La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Dubrillon] Conflits moraux à la frontière [PV : Gasyot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 30
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: [Dubrillon] Conflits moraux à la frontière [PV : Gasyot]   Mer 20 Déc 2017 - 14:17

Hé bien. Honnêtement, Ses'Kai s'attendait à pire tandis qu'il s'aventurait dans les divers rues d'une grande cité de Dubrillon. Le Jedi solitaire était au courant de la situation précaire de la planète prise entre deux feux. La république intervenait autant que possible pour empêcher l'Empire d'annexer ce monde alors que la population faisait de son mieux pour échapper à l'emprise des Siths.
Les Siths... Le bretteur à la peau noire s'abstint de justesse de cracher en repensant à ses ennemis jurés. En fait, si Dubrillon avait été dans un autre secteur, exposé plutôt aux trafics de drogues, aux commerces illégaux, aux luttes de pouvoirs entre divers clans à la légitimité discutable... Ses'kai ne serait sûrement pas donné la peine d'intervenir. Mais les faits étaient là, ce monde balançait dangereusement au bord du gouffre, risquant à tout moment de chuter du "bon" ou du "mauvais" côté.
Un peu comme lui quelque part. Mais qu'importait les raisons profondes de son choix, Ses'Kai venait tâter le terrain pour mesurer la situation, saisir ressenti des civils, et rassurer la population, représenter l'Ordre Jedi, la sécurité qu'il était censé apporter et prouver que mêmes les habitants d'un monde si éloigné n'étaient pas abandonnés, et encore moins oubliés. Il portait son armure, sa petite spécificité, mais surtout le manteau de l'Ordre avec des couleurs sombres et son sabre à la ceinture, affichant clairement son identité.
Et puis, Dubrillon étant une cible "facile" pour les partisans de l'Obscur, le bretteur espérait un peu quelque part avoir à éprouver ses talents martiaux face à ses ennemis.

Mais pour l'instant, Ses'Kai avait à déplorer un manque total d'action. La population était tendue, mais la vie était plus...banale qu'il ne l'avait pensé. Sans doute s'attendait-il à débarquer sur un champ de bataille géant, rempli de tranchées, de bunkers et autres barricades, alors que les bâtiments soient...normaux, avec des gens de tous genre qui circulaient pour faire leur vie quotidienne en essayant de pas penser à la guerre qui les menaçait, laissait le Jedi un peu déçu peut-être.
Bien sûr, le bretteur était venu seul. Sans maître et sans Padawan, Ses'Kai n'avait aucune obligation d'être accompagné, ce qui lui convenait parfaitement alors que ses relations avec ses pairs allaient de plus en plus mal. Un autre fait qui n'était peut-être pas étranger à son expédition aux frontières du système contrôlé par la république, comme un besoin de fuite en avant, d'isolement.
Il faut dire qu'il aurait vraiment eu le sentiment de faire de l'excès de zèle en venant avec un partenaire. Seul, il était déjà déçu du manque de périls. Jusqu'à maintenant, il avait juste interrompu une bagarre d'ivrogne et une petite altercation verbale sur la circulation, son statut de Jedi explicitement affiché et son gabarit menaçant suffisant à couper court à ces événements sans importance. Alors quel intérêt aurait-il eu à demander l'appui d'un autre Chevalier pour s'ennuyer en ayant l'impression de vivre la journée moyenne d'un simple policier ?

Quelques fois, Ses'Kai avait l'impression de sentir...quelque chose. Un sentiment étrange, une sensation vaguement familière et très diffuse. Mais à chaque fois, le Jedi faisait chou blanc et supposait qu'il s'agissait là d'une énergie rémanente, ou bien d'une trace laissée involontairement par un disciple potentiel suite à une émotion très vive. Autrement dit, rien. Et surtout rien qui ne puisse l'intéresser.
Il en venait même à s'afficher sans aucune crainte en pleine rue, pour que le peuple sache que l'Ordre intervenait toujours en leur faveur...ou que ses ennemis ne le trouvent. Ses'Kai avait des fourmillements dans les doigts alors qu'il avançait, prêt à saisir son sabre au moindre signal, tous les sens aux aguets. Les Siths étant de gros lâches, il n'aurait pas été surpris qu'ils essayent de le poignarder dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gasyot Noanes
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 46
Âge du perso : 24 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Asherat Shahrizai

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
90/90  (90/90)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: [Dubrillon] Conflits moraux à la frontière [PV : Gasyot]   Jeu 21 Déc 2017 - 20:18

Ha Dubrillion, la belle et verte Dubrillion. Du moins c'est comme ça que voyait Gasyot dans ses souvenirs. Ses lacs, ses forêts, ses champs à perte de vue, à ses yeux il s'agissait simplement d'un paradis dans le monde des mortels. Du moins tout cela était avant de voir son monde dévasté par la précédente bataille entre la République et l'Empire. Génial à peine arrivé il voulait déjà tout brisé sur son chemin aux vue de son énervement actuel. La précédente expédition de l'Empire avait échoué de A à Z, un des mercenaires s'était littéralement enfuis et les deux autres n'avaient servis à rien pour aider si ce n'est quasiment servir de pature à la créature étrange repéré dans le hangars à ce moment là, au moins le Sith avait une confirmation...un Jedi reste un Jedi même si il quitte l'Ordre...faible, idiot, la graine noir dans la galaxie. M'enfin, la question n'étais pas à s'énerver sur le passé. L'humain le savait il fallait se tourner vers l'avenir tous en gardant le passé en tête pour avancer.

Gasyot se trouvait alors dans la capitale, caché parmi la foule malgré sa tenue noir et constata avec « horreur » les choses se déroulant dans la cité. L'économie avait l'air pitoyable, les pauvres augmentaient, les cadavres des victimes de guerre continuaient de s'empiler...était-ce là ce qu'offrait la République pour les libérer de l'Empire ? Mort, pauvreté et désolation ? Entrant dans une ruelle, le Sith pris soin de se cacher le plus loin possible avant d'exploser sa Force autour de lui fissurant les murs et écrasant les objets et poubelles à proximité.

« République à la noix, il a fallu que ma planète tombe aux mains de ces idiots, de ceux qui ose commettre ce genre de chose aux autres monde qu'ils « protègent »...ils me dégoûte. »

Le guerrier Sith repartit alors se balader tranquillement dans les rues, croisant un Jedi, il avait une envie folle de le tuer, mais faire ainsi n'étais pas son objectif...un jour il pourrait le tuer peut-être, mais pas maintenant…
Il se rendit alors dans un bidonville non loin des quartiers principaux où il vit énormément de gens, nottament des pseudo rebelles qui se battaient entre eux pour désigner un chef...rien de bien intéressant jusqu'à ce que deux grand gaillard viennent le prendre à partie le prenant pour un membre des forces de l'ordre, grave erreur pour eux…
Le premier décocha son poing direction le crane, néanmoins, le Sith esquiva bien que le poing frôla le masque de métal, un coup rapide pour un tas de muscle pareil. Le second intervint alors pour attaquer dans le dos. S'ensuivit alors un petit combat déjà couru d'avance pour les deux rebelles qui étaient lessivé et au sol tandis que les autres regardaient Gasyot d'un air noir. Le sith monta alors sur un semblant d'estrade et commença à parler.


« Peuple de Dubrillion ! Regardez-vous ! Voyez la misère dans laquelle vous vivez depuis que la République à commencé à régner sur cette planète. On vous a promis protection, nourriture et liberté...mais au final que devient-elle dans une cité et une planète qui résonne dans la pauvreté, l'insécurité et la famine...Je suis un enfant de Dubrillion et il m'est insupportable de voir ainsi mes frères et mes sœurs souffir. Levons nos armes ! Battons nous pour un avenir radieux comme l'a vécu Dubrillion jusqu'à maintenant. Rappelez-vous l'Empire et ses bienfaits ! A BAS LA REPUBLIQUE ! »

Les citoyens du bidonvilles restèrent perplexe. En effet, un inconnu qui se nomme enfant de Dubrillion et qui leur donne l'idée de prendre les armes n'était peut-être pas une bonne idée. Du moins cela était le cas jusqu'à ce que le jeune homme pour l'une de ses rares fois enleva son masque laissant ainsi voir une chevelure de couleur ébène, un regard doré brillant de mille feux, une peau un peu bronzé typique de la planète et une longue cicatrice parcourant son visage sur la longueur.

« Voyez ! Je suis comme vous mes frères...mes sœurs...l'heure est venue pour nous de choisir notre camp et non pas de nous l'imposer, l'Empire nous profitait mieux mais la République à voulu prouver sa domination et sa sois disant justice qui aujourd'hui ne possède aucune égalité ! TOUS AVEC MOI ! »


Aussitôt les volontaires se manifestèrent pour le rejoindre blaster en main et prêt au combat. Gasyot remit alors son masque de métal reprenant ainsi sa voix froide et métallique alors que ses compagnons rebelles entrèrent dans la ville. Une fois le Jedi en vue ils demandèrent aux gens de s'écarter ce qu'ils firent immédiatemment avant que les premiers tirs ne fusent en direction du chevalier présent devant eux. Le Sith regarda alors la scène à la fois heureux de pouvoir admirer ce Jedi en difficulté mais aussi de voir un semblant de révolution commencer sur sa planète natale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 30
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Re: [Dubrillon] Conflits moraux à la frontière [PV : Gasyot]   Jeu 21 Déc 2017 - 21:36

Planète pourrie. La prochaine fois, Ses'Kai retiendra que ce n'est pas parce qu'elle a le derche entre deux chaises que c'est un bon plan pour autant. Lui qui pensait y trouver de l'animation, des agitateurs publics en plein discours pour corrompre les foules, ou alors des partisans de l'Obscur en train de recruter à la pelle esclaves et fanatiques...ben non, c'était l'ennui total.
Si, à la limite il y avait bien une espèce de pressentiment qui lui picotait la nuque. C'était vague, diffus, et le Jedi aurait tout aussi bien pu l'imputer à un danger imminent qu'à l'oubli d'un couvert sur la table après le repas. Autant dire que ce n'était rien, songea-t-il en se grattant le menton, sentant un début de barbe émerger comme il avait négligé son entretien ces derniers jours.
Ou pas.

Il y avait quelque chose d'électrique dans l'air tout à coup. Comme une tension nouvelle, une hostilité ambiante. Etait-ce là une sensation accentuée par sa sensibilité à la Force, ou bien l'instinct d'un guerrier qui n'a jamais rien connu d'autre ? Ses'Kai s'en moquait pas mal, d'autant qu'il avait beau avoir une impression, ce n'était peut-être que des voisins de pallier en train de se disputer un paillasson.
Ou alors c'était une bande de racailles, arme au poing, en train de fendre la foule pour pouvoir le viser. L'agitation provoquée par la petite bande attira l'attention du Jedi, juste avant que la troupe ne crie au peuple de faire de la place. Sur ses gardes, Ses'kai s'empara rapidement de son sabre et l'alluma un instant avant que les premiers tirs ne fusent.
Cette attaque soudaine, sans avertissement, sans revendication, en pleine rue avait quelque chose de...troublant. Une erreur peut-être ? Un coup de ral de bol, une confusion sur la cible, un acte à l'aveugle ? Il y avait de nombreuses possibilités, et le Chevalier resta sur la défensive quelques secondes le temps d'évaluer la situation. Ses agresseurs continuaient à le viser, visiblement décider à simplement le plomber car il était un Jedi, et cela sans particulièrement s'en prendre à la population.
Autrement dit, c'était lui la cible. Lui, et ce qu'il représentait. Ce qui faisait donc de ces anonymes ses ennemis. Il n'avait pas besoin de plus.

Trouvant un certain plaisir à cette hostilité soudainement déclarée, chassant l'ennui et faisant de cette rue son terrain de prédilection. Ses'Kai chargea à pleine vitesse en balayant son sabre devant lui pour repousser les tirs de blasters. Il était bon à la riposte, mais pas assez à son goût. Mais une fois au corps à corps, la question ne se poserait plus et le nombre de ses ennemis deviendrait leur faiblesse, puisqu'ils ne pourraient plus tirer sans risquer d'abattre leurs propres compagnons.S'il leur en laissait le temps.
Le Jedi se contentait de dévier les tirs, ne prenant pas la peine de les renvoyer, trop technique pour lui. Un rayon ricocha contre son épaulière, et il sourit avec férocité en voyant qu'il avait raison de porter son armure. Un second tir passa sa défense et le frappa au buste, le faisant grincer des dents, mais le plastron absorba le plus gros de l'impact.
Puis il engagea l'ennemi le plus proche et frappa d'un coup de biais. Le Dubrillionnais leva son arme dans un geste vain, le sabre laser traversant le blaster et son porteur avait la même aisance.
L'instant suivant, Ses'Kai bondissait sur un deuxième tireur en lui coupant le bras, pivotant autour de lui pour confondre la visée des autres ennemis et le décapita d'un revers. Le Jedi se fendit, tendant sa lame bleue en avant et transperça la poitrine d'un troisième ennemi, avant de se dégager d'un grand bond en arrière. A distance, il faisait une cible plus facile et il aurait plus de mal à les massacrer...mais justement. Lui qui venait pour "assurer la sécurité" de la population, Ses'Kai doutait que le Conseil voie d'un bon œil le fait qu'il la découpe sans aucune retenue.


"Bande d'abrutis, pensez vous faire le poids face à un Jedi ?"

Il fit virevolter son sabre devant lui, déviant les derniers tirs qu'on osait encore lui envoyer alors que leurs chances semblaient s'écrouler. Peut-être auraient-ils eu plus de chance contre un autre Chevalier, qui aurait été plus disposé à comprendre avant d'agir et qui aurait d'ailleurs certainement préféré entamer la négociation en se ruant à couvert pour essayer d'éviter le pire.
Pas Ses'Kai, qui trouvait au contraire son intérêt à frapper d'abord et à poser la question ensuite. Toutefois, même si ça ne lui aurait pas déplût de découper tout ce petit monde sans discussion, le Jedi savait qu'il n'y gagnerait pas grand chose...et que son rôle dépassait de loin ses seules envies.


"Si vous souhaitez mourir, je serais ravi de vous aider cracha à moitié le bretteur en faisant tournoyer sa lame bleue devant lui dans une démonstration d'adresse et d'assurance...ou d'arrogance, à voir "mais j'aime savoir pourquoi je tranche quelqu'un, alors exprimez-vous tant que vous en êtes encore capable !"

Mmmouais. Diplomatie zéro, Ses'Kai. Heureusement que le conseil ne l'entend pas négocier, sinon les vieux auraient fait une attaque. En attendant, le ton était posé, les alternatives évidentes et la question claire, et sans détour inutile. Direct et propre, ou presque, voilà qui lui convenait parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gasyot Noanes
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 46
Âge du perso : 24 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Asherat Shahrizai

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
90/90  (90/90)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: [Dubrillon] Conflits moraux à la frontière [PV : Gasyot]   Mer 3 Jan 2018 - 21:06

Ha...mais que ce Jedi était débile...cet idiot n'avait même pas réfléchit aux conséquences de ses actes. La population qui se trouvait autour de lui bien que soulagé que les événements soient maintenant terminés, étaient à présent horrifié du carnage laissé par le Jedi face à leurs semblables, membres du même peuple. Lorsque le Jedi parla avec arrogance, la colère commença à monter parmi la foule. De plus, les dires du chef de cette petite bande n'était pas là pour la calmer mais pour l'amplifier et autant dire qu'il prenait ce rôle très à coeur.

« Regardez mes frères et mes sœurs, voyez ce que la République nous a apporté...un oppresseur ! Grand frère avait raison...nous aurions dut combattre pour l'Empire et non pour la République. Sous l'Empire nous vivions en paix, nous étions en sécurité et nous vivions bien...sous votre joug, les morts s'entassent, la famine grandit et la criminalité augmente...vous agissez en despote ! »

Les réactions de la foule ne se firent pas attendre, la colère monta, les femmes écartèrent les enfants du sois disant protecteur de la paix et de tout part, des cailloux ou des aliments volaient sur le Jedi comme pour le forcer à partir. Ce genre de réaction se fit partout en ville, dans chaque grand lieu d'intérêt de la capitale, les forces de l'ordre paraissaient dépassé...sois les laissez-t'il faire car leurs arguments paraissaient valide ou certains intervenaient pour empêcher des débordements sur les civils pro-républicains, du moins les quelques qui ne sont pas d'accord. Autant dire que de nombreuses colonnes de feu ne tarderaient pas à horner le ciel de la capitale de Dubrillion. Au sommet d'un immeuble quant à lui, Gasyot se contenta de voir son plan mis en place avec brio. Le Jedi avait renforcé la haine de son peuple natal, il avait permis encore mieux qu'à présent à son plan de pouvoir s'accomplir...même si des morts sont nécessaire, à ses yeux rien ne valait la libération de son monde.

« Allez-y...frère et sœur...montrer votre puissante haine envers la République et les Jedis qui par deux fois vous ont trahis et vous on apporté malheurs et souffrance...montrez votre détermination pour votre révolution... »


Dit-il d'une voix métallique en regardant le grabuge causé par le peuple. Il était maintenant temps pour lui d'agrandir cette rébellion en faisant apparaître de plus gros poisson pour leur fournir arme et matériel...une bonne révolution se prépare avec soin et le Jedi venait de mettre le feu aux poudres...un moment donné il devra le rencontrer mais pas aujourd'hui...il est encore bien trop tôt pour en décider de suite...il comprendra bien assez tôt son erreur et ce qui se cache derrière...sauf qu'il sera déjà trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 30
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Re: [Dubrillon] Conflits moraux à la frontière [PV : Gasyot]   Jeu 4 Jan 2018 - 17:58

Peuh ! Loin de calmer leurs ardeurs de délinquants du dimanche, rendre les coups semblait au contraire avoir inspiré ces idiots qui commençaient à faire de grands discours. Qu'est-ce qu'il était venu glander ici, se dit Ses'Kai en roulant des yeux, las de toute cette stupidité universelle. Mais bientôt, les civils aussi commencèrent à s'en mêler, à lui lancer injures et ordures en égale mesure. Le Jedi au sang chaud sentit celui-ci bouillir un peu plus alors qu'il déviait les projectiles ou les vaporisait d'un geste du sabre, sortant facilement de ses gonds, et on lui offrait enfin comment sortir de son ennui.
Mais avant toute chose : Choisir ses cibles. D'une impulsion de la force, il renversa une partie de la populace la plus proche, exploitant leur proximité les uns des autres pour obtenir un effet domino, et leur rappeler que ses pouvoirs dépassaient de très loin toutes leurs petites piques mesquines, puis le duelliste bondit jusqu'à l'agitateur en chef, faisant virevolter son sabre laser en un mouvement en huit, tant par habitude du combat rapproché et pour repousser les projectiles, que pour attirer l'attention. Il voulait qu'on le voit faire ça.
Il trancha la jambe d'un homme qui s'interposa, repoussa un second d'un revers du poing, et sauta jusqu'au chef pour lui décoller la tête des épaules d'une coupe horizontale impeccable. Le spectacle, ça compte.


"C'est vrai que vous étiez tellement mieux sous l'Empire, tellement mieux que vous venez défendre les fameux criminels qui attaquent à vue et sans même annoncer leurs motifs les agents de la République, et vous vous étonnez qu'ils se fassent démolir !"

Sa puissante stature et son sabre laser tournoyant sans relâche autour de lui offrant une menace certaine, la foule commença à s'écarter, s'éloigner du violent Jedi. Ne sachant pas trop quoi faire d'autre, un autre membre de la petite bande épaula son blaster et essaya d'atteindre le Thyrsian, qui lui renvoya son tir en pleine poitrine et régla la question.

"Courez donc rejoindre l'Empire, qui a été le premier à vous mettre dans cette situation, bonne idée ! Vous serez réduits en esclavage, exploités jusqu'à la moelle avant qu'on vous laisse crever comme des chiens ! La République se soucie des petits débiles de votre genre, sinon elle ne dépêcherait pas des Jedis pour essayer de vous aider, quand vous ne tentez pas de les assassiner en pleine rue, hein ? Vous pensez pas que j'ai mieux à foutre que me faire attaquer par trois gangsters à la noix !?"

Il crevait d'envie de tous les passer par le sabre, de faire taire les innombrables voix d'une avalanche d'imbéciles, et ils le mériteraient...mais ce n'était pas la bonne solution. Ni pour le Conseil, qui lui démoulerait une pendule plus grosse qu'un croiseur stellaire s'il le faisait, que pour lui qui tirait d'avance un dégoût de se fatiguer à éliminer autant de minables.
Cela dit, furieux et le coeur tambourinant d'impatience dans sa poitrine cuirassée, il trancha un lampadaire pour se passer les nerfs. Un peu de dégradation publique valait mieux qu'un génocide, même mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gasyot Noanes
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 46
Âge du perso : 24 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Asherat Shahrizai

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
90/90  (90/90)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: [Dubrillon] Conflits moraux à la frontière [PV : Gasyot]   Sam 13 Jan 2018 - 15:57

Ce Jedi était si facile à manipuler, certe Gasyot pouvait paraître triste de la tournure des choses puisque après tout pour permettre au sien de se rebeller, il avait dut sacrifier certains d'entre eux et mine de rien il n'appréciait pas ça malgré la nécessité. La rébellion se fit aux quatres coins de la capitale. Parfois la police rejoignait la rebellion, tantôt elle essayait de calmer les signes d'hostilité trop prononcé...mais peu importe la méthode, la rébellion était déjà en marche. Quant à Gasyot, il avait encore une chose à faire avant de continuer sa « croisade » secrète. Sans se soucier du grabuge, le sith au visage masqué se déplaca simplement en direction du palais au centre de la capitale.
A vrai dire, les émeutes avaient un double sens, le premier était certe, d'amener la totalité de la population contre la république et les Jedis mais d'un autre côté, il permettait de disperser les troupes de défenses pour pouvoir accéder aux zones importantes du palais.

« Enfin...il est temps que cela change...mes frères et mes sœurs...il est temps de se libérer du joug de l'oppreseur...reniez ceux qui vous ont fait du mal et accepter l'Empire comme le sauveur. »

Ainsi le sith entra dans le palais. A proprement parlé, les couloirs étaient un minimum gardé mais pas assez pour stopper un guerrier Sith aguerri. Ce ne fut le coup que de quelques projection de Force bien placé pour les assomer qui régla rapidement le problème. Une fois en salle du trône, les quelques gardes restant le pointèrent de leurs armes sur l'homme en noir, le roi sur le trône prêt à ordonner à tirer.

« Pourquoi as tu fais ça à ce royaume Sith...ce royaume était de nouveau en paix avant ton arrivé. »

« En paix ? Ne me fait pas rire le roi fantoche...la misère et les morts s'accumulent...tu as accueilli ceux qui ont déjà commis un massacre chez nous plutôt que de servir l'empire qui voulait l'équilibre sur cette planète...tu ne vaux rien »

Les discussions ne se firent pas et les tirs commencèrent à fuser sur Gasyot. Celui-ci dégaina son sabre à bonne vitesse, l'alluma et para les tirs avec facilité se rapprochant de sa cible petit à petit.
Depuis l'extérieur on ne put voir que de faibles éclats de couleurs rouges représentatif des tirs voir du sabre laser sith. Les citoyens quant à eux aux côtés du Jedi étaient déchaînés. Beaucoups se rappelait du massacre d'il y a plus de 10 ans. D'autres crièrent aux usurpateurs, aux tyrans qu'était la république


« Les Jedis n'ont toujours apporté que misère et malheurs...il y a plus de 10 ans les Jedis et la république ont déjà commis un massacre, brulé nos maisons, pillé nos village...vous n'êtes en aucun cas le renouveau comme est l'Empire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 30
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Re: [Dubrillon] Conflits moraux à la frontière [PV : Gasyot]   Sam 13 Jan 2018 - 22:00

Finalement, l'ennui mortel d'une patrouille de routine bidon ce n'était pas si mal...en comparaison d'une révolte civile d'abrutis finis. Ses'Kai détestait l'inactivité, mais il abhorrait encore plus les combats aussi stupides qu'inintéressants et découper des pauvres hères qui ne savaient ni tenir une arme, ni utiliser leurs neurones plus de trois secondes, en était un.
Bien plus dégoûté de cette bataille inutile que soucieux de ce que dirait le Conseil de ses manières, le Chevalier Jedi essayait de limiter la casse et visait les leaders plus ou moins improvisés, les figures autoritaires des rebelles, pour tuer leurs ardeurs dans l'oeuf et les disperser avec un minimum de dégâts alors que les forces de l'ordre étaient visiblement incompétentes, incapables de gérer leur propre planète.
Tss, en voyant ce désastre, Ses'Kai comprenait mieux pourquoi les Jedis devaient intervenir dans ce genre de situations, puisque les civils étaient tout simplement trop stupides pour se débrouiller. Puis, la menace de son sabre laser aussi lumineux que mortel aidant à faire s'écarter la foule, Ses'Kai alla rejoindre un officier de l'ordre pour le secouer, furieux d'avoir à faire son boulot à sa place.

Sans aucune finesse, le bretteur l'aborda à coup de vocabulaire fleuri en le sommant de faire quelque chose d'utile à grande échelle pour calmer cette bande d'imbéciles dans un premier temps et d'ordonner à ceux qui étaient censés s'en occuper de préparer leur discours avec tout ce qui leur faudra pour rappeler que l'Empire ça craint, et qu'attaquer les Jedis à vue, c'est une idée à la con.
Toutefois, un appel d'alerte sur le réseau de communication se dit entendre sur le récepteur du pauvre milicien, mais il eut le mérite d'interrompre le tempétueux bretteur. On signalait un intrus du côté du palais, ce qui paraissait incongru à son goût. Les habitants de cette planète étaient-ils si stupides qui s'en prenaient à leurs propres dirigeants à la moindre occasion ? 'Fallait pas protéger ce peuple de dégénérés, mais les exterminer jusqu'au dernier !
Puis Ses'Kai réalisa un détail. Un seul intrus ? C'était étrange...on aurait dit sa propre façon de faire. Puis son sang ne fit qu'un tour lorsqu'on signala des éclats de blaster, et ce qui semblait être un sabre laser. Un sabre laser rouge. Un Sith.
Il jeta à moitié le pauvre garde par terre, et bondit en quelques sauts sur les toits pour avoir un terrain dégagé où se déplacer pour foncer jusqu'au palais. Il n'en avait plus rien à carrer de la guerre civile, de la rébellion, du Conseil et tout le reste. Un Sith se trouvait à portée de son sabre, rien d'autre n'avait d'importance que d'obtenir sa tête.

Ses'Kai fila comme le vent, paraissant même voler parfois au-dessus des rues tant il se hâtait de rejoindre le palais. Il eut brièvement conscience de tailler dans le vif alors qu'il grimpait les marches quatre à quatre à l'entrée, et d'avoir envoyé voler au loin un homme qui avait essayé de lui barrer la route plus haut, mais le Jedi était déjà focalisé, bien qu'essoufflé, sur le combat à venir, s'impatientant d'un véritable duel en bonne et due forme.
Il déboula dans la salle du trône en dérapant presque tant il courait et pointa son sabre bleu comme un doigt accusateur en direction du Sith, profitant du calme avant la tempète pour reprendre un peu son souffle et insulter avec haine l'ennemi ultime de son Ordre.


"Bâtard puant ! Sois un homme pour une fois dans ta vie, en garde !"

Tout ce qui importait était d'abattre ce chien. Il n'essaya même pas de se demander pour quelle raison il était là, et s'il avait quoique ce soit à voir avec la révolte civile. Seul lui importait le combat, et plus que tout : La victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Dubrillon] Conflits moraux à la frontière [PV : Gasyot]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Dubrillon] Conflits moraux à la frontière [PV : Gasyot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Dubrillion-