La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre fortuite (Randall)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite (Randall)   Dim 7 Avr 2013 - 15:57

Randy écouta la jeune femme d'un air entendu. D'une certaine façon soulagé de devoir partir, mais d'un autre coté, relativement déçu de se séparer d'elle. Le jeune homme, dans un léger sourire agrémenté d'un petit signe de tête opina à ses dires :

''Oui tu as peut être raison finalement...''

La regardant encore un instant, il libéra son visage emprisonné dans ses mains, et commença à reculer de quelques pas. L’excès de tension allait le quitter alors qu'il déguerpirait bientôt l'appartement de la jeune femme. C'est du moins ce qu'il crut. Sentant les fins doigts de la jeune serveuse s'enrouler autour de son poignet pour le retenir doucement, le major leva son regard noisette vers elle. La suite de ce qu'il entendit, le fit sourire. Comme elle avait raison, se dit finalement le militaire, il ne faillait pas se le cacher et fuir. Les deux jeunes gens se plaisaient, c'était indéniable, pourquoi vouloir s'en priver un instant de plus? Non autant prendre le taureau par les cornes et voir jusqu’où cette aventure les amèneraient. Caressant de nouveau le visage de la jeune femme, Randy ajouta dans un souffle :

''Bien sur que j'ai envie de rester...''

Doucement elle vint passer sa main dans la sienne, le guidant lentement à l’intérieur du petit appartement jusque dans sa chambre à coucher. Randall, malgré tout n’eut pas vraiment le temps d'observer la décoration, les yeux braqués sur les hanche dansantes de la petite serveuse qui l'emmenait dans son antre.
Puis, le militaire se retrouva comme par magie assis au bord du lit, une splendide jeune femme devant lui, caressant son torse de ses mains si douces et chaudes. Sous les yeux presque incrédules de Randy, Red se posa tel une plume sur ses cuisses. Pour lui, tout cela ressemblait réellement à un doux rêve. Avait-il enfin trouvé une femme avec qui il pourrait passer plus que quelques heures de ce que l'on pouvait communément et vulgairement appeler un "plan sexe" entre deux permissions? Oui c'était forcement plus que cela, le major le ressentait, et son état de stress était la preuve qu'avec elle tout était bien différent, et de loin. Se faisant toujours face, leur yeux plongés les uns dans les autres, le jeune trentenaire avait le souffle court et brûlant.
Tout en retirant le t-shirt du grand brun, la petite blonde au courbes de rêve, celles dont Randall c'était justement mis à rêver quelques minutes plus tôt, le fit doucement basculer en arrière, venant se glisser délicatement contre lui, la tête posé sur un de ses muscles pectoraux. À cet instant Randall ne regrettait pas ses muscles bien dessinés, les femmes aimaient plutôt ça, et apparemment Red aussi. Les années de terrain, d’entraînement et de salle de musculation avaient payées, sculptant son corps juste comme il fallait, sans toutefois tomber dans l’excès.
Elle souriait, semblait bien installée, et le militaire la captura dans ses bras, histoire qu'elle n'ai pas l'idée farfelue de se sauver précipitamment, même si toutefois cela semblait fort peu probable.
Le jeune profita de cet instant de tendresse, Randy se sentait bien à présent. Envolé le stress et envolé le doute et surtout son envie de se faire la malle vitesse grand V. Il profitait simplement de sentir sa chaleur contre lui, sentir son corps étendu contre le sien, sans se poser de questions, sans se demander ce qui pourrait bien arriver par la suite. Chaque choses en son temps. Dans un long soupir d'aise, le militaire en permission laissa doucement échapper à l'intention de la petite blonde :

''Je suis tellement bien avec toi Red... Je dois dire que ça fait pas mal d'années que je ne me suis pas senti aussi bien... Et puis tu sais ce n'est pas parce que je reste que l'on est obligé d'aller trop vite, on à juste à prendre les choses tranquillement comme elle viennent. Que l'on ne se prenne pas la tête. D'accord ? Mais j'ai juste envie d'une chose...''

Randall vint doucement relever le visage de Red vers lui, il ne voulait pas aller trop vite c’était une évidence mais il avait envie de l'embrasser, s'en était une autre. La regardant de ses yeux plein de ressenti et après une légère hésitation, il posa ses lèvres contre les siennes. Elle étaient chaudes, pulpeuse et tel du satin. Son échine fût instantanément parcouru d'un bref frisson, alors que son cœur repartit une nouvelle fois dans un galop sans fin. Randall était fou d'elle et ce n'était rien que de le dire.


Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 264
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite (Randall)   Mer 10 Avr 2013 - 14:26

Romy avait les yeux grands ouverts, son regard se baladait sur le pent du mur comme si elle le découvrait tout juste, tout lui semblait nouveau autour d'elle que ce soit son lit, la chambre ou l'ambiance générale. Tout avait changé les doutes qui l'habitaient depuis un petit moment avait laissé place à la sérénité. Cet homme devait être magique ou juste fait pour elle peut être ? Elle fut coupée de ses réflexions par l'intervention de Randall.

''Je suis tellement bien avec toi Red... Je dois dire que ça fait pas mal d'années que je ne me suis pas senti aussi bien... Et puis tu sais ce n'est pas parce que je reste que l'on est obligé d'aller trop vite, on a juste à prendre les choses tranquillement comme elles viennent. Que l'on ne se prenne pas la tête. D'accord ? Mais j'ai juste envie d'une chose...''

Rom fut un peu surprise, que lui manquait-il pour qu'il soit totalement heureux ? Lorsqu'elle sentit les doigts se glisser sous son menton elle devina où il voulait en venir c'est vrai qu'elle mourait d'envie de goûter à ces lèvres. Par chance elle ne dût pas attendre longtemps, ces lèvres étaient chaudes, légèrement humides et tendres, ce contact lui fit des papillons dans le ventre, tout son être frissonna. A la fin de leur tendre baiser, alors qu'ils venaient tout juste de se séparer elle redéposa un petit bisou rapide comme pour s'assurer qu'elle ne rêvait pas. Puis elle ajouta :

"Je suis bien avec toi aussi... Je ne sais pas où on va, où tout ça va nous mener... mais je suis sûre d'une chose... on peut faire un sacré bout de chemin ensemble si on va à notre allure... Il faut que je te dise quelque chose... Mon vrai nom c'est Romy... Romy Rorch, j'utilise un pseudo pour mon travail... mon autre travail celui que je fais normalement... C'est compliqué je t'expliquerais ça une autre fois..."

Puis Rorch reposa doucement sa tête sur le torse de Randall, elle ne savait pas si elle devait lui avouer son métier là de but en blanc, elle n'en avait pas honte, mais son partenaire était un soldat de la République comprendrait-il son choix de carrière ! Il était évident qu'ils n'avaient pas vécu la même enfance mais qu'importe, après ce moment de tendresse, ce contrat si particulier elle ne doutait plus une seconde que Randall soit la personne qu'elle attendait. Il était tendre, affectueux, respectueux, musclé et honnête. Bon certes il était militaire et partait dans 4 jours, et elle ignorait ce qui se passerait après, mais pas la peine de s'inquiéter de ça pour le moment, comme il avait dit chaque chose en son temps. Et puis il n'était pas encore parti sur cette pensée réjouissante elle s'endormit paisiblement.

***

Red se réveilla quelques heures plus tard, le soleil brillait et le ciel semblait découvert, dut moins c'est ce que laissait apparaître la fenêtre de la chambre. Encore un peu dans les choux elle observa le décor, rien n'avait bougé à moins que... La soirée lui revint à l'esprit à l'idée même de ce baiser un sourire se dessina. Quelle nuit magique, il ne s'était rien passé d'extraordinaire, mais dans sa petite vie s'était un énorme chamboulement ! On aurait dit une adolescente qui vient de passer sa première nuit avec son premier copain !

Après inspection elle remarqua qu'effectivement 2 choses avaient bougé, la première Randall n'était plus à ses côtés, mais la place était en légèrement chaude et la 2ème c'est qu'elle était sous la couette, ce qui n'était pas le cas au moment où elle s'était endormie.

Afin sortie des vapes elle se leva se dirigea vers son placard, histoire de se changer mais rien ne lui fessait envie, puis elle jeta un regard au sol, un T-shirt qui n'était pas le sien traînait. Elle l'attrapa puis se dirigea vers la salle de bain dans laquelle elle se déshabilla et enfila le T-shirt, se démaquilla histoire d'avoir l'air fraîche, trop exciter de revoir son militaire elle en oublia de ce coiffer.

La jeune fille repassa par sa chambre et ouvrit doucement la porte de façon à ne pas faire de bruit, elle vit son compagnon de dos dans la cuisine, elle resta un moment appuyé contre le chambranle de la porte à l'observer d'un regard doux. Peut être avait-il sentit qu'on l'observait, en tout cas il se retourna...

"Bonjour ! Bien dormi ? Tu es levé depuis longtemps ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite (Randall)   Jeu 11 Avr 2013 - 16:38

Pour Randy, tout avait été presque parfait, leur baiser, la nuit qu'ils avaient passés ensemble. Justement, il ne s'était rien passé du tout, contre toutes attente, le jeune militaire s'en réjouissait, lui qui ne voulait pas aller trop vite avait été servit. Et celle, qui finalement s'appelait Romy, s’était contenté de rester collé au jeune homme, dormant simplement et paisiblement dans les bras l'un contre l'autre. Le major trouva cela, plutôt reposant, en fait il avait sacrément bien dormi, et se sentit particulièrement frais lors de son réveil.
Se tournant et regardant d'un petit sourire la jeune femme qui dormait paisiblement à coté de lui, le militaire se leva, prenant soin de couvrir Romy de la couette alors qu'il quittait sans un bruit le lit. Attentionné ? Toujours. Trop ? Non pas forcément. Passant une main dans ses cheveux et regardant le soleil qui perçait à travers le rideaux, Randall, torse nu, se dirigea sans un bruit vers la salle de bain, grimaçant, une main sur la cicatrice que lui avait laissé un éclat de shrapnel quelques années plus tôt. La douleur parfois, allait et venait, lancinante, sourde, douloureuse. Dans une grimace, il se passa de l'eau fraîche sur le visage, regardant ensuite Red dormir. Même endormie il la trouvait belle, ce qui arrachât un sourire teint d'une grimace alors qu'il frotta doucement sa cicatrice.

Romy... Romy...C’était donc son vrai prénom ? La veille lors de cette révélation, le jeune homme n'avait pas manqué de lui faire savoir qu'il trouvait ce prénom assez séduisant, il collait plutôt bien avec cette petite frimousse et ces cheveux blond. Mais un truc l'avait un peu perturbé, « serveuse » n’était apparemment pour elle qu'un passe temps ou une couverture. Mais pour quoi ? Le jeune militaire n'aimait pas trop cela, il était militaire dans l'armée Républicaine, et de plus gradé. Il savait bien des choses et on pouvait facilement lui tomber dessus pour....
Randall se regarda dans la glace, le visage ruisselant d'eau fraîche, s'adressant doucement à lui même :

''Arrête mon vieux...cette rencontre est purement le fruit du hasard, un simple rencontre fortuite, voit pas le mal partout....''

Et puis elle lui en avait parlé, même furtivement, c'était bien qu'elle n'attendait rien d'autre mis à part sa petite dose de sa nouvelle drogue : Lui. Rassuré, le jeune militaire quitta toujours sans un bruit la petite salle de bain. Nu pieds le Militaire se promena un peu dans le salon, regardant un peu la décoration, ce qui traînait par ci par là. Son regard s’arrêta sur un petit objet posé sur un meuble, une sorte de collier. Intrigué, le militaire se rapprocha prenant l'objet dans sa main, le regardant pensif. Un petit bouton se situait sur le coté, et avec un peu appréhension le jeune homme appuya dessus. Une série d'holo-représentation s'afficha depuis la base du collier dans l'air. Fronçant les sourcils intrigué, Randall s'assit sur le divan, regardant les «holo-photo » . Des enfants, une famille. La sienne ? Probablement. Puis il enchaîna les regardant les unes après les autres. Les dernières étaient plus troublantes. C’était Romy, avec un homme. Ce gars avait tout l'air d'un mec qui se la pétait un max. Qui était ce gars avec son bras métallique ? Cette question resta en suspends dans l'esprit du major qui appuya de nouveau le bouton, désactivant le collier « album photo », le reposant sur la table disposée devant le canapé, ne prenant pas garde qu'il l'avait disposé à une place qui n’était pas celle d'origine. Mais quand même, la vue de ce gars avec la jolie, enfin... avait-il déjà le droit de dire : ''Sa jolie blonde ?'' Le chagrinait un peu.

''Te poses pas trop de questions mon vieux... Ça sert à rien pour le moment...''


Tentant de se changer les idées, Randy se dirigea d'un pas non assuré vers la cuisine qu'il ne connaissait d'ailleurs pas vraiment. Bon, elle dormait toujours, et Romy ne lui en voudrait sûrement pas de lui préparer un petit déjeuné, même si accessoirement Randall ne savait pas du tout dans quel tiroir ou armoire chercher. Qu'à cela ne tienne c’était avant tout l'intention qui comptait. Ouvrant doucement un tiroir le jeune homme sortit deux cuillères et entreprit de faire un café alors qu'au bout de quelques secondes il parvint à trouver deux tasses. Bricolant un petit déjeuné vite fait avec le peu qu'il avait réussi à trouver, il plaça le tout sur la petite table, face à face.
Patientant le temps que le café finisse de remplir les tasses, le militaire sursauta légèrement alors que la jeune femme, qui le regardait accoté sur le montant de la porte, prenne la parole.

''Bon sang tu m'as fichu une de ses trouilles....''

Soupirât-il souriant avant de continuer.

''Oui ça fait quelques minutes que je suis levé. J'en ai profité pour te préparer un ptit truc à manger, c'est pas grand chose, je suis pas chez moi alors j'ai trouvé ce que je pouvais....''

Il se rapprocha d'elle, posant ses mains sur ses hanches comme la veille, venant déposer un baiser sur ses lèvres pour lui souhaiter un bon réveil.

''Tu as bien dormis ? Allez viens assieds toi je vais te servir un café !''

Dit-il en souriant avant de s'installer avec elle à table, lui servant une bonne tasse de ce liquide noir quasi-salvateur. La regardant un peu avec un petit sourire avant de porter la tasse à ses lèvres, le major reprit la parole :

''Tu as quelque chose de prévu aujourd'hui ma chère ? Si ce n'est pas le cas, on pourrait, peut être... je sais pas... faire un ptit tour, histoire de passer un peu de temps ensemble...enfin si tu as envie...''

Conclut-il, en trampouillant sa tartine dans sa tasse.



Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 264
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite (Randall)   Lun 22 Avr 2013 - 20:59

Romy l’observa s’approcher d’elle, elle aimait la façon dont il posait ses mains sur ses hanches, délicatement, avec beaucoup de précautions et énormément d’envie ! Elle accueillit le baiser comme le meilleur des petit-déjeuners, mais se laissa convaincre par celui préparé par Randall, il semblait avoir eu du mal et ses efforts devaient être récompensés.

« C'est clair ! Oui s’il te plaît ! »

Rom vint s’assoir en face de son partenaire, qui avait préparé des tartines et du café, le parfait petit déjeuner de notre blonde. Une fois installée elle but une grande gorgée de café avant de répondre.

« Le temps ce n’est pas ce qui manque sur cette planète… Et puis pour toi j’aurais toujours un peu de temps à t’accorder… » Décochant un clin d’œil « Je serais ravie de passer la journée avec toi cependant j’ai une petite course à faire en cette fin de mâtiner. Oh ! Rien de bien long l’histoire d’une petite heure… Je te propose de finir ce parfait petit-déjeuner, de se séparer et de se retrouver d'ici 2h30 devant le bar d’hier soir. »

Son ton était mielleux à souhait, Red aurait adoré passer une journée entière avec son compagnon malheureusement les affaires priment, même devant l’homme parfait, elle espérait seulement que cela ne désoriente pas trop Randall. Elle attrapa une tartine en écoutant la réponse de ce beau jeune homme, elle l’observa, son corps paraissait bien musclé et plus bien entretenu malgré cette imposante cicatrice, par chance elle aimait les hommes qui ont un passé marqué !

« Je pensais bien que ta vie de militaire était chargée mais pas au point d’y laisser une telle empreinte ! Que s'est-il passé ? »

La spontanéité de Rorch avait encore parlé bien vite, elle ne connaissait pas bien les militaires et les traumatismes que pouvait laisser la guerre sur un homme, ainsi sa remarque aussi banale soit-elle pour elle pouvait très bien mettre malaise notre jeune militaire. Cependant il semblait plutôt détacher face à cet évènement à moins que ce ne soit qu’une façade . Il lui expliqua brièvement ce qui s’était passé sans rentré trop dans les détails, peut-être par pudeur, par timidité, par principe ? Aucune idée mais cela ne dérangea pas Romy qui devait bien le reconnaitre elle ne c’était pas montrer très bavarde sur elle.

Après ce repas elle se leva et ils débarrassèrent ensemble la table puis la jeune femme se dirigea vers la chambre avec cette démarche légèrement déhanchée qui lui sciait si bien. À mi-chemin elle s’arrêta car elle se souvint de ce qu’elle avait dit, scruta Randall torse –nu et explosa de rire. Une fois calmée et toujours dos au jeune homme, elle passa le T-shirt par-dessus sa tête et lui jeta gentiment à la tête. Cachant sa poitrine de son bras elle ajouta avec un grand sourire.

« Tu risques d’en avoir besoin pour sortir ! »

Puis elle se dirigea vers sa chambre sans se presser afin que Randall en prenne plein la vue ! Oui elle devait le reconnaitre elle adorer le voir rougir d’envie surtout pour elle. Une fois la porte de la pièce à couché franchit elle se retourna les bras cachant ses attributs féminins, se mordit la lèvre inférieure, un clin d’œil et claqua la porte. Dans l’attention de sous-entendre

« Mon coco il va falloir patienter pour m’avoir, je ne suis pas si facile à avoir. Ta prochaine destination c'est la porte. MAIS sache que lorsque je t’autoriserai à me toucher je serais tout à toi et toi à moi…miaou… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite (Randall)   Mar 23 Avr 2013 - 17:04

La jeune demoiselle vint donc le rejoindre s'installant doucement à la table, profitant calmement de ce petit déjeuner improvisé. Le réveil avait été plutôt doux et la discussion se fit tout naturellement entre les deux jeunes gens. Malgré un petit contretemps, ils pourraient se revoir dans la journée, ce qui fit plaisir au militaire alors qu'il lui adressa un sourir. Randy ne se formalisa pas de cette petite séparation, le jeune homme était arrivé un peu comme un cheveu sur la soupe. Il était en "vacances" mais Romy avait toujours son propre planning de prévu. Qu'à cela ne tienne, Randall ne pouvait pas lui en vouloir ce qu'il lui fit savoir:

"Oui pas de soucis, je comprends, ça me laissera le temps de retourner au BT7 pour me changer, et j'irais faire un petit tour, on se verra ensuite. J'arriverai bien à patienter un peu même si ça va me paraître interminable!"

Le militaire lui offrit un clin d'oeil complice. Le petit déjeuner se poursuivit sans encombre, alors que la jeune femme s'interrogeait sur sa cicatrice. Il était vrai qu'elle était plutôt impressionnante et ses chaires brulées et meurtries laissaient entrevoir que la blessure avait été relativement grave. Mâchouillant sa tartine trempée dans sa tasse de café, Randall la regarda un instant, semblant réfléchir sur ce qu'il devait lui dire et ce qu'il devait surtout garder pour lui. Et, apres un court instant d'hésitation, le jeune homme ne préféra pas lui parler de l'aspect psychologique de sa blessure, Randy ne la connaissait pas encore assez et la confiance n'était pas quelque chose qu'il offrait aussi aisément, même si soit dit en passant, le courant passait plutôt bien entre eux, c'était le moins que l'on puisse dire!

"J'ai reçu un "shrapnel", un éclat de mortier dans le ventre. C'était pendant un assaut sur une planète de la bordure extérieur, il y'a quelques années déjà. Ça m'a perforé la rate et les intestins. Mais ça va depuis le temps, sauf la douleur qui se réveil parfois, ça dépends des jours, sans compter l'autre douleur qui ne partira jamais. Mais bon, j'ai signé pour ça. C'est mon boulot."

Conclut simplement le major avant de boire une gorgée de café, ne laissant rien paraitre de ce qu'il pouvait ressentir. La douleur d'avoir perdu des amis, les antidépresseurs, l'échec et les mois de convalescence n'était pas une chose dont il avait vraiment envie de parler pour l'instant. Peut être que cela viendrait tout seul avec le temps, avec de l'écoute et peut être avec beaucoup d'amour? Randall l'espérait, mais seul le temps serait juge.

Une fois le petit déjeuner terminé, tout deux débarrassèrent la table, presque comme un jeune petit couple qui venait d'emménager. C'était plutôt drôle en y réfléchissant, ce qui fit doucement sourire le militaire.
Ceci fait, Romy s'éloigna du jeune homme, enleva le t-shirt qu'elle lui avait subtilisé, la poitrine caché par son bras et rit joyeusement avant de lui lancer doucement au visage. Randall le rattrapa et regarda la belle s'éloigner lentement pour se diriger vers sa chambre. Elle jouait de la situation, en se déplaçant langoureusement, roulant des hanche d'une façon sexy et aguicheuse. Les joues empourprées, Randy n'échappa pas à cette divine vision mais également à sa petite phrase qui en disait long. Il était temps pour lui de quitter la place. Et c'est avec regret qu'il s'y résigna, lui envoyant un clin d’œil en retour avant de replacer son t-shirt lorsqu'elle ferma la porte. Retournant dans la cuisine, le jeune homme se saisi d'un stylo griffonnant sur une serviette en papier ses coordonnées d'holocomunicateur ainsi qu'un petit mot doux:

"Tu me manques déjà... À tout l'heure. -Randy-"

Souriant, le jeune homme se dirigea vers la porte de sortie. Lui qui espérait partir au plus vite la veille regrettait à présent de refermer la porte derrière lui, ce qu'il fit cependant, dans un léger soupir de résignation.

Ses pas le ramenèrent au vaisseau de son équipe, saluant en retour les soldats dans les coursive. Alors qu'il entra dans sa cabine, le jeune homme se laissa choir sur sa couchette, repensant à cette rencontre, se frottant doucement le visage de ses mains.
Son cœur battait dans sa poitrine, il était heureux, heureux de cette rencontre fortuite et n'avait qu'une hâte, la retrouver au plus vite. Il fallait relativiser un peu les choses! Deux heures trente, ce n'était pas dans une éternité, le temps de prendre une douche et de se changer. Enfin, c'était tout de même drôlement long.... S'allumant une cigarette, le major fuma en silence regardant le plafond de sa cabine personnelle (avantage dû à son grade) le regard perdu dans ses belles pensées. Randy se leva au bout d'une petite demi heure, et prit sa douche avant de se changer. Une chemise, un jean délavé, et un blouson en cuir style motard, classe sans toutefois en faire trop. Le militaire était jeune, aimant la simplicité et cela se reflétait dans son style vestimentaire.
Une fois sorti de sa cabine, et légèrement chambré par quelques uns de ses hommes revenu de leur soirée, le major quitta le vaisseau avec un petit sourire accroché aux lèvres, reprenant le chemin du bar où il avait fait la connaissance de cette si jolie jeune femme. Cependant, au détour de quelques rues, Randall s'arrêta devant une petit cabine avec la mention clignotante "photos exotiques". Il serait peut être de bon aloi de lui ramener au moins un petit quelque chose lorsqu'il partirait. Regardant les panoramas disponibles, le jeune homme sourit et s'y engouffra, refermant le petit sas derrière lui. Bon... Vingt cinq crédits les quatre photo, c'était pas la mort, et sa solde assez aisée s'en tirerait plutôt bien sans. Posant son pouce sur le bouton, le jeune homme sélectionna les arrières plans. Autant faire dans le rigolo! Randall sélectionna un arrière plan où un rancor semblait le poursuivre, alors qu'un ventilateur s'enclencha devant lui mimant l'air dans ses cheveux lors d'une course effréné. Prenant un air apeuré, il prit une posture de course. Voilà, il avait l'air d'un parfait crétin, c'était le but. Et puis la faire rire, ça n'avait pas de prix. S'en suivit de deux autres dans deux cadres différent, l'arrière plan discothèque ou il prit la posture d'un beau gosse en faisant largement trop, puis l'autre se prenant pour une rock star devant des groupies, tirant la langue comme ce classique groupe que tout le monde connaissait. Le militaire se prenait au jeu et s'amusait beaucoup. Pour la dernière, Randall décida simplement de lui offrir une représentation de lui souriant, les bras croisés sur son torse devant un paysage dont le cadre champêtre était fort agréable. Sur cette holoreprésentation, il était simplement lui même, un jeune homme plutôt pas mal sans être un apollon, souriant sincèrement pour celle qui avait fait battre son cœur plus fort que d'habitude. Récupérant le petit bloc de donné contenant les hologrammes, le militaire se dit qu'elle pourrait les transférer sur son fameux collier, pour peut être remplacer celles où elle était avec cet homme... Randall espérait bien que ce petit présent lui fasse plaisir, ce n'était pas grand choses, mais comme on disait souvent: "C'était l'intention qui compte."

Et c'était avec cette pensée que le militaire alla l'attendre au point de rendez vous qu'elle lui avait donné, avec soudainement une certaine appréhension: et si elle ne venait pas? Et si elle ne voulait finalement plus le revoir? Cette pensé vint s'immiscer lentement dans son esprit, le faisant douter, voir paniquer intérieurement. L'heure était arrivé, le militaire ne cessa de regarder sa montre. Une minute de retard... Puis deux...deux et demi...ensuite Trois...
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 264
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite (Randall)   Mar 23 Avr 2013 - 22:27

Romy se dirigea directement vers sa penderie, elle pensait déjà à son rendez-vous avec Randall ils se connaissaient depuis si peu de temps mais elle était prête à faire des efforts vestimentaires pour qu’il ne regarde pas ailleurs même si elle se doutait que ça ne serait pas le cas. Et puis une envie également d’être jolie, la joie avait retrouvé une place dans son cœur, son compagnon y était pour beaucoup c'était une évidence. Elle attrapa des sous-vêtements discrets mais légèrement sexy, un leggins moulant à effet cuir noir troué sur les côtés extérieurs des jambes jusqu’aux chevilles et un haut noir au dos lacet tout aussi moulant. Elle se dirigea vers sa salle de bain pour y prendre une douche, s’habiller évidemment et se faire une pointe de beauté.

Rom ne savait pas exactement pourquoi mais son côté félin ressortait souvent quand elle avait quelqu’un dans sa vie, heureusement pour Randy ce n’était pas proportionnel à la place que celui-ci prendrait dans sa vie ! En tout cas on devait le reconnaitre elle très sexy, dans cette tenue qui sublimait toutes les formes de son corps. Son maquillage était soigné un trait fin sur la paupière, un peu de poudres nacrées pour unifier et un rouge à lèvres écarlate. Ses cheveux étaient peignés de manière ébouriffer mais contrôler. Après plus d’une demi-heure dans la salle d’eau elle décida par en sortir et s’orienta de nouveau vers sa penderie où elle tenta de trouver une paire de chaussures et un sac. Le choix fut difficile mais choisit une pochette comme sac et deux paires de pompes : la première qu’elle enfilât directement pour son rendez-vous professionnel des talons de 10 cm noirs ouverts au bout et laissant le devant des pieds apparent. La deuxième plus soft une paire de bottes qui s’arrête en dessous du genou, noirs, lacets devant assez rangers mais en plus féminine. Elle quitta la pièce du coucher pour celle de vie et attrapa son manteau de la vielle puis le reposa, elle n’allait surement pas en avoir besoin au pire elle repasserait pour au moins changer ses souliers donc elle ne le prendrait qu’à ce moment. Elle transvasa seulement ce dont elle avait besoin des poches à la pochette. Petit son regard fit capter par un petit mot de Randall, il était si mimi à lui laisser des mots doux comme ça.

Red se regarda dans la glace une dernière fois après avoir posé ses bottes près de la porte, car elle était sur le point de partir quand son regard se posa sur son cou il lui manquait quelque chose ses yeux se posèrent sur l’étagère où devait reposer son porte-bonheur malheureusement elle ne le trouva pas, une peur insurmontable la remplie petit à petit son regard se perdait et cherchait en viens l’objet de son désir. Son regard s’arrêta sur la table basse après quelques secondes, le collier l’attendait là tranquillement elle pouvait presque le voir sourire de plénitude. Elle l’attrapa entre ses doigts fins, elle n’avait pas la mémoire qui flanchait elle avait bien posé son collier sur l’étagère hier soir avant de partir au boulot, il ne pouvait s’agir que d’une seule personne. Comment avait-il pu !? Elle se sentait trahir, voler elle avait montré ses souvenirs qu’à très peu de gens des gens proches alors oui elle avait pensé un instant pouvoir aller loin ensemble, mais là sur ce coup il pouvait toujours courir et elle lui ferait bien comprendre. Encore sous l’énervement elle attrapa sa pochette et claqua la porte d’entrée.

Rorch marcha tellement vite qu’elle fut en avance pour son rendez-vous professionnel, bien sûr avant toute chose elle prit le temps de se calmer, respirer avant, se recoiffer afin de magner l’entretient en sa faveur comme à son habitude et l’apparence y était pour beaucoup. En récompense de tous ses efforts vestimentaires elle eut le droit à une clé qui contenait bien entendu des informations confidentielles. Le retour à l’appartement fut plus lent pour elle car la pression était retombée une chance pour Randall qui allait encore pouvoir se vanter d’avoir une tête après l'entrevu. Oui entrevu depuis qu’elle avait appris pour son collier le manque de délicatesse dont il avait fait preuve il semblait évident à la jeune femme que ce prochain rendez-vous allait être court.

La jeune femme blonde entra avec le même aplomb qu’à sa sortie précédente, balança ses chaussures à talons enfilèrent ses bottes et quittèrent de nouveau son logement. L’heure des retrouvailles allait sonner et il serait dommage d’arriver en retard. Cependant et malgré l’empressement elle ne courut même pas, si elle était en retard et bien tant pis. Elle longea un instant le mur du bar et put enfin voir la silhouette de Randall qui l’attendait anxieuse vue sa démarche *sa tombe bien* rumina-t-elle. Au croisement de ce regard elle faillit perdre sa détermination, il avait un regard désarmant, mais elle se convainquit qu’il fallait mettre un peu d’ordre dans tout ça. Alors que celui –ci lui souriait elle ne lui décrocha pas l’ordre un plissement de lèvres. Ce qui l’étonna c’est que sur son passage des « hommes » se retourna la légende qui raconte qu’une femme en colère est encore plus désirable était-elle vraie ?

« Avant qu’on commence toute chose j’aimerais savoir depuis quand on fouille dans les affaires des autres surtout des personnes que l’on ne connaît que très récemment ? Hein ? Est-ce que moi je vais m’amuser à trifouiller ton paquetage ? Non ! Eh bien j’apprécierais que ce soit la même chose pour toi ! Merci d’avance. » Elle jeta un regard allumer d’une flamme de rage, limite espagnole. S’apercevant que son interlocuteur ne voyait pas du tout de quoi il s’agissait, ce qui eut pour effet de redoubla sa colère, elle pointa son collier du doigt. « Je te parle de CA ! C’est très personnel peu de gens y ont été autorisés à le regarder. D’ailleurs qu’une seule personne a eu le droit. Et TOI tu débarques et HOP ! » Hurla-t-elle en claquant des doigts pour souligner le "hop". Je t’ai permis d’entrer dans mon appartement et mon avenir proche. Pas à t’initier dans mon passé ! Pour ce qui est de mon avenir je crois qu’on va s’arrêter au présent… Je te souhaite une bonne journée… » Son irritation était-elle qu’elle ne contrôlait plus rien, à peine avait-elle finit sa phrase qu’elle tourna les talons, mais…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite (Randall)   Mer 24 Avr 2013 - 20:00

Ce fut finalement au bout d'une dizaine de minutes de retard que la jeune femme arriva. Le militaire en civil laissa échapper un soupir de soulagement alors qu'il se surpris à observer sa tenue vestimentaire. Pour être sexy, Romy l'était, et aussi sacrement désirable, et Randy n'était pas le seul à l'avoir remarqué. Mais quelque chose semblait clocher dans son attitude. Son regard était noir et elle semblait furax, sur son visage pas un sourire.
Son rendez vous professionnel ne s'était peut être pas bien déroulé? C'est du moins ce que de dit le jeune homme, ignorant tout de sa maladresse passé.

"Hey!" Dit-il souriant avant de rajouter "Ça n'à pas l'air d'aller fort fo...."

Une rafale, enfin plutôt une véritable bourrasque s'échappa de la bouche de la jeune femme blonde. Randy, coupé dans son élan resta un instant bouche bée, un peu dans l'expectative, ne sachant pas trop quoi répondre à ses accusations. Surtout qu'en fait, il n'avait aucune idée de ce dont elle parlait. Son regard était équivoque, laissant échapper un timide "Heu..." d'incompréhension. Réaction qui transforma la bourrasque Rorch en tempête incontrôlable. Tout le monde se retourna lorsqu'elle se mit à hurler sur ce pauvre Randall. Il était évident que le rendez vous allait être quelque peu écourté, c'est du moins ce que se dit le jeune homme lorsqu'il vit le osciller le collier de Romy. Pendu par sa chaîne, entrelacé dans ses doigts, doigts qui la veille avaient parcouru son corps musclé, l'extrémité de celui ci faisait un léger mouvement de pendule. Le militaire comprit soudainement en regardant l'objet métallique travaillé. Il n'avait pas voulu rentrer dans son intimité, dans son jardin secret, mais la porte de ce jardin avait été entre ouverte alors que l'émetteur dissimulé dans le collier avait été laissé à portée de main. Mais, même si cela avait été involontaire, Randy l'avait fait, et il s'en mordait déjà les doigts. Tout semblait se passer pour le mieux entre eux et voilà qu'en un clin d'oeil, en un instant tout etait parti en couille.
Le militaire du haut de son mètre quatre vingt et des poussière, le visage cramoisi regardait la jeune femme tourner les talons et commencer à s'en aller, furieuse.

"Je....."

Se contentât il seulement de dire. Il n'avait même pas eu le temps de lui expliquer, ni même de lui présenter ses excuses, devait il se contenter d'une histoire se terminant de la sorte? Probablement... Triste et déçu, le jeune homme se retourna également pour partir de son coté. Commençant à marcher doucement pour s'éloigner de toute cette histoire. Alors qu'il s'arrêta un instant, il la regarda par dessus son épaule. Non, pas possible qu'il la laisse partir aussi simplement que ça, là Randall il fallait laisser tomber la timidité et passer en mode soldat. Il avait commit une erreur mais inutile de lui en rajouter sur les épaules. D'un pas décidé, il fit demi tour jusqu'à rejoindre Romy et marcher à coté d'elle, contre toute attentes, il allait devoir laisser un peu de coté l'aspect gentil gentil de sa personnalité, il comptait bien la garder, malgré ce mal entendu fâcheux.

"Bon... Tu peux me laisser une seconde pour que je m'explique ou ça ne t'intéresse pas?"

La jeune femme continua de marcher sans lui répondre, ce qui l'énerva d'autant plus lui aussi. Quel situation merdique, bon autant voir du positif dans tout cela, Romy avait du répondant, et c'était tant mieux, Randy aimait les femmes avec du caractère. De toutes façons la situation venait de lui exploser en plein visage, l'heure n'était pas à courber le dos, il fallait avant tout rattraper la situation.

"Arrête toi deux minutes bon dieu!!"

S'exclama le militaire alors qu'il se planta devant elle, lui bloquant le passage de son imposante stature. Là elle allait l'écouter! Au moins écouter ce qu'il avait à dire pour sa défense. Dans un soupir excédé le jeune homme se planta instinctivement une cigarete à la bouche, l'allumant immédiatement, stress oblige... Avec son blouson en cuir noir cela lui donnait un air de mauvais garçon, mais contre tout attente, le major trouvait que tout les deux étaient plutôt bien assortit. Romy était superbe, pas la peine de s'étendre sur le sujet.

"Alors... tu vas me laisser parler et écouter ma version des faits, vu que le tribunal est sur le point de donner sa sentence, et que je n'ai pas eu le droit de répondre de mes actes par un plaidoyer digne de ce nom..."

Laissât-il échapper rapidement alors qu'elle commençait une nouvelle fois à perdre patience.

"Je ne savais pas que c'était un dispositif holographique... Quand j'ai vu le collier posé sur la commode il m'a intrigué. Alors je l'ai regardé de plus près et puis les images se sont affichées. Alors est ce que je pouvais savoir? Non! Et puis je crois que j'ai fais preuve d'assez de respect envers toi pour que tu me juges mal la dessus."

Le jeune homme vint saisir les main de Rom' dans les siennes avant de reprendre:

"Écoute... Je suis sincèrement désolé, mais je pouvais pas savoir ce que c'était. Je comprends ce que tu ressens, j'aurais réagi pareil. Mais même si j'ai vu ces images, je ne connais pas l'arrière plan émotionnel, enfin je veux dire la ou les situations... Je ne sais pas ce que tu as vécu, tout comme moi, tu ne sais pas ce que j'ai vécu. J'aurais espéré que l'on reste assez longtemps ensemble pour que l'on puisse avoir l'occasion d'en parler tout les deux... Enfin tu as l'air d'avoir prit ta décision..."

Le jeune homme lâcha les mains de Red, le cœur battant, il allait faire un pari avec le destin. Lui souriant un peu l'air désolé, il s'écarta cependant lentement, repartant dans la direction opposée, faisant quelques pas Randall s'arrêta cependant, les mains dans les poches. De dos il la regarda par dessus son épaule avant de rajouter:

"Quand j'ai dis que j'étais fou de toi, c'est totalement vrai. Quand j'ai dis que je voulais prendre mon temps avec toi pour te connaître, c'était vrai également. Et lorsque je t'ai dis que je ne savais pas ce que ce collier recelait en réalité, c'était aussi le cas."

Le militaire soupira avant de jeter sa cigarette, venant l'écraser de son talon sur le dura-béton du revêtement de la rue.

"Je trouve ça juste con que tu veuille finir ça comme ça... Mais c'est ton choix..."

Allant repartir, il rajouta cependant:

"Je dois quand même dire que je te trouve sacrément sexy quand même... En colère ou pas..."

Cette fois ci Randall partit pour de bon. Tout en marchant il n'espérait qu'une chose, qu'elle aussi le rejoigne comme il avait fait. Cela ne pouvait pas se finir de la sorte. C'était trop bête, trop stupide, mais si elle voulait s'arrêter dans un si bon élan, ce serait sa décision. Bien sur, le militaire trouverait une solution pour essayer de la reconquérir, même s'il faisait mine de partir, ce n'était pas de gaieté de cœur, et il n'abandonnerait pas si facilement. Pour elle il ferait n'importe quoi!
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 264
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite (Randall)   Jeu 25 Avr 2013 - 21:45

Romy fut assez surprise du comportement de Randall, lui qui d’habitude était si calme elle découvrait une autre facette, une image beaucoup plus virile que les précédentes. Une clope au bec, le blouson en cuir, elle devait le reconnaitre son côté mauvais garçon lui plaisait vraiment énormément mais là n’était pas la question sur le moment. Elle garda cette idée dans un creux de sa tête pour ne rien manquer de ce qu’il allait lui raconter.
La colère qui avait la possession du cœur et de la pensée de Rom était telle qu’elle avait du mal à se reconnaître, dans cet état d’esprit il est difficile de se rendre compte de la gravité du moment où de se remettre en question. Elle prit ce que lui donnait Randy entre méfiance et une volonté de fer de la croire. Il est vrai que son collier était dans un endroit pas très judicieux, il était également qu’il ne pouvait deviner de quoi il s’agissait et il était encore plus véridique qu’il s’était montré charmant, attentionné envers elle depuis le début. En réalité elle était incapable d’expliquer son comportement, cette furieuse rage qui l’habitait d’un coup. Peut-être que tout cela était trop rapide pour elle . Sa rupture ne datait que de quelques mois. Ou est-ce autre chose ?

Lorsqu’il lui prit les mains elle sentit sa chaleur l’envahir, son cœur se mit à battre très fort, si fort qu’elle crut qu’il allait sortir de sa poitrine. D’un seul contact il avait apaisé ses troubles, elle but ses paroles comme s’il s’agissait d’un verset de la Bible, des paroles saintes. La rupture fut brutale, elle s’en voulait déjà de tout ce qui venait d’être dit, encore plus lorsqu’elle le vit s’éloigner son cœur se serra si fort dans sa poitrine quand il lui révéla qu’il croyait réellement en eux, qu’il était sincère dans ses sentiments. Elle voulut ajouter un ou deux mots mais sa gorge ne laissa passer qu’une voix rauque et à peine audible.

« Je ne voul…pas…»

Rom le regarda s’éloigner les mains dans les poches l’air abattu, ses jambes refusaient de bouger dans ce sens, il lui restait plus que ses yeux pour pleurer et un corps de glace. Elle eut un moment de suffocation quand Randall disparut à un tournant. Par la dureté de la réaction elle dut se plier en deux et se forcer à respirer fort comme si elle venait de courir un marathon. Dépiter elle prit le chemin inverse à celle de son partenaire et rejoignit son appartement la tête pleine d’un brouhaha infernale entre sixièmes sens, volonté et cohérence. Après avoir abandonné ses affaires petit à petit depuis la porte d’entrée au canapé dans lequel elle était avachi elle jouait à présent avec l’objet de cette futile dispute, elle l’ouvrit plusieurs fois regardant ses brins de mémoires qu’elle connaissait par cœur défiler devant ses yeux humides. Lors de son dernier visionnage elle prit un long moment pour observer les photos de son bonheur passé dans les bras d’un ténébreux pirate de l’espace.

Red reposa son précieux sur la table base, se leva et se dirigea vers la cuisine afin de se servir un verre de whisky corellien, alors qu’elle comptait rejoindre le sofa son regard se posa sur le petit mot doux du matin, le jeune avait laissé son numéro d’holo-communicateur, une idée lui traversa l’esprit. Elle prit le petit bout de papier, son holo-communicateur et se réinstalla confortablement dans son divan. Elle tapa de ses doigts fins le numéro et attendit patiemment elle tomba sur la messagerie *une chance* pensa-t-elle. Un peu perdue elle tenta de prendre sa voie neutre habituelle.

« Salut… Je me doute que tu ne veux plus me parler… Mais j’ai beaucoup repensé à ce que tu m’as dit… Et je dois reconnaitre que j’ai été dure avec toi… Excuse-moi… J’aimerais bien discuter, te connaître un peu mieux… Qu’on reparte un peu de… zéro… Qu’on n’oublie pas cette stupide dispute… Bon… Enfin si tu acceptes sache que je serais au bar ce soir comme tous les autres soirs de la semaine… Voilà c’est à peu près tout… J’espère te voir… Bisous… »

Rorch raccrocha avec un peu de peine dans la voix, elle aurait tant aimé entendre la sienne, mais bonne de toute façon la balle était dans son camp à présent et puis l’heure du job allait sonner. Elle se dépêcha de se changer, et trottina jusqu’au bar, elle espérait secrètement le voir, de toutes ses forces elle prier pour qu’il vienne que cela ne finisse pas sur un truc aussi bête.

Le début de soirée fut très long même, elle épiait chaque entré dans l’espoir de le voir, mais pour le moment néant. RedRorch commençait véritablement à s’inquiéter elle avait été dure et méchante avec lui. Enfin la pause bien méritait sonnait, elle retourna dans le petit cagibi attrapa sa veste de cuir et se dirigea vers le mur. Elle chercha fébrilement un objet dans sa poche, un petit truc cylindrique d’une dizaine de centimètres qu’elle avait demandé à une de ses collègues avant de prendre son service. La cigarette à la bouche elle partait à la recherche dans briquet *Bon sang mais ces poches sont immenses !* Maugréas-te-elle quand une flamme apparut juste en face d’elle et la silhouette temps attendu qui allait avec !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite (Randall)   Ven 26 Avr 2013 - 15:21

Après la séparation en bonne et due forme, Randall erra quelques temps dans les rues, sans trop savoir quoi faire. Ses jambes posaient ses pieds l'une devant l'autre et le militaire son contentait des les suivre sans se poser plus de questions que cela. Point négatif, Romy ne lui avait pas couru après comme il aurait espéré, comme quoi avec les femmes on était jamais vraiment sûr de rien... Il faudrait trouver un plan B... S'arrêtant finalement sur un banc, le jeune homme resta là, sans trop réfléchir, ni se poser se de questions. Les cigarettes s'enchaînaient et s'écrasaient les unes après les autres sous ses talons. Son holocommunicateur sonna, mais il ne décrochât pas, il n'avait pas la tête à discuter, avec n'importe qui d'ailleurs. Le boîtier émit cependant un légère vibration, signe que l'on lui avait laissé un message. Le jeune homme étai loin de penser que la petite blonde l'avait rappelé, il s'imaginait plus que les service de sécurité l'avaient appeler pour venir chercher un de ses soldats placé en garde à vue à la suite d'une rixe. De son pouce il activa donc la lecture du message, levant un sourcil légèrement surpris. Romy... Elle l'avait rappelé et présenté des excuses. Valait mieux tard que jamais, de toutes façons Randy aurait improvisé, une femme comme elle, il ne l'aurait pas laissé partir si facilement. Souriant alors qu'il raccrocha son holocommunicateur, le jeune homme jeta sa cigarette. C'était décidé, il la retrouverait ce soir!

Malgré tout, l'attente fut pour lui interminable, alors qu'il se dirigeait vers l’arrière du petit bar, il faisait sombre, mais la silhouette filiforme de celle qui lui avait déjà tant manqué était là, fouillant dans sa poche pour chercher un briquet. Une bonne occasion se présentait à lui. Approchant doucement, il alluma le briquet qu'il tendit sous la cigarette de la jeune femme, et, alors qu'un nuage de fumé s'échappa dans l'air, leurs yeux se croisèrent. En un instant le sang du jeune homme ne fit qu'un tour, venant saisir doucement la cigarette de Romy, lui retirant lentement des lèvres, il la déposa sur le petit rebord d'une fenêtre. Le major ne se posa plus de questions sur la façon dont ils devraient aborder ce qui s'était passé le matin. Randall se rapprocha de la jeune femme jusqu'à la coincer entre lui et le mur sombre de la ruelle, puis fit courir ses doigts le long du visage de Romy. Sa timidité avait laissé place à de l'assurance, même si son visage était toujours empourpré, le feu au joues, le jeune homme n'hésita pas à l'embrasser avec ferveur, envie et peut être un peu de violence. Mais c'était la une des meilleures représentation de la violence: la violence passionnelle, celle qui vous faisait faire des choses totalement dingue sans toutefois réfléchir...
Séparant finalement ses lèvres des siennes, le jeune homme envoya un petit clin d’œil mutin à la jolie blonde, si elle pensait que le militaire ne voulait plus la revoir c'était mal le connaître. Il était amoureux, mais dire je t'aime à quelqu'un prenait du temps, ce n’était ni le lieux ni l’endroit, ni le moment pour une déclaration de la sorte. Ils avaient tout le temps devant eux. Ou pas. Glissant ses lèvres au coin de son oreille, Randall lui souffla doucement:

"Si tu pense que j'allais te laisser m’échapper... Ça aurait été mal me connaître. J'ai bien peur de t'avoir déjà dans la peau. Tu ne m'aurais pas appelé j'aurais trouvé quelque chose pour te revoir... Mais oublions tout ça pour l'instant d'acc?"

Récupérant la cigarette de Romy posée sur le rebord de la fenêtre, le jeune homme souriant tira une bouffé dessus avant de la redéposer entre les lèvres si fines et terriblement sexy de la serveuse.

"L’après midi à été terriblement long, tu n'as pas idée...et je dois dire que j'ai eu un mal fou à ne pas répondre à ton message... C'est un peu méchant je l'admet, mais je voulais te faire la surprise de venir...''

Randall déposa ses gigantesques mains à plat au dessus de la poitrine de la jeune femme, caressant le bas de son visage du bout des doigts. Rom' avait la peau légèrement fraîche sous la brise du soir, alors que ses cheveux doré, dansaient lentement sur son front, le militaire ne pouvait s'empêcher de la regarder, enfin plutôt de la dévorer du regard.

"Je t'ai déjà dis que je te trouvai belle comme...."

Son holocommunicateur sonna, une sonnerie qu'il ne connaissait que trop bien, celle du QG. Le jeune homme fronça les sourcils de mécontentement, ça tombait plutôt très mal, mais il n'avait pas le luxe de laisser son holo sans réponse. D'un regard navré le jeune homme décrocha.

"Major Mac Allistair j'écoute...... Hmm hmm... Comment ça mobilisation générale? L'escouade est au complet? Très bien, Rendez vous d'ici deux heures au BT-7... "

Le militaire raccrocha sans dire un mot si ce n'était qu'un « putain !» rageur alors qu'il fit sauter une poubelle d'un coup de pied. Ravalant sa colère Randy s'adossa à coté de la petite serveuse blonde, il tapa deux ou trois fois doucement sa tête contre le mur, maudissant intérieurement le destin. Pourquoi maintenant ? Pourquoi alors que tout s’était en fin arrangé devait-il repartir ? D'un sourire nerveux le jeune homme se frotta la visage.

''J'y crois pas...Je savais que je devais repartir, mais pas maintenant.... Pas dans deux petites heures...''

Une fois sa phrase terminé, il tourna son regard noisette vers la jeune femme à coté de lui rajoutant résigné un :

''Désolé Romy, j'ai vraiment pas le choix d'y aller, y'a une grosse merde qui est en train de se préparer, et toutes les troupes sont rappelées. Tout ce que je peux te dire si tu veux mon avis, c'est que ça ne va pas être joli à voir...''


Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 264
Âge du perso : 32 ans
Race : Humaine
Binôme : Dranor Darinson
Randall Mac Allistair *
Radamanthe*
Ress Laz'ziark*
Travis Torn*
Korgan Kessel*
Haldäan Ciryindar

Feuille de personnage
Activité actuelle: joue sur 2 tableaux
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite (Randall)   Ven 26 Avr 2013 - 22:09

Romy se figea lorsqu’elle croisa ce regard noisette, il avait changé son air doux et attendrissant avait laissé place à la virilité et à la passion. Elle était stoïque telle une poupée de cire, il lui était impossible de détacher son regard du sien, le froid, la peur, la solitude, la fureur, l’amour, l’ardeur elle ne ressentait plus rien ou est-ce le contraire comme si tout était passé au mixeur que ce soit dans sa tête, dans son cœur ou dans son corps. Elle était ébranlée au plus profond de son être.

Le temps semblait s’être figé, aucun son ne lui parvenait aux oreilles, le vent ne lui caressait plus le visage, elle doutait même sur le fait qu’elle soit encore vivante. La cigarette posée sur le rebord de la fenêtre à se consumer dans l’air lui paraissait être une jolie métaphore de ce qu’elle ressentait sur le moment. Elle sentit Randall se rapprocher, près, si près d’elle avec cette tension charnelle dans l’air qui les entourait. Coincer entre le mur et le corps de son partenaire elle ne souhaitait qu’une chose l’avoir tout à elle, s’enfermer dans une bulle ou plus rien n’aurait d’importance, seulement eux et leur soif de découvrir l’autre et de braver cette barrière invisible qui les frustrait tant.

Leurs lèvres s’entrechoquèrent avec une violente ardeur, comme si l’attente de l’après-midi avait duré une vie entière et qu’ils se revoyaient enfin ! En tout cas pour Rom son cœur s’arrêta momentanément de battre, puis une décharge puissante traversa son corps de chiffon. Oui elle avait connu l’Amour avec Dranor mais là c’était autre chose plus fort, vigoureux, vrai et tenace. Cet homme l’aimait d’un sentiment profond elle pouvait le deviner. Certes, il ne lui avait pas dit mais ce baiser, son regard, ses paroles l’avaient fait vibrer des racines aux feuilles, il était sincère, Randy ferait n’importe quoi pour elle, il l’avait dans la peau et elle aussi !

Red l’écouta encore subjuguer par les yeux de cet homme, son homme et surement l’homme de sa vie. Elle le dévisageait, il avait changé le jeune militaire timide du bar avait laissé place à un jeune homme solide d’une existence. Elle vit ses grandes mains se placer au-dessus de sa poitrine la chaleur qui s’en dégageait lui réchauffa l’essence de son être. Il était à la fois si doux et violent, si tendre et passionner, si concilient et plein de caractère. Et la façon dont il avait de la dévorer du regard à en faire rougir les anges, mais elle aimait ça.

"Je t'ai déjà dit que je te trouvai belle comme..."

« Oui mais je ne m’en lasserais jamais… »

Alors que la situation s’arrangeait, voir s’améliorait grandement l’holo communicateur de Randall sonna, tout le charme fit briser et à la vue ces yeux ce n’était pas une bonne nouvelle. Et attendant sagement que la communication se termine RedRorch tira sur la cigarette. Elle n’était pas une grande fumeuse, mais de temps en temps… Et de toute façon elle était commencée ! La conversation terminée son compagnon s’installa à ses côtés sa mine était grise et son comportement montrait clairement que ce n’est absolument pas de bonnes nouvelles. Elle l’écouta attentivement tout en se parlant à elle-même. *Une merde !? Dans lequel seraient impliqués les soldats ? Hein… Ça devait vraiment être le bordel… Je comprends mieux l’anxiété du rendez-vous de ce matin !* Avec son air conciliant elle lui sourit, vint prendre son bras pour le passé autour des ses frêles épaules.

« Je comprends… C’est juste dommage que ce soit maintenant. Disons que sa tombe mal… Mais tu as raison se sent très mauvais… Pour des sources qui sont les miennes je peux juste te dire que tu ne seras pas le seul à être sur le front… »

Elle ne souhaitait pas l’inquiéter mais tout comme lui elle serait réquisitionnée par les Jedi, son intermédiaire professionnel lui avait confirmé qu’une guerre se profilait elle n’avait pas imaginé que sa serai aussi proche que ça. Bien entendu elle était encore resté mystérieuse ce qui n’échappa pas à son militaire adoré. Et pour ce qui est de ne pas l’inquiéter il semblerait que ce soit louper ! Mais pour leurs deux dernières heures à passer ensemble il serait peut-être mieux de penser à autre chose, de profiter pour papoter !?

« Écoute-moi s’il te plaît… Ne te prend pas la tête d’acc ? Tu es un militaire confirmer et moi je suis une…une… une...Disons une habituée et que j’ai mes trucs aussi… Tout va bien se passer… Il nous reste plus deux 2h s’est ça .... Ok alors que veux-tu faire avec moi pendant le temps qui nous reste ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite (Randall)   Dim 28 Avr 2013 - 13:42

Plaçant le bras solide du jeune militaire autour de ses épaules, Romy lui glissa doucement de ne pas se prendre la tête avec tout ça, de profiter un petit peu du temps qui leur restait. Deux petites heures, voilà ce qui leur appartenait. Il fallait donc ne pas perdre une seule de ces précieuses minutes et c’était tout à fait dans l'optique de Randy. Mais, la déception pouvait largement se lire sur son visage. Lui pour qui, aller au service actif était souvent une véritable fête, à présent cela perdait tout son intérêt, cela le faisait presque chier, au sens figuré du terme. Pourquoi donc ? Était-ce parce qu'il avait trouvé un autre centre d’intérêt que son travail dont il s’était voué corps et âme depuis des années et des années, en oubliant presque le Randall Mac Allistair ''Civil'' ? Cette constatation semblait évidente à ses yeux, mais pour l'heure il fallait arrêter de penser à tout cela. C’était donc dans un sourire en coin qu'il répondit à la jeune femme :

''Peu importe où on va, l'important c'est que je sois avec toi. On verra bien ou nous portent nos pas...''

Le jeune et nouveau couple quitta donc la ruelle parcourant l’arrière du bar où travaillait Romy, enfin plutôt où elle travaillait en apparence... Malgré tout, Randy se questionnait une fois de plus sur elle. La jeune femme blonde semblait très renseignée sur les événements à venir sur Artorias. Tout en marchant, le jeune homme l'observa de ses yeux marrons, du haut de son mètre quatre vingt onze et rajouta calmement :

''Tu es plutôt quelqu'un de secret je me trompe ? Pas que ça me déplaise, ça nous laisse au moins beaucoup de sujets de discussion. Mais le fait que tu saches pas mal de choses sur les événements qui se préparent me laisse un peu perplexe, surtout venant d'une jolie petite serveuse. Je sais bien qu'il faut pas se fier au apparences ! Mais bon, peu importe !''

Marchant lentement, collés dans les bras l'un contre l'autre, Rom' et Randy flânaient tout simplement dans les rues coloré de la cité Hutt. Parlant de tout et de rien, restant plutôt discret sur leur vie mutuelle. Les réponses arriveraient plus tard, quand il pourrait enfin revenir de cette mission. Pour le moment le couple pensait avant tout à s'amuser. Bien sur au détour d'un café noir surmonté de chantilly, le major pensait à l’éventualité d'y rester lors de sa mission, mais il n'avait qu'une chose en tête, son retour, une simpliste façon de voir les choses au vues de la situation compliqué qui attendait les forces armées de la république galactique.

Puis doucement mais aussi inévitable qu’était le temps, l'heure du départ arriva pour lui. Et c'est le cœur gros que le couple prit la direction du hangar ou était parké l'Ouragan BT7, le vaisseau d'assaut de le Treizième escouade d'assaut qui était couramment appelée 'Wolfpack' . Randall allait bientôt devoir partir, mais pour la jeune femme, impossible de traverser les lourdes portes blindées protégeant l’accès au transporteur. Le militaire se tourna vers elle, posant ses mains sur ses hanches pour la coller une nouvelle fois doucement contre lui. Qu'il aimait sentir son corps contre lui, et à son grand regret cela lui manquait déjà. Ce fut avec un sourire quelque peu contrit, que le jeune homme au cheveux bruns la regarda.

''Bon... nous y voilà ma jolie... Le temps est passé tellement vite, et puis bordel, tu me manques déjà... J’espère que l'on pourra se revoir très vite (même s'il en doutait) parce que tu sais pour moi, ce qu'il se passe entre nous, ce n'est pas une petite amourette que je vais oublier comme ça. Je...''

Le jeune trentenaire avait un peu du mal à trouver ses mots, pourtant tout se bousculait en lui, ses sentiments, ses émotions, la peur de partir et celle de ne pas revenir. Mais fermant les yeux un instant, Randall les rouvrit souriant cette fois ci d'une façon moins coincée.

''…..Tu sais je suis pas trop doué avec les femmes, j'ai jamais vraiment eu de relation à long termes, ou même à moyen terme en fait... Et... même si on se connais depuis moins de deux jours, je voulais juste de dire qu'avec toi, je me sens bien, je veux dire vraiment bien...enfin si on met de coté notre petite embrouille....''

Randy ria un peu, venant ensuite fouiller dans sa poche pour sortir la petite clé de données contenant les photos qu'il avait pris avant de partir

''Tien c'est pour toi, c'est pas grand chose, c’était juste pour...'' haussement d'épaule, ''Pour rire et pour que tu m'oublie pas trop vite...parce que j'ai encore plein de choses à te dire et à vivre avec toi...''

Le jeune homme avait à présent posé le visage de Romy dans ses mains, lui caressant ses joues légèrement roses et vissa son regard dans le sien, c’était l'heure de se « au revoir » mais pas adieu.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite (Randall)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre fortuite (Randall)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Nar Shaddaa-