Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La fin d'un calvaire qui signifie début d'un autre ? [PV: Darth Krayn][En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hagr’an
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 153
Âge du perso : 18
Race : Souma

Feuille de personnage
Activité actuelle: Acolyte sur Korriban
HP:
71/71  (71/71)
PF:
34/64  (34/64)

MessageSujet: La fin d'un calvaire qui signifie début d'un autre ? [PV: Darth Krayn][En cours]   Jeu 6 Sep 2018 - 23:29







Même dans l’infirmerie les personnes étaient sèches et froides, tout comme les seigneurs, guerriers, apprentis et autres acolytes de l’Empire Sith peuplant l’Académie. Le Souma, race très rare dans la galaxie, était sur Korriban il y a quelques jours en tant qu’esclave récemment affranchis en ayant précédemment appartenu à un maître inconnu, dont l’identité caché n’était autre que celle de l’héritière elle-même : Ysanne Ha’mi. Ceci était un secret bien gardé et tout avait été fait de sorte à ce que cela ne puisse pas être connu de qui que ce soit.

Qui que ce soit ? Pas véritablement en réalité car Shoya savait très bien qui il fût et approximativement ce qu’il devint. Il était tout à fait connu que la peluche était née libre, de deux parents de la même race que lui et qui avaient fini en descente de lit alors qu’il était uniquement âgé d’une année. Recueilli, ou plutôt capturé par un cartel, il servit pendant des années en tant qu’esclave combattant, plus communément appelé gladiateur, pour un baron du crime Hutt. Ses débuts furent tonitruants dans le milieu des arènes, tout comme l’ensemble de sa carrière de combattant, d’ailleurs. Ses premières véritables confrontations en matchs à morts eurent lieu alors qu’il était âgé d’une dizaine d’années, le propriétaire et les parieurs n’ayant aucun scrupule à faire se battre des enfants. Survivant de ses premiers affrontements après avoir affronté plusieurs adversaires de son âge, quelques années plus tard il commençait à combattre contre des adultes en remportant, là aussi, tous ses combats.

Le point d’orgue fût incontestablement son combat contre une créature, un jeune Gundark, aux environs de sa seizième année. Le combat fût âprement disputé mais au final ce fût à nouveau le félin qui en sortit vainqueur. Hélas, ce fût là aussi le commencement de sa chute de laquelle il ne parviendrait pas à se relever ou du moins, pas de la façon qu’il souhaitait… Contre toute attente il avait déjoué les pronostics mais, sa carrière s’arrêterait brutalement après ce combat qui se finit une nouvelle fois par une victoire. Blessé et devenu inutile, le félin fut revendu a une noble impériale sur Ziost après que son bras eu été préalablement soigner à la va vite. Pourquoi ne pas se débarrasser du Souma, plutôt que de le réparer a la va comme je te pousse ? Car c’est une espèce rare et que malgré cela, il y avait encore moyen de se faire de l’argent sur son dos.

Chose faite plusieurs semaines plus tard et de gladiateur des arènes de l’espace Hutt il devint esclave domestique dans le territoire impérial, s’occupant des tâches ménagères aux soins de la personne de son propriétaire. Ce fût avec collier d’esclave en guise de parure que le félin fût livré dans la nouvelle demeure de celle qu’il servirait. Sadique au plus haut point, cette femme de poigne avait clairement porter son attention sur Hagr’an pour son passé et son état actuel d’ancienne gloire détruite, pour l’enfoncer et l’humilier encore un peu plus. Doté d’un certain orgueil et d’une fierté de combattant de renom, chaque écart de comportement, chaque attitude juger pas assez docile et soumise, lui valait plusieurs chocs électriques par le collier, commandé à distance par sa maîtresse. C’est ainsi qu’en une année, l’esprit déjà faible du Souma finit par complètement se résorber pour être modulable à souhait. Une fois son esprit détruit et piétiner de la sorte mais surtout, sa blessure au bras redécouverte, sa propriétaire décidât de le vendre.

Hélas, personne ne se manifesta et la peluche fut revendu à l’Empire pour 1 crédit symbolique en direction de Dromund Kass, la capitale impériale. Planète qui aurait normalement dû être la dernière pour notre pauvre ami qui portait toujours son collier, destiné à mourir avec d’autres esclaves dans une sorte de battle royal contre un apprenti Sith. A l’origine tous étaient censés passés en un contre un contre l’adversaire mais au final, ils formèrent tous une rébellion pour s’unir contre l’adversaire commun, en l’occurrence le Sith. Faisant preuve de fourberie en assurant de son soutien, le Souma montra très vite son véritable visage en trahissant ses alliés. Sachant que sa mort était inévitable, il choisit la mort dans l’honneur d’un duel plutôt que de rejoindre les autres. Et puis de toute manière la finalité serait la même, autant choisir la plus prestigieuse des façons de mourir, non ?

Là encore, contre toute attente, ses prouesses martiales et sa tactiques osées, lui permirent de survivre et on lui laissa la vie sauve en servant un nouveau maître. Il l’avait échappé de peu, pour changer. Servant dès lors la future impératrice, celle-ci lui donna même de nombreuses responsabilités, comme la tenue d’agenda, l’entraînement au combat pour son maître ou servir en tant que garde du corps. Choses qui étaient loin, bien loin de ce qu’il faisait habituellement. Durant une année il fût à son service, avant que son affinité avec la Force ne soit enfin découverte. Lui qui ignorait totalement qu’il possédait ce pouvoir, s’était vu dans la foulé affranchi et envoyé sur Korriban pour y débuter sa formation.

Rien ne s’était passé comme prévu pour le félin dans le centre d’entraînement de l’académie et sa tentative de passer pour un faible avait tout sauf eu l’effet escompté. Désirant a la base se faire passer pour une personne se pliant face à l’adversité, le but de sa manœuvre étant initialement de l’attaquer ensuite par fourberie, une fois qu’elle désirerait s’approcher de lui pour l’écraser encore un peu plus. C’est à ce moment précis qu’il aurait profité de l’occasion pour attaquer et libérer sa colère. Hélas Shoya, la Nautolan qu’il avait affronté ne s’avéra pas aussi bête que cela, ou trop maligne, c’est selon, pour tomber dans ce piège. Au lieu de cela elle utilisé tout bonnement la Force pour pousser Hagr’an en arrière qui ne pût aucunement résister à cette technique et vive et parfaitement bien exécuter. L’arrière du crâne du Souma vint percuter une des vitres qui donnaient sur de nombreux pitons rocheux ou encore, les vastes étendues désertiques de Korriban. Le soleil réfléchissait constamment l’éternel sable de la planète et lui donnant cet aspect rougeâtre et chaud en apparence alors que tout au contraire, elle était sèche et froide.

S’en suivit alors le rappel du Code Sith par le Nautolan, qui lui envoya aussitôt un coup de pied en plein museau, son point faible, histoire d’appuyer encore un peu plus son savoir, visiblement, faisant ainsi tordre de douleur le félin. Il roula alors malencontreusement sur les bouts de verre au sol en lui arrachant plusieurs gémissements de douleur. L’Albinos restant alors face à lui, constatant la médiocrité de son adversaire eut à peine le temps de réagir lorsque celui-ci fit usage de la Force pour attirer à lui son sabre laser. Ce dernier, plutôt que d’arriver dans ses mains, tomba au sol grâce aux réflexes de la jeune femme, qui ne pût cependant garder le contrôle de son arme.

Ne désirant pas simplement désarmer son adversaire, Hagr’an utilisa sa vitesse pour prendre le cylindre métallique au sol, au nez et à la barbe de la Nautolan qui utilisa alors le talon de sa botte pour écraser la main du félin avant qu’il ne puisse attraper son arme. Hélas pour elle et heureusement pour lui il fût assez rapide pour retirer sa main tout en tenant fermement le manche du sabre laser, puis il se redressa dans la foulée. Dans celle-ci, il activa également le sabre laser et parvint à toucher Shoya du bout de la lame, avec sa propre arme. Le félin ne la lâcherait plus dès lors et le combat prendrait une autre tournure avec une peluche qui parvint à prendre le dessus. Hélas personne ne vît ce retournement de situation à cause de brouillard d’Ombre utilisé par la Neutolan et fut durant ce moment qu’il toucha trois reprises l’acolyte Sith.

Cependant malgré sa remonté, le combat se termina sur une épaule brisée, la même qui était déjà mutilé depuis des années. En effet, Shoya qui avait ramassé le sabre d’entraînement du félin, le frappa avec violence avec sa propre arme. Dans les faits, aucun des combattants ne se battait avec sa propre arme… Ce qui était assez drôle à voir. Une fois le brouillard dissipé était possible de voir l’état lamentable du félin qui avait désormais un bras ballant, briser lorsque l’Albinos abattit avec violence le sabre d’entraînement de l’acolyte sur son épaule fragilisée. Celle-ci se brisa sur le coup et du sang un peu partout sur le pellage. Non pas que la Nautolan lui avait mis tarif mais, son museau ayant tout simplement mit longtemps avant d’arrêter de saigner. Mais peu importait les circonstances car pour celui qui ne s’attardait que sur le résultat final, ce qui serait retenu du combat serait tout bonnement la domination de l’un sur l’autre.

Fort heureusement, c’est à ce moment que décidèrent d’intervenir Darth Oracci et ses alliés, en venant mettre fin au combat avec une grande violence, digne d’une prise d’otages.
Darth Ganys, Un Togruta a l’allure terrifiante bondit sur Hagr’an, et d’un balayage de sa longue canne en duracier, lui faucha les jambes. Une fois sur son séant, le Togruta le plaqua contre le mur d’une vague de Force pour lui faire lâcher son arme et activa sa lame cramoisie dont la pointe menaçante se trouvait à plus de dix centimètres de la truffe du Souma, qui n’osait plus bouger. Il semblait déjà être tombé sur plus fort que lui avec Shoya, il était donc complètement inutile de chercher à s’opposer à un Seigneur Sith.

Pendant ce temps, le surveillant Jikens, qui était chargé de l’encadrement des acolytes sous sa responsabilité et qui avait failli à sa mission, fut limogé et contraint de revenir avec des droïdes médicaux afin que ceux-ci s’occupes des deux combattants ayant enfreint le règlement. Ce dernier était clair et il était formellement interdit de se battre en tant qu’acolytes. Ou du moins, pas directement. Ce que l’aquatique et le félin ne s’était pas pourtant privés de faire en guise de retrouvailles. Pour cela, il y avait de grandes chances que tous les deux soient punis par leurs supérieurs. Mais au lieu de cela, Shoya se retrouva invitée par Darth Oracci à la rejoindre le lendemain alors que Hagr’an, lui, devait se contenter de la phrase suivante


- Enfin un peu d’estime de soi ! Bien votre cas n’est peut-être pas si désespéré que ça. Hagr’an, quant à vous quand vous serez sorti de l’infirmerie, vous prendrez contact avec Ganys ici présent. Nous aviserons de ce qui va arriver pour vous, mais je pense qu’au vu de votre parcours de gladiateur vous vous ennuierez au milieu de ces acolytes. Une fois vos réflexes affutés, vous comprendrez que simuler la faiblesse est un art à apprendre.

Qui repassait en boucle et sans arrêt dans sa tête en étant dans l’impossibilité de s’occuper l’esprit ailleurs. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que son épaule nécessitait une réelle reconstruction vue que son os était sérieusement touché. Le remplacer par un bras bionique était donc inévitable et le Souma reviendrait beaucoup plus fort une fois qu’il saurait à nouveau son servir de son bras et de sa main, accélérant encore plus la récupération et la prise en main de son nouveau membre. Sans s’en rendre compte, peut-être que son adversaire du jour lui avait grandement faciliter la tâche en fracassant son bras qui était on ne peut plus handicapant et non soigné depuis des années. Peut-être finirait-il par véritablement devenir un Sith et prendre sa revanche sur Shoya…

Mais avant tout, il fallait se trouver un maître et rien ne semblait être à l’avantage du Souma qui est plus d’avoir agi contre le règlement, s’était pris une véritable raclée. Que l’on cite le code Sith avant de ponctuer la dernière phrase avec un coup de pied dans la truffe, était un peu perçu comme une humiliation suprême pour le félin, qui avait tout le temps de se ressasser également cette scène durant toute l’intervention chirurgicale orchestrée par les droïdes médicaux de l’académie. Le tout se passa sous anesthésiant et le lendemain le gros chat ouvrait les yeux, un peu groggy en essayant comprendre où il se trouvait avant de porter immédiatement sa main à son épaule droite. Celle-ci était froide comme l’acier et pour s’en assurer l’acolyte tapota son épaule. Et quelle fût sa surprise lorsque celle-ci semblait être faite de métal.


« Qu’est-ce que ?! »



Dernière édition par Hagr’an le Lun 17 Sep 2018 - 21:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Krayn
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 21
Âge du perso : 28 ans
Race : Umbaran
Binôme : Aucun pour l'instant

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
95/95  (95/95)

MessageSujet: Re: La fin d'un calvaire qui signifie début d'un autre ? [PV: Darth Krayn][En cours]   Ven 7 Sep 2018 - 9:29



Adopter un chaton
feat. Hagr'an

Revenir sur Korriban, et en particulier à l'académie Sith, était toujours la promesse d'un moment intéressant. En l'occurence, le programme avait été chargé pour Krayn depuis deux jours. Elle avait revu son ancien maître, puis elle s'était un peu baladée pour voir de quelle graine étaient fait les nouveaux apprentis Sith. Elle était alors tombée sur une scène très intéressante.

Deux novices qui se battaient. Malgré le règlement en vigueur, c'était une scène assez courante à l'académie, aussi la guerrière ne s'en offusqua-t-elle pas. De toute manière, elle se fichait bien des règlements. En revanche, elle était assez intéressée par le déroulé du combat, bien qu'elle ne soit arrivée que vers sa conclusion. En effet, la Nautolan, pourtant pas bien grande, dominait clairement le Souma. Finalement, une seigneur était intervenue, et Krayn avait poussé un petit soupire de déception. Visiblement, sa consœur comptait bien s'approprier la Nautolan, mais ce n'était pas cela qui avait déçu Krayn. C'était plutôt de ne pas avoir pu voir le combat en entier. Une partie avait en effet été dissimulée par un brouillard de force, quel dommage...

Alors, poussée par la curiosité, elle s'était renseignée sur le Souma, d'autant qu'Oracci, qu'elle connaissait simplement de nom, avait laissé entendre qu'elle prévoyait de faire sortir le chaton du noviciat. Bref, y'avais sans doute un coup à jouer. Et piquer un apprenti à un autre guerrier ou seigneur n'était pas pour lui déplaire.

Apparemment, le Souma était un ancien esclave. Elle avait réussi à se procurer son dossier, où elle avait pu lire qu'il était un ancien gladiateur qui avait été revendu suite à une blessure importante. Par la suite, il y avait un trou de un ou deux ans dans sa biographie, et il avait finalement été affranchi pour être refourgué à l'académie. Un ancien esclave hein...

En lisant son dossier, elle avait repensé à sa propre histoire, au temps qu'elle avait passé en étant elle-même esclave sur le cargo clandestin, puis chez les chasseurs de primes. Finalement, ils avaient une histoire assez similaire... D'autant qu'il lui avait semblé remarquer quelque chose durant sa lecture.

Le minou avait tendance à perdre ses combats, depuis sa blessure. Bref, il était mal barré. Et Krayn aimait bien les gens mal barrés, ne serai-ce que parce-qu'elle avait elle-même eu un parcours assez chaotique. Entre son hypersensibilité à la douleur et son incapacité affligeante à se battre au corps à corps, il était même étonnant qu'on ait réussi à en faire une guerrière Sith.

Et puis plus elle y pensait, plus l'idée d'un apprenti lui plaisait.

Alors, en ce début d'après-midi, elle s'était décidé. Elle avait rapidement envoyé un billet à l'adresse de ce type - Ganys - pour lui dire qu'il n'avait plus besoin de se préoccuper d'Hagr'an, puis elle avait pris la direction de l'infirmerie pour voir dans quel état il était.

Et bien, la réponse était "réveillé". Pas très frais, certes, mais réveillé. Il se palpait l'épaule, visiblement avec étonnement, et il y avait de quoi : Son bras était a présent métallique. Cela lui ferait un handicap de moins, ce qui était une bonne chose. Les pouces glissés dans sa ceinture, elle s'approcha de lui d'une démarche nonchalante.

« Salut Chaton, tu t'es pris une sacrée dérouillée.»


La subtilité ? Elle s'en fichait comme de ses premières guêtres. Et puis, un peu d'humilité ne lui ferait pas de mal. De toute manière, Krayn n'était pas connue pour sa gentillesse. Hey, on est un Sith où on l'est pas hein. Sans la moindre gêne, elle se laissa tomber sur un coin du lit, s'y asseyant tranquillement comme si elle était chez elle.

« Tu comptes rester là longtemps à te toucher, ou t'as prévu de faire autre chose ?»


Le sourire qu'elle arborait était tout sauf avenant. Clairement, pour elle, maintenant qu'il était soigné, il n'avait aucune raison de rester allongé à l'infirmerie à faire sa chochotte. Et puis, il aurait tout le temps de découvrir son nouveau bras en le faisant bouger plutôt qu'en le palpant. D'autant que ca avait été l'occasion de faire un bon gros jeu de mot moisi, et elle se demandait comment il allait réagir.

« Parce-que si t'en a marre d'être une victime, je peux p'tetre te proposer une alternative...»


Bon, en vérité, elle allait sans doute bien lui marcher dessus aussi. Mais elle se sentait une certaine affinité avec lui, de part leurs ressemblances dans leurs passés respectifs, et puis si elle pouvait le pousser à la rébellion, à prendre de l'assurance et à arrêter de faire de la merde, ce serait tout bénef' pour tout le monde non ? Lui faire comprendre qu'il ne s'y prenait pas de la bonne manière, que faire le faible n'était pas un gage de survie... Il n'était plus esclave, il était apprenti Sith.

Krayn se demandait quand-même pourquoi ça lui tenait à cœur soudainement, mais... Pourquoi pas après tout ?

(c) Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagr’an
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 153
Âge du perso : 18
Race : Souma

Feuille de personnage
Activité actuelle: Acolyte sur Korriban
HP:
71/71  (71/71)
PF:
34/64  (34/64)

MessageSujet: Re: La fin d'un calvaire qui signifie début d'un autre ? [PV: Darth Krayn][En cours]   Lun 10 Sep 2018 - 21:20






Continuant de tapoter son bras métallique, le félin ne savoir plus où donner de la tête. Il avait été faible, vaincu, terrassé et même détruit par une personne qui, tout comme lui, n'était pas encore une apprentie. Sur l'instant la boule de poils était tiraillée quant à ses émotions, de son analyse de la situation jusqu'à son estime de lui-même. Il était en plein doute sur ses compétence actuelles et ses possibilités d'avenir.


En effet, Shoya avait réussi tirer son épingle du jeu et était ressortie bien vu par toute l'assemblée au dépend d'un autre qui avait été submergé par les capacités martiales de son adversaire ainsi que sa maîtrise de la Force. Et malgré tout, Hagr'an possédait cette dernière et en était venu à se prouver qu'il n'était pas le dernier des acolytes de cette académie. Mais il n'y avait rien à faire et aussitôt que le chat semblait reprendre du courage et faire preuve de loyauté, il rechutait inexorablement vers sa fulgurante incapacité que le suivait depuis années. Il en était arrivé au point où celle-ci dictait sa vie mais malgré tout il finissait toujours miraculeusement de survivre. Il avait mine de rien de la chance ou plutôt il n'avait pas atteint le summum de la malchance et cet être, qu'il n'avait même pas vu entré, serait peut-être même à terme la clé qui lui permettrait de flirter, enfin, de nouveau avec son glorieux passé qui semblait lui échapper.

Cette personne était pâle, beaucoup plus que l'Umbaran qu'était Darth Oracci, elle en était même blanche au point de se demander si cela était une couleur naturelle. Il faut dire que le Souma avait très peu de connaissance sur tout ce qui pouvait composer la galaxie, de sa faune a sa flore et ne parlons même pas de tout ce qui gravite autour de cela. Là encore, ce n'était donc pas simplement dans les faits qu'il faisait preuve d'inutilité mais aussi dans ses capacités, toujours en croyant qu'il cela finirait par changer. Le brin de folie qui se dégageait des yeux bleus et des marques noirs de celle qui lui faisait face, semblait presque lui donner raison, sans qu'il ne sache véritablement pourquoi.

On dit souvent que les chats ont un sens particulier, qui est celui de toujours retomber sur ses pattes et jusqu'à preuve du contraire notre ami n'était pas mort. Pas encore. Si son destin funeste était de finir en descente de lit comme ses défunts parents, Hagr'an serait sans aucun doute déjà passé a la moulinette depuis un moment vu la vie qui fût la sienne.


« Salut Chaton, tu t'es pris une sacrée dérouillée.»


Suite à cette phrase, son estime envers lui-même baissa à nouveau et prouvait une nouvelle fois que le chemin à parcourir avant de devenir un Sith serait loin et fastidieux. Se rabaisser pour si peu ? Sérieusement ? S'il ne parvenait pas à prendre sur lui afin de se servir de ses échecs pour remonter, il n'arrivait à pas grand-chose si ce n'est a rien dans cet endroit. Son temps était compté, il fallait donc à tout prix relever la tête et faire bonne figure. Elle, semblait attendre semblait attendre une réponse rapide du Souma, en s’asseyant sans gêne sur le rebord du lit.

« Tu comptes rester là longtemps à te toucher, ou t'as prévu de faire autre chose ?»


Quoi que l'on puisse dire sur la forme, cela avait le don d'être clair. Soit il se redressait, soit il resterait dans son état actuel, a baisser les yeux devant son sourire.

« Parce-que si t'en a marre d'être une victime, je peux p'tetre te proposer une alternative...»


Et malgré le mal que Shoya avait pu lui faire, certaines de ses paroles résonnaient encore dans sa tête. Il n'était plus un esclave et à partir de maintenant, il devrait se battre pour acquérir ce qui li revenait et ne plus se contenté des miettes de pain qu'on l'on voulait bien lui donner. Ce qu'il fit tout au long de sa vie jusqu'à aujourd'hui. Son parcours était atypique et son destin le serait aussi s'il voulait enfin se livrer corps et âmes à un maître, plutôt que de refuser une main tendue. Il ne savait d'ailleurs même pas si la personne en face de lui avait bien l'intention de le prendre en apprenti ou le laisser imaginer des choses, voir simplement le charrier encore un peu plus, mais la réponse devait être clair.

Il avait une carte a joué, peut-être même la dernière, et c'est maintenant qu'il se décidait enfin à avancer hors des sentiers qui furent tracés dès son plus jeune âge.


« Je ne sais pas qui vous êtes, je ne sais pas ce que vous voulez, mais si vous pouvez m'aider je deviendrais le plus fidèle des compagnons. Le tournoi des apprentis est pour bientôt, je n'ai pas de maître et j'ai pourtant bien l'intention d'y participer pour faire fermer quelques clapets suite à cette dérouillée. M'aiderez-vous à cela, femme dont j'ignore le nom et la position ? »

Il avait dit cela en regardant fixement son vis-à-vis, avec ce regard on ne peut plus franc qui caractérise habituellement un Souma, en essayant d'appuyer ainsi ses dires alors qu'il relâche son épaule, comme pour signifier que désormais il fallait passer à autre chose. Il n'avait plus l'intention de se plaindre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Krayn
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 21
Âge du perso : 28 ans
Race : Umbaran
Binôme : Aucun pour l'instant

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
95/95  (95/95)

MessageSujet: Re: La fin d'un calvaire qui signifie début d'un autre ? [PV: Darth Krayn][En cours]   Ven 14 Sep 2018 - 7:57



C'est pas gagné
feat. Hagr'an

Comment dire... C'était mal barré. Le Souma lui demandait déjà de l'aider à s'améliorer avec des promesses sirupeuses de fidélité et de "m'aiderez-vous s'il vous plait"... Mais tout le monde savait qu'il ne fallait pas faire confiance à un Sith. Ce type n'était qu'un novice, et cela se voyait. Pourtant, il avait déjà été esclave et tout, il était censé connaitre la vicissitude de l'être humain ! Il faudrait qu'elle lui apprenne à avoir plus de gnac. En attendant...

« M'appelle Krayn.»


Pour sa part, elle connaissait le nom du chaton. Mais c'était un truc super chiant a dire, du genre composé avec une apostrophe et qui arrache la gorge, alors Chaton ça lui irait très bien ! D'un geste souple, elle se leva sans se soucier de ne pas déranger le lit sur lequel elle était assise, puis elle s'étira tranquillement.

« Si tu veux participer au tournoi des apprentis, t'as autre chose à foutre que de rester allongé là à attendre. Aller, debout !»


D'autant qu'elle savait qu'il n'avait pas encore de sabre laser à lui... Alors même si le combat au contact n'était visiblement pas son fort, vu la dérouillée qu'il s'était pris malgré son passé de gladiateur, on ne voit pas d'apprenti digne de ce nom sans son sabre laser. Elle-même en avait un bien qu'elle se serve plus souvent de son blaster. Elle était très nulle avec les armes blanches.

« Pour commencer, te faut ton sabre. Et ensuite, te faut t'habituer à ton nouveau bras, et le palper ne va pas suffire. Aller, suis-moi.»


Sur ces mots, et sans attendre de voir s'il se levait ou pas, elle tourna les talons pour se diriger vers la sortie de la pièce. Elle ne tolèrerait pas les trainards, ça non ! En tout cas, elle espérait que le Souma serait une bonne source de distraction... Et ça promettait d'être le cas.

Cela faisait longtemps qu'elle n'était pas allé aux forges. N'étant pas une adepte du combat rapproché, une fois son sabre fait, elle n'avait pas éprouvé le besoin de se rendre à nouveau là-bas pour le faire modifier, l'adapter à ses compétences... Un sabre adapté pour elle aurait tiré des lasers, comme un blaster, de toute manière. Mais peut-être que Hagr'an serait meilleur qu'elle, qui sait ? Mais avant toute chose, il lui faudrait une lame adaptée à ses besoins. Parce-qu'il n'était pas étonnant qu'il galère s'il n'avait fait que piquer les armes des autres...

En cela, les Sith avaient un avantage sur les Jedi. Ils synthétisaient eux-même le "cristal" qui servait de composant essentiel à leur lame, ce qui les dispensaient des épreuves stupides de méditation que s'imposaient les moinillons en toge. Bref, d'ici quelques jours, le temps de le construire, son nouvel apprenti - rien que le mot lui procurait des frissons d'excitation - serait convenablement armé.

« Nous allons récupérer les composants nécessaires à la fabrication de ton sabre, puis tu l'assemblera toi-même.»


Cela lui permettrait également de juger s'il était capable de faire quelque chose tout seul où si elle aurait a lui tenir la main en permanence... Parce-qu'elle ne l'aiderait pas pour la construction de son arme, ça non ! Tout cela promettait beaucoup d'amusement à la guerrière Sith, qui s'amusait déjà des galères qu'allait affronté le Souma.

(c) Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagr’an
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 153
Âge du perso : 18
Race : Souma

Feuille de personnage
Activité actuelle: Acolyte sur Korriban
HP:
71/71  (71/71)
PF:
34/64  (34/64)

MessageSujet: Re: La fin d'un calvaire qui signifie début d'un autre ? [PV: Darth Krayn][En cours]   Dim 16 Sep 2018 - 13:41







« M'appelle Krayn.»


Écoutant attentivement celle qui s'était installé sans gêne sur son lit, le félin baissa légèrement les yeux et inclina la tête vers le bas, par preuve de respect envers la femme a la peau littéralement blanche. Une fois qu'il redressa la tête, il se mit à ne plus cesser de la fixer au point que cela pouvait devenir gênant. En effet il analysait dans ses moindres mouvements, la moindre intonation de sa voix, le moindre mouvement de ses lèvres et de son regard. Dans l'intention, Hagr'an cherchait simplement à montrer l'attention qu'il portait à son interlocuteur, qui se présenta sous le nom de Krayn, qu'il avait cru apercevoir du coin de l'oeil dans le centre d'entraînement.


« Je suis Hagr'an, jeune acolyte ayant rejoint l'académie récemment. »

Comment pouvait-il savoir qu'elle s'était renseignée à son sujet ? Dans tous les cas, se présenter à une personne était au-dessus de lui hiérarchiquement, et de loin d'ailleurs, était une base à laquelle était habitué l'ancien esclave, qui était bien déterminé à suivre le conseil de Shoya et de s'imposer un peu plus au lieu de rester constamment en retrait. Selon cette même personne, les Sith n'étaient aucunement du genre à rester passif et rien n’avancerait dans la vie du Souma s'il ne s'imposait pas. Chose qui était impensable pour lui, voir contre nature tant il avait dû se plier devant ses maîtres tout au long de sa vie, en s'oubliant lui-même. Une vie qui lui semblait normal il y a encore deux années, avant que ne devienne l'esclave personnel de l'actuel impératrice avant qu'elle ne se débarrasse de lui quelques jours plus tard, avec un objectif bien précis en tête, dont le félin lui-même était au courant.

« Si tu veux participer au tournoi des apprentis, t'as autre chose à foutre que de rester allongé là à attendre. Aller, debout !»


C'est avec un sourire non dissimuler que le poilu accueilli les paroles de cette femme, qui ne disait pour autant mot pour mot qu'elle l'aiderait, le motivant simplement à se relever. Il avait une mission sur Korriban et son but était simplement de maintenir celle-ci secrète, tout en faisant ses preuves et en cessant d'être une victime pour les autres. Le tournoi des apprentis était une occasion en or de se montrer en tant qu'apprenti on ne peut plus précoce. Du moins, il se plaisait à penser cela car a l'heure actuelle, il n'avait toujours pas de maître. Quoi qu'il en soit, il se décidât à arracher les électrodes qu'il avait sur le corps et donc, quelques touffes de poiles Ce qui le fit légèrement grimacer, d'ailleurs.

Il fit alors un quart de tour sur son lit afin de s'orienter pour descendre du lit, tout en utilisant ses deux mains avec de se projeter vers l'avant. Au-delà d'un effet de style qui n'avait aucune raison d'être, cela lui permettait également de tester sa nouvelle force avec son nouveau bras. Ce qui le fit, une nouvelle fois, grimacer mais d'une réel douleur cette fois. Il s'y prenait beaucoup trop vite, peut-être qu'il ne pouvait pas encore être autorisé à sortir mais dans les circonstances actuelles, le tournoi des apprentis arrivant à grand pas, il fallait s'entraîner. Comme elle le disait, ce n'était pas en restant sur ici qu'il s'entraînerait comme il se devait. Actuellement, il n'était même pas présentable pour se battre et se ferrait probablement à nouveau ridiculiser. Ce qui ne devait surtout pas arriver.


« Pour commencer, te faut ton sabre. Et ensuite, te faut t'habituer à ton nouveau bras, et le palper ne va pas suffire. Aller, suis-moi.»


La fameux sabre laser, symbole de tous les Sith et ce, peu importe leur niveau. Le félin pouvait toujours se vanter d'avoir subtiliser le sien a la Nautolan qu'il avait combattu et cela, il ne l'oublierait pas. D'autant plus que normalement, ne serait-ce que tenir dans sa main le sabre laser d'un autre était quasi inenvisageable. Hagr'an, lui, avait réussi à retourner contre un acolyte ayant déjà un sabre laser, sa propre arme contre elle. Source de fierté pour le Souma, qui ne devait cependant surtout pas se contenter de cela. La route était encore longue et il ne faisait qu'emprunter un petit corridor. Et ce chemin serait parsemer d'embuches car il ici plus qu'ailleurs, l'échec ne serait pas permis. Le boule de poils avait l'habitude de ce genre de pression et encore une fois, la chance était avec lui autrement il serait déjà mort il y a longtemps.

« Nous allons récupérer les composants nécessaires à la fabrication de ton sabre, puis tu l'assemblera toi-même.»


« J'accepte de vous suivre, je suis sur vos talons, Krayn. Pourquoi de pas utiliser le sabre laser d'un autre ? »

Aucun titre ni fonction pour la guerrière Sith, dont le chat ignorait toujours l'identité si ce n'est le nom. En fait, il ne savait même pas à qui il donnait sa confiance. Peut-être qu'elle cherchait à l'attirer dans un coin de l'académie pour lui mettre, elle aussi, une raclée. Mais quel en serait son intérêt ? Le félin passait pour un faible, personne n'aurait un intérêt à lui savater une nouvelle fois la tronche.

« Pourquoi de pas utiliser le sabre laser d'un autre ? » Dit-il tout en faisant tournoyer son nouveau bras, afin de s'habituer a cette nouvelle sensation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Krayn
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 21
Âge du perso : 28 ans
Race : Umbaran
Binôme : Aucun pour l'instant

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
95/95  (95/95)

MessageSujet: Re: La fin d'un calvaire qui signifie début d'un autre ? [PV: Darth Krayn][En cours]   Ven 21 Sep 2018 - 6:15

Bon. En plus d'être extrêmement passif, Hagr'an était du genre à se répéter. Pour preuve, il venait de lui demander deux fois, et dans des termes parfaitement identiques, pourquoi il n'allait pas utiliser le sabre laser d'une autre personne. La Sith s'arrêta au beau milieu du couloir et fit volte-face pour confronter le Souma, puis elle baissa légèrement les yeux - sans baisser le menton hein, faut pas déconner - pour regarder ses larges mains poilues et griffues.

« Regardes tes mains.»


Lui laissant le temps d'obéir à son ordre, elle décrocha son propre sabre de sa ceinture. Il témoignait d'une utilisation peu fréquente puisqu'il n'était pas particulièrement patiné par l'usage, mais il était tout de même adapté à sa main : Fin, élégant, et permettant des coups fourbes. Si le Souma s'amusait à le prendre en main, nul doute que le sabre ferait bien petit dans ses pattes. Elle était grande, mais elle avait des mains de femme, Umbaran qui plus est, pas la plus massive des races...

« Maintenant, regarde ça.»


Sans le lâcher, elle tendit son sabre vers le Hagr'an de manière à ce qu'il puisse en évaluer la taille et la structure. Peu à peu, un sourire amusé élargissait la commissure de ses lèvres tatouées.

« Maintenant dis-moi ce que tu déduit de tes observations ?»


Ce serait un premier test pour le Souma. La réponse n'était pas compliquée à trouver, mais Krayn voulait voir s'il ferait l'ignorant, s'il allait essayer de lui faire croire qu'il était plus idiot qu'il ne l'était, comme il l'avait fait contre Shoya. Peut-être qu'au contraire, il allait lui apporter une réponse satisfaisante ? Elle se souvenait de l'entrainement qu'elle avait suivi auprès de son maître, à une époque... Il aimait lui aussi lui faire se poser des questions, l'amener à comprendre les choses toute seule comme une grande.
Alors pour l'instant, c'était facile, mais viendrait un temps où la moindre erreur pourrait entrainer des conséquences dramatiques pour Hagr'an, ou même pour elle... Et puis ouais. Ce pourrait être amusant !

D'ailleurs, en parlant de son maître, elle se rendit compte que pas une seule fois Hagr'an ne l'avait appelée par ce titre, ce qui lui fit se demander s'il avait réellement compris ce qu'elle attendait de lui. Pourtant, la chose avait été assez explicite de son point de vue, ne serai-ce que lorsqu'elle avait commencé à lui donner des ordres et tout, et qu'il avait accepté son aide pour obtenir une arme pour le tournoi des apprentis... Jouait-il les idiots à nouveau, où devait-elle expliciter un minimum ses intentions ?

« D'ailleurs, au cas où t'ai pas capté, j'te proposait de devenir ton maître tout à l'heure hein.»


Voilà, comme ça c'était dit, il n'y aurait plus de souci d'interprétation possible. En tout cas, s'il n'avait vraiment pas compris, c'était soit qu'il était vraiment, vraiment trop habitué à recevoir des ordres, soit qu'il était réellement limité... Il allait falloir mettre quelques trucs au claire du coup. Mais tout cela serait mis au claire en temps et en heure. Pour l'instant, le plus urgent était de trouver une arme à Hagr'an, histoire qu'il soit équipé pour le tournoi et qu'il puisse réellement se prétendre apprentis. Même elle, qui était une quiche au combat, portait un sabre, alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin d'un calvaire qui signifie début d'un autre ? [PV: Darth Krayn][En cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La fin d'un calvaire qui signifie début d'un autre ? [PV: Darth Krayn][En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Sith - Korriban :: Académie Sith-