La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Fan de Mando [1.3 Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joseph Vankrayn
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 19
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   Lun 12 Juin 2017 - 15:17

Joseph Vankrayn... 29 ans... Humain...

Année de naissance : 3512 av. BY/ 21.541

Rang désiré :   Chasseur de Prime




Possession


Arme:
-Fusil Blaster de Précision (avec sacoche): Une arme très utile pour le tir longue distance, mais très encombrante, car il faut la démonter pour la transporter dans une sacoche. En ce qui concerne le combat court ou moyenne portée, autant oublier son utilisation et favoriser la paire de pistolet blaster qui offre une plus grande maniabilité de combat.

-Paire de Pistolet Blaster: Deux pistolets blasters de facture classique, qui possédant une puissance moindre, permet néanmoins à Joseph de tenir en respect ses adversaires proches sous un déluge de tir.

-Vibrolame: Au cas où... Note: Ne pas l'activer si on se cure les dents avec.

Armure:
-Casque de Mangoki: Père officieux de Joseph, ce casque est maintenant porté par lui. Le casque à une visière en forme de T aux reflets noirs avec un télémètre d'acquisition de cible ainsi qu'un respirateur intégré.

Vaisseau:
-Aay'hanVaisseaux qu'ils ont achetés ensemble suite à de nombreux contrat bien rentable. Mais dont Atin est maintenant le seul propriétaire suite à la mort de son "père". Ayant subi plusieurs modifications au fil des années, il considère maintenant ce vaisseau comme sa maison et l'utilise tous les jours dans sa vie de mercenaire vagabond.

Autre:
-Flûte: Une flûte en acier avec un bout pointu, un mélange de raffinement de praticité, si quelqu'un émet une critique musical à son encontre.
-Ceinture multipoche: Recharge de blaster, ration déshydraté, système com, tablette de donnée, fruit sec... Une petite ceinture bien utile, remplit de plein de chose qui l'est beaucoup moins.
-Botte renforcée: Une paire de botte résistante qui a pour particularité d’être renforcée par des plaques de duracier... Parfait pour défoncer une porte peut résistante ou des culs.





Caractéristiques:

Force: 3/6
On pourrait croire qu'avoir une grande force serait nécessaire pour pouvoir vivre une vie de mercenaire vagabond. Ou qu'il aurait développé une grande force via son travail mais cela n'est pas le cas... D'ailleurs contre des adversaires ayant une supériorité physique, il comble la différence grâce à son expérience et ses techniques de combat appris grâce à son père et perfectionné aux fils de ses périples.
"Les autres tape... Moi je frappe !" 

Dextérité: 5/6
Démonter, remonter et nettoyer son arme en moins de 2 minute... Check !
Pouvoir tirer sur une puce sur le dos d'un bantha a 200 mètres... Check !
Réparer le dérivateur auxiliaire d'un sous système de l'Aay'han... Check !
Appliquer des soins basiques sur une blessure, sans l'empirer... Check !
Créer un détonateur artisanal via un système com bon marché... Check !

On ne peut compter que sur sois dans cette galaxie sans pitié et cela lui a permis de développer de bonne base sur une grande panoplie de domaine et compétence...
On peut aussi dire qu'il est devenu au tireur d'élite, ainsi qu'un expert dans la création de gadget artisanal en tout genre.
"Des mains qui ne tremblent pas, sont les meilleurs outils de la galaxie..."

Agilité: 3/6
Pour sur ! Il n'est pas un membre du Cirque Galactique Républicain et il lui est donc impossible de faire un salto arrière vrillé... Mais il peut facilement se mettre a couvert derrière un mur en plastacier, esquiver un tir blaster en fessant un roulé-boulé ou grimper rapidement un mur avec quelques prises.
"S’arrêter c'est mourir... Alors bouge, si tu veux pas que je te foute mon pied dans le cul !"

Constitution: 3/5
On l'a frappé, tiré dessus, tabassé, brûlée, empalée, chuté...
Il a eu tous les muscles de son corps courbaturés au moins une fois suite à son emploi plus que dangereux, qui a souvent mis son corps a rude épreuve.

On peut aussi remercier l'entrainement qu'a eu Joseph durant son enfance, via son père, qui lui fit faire des exercices physiques plus difficiles les un que les autres... Course à pied avec un sac à dos remplit de pierre, pompe, simulation de combat et tout ce qu'il pouvait imaginer grâce à ces années d'expériences en tant que mercenaire.
"Tu ne dois ni plier, ni rompre... Mais encaisser et avancer !"

Intelligence: 3/6
On ne peut pas dire que Joseph sois une lumière... Il peut quand même organiser des plans pour tendre des pièges à ses cibles ou aussi mettre en place un plan d'attaque.
Il ne pourrait pas le faire pour une bataille galactique ou un plan d’assaut planétaire ceci dit...
De même il n'a pas reçue de cour académique, ni un cursus scolaire adéquate. Lui ces leçons, il les tiraient directement de la rue ou du champ de bataille, selon la situation....

De même plus que sur la réelle intelligence, il compte beaucoup sur le ressentit et l’instinct. Faire confiance en ses tripes est une philosophie de vie pour lui, il est d’ailleurs très prompte à catégoriser une personne. Soit il l'apprécie, soit il ne l'apprécie pas et généralement juste au ressentit.
"L'instinct est l'intelligence du subconscient... Alors écoute le !"

Sagesse: 3/5
Il n'est peut être pas intelligent, mais il compense ceci par une grande ingéniosité et une ouverture d'esprit qui lui permet de s'adapter... S'adapter au fait que la cible à des copains, s'adapter car le détonateur ne semble pas fonctionner...
S'adapter a tout ce qui rendrait sa vie plus "piquante" et qu'il sait maintenant faire partie inhérente à son job...

De même, de part sa nature curieuse, il s'est souvent remis en question et réfléchi aux enseignements de son père. Ses réflexions au coin du feu ou dans une cantina était nombreuse et ces moments, que l'on pourrait qualifier de méditation, lui on permit de voir les choses sous un nouvel angle... De nouvelles perspectives...
"Bien évidemment que j'ai songé à une issue. Je suis un mercenaire depuis l'age de huit ans. Il faut toujours anticiper les choses lorsqu'une guerre touche à sa fin.
On appelle cela la stratégie de sortie, et la mienne est planifiée depuis longtemps." 



Charisme: 3/6
On peut dire ce que l'on veut, mais il se dégage une aura ténue que les autres peuvent remarquer... Ce n'est pas tant par son équipement qui est loin d'être remarquable ou extrêmement rutilant. Ce n'est pas non plus par sa voix ou son visage qui n'est pas d'une beauté transcendante...
Non c'est plutôt comme si la personne semblait avoir quelque chose, peut être que c'est le reflet de son credo et son mode de vie, très honnête ou très franc qui se ressent quand on le croise...
Qui sait ?

"Tu ne tueras point les femmes et les enfants, tu ne chercheras point le conflit, et tu respecteras les anciens !"

Total:23





Points Forts :
 

-La Résilience: Une vie de mercenairia où l'on met sa vie en jeux peut être stressant pour celui qui n'est pas prêt à mourir... Mais cela a renforcé le mental de Joseph qui peut maintenant garder son sang-froid dans la plus dramatique des situations.
"Conserver son sang-froid et sa gaieté dans les plus grands périls est le meilleur moyen de les surmonter tous."

-L'Intégrité:  Il a un code d'honneur personnel, qu'il essaye d'appliquer de la meilleure manière possible. Ce qui lui donne une réputation, pour ce qui l'ont engagé ou connue, d'une personne respectable...
Ce qui est rare dans le milieux.
"Mon credo est ma vie, m'en détourner serait renoncer à la vie elle même."

-Le Professionnalisme: Quand il est engagé pour une mission c'est pour lui son honneur  qui est en jeux. Il n'y a pas de place pour l'hésitation, le double-jeux ou la trahison... Il mettra tout en oeuvre pour finir son contrat quoi qu'il en coûte.
"Quand vous m'embauchez, l'assurance de ma loyauté professionnelle fait partie du contrat."

-La Soif de Vivre: Oui il est professionnel, mais cela ne l’empêche pas de savoir vivre et d'apprécier la vie... Comme par exemple faire la fête dans une cantina pour un contrat réussis... Cependant, comme d'autre consommerait des drogues ou se bourrerait la gueule, lui préfère un autre moyen de s'amuser.
Des bras de fer ou jeux d'adresse avec des couteaux... Chanter des chansons bruyamment ou tout simplement jouer de sa flûte pour mettre de l'ambiance.
Il lui arrive souvent aussi de partir en solitaire pour chasser ou comme il le dit: "Profitez du silence"
"Bière, boustifaille, bonne compagnie et retour au vaisseau."

-Le Matérialisme:  A quoi cela sert d'avoir des bagues ? Il gênerait pour la prise en main du blaster... A quoi cela sert d'avoir de riches vêtements en matériaux rare ? Son travail est très salissant et nécessite des équipements robustes...
Contrairement à certain qui jette les crédits dans des dépenses inutiles, Joseph va toujours au plus pratique. Oubliez donc les vêtements de luxe et les bijoux, lui achèterait plutôt des meilleurs composants pour son vaisseau ou un meilleur blaster.
"Ma paye viens d'arriver, et je crois bien avoir vu un fusil Verp qui me fessait de l’œil..."

-La Camaraderie: Il a beau être bourrue, soupe au lait et souvent froid voir distant avec des inconnues... Autant il est joueur, taquin et convivial avec la/les personne(s) qui a/ont trouvée(s) grâce à ses yeux.
L'honneur et le professionnalisme de Joseph laisse peu de place à la trahison tant professionnelle que personnelle. Pour lui son gage d'amitié est éternelle et il peut retourner planète et galaxie pour des personnes qu'il considère comme tel, ses amis.

De même que dans le milieu professionnel, loin de lui l'idée de faire un double jeux ou de trahir des "partenaires" pour avoir une plus grosse part du gâteau
"Les clients passent, mais la communauté professionnelle reste avec vous a jamais."





Points Faibles :
 


-La Fierté: Oui il n'est pas peu fier et de cela il ne s'en cache pas. Cependant, cela le rend plus arrogant que la personne lambda et lui à souvent valut de protéger son "honneur" à coup de poing et de pied dans une cantina... Ou prendre les missions les plus difficiles ou périlleuse qu'il trouvait.
Tout cela bien entendue pour montrer qu'il est, par réciprocité, plus forts et efficaces que les autres.
Il prend de ce fait mal l'échec ou la défaite, même si cela ne l’empêche pas de la ressasser pour en tirer des leçons.
"Et qui c'est qui a abattue le chef de la bande ? Hein ! Et oui, c'est moi... Tocard !"

-Le Sang Chaud: Ne le critiquait surtout pass car cela pourrait rapidement tourner à l’échauffourée...
On peut dire aussi qu'il est un peu tête brûlée et partant pour tout ce qu'il jugera assez dur, dangereux ou honorifique à faire. Loin d’être suicidaire c'est juste qu'il adore le sentiment d'excitation et de dangerosité qui l'a accompagnée tout au long de sa vie.
"Le seul moment ou tu te sens réellement vivant, c'est juste après avoir échappée à la mort elle-même..."

-La Rancune: Une chose qu'on ne pourra pas lui enlever, c'est d'avoir une bonne mémoire et la patience digne d'un sarlacc. Gare à celui qui aurait trahi sa confiance ou l'aurait trahi dans un contrat: partenaire jouant au plus malin ou employé mauvais payeur. 
Ils ont tous rapidement compris qu'ils avaient tentés d’en flouer le mauvais pigeon.
"Longue mémoire, courte amorce !"

-La Politique: Il n'aime pas les étrangers et il se méfie d'eux en général, attitude normal quand on y pense. Comme il le dit souvent, il a horreur des affaires de politiques. Les organisations qu'il apprécie ce compte sur les doigts de la main et pareil pour les cultes.
Les jedis et les siths ? Des fanatiques qui entraînent la galaxie dans leurs désaccords.
La République ? Pff.. Ce sont juste un groupe de personne véreux qui ne pense qu'a amasser du pouvoir.
l'Empire ? Vue que c'est gouverné par des Sith autant ne pas trop s'y approcher.
Harpes ? Mouai bof... 
Au final pour lui, ils sont tous au niveau des Hutts... Autant dire qu'il n'en a pas une bonne opinion et que discuter politique avec lui et le meilleur moyen pour finir avec un nez cassé.

Après pour lui la galaxie entière et son employer... Tant qu'on le paye !
 "Aujourd'hui est un beau jour pour que quelqu'un d'autre meure." 

-La Curiosité:
Fiers, insouciant et un peu casse-cou... On peut dire que c'est la parfaite combinaison pour que sa curiosité l’amène dans des situations plus que dangereuse...
De même, il mène une quête personnelle pour retrouver le plus d'information sur les mandaloriens et suivra toutes les pistes même tenue pour cela... Ou participera a la mission la plus dangereuse si la récompense lui permet d'avoir des informations ou autre concernant les Mandaloriens.
Oui il en est un grand fan...
"Et vous dites que vous avez un fusil blaster lourd mandalorien... Intéressant je pourrais le voir ?"


Dernière édition par Joseph Vankrayn le Sam 12 Aoû 2017 - 13:20, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joseph Vankrayn
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 19
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   Ven 7 Juil 2017 - 18:55


Caractère :

"Au fil de ces rencontres, vécus, épopées et péripéties le caractère de Joseph a évolué, changé et de tout temps mûrie..."

Pour tout ce qui relève de la sociabilité il est: un peu aimable, beaucoup sympathique, passionnément politiquement incorrect, à la folie franc et pas du tout généreux.
Il n'aime pas les mégalos, les idiots et les gens qui vivent dans leurs mondes. Il a aussi une certaine aversion et un certain mépris pour l'hypocrisie en globalité, snobisme et autre personne qui se croit supérieure à la moyenne, sans raison.
Il considère d'ailleurs les personnes qui ont des privilèges grâce à leur sang ou rang comme une belle bande d'idiots... On peut donc comprendre qu'il déteste cordialement tout ce qui a un lien avec la noblesse ou la politique.

De toute manière comme l'explique si clairement une chanson que chantait son défunt père...
Là chanson en question !:
 

La galaxie n'a rien à faire de lui et ne fera rien pour nous aider, mais tout pour l'emmerder...
Alors, autant lui renvoyer la politesse en lui fessant un doigt d'honneur et en profitant de la vie comme elle arrive ! C'est donc dans ces moments de pause festive une personne qui n'hésitera pas à nouer contacte, profiter de l'instant et jouer de sa flûte...
Après.. Ne vous fiez pas non plus à ces moments de festivité, car s'il ressemble à ce moment-là, à un cathar tout doux et tout mignon. Il ne faut pas longtemps pour se rendre compte qu'il faudrait mieux ne pas l'énerver sans quoi vous risquerez d'être servi. Et maintenant imaginez-vous ça, en rajoutant un humour assez spécial ... Hum ?

"Vous voyez la bête festive qui a les crocs ? Bien, mais il y a plus encore..."

Autre chose assez surprenante c'est qu'il aime bien discuter et argumenter avec les nouvelles connaissances précédemment rencontré durant les festivités.
D’ailleurs s'il y a bien un mot qui n'existe pas dans son vocabulaire, c'est le mot "honte". Il n'a jamais honte de ce qu'il fait, même s'il peut le regretter amèrement. Il a ses propres opinions, ses propres avis et ce n'est pas demain la veille qu'on va venir lui changer ses idées sauf dans le cas, comme dit précédemment, d'une argumentation en duracier...

"Oui dans un sens on peut dire qu'il est entêté et même obtus, droit dans ses bottes et dans sa tête..."

Il a été éduqué de cette manière, à réagir au tact directement, pas de temps de latence et ça va de pair avec sa mémoire et sa joie de vivre. Pour parler de la mémoire, c'est presque un atout naturel, il a toujours tout retenu ou quasiment tout, enfin seulement ce qu'il trouvait intéressant ou qu'on lui avait inculqué difficilement dans la caboche...
Cependant, outre d’être quelque chose d'utile, la mémoire pour lui a toujours revêtue une certaine importance, car tant il se souviendra des morts ceux-ci ne le seront jamais réellement et continueront à vivre à travers lui. C'est pour ça qu'il rend hommage à travers ses récits de beuverie et ces ressassements dans sa tête, au mort et aux personnes chers à ses yeux.

"On pourrait donc rajouter une couche de tristesse et de remémoration, douce-amère, qui le suivrait et qui pèserait sur sa conscience..."

Après avoir une bonne mémoire cela aide aussi pour se souvenir du mec qui t'a fait une crasse, rajoutait à cela le fait qu'il ait le sang chaud, bah ça n'arrange pas les choses. D’ailleurs son sang, il peut bouillir tellement fort, que Mustafar à cotée tu l'as trouverais tiède. Comme une cocotte sous pression qui lâchera de temps en temps des filets de vapeur, notre homme à aussi son petit truc à lui qui lui permet de contenir et diriger son trop plein d’énergie...

"Avec ceci nous avons notre petit bouillon sur le feu prêt à jaillir de sa casserole... Attentions chauds devant !"

Son code d'honneur, la chose qui arrive encore à le maintenir en laisse pour le plus grand bien du monde qui l'entoure. Pour vous, ce truc est aussi compréhensibles qu'une discussion entre deux wookies, mais pour lui c'est un peu le fondement de sa vision des choses.

Et la première règle de son code est: "Ne pas tuer de femme ou d'enfant !"
C'est vrai qu'il existe dans cette galaxie des mercenaires psychopathes qui n'hésiterait pas à être dans certains extrême, ce qui n'est pas le cas de notre Joseph. Bien entendue ce code ne s'applique qu'au femme et enfant "non-combattant"...
Non parce qu'il y a des femmes et des gosses dangereux dans la galaxie et il a déjà du en faire face dans certains de ses boulots. Mais pour le reste il ne faut pas y toucher, ce n'est pas compliqué.

"Gentleman ? Non c'est juste que ce n'est pas un meurtrier en puissance et s'il peut éviter les dégâts collatéraux il essayera... Mais bon, la mission avant tout !"

"Rien n'est plus gratifiant que de faire quelque chose sois même." Serait la deuxième règle ...
C'est vrai que les crédits mine de rien, ça aide beaucoup. Mais s'il peut créer, travailler ou bidouiller la chose dont il a besoin, il n'hésitera pas à se salir les mains pour l'avoir.
Cela montre aussi qu'il préfère travailler en solitaire plutôt que de rejoindre un groupe, mais cela ne l’empêchera pas d'admettre l'évidence.
Si par exemple la mission lui semble impossible en solitaire, il n'hésitera pas à demander de l'aide à des confrères.

"On pourrait considérer cela comme une preuve de la ténacité, de l’ingéniosité et de la volonté de vivre malgré l'adversité. Certes, cela ne l'aide pas trop à se faire des amies, mais bon... On ne peut pas tout avoir non plus !"

Son armure est donc composée de plusieurs pièces et parties, fait entièrement tout seul.
Sauf le casque qui est un legs posthume de son mentor et père.
D’ailleurs étant un certain partisan des mandaloriens, il essaye à l'heure actuelle de re-créer une armure ressemblant énormément à ces parangons... Et autant dire que pour l'instant, il est encore loin du résultat final.
Trèèèèès loin !

"Une personne qui a un credo et un sens de l'honneur, qui semble déterminé à vivre malgré vent et marrée et qui aime de plus le gout du travail et de la sueur légitime... "

Avant de finir sur ce qu'il aime, parlons de ce qu'il déteste... 
La politique... Si tu veux savoir son avis dessus, il te dira tout simplement... 
Et je cite:
 
C'est en partie pour ça qu'il n'aime pas la République ou l'Empire, la politique c'est le début des inégalités et c'est aussi le début de la latence. Et la latence est une forme d’arrêt et si tu t’arrêtes, tu meurs...
Voilà pourquoi il déteste les politiciens, ils sont payés à rien faire et cela embête plus que résoudre des problèmes. C'est pour cela qu'il préfère des solutions plus simples, radicales et efficaces qu'il faut.
Un gars qui t'as envoyé des menaces de mort?? Tu le tues c'est plus simple que de lui faire un procès. La police ? Pas besoin de police quand tu as des compatriotes qui s'autogèrent eux-mêmes. C'est pour cela qu'il est un fervent membre de la méritocratie...
Mais on peut noter que même s'il ne porte pas la République ou l'Empire dans son cœur, il en va de même pour tous les autres systèmes gouvernementaux...
Car pour lui au final ce sont tous les mêmes...

Mais ce qu'il déteste encore plus que la politique... Le summun sur sa liste... Vous ne l'avez pas deviné ? Les siths et les Jedis voyons...
Bien entendue, que son père lui a raconté des histoires sur les jedis et les siths et sur les horreurs qu'ils font... Bien entendue, qu'il lui a raconté l'animosité qui régnait entre eux mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est pas un endoctrinement qui lui a fait détester les siths et les jedis... Mais plutôt ses propres réflexions.

Dans la catégorie lâcheté et déshonorable au possible, vous avez les jedis et les siths qui obtiennent et se partagent sans difficulté majeures la place de n°1 du podium. Il faut quand même se dire que, parce qu’ils peuvent ouvrir des pots sans les toucher, on doit leur montrer du respect.
Pire que cela, qu'ils se croient obligés de devenir maîtres de la galaxie, car ils ont obtenues, par l'intervention de l'univers, des pouvoirs incroyables...
Et ne parlons pas de leur sabre laser et de leur réseau de kidnapping d'enfant qui arrache les gamins à leurs familles ! Puis les siths dans ce domaine-là ils ne sont pas mieux non plus.

"On peut donc comprendre que ce n'est pas un fan de politicien ou d'utilisateur de la force..."

Maintenant parlons des choses qu'il apprécie... Comme...
Le bricolage... Ouais il aime fabriquer tout ce dont il a besoin pour son boulot ou réparer tout ce qui passe sous ma main. Il n'en est pas à la création de son premier gadget, mais attention car il n'en est pas non plus à ses premiers sourcilles brûlés.
La seconde, plus surprenante est la musique... On ne s'en douterait pas, mais en lui il y a l’âme d'un musicien, qui à ces heures perdues pratiques la flûte. 
Sinon niveau loisir il y a le bolo-ball, plus classique... 

Et pour finir, mais non des moindres...
Quand on parle de bon vivant, on parle de... Nourriture ! Et il adore ce qui est épicée, d’ailleurs la quasi-totalité des plats qu'il sait préparer son épicée. Du genre à vous rendre le nez et la gorge en feu quand vous n'y êtes pas habitué et ce même si vous tentez de faire passer le plat avec du lait de bantha.

"Mais c'est qu'il semble bon à marier et cache quelqu'un de bon vivant et sensible... Derrière l'impression de froideur professionnelle qu'il dégage au premier abord."






Description Physique :
 

Commençons par les bases... Il mesure dans les 1m 88 pour 87 kilos, il est assez bien baraqué, même s'il a un corps plus filiforme que massif, ce qui pourrait confondre un observateur peu attentif sur sa réel force physique. 
On peut dire qu'il a un corps sec et athlétique conservé par un entraînement quotidien et sa vie très demandeuse physiquement. Il a des dizaines de cicatrices le long de son corps et d'autre marque qui ont transformé son corps en une toile vivante d'art contemporain.

"Un corps qui cache plein de ressource et pleins de cicatrices... Mais çà c'est si vous arrivez à le voir en petite tenue..."

A part ça, il n'a pas non plus le visage d'un mannequin et qu'il est très loin de l'être, à sa manière. Certaine personne sont jolie, due a leur trait raffiné ou sensuelle. Pour lui, il se dégage plutôt un coté très naturel et brut.
Sa mâchoire carrée, ses lèvres fines, son nez brisé, ses yeux enfoncés couleur bleu teintant sur un léger gris surmonté par de fin sourcil, seule pilosité d'ailleurs... 
Oui il est chauve et se rase consciencieusement. Vous ne pouvez pas savoir a qu'elle point cela peut être gênant les cheveux longs et la barbe avec un casque. Et puis c'est utile dans les bagarres de cantina aussi de ne pas pouvoir se faire chopper par le brushing corellien...

Pour finir sur le visage, la chose qui frappe le plus est sans conteste l'énorme tatouage tribale qui lui couvre une bonne partie gauche du visage. Ce même tatouage à une importante signification pour lui... Mais shuuut c'est un secret !

"Sur que ce n'est pas avec cette gueule qu'il va être en première page de Holo-Magazine... Mais au moins ça a le mérite d’expliquer aux gens qu'il ne faut pas le chercher."
Maintenant que nous avons décrit le corps et le visage, décrivons maintenant son armure...
La première chose que l'on peut noter c'est qu'elle n'est pas intégrale et encore moins lourde ou massive. Au contraire, les protections semblent minime: épaules, torse, genouillères semble être les seuls endroit un tant soit peu protégé.
Il a préféré alléger tout cela pour garder une grande liberté et dextérité de mouvement. 
Et pour finir parlons du casque, une chose précieuse à ses yeux...
Lègue posthume de son père, on peut voir de part sa conception et sa forme, dont le télémètre et la visière en T... Qu'il pourrait y avoir d'une manière lointaine, une relation avec le coté mando... Mais vraiment très lointaine alors !

Pour ce qui est de l'apparence, la couleur or et beige prédomine, mais un jour viendra où il changera la couleur pour refléter son changement de but... Ou simplement son changement de gout  ?

"Ouaip, la dégaine d'un mercenaire comme il en existe plein dans cette galaxie, rien qui ne le démarque des autres... A part peut être son casque... Bof..."


Dernière édition par Atin Vankrayn le Mar 1 Aoû 2017 - 3:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joseph Vankrayn
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 19
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   Ven 7 Juil 2017 - 18:56

Histoire :

!
Ma planète de naissance...

Quiilura, Bordure Médiane, approximativement 
26 ans avant la Déclaration de Guerre de la République.

-Enn... Fenn... FENN !

Fenn se réveilla en sursaut et heurta la poutre du plafond d'un coup sec, qui la renvoya directement dans son matelas de paille. Tournant la tête vers la source du bruit, il vit le visage de son père, un grand sourire aux lèvres et ricanant dans sa barbe.

-Bwahaha ! Alors, on est réveillé... Allez viens, le barq va pas se récolter tout seul, je t’attends en bas.

Lui c'était Bathado Shya, son père. Un agriculteur tout ce qu'il y a de plus classique sur Quillura. Son métier, ben... Faire pousser du barq, une céréale considérée comme un produit de luxe dans beaucoup de planète et vendue à prix d'or par les Neimoidiens qui les rachètent aux fermiers comme son père à des prix... Disons... Qu'ils arrivaient à survivre grâce à ça.
Quand au gamin qui venait de se faire réveiller, c'est Fenn Shya, son fils... 

~~~~~~~~~~
Et là vous vous dites certainement: "C'est qui se Fenn et Joseph il est où ?"
Allons, allons, un peu de patience vous comprendrez plus tard...
~~~~~~~~~~

-Arrr... J'arrive... *Dit-il en se frottant la tête*

Quand il descendit, son père était, comme à son habitude déjà prêt a travaillé dans les champs. Bottes en cuir montantes, salopettes bleus et chapeau de paille pour finir sa tenue. Tenue qui fessait toujours sourire Fenn à chaque fois qu'il le voyait dedans.

-Allez plus vite Fenn.. C'est la récolte et il faudrait finir au plus tôt pour transporter tout ça à Teklet.. Tu mangeras en route... *Prend des clés, un panier et sa carabine* 
-Je pourrais conduire la moissonneuse ? *S'habille le plus rapidement possible*
-Si tu te bouges... Peut être...*Petit sourir en coin*


Quelques heures plus tard dans un champ de barq...


-Allez, tu m'avais promis...
-J'ai dit peut-être..
-Maiiis....
-Si tu as le temps de te plaindre, va vérifier le système de pompe à l'arrière, je crois qu'il est un peu obstrué...

C'est donc grognon et boudeur que Fenn, alla voir le problème. Il avait sept ans maintenant et il avait appris à tenir une pelle avant même de marcher. Enfin ça c'était d'après son père...
Et sa mère ? Bha, elle était morte en couche malheureusement, faut dire que la planète n'est pas connue pour son système médical... Et les Neimoidiens pour être des enfants de cœur.

~~~~~~~~~~
Ils avaient leurs petits trains trains quotidiens... Rien de bien folichon, mais ils vivaient paisiblement et c'est tout ce qui comptait. Mais ce qu'ils ne savaient pas encore c'est que quelque chose d'inhabituel allait changer leur vie à jamais...
~~~~~~~~~~

Fenn ne le remarqua pas tout de suite, trop occupé à retirer le corps d'un malheureux gdan qui bloquait le système de pompage. Mais c'est lorsqu’il retira ce qu'il restait d'un coup sec, tombant sur le dos qu'il remarqua quelque chose d’inhabituel...

Une énorme colonne de fumée semblait provenir de l'Ouest, chez leur voisin les Queens. Il allait avertir son père quand il vit surgir de derrière une colline non loin un groupe de speeder et de landspeeder. Conduit par des personnes qu'il n'avait jamais vu, mais qui se dirigeait à toute vitesse dans leur direction...

-P'pa ! P'pa ! Regarde ! *Secouant l'épaule de son père*


-Oui je sais, tu as débloqué le système de pom...

-Non ! P'pa ! Les hommes ! *Continue de lui secouer l'épaule*

-Les hommes ?! *Se retourne vivement*

C'est avec une rapidité de mouvement qui le surprit, que Bathado pris la carabine dans ses bras, avant d'éteindre la moissonneuse et de se mettre debout sur le toit de celle-ci, tel un rempart derrière lequel Fenn se sentait protégé...

-Surtout ne panique pas et reste derrière moi... *Arme la carabine*

Tel une meute de gdan qui traquait un veau merli, le groupe se dirigea droit sur eux avant de les encercler... Il était environ une dizaines et semblait tous plus inamicales les un que les autres, avec leurs peaux aussi fripées qui sa vieille paillasse et leur arme dégainé.

Ce fut la première fois, pour Fenne, qu'il vit des Weequays.

Le silence se fit pendant quelques secondes avant que l'un d'entre eux, qui portait un costume rouge et un casque en carapace d'animal s'avança blaster brandit.


Voici le groupe en question...

-Bonjour à vous chers travailleurs, on vient pour la taxe... Alors, vous ne bougez pas d'ici et tout ce passera bien.
-Et si je refuse... *Carabine toujours en main*
-Allons, allons... Vous ne voulez pas qu'il vous arrive la même chose qu'eux... *Mouvement de tête vers la colonne de fumée*

Fenn pouvait voir que pendant cette discutions, qu'un groupe d'homme fripé était allé vers leur grange et commençait a sortir des sacs de barqs séchés qu'il commençait a remplir dans leur chariot-antigravité accroché à leur land speeder.

-Si vous nous prenez notre récolte, nous ne pourrons pas survivre... *Braque sa carabine sur l'homme au costume rouge*
-Vous préférerez encore mourir maintenant... Avec votre fils ? *Braque son pistolet balster sur son père avec quelqu'un de ses hommes*

Durant se bref instant de silence, seulement entre-coupé par le sifflement du vent et les moteurs des véhicules, tout le monde avait son attention rivée sur ce duel improvisé.
C'est alors que Fenn due à sa position surélevé sur la moissonneuse, remarqua des mouvements dans le champ autour de lui... Beaucoup de mouvement.

Et avant qu'il n'ait pu dire quoi que ce soit, un tir de blaster trancha le silence et transforma la zone dans un chaos total.

Les tirs fusaient dans toutes les directions, les cris, les gémissements, les aboiements d'ordre, tout cela se confondait pour Fenn qui s'était recroquevillé derrière son père. Les yeux fermés, il fut pris de panique quand il sentit quelque chose de lourd s'affaler sur lui, puis quelque chose de chaud lui couler sur le dos.
Ouvrant les yeux, tomba nez à nez avec le visage de son père, qui ne reflétait plus aucune lueur de vie. Sous le choc il se recula vivement et tomba dans le champ pour s'éloigner le plus possible de ce visage qu'il ne semblait plus reconnaître.
Et remarqua alors pour la première fois, les hommes qui l'entouraient...

-Qu'est ce que l'ont fait de lui ?

-Bha ! Moi j'dis qu'on le laisse là !
-Notre mission c'était traquer les bandits, pas s'occuper d'orphelin !
-Je le prend avec moi...

Cette phrase laissa le groupe silencieux et tous même Fenn se tournèrent vers celui qui venait de dire ces mots. Il vit alors s'approcher de lui un homme en armure qui tenait un fusil Blaster encore fumant dans ses mains, ce même homme qui s'agenouilla en face de lui et enleva son casque...



Mangoki Vankrayn... 
Inconnu qui deviendra plus tard le père Mando de Fenn alias Atin


-Hey salut toi... *Dit-il en posant sa main sur son épaule* Je m’appelle Mangoki, mais tu peux m'appeler père, car te voilà maintenant mon fils et je m'occuperais de toi...
-Mon nom c'est Fenn pas Joseph et vous n'êtes pas mon père... Mon père...

-Ton ancien père est mort mais c'est ta décision... Suis moi et vivre... Ou rester et mourir... *Lui lâche l'épaule et se relève*

En regardant aux alentour, il vit les personnes qui parlaient de lui plus tôt, récupérer les armes et autres équipements que les bandits survivants avaient laissés en fuyant l’embuscade...
Il vit la maison qui brûlait, la moissonneuse recouverte de trace d'impact de blaster et le corps de son père dessus qui semblait le regarder même dans la mort.

-D'accord... Je viens avec vous... *Se détourne de la scène de chaos et suis l'homme dans le champ*

~~~~~~~~~~
Et voilà comment sa vie à pris un tournant inattendue...
Lui simple fils de fermier était maintenant dans un groupe de mercenaire dont l'un d'entre eux l'avait adopté.
~~~~~~~~~~





Mes Cavoli, Bordure Médiane, approximativement 25 ans avant la Déclaration de guerre de la République




Le camp des mercenaires...


-Debout ! Debout et cours, petit feignant, ou bien je te traîne.

Fenn pouvait apercevoir les volutes de fumée montant du camp de mercenaires, à deux cents mètres de là, mais il aurait aussi bien pu s'en trouver éloigné de deux cents kilomètres. Il était incapable de se relever. Il ne pouvait plus continuer. Immobile sur les mains et les genoux il luttait pour reprendre son souffle. Tous ses muscles étaient en feu, mis il refusait de pleurer.

Il lui semblait qu'il avait neuf ans et dix mois, s'il ne se trompait pas, mais avec la guerre il avait cessé de compter.

-Je ne peux pas...
-TU PEUX !

Mangokin Vankrayn était un homme imposant à l'armure verte grêlée et armé d'un blaster qui tirait de projectiles en métal. Il se pencha sur lui, sa voix assourdissante, son visage invisible derrière le casque à la visière en T qui avait effrayé Fenn plus d'une fois.

-Je sais que tu peux. Tu as survécu et tu continueras à survivre. Tu n'es pas en train de te balader dans ton joli parc de Kuat, alors bouge ton cul, petite feignasse galactique. 

Ce n'tait pas juste, mais que voulez-vous ? Beaucoup de choses ne l'étaient pas, dans cette vie. Les parents de Fenn étaient morts et il détestait la galaxie dans sont ensemble. Il n'était pas sur de détestait Mangoki, mais s'il avait pu le tuer là, maintenant, il l'aurait certainement fait. L’épuisement, entre autre, l'en empêchait. Il faillit prendre le couteau que lui avait offert Mangoki, mais il sue que s'il levait une main du sol il s'écroulerait tête la première dans la poussière.

-Tu peux y arriver, si tu le veux. *Cria l'homme* Mais tu ne veux pas et ça fait de toi un cadavreux. Tu sais ce que c'est, un cadavreux ? Un perdant. Une perte d'espace. Un poids mort. DEBOUT !

Fenn voulait une chose et c'était prouver qu'il n'était pas paresseux ou idiot. Son père ne l'avait jamais traité d'idiot. Pas plus que sa mère d’ailleurs, puisse-t-elle reposer en paix. Ils l'aimaient et avec eux il se sentait en sécurité et maintenant ils étaient tous les deux partis, pour toujours.

Il se força à s'agenouiller, puis se redressa, en vacillant et titubant, avant de se remettre a courir.

-Voilà qui est mieux. *Dit Mangoki qui trottait à coté de lui* Allez. Remue-toi !

Les jambes de Fenn ne lui appartenaient plus. Il avait couru si loin qu'elles ne voulaient plus lui obéir. Il essayait de courir, mais il ne réussissait qu'à avancer par petits pas chancelants, sans parvenir à trouver un rythme régulier. Il fallait absolument que ses poumons se reposent. Mais il n'allait pas s’arrêter et se faire traiter de cadavreux. Il ne voulait pas en être un.
Devant lui se trouvait ce qui ressemblait désormais le plus à son foyer, un campement qui se déplaçait de jour en jour, où il s'endormait en sanglotant chaque nuit, avec le poing dans la bouche pour que les mercenaires ne l'entendent pas et ne pensent pas qu'il n'était qu'un bébé pleurnichard.


~~~~~~~~~~
Non mais vous vous attendez à quoi ?
Ces parents son mort et il a été recueillit par un mercenaire...
C'est pas la vie la plus facile de la galaxie...
~~~~~~~~~~


Il voyait les mercenaires qui l'observaient. Certains étaient en armures, d'autre non. Dans le camp même les femmes étaient des soldats endurcis et il ne valait mieux pas les chercher car elle frappes aussi, si ce n'est plus fort, que les hommes.

Pendant ce temps Fenn ordonnait à son corps d'avancer, mais son corps semblait se rebeller. il bascula en avant face la première. Chaque fois qu'il voulait se redresser, les cailloux et la terre lui écorchaient les paumes et ses bras le trahissaient, le ramenant au sol. Il poussa un sanglot de frustration. La ligne d'arrivée était encore très éloignée.
Mais il fallait qu'il se remette debout.
Il fallait qu'il termine.

"Je ne suis pas paresseux. Je ne suis pas un cadavreux. Je ne vais pas le laisser me traiter comme ça..."


-C'est bon, fiston.

Mangoki le souleva dans ses bras, le cala contre une de ses hanches comme s'il était habitué à porter des enfants et entra dans le camp à grandes enjambées. Le passage soudain des cris à la gentillesse était toujours déconcertant pour Fenn.

-Tu t'es bien débrouillé, garçon. C'est bien.

Fenn le frappa aussi forte qu'il le put, mais son poing rebondit conte le plastron métallique de la cuirasse. Ce qui lui fit mal, mais pas question de le laisser voir à Mangoki.

-Je vous déteste. Quand je serais plus grand, je vous tuerai.
-Ca ne m'étonnerait pas... Tu as déjà essayé une fois. *Dit-il en souriant*

Les autres mercenaires regardaient la scène, qui semblait maintenant quotidienne pour eux. Certains portaient leurs équipements, d'autre non. Ils avaient fini de faire leur guerre ici et ils attendaient qu'un vaisseau les ramène chez eux. Où vers leur prochaine guerre...

-Tu veux tuer le gamin ?

Une des femmes fit halte le temps d'ébouriffer les cheveux de Fenn. Elle s'appelait Jinny Hokan et se régalait de copeaux de cette horrible chose à base de poisson séché, qu'elle découpait à l'aide de sa vibrolame avant de les fourrer dans sa boche, un peu comme certaines personnes mangent des fruits secs.

-Pauvre garçon. Il n'a pas assez souffert ?
-Je ne fais que l’entraîner.
-Parfois, tu y vas un peu fort.
-Allons donc, il est aussi costaud qu'un mando. Il a déjà réussi à survivre jusqu’à maintenant.... Et c'est pas çà qui va le tuer !
-Cran ou pas, je n'ai pas fait subir de véritable entrainement à mon garçon avant qu'il ait huit ans.

Fenn n'aimait pas qu'on parle de lui comme s'il n'était pas là ou ne pouvait comprendre ce qui se passait. Au centre du campement, des tentes faites de bâches plastoides déployées sur des fosses et recouvertes d'herbe et de branches, une marmite de ragoût mijotait au-dessus d'un feu crépitant. Mangoki le déposa au sol et se servi d'un chiffon humide et froid pour lui nettoyer le visage avant de remplir un bol de ragoût et de lui tendre.


-Il faudra te trouver une armure, quand nous serons rentrés sur Concord Dawn. Tu apprendras à vivre et à te battre avec elle sur le dos.

Fenn s'attaqua bruyamment au contenu du bol. Il était perpétuellement affamé. Le ragoût ressemblait plutôt à du bouillon, sans ces délicieuses boulettes de gras comme dans la recette de son père et il n'appréciait pas vraiment son odeur de poisson.
Mais c'était un régal en comparaison de ce qu'il mangeait avant sur Quiilura.

-Je ne veux pas d'armure.
-Quand on porte une armure, on peut faire beaucoup de choses qui sont impossibles aux gens ordinaires, Joseph.

Mangoki l'appelait Joseph... Et il n'a jamais compris pourquoi il lui avait choisis ce nom en particulier. Et il ne le connaîtra jamais !
Il le nourrissait, ne le frappait pas et dans les semaines qui avaient suivi son arrivée au campement des mercenaires, il s'était senti mieux, même s'il n'était pas heureux.
Parfois il l'appelait fils ou fiston. Pour tous les membres du groupe de mercenaire c'était la preuve pour eux que Mangoki l'aimait bien... Et qu'il y croyait vraiment à cette adoption très douteuse.

-Mon prénom, c'est Fenn... Fenn.

Mais lui-même oubliait déjà qui avait été ce Fenn. Sa maison a Qiilura lui semblait pareille à un rêve oublié en grande partie, une fois réveillé, et c'était plus une sensation qu'un souvenir.

-Je ne veux pas d'autre nom.

Mangoki mangeait avec lui. Quand il ne criait pas, c'était un homme plutôt gentil, mais jamais il ne pourrait remplacer son père.

-Recommencer peut être une bonne chose, Joseph. Tu ne peux pas changer le passé ou les autres, pais tu peux toujours te changer et c'est ce qui changera ton avenir.
-Mais pourquoi me faire courir et charrier des poids ? C'est douloureux...
-Pour que tu puisses faire face à tout ce que la vie te jettera au visage, fils. Pour que tu n'aies plus jamais peur de personne. Je vais faire de toi un soldat.


Fenn aimait l'idée de devenir soldat. Il avait une liste aussi longue qu'imprécise de gens qu'il voulait tuer pour avoir fait du mal à son père et on pouvait accomplir ce genre de choses quand on était soldat.

-Pourquoi ?
-C'est une profession noble. Tu es dur et malin. Tu seras un grand soldat. Peut-être pas aussi grand que l'était les mandaloriens, mais pas loin je l’espère...
-C'est quoi un mandalorien ?

Mangoki mastiqua en silence quelques instants.

-Bha... Les mandaloriens c'était des gars et des femmes d'ailleurs. Qui ont fait trembler la galaxie de peur, ils étaient connus, crains et respecté de tous. Meme les siths et les jedis les craignaient pour te dire... *Mangoki prit un instant pour avaler une gorgée de bouillon.* Bref c'est pour moi les meilleurs soldats de la galaxie et ils le resteront pour toujours....

Joseph buvait ces paroles comme il mangeait son bouillon, c'est à dire avec un appétit vorace et des étoiles pleins les yeux sur ces soldats parfaits qu'il venait de découvrir.

-Mais... Au fait, vous avez tué tout le monde là-bas... Sauf moi... Et vous m'avez pris avec vous... Pourquoi ?
-D'abord, parce que je ne tue pas les gosses et ensuite parce que tu n'avais plus de parents et que moi je n'ai pas de fils, donc ça a l'air assez logique que je te prenne avec moi. Je te prens avec nous, je t’entraîne pour que tu deviennes un soldat et qu'à ton tour tu sois père. 

Ce n'est pas ce que tu veux ?

Fenn réfléchit à la question pendant un très long moment...
Mais il n'avait pas de réponse, sinon qu'il se sentait plus seul encore parmi eux, que quand il avait vécu seul avec son père dans leur ferme, sur la planète Qiilura.

-Vous pensez que je suis paresseux et idiot.
-Non, je dis ça et je te crie dessus pour te rendre furieux et te pousser à atteindre tes limites. Parce que la force se trouve là. *Se tapote le crane* Tu peux obliger ton corps a faire ce que tu veux, si tu le veux assez. Ça s’appelle l'endurance. Quand tu découvriras tout ce que tu es capable de faire, tout ce que tu peux affronter, tu te sentiras extraordinaire, comme si personne ne pouvait plus te faire du mal. Tu seras fort, dans tous les sens du terme.


Fenn voulait se sentir extraordinaire. Avec son estomac plein, la vie paraissait vaguement prometteuse, pour peu qu'il ne pense pas à son père, gisant sur leur moissonneuse dans le champ de barq. C'était une image qu'il n'arrivait pas à chasser de son esprit. Il se leva pour aller laver le bol dans un seau d'eau, puis se rassit près du feu et contempla le feu en jouant avec le couteau entre ses doigts.
Il n'avait jamais été autorisé à en toucher un du vivant de son père, mais depuis le drame il avait appris a le manier parce qu’il avait besoin de se protéger seul. Il était maintenant capable de le lancer avec une précision honorable. Il s’entraînait beaucoup. Il pouvait atteindre n'importe quelle cible, fixe ou mobile.

-C'est comment, d’être soldat ?
-Souvent ennuyeux. Effrayant, de temps à autre on voyage beaucoup. On se fait les meilleurs amis possibles. On vit réellement. Et parfois... on meurt trop tôt.
-Il faut suivre des ordres ?
-Les ordres sont ce qui permet de rester en vie.

La nuit n'était pas encore tombée, mais Fenn avait du mal à garder les yeux ouverts et il glissa dans une lassitude délicieuse tandis que le monde s'estompait. Il s'efforça de rester dans cet état de somnolence parce que le sommeil véritable apportait toujours des rêves.
A un moment il sentie qu'on le soulevait de terre et qu'on le portait, mais il ne se réveilla pas pleinement et la dernière chose dont il eu conscience fut d’être emmitouflé dans des couvertures bien chaudes. Certainement dans un des abris où planait des odeurs d'huile de moteur, de fumée et de ragoût.

C'est alors qu'il rêva. Il savait qu'il rêvait, mais cela ne changeait jamais ce rêve qu'il fessait tout le temps.
Il s'imaginait, franchissant la porte d'entrée de leur maison, sur Qiilura, avec ces murs en flammes et seules les portes intactes et du regard il cherchait son père.
Celui-ci gisait sur le dos sur la moissonneuse devant leur maison et Fenn comprenait que quelque chose n'allait pas, mais il lui fallait plusieurs secondes avant de remarquer la trace de blaster en plein milieu du front de son père.
Il s'approcha alors du cadavre de son père et c'est à ce moment là qu'il pouvait voir son regard mort le suivre.

C'est d’ailleurs toujours à ce moment-là qu'il se réveillait en sursaut, le cœur battant la chamade.

-La tête de papa... La tête de papa... *Sanglote*
-Shuuu... Ça va aller fils, je suis là... Ce n'est qu'un mauvais rêve. *Le sers contre sa poitrine*
-Je veux qu'il s’arrête. Je ne veux plus voir la tête de papa.

Mangoki ne le réprimanda pas pour ces larmes. Il se contenta de l'étreindre en attendant que l'enfant ce calme. Fenn agrippa et pleura jusqu’à ce qu'il ne puisse plus respirer.

-Ça va s’arrêter, Joseph. Je te le promets. Et personne ne te fera de mal tant que je serais là. Tu vas devenir grand et fort et tu connaîtras le bonheur.

Fenn décida à ce moment là, que ça ne le dérangeait pas d’être appelé Joseph si le cauchemar disparaissait. D'une certaine façon les deux choses étaient liées: s'il cessait d’être Fenn, il cessait de voir le cadavre de son père. Mangoki Vankrayn avait l'air si sur de lui, il dégageait une telle impression de force et de solidité que Fenn le croyait.

-Je ne suis pas vraiment un cadavreux, n'est-ce pas ?
-Non, bien sur, Atin. Je n'aurais pas du dire ça. Il existe un mot pour décrire ce que tu es.

Fenn - Atin, ne comprenait pas. Il leva les yeux vers Mangoki pour obtenir une explication.

-Un héros. Tu es un vrai petit héro, Joseph Vankrayn.

Joseph Vankrayn. Dès cet instant, c'était qui il serait. Il s'endormit à nouveau et quand il ouvrit les yeux le lendemain, sans avoir fait de rêve, ni de cauchemar, il vit que le monde était différent.



~~~~~~~~~~
Ainsi est née Joseph Vankrayn, fils de Mangoki Vankrayn et qu'il commença à lui transmettre son héritage et ces connaissances...
~~~~~~~~~~


Dernière édition par Joseph Vankrayn le Sam 12 Aoû 2017 - 12:43, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joseph Vankrayn
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 19
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   Sam 8 Juil 2017 - 1:43

Poste d'observation de Mangoki et Joseph Vankrayn, dominant la route de Hadde-Rishum, Bordure médiane.
Approximativement 13 ans avant la Déclaration de Guerre de la République.


Joseph n'avait jamais été joueur. Aujourd’hui il comprenait pourquoi en voyant ses crédits disparaître à mesure que le scarabée de Mangoki fonçait vers la victoire, sans concurrent ni entrave.
La bestiole n'était pas exactement un modèle de course, mais elle savait dans qu'elle direction aller, un talent qui semblait faire défaut à la grande majorité des insectes locaux.
Alors que les autres scarabées trottinaient dans un sens puis un autre, au hasard, le champion de Mangoki filait avec détermination vers la ligne d'arrivée, une longueur de bande détonante tendue en travers de la caisse de munitions retournée qui servait de piste.

Les autres se télescopaient et venaient heurter les parois encore et encore, comme s'ils espéraient les transpercer. Ils leurs manquaient tout simplement de cette concentration qui fessait les vainqueurs. Joseph leur accorda cinq points pour leur obstination.

-Oyaaaaa !! *S'exclama Mangoki*

Le moindre son portait sur des kilomètres dans l'air immobile, mais à l’intérieur de casque insonorisé un homme pouvait hurler à pleins poumons sans se faire entendre au dehors.
Le père et le fils avaient mis des jours à trouver le sentier qui menait à cette position stratégique et depuis leurs arrivées ici la discrétion absolue était la règle.

-Vas-y, montre-leur de quoi tu es fait... C'est bien, mon gars.

Les deux hommes avaient du temps à tuer en attendant le passage de convois rebelles à travers le désert de Maujas, sur la planète Haurgab et les courses de scarabées constituaient quasiment la seule distraction disponible. Il était midi et leur petit poste d'observation improvisé sous leur toile en plastoides étaient un havre de fraîcheur dans la fournaise ambiante. Peut-être qu'il faisait trop chaud pour les insectes du coin eux-mêmes.
Il poussa son scarabée pour qu'il reprenne la course.

-Bouge toi un peu, débile. C'est par là.
-Eh, on ne triche pas sinon tu es disqualifié.
-Ça va j'ai déjà perdu, de toute façon.

Joseph paya le parie à Mangoki et ramassa le scarabée en l'examinant doucement, avant de le reposer.

-Je déteste voir ce pauvre insecte tourner en rond et se cogner partout. C'est pathétique...
-Tu ne réussiras jamais comme entraîneur si tu deviens trop sentimental avec ton écurie, fiston.
 
Le champion de Mangoki continuait d'avancer, aussi imperturbable et décidé que son propriétaire temporaire. Il franchit la ligne d’arrivé sans ralentir.

-Yea ! Ça nous fait huit victoires d'affilée.
-Je vais te fabriquer un petit trophée alors...
-Du genre qui ne me pète pas à la gueule j'espère... Bwahaha !

Joseph repositionna son fusil blaster de précision sur son trépied, avec l'extrémité du canon coincée discrètement dans une encoche du rocher, et il examina à nouveau le système de visée.

Il s'installa a plat ventre et visa la piste en contre-bas, la seule zone découverte sur des kilomètres, pour attendre l'ennemi. Mangoki émit un léger bruit de sucions en tirant sur sa réserve d'eau. L'ombre portée par les ruines d'une ancienne forteresse, réduite maintenant à trois pans de mur branlants, procurait quelques endroits plus frais dans leur poste d'observation.
Beaucoup de batailles s'étaient déroulées dans ce col.

-En parlant de péter à la gueule, tu en penses quoi de notre mission et de commanditaire louffoque...

-Hum... Ce fantôme ? Tant qu'il nous paye il peut s'appeler comme il veut.


Plusieurs Jours plus tôt, dans le cockpit de l'Aay'han.



Il était tranquillement entrains de se reposer après une mission d'escorte réussis quand tout à coup, une perturbation brouilla soudainement leurs écrans. La neige électronique s'anime alors, prenant les contours d'un visage surréaliste. Etant dans le milieux depuis un bon moment, ils reconnaissent rapidement qu'il s'agit de Fantôme, le trafiquant d'informations. Un être énigmatique, qui n’apparaît jamais sans raison.



//
Si je vous contacte, c'est parce que vous êtes les meilleurs dans votre domaine.

Espace Hutt, Delacrix, Désert de Maujas,


La planète est actuellement dans une guerre civile entre deux clans Maujasi dont l'un d'eux est soutenue par le Seigneur de Guerre Borenga

Votre mission : Abattre le leader du clan Maujasi loyal à Borenga.

Alors qu'ils entendent ce message, une holo-image de la cible apparaît sur les écrans :

- Leader du clan loyaliste: Jolluc Hakenshi, chef de guerre aguerri ayant réuni sous sa coupe un nombre important de Maujasi du désert.
-Actuellement en conflit avec le gouvernement régional, à Hadde, dont il pille les convois de ravitaillement et de ressource.
-Possède un nombre de combattant important ainsi que des pièces d'artilleries et une couverture aérienne minime.
-Vit dans un système de souterrain d'où il sort chaque semaine pour intercepter les convois.



Vous êtes libre concernant la méthode à utiliser. Retenez seulement ceci : si vous êtes repéré, vous serez seul en territoire ennemi.
Mais je ne doute pas de votre réussite, vue vos compétences.
Sachez seulement que vous avez un mois pour m'apporter une preuve de la réussite de votre mission aux coordonnées suivante: XX-XX-XXXX...
Si vous n'apportez pas de preuve avant la fin du temps 
impartie, je considérerais la mission comme un échec. 
Si vous m'apportez une preuve avant la fin du temps impartie, vous recevrez 100.000 crédits.

//


Le visage surréaliste disparaît alors et ne reste de ce message que des informations qui semblent avoir été télécharger durant le transfert. Et un nouveau contrat pour le père et le fils...

Retour dans le désert de Maujas...

-Après, il a une certaine réputation dans le milieu comme bon payeur si les missions sont réussis, je ne pense pas qu'il y aura de problème avec lui... Tant qu'on réussit la mission.
-Bha ! Bien sur que l'on va réussir, rien ne nous résiste.
-A propos de résister... Tu devrais te tenir prêt. 

La gorge de Joseph se serra comme toujours avant le passage de l'action. Il rampa jusqu'à une position meilleure et repéra ce qui avait attiré l'attention de son père: un convois de camions à répulsion transportant certainement de l'approvisionnement et des ressources.

Il se tourna alors pour regarder la paroi sud des falaises à demi écroules qui flanquaient la route, d'où il pouvait voir des silhouettes qui émergeaient rapidement des fissures, tels des insectes.

-Pille à l'heure comme prévue.
-J'ai toujours pensé qu'ils avaient des centaines de tunnels dans ces falaises.
-Eh bien, tant qu'eux ne nous ont pas vus grimper ici.

Chaques semaines, une section de rebelle remontait la piste pour intercepter les chargements envoyés. Jospeh et Mangoki avaient laissé faire, en se contentant d'observer et de collecter des renseignements.
C'était Jolluc qu'il devait supprimer du tableau: un homme intelligent, plein de ressources et doué pour anticiper. Mais au fil du temps il devenait de plus en plus négligents, ou lourdauds.
L'ensemble de la mission n'apparaissait pas encore clair pour Atin, à part si ce fantôme veut avoir une meilleure relation avec le centre gouvernementale de la région ou de réduire l’influence de Borenga sur cette planète.

D’ailleurs, ils devaient lancer un assaut sur le convoi de près, car en tirant avec leur artillerie dessus, ils n'auraient plus rien à récupérer. Et c'est à ce moment-là que la cible sera la plus exposée pour un tir.
Une bête sauvage est toujours le plus exposé quand il vient de sauter à la gorge de sa proie. Mais encore faut-il que la bête soit présente !


Les Maujasis rebelles...

Certains des Maujasi se déversèrent sur la piste et la traversèrent en courant pour ce poster dans les amas rocheux de l'autre coté. Ils étaient une trentaine, tous armés de blaster, aucun signe de Jolluc pour l'instant.

-Ils sont plus nombreux que d'habitude aujourd’hui, peut être qu'il n'y a rien d'intéressant sur le réseau d'holovidéos.

Il pouvait entendre son père rigolait à ce petit trait d'humour.

Le convoi des camions à répulsion n'était plus qu'à quelques minutes du site de l'embuscade. Leurs speeders éclaireurs allaient en avant: ils savaient qu'ils auraient de la compagnie. Ils avaient toujours été touchés, d'une façon ou d'une autre. La seule question était de savoir qu'elle serait la puissance de l'attaque.

-On se tient prêt.
-Nous ne devrions pas prévenir le convoi ?
-Pas question de courir le risque.

Il hocha la tête pour montrer son accord et commença à imaginer ses réactions si ça commençait à barder vraiment, comme lancer deux ou trois grenades vers le pan nord de la pente, en commençant par l'endroit où se trouve le blaser rotatif des rebelles.
C'était un modèle d'aspect ancien, mais sous-estimer l'ennemi avait toujours été le meilleur moyen de finir la journée sous forme de cadavre.
Toujours aucun signe de Jolluc.

-Cent quatre-vingt-cinq mètres, c'est limite pour un tir... *Enclenche son arme* Bon sang, ils sont vraiment plus nombreux que d'habitude.
-J'ai toute confiance en t'es capacités.

Le doigt de Joseph caressait la détente. Les rebelles se trouvaient maintenant tous entre la position des mercenaires et du convois.

-Pas encore...
-J'en compte trente et un.

"Au sommet d'un amas rocheux, au milieu de nulle part. Nous allons devoir suer pour nous tirer... Heureusement que nous avons caché des motospeeders non loin."


-Dès que tu vois Jolluc, tu le neutralises. S'il n'apparaît pas, aucun tir, ferme les yeux et laissez le convoi se défendre seul. Pas d’héroïsme.

C'était dur, mais ils n'étaient pas là pour surveiller les lignes d'approvisionnement civils. Jospeh tenait bon en pensant à la carafe d'eau glacée qu'il savourerait au vaisseau et il vérifia simplement la distance de tir de son arme. Le réticule était braqué sur le vieux blaster rotatif dont les premières déflagrations déchirèrent l'air trop lourd.

L'escorte du convoi riposta pendant que les véhicules tentaient de se disperser, mais ils étaient pris dans le goulet du col.

-Toujours pas de Jolluc. *Dit-il dans un calme parfait*
-Faut lui laisser le temps... Merde, je n'aime pas ça...
-Nous ne somme pas ici pour faire la circulation. *Gardant son calme*

Joseph regardait a travers de sa lunette et voyait la bataille comme une holo-vidéo de mauvaise qualitée. Il était déjà passé à l'attaque sur une autre mission, dans des circonstances comparables, pour sauver des civils, mais à l'époque il n'était encore qu'un bleu et c'était sa deuxième mission.
Plus vous combattiez et plus vous deveniez prudent.
Aller au feu vous apprenait très vite que vous pouviez encore plus vite n’être plus qu'un cadavre. A présent Joseph laissait les actions d'éclats aux jeunes.

Les décharges de blaster s'entrecroisaient et la fumée roulait en volutes épaisses. Il garda son calme et sang froid en regardant ces personnes s'entre-tuer.

-Je l'ai, près du véhicule de tête.


Joseph braqua directement sur la zone localisée pour trouver leur cible. Jolluc était revêtu de certaines pièces d'armures, il s'avançait crânement dans la fumée, comme si la fusillade autour de lui n’existait pas. Il ne pouvait avoir acquis cet accoutrement que d'une seule façon et ce simple constat rendait la personne beaucoup plus dangereuse.

Ils n'avaient pas escompté autant de rebelles, ils devraient donc décamper rapidement, une fois le travail terminé. Un tir bien ajusté et dans la confusion ambiante les Maujasi ne sauraient pas définir la provenance.

-Dès que nous somme sur qu'il est au tapis, repli.

Joseph pressa la détente. Il vit la petite volute de vapeur pareille à une bouffée de fumée s'élever de la tête de Jolluc. Celui-ci parut s'amollir un moment avant de s'effondrer en arrière contre un véhicule en feu.

-Il bouge encore.

Jospeh tira. Un cou.

-Plus maintenant.
-C'est bon. Mission accomplie... On décampe !

Ils pouvaient descendre la pente et se perdre dans les collines rocheuses avant même que les Maujasi comprennent ce qui venait de se passer... Enfin ils auraient pu...

-Sniper ! SNIPER !

Le cri parcourut tout l'oued et la fusillade cessa un instant. Puis quelque chose passa en trombe à un mètre peut-être au-dessus des ruines de la forteresse et les deux mercenaires plongèrent pour se mettre a couvert. L'obus de mortier explosa un peu plus loin, derrière leur position.

Le prochain part contre...

-Ils nous ont repérés. *Dit-il avec un ton de déception*
-Le temps que nous arrivions en bas, ils seront là pour nous cueillir. Il doit rester une dizaine de rebelles. Une dizaine. On peut se les faire. *Semblant garder un calme olympien*
-Je vais leur donner de quoi réfléchir. Pendant ce temps, tu files.
-Ne commence pas, tu sais que ce n'est pas notre style. On dégage ensemble.


Plusieurs camions à répulsion avaient réussi à se désengager en marche arrière et ils avaient fait demi-tour pour foncer vers le spatioport. Un autre obus de mortier passa un mètre au-dessus de leur tête, c'est-à-dire beaucoup trop près. L'air se chargea soudain d'un déluge de terre pulvérisée et de fumée. Joseph changea les filtres de son casque et vit le chaos dans la brume environnante, avec plus de débris qu'il ne l'aurait cru, et beaucoup trop de cadavre.

-C'est bon, on y va. On y va.


Cassé en deux, Jospeh courut jusqu'au point d'issue, en pensant que Mangoki le suivait, mais un petit mouvement du coin de l’œil attira son attention. Dans les vagues de fumée qui avaient envahi le col, il distingua un mouvement... Un mouvement aérien.

-Merde... A couvert !

Joseph se jette derrière un pan de mur qui tenait encore, lorsque le vaisseau passa en rase motte en tirant avec ces tourelles lourdes sur le plateau.

-Arrr ! *Crie de douleur*
-Mangoki !!!

Une dizaine de Maujasi armées qui les entourées, au moins une position de mortier qu'il leur tiré dessus, un véhicule aérien qui passait en rase-motte sur leur position... Et maintenant son père qui venait d’être blessé.


Le poste d'observation en question...

Le convois avait disparu et il n'en restait plus que quelques véhicules qui continuaient de brûler à l'entrée du col. Joseph se jeta à plat ventre quand un autre obus de mortier passa en sifflant au-dessus de sa tête et explosa quelque part derrière le mur éboulé, le détruisant un peu plus.
Il se retrouva à regarder le monde, selon un angle de quatre-vingt-dix degrés et il nota que le mur de façade supposé les abriter n'avait plus l'air aussi solide non plus, maintenant.

-Arrr... D'où est ce qu'il sort ce connard !
-Je ne sais pas, mais il va refaire un passage... Je t’emprunte ça ! *Lui prend son fusil équipé d'un accessoire anti-blindage*

Il s'agenouilla a cotée Mangoki et visa le véhicule aérien qui revenait pour un nouveau passage dans la zone. Il pouvait voir que c'était comme leur équipement un vieil engin. Il pouvait entrevoir des tuyères hydrauliques saillantes et des servomoteurs en forme de pistons. Rien qui ne pourrait résister à la charge explosive qu'il allait lui balancer à la figure.

"Inspire... Expire... Inspire..." Phomp ! "Expire..."


Il tira. Joseph tira, mais tout ce qu'il sut à cet instant précis fut qu'une boule de feu l'aveugla et le plaqua au sol, sur le dos, tandis que des débris de métal surchauffé, de roche et d'un fluide huileux s’avançaient tel un mur vers lui.
Puis le noir... Le noir complet !


Temps Indéterminée, Désert de Maujas sur une colline inconnue.

Normalement, quand on avait son vaisseau descendu en flammes, l'incident freinait les ardeurs de n'importe qui. Rajoutait à cela les pertes reçues lors de l'attaque du convois et la mort de leur chef... On peut dire que cela faisait longtemps que les rebelles avaient quittés les lieux quand Jospeh se réveilla !

D’ailleurs la première chose qu'il ressentit en se réveillant fut quelque chose de lourd qui était sur son corps...  Pendant un instant il pensa à un pan de mur qui se serait écroulé sur lui durant l'explosion. Mais son casque devait être endommagé durant l'explosion, car il ne voyait plus rien.

-Kof kof ! Mangoki !


Aucune réponse... Et qui dit aucune réponse, dit mauvaise nouvelle.
Il s'arracha le casque qu'il jeta au loin, éblouis par l'éclat des sables et du soleil, il mit quelques instants avant de regarder autour de lui. Il put alors constater deux choses.
Premièrement, la destruction total que l'explosion avait provoqué et qui avait rasé les restent des fortifications en étalent des morceaux de ferrailles enflammées sur le plateau.
Deuxièmement, c'était que ce qui le recouvrait n'était pas un tas de terre ou des briques de terres ,mais le corps de son père, avec un gros morceaux de ferraille qui dépassait de son dos.

-Répond moi ! Dit quelque chose !


Il le mit rapidement sur le coté avant de lui retirer son casque pour l'examiner rapidement. Il pouvait sentir un pouls très faible et un filet de sang coulé de la commissure de ces lèvres.

-Kof... Fiston... Content de te voir...
-Ne t’inquiète pas, je vais te remettre sur pied !


Il alla se relever pour aller chercher de quoi le soigner quand Mangoki lui pris fermement le poignet pour l’empêcher de partir.

-Kof... Euur... Sers à rien.. Mon heure est venue... Keuf keuf... *Respiration difficile* Ne pleure pas pour moi... Je vais... Kof... Bien... Hannn *Toux grasse et sanglante*  *Lui prend l'avant-bras et le serra avec force en le regardant dans les yeux*

Jospeh lui serra à son tour l'avant-bras, ne lâchant pas son regard une seule seconde. Il dura un moment dans cette position, un moment aussi long que l'éternité elle-même. Il pouvait voir la vie quitter petit à petit les yeux de son père qu'il lui sourit une dernière fois avant que sa tête ne se repose contre le pan de mur contre lequel il l'avait posé.

-Vie... Mon fils..*Fermant les yeux doucement*
-Je vivrais et tu pourras être fiers de moi... *Dit-il en lui fermant doucement les yeux et en prenant le casque de son défunt père*

En se redressant, il put voir que la météo était devenue le miroir de son esprit... Une grosse tempête de sable approchait et allait frapper le promontoire avec toute sa force destructrice et sa rage naturelle. Tout ce qu'il fit ensuite, il le fit de manière détachée, tel un robot qui était en mode autonome.
Il se revoit enterrer son père sous un tas de rocher avec ces armes et ces équipements, il se voit récupérer le matériel qui avait survécus à l'explosion et au tir de mortier avant de descendre en rappelle du cairn... Rentrer dans le vaisseau et envoyé la preuve de la mission réussite a fantôme, mais à un prix bien trop élevé.


Maintenant il allait devoir vivre, survivre, il allait devoir trouver un but dans sa vie... Mais cela pouvait attendre... Un peu... Encore un peu...

~~~~~~~~~~
Un autre tournant majeur dans sa vie que la mort de son père...
Il lui avait laissé bien des richesses matérielles, mais plus encore que cela, un héritage.
Qu'allait-il en faire ? Seul l'avenir nous le dira...
~~~~~~~~~~


Question HRP : Comment avez-vous connu le forum ? 
: En farfouillant le web...


Remerciement:

Sai Don: Pour ces conseilles avisés...
Jipolo Pong: Qui m'a rappelé que faire une fiche et lire une fiche peut être amusant...
R'win O'arr et Alyria Von: Pour leur participation...
Dranor Darinson et Darth Velvet: Les amoureux bourlingueurs qui m'ont fait bien patientés avec leur rp...
Korgan Kessel: Pour son style de rp qui m'a fait plus d'une fois sourire et m'a permit de continuer...


Dernière édition par Atin Vankrayn le Sam 5 Aoû 2017 - 3:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7721
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   Jeu 13 Juil 2017 - 9:51

Bonjour Atin,

Alors, personnellement (mais tu peux recueillir l'avis des autres membres du staff si tu le souhaites, car le sujet est assez subjectif donc ça ne me dérange pas qu'on en parle avec d'autres...) je trouve que ta fiche présente... un mandalorien, classe interdite sur le forum.

Je cite des éléments de notre discussion dans la foire aux questions :
Atin :
Citation :
voici ce que je pensais faire comme personnage: un enfant d'un clan madalorien survivant caché sur une planète où il est dur de vivre (exemple: Dxun)
Saï :
Citation :
Nous considérons qu'il n'y a plus de clans mandaloriens à l'heure actuelle sur le forum. [...] tu ne peux pas être issu d'un clan mandalorien à l'image de ceux qui tu as pu expérimenter dans les jeux KoTOR, par exemple. [...] Donc c'était la deuxième solution la plus viable dans ton post dans l'autre sujet
Atin :
Citation :
Quand tu dis la deuxième solution tu parles du gars fan des mando c'est ça ?
Saï :
Citation :
c'est ça [...] si d'autres personages rejoignent le tien, on peut bien imaginer que vous formiez un jour un clan

Or en lisant ta fiche... J'ai vraiment la sensation de lire l'histoire d'un clan mandalorien qui t'aurait adopté et que les clans existent bel et bien de façon antérieure à ton personnage. Alors qu'il me semble qu'on a dit qu'il n'y a plus de clan mandalorien ? Ne serait-ce qu'en ouvrant ta fiche, dans les premières lignes : ton rang ? "Mandalorien". Je me doute qu'il s'agisse d'une difficulté de compréhension entre toi et moi, mais en lisant ta fiche je pense vraiment qu'on n'est pas trop sur la même longueur d'onde ...

Là où ça me gêne vraiment, c'est que j'ai l'impression que tu occultes totalement le fait qu'il faille te distancier de la culture mandalorienne même si ça ne me dérange pas qu'il y ait des liens avec. Ici en te lisant, je suis désolée mais tu fais un mandalo pur et dur, alors qu'il me semblait avoir bien expliqué que ce n'était pas possible.
Du coup, et je le dis vraiment sans méchanceté, je me demande si tu ne te trompes pas de forum ; car forcer un personnage qui ne rentre pas dans les clous, en contournant plus ou moins habilement les règles etc... ça va passer un moment mais plus tard tu vas forcément te heurter à des obstacles un jour (on ne t'autorisera pas à retrouver des objets du Mandalore comme demandé par MP, il n'y aura jamais la classe "mandalorien" parmi les non-utilisateurs de la Force, etc.).

Il y a deux solutions :
- soit tu fais vraiment un mercenaire ou un contrebandier qui est inspiré par la culture mandalorienne (et pas un mandalorien vaguement pas mandalorien pour nous faire plaisir) ;
- soit tu trouves un forum où les mandalos sont autorisés. Sincèrement, je t'oriente vraiment vers cette voie si tu tiens tant aux mandaloriens, car il y a des forums SW à la pelle sur le net et ce sera beaucoup plus agréable pour toi comme pour nous de jouer dans un contexte favorable à tes envies...


Voilà, je te laisse réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joseph Vankrayn
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 19
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   Jeu 13 Juil 2017 - 20:34

Je comprend ton avis et je sais que tu ne dis ça que pour m'aider.
Tu as raison dans un sens où je pense que je me suis un peu trop "enflammer" sur le coté mandalorien.
Je vais tenter de renforcer le coté: "mercenaire inspiré de la culture mandalorienne" dans ma nouvelle tentative.

Si ça ne s'arrange pas je pense que je vais juste changer de type de personnage complètement pour ne pas avoir de futur problème comme tu le dis.
Après je préfère personellement votre serveur donc je ne vais pas le quitter pour si peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7721
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   Dim 16 Juil 2017 - 16:56

Ok, nous t'aiderons autant que nous le pourrons dans ce cas :-)

A bientôt et n'hésite pas à faire signe quand tu seras prêt pour que nous fassions une nouvelle lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joseph Vankrayn
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 19
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   Lun 17 Juil 2017 - 4:21

Mise à jour de la fiche:

-Enlevé tout coté mandalorien pour ne mettre que des passages "lights"
-Remise en forme des pages en général
-Petite retouche dans l'histoire sans changement majeur.


Re-lecture humblement demandé merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7721
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   Lun 24 Juil 2017 - 5:19

Salut Akin,

Alors c'est beaucoup mieux pour le côté moins mandalorien ! D'ailleurs l'histoire est du coup bien plus originale et intéressante.
Cependant il traîne des petites incohérences suite à tes changements (comme le moment où le garçon se plaint qu'on l'ait appelé Joseph... Alors que ce n'est pas arrivé) mais aussi beaucoup de fautes d'orthographe. Exemple dans cette phrase :

Citation :
Fenn pouvait voir que pendant cette discussion s , un groupe d'hommes fripés était allé vers leur grange et commençait à sortir des sacs de barqs séché e s qu'ils commençaient à remplir dans leur chariot-antigravité accroché à leur land speeder.

Il te faut donc une bonne relecture, car l'orthographe est incontournable sur ce forum, surtout à un niveau supérieur comme tu le demandes. N'hésite pas à te servir de correcteur si cela peut t'aider, sur word ou bien en ligne, comme bonpatron.com par exemple.
N'oublie pas non plus que ces efforts sur l'écriture et l'orthographe, il faudra les faire à chacun de tes RP sur le forum !

A bientôt pour une fiche parfaite je l'espère !


PS : Sinon, tu peux aussi rétrograder et passer sur un personnage à 23 points de niveau inférieur sans changer ton histoire, je pense que c'est largement jouable, surtout si tu galères beaucoup avec les fautes d'orthographe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joseph Vankrayn
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 19
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   Mer 9 Aoû 2017 - 14:59

Fiche 1.3 Finit !

-Correction d'erreur d'orthographe
-Changement de tournure de phrase mineur
-Correction d'incohérence BG

Demande une relecture...

Ps: Si malgré cela tu ne penses pas que cela suffise, je diminuerais les points et rétrograderais mon personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7721
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   Sam 12 Aoû 2017 - 7:42

Salut Joseph,

Etant donné que tu n'as même pas corrigé les fautes d'orthographe que je t'ai corrigé moi-même, je suppose donc que ta relecture n'a pas été suffisante et que tu ne t'en sortiras pas avec l'orthographe. Il est donc en effet nécessaire, je pense, de rétrograder ton personnage.

Je suis désolée pour l'attente au fait, nous sommes entre deux tours de l'event et du coup cela nous occupe pas mal ! Je te conseille cependant de ne pas upper ton sujet en supprimant et repostant ton dernier message, car alors nous avons tendance à passer dans le forum et se dire "ah ça va, il a terminé sa relecture hier, il peut encore attendre quelques jours car j'ai d'autres priorités.." alors qu'en fait cela fait plus longtemps que cela que tu attends... En effet, nous réalisons toutes les tâches du forum souvent dans l'ordre chronologique de leur attente. En repostant tu te remets donc systématiquement en bas de la pile de choses que l'on a à faire Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joseph Vankrayn
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 19
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   Sam 12 Aoû 2017 - 13:23

Bon ben comme dit dans le message précédant si ça ne passe pas je diminue les points attribués ce que j'ai fait.
Ensuite pour avoir supprimé le post et re-poster ce n'est pas pour attirer votre attention c'est juste que j'ai réellement re-regardé ma fiche et donc c'est pour ça que j'ai fait la manip.
Mais bon je suis patient donc ce n'est pas trop grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7721
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   Mar 15 Aoû 2017 - 12:34

Ok Joseph, cela me convient donc comme ça ! Fais attention tout de même dans tes RP, trop de fautes d'orthographe pourraient bloquer ton évolution.

Félicitations, te voilà validé ! Tu peux d'ores et déjà commencer à RP sur le forum, pense juste à mettre un lien vers cette fiche dans ta biographie.


Pour t'aider à débuter dans le jeu, si tu veux, tu peux faire un tour dans les Appels à RP , pour poster ou répondre à une demande de RP.
Et si tu as des interrogations, n'hésite pas à chercher ou poster dans la Foire aux Questions !


Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Fan de Mando [1.3 Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Fan de Mando [1.3 Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Non-Utilisateurs de la Force-