La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Fyelën
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
88/88  (88/88)
PF:
110/110  (110/110)

MessageSujet: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Sam 12 Sep 2015 - 12:56




-"Et voila pourquoi les Maalras sont à ce point dangereux..."

Et devant un "Ooooh" d'étonnement et de fascination, les novices acquiesçaient tous d'une voix commune, rangés en demi-cercle autour d'un représentant de la race féline endormi et maintenu tel quel par le Maitre. Gabriel, lui, se contentait de sourire devant cette réponse unanime.

-"Avez-vous des questions ?"

Mais alors que les premiers réfléchissaient à d'éventuelles questions, une autre présence approchant dans la Jungle attira l'attention du Maitre. La sensation était proche de celle que pouvait laisser un Padawan, déjà aguerri, mais peu d'entre eux avait une raison de se trouvait ici. La sortie du Temple était après tout réglementée par l'Ordre, et sans avis, difficile maintenant de passer la sécurité de la porte d'entrée.

A part son cours cependant, Gabriel avait convoqué une autre personne.

-"Maitre ... Les griffes d'un Maalraas sont-elles retractables, comme pour d'autres félins ?"

La question provenait d'un des novices présents, un petit Togruta qui répondait au nom de Plook'ta. Et à cette question, réponse serait donnée. Le Corellien pour se faire invita le jeune à s'approcher de l'animal plus que les autres, et à prendre la patte de l'animal doucement pour que celle-ci soit bien visible.

-"Comme vous pouvez le voir, ces griffes ne le permettent pas. C'est notamment ce qui les rend si dangereux, avec leurs canines."

D'autres questions pouvaient survenir, mais la présence se confirmait à l'esprit du Jedi. Il devinait aisément qui s'était, et de ce fait, il était temps de clore le cours. Aussi, regardant un Chevalier qui accompagnait les membres du Clan Tanta, il déclara :

-"Pour vos autres questions, nous verrons cela demain, au Temple. Essayez peut-être de trouver vous-même les réponses à celles-ci dans la Bibliothèque."

-"Dans cette optique, pour moi ce sera facile. Je n'aurais pas de questions."

La réplique, provenant de la petite comique du groupe, fit sourire tout le monde rassemblait avant que le Chevalier, d'un regard entendu, n'appelle les jeunes à se rassembler et à le suivre. Gabriel, lui, resta encore agenouillé un instant, caressant le pelage de l'animal endormi, qui se froissa un peu sous l'action. Bientôt, il se réveillerait, et Gabriel était convaincu qu'aucun mal ne lui arriverait. Pour autant, il ne souhaitait pas non plus que l'animal se réveille en sa présence et celle du Padawan approchant, alors se levant, il quitta lui aussi l'endroit, suivant la Force et allant à la rencontre de son invité suivant.

Et celui-ci apparu, après quelques enjambées.

-"Loreline. Comment vas-tu ?"

Un invité qui était en réalité une padawan, bien loin du noviciat. Aussitôt que celle-ci eut répondu, Gabriel l'encouragea d'un signe de bras à l'accompagner dans une direction. Ils avaient tous deux quelque chose à accomplir dans cette direction, et la proximité du Maalraas était encore un peu trop proche.

-"Dis-moi, Padawan. Comment te sens-tu depuis ta mission sur Aargau ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 20 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Dim 13 Sep 2015 - 18:18


«Puis-je connaitre la raison de ma convocation, Maître Fyelën ?»
- Padawan Shi'va


Le retour d’une réfugiée d’Aargau



La crise sur Aargau commençait à s’estomper. Toutefois, les dommages qui y avaient été engendrés prendraient du temps à se cicatriser. Les réfugiés affluaient sur les différents mondes de la république en quête d’espoir. Quant’à la Padawan Loreline Shi’va, elle fit partie d’un des tous premiers contingents de réfugiés à se poser sur Onderon. Ils arrivaient directement du campement Hope de Aargau et comptaient de nombreux blessées.

Sur Onderon, les équipes du Medicorp spécialement mandatées accueillirent les navettes, prodiguant les soins et dirigeant les réfugiés. C’est là que Loreline fit ses adieux aux groupes qui avaient voyagé avec elle. Leur parcours commun avait été court, mais chargé en émotion. Les gens du Medicorp l’emmenèrent alors rencontrer celle que la Chevalière Belluma appelait simplement Cannelle d'Este. Loreline appris que celle qu’elle rencontrait était en faite Maître Jedi et Chef Guérisseur. Bref, une grosse pointure médicale pour une simple blessure de blaster à la jambe.

Leur rencontre fut courte comme il s’agissait d’une simple visite de contrôle, mais la Chef guérisseuse avait une aura des plus impressionnantes et une présence imposante. Les nouvelles étaient bonnes : la jambe de Loreline prenait du mieux et bientôt ni paraîtrait plus. On lui fournit tout de même une vraie canne de marche pour ne pas trop épuiser sa jambe pour les prochains jours. Elle fut finalement libérée avec comme devoir de retourner au temple Jedi et d’y prendre du repos.

Ce qu’elle fit arriver au temple. Elle rencontra toutefois son Maître, le chevalier Shyllawparroo, pour un rapide débriefing. Par les gestes qu’il faisait, la padwan compris que la Chevalière Belluma l’avait déjà informé de l’essentiel, aussi puis-t-elle prendre rapidement congé. Elle alla à sa modeste chambre de padawan et, pour la première fois depuis une éternité, entreprit une séance de méditation. Celle qui trouvait antérieurement cet exercice comme une perte de temps, lui trouvait maintenant une toute nouvelle perspective : celle de ce détacher, de ce connecter à son environnement, celle de calmement rationaliser les événements sous différentes perspectives….

Un novice vint sonner à sa porte, interrompant cette rare activité de méditation. Le jeune novice l’informa que le Maître Jedi Fyelën voulait la rencontre à la sortie du temple. Elle fit signe au novice qu’elle avait compris. Il prit aussitôt congé. Cet empressement, elle le connaissait. Devoir faire les mille et une courses au temple était l’une des responsabilités des novices, aussi plate et ennuyante qu’elle pouvait l’être. Un des avantages que le titre de Padawan donnait était de limiter ce type de « mission » ennuyante et barbante. Quant’au Maitre Fyelën, elle ne le connaissait que par quelques cours sur l’histoire Jedi … bien que l’histoire restait très floue dut à son manque d’attention lors de ce cours. Elle croyait aussi l’avoir croisé à différentes occasions. Quant'à l’objet de sa convocation échappait à Loreline. Elle entreprit toutefois de s’y plier curieuse de voir ce qu’il voulait d’elle. Elle prit donc sa cane et commença le chemin qui la mènera jusqu’au Maître Fyelën.

-----------------------------------

Sortie de l’enclave du temple. Loreline Shi’va s’enfonça sur une petit sentier qui, était-elle convaincu, lui permettre de rejoindre le Maitre Jedi. Elle fut toutefois légèrement surprise de le voir venir à sa rencontre : les chevaliers et maître étant d’habitue plus enclin à ce faire désirer par leurs protégés. Loreline salut le Maître comme une padawan se doit de faire et pour première réponse à sa question elle lui indiqua les cernes noires qui lui tenait lui de maquillage faciale. La mission n’avait pas été de tout repos …. Et un retour à bord d’un vaisseau de réfugié n’aidait pas vraiment…

La seconde question du Maître était déjà plus une intéressante aussi trouva-t-elle acceptable de fournir une véritable réponse.

[Loreline] Calme …. et détaché. Au début, je croyais que la fatigue en était la principale cause. Je pense toutefois, maintenant, que cela n’a rien à voir avec ma fatigue. J’ai été « changer » par cette mission ou du moins, ma perception semble avoir changer, puis sur un ton un peu plus direct, puis-je connaitre la raison de ma convocation, Maïtre Fyelën ?

Dans le cas de Loreline, le sens de cette question allait dans le sens de sur quoi allait-elle être réprimer cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fyelën
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
88/88  (88/88)
PF:
110/110  (110/110)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Mar 15 Sep 2015 - 19:52

La réponse à la première question de Gabriel de la part de la Cathar face à lui fit sourire le Corellien d'amusement. Effectivement, son fasciés était révélateur. Cela n'empêchait pas le Maitre du Conseil de s'inquiéter de son état pour autant. Et alors qu'elle répondait à sa seconde question, il l'invita à la suivre encore un peu. Non loin coulait une petite rivière, et l'eau permettrait - si elle le souhaitait - à la Padawan de se rafraichir quelque peu le visage.

Y arrivant, Gabriel s'appuya sur un rocher et pris quelque peu ses aises. Il était inutile d'aller trop vite. Les réponses viendraient avec le temps. Tout comme le recul permettait à la Padawan de comprendre effectivement que ce qu'elle avait connu sur Aargau allait être un point pivot de sa vie.

-"Prends le temps de te rafraichir alors. Nombreux sont les jeunes qui oublient l'essentiel, voulant toujours courir à l'aventure."

Gabriel lui scruta l'horizon. La vue, de cet endroit, était magnifique sur la vallée qui bordait le Temple. Une vallée d'apparence si calme, si tranquille, mais qui renfermait tout de même son lot de danger.

Et prenant finalement une profonde inspiration et sourit à Loreline, plongeant son regard émeraude droit sur la cathar pour répondre finalement à sa question.

-"Je vais avoir besoin de toi. Il y a non loin une grotte où ... une intervention de l'Ordre est nécessaire. Mais s'y rendre seul n'est pas conseillé. Et je n'avais actuellement aucun autre Padawan de mieux indiqué pour m'accompagner."

La réplique "Je n'avais aucun autre Padawan de mieux indiqué" n'était pas là pour dire "J'ai rien de mieux que toi", mais plutôt révélatrice de la profonde vérité qui s'était dessiné il y a peu : Gabriel n'était plus le Maitre ni d'Elora Faren, ni de Naille, et cela pour diverses raisons. Des raisons qu'il n'était cependant nul besoin d'étaler en lieu et place actuellement.

-"Cela va prendre un certain temps, je le crains. Et nous raterons surement l'heure du diner, mais rien ne presse. Alors poses-toi un peu, et reposes-toi. La suite exigera de ta part un certain... entrain."

Le Corellien souriait toujours. Il ne doutait pas un instant de Loreline, ni même de son entrain -comme il venait de dire-. Mais il était curieux. Curieux de découvrir cette Padawan dont il avait entendu parler dans les rapports suite aux incidents d'Aargau.

-"Y aurait-il un sujet dont tu souhaites parler ?"

La question était ouverte, mais la Cathar saissirait-elle ce type d'opportunité ? Il tardait presque au sang mêlé de découvrir la réponse à la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 20 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Ven 18 Sep 2015 - 2:00





L’eau fraiche de la petite rivière vint s’éclabousser sur le visage de la petite catharienne. De quelques coups de main, elle en essuya le superflu avant de s’abreuver des dernières gouttes. L’effet fut des plus revigorants chassant une bonne partie de la fatigue qui l’incombait. De cette petite routine matinale, elle eut le temps d’apprécier le vue que lui offrait cette vallée. La végétation contrastait quelque peu avec celle du camp Hope sur Aargau.

À cette pensée, la jeune padawan leva bien haut la tête, fixant un instant le ciel, avant de poursuivre d’un étirement du haut du corps beaucoup trop exagéré ; chaque muscle y trouva sa limite. Elle poursuivit de rapides gestes de main dans sa crinière de cheveux : les brassant vigoureusement pour qu’il retrouve leur emplacement. La dernière touche vint de la capuche de sa bure qui vint reprendre sa place sur la tête de la padawan. Une touche particulièrement utile pour se protéger contre un soleil un peu trop fort à son goût pour ses yeux encore fatigués. Elle était prête !

Elle revint prête du Maître qui l’attendait au côté d’un rocher. L’homme avait tout un regard, et elle le sentit tout particulièrement lorsqu’il le porta sur elle. Une mission dans une grotte dont seule elle pouvait l’aider !

Cela sentait le plan de Jedi à plein nez. Il y avait longtemps qu’elle avait compris que les chevaliers de l’Ordre aimaient utiliser l’art des mots pour dire la vérité et, en même temps, n’en voilé le véritable sens. Mais même s’il s’agissait d’ « un plan de jedi » cette histoire de grotte sut capter la curiosité de Loreline et son appétit pour l’aventure.

En guise de réponse, elle répondit au sourire du Maître par son propre sourire. Elle déposa sa cane auprès du rocher et commença à s’étirer sa jambe encore légèrement endolori. Mais alors qu’elle s’attendait à l’annonce du début de leur mission, le Maître y alla d’une tout autre question prenant de court la jeune padawan et transformant le visage de cette dernière en immense point d’interrogation.

[Loreline, ce cherchant un sujet pour répondre] ehhh hmm la Force, hmm comment ….. elle fit quelques pas bouclant un cercle. Elle avait en tête cette femme qu’elle avait soigné sur Arrgau, l’affrontement qu’elle y avait eu, ses actions et leur place dans la Force et par rapport au dogme Jedi … il y avait les morts, ceux qu’elle n’avait pas su protéger et ceux qu’elle avait causés. Mais, il y avait cette question qui lui torturait maintenant la langue … Cette ultime question que seul le Maître pouvait répondre en cet instant. La question qui s’imposait dans les circonstances ! Le diner que l’on va rater : c’était quoi qui était au menu ?!?

Dans tout ce brouhaha mentale, ce fut la réponse spontanée qu’elle cherchait : le menu. Partir en mission, vivre l’aventure et le Maître qui parlait de rater un diner. Qu’est-ce qu’il avait de si particulier ce diner !?!.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fyelën
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
88/88  (88/88)
PF:
110/110  (110/110)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Mar 29 Sep 2015 - 19:41



-"Oui..."

La Force, un sujet qu'il appréciait qu'énormément. Mais le "Oui", s'il était intéressé, n'était un murmure, n'ayant pour but que d'inciter la Padawan face à lui à se confier. Mais même Gabriel était loin, très loin, de s'imaginer la suite. La question de la Padawan le laissa pantois, et sa bouche s'en ouvrit même très légèrement alors que son propre esprit semblait s'arrêter un court instant.

Et ensuite...

Ensuite, ce fut un rire qui s'échappa de lui. Un rire des plus sincères, non bruyant mais non moins visible. Par cette réponse, à la fois inattendue et probablement des plus adaptée à la situation, rien d'autre ne pouvait venir à l'esprit du Maitre que l'hilarité que la question elle-même avait ainsi amenée. Ce qu'il y avait au diner ? Gabriel était peut-être capable de répondre à bien des questions, mais celle-là, il en serait incapable. Et au final, cette simple idée le faisait rire.

Reprenant son souffle, le sang-mêlé finit par répondre :

-"Je n'en sais rien, très sincèrement. Mais je te promets de le découvrir à notre retour au Temple..."

Ironie ou moquerie de sa part ? Pas le moins du monde. La question l'avait tellement amusée qu'il ne pourrait que satisfaire sa propre curiosité en y apportant une réponse complète. Mais au-delà de ça, Gabriel appréciait finalement le choix de la question de Loreline. Avec un léger recul, il aimait cette réponse, sans savoir encore vraiment en justifier le sens. La Cathar venait de marquer l'esprit du Jedi.

-"Si tu es prêtes..."

Et accompagnant la parole, Gabriel se redressa lui-même du rocher, récupérant finalement totalement son sérieux pour en revenir au sujet présent, la véritable raison de sa présence et celle de la Padawan. Et avisant la Padawan, il recommença ensuite à marcher, invitant de ce fait de manière tacite la Cathar à le suivre. Il s'écoula quelques pas avant que le Maitre ne rejoigne un sentier formait surtout par la nature et la faune qui y vivait. L'empruntant, le Maitre rompit alors à nouveau le silence, posant une nouvelle question à Loreline, cette fois-ci cependant moins ouverte que la dernière en date.

-"J'ai appris que tu étais la Padawan du Chevalier Kenos. Tout du moins officiellement."

Officiellement, car pour peu que l'on se renseignait un peu sur l'état du Chevalier, celui-ci n'était pas en état de s'acquitter de la formation d'un élément de l'Ordre, sa santé ne le permettant pas au final pour des raisons évidentes. Pourtant, cette Padawan -sous tutelle depuis- avait su se distinguer à bien des égards, attirant sur elle -volontairement ou non- des regards curieux et cela même au sein du Conseil Jedi.

-"Je me suis permis de me renseigner sur son état : celui reste stationnaire. L'équipe médicale en charge estime cependant que c'est bon signe, et que sur de plus longue période, il y a de l'amélioration."

Bien sur, cela ne changeait rien. Des mots, visant à rassurer ou à réconforter, mais qui n'enlevait pas au coté tragique de la situation. Cependant, dans ce halo d'obscurité, il demeurait une évidence, un éclat de lumière : Loreline elle-même.

-"Par contre, je me fais la voix du Conseil pour te féliciter des progrès que tu fais malgré ce manque qui t'impacte. Tes progrès sont manifestes, et ton Maitre aurait de quoi être fier de toi."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 20 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Mer 14 Oct 2015 - 0:59

«Merci pour le compliment »
-Padawan Shi'va


[Loreline] Oui, oui, je vous suis !

Elle y alla d'un dernier étirement de sa jambe endolorie avant de suivre le Maître. La réponse qu'il lui avait offerte avait été des plus simple et directe ! Un évènement rare chez un Maître Jedi ! Ceux qu'elle fréquentait avait l'habitude de répondre en relançant une question au padawan ou en y allant d'une grande réflexion philosophique à ne rien n'y comprendre, ou pire, répondait par une maxime dans une langue alienne abstraite.

Durant les pas menés par le silence jusqu'au sentier, Loreline observa l'harmonie de la nature qui les entourait. La scène lui semblait quelque peu irréelle et contrastait trop avec celle de Aargau. Elle avait du mal à ce fixer qu'elle était là à tranquillement marcher dans cette flore….

L'arrivé sur le sentier fut un rappel du temps présent et permit au dialogue entre Fyelën et Shi'va de reprendre.

[Loreline, à propos de son Maître] Merci pour le compliment. Concernant Maître Kenos: physiquement, la plupart des blessures sont maintenant chose du passé. Il reste, cependant,  son esprit qui se fait toujours attendre. Maître Shyllawparroo m'a encouragé, à une époque, à faire des exercices de visualisation tout en effectuant la lecture des comptes-rendus de mission de Maître Kenos. Au début, cela n'avait que peu d'effet. Mais avec le temps, j'ai pu percevoir certains récits de rencontre sous l'angle de Maître Kenos, de même que certaines scènes -  prenant une pause, elle déglutit. Puis reprenant un sourire mêlé d'un clin d'œil: - L'esprit embrumé d'un homme est difficile à pénétrer, mais lorsque l'on possède les clés il en révèle parfois plus que nécessaire. Une chose en entrainant une autre : depuis, Maître Shyllawparroo m'a interdit cette avenue. Mais apparemment, je suis la seule qui ait réussi à ce jour à contacter une partie de son esprit …….

Un récit un brin enfantin, qui fut vécu par une enfant maintenant jeune femme. L'expérience qu'elle racontait avait été fondatrice de sa personne, d'une certaine façon. D'autres diront que cela là retarda. Pour Loreline: Loreline était Loreline et des enfances "spéciales" tout le monde en ont une , juste différente.

Quant'au conseil et parmi l'Ordre, elle ne doutait pas que plusieurs là voyaient déjà sur une navette en direction d'une des planètes de l'AgriCorps. Mais, ce n'était pas pour ces gens là que Loreline était Loreline…

Sur le sentier, la petite Cathar fit un effort et dépassa le Maître Jedi avant de lui faire volte-face. ô, et elle continua à reculons sur le sentier gardant son regard planter sur celui du Maître.

[Loreline, interrogatrice] Question: vous vous renseignez sur le passé de tous les padawans qui vous accompagne ou c'est plutôt une exception qu'une règle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fyelën
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
88/88  (88/88)
PF:
110/110  (110/110)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Mer 21 Oct 2015 - 6:49


Un nouveau sourire se dessina sur le visage du Jedi à la bure d'émeraude. Se renseignait-il sur chacun ? La question était à nouveau à la fois si prévisible, et si inattendue que son intérêt s'en retrouvait alors grandi.

-"A cela, je répondrais ni l'un ni l'autre Mademoiselle. Car honnêtement, je ne penses pas être régi par une règle sur ce point, et si point de règle, exception il ne peut y avoir."

Pourtant, ce n'était pas une exception non plus. Et s'il n'y avait pas de règle, il n'en demeurait pas moins l'habitude. Pour arrêter son choix sur le ou la Padawan qui l'accompagnerait, Gabriel avait éplucher certains cas, écouter certaines suggestions de ses congénères, et c'était finalement arrêté sur celui de Loreline. Son parcours avait été le détail de plus. Il était au Conseil, il avait entendu parler du Maitre Keinos, de la Padawan que son état le forçait à laisser derrière lui, et le Maitre souhaitait se faire une opinion à ce sujet.

-"Mais je crois que l'on peut me reconnaitre pragmatique sur ce point. J'aime assez être bien informé avant de me lancer dans les choses. Employons donc le mot "Habitude" plutôt que "règle"."

Le sens des mots, l'emploi de ceux-ci, la vérité sous un certain point de vue... Le Corellien était de ceux qui appréciait ces choses, et qui leur accordait une certaine importance. Il était après tout de la voie du Consulaire, et certains se plaisaient à dire que dans cette voie, à force de méditation, l'esprit lui-même finissait par se perdre.

-"Puisque nous en sommes au jeu des questions, laisses moi donc t'en poser une nouvelle. Sais-tu pourquoi, à ce jour, tu es la seule à avoir réussi à contacter l'esprit de Maitre Keinos, là où des Maitres même expérimentés échouent ?"

Sous-entendu : lui-même échouerait ? Peut-être. Qui savait ? Il n'avait pas essayer finalement. Pour autant, Gabriel aurait une discussion avec le Maitre Shyllawparroo. Il était étrange, en l'état, qu'elle interdise à la Padawan ce type d'exercice, surtout avec un résultat pareil. Et le sang-mêlé s'interrogeait sur les raisons d'une telle décision. Pour le Corellien, il était clair que le lien qui unissait les deux êtres s'exprimait en l'état de cette façon, et les Jedi n'avaient pas toujours à dicter la conduite à adopter en la matière. Mais peut-être était-ce du à l'âge de Loreline à l'époque, simplement. Ou à une certaine forme d'inexpérience. Mais si c'était le cas, Gabriel rappellerait au Maitre que la peur était une émotion, ainsi que le premier vers du Code Jedi.

Finalement, le Maitre stoppa la marche, alors que Loreline lui répondait. Son regard se perdit dans l'horizon devant eux, les yeux se plissant légèrement. Ils approchaient tous deux de leur destination, mais l'impression qui s'en dégageait était plus forte qu'avant.

-"Nous approchons. A partir d'ici, il va nous falloir être prudent. Cette... "partie" de la jungle est perturbée par ce qui se cache dans la grotte. Nous pourrions faire de mauvaises rencontres."

Ils allaient définitivement quitter le sentier pour bifurquer. Il n'y aurait plus à marcher beaucoup, mais la faune d'Ondéron pourrait représenter un obstacle, et il fallait en tenir compte. Respirant profondément, Gabriel regarda Loreline, et souriant, déclara :

-"Tu as bien ton sabre avec toi, rassures-moi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 20 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Dim 1 Nov 2015 - 16:16


«Cet espace dans l'esprit de Maître Kenos, il est froid, très froid et sombre.»
-Padawan Shi'va




[Loreline, toujours à propos de son maître] L'équipe médicale s'occupant de Maître Kenos m'a parlé d'une défense de l'esprit. Une sorte de mécanisme qui coupe tout lien avec le monde extérieur. Toute tentative se retrouve apparemment refoulé par ce mur spirituel. Pire, il se renforcerait face à chaque "assaut " qu'il subit. Le côté positif de la chose est que l'on sait que son esprit est toujours actif ! Juste actif de manière étrange. Maître Shyllaparroo extrapole que l'esprit de Maître Kenos reconnait mon existence ou du moins que je suis sa padawan et que l'existence d'un lien est normal. De mon côté, je n'ai jamais ressenti ce "mur". pensive un instant Je suppose que je pourrais décrire l'expérience comme étant un immense espace contenant parfois des murmures.

Elle fit quelques pas rapide s'assurant une petite avance de quelques enjambées supplémentaires face à Maître Fyelën. Loreline se sentait à la croisée d'un chemin; le temps d'un choix. Était-ce la fatigue de la mission sur Aargau qui l'a faisait réfléchir ainsi ? Peut-être, mais pour une rare, très rare fois, elle ressentait le besoin d'en parler…

[Loreline, baissant un peu le ton, presque inaudible] Cet espace dans l'esprit de Maître Kenos, il est froid, très froid et sombre. Rien n'y trouve une forme pleine; tout n'y est que confusion….

Elle n'en dit pas plus. Elle avait l'impression d'avoir laisser tomber une bombe en quelques mots. Jamais elle n'avait parlé de cela, jamais, jamais, jamais. Devrait-elle éliminer Maître Fyelën ? Mort, il ne parlerait pas ! Hein, quoi !?! d'où venait cette pensée ! Cela n'avait aucun sens ! Elle balaya du revers de la main cette idée qui n'était pas sienne.

Elle ne laissa échapper que ce simple geste de la main de toute cette tempête intérieure. Pour le reste, l'heure était à l'action. Elle se saisit de son sabre laser à la demande de Maître Fyelën et lui montra fièrement l'imposant tube en duracier qui composait le corps de l'arme; une arme brute, lourde et sans finesse. Si cela n'avait pas été d'un ou deux coups de chiffon sur le voyage de retour de Aargau, on pourrait encore y voir les marques du combat sanglant dans lequel il avait été impliqué.

[Loreline] Mon sabre est prêt, Maître !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fyelën
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
88/88  (88/88)
PF:
110/110  (110/110)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Mar 17 Nov 2015 - 21:27


Elle avait raison. Elle et l'équipe médicale. Il y avait en effet de grandes chances que la clé de cette étrangeté qui faisait que seule Loreline parvienne à connecter l'esprit de son ancien mentor était probablement aussi simple qu'un lien de Force. Aussi simple, mais pas moins complexe pour autant.

Et vu le résultat, il y avait fort à parier que ce lien devait être solide et fort. Mais Gabriel n'aurait pas le temps de la féliciter, de lui expliquer plus à ce sujet maintenant, tant la vérité était là qu'ils devaient tous deux être maintenant vigilants.

Avec un certain entrain, Loreline se déclara prête, et Gabriel n'en douta pas. Quittant alors le sentier, Gabriel entreprit de traverser la jungle fournie, ouvrant le passage à Loreline, cherchant à éviter de lui renvoyer des branches sur elle. Quelques pas, puis il s'arrêta. De là où ils étaient, le profil de leur destination se dessinait, mais ailleurs dans l'horizon, une autre silhouette se dessinait également.

Invitant Loreline à s'approcher, Gabriel lui déclara :

-"Tu vois ce Malraas. Il y en a d'autres avec lui. Pour l'instant, ils sont comme aveuglés par ce qui règne dans cette zone. Mais une fois que nous serons dans la grotte, je crains que... qu'ils nous prennent pour ce que nous sommes."

Regardant alors Loreline, il ajouta :

-"Des intrus. Sur un territoire qui est le leur."

Un Malraas n'était pas une plaie à abattre, mais une meute, c'était autre chose.

-"Bien. Ne retardons pas l'inéluctable."

Et sur ces mots, Gabriel reprit la route afin de conclure les pas qui le séparaient de la dite grotte. Et alors qu'il pénétrait dedans, activant son arme pour avoir de la lumière, il reprit :

-"Je ne suis pas un grand amateur de Pazaak, mais je te parie que ces bestioles ont fait leur nid dans le fond de cette grotte. Et plus on s'approche..."

Rrrrrr

S'arrêtant, Gabriel leva son arme devant lui pour tenter de mieux éclairer, et là, devant lui, des yeux luisaient. Devait-il se retourner ? Probablement pas. Ce qui était étrange par contre, c'étaient la réaction des bêtes. Là où le Maitre d'Emeuraude se serait attendu à une attaque rapide, les Malraas semblaient sur la défensive, comme jaugeant la situation.

-"Il y a des jours comme ça où je déteste avoir raison, pas toi ?"

Le Malraas lui n'attendit pas plus pour bondir, et Gabriel le repoussa par la Force. Mais il n'était pas seul, ni l'un ni l'autre. Pourtant, le Maitre avait foi dans sa nouvelle amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 20 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Ven 20 Nov 2015 - 23:08

Loreline n'aimait pas vraiment la situation. Il avait fallu que Maître Fyelën lui indique la présence des Maalrass avant qu'elle ne les découvre. Leur présence était subtile, presque invisible. Sous la lumière du jour, elles réussissaient à les percevoir. Mais à l'approche de la grotte, elle ressentait une certaine appréhension à l'idée de se retrouver entouré par une meute dans un endroit sombre. C'est sans compter les histoires qu'elle avait entendues à propos de leur exploit de chasse sur la lune de Dxun. À n'en croire les rapports, les maalrass étaient de véritable unité blindée, imperceptible et d'un danger extrême en groupe…. une perspective peu réjouissante.

Qu'une meute ait élu domicile sur Ondéron à quelques centaines de mètres du temple Jedi sans que les Jedi ne les délogent avant, cela ne laissait pas de questions pour la padawan: on leur avait permis d'être là. Aussi devrait-elle faire preuve de restriction.

Suivant maintenant le Maître, elle alluma à son tour son sabre laser en pénétrant dans la grotte. La blancheur de sa lame permettait un certain éclairage dans toute cette noirceur. Mais contrairement au Maître, Loreline éprouvait d'importante difficulté distinguée la présence des Maalrass…… devant ce fait, elle décida d'abandonner de les localiser: Maître Fyelën devrait sans occuper seul. Elle décida plutôt de se concentrer à contrôle la zone derrière le Maître. Cela laissait uniquement un arc de 180°degrés à contrôlé sur un axe de 90° degré. La portée de son arme atteignant près de deux mètres, elle estimait pouvoir ainsi créer une certaine zone de sécurité.

À la question du Maître elle répondit un simple « non ».

L'attaque d'un Maalraas sur le Maître ne lui donna pas plus de temps pour répondre. Aussitôt elle concentra la totalité de son attention sur leurs arrières et commença sable en main à accomplir nombre de mouvement laissant son sabre fendre l'air sur plusieurs angles coupant au passage certains morceaux de roche du bout de la lame. En quelques pas, le corridor se couvrait ainsi de nombreuses marques de sabre.

[Loreline] Il faut avancer vite sinon ce sera une hécatombe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fyelën
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
88/88  (88/88)
PF:
110/110  (110/110)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Sam 19 Déc 2015 - 18:48


Non ? La réponse intrigua presque Gabriel. Ainsi, Loreline aimait avoir raison.

-*L'assurance de la jeunesse restera toujours ce qu'elle est* pensa-t-il alors que la lame de son sabre vint s'abattre sur l'une des créatures.

Et le combat commença réellement cela fait, au grand désarroi du Maitre qui aurait finalement voulu trouver une autre solution. Il aurait aimé qu'il existe une porte dissimulé ou un passage secret, ou même encore avoir de la poudre "repousse-Malraas" si celle-ci avait existé. Repoussant certains assauts avec la Force, pourfendant d'autres avec l'arme symbolique des Jedi, Gabriel avança sans commune mesure dans la grotte, s'enfonçant avec la jeune Cathar dans une obscurité toujours plus épaisse. Et quand, de son coté les attaques se tarirent, il se retourna pour porter main-forte à celle qui l'avait protégé jusque là.

Rien de tout ceci n'était un exercice, et Loreline se débrouillait parfaitement à son gout. Il semblait même parfois arriver que leurs lames se complétaient en mouvement. Il en fut ainsi, plusieurs minutes, et ensuite, il finit par régner un calme plat. Il n'y avait plus de prédateurs, tout du moins, pas qui avaient été aussi loin, aussi profond dans l'obscurité.

Tournant sa tête vers la Padawan, Gabriel déclara alors :

-"Une Hécatombe, effectivement."

Il n'y avait pas de timbre particulier dans sa voix, juste une constatation. Loreline avait annoncé une réalité percutante, qui s'était réalisée sans demi-mesure.

-"Je ne penses pas qu'il nous faille continuer à faire preuve de prudence à leur égards. Je ne les sens plus."

Ce disant, le sang-mêlé tourna sa lame pour éclairer la grotte dans la direction qu'il le faudrait maintenant suivre, étant arrivé à une intersection. Mais l'impression qui s'en dégageait n'était pas plus engageante. C'était d'ailleurs ce qui le rendait si sur de lui quant à la route à suivre. D'ici quelques mètres, ils seraient éclairés par des roches lumineuses. Et cela voudrait dire qu'ils ne seraient plus très loin du but.

-"Prête à continuer ?"

La question était sincère, intéressée. Il n'était pas dérangeant pour le Maitre de faire une halte, de s'asseoir et de se reposer le temps qu'il faudrait. Cette mission avait son importance, mais rien ne valait le soin qui pouvait être prodigué à un Padawan.

-"Tu sais ? L'espace froid et sombre dans l'esprit de Maitre Keinos... Tu peux y apporter de la lumière. Tout du moins, je le penses. Sincèrement..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 20 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Lun 28 Déc 2015 - 18:08


«Maître Kenos ne mérite pas de finir engouffré par l'obscurité.»
- Padawan Shi'va



[Loreline] Un instant ! Ce sera court.

Elle avait ainsi répondu à l'appel de continuer du Maître. Loreline n'ignorait pas que cette accalmie n'était que passagère et qui le danger ne les attendrait pas indéfiniment. Elle avait toutefois besoin d'une courte pause … toute cet action ayant réveiller les douleurs de sa jambe…
La jeune padawan sautilla sur une jambe pour rejoindre la paroi du corridor. Elle s'y adossa le dos comme support, et elle commença à se masser la cuisse. Il faut croire que lorsqu'une chef guérisseuse vous parle de repos, elle excluait les promenade au fond des grottes à combattre des Malraas.

Ô que cela faisait mal! Elle avait l'impression que son cœur explosait dans sa cuisse à chaque battement cardiaque. Masse, masse, frotte, masse … Dans ce traitement rudimentaire, elle fit appel à la Force, telle qu'elle l'avait fait sur Arrgau, imprimant à son massage l'influe de la Force. Une technique qu'elle avait expérimentée suite à ses observations de Maîtresse Belluma.

Il s'agissait bien sûr que d'une pale copie du pouvoir que Maîtresse Belluma ou Maîtresse d'Este exerçait, mais cela avait au moins le mérite d'atténuer la douleur: précisément ce qu'elle avait besoin.

[Loreline] C'est bon, je suis prête à continuer.

Elle testa sa jambe meurtrie, satisfaite que la douleur ait diminué.

[Loreline] Merci, je l'espère aussi. Maître Kenos ne mérite pas de finir engouffré par l'obscurité.

Elle était touchée par la pensé sincère que Maître Fyelën lui exprimait. Elle y ajouta un sourire pour montrer son appréciation avant d'ajouter.

[Loreline] Mon sabre est prêt, Maître !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fyelën
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
88/88  (88/88)
PF:
110/110  (110/110)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Ven 8 Jan 2016 - 13:19



-"Cela n'arrivera pas..."

Il n'y avait aucun doute dans le regard du Corellien, et pourtant aucune certitude présente dans sa voix alors qu'il prononçait ces mots à l'intention de Loreline. En effet, si la Force permettait d'entrevoir l'avenir en certaines occasions, ce n'était pas ce qui venait de le pousser à parler ainsi. Mais quand il voyait Loreline, appréciait ce qu'elle avait réalisé en entrant en contact avec son Maitre, admirait la pincée de beauté qui résultait du lien qui s'était forgé entre eux, le coeur utopiste du Maitre Jedi ne pouvait qu'être confiant dans ces paroles qu'il avait dite : Maitre Keinos reviendrait un jour à lui. Ce jour-là, Loreline pourrait être fière d'elle, mais aussi jouir à nouveau de la présence de cet ami pour elle.

-"Ne soyons pas trop prompt à utiliser notre arme en ce lieu. Les Maalras sont derrière nous. Face à l'obscurité profonde de ce lieu, je crains qu'une autre forme de combat nous soit demandé."

Les Padawans avaient ceci de commun, que d'attribuer une grande valeur à l'arme traditionnelle des Jedi. Ce genre de réplique n'était donc pas rare aux oreilles de Gabriel. Certes, cela était probablement du au fait qu'une assez importante parti de leur temps était consacré à l'apprentissage de cet arme alors qu'ils étaient des initiés. Mais pour autant, l'Ordre essayait de leur apprendre l'équilibre qu'il pouvait exister entre utiliser son arme et recourir à celle-ci.

Commençant à marcher dans l'obscurité, se fiant à ses sens sur la voie à prendre, Gabriel laissait l'une de ses mains effleurait la paroi sombre et humide de la grotte, tandis que son esprit restait lui concentré sur ce qui était leur destination. Mais le silence n'avait rien de rassurant, aussi le Maitre veilla à ne pas le laisser être.

-"J'ignorais que tu connaissais l'art de la guérison. Cela n'était pas mentionné dans le rapport que j'ai lu sur toi. Ce choix de discipline est un choix avisé."

Qu'il était bon de pouvoir compter sur la Force pour se soigner, et parfois même pour apaiser la douleur d'autrui. Bien employé, ce pouvoir pouvait même renverser la plus délicate des situations. A terme, le Maitre serait même heureux d'aider la jeune fille à parfaire sa connaissance de ce don, pour lui-même aider à pallier à l'absence de mentor qu'elle rencontrait.

Quelques pas de plus, et Gabriel s'arrêta de nouveau. Mais cette fois, l'expression de son visage se fit plus dure, plus attentive. L'Obscurité n'était plus la seule source de noirceur de ce lieu. Autre chose venait se mêler, telle un voile dans l'air, une odeur pour les sens que seuls possédaient les utilisateurs de la Force.

-"Il est temps que je t'en révèle plus sur la nature de cette mission. Il y a quelques mois, lors d'une mission de routine, un maitre et son padawan sont tombés sur d'anciens artefacts. Leur origine et leur nature étaient inconnus. Suite à leur retour, plusieurs Maitres de l'Educorps se sont penchés sur l'étude de ces objets et ont découvert une chose : ..."

Son visage se tourna vers Loreline :

-"Il en manquait un."

Le problème de ces objets qui ressurgissaient comme d'outre-tombe, c'était qu'ils étaient toujours à double-tranchant. Et parfois même, leurs créateurs parvenaient à y inssufler une certaine part de leur volonté.

-"L'enquête qui suivit démontra que c'était le Padawan qui l'avait conservé. Ce Padawan se trouve un peu plus loin. Je crois... je crois qu'il sait que nous sommes là. Je crois qu'il nous attend. Mais il ne sera pas le plus gros problème, si l'Educorps à vu juste. Tu comprends ce que cela signifie ?"

Plus tôt, il lui avait dit qu'il ne fallait pas céder à l'envie de se battre facilement. L'objet en question, trouvait dans des ruines présente sur Dxun, avait appartenu au non moins célèbre roi autoproclamé Freedon Nadd. Et ce n'était pas que l'essence que d'un Padawan que Gabriel sentait finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 20 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Sam 6 Fév 2016 - 20:09


Elle fit de larges signes négatifs de la tête en réponse à Fyelën.

[Loreline] Non, mais essentiellement, il s'agit de neutraliser un padawan et récupérer un objet. Ça, je sais faire!

En instant, elle glissa sous l'épaule du Maître prenant ainsi la tête du groupe et sans attendre, elle s'engouffra dans l'une des principales chambres de ce labyrinthe de cavernes.

La salle se décrivait en quelques dizaines de mètres avec un plafond tout aussi haut, le tout de construction naturelle, façonnée par des siècles et des siècles. Le sol était couvert d'une fine couche d'eau qui prenait de l'ampleur plus l'on se dirigeait vers le centre. L'étang se couvrait de reflet de lumière illuminant la caverne de multiples couleurs; lumière qui provenait de différents îlots de cristal qui parsemait cet étrange étang. Au centre de l'endroit, un plateau de roche émergeait entouré de colonnes de fumée. Une sorte d'altar y prenait place et évidemment le padawan "corrompu" s'y tenait occupé à œuvrer sur différente composante.

Sans attendre le Maître Jedi, Loreline sauta d'ilot en ilot pour rejoindre l'altar. Sans trop savoir comment sa jambe lui pardonna cet excès d'exercice, elle réussit ce petit exploit pour finalement atterrir à quelques pas de l'apprenti. Elle ne le voyait que de dos à œuvrer sur des composantes qui ne faisaient pas de sens à Loreline. Couvert d'une bure, elle ne réussissait pas non plus à l'identifier. Cela ne l'arrêta pas, pointant l'apprenti de son sabre, Loreline y alla d'une simple déclaration.

[Loreline] Je suis la padawan Loreline Shi'va. Par ordre du conseil, veuillez vous rendre et nous remettre l'artéfact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fyelën
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
88/88  (88/88)
PF:
110/110  (110/110)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Lun 4 Avr 2016 - 8:54



Cette fougue chez les Padawans, Gabriel la connaissait. Aussitôt avait-il énoncé un problème, que le Padawan s'enhardissait de la situation, et partait combattre le danger s'assurant que son sabre était prêt.

Cae'leo l'avait fait également jadis... et avait fini à l'infirmerie. L'empressement ne menait que rarement à la victoire, et finalement jamais à une version complète de celle-ci. Mais alors, fort de cette expérience, Gabriel devait-il arrêter cette nouvelle Padawan dans sa fougue ? Non. L'on apprend mieux de ses propres expériences. Si d'aventure la jeune Cathar échoué, Gabriel la protégerait, comme il avait fait il y a des années pour Cae'leo.

Le Maitre regarda Loreline sauter d'ilot en ilot, pour finalement s'arrêter et mettre en garde son adversaire du moment, mais ne la suivit pas de suite. Au plus profond de lui, la question demeurait : Pourquoi cette grotte ? Qu'avait-elle de spécial ? Était-ce un choix du Padawan, ou avait-il suivit un avis différent ? L'obscurité qui régnait cependant dans le sein de l'endroit venait expliqué, à l'esprit de Gabriel, la récente animosité de la faune de la région. Pour qui se concentrait ici, la Force hurlait une haine sans équivoque.

-"Je n'ai que faire de ton Conseil, petite."

La voix était presque fantomatique, répercuté par l'écho de la chambre. Le Padawan était-il habité ? Ses yeux auraient pu le laisser à penser. Ils irradiaient tels ceux d'un Sith qui s'adonnait à son art, et alors que l'opposant se retournait pour faire face, Gabriel entrevu son arme : une double-lame, au manche à l'aspect sauvage. Une arme nouvellement forgée, et bien meurtrière. Et lorsque la main de l'humain se porta sur cette dernière, Gabriel réagit. Une vague télékinétique balaya l'endroit, frappant le Padawan. Le Maitre espérait donner ainsi à Loreline le tend de prendre un avantage sur la situation, peut-être léger, mais qu'importe. Il n'avait pas oublier ce qu'il venait d'apprendre sur la Padawan et sur sa jambe.

Ensuite, c'était simple. Il n'y avait pas grand choix possible. Ignorant quant à la maitrise qu'avait la Cathar de son arme, mis à part ce qu'il avait pu voir face aux malraas juste avant, Gabriel sauta lui-même d'ilots en ilots jusqu'à rejoindre la zone, mais se fit arrêter entre deux par des Shyracks avant d'atteindre sa destination. Au nombre de trois, ces derniers venaient confirmer une hypothèse : le Padawan, ou l'esprit, contrôlait à la perfection le Langage des Bêtes, et avait soumis la faune alentour à sa volonté. Si ca n'avait pas été le cas, Loreline aurait également subi leurs assauts.

L'ennui de ces animaux restait leurs ailes, qui leur permettaient des mouvements bien inimitable dans une configuration de terrain comme celle présente. Il allait falloir attendre qu'ils chargent pour les pourfendre dans une contre-attaque réussie. Autant le dire, ce n'était pas gagner.

Ce détail, par contre, amenait également le Maitre Jedi à penser que si esprit il y avait, ou savoir, ce n'était peut-être finalement pas celui de Freedon Nadd qui était en présence, mais plus celui de l'un des ses bestiaires. L'ancien Roi s'était peut-être à une époque entourée d'un être maitrisant la Force sur ce point de vue. Ce détail, loin d'être anodin, venait renforcer la conviction de Gabriel quant à l'importance de récupérer cet artefact. Qui savait ce qu'ils apprendraient ?

-"Occupes-toi de lui. Et sois prudente..."

Un ordre direct, pour la Padawan. Son ennemi avait décidé quant à lui de s'enfuir par une autre issue. Etait-ce réellement une fuite ? Ou était-ce cette vieille ruse d'attirer l'ennemi où l'on voulait pour mieux frapper ? Dans un cas comme dans l'autre, il n'y avait qu'une réalité qui comptait finalement, et Loreline l'avait résumé brillamment un peu plus tôt : il fallait neutraliser le Padawan, et récupérer l'artefact. Tout ça en restant en vie et en un morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 20 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Ven 8 Avr 2016 - 1:35


« Oui, Maître Fyelën »
- Padwan Shi'va


FEAR, SURPRISE & INTIMIDATION

Surpris par l'attaque télékinétique du Maître, le padawan déchu fut propulsé comme une vulgaire marionnette dans les airs. Il eut toutefois l'agilité nécessaire pour amortir sa chute chaotique. Plus ou moins à genou au sol, le corrompu agit, alors, soulevant son bras, sabre en main, et pointant le plafond d'un rapide geste. Des Shyracks fondirent aussitôt sur le Maître Jedi en geste vengeur: le harcelant et l'attaquant. L'apparition soudaine de ces créatures surpris Loreline, qui détourna son regard de sa cible.

Elle le regretta aussitôt voyant du coin de l'œil la silhouette munie d'une bure disparaitre derrière un monticule rocheux présent au côté de l'altar. L'ego touché par cette soudaine, Loreline effectua brusquement deux ou trois pas vers ce monticule: un escalier dissimulé! Et, il descendait creux en plus !

Une pensée pour le Maître Jedi l'incita à hésiter à poursuivre le fuyard. Après tout, une bonne petite padawan ne doit-elle pas rester au côté du Maître et l'assister? Bon, il était un peu tard pour cela après s'être ainsi lancé à l'assaut … mais, elle peut-être pouvait-elle encore réagir comme une bonne petite padawan sans que cela paraisse trop forcé? Elle hésita jusqu'à entendre l'ordre de ce dernier. Elle devait poursuivre, elle pouvait poursuivre: excellent !

[Loreline] Oui, Maître Fyelën

Sourire en coin de la bouche, elle s'inclina de manière théâtrale en signe de salutation, puis sauta le monticule rocheux pour se glisser dans ce passage souterrain. Le sabre en main, elle descendit le restant de cet escalier effacé par le temps. Elle laissait derrière elle ce Maître qu'elle connaissait peu pour aller affronter un ennemi dont elle ignorait tout. Une situation étrange qui dans la noirceur du passage l'aurait porté à réfléchir à la situation, à émettre de nouvelles pensées … ou du moins un padawan modèle aurait probablement eu une telle réaction.

Loreline était différente sur ce point: habituée à la noirceur, elle ne ressentait pas ces effets calmant ou terrifiant. Elle n'était pas non plus une enragée du combat et concevait une vision pragmatique des événements à venir. Il y avait bien toutefois deux choses qui la poussaient à descendre ces escaliers plus rapidement.

La première, elle aimait les objectifs, les missions. Autant pour ce qu'elle pouvait y vivre que ce qu'elle pouvait prendre plaisir à observer les conséquences à plus grande échelle. Son ascension comme padawan et les missions qui avaient suivi lui avaient appris qu'elle aimait être ce petit engrenage mettant les événements en mouvement.

La seconde chose était qu'elle venait de complètement se mentir à elle-même: elle avait la rage. la rage d'affronter ce sabre laser double ! Il avait une telle forme brute presque primitive. La double lame qu'il exhibait était fantastique. Bon, le corrompu ne l'avait pas activé: mais une fois fait; il serait fantastique, elle en était certaine !

C'est toujours le sourire au visage, à présent illuminé du halo blanc de son propre sabre laser, que Loreline déboucha dans une voute. Une voute creusé à même la pierre, il y a de cela probablement une éternité. La salle était plus petite que celle qu'elle venait de quitter, mais contenait tout de même une sorte d'autel. Le corrompu s'y tenait debout sabre en main …

[Loreline] 1,

Elle fit trois frappes dans l'air avec son propre sabre laser histoire de s'échauffer un peu.

[Loreline] 2!

Elle s'étira les bras et sa jambe non blessé avant d'ajouter:

[Loreline] Entre vous et moi, j'ai hâte de l'affronter.

Elle faisait directement référence au double sabre laser, et ignora complètement l'aspect irrespectueux de sa remarque qui réduisait le corrompu à … à un simple podium d'exhibition pour l'arme !

[Loreline] 3!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 20 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Jeu 28 Avr 2016 - 2:43


[Corrompu] Petite sotte, te crois-tu ci-puissante, ci-supérieur, pour avoir la moindre chance de me vaincre ! Ne soit pas dupe, tu es dans mon domaine et j’ai la Force de te soumettre, comme j’ai pu le faire avec lui…

Elle entendit un grognement sourd derrière elle. Un imposant Maalrass fit son entrée, contournant la jeune cathar. Il monta rejoindre le corrompu en ne lâchant pas du regard la petite proie jedi. Les yeux jaunes et sans pupille apparente de la bête l’a fixait directement dans les yeux. Il était gros, très gros : près du double de ceux qu’elle avait croisés plutôt. À n’en pas douter, il devait s’agir d’une sorte de Leader de cette meute …. et de toute évidence, le corrompu le contrôlait.

[Corrompu] Ton Maître est faible : il t’envoie me combattre à sa place alors que tu es faible, épuisée, blessée…. Abandonne et joins-toi à moi pendant qu’il est encore temps. Je.

[Loreline] Je ferais de toi une parfaite apprentie et blablabla … SÉRIEUX ! Est-ce que tout le monde ne pense qu’à cela de moi! Et bien NON, je ne serai pas cette parfaite apprentie. Ce n’est pas ce que je veux, ni ce que je souhaite. Non, j’accomplirai ma mission qui me fut donnée, car ceci est mon rôle et ce n’est pas la fatigue, ni la douleur, ni une quelconque monstruosité qui m’en empêchera. JE SUIS LORELINE SHI’VA, PADAWAN DE L’ORDRE JEDI et j’en ai plus qu’assez de cette JOURNÉE!

Dire qu’elle venait tout juste d’entrée dans cette voute avec le sourire à l'idée de pouvoir combattre un nouvel adversaire possédant des techniques uniques … ou plutôt le sourire de voir un double sabre en action. Ce moment s’était évaporé en l’espace de quelques paroles. À croire que les mots du corrompu avait trouvé oreille..

[Corrompu] Petite, en refusant tu signes ton arrêt de mort. ATTAQUE !

Le gigantesque Maalrass bondit toutes griffes sorties sur la padawan.


D'un bref mouvement, Loreline bloqua l'attaque à l'aide de l'imposante lame laser de son arme. Le sabre maintenu à l'horizontale rencontra les palmes avant de l'animal dans une gerbe d'énergie. L'effet ne fut que peu sensationnel: chacun se neutralisant dans cette première confrontation. Il n'en résultait que l'odeur de quelques poils grillés de la bête.

Sa peau était coriace et le sabre laser ne parvenait visiblement pas à facilement la pénétrer. Du duracier aurait probablement été plus facile à découper que cette peau amurée ! Peut-être que quelques instants supplémentaires auraient fini par réussi à passer outre cette résiste. Mais, malheureusement pour Loreline, l'attaque de l'animal ne consistait pas juste en quelques coups de griffe. Il avait littéralement sauté pour l'attaquer et elle devait maintenant recevoir tout le poids du maalrass. Une tâche des plus difficiles en prenant en compte la taille presque double de son adversaire et au poids probablement quadruple !

La petite cathar fut projetée en arrière d'un pas avant de parvenir à complètement arrêter la bête. Dans un mouvement continu, elle repositionna un pied sous la créature, puis la souleva au-dessus d'elle avant de la projeter en arrière d'elle. Le maalrass alla s'écraser durement contre l'une des parois. Elle salua la manœuvre en souriant de nouveau au corrompu. Il ne manqua pas la chance de répliquer.

[Corrompu] Ne sourit pas trop vite, tu n'es pas la seule à savoir utiliser la Force dans ce combat. Laisse-moi te montrer le véritable pouvoir de la Force. Celui que les Maîtres Jedi jalousent et ne conservent que pour eux.

Il n'en fallut pas plus pour que le corrompu n'active son propre double-sabre laser et s'embarque dans un tourbillon de rage de Force. Plus déchainé que le maalrass, il fonça sur Loreline enchainant les attaques et les contre-attaque avec rapidité, férocité et puissance.

Loreline parra les premiers coups, mais fut rapidement poussé à devoir jouer de multiple mouvement évasif. Elle continue d'utiliser la Force pour renforcer sa propre puissante, réussissant ainsi uniquement à parer les coups décisifs.

Le combat était particulièrement brutal, et quand les sabres se rentraient d'importants flashs de lumière étaient produits. Le gros maalrass préféra rester en arrière-plan face à l'affrontement: trop peu d'opportunité s'offrant à lui.

Loreline tenta quelques attaques, sans effet. Le corrompu les bloqua d'une lame avant de contrer avec l'autre. Son jeu était difficilement prévisible et la double lame, générant un double vecteur d'attaque, compliquait drôlement la défense de la padawan.

Elle tenta tout de même de multiples petites attaques, sans effet aussi. Il faut dire qu'elle n'avait pas vraiment de style de combat au sabre outre celui de base montré au padawan. Le reste était de son propre répertoire de prestige et ce révélait totalement primitif face à la complexité du style accompagnant l'usage du double sabre laser.

Dans ce court échange, elle en ressortit avec plusieurs petites coupures l'affaiblissant de plus en plus. Il n'en fallut pas plus long pour que la fin du duel ne commence à être entrevue. Devant ce fait, Loreline fonça de toutes ses forces sur le corrompu l'assaillant d'un coup ultime, vertical, du haut vers le bas et puissant. Surpris par la force du coup, il para difficilement sentant même tout le poids plume de son adversaire dans cette frappe.

Comprenant que c'était la fin, il choisit de donner une leçon à cette petite sotte de padawan. Continuant de bloquer la lame de Loreline, il commença à la repousser d'abord avec difficulté, puis avec la rage qui continuait de monter en lui, il parvient à prendre le dessus repoussant la padawan avec sa force physique supérieure. Sous la force du corrompu, Loreline fut obligée de reculer de deux pas pour retrouver son équilibre, sa garde brisée.

[Corrompu] Ton rôle s'achève maintenant !

Il fonça de nouveau sur la padawan comme il l'avait fait au tout début. Son double sabre frappa en oblique. Lorelie para le coup, mais s'effondra sous ce dernier sans offrir de réelle résistance. C'est alors que le maalrass apparut face au corrompu, alors que lui-même était déséquilibré devant le manque de résistance offerte par la cathar. Tentant d'éviter la bête, il fléchit les genoux pour qu'elle lui passe par-dessus. Les griffes du monstre se refermèrent presque par réflexe sur le dos de son "propre maitre."

Les sabres s'éteignirent.

Loreline était au sol.

Le corrompu était étendu sur elle.

Le maalrass les surplombait.

La bêtes retira ses griffes du dos du corrompu se repositionnant à quelque pas des utilisateurs de la Force et comprit. Compris qu'il n'était plus enchainée. Il jeta un dernier regard sur les bipèdes forceux avant de prendre la fuite à la course, escaladant avec aise les escaliers sortant de cette salle clause.

Quant'à Loreline, elle continuait de sourire: sa tactique ayant réussi. Elle déplaça le corrompu de sur elle. Puis fit ce qu'un Jedi se doit de faire: elle commença à tenter de soigner son adversaire. Son propre épuisement limitait toutefois son efficacité dans ce domaine, sans compter son manque de connaissances, ses blessures, ses douleurs ….


Et qu'en était-il de ce fameux artéfact ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fyelën
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
88/88  (88/88)
PF:
110/110  (110/110)

MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   Dim 8 Mai 2016 - 16:34



Le Jedi était aux prises avec les volatiles, et finalement, n'arrivait pas à s'en dépêtrer. L'emprise de leur Maitre sur eux était indéniable, car sinon, quelques coups de sabres auraient suffit à faire s'enfuir les animaux. Mais ceux-ci continuaient à faire preuve de véhémence dans leurs attaques. Et face à de telles adversaires, les attaques classiques et basiques de Gabriel n'étaient pas d'un grand secours.

Pour faire face, le Maitre recourut alors à la Forme III Soresu. La défense, dans le but de saisir une faille, entrevoir un angle d'attaque et être prêt. L'un des volatiles tomba sous le coup de cette stratégie, mais il en restait, et Gabriel commençait à sentir poindre l'inquiétude dans son ame. Ce ne serait pas la première fois qu'il arriverait trop tard. Cela s'était déjà produit, sur Alderaan. Serait-ce la même configuration ?

Ce ne l'était déjà pas, en réalité. Le Nobitatio, Gabriel le connaissait, avait déjà passé plusieurs années avec, et n'avait pas hésité une seule seconde à le laisser aller seul. L'expérience et la connaissance de l'autre avaient engendré cet état de fait, alors qu'ici, Gabriel ne connaissait de Loreline que des rapports qu'il avait lus.

Puis, soudain, une chose inattendue se produisit. Une perturbation dans la Force, le signe d'un dénouement, et quelques mouvements de sabre plus tard, les Shyracks réagissaient finalement d'une manière traditionnelle, fuyant un combat perdu d'avance. Le regard de Gabriel se plissa, alors qu'il les regardait s'en aller et battre des ailes vers l'un de conduits qui amenait peut-être à la surface. Pressant sur le bouton de son sabre, le Maitre rappela alors en son sein la lame verdoyante de l'arme, avant de le raccrocher à sa ceinture. De son avis, il avait eu tord de s'inquiéter : la fuite des Shyracks ne pouvaient être le signe que de la défaite du Corrompu.

Mais comme il ne fallait pas présumer, crier victoire trop vite ou encore tirer des conclusions hâtives, Gabriel se mit en quête de prendre le passage qu'avait d'abord emprunter les deux Jedi, l'une poursuivant l'un. Et arrivant dans l'autre pièce, Gabriel sourit de ce qu'il vit : Une Padawan vivante tentant d'agir sur la Force pour en sauver un en proie avec les ténèbres. Gabriel s'arrêta sur cette image, repensant alors à la discussion qui avait précédé la mission. Gabriel s'approcha de Loreline, s'accroupit alors de l'autre coté du corps du Jedi et appliqua sa propre maitrise de la Force afin d'amener la réussite de cette dernière entreprise.

-"Il serait fier de toi. Fier de ce que tu es devenue, Loreline Shi'va."

Il savait qu'elle comprendrait qu'il parlait de Maitre Keinos. Il espérait qu'elle comprendrait qu'aujourd'hui, elle fit preuve de loyauté envers un Ordre qu'elle servait, et que cette loyauté était une fierté dont elle pouvait se vanter. Il n'y aurait là ni orgueil, ni vanité.

Attrapant le poignet de l'inconscient, le Maitre retira un bracelet du bras de ce dernier, et observa une pierre brillante en son sein. L'artefact était ce bracelet. Fascinant à contempler, envoutant pour un esprit non entrainé à y résister, il était l'origine de bien des maux.

-"Certaines histoires, certaines légendes, parlent d'objets comme celui-ci. Leurs propriétés sont méconnues, mais grâce à celui-ci, l'on va peut-être pouvoir lever le voile sur ce type d'instrument. Et tu l'as fait sans abattre ton adversaire."

Attrapant le corps du Jedi, Gabriel passa l'un de ses bras autour de son cou, et le souleva en même temps qu'il se redressait.

-"Il est temps de rentrer, Padawan."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Certaines choses valent plus que le temps que l'on passe pour elle [PV Loreline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Jungle - Extérieur d'Iziz-