La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ma femme s'appelle Damak Ten'Shi [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grendo S'orn
¤ Dirigeant ¤
¤ Dirigeant ¤
avatar


Nombre de messages : 396
Âge du perso : 57 ans
Race : Neimoidien

Feuille de personnage
Activité actuelle: Grand Monarque du Commerce, Ministre de la Sécurité Intérieure
HP:
56/56  (56/56)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Ma femme s'appelle Damak Ten'Shi [Solo]   Dim 26 Nov - 9:30

A la pointe ouest de Koto-Si, le camp de réfugiés duros tranchait avec les arbres manax verdoyants du Marais Neimoidien. Plus de mille individus vivaient ici illégalement, hommes, femmes, enfants, vieillards, tous éparpillées dans des logements insalubres construits avec des matériaux de récupération. Le Gouvernement Neimoidien n'ignorait pas l'existence d'un tel lieu non loin de sa capitale mais leur tolérance vis-à-vis de celui-ci n'avait pour but que d'éloigner l'espèce que même le peuple se répugnait à croiser dans les rues de Koto-Si. Les Duros étaient haïs par un grand nombre de la population neimoidienne, certains politiciens ayant même fait de ce sujet leur cheval de bataille. "Dehors la sous-race", "Qu'ils retournent chez-eux" disaient-ils, mais les plus éclairés savaient pertinemment que les Duros étaient une main d'oeuvre de référence pour la productivité de la planète. L'immigration de cette espèce avait été si importante ces dernières années qu'ils étaient aujourd'hui la seconde race la plus importante de la planète. Face à cette aversion historique, certains membres anti-système de cette communauté s'étaient organisés pour développer une activité criminelle assez accrue. Commençant d'abord par de vulgaires vols à l'arraché, très vite le Groupuscule Duros comme le surnomme les médias locaux se lança dans le trafic en tout genre. Armes, drogues, même le trafic d'organe y passa. Aujourd'hui ce dernier est reconnu pour être devenu la principale organisation criminelle de Neimoidia.


« .. j'avoue ne pas comprendre S'orn ... Quel est votre intérêt dans cette histoire ? » l'individu, dont le visage était tapie dans l'ombre affichait fièrement un cigare allumé aux lèvres. Un nuage de fumée se dégageait lentement de sa bouche. « Je veux dire, j'en ai vu des politiciens atypiques mais vous S'orn vous méritez la palme. »

Grendo S'orn était assis en face de lui, confortablement installé au fond d'un siège en cuir, les mains croisées, jouant nerveusement avec ses pouces. Il n'aimait pas cet endroit, pire encore il le détestait n'hésitant pas à nommer ce lieu comme une bonne partie de la population avant lui : Datsa Quartel, où en basic le Quartier des déchets. Mais le politicien pouvait aisément mettre de coté ses ressentis personnels lorsqu'il avait besoin des services d'un puissant ennemi qu'il connaissait autrefois ...

« Voyez ça comme une faveur qui méritera un retour non négligeable de ma part lorsque vous le jugerez nécessaire ... »

L'individu failli s'étouffer de rire.

« Sans vouloir vous offenser S'orn, vous n'êtes pas réputée pour votre loyauté .. »

Face à cette accusation que le neimoidien jugeait sans fondement, il répondit sans attendre :

« Dois-je en conclure que vous refusez l'amitié que je vous propose ? »

« Nous parlons d'amitié maintenant ? Je pensais que nous abordions les détails du contrat que vous voulez mettre sur la tête de votre femme ... »

« Vous étiez bien moins sentimental par le passé, Officier Dardo. »

« Et vous moins lâche Grendo S'orn. » l'interlocuteur du politicien avait réponse à tout, s'en était presque agaçant « Il fût une époque où vous n'auriez pas hésité à faire le sale boulot vous-même, vous salissant les mains, ... une fois de plus dois-je vraiment le préciser ? » il afficha un léger sourire en coin non dissimulé « Alors pourquoi venir me demander mon aide aujourd'hui ? Quel intérêt avez-vous d'éliminer votre épouse ? »

S'orn n'aimait pas du tout la tournure que prenait cette discussion. Devoir se justifier ne faisait pas vraiment partie de ses habitudes, lui qu'on craignait, lui qu'on respectait, il faisait face à un adversaire bien plus redoutable qu'il se souvenait. A moins que ce soit pour cette raison qu'il avait décidé de faire appel à lui pour une tâche qu'il se sentait incapable d'accomplir aujourd'hui.

« C'était une autre époque, aujourd'hui c'est différent. Je suis en pleine période électorale, je ne peux pas me permettre d'être mêlé à ce type d'histoire. »

« Bien sur, n'était-ce pas vous qui parliez de confiance ? Dites moi la vérité, ou je refuse le contrat. »

S'orn baissa légèrement les yeux, presque honteux de devoir se dévoiler de la sorte face à un autre être vivant, encore pire face à un membre de la communauté Duros. Mais c'était la seule solution, il fallait dire toute la vérité.

« Malgré tout le mal que cette femme m'a faite depuis notre mariage ... » il marqua une légère pause avant de reprendre « ... je ne me sens pas capable d'accomplir cette lourde tâche. Elle reste la mère de mes enfants ... » S'orn se gratta le front puis se frotta les yeux tout en terminant par dire « Mais je ne gagnerai jamais ses élections si elle reste en vie. Son père me fait trop de tort dans les sondages, la population n'arrive pas à comprendre pourquoi ma propre épouse ne me soutient pas au sein de cette campagne et préfère parader aux côtés du patriarche de la famille Ten'Shi. Vous me retiriez une épine énorme du pied si vous vous occupiez de son cas ... »

Dardo paraissait satisfait de la réponse du neimoidien qui avait littéralement dévoilé ses pensées les plus obscures à l'un des individus le plus dangereux de la planète, Dardo Fenn, le chef du Groupuscule Duros sévissant sur Neimoidia. Par son intervention, Grendo espérait pouvoir faire grimper sa quote de popularité dans les sondages. Voir un candidat effondré par le chagrin suite à la perte de sa femme et dont la détermination pour rendre les rues de Koto-Si plus sûre n'avait jamais été aussi grande aurait peut-être l'avantage de plaire aux citoyens moyens. Il était prêt à prendre le risque.

« Lorsque j'étais encore Officier au sein des Forces de Sécurité de Neimoidia les choses étaient bien plus simples qu'aujourd'hui. La discrimination en vers la communauté Duros existe depuis bien plus longtemps que nous pouvons l'imaginer mais elle n'a cessée de s'aggraver depuis l'ascension au pouvoir de cette crapule de Daultay. Et Mezhan est de la même trempe. Si je dois vous aider à gagner ces élections, je ne peux le faire sans être sûr que vous ne ferai pas les mêmes erreurs que vos prédécesseurs. Vous et vos amis du Gouvernement êtes responsables de la situation dramatique actuelle. Jamais les tensions communautaires n'ont été aussi grandes. Et vous savez aussi bien que moi que tôt ou tard cela finira dans un bain de sang. »

Souriant à son tour à Dardo assis face à lui, S'orn préparait soigneusement sa réponse.

« Vous savez tout aussi bien que moi que je ne peux vous promettre une telle chose. Comme vous venez de le dire, les tensions communautaires n'ont jamais été aussi grandes, je peux seulement vous aider à empêcher ce bain de sang. » mais il en faudrait plus pour convaincre le Duro « Jamais les Duros n'auront les mêmes droits que les Neimoidiens sur ce territoire. C'est un combat perdu d'avance, en revanche je peux vous offrir bien mieux ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Ma femme s'appelle Damak Ten'Shi [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-