Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)   Mar 24 Déc 2013 - 18:43

Le temple Jedi.

L'homme ne pouvait se détacher de l'architecture du batiment, essayant de trouver par où il pourrait s'échapper. Il se voyait déjà courrir comme un dératé avec une quinzaine de maniaques du sabre laser aux trousses. Il faut dire que sa tâche n'était pas ardue, mais quasi suicidaire et complètement folle.

La tâche du mercenaire était simple. Son employeur, Naiad Kelen, lui avait chargé d'enlever un jeune padawan nommé Kozan du temple Jedi.

Ce qui faisait stresser le vétéran, ce n'était pas la tâche, mais... sa réputation. Il y a quelques mois, il avait affronté un jedi et sa padawan, et était sorti vainqueur du combat après avoir brisé le dos du chevalier. Au prix de pas mal de bleus et d’une belle brûlure sur le flanc, certes.

Et si le chevalier était présent au temple, Tanlo était plus que fichu. De plus, avec son physique, il savait qu'il se ferait remarquer. Il ne fallait pas traîner. Et pour cette mission, il allait devoir faire exception: enlever son chapeau. La crinière des épais cheveux blonds du quarantenaire cascadait sur ses épaules. Il grattait la barbe blonde naissante de son menton, tout à sa réflexion. Il aurait bien aimé emmener une caméra pour que monsieur Kelen puisse assister à ses actions, mais le mercenaire avait finalement décidé de prendre le minimum de risques.

Le vaisseau amorça sa descente et se posa sur la piste d’atterrissage du temple. Plusieurs hommes dont Tanlo descendirent. La plupart des hommes avaient un gabarit égal, voir supérieur à celui qu’on considère déjà comme un colosse. Une femme était avec eux. Dianna. Une vieille amie de Tanlo qui lui servirait de couverture. Ancienne contrebandière, elle s’était rangée du côté de la Loi, et avait acceptée avec un peu de réticence la demande de Tanlo.

« Tout ce que je veux, c’est parler et convaincre un padawan de rejoindre son maître dont il a été séparé. Sans arme, ni violence. Puis bon, je bosse pour un Jedi, pense-y ! »

Mensonge ? A moitié. Naiad Kelen n’était-il pas un ancien Jedi ? Il se rappela qu’il ne lui avait pas dit si son statut était connu au temple.

Ils passèrent les contrôles de sécurité sans soucis. Tanlo n’était pas le genre à se faire gauler à la première identification venue, d’autant qu’il prenait soin de toujours se faire identifier par son pseudonyme Xaveric Karnov lorsqu’il se baladait sans objectif de mission. Du coup, fouiller son passé permettrait juste de faire connaissance avec un touriste galactique allant se reposer de planète en planète. Les autres loubards et lui-même déchargèrent les lourdes marchandises de Dianna, puis eurent quartier libre. Il s’étira après l’effort consenti.
C’était parti pour une petite ballade de reconnaissance tout innocente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)   Jeu 20 Fév 2014 - 19:37

Comme toutes les autres, la nuit avait été relativement difficile à passer pour Kozan. Il n'arrivait pas à faire le point, à se remettre des événements. Il avait beau vouloir et espérer, ses efforts avaient été vains depuis le début. Son nouveau maître s'était avéré être inutile à ses ambitions profondes de progresser et il avait l'impression d'être stagne alors que tout bougeait autour de lui. Son esprit était embrouillé, il ne savait plus quoi penser. Même si Kozan savait que les médocs qu'il prenait depuis trois ans sans se poser de questions devaient y être pour quelque chose, le besoin physique était devenu trop fort, il ne résistait pas. Il devait être cinq heures du matin lorsqu'il sortit de son lit. À travers la fenêtre de sa chambre, l'aube était rose, il n'y avait aucun bruit dans le temple. Il passa à la salle de bains pour s'habiller rapidement, il ignora la barbe de plusieurs jours qui continuait à s'installer sur son visage, il ignora les cernes qui avaient sculpté un nouveau visage sur lui. Il n'était plus le même...

Kozan s'était rendu au petit matin à la petite terasse du temple qui offrait une vue de choix sur Iziz. Jadis, cet endroit avait été un petit havre de paix pour lui après la mort de Naiad, il l'avait aidé à faire son deuil de son ancien maître. Désormais, tout ceci semblait si loin derrière et pourtant rien n'avait vraiment changé chez lui. Les feuilles mortes jonchaient le sol tandis que Kozan essayait d'oublier qu'il était là. Alors qu'il y arrivait presque, un bruit de moteur se fit entendre, un vaisseau approchait. En effet, en approche d'Iziz, un petit transport semblait s'être posé dans le hangar du temple et pourtant, cela n'avait rien d'un vaisseau jedi. Il était rare que le temple reçoive des visites de gens de l'extérieur de si bonne heure. Kozan n'y pensa pas vraiment et dévala le couloir pour se rendre à la bibliothèque, en passant par le hall principal.

 
Arrivé dans le hall, il aperçut parmi de nombreux jedis et visiteurs, un groupe de gens un peu particulier transportant des marchandises. Au centre se tenait un homme bien bâti au cheveux blonds, visiblement âgé. Son regard croisa celui de Kozan le temps d'une seconde tandis que l'apprenti jedi prenait l'ascenseur pour se rendre à la bibliothèque. Ce n'était pas la première fois que des gens à l'allure étrange avaient affaire avec les jedis, mais Kozan s'en trouvait toujours surpris. L'ascenseur émit un petit son indiquant qu'il était au bon étage.
 
Il sortit alors de la cabine puis se dirigea instinctivement vers la section historique des rayons. Il prit son datapad au passage puis téléchargea les informations nécessaires à son étude, qu'il emporta avec lui dans une petite salle qu'il avait réservé, où il serait plus tranquille pour se plonger dans le recueil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)   Lun 10 Mar 2014 - 2:20

C'était lui

Tanlo Jakobi n'était peut-être pas l'épée la plus affûtée de l'armurerie, mais il n'était pas idiot, et se fiait à son instinct, qui ne l'avais jamais trompé. Il avait eu le temps de s'abreuver des descriptions que Naiad Kelen avait fait de Kozan, photos à l'appui. C'était le même. Un peu plus âgé, un peu plus fort, quittant l'adolescence pour se rapprocher petit à petit de l'âge adulte.

Il ne se retourna pas, se contentant de le suivre du coin de l'oeil. Il garda un visage neutre même si son moi intérieur était en train de sauter et hurler de joie en gueulant qu'il avait une chance de coca. Alors qu'il continuait de marcher, il croisa un, ou plutot, une Jedi, accompagné d'un Padawan. Il l'interpella.

" Excusez moi mademoiselle, puis-je vous poser une question ? "

Il fit une révérence, un grand sourire sur son visage. Elle le dévisagea quelques instants, surprise par son gabarit aussi bien que son aisance.

" Et bien, allez-y... "

Il désigna la porte d'ascenseur par laquelle celui qu'il espérait être sa cible venait d'entrer.

" J'ai vu beaucoup de jeunes Padawan comme le vôtre (il lui fit un clin d'oeil, malheureusement sans réponse) passer ces portes. Est ce qu'il y a vos salles d'entraînements ou un truc du genre ? "

Elle s'épancha dans un pâle sourire. Il s’efforça de penser à ce sourire et rien d'autre. Craintif qu'on lise dans ses pensées. Il savait que sa résistance à la force était pitoyable.

" Non, il s'agit de la bibliothèque. Elle est ouverte au public, si jamais l'envie vous prendrait d'y aller, et que vous ne faites pas de troubles. "

Tanlo Jakobi savait pertinemment qu'il n'avait pas la gueule d'un marquis et le gabarit d'une grosse brute, aussi la petite pique implicite ne lui fit aucun effet. On lui avait répété. des millions de fois qu'il était bête et inculte. Il la salua en faisant pencher son chapeau.

" Merci mademoiselle Jedi. Bonne journée. "

Il se retourna, et se dirigea vers la bibliothèque, prenant l'ascenseur. Dans la cage, il se tenait au milieu de deux Padawan qui le regardait avec des yeux gros comme des billes. La bibliothèque était impressionnante, s'étalant sur des dizaines et dizaines de mètres, avec d'immenses rayons et un grand paquet de bureaux et de tables de lectures. Un silence quasi religieux y régnait. Deux surveillants Jedi lui jetèrent un regard aussi hostile que des videurs de boite de nuit. Sûr qu'il dépareillait dans le coin.

Il pensa au fait que chaque personne ici présente était capable de dégainer un sabre laser et de le couper en deux. Flippant. Il se balada tranquillement. Il n'était pas venu chercher l'affrontement, et n'avait aucune raison de se sentir menacé. Il relâcha instinctivement sa posture et son attention. Il devait se faire passer pour un simple ouvrier, pas montrer qu'il était un combattant.

Il erra dans les rayons. Plusieurs livres semblaient intéressant, même si, il faut l'avouer, il ne comprenait pas tous les titres.

Puis, il le vit. Le Padawan était plongé dans la lecture d'un datapad, dans une petite salle. Silencieusement, le colosse entra.

" Bonjour. Excuse moi, je peux te demander un renseignement ? Les gardes à l'entrée n'ont pas l'air aimable. "

Leurs regards se croisèrent quelques instants. Il aimait bien ce petit, et il lui lanca un sourire encourageant. Allez, hop. Sa question était osée, mais il était presque sûr de connaître la réponse.

" Est ce que tu connais quelqu'un s'appellant Kozan ? "


Dernière édition par Tanlo Jakobi le Ven 18 Avr 2014 - 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)   Jeu 27 Mar 2014 - 4:28

Plongé dans sa lecture sur l’histoire ancienne de la planète Ilum, Kozan ne remarqua pas la silhouette imposante de l’homme de tout-à-l’heure à l’entrée de la salle d’étude. Ce n’est que lorsqu’il ouvra la bouche que l’apprenti jedi releva la tête en sa direction. Étrangement, il n’était pas accompagné du reste de son équipage. Que diable pouvait-il bien faire à cet étage. Les invités du temple étaient certes en moyens de se déplacer à peu près partout, mais la bibliothèque ne faisait pas vraiment partie du top dix des endroits à visiter en premier de façon ordinaire.
Kozan releva un sourcil. Il ne savait pas qui était cet homme, ni ce qu’il voulait, mais ce dernier manquait clairement de finesse pour exprimer ses intentions. S’il était arrivé ici, devant lui, après l’avoir croisé dans le couloir, il y avait de bonnes chances pour qu’il l’ait suivi. C’est alors que sa seconde question portait sur lui. D’abord surpris, Kozan réalisa que sa question était rhétorique, il savait déjà qui il avait en face de lui. Pourquoi tourner autour du pot? Le padawan préféra jouer le jeu afin de tester un peu les limites de son interlocuteur. Être prudent dans ses conditions pouvait s’avérer beaucoup plus intéressant, valait mieux laisser planer un certain suspense.
- Kozan Naar? Bien sûr, tout le monde le connaît ici. 
L’apprenti jedi regarda alors l’heure sur le datapad.
- À cette heure, il doit encore être dans ses quartiers. Je pourrais vous le présenter si vous voulez.
Il ferma ensuite son datapad, le posant sur la table d’étude. Avant que Tanlo ne puisse en placer une, il continua son petit manège, histoire d’en apprendre un peu plus sur cet étrange énergumène.
- Je vous ai vu dans le couloir tout-à-l’heure. Vous m’avez l’air d’une sacrée équipe. Vous n’avez pas fait tout ce chemin pour rencontrer un jeune padawan j’imagine.
Kozan laissa échapper un petit rire forcé, ne voulant pas avoir l’air méfiant. Qu’importe les motivations de cet homme et de sa bande, il était certain que ce n’était pas à l’horaire du jour. Pourquoi des personnes de l’extérieur du temple viendraient-ils le rencontrer spécialement lui? Le futur restait voilé et la force ne lui permettait pas d’en savoir beaucoup sur le grand blond, son esprit semblant lui-même un peu confus.
Le jeune jedi se leva de son siège, comme s’il s’apprêtait à partir, désirant continuer la conversation tout en se dirigeant vers l’ascenseur. Il comptait bien l’emmener dans sa chambre. D’ici là il aurait amplement le temps de se faire une idée sur les motivations cachées ou non de l’homme. Les prochaines minutes allaient définitivement se révéler importantes à savoir s’il était digne de confiance. Kozan passa alors à côté de l’homme et rangea son datapad dans sa bure en marchant en direction de l’ascenseur d’étage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)   Jeu 10 Avr 2014 - 23:11

- Kozan Naar? Bien sûr, tout le monde le connaît ici.

Oh, intéréssant. Il ne reconnaissait pas sa propre identité. Menteur chevronné ou méfiance constante ? Une fois encore, Tanlo se rendait compte qu'il n'inspirait pas confiance. Tant pis, il faudrait faire avec. Le padawan décida de prendre les devants et d'interroger Tanlo. Et bien si, il avait fait tout ce chemin pour rencontrer un padawan.

Pourquoi les choses n'étaient jamais simples ? Pourquoi les gens niaient leur identité et faisaient tourner en bourrique Tanlo, pourquoi les ennemis vaincus continuaient de faire les fiers, pourquoi les mecs capturés faisaient chier tout le monde en refusant de balancer leurs potes ? Silencieusement, il décida de sortir de la bibliothèque. Le colosse se mit à le suivre, et ils finirent tous les deux dans l'ascenseur.



" A vrai dire, ce n'est pas moi personnellement qui cherche à le rencontrer. "

Le jeune padawan le regarda d'un air (peut-être faussement) intéréssé. Tanlo lui fit un grand sourire, alors que son esprit un peu lent échafaudait un mensonge à peu près crédible. Puis, l'illumination lui vint. Un jeu de mot. Bordel, Tanlo t'es vraiment trop fort.

" Je suis messager si je puis dire. J'ai rencontré une padawan... enfin je crois, elle était vachement jeune quoi. Assez timide aussi. Elle veux que je lui donne quelque chose. "

Il fouilla à l'intérieur de sa veste, montrant le bout d'une envellope. En réalité, la seule chose qu'il y avait dedans était une liste de course. Dans son esprit, il commenca à s'imaginer la scène. Une petite fille, cheveux long, blonde, rougissante. Lui confiant cette lettre. Confier une lettre d'amour à un padawan aurait été un suicide social non ? L'explication tenait la route !

" Je présume que ca doit etre une petite amourette. Et comme je la connais pas, elle a moins de risque de se faire choper... enfin je présume".

Il remis la lettre dans sa veste.



" Enfin bref, elle voulait que je file la lettre à ce Kozan. Elle est plutot mignonne d'ailleurs. Blonde aux cheveux longs... une vraie Naïade. "

Un furtif, mais remarquable sourire s'étala pendant une fraction de seconde sur son visage.


Dernière édition par Tanlo Jakobi le Ven 18 Avr 2014 - 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)   Ven 18 Avr 2014 - 5:49

Naïade? L'utilisation de ce mot amena le padawan à se mordre la langue un instant, sans trop comprendre de quoi il s'agissait. Cette expression lui rappelait quelque chose, mais il ne savait pas trop quoi. Sans trop chercher, il revint alors à penser à la petite histoire que cet homme avait évidemment monté de toutes pièces, puisqu’elle était complètement grotesque. L'amour était quelque chose de proscrit au sein de l'ordre jedi et même si ça n'avait pas été le cas, il était très peu probable que quelqu'un s'intéresse à Kozan, aussi réaliste pouvait-il être. Le padawan n’avait pas trop la cote auprès de ses camarades et depuis quelques mois, les gens avaient commencé à le trouver un peu bizarre en raison de son quasi-cloisonnement dans sa chambre.
 
Kozan jeta l'un de ces regards à Tanlo alors qu'il regeait la "lettre" dans son veston. À quoi jouait-il donc? Kozan avait beau pourtant sonder son esprit, là n'était pas le problème, il semblait croire au fond de lui à cette histoire, mais le padawan n'était pas dupe.
 
Alors sortis de l'ascenseur qui s'était arrêté à l'étage des dortoirs, Kozan marchait d'un pas indécis vers sa chambre. Le padawan n'avait toujours pas dit un traitre mot depuis, plutôt destabilisé. Alors arrivé près de sa chambre, il activa l'interrupteur pour ouvrir la porte et se glissa à l'intérieur, visiblemment toujours suivi du colosse blond. Alors que la porte se refermait derrière eux, Kozan sortit de sa bure le pot de médocs et en pris plusieurs cachets avant de prendre une gorgée d'eau. Il reposa le verre sur son bureau en désordre, comme le reste de la chambre d’ailleurs.
 
Il se retourna alors vers l'homme, mettant sa main à portée de son sabre laser, il n'avait vraiment pas confiance. Croyant que l'isoler de la masse permettrait de parler plus librement, Kozan réalisait l'erreur qu'il avait commise. Son côté paranoîaque qu'avait entraîné son addiction à ces médicaments le faisaient envisager beaucoup d'options aussi fantaisistes les unes que les autres. Et en ce moment, il n'aimait pas ce qu'il était en train d'imaginer.
 
Tentant d'être un peu menaçant, il ne parvint qu'à s'exprimer d'une voix un peu hésitante.
 
- V...Vous saviez déjà qui j'étais quand vous êtes venu me voir à la bibliothèque. Je vous avertis, vous avez intérêt à me dire ce que vous me voulez, sans quoi... sans quoi je...
 
Il n'arrivait pas à terminer cette phrase, un peu terrifié. Pourquoi l'homme mentirait sur toute la ligne? Il n'était évidemment pas fan des jedis, mais cela n'expliquait pas pourquoi il serait venu le rencontrer lui, ici. Après-tout, l'adolescent n'avait rien de spécial, il ne pouvait pas s'imaginer rationnellement qu'on lui veule quoi que ce soit.
 
Il savait bien que depuis qu'il était un peu instable depuis qu'il avait recommencé à prendre de ces choses, mais il ne pouvait pas imaginer ce qui se produisait en même temps. Il essayait de se convaincre au fond de lui qu'il avait de bonnes raisons de s'inquiéter de la situation, mais il était si tendu qu'il n'arrivait plus trop à distinguer. Kozan se promettait secrètement qu'il essaerait d'arrêter de nouveau de consommer ces choses lorsqu'il serait débarrassé de cet inconnu assez étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)   Mar 22 Avr 2014 - 17:30

Aucune réaction à son jeu de mot. Du moins, pas celle souhaitée. Soit ce gosse était trop stupide pour saisir le jeu de mot entre Naiade et Naid Kelen, soit il cachait super bien ses émotions. Quoi qu'il en soit, Tanlo était décu...

Ceci dit, le padawan était assez curieux pour l'emmener dans sa chambre. Déja un bon point. Ca change des forceux dégainant le sabre laser a la moindre occasion. Le colosse avait du se baisser pour ne pas se cogner. Il allait parler lorsqu'il vit Kozan se diriger vers un flacon bourré de médicaments, l'ouvrir et en prendre plusieurs.

Tanlo Jakobi n'est pas du genre à exprimer ses émotions intérieures. Mais ici, il eut un visage mêlant une colère noire ainsi qu'une quasi terreur. Il n'aimait pas les médicaments, drogues et autres anti-douleur. Les gens sombraient dans la faiblesse a cause de ca, utilisant ces produits artificiels au lieu d'affronter en face détresse et douleur. Et voir un être si jeune, encore un enfant il y a peu, sombrer dedans l'attristait sincèrement.

Il fit le lien entre l'absence de réaction de Kozan quand à l'évocation du prénom de son ancien maître et les médocs. Etait-il drogué ? Ca semblait trop gros pour être vrai... mais Tanlo avait vu de tout dans la vie.

Le padawan se retourna vers lui. Main près du sabre laser. Voix chevrotante et hésitante, pleine de crainte malgré une volonté farouche d'être menacant. Il avait du cran, il faut le reconnaître. Tanlo sourit. Il aimait bien les concours de bravade.

" Eloigne cette main de ton joujou petit. Les chevaliers Jedi ne me font pas peur, alors un padawan... "


Il regarda la boîte de médicaments. Son long bras musculeux s'en saisit à la vitesse de l'éclair, l'examinant en plissant les yeux. Il connaissait pas ces trucs là.



" Tu devrais éviter ces choses là, c'est pas bon pour la santé. Ca bousille le corps et l'esprit. "

Il fixa le jeune homme dans les yeux.



" Bon, la subtilité n'a pas l'air de marcher, donc je vais être plus... direct. Est ce que le nom de Naiad Kelen te dit quelque chose ? "


Dernière édition par Tanlo Jakobi le Dim 10 Aoû 2014 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)   Jeu 22 Mai 2014 - 5:06

(HRP: Pardon, moi-même qui déteste les délais, je vais essayer d'être plus rapide prochain coup.)

L’attitude du colosse n’avait rien de rassurante. La menace du padawan ayant passé dans le beurre, ce n’était pas pour autant qu’il baisserait sa garde. Si ce type avait déjà affronté des chevaliers jedi, la prudence était de mise, et ce même entre les murs du temple de l’ordre. Arraché de ses mains, Kozan regardait d’un œil presque désespéré le pot de médicaments duquel il avait été si dépendant. Il retira alors son sabre laser de sa ceinture, le doigt sur l’interrupteur, sans pour autant l’activer. Un peu vexé de la remarque posée à l’endroit de sa consommation, l’adolescent ne se gêna pas pour répliquer sèchement, la voix toujours tremblotante.
 
- Ce ne sont pas vos oignions.
 
Mais c’est là que la réponse du grand blond vint complètement brouiller les pistes. Comment osait-il évoquer même le nom de Naiad Kelen dans cette pièce? Terriblement confus, Kozan activa son sabre laser. La lame bleue vint éclairer le visage de son propriétaire, les yeux tristement fixes. Son regard trahissait son incompréhension.
 
- Qui êtes-vous? De quel droit vous…
 
Kozan prit une courte pause, réalisant que répondre à la question aiderait peut-être à faire avancer les choses. Même si ce détail était probablement déjà connu, Kozan ignora le caractère rhétorique de la question et crut bon de détailler légèrement.
 
- Naiad Kelen m’a enseigné les voies de la force pendant de nombreuses années avant de rendre l’âme. Il était mon mentor.
 
La voix brisée, il ajouta.
 
- J’espère que vous avez de bonnes raisons de venir ressasser ainsi son trépas.
 
Se pouvait-il que cet individu à l’apparence douteuse fût été un ami de son maître? Il aurait été plutôt étrange qu’il n’ait jamais fait sa connaissance. De plus, ce type était loin d’être le genre de personne avec qui le maître jedi avait l’habitude d’entretenir des relations. Pourquoi alors se donner autant de mal pour trouver son dernier apprenti avant son décès?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)   Jeu 3 Juil 2014 - 22:04

Oh. Le petit croyait donc que Naiad était mort. Tanlo s'en doutait, même si Naiad avait été très évasif sur ses relations avec son padawan.

* Ok, résumons, je dois prendre ce petit et le faire rejoindre son maitre qu'il pense mort. Et en plus il le vois comme un Jedi. Alors que c'est un Sith. Je vais pas faire d'heureux, je le sens.*

Continuer dans la franchise. Mêler vérité et mensonge ne donnait jamais de bons résultats.

Surtout avec un sabre laser pointé vers lui. Le colosse avait legèrement reculé son visage vers l'arrière, regardant le padawan de haut, avec un sourire amusé des emmerdes futures.

" Ton sabre ne sert à rien dans une discussion petit. Et face à moi, il te sera d'aucune aide. " répondit Tanlo comme un professeur énoncant une vérité incontestable. Il s'éloigna, ses grosses mains levées. Et reprit la parole, doucement, comme ne voulant pas être entendu.

" Ton ancien maître est en vie, et c'est lui qui m'envoie. "

Alors qe le visage de Kozan se décomposait devant lui, il repris, l'empêchant de parler.

" Ne me demande pas pourquoi, je ne suis que son employé et je ne sais rien des circonstances de sa mort. A vrai dire, j'ignore son passé autant que tu ignore le mien. "

La main tenant le sabre laser tremblait, très, très legèrement. Allait-il frapper ? Baisser son arme ? Bordel, le petit était imprévisible.

" Assez grand, plutot baraqué, cheveux courts poivre et sel, fait tout le temps la gueule, regard de faucon, assez calme. On parle bien du même hein ? "

Il se mit à sourire comme un oncle à son neveu.

" Il veut que je te ramène près de lui. Tu lui manque petit. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)   Ven 25 Juil 2014 - 8:38

Ce qui se produisit à cet instant ne s'était pas produit depuis un bon moment dans la vie de Kozan. L'espace d'un instant, il avait souri devant la révélation de l'imposant mastodonte qui se tenait devant lui. C'est comme si, depuis tout ce temps, il l'avait su. Dans son cerveau s'émettaient un paquet de connexions tentant de trouver un sens à la résurrection soudaine de son maître. Jamais son corps n'avait été retrouvé, aucune preuve de sa mort n'avait pu être établie, mais il n'y avait également aucune trace de sa survie. Très rapidement, l'espoir qui avait envahi Kozan se changeait en scepticisme. Il doutait fortement que son maître, vivant, ne serait pas revenu vers lui pour achever sa formation à moins d'un empêchement majeur. Les morceaux ne collaient peut-être pas, mais il ne comprenait pas pourquoi on viendrait lui mentir depuis l'autre bout de galaxie. Peut-être que son maître avait envoyé cet homme à la cervelle qui sentait le roussi, peut-être voulait-il reformer le binôme d'autrefois, peut-être... Mais qu'était-il devenu depuis tout ce temps, lui?

Kozan laissa tomber son sabre laser, impuissant. Au final, il ne savait que trop comment réagir à cette nouvelle. Probablement que l’homme disait vrai, mais accepter que Naiad soit encore en vie était presque aussi dur que d’accepter sa mort. Un cocktail d’émotion se mélangeait à l’intérieur de Kozan, mêlé au manque de sommeil, aux médicaments, rien de bien beau restait à venir. Sa respiration se faisait un peu plus difficile, le choc d’une telle nouvelle avait l’effet d’un ouragan dans son subconscient. La seule réponse digne de ce nom qu’il pouvait sortir fut prononcée.

- Vous mentez… je ne vois que ça.

Il se doutait que c’était faux, et même s’il ne voulait pas que le grand blond en rajoute une couche, il n’avait pas d’autre choix que de nier les allégations de l’inconnu. Depuis plusieurs années que sa vie avait été bouleversée par le départ soudain de son maître. Jamais il n’avait retrouvé une certaine stabilité au sein de l’ordre et il était devenu un oublié des procédures. Kozan voyait là une chance de repartir à zéro, mais sentait également que quelque chose clochait, bien qu’il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Pris d’une sorte de faiblesse, la force ne semblait plus répondre à lui, tout semblait brouillé. Kozan s’affaissa contre une chaise, la respiration rapide. Il sentait un trouble.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)   Dim 10 Aoû 2014 - 17:51

- Vous mentez… je ne vois que ça.

Tanlo ne répondit pas. Il se contenta de regarder Kozan en poussant un puissant, long et profond soupir d'ennui total. Il était du genre direct et manuel, alors quelqu'un niant en boucle avait tendance à lui taper sur les nerfs. Le petit s'affaisa sur sa chaise, son coeur battant si fort que Tanlo pouvait le sentir. Les yeuxdu garcon se troublèrent, ses paupières s'affaisèrent un léger instant, comme s'il allait s'évanouir.

Tanlo tira une chaise, regardant le padawan d'un air inquiet, sans plus. S'enquir d'un "ca va?" aurait été stupide. Bien sûr que non ca n'allait pas. Ce petit était écrasé par des soucis. Des inquiétudes qu'il avait entérré dans son esprit il y a bien longtemps, et qu'un inconnu venait de ranimer en quelques minutes.

" Je comprend que tu stresse. Je le serais aussi à ta place. " commenta Tanlo d'un air calme. Il lui lanca un sourire rassurant. Même s'il savait que sa stature ne rassurait personne, et surtout pas les personnes pesant 50 kilos de moins que lui.

" Ceci dit, il va falloir que tu prenne une décision pour nous trois: Naid, toi et moi-même. Je ne suis pas venu pour dire "hey, ton maitre est vivant et il te passe le bonjour" et me barrer aussi sec tu vois. Si je reviens les mains vides, ca va barder. "

Ils se regardèrent, le regard de Tanlo fixé sur la zone entre les yeux de Kozan.

" Ton maître est plutôt sevère. Pour être honnête, je préférerais que tu accepte sur le champs. "

Silence. Le petit était encore dans ses pensées. Est ce qu'il écoutait seulement ?

" Prendre des décisions... et de vraies décisions, autre que "est ce que je dois parler à cette fille" ou " dois-je regarder le huttball ou me coucher à une heure raisonnable" c'est pas facile, je te l'accorde. Surtout à ton âge. Ici, on vous force à être adulte très tôt... pas très sain je trouve. "

Ses bras immenses se déployèrent avec souplesse et en une fraction de seconde, ses épaisses mains se trouvaient sur les épaules du padawan, le tenant fermement, comme pour empêcher quelqu'un de tomber dans le vide. Ou comme pour lui broyer les épaules.

" Mais il va falloir en prendre une. Je peux te laisser jusqu'a après demain, mais pas plus. "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Séparation pour retrouvailles (Tanlo et Kozan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Hangar-