge, les yeux exorbités par le manque d'air. Mon succès était manifeste, mais je ne m'interrompis pas pour autant, maintenant la pression jusqu'à ce qu'il tombe à genoux dans un fracas de chaînes s'entrechoquant. Et enfin, lorsque je sentis l'ultime limite poindre, je consentis à relâcher mon étau, laissant l'homme s'effondrer pour cracher aux pieds de ses congénères un mélange de bile et de sang. Je promenai un dernier regard satisfait sur mon œuvre, avant de me retirer sans dire un mot.

Ma réussite parlait pour moi.


Dernière édition par Rhaenys Velaryon le Sam 7 Mai 2016 - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 7 Mai 2016 - 23:35

Le membre 'Rhaenys Velaryon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de sagesse de Rhaenys réussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Dim 8 Mai 2016 - 15:56

Drahk dégoulinait littéralement de sueur. Comment une espèce imberbe pouvait transpirer à ce point était un véritable mystère. Cela faisait plusieurs heures que le Noghri s'acharnait sur un mannequin dans une salle isolée du Centre d’entraînement. Comme à son habitude, l'apprenti perfectionnait ses techniques au sabre laser avec zèle. Le mannequin portait d'ailleurs les stigmates de cet acharnement quotidien. Il ne tenait visiblement que par l'opération d'une force supérieure. Drahk était un adepte de la forme IV, Ataru. En tant que tel, il était bien entendu la risée d'une bonne partie de la fange dite « noble » des élèves ne jurant que par le Makashi. L'apparence était le cadet des soucis du Noghri. Cependant, ce jour là, ce dernier avait préféré répéter ses gammes à l'abri des regards indiscrets, afin de travailler une forme supérieure, à savoir le Djem So.

Normalement, cette forme complexe n'était pas enseignée aux apprentis, généralement cantonnés à des formes plus simples au début de leur apprentissage. Drahk, en dépit de son statut, n'avait rien d'un novice dans le maniement des armes en tout genre. Le Noghri pouvait presque se targuer d'être un maître dans l'art de manier la dague. Il lui fallait cependant un certain temps d'adaptation pour passer de l'usage d'une simple dague à une arme élégante comme un sabre laser. D'autant que son gabarit ne se prêtait guère à la longueur standard de ces armes. Depuis quelques temps, Drahk cherchait à se construire une arme bien à lui mais son aversion pour les études et son relatif désintérêt pour autre chose que l’entraînement prenaient sans cesse le dessus sur sa bonne volonté. En attendant, il se charcutait à chaque fois qu'il se servait de son arme de substitution...

Drahk interrompit son entraînement en plein milieu lorsqu'il entendit un véritable tintamarre provenant des couloirs. Il n'était pas du genre à se laisser distraire mais le bruit était vraiment assourdissant. Pas de nature curieuse, le Noghri dut se résoudre à voir de quoi il retournait. Il mit le nez dehors et manqua de se faire embarquer par le troupeau de gnous enragés... Après quelques minutes d'un flux ininterrompu, l'apprenti empoigna un élève par le col et l'envoya bouler dans la salle. Drahk était tel un prédateur ayant isolé un membre faible du troupeau pour le bouffer. Le Noghri ne faisait jamais dans la dentelle. Il n'eut pas à questionner l'élève pendant des heures, se contentant de lui demander ce qui se passe. Sa proie s'empressa de lui dire que la Dame Noire des Stihs en personne se trouvait à l'académie ! Et mieux, elle donnait un cours ! Drahk faillit exploser de rire et laissa ainsi sa proie rejoindre le troupeau.

Pourquoi une personnalité de ce calibre donnerait un cours à des apprentis ? Ca n'avait aucun sens ! Sérieusement, elle avait pas autre chose à foutre ? L'apprenti se dirigea néanmoins vers la salle dans laquelle la Dame Noire donnerait son cours. Qui sait, y ferait-il une rencontre ou apprendrait-il quelque chose d'intéressant ?

La salle était bondée, ça grouillait littéralement de monde, on se serait cru à un concert de la plus grande célébrité de la galaxie. Drahk se sentit de suite mal à l'aise et se demanda ce qu'il fichait la. Probablement la même chose que tout le monde... Il voulait apercevoir la Dame Noire des Siths, celle qui régnait sur le nouvel Empire, la plus belle des cibles et le but à atteindre. Le Noghri souhaitait devenir le plus fort et il lui était évident que la Sith faisait partie des derniers obstacles à renverser pour prétendre à ce titre. Son tour viendrait, le moment venu. En attendant, Drahk n'avait d'autre choix que de se taire et d'apprendre.

L'apprenti apprécia le discours de la Sith. Il était particulièrement réceptif à la flatterie et releva avec intérêt la distinction entre aspirants et apprentis. Le Noghri n'était pas très perspicace. Le cours en lui-même n'avait rien de terriblement alléchant, du moins dans un premier temps. Drahk était une bille en manipulation de la Force. Tout le monde le savait, même la stagiaire Félucienne qui bosse à la cantine le savait. Il pouvait pas la piffrer celle-la... Ses yeux se remplir d'espoir lorsque la professeur évoqua la relative facilité du pouvoir en question. Apparemment cela ne necessitait aucun talent particulier. Une aubaine un poil trop alléchante aux yeux de l'apprenti qui ne s'emballa pas plus que ça.

La fin du discours ne lui étant pas adressé, Drahk n'y prêta qu'une oreille distraite. « Des êtres tels que vous » ou encore « tenir la vie de quelqu'un entre vos mains » étaient des termes auxquels il ne s'identifia pas. Le Noghri était un assassin avant de venir sur Korriban. Il avait déjà tenu des dizaines de vies entre ses mains. Cependant, il était vrai qu'en terme de technique d'interrogatoire, cela pouvait avoir ses avantages. Lorsque la Dame Noire invita les cobayes à entrer, Drahk reconnut immédiatement la saleté de stagiaire de la cantine ! Il se fraya un chemin vers le devant de la scène pour assister au spectacle.

Il s'avança pour se porter volontaire mais fut devancé par une Zabrak qu'il connaissait de vue et de réputation. Une des rares élèves qu'il était capable de reconnaître, ayant une certaine valeur à ses yeux. Cette dernière se montra très douée et réussit du premier coup utiliser le pouvoir d'Etouffement ». Si certains apprentis montrèrent une sorte de dégout à la vue du prisonnier torturé rendant son déjeuner, il n'en fut rien pour le Noghri. Rassuré de l'apparente facilité, Drahk fit quelques pas en avant pour signifier qu'il serait le prochain. Lorsque la Zabrak s'écarta, visiblement satisfaite de sa prestation, l'apprenti pointa du doigt la jeune Félucienne qu'il avait fortement envie de torturer.

Avant de commencer, Drahk se courba devant la Dame Noire des Siths en témoignage de son allégeance mais ne prononça pas un seul mot. Il reporta finalement son attention sur la Félucienne. Il orienta sa main droite robuste et calleuse vers cette dernière et se concentra. Canaliser la Force et l'ordonner était un calvaire pour le Noghri. Après quelques minutes interminables et les encouragements moqueurs de certains apprentis, Drahk sentit comme une main translucide émerger et imiter les mouvements de sa propre main. Satisfait, il la guida jusqu'au cou et serra aussi délicatement que possible pour observer les effets sur la victime. Cette dernière émit quelques bruits sourds et commença à gigoter de toutes ses forces sous les yeux apeurés de ses collègues Féluciens.


[Jet raté de sagesse (3) – Utilisation du pouvoir « Etouffement »]

Le pouvoir se manifesta pendant quelques secondes avant que Drahk, visiblement déjà éreinté, perde son emprise. La Félucienne tomba à genoux, soulagée de ne pas finir comme son compatriote. Contrairement à ce que certains élèves presque hilares auraient pu penser, le Noghri n'afficha aucune réelle déception. Ses yeux restaient vifs et déterminés. Il se contenta de se mettre sur le côté, sans pour autant retourner dans les rangs. Il comptait retenter sa chance après avoir analysé son échec.


Dernière édition par Drahk Tlakh'sar le Dim 8 Mai 2016 - 16:05, édité 3 fois (Raison : Edit : Résultat + Ortho ^^)
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Dim 8 Mai 2016 - 15:56

Le membre 'Drahk Tlakh'sar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de sagesse de Drahk raté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Mer 11 Mai 2016 - 21:08


Venir sur Korriban ne me faisait jamais réellement plaisir et venait au contraire faire émerger des souvenirs d’un passé qui était désormais révolu, à savoir mon ancienne condition de Jedi, mas transformation volontaire et l’acharnement qui fut nécessaire pour qu’Isobel ne m’accepte en tant qu’apprentie. C’est sur cette planète que ma paranoïa avait commencé à se développer, cette planète où j’avais entrevu la puissance et le pouvoir que je pouvais générer, certes, mais c’était aussi le lieu où j’avais vu des apprentis tenter de m’égaler, ou bien de me surpasser. Korriban était le monde de tous les dangers pour un Sith, au même titre que Dromund Kaas, il était hors de question que je baisse ma garde, même pour le compte d’Isobel, puisque c’était bien elle qui m’avait envoyé sur ce cailloux. Elle ne me l’avait peut-être pas dis directement, mais ses intentions étaient claires : elle comptait me faire changer de statut, me libérer du carcan qu’est le titre d’apprenti pour m’offrir une opportunité dont je comptais bien me saisir. Si j’étais sur Korriban, c’était parce que je devais trouver quelqu’un d’autre. Une ou des personnes compatibles avec ce que cherchais Isobel comme apprenti(e)s. Il n’y avait pas de lieu mieux que la planète rouge pour trouver des spécimens à fort potentiels, et je comptais bien lui ramener une liste de noms suffisamment précise pour qu’elle puisse aisément faire son choix. Et pour cela, qui avait-il de mieux qu’un cours assuré par l’Impératrice en personne pour juger au mieux des capacités de certains spécimens. Car oui, si j’étais arrivé depuis quelques jours déjà, j’avais déjà rétréci l’horizon des possibilités, me focalisant désormais plus que sur certains acolytes en particulier. Tout d’abord, il y avait ce Zabrak renfermé, qui n’avait visiblement pas encore très bien compris ce qu’était réellement notre but à tous, mais qui renfermait peut-être un potentiel intéressant. Mais celle qui avait surtout attiré mon attention était une de ses comparses, une Zabrak qui avait un style et un caractère qui me semblait proche de ce que recherchait Isobel, et de ce que j’étais moi-même. Et puis son âge, moins de vingt ans, la rendait plus malléable que les autres. Evidemment, il y en d’autres choix, mais ces derniers étaient plus bas dans la liste. C’était à eux de se démarquer, donc, et quoi de mieux que ce cours pour apprendre de nouvelles choses, et surtout, pour les observer ?

D’où ma présence à ce cours où, et ça ne m’étonnait pas vraiment, une quantité phénoménale d’acolytes et d’apprentis s’étaient agglutinés pour ne pas déplaire à la Dame Noire, mais aussi et surtout pour espérer la voir en chair et en os. En entrant, je m’étais immédiatement décalée pour ne pas rester au milieu de l’attroupement, pour prendre de la hauteur afin de pouvoir chercher et observer les recrues potentielles. Et à ma grande joie, certaines d’entres elles étaient là, dont la Zabrak. Tout se passait donc comme prévu, et cela même avec l’arrivée de Darth Ynnitach en personne. Avec un peu de retard, évidemment, pour faire monter l’impatience dans les rangs. Son discours était d’ailleurs à la hauteur de mes espérances, entremêlant un côté historique entremêlé par la technique qu’était donc l’Etouffement de Force. C’était une technique que je traquais depuis quelques temps déjà, et qui me fascinait par les possibilités qu’elle offrait. A faible niveau, il s’appliquait sur la trachée mais, avec l’expérience, permettait de s’attaquer à presque n’importe quoi !

Le discours, lui, pris fin par une entrée formidablement orchestrée d’une chaîne d’esclaves qui, d’un simple coup d’œil, me répugnaient de par leurs conditions et de par leurs origines. En tant qu’Arkanienne, mon aversion pour la plupart des espèces étaient renforcées, alors face à tant de soumission et de servilité, celle-ci devenait totale. Et lorsqu’ils tombèrent à genoux, l’ordre fut donnée par l’Impératrice de passer à tour de rôle, de tenter notre chance. Soit, j’allais le faire, mais pas en première. Je comptais bien attendre un peu, et observer avec un certain enthousiasme la Zabrak que je supervisais s’avancer pour se livrer à l’expérience. Autant vous dire qu’elle ne me décevait pas, puisqu’elle réussit du premier coup à terrasser le premier esclave, comme si cela était, chez elle, parfaitement naturel. Un point pour la Zabrak, donc.

Cette dernière passée, je venais descendre de mon piédestal pour me mêler à la foule, me glissant entre les rangs sans réelle résistance –mon statut d’apprentie de la Sorcière Suprême ne devait pas être étranger à cela, chose dont je profitais à outrance- pour atterrir face à la rangée d’esclaves, constant l’échec d’un Noghri que je n’avais jamais vu auparavant, ou qui s’était toujours fais discret en ma présence. Dans tout les cas, il me semblait plus vieux, peut-être trop vieux d’ailleurs…

Il s’éloigna, et ce fut à mon tour. Pas de courbettes pour celle qui ne faisait que nous observer pour l’instant, mais cela n’était en aucun cas une marque de désobéissance. J’avais prouvé ma loyauté en venant lui porter secours, elle me ferait grâce de ce genre de caprices. Du moins, je l’espérais. Il fallait dire que j’étais totalement focalisée sur mon objectif, à savoir ne pas paraître ridicule en échouant lamentablement, moi qui avait tout de même une image à défendre. Le Noghri avait échoué à torturer la Félucienne, et je comptais bien réparer son erreur et ne pas l’épargner pour ce tour.

Je faisais appel à la Force, comme je l’avais toujours fais, cherchant à canaliser en moi l’énergie de mes sentiments pour en renforcer la teneur et la vigueur du flux mystique que je souhaitais plier à ma volonté. L’Etouffement de Force était une forme de télékinésie, et c’est sur cette base que je cherchais donc à attraper le cou de la Félucienne, à l’image d’un lasso venant s’enrouler autour de sa gorge…



[ Jet de Sagesse pour tenter l’Etouffement => Échec, pour changer -_-]


Sauf que voilà, ça ne se passa pas exactement comme je l’avais prévu. Si j’étais parvenu à nouer la Force autour de ma cible et à centrer quelque peu mon action sur sa gorge au point de la faire réagir, et bien… ça n’alla pas plus loin. Au lieu de ça, trop focalisée à vouloir transformer quelque chose que je maîtrisais dans un usage différent, je ne parvenais qu’à déstabiliser le lien que j’avais établis avec la Félucienne. Et finalement, les filaments de Force craquèrent, pour un résultat plutôt lamentable…

Si je n’avais pas été en présence de tant de monde, j’aurais peut-être envisagé de m’occuper du cas de la Félucienne autrement. Mais là, je ne fis que me décaler à la suite du Noghri sans rien laisser paraître. La Force, depuis quelques temps déjà, me jouait des tours et je devais en comprendre le pourquoi. Et cela, rapidement…



Dernière édition par Eerhia Aiarohk le Mer 11 Mai 2016 - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Mer 11 Mai 2016 - 21:08

Le membre 'Eerhia Aiarohk' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de sagesse d'Eerhia raté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yawto Gust
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 108
Âge du perso : 23 Ans
Race : Zabrak

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Korriban
HP:
6/71  (6/71)
PF:
28/72  (28/72)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Mer 11 Mai 2016 - 21:58

Allons bon. À peine sorti de l'infirmerie après cette mésaventure avec Rhaenys qu'on me demande d'assister à mon premier cours. Je n'ai même pas eu le temps de m'installer dans mon dortoir, je suis déjà en retard. Je me hâte afin de limiter les dégâts, mais mon abdomen me fait toujours souffrir. Tandis que j'arrive au niveau de ma salle d'entrainement, je vois au loin une femme au teint rouge si singulier qui me rappelle celui des rares Sith de pure souche que j'ai pu croiser. Il ne s'agirait tout de même pas de la Reine des Sith, actuellement sur Korriban ? On m'a bien dit de me dépêcher parce que j'allais avoir "un instructeur pas très commode", mais quand même...

Je cours un petit peu pour arriver dans la salle avant elle. Elle me toise d'un regard froid et menaçant, je fais donc mine d'être désolé, et vais m'installer le plus loin possible d'elle. J'écoute donc son discours. Très peu pour moi. Les méthodes archaïques pour faire souffrir son adversaire, ce n'est vraiment pas mon fort... Mais bon, il va bien falloir que je m'endurcisse. Mon premier combat ici en est bien la preuve : je ne fais vraiment pas le poids. D'ailleurs, en parlant de ça, Rhaenys est là elle aussi. Elle ne m'a même pas regardé une seule seconde, elle semble concentrée et à la fois en colère. Enfin, ce n'est pas le plus important.

Notre professeure parle de tout ce que l'on doit savoir, de comment on doit réagir : elle nous apprend à penser en "vrai" Sith. Pendant qu'elle parlait, je ne pouvais cesser de songer à ce qui m'attendait après son discours : la pratique. Comme je l'avais compris, j'allais devoir tenter un étouffement. Et je songe que ça n'allait pas être facile.

Encore une fois perdu dans mes pensées, j'observe mes habits : encore troués et percés par le sabre de Rhaenys quelques jours plus tôt, laissant le pansement sur ma peau cicatrisée apparaître. Quelle bonne idée j'avais de n'avoir que quelques affaires de rechange. Il va encore falloir que j'aille m'acheter un... Je me tus lorsque mon regard croisa celui de la Dame Noire des Sith. Visiblement, ma rêvasserie n'était - pour une fois - pas passée inaperçue. Voilà, j'ai encore plus la pression maintenant. Génial.

Le discours de la Sith touche à sa fin. Je regarde la porte s'ouvrir, offrant à ma vue une bonne dizaine de Féluciens enchaînés. Cette vision m'offrit une pointe de dégoût : c'était donc maintenant que j'allais devoir montrer "ce dont je suis capable", hein ? Les différents apprentis passaient chacun leur tour afin de démontrer leur potentiel. Je suis certain qu'ils sont fiers d'eux, après tout. Les derniers mots d'Ynnitach résonnaient dans ma tête, "la voie que vous avez choisie". Et puis quoi encore. Elle croit vraiment qu'on est tous là de notre plein gré ? Comme si j'avais eu le choix.

Sortant de ma léthargie de réflexion, je remarque qu'on m'attend. Pinçant ma lèvre nerveusement, j'avance fébrilement pour me retrouver face à un homme enchaîné. Il me regarde d'un air haineux. Après tout, je ne peux pas lui en vouloir. Son ressenti mon concernant est tout ce qu'il y a de plus légitime. Prenant mon courage à deux mains, je fais mine de regarder ma victime, tandis que mon esprit tente d'oublier qu'un être vivant me fait face.

[Lancer de dé pour le RP : Étouffement réussi | OUIIIII, OUIIII !]

La main droite crispée, je sentais la Force affluer. Il ne fallu que quelques secondes pour que je sente le pouls du Félucien entre mes doigts rachitiques. Je l'entendais suffoquer face à moi, dans un élan de désespoir mêlé à de la rage. Alors que je relâchais doucement la pression, afin qu'il ne tombe pas brutalement sur le sol, je pensais à ce que j'avais ressenti. J'y avais pris un léger plaisir, et cette idée me dégoûtait. En quelques sortes, j'étais fier de moi, pour une fois, je n'avais pas loupé mon coup. Beaucoup d'autres apprentis n'avaient pas réussi, et l'idée que je puisse avoir une longueur d'avance dans ce domaine était pour moi une bonne chose. Cependant, ma maîtrise n'avait pas été parfaite. Loin de là.

Repartant à ma place, j’aperçus le regard amusée de Rhaenys à mon égard. Dépassant la file des élèves qui voulaient retenter leur coups, je ne pus m'empêcher de remarquer l'Arkanienne qui était passé juste avant moi. Elle semblait juger ma performance, comme si elle en avait la capacité ! T'es pas prof, contrairement à cette... "Reine".



Dernière édition par Yawto Gust le Mer 11 Mai 2016 - 22:28, édité 1 fois (Raison : Correction + Mise en page)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Mer 11 Mai 2016 - 21:58

Le membre 'Yawto Gust' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de sagesse d'Yawto réussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysanne Ha'mi
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 427
Âge du perso : 20 ans
Race : Métisse Falleen ~ Arkanienne
Binôme : ~Ancienne Apprentie de Darth Ynnitach

~Pressentie pendant un temps pour devenir l'apprentie de Darth Valeras

~Ancienne apprentie de Darth Araya (décédé)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
67/71  (67/71)
PF:
52/72  (52/72)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Ven 13 Mai 2016 - 13:39







____Korriban
____
______Être digne de sa Maîtresse

______De retour de Makem Te depuis un certain temps déjà, je suivais l'enseignement de Darth Ynnitach avec assiduité et si j'avais déjà échoué à plusieurs reprises, avant d'être pleinement à son service, je faisais tout mon possible pour que cela n'arrive plus. La peur de l’échec est quelque chose de plutôt bon j'imagine, car cela m'oblige à me surpasser jours après jours et sans elle il y a fort à parier que je n'aurais jamais pu continuer à vivre parmi les Sith et ce malgré mes quelques coups d'éclats.

______Ceux-ci avaient en partie occulté la raclé que ce Mercenaire à la grenade facile m'avait infligé sur Makem Te, du moins dans mon fort intérieur, car jamais je n'avais parlé de cela à personne. C'est là le premier des enseignements que la Dame Noire m'a offert après mon échec face à Zora, l’échec n’existe que s’il y a des témoins et j'avais fait très attention à ce que personne ne sache ce qu'il m'étais arrivé là bas. De plus, les gens ne s'en étaient que peu soucier puisque lors de mon retour sur Korriban j'avais dans mes petites affaires un Padawan qui, par chance, m'était complètement inconnu ! Sa capture m'avait offert de multiples félicitations et je dois bien avouer penser les mériter, après tout ce n'est pas tout les jours que l'on peut se targuer de revenir avec un prisonnier Jedi !

______Par moment je me demande ce qu'il a pu lui arriver et c'est avec des pensées coupables que je rode non loin des cellules où il doit être captif, dans l'espoir d'avoir quelques nouvelles, sans jamais oser les demander. Qu'est-ce que Darth Ynnitach penserait si son Apprentie commençait à se soucier des captifs qu'elle faisait, sans doute qu'elle n'aimerait pas ! Mais aujourd'hui ce n'est pas pour cela que je suis sur Korriban, non je suis ici parce que ma Maîtresse a décidé d'offrir son savoir aux Apprentis arpentant les couloirs de l’Académie ! Je ne sais pas vraiment pourquoi par ailleurs, peut être qu'en montrant l'exemple elle allait encourager les autres Seigneurs à partager leur savoir ?

______Quoi qu'il en soit, je ne peux manquer ce cours sans perdre en crédibilité et c'est avec une certaine appréciation que je compte y assister ! Surtout que la Dame Noire n'a pas imaginé qu'il serait bon de me préciser sur quoi le cours allait porter et tout au fond de mon petit être, j’espère qu'il va toucher un sujet qui n'est connu. Me voir échouer sous les yeux de tout les autres apprentis réunis serait une terrible humiliation ! Par chance ces dernières semaines m'ont forgées un fort caractère et je commence à prendre conscience de certaines choses qui, il y a quelques mois, me seraient passées complètent au dessus de la tête. C'était sans doute pour cela par ailleurs que tous me prenaient pour cible ! Qu'ils essayent à présent, les choses seront bien différentes !

______Assise dans un coin de la large salle d’entraînement, je me félicite d'être venue avec ma Maîtresse depuis Dromund Kass, ce qui m'a évité d'être en retard pour ce cours, chose qui serait arrivée si jamais j'avais été sur Korriban, soit dit en passant. Mais surtout, parce que cela a fait de moi l'une des premières sur place et cela n'a pas de prix ! J'ai pu voir les gens arriver les uns après les autres, détailler du regard ceux qui ne sont là que pour côtoyer l'élite et ceux qui veulent s'y frayer un chemin par tout les moyens. S'il y a bien un jour où je dois me montrer sous mon plus beau visage c'est aujourd'hui et à nouveau une petite boule de stress se fait ressentir dans mon estomac.

______La Dame Noire fait finalement son apparition après de longues minutes d'attentes, mais cela commence à m’être familier et c'est à renfort de grand discours tel qu'elle sait les produire qu'elle commence à nous expliquer ce qu'elle attend de nous. L’Étouffement de Force, c'est donc ce qu'elle souhaite nous apprendre... Je me maudis presque de ne connaître que si peu les bases de ce pouvoir, m'étant concentrée sur les Éclairs que Force depuis que j'en avais fait usage sans réelle envie face à Jake. Par chance, l'Étouffement est dans un sens assez similaire à la télékinésie que je maîtrise plutôt bien, ce qui va sans doute me donner un petit coup de pouce dans cet exercice. Pendant qu'une ribambelle d'esclaves faisait leur entrée, j'observe les premiers Apprentis se déplacer vers l'emplacement désigné par Darth Ynnitach et commencer l'entraînement.

______Quittant ma place afin de sortir de l'ombre, alors que la Zabrac qui a commencé parvient à étouffer sa cible aussi facilement que l'on tordrait le cou à une souris , je fends la foule sans peine. Cela provoque en moi un sentiment plus que plaisant et c'est porté par celui-ci que je me présente à la suite des Apprentis attendant leur tour. Tous ou presque doivent savoir que je suis devenue l'Apprentie de la Dame Noire, la digne héritière de Zora Shaar-là et c'est pour cela que nombres d'entre eux me laisse passer ! Moi ! Cette pauvre petite Padawan que l'on prenait pour une faible ! Mon esprit est partagé par ce plaisir de domination et la possibilité d'échouer face à eux tous, mais par chance je ne serais pas la première à le faire si jamais cela devait arriver puisqu'un apprenti qui m'est inconnu échoue lamentablement à quelques pas devant moi. Une jeune femme que je connais bien mieux fait de même et le fait qu'Eerhia n'arrive à contrôler ce pouvoir à quelques pas de moi ne fait qu'ajouter à mon stress

______Prenant place derrière un Zabrak, je tente de faire le vide dans mon esprit. Il faut que je me concentre sur mon but et celui-ci est double ! Tuer cette jeune femme qui me fait fasse, mais surtout m'imposer comme l'Apprentie de Darth Ynnitach ! Zora n'avait pas eu pour habitude d'échouer lors d'épreuves du genre et il fallait que je fasse de même pour que ma place ne soit mise en danger par personne ! Heureusement la mort n'est plu quelque chose qui m'est étrangère et c'est en puisant dans la Force que je tends mes doigts vers la trachée de la brune qui presque immédiatement commence à avoir du mal à respirer.

______Je peux sentir l'éteinte de ma main spectrale contre son cou et c'est presque surprise que j’apprécie l'étrange facilité avec laquelle j'arrive à manipuler ce pouvoir. Contrairement aux Éclairs de Force que j'avais invoqué sous la colère, j'arrive à contrôler celui-ci et alors que j'en prends pleinement conscience, je décide qu'il faut que je fasse mieux que quiconque ! C'est une chose que j'ai appris de Zora, plus c'est spectaculaire, mieux c'est dans l'esprit des gens ! C'est pourquoi je continue de me concentrer sur la gorge de la jeune femme et intensifie mon emprise sur elle, l'obligeant à tomber à genoux, alors que ses doigts cherchent désemparement à lui offrir un peu de cet air que je lui refuse. Ne restait plus qu'à finir tout cela par une dernière humiliation, mais à peine je commence à bouger en sa direction, je sens mon emprise disparaître ! La jeune femme tombe alors face contre terre ainsi que je l'avais souhaité, mais loin d'être assez proche de moi pour ce que j'avais eu en tête. Le fait que j'ai bougé avait il ouvert une petite faille dans ma manipulation de ce nouveau pourvoir ?

______Je ne peux en être certaine, mais cela n'est pas si important puisque j'ai réussi ! La petite brune avait été en mon pouvoir et conformément aux ordres de ma Maîtresse j'avais joué avec elle, ce qui me fit sourire avant que je ne m'écarte de son corps convulsant au sol.

Jet de dés : Jet de sagesse pour un Étouffement de la Force




Dernière édition par Ysanne Ha'mi le Ven 13 Mai 2016 - 14:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Ven 13 Mai 2016 - 13:39

Le membre 'Ysanne Ha'mi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de sagesse de Ysanne réussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Ven 13 Mai 2016 - 15:36

Si il y avait bien un jour où il ne valait mieux pas rater son coup, c'était bien ce jour la...

Se ridiculiser devant toute l'académie, Drahk pouvait normalement vivre avec. Son égo était grand mais certainement pas démesuré. Il n'était pas une sorte de mégalomane sanguinaire comme on pouvait en croiser dans les couloirs... Fondamentalement, seule sa réputation dans le domaine du combat lui importait. Le Noghri travaillait dessus depuis son arrivée et cette dernière n'était plus à faire chez les « anciens » élèves. Les nouveaux par contre ne connaissaient pas la bête et il fallait sans cesse leur rappeler à qui ils avaient à faire. Drahk appréciait le fait de remettre à leur place les plus téméraires de façon officielle ou officieuse d'ailleurs. Poutrer des bullies se faisait aussi bien en classe, lors de duels encadrés, qu'en dehors à l'abri des regards.

La seule véritable exception à son relatif désintérêt concernait tout simplement les plus haut gradés de l'académie et par extension de l'Empire. Si Drahk n'était pas du genre à faire de la lèche, il était grandement bénéfique d'en avoir un. De ce fait, attirer l'attention de Seigneurs Siths étaient la priorité de tous les apprentis. Le Noghri ne faisait pas exception, surtout en présence de celle qui régnait sans partage sur tous les autres. Un Maître avait tout autorité sur son apprenti et c'était là le seul réel inconvénient. Tout le monde n'était pas fait pour recevoir des ordres. Par contre, les quelques bribes que ce Sith pouvaient distiller étaient d'une valeur inestimable pour un apprenti. Le niveau de compréhension était tout simplement diamétralement différent. Et Drahk avait besoin de beaucoup de lumières sur énormément de sujets...

A l'écart, l'apprenti refaisait lentement ses forces. Étrangement, il était relativement doué dans cet exercice. Du moins si on comparait avec sa faculté à résoudre des problèmes. Nul doute que le fait d'être originaire d'une société tribale emprunte de mysticisme lui permettait un accès plus facile à la transe ou la méditation. Depuis tout petit, le Noghri a appris à faire corps avec l'univers qui l'entoure. Pour les observateurs, il semblait complètement déconnecté de la réalité, à l'abri de tout dérangement, principalement les moqueries des autres élèves ou le regard acerbe de la Dame Noire. Il crut même entendre claquer un fouet ! Dans cette bulle, il se concentra et tenta d'analyser les raisons de son échec.

Il ne fallait pas sortir de l'apprentissage d'un Seigneur Sith pour comprendre la raison principale de l'échec du Noghri. Il s'agissait simplement de contrôle. Sa capacité à maîtriser et à modeler la Force selon son bon vouloir était pitoyable, presque insignifiante. Déjà que la Force n'était pas grande en lui... Sa façon de contrôler la Force était rudimentaire et il avait besoin d'une image forte pour pouvoir mettre en application le plus basique des pouvoirs. L'image de la main avait bien marché mais cette dernière s'était diffusée à mesure que son étreinte s'était resserrée sur le cou de sa victime. Drahk ne voyait pas vraiment comment faire pour réussir ce test. Il n'allait certainement pas améliorer sa maîtrise de la Force en quelques minutes.

Il ne sortait de sa méditation que pour observer les autres apprentis s'essayer avec plus ou moins de succès à l'exercice du pouvoir d'Etouffement. Et ce fut de ces derniers qu'il eut une épiphanie. Il n'allait tout simplement pas copier honteusement sur les autres apprentis. Enfin bon, ces derniers semblèrent plus ou moins traiter ce pouvoir de la même manière que lui : Une forme de Télékinésie pour schématiser. Changer de manière de faire après un simple échec n'était pas la solution. Il fallait juste qu'il se concentre d'avantage ! Il attendit qu'une nouvelle apprentie se pointe et fende la foule comme un océan. Même si Drahk ne connaissait pas grand monde après deux ans à l'académie, il n'eut pas à réfléchir longtemps pour savoir qui venait de se présenter : La nouvelle apprentie de la Dame Noire, herself ! Cette dernière réussit l'exercice haut la main. Mais c'était bien normal. Après tout, elle bénéficiait du meilleur des enseignements. Personne ne semblait vouloir lui succéder...

C'était mal connaître Drahk qui se fichait de cette fichue pression comme de l'an quarante ! Il reprit position dans un silence de cathédrale et retenta l'Etouffement sur la même stagiaire Félucienne de la cantine !


"Saleté, t'avais qu'à pas me refiler des portions de gamine rachitique !" fit-il intérieurement pour se donner un brin de motivation avant de fermer les yeux pour se concentrer.

[Jet raté de sagesse (3) – Utilisation du pouvoir « Etouffement »]

Décidément, quand ça veut pas...

De la manière que lors de sa précédente tentative, Drahk échoua lamentablement. La seule différence notable fut un relatif acharnement. Il ne lâcha prise qu'au dernier moment, lorsque son emprise sur la Force fut réduite à peau de chagrin. Il put même lire de la joie et un brin de moquerie sur le visage de la Félucienne... Le Noghri n'osa même regarder la Dame Noire et, comme précédemment, se remit sur le côté. Il ne resterait sûrement pas sur un échec !


Dernière édition par Drahk Tlakh'sar le Ven 13 Mai 2016 - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Ven 13 Mai 2016 - 15:36

Le membre 'Drahk Tlakh'sar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de sagesse de Drahk raté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 14 Mai 2016 - 9:51


Je ne pouvais pas rester sur cet échec. Cette Félucienne minable ne pouvait pas me résister. Elle n’était rien qu’une esclave, c’était comme si elle n’existait même pas ! A l’inverse, j’étais l’apprentie de la Sorcière Suprême, celle qui avait pris la tête de Darth Jugal, celle qui avait débarqué sur Thule pour sauver Darth Ynnitach. Bon, ok, personne n’est au courant pour la dernière partie, mais quand même ! Je ne pouvais pas échouer à un test pareil. C’était tout simplement inacceptable, et surtout impossible. Pourquoi ? Parce que je me doutais bien que la suite du programme allait être houleuse pour ceux qui auraient échoué. C’était ça, l’Académie. Et avec Darth Ynnitach présente en personne, il y avait fort à parier que l’exemple serait fait avec perfection, voir même exagération. C’était la Reine Sith, l’Impératrice. Elle se devait de faire respecter son autorité, et surtout, son aura. Elle inspirait la crainte pour beaucoup, et c’était ce qui faisait la solidité de son trône.

Si j’échouais à nouveau, j’espérais bien qu’elle me le pardonne après ce que j’avais fais pour elle sur Thule. J’aurais pu laisser son assaillante la tuer, et mettre fin à son règne. Au lieu de ça, j’avais pourfendu la jeune femme pour sauver la Dame Noire. Grâce à mon assistance, elle pouvait encore se tenir devant nous et à faire valoir son autorité. Car excepté nous deux, personne n’était au courant de cette histoire. D’un autre côté, j’étais la seule à l’avoir vu réellement en position de faiblesse, face à la mort. J’étais un élément qui en savait trop, et je craignais désormais qu’elle profite de cette occasion pour me faire disparaître. C’était évident, avec le recul. Je n’aurais jamais dû venir à ce cours, pas sur Korriban. J’avais désormais l’impression d’être tombée dans un piège, et je n’avais désormais qu’une seule chance de m’y soustraire. Je devais absolument réussir, et cela coûte que coûte. Plus encore, je devais rattraper mon erreur, et en faisant plus que les autres !

Le regard que je tendis en direction de la Dame Noire ne me rassura pas. J’avais l’impression de jouer ma vie aujourd’hui, car qu’elle était mon importance pour elle ? Nulle, ou quasi nulle. Elle pourrait dire ce qu’elle voudrait pour justifier le contraire, mais je me savais pleinement remplaçable à ses yeux. J’étais une menace, un danger, et cela même s’il n’y avait aucune preuve. Paranoïa contre paranoïa. La sienne opposée à la mienne.

Voir le second apprenti que j’observais réussir, puis Ysanne ne fit qu’attiser ma colère et ma haine. J’avais plus d’expérience qu’eux, j’avais tout pour réussir. Et pourtant, j’avais échoué. J’en avais assez de voir la Force se jouer de moi depuis si longtemps. Je devais à tout prix réagir et reprendre la barre. Je ne pouvais pas être celle qui servirait d’exemple, à conditions que ce soit bien de ça dont il était question. Personnellement, je n’en doutais pas une seconde. Surtout j’étais dans le lot de ceux qui venaient d’échouer une deuxième fois, comme ce Noghri par exemple.

Je les regardais s’éloigner, me laissant face au mur que je devais franchir, ou détruire. Mon regard emplit de haine glissa à nouveau sur les Féluciens, alors que j’expirais lentement pour ne pas me laisser déborder par un trop plein d’émotions. Faire appel à elles étaient nécessaire, mais le pire des dangers était de se laisser submerger et de perdre le contrôle. Je me concentrais, faisant deux pas en avant, laissant claquer les talons de mes bottes sur le sol. Je voulais que ma cible me regarde, qu’elle saisisse ce qui risquait de se passer.
Je ne cherchais plus à réfléchir au moyen d’agir et d’obtenir ce que je désirais. Parfois, trop de réflexion entraînait la perte. Le reste, évidemment, était tout aussi vrai. Le fait rétait que je n’avais pas vraiment le droit à l’erreur. De fait, tandis que je m’enveloppais de la Force et de son penchant profondément obscur, je finissais par lever ma main dans sa direction, en cherchant à étendre ma volonté à sa gorge, à m’en saisir à distance comme s’il était au creux de celle-ci…




[ Jet de Sagesse pour Étouffement. ]



Je la sentis Presque aussitôt, comme si je la saisissais réellement. La réaction, en face, fut instantanée. Le Félucien sembla se tordre, alors que je resserrais soudainement ma prise dans une hargne et une colère à peine mesurée. Il suffoquait, cherchant un air dont je venais le priver de plus en plus à chaque instant. Ses mains s’agitaient, cherchant à attraper sa gorge pour repousser la prise invisible. En agissant de la sorte, il ne faisait qu’aggraver sa situation en faisant lui-même pression sur sa trachée. Je me délectais de sa souffrance et de ses vaines tentatives alors que je m’approchais lentement de lui, tel un rapace s’apprêtant à fondre sur sa proie. A la différence d’Ysanne, je cherchais à le faire à tâtons. Je ne me précipitais pas. Pourquoi le ferais-je, alors que la sensation était si délicieuse ?

Il était au bord de l’inconscience, et même de la mort. Mais je ne comptais pas le tuer. Je n’étais même pas certaine de pouvoir le faire, d’ailleurs ! C’est pourquoi je le relâchais alors qu’ils ‘affalait sur le côté, profitant de ma proximité pour lui offrir un violent coup de pied au visage, le talon s’occupant de lui briser la mâchoire au passage.

Je faisais finalement volte-face, ma volonté assouvie. Mon regard dévia vers la Dame Noire avant de glisser sur l’ensemble des apprentis présents dans les premiers rangs tandis que je les rejoignais. Le sous-entendu était clair :

On ne me résistait jamais bien longtemps…




Dernière édition par Eerhia Aiarohk le Sam 14 Mai 2016 - 10:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 14 Mai 2016 - 9:51

Le membre 'Eerhia Aiarohk' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de sagesse d'Eerhia réussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Ynnitach
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 3059
Âge du perso : 243 ans
Race : Anzati/Sith
Binôme : Apprentie : Ysanne Ha'mi
Zora Shaar-lâ
Acolyte : Myir Alshain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
98/98  (98/98)
PF:
80/105  (80/105)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Dim 15 Mai 2016 - 15:33

Sous son regard sévère, Darth Ynnitach attendait que l’un des aspirants ose. Que l’un d’eux ose s’avancer et démontrer ses capacités. D’ordinaire c’est à la « star » de l’Académie de le faire. En d’autres temps la place aurait été réservée à cette humaine, Zora Shaar-là qui fut sa propre apprentie avant de tourner le dos à tout ça. Aujourd’hui ? Qui le ferait aujourd’hui ? Qui oserait vouloir se baisser et prendre à pleine le manteau ténébreux de « Premier Apprenti » sur Korriban ? Personne… Et cela désespérait quelque peu la Dame Noire des Sith de ne pas voir sa propre apprentie, Ysanne Ha’mi le faire. Ou alors Eerhia Aiarohk, l’apprentie de Darth Takan, présente elle aussi entre ces murs.
 
Non, à sa grande surprise ce fut une Zabrak qui fendit la foule d’aspirants et qui venait se planter devant les cobayes et la Reine Noire, à l’endroit qui avait été pointé de son doigt. Une inconnue. Mais peut être pas tant que ça après tout. Nul ne venait lui contester ce droit de commencer la première. Etrange, décevant et intéressant à la fois ! Aucune inclinaison, aucun salut respectueux. Soit elle veut jouer à celle qui se montre indifférente quant à la présence de Celle qui Règne. Ou alors, tétanisée par la crainte, elle n’ose faire quoi que se soit qu’elle aurait du mal à contrôler ? A moins qu’il ne s’agisse là que d’une hostilité à peine voilée.
 
Néanmoins l’aptitude de l’aspirante, qui ne le serait bientôt plus sans nul doute, éclatait aux yeux de tous. Du premier coup elle arrivait à manifester la Force, à faire usage du Côté Obscur pour venir enserré d’une main éthérée la gorge de la victime choisie pour sa démonstration. Etrange qu’une aspirante sachant faire preuve d’autant d’audace, de savoir-faire et qui reste une inconnue soit encore sans maître ? Mais peut être était-ce la véritable raison quant à la présence de sa Sœur ici aujourd’hui. Darth Ynnitach en avait déduit que la Zeltronne souhaitait examiner certains apprentis. Curieux qu’elle s’intéresse à plusieurs. Mais cette Zabrak, connaissant les goûts d’Isobel, serait un met de premier choix. Un choix à surveiller…
 
 -Mmmmhhh… Un exercice trop facile peut être ? Lâchait-elle à voix haute lorsque l’aspirante s’éloignait sans chichi, n’ayant nul autre bruit que les raclements de gorge du malheureux qui baignait encore dans ce qu’il venait de rendre et maculer de son dernier repas le sol pierreux de la salle de cours.
 
Le second à vouloir tenter sa chance approchait. Un Noghri. Lui qui s’était fait quelque peu griller la politesse par la Zabrak. Lui qui avait sans doute espérer commencer le premier. Le voilà reléguer à la seconde place. Soit. Mais au moins celui-ci se montrait-il plus poli en s’inclinant face à l’Impératrice avant de s’exécuter. Son regard s’était arrêté sur une autre personne. Une Félucienne en particulier. Pourquoi elle ? La Zabrak n’ayant choisie qu’un être parmi le choix présenté. Le Noghri l’avait spécifiquement choisie. S’était-elle refusée à lui ? Les esclaves servant à satisfaire les caprices des maîtres de l’Académie et dans une moindre mesure ceux des aspirants…
 
Hélas, son désir de l’étouffer ne devait pas se concrétiser malgré un début bien engagé. Il avait su invoquer la Force mais pas assez pour faire ce qu’il projetait. La gorge de la victime fut contractée mais pas assez pour l’étrangler. Quelques moqueries fusaient depuis les bancs de ceux attendant leurs tours. Découragé ou ne voulant prendre trop de temps pour seulement s’enfoncer davantage dans l’échec, à moins par crainte de se faire stopper par la Sith, il cessait et se retirait. Mais il était déterminé à réessayer.
 
-Peut être pas, finalement !
 
Commentaire glaçant qui provoquait encore quelques moqueries. Bien imbéciles seraient ceux s’imaginant que ce commentaire n’était qu’une basse moquerie comme une autre. Situation humiliante s’il en est, le commentaire désobligeant sortant de la bouche d’un Seigneur Sith et plus encore de la Dame Noire l’était tout autant. Cependant il fallait aussi le voir comme une forme d’encouragement, de motivation. Se servir de la honte et la colère de l’avoir subie pour réussir à nouveau, mettre davantage de motivation.
 
Mais c’était le tour d’une apprentie que Darth Ynnitach connaissait. Eerhia Aiarohk, l’apprentie de sa Sœur. Celle qui était son âme damnée et qui semblait prendre un chemin similaire à la Zeltronne tout en ayant quelques différences qui éveillaient l’intérêt de la Dame Noire. De plus elle savait beaucoup de choses concernant l’Empire étant l’apprentie de la Main et maintenant de la Sorcière Suprême au Conseil Noir. Sans parler de cette « excursion sur Thule ». Trop peut être. L’idée de se débarrasser d’elle lui était venue plusieurs fois à l’esprit. Mais l’apprentie avait de quoi susciter de l’intérêt.
 
Mais encore faut-il avoir de quoi le maintenir cet intérêt. Et aujourd’hui ce n’était pas le cas. L’exercice était simple aux yeux de la Dame Noire. Pour ces apprentis, leurs grands-parents n’étaient pas encore nés ou n’étaient que des bambins qu’elle maîtrisait déjà ce pouvoir ! L’apprentie Aiarohk n’est plus une novice ! Elle a traversé des épreuves plutôt difficiles dans son existence de Sith et côtoyé le pouvoir. Que se soit celui politique des Sith que le Côté Obscur lui-même ! Aujourd’hui ? L’Arkanienne échouait comme si elle n’était que la dernière des aspirantes de l’académie ! Comme si son passée Jedi, refoulé depuis longtemps, polluait encore son esprit et sa puissance dans la Force !
 
-Vous me décevez, apprentie Aiarohk. Suivre votre maîtresse dans ses pérégrinations ne devrait en aucun cas vous détourner de vos entraînements ! Vous avez encore beaucoup à apprendre pour maîtriser ce pouvoir que vous côtoyez déjà de puis si longtemps ! Ajoutait Ynnitach sèchement à Eerhia.
 
La Dame Noire des Sith détournait déjà son regard de celle à qui elle devait la vie. Son sort pourrait très bien être scellé aujourd’hui. L’échec n’était pas pardonné, contrairement aux Jedi ! Seule la victoire compte. Et la Sith ressent assez d’ambitions dans cette pièce pour que l’un d’eux ne profite de la situation pour se débarrasser d’un rival potentiel. Pire encore si Darth Ynnitach « autorise » ou ferme les yeux sur ce genre d’actes en ce jour… Et si l’Arkanienne en venait à mourir, la Sith avait une explication toute trouvée pour Isobel : l’échec.
 
Le suivant, un Zabrak lui aussi. Particularité physique, il a des cheveux ! C’est peut être la première fois que la Sith voyait un Zabrak ainsi. Il est grand, rien d’exceptionnel à cela mais il est très mince. Et il à l’air très jeune aussi. Qu’importe, ce grand dadais hésitant n’est pas ici pour être passé en revue comme une vulgaire marchandise d’esclave ! Il se faisait attendre malgré tout. Hésitant et peu sûr de lui ou de ses gestes il s’avançait et se prêtait enfin à l’exercice. Contre toute attente il réussissait malgré les sentiments qu’il essayait vainement de masquer. Il était aussi terrifié de faire ça que sa victime de le subir ! Vraiment un garçon étrange cet aspirant ! La Sith n’ajoutait rien à cette démonstration, le laissant repartir dans les rangs. Mais… Ynnitach remarquait le regard échangé avec sa consœur de race. Niveau de puissance très différent, mais lien apparent entre ces deux là…
 
Enfin Ysanne Ha’mi faisait son apparition. Celle qui aurait dû être la première à venir se présenter devant elle ! Non pas par sa réputation à l’Académie, mais par le statut qu’elle détient depuis peu : l’Apprentie de la Dame Noire des Sith. Mais la jeune métisse n’est en rien Zora Shaar-là. C’est à la fois avec regret que la Sith le ressentait, mais aussi intérêt. Au moins le cours ne s’est pas transformé en boucherie juste parce qu’un aspirant trop zélé et désireux d’être bien vu lui aurait grillé la politesse. Il y a des méthodes plus subtiles. Et la subtilité ne fut jamais le point fort de l’humaine. En revanche la jeune Ysanne peut se montrer très subtile, trop peut être si l’on se laisser berner par son aspect malingre et son apparente jeunesse.
 
Darth Ynnitach remarquait l’appréhension de son apprentie. Sensation qui était transmise à la Seigneur Sith dans le même temps. Car, autant qu’Ysanne, c’était aussi la crédibilité de sa Maîtresse qui était en jeu. Le choix qu’elle avait fait que de la prendre sous son aile et d’en faire celle qui recevrait son savoir. Celle qui œuvrerait à ses côtés pour l’Empire ou pour des quêtes plus personnelles. Jusqu’il y a peu, Ysanne Ha’mi était encore novice dans beaucoup de choses concernant la Force et plus encore concernant le Côté Obscur. Lacunes que la Sith s’était employée à résoudre rapidement. Aujourd’hui la jeune métisse n’était en rien celle encore hésitante qui ne savait ce qu’elle devait dire ou faire. Là, elle agissait et s’apprêtait à étreindre pleinement le pouvoir qu’elle pouvait dorénavant posséder.
 
Et le soulagement était grand pour Darth Ynnitach que de voir son apprentie réussir là où une autre plus expérimentée avait échouée. Et loin d’être dégoutée par son acte, contrairement à son prédécesseur, Ysanne continuait. Elle voulait prouver à tous et, sans doute, à sa Maîtresse à quel point elle était capable. Qu’elle avait changée tout simplement. Son cobaye souffre et elle n’en a cure. Elle semblait même y prendre plaisir. Ce qui amusait la Sith, mais elle se gardait bien de le montrer. Mais l’apprentie présumait un peu trop de ses capacités alors qu’elle venait à peine de toucher du doigt, non sans succès d’ailleurs, à ce pouvoir qu’est l’étranglement. Après tout, ce n’est que très récemment que la Dame Noire maîtrise parfaitement cet aspect de la Force !
 
-Excellent ! Apprentie Ha’mi ! Excellent ! Quel mal y avait-il de féliciter son apprentie ? C’est un bon début. Vous ne commencez à peine de toucher à ce pouvoir. Pouvoir maîtriser votre cible tout en vous déplaçant ou en la déplaçant vous demandera davantage d’entraînement et…
 
Interrompre un Seigneur Sith n’est pas une situation anodine et un comportement conseillé par qui que se soit. Pire encore lorsqu’il s’agit de la Dame Noire des Sith. Et en particulier celle-ci, dont on sait que la pitié et la compassion ne l’étouffe guère… Le Noghri s’avançait, ne voulant rester sur son échec. Sa détermination était louable en effet, d’autant qu’il visait à nouveau la même personne. Et il ne fut pas le seul d’ailleurs ! L’Arkanienne faisait de même aussi ! Ce qui surprenait davantage Ynnitach. Etait-elle donc à ce point stupide à ce point pour, à la fois, interrompre la Reine Noire et ainsi se faire remarquer alors qu’elle devait se douter que les évènements de Thule restaient bien frais dans l’esprit de la Sith.
 
Contre toute attente, cette dernière réussissait à son second essai. Par vanité elle s’essayait de la même manière que son apprentie. Etreindre sa victime et se rapprocher d’elle pour l’humilier davantage. C’est ce que l’apprentie Aiarohk venait de faire en frappant son visage. La lueur de défi animant son regard amusait la Sith et plus encore alors qu’elle se retournait vers le autres élèves, les regardant les uns après les autres avant de les rejoindre. En revanche, concernant le Noghri c’était un désastre. Outrecuidant et incapable. L’audace aurait pu s’avérer payante mais cet aspirant ne semblait pas être très doué. Dommage pour lui…
 
-Vous avez osé m’interrompre aspirant ?!  Est-ce là le genre de comportement stupide qui vous anime entre ces murs ? Je me dis bien que oui et que votre stupidité fait de vous un être bien faible par rapports à certains bien plus jeunes que vous ! Mais peut être que la Force n’est en rien votre point fort ! La guerre peut être ? La bataille ? Les combats physiques ? Vous n’ignorez pas les mesures prises par le Seigneur Laduim concernant ceux qui ne seront aptes à suivre les enseignements dispensés ici ?! J’imagine que les punitions « classiques » ne sont guères efficaces pour vous remettre sur le bon chemin…
 
Mais hors de question que l’Aspirant Noghri ne soit le seul à s’attirer les foudres de la Dame Sith. Après tout n’étaient-ils pas deux à avoir échoué ? Deux à l’avoir interrompue pour retenter leur chance ? Le regard de la Sith se reportait sur l’Arkanienne qui était au milieu de ceux ayant réussi ce premier exercice.

-Apprentie Aiarohk ! Vous avez été peut être assez maligne pour ne pas m’interrompre la première en laissant cet aspirant le faire à votre place, j’imagine ! Heureusement que vous vous soyez montrée capable pour cette fois !   
 
Laisser sous entendre qu’elle n’y était pas pour rien dans cet intermède. Et plus encore laisser entendre qu’elle était capable de manipuler les esprits. Chose Darth Ynnitach savait d’elle. Et pire encore de laisser entendre que c’est ce qu’elle avait fait avant de s’engouffrer dans une brèche volontairement ouverte. Au diable la prudence surtout si la réussite est au rendez-vous, pas vrai ? C’est à ce jeu que semblait se prêter la Sith vis-à-vis d’elle. Mais le jeu allait prendre une tournure perverse puisque dans cette histoire le Noghri était vraiment le perdant, celui qui échouait et en plus se faisait manipuler… Et ce sans s’en rendre compte ! Humiliant à souhait pour lui. Mais en retour cela allait servir à la Reine Noire, dont on se doute que sa perversité n’a aucune limite…
 
-Bien ! Puisque vous semblez être quelqu’un de fort, résistant, mais sans cervelle ! Vous allez peut être pouvoir nous servir à quelque chose finalement pour le reste de cet entraînement !
 
Son attention se tournait cette fois sur ceux ayant réussi l’exercice en question. Même en seconde chance opportune. Réussir ce premier pas n’était que l’appel pour en accomplir d’autres. Darth Ynnitach imaginait très bien les sensations de puissance et aussi presque jouissive de tenir littéralement la vie d’un autre en ses mains, où plutôt sa main. Qu’elle soit en votre pouvoir et de décider de mettre d’y mettre un terme ou pas. Il était temps d’augmenter la difficulté.
 
-Nous allons passer à quelque chose de plus difficile maintenant ! Ça ! Dit-elle en désignant les Féluciens captifs, enchaînés à ses pieds. C’est encore facile lorsque la victime n’a aucun moyen de se défendre. Ou plutôt qu’elle est ignorante. A présent, votre petit camarade va être votre nouveau sujet d’entraînement. Vous allez, à tour de rôle, essayer de l’étouffer de la même manière ! Mais attention, il n’est pas dit qu’il ne puisse et, si la Force à le sens de l’humour, qu’il soit capable de se défendre en usant de celle-ci !
 
Commencez !
 

Mêler châtiment personnel et celui normalement dispensé par l’Académie en cas d’insubordination. Le tout exécuté par des élèves avides de savoir, de plaire et de faire oublier certains échecs aussi. Créant ainsi de la rivalité entre ceux qui s’y essaieront et réussiront avec leur victime. Pour ceux qui échoueront… Se sera surement pire. Voici un bref aperçu de la perversité qui peut animer l’Impératrice avec ceux représentant l’avenir de son Ordre et de l’Empire. Mais le but de cette punition est aussi de leur permettre de progresser sur la voie tortueuse du Côté Obscur.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Dim 15 Mai 2016 - 17:00

Tenir entre ses mains la vie d'un être était une sensation exquise. Quand bien même cette vie n'avait aucune valeur, n'étant rien de plus que celle d'un esclave, soit une quantité négligeable, dont l'existence ou la mort était indifférente à tous. Mais peut importait ce genre de détails face à l'horizon de possibilités que cette expérience singulière m'avait ouvert.

Moi qui avait l'habitude d'user de la Force avant tout pour me fondre dans les ombres et disparaître aux yeux adverse, je me délectais de ce nouvel usage que je pourrais en faire, songeant à tous les avantages qu'il pourrait m'offrir dans l'éventualité d'une confrontation directe. Oh, bien sûr, je n'étais pas non plus tout à fait étrangère à ce type de procédé, je maîtrisais déjà la télékinésie après tout, dont l'étouffement n'était qu'un dérivé, centré sur un point particulier du corps : la gorge.

Toutefois l'usage que j'en avais fait jusqu'à maintenant était resté principalement centré sur la manipulation d'objets... et non d'organes. Songer que je pourrais utiliser cette faculté pour comprimer le cœur d'un adversaire dans sa poitrine, jusqu'à l'en faire éclater. Voilà qui me faisait frémir d'excitation.

Les paroles de la Dame Noire me tirait toutefois de cette rêverie aussi douce que perverse. Notre impératrice était visiblement très investie de son rôle d'enseignante, allant de son petit commentaire sur chacune des prestations qu'offrait mes camarades, d'une qualité variée. Il y avait d'abord eu Drakh, le Noghri dont j'avais fait la connaissance dernièrement, dans un contexte des plus particuliers. Il m'avait semblé dès ce jour que la manipulation de la Force n'était pas son aptitude première, ce qui se confirmait aujourd'hui. Son échec était des plus manifestes et nul doute que cette marque d'incompétence serait probablement punie avec la plus grande sévérité.

Après tout, pourquoi la Dame Noire s'abaisserait-elle à nous donner un cours si ce n'était pour faire la démonstration de la soi-disant autorité dont elle jouissait sur l'Ordre et donc, par extension, sur les larves que nous étions. Songer que le Noghri pourrait être ainsi châtié ne me souciait toutefois guère, quand bien même je le connaissais. Après tout, son échec suivant ma démonstration ne ferait que rehausser l'éclat de ma réussite.

D'autre le suivait d'ailleurs, dont celle que je savais être l'apprentie de la Sorcière Suprême, qui ne rencontrait pas plus de succès. Un preuve supplémentaire si besoin était, que l'expérience n'assurait pas toujours le succès… Je ne me joignais toutefois pas aux railleries timides qui accompagnait cet échec. Tout cela était d'une puérilité qui me dépassait. Seul comptait pour moi ma propre réussite, l'échec des autres, je n'en avais cure…

J'observais toutefois avec une certaines attention le passage des autres apprentis, notamment celui de Yawto, qui semblait se remettre difficilement de la blessure que je lui avais infligé récemment, quoi que cela n'influe pas sur sa performance tout à fait honorable. Enfin venait l'apprentie de la Dame Noire en personne, une maigrichonne que j’espérais bien voir échouer… En vain. Dommage. Qui aurait-il eu de plus humiliant pour Ynnitach que de voir sa propre apprentie faillir sous son regard et surtout, sous le notre. Voilà qui aurait donné une image bien piètre de son enseignement. Mais l'apprentie s'en tirait bien, à mon grand dépit.

Suite à cette démonstration, la Dame Noire semblait prête à repartir dans un nouveau discours interminable, quand Drakh et l'Arkanienne l'interrompirent pour retenter leur chance… avec plus au moins succès. Le Noghri échouant à nouveau venait à mon avis de faire une très mauvaise opération, puisqu'en plus de son échec, il s'était aliéné l'orgueil surdimensionné de notre professeur qui ne devait pas avoir l'habitude d'être ainsi interrompue. Ce qui lui valait donc de devenir notre nouveau sujet d'expérimentation, remplaçant les esclaves déjà passablement abîmés, comme la Dame Noire nous l'annonçait avec une délectation aussi perverse qu'évidente.

S'attaquer à un adverse capable de répliquer, voilà qui présentait un intérêt certain. Et que le dit adversaire soit une connaissance ne me posait pas le moindre dilemme d'ordre moral. Une fois de plus, je m'avançais donc la première me présentant devant Drakhi que je jaugeais un instant. Sans état d'âme, j'appelais à nouveau la Force à moi, tâchant de l’enrouler autour du coup trapu du Noghri pour le compresser.

[Jet de sagesse (4) pour utilisation du pouvoir étouffement -> Echec ><']

Il me semblait sentir le souffle de l'apprenti se raréfier légèrement, avant que ma concentration ne se brise, libérant la gorge du Noghri de mon emprise. Agacée mais certainement pas vaincue, je reprenais donc ma place, une moue contrariée flottant sur mes lèvres.


Dernière édition par Rhaenys Velaryon le Dim 15 Mai 2016 - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Dim 15 Mai 2016 - 17:00

Le membre 'Rhaenys Velaryon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de sagesse de Rhaenys raté!



[HRP] Je confirme qu'il faudra bien jeter un jet de sagesse pour résister à l’étouffement, je te préciserai les choses après le post de Ysanne Drahk Wink[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Mer 18 Mai 2016 - 8:14


Elle avait pu dire ce qu’elle voulait, je n’en avais cure. Ses propos m’avaient peut-être touché et créé une volonté de défiance en agissant de la sorte, en retentant ma chance… mais n’était-ce pas là ce qu’elle avait sous-entendu au début ? Que l’on recommence ? Je l’avais peut-être déçu la première fois, mais j’étais la seule à l’avoir vu dans une position de faiblesse, de souffrance. J’étais un danger, mais le secret que je gardais en moi pouvait me sauver la vie dans certaines situations. Mais celle dans laquelle j’étais actuellement n’en faisait pas partie. D’où ma nouvelle tentative et mon succès. Dans tout les cas, mon calcul fut parfait. Laisser passer le Noghri avant moi fut un pari risqué. S’il avait réussit et que j’eu échoué une nouvelle fois, alors la sentence aurait été terrible pour moi. Si nous avions tout deux réussi, il aurait prit une légère remontrance. Mais son échec et ma réussite l’avait désigné comme le parfait bouc émissaire. Je n’étais pas la réelle perdante, pas encore.

Je jouais à un jeu dangereux mais qui pouvait me rapporter gros. L’échec, en revanche, pouvait également signer ma fin. Je devais être sur mes gardes à chaque instant et agir avec la détermination de réussir et la volonté de vaincre. Je n’étais pas un de ces apprentis encore en classe sur Korriban. J’étais la future guerrière de Darth Takan, je ne pouvais être comparée à eux. Mon ego s’était démultiplié avec les années, en parallèle de ma paranoïa. C’était un grave danger, un potentiel talon d’Achilles que je devais maîtriser et contrôler pour ne pas chuter. J’étais dans une phase où le speeder chavirait et plongeait vers le sol. Je devais encaisser et me montrer à la hauteur, c’était la seule manière de pouvoir espérer rentrer au spatioport tranquillement. En somme, je devais résister aux turbulences créées par mon Impératrice. La suite se déroulerait alors pour le mieux.

C’est pourquoi j’étais attentive à la suite des instructions, et que j’avais à peine baissé la tête face aux « remontrances » de la Dame Noire. L’exercice qu’elle demandait maintenant pouvait paraître plus compliqué que le précédent, car notre cible pourrait évidemment se défendre grâce à la Force, ou bien par une attaque physique réactive. Pourtant, il n’en était rien pour quelqu’un de déterminé et certaines de ses gestes. Je me devais d’être cette personne pour ne pas échouer aussi lamentablement que la Zabrak que j’étais venu observer. Avait-elle eu peur de la réaction du Noghri, représentant d’une race forte, endurcie et souvent violente ? Peut-être. Mais la peur était une émotion que nous devions canaliser. En aucun cas cette dernière devait nous dominer ou nous asservir. Etre libre de ses chaines voulait aussi dire que l’on était capable de maîtriser ces émotions, de les asservir elles pour mieux nous élever au dessus de la masse. Ne pas se conformer, être différent des autres pour mieux les dominer. C’est là l’un des traits du génie.

Ou bien était-ce autre chose, une chose que je devrais découvrir pour pouvoir offrir un rapport clair à ma Maîtresse. Je ne pensais pas la Zabrak atteinte d’une certaine morale ou éthique. Elle semblait plutôt bien maîtriser ce sujet là. Cependant, son échec ouvrait des perspectives intéressantes, puisqu’elle s’offrait dès lors aux décisions perverses et souvent exquises de la Dame Noire. A moi de ne pas l’imiter alors que je m’avançais en direction du Noghri, grillant ainsi la politesse aux autres apprentis.

Mon regard d’un naturel immaculé semblait virer dans des teints plus sombres, signe de mon métissage et de l’appel à l’obscurité. Cette dernière avait en effet bien des façons de se montrer. Celle-ci était la mienne. Je n’avais absolument aucune pitié pour cet être que je ne connaissais même pas et que je répugnais naturellement. Un peu comme tous les êtres qui n’avaient pas de sang Arkanien, en fait… Je devais le plier…



[ Jet de sagesse pour Etouffement sur Drahk ! => Échec.. ;( Le 5 me hante encore et toujours… ]


Sans succès, hélas… Une fois encore, je sentis la Force répondre à mon appel et se dresser contre le Noghri. Je pouvais sentir sa gorge et l’enserrer légèrement. Juste de quoi lui faire ressentir des picotements et un sentiment de gêne. Mais le reste, hélas, ne venait pas. Ma concentration était insuffisante, ou bien était-ce là un stratagème déployé par un apprenti ou la Dame Noire elle-même ? Je n’étais pas passé loin de le plier à ma volonté sans qu’il ne puisse rien y faire… Mais j’avais échoué, lamentablement… Encore. Mon regard, lui, avait dévié vers la Dame Noire. Les choses ne se déroulaient pas du tout comme prévu...



Dernière édition par Eerhia Aiarohk le Mer 18 Mai 2016 - 8:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Mer 18 Mai 2016 - 8:14

Le membre 'Eerhia Aiarohk' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de sagesse d'Eerhia raté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysanne Ha'mi
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 427
Âge du perso : 20 ans
Race : Métisse Falleen ~ Arkanienne
Binôme : ~Ancienne Apprentie de Darth Ynnitach

~Pressentie pendant un temps pour devenir l'apprentie de Darth Valeras

~Ancienne apprentie de Darth Araya (décédé)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
67/71  (67/71)
PF:
52/72  (52/72)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Jeu 19 Mai 2016 - 10:41








______La facilité avec laquelle j'ai étouffé cette femme me fascine tout autant qu'elle m'inquiète, mais à aucun moment je me montre ce côté ci aux personnes autour de moi. En temps qu'Apprentie de la Dame Noire je ne peux me permettre le moindre écart, de plus je sais parfaitement que Darth Ynnitach ne prendrait pas bien mes questionnements sur le sujet... Je l'ai ressenti dès les premières leçon qu'elle m'a offert et je fais depuis très attention à ne rien laisser paraître sans pour autant imaginer qu'elle ne se doute pas de quelques chose !

______Cependant il est certain que mon aversion pour les actes que l'on peut qualifier de mauvais n'est plus aussi grande que dans le temps. Je ne sais pas si c'est mon premier meurtre en compagnie du Seigneur Oduim ou mon envie de ne plus me faire marcher sur les pieds après ma cuisante défaite face à Zora qui m'a aidé, mais cela n'importe plus vraiment à présent. L'important était que je sois capable de dépasser ma petite morale afin d’accomplir ce que l'on me demandait. De cette façon je deviendrait l'égale de Zora et je pourrai prouver à mes Anciens Maîtres qu'ils s'étaient complètement trompés à mon sujet ! Je ne suis pas une bonne à rien tout juste capable de camper dans un centre médical à attendre que l'ont ai besoin de mes services...

______Sans un mot, j'écoute alors les félicitations de la Dame Noire qui me fait part du fait qu'il faut beaucoup d’entraînement afin de pouvoir espérer se déplacer en même temps que l'on manipule la Force. Cela ne me surprends guère, mais cela semble passer complètement au dessus de la tête du Noghri qui interrompt les explications de la Sith afin de retenter sa chance ! Est-ce qu'il a perdu la tête ? Darth Ynnitach a déjà torturé des gens pour bien moins que ça ! Mon regard passe rapidement de celle-ci à l'apprenti qui échoue dans la nouvelle tentative aussi maladroitement qu'un bébé Falumpaset essayant de se redresser pour la première fois ! La situation est plutôt dérangeante voir critique pour lui et je suis bien heureuse de ne pas être celle qui se trouve à sa place puisque connaissant particulièrement bien notre Professeur du jour, le nouvel échec de ce Noghri n'allait pas être sans conséquences...

______Apparemment encouragé par son compagnon, ou profitant simplement du fait qu'il ait eu la mauvaise idée de retenter sa chance, Eerhia se décide elle aussi à reprendre l'exercice ! S'il y a une chose de positive dans tout ça, c'est qu'elle ne serait pas seule sur le banc des ratés, si jamais elle échoue à nouveau, mais surtout elle n'aurait peut être pas à subir le courroux de Darth Ynnitach qui ne devait avoir des pensées que pour celui qui avait osé l’interrompre... Sans grande surprise, ma compagne Arkanienne réussit à manipuler la Force afin de plier sa cible à sa volonté et c'est d'un coup de botte magistrale qu'elle en finit avec le pauvre homme, laissant le Noghri seul dans l'échec. Échec que l'Impératrice des Sith ne tarde pas à mettre à profit, ce qui ne me surprend guère...

______Darth Ynnitach avait toujours le don de trouver des punitions pour le moins adaptés aux situations qui s'imposaient à elle et il ne me faut que très peu de temps pour comprendre qu'après l'échec de l'apprenti, elle souhaite que ce soit nous autres qui le punissions comme il se doit ! Dans l'idée c'est plutôt malin, voir même vicieux ! Nous avons tous su manipuler la Force et ainsi pu démontrer notre connaissance dans ce domaine, lui ne peut pas en dire autant et j'imagine que c'est pour cela que ma Maîtresse le choisi comme épouvantail d’entraînement... Certes manipuler la Force de manière offensive n'est pas tout à fait pareil que l'utiliser de manière défensive, mais les deux sont en partie liés ! Si l'on est mauvais dans une des situations, il y a fort à parier que l'on est aussi dans l'autre et donc, ce pauvre type allait tout simplement jouer le rôle de punching-ball...

______Cette idée me révulse pendant un instant, avant que je prenne conscience que j'allais tout simplement pouvoir montrer à tous, qu'utilisateur de la force ou non, rien ne pouvait me résister ! Un sourire se désigne alors sur les lèvres, avant que celui-ci ne disparaisse lentement lorsque je remarque que la Zabrac qui avait si facilement utilisé l'Étouffement quelques minutes plus tôt se trouve incapable de réitérer la chose ! Est-ce vraiment si différant ? Dévisageant l'homme, je n'ai pas l'impression qu'il ait fait quoi que ce soit pour se défendre, la jeune femme a t elle tout simplement eu le trac ? Cela ne lui ressemble pas vraiment ! Et alors qu'elle se retire lentement, j'assiste à l'échec d'Eerhia qui, à son tour, se trouve incapable d'user de la Force sur le Noghri !

______Les regards des autres aspirants se trouvent vers moi comme s'il attendaient de voir si je suis capable de broyer la gorge de ce Pauvre Type. Les grandes démonstrations théâtrales ne sont pas vraiment mon fort, mais j'ai un rang à tenir et c'est sans cilier que je m'approche de l'homme. Là où Zora aurait sans doute hurlé quelques mots afin de se faire mousser, je reste parfaitement silencieuse, d'une part parce que je ne suis vraiment pas certaine de faire des miracles et d'une autre part parce que le stress toujours plus vivement ancré en moi pourrait me faire dire n'importe quoi ! Levant la main vers l'Apprenti, je me concentre afin de répéter l'exercice puisant dans la Force afin de broyer la trachée de mon punching-ball.

______La Force me réponds alors immédiatement et c'est avec une satisfaction presque jouissive que je vois l'Apprenti en face de moi commencer à suffoquer ! Je peux sentir son cou comme si ma propre main se pressait contre son cou, mais la puissance avec laquelle je m'impose sur lui n'a rien de comparable avec la Force de mes petits bras ! Je frissonne alors que je vois l'homme se débattre sans la moindre échappatoire avant de finalement relâcher mon éteinte, ne voulant pas le tuer. Je viens de réussir là où tous on échoué! M'écartant lentement de l'homme qui n'a rien pu faire face à moi, je souris laissant un regard planer sur eux tous... Voilà pourquoi je suis digne d'être l'Apprentie de la Dame Noire !

Jet de dés : Jet de sagesse pour un Étouffement de la Force




Dernière édition par Ysanne Ha'mi le Jeu 19 Mai 2016 - 14:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Jeu 19 Mai 2016 - 10:41

Le membre 'Ysanne Ha'mi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Pouvoir de la Force réussi!

Ysanne: -30 PF *2 pour deux utilisations!

Coup critique!

Drahk: -16 Pv


Ysanne dispose de 12 Pf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yawto Gust
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 108
Âge du perso : 23 Ans
Race : Zabrak

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Korriban
HP:
6/71  (6/71)
PF:
28/72  (28/72)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 21 Mai 2016 - 19:46

De toute évidence, le niveau des apprentis sur Korriban était de loin supérieur à celui que j'avais pu connaître dans les autres mondes de la bordure extérieur. J'avais beau avoir réussi ma tentative, mon trac avait surement été ressenti. Peut-être pas par mes camarades, mais le silence de la Dame Noire en disait long. Elle avait pris un malin plaisir à commenter les passages de autres élèves, même les plus médiocres, alors pourquoi pas le miens ? Est-ce que j'inspirais tellement la pitié que ça ?

Juste après moi s'engagea la seule apprentie dont j'avais eu l'occasion d'entendre parler : celle de Darth Ynnitach en personne ! J'allais donc pouvoir assister à, je suppose, une "belle démonstration". Après tout, la Sith ne doit certainement pas choisir ses apprentis au hasard. Je regardais donc la scène, mitigé entre admiration pour sa performance, et le dégoût de ses actes. Cependant, je m'appliquais à conserver une expression neutre, même si ce n'était pas très facile pour moi. Elle réussit brillamment, comme je m'y attendais.

Après le passage de tous les apprentis, notre enseignante commença un nouveau sermon, vite coupée par le Noghri qui avait échoué à l'exercice. Qu'est-ce qu'il fout ? Il s'imagine l'impressionner ? Si j'avais eu la malchance de rater mon premier coup, certes j'aurai persisté, mais pas comme ça ! À ce niveau c'est de l'inconscience totale. Qui plus est pour échouer à nouveau... Voilà maintenant que l'Arkanienne s'y met. Mais elle réussit. Mon regard se tourne à nouveau vers notre professeure, dont le regard menaçant fusillait les deux inconscients. Cette fois c'était certain, ils allaient trinquer. Mon premier cours prenait une tournure assez atypique. En 12 ans d'apprentissage, je n'avais encore jamais eu l'occasion d'assister à un tel spectacle. Mais peut-être que c'est courant ici ? Après, je serai le dernier à oser ce genre de comportement. Beaucoup trop peureux pour tenter ça.

D'ailleurs, le discours de la Dame Noire allait dans ce sens. Elle avait beau rester calme, je sentais qu'elle mourrait d'envie de se "venger", en quelques sortes. Après tout, elle était connue pour son sadisme. Mais envers de élèves, dans l'académie ? Je sais qu'on est pas des spacio-bisounours, mais quand même, elle n'allait tout de même pas... Ah bah si, elle l'a fait. Elle voulait donc qu'on s'entraine sur le Noghri malchanceux qui avait osé perturber son cours. Merci, je le saurai pour la prochaine fois. Promis, je me tiens à carreau.

J'appréhendais terriblement la suite des événements. D'un côté, si je ratais mon coup, j'allais surement me prendre une sale réflexion. Mais de la même façon, si je réussissais mon coup, va savoir comment allait réagir notre nouveau souffre-douleur ? Certes on reste dans le cadre d'un cours, mais connaissant les aptitudes des Noghris pour le combat physique, et vu la musculature de ma future cible entrainement, je ne donne pas cher de ma peau s'il voulait se venger pour la potentielle humiliation que l'on pourrai lui infliger. Je tâchai donc de laisser passer tous les aspirants avant moi, dans le but de m'adapter à la situation, et également pour me rassurer.

Dans un premier temps, Rhaenys s'avanca d'un pas décidé, prête à en démordre. Sûre d'elle ? TROP sûre peut-être... Bien qu'elle semblait entamer son action de la bonne manière, le Noghri ne semblait pas broncher. Ce fut ensuite au tour de l'Arkanienne. Sa tentative ne fut pas meilleure. Je commençais à avoir de sérieux doute sur mon aptitude à réussir cette épreuve. Pourtant, l'arrivée de l'apprentie d'Ynnitach renversa ma théorie. Elle réussit d'une telle facilité... C'en était presque déroutant.

J'avais maintenant encore plus d’appréhension qu'auparavant. Si je me loupais, j'allais paraître d'un niveau inférieur... ouais ça allait pas changer de d'habitude. Mais si je réussissais, ça allait encore plus me foutre la pression pour la suite, car ça m'élevait au niveau de l'apprentie de la Dame Noire des Sith. Et ça, c'était pas top pour moi. Surtout que je savais qu'au final, je n'étais pas au niveau pour rivaliser.

J'attendais, espérant qu'un autre apprenti daigne prendre son tour, sans succès. Peut-être que comme moi ils appréhendaient le commentaire cinglant de notre professeure. Prenant mon courage à deux mains, je m'avançais donc jusqu'au Noghri, passant devant Ynnitach, fuyant son regard sévère. Je faisais désormais face à notre cobaye.

J'avais vaguement réfléchi, et c'était décidé. Cette fois-ci, j'allais tenter de réussir mon coup. Après tout, le jeune homme semblait bien portant, et encore assez en forme pour se défendre. Au moins, j'aurais moins de remords à l'attaquer lui qu'un esclave chétif, et sans défense. D'un air appliqué, j’entame donc une concentration pour rassembler la force autours du cou de ma victime, sans songer aux futures conséquences.

[Lancer de Sagesse réussi]

Je sentais une énergie dévorante fléchir sous mon commandement, mes doigts se crispaient, et mon étreinte sur la gorge de l'apprenti qui me faisait face semblait fonctionner. Le souffle coupé, il se tenait la gorge, en vain. J'avais finalement réussi. Dans mon élan de réussite, je voulu tenter de soulever légèrement le tas de muscle qu'il était. Ses pieds décolèrent légèrement du sol avant que je ne relâche la pression. Ce n'était pas réellement volontaire. Bien que mon intention n'était pas de le blesser, j'étais de toute évidence à bout de force. C'était donc ça mes limites physiques et mentales, hein ? J'espère qu'on ne va pas devoir endurer encore plus, sinon je risque de me foirer monumentalement après de telles prouesses.

Plutôt fier de ma performance, je regagnais ma place, dissimulant la satisfaction derrière mon visage éternellement blasé. Après tout, Korriban était peut-être ce qu'il me fallait.


Dernière édition par Yawto Gust le Sam 21 Mai 2016 - 20:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 21 Mai 2016 - 19:46

Le membre 'Yawto Gust' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Pouvoir de la Force réussi!

Yawto: -30 PF *2 pour deux utilisations!

Coup critique!

Drahk: -16 Pv


Yawto dispose de 12 Pf

Drahk, tu n'as donc aucun jet de dé à faire suite au passage de tes adversaires ceux-ci ayant soit échoué dans l'utilisation de leur pouvoir, soit si bien réussi que tu ne peux pas te défendre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Dim 22 Mai 2016 - 19:51

Drahk ne connaissait pas le sens du mot échec. Il ne faisait tout simplement pas parti de son vocabulaire. Sa conception de l'échec était différente de la plupart des créatures évoluées de la galaxie. Elle se rapprochait fortement de celles des créatures dites inférieures, non douées de conscience. Le Noghri était tel un prédateur affamé. Il n'abandonnait jamais en cours de route, tant que son objectif n'était pas accompli. Dans ce cas précis, ses deux tentatives ratées dans l'utilisation du pouvoir d'Etouffement ne constituaient à ses yeux que de simples contre-temps. Si l'aspirant n'avait pas été interrompu par la Dame Noire, il aurait sûrement encore agi selon son bon vouloir...

Il s'en fallut d'ailleurs de peu pour que Drahk ignore complètement Darth Ynnitach ! Le Noghri avait le grand mérite d'être toujours à ce qu'il faisait. Il n'était pas du genre à se faire distraire. Mais pour une fois, il aurait mieux fallut qu'il soit plus au fait de son environnement. A sa décharge, Drahk se considérait comme un apprenti Sith et non un simple aspirant ! Il s'était même retourné lorsque Darth Ynnitach s'était adressé à lui ! Ca faisait deux ans qu'il traînait ses guêtres à l'académie quand même ! Il s'était fait une fausse joie lors du discours de la Dame Noire. « Fallait avoir un Maître pour être appelé apprenti ? » Faillit rétorquer l'aspirant à voix haute. Effectivement, le Noghri n'était pas une flèche... Si Drahk n'avait pas inventé le fil à couper le beurre, il avait pour lui une loyauté et plus généralement un sens de la hiérarchie très prononcé. Ainsi, il se posta devant la Dame Noire et accepta les remontrances sans broncher. « Excès de zèle » c'était plutôt classe comme faute non ? Enfin ce qu'il appelait comme ça, d'autres voyaient ses actes comme un flagrant manque de manières dans le meilleur des cas, de l'inconscience dans les pires. Ce n'était pas en cette occasion qu'il améliorerait sa réputation de brute écervelée...

Drahk laissa passer l'orage. Il ne broncha même pas à l'annonce de sa condition de nouveau cobaye. Faut dire que les punitions corporelles ne lui faisaient en général que très peu d'effet. L'aspirant était un Noghri après tout, extrêmement résistant de par sa race. Son éducation tribale, presque militaire, ainsi que ses nombreuses années passées dans des organisations criminelles n'en avaient pas fait quelqu'un de très réceptif à ces pratiques. Après tout, l'ancien assassin était conditionné pour résister à la torture aussi bien physique que mentale. Drahk ne fit pas d'esclandres. Il resta droit comme un « I » devant la Dame Noire. Une fois la sentence prononcée, il se courba devant elle et se déplaça à l'endroit où se trouvaient préalablement les divers esclaves féluciens. L'aspirant se positionna face aux élèves, bomba le torse et attendit que ces derniers se mettent en route, impassible. Certains auraient pu prendre cela pour de la défiance...

Avec un peu de chance, le Noghri arriverait sûrement à analyser les raisons de ses échecs dans l'utilisation du pouvoir d'Etouffement et accessoirement comprendre quelques trucs, maintenant qu'il se trouvait aux premières loges. Néanmoins, Drahk se prépara à encaisser. Si l'aspirant ne se défendait pas, cela ne servirait strictement à rien... Malheureusement pour ses progrès dans la manipulation de la Force, les deux élèves qui s'essayèrent sur lui échouèrent lamentablement. Ces dernières avaient pourtant réussi à manifester ce pouvoir sur les esclaves. Le Noghri n'eut même pas à se défendre. A croire qu'il leur faisait peur ! Ou alors que ce pouvoir d'Etouffement n'était pas si facile que ça à maîtriser, en dépit du relatif succès des plus jeunes comme le dénommé Yawto. Drahk aurait pu afficher du mépris ou se moquer mais ce n'était clairement pas son style. Il resta droit dans ses bottes et se prépara aux tentatives des élèves restants, toujours impassible. Bien lui en prit, c'était le tour de la star Ysanne...

Si le Noghri ne montra rien, l'apprentie de la Dame Noire le mit immédiatement mal à l'aise. Cette dernière était du genre à réussir tout ce qu'elle entreprend apparemment alors il s'attendait au pire ! Et le pire arriva rapidement. Si Drahk avait à peine ressenti la manifestation du pouvoir de Rhaenys et d'Eerhia, à peine Ysanne s'était-elle concentrée et focalisée sur lui qu'il étouffait déjà. Décidément le destin se montrait parfois cruel. Comment une telle différence presque innée pouvait exister entre différents individus ? Si le Noghri n'était pas en train de suffoquer la bave aux lèvres, il aurait sûrement été presque jaloux ! L'aspirant voulut résister mais ses défenses mentales, dont il était pourtant relativement fier, furent brisées en quelques secondes. Alors que Drahk sombrait lentement mais sûrement dans l'inconscience, Ysanne lâcha prise et l'aspirant tomba à genoux, prit d'une violente quinte de toux presque étouffée, la gorge visiblement marquée.

Après quelques secondes de souffrance, le Noghri tenta visiblement de faire bonne figure, essayant en vain de retenir sa toux ou de se masser sa gorge meurtrie. Il se releva péniblement et fit face à son prochain bourreau, l'esprit encore embourbé. Ses défenses étaient déjà amoindries lorsque le dernier élève, Yawto, s'attaqua à lui. Là encore, ce dernier ne mit que quelques secondes pour balayer les défenses du Noghri et l'étouffer par le biais de la Force. Drahk se débattit de toutes ses forces, en vain et perdit même brièvement connaissance. Lorsque Yawto relâcha son étreinte, le Noghri s’effondra à terre comme un pantin désarticulé. L'aspirant resta à terre quelques instants avant de prendre connaissance. Comble de la honte, ses vêtements portaient les stigmates de sa défaillance. Comme en témoignait la marre qui s'était formée à ses pieds, il s'était tout simplement fait dessus. Charmant...

Si certains spectateurs s'attendaient à un quelconque craquage du Noghri, il fallait repasser ! Drahk se releva et se remit en position comme si de rien n'était. Bon c'était pas glorieux. Ses jambes flageolantes arrivaient à peine à supporter son poids et il tanguait légèrement, le cerveau visiblement réduit à une bouillie de gastéropodes. Il tenait debout plus par instinct qu'autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Sith - Korriban :: Académie Sith :: Centre d'Entraînement-