Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Darth Ynnitach
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 3059
Âge du perso : 243 ans
Race : Anzati/Sith
Binôme : Apprentie : Ysanne Ha'mi
Zora Shaar-lâ
Acolyte : Myir Alshain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
98/98  (98/98)
PF:
80/105  (80/105)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Mer 25 Mai 2016 - 17:09

Comme pour l’exercice précédant, c’est la Zabrak qui commençait. Sa réussite à l’exercice précédant semblait lui donner ce droit. Droit qu’Ynnitach pourrait contester. Ce devrait être son apprentie qui devrait commencer. Ainsi allait l’ordre naturel des choses. Mais il semblerait bien que non et la Sith devait donc la laisser ouvrir la punition. Son regard se portait sur le Noghri. Celui-ci acceptait la punition et s’installait auprès des prisonniers Féluciens qui servaient de cobayes pour l’exercice de la Dame Noire. A présent c’était lui le cobaye, le sujet de l’exercice. La Zabrak s’avançait. Sûre d’elle et de son succès. Suintant l’arrogance par tous les pores de sa peau rouge et tatouée de noir. Rien. Tout juste si le Noghri supplicié ressentit quelque chose et encore moins il eut le besoin de s’en défendre. La réussite de l’apprentie se heurtait frontalement à la réalité de l’échec.
 
-Peut être pas aussi puissante que tu le croyais, aspirante ? Remarque que lâchait Ynnitach suite à cette démonstration non sans une certaine joie perverse.
 
Ensuite c’était à l’Arkanienne de s’y essayer. Sa réussite précédente et quelque peu transgressive avait été récompensée par la réussite. Peut être que c’est cette réussite qui la pousse à suivre celle dont l’orgueil c’est heurté à un mur en duracier. Et l’apprentie Aiarohk semblait bien suivre aussi la même voie. Celle de l’échec. Darth Ynnitach levait les yeux au ciel en constatant ce nouvel échec. A croire que la Force et plus encore le Côté Obscur se liguait contre elle. A moins qu’autre chose ne soit à l’œuvre ? Qu’il y ait une autre raison ? La crainte se lisait dans le regard changeant de l’Arkanienne. Celle-ci faisant montre d’une forme particulière d’incompétence aujourd’hui. Serait-ce dû à une contrariété ? La Dame Sith se souvint s’être dit que la Zabrak serait un met de choix pour sa « Sœur ». Durant les exercices, Eerhia lui emboîte le pas. Serait-ce donc exact que la Zeltronne s’intéresse à elle par le biais de son Apprentie et que cette dernière soit peu encline à se voir remplacée de la sorte ? Et que sa situation des plus précaires l’inquiète ?
 
*Si c’est le cas, cela en est délectable !*
 
-Apprentie Aiarohk ! Vous persistez ! A croire que vous êtes plus enclines à délaisser vos leçons pour d’autres activités… A moins que cela ne soit vous que l’on délaisse ?!
 
Propos durs ? Oui. Mais aussi à la hauteur de la déception que ressentait la Sith envers cette Arkanienne à qui elle devait encore la vie. Celle qui avait souvent été là dans certaines situations sur ordre de sa Maîtresse et par extension ses ordres à elle. Celle qui avait tué le précédent Cardinal Noir traître sur Byss et tant d’autres choses encore. Il était normal de s’attendre à mieux de sa part.
 
A présent c’était au tour de son apprentie, Ysanne Ha’mi. L’exercice était intéressant. La Zabrak n’était pas du genre à craindre qui que se soit. Tout comme l’Arkanienne. Ces deux là n’auraient aucun scrupule à s’en prendre à un autre aspirant. Encore moins s’il s’agissait du plus faible. De celui qui méritait son sort. Concernant la jeune métisse c’était bien différent. Elle était très différente de ses consœurs. Elle ne s’adonnait pas, encore, à la violence avec facilité et délice. Mais cela viendrait en son temps. Pour l’instant ses compétences réelles éclataient aux yeux de tous et aussi à ceux de sa Maîtresse. Et c’était là le principal. Et pour quel résultat ! Premier véritable essai de sa part et voilà qu’elle arrive à prendre sa cible à la gorge et à l’étouffer sans qu’il ne puisse résister ! Quelle prouesse de sa part. Le plus intéressant aux yeux de Darth Ynnitach était aussi les sentiments animant son apprentie. Elle qui ressent toujours du dégout à infliger de la souffrance ou la mort à autrui, là il semblait bien qu’elle en était fascinée et qu’elle appréciait se sentiment de toute puissance. Un bon début.
 
-Excellent, apprentie ! Excellent ! Tu ne fais que me prouver que l’attention que je t’ai portée est plus que méritée !
 
Venait à présent le dernier. Un Zabrak lui aussi. Un qui a réussi le premier exercice alors qu’il ne paie pas de mine de prime abord. Grand, malingre et peu sûr de lui. Et pourtant il se montrait plein de surprises ! La première était qu’il était capable de faire quelque chose de ses dix doigts. La seconde était de commettre un résultat comparable à celui de sa propre apprentie ! Le Noghri n’avait, une fois encore, pas pu se défendre contre ces deux tentatives. Les premières n’ayant été que de pitoyables prestations.
 
-Ah ! Il reste aussi des aspirants capables entre ces murs ! Peut être pourrons-nous faire quelque chose de toi ! Adressait-elle au Zabrak à l’issu de sa démonstration.
 
L’odeur d’urine provenant du Noghri venait chatouiller les narines de la Dame Noire des Sith. Son regard sévère venait se poser sur lui, tandis que des moqueries à peine voilées s’élevaient des rangs des aspirants et apprentis. La Sith n’eut qu’une moue dédaigneuse et laissait paraître qu’elle n’en était nullement surprise et encore moins indisposée. Il faut reconnaître que les démonstrations de son apprentie métisse et du Zabrak étaient plutôt impressionnantes. D’autant plus qu’au-delà de se contenter de ce qui était demandé, l’un comme l’autre ont essayés d’aller plus loin encore. Plus loin que ce que leurs capacités le permettent.
 
-Vous êtes épuisés ? Fatigués ? Allons ! Si c’est là tout se dont vous êtes capables vous ne tiendrez pas plus de cinq minutes face à un Jedi qui veut votre tête ! Ou qui que se soit d’ailleurs… Etes-vous vraiment si faibles et pitoyables ? Est-ce vraiment sur vous que je devrais compter dans les prochaines décennies ?
 
Allons ! On va reprendre ! Car il est hors de question que je vous laisse sortir d’ici sans que vous m’ayez montré que je n’ai pas perdu mon temps avec vous aujourd’hui ! De la main elle montrait les cobayes Féluciens toujours enchaînés et à genoux devant elle. Une dernière fois sur l’un d’eux ! Et jusqu’à ce que mort s’ensuive ! Et ne me décevez pas...
 
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Mer 25 Mai 2016 - 19:05

Ma mine s'assombrissait sous le commentaire désobligeant de la Dame Noire à mon égard. Pas aussi puissante que je ne le pensais ? Sans doute. Je n'avais pas la prétention stupide de me croire infaillible, contrairement à ce qu'elle semblait penser. Personne ne l'était. Mais je valais tout de même mieux que cette piètre démonstration que j'avais offerte. Restait donc maintenant à le prouver et doublement si je souhaitais annihiler cet échec des mémoires. Après tout, la défaite s'effaçait rapidement si elle était suivie et supplantée par une victoire éclatante. Mais encore fallait-il qu'on me laisse une nouvelle chance de démontrer mes capacités et que la Force ne se joue pas de moi une nouvelle fois.

C'est donc animée de sombres pensées et d'un œil peu amène que j'observais mes successeurs accomplir leur œuvre. L'Arkanienne, qui m'avait immédiatement suivi, ne rencontra guère plus de succès que moi, Drahk restant tout aussi insensible à sa tentative qu'il ne l'avait été à la mienne. Mais l'apprentie de la Dame Noire et Yawto, eux, livrèrent une performance pour le moins impressionnante, je devais bien l'admettre, quand bien même cela me contrariait beaucoup. Si cela ne m'étonnait pas vraiment de la part d'Ysanne – après tout l'impératrice devait bien l'avoir choisie pour une raison, non ? - c'était en revanche beaucoup plus surprenant venant de Yawto. Au vu de la défaite sans conteste que je lui avais infligé il y a peu, je ne m'attendais pas à ce qu'il montre de telles dispositions. Peut-être avais-je fait erreur en pensant qu'il n'y avait aucun avenir pour lui à l'académie…

Enfin, pour le moment c'était plutôt moi qui risquait de n'en avoir aucun, d'avenir. Vu l'humiliation que la Dame Noire avait fait subir à Drahk pour son échec, je devais me préparer au pire… mais si sentence il y avait, l'impératrice pouvait compter sur moi pour l'endurer dignement. Je ne terminerais pas à l'état de larve se pissant dessus comme le Noghri qui, en plus d'être incapable d'user correctement de la Force, était apparemment tout aussi peu à même de supporter sans faillir la punition qui en résultait. Non, je ne terminerais pas dans un état aussi pathétique, je ne me le permettrais pas.

Attendant de nouvelles instructions qui décideraient de mon sort, je fixais un moment l'Arkanienne. Elle aussi avait failli et la Dame Noire semblait d'ailleurs lui en vouloir bien davantage qu'à moi pour cela. Si l'impératrice ressentait le besoin de trouver un nouveau sujet d'expérimentation dans nos rangs, ce serait donc probablement à l'une de nous deux que ce rôle peu enviable échouerait. A moins que cela ne soit à toutes les deux…

Mais Ynnitach reprenait la parole, me tirant de ses réflexions, et c'est avec un certain soulagement que je constatais que l'humiliation publique n'était visiblement pas au programme de la suite des réjouissances. Il s'agissait simplement d'étouffer à nouveau un esclave, mais jusqu'à ce que mort s'en suive cette fois. Rien de plus complexe que ce que j'avais déjà réussis à faire donc, si ce n'est qu'il faudrait pousser le plaisir un peu plus loin… Et que l'échec ne serait cette fois plus tolérable.

Cette pensée ne suffisait toutefois pas à me retenir de m'avancer à nouveau pour ouvrir les hostilités. Loin de céder à la précipitation, je prenais au contraire tout mon temps pour choisir celui ou celle qui serait ma future victime. Je sondais ainsi du regard chacun des êtres enchaînés se trouvant à mes pieds et ceux-ci, ayant compris aux paroles de la Dame Noire qu'il ne s'agirait cette fois pas d'un simple tourment passager, s’appliquaient tous à garder le regard rivé au sol, dans l'espoir de ne point croiser le mien. Tous sauf deux. J'avais surpris l’œillade furtive échangée entre un homme et une femme, situés au bout de cette rangée sinistre. Un regard qui laissait aisément deviner les sentiments qui les animaient tous deux. Formidable.

« Toi. »

Que je soufflai donc simplement en venant me dresser devant la femme, un rictus fielleux rivé aux lèvres. Comme je m'y attendais, son cher et tendre ne put résister à la tentation aussi stupide qu'inutile de s'interposer, probablement dans l'espoir que la colère me pousse à me prendre à lui plutôt qu'à l'autre. Une satisfaction que je ne comptais pas lui donner. Je me contentais donc de le repousser brutalement de la main, tout en levant la seconde en direction de sa compagne, en appelant à la Force pour abréger son existence misérable.

[Jet de sagesse (4) pour étouffement -> Réussite pfiouuuu ! ]

Et je sentais avec satisfaction la Force s'enrouler sur mon inflexion, enserrant dans ses anneaux ce cou si fragile. Ma victime portait les mains à sa gorge, avant de s'effondrer dans un fracas de chaîne, sa poitrine se soulevant frénétiquement en quête d'un oxygène dont elle serait à jamais privée. Je ne me hâtais toutefois pas, allant même jusqu'à relâcher légèrement la pression par moment pour mieux l'affermir ensuite. Après tout, le spectacle de la mort n'avait rien de distrayant s'il était bref… Je sentais toutefois que l'esclave ne résisterait plus longtemps à ce petit jeu. Désireuse d'en finir, je relevais le menton de ma victime d'une main ferme, la forçant à me regarder jusqu'à ce que l'ombre de la mort ait enfin voilé ses yeux. Laissant son cadavre devenu flasque retomber au sol, je reprenais ma place sous les invectives de l'esclave qui était apparemment impatient de mourir à son tour.

« Ne t'inquiète pas, tu vas vite la rejoindre. »

Que je sifflais avec satisfaction, comptant sur le zèle mes camarades pour que cette prédiction se réalise. Si je l'avais pu, j'aurais bien fauché sa vie moi-même d'un coup de sabre, mais il fallait bien en laisser un peu pour les autres...


Dernière édition par Rhaenys Velaryon le Mer 25 Mai 2016 - 19:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Mer 25 Mai 2016 - 19:05

Le membre 'Rhaenys Velaryon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de sagesse de Rhaenys réussie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 28 Mai 2016 - 11:59


J’avais échoué. C ‘était un fait que je ne me pardonnais pas, même si rien n’était encore perdu. Je ne me le pardonnais pas car Ysanne avait réussi haut la main là où je n’avais offert qu’une piètre performance. Je ne me le pardonnais pas car le suivant, celui que j’étudiais tout comme j’étudiais cette Zabrak n’avait pas échoué non plus. Pire encore, il avait fait aussi bien que ma comparse Arkanienne. C’était profondément inacceptable et Darth Ynnitach n’avait pas hésité à me le faire remarquer. J’avais instinctivement serré les poings, refoulant en moi cette colère naissante dans l’idée de mieux m’en servir par la suite. Non, Isobel ne me délaissait pas. Elle estimait simplement que je pouvais mieux la servir en m’offrant un champ d’action plus large. Ce n’était en rien une punition qu’elle m’offrait, mais bien une véritable opportunité de me démarquer. J’en étais convaincue, même s’il pouvait effectivement s’agir d’une certaine mise à l’écart du fait de son changement de fonction au sein du Conseil Noir. Estimait-elle que je ne fusse pas apte à la suivre dans ses incantations dignes de l’Alchimie Sith ? Si c’était le cas, elle se fourvoyait. Je n’attendais que cela, qu’elle m’offre l’opportunité de pouvoir toucher à ce genre de capacités. M’enfin, qu’étais-je pour pouvoir décider de mon sort face à la Zeltronne, ma Maitresse de surcroît ? Rien, pour l’instant.

Je m’attendais à être sévèrement sanctionnée aux côtés de la Zabrak que je regardais désormais sans gêne. Je m’attendais à disposer de l’opportunité souhaitée pour mieux pouvoir étudier ses réactions, ses pensées, ses capacités. Je m’attendais à devoir souffrir, mais rien ne vînt. Au contraire, la Dame Noire se montrait étonnamment clémente, ce qui ne laissait rien présager de bon pour la suite. L’échec était désormais exclu si je ne voulais pas me retrouver à la place du Noghri. Ce ne devait surtout pas arriver, auquel cas la sanction d’Isobel pourrait s’avérer encore plus terrible si Ynnitach ne prenait pas ma vie. Non, l’échec serait vraiment inacceptable.

Je laissais la Zabrak débuter, bien que j’eu sans doute préféré m’avancer et tenter ma chance la première pour ne pas avoir à canaliser cette pression qui ne tarda pas à m’envelopper. Car si la Zabrak prit son temps pour choisir sa cible, cette dernière ne résista pas à longtemps à sa poigne. Le corps sans vie de l’esclave était le signe de son succès, ce qui ne fit qu’accentuer un peu plus mon agacement et ma colère ainsi que la peur de l’échec. Encore une fois, ce dernier était inacceptable. Et pourtant, il restait bien réel. La Zabrak avait fait preuve d’une maitrise parfaite là où elle avait lamentablement échoué face au Noghri. Ainsi, il ne s’était peut-être agi que d’un faux pas de sa part.

Je m’avançais donc, observant l’autre esclave en sanglots face au corps inanimé de sa femme. Un sourire large s’étira sur mes lèvres alors que je savourais sa souffrance. Rhaenys avait affirmé qu’il la rejoindrait bien assez tôt, mais je comptais bien lui faire endurer son malheur et sa douleur. Traduction : il allait vivre, pour mieux souffrir. N’était-ce pas là sa seule prérogative ? La mort n’était pour eux qu’une délivrance, une libération de leur fardeau. Non, j’allais m’en prendre à un autre. Une autre.

« Hors de ma vue, insecte ! » lâchais-je par réflexe lorsque l’homme tenta de se dresser devant moi, le rejetant d’un violent coup de pied botté et d’une poigne dure de ma senestre sur sa gorge.

IL chuta, ses chaines glissant sur le sol dans un bruit strident. Je souriais. Un simple rictus, pour laisser fuir la pression. Ma main venait agripper la longue chevelure blonde de la jeune femme que je venais de choisir. A peine la vingtaine, un visage angélique meurtri par les coups, la sueur et la crasse. Elle aurait pu vivre tant de choses si elle n’avait pas fait l’erreur de se laisser attraper. Tant pis pour cette insignifiante. Elle n’était rien qu’un objet, un jouet que j’allais casser pour mieux savourer ma détermination. Ma main se dressa machinalement alors que je faisais appel à la Force. Je ne réfléchissais plus, j’agissais. Je venais tordre la volonté du flux mystique pour le contraindre à agir selon ma volonté, au travers de ma colère, de mon agacement et de ma suffisance.



[ Jet de sagesse pour Étouffement... => Réussite, Ouiiii ! Enfin !]


Elle se plia et vînt s’enrouler autour de la trachée de ma victime, laquelle se raidit presque instinctivement, suppliante. Elle cherchait de l’air, ses mains venant s’agiter sur sa poitrine et sur sa gorge, sans succès. Ces dernières retombèrent bien vite, mollement, le long de son corps alors que la vie la quittait. Le reste suivit bien vite le mouvement et s’affala sur le côté, les chaines claquant sur le sol. Elle tentait de se soustraire en se tordant et je venais l’immobiliser de mon pied posé sur sa poitrine. Je la fixais du regard et me penchait à son niveau. Je ne souriais que très légèrement, signe de ma satisfaction.

« Shhht… » soufflais-je légèrement à son intention, alors que ma main se refermait définitivement.

Son corps s’agita légèrement sous l’effet des derniers spasmes, avant que la mort ne vienne enfin se saisir d’elle. Je me redressais donc, jetant un regard aux autres esclaves apeurés avant de les ignorer et de m’avancer dans la foule d’apprentis. Je m’immobilisais finalement, cette fois-ci aux côtés de la Zabrak qui m’intéressait de plus en plus. Je ne recherchais nullement la perfection, Isobel non plus, d’ailleurs. Et cette Velaryon semblait de plus en plus correspondre au profil..



Dernière édition par Eerhia Aiarohk le Sam 28 Mai 2016 - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 28 Mai 2016 - 11:59

Le membre 'Eerhia Aiarohk' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de sagesse réussi!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysanne Ha'mi
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 427
Âge du perso : 20 ans
Race : Métisse Falleen ~ Arkanienne
Binôme : ~Ancienne Apprentie de Darth Ynnitach

~Pressentie pendant un temps pour devenir l'apprentie de Darth Valeras

~Ancienne apprentie de Darth Araya (décédé)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
67/71  (67/71)
PF:
52/72  (52/72)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 28 Mai 2016 - 19:41








" Merci, Maîtresse... "

______Pourtant je n'ai qu'à peine le temps de profiter de ma réussite ! Puisque l'étrange Zabrak aux cheveux violets ose m'imiter et impose son emprise sur la gorge du Noghri sans que celui-ci ne soit capable de réagir ! Comme j'aurais aimé être la seule capable de cela ! Mais il faut que je me rende à l'évidence, cet exercice n'est peut être pas si difficile que ça après tout ? Certes depuis que je suis sous les enseignements de la Dame Noire ma maîtrise de la Force est devenue bien meilleure, mais cela ne me rend pas toute puissante pour autant. Peut être que je suis simplement chanceuse ? Peut être que ce Noghri est particulièrement faible ? Je ne sais pas trop sur quel pied danser...

______Surtout qu'il n'est pas rare que, lors de mes entraînements privés, je n'arrive pas à modeler la force comme je le veux et la preuve la plus flagrante de cela est mon inaptitude à reproduire de façon régulière ces Éclairs de Force... J'avais prévu de demander à Darth Ynnitach de l'aide à ce sujet, mais je ne suis plus tout à fait certaine que ce soit le mieux à faire, puisque celle-ci a clairement fait comprendre à tous que ce pouvoir là n'était pas aussi pur que celui qu'elle est entrain de nous enseigner... Cependant je ne vais pas me décourager et cet entraînement est entrain de me prouver que si j'arrive à trouver la bonne façon de m'y prendre je vais réussir !


______Avec attention j'écoute les explications de la Sith alors que, comme tous le autres apprentis, je remarque que notre cobaye c'est fait dessus. J'ai presque envie de rire, mais je me retiens, les paroles de la Dame Noire venant chatouiller l’ego de chacun ! Dis-je me sentir visé par cette attaque en règle ? J'imagine que non, après tout j'ai passé avec sucés les deux épreuves qu'elle a placé devant moi ! Pourtant j'ai l'impression que remontrances me sont infligées comme aux autres et même que les accusations de fatigue me sont directement adressé, car il est vrai que je suis épuisée d'avoir utilisé la force ainsi ! Mais il faut bien avouer qu'elle a raison, face à un adversaire voulant répliquer cette fatigue n'a pas sa place et c'est en profitant de l'ordre qui semble s'être établi depuis le début du cours que je tente de me ressourcer.

______La Zabrak à la peau tatouée commence donc son œuvre après avoir choisi sa cible avec un soin pour le moins tout particulier il ne lui faut que peu de temps pour user de la force afin de le tuer sans qu'il n'ai pu opposer la moindre résistance. Je ne suis que peu étonnée et assez contente qu'elle ait pris son temps afin de me laisser récupérer, même si j'imagine bien que ce n'était pas le but premier ! Non, elle a voulu démonter que son échec avec le Noghri était une erreur de parcours... Plutôt habile comme façon de faire, mais pour ma part je ne compte pas faire traîner les choses ! Une mise en œuvre rapide va montrer au je contrôle celui-ci sans mal, j'espère seulement être capable de faire appel à la Force aussi facilement qu'au début du cours...

______Eerhia se met ensuite à l’œuvre et après avoir repoussée celui qui semblait prêt à rejoindre sa bien aimé dans l'autre monde, elle s'attaque à une jeune femme et ne lui laisse pas la moindre chance. La Force s'enroule autour du cou de sa victime et après un petit jeu malsain elle choisit de mettre fin à ses jours avec une lenteur qui fait mes affaires. Ce qui m’embête le plus c'est qu'elles ont toutes les deux réussies... Oui elles ont toutes les deux réussies et inutile de dire que je vais devoir faire de même si je ne veux pas passer pour une faible qui ne tient pas la distance... Je vais devoir réussir à mon tour et me débrouiller pour que personne ne l'oubli ! C'est pourquoi, pendant les passages des deux Apprenties, j'ai pris soin de détecter la parfaite victime et c'est d'un pas décidé que je me présente devant un homme particulièrement bien bâti faisant sans peine deux têtes de plus que moi.

______Si j'arrive à faire tomber ce géant les choses seront clairs pour tous et c'est avec une certaine appréhension que je tends la main vers lui, sans que rien ne se passe. Comment est-ce possible ? J'ai fait tout ce qu'il fallait ! J'ai répété exactement les mêmes gestes que précédemment ! Regardant l'homme, je tente en vain de faire appel à la Force et c'est avec déception et colère que je laisse ma main tomber le long de mon corps. Sans un mot je m'écarte de l'homme pour laisser place au suivant, alors que mon regard se porte sur Darth Ynnitach. Savait elle dors et déjà que je ne serais pas capable d'utiliser ce pouvoir une troisième fois ?

Jet de dés : Jet de Sagesse pour le pouvoir d’étouffement de la Force




Dernière édition par Ysanne Ha'mi le Sam 28 Mai 2016 - 19:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 28 Mai 2016 - 19:41

Le membre 'Ysanne Ha'mi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de Sagesse de Ysanne raté!

C'est con gamine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yawto Gust
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 108
Âge du perso : 23 Ans
Race : Zabrak

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Korriban
HP:
6/71  (6/71)
PF:
28/72  (28/72)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 28 Mai 2016 - 23:06

Visiblement, ma démonstration avait fait forte impression. La remarque de notre enseignante et le regard de son apprentie en étaient d'ailleurs la preuve. Me retournant finalement une fois dans mon rang, j'entendis une bonne partie de l'assemblée ricaner. Dans un premier temps, je ne compris pas vraiment, avant de voir avec stupéfaction le liquide aux pieds du Noghri qui nous avait servi de cible. Je me sentais quelque peu responsable de ce qui lui arrivait, mais son air indifférent quant à la situation me permit de conserver une attitude neutre : s'il était capable de laisser passer ça, je n'aurai aucun remord à avoir été en quelque sorte responsable de cela.

Seulement, les nouvelles demandes que la Dame Noire des Sith venaient d'énoncer me firent vite changer d'attitude. Pétrifié à l'idée d'être de nouveau confronté à la mort, j'appréhendais déjà le moment fatidique où je devrais passer à l'acte. J'étais déjà en train de choisir la personne la plus mal en point afin d'abréger ses souffrances.

Dans un premier temps, Rhaenys avança, d'un pas décidé. Elle était certainement prête à faire tout ce qui était en son pouvoir pour sauver son honneur concernant l'échec qu'elle avait précédemment encaissé. Sa cruauté était presque évidente, et elle semblait prendre du plaisir à malmener sa proie. Une fois sa petite affaire finie, elle reparti à sa place, et ce fut au tour de l'Arkanienne de passer. Il me semblait percevoir une certaine appréhension de sa part vis à vis d'Ynnitach. Comme moi, remarques; J'ai toujours le trac quand il s'agit de faire une démonstration devant un maître. Cependant, elle réussit haut la main, et repartit satisfaite.

Enfin, ce fut l'apprentie de Darth Ynnitach qui fit son entrée. Surement qu'elle devait avoir la pression. Un "gueux" comme moi qui lui tient tête à son premier cours ici... Personne ne me connaît, je débarque comme une fleur, et j'arrive au même résultat que la prometteuse protégée de notre Reine. Faut dire que même moi, je n'y crois pas trop. Peut-être qu'il suffirait que je me pince pour voir ? Et si au final j'avais réellement clamsé après mon combat avec Rhaenys, et que tout ça n'était qu'un rêve ? Faudrait aussi que j'arrête de lire des romans de fiction, c'est surtout ça. Avec une légère inquiétude, j'attendais de voir ce qu'allait pouvoir faire l'Arkanienne. Désemparé, je remarquais qu'elle n'arrivait à rien si ce n'est abandonner le combat.

Mon corps bougeait désormais contre ma volonté. J'avançais entre les aspirants pour rejoindre le devant de la salle, là où m'attendait mon plus grand dilemme. Les sentiments se bousculaient dans ma tête, et j'avais du mal à réfléchir. Face à moi se tenaient les Féluciens enchaînés. Tremblotant légèrement, j'initiais mon geste en direction de l'homme effondré sur le corps de son amante dont Rhaenys avait fièrement ôté la vie. Dans le fond, elle avait respecté les consignes, mais je souhaitais avant tout abbréger les souffrances de ce pauvre Félucien.

[Lancer de dé de sagesse]

Le bras levé, je pressais mon geste jusqu'à entendre un craquement émanant de ce qui devait désormais être le cadavre de ma cible. À vrai dire, je ne le savais pas encore, car j'avais pris soin de tourner le dos à l'assemblée, afin de pouvoir fermer les yeux au moment de l'exécution.

Me retournant sitôt les avoir rouverts, je me doutais que j'allais recevoir un tas de remarque concernant le fait que je n'ai pas "fait durer le plaisir" ou quelconque autre désobligeance concernant ma faiblesse à mettre fin à la vie... Mais c'était sans compter toutes les attentes qui allaient planer sur moi durant le reste de mon apprentissage, maintenant que j'avais montré que j'étais à la hauteur.

Je regagnais ma place, la tête en vrac, et les pensées ailleurs. J'avais envie de crier, de pleurer. Je ne savais pas vraiment à vrai dire. J'étais à la fois écœuré et surpris par le pouvoir qui semblait affluer en moi. J'avais tué mon premier homme. Ce qui me faisait encore plus peur, c'est que ce n'était certainement pas le dernier.


Dernière édition par Yawto Gust le Dim 29 Mai 2016 - 0:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 28 Mai 2016 - 23:06

Le membre 'Yawto Gust' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de sagesse de Yawto réussi!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Jeu 2 Juin 2016 - 21:30

Drahk avait en quelque sorte sauver les apparences. Du moins personne ne sembla faire de réflexions et la Dame noire ne s'était pas acharné sur son insignifiante personne. Elle devait être dans un bon jour ou alors le Noghri avait tout simplement réussi à laisser passer l'orage. Toujours est-il que l'aspirant n'était pas au mieux et cela n'allait pas vraiment en s'améliorant. Si en apparence il semblait de marbre, quoique légèrement chancelant et visiblement éreinté, ça cogitait dur à l'intérieur de son crâne.

Drahk n'était pas pressé de se remettre au travail. Il s'était volontairement mis en retrait afin de refaire un peu ses forces, particulièrement ses forces mentales qui venaient de prendre bien plus chères que son amour propre. Le Noghri avait énormément de mal à se concentrer et à atteindre un stade de pseudo méditation. Le seul fait de tenir debout lui pompait déjà presque tout son influx. Il ne fallut que quelques minutes pour qu'il cède légèrement à la panique. Ses expériences passées, notamment celle d'assassin, lui avait permis de se forger une barrière mentale qu'il croyait à toute épreuve, une sorte de carapace indestructible qui lui permettait de ne pas sombrer. Cette dernière venait de craquer sous la pression de l'évènement, de la honte sociale et des assauts mentaux répétés de ses pairs.

Drahk ne s'était jamais considéré comme un Sith à part entière. Il n'avait d'ailleurs aucun mal à admettre ses défauts. Il savait pertinemment que l'obstacle le plus important sur sa route se trouvait être la faculté de se laisser aller, de perdre le contrôle sur ses sentiments les plus refoulés. Si le Noghri n'était pas quelqu'un de brillant, il prenait un malin plaisir à rester maître de lui-même en toute circonstances. Une qualité qui lui avait souvent sauver la vie par le passé mais qui s'avérait un véritable frein à sa progression au sein de l'académie. En cet instant, l'aspirant n'avait presque plus aucun contrôle sur ses facultés mentales. Ainsi, une vague de sentiments extrêmement puissants émergea des tréfonds de sa conscience, telle une véritable lame de fond que rien ne semblait pouvoir arrêter. Son souffle devint rapide et saccadé. Ses yeux de fouine se fixèrent sur le premier esclave qui se présenta à son regard de fauve. Nul besoin d'un œil averti pour observer ce changement de comportement. Drahk renvoyait clairement l'image d'une bête :Une bête sauvage et blessée...

Le Noghri n'était pas berserk pour autant. Quelques bribes de conscience lui permirent de ne pas se jeter sur la première chose qui passa devant lui. Fort heureusement pour lui d'ailleurs. Quel aurait été son sort si il s'était attaqué à la Dame noire ? Cela aurait purement été la fin de sa courte et triste vie. Son esprit était clairement dominé par la colère aveugle qui semblait venir du plus profond de son être et dirigée contre lui-même. Il s'en voulait terriblement de s'être ridiculisé en ce jour d'une importance rare ! Il se dirigea lentement mais sûrement vers le devant de la scène et se posta devant cette satanée Félucienne qui semblait presque se réjouir que le Noghri la choisisse ! L'aspirant ne tergiversa pas. A quelques mètres de sa cible, il tendit ses deux mains et projeta la Force vers la victime en poussant un cri rauque.


"Meurs !!!"

[Jet raté de sagesse (3) – Utilisation du pouvoir « Etouffement »]

Drahk n'eut cette fois-ci aucun mal à projeter la Force mentalement sur la pauvre Félucienne qui porta de suite ses mains à sa gorge, visiblement étreinte par une force invisible. Tout semblait se dérouler comme sur des roulettes pour le Noghri et les spectateurs pouvaient apercevoir un sourire extatique sur son visage alors qu'il puisait de toute évidence dans le côté obscur de la Force...

Cependant et contre toute attente, l'aspirant commença à trembler et, prit de convulsions, cracha littéralement ses poumons gorgés de sang sur la pauvre esclave Félucienne soudainement libérée de la funeste emprise ! De toute évidence, Drahk avait donné tout ce qui lui restait... Il tomba sur ses genoux, épuisé.


Dernière édition par Drahk Tlakh'sar le Jeu 2 Juin 2016 - 21:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Jeu 2 Juin 2016 - 21:30

Le membre 'Drahk Tlakh'sar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de sagesse de Darhk raté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Ynnitach
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 3059
Âge du perso : 243 ans
Race : Anzati/Sith
Binôme : Apprentie : Ysanne Ha'mi
Zora Shaar-lâ
Acolyte : Myir Alshain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
98/98  (98/98)
PF:
80/105  (80/105)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Mer 8 Juin 2016 - 19:31

Et il valait mieux pour eux qu’ils ne la déçoivent pas… Au moins ne serait-ce que pour montrer que la Sith n’avait pas perdu son temps à leur enseigner un pouvoir utile de connaître. Et qu’au moins il y avait des aspirants capables entre ces murs. Et il y en avait certains. D’obscurs inconnus encore. Mais qui ne tarderaient pas à se dévoiler et à montrer davantage de talents. De ça, Darth Ynnitach en était persuadée. L’exercice présent était plus une manière de leur faire essayer une nouvelle fois ce pouvoir. Et sans aucune limite d’ailleurs. La mort du sujet étant demandée. Et même attendue.
 
Comme par un ordre naturel des choses c’était la Zabrak qui commençait la première, encore une fois. Sa dernière tentative avait été un échec. Un échec retentissant alors qu’elle accomplissait sa tâche avec brio jusqu’à présent. Peut être que son échec était une mesure de prudence à l’égard d’un autre aspirant qu’elle croisait régulièrement dans les murs de l’Académie ? Craignant une vengeance de sa part ? Le Noghri devait au moins être capable d’une telle chose pour avoir une place ici ! Mais les doutes de la Sith à son endroit se dissipèrent. Encore une fois l’aspirante faisait montre de ses réelles capacités.  Avec un goût certain pour choisir sa victime, semblant y prendre beaucoup de plaisir. Une Zabrak, si le Côté Obscur l’accompagne toujours, qu’il faudra garder à l’œil…
 
-Suivant ! Lâchait-elle simplement pour saluer la réussite de la Zabrak.
 
Et c’était au tour de l’Arkanienne Eerhia Aiarohk de s’avancer. La colère l’animait pleinement. Colère qu’elle avait déjà eu l’occasion de voir en action. Colère qui lui semblait aussi familière que celle qui le lui avait appris à canaliser et utiliser sur ses victimes. Les échecs passés, elle comptait bien y faire table rase et démontrer à tous qu’elle n’usurpait en rien sa place. Les suppliciés étaient pitoyables et plus encore celui qui sanglotait sur le corps de l’être aimé qui n’était plus. L’imbécile. Avec sa violence coutumière, l’apprentie Aiarohk le « calmait »… Pour s’en prendre à une proie de son choix. Une jeune fille. Une qui en avait déjà trop vue dans très courte vie.
 
-Voilà qui est mieux, apprentie Aiarohk… Mais cela n’efface en rien votre prestation décevante d’aujourd’hui…
 
Une conclusion dure de la part de la Dame Noire des Sith, mais c’était mérité ! Venait ensuite Ysanne Ha’mi. Son apprentie avait réussie à s’imposer au milieu de cette meute de loups et de louves… Tous avides de la voir échouer, se repaître de son malheur en attendant de le faire de son cadavre et sans doute ambitionner de prendre sa place… Cela était, bien entendue, si elle se laissait faire. Darth Ynnitach fondait de grands espoirs en elle. Et plus encore après la réussite insolente dont elle avait fait preuve durant l’exercice.
 
Mais la déception de la Dame Sith était grande. La jeune métisse n’y arrivait pas. Elle avait choisie une cible s’en prenait à elle. Mais cette fois rien ne se produisait. Etait-elle si incapable que ça ? Torturer des êtres cela pouvait encore passer pour elle ? Mais tuer n’en faisait pas partie ? Darth Ynnitach espérait qu’elle ferait montre de sa capacité à tuer, autant aux yeux des apprentis qu’à ceux de sa Maîtresse. Quelle humiliation ! Le regard de la Dame Noire sur son apprentie était dur. Sa déception n’avait d’égal que sa colère qu’elle contenait. Mais ne pouvait pas laisser passer cela.
 
-Aurais-je fait une mauvaise appréciation sur tes capacités, Ysanne ? Peut-être vais-je devoir réviser mon jugement te concernant…


Suivant !
 
Darth Ynnitach congédiait son apprentie sur son échec. Hors de question qu’elle puisse tenter de réparer son échec. Et de rater encore une fois ce qui serait une nouvelle humiliation pour la Reine Noire. Que son apprentie goûte à son échec et soit salie par celui-ci. Venait ensuite le Zabrak mâle. Lui aussi avait choisi sa victime. L’homme qui avait vue sa compagne se faire tuer par la Zabrak femelle. Lui avait réussi chaque exercice concernant ce cours. Un aspirant capable qui aura sans nul doute droit à une appréciation favorable de sa part. Alors qu’il était plutôt discret et avait l’air un peu gauche. Et il y arrivait avec une facilité déconcertante. Du point de vue des apprentis, ils ne pouvaient s’en rendre compte, le Zabrak était épris de sentiments divers tels que la peur ou le dégoût. Une première pour lui, sans doute.
 
-Excellent, jeune aspirant ! La première que tu ôtais une vie, sans doute ? Ce que tu ressens est normal. Mais Tu finiras par « apprécier » ce pouvoir que tu détiendras…

Suivant !
 
 Venait à présent le Noghri, qui avait échoué dans tout ce qu’il avait entrepris. A chaque exercice présenté par la Dame Noire des Sith. Même si sur celui où il était le cobaye il s’en était plutôt mieux sortie que ce qu’elle pensait. C’était à nouveau une possibilité pour lui de « briller ». Tout commençait bien, même ! Mais hélas pour lui, le choc subi l’avait affaibli. Il tombait à genoux peu après avoir craché du sang à la figure de la Félucienne. Face à ce nouvel échec, Darth Ynnitach levait les yeux au ciel avant de détourner son attention du « mauvais élève de la classe ».
 
-Sortez-les ! Ordonnait-elle aux deux soldats encore présents. Ceux-ci s’exécutaient rapidement, poussant rapidement vers la sortie les prisonniers sans aucun doute soulagés, sans doute, d’être encore en vie.
 
-C’est un début. Se ne sont là que vos premiers pas que certains parmi vous ont fait aujourd’hui. Un premier pas qu’il faudra persévérer. Sans doute davantage pour certains. Mais… Se ne sera pas tout. Vous avez pu vous exercer sur votre « camarade » et à défaut d’avoir à eu à se défendre, vous ignorez comment le faire. Se sera d’ailleurs la dernière partie de ce cours…
 
Vous allez, comme votre « camarade » Noghri, apprendre à y résister vous aussi… Par mes soins. Un sourire emplit de malice perverse étirait ses lèvres. La mort, la vôtre, n’est pas au programme… A moins de me tenter ?
 
L’un après l’autre, Darth Ynnitach usera de la Force pour les étrangler avec la Force. La pression exercée, n’ayant pas pour but de tuer, ne sera pas trop forte. Juste assez pour donner l’illusion que leur vie est bien en danger. La Zabrak femelle ayant ouvert les hostilités, passera la première. L’ordre établi pour les exercices, maintenu… Que la Force soit leur vassale…
 
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Mer 8 Juin 2016 - 19:31

Le membre 'Darth Ynnitach' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :




Cas exceptionnel


Darth Ynnitach a raté ses deux premiers jets de dés en ayant fait 6! Cela impliquerai donc que les deux premiers élèves n'ont pas à se défendre! Mais puisque nous sommes là dans un cours, après concertation entre nous, nous avons décidé de changer les 6 obtenu par Darth Ynnitach par des 1!
Ainsi chaque participant va pouvoir se défendre et apprendre quelque chose. Rhaenys et Eerhia vous pouvez sans aucun soucis décrire les difficiles de Darth Ynnitach à faire appel à la Force sur vous deux!

Les étouffement de la Force de Darth Ynnitach sont réussies!

Chaque élève doit se défendre avec un jet de Sagesse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Jeu 9 Juin 2016 - 16:05

C'était la première fois que je prenais une vie avec autant de facilité.

J'étais pourtant loin d'être novice dans le domaine, mais chaque vie arrachée jusque là l'avait été au prix de grands effort et risques, alors que cette fois… Je n'avais eu qu'à appeler la Force, qu'à la guider et elle s'était chargée du reste, ne laissant rien d'autre que le corps sans vie de ma victime gisant à mes pieds. S'en était presque déconcertant de simplicité et l'horizon de possibilités que cela m'offrait était, lui, infini. En dépit de ma satisfaction je restais cependant bien consciente que réitérer l'expérience sur une vie moins insignifiante ne serait probablement pas aisé. Des simples esclaves n'avaient aucune chance de me résister, mais il en serait autrement avec un être sensible à la Force. Un de mes camarades par exemple…

J'étais toutefois tirée de mes songes par la voix de l'arkanienne, qui venait de repousser violemment l'esclave à qui j'avais promis une mort prochaine, esclave qui semblait d'ailleurs désireux de me donner raison en s'acharnant ainsi à s'interposer vainement entre la mort et ses compagnons. Sans était-ce là une manifestation de désespoir suite à la mort de sa femme, ou une autre imbécillité du même style, alors qu'il aurait dû se réjouir de ne pas avoir été choisi et faire profil bas dans l'espoir qu'il en demeure ainsi. Je ne comprendrais jamais ce désir irrationnel de se sacrifier pour les autres… Mais son heure n’était toujours pas venue puisque l'arkanienne lui préférait une autre victime moins bruyante, qu'elle avait d'ailleurs tôt fait de réduire à un silence définitif et ce avec un plaisir évident qui ne me laissait pas indifférente.

Je regardais toutefois avec autant d'attention l'apprentie de la Dame Noire s'avancer à son tour. A mon grand dépit, elle avait su se montrer digne de l’enseignement qu'elle avait reçu jusque là et j’espérais qu'il en soit autrement cette fois… Et à raison. La métisse s'avérait en effet incapable ne serait-ce que de faire frémir sa victime. Devant cet échec, je ne pouvais m'empêcher de jeter un coup d'œil discret en direction de l'impératrice, espérant lire sur son visage toute la déception qu'elle devait ressentir en cet instant. Quoi de plus humiliant que de voir sa propre apprentie échouer aux yeux de tous, alors même qu'une apprentie sans maître comme moi était parvenue à accomplir l'exercice ? Et ce n'était pas ses réussites précédentes qui allait compenser cela. Que valait donc le chemin parcouru si la mort de sa victime n'en était pas l'aboutissement ?

Et s'il y en avait bien un autre que je ne voyais guère prendre une vie, c'était Yawto, dont le tour était venu. Pour le peu que je le connaissais, il ne me semblait pas vraiment être du genre à massacrer des innocents enchaînés. Je souriais toutefois en le voyant passer au-dessus de ses réticences pour accomplir la tâche qui lui incombait. Le voir réussir ne faisait que rendre l'échec d'Ysanne plus manifeste. Ne restait donc plus que le Noghri, qui paraissait déterminé à faire une dernière tentative malgré son état peu reluisant. A tort, une fois de plus. Ynnitach ne prenait même pas la peine de relever cette nouvelle démonstration d'incompétence, ce qui voulait tout dire.

C'est sur cette note pour le moins pitoyable que la Dame Noire renvoyait nos jouets du jour là d'où ils étaient venus, sonnant ainsi la fin des réjouissances… C'était du moins ce que je pensais avant qu'elle ne nous annonce la suite du programme : se défendre d'un étouffement administré par sa propre personne. Voilà qui était on ne peut plus intéressant, d'autant plus que j'étais la première qu'elle enjoignait à se plier à l'exercice.

La mine figée en une neutralité de circonstance, je m’avançais donc vers elle, m'arrêtant à distance raisonnable et attendant, impassible, qu'elle se décide à attaquer. Je ne patientais toutefois pas bien longtemps avant de sentir sa poigne invisible se refermer sur ma gorge.

[Jet de sagesse (4) pour se défendre de l'étouffement -> Échec ;w; Je le savais que j'avais épuisé ma dose du chance D:]

Je m'étais préparée à la ressentir mais cela n'en rendait pas cette sensation de lente agonie moins affreuse. Privée d'air, je suffoquais, m'efforçant malgré tout de me concentrer pour dénouer son étreinte… en vain. J'étais incapable de passer outre la douleur et sa pression sur ma gorge ne faisait que se resserrer… Jusqu'à ce qu'elle disparaisse enfin, mais sans que cela soit de mon fait. Oscillant entre la rage et la douleur, je me retirais, cédant la place à l'arkanienne...


Dernière édition par Rhaenys Velaryon le Jeu 9 Juin 2016 - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Jeu 9 Juin 2016 - 16:05

Le membre 'Rhaenys Velaryon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Défense de Rhaenys raté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 11 Juin 2016 - 19:53


J’avais réussi, et c’était suffisant pour me soulager. Au moins avais-je fais aussi bien que cette Zabrak que j’étais venue observer pour le compte de ma Maitresse. Je me demandais d’ailleurs si cette dernière aurait approuvé que Darth Ynnitach ne vienne mettre un terme à ma vie en ce jour, en profitant de mes échecs à répétitions pour se justifier. Sans doute. N’était-elle pas à la merci de cette dernière ? N’était-elle pas toujours revenue à ses côtés, quoi qu’il lui en eut coûté ? Son exil en était la preuve directe : elle était partie suite à son échec sur Byss et j’avais été envoyé sur Thule pour tâter le terrain en vue de son retour auprès de la Dame Noire. Ce que j’avais vu sur Thule aurait pu remettre en question ma foi en l’Impératrice, mais il n’en était rien. Quoi qu’elle ait pu croire à mon sujet, je cautionnais ce genre d’échecs, car il prouvait de la nécessité de savoir s’encadrer. Que l’Impératrice restait mortelle, ce qui rendait ma considération à son égard d’autant plus grande, et ses réalisations plus exceptionnelles qu’elles ne l’auraient été si Darth Ynnitach s’était avérée être invincible, immortelle. Il n’y a aucun mérite à accomplir des choses si les risques sont minimums, voir inexistants.

Tout ça pour ajouter que les propos de cette dernière au sujet de mes performances ne me touchaient plus vraiment. Elle avait un droit de regard, évidemment, mais elle n’était pas ma supérieure directe. Isobel l’était. Ce serait à elle de juger de ma prestation, même si son jugement s’avèrerait sans aucun doute plus rude et douloureux. C’était limite si je ne l’écoutais pas, et je ne lui adressais qu’un regard pour faire mine que j’étais attentive à sa réprimande. Non, en réalité mon attention était rivée sur Ysanne, en qui j’entretenais beaucoup d’espoirs. Pourtant, la voir échouer dans ce nouvel exercice eut pour conséquence de me faire sourire, une vague de satisfaction face à son échec venant me traverser. Non pas que j’étais heureuse qu’elle ait échoué en tant qu’alliée, mais plutôt qu’elle ne soit pas parvenue à accomplir sa tâche en qualité d’apprentie de la Dame Noire !

Quand aux échecs des autres, ils ne faisaient que conforter mon choix pour cette Zabrak qui me plaisait de plus en plus, et qui semblait posséder le caractère requis pour prendre ma place lorsqu’Isobel me libèrerait de mes entraves d’Apprentie pour m’offrir plus de largesses et de possibilités. Elle possédait et le caractère et les capacités de bases pour le rôle. Etait-ce la meilleure ? Peut-être qu’elle ‘l’était, oui. Ou peut-être pas. Mais l’élément le plus prometteur pour certains n’était pas le même pour d’autres. Mon choix était presque acté, mais il m’était nécessaire de l’approcher de manière plus directe pour m’assurer définitivement qu’il s’agissait du bon.
Car soyons réaliste, Isobel ne me pardonnerait pas de m’être trompé sur le choix de sa future apprentie. Or, je tenais à posséder plus d’importance, à pouvoir me détacher de ce carcan –et cela malgré les libertés que me laissait la Zeltronne, pour pouvoir apprécier au mieux un statut de Guerrière que je cherchais à me saisir depuis quelques temps déjà. J’avais vingt-trois ans, je ne pouvais pas rester avec ce statut d’apprentie éternellement.

Et puis, je ne l’ai peut-être pas assez dis, mais cette Zabrak m’intéressait vraiment. C’est pourquoi j’avais finis par m’approcher d’elle à nouveau, pour venir lui souffler :

« Pas mal du tout. Rhaenys, c’est bien ça ? »

J’attirais ainsi son attention, pour venir ensuite placer la suite. Simple, limpide, et à peine moins discrètement :

« Il nous faudra discuter incessamment sous peu. Toutes les deux. »

Je n’en dirais pas plus. C’était peu, mais suffisant pour attirer la curiosité des nos voisins apprentis et acolytes. C’était volontaire, car il était toujours délicieux d’observer la jalousie ou l’intérêt qu’ils pouvaient porter en eux lorsqu’ils n’étaient pas l’heureux élu. Car même si je n’étais qu’Apprentie, j’avais un certain poids de par mon lien avec la Sorcière Suprême. Qui plus est, le ton employé était clair, et ne laissait présager aucune hostilité. C’était plutôt neutre, oir peut-être légèrement prometteur et envoûteur pour attiser son intérêt. Serais-ce suffisant ? Peut-être. A voir.

A voir, car l’Impératrice mit rapidement un terme à ce début de discussion en exigeant le départ des esclaves pour laisser entrevoir le nouvel exercice. Un exercice qui, honnêtement, ne me plaisait pas du tout ! Même si elle inaugurait là la fin de ce cours, elle annonçait également qu’elle allait s’occuper personnellement de nous faire passer le dernier test : subir un étouffement… de sa part…
Mes craintes ressurgirent presque aussitôt, mais je venais rapidement les masquer en espérant qu’elles n’avaient pu être décelées par mes voisins et voisines, la Zabrak notamment. J’étais perplexe face à ce qui allait se passer : allait-elle en profiter pour me faire souffrir ? Me tuer pour en avoir trop vu ?

Non, ce n’était pas possible. Pas devant tout ces gens. Elle n’oserait pas casser els règles que Darth Laduim avait instaurer dans l’Académie, à savoir l’interdiction de donner la mort en dehors du Tournoi des Apprentis ou bien dans les plaines arides de Korriban. Dans l’enceinte de l’Académie, la chose était interdite désormais. Et même en tant qu’Impératrice, elle devait se plier à ces règles pour faire bonne impression. Si elle ne le faisait pas, alors tout ce qu’avait fait le Twi’lek serait réduit à néant.
J’en eu bien vite la preuve lorsqu’elle se chargea de faire subir la torture à ma comparse Zabrak que j’avais abordé il n’y a de ça que quelques minutes. Il devait s’agir d’une démonstration de Force, en plus d’un simple entrainement. Pourtant, je sentis comme une perturbation dans la Force, comme si cette dernière refusait d’agir convenablement sur l’apprentie qui suffoquait quelques instants, avant que l’ensemble ne se desserra de sa gorge pour la libérer. Je pouvais sentir sa rage, sa douleur, alors que le regard d’Ynnitach venait se porter sur moi. J’étais la suivante, j’étais prête.



[ Jet de sagesse pour défense face à l'étouffement => Quasi-réussite ! ]


Je m’avançais donc, sûre de moi face à l’hésitation de la Force, voir de la Dame Noire. Je le regardais droit dans les yeux, alors qu’elle venait tendre sa main dans ma direction. Je sentis presque immédiatement la pression, et ma tête se redressa aussitôt comme pour laisser la place à cette main invisible qui venait m’agripper au cou. J’hoquetais, alors que je cherchais à faire usage de la Force pour la contrer. Une technique que j’avais étudié mais jamais pratiquer : utiliser la télékinésie pour faire opposition aux doigts mystiques et invisibles qui me comprimait. La douleur était là, mais la démonstration de Force, elle, était bien absente alors que je résistais, que je faisais opposition. Je me forçais à ne pas succomber à la tentation de porter mes mains à mon cou, mes bras partiellement gantés ne cessant de trembler. Finalement, l’étreinte disparue aussi vite qu’elle n’était apparue, sans avoir pu occasionner la douleur qu’elle aurait dû infliger.

J’étais fière, je m’étais interposé. Pas parfaitement, certes, mais je l’avais fais. Je n’étais aps dans le même état que la Zabrak, et ça, c’était par-fait. Je me retirais donc, laissant la place à ma comparse Arkanienne non sans lui offrir un regard empli de satisfaction pour finalement me poser de nouveau aux côtés de Rhaenys.



Dernière édition par Eerhia Aiarohk le Sam 11 Juin 2016 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Sam 11 Juin 2016 - 19:53

Le membre 'Eerhia Aiarohk' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Défense d'Eerhia presque parfaitement réussie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysanne Ha'mi
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 427
Âge du perso : 20 ans
Race : Métisse Falleen ~ Arkanienne
Binôme : ~Ancienne Apprentie de Darth Ynnitach

~Pressentie pendant un temps pour devenir l'apprentie de Darth Valeras

~Ancienne apprentie de Darth Araya (décédé)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
67/71  (67/71)
PF:
52/72  (52/72)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Jeu 23 Juin 2016 - 13:42







______Comme je m'y attendais, la Dame Noire n'est pas tendre dans son commentaire... Là où elle félicite les Apprentis ayant passé avec succès l'épreuve, elle n'hésite pas à déclarer en publique qu'elle a peut être mal jugé mes compétences et précise qu'elle pourrait même aller jusqu'à réviser son jugement sur moi ! Échouer est humain, n'est elle pas au courant ? Et puis je ne vais sans doute pas être la seule à échouer, puisque le jeune Zabrak me suivant de prêt est lui aussi fatigué ! Si je n'ai pas su retrouver la forme, il va en être de même pour lui !

______Mais à ma grande surprise, celui-ci s'en sort avec brio et tue l'esclave qu'il a choisi sans la moindre difficulté, ce qui me met en colère ! Comment peut il réussir là ou moi j'ai échoué ! Il n'a aucun Maître pour lui enseigner ce genre de chose et pourtant il a su utiliser la Force malgré la fatigue... L'idée que la Dame Noire apprécie ce qu'elle vient de voir me contrarie, car c'est moi qui aurait dû réussir ! Comment ce type a t il pu réussir !

______Par chance le mauvais élève de la classe échoue lui aussi, ce qui dans le fond me met à son niveau, chose qui ne m'enchante guère évidement... Mais cela aurait pu être bien pire ! S'il avait réussi, cela aurait montré à tous que, malgré son incapacité à faire usage de la force en temps normal, une fois poussé à bout et sous l'effet de la colère, il pouvait réussir là où moi j'échouais ce qui n'était clairement pas enviable... J'aurais particulièrement appréciée que la Dame Noire fustige l'incapable afin que je ne sois pas la seule personne à subir ses mauvaises critique, mais elle ne dit rien au Noghri qui s’effondrait au sol.

______Vint ensuite un discours sur la suite des événements et alors que les Esclaves quittaient la pièce, pour ceux encore en vie, Darth Ynnitach nous expliqua qu'elle allait user du pouvoir d'Étouffement sur nous tous afin de nous confronter à celui-ci et de nous apprendre à y résister... À cette annonce mon estomac se noua et un malaise s’installa en moi, car c'était pour la Dame Noire la parfaite occasion pour se venger de l'affront que je lui avais fait en échouant lors de son dernier exercice. La connaissant il y avait de fortes chances qu'elle ne cherche même pas à me laisser la moindre chance de résister à son emprise pour montrer à tous que l'échec ne serait pas impuni sous sa tutelle.

______Mes soupçons à ce sujet se confirment presque aussitôt après qu'elle est commencé, celle-ci laissant croire qu'elle a du mal à faire appel à la force contre la Zabrak et ma comparse Arkanienne. Que Darth Ynnitach peine à user d'un pouvoir qu'elle maîtrise parfaitement n'est pas courant et il ne fait aucun doute que cela fait partie d'une mise en scène afin de prouver à tous qu'elle m'a en son pouvoir et que je ne suis qu'une fourmi face à elle ! Par chance les deux Apprentis me précédant n'arrivent pas à se défendre parfaitement, ce qui va rendre mon probable échec moins humiliant, mais cela ne veut pas dire que je vais me laisser faire comme une sotte... Je vais tout faire pour me défendre ! Pour montrer à la Dame Noire que je vaux plus qu'elle ne le pense ! Qu'elle n'avait pas à me rabaisser comme ça devant tous les Apprentis ! Le regard que me lance Eerhia après avoir réussie en partie à résister à ma Maîtresse ne fait que me motiver et c'est gonflée à bloc que je m'avance vers la Dame Noire.

______Après quelques secondes d'observation, Celle-ci lève la main vers moi et je commence à ressentir la pression de sa poigne spectrale contre ma gorge ! Sans attendre je me mets aussitôt au travail. Ce n'est pas la première fois que l'on tente de faire usage de ce pouvoir sur moi, mais c'est bel et bien la première fis que la Dame Noire le fait... C'est pour cela que je tente de faire abstraction du fait que c'est ma Maîtresse qui me fait face tout en gardant à l'esprit qu'elle n'avait, cette fois-ci, eu aucun mal à faire appel à la force ! Elle voulait donc bel et bien faire de moi un exemple ! Usant de tout ce que j'ai appris je tente de m’extraire de son emprise, alors que je commence à ressentir les premiers effets du manque d'oxygène...

______L'idée d'échouer une seconde fois me met aussitôt en colère, tout comme l'idée qu'elle souhaite me punir face à tout le monde de la sorte ! Serrant les dents, je laisse ce sentiment m'envahir plus largement qu'à mon habitude et je commence à ressentir l'emprise de la Reine des Sith diminuer lentement jusqu'à ce qu'elle disparaisse pour ne laisser qu'une douleur résiduelle autour de mon cou...

Jet de dés : Jet de sagesse pour me défendre.




Dernière édition par Ysanne Ha'mi le Jeu 23 Juin 2016 - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Jeu 23 Juin 2016 - 13:42

Le membre 'Ysanne Ha'mi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Défense de Ysanne presque parfaitement réussie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yawto Gust
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 108
Âge du perso : 23 Ans
Race : Zabrak

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Korriban
HP:
6/71  (6/71)
PF:
28/72  (28/72)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Dim 26 Juin 2016 - 20:09

Le commentaire de la Dame Noire n'aidait en rien mon appréhension. Maintenant que j'avais la tête de premier de la classe, j'allais devoir me montrer sans faille. De retour dans les rangs, je sentais déjà planer les regards de tous mes "camarades" sur moi. Masquant mon appréhension, je me re-concentrais sur la suite du cours.

Une fois n'était pas coutume, le Noghri se faisait ridiculiser. Comme si ça n'était pas suffisant, il s'était décidé à forcer le spectacle en vociférant lorsqu'il s'entêta à utiliser la Force. Je commençais à me demander s'il était réellement capable de la maîtriser, mais au final, on pouvait se demander la même chose en me voyant... Bien sûr devant son acharnement personne ne pouvait dire qu'il ne se donnait pas à cent pour cent, et son action était tout à fait louable.

Restant attentif aux indications d'Ynnitach, l'annonce du dernier exercice me fit frémir. Nous allions donc devoir subir ce qu'avait enduré le Noghri, et ce de la main de l'impératrice ? Charmant... À ce moment, je devais être tellement stressé à l'idée de subir une telle attaque qu'un rien m'aurait fait sursauter et crier la première chose qui me passe par la tête. Regardant défiler les élèves devant moi, je me demandais comment résister à une telle attaque. Le premier réflexe que l'on a quand on étouffe est généralement de porter ses mains à sa gorge afin de se défaire de la pression. Cependant, dans le cadre d'un pouvoir de Force, c'était largement différent : comment peut-on agripper à une étreinte invisible pour la stopper ?

Pendant que je tergiversais, je regardais les apprentis défiler devant moi. Aucun d'eux ne semblait pleinement réussir à contrer les assauts de la maîtresse Sith. Observant les réactions des élèves passant avant moi, j'espérais pouvoir trouver le moyen de me défendre. J'avais la chance de passer dans les derniers pour cette raison, alors pourquoi s'en priver ?

[Lancer de sagesse (4) pour me défendre.]

Ce fut finalement mon tour. D'un pas chancelant, j'avançais timidement en direction de mon moment de supplice. Tentant de faire le vide dans ma tête, je fermais les yeux afin de mieux me concentrer. Sans prévenir, une étreinte glacée commençait à se former autours de moi. Sans même prendre le temps de réfléchir, j'entamais une forme de résistance intérieure, comme un bouclier chaleureux qui venait repousser les constrictions depuis l'intérieur. Après quelques secondes à lutter, et sans ressentir aucun symptôme d’étouffement, je constatais avec contentement que j'avais réussi à repousser la technique de Darth Ynnitach.

Pourtant, en repartant à ma place, je ne pouvais m'empêcher de me demander si ma victoire était légitime. Avait-elle donné la même puissance dans son attaque que pour les autres prétendants ? J'étais évidemment fier de ma performance, mais j'avais toujours du mal à me faire à l'idée d'avoir réussi tous les exercices.




Dernière édition par Yawto Gust le Dim 26 Juin 2016 - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Dim 26 Juin 2016 - 20:09

Le membre 'Yawto Gust' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Défense de Yawto réussie!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Ynnitach
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 3059
Âge du perso : 243 ans
Race : Anzati/Sith
Binôme : Apprentie : Ysanne Ha'mi
Zora Shaar-lâ
Acolyte : Myir Alshain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
98/98  (98/98)
PF:
80/105  (80/105)

MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   Mer 6 Juil 2016 - 11:16

Et c’est non sans plaisir que la Dame Noire soumettait les apprentis à cet exercice. Ne serait-ce que pour leur démontrer sa puissance. A quel point ils ne sont encore rien, des insectes. A peine digne de fouler de leurs pieds le sable de cette planète sacrée et plus encore de se retrouver face à elle. Bien entendu il existe des exceptions. L’apprentie Ysanne Ha’mi qui est la sienne. Et Eerhia Aiarohk qui est l’apprentie de Darth Takan avait déjà l’occasion de se retrouver en sa présence à plusieurs reprises. Les autres se devaient de savoir à qui ils avaient à faire… Et de retenir cette leçon.
 
Ce fut tout d’abord la Zabrak. Darth Ynnitach tendait le bras, main ouverte face à l’apirante, faisant appel à la Force. Et non sans éprouver une certaine difficulté d’ailleurs. Difficulté qui fut vite dépassée. Peut être était-ce dû au scrupule de ne pas plonger l’apprentie dans une profonde douleur. Le but n’étant pas de la tuer, comme se serait le cas pour les autres. C’est un pouvoir excellent pour torturer ou pour savourer l’agonie de sa victime. Mais dans tous les cas c’est un pouvoir de mort. Laissant de côté ses scrupules, la Sith arrivait à prendre en étau la gorge de la Zabrak. Cette dernière n’arrivait pas à s’en défendre finalement. A aucun moment la Dame Sith ne ressentait la moindre velléité de résistance. Et Darth Ynnitach continuait, poursuivant, lui laissant une chance tout en voulant lui démontrer que son arrogance des débuts n’était en rien un gage de succès. Ou bien voulait-elle lui donner une « leçon » de part ses origines ? D’avoir été sous la tutelle d’un traître ? Connaissance qu’elle avait, peut être, feint d’ignorer depuis le début du cours… La fin de la Zabrak était proche, la mort honteuse pouvait lui être dispensée. Mais la Dame Noire relâchait son étreinte, l’autorisant à vivre malgré son échec.
 
-Tu as de l’assurance… Mais elle n’est guère suivie par l’efficacité ! Un travers de plus que tu aurais « hérité » ?
 
Laissait-elle à nouveau sous entendre. Darth Ynnitach ignorait à qui elle s’adressait en réalité. Même si la Force lui murmurait des choses. Elle pouvait savoir bien plus que le commun des mortels grâce à Elle comme alliée ou comme vassale, c’est selon. Détournant son attention de la Zabrak qui s’éloignait, le regard de la Sith se plantait dans celui laiteux de l’Arkanienne qui s‘avançait. C’était son tour… Un sourire mystérieux étirait ses lèvres lorsqu’elle venait se planter devant elle. La Sith croyait même y déceler une pointe de défi dans le regard. A moins que se ne soit de la détermination, la détermination de réussir et de survivre à ce jour…
 
Darth Ynnitach tendait à nouveau le bras. Sa main gantée mimant le fait de se refermer sur la gorge de l’apprentie. Là aussi, la Sith éprouvait quelques difficultés. Pourtant elle ne souhaitait que ça, l’étrangler. Forçant un peu plus la Force à lui obéir, elle parvenait enfin à resserrer sa poigne invisible autour de sa gorge. Et c’est avec un amusement pervers certain que sa poigne se refermait davantage, la serrant doucement mais surement. L’idée de la tuer lui traversait l’esprit. Eerhia Aiarohk en avait déjà trop vue dans sa courte existence. Mais son étreinte n’était pas suffisante pour en arriver là… Etait-ce un raté de sa part ? Le désir de vivre de cette Arkanienne qui était plus grand que son désir de la voir s’éteindre ? Quoi qu’il en soit, l’apprentie avait réussi à la contrer.
 
-Mmmmhhh… Peut être es-tu meilleur lorsque ta vie est en jeu… Sans doute trouves-tu cela plus excitant que ce que tu as connu au Temple Jedi !
 
Son apprentie Ysanne Ha’mi s’avançait enfin. Bien décidée à réussir. Elles ne se côtoyaient que depuis peu. Mais la Dame Noire en savait déjà beaucoup sur son apprentie. En particulier ses réactions. Elle était impulsive et ivre de reconnaissance. La pique que la Dame Sith lui avait assénée plus tôt avait fait son effet. Sa détermination et son désir de réussir était admirable, mais cela seul, ne serait pas suffisant.
 
Darth Ynnitach levait la main et recommençait ce qu’elle avait fait avec la Zabrak et l’Arkanienne. Masi cette fois avec plus de succès ! Son étreinte prenait immédiatement. Parfait ! Autant enseigner deux leçons en une seule ! C’est ce qu’elle avait souvent entendu dire par ses  différents mentors. Ce qu’elle comptait bien appliquer aujourd’hui. Pour son apprentie c’était, en plus d’apprendre à y résister, de lui montrer que son pouvoir n’était rien face au sien. Qu’elle ne se fasse guère d’illusion… Que se soit sur sa place actuelle et celle dans l’avenir si la Force lui prête vie. Ainsi que ses capacités. Ce qui semblait être le cas. Une velléité de résistance de sa part pour la contrer se faisait sentir. Mais c’était encore loin d’être suffisant. Fort heureusement que qu’au regard de l’exercice cela l’était…
 
-Je préfère te voir ainsi, apprentie. Déterminée à obtenir la victoire et l’obtenir. La prudence peut se retourner contre nous. L’hésitation est notre ennemie. Voyez cette Aarkanienne ! Dit-elle en la désignant du doigt. Elle avait échoué au début. Mais profitant de l’insolence du Noghri et sachant parfaitement ce qu’elle risquait en cas d’échec elle a réussi ! L’audace est une qualité ! Elle peut vous conduire à des sommets ou vous précipiter dans la tombe. La tempérance Jedi conduisant à l’hésitation n’est en rien une voie à suivre, jeunes filles ! Adressait-elle à Eerhia et Ysanne en particulier, profitable aux autres.
 
Venait à présent le Zabrak mâle. Il avait beau la dépasser d’une bonne tête, et ce malgré ses talons, il n’en menait pas large cependant. L’appréhension devait l’étreindre à l’idée de subir ce que tous ses prédécesseurs avaient subit. La peur de la douleur sans doute ? Mais la peur pouvait s’avérer profitable lorsque l’on savait la canaliser et l’utiliser pour amplifier ses propres pouvoirs. Cela dit, Darth Ynnitach n’imaginait pas qu’un aspirant fut-ce capable ne serait-ce que de l’envisager un seul instant… Et pourtant ! A peine la Sith avait commencé à vouloir l’étouffer que rien ne se produisait sur sa victime. Il avait réussi avec une facilité déconcertante ! Quelle insolence ! Son pas mal assuré, son air penaud… Il trompait bien son monde…
 
-Félicitations aspirant ! Tu as résisté ! Excellent ! Lâchait-elle avec un sourire, dissimulant au mieux sa contrariété de se voir repousser par ce Zabrak.

Et pour finir le Noghri qui avait échoué dans pratiquement tous les exercices. Une dernière occasion lui était donné de briller. Mais hélas pour lui, la réussite n’était pas au rendez-vous. Les diverses tentatives précédentes ainsi que l’exercice où il avait été le cobaye, l’avait épuisé apparemment. Il ne pu résister. A peine que son étreinte éthérée s’était refermée sur sa gorge qu’il gigotait un peu, cherchant vainement à y résister avant de s’effondrer dans l’inconscience. La Sith relâchait son éteinte et se détournait de lui.
 
-Vous avez appris à utiliser l’un de nos pouvoirs les plus simples à apprendre. Un pouvoir qui trouve son inspiration dans la haine et la colère. Une sorte de manifestation physique de celle-ci que l’on inflige à notre ennemi. Un pouvoir qui peut à la fois être une démonstration de force qu’une mise à mort pouvant être aussi lente que douloureuse. S’attaquer aux voies respiratoires est un bon début pour acquérir ce pouvoir. Mais il peut aussi être utilisé sur d’autres zones du corps ! Le cœur, les poumons sont des organes tout aussi intéressants !
 
Certaines zones du squelette ou des tissus le sont tout autant. L’on prétend que certains assassins Sith préfèrent briser certaines parties, comme l’artère brachio-céphalique par exemple qui alimente le cerveau en sang. Un point commun que dispose la plupart des espèces vivantes de la galaxie. La mort en est instantanée et permet de supposer un problème lié à la santé plutôt qu’une mort violente comme un assassinat.
 
Ce pouvoir permet aussi d’agir sur un individu où qu’il se trouve. Forcément, plus il est proche de vous et plus il est facile d’interagir avec lui. Mais vous pouvez toucher n’importe qui à plusieurs mètres de vous, voir des kilomètres et davantage ! Je peux vous donner l’anecdote suivante. J’ai usé de ce pouvoir sur un Hutt galactiquement reconnu se trouvant à des millions d’années lumières de moi alors que le seul lien tangible qui nous unissait, en dehors de la Force, était un écran holographique. Nul ne peut être à l’abri…
 
Mais vous êtes encore loin de maîtriser pareil pouvoir. Cela vous demandera davantage de travail et d’expérience ! Suite à ce cours je transmettrais au seigneur Laduim une appréciation pour chacun d’entre vous. A présent, sortez ! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours sur l'Etouffement (PV : apprentis et ignorants)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Sith - Korriban :: Académie Sith :: Centre d'Entraînement-