Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre du 3ème Art ! [Yath Von]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joseph Vankrayn
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 229
Âge du perso : 31 ans
Race : Humain
Binôme : Équipage:
Ruug'la (Mystérieux Droïde Astromécano R1)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
53/64  (53/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Rencontre du 3ème Art ! [Yath Von]   Mer 29 Aoû - 10:15

Onderon - Cité d'Iziz - Place du Marché

Ondéron ou la cité des bêtes... Dans la place du marché de la capitale on pouvait trouver toutes les nourritures, fruits, légumes, équipements ou objet qui sont l'essences même de la capitale de et la planète. Dans se marché de rue, les étales sont collés les un au autre et chaque vendeur se retrousse les manches pour essayer de concurrencer son voisin et de faire le plus d'affaire.

Cependant ce n'était pas comme les neimoidiens qui le faisaient à coup de chantage et coup tordue. Ici on pouvoir sentir et voir qu'il y avait une bonne ambiance et que le sourire sur les brocanteurs et les passants était véritable et non faussé.

C'était l'un des planètes que Jospeh aimait le plus. Elle avait un bon climat, des animaux dangereux à chassé, une lune qui regorge de secret et d'une aura où les derniers mandaloriens auraient séjourné et la cerise sur le gâteau... Il y avait sur la planète l'un des derniers droïdes de guerre basilisk de toute la galaxie.

Il y a de cela une année galactique, il avait fait un trou sur Dxun, ayant acheté des coordonnées d'une ancienne cache d'arme mandalorien. Il avait espéré trouver quelque chose mais il avait fait choux blanc... Si l'on considérait la rencontre avec la "fantôme" comme n’ayant aucune rapport avec les mandaloriens...
Cependant le revoilà de retour, dans cette place de marché où les étales s'étendaient sur des kilomètres le long des rues principales et autour de la place laissant le centre totalement vide où ce qui ressemblait à une statue d'un monstre sorti tout droit de l’esprit d'un fou trônait sur une dalle ouvragé en pierre.

Il s'approcha doucement pour lire l'une des nombreuses pancartes qui étaient installés aux quatre points cardinaux de la statu. Il y était inscrit l'histoire du droïde et comment il avait atterrie ici... En effet, il serait arrivé avec le "Sauveur" lors d'un événement historique de la planète que Joseph ne prit aucunement le temps de lire.
Il n'était pas venu pour savoir son histoire mais pour autre chose de beaucoup plus intéressant.
Regardant le droïde pendant un temps, il franchit alors la corde avec Ruug'la qui semblait être la seul sécurité et s’approcha sous le regard consterner de certain passant.

Ne fessant nullement attention à ce qui l'entourait, il se mit à l'examiner plus en détaille une fois à quelques mètres et se mit à faire lentement le tour, se permettant même de le toucher et d'examiner les composants sous la coque... Tandis que Ruug'la lui l'examiner avec ses scanners.
Il pouvait entendre la foule qui semblait mécontent de ses actions et des commentaires qui ne tardèrent pas à fuser comme "Perturbateur" ou "Fils de Shraak". Mais personne ne semblait vouloir s'interposer et l’empêcher de continuer. Certainement à cause de sa tenue complète et de ses armes qui lui parcouraient le corps montrant clairement qu'il était quelqu'un de possiblement dangereux.

Se tournant vers la foule pour jeter un regard négligeant et une fois son inspection terminé, il se mit à grimper sous les commentaires acerbes et les huements de la foule le droïde qui faisait plus de 2m de haut. S’installant tranquillement sur l’endroit qui devait être selon lui la selle, il regardait alors, depuis son poste en hauteur, l'intégralité de la place.

Sous son casque, il ferma les yeux et se demanda ce que pouvait bien ressentir son propriétaire. Quel planète avait-il put voir ? Qu'elle combat il avait mené ? Le sang qui avait du coulé et les moments de gloire qu'il avait traversé...
Pour terminé ici... Sur cette place... Oublié de tous et jeter en pâture pour la masse...

C'est avec un mouvement lent et affectueux qu'il caressa le dos de sa monture en murmurant sous son casque.


""Ne t’inquiète pas... Ton heure viendra..."

Perché sur le droïde, il ferma les yeux et laissa sa main en contacte avec l'ossature froide et inerte de son futur camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yath Von
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 122
Âge du perso : 18 ans
Race : Kel Dor

Feuille de personnage
Activité actuelle: Cherche un nouveau maître & à s'entraîner davantage
HP:
61/61  (61/61)
PF:
82/82  (82/82)

MessageSujet: Re: Rencontre du 3ème Art ! [Yath Von]   Dim 2 Sep - 16:47


Yath avait pris sur lui d'abandonner momentanément sa recherche frénétique d'un maître qui voulait bien le prendre sous son aile. Ses recherches antérieures n'avaient pas rencontré de succès, et cela faisait plusieurs journées qu'il finissait pas s'endormir frustré et avec un énorme mal de crâne. Aujourd'hui, point de botanique dans les jardins du temple, ni de quête auto-imposée pour trouver un professeur. Aujourd'hui, le Padawan irait se balader dans les rues et sur les places de la capitale d'Ondéron et, pourquoi pas, essayer de se rendre un tant soit peu utile en apportant aide et soutien aux citoyens de l'orgueilleuse cité d'Iziz, enfoncée entre ses murs la protégeant farouchement des jungles à l'extérieur, remplies de prédateurs féroces. C'est ainsi qu'il avait daigné manger son plat spécial à baise de baies de Woon, baies qui ne pouvaient pousser que dans une atmosphère semblable à celle de Dorin et qui ne pouvaient être manger que par des êtres semblables, physionomiquement parlant, aux Kel Dor. Un être humain qui faisait l'erreur de manger une telle chose finissait forcément par le regretter amèrement. Parfois fatalement. Il avait enfilé son masque anti-Ox plus ou moins rapidement et n'avait même pas fait de détour entre ses appartements et l'extérieur du temple : d'une traite, il était sorti.

Dans le centre-ville, c'était jour de marché. Yath se prenait souvent à envier les passants qui pouvaient sentir et goûter les innombrables produits qui embelissait les étals mis en évidence par les maraîchers et autres vendeurs itinérants. Certains habitaient visiblement à Iziz, à en juger par leurs tenues typiques du quidam ondéronien moyen. D'autres semblaient venir d'outre-monde, et même de très loin à en juger par l'incapacité de certains à pratiquer le Basic le plus élémentaire. Pas de Kel Dor, cependant. De toute façon, les quelques Kel Dor qui officiaient en tant que vendeurs en dehors du système Dorin étaient souvent des marchands de technologies, car c'étaient là les seuls produits qui s'arrachaient. D'autres vendaient des produits alimentaires spécialement concotés pour celles et ceux qui ne supportaient ni l'eau ni l'oxygène. Il avait aperçu quelques Twi'lek, une Togruta qui vendait des fleurs et des décorations et un groupe de Duros qui voguaient parmi la foule. Sans doute étaient-ils là pour chiner, comme tout le monde. Yath décida de s'éloigner un peu des étals. Il ne semblait pas avoir de rôle à y jouer étant donnée que les gardes de sécurité semblaient n'avoir aucun mal à débusquer les éventuels pickpockets et à maintenir le doux ordre qui régnait ici comme ailleurs sur Ondéron.

C'est alors qu'à la jonction d'une rue, pas loin d'une place près du Palais Royal parvinrent à son ouïe développée (comme l'est celle de tous les Kel Dor) les sons d'une clameur qui se soulevait. Etait-ce une réunion publique ? Une dispute entre un grand groupe de protagonistes ? Un meeting politique improvisé ? En tout cas, certaines paroles semblaient être lancées de façon vindicative, bien que le Padawan ne réussit pas à savoir ce elles pouvaient bien être. Sa curiosité le poussa à avancer vers la place pour en savoir plus. Au fur et à mesure qu'il avança, son sentiment premier ne se révéla pas faux : c'étaient des insultes que l'on déclamait à gorge déployée. Qui donc fautait trouble ici ? En tout cas, Yath Von sut immédiatement qu'il devait faire son devoir de Jedi, même s'il était jeune et qu'il n'avait pas encore atteint le rang de chevalier : il devait trouver les raisons de ce raffut et y mettre un terme, de la manière la plus pacifique possible, de préférence. Il déboucha sur la place. Celle-ci était connue pour abriter un droïde de guerre Basilisk. Yath, qui ne s'y connaissait pas mal en histoire, connaissait celle de ces droïdes individuels qui furent usités massivement par les néo-croisés pendant les Guerres Mandaloriennes. Les hommes de Mandalore l'Ultime avaient décidé d'affronter la République, et l'histoire désormais connue par un grand nombre de citoyens avançait qu'il avait fallu, pour sauver la République, l'arrivée du Chevalier Prodigue et de nombre d'autres Jedi réfractaires aux consignes du Conseil Jedi de l'époque. Certains détails étaient toutefois peu connus du grand public galactique : la Purge Jedi et le contexte dans lequel ce droïde de guerre Basilisk avait été utilisé. Yath lui-même n'en connaissait pas tous les détails, certains d'entre eux étaient jalousement gardés dans les entrailles de l'histoire. Il savait simplement qu'il avait été utilisé lors de la libération d'Ondéron, pendant le soulèvement d'un prétendant au trône de la dynastie Kira soutenu par les Sith de l'époque. Le soulèvement avait été tué dans l'oeuf et la tyrannie des Sith repoussée, et la paix était revenue. Le fait que cette victoire marqua un tournant important quant au retour des Jedi, en grande partie décimés par la sucession de trois guerres à l'échelle galactique, justifiait la présence du principal temple de l'Ordre Jedi sur cette planète, dans cette ville. Elle symbolisait maintenant depuis trois siècles la victoire des gens de bien sur ceux au service du mal, même quand ces derniers sont plus nombreux. Les Mandaloriens avaient, semble-t-il, eu un rôle à jouer dans la libération d'Ondéron. Cela pouvait sembler ironique pour ceux qui savaient qu'Ondéron et Dxun avait vu un affrontement meurtrier à peine quelques années auparavant entre l'armée de la République, menée par le Chevalier Prodigue, et les néo-croisés sous les ordres de l'Ultime.

C'était d'ailleurs le droïde de guerre qui était au centre de toute cette agitation. Plus précisément, le gugusse qui se pavanait dessus, malgré les interdictions de toucher à ce vestige de la guerre. Il était d'ailleurs encore très mal vu, chez les habitants d'Iziz, de remuer le couteau dans la plaie par rapport à ce conflit qui avait ravagé une bonne partie de la capitale. D'où, certainement, les insultes qui fusaient à l'endroit du fameux gugusse qui ne semblait pas s'en formaliser, visiblement protégé par des armes que les citoyens en colère ne possédaient pas. Yath, quand il vit l'arsenal de celui qu'il allait interpeller, se prépara à devoir se défendre si les choses tournaient mal. Il ne voulait évidemment pas que ce fût le cas, mais il fallait savoir s'attendre au pire ou espérer tirer le meilleur. Il s'approcha de la scène et il n'eut pas grand mal à disperser la foule. Son habit de Jedi faisait une bonne partie du travail, sa gueule patibulaire de Kel Dor faisait l'autre partie. Les habitants reculèrent quelque peu afin de laisser la place à Yath qui ne quittait pas le mystérieux énergumène de ses yeux masqués par les protections de son masque anti-Ox. Il se demandait encore comment il allait devoir prendre son interlocuteur : dans le sens de la fourrure ou à rebrousse-poil ? C'est alors que son ouïe capta les mots prononcés à voix basse dudit énergumène : "Ne t'inquiète pas, ton heure viendra". Curieux choix de mots.

"Vous êtes conscient que ce droïde a été desossé et qu'il ne marchera plus jamais ?, décocha le Kel Dor d'un ton faussement candide. Veuillez descendre, citoyen."

Gentillesse et fermeté. En tout cas, on essayait. En même temps, il semblait évident au Padawan qu'on ne laisserait jamais un droïde de guerre fonctionnel au milieu d'une place publique avec un simple cordon pour le séparer du quidam moyen qui pourrait avoir instinctivement l'envie d'y toucher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joseph Vankrayn
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 229
Âge du perso : 31 ans
Race : Humain
Binôme : Équipage:
Ruug'la (Mystérieux Droïde Astromécano R1)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
53/64  (53/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rencontre du 3ème Art ! [Yath Von]   Mer 12 Sep - 13:23

Il serait bien resté là longtemps... Très longtemps même...
Pour la première fois depuis une éternité, il éprouvait de l’allégresse et de la joie, une joie presque enfantine face à ça situation. Assis sur une carcasse de droïde de guerre Basilisk qui semblait supporter difficilement son poid devant une foule mitigée qui le regardait avec une ribambelle d'émotion sur leur visage. Il pouvait voir de la méfiance, de la stupéfaction mais majoritairement de la colère et de la haine envers son égard.

Mais qu'importe, il n'était pas là pour leur faire plaisir, ni pour se faire plaisir... Quoi que... Un peu mais il avait quand même quelque chose à faire ici, il profitait juste un peu. Dans sa randonnée spirituelle et mentale propulsée par les récits de son enfance sur les mandaloriens par son père, une voie l'attira à nouveau sur le plan physique.

Il tourna doucement la tête pour jeter un regard rapide vers la personne qui venait de lui adresser la parole... Une gueule reconnaissable, une bure qui en disait long sur sa profession et un ton qui semblait bien correspondre avec l'égo surdimensionné des porteurs dudit habit. Un jedi, rien que ça, il aurait presque préféré un groupe de policier. Au moins eux il les comprenaient et il sauvait les gérer...
Alors que les fous pacifistes, ce n'était pas sa tasse de thé, ni d'alcool d’ailleurs !

Il le regarda pendant un temps silencieusement avant de regarder en face de lui vers le lointain, comme s'il avait découvert quelque chose de plus intéressant que de regarder se nouvel arrivant. Peut être qu'il prit cela pour de l’excentricité ou de l'impudence, cependant ce n'était pas le cas. Il ne faisait que regarder un plan détaillé en 3D que Ruug'la lui envoyait via un canal com sécurisé qui détaillé le droïde sur lequel il était assis. Il pouvait voir certaine zone en rouge, signe de dégradation avancé du soit au temps ou à des dégâts, vestiges de la dernière bataille auquel il avait participé. Ce ne fut qu'après avoir examiné le plan  en détaille qu'il répondit d'une voie absente.

"Hmm... Plutôt que désossé je dirais plus endommagé ika jetii... Bha ni cuyi jatne ! Je le remettrait sur pied." *Il se pencha vers le bas pour adresser à Ruug'la qui finissait de faire le tour du droïde.* "C'est bon tu as finis et tout bien enregistré ?"
"Bipbop !"
"Tu es sur ?"
"Boooowwww !"
"Kandosii ! Je te sais capable, je te taquine !" *Il se mit à descendre de son perchoir sans cesser de donner des directives a son camarade de métal. "Il faudra que tu recherches des possibles composants pouvant remplacer les parties manquantes et vérifie avec notre contact, il doit avoir des pistes !"

Une fois pied à terre, il se retourna pour regarder une dernière fois l'objet de son désir.

"Tu ne trouves pas cela honteux..." *Dit-il comme s'il adressait à personne en particulier.* "Obliger d’être ici, à se dégrader lentement sous le temps. C'est d'une tristesse !"
"Booooow..."
"Oui je sais, d’ailleurs tu étais presque comme ça quand je t'ai trouvé dans cette station..." *Il secoua doucement sa tête avant de la redresser, plein d'une nouvelle énergie.* "Oya ! Tout n'est pas encore finit. D'ailleurs je lui ai trouvé un nom... Atin ! Tu en penses quoi ?"
"Bup ?"
"Ça veut dire tenace, en mando'a..."
"Boooo..."
"Oya ! Je te signale que le tient veut dire vieux Ruug'la ! Bwahaha !"

Comme s'il semblait indigné de la chose, le droïde fit demi-tour et commença à partir sous le fou rire de l'homme casqué.

"Bwahaha ! Toujours aussi ronchon ! J'aurais du t'appeler Dinii..." *Il se reprit avant de se tourner vers le Kel Nor.* "Au fait merci de me le faire penser, il faudrait que je fasse un tour pour voir s'il ne manque rien de cette merveille." *Il jeta un coup d’œil vers le droïde.*

On ne pouvait pas voir son visage sous son casque et sa visière en T. Pourtant il y avait une véritable sincérité dans son regard et dans sa voie. Quand il parlait, il donnait l'impression de se moquer du monde qui l'entourait. Il parlait librement, faisant fit de ce que les autres pourraient penser de lui, de ses actions et de ses paroles. Qu'elles soient politiquement correctes ou dans la norme de la société... Tout cela lui passait par dessus le casque !

Tout dans sa gestuel dénotait une immense confiance en sois et une liberté aussi sauvage qu'un rancor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yath Von
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 122
Âge du perso : 18 ans
Race : Kel Dor

Feuille de personnage
Activité actuelle: Cherche un nouveau maître & à s'entraîner davantage
HP:
61/61  (61/61)
PF:
82/82  (82/82)

MessageSujet: Re: Rencontre du 3ème Art ! [Yath Von]   Lun 17 Sep - 21:55

Yath remarqua rapidement que l'énergumène, qui n'avait daigné répondre au Padawan que par un regard hautain qu'il avait l'habitude d'affronter, usait des vocables d'un langage que le Jedi ne connaissait pas. Mais la façon dont cet homme s'appropriait l'engin de guerre avec envie et le fait qu'il portait un casque aux caractérstiques si familières ne laissèrent en vérité aucun doute au Kel Dor : c'était du Mando'a. Le doute subsistait cependant dans l'esprit du jeune apprenti : était-ce une forme de dialecte dont l'homme était un locuteur natif ? Etait-ce plutôt le fruit d'un apprentissage long et appliqué, à en juger par la facilité avec laquelle celui-ci voguait entre le Basic et le Mando'a ? Yath, qui ne savait pas prononcer un seul mot de ce langage, ne put pas trouver de réponse définitive à tous ces questionnements. Peut-être était-ce l'un des très rares Mandaloriens qui restaient et qui osaient s'aventurer dans les Mondes de la République. Peut-être, aussi, faisait-il simplement de cette caste mélancolique, celle de ceux qui rêvaient d'un monde et d'une culture qu'ils n'avaient jamais réellement connus. De toute façon, le fait était que les réponses n'étaient pas d'une réelle importance dans ce contexte. Ce qui comptait, c'était que cet homme causait un raffut sur la place publique et qu'il devait être convaincu - gentiment, si possible - qu'il avait mieux à faire qu'un immense remue-ménage.

Par ailleurs, le Jedi sentit que son arrivée n'avait pas réellement attiré de sentiment positif de la part du "mandophile". Après tout, s'il était tant au fait que ça à propos de l'histoire et de la culture mandaloriennes, alors il était normal qu'il n'éprouve aucun amour pour l'Ordre Jedi. Non seulement parce que celui-ci avait défait les croisés de l'Ultime quelque trois cents ans auparavant, mais aussi parce qu'il y avait des différences idéologiques abyssales entre ceux qui croyaient que la paix était le plus beau rêve de l'Univers et ceux qui voyaient la guerre comme une épreuve au cours de laquelle l'honneur pouvait être réellement testé. Ou un simple moyen de gagner de l'argent. Yath lui-même, s'il n'avait pas entendu parler beaucoup des Mandaloriens, en avait entendu assez, malgré tout, pour savoir qu'il ne les tenait pas en très haute estime, comme tous les peuples qui faisaient grand cas de la violence et de la guerre.

Le mystérieux individu daigna enfin décocher quelques mots. Les prédictions de Yath Von étaient donc justes : il comptait bien remettre le Basilisk en état de marche et se l'approprier. L'idée n'effraya pas le jeune Jedi, qui trouvait l'idée pleine de tendresse naïve. Après tout, à peine décollerait-il avec son droïde de guerre que les défenses aériennes d'Iziz feraient en sorte de l'abattre. Sans compter le fait qu'il n'avait certainement aucune chance de faire fonctionner ce tas de feraille un jour ou l'autre et sans compter un autre fait : le Padawan ne le laisserait pas faire, dans tous les cas. En tout cas, les demandes du Padawan n'avaient pas vraiment d'effet sur cet homme qui considérait le jeune Kel Dor, au mieux, comme une menace négligeable, au pire comme un idiot qui ne méritait à peine qu'on s'y attarde. Peut-être que Yath avait une meilleure façon de se faire respecter. L'homme se plaigna d'ailleurs à son droïde puis au Kel Dor que cette machine de mort, cette "merveille" selon ses propres mots, ne devait pas pourrir ainsi, au milieu d'une place publique. Le Padawan vit une occasion de rentrer dans le lard de son interlocuteur.

"Ce droïde de guerre restera au sol à rouiller pour des siècles et des siècles, objecta Yath de sa voix aux tons assombris par le modulateur de voix de son masque. Comme les Mandaloriens, d'ailleurs. Et ce n'est pas plus mal."

Yath n'appréciait guère les joutes verbales. D'ailleurs, il n'était guère bon dans ce domaine, tout juste médiocre. Mais il n'aimait pas être ignoré et appréciait qu'on accorde à ses propres propos le respect qu'ils méritaient. Cette "pique" avait au moins le mérite d'être assez sèche pour attirer l'attention d'un "mandophile" comme semblait l'être cet homme dont il n'avait pas encore aperçu le visage. Il était d'ailleurs curieux de voir quel genre d'homme se pouvait cacher sous ce casque aux allures si mandaloriennes. Le Kel Dor aussi avait un masque sur le visage, mais c'était plus une obligation qu'un accessoire de mode.

"Libre à vous d'apprécier les vestiges de la civilisation mandalorienne, citoyen, tenta de tempérer le Kel Dor. Et libre à vous de penser que la civilisation mandalorienne est digne d'être sauvegardée. Mais ce droïde restera au sol."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre du 3ème Art ! [Yath Von]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre du 3ème Art ! [Yath Von]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Cité d'Iziz :: Centre-Ville-