La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Trahison & Sentiments [PV Lana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tess Ghornwell
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 126
Âge du perso : 20 ans
Race : Lorrdienne
Binôme : Lana Anthana (Maîtresse)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Visite diplomatique sur Bilbringi
HP:
11/64  (11/64)
PF:
29/64  (29/64)

MessageSujet: Trahison & Sentiments [PV Lana]   Dim 5 Aoû 2018 - 13:41

La Force t’environne, t’enserre, te relie au reste de la galaxie. Chaque chose vivante a une trace dans la Force. Chaque être a une signature, et celle de Leyk est un mélange de douceur et de force, de certitude et de malice…

La Force, Tess. Pense à la Force. Chaque chose vivante, donc chaque être a une signature et ainsi la Force relie toute chose sur chaque planète et au-delà. Des vallées de Lorrd aux déserts de Korriban, de la mégalopole de Coruscant à cette tour surplombant Kuat, la Force circule, se tend et se détend et plus on est prêt à la comprendre et l’accueillir, plus on est capable de la manipuler. Mouvoir les objets, influencer les esprits, savoir s’il pense à moi autant que je pense à lui…


- Oh, flûte, je n’vais plus jamais y arriver !

Tess avait rouvert les yeux et laissa retomber mollement ses mains de ses genoux. Accroupie dans sa salle d’entraînement, ses récents exercices de méditation avaient tous été soldés par de cuisants échecs. Ni son corps ni sa tête ne voulait s’absorber dans une activité si triviale alors que quelque part, plus bas dans la tour, Leyk s’affairait quelque part. Elle le sentait.
Alors elle rejeta son corps en arrière et se laissa glisser sur le tapis pour s’étendre, les bras en croix, et rêvasser tous son saoul tandis que ses yeux se perdaient vers le plafond sombre. Elle repensa à ses boucles blondes qui bordaient son front, à son regard clair et malicieux, à sa bouche charnue, à ses mains fatiguées par le travail manuel, à la douceur de sa peau brûlante lorsqu’il l’avait serré contre elle quand, pour la première fois de sa vie, elle avait découvert les plaisirs charnels.

Leyk était entré au service de la famille royale de Kuat quelques mois plus tôt. Tess ne savait pas grand-chose de sa vie antérieure : il avait apparemment grandi ici, dans une famille de la bourgeoisie, mais ses études en économie galactique avaient été catastrophiques avant qu’il ne se décide à se réorienter sur un métier plus manuel, que sa famille avait tout à fait désavoué : il était devenu technicien en électronique. Comme il avait des manières bien élevés, et que ses parents avaient des relations, il avait fini par travailler dans la Tour de Kuat City, à faire tout un tas de petites réparations ordinaires aussi bien que quelques travaux plus solides.
En somme, il faisait partie des petites mains au service de Lana.
Tess l’avait remarqué tout de suite : il n’y avait pas beaucoup de jeunes hommes dans le personnel de la Tour, aussi ne s’était-elle pas privée de le regarder pensivement lorsqu’elle le voyait, le trouvant séduisant sans penser qu’un jour cela irait plus loin que cela.
Et puis, il y avait eu ce problème d’ascenseur, dans lequel elle s’était trouvée enfermée à cause d’une bête panne électrique. En quelques minutes, Leyk l’avait libérée, non sans lui décocher des sourires enjôleurs. Il n’en avait pas suffi plus à Tess pour se décider à pousser plus loin sa connaissance du petit personnel de la Tour, en commençant bien sûr par lui.

Les semaines avaient filé, et une certaine intimité était née entre eux. Jusqu’à cette semaine où elle avait fait une chose folle, bien plus folle que de coucher avec lui : elle lui avait montré son petit couteau en phryk. Il avait fait des gros yeux émerveillés, et elle n’en avait pas été peu fière. Leyk ne se privait de lui dire combien il l’admirait de travailler ainsi avec la très respectée Lana Anthana, et elle-même en avait rajouté un tout petit peu en lui disant qu’elle se chargeait secrètement de sa protection rapprochée. Après ça, elle avait soigneusement rangé l’objet, et ils s’étaient aimés le reste de la soirée. Comme cela arrivait parfois, Leyk était alors resté dormir avec elle jusqu’au petit matin, où il s’était éclipsé pour reprendre ses fonctions. Il ne fallait pas que qui que ce soit fût au courant de leur relation, Tess avait été catégorique là-dessus.

La jeune lorrdienne devenue jeune femme ne trouvait donc plus le repos intérieur que lorsqu’il était présent, et elle repensa à la nuit qu’ils venaient de passer ensemble. Viendrait-il ce soir ? Si non, elle irait le chercher. Elle avait découvert qu’en matière amoureuse, elle détestait qu’on lui résistât.

Tess finit par se lever et quitter la pièce pour rejoindre sa chambre. La « fenêtre », qui était plutôt un trou béant ouvert aux vents, ne lui faisait plus peur depuis longtemps. Elle s’approcha du bord et s’étira, se sentant au presque-sommet de cette Tour comme une reine choyée. Elle pensait encore à lui, à la scène d’hier soir, lorsqu’elle avait fait tourner son petit couteau entre ses mains pour lui montrer son habileté et qu’il lui avait dit qu’elle était incroyable. D’ailleurs, s’entraîner de cette manière lui paraissait présentement plus faisable que de méditer, aussi décida-t-elle de retourner chercher le petit couteau qui, lorsqu’elle n’était pas en mission à l’extérieur, reposait dans un petit coffre ouvrage près de son lit.

En ouvrant le contenant, ses yeux se posèrent à l’intérieur et elle reçut comme un coup de poing à l’estomac : le couteau n’y était pas. Son cœur se mit à palpiter tandis qu’elle laissa retomber bruyamment le couvercle.

Ce n’est pas possible. J’ai oublié de le ranger ?

Non, elle se souvenait parfaitement avoir délicatement reposé le couteau à sa place. Et personne d’autre qu’elle ne savait où elle le rangeait… Jusqu’à la veille au soir. Leyk. Lui seul savait.

Elle nia en bloc la trahison. Il avait certainement voulu lui faire une blague. Une surprise ?
Mécaniquement, Tess souleva les draps pour vérifier qu’il n’était pas dans le lit, puis se mit à courir au petit salon pour y retourner les coussins et autres vêtements traînant là. Aucune trace du couteau, bien entendu, mais elle finit par tomber sur son comlink. Elle l’activa sans attendre.

- Leyk ? Leyk, où es-tu ? J’ai besoin de te voir. Vite, réponds-moi !

Il n’y eut aucune réponse. Parfois, Leyk était occupé, mais alors il lui faisait savoir. Cela ne lui ressemblait pas. Et elle sentait sa présence : elle avait appris à la reconnaître : il était toujours dans la Tour. La Force l’aiderait à le retrouver !

Toujours vêtue de ses vêtements d’entraînement, Tess s’élança vers l’ascenseur qu’elle actionna. L’appareil lui sembla plus lent que d’ordinaire.

Les deux étages inférieurs ne donnèrent rien. A chaque niveau, elle sortait, appelait, posait des questions si elle trouvait quelqu’un, mais personne n’avait vu Leyk de la matinée. Ce n’était pas normal.

A l’étage où se trouvait la bibliothèque, il semblait à Tess que l’aura du garçon se faisait plus proche. Elle s’élança entre les rayonnages chargés d’ouvrages et d’holocrons, tous appartenant à sa maîtresse, et nota le silence pesant qui y régnait : d’ordinaire, quelque domestique travaillait là. Aujourd’hui, tout était plongé dans la pénombre.

- Leyk ! appela-t-elle d'une voix indignée, à quoi est-ce que tu joues ?

Si c’était une surprise, cela la fichait drôlement en colère, il allait entendre parler d’elle !

A pas vifs, elle déboula dans le centre de la bibliothèque, où les rayonnages formaient comme une clairière, un espace circulaire au centre duquel se trouvait une table.

Tess s’immobilisa avec un hoquet de surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Anthana
Sénateur
Sénateur
avatar


Nombre de messages : 929
Âge du perso : 30 ans
Race : Umbarane
Binôme : Tess Ghornwell

Feuille de personnage
Activité actuelle: Vice-chancelière
HP:
54/60  (54/60)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: Trahison & Sentiments [PV Lana]   Dim 12 Aoû 2018 - 13:28


Après les évènements houleux de Pakuuni, Lana avait eu beaucoup de travail. Prétextant des blessures physiques suite à l'explosion d'une navette dans le centre de contrôle républicain lors de l'opération, et un besoin de repos en général, elle s'était retiré quelques temps dans la Tour Noire de Kuat, là où elle habitait. Elle avait cependant continuer à gérer les affaires courante de son poste de vice-chancelière à distance, grâce à des échanges holographiques et des conférences de presses sur Kuat. Dans l'ensemble, elle était ressortie grandie de cet évènement qui avait été presque catastrophique. La presse ne tarissait pas d'éloge, et son intervention en direct avait montré au peuple de la République son sang-froid et sa maitrise de situation critique. Sa côte de popularité n'avait jamais été aussi haute dans les frontières de la République.

Elle avait pu prendre un peu de repos suite à cela, effaçant les vilaines cernes qui entouraient ses yeux depuis trop longtemps déjà, et reprenant quelques couleurs, si tant est que cela veuille dire quoi que ce soit pour sa peau pâle. Ce soudain sursaut de popularité et de soutien politique lui donnait un répit bien venu, qui lui permettrait de s'occuper d'un autre problème: son apprentie. Ses devoirs politiques la tenait souvent éloignée de sa protégée, si bien qu'elle négligeait son entrainement. Heureusement, cela semblait convenir à la petit Lordienne. Peut être n'était-ce pas plus mal après tout ? Elle était un esprit libre, probablement ne souhaitait-elle pas que Lana l'étouffe ?

Mais le problème ne résidait pas là. L'umbaranne avait déjà remarqué à plusieurs reprises le manque d'attention de son élève, ou encore son regard vague quand elle croisait de beaux jeunes hommes lors de réception ou diner officiel. Cela était arrivé également une fois en situation critique, lors de leur visite sur Umbara... Tess n'avait jamais connu d'homme, elle n'avait encore jamais connu l'amour. Elle n'avait jamais appris à s'en méfier. Non pas de l'acte physique, qui n'était qu'une détente passagère - surtout pour une matriarche Kuatie - mais bien des sentiments destructeurs que cela pouvait engendrer. Lana devait y remédier rapidement, avant que le trop plein d'hormones de Tess ne la rende instable.

Ce n'était pas comme si elle manquait de solution. Elle avait sélectionné un jeune homme inconnu, sorti de la fange des bas-fonds, quelqu'un que personne ne verrait disparaitre. Elle lui avait tout donné, afin de s'assurer de sa fidélité, l'extrayant de la misère de sa vie quotidienne pour lui donner le luxe. Elle l'avait jugé suffisamment séduisant pour correspondre aux critères de Tess. Après l'avoir fait passer plusieurs fois par son lit afin de s'assurer de ses qualités d'amant, elle lui avait donné un rôle dans le personnel de la tour. Un rôle qui n'était de que couverture finalement. Sa véritable mission était de séduire Tess, et faire naitre en elle les flammes d'un amour ardent. Guidée par Lana et ses indications, ce ne fut pas bien difficile de jeter la jeune Lorrdienne dans ses bras...

De sa main invisible, tirant les fils du destin comme quelque marionnettiste démoniaque, Lana avait guidé Leyk régulièrement sur le chemin de Tess, pour bien attirer son regard. Elle avait organisé l'incident de l'ascenseur. Elle avait regardé leurs premiers ébats amoureux par le biais de quelques caméras cachées. Ce n'était pas du voyeurisme, elle souhaitait juste s'assurer que le jeune homme fasse bien son travail. Elle avait coupé la vidéo de toute façon bien vite, un peu honteuse, et pourtant satisfaite. Son plan se passait à merveille. A présent, son apprentie était devenue une femme, et elle découvrirait bientôt à quel point l'amour pouvait se révéler dangereux et cruel.


*********************

Alors que Tess venait d'atteindre le centre de la salle de stockage, Leyk l'attendait. Lorsqu'elle appela à nouveau son nom, il sortit des ombres pour s'avancer dans la faible pénombre de l'espace centrale.

- Bonjour, Tess, fit-il d'une voix blanche.

Malgré l'absence de lumière, son visage n'exprimait aucun émotion particulière. Lana l'avait préparée à ce moment, mais il était calme. Il le faisait pour sa maitresse, pour qu'elle soit fière de lui. Pour qu'il puisse prendre la place de Tess. C'était le mensonge que Lana lui avait promis tout du moins. Un bon moyen de motiver ce jeune homme, dont l'ambition discrète n'en était pas moins dévorante.


- Excuse-moi d'avance pour ce que je vais devoir faire. Ce ne sont que les ordres, tu sais... Ne bouge pas, je te promets que tu ne souffriras pas.

Loin de la colère, de la folie ou de la peine, son visage était inexpressif. Comme si Tess n'était plus rien pour lui. Juste une étape de plus sur le nouveau chemin qu'on lui offrait, une opportunité qu'il avait décidé de saisir sans plus regarder en arrière. Il avait dû faire bien pire, dans les bas-fonds de Kuat...

Il s'approchait à petits pas calmes, les mains dans le dos, invisibles, tenant dans la gauche le couteau de Phryk de son interlocutrice. Puis, jugeant la distance finalement suffisante, il se fendit, et la lame noire trancha l'air en direction de la Lorrdienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Trahison & Sentiments [PV Lana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Kuat-