La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vol de mission [PV Zora] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Jeu 13 Sep 2012 - 21:24

-Réseau prostitution, tu peux être intéressant... T'as le physique malgré tes deux balafres et beaucoup de clients rêvent qu'on voit pas leur tête, surtout les timides, les mecs mariés ou qui s'assument pas... Ils sont pas violents, c'est le bon plan.

-Non je ne crois pas. Pour la drogue je passerai mieux, la police ne se méfiera pas de moi. Et je suis hétéro à 100%, je me raterai, et je ne plairai pas aux filles... Trop, comment tu dis déjà? Androgyne. Je peux de plus, cacher la drogue dans ma canne.Quand on m'arrête, il suffit que je hurle à la discrimination pour attirer une foule d'idiots compatissants et faire monter le rouge aux joues des policiers qui me relâchent aussitôt... Et puis, en général, on n'arrête pas quelqu'un qui a la tête "d'une gamine" comme tu le dis si bien.


-Tu causes bien pour un camé et t'as pas la gueule d'un hétéro... D'ailleurs j'ai peur que tu me la bouffes ne route parce que vu tes bras, t'es un sacré junkie toi!

-Tu sauras comment me le faire payer, j'en suis sûr. Pour le reste, ce n'est pas parce que l'on deale qu'on est forcément inculte.


-Fais gaffe à c'que tu dis... Donc t'as déjà dealé avec ta canne d'éclopé?

-Affirmatif, j'ai du arrêter, le mac est mort, et je ne veux pas me la jouer solo, j'ai besoin de la protection d'un groupe, quitte à être taxé tu devines bien. Le handicap n'apporte pas que des avantages. Je connais le métier, si tu me fiches chez les prostitués, non seulement je ne satisferai aucun client mais tu perdras ton temps à m'apprendre...


-Mouais... On essaye, On fait du 20%- 80 pour moi, j'te fais pas confiance et j'ai jamais tenté le truc de l'aveugle, parce que si tu te fais gauler par les flics intergalactiques tu t'échappes comment?

-J'en fais mon affaire


-Bien ce que je disais, une sale gueule pour un hétéro. Enfin j'men fous de comment tu règles ça mais j'assumerai aucune de tes conneries si on te choppes. Allez commence ce soir. Voilà 20 grammes de bâtons... Bouge ton derrière, allez!

Luke poussa un soupir de soulagement. Il était sur cette affaire depuis un bon bout de temps déjà. C'était sa première mission officiellement dangereuse bien que les autres sensées être "faciles" avaient généralement tournées au vinaigre, peut-être que cette fois-ci les choses seraient plus simples qui sait? Le gang avait la fâcheuse manie de vendre une drogue appelé le "marteau" qui avait un rapport avec la Force, décuplant le taux de midichloriens de chacun, même ceux qui n'avaient aucun pouvoir de manière éphémère. Le réseau très étendu avait attiré l'oeil sévère des Jedis qui devaient agir. Or face à des personnes dopées au marteau, ils avaient besoin de jeunes pouvant répliquer avec des dons bien plus stables et maîtrisés. Le profil de recrutement était simple: jeune et camé de préférence. En effet le chef de la bande préférait, contrairement à ce qu'il disait, avoir sous sa coupe des gamins de la vingtaine accrocs au produit qu'ils vendaient afin qu'ils ne sortent pas du groupe sur un coup de tête et se retrouvent trop embourbés pour penser à le trahir.

Luke pressa son bras droit en réprimant une grimace de douleur. Pour mimer le fait qu'il était un junkie, un policier spécialisé avait du lui inciser le bras avec une seringue. Le Padawan, très élancé de nature voir maigre convenait parfaitement au type recherché, et surtout sa longue chevelure, son aspect fragile l'éloignaient du stéréotype du jeune Jedi en mission. Coupant sa présence dans la Force et de ce fait plus aveugle que jamais, le Hapan errait dans la rue pour vendre les bâtons de la mort. Il n'avait pas d'autre choix que de jouer le jeu en attendant qu'on lui fasse confiance et qu'il puisse avoir accès au marteau. Pour l'instant il était dans le bas de l'échelle. Enfin, heureusement, sa plus grande faiblesse avait finalement convaincu le gang qui venait de le recueillir en son sein. Luke savait que désormais, quoiqu'il fasse, quoiqu'il se passe il garderait des ennemis sur Coruscant-encore d'autres oui.- car on ne quittait pas un groupe comme ça. Heureusement ceux-ci n'imposaient aucun tatouage, de peur que la police justement ne les identifie trop facilement.

Enfin pour l'instant le Padawan songeait à autre chose qu'à sa peur de se faire marquer à vie d'un sigle qu'il ne verrait jamais. Armé de sa canne dont il avait bien dû apprendre l'usage au lieu d'utiliser la Force, il arpentait un petit quartier réputé pour ses dealers de drogue et d'informations. Selon les indications il se plaça dans un coin de ruelle. Le gang étant particulièrement important, Luke disposait d'une bonne place, aussi ne s'étonna-t-il pas lorsqu'il vendit plusieurs bâtons rapidement, sans compter que les autres n'osaient pas l'attaquer malgré son apparente faiblesse. C'était vraiment un groupe important, plus peut-être que les policiers ayant fait appel aux Jedis et les Jedis eux-même ne pouvaient le soupçonner. Le Padawan y songeait, appuyé sur un mur nonchalamment, une main dans sa poche de Jean tout en mettant de l'autre sa capuche de Sweet, sa longue chevelure dorée dépassant de celle-ci pour retomber sur sa poitrine. Mais alors qu'il se donnait toute l'attitude d'une de ces petites frappes, le jeune homme se redressa en entendant des pas légers, une femme... Une nouvelle cliente?

Maintenant qu'il y songeait, le Padawan se rappelait avoir reçu une mission de la part de son chef, une fille allait venir à telle heure pour le voir, lui devrait l'accompagner... Une vente de drogue spéciale? Un rendez-vous d'affaires? Une associée? Des informations? Luke pourrait peut-être essayer d'en savoir plus sur le chemin. Il cliqua sur sa montre qui lui indiqua l'heure d'une voix féminine mécanique. C'était certainement elle.

-Hep... C'est toi qui veut voir mon ami?

Fit Luke en utilisant le code qu'on lui avait donné, faisant désormais face à la jeune femme. Il se sentait handicapé -plus que d'habitude en fait.- de ne pas pouvoir sentir son aura étant donné qu'il cachait la sienne. C'était incommodant mais le Hapan n'avait pas le choix. Levant les yeux vers elle, le jeune Jedi attendit de voir ce qu'elle allait répondre, si ce n'était pas la fille du rendez-vous, elle passerait simplement son chemin en le prenant pour un pervers ou un dealer qui fait tout pour vendre son produit.

_________________


Dernière édition par Luke Kayan le Lun 11 Fév 2013 - 14:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Ven 14 Sep 2012 - 5:32


Zora fendait la foule des badauds, dont la plupart étaient des junkies, avec un certain dégoût. Coruscant lui rappelait avec douleur Nar-Shaddaa même si cette planète était indéniablement plus classe et plus grande. Pour autant l'urbanisation avait fait de ce monde une gigantesque mégalopole et sa localisation, le centre du pouvoir républicain. Cela dit, l'apprentie avait pu passer les contrôles avec une facilité déconcertante, munie, il est vrai, d'un passeport particulièrement bien imité. L'attaque du Sénat témoignait d'ailleurs de la fragilité de la République et de sa tendance à relâcher sa garde. Une erreur que les sith lui avait fait chèrement payer...

*ça doit grouiller de jedi ici depuis les festivités... C'est une destination de choix pour une apprentie sith* pensa-t-elle avec un léger sourire.

Sa maîtresse lui avait ordonné de venir s'assurer en personne que les petites affaires qu'elle menait dans la capitale se poursuivaient comme elle l'entendait. Bien sûr, Zora avait acquiescé sans aucune discussion et avait rejoint aussi vite qu'elle le pouvait sa destination. Mais au fond d'elle l'apprentie aurait préféré un autre endroit pour mettre à profit ses talents. Quoi qu'il en soit, elle avait l'avantage de connaître le monde des contrebandiers, mercenaires, chasseurs de prime et autre tueurs puisqu'elle avait été élevée dans cette "ambiance" si particulière. Nar-Shaddaa n'était pas surnommée la lune des contrebandiers pour rien...

La jeune femme devait rencontrer le chef du "Syndicat de l'Ombre", une organisation criminelle présente dans plusieurs échelons du crime de Coruscante. De la prostitution à la vente d'arme ou de drogue sans oublier le racket et d'autres joyeusetés du genre. Mais derrière ces activités de façade se dessinait un projet bien plus sombre et plus ambitieux qui venait d'entrer dans sa phase finale. La présence de Zora en témoignait.

*J'espère au moins qu'ils sont aussi compétents que ma maîtresse l'a laissé entendre, sans quoi quelques têtes tomberont pour leur rappeler ce que le mot "efficacité" veut dire...* se promit-elle.

Elle porta instinctivement la main sur la garde de son sabre-laser astucieusement dissimulé dans la manche de sa combinaison grise et noire, dans un petit étui à son poignet. Elle avait également jugé bon de se balader avec un petit blaster rangé dans un holster à sa cuisse afin de dissuader un éventuel importun de trop s'approcher d'elle. Une certaine beauté pouvait être pratique en certaines circonstance, seulement dans ce genre d'endroit un beau visage n'attirait généralement que des ennuis. Elle était bien placée pour le savoir...

Le meilleur moyen de trouver ceux qu'elle cherchait était encore de s'adresser à l'un de ces dealers de drogue qui semblaient pousser à chaque carrefour de rue. La jeune femme en trouva rapidement un, vêtu d'un jeans et d'un sweet dont la capuche était rabattue sur une longue chevelure blonde, et s'en approcha. Ce dernier la prit de cours et la héla, lui demandant si elle voulait voir son ami. Zora haussa un sourcil, dévisageant les traits du jeune homme qui venait de lui parler. Il avait le visage fin et deux petites cicatrice sous l’œil, témoignant peut-être d'une rixe passée. S'il n'avait pas parlé, l'humaine aurait pu avoir du mal à déterminer son sexe mais le plus étonnant était encore ses deux yeux vairons semblant regarder dans le vide, fixement.

Zora observa son interlocuteur, se rendant compte avec une certaine perplexité qu'il était aveugle. D'ailleurs la canne qu'il avait le confirmait de manière très clair. Elle le toisa un instant avec méfiance, le sondant à travers la Force tout en perdant le luxe de cacher sa propre présence. Comment un aveugle pouvait vendre de la drogue sans que personne ne tente de le braquer? L'organisation qu'elle cherchait était en manque de petites frappes ou au contraire était si puissante que personne n'osait se prendre à l'un de ses membres, même s'il était infirme? Des questions intéressantes auxquelles la jeune femme aurait sans doute rapidement des réponses...

- "C'est possible, oui..." répondit-elle. "Mon ami est du genre à tout diriger dans le coin..."

Une simple phrase de vérification lui assurant qu'ils parlaient bien du même homme et que le dealer ne l'entraînait pas dans un quelconque deal de drogues sans intérêt ou parlait simplement de quelqu'un d'autre. Zora ne tenait certainement pas à perdre son temps en futilité mais il semblait qu'elle avait vu juste vu que l'androgyne lui fit signe de la suivre, ce qu'elle fit sans d'avantage de cérémonie. L'ambiance de ces rues l'étouffait et elle préférait encore discuter dans un quelconque coin obscure plutôt que côtoyer cette foule alcoolisée, droguée et marginale. A chaque pas, il fallait faire attention à ne pas entrer en collision avec quelqu'un et l'apprentie fut impressionnée par la facilité qu'avait son guide pour se mouvoir entre les gens malgré son handicap.

*Il doit sans doute connaître le coin comme sa poche...*

Elle prit soin de vérifier qui'ils n'étaient pas suivis mais se rassura bien vite en constatant que ce n'était pas le cas. L'apprentie espérait que son guide savait ce qu'il faisait et ne l'entraînait pas dans un quelconque traquenard qu'il payerait au prix fort. Après tout, dans ce genre d'endroit on ne pouvait se fier à personne et encore moins à ceux qui semblaient innocents. Ceux-là étaient, d'expérience, les pires et cachaient bien souvent de sombres intention sous une apparente gentillesse. Sauf que contrairement à la dernière fois où elle avait côtoyé ce genre de "citoyens", elle pouvait se défendre à présent. Et elle ne se priverait pas de le prouver en cas de besoin...

La jeune femme laissa son regard glisser sur le dealer qui ouvrait la marche, tentant une nouvelle fois de le sonder avant de cacher à nouveau sa présence dans la Force. Mais, une nouvelle fois, elle ne détecta rien d'anormal et se dit que finalement il n'était qu'un simple rouage de l'organisation, gagnant un maigre revenu et enrichissant les truands plus haut placés dans la hiérarchie. L'apprentie se porta à la hauteur du jeune homme et le dévisagea un instant avant de reporter son attention sur les gens devant eux.

- "Quelles sont les dernières rumeurs dans le coin?" s'enquit-elle. "Quelque chose qui sort de l'ordinaire?"

Une manière de meubler le trajet et surtout d'obtenir éventuellement quelques précieuses informations. Les rumeurs étaient parfois fondées après tout et il ne fallait rien négliger. Elle n'avait jamais rencontré ce "Monsieur Victor", le chef de l'organisation avec qui elle avait rendez-vous, plongeant ainsi en plein inconnu. Zora espérait simplement qu'il craignait assez Darth Ynnitach - ou quelque soit l'identité qu'elle utilisait pour tracter avec lui - pour ne rien tenter de stupide. La jeune femme décocha un regard à son guide, curieuse de savoir ce qu'il savait...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Ven 14 Sep 2012 - 10:20

Les deux jeunes gens jouaient. Sans même s'en rendre compte, ils adoptaient le rôle du chat et de la souris. Quand la fille se fermait à la Force, Luke osait la laisser s'écouler pour la sonder avant de se fermer comme une huître, et ce juste avant que la demoiselle ne fasse de même. Le Padawan ne savait rien d'elle, il aurait voulu la sonder, sans se douter qu'elle était une utilisatrice des pouvoirs obscurs, cela l'aurait arrangé d'avoir plus d'informations sur sa personne, notamment en frôlant son esprit comme il le faisait fréquemment. Le plus difficile restait toutefois l'expression, Luke n'en avait guère, il s'était toujours servi d'ondes de Force pour faire passer ses émotions ou appuyer ses propos. Sans son aura particulière, le garçon perdait beaucoup de son charisme. Il restait son physique mais avec les bras abîmés et ces habits il n'était pas mis en valeur, puisqu'au contraire, on avait tout fait pour maquiller ses traits fins et harmonieux de Hapan en quelque chose de fragile, des lignes brouillonnes. Non pas que son allure soit importante, mais Luke peinait à penser à tout. A la fois à conserver le langage du junkie bien que son phrasé reste supérieur au leur, marcher avec cette fichue canne et s'intéresser à la jeune fille. Non vraiment ça ne pouvait plus durer ainsi.

-Je comprends... La chouchoute du patron donc. Suis-moi il sera heureux de pouvoir parler à son amie de toujours.

Luke se fraya un chemin parmi les passants. Il avait arpenté ce coin de quartier pendant des heures et des heures dans un studio qui reproduisait exactement la géographie du coin pour s'y retrouver et faire croire ainsi, qu'il venait bien des bas-fonds de Coruscant. Des policiers l'avaient même préparés aux bousculades des autres dealers voir à des vols, il lui fallait répliquer avec les bases du karaté, sans user de ses dons, ce qui était particulièrement difficile et demandait une maîtrise que le Hapan ne possédait pas encore tout à fait. Restait donc à espérer que Luke ne rencontre pas de soucis.

-Les nouvelles? La police est sur le coup-Le Padawan aurait aimé tenter d'endormir la méfiance de cette personne mais alors il serait mis en danger. Son but n'était pas de protéger les policiers mais de gagner la confiance du groupe et de leurs clients.- Y'en a partout, ils sont en train de flairer le groupe... Mais je doute qu'ils nous tombent dessus, y'a trop d tentacules sur cette énorme machine.

Fit-il en laissant volontairement sa voix traîner un peu et en l'aggravant pour éviter de répondre de son ton habituellement clair et digne.

-Et par chez vous, quoi de neuf?

Luke avait enchaîné d'un ton anodin en espérant avoir un peu plus d'infos sur cette mystérieuse femme qui avait rendez-vous avec monsieur Victor.

-Les affaires ça va? Tu vas conclure avec Monsieur Victor pour le marteau? C'est ce qui marche en ce moment. Tout le monde ne parle que de ça en ce moment. Avoir des pouvoirs de dingues comme les Jedis, trop la classe! J'ai le droit à un échantillon de temps en temps héhé. Démonstration

Le Padawan prit un produit dérivé donné par la police qui ressemblait très exactement au marteau et l'avala, il laissa doucement filtrer un peu de ses pouvoirs, trouver le juste milieu étant difficile mais se révélant être un véritable soulagement au final. Il allait peut-être au moins pouvoir effleurer l'esprit de l'inconnue même si rien n'était moins sûr. Il suffisait qu'un Sith ou quelque chose de pas net réceptif à la Force se ballade par là pour le dénoncer si jamais il usait trop de ses dons. En attendant son imitation d'un junkie ravi d'avoir sa dose de marteau et s'ouvrant maladroitement à la Force était assez bonne... Au moins ça lui permettait de parler du sujet qui l'intéressait. Le marteau. Est-ce que cette fille semblant disposer d'un rendez-vous particulier était une cliente importante?

Luke projeta sa main en avant pour envoyer une caisse en bois pourrie valdinguer contre un mur, le tout maladroitement en exagérant le mouvement des doigts comme un apprenti sorcier débutant mal à l'aise avec ses tours de magie. Toutefois son air pleinement satisfait-difficilement imité vu qu'il s'exprimait avant tout à travers la Force- devait montrer qu'il en était pleinement content, sous-estimant ainsi de beaucoup, les vrais pouvoirs de la grande puissance mystique. Luke attendit la réponse, sans proposer de marteau à cette dernière. Premièrement en tant que dealer de bas échelle il n'avait pas accès à la marchandise qui se vendait-ni même aux échantillons.- et ensuite sa drogue était de la fausse, troisièmement enfin, un camé ne proposait jamais la drogue qu'on lui offrait en cadeau, il prenait tout pour lui.


-La route est encore longue, le quartier est sinueux. Pourquoi tu viens jusque là ma petite dame? C'est dangereux... Oui au parfum et au joli son sur le béton, je devine une délicate créature. Enfin les apparences sont trompeuses à ce que l'on dit. J'espère pour toi en tout cas... Alors, qu'est-ce qui vaut autant la peine de faire ce déplacement? Les beaux yeux de Monsieur Victor?

Luke parlait sans presser la réponse, il était simplement comme tous les petits dealers, en manque cruel de conversation et envieux d'en savoir un peu plus sur le monde qui les étouffait, comme si cela pouvait leur donner une impression de contrôle. En tout cas même si l'inconnue répondait méchamment, Luke saurait bien l'interpréter.

-Et je t'appelle comment? Parce que ma petite dame c'est moyen je trouve. Moi c'est Lou. Viens on va par là c'est plus long, mais un aveugle et une demoiselle ça commence à faire très provocation question affichage de faiblesses... Que ça te plaises ou pas. Par là on sera tranquille au moins.

Fit-il en se forçant à sourire un peu à défaut de faire passer ses émotions via la Force. Il s'était légèrement soulagé avec le prétexte du marteau par peur de craquer mais devait désormais faire attention. Si un utilisateur de la Force rôdait et le sentait en harmonie avec ses pouvoirs, suffisamment pour exprimer ses sentiments au travers d'elle par réflexe, il comprenait que le dealer maîtrisait des dons de manière bien plus importante qu'il ne le devrait pour un pauvre camé au marteau.

Le Padawan pendant ce temps continuait de guider l'inconnu, ni trop vite, ni trop lentement. Non seulement il souhaitait avoir des informations-sans se rendre suspect en avançant comme une limace.- mais il ne voulait pas non plus se tromper de route, après tout Jedi ou non, entraîné ou pas Luke restait aveugle et il se servait moyennement bien de sa canne, peu habitué à en faire usage. Le tout était de faire attention à bien l'utiliser sans l'oublier pour se mettre à se guider avec ses dons. La vie d'un dealer n'était vraiment pas simple.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Sam 15 Sep 2012 - 4:15


Zora ne fut pas vraiment étonnée de savoir que la police rôdait dans le quartier. Depuis l'attaque du Sénat, les politiciens avaient sans doute voulu montrer leur détermination à garantir la sécurité de la République en augmentant le budget dédié aux forces de police. Quoiqu'il en soit le Syndicat de l'Ombre opérait depuis longtemps sur la planète et il semblait bien qu'aucune preuve n'avait réussie à démanteler ses ramifications ou faire tomber l'un de ses chefs. Une preuve s'il en était de l'efficacité de l'organisation. L'apprentie se contenta donc d’acquiescer en silence avant de reporter son attention sur le jeune homme qui lui demandait en retour si les affaires se portaient bien et si elle allait conclure avec Monsieur Victor une transaction concernant des "marteaux".

- "Mes affaires se portent exactement comme elles le doivent..." répliqua-t-elle. "De toute façon, tu te doutes bien que je ne vais pas m'étendre sur ce sujet avec un simple dealer?"

Elle le regarda avec un certain dégoût avaler de la drogue, sans doute l'un de ces "marteaux" comme s'il gobait une simple friandise. Elle n'avait pas espéré un accueil en grande pompe mais pas non plus à ce que le guide qu'on lui enverrait sois un aveugle drogué qui en plus se mêlait un peu trop de ce qui ne le regardait pas. Mais bon, connaissant sa chance habituelle, la jeune femme ne s'en étonna même pas. Elle se chargerait néanmoins de rappeler à ce Victor qu'elle n'était pas une invitée comme les autres et que la prochaine fois il ferait mieux de réfléchir à deux fois avant de lui envoyer le premier venu. Plus les chose avançaient et plus l'apprentie se disait que finalement le Syndicat de l'Ombre n'était rien de plus qu'une vulgaire organisation criminelle.

Zora s'arrêta nette alors que son guide venait de faire valdinguer une caisse par télékinésie et lui lança un regard perplexe, teinté d'une agressivité retenue. Elle avait cru que les "pouvoirs de Jedi" que pouvait offrir cette drogue n'était que les affabulations d'un drogué dans son trip. Néanmoins il semblait bien qu'il y avait une part de vérité dans ses propos. La jeune femme fronça les sourcils en sondant une nouvelle fois le dealer à travers la Force, découvrant ou il n'y avait que le vide auparavant une forte présence lumineuse, presque éclatante. L'apprentie eut toutes les peines du monde à ne pas reculer de surprise et son premier réflexe fut de porter une main à son avant bras d'un mouvement qui se voulait naturelle. Un Jedi, ici? A moins que ce ne soit que l'expression de la Force provoquée par ce "marteau" qui provoquait une telle réaction? Oui, ça ne pouvait être que ça, ce n'était qu'un drogué après tout...

Quoiqu'il en soit cette drogue venait de prendre une importance tout particulière dans l'esprit de Zora qui comprenait aisément l'intérêt que pouvait représenter une telle chose. Si cela faisait naître une brève mais puissante connexion avec la Force chez un individu lambda, qu'est-ce que cela pouvait donner avec un utilisateur averti de ce fluide mystique? De même que sa curiosité pour ce produit qui semblait à la mode en ce moment, celle envers le jeune aveugle fut découplée. Elle ne le quitta plus du regard alors qu'ils reprenaient leur route, se demandant si il était réellement ce qu'il prétendait être...

- "La route est encore longue, le quartier est sinueux. Pourquoi tu viens jusque là ma petite dame? C'est dangereux... Oui au parfum et au joli son sur le béton, je devine une délicate créature. Enfin les apparences sont trompeuses à ce que l'on dit. J'espère pour toi en tout cas... Alors, qu'est-ce qui vaut autant la peine de faire ce déplacement? Les beaux yeux de Monsieur Victor?"

Zora poussa un soupire agacé et hésita à lui expliquer plus violemment qu'il n'aurait aucune réponse à ce genre de question. Néanmoins si l'aveugle était réellement un jedi, chose à prendre en compte malgré tout, il était plus judicieux de lui laisser croire qu'il menait le bal:

- "Non, pas vraiment..." répondit-elle en passant sur le fait qu'il l'avait appelé "ma petite dame". "Mais je n'ai entendu que du bien de ce quartier et comme j'adore le tourisme. Les gens sont si charmants ici..."

L'ironie... Une arme puissante... C'était évident qu'elle se fichait de lui néanmoins elle se devait de ne rien divulguer et des réponses évasives et agaçantes étaient encore le meilleur moyen de garder le secret. D'autant plus que l'aveugle semblait réellement intéressé par la raison de la venue de la jeune femme. Un peu trop, d'ailleurs, pour un simple coursier. De la simple curiosité naturelle? Ce qui était certain c'était qu'il avait le don de l'irriter et elle espérait qu'elle arriverait à destination avant que l'envie ne la prenne de lui couper la langue.

- "Je t'appelle comment? Parce que ma petite dame c'est moyen je trouve. Moi c'est Lou. Viens on va par là c'est plus long, mais un aveugle et une demoiselle ça commence à faire très provocation question affichage de faiblesses... Que ça te plaises ou pas. Par là on sera tranquilles au moins." dit-il en désignant un chemin.

Zora s'arrêta nette et foudroya l'aveugle du regard bien qu'elle se rendit compte qu'il ne pouvait pas la voir. Décidément ce dernier ne devait pas vraiment avoir compris ce que Victor attendait de lui ou, du moins, ce qu'elle désirait.

- "Pour commencer tu ne m'appelles pas! Ni "ma petite dame", ni rien d'autre..." dit-elle sèchement. "Ensuite je crois que tu n'as pas très bien saisi: si j'avais voulu être tranquille je serais en ce moment sur Naboo à me prélasser dans la région des lacs, pas dans les bas-fonds de Coruscant à la recherche du chef d'une organisation criminelle, en compagnie de junkies qui se droguent tellement qu'ils en oublient la réalité! Contente-toi de me mener tout droit à Victor! Ce n'est peut-être pas ton cas, mais mon temps est précieux et je n'ai aucune envie de le perdre avec un dealer infirme de seconde zone..."

La jeune femme tapota sur la crosse de son blaster, excédée par la façon d'être désinvolte du jeune homme. Le cliquetis qui s'en échappa indiqua clairement à l'aveugle qu'elle était armée et qu'elle n'hésiterait pas à se servir de son arme en cas de besoin. Que ce soit pour se défendre d'une éventuelle agression des crétins du quartier ou se débarrasser d'un guide un peu trop agaçant... Elle attendit patiemment que le jeune homme reprenne son chemin initial et lui emboîta une nouvelle fois le pas, restant vigilante à mesure qu'ils se rapprochaient de l'homme qu'elle venait rencontrer.

Ils empruntèrent un turbolift pour descendre quelques niveaux supplémentaires dans les bas-fonds, se rapprochant encore d'avantage de la perversion humaine à mesure qu'ils descendaient. Les bas-fonds étaient la face cachée de Coruscant, comme toutes les planètes totalement urbanisée d'ailleurs. Chatoyantes et impressionnantes en surface alors qu'il suffisait de descendre dans les niveaux pour se rendre compte que l'obscurité et la misère régnait partout. Mais comme bien souvent, on occultait cette face de la vie dans la capitale...

A mesure qu'il se rapprochaient d'un grand bar éclairés par divers hologrammes vantant les mérites de différents alcools, des gardes armés firent leur apparition. Ils ne se cachaient même pas, certains qu'ils étaient que l'influence de la police ne parvenait pas aussi loin. Et ils avaient raison: dans les niveaux inférieurs, ce n'était plus les forces de l'ordre qui dirigeaient, mais bel et bien les organisations criminelles et autres gangs. Une preuve supplémentaire que la sécurité n'était pas garantie à tous par ce si merveilleux gouvernement républicain.

*Et dire que certains gobent ces mensonges...* s'amusa-t-elle.

Finalement son guide et elles entrèrent dans le bar qu'ils traversèrent rapidement, Zora ne prêtant pas attention à la clientèle peu recommandable et aux danseuses très peu vêtues qui se déhanchaient autours de barres sur des petites estrades. En somme, l'ambiance habituelle de ce genre d'endroit. Avec le temps, elle n'y prêtait même plus attention. L'aveugle la mena devant des gardes armés qui montaient patiemment la garde devant un sas blindé ouvrant sans doute sur un turbolift. Leurs visages s'éclairèrent alors qu'ils posaient le regard sur la jeune femme qui se contenta, pour toute réponse, d'un regard froid à leur encontre.

- "Je te laisse faire... Vu que tu as la langue si pendue avec les invitées, je suppose qu'il en est de même avec ses chiens de garde?" murmura-t-elle à l'attention de l'aveugle.

Zora comptait bien ne pas perdre de temps avec d'autres larbins et se contenteraient de laisser le jeune homme l'introduire auprès de Victor. Mais ce n'était pas la seule raison puisqu'elle pourrait profiter du moment où il prendrait la parole pour le sonder plus attentivement à travers la Force. Après tout s'il faisait des efforts pour masquer sa présence et qu'il était réellement un jedi, hypothèse dont il fallait tenir compte, il y avait une chance qu'il baisse sa garde un instant en discutant...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Ven 21 Sep 2012 - 18:09

-N'empêche que sans simple dealer, il n'y aurait pas de grand patron hé.

Luke avait gardé son petit côté philosophe. Gommer totalement sa personnalité ne le rendrait pas plus crédible de toutes façons, et si cela pouvait servir à se faire valoir aux yeux de Zora, alors le Padawan n'allait pas s'en priver. L'amener à se confier risquait d'être vraiment ardu, autant pour lui de décrire un paysage mais rien n'était impossible après tout. Le Hapan ferait exactement comme lorsqu'il parlait de son environnement, il allait emprunter des chemins sinueux en parallèle. Tout comme le Hapan décrivait les choses à sa manière, il espérait parvenir à faire parler Zora, quitte à employer des trésors de ruses, à passer par des chemins inexplorés.

Cela resterait compliqué toutefois, surtout que lorsque Zora s'était légèrement ouverte en même temps que lui, le Jedi avait cru sentir une aura assombrie. Se pourrait-il que cette femme ait un contact avec la Force même minime? Bien sûr le jeune homme n'était pas à penser qu'elle était une Sith, mais après tout pourquoi pas une disciple tout de même? Ou une admiratrice? Tout était possible, il était bien un Jedi jouant les dealers alors. Le jeune homme calait cette information dans un coin de sa tête lorsqu'il entendit le cliquetis d'une arme à feu. Luke malgré sa peur toute naturelle se contrôla et se contenta de placer sa canne devant la femme alors qu'il bénissait la Force qu'elle l'ait fait juste à cet endroit, ce qui lui donnait de quoi répondre.

-Attention, il y a une bouche d’égout ouverte ici.

Malgré son ignorance vocale aux avertissements de la jeune femme, Luke serait désormais sur ses gardes. Il ne savait tout simplement pas quoi répondre et préférait donc se taire, faisant passer son silence pour de la dignité, enfin autant qu'un Junkie pouvait en avoir. En revanche, pas moyen de lui parler plus, sous peine de risquer non seulement sa vie, mais pire encore à son goût, devoir se défendre et ainsi révéler sa couverture, faisant ainsi rater toute la mission.

-Très bien, allons-y en silence la muette.

Fit-il d'un ton sarcastique, la menant ainsi jusqu'au turbolift. Dans sa tête le Hapan cherchait un moyen de la faire s'ouvrir à lui, malheureusement cela risquait d'être très ardu. Il dut aller parler aux gardes qui le laissèrent passer volontiers puisqu'ils étaient dans la combine. Ainsi le jeune Jedi ne s'était pas mis en difficulté, certes son petit côté lumineux flottait encore dans les airs, surtout quand il appuya ses propos d'une petite onde légère involontaire comme d'habitude mais rien de très grave, en tout cas comparé à d'habitude ou il rayonnait littéralement, accoutumé à l'utilisation de ses dons pour appuyer ses paroles. Sans utiliser l'influence bien entendu, mais au moins pour habiller ses propos, chose que son visage ne faisait plus que très peu comparé à la normale. Évidemment, comment savoir sourire exactement quand il faut alors que l'on a perdu le code des expressions du visage?

-Monsieur Victor a eu un contretemps, il est parti faire affaire avec un gros client. Entre nous, je pense que s'il fait passer son rendez-vous avant le votre c'est que celui-ci est meilleur que vous et qu'il va vous passer devant. Je suis peut-être un junkie infirme, mais infirme ça s'oublie dans un coin, ça entend tout... Au moins comme ça je m'amuse un peu avec les ragots. Vous n'avez pas idée de ce que l'on peut apprendre.

Cette nouvelle avait sidéré Luke qui trouvait sa chance un peu trop insolente pour le moment mais soit, il allait en profiter. Pendant de longues minutes le Padawan resta donc silencieux, attendant de voir si la femme allait céder. Depuis son entraînement de gamin à rester planté comme un autiste devant sa baie vitrée il était imbattable à ce jeu, peu supportaient le silence alors que lui l'aimait. Il espérait juste que Zora ne soit pas de ce genre, avec un peu de chance encore, elle allait vouloir lui soutirer des infos et ainsi rétablir le dialogue.

Bon il avait inventé le coup du plus gros client, mais Monsieur Victor était bel et bien absent, sans doute pour régler son compte à un malfrat qui ne l'avait pas payé. N'empêcher qu'oublier son heure de rendez-vous avec l'inconnue la faisait redescendre d'un cran

-Bon et qu'est-ce que la négociatrice de seconde zone souhaiterait commander comme boisson alors?

Luke oublia de sourire mais ses yeux en apparence intacts ne manquèrent pas de briller de malice par instinct. Ensuite, après qu'il lui eut rappelé que sa condition n'était pas tellement meilleure qu'un dealer de seconde zone puisqu'elle devait attendre, le silence s'installa vraiment. Et à ce jeu, le Hapan était fort, très fort, il avait déjà réussi enfant à saper la patience de maîtres Jedis en restant immobile pendant des heures au même endroit. En plus d'être un aveugle expert il savait être muet sur commande. Encore une fois il fallait espérer que la femme n'était pas aussi douée que lui, sinon il lui faudrait céder en premier et adopter une autre stratégie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Dim 23 Sep 2012 - 15:55


Si Zora n'était déja pas enchantée de l'accueil qu'on lui avait réservé sous la forme d'un dealer aveugle, le fait qu'on la fasse attendre comme si elle n'était qu'une invitée de seconde zone l'irritait au plus haut au point. Désormais l'apprentie était certaine d'une chose: des têtes tomberaient, ne serait-ce que pour rappeler à ces pseudos vauriens qu'elle n'était pas une cliente comme les autres. L'envie d'allumer son sabre et de balayer les gardes autours d'elle devenait de plus en plus pressante même si cela ne lui aurait rien apporté de concret. Se débarrasser de sous-fifres pour calmer sa colère ne servirait absolument à rien et elle attendrait d'être devant ce Victor si indélicat pour agir.

*Cet imbécile apprendra à ses dépends que l'on ne fait pas attendre l'envoyée de la Dame Noire...* pensa-t-elle avec un sourire mauvais.

Si attendre était déja ennuyant en soi, le fait de devoir le faire avec Lou ne rendait la chose que plus désagréable. Ce dernier se faisait d'ailleurs un malin plaisir de lui rappeler qu'elle devait attendre ou que Victor avait rendez-vous avec quelqu'un de plus important qu'elle. La jeune femme fixa son interlocuteur aveugle avec une pointe d'irritation en se demandant si elle devait lui détacher la tête du corps d'un coup de sabre rapide. Après tout cela aurait au moins l'avantage de la distraire un peu et d'éviter à avoir à supporter sa présence, surtout si c'était pour qu'il se moque d'elle.

Mais comme il le lui avait dit quelques instants plus tôt, sa place de dealer lui permettait d'entendre de nombreux ragots et en travaillant dans la rue il devait être au courant de nombreuses choses. Après tout si elle pouvait tirer de lui quelques informations susceptibles de lui être utile dans le futur. Et puis ce n'était pas comme si elle avait mieux à faire en attendant.

Le jeune homme lui demanda alors ce qu'elle souhaitait boire, la qualifiant de négociatrice de seconde zone. Zora réprima une remarque cinglante mais se ravisa finalement, ne souhaitant pas perdre son temps à convaincre un dealer qu'elle était une cliente importante. Après tout moins il en savait sur elle, mieux ce serait...

- "Je vais prendre une bouteille d'eau... Et sans drogue, bien sûr!" précisa-t-elle.

Dans ce genre de quartier on n'était jamais trop prudent. Zora avait pu voir sur Nar-Shaddaa des gens verser des substances douteuses dans le verre de proie insouciantes dans le but de les voler, voir de le violer. Si elle se doutait bien que l'aveugle n'irait pas jusque là, on était jamais trop prudente. Aussi l'apprentie garda-t-elle ses yeux noisettes fixés sur le jeune aveugle pour surveiller ses faits et gestes. Lorsqu'il revint avec sa boisson, la jeune femme vérifia que le bouchon était toujours scellé avant de l'ouvrir et de boire quelques gorgées rafraîchissantes et bienvenues dans l'atmosphère étouffante des bas-fonds.

Zora laissa son regard vagabonder sur les environs pour s'assurer que personne ne s'intéressait de trop prêt à elle même si elle avait bien remarqué une caméra au plafond qui semblait suivre chacun de ses mouvements. Une façon de lui rappeler qu'elle était surveillée et qu'elle ne pouvait donc pas faire ce qu'elle voulait. De toute façon, l'apprentie ne comptait pas faire quelque chose de compromettant avant de voir Victor. Pour le reste, elle ne répondait de rien...

Tirant son blaster et le posant sur la table avec la gueule du canon pointée sur Lou, la jeune femme se détendit un petit peu et se cala d'avantage contre le dossier de sa chaise. Qui sait combien de temps elle devrait attendre? Une bonne discussion aurait au moins le mérite de les occuper, d'autant plus que Zora comptait bien en apprendre plus sur ce dealer aveugle qui semblait avoir une connexion avec la Force. Et la drogue qu'il appelait "marteau" n'était pas une explication satisfaisante, ou du moins suffisante, pour justifier sa maîtrise de la télékinésie...

- "Alors dis-moi, Lou... Si tu me parlais en peu de ces fameux ragots que tu entends dans les ruelles? Et surtout de ces fabuleux dons que tu développes avec le marteau? Est-ce que tu sais seulement faire voler des caisses ou tu peux faire d'autres choses?" commença-t-elle.

Cette drogue méritait tout son intérêt et autant en profiter pour voir quels étaient ses effets réels. Ayant sous la main un dealer et consommateur, l'occasion était rêvée d'en apprendre plus à son sujet et pourquoi pas d'y goutter si cela amplifiait sa connexion avec la Force. Mais en plus de son intérêt pour le "marteau", Zora sondait avec assiduité l'aura de son interlocuteur espérant en apprendre plus par ce biais-là que par de simples mots. Mais malgré ses efforts elle n'arriva pas à se faire une idée précise de ce qu'il était. Peut-être qu'il s'agissait simplement d'un effet secondaire de la drogue ou alors le jeune aveugle n'était pas ce qu'il prétendait être...

En même temps la situation était des plus intéressante et presque excitante. Ce jeu du chat et de la souris s'avérait distrayant et avait l'avantage de passer le temps. D'autant plus qu'avec un peu de piment, cette joute invisible pouvait devenir carrément amusante. Zora se concentra sur le blaster d'un garde, pendant librement à sa ceinture et invoqua la Force pour le faire légèrement pivoter jusqu'à ce que le canon de l'arme se pointe sur le dos de Lou.

S'il était un simple dealer, même relié de manière temporaire à la Force, il y avait peu de chance qu'il voit ce coup venir et cela marquerait sans doute la fin de sa vie. Mais si, en revanche, ce dernier évitait l'attaque ou la sentait ne serait-ce que venir, il faudrait alors que l'apprentie se penche un peu plus sur le cas de cet "aveugle". Maintenant la position du blaster, Zora focalisa le reste de son attention sur la détente de l'arme et y exerça une légère pression.

Zora adressa un sourire froid à l'aveugle - même s'il ne pouvait pas le voir - alors qu'un trait d'énergie bleuté quitta le canon de l'arme de poing, filant mortellement en direction du dos de Lou...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Ven 28 Sep 2012 - 14:34

Luke attendit quelques longues minutes avant de répondre, semblant savourer le silence sans prendre en compte sa compagne, pour bien lui montrer ce qui lui en coûtait de couper la conversation avec lui. Il sembla finalement décider que la jeune femme n'était pas trop inintéressante et qu'il pouvait bien faire un effort pour lui parler à nouveau. Autrement dit, le jeune homme espérait bien avoir prouver qu'arrêter de discuter n'était pas une punition pour lui mais bien pour elle. Certes, Luke jouait les dealers mais il n'était pas forcé de n'avoir aucun caractère. D'ailleurs pour s'imposer dans le petit groupe, il avait dû augmenter la dose justement et quitter sa douce carapace de silence pour se rebeller un minimum, histoire de ne pas finir au sol totalement désarticulé comme un pantin. La seule chose qui tenait à l'écart ses "petits camarades" qui louchaient sur les doses qu'il devait vendre-malheureusement, le jeune homme n'avait pas le choix pour rester dans le réalisme.- était un franc parler qu'il avait du développer à partir de son talent bien caché d'orateur que Saï avait qu déceler dans sa prime jeunesse.

-ça fait deux questions dont une avec une sous-question... Et j'y gagne quoi moi à répondre? Ne me sors pas le cliché des holo-films "la vie". Non désolé, ça ne vaut pas assez...

Le dénommé Lou eut un petit rire, il devait faire croire que sa vie n'avait aucune importance, qu'il s'en fichait presque de mourir mais ne se suicidait pas uniquement parce qu'il fallait laisser les choses se faire, ou qu'il pouvait s'amuser un peu avant de partir. Dans un sens Luke avait déjà eu ce dilemme à se poser, et pas faire semblant cette fois. Sur Korriban, prisonnier des Siths, le gamin qu'il était avait pendant un temps, réussi à ne plus appeler son maître au secours pour ne pas le précipiter dans le piège, persuadé que sa vie n'avait aucune valeur en comparaison aux idéaux Jedis. Bien entendu à la fin il avait craqué et avait appelé son maître à la rescousse mais maintenant, cette expérience lui servait et si celle-qui-n'avait-pas-de-nom cherchait bien son regard, elle verrait qu'il avait gardé toute sa force d'expression. Présentement il semblait évoquer un je-m'en-foutiste royal, une moquerie malicieuse comme si Lou avait réussi une farce. Le fait d'être aveugle l'aidait pour une fois, ainsi il n'avait pas d'images effrayantes à transmettre au cerveau. Avec un forçage au calme, le jeune Jedi pouvait assainir la situation via son imagination. Ainsi pour lui, il discutait simplement avec Zora, restant attentif mais discutant simplement avec une jeune fille particulièrement retord.

-Pour le marteau je dirais que c'est très basique, ça ne dure pas longtemps c'est dommage. J'aurais bien aimé avoir des supers pouvoirs! Mais par contre je peux sentir que toi aussi tu l'as, c'est automatique, comme deux chiens qui se reniflent, je parle le même langage que toi. Alors pourquoi tu as cette Aura si t'es pas Jedi ou que tu prends pas de marteau?


Luke entendit soudain un cliquetis familier et soupira, c'était ce bruit même dont l'avait menacé la jeune femme quand elle trouvait qu'il parlait trop. Or il ne fallait pas plus d'une fois à un aveugle chevronné pour enregistrer un son. Celui-ci venant de son dos, le jeune homme se concentra pour ne pas en appeler à la Force et attraper l'arme. Le coup fusa, avec son "piouu" caractéristique. Luke se laissa glisser au sol. En tant que Jedi il aurait pu se retourner et envoyer un coup à Zora ou tout du moins le tenter mais par chance, il avait eu le temps de prévoir la situation grâce au cliquetis...

En revanche, lorsque les deux gardes qui téléphonaient plus loin se retournèrent vers eux, Luke se redressa beaucoup plus vivement. Pour un dealer il avait de sacrés réflexes. Le garde a qui on avait dérobé le blaster mis sa main dans son étui et la retira vide. Son compagnon lui donna une de ses armes qu'il cachait dans son manteau puis il visèrent aussi bien Zora que le Padawan. Le Jedi qui était trop loin n'avait pas su qu'ils avaient reçu un ordre par comlink mais il avait senti leurs dispositions changer vis-à-vis d'eux.

-Une cliente un peu trop exigeante pour ce qu'elle veut et un aveugle qui a bien bossé mais a qui on ne veut pas payer le salaire. Ne le prenez pas pour vous, ça arrive souvent... C'est au contraire le signe que vous êtes dignes d'intérêt, un peu trop dignes.

Ricana un des gardes qui louchait déjà sur la poitrine abondante de la belle humaine. Luke savait qu'avoir atterri dans ce petit bouge et non dans les grandes succursales à l'étage était une bonne chose; ils pourraient espérer s'enfuir plus vite malgré les gros bras qui les attendaient à l'extérieur. Ce fut donc sans manière qu'il sortit son sabre-laser, jouant sur la surprise. Il avait été grillé à cause d'un vieux holo-document qui parlait de son fameux procès sur Coruscant. Cette histoire remontant à dix ans le poursuivait encore, mais aussi le fait qu'il soit l'apprenti de Saï Don qui était très célèbre puisqu'il était le chef du Conseil et l'auteur de faits décriés comme le meurtre du prince de Kuat.

Heureusement la main d'oeuvre de monsieur Victor n'avait pas été cherché très loin, ils avaient juste vu que Luke avait une relation avec le maître Jedi, pas qu'il était Padawan, surtout vu son profil physique: fragile, aveugle, pour des presque-illettrés comme eux, cela paraissait improbable. Quoiqu'il en soit, en déployant totalement son aura, le Padawan remarqua celle de Zora. Elle maîtrisait bien la Force et de manière plutôt obscure. Quant à dire que c'était une Sith c'était un peu tôt pour le déterminer et pas vraiment le moment de s'en inquiéter.

-Si tu as aussi un sabre-laser, c'est le moment de croiser nos lames et nos doigts pour s'en sortir.

Diagnostiqua Luke en échappant à un tir pour se réfugier ensuite contre ce qu'il devina être une table qu'il bascula pour s'en servir comme bouclier. Celle-qui-n'avait-pas-de-nom devait à tout prix se faire alliée, sinon ils mourraient tous les deux.

-Sans nom!-fit-il en la hélant comme il le pouvait sans son patronyme, tout en veillant à ce qu'elle comprenne qu'il s'adressait bien à elle.- Par ici!

Aïe, s'il ne se trompait pas, d'après la manière comment était faite le bar et la façon dont ils étaient placés, l'entrée était face à eux... Luke n'était même plus sûr de l'endroit où cela se trouvait, totalement abasourdi par le retournement de situation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Sam 29 Sep 2012 - 20:27


La question de Lou sur l'aura de Zora n'eut pour toute réponse qu'un vague sourire énigmatique. Ho non, elle ne comptait pas lui répondre, d'autant plus que cela ne le concernait en rien. Mais sa remarque méritait qu'elle s'y attarde. Ainsi donc le marteau n'offrait pas seulement une connexion avec la Force à son consommateur, il permettait également de sentir un autre usager. Cette drogue se révélait décidément très intéressante...

- "J'apprécie beaucoup la comparaison avec des chiens qui se reniflent, Lou... En plus de te donner des pouvoirs, le marteau semble aussi exacerber ton côté poétique..." s'amusa-t-elle avant de prendre une gorgée d'eau.

Suite à cette remarque, la situation évolua très rapidement. Beaucoup trop, même... Lou évita le tir de blaster avec agilité, ce qui en soi était déjà déplaisant, et les gardes se mirent à pointer leurs blasters sur eux. Par réflexe, Zora glissa une main jusqu'à l'étui de son sabre, sur son avant-bras, prête à le dégainer en cas de besoin. De quel droit ces abrutis osaient-ils pointer leurs armes sur l'envoyée de la Dame Noire. Souhaitaient-ils mourir ou alors croyaient-ils avoir ne serait-ce qu'une chance d'avoir l'avantage dans une éventuelle confrontation. Décidément, il était plus que temps de leur donner une leçon dont ils se souviendraient...

Un bourdonnement s'éleva de la direction où se trouvait Lou et la jeune femme tourna son regard noisette vers l'origine du bruit, sachant déja ce qu'elle allait trouver. Lorsque l'on maniait le sabre laser on reconnaissait aisément son doux chant, où que ce soit. Zora fronça les sourcils en découvrant la lame émeraude que tenait le dealer dans sa main. Ainsi donc, ce cher Lou n'était pas l’inoffensif dealer aveugle qu'il se prétendait être. En même temps que son arme, le Hapan dévoila également son aura. L'humaine plongea son regard dans celui du jeune homme, comme si elle le voyait pour la première fois. Il luisait d'une luminosité typique des utilisateurs du côté lumineux de la Force et un mince sourire narquois naquit sur les lèvres de la jeune femme alors qu'elle prenait conscience qu'elle avait vraisemblablement affaire à un Jedi. Ou du moins, elle l'espérait, un padawan...

- "Si tu as aussi un sabre-laser, c'est le moment de croiser nos lames et nos doigts pour s'en sortir." lui lança-t-il avant de plonger pour éviter un tir.

- "C'est sur, c'est une excellente idée... Il y a qu'à voir comme ça attire leurs tirs..." répondit-elle, glaciale.

L'idée de faire équipe avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas - un jedi en plus - était déplaisante. C'était pour ainsi dire hors de question et Zora ne voyait pas en quoi quelques gardes représentaient une menace telle qu'ils devaient s'allier. Profitant de l'attention que les gardes portaient à Lou, qui était de loin le plus menaçant avec son sabre allumé, Zora roula sur le côté et se réfugia derrière le bar, ignorant le faux dealer qui lui proposait de la rejoindre.

- "Toi, par ici!" rétorqua-t-elle.

Elle s'autorisa un bref regard en direction de leurs assaillants qui recevaient des renforts. La baie vitrée du bar offrait une vue précieuse sur la passerelle menant à l'établissement et des renforts venant de tout le quartier se hâtaient de rejoindre le lieu de la fusillade. Les voyants du turbo-ascenseur se mirent également à clignoter, indiquant clairement que des renforts montaient des étages inférieurs pour se joindre à la fête. Même à deux, ils ne pourraient pas se frayer un passage parmi leurs assaillants sans y laisser de sérieuses plumes.

*Dans ce cas... Ne reste plus qu'à trouver une autre sortie...*

Allumant à son tour son sabre, la jeune femme plongea sa lame écarlate dans le sol en duracier. Le métal vira à l'orange puis au blanc incandescent tandis que l'apprentie de la Dame Noire tentait d'y creuser un passage circulaire vers l'étage inférieur. Le sol offrait une résistance toute relative néanmoins il faudrait un peu de temps à l'humaine pour parvenir à ses fins. Elle chercha Lou du regard et le trouva un peu plus loin, occupé à la défense de sa position:

- "Retarde-les un moment! Il me faut un peu de temps..." cria-t-elle.

Même si derrière le bar la jeune femme était plutôt bien protégée, cela ne durerait pas longtemps sans Lou. Que ça lui plaise ou non, il semblait bien qu'elle était condamnée à faire équipe, pour le moment, avec ce jeune homme. Une idée irritante mais toujours préférable à la mort. Faisant son maximum pour faire céder le métal, Zora se concentra en même temps pour appuya sur le centre du cercle qu'elle créait pour faire tomber la plaque. Il lui fallut de longues secondes avant que le passage ne s'ouvre enfin, la partie découpée dans le métal s'écrasant lourdement trois mètres plus bas.

- "Par ici l'aveugle! Dépêche!" cria-t-elle en sautant dans l'ouverture.

Elle se réceptionna en douceur sur le sol de l'étage inférieur, dans un long couloir bien éclairé avec de nombreuses portes sur sa longueur. Peut-être des chambres ou quelque chose du genre. Après un rapide coup d’œil de chaque côté pour s'assurer qu'aucun garde ne se trouvait à ce niveau, elle attendit que Lou la suive. Lorsqu'il apparut à son tour, l'apprentie leva son arme dans sa direction, le regard sombre:

- "Je ne connais pas beaucoup de drogués avec un sabre-laser... Tu es Jedi, n'est-ce pas? Qu'est-ce que tu fais ici?" murmura-t-elle.

Zora était consciente que les gardes réagiraient rapidement et que sa ruse ne les retarderait pas longtemps. Déjà, quelques bruits de pas venant de l'étage supérieur indiquaient que leurs assaillants seraient bientôt sur eux. Mais la jeune femme voulait des réponses et elle les aurait. D'autant plus que le danger venait d'avantage de l'aveugle que de quelques hommes de mains sans envergure, en ce qui la concernait...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Jeu 25 Oct 2012 - 10:22

-Je trouve que depuis qu'on se connait, tu as la fâcheuse manie de pointer des trucs sur moi.

Répliqua Luke en rangeant son arme d'un ton très calme qui ne correspondait guère à la situation. L'humour en revanche allait très bien avec ce souvenir concernant un blaster pointé sur lui, et désormais cette lame dont il entendait le vrombissement près de sa personne, tout en sentant la chaleur dégagée devant son cou. Le Padawan recula d'un pas pour mettre de la distance entre lui et la jeune femme, incommodé- et on le comprend.- par sa position. Il n'avait pas eu le temps de lui être reconnaissant de lui sauver la mise qu'elle mettait sa vie en danger avec des questions particulièrement stupides.

-Mais c'est qu'elle est perspicace avec ça! Et je ne ferai pas l'affront de te demander si tu es une Sith... Les chiens qui se reniflent, décidément, on en revient toujours à la même chose!

Répliqua-t-il, plus cinglant qu'il ne s'était jamais connu. Il avait perdu son accent brute des rues pour adopter un phrasé qui lui correspondait mieux. Toutefois l'humour restait particulièrement épicé. Luke le jeune Hapan que Saï avait récupéré terrorisé et soumis avait bien évolué. Depuis Hapès le Padawan s'était trouvé un sens de la répartie acerbe. Bien sûr, le gentil garçon philosophe calme et patient, pour ne pas dire ennuyeux à ses heures n'avait pas totalement disparu mais dans cette situation, il avait conscience de devoir faire preuve de force de caractère. Le moment semblait mal choisi pour toiser leurs phrases de la sorte mais Luke n'avait pas le choix, face à une Sith fortement présumée, il devait affirmer son caractère pour la convaincre de faire équipe avec lui et survivre.

Les gardes bientôt se rendirent compte de la ruse, déjà ils venaient par ici. Le Padawan avisa une fenêtre mal fermée, il avait senti le vent caresser son visage depuis le début, prenant en compte cette information par automatisme, une information qu'un voyant aurait peut-être ignoré par manque d'attention ou à cause du rideau si sale qu'il semblait être un pan de mur. Le vent jouait légèrement avec la longue tignasse blonde du Hapan, lui chatouillant le nez, les joues, les lèvres et les yeux. Il s'éloigna légèrement de Zora pour suivre le vent et découvrir la fenêtre.

-C'est trop haut?

Demanda-t-il à la jeune femme dont il ignorait toujours le nom. Il n'avait pas d'autre choix que de lui faire confiance quant à ce paramètre. Qu'ils le veuillent ou pas, tous deux travaillaient de paire désormais. Le Jedi découvrait des lieux incongrus fermés à ceux qui avaient les yeux ouverts tandis qu'elle devait vérifier la praticité de la sortie qu'il avait aménagé. Si la Sith mentait en lui disant qu'il était possible de sauter alors que non, même en tant que Jedi Luke mourrait, soit à cause de la chute, soit parce que les gardes l'assassineraient en le retrouvant broyé au sol. Pourtant il lui avait posé cette question fatidique obligatoire. Comme pour alléger l'atmosphère pesante-les gardes s'approchaient à grand pas, ils avaient l'air nombreux au bruit de leurs talons claquants sur le sol.- mais surtout pour plus d'utilité, le Padawan demandant sans même tourner la tête, toujours penché sur sa fenêtre.

-Je dois t'appeler comment?

Questionna-t-il en la laissant le choix à la jeune femme de mentir, il n'allait pas se battre pour détenir la vérité sur ce fait si peu important après tout. D'ailleurs Luke ne rectifia rien pour son prénom. Lou c'était court, et quelque part c'était rassurant de protéger son identité bien que ça ne soit pas très utile. Seulement avant d'être Jedi, le jeune homme restait humain-enfin Hapan.- il n'était pas toujours des plus cohérents en cas de danger. Ce détail insignifiant servait à le rassurer un peu, c'était là le principal. Seulement s'ils devaient continuer à former une équipe pour sortir du quartier-car l'alerte allait être donné et dans ce royaume de pouilleux, pour une récompense, n'importe quel drogué pouvait retrouver ses réflexes comme par magie pour les poursuivre.- en vie, ce serait bien de pouvoir lui donner un nom.

Non décidément, ils n'avaient pas le choix. Tous deux avaient une technique de combat semblable, les mêmes bases étaient enseignées au Temple et à l'académie Sith-Luke était bien placé pour le savoir pour avoir été un enfant de la Force obscur malgré lui pendant quelques semaines.-, ils avaient besoin l'un de l'autre pour combattre dos à dos s'ils étaient entourés, repérer les ennemis et repérer les endroits stratégiques pour fuir. La mission n'était pas vraiment un échec, elle avait juste changé de cap avec l'arrivée de cette Sith-et avec elle des enjeux plus importants que le simple trafic des bâtons apparemment-, mais pour l'instant inutile d'y songer. Pour en parler à maître Don il fallait s'en sortir vivant.

*De toutes manières, tu le savais déjà que ça se terminerait comme ça... Une mission avec toi, ça n'ait jamais simple. Oh oui, tu le savais déjà...*

Pensa le jeune homme sans s’apitoyer sur son sort, non plutôt ironique envers lui-même et les situations dans lesquelles il avait l'habitude de se mettre. Même pour un Jedi, ses aventures étaient très souvent rocambolesques. Et quelque chose lui disait que cette Sith présumée avait le même karma que lui.

-Alors on saute ou pas?

Demanda-t-il, quasiment imperturbable en apparence-en apparence seulement d'ailleurs- tandis que les gardes débarquaient dans la chambre, ne leur laissant plus que trois choix: combattre, sauter par la fenêtre ou mourir gentiment, soit après un long interrogatoire, soit directement car considérés trop dangereux pour être laissés vivants.

*C'est une manie des gens d'ici de pointer des trucs sur les gens...*

Soupira-t-il alors qu'il entendait le déclic d'une arme qui se pointait effectivement sur eux. Apparemment le boss voulait prendre le risque de les interroger et les gardes craignaient de subir sa colère en les tuant. Autant prendre l'avantage dès lors sur cette situation pensa Luke, conscient que son équipière de fortune y avait probablement pensé en même temps que lui. Restait à savoir quel était son plan. Il était l'aveugle et devait donc se résoudre à suivre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Dim 28 Oct 2012 - 13:21


Zora baissa un peu sa lame alors que Lou lui donnait la réponse qu'elle escomptait, le tout saupoudré de son humour grinçant. L'humaine passa sur l'ironie irritante du jeune aveugle pour se concentrer sur la suite des événements, affichant un sourire méprisant à l'égard du Jedi même s'il ne pouvait pas le voir. L'apprentie hésitait à lui sauter dessus et régler ce problème une bonne fois pour toute. Mais leurs poursuivants seraient sans doute bientôt sur eux et elle n'avait pas les moyens de lutter contre eux et le hapan de concert...

*C'est bien ma veine, ça! Non seulement Victor semble décidé à se libérer de l'emprise de ma maîtresse mais il faut en plus que je me coltine un Jedi aveugle au sens de l'humour douteux...* râla-t-elle mentalement.

Des bruits de pas annoncèrent clairement que les gardes étaient sur le point de les rejoindre et que cet instant de répit allait rapidement prendre fin. La jeune femme raffermit sa prise sur son sabre laser, le faisant machinalement tourner légèrement dans sa paume sa vraiment s'en rendre compte. Elle ne savait pas ce qui la dérangeait le plus: se retrouver dans un quartier rempli de racailles aux pensées peu amicales ou encore d'être dans ce pétrin avec Lou. Elle pensa avec un léger sourire qu'il ne devait pas non plus trouver la situation très amusante...

- "C'est trop haut?" demanda-t-il en se penchant à une fenêtre que l'apprentie n'avait pas remarquée.

Zora fronça les sourcils en se demandant s'il ne se fichait pas d'elle mais s'approcha néanmoins de l'aveugle pour jeter un coup d’œil par l'ouverture. La fenêtre donnait sur une seconde ruelle encore plus malfamée que celles qu'ils avaient empruntés pour rejoindre le bar quelques minutes auparavant. Le sol était distant d'une dizaine de mètres et même si la Force pouvait les aider à amortir leur chute il n'en restait pas moins que Zora doutait qu'un aveugle puisse le faire sans se briser quelque chose. Du moins, elle espérait qu'il n'y arriverait pas... Il serait tellement facile ensuite de l'achever, gisant au sol...

- "Une dizaine de mètres, tout au plus! Mais c'est faisable!" répondit-elle d'un ton égal.

L'idée n'était pas mauvais et, surtout, leur donnerait une longueur d'avance. Un combat dans un endroit aussi clos qu'un couloir ponctué de petits chambres n'était de loin pas idéal pour le maniement du sabre-laser. Et vu le nombre d'hommes qui semblaient à leurs trousses il était plus qu'évident qu'ils ne pourraient se protéger correctement en restant sur place. Cela revenait à signer leur arrêt de mort et seule la rue leur permettrait de s'échapper ou, du moins, d'exploiter leurs capacités au mieux. Zora se rapprocha de l'accès le plus proche tandis que Lou lui demandait une nouvelle fois comment l'appeler.

- "Qu'est-ce que tu penses de "Maîtresse"?" s'amusa-t-elle un instant avant de répondre par le premier prénom qui lui traversait l'esprit: "Appelle-moi Jenny!"

Zora n'allait certainement pas lui donner son vrai prénom d'autant plus qu'elle ne savait pas encore si elle arriverait à se débarrasser de lui au moment voulu. Si pour le moment la jeune femme était presque obligée de travailler de concert avec lui il y aurait forcément un moment où cela ne serait plus nécessaire et qu'ils redeviendraient ce qu'ils étaient: des ennemis naturels. L'apprentie ne pouvait pas prendre le risque de lui donner sa véritable identité tout comme Lou d'ailleurs. L'apprentie n'était pas assez stupide pour croire que ce Jedi lui avait donné son véritable prénom. Non, depuis le début il avait une longueur d'avance sur elle et cela aurait sans doute continué un moment s'ils n'avaient pas déclenchés l'ire de Victor...

S'ils ne leur restait déja que peu de choix ils n'en eurent plus du tout lorsque les gardes déferlèrent dans la chambre. Zora se décala sur le côté et trancha d'un revers de sa lame le canon d'un blaster avant de lacérer mortellement le torse de son propriétaire. Mais les gardes reprirent bien vite leurs esprits et déja quelques tirs venaient s'écraser contre la tapisserie. Les hommes de mains voulaient capturer vivants les deux utilisateurs de la Force et mieux valait ne pas savoir ce que Victor comptait faire d'eux s'ils y parvenaient.

Tournant son regard noisette vers Lou qui lui demandait une nouvelle fois s'il fallait sauter ou non, l'apprentie dressa sa lame devant elle pour parer un tir qui lui était destiné et le renvoya sur son propriétaire qui s'écroula au sol, paralysé.

- "Qu'est-ce que tu attends? Allez, saute!"

L'aveugle se laissa tomber élégamment par la fenêtre, bientôt suivit par la jeune femme qui se réceptionna avec autant de douceur que possible sur le sol en duracier. Le choc de la chute lui vrilla les jambes un instant mais la Force ayant absorbé la plus grande partie de l'impact l'apprentie se releva rapidement. Elle leva le regard en direction de la fenêtre depuis laquelle un twi'lek orangé les observait d'un regard dur avant de laisser place à deux tireurs qui se mirent à tirer des rafales de manière archaïque. Lou et Zora se mirent rapidement à l'abris, mettant une nouvelle fois de la distance entre eux et leurs poursuivants...

Mais le quartier était totalement sous la coupe de Victor et il ne faudrait que peu de temps avant que la chasse ne reprenne. Le meilleur moyen était encore de trouver un speeder ou un moyen de transport équivalant pour rejoindre le plus rapidement possible les étages supérieurs ou alors se résigner à se frayer un passage à coup de sabre dans la petite armée privée de Victor...

- "Bon, et si tu me disais maintenant ce que tu fais ici, Jedi?" le questionna-t-elle d'un ton glacial. "Tu étais chargé de me surveiller? tu savais que je venais? Et évite de me répondre que tu te trouvais au mauvais endroit au mauvais moment...."

L'apprentie tenait à en apprendre d'avantage sur le jeune homme avec qui elle devait faire équipe avant de poursuivre plus avant, même si des éclats de voix s'élevant des ruelles alentours annonçait clairement l'arrivée imminente d'ennuis supplémentaires...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Dim 28 Oct 2012 - 16:58

-Et toi, qu'est-ce que tu penses de "Sale gosse"? C'est un peu long mais ça te vas merveilleusement bien. Mieux que "maîtresse". Ok va pour Jenny!

Le Jedi grimaça en entendant la hauteur de la fenêtre par rapport au sol. On lui avait rapidement apprit qu'au-delà de "dix" il valait mieux éviter, surtout aux vues de sa constitution fragile. Cependant le Padawan n'avait pas tellement le choix. Lorsque Jenny le pressa, le jeune homme fit un bond, suivit par sa collègue d'escapade. Au moins si elle sautait, cela voulait dire que c'était faisable. Luke se réceptionna douloureusement par terre, malgré ses précautions il n'avait pas pu calculer exactement son arrivée. La douleur remonta violemment dans ses chevilles et s'il était tombé debout, le jeune homme se laissa choir à genoux, grimaçant de douleur, n'échappant pas à un gémissement. Des fourmis courraient la plante de ses pieds jusqu'à ses hanches, seule sa grande agilité lui avait permis de ne rien se casser. Le choc demeurait rude toutefois, personne ne pouvait être résistant et souple à la fois. Le Padawan se consola en se disant que quelqu'un de solide n'aurait pas ressenti un mal aussi intense mais se serait cassé quelque chose tandis que lui avait plié comme un roseau. Le plus rapidement possible mais lentement à l'échelle d'une fuite, le jeune Jedi se releva et reprit la course aux côtés de Jenny qui risquait de l'abandonner à son sort voir l'achever.

-A quoi ça te serviras lorsque tu seras morte? Trouée de balles parce que tu parles trop fort et perd ton temps avec des futilités?-Demanda Luke, à peine surpris lorsque la jeune femme se retourna contre lui. Décidément, les Siths étaient vraiment tous très agressifs. Kaze était vraiment un cas à part. Ne réfléchissaient-ils donc jamais? Le Jedi quoiqu'il en soit, ne serait pas étonné qu'après leur fuite, s'ils réussissaient à s'en sortir, il doive se battre contre Jenny pour survivre.- Vous les Siths et votre égo! J'avais autre chose à faire que de "te" surveiller. D'ailleurs tu n'étais même pas sensé exister! Satisfaite? J'étais là pour le trafic de bâtons de la mort et du marteau simplement... Mais apparemment, je vois que c'est beaucoup plus intéressant que ça

Lâcha Luke en lui projetant une onde de Force assez "violente" sans être agressive toutefois. Il la provoquait, conscient que seule sa force de caractère l'aiderait à s'en sortir, à prouver à la jeune fille qu'il en valait la peine puis ensuite essayer de faire en sorte qu'elle hésite à l'attaquer sciemment. Quoiqu'il en soit, entre deux pauses, s'ils avaient le temps de se chamailler, celui de reprendre son souffle était un luxe impossible à réclamer. A nouveaux ils devaient courir pour conserver leur avance.

-économise ta salive et galope.

Fit-il à Jenny en décollant de son mur pour courir droit devant. Les choses devenaient compliquées pour lui hélas. Les saletés jonchant le sol et l'endroit lui étant désormais inconnu, Luke trébuchait souvent, seule l'Aura noire de la Sith-qui ne manquait pas de lui couper le souffle, le rendant presque malade comme d'habitude d'ailleurs.- le guidait. On nageait présentement en pleine ironie. Le jeune Jedi accéléra donc mais tous deux tombèrent dans une impasse. Luke jaugea le mur avec la Force, trop haut, ils devraient se battre.

-Je rêve... Tu es aveugle ou quoi?

Lâcha-t-il sans complexe aucun, reconnaissant d'ailleurs volontiers que s'il avait atterrit ici c'était bien à cause de son problème de vue, et de celui de Jenny aussi d'ailleurs. La jeune femme l'agaçait prodigieusement, il devait faire équipe avec elle, la sachant bonne combattante mais sa patience proverbiale avait déjà été mise à rude épreuve, d'où son humour acerbe. De plus, dans le duo, pour le moment, Luke ne trouvait pas qu'elle remplissait vraiment son rôle. Il repérait les Auras des ennemis, les failles invisibles aux yeux et elle les chemins qu'il fallait voir, visiblement c'était raté pour ce coup. Autant le Padawan aurait accepté cette erreur de la part de son maître ou de n'importe qui (sauf lui-même) dans n'importe quelle situation, autant aujourd'hui, il était peu apte à la tolérance. Enfin, c'était surtout un moyen de cacher son stress.

-Où est-ce que tu nous a amené? Bien joué, ils rappliquent maintenant, j'entends leurs pas, on dirait un troupeau de Banthas, ils sont nombreux... Et nous on est mal.

Les gardes avaient resserrés l'étau, ils avaient été rejoints par une bande de pouilleux qui voulaient la prime qui venait d'être spontanément mise sur leur tête. Luke pouvait sentir leur envie d'en découdre, que ce soit contre eux ou les gardes qu'ils jalousaient car étant mieux payés, mieux armés et préparés à attraper les deux gamins. Dans un brouhaha inconditionnel, certains commencèrent à se retourner contre les gardes pour être les seuls en état à pouvoir attaquer les deux utilisateurs de la Force. Malheureusement ils furent rapidement maîtrisés et les gardes restants demeuraient nombreux, pareillement pour les gueux, inexpérimentés mais assoiffés d'argent et de drogue, portés par leurs convictions inquiétantes. Luke sortit son sabre-laser, comme tout Jedi il était porté sur la défense et attendait que l'ennemi arrive sur lui. Il n'avait pas tenté de négocier cependant, conscient que ce serait inutile et sautant donc cette étape inhérente aux protocoles qu'il avait apprit.

-J'espère que tu es prête.

Acheva Luke dans un souffle, très concentré, toute rancoeur oubliée, pour peu qu'il y en ait vraiment eu de sa part. La seule issue était le combat, à moins que Jenny n'ait une idée...


_________________


Dernière édition par Luke Kayan le Dim 25 Nov 2012 - 1:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Lun 29 Oct 2012 - 10:40


Zora fit un pas en arrière par réflexe alors que Lou lui envoyait une onde de Force insuffisante pour être dangereuse mais assez appuyé pour être un avertissement. Non seulement il se moquait d'elle mais il se permettait en plus d'utiliser la Force contre elle. Non mais il se prenait pour qui? L'apprentie eut immédiatement des envies de meurtre à l'encontre du jeune aveugle et si leurs poursuivants ne s'était pas rapprochés autant vite elle lui aurait sans doute sauté à la gorge.

- "Me surveiller?" répéta-t-elle. "Je ne t'ai rien demandé et ce n'est pas moi qui ai proposé que l'on unisse nos forces, il me semble? Et ce n'est pas moi non plus qui a besoin de me faire indiquer si je peux sauter ou non d'une fenêtre sans me briser les os! Dans cette histoire c'est encore moi qui me trimballe un aveugle alors arrête un peu de te plaindre et comporte-toi comme un homme!"

Bien sur ils furent coupés dans leur charmant échange par l'arrivée des hommes de mains qui les forcèrent à courir à nouveau. Zora ne connaissait absolument pas le quartier et prenait des chemins au hasard en espérant qu'ils le mèneraient vers la sécurité. Elle s'assurait de la présence de Lou en "sentant" son aura dans la Force, les masques étant tombés au moment où ils avaient décidés de faire "équipe". En y repensant, Zora se dit qu'elle aurait mieux fait de tenter sa chance seule, ça lui aurait évité de se retrouver avec un Jedi qui semblait prendre plus de plaisir à se moquer d'elle qu'à lutter pour sa survie...

L'apprentie s'arrêta nette lorsqu'elle se retrouva dans une impasse et leva les yeux pour évaluer la hauteur du mur qui leur barrait le passage. L'escalader aurait sans doute était possible avec un peu de temps et de préparation. Malheureusement ils n'avaient ni l'un ni l'autre. Lou, bien entendu, se fendit de son petit commentaire narquois en osant même lui demander si elle était aveugle. L'humaine tourna lentement son regard sombre en direction du padawan alors qu'il enchaînait:

- "Où est-ce que tu nous a amené? Bien joué, ils rappliquent maintenant, j'entends leurs pas, on dirait un troupeau de Banthas, ils sont nombreux... Et nous on est mal."

Alors que les gardes se rapprochaient d'eux, bientôt rejoints par une bande de pouilleux qui voyaient sans doute là une occasion de se remplir un peu les poches à moindre frais, Zora fit un pas dans la direction de Lou et appuya un doigt accusateur sur son torse:

- "Je sais pas où on est! Pourquoi? Parce que celui d'entre nous qui connait le mieux le quartier se contente de suivre bêtement et de critiquer ensuite lorsque cela ne lui plaît pas! Si tu penses que tu es plus malin et infaillible, qu'est-ce que tu fais encore avec moi?" cracha-t-elle. "Alors arrête de jouer au maître Jedi et commence à agir, crétin!"

La jeune femme l'observa encore un instant puis s'éloigna de lui pour allumer à son tour son sabre, prête à faire face à leurs assaillants. Dans cette ruelle, l'avantage du nombre de leurs adversaires était très réduit puisqu'ils ne pouvaient tous se mettre de front. Un maigre avantage toujours bon à prendre dans une situation aussi désespérante que celle-ci. L'apprentie passa en revue les divers scénarios possibles et leurs chances de succès. L'idée de se retourner contre Lou et de le livrer à ces criminels contre sa liberté lui traversa un instant l'esprit mais l'humaine rejeta bien vite cette option qui de toute façon était vouée à l'échec. Non, que ça lui plaise ou non, il fallait qu'ils travaillent ensemble jusqu'au moment propice ou elle pourrait se retourner contre lui. Mais dans ce quartier, les ennemis naturels devenaient avec une certaine ironie des alliés...

- "J'espère que tu es prête!" poursuivit l'aveugle.

- "J'espère que tu te feras tuer, en ce qui me concerne!" répliqua-t-elle, sérieuse.

Prête? Bien sûr qu'elle l'était... Cette question l'irritait au plus au point et prouvait encore une fois que Lou doutait de ses capacités. Et elle se ferait un plaisir de lui montrer à quel point il se trompait. Invoquant la Force, la jeune femme se concentra sur le blaster d'un garde et appuya mentalement sur la détente. L'arme frappa l'homme devant lui qui s'écroula, semant le doute et la surprise chez le reste des gardes. Ce fut le moment rêvé pour passer à l'assaut...

Après un regard entendu à l'aveugle, la jeune femme bondit en l'air tout en atterrissant entre les gardes et les pouilleux. Elle eut le temps d'abattre sa lame deux fois avant que des tirs ne l'obligent à reculer. Zora utilisa l'un des pauvres comme bouclier humain avant de se lancer une nouvelle fois à l'attaque. Elle vit Lou du coin de l'oeil qui agissait à son tour et se retrouva bien vite dos à dos avec lui, en train de repousser les tirs adverses et d'empêcher leurs ennemis de trop se rapprocher d'eux. Ils prirent peu à peu l'avantage mais un speeder avec un canon mobile à l'arrière apparut au bout de la ruelle, s'apprêtant à faire parler sa puissance feu. Nul besoin d'être des génies pour comprendre qu'ils allaient avoir de sérieux problèmes si le speeder appuyait leur adversaire avec des tirs nourris...

L'apprentie leva le regard et vit de lourdes pièces destinées à la construction et au soutènement des bâtiments qui trônait quelques étages plus hauts. S'ils parvenaient à les faire tomber le speeder serait écrasé et les renforts ennemis seraient coupés. Bien sûr cela bloquerait également les deux utilisateurs de la Force dans l'impasse mais au moins ils auraient le temps nécessaires pour trouver un moyen de se tirer de ce mauvais pas. Seulement, Zora allait avoir besoin de l'aide de Lou pour faire tomber ces pièces avec la Force. Même à deux il n'était pas certain qu'ils y parviennent.

- "Lou! Là-haut!" dit-elle en désignant les morceaux de duracier.

Espérant que le padawan avait compris l'idée qu'elle avait en tête et, surtout, qu'il y adhère, la jeune femme se décala sur le côté pour se mettre à l’abri des tirs derrière une benne à ordure avant d'invoquer la Force, la concentrant en une prise imaginaire sur l'une des pièces d'acier. Seule, elle ne parvenait pas à la faire bouger. Mais à deux, en exerçant des pressions aux bons endroits, ils y arriveraient. A supposer que l'aveugle veuille bien l'aider...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Sam 17 Nov 2012 - 17:28

-Tu m'as demandé si j'étais venu ici pour te surveiller, donc oui tu m'as demandé quelque chose, moi j'te réponds. Si tu ne te souviens même pas de tes questions va consulter pour Alzheimer ma pauvre. Toi cesses de te plaindre donc d'être le centre du monde, un monde qui t'en veux à mort et comporte-toi en femme.

Fit-il en grognant contre l'humaine qui semblait déterminée à pourrir complètement sa journée. Ahlala mourir en si mauvaise compagnie, si ça n'était pas triste ça! Le Padawan songea qu'au point où il en était il avait au moins l'avantage de ne pas pouvoir tomber plus bas. Sa réplique lancée juste avant l'assaut avait au moins eu le mérite d'exister, Luke était content d'avoir pu répondre avant de devoir dégainer son sabre-laser. Jusqu'au bout l'apprenti Jedi était décidé à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Ça n'avait peut-être pas d'importance en apparence, mais pour lui qui avait été soumis pendant 7 ans de sa vie aux folies de sa mère puis enfermé dans cette Académie Sith, c'était primordial. De plus ce petit jeu avec Jenny lui donnait du baume au coeur car bien évidemment, comme tout à chacun Luke avait peur de mourir.

Le combat tourna peu à peu à leur avantage toutefois car si le Jedi et la Sith semblaient ne pas pouvoir se mettre d'accord via le langage, ils étaient tous deux rodés à travailler en équipe. Luke n'était pas étonné, à l'Académie il avait bien remarqué que les apprentis s'aidaient les uns les autres, chacun ayant son partenaire privilégié. Ils n'aimaient pas travailler en équipe mais n'avaient pas le choix. Quant à lui en bon Jedi il avait le réflexe de protéger Jenny quant bien même cette dernière avait souhaité sa mort. Le Hapan avait aussi une attaque bien moins virulente que la jeune Sith, il ne tuait pas, se contentant de désarmer et assommer si c'était possible. L'option ultime s'imposa à lui uniquement lorsqu'un garde parvint à passer entre les tirs nourris pour tenter de l'assassiner. Il avait tué pour la première fois. Luke ressentit un coup violent dans ses côtés, un coup donné de l'intérieur qui brisa son souffle alors que la Force semblait s'écrouler en lui. Pourtant il se reprit de son mieux, aidé par Jenny qui parvint à lui changer les idées en dirigeant son Aura sur quelque chose en l'air.

Luke put cerner l'objet plus ou moins, guidé par la Force de Jenny qui l'englobait, il l'aida à pousser mentalement, abrité derrière un muret quant à lui. Vacillant presque sous l'effort, le jeune Jedi offrit son pouvoir en pâture à son projet commun avec la jeune femme. Les deux Auras se mélangeaient sans se toucher pour autant, l'obscurité reniant la lumière et la lumière faisant de même. Au bout d'un moment toutefois elles furent obligés de s'accepter et ce fut comme une explosion au sein de la Force. Luke se sentait à bout, bientôt son étrange bulle protectrice se déclencherait et le laisserait évanoui après son utilisation, ce qu'il ne fallait absolument pas. Le Padawan lutta donc pour réfréner la puissance qui montait en lui, pompant toute son énergie. Avoir un taux de Midichloriens naturellement très supérieur à la moyenne n'avait pas que des avantages, loin de là.

Les pièces tombèrent enfin dans un bruit sinistre qui fit sursauter le Padawan particulièrement sensible aux vibrations dans le sol. Luke se redressa toutefois, prenant sur lui pour sauter derrière le mur, échappant ainsi au speeder.

-Je croyais que tu voulais que je meurs? T'as changé d'avis finalement? Je t'aurais manqué avoue!

Lança-t-il goguenard malgré son ton essoufflé qui prouvait sa fatigue. Malheureusement les deux complices improvisés devaient encore affronter des dangers et ceux-ci étaient très nombreux, trop pour qu'ils tiennent le coup. Luke eut une idée en tant que "connaisseur" du quartier. S'ils s’étaient éloignés de son secteur, ce qui l'avait perdu, le Padawan avait étudié le fonctionnement de cette société dans la société.

-Ils sont désorganisés, les bandes entre elles ne communiquent pas, même au sein d'un même clan c'est le bazar. Il est donc probable que dans l'autre partie du quartier, celle que je ne connais pas donc ici... Ils ne soient pas encore au courant pour nous, et ne le seront pas avant demain matin! Si on se fond dans la masse ça devrait aller. Faut trouver un bar, un truc comme ça pour pas rester dans les ruelles.


Le seul moyen était d'endosser son ancien rôle de dealer ou de paumé et que Jenny fasse de même, le tout en comptant sur la désorganisation totale de ces gangs et des guerres intestines qui polluaient la circulation des informations. Oh Jenny n'était pas forcée de le suivre mais il connaissait les codes de fonctionnement de cette mini société pour l'avoir étudié avant sa mission ici et les gens connaissaient Lou. Le Padawan pouvait donc aisément passer sans attirer les regards, le fait qu'il traîne avec une "petite copine" de son genre ne choquerait pas non plus. Quant au Padawan s'il proposait à Jenny se plan à deux sans en profiter seul, c'était parce qu'il était Jedi et donc voué à ne pas laisser tomber son partenaire de fuite. Qui plus est on ne savait jamais si l'information avait miraculeusement circulé, un autre sabre-laser ne serait pas de trop.

-Il doit y avoir un bar ou un autre bouge du genre pas très loin, essaye d'en repérer un qu'on y rentre...

Suggéra le jeune homme en campant sur ses positions pour voir si d'autres ennemis arrivaient. En revanche il lui était impossible de se repérer dans cet endroit éloigné de celui qu'il fréquentait "habituellement". Chose qui était au final une bonne nouvelle car là au moins, ils n'étaient pas encore recherchés. Cela n'empêchait pas les rares soûlards qui passaient de les fixer d'un air étonné. Ils ne tarderaient pas à attirer la "police" de ce gang là en restant dans des ruelles inintéressantes. Tout bon Junkie qui venait ici cherchait les bars... Or c'était bien ce qu'ils étaient sensés être non?


_________________


Dernière édition par Luke Kayan le Dim 25 Nov 2012 - 1:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Dim 18 Nov 2012 - 8:02


Zora se fendit d'un sourire éclatant alors que les lourds pièces de duracier tombaient dans la ruelle avant de se pencher en avant, joignant ses mains à ses genoux. La dépense d'énergie nécessaire pour arriver à écraser leurs adversaires avait été considérable et elle se sentait vidée, presque faible. Comme si un simple coup aurait pu la faire vaciller et tomber à terre. Fort heureusement, ils avaient gagné pas mal de temps en coupant l'accès et dans l'immédiat il n'y avait pas à craindre une autre course-poursuite dans ces quartiers malfamés...

L'apprentie tourna ses yeux noisette en direction du padawan qui lui demandait si elle avait renoncé à le tuer et qu, en plus,i faisait de l'humour douteux en lui disant qu'il lui aurait manqué. La jeune femme soupira en se disant qu'il était inutile de le foudroyer du regard puisqu'il était aveugle.

- "Tu parles toujours autant? C'est pour ça que tes supérieurs t'ont envoyé ici, non? Ils devaient espérer que tu finirais par irriter un gamorréen et qu'il te règlerait ton compte..."

Zora écouta ensuite le jeune homme lui expliquer que les bandes n'étaient pas réputées pour leur coordination et qu'ils seraient tranquille dans cette partie du quartier, du moins jusqu'au lendemain. L'aveugle ajouta que ce qu'ils avaient de mieux à faire c'était de se fondre dans la masse et de trouver un bar pour donner le change et ne pas éveiller l'attention. L'apprentie se devait de reconnaître qu'il avait sans doute raison. Et puis, surtout, il connaissait mieux le quartier qu'elle.

*Et si je veux le tuer il va bien falloir que je garde un œil sur lui...* acheva-t-elle de se convaincre.

La jeune femme s'approcha d'un cadavre et retira le semblant de manteau qu'il portait, un vêtement sale et poussiéreux. Elle le passa après s'être débarrassée de sa cape, satisfaite. Elle se fondrait ainsi plus facilement dans la masse, comme ce cher padawan le préconisait, même si l'odeur qui se dégageait du manteau était franchement horrible. Rien d'étonnant finalement quand on voyait l'hygiène que le type sur lequel elle s'était servie semblait avoir.
Elle repéra ensuite un bar miteux et visiblement salement fréquenté. Le genre d'endroit parfait, en somme. Zora le désigna à son coéquipier de circonstance.

- "Suis-moi, je crois avoir trouvé ce qu'il nous faut. Un truc bien crasseux, bien glauque... Tu seras pas dépaysé comme ça..." glissa-t-elle avec un vague sourire.

Elle se dirigea dans la direction du bar et vérifia que le jeune homme l'accompagnait. Zora du se frayer un passage avec peu de délicatesse entre quelques gros bras qui se fendirent de quelques commentaires misogynes au passage. Résistant à l'envie de tirer son sabre et de les faire taire, se rappelant qu'ils cherchaient à être discrets, Zora se dirigea vers le bar et s'y accouda, attendant que l'aveugle veuille bien la rejoindre. Le barman, un balosar visiblement porté sur la bière à en juger par son ventre, s'approcha d'eux et leur adressa un semblant de sourire, leur demandant ce qu'ils souhaitaient boire.

- "Une bière pour moi... et la même chose pour le déchet à côté de moi!" répondit-elle en désignant Lou.

La jeune femme n'aimait pas spécialement l'alcool mais commander autre chose dans un bar comme celui-ci ne ferait qu'éveiller l'attention, en plus des moqueries. Désireuse d'éviter l'un et l'autre, elle n'avait pas vraiment le choix. En attendant que leur commande arrive, l'apprentie se tourna vers Lou et le dévisagea un instant avant de prendre la parole, sur un ton proche du murmure.

- "Avant de parler de la suite de notre folle escapade, j'aimerais qu'on soit bien d'accord sur un point... Il n'est pas question de s'en aller avant d'avoir réglé son compte à Victor, on est bien sur la même longueur d'onde? Même si on doit raser tout ce quartier et ses habitants avec, il paiera pour sa traîtrise..."
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Jeu 22 Nov 2012 - 20:24

-Je ne vois pas, faut bien compenser.

Renchérit Luke plutôt surpris, il n'était habituellement pas très loquace, même si c'était vrai qu'aujourd'hui il battait des records. Le jeune homme avait souvent été "réprimandé" sur le fait qu'il était aussi muet qu'aveugle quand il s'y mettait. C'était donc plutôt étonnant que cette Sith au moins aussi bavarde que lui et surtout apte à enchaîner les bêtises lui fassent la remarque. Enfin bref, peu importait, ils étaient pour le moment tirés d'affaires et devaient en profiter pour prendre du repos, même si être forcé de boire de l'alcool n'était pas vraiment synonyme de se détendre pour Luke, encore moins aller dans un bar. Les bruits lui agressèrent aussitôt les oreilles et le jeune homme se retrouva étourdi. Comme il avait limité sa présence dans la Force au cas où si d'autres êtres sensibles se promenaient dans les parages, le non-voyant se retrouva légèrement perdu, il se ressaisit toutefois après avoir buté contre un Gomorrhéen-justement quand on parle du cochon...- sachant pertinemment que Jenny ne lui viendrait pas en aide.

C'est avec soulagement que le garçon s'assit et attendit la bière en fronçant le nez. N'aurait-elle pas pu choisir autre chose d'un peu plus subtil comme un petit vin rouge? Ce n'était pas plus cher et bien plus agréable au palais quand bien même on ne buvait généralement pas d'alcool comme le jeune Jedi. Conscient toutefois que cela attirerait les moqueries ainsi que les regards-son visage androgyne et sa cécité le faisaient déjà suffisamment, sans compter Jenny qui était une très belle femme.- le Padawan rejoint Jenny d'un hochement de tête.

-Et toi pour parler à un déchet t'es la ploubelle c'est ça?


Rétorqua-t-il amusé par cette simple petite blague qui n'était ni stupide, ni subtile. Il s'amusait tout simplement. Sans doute les nerfs qui lâchaient après autant de pression. Pression qui remonta bien vite lorsque Jenny s'exprima. Luke n'avait pas spécialement peur, il n'était pas un couard mais tout de même prudent, de plus il ne voyait pas du tout comment Jenny comptait s'en sortir.

-Humpf. On a tout fait pour s'échapper de là. J'vois pas bien ce qu'on aura de plus comme atout en y replongeant. On sera toujours les proies et il faudra encore courir pour sauver sa peau. Enfin vas-y explique-toi, exprime-toi toujours, on verra bien. Chez nous on est pour l'expression libre. Parle ça te feras du bien c'est déjà ça.

Répliqua le Jedi avec une certaine ironie dans la voix. Le personnage de Lou l'avait plus ou moins quitté puisque Luke avait désormais un langage tout à fait correct malgré quelques petites gourmandises sur une ou deux voyelles. Cependant le jeune homme avait inexplicablement gardé ce goût pour les piques, comme si Jenny attisait son désir de répliques. C'était presque comme un jeu, elle l'agaçait mais l'amusait d'un autre côté et puis surtout, le Padawan avait rarement eu l'occasion de croiser une Sith d'égal à égal. Prisonnier à l'Acadamie de Korriban il n'avait pas spécialement pu en profiter pour analyser leur comportement, alors qu'aujourd'hui il risquait certes beaucoup mais rien de plus que son interlocutrice.

Soudain un homme entra, il étai gros, bedonnant, pataud mais surtout drogué, cela se voyait. Ayant toutefois un zeste de lucidité il se dirigea vers Luke bien que ce ne fut pas sa première intention.

-Lou. Qu'est-ce s'tu fous là?

Le jeune Hapan était resté assez longtemps pour se faire un ou deux clients fidèles. Heureusement qu'il s'était démené pour ne pas finir dans le réseau prostitution comme le voulait au début Victor.

-Ça s'voit pas? C'est moi l'aveugle ici. Je bois une bière avec mon amie

-Ahaha... C'est du gâchis une beauté comme ça avec toi. Dire que tu peux même pas la matter! Elle s'appelle comment la petite? Tu m'étonneras toujours Lou, j'croyais que t'étais... Enfin tu vois quoi. Avec tes ch'veux longs et ta tête de p'tit aristo coincé.

-Non je ne vois pas désolé, j'ai pas eu l'occasion d'admirer ma tête depuis un bail. Mais non je ne suis pas "..." Comme tu dis ou plutôt comme tu dis pas. Voici Jenny. Jenny Alfred un client régulier.

Il était plus facile de faire passer Jenny pour sa petite amie, Luke était certain qu'elle comprendrait. Au moins le type ne se mettrait pas à la draguer de peur de déplaire à un homme de Victor si insignifiant soit-il dans le réseau. Preuve que Victor faisait peur.

- Et réglo! J'lai toujours payé en temps et en heure... Tiens en parlant de ça c'est pas ton quartier ici mais t'aurais pas un ch'tit truc pour moi? Je sais que c'est de la bonne, j'ai confiance en toi mec. Allez j'sais que les types comme toi en ont toujours!


Le jeune homme savait que selon les habitudes qu'il avait donné à son personnage, en effet, Lou avait toujours de la drogue sur lui et plus précisément du marteau. Ne pas en offrir à Alfred connu dans tous les "quartiers" serait créer une émeute. Le type avait l'air sympathique comme ça mais dès qu'on le contrariait, il se mettait dans une colère noire et les barmans ou autres dealers qui l'adoraient pour l'argent qu'il dépensait-le trouvant on ne savait où- feraient tout pour laver l'affront. A sa manière et bien qu'il le craigne, Alfred était aussi important que Victor dans le milieu. Luke sortit donc des sachets de marteau, ceux-ci malmenés pendant leur course pour la survie tombèrent lorsque le Hapan les saisit. Alfred éclata d'un rire gras et avec un réflexe surprenant se saisit de ceux qui allaient chuter, il en garda deux pour sa personne et en tendit un à Jenny ainsi qu'à son présumé petit ami.

-Allez les jeunes, à la vôtre! C'est la fête ce soir! Et me faites pas l'affront de refuser, toutes façons tu peux compter pour ton copain ma mignonne, j'ai payé les 4 et le client est roi. Je déteste faire ça tout seul!

Luke crispé par la tournure des événements se tourna machinalement vers Jenny qu'il ne pouvait pourtant pas voir, attendant sa réaction. Pouvait-elle en tant que voyante repérer les vrais des faux? Mais surtout aurait-elle l'occasion d'échanger les paquets? Alfred lui se préparait à s'enfiler en bon habitué les deux sachets qu'il avait gardé dans sa main sans la moindre discrétion vis-à-vis ses autres clients qui pour la plupart, les regardaient avec jalousie.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Mer 28 Nov 2012 - 3:01


Zora passa sur la condescendance dont faisait preuve Lou en s'adressant à elle, ignorant superbement ses remarques sur la liberté d'expression et le fait que ça lui ferait du bien de s'exprimer. L'apprentie jeta un regard blasé à son compagnon de circonstance qui semblait plutôt pressé de fuir.

*C'est un Jedi... Tu t'attendais à quoi hein?* se reprit-elle. *Toujours la pour sortir de beaux discours mais rarement présents lorsqu'il faut passer aux actes...*

La jeune femme soupira en se disant que si elle avait été avec un autre apprenti de Korriban les choses auraient été certainement plus simples. Mais que pouvait-elle décemment attendre d'un pauvre aveugle? Qu'il l'aide à se venger de Victor? Rien que cette pensée lui arracha un sourire de mépris.

- "Je ne vois pas quoi te dire de plus! Si tu acceptes de te faire pourchasser, attaquer, humilier et doubler par Victor, ce n'est pas mon cas! Maintenant j'imagine que vu ta... heu... situation, tu as sans doute perdu ce qu'il te restait d'amour propre il y a déja bien longtemps. Pour ma part je ne compte pas me faire marcher dessus par le premier criminel de bas étage venu!"

Zora imaginait sans mal la suite des événements et la réponse de Lou. Ce dernier allait sans doute arguer que l'amour propre ne servait à rien si l'on perdait la vie et ce genre de vérités incontestables, seulement utilisée pour masquer sa lâcheté. Non, il était en vie et ne demandait rien de plus. Et surtout pas se rejeter dans la gueule du loup...

Mais l'arrivée d'un drogué du coin interrompit leur discussion pour le plus grand déplaisir de l'apprentie. Et voila que maintenant elle devait subir les connaissances de Lou et le pire c'était qu'elle se devait de jouer le jeu pour éviter d'attirer l'attention et, par extension, que les hommes de mains de Victor soient avertis de leur présence. Zora dévisagea le nouvel arrivant en retenant un second rictus de mépris. Gros, bedonnant, drogué et puant l'alcool à une dizaine de mètres. Le genre de personne que la jeune femme évitait la plupart du temps...

L'apprentie porta le lèvre sale à ses lèvres et prit une gorgée de la bière en réfrénant une grimace de dégout, ne prêtant pas vraiment attention - du moins en apparence - à la discussion qui se déroulait à côté d'elle entre Lou et son "client". Elle passa volontairement sur les semblants de compliments sur son physique que l'homme lui adressait de façon détournée, habituée à ce genre de traitement de la part de la gente masculine qui ne voyaient d'elle qu'un corps sublime et s'arrêtait volontiers sur ce seul point. Lorsque Lou fit les présentations, la jeune femme adressa un vague signe de tête à cet Alfred, se contentant du service minimum:

- "Enchantée, je suppose..." soupira-t-elle en reprenant une gorgée de bière locale.

Zora ne savait pas ce qui l'irritait le plus: le fait que Lou la présente insidieusement comme sa petite copine ou qu'il ne chasse pas cet intrus pour qu'ils puissent enfin se concentrer sur des choses bien plus sérieuses que la fourniture en drogue d'un déchet local. L'apprentie observa Lou tirer quelques sachets contenant du marteau du coin de l’œil et haussa un sourcil lorsque l'homme rattrapa avec vivacité ceux qui allaient tomber.

Les choses auraient sans doute pu en rester là, le client ayant sa marchandise et n'ayant plus aucune raison de rester. Mais c'était sans compter sur sa "générosité". Lorsqu'il leur tendit à chacun une dose de marteau, la jeune femme jaugea la drogue d'un regard glacial, espérant qu'il plaisantait. Le "regard" que Lou tourna vers elle lui rappela cependant qu'ils n'étaient pas vraiment en position de refuser s'ils ne voulaient pas éveiller les soupçons. Après tout, qui, dans ce bar - et ce quartier - refuserait une dose si "gentiment" offerte? Avec un certain regret, la jeune femme retira la main gracile qu'elle avait imperceptiblement posée sur la garde de son sabre-laser.

- "Quelle chance!" ironisa-t-elle. "Moi qui cherchait justement un moyen d'égayer ma journée, me voila servie..."

Le ton qu'elle avait employait signifiait clairement sa désapprobation à ce genre de pratiques, même si Alfred semblait trop "ailleurs" pour en saisir le sens. Un large sourire dévoila des dents jaunâtres, cet abruti estimant sans doute que la réponse était positive et que l'apprentie était heureuse de profiter d'une dose gratuite. En réalité elle espérait simplement que son compagnon d'infortune avait pris soin de leur donner des placebos et non de la vraie drogue. Mais le "regard" qu'il tourna vers elle lui insuffla un mauvais pressentiment à ce sujet.

- "Tu te fiches de moi, là?" souffla-t-elle imperceptiblement au Jedi. "Une fois qu'on aura fait plaisir à ce crétin, tu as intérêt à le faire dégager vite fait si tu ne veux pas que ton meilleur client "perde" la tête!"

Un léger sourire et un regard à son arme démontra clairement qu'elle parlait au sens propre et non au figuré. Zora estimait avoir fait preuve de patience jusqu'à maintenant, acceptant même de suivre le plan de Lou sans trop de problèmes. Mais elle n'allait certainement pas se coltiner la clientèle de l'aveugle toute la journée. Ça, c'était hors de question!

La jeune femme sonda un instant le marteau dans l'espoir dans distinguer les vrais des faux, ne tenant pas à être sous l'emprise d'un stupéfiant. Mais malgré ses efforts, elle n'y parvint pas. Ne restait plus qu'à espérer que Lou savait ce qu'il faisait et qu'il savait lesquels étaient inoffensifs. Après tout, c'était lui le dealer!

- "A la vôtre, c'est ça!" glissa-t-elle sans grand enthousiasme.

Après un dernier regard alentours à la clientèle qui les observait avec un mélange d'envie et de jalousie puis à Alfred pour voir comment il faisait pour consommer le marteau, Zora l'imita après un long soupire de résignation.

*Ce qu'il faut pas faire! Voila que je me retrouve avec un padawan dans le bar miteux d'un des quartiers les plus malfamés de Coruscant en train de consommer de la drogue! Si on m'avait dit ça ce matin..." songea-t-elle, un brin amusée malgré tout.

Son amusement, elle le perdit dès qu'elle sentit les premiers effets de la drogue. Effets qui, normalement, n'auraient du apparaître vu que le marteau que Lou leur avait refilé devait être une simple copie. Sentant une certaine euphorie l'envahir, la jeune femme tourna un regard qui devenait hagard en direction de Lou, oubliant qu'il ne pouvait pas la voir en retour.

- "Tu sais, je vais te tuer! Non, sérieusement! Je vais te faire la peau!" lui glissa-t-elle avec un sourire non feint mais absolument pas voulu qui contrastait avec ses dires. "Mais j'aurai peut-être pas besoin finalement! Parce que si tu t'es trompé, ce qui semble être le cas, ça veut dire qu'Alfred à au moins un placebo! Je sais pas mais comme ça, au premier regard, je dirais pas que c'est le genre de type qui apprécie de se faire arnaquer!"

Elle leva les yeux vers Alfred qui venait de s'envoyer les deux doses d'un coup et qui levait ses deux bras en appelant le barman, visiblement enthousiaste. Zora se demanda combien de temps il lui faudrait avant de se rendre compte que la drogue n'agissait pas. Et, surtout, comment allait-il réagir?

N'arrivant pas à chasser le sourire niais qui avait pris possession de son visage délicat, l'apprentie attendit avec impatience la suite tout en tentant parallèlement de chasser les effets néfastes et euphoriques du marteau. Sans grand succès...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Lun 17 Déc 2012 - 4:00

Luke allait rétorquer qu'à défaut de se faire marcher dessus, elle allait tout bonnement se faire écraser lorsque le triste sire l'avait coupé dans sa conversation aimable avec elle. L'individu était lentement mais sûrement en train d'égrainer la patience du Padawan déjà bien entamée par Jenny. Cependant il se tenait à carreau, conscient malgré sa cécité que le regard du barman était posé sur eux, prêt à intervenir si son client chouchou n'obtenait pas ce qu'il désirait d'un claquement de doigts. Que cela arrive dans son bar serait impensable car l'homme risquerait de ne plus revenir ensuite, or il rapportait bien trop de crédits pour que ce dernier accepte de le perdre. "Heureusement" tout avait l'air de bien se dérouler et les deux jeunes obéirent à sa lubie étrangement altruiste. Luke poussa un gros soupir intérieur, bien qu'il ne se drogue pas pour de vrai, l'idée même d'avoir l'air de le faire lui déplaisait fortement. Malgré son incapacité à accéder aux images, il ne pouvait que penser à la triste décadence qu'il offrait aux Jedis. Sa seule consolation étant de ne pas être reconnu comme tel face aux hurluberlus de ce bar, bien qu'en revanche, Jenny elle savait parfaitement qu'il en était un. Luke aurait aimé être plus chevaleresque, plus valeureux, donner une idée positive de sa famille qu'il adorait plus que tout, même si faire changer d'avis à une Sith relevait de l'utopie bornée. Toutefois il n'avait pas le choix et malgré sa colère la jeune fille semblait aussi l'avoir compris car elle goba le sachet à ses côtés, enfin apparemment aux bruits alentours et le fait qu'Alfred paraissait satisfait, poussant un grognement de contentement avant de se tourner vers Luke et de lui indiquer d'un petit coup de coude que c'était à lui de signer le "pacte".

Le Padawan s’exécuta donc, il aurait voulu faire passer le goût infect du placébo-c'était aussi fort que ça un faux sachet de drogue?!- mais l'alcool n'était vraiment pas à son goût, et c'était au-dessus de ses moyens de se pousser à boire cette bière après cet étrange placébo un peu trop puissant selon son peu d'expérience dans le milieu.

-T'avais qu'à prendre les bons aussi... J'te signale que j'y vois rien

Grogna le jeune Jedi d'un ton un peu trop vague comparé à l'assurance qu'il y avait mis. Non vraiment, cette fille commençait à l'énerver à tout remettre sur son dos. S'ils étaient dans cette situation, certes il y avait mis du sien mais la demoiselle n'y était pas non plus totalement étrangère. Le Padawan soupira en fermant à demi les yeux. Bien qu'il se sente tout à coup étrangement folâtre, un des avantages de sa cécité était qu'il ne voyait pas double. Habitué à la nuit éternelle, le jeune Jedi n'était pas totalement égaré comme il aurait pu l'être en tant que voyant privé de la notion d'images. En revanche Luke n'échappa guère au florilège de sentiments un peu trop enthousiastes pour être naturel qui bondissait en lui. Alfred rit et paya les consommations. Par chance il était trop défoncé pour se rendre compte qu'il avait prit un placébo. D'ailleurs sa soudaine "gentillesse" pouvait s'expliquer par le fait qu'il planait déjà avant de venir ici, Luke et Jenny l'avaient probablement sauvé de l'overdose, jusqu'à la prochaine cette fois.

Alfred quitta les lieux, laissant le couple "libre", étrangement joyeux et optimiste le Padawan taquina sa camarade en la poussant légèrement du coude. Il pensa que cette soudaine légèreté était du au soulagement après un bon coup de pression comme on n'en faisait plus.

-Ben tu vois, il ne nous a pas tué... Ah vous alors, quelle bande de pessimistes vous faites. Ça ne m'étonne pas que vous tiriez toujours cette tête de déterrés. Faut voir la vie en couleurs!

Lança-t-il, à peine conscience que lui la voyait en noir, mais bon, même sobre, ça ne l'aurait nullement dérangé d'utiliser ce genre de métaphore. En revanche, il n'était pas certain que cette fois il s'agisse uniquement d'une image. Grisé par la drogue qui montait très vite dans son organisme fragile, le Padawan avait l'impression de voir plein de couleurs devant lui, des sortes de petites boules lumineuses qui explosaient en un feu d’artifices. Le jeune homme essaya de les attraper, fermant les yeux très forts car les points se faisaient plus nombreux quand il agissait de la sorte. Puis il se tourna vers Jenny, persuadé du charme de la belle qu'il dessinait dans sa tête comme une silhouette rendue hasardeuse par sa cécité habillée de points lumineux et dessinée au gré de son imagination mais qui, quelque en soit le résultat lui paraissait tout à fait charmante.

-T'as d'beaux yeux tu sais...

Lança-t-il en se laissant couler contre la jeune femme, ayant à l'esprit l'intention visible de la draguer.

-Tu ne voudrais pas faire un tour dehors? Fait chaud ici... Je me sens un peu bizarre, pas toi? Je crois que c'est... C'est l'Amour. Voilà. Oui parce que je t'aime!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Lun 17 Déc 2012 - 16:14


Alfred, au grand désarroi de Zora, ne remarqua pas qu'il s'était fait refiler de la camelote et l'apprentie n'eut donc pas le plaisir de voir Lou se faire agresser. C'était bien dommage... Mais la jeune femme avait bien d'autre rancors à fouetter, à commencer par la drogue qui s'insinuait lentement mais sûrement dans son organisme malgré ses efforts pour lui faire barrage. Et, pour changer, c'était encore de la faute de Lou même si ce dernier se cachait derrière sa cécité pour expliquer qu'elle aurait du savoir. Zora n'ayant pas coutume de se droguer, comment aurait-elle pu faire pour distinguer des pilules d'autres pilules?

*Allez, concentre-toi... Fais disparaître ce sourire niais de ton visage et ne te laisse pas griser par cette euphorie chimique!* se rappela-t-elle à l'ordre.

Mais c'était peine perdue. Elle se sentait capable de déplacer des griffes-ciel à main nue ou encore d'affronter un gamorréen dans un bras de fer. La vie semblait s'éclaircir de manière démesurée et peu à peu ses soucis s'évadèrent. Victor et ses hommes, bien qu'elle leur en voulait toujours, passèrent à l'arrière-plan et une douce envie de s'amuser s'empara d'elle. Zora avait l'impression de lutter contre elle-même, de se battre contre la partie d'elle qui se révélait favorable à la drogue et sa débauche et son côté rationnel, qui tentait quand bien de mal de reprendre le dessus. Pour ne rien arranger, Lou ajouta son grain de sel...

Le padawan, visiblement largement sous les effets du marteau et complètement ravi de l'être, se fendit d'un compliment sur la beauté du regard de l'apprentie avant de se laisser couler contre elle. Zora manqua de peu de tomber de sa chaise et se rattrapa in extremis au bar avant de repousser gentiment le jeune homme qui envahissait ainsi son espace vitale et qui lui déclarait à présent son "amour". L'humaine éclata d'un rire cristallin qui trahissait un amusement certain et également une profonde irritation.

- "Ouais ben... non..." commença-t-elle sur un ton joyeux qu'elle ne désirait absolument pas. "Moi je t'aime pas! En plus t'es un padawan! ET puis t'es aveugle et tu ressembles à une fille!"

Elle aurait eu envie de se mettre des claque et d'effacer ce sourire abruti qui semblait s'être définitivement installé sur ses lèvres. Le problème c'est qu'elle ne pouvait s'empêcher d'être flattée, de trouver la chose presque normale, comme si un padawan déclarant sa flamme à une apprentie Sith sous l'effet de l'alcool et de la drogue était quelque chose d'ordinaire.

La jeune femme fit léviter une bouteille de vin jusqu'à sa main, profitant de l'inattention du barman, et se servit un verre tout en repoussant sa chope de bière.

- "Tu veux abuser de moi, je vois où tu veux en venir..." reprit-elle, guillerette en agitant son index sous le nez du padawan. "Le dernier qui a essayé ce genre d'approche avec moi cherche encore ses dents, tu peux me croire! J'suis une tueuse, moi!"

Parlant trop fort, quelques rires venant des clients alentours ponctuèrent cette déclaration. Évidemment, la scène était plutôt ridicule si l'on considérait que Zora n'avait absolument pas l'air dangereuse et encore moins celui d'une tueuse. L'apprentie leur jeta un regard outré et provoqua davantage de rire pour son plus grand agacement.

- "Ça vous fait rire? Faites attention, hein! Parce que ce mec, là, c'est un Jedi! Et en plus il m'aime! Alors si je lui demande, il vous enferme tous même s'il est aveugle!" les avertit-elle avec une agressivité peu convaincante.

*La ferme, Zora!* se reprit-elle. "Tais-toi!"

Mais le mal était déja fait et il était trop tard pour revenir en arrière. Les clients perdirent effectivement leurs sourires mais ce fut pour les remplacer par des air sévères et peu amicaux.

- "Oups..." glissa-t-elle. "J'avais oublié que les Jedi n'avaient pas bonne presse dans ce genre d'endroit..."

Quelques clients s'approchaient déja d'eux, des lames en tout genre dans les mains, tandis qu'une autre partie de la clientèle fuyait prudemment. Prudemment, la jeune femme se décala sur le siège d'à côté pour s'éloigner ainsi de Lou, sans se départir de son sourire de droguée.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Ven 28 Déc 2012 - 1:03

-Toi... Décris la moi. Celui qui a les pas lourds et qui s'approche dangereusement de mon crâne... Oui toi

Interloqué le lourdaud s'arrêta à mi-chemin, il regarda attentivement Jenny et sous l'air faussement détendu de ses compagnons de beuverie traça le portrait de la jeune femme, passant une langue gourmande sur ses dents jaunies.

-Ben... Elle est du style fluette mais quand même sportive, un joli petit bout de femme, et elle a rien d'une tueuse comme elle le dit. Cheveux bruns, bouclés, taille de guêpe, fesses à tomber, seins...

-Oui ça va on a compris. Quoiqu'il en soit, si je suis Jedi, c'est une Sith. Elle a une tête de Sith?

-Les types avec leurs yeux jaunes et les crânes rasés, t'as trop fumé toi...

Luke le coupa encore une fois, malgré le fait qu'effectivement il avait bien trop fumé, une petite partie lucide de son être demeurait en éveil, le poussant avec la parole à gagner sa vie.

-Donc j'suis pas Jedi.

-J'vois pas où tu veux en venir. C'est quoi le rapport?

-Réfléchis bien... Comment m'a-t-elle décrite?

-Une fillette qui voit rien, et elle a pas tort.

-Sur le "fille" si... Mais passons. Alors selon toi un Jedi ça a l'air de ça?

-C'est vrai que tout bien réfléchi, tu fais plus mauviette qu'autre chose...

-En plus vous me connaissez bien dans le quartier, j'vous refile pas de la bonne?

-Ouais pas faux...

-Et si j'étais Jedi, je vous aurais arrêté-enfin essayé- parce que vous violez tous au moins trois règlements chacun ici. Je n'connais pas la loi super bien mais y'en a pas besoin pour le deviner, et aucun besoin d'y voir pour être au courant de vos entourloupes. Donc si vous m'attaquez parce que Jenny a dit une connerie belle comme elle, alors vous devez aussi me croire quand je dis que c'est une Sith.

L'homme mit un certain temps à raisonner, il sortit même deux doigts crasseux de sa tunique pour compter, s'appliquer et calculer. Lorsqu'il se décida, il s'approcha du jeune homme et de la gaffeuse puis envoya une coup de poing puissant dans son épaule. Un coup qui se voulait amical et marquait la fin des hostilités. Les clients retournèrent à leur boisson et Luke délaissa les quelques zestes de raison qui les avaient peut-être sauvé. Pour le moment en tout cas. Loin d'en vouloir à Jenny cependant, aspiré par le halo enthousiaste de la drogue, le Padawan se contenta de continuer à raisonner, avec une logique un peu spéciale cette fois.

-C'était un test pour voir si j'étais pas idiot hein... T'as vuuuu j'ai gagné! Alors tu veux bien sortir avec moi? Hein? Enfin je veux dire juste sortir dehors, on s'connait pas assez encore pour l'autre truc... Mais tu sais j'te promets de pas te toucher comme ça là. Toi t'es une tueuse et moi je suis galant. En plus je tiens à mes dents, j'en ai besoin tu crois quoi... En plus si tu trouves que je ressemble à une fille c'est que tu dois mettre des lunettes... Mais même si c'est vrai, c'est pas grave, parais qu'on est tous lesbiennes un peu... Et puis pour mes yeux, t'as pas le droit d'être une raciste du handicap quoi. J'vois très bien comment t'es belle...

Même sous l'emprise de la drogue, le jeune homme semblait destiné à être un romantique passionné à ses heures perdues. Comme quoi, rien ne semblait pouvoir le rendre agressif, dangereux ou trop entreprenant. Enfin pour le moment en tout cas! Il fallait voir ce que cela donnerait lorsque le Marteau se serait totalement emparé de son corps. Laissant sur la table quelques piécettes reçues lors du précédent Deal, probablement trop d'ailleurs, le Padawan se leva et tendit la main vers Jenny, dans une direction légèrement approximative certes, mais c'était le geste qui comptait n'est-ce pas? Tout comme il tira galamment une chaise, trouvant la jeune femme très légère, mais c'était parce qu'il s'était trompé bien sûr. Cette fois pas de doute, le tourtereau étourdit ne pouvait pas être un Jedi. Ceux qui s'intéressaient encore au couple atypique éclatèrent de rire une fois de plus, risquant de provoquer l'ire de la tueuse, tueuse qu'ils ne craignaient absolument pas de toute évidence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Ven 28 Déc 2012 - 7:53


Zora encouragea d'un regard l'homme qui semblait vouloir faire sa fête à Lou mais l'aveugle s'en sortit en usant de la logique pour le chambouler et il parvint à éviter l'altercation. Avec brio, il fallait bien le reconnaître même si cela ne faisait pas vraiment les affaires de la jeune femme qui aurait pu en profiter pour s'éclipser. A défaut, elle se contenta de reprendre une gorgée de vin d'un geste sec, irritée par la manière qu'avait le padawan de tourner la situation à son avantage.

*Vu comme c'est parti je ne vais jamais pouvoir m'en débarrasser....* maugréa-t-elle. *Surtout si tous les imbéciles du quartier le considèrent comme leur ami!*

La drogue remettant les choses en perspective, la situation ne semblait pas si catastrophique que ça. Après tout ils avaient échappés à Victor et sa bande même si Zora ne voyait pas comment prendre sa revanche actuellement, dans son état. Et Lou qui ne semblait pas disposé à lui donner un coup de main, arguant que c'était trop dangereux...

- "C'est bon, oublie ça toi!" glissa-t-elle, laconique, au client qui venait d'être convaincu par l'aveugle. "J'ai rien dit, c'est pas un Jedi! Je sais pas pourquoi j'ai dit ça, la drogue sans doute..."

A moins d'avouer qu'elle était une Sith il y avait peu de chances de convaincre les clients que leur "ami" était en fait un représentant du glorieux Ordre Jedi. Elle lâcha un ricanement amusé en observant Lou, se disant qu'il était bien loin du concept de ces défenseurs de la paix qu'on prêtait aux Jedi. Drogué, aveugle, en train de lui faire clairement du rentre dedans... Il avait fallu qu'elle tombe sur le seul padawan qui se comportait ainsi, certainement. Comme d'habitude, ça tombait sur elle.

Zora se passa une main sur le visage tandis qu'elle essayait d'ordonner ses pensées et refouler les effets de la drogue, le tout en tentant de ne pas se laisser perturber par le flot incessant de paroles que Lou déversait sur elle. Autrement dit, y parvenir relevait de l'exploit. Soupirant, résignée en se disant qu'elle n'avait finalement pas d'autre choix que d'accepter les conséquences néfastes que produisaient le marteau sur son esprit, la jeune femme leva un regard vide vers le padawan alors qu'il venait d'achever sa tirade, lui demandant de sortir avec elle.

- "Rends-moi service, arrête de parler autant Lou!" fit-elle sans entrain mais avec son éternel sourire de droguée. "Je ne suis pas en état pour traiter autant d'informations en même temps..."

Elle se mit à rire nerveusement alors que le padawan tendait la main dans sa direction, ou plutôt vers le barman qui se trouvait juste à côté. Il poursuivit en tirant la mauvaise chaise, voulant sans doute se montrer galant. Bien sûr, les clients trouvèrent la scène amusante et Lou provoqua une volée de rires amusés. Zora serra les points, consciente qu'on les prenait certainement pour un couple et irritée de voir les regards désolés et rieurs qui se posaient sur elle.

*Je me fais passer pour une imbécile en plus!* s'énerva-t-elle. *Ha je ne sais pas ce qui me retient de les massacrer!*

Sans doute le fait qu'elle ne soit pas vraiment capable actuellement d'affronter les clients déchaînés d'un bar qui voudraient forcément lui faire la peau. Ou encore le fait que le marteau la rendait malgré tout de bonne humeur. Ou plutôt d'une humeur peu massacrante.. Réfrénant donc l'envie suicidaire d'allumer son sabre et d'effacer les visages de la tête de ces abrutis, Zora se leva et tourna le regard vers Lou, refusant bien évidemment sa main.

- "Allez c'est bon tu as gagné... Sortons!" lâcha-t-elle. "J'en ai par dessus la tête de cette bande de crétins!"

Elle sortit du bar, profitant néanmoins de passer près d'un client pour lui vider quelques précieuses années de sa vie, aspirant une partie de son énergie vitale en lui posant la main sur l'épaule. Une manière bien peu satisfaisante de se passer les nerfs et qui eut l'effet de la détendre un peu. L'apprentie attendit Lou dans la rue, lui faisant d'abord un signe de main puis l'appelant en se rappelant qu'il ne pouvait pas la voir. Foutue drogue...

- "Écoutes-moi bien, toi!" fit-elle en pointant un doigt accusateur sur le torse du jeune homme. "Je suis pas ta copine ou je sais pas quoi, c'est clair? C'est pas vrai, ça! Au cas où, on est pas là pour faire la fête! En tout cas, moi, je ne suis pas là pour ça!"

*En tout cas, pas à la base...*, se retient-elle d'ajouter.

Parce que les faits étaient là... Une irrépressible envie de s'amuser et d'arrêter de se faire du soucis s'emparait lentement mais sûrement d'elle. Et une partie d'elle même appelait de ses vœux cet état de grâce qu'offrait la drogue. Ses pensées s'embrouillant peu à peu à cause du marteau, la jeune femme se dirigea vers le premier tabac qu'elle trouvait et y acheta une bouteille d'eau, ne se rendant pas compte qu'elle venait de donner un pourboire généreux au vendeur qui s'y trouvait. De toute façon, peu importe...

- "Bon, monsieur je-drogue-les-jeunes-femmes-pour-leur-soutirer-des-faveurs-sexuelles, c'est quoi la suite maintenant, hein?" reprit-elle après de longues gorgées. "Faut qu'on se planque en attendant que les choses se tassent, c'était le plan non?"

LE seul autre établissement proche était une boîte de nuit ouverte non-stop et avec des danseuses dénudées à l'entrée pour attirer les clients. Zora se fendit d'un sourire dédaigneux en les observant se trémousser pour gagner leur vie et désigna la discothèque à Lou, oubliant une nouvelle fois qu'il ne pouvait pas la voir...

- "Allez! On va danser un peu!" le pressa-t-elle. "On ne nous reconnaîtra pas là-dedans! Et quitte à faire quelque chose, autant que ce soit en musique!"

Joignant le geste à la parole la jeune femme planta Lou sur place, lui laissant le plaisir de se débrouiller pour la rejoindre, et franchit les portes de la boîte de nuit après avoir glissé quelques crédits aux videurs pour éviter la fouille...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Dim 30 Déc 2012 - 22:12

-Moi non plus j'étais pas là pour ça! C'est toi qu'a tout fait rater! Et si je voulais attirer les faveurs d'une fille... J'en choisirais une moins chiante, parce que t'es peut-être belle mais qu'est-ce que t'es chiante! On dit que les Jedis sont moralisateurs, ben dans le genre, vous remportez la palme...

Répondit Luke dans un sursaut de fierté masculine. Il la planta donc au milieu de la rue, la laissant disparaître sans chercher à la suivre. Sauf qu'au bout d'un moment, le jeune homme se retrouvait esseulé dans un quartier qu'il connaissait certes, à peu près, mais pas suffisamment pour se risquer seul, sans compter que les sbires de Victor bien que ce ne soit pas leur coin allaient probablement venir les chercher. La boîte de nuit était le meilleur moyen de perdre les hommes de main du tyran, ils n'allaient pas penser que les deux fuyards se seraient réfugiés là-dedans, plutôt qu'ils filaient droit, essayant de retrouver les quartiers de la classe moyenne, c'était là qu'ils allaient s'agglutiner dans un premier temps avant de venir fouiller ces endroits où ils n'étaient pourtant pas les bienvenus, aucune chance donc qu'ils aient accès à une boîte de nuit. Lou était moins stigmatisé, et puis les voisins aimaient se piquer les dealers, surtout quand Alfred en personne vous appréciait, c'était l'occasion de l'attirer dans votre bar où il dépensait beaucoup.

En tout cas pour l'instant, le Padawan était perdu, il ne savait pas où aller "danser", les clubs étaient légion par ici. Ce fut un soûlard qui vint à sa rescousse, à moitié mort de rire.

-T'as perdu ta donzelle? Qu'est-ce qu'y a gueule d'ange? Tu l'as trompée, elle te fais la gueule pour ça?

-Mène-moi à elle!

-Hey du calme, chui pas ton clebs.

-Je te donne 20 crédits si tu la retrouves, tu l'as vu... Alors emmène-moi.

-Pour ce prix là mon pote -ajouta le rodien tout à coup radoucit- je peux même te faire les aboiements en prime.

-Non merci ça ira. Mais ne me trompe pas.

Certes c'était un risque à prendre mais visiblement le vieux soûlard avait envie de s'amuser avec le couple. Il mena, non sans difficultés Luke jusqu'à la boîte avant de demander au videur où se trouvait la brune. Le rodien devait avoir du piston car on lui permit l'entrée du club malgré son allure déplorable. A moins que le videur ne soit trop occupé à dévisager Luke avec sa canne blanche qui sait? La quête commença à l'intérieur de la boîte. Le Padawan n'avait pas l'habitude de ces lieux, il y avait déjà été avec Ulrich mais cela s'était terminé en tuerie, pas un souvenir qui allait l'aider ça... Et d'ailleurs, même s'il avait joué les petits dealers, c'était dans la rue, pas ces endroits bondés avec du bruit partout, ce qui le déstabilisait totalement, handicapant ses autres sens comme l’ouïe qui le guidait habituellement.

Cependant Luke fut légèrement aidé, comme en cas de stress, naturellement il s'entoura de la Force, devenant plus réceptif, ou plus attentif toujours. De loin il retrouva l'aura de Jenny bien que ce soit trop puissant pour être quantifiable, et oui le Marteau faisait son effet, décuplant leurs pouvoirs quand ils en offraient simplement à ceux qui n'en avaient pas. Mais le Padawan n'aimait pas cette soudaine montée d'énergie, il avait déjà un taux de midichloriens très élevé et en recevoir encore plus l'épuisait, il se sentait presque suffoquer sous sa propre aura. Guidant maladroitement le rodien en prétextant une intuition, le Padawan le mena dans un coin qui restait vague. Heureusement les yeux de mouche de l'homme étaient plutôt compétents, même avinés, question d'habitude sûrement. Luke repéra Jenny mais il ne se dirigea pas vers elle, avisant un endroit assez proche pour la "tenir", tout en la laissant "respirer". Et oui, il n'allait pas non plus se faire jeter à chaque fois, drogue ou pas, enthousiaste ou non, le jeune Hapan avait sa petite fierté masculine, il voulait aussi savoir ce qu'elle ferait.

Le Marteau le rendait euphorique, la drogue montait toujours dans son cerveau bien qu'après l'éblouissement du début il connaissait une petite vague de calme. En profitant pour retrouver un semblant de raison, le Padawan se laissa tomber sur un tabouret, sous le regard de son compagnon de route bedonnant qui venait de commander un cocktail explosif pour lui. Ses fameux yeux de mouche contemplaient la jolie demoiselle, il devait sans doute se dire que si ces deux là se brouillaient définitivement, il pourrait s’octroyer le droit de tenter quelque chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Mer 2 Jan 2013 - 6:50


Depuis qu'elle avait posé le pied sur la cité-monde qu'était Coruscant, Zora n'avait pas vraiment pu profiter des divertissements que la planète proposait. Ce n'était pas l'envie qui faisait défaut mais comme bien souvent elle faisait passer les intérêts de sa maîtresse avant les siens. Et si l'idée de profiter des boîtes de nuits l'avait tentée dès son arrivé, elle s'était uniquement concentrée sur Victor et son organisation. Mais le plan avait foiré et maintenant qu'ils étaient pourchassés par les hommes de main de cet imbécile et, en plus, sous l'effet du marteau, les choses étaient différentes.

Zora rejoignit le centre de la piste de danse et ferma les yeux tandis qu'elle levait les bras au ciel, se laissant guider par la musique que crachaient les hauts-parleurs. Elle s'abandonna aux caresses des notes et aux sensations qu'elles faisaient naître en elle, bien décidée à profiter à fond de cet instant exempt de problèmes. Quelques regards se posèrent sur elle bien entendu et quelques jeunes hommes tentèrent des approches vulgaires voir carrément ridicules. Quelques poussées télékinésiques amplifiées par la Force suffit à les maintenir à distance. L'apprentie était euphorique, complètement abandonnée au plaisir chimique que le marteau insufflait en elle. La jeune femme avait l'impression que tout était parfait, que les soucis qu'elle avait n'en étaient pas vraiment. Après tout Victor ne la trouverait jamais ici et elle venait de se débarrasser de Lou.

*Les choses ne pourraient aller mieux!* s'émerveilla-t-elle avec un sourire doucereux. *Et cette musique... Cette musique!*

Complètement abandonnée au son mélodieux et rythmée qui venait de se substituer à la musique précédente, l'apprentie faillit ne pas remarquer la présence dans la Force qui se rapprochait. Elle fronça les sourcils en reconnaissant Lou et se disant que toute bonne chose avait une fin. Zora posa les yeux sur le padawan qui était accompagné d'un rhodien. Un rhodien... Facilement l'une des espèces les plus moches de la galaxie...

La jeune femme le salua d'une onde dans la Force mais ne le rejoignit pas, bien décidée à profiter à fond de cet instant de grâce. Elle resta donc de longues minutes à danser et ne rien faire d'autre que de profiter de l'instant présent, toute à fait consciente qu'il ne durerait pas. Tôt ou tard, il faudrait bien revenir à la réalité... Heureusement, Lou semblait décidé à lui laisser un peu de temps pour elle et eut la gentillesse de ne pas venir l'importuner, se contenter de "l'observer".

A la fin d'une chanson enflammée, Zora se décida à aller prendre deux boissons au bar pour ensuite rejoindre le padawan. Mais une main se referma autours de son poignet alors qu'elle s'écartait de la piste de danse, la retenant avec force. La jeune femme leva les yeux et découvrit l'un des hommes qui avait tenté une approche quelques minutes plus tôt.

- "Allez, viens ici ma jolie!" fit-il avec un sourire. "Viens danser!"

- "Avec toi?" répondit-elle en le regardant avec dégoût. "Certainement pas!"

Elle fit un mouvement brusque pour se dégager mais l'autre ne céda pas, la retenant captive et l'attirant à elle d'un mouvement brusque.

- "Je ne suis pas le genre de mec à qui on dit non, poupée!" ricana-t-il en approchant ses lèvres des siennes.

- "Et je ne suis pas le genre de femme qui répète deux fois les mêmes choses..." lui glissa-t-elle au creux de l'oreille.

Un bref mouvement du pouce sur le bouton d'activation de son sabre fit jaillir la lame sur la longueur du corps de l'homme qui mourut sur le coup. Zora éteignit aussitôt la lame et la glissa habilement dans sa manche. Le coup fut si soudain que personne ne fit vraiment attention au type lorsqu'il s'effondra. L'apprentie s'en écarta rapidement mais sans nervosité et rejoignit le bar. Lorsqu'elle l'atteignit, elle avait déja oublié ce qui venait de se passer...

- "Deux cocktails... heu... Supraboom!" annonça-t-elle au droïde barman en faisant son choix. "Et pas dans deux heures!"

L'efficacité des droïdes ne se démentit pas et elle eut rapidement deux coupes remplies d'un liquide rouge fluo avec quelques éclairs fugaces d'orange. Zora les saisit prudemment et rejoignit Lou en faisant attention de ne pas perdre une seule goutte des breuvages. Ceci fait, elle glissa l'un des verres sur la table jusqu'au padawan et leva joyeusement le sien de main droite.

- "Cocktail Supraboom!" annonça-t-elle joyeusement avant d'en prendre une gorgée.

Le moins que l'on puisse dire, c'était que la boisson était corsée. L'apprentie grimaça en sentant l'alcool couler dans sa gorge et se tourna vers le rhodien:

- "Dégage, toi!" cracha-t-elle. "Saleté de Rhodien!"

Sans faire plus de cas de la tête de mouche, l'apprentie se glissa à côté de Lou et contempla l'énorme piste de danse. Le cadavre venait d'être évacué sans pour autant que la soirée ne soit interrompue. Il y avait du bon à traîner dans des quartiers malfamés. Même en compagnie d'un padawan. Zora laissa ainsi vagabonder son regard jusqu'à ce qu'elle ne pose les yeux sur une tête familière. Elle fronça les sourcils en tentant de se souvenir où elle avait déja vu le twi'lek auparavant tout en donnant un léger coup de coude à Lou.

- "Hey, là-bas!" lui dit-elle en désignant l'homme. "Il ne te dit rien, lui?"

Il lui fallut quelques secondes pour se rappeler - une nouvelle fois - que le padawan était non-voyant et elle soupira d'agacement.

- "Ha oui, c'est vrai... T'es aveugle!" ronchonna-t-elle. "Je me demande vraiment à quoi tu sers toi, parfois!"

Heureusement, elle se rappela enfin du twi'lek. C'était l'un des hommes présents dans le bar où ils avaient attendu Victor en début de journée. Le bar où la fusillade avait éclatée et qui avait été le point de départ de leur course poursuite. Finalement, il semblait bien que le chef mafieux avait décidé d'étendre ses recherches aux quartiers autours du sien.

- "C'est un homme de Victor!" s'exclama-t-elle. "Cette fois, on va pouvoir lui faire la peau à cet enfoiré! Tu viens?"

Comme bien souvent, la jeune femme ne lui laissa pas le temps de répondre et l'entraîna par la bras en direction du twi'lek, bien décidée à tuer cet importun. Après quoi, elle pourrait retourner danser et profiter...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Sam 26 Jan 2013 - 23:30

Une sensation vaguement connue s'infiltra dans son esprit. C'était désagréable, très violent, tellement que Luke sursauta. Le Rodien rigola en demandant s'il s'était assis sur une punaise ou ce qu'il avait pris comme drogue. Il n'imaginait pas à quel point il était proche de la vérité. Cependant la sensation provenait d'ailleurs. D'instinct, le Jedi tourna ses yeux éteints vers la piste, fixant un point finalement très près de Zora dont il avait plus ou moins repéré l'Aura. Le tourbillon se calma, la Force finit par se décanter tandis que la jeune fille revenait, mais le goût amer resta de longs moments dans la tête de Luke, s'il avait été dans son état normal, sans doute aurait-il saisi qu'il avait assisté à un meurtre en bon et dû forme.

-Salut douce jeune fille -fit-il en guise de salut tandis que le Rodien partait en grommelant. Cependant il avait suivit le regard du Padawan et avait plus ou moins vu ce qui s'était passé, sans en être sûr. Néanmoins, il ne voulait pas prendre de risques et s'était donc carapaté sans mot dire.-Merci pour le verre, même si normalement, c'est le contraire. Enfin la normalité et toi.

Jenny! Comatant en silence près du Rodien, le jeune homme l'avait presque oublié. Son intérêt pour elle revint au galop mais il se modéra tant qu'il pu. La fatigue que le marteau entraînait chez lui le poussait à rêver d'un lit pour s'assoupir, mais l'alcool que l'humaine venait de lui proposer devait le réveiller. Toujours pour la bonne raison qu'il n'était pas lui-même, le Jedi prit une gorgée, toussant à cause du mélange qui lui déchirait littéralement la gorge.

-Et toi tu as la moitié du cerveau endommagé, pourtant on ne te répète pas à tout bout de champs que tu ne sers à rien. Alors c'est qui ce type?

Luke se sentit soudainement tiraillé par le bras. Luke tituba et la suivit malgré lui, se heurtant à des dizaines de silhouettes offusquées. Sa canne blanche empêchait simplement qu'on lui tape dessus. Étrange cette notion d'éthique dans un tel lieu.

-C'est pire que ce que je pensais, en fait t'as les neurones carrément ravagées! Apparemment il n'a pas capté qu'on est là! Il était sûrement sensé fouiller de fond en comble, mais ce genre de type en a souvent marre des ordres donnés par le patron. Victor n'a aucun moyen de vérifier s'il a correctement fait son boulot ou pas, et il ne reviendra pas. Ça ne sert à rien-comme tu le dis si bien.- d'aller lui courir après.

Grogna énergiquement le jeune homme, sans invoquer le côté immoral de la chose toutefois. Désormais le Jedi n'avait plus que de vagues notions de bien ou de mal, sa nature profonde l'empêchait d'agir dans l'anarchie mais il n'était pas si choqué que cela par l'envie de Jenny de trouer la pelisse du Twi''Lek.

-T'es comme ce mec là.-ajouta le Hapan que le langage de Lou contaminait légèrement quand il était en état second.- Andersen que j'ai connu. Il a voulu tuer tous les types sur Hapès qui nous ont fait ça.-Luke ramena une main à son visage, cherchant les deux fines cicatrices sous son oeil pour les caresser légèrement, indiquant ainsi à Jenny de quoi il parlait.- Aucun cerveau le type. Et sa copine qui était Sith... Ouais Sith, j'en suis sûr maintenant, ben pas mieux! Non... Si tu veux te venger de Victor, sois plus maligne. Attends que les choses se tassent et va le chercher plus tard au lieu de lui mettre la puce à l'oreille.

Déclara tranquillement Luke qui, sur le coup, se fichait bien qu'elle ait pour projet de le tuer ou non et que lui livre ses petites astuces à une Sith pour l'aider. Le jeune homme avait toujours été rusé, il n'avait aucune force physique, était très moyen au sabre-laser et aveugle, il lui avait bien fallu quelque chose pour s'en sortir. Son intelligence, son agilité et ses idées tordues pour se sortir du pétrin. Habituellement le Hapan ne les mettait pas au service d'une quelconque vengeance mais présentement, le marteau avait dilué les limites entre le bien et le mal, et surtout; il refusait que Jenny le pensant lâche ne l'écoute pas et sème la terreur ici. Ce serait totalement incohérent de poursuivre ce sous-employé.

-Des histoires comme ça, Victor en a à la pelle, que ça plaise à ton égo ou pas, il t'auras oublié dans une semaine, et ça ma vieille, c'est bon pour toi. Alors que si tu agis bêtement, sans plan, c'est lui qui va te finir.

Luke haussa les épaules, il ne haïssait même pas Victor, bien qu'il soit sous l'effet de la drogue. En fait tout ceci lui était indifférent. Ce n'était pas comme si sa mère lui avait tapé dessus durant toute son enfance, que des Siths l'avaient enlevé ou que des scientifiques l'avaient charcuté n'est-ce pas? Du coup il ne prenait pas ce nouveau coup du sort comme quelque chose de personnel. Si les mères ne protégeaient plus leurs gosses, si elles les battaient, pourquoi est-ce qu'un inconnu, trafiquant de drogue vous serait fidèle? C'était les choses de la vie, il fallait juste être plus malin et passer au-dessus de ça. Sans rancœur pour continuer d'avancer et surtout casser les pieds de celui qui se croit si important qu'il pense vous avoir marqué pour toujours.

Détendu, le jeune homme planté sur le dancefloor attendit la réponse de Jenny, si elle voulait partir, ce n'était pas son physique de danseuse qui allait la retenir, ni même si elle souhaitait l'entraîner -il cherchait toujours pourquoi dans les méandres de son esprit brouillé. N'était-elle pas sensée vouloir se débarrasser de lui à la bas?.- Mais bon, ça aussi c'était les choses de la vie, les gens qui n'écoutent pas, qui font des bêtises et vous mènent tout droit à une mort stupide. Visiblement Luke avait l'alcool fataliste et philosophe à la fois. Même aux prises avec le Marteau il semblait incapable d'éprouver de la haine, probablement car son étrange allergie fonctionnait toujours et qu'il se serait rendu malade comme un grand. Encore une fois, c'était chose courante dans la Galaxie d'aujourd'hui, mais ce n'était pas une raison pour faire en sorte que cela se passe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Lun 28 Jan 2013 - 8:40


Le marteau amplifiait les sentiments de Zora, les exacerbant à un degré qu'elle n'avait que rarement connu de façon naturelle. Déjà très portée sur la notion de vengeance en temps normal, sous l'effet de cette drogue cela devenait pratiquement une obsession. Et si, d'habitude, elle prenait le temps de mettre en place un plan avant d'agir, présentement elle n'avait que faire de ce genre de détails. Elle voulait se venger, point. Mais comme souvent depuis qu'elle l'avait rencontré, Lou ne semblait pas enclin à participer à ses représailles.

*C'est un padawan, tu t'attendais à quoi? Qu'il te suive le sabre au clair, un grand sourire sur le visage?* songea-t-elle laconiquement.

Les arguments de l'aveugle étaient parfaitement recevables en soi. Sauf que, lui aussi, semblait oublier qu'il s'adressait à une Sith en devenir. S'il escomptait régler la chose en se faisant simplement oublier, ce n'était de loin pas le souhait de la jeune femme. Zora devait absolument régler cette histoire avec Victor avant de retourner sur Dromund Kaas. Les ordres étaient clairs: s'assurer que le groupe était utile ou alors le faire disparaître. Et, quoi qu'en dise Lou, c'était bien ce qu'elle comptait faire...

- "Tu n'as rien compris, toi..." soupira-t-elle en se retournant vers lui, stoppant sa course. "Je n'ai aucune envie que Victor m'oublie! Je veux que mon souvenir reste vivace dans sa petite cervelle jusqu'à ce que mon sabre lui transperce la gorge! Je ne suis pas du genre à tendre l'autre joue quand on me fait du tort, contrairement à toi! C'est assez clair?"

Elle termina son cocktail avant de jeter au sol le verre d'un geste négligeant. Quelques personnes protestèrent avant de reprendre leurs danses tandis que la jeune femme jetait un regard au twi'lek.

- "Regarde et admire!" dit-elle sans une once de modestie. "Je parie qu'on ne t'apprends pas ça sur Ondéron!"

L'apprentie rejoignit le twi'lek sans se faire remarquer, restant discrètement derrière des groupes de danseurs. Elle dut attendre de longues minutes avant que l'homme de Victor ne décide enfin d'aller aux toilettes. La jeune femme ne se fit pas prier pour le suivre et dès qu'il fut dans le couloir moins fréquenté, elle le rattrapa et lui posa la main sur l'épaule. Lorsqu'il se retourna, elle lui plaqua son sabre sur le flanc et l'activa. La lame écarlate réapparut un bref instant de l'autre côté du buste de l'homme qui s'écroula au sol. Zora accompagna autant qu'elle le put la chute du twi'lek et le fouilla rapidement. Elle tira une carte d'accès de sa veste et la glissa dans la poche arrière de son pantalon avant de retourner sur le danceflloor.

- "Il a un peu trop bu je crois!" dit-elle sur un ton décontracté à un couple qu'elle venait de croiser et qui posait le regard sur le cadavre. "L'alcool n'est pas fait pour tout le monde!"

Ils approuvèrent avec de larges sourires avant de rejoindre les toilettes en titubant. Amusée, Zora rejoignit donc l'aveugle. Elle se mit à danser comme si de rien n'étaient avant de finalement retirer la carte de sa poche et l'observer. Le nom du bar de Victor était inscrit dessus et c'était exactement ce qu'elle espérait. Avec ça, elle pourrait facilement s'introduire dans son repaire et lui régler son compte. Du moins, en théorie...

- "Alors, monsieur morale à deux crédits?" dit-elle fièrement en exhibant la carte. "Le twi'lek ne nous posera plus de problème et on peut maintenant entrer dans le bar de Victor! Qu'est-ce que tu dis de ça, hein?"

Souriante, la jeune femme oublia que l'aveugle ne pouvait pas voir la carte. Du moins, pas au sens commun du terme. Qu'importe, elle était trop occupée à savourer sa victoire pour y faire attention...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   Dim 10 Fév 2013 - 18:40

-Et moi je te dis que t'auras un laser de blaster dans la tête avant qu'il n'ait ton sabre dans la gorge!

Mais c'était trop tard, Jenny était déjà partie, laissant Luke planté comme un abruti sur le dancefloor. Le jeune Jedi ne prit même pas la peine de suivre la Sith. En temps normal il ne l'aurait pas lâché d'une semelle, sachant à peu près quelles étaient ses intentions, mais ce soir le Padawan n'était clairement pas dans son état habituel. D'ailleurs il se laissa entraîner par une jeune zeltronne sur la piste de danse. Cette dernière lui fit oublier jusqu'à l'existence de Jenny, laquelle revint dans ses pensées et encore, de manière bien fugace, lorsque la Force lui fit ressentir le décès de l'homme de main. Luke n'analysa pas ce vide soudain qu'un remous particulièrement intense avait précédé. Il avait vacillé mais s'était reprit, glissant dans les bras de la zeltronne hilare et probablement aussi droguée que lui. Le temps d'une chanson le Hapan avait donc tout oublié, il redescendit sur terre lorsque la fille l'embrassa, tandis que Jenny revenait. Luke se détacha de l'étreinte de la croqueuse pour s'assoir à ses côtés, pas le moins du monde perturbé. Il se contenta d'un petit soupir lorsque la jeune femme sortit la carte et qu'il put la palper.

-Voilà t'as fait ta connerie t'es contente? Demain on verra ça si tu veux. J'ai pas dis que je t'aiderais, mais ce serait stupide que tu te fasses tuer ou je ne sais quoi. Laissons les choses se tasser et demain j'essayerai d'empêcher que tu mettes le quartier à feu et à sang.


Le Padawan jeta un regard étrangement éteint et virulent à l'endroit où se trouvait sensément sa compagne, localisable à la voix.

-C'est vrai quoi. 'Flemme de tout ramasser.

Grogna-t-il avec une vague indifférence qui rendrait le tout particulièrement horrible s'il avait réellement conscience de ses propos. Heureusement ce n'était pas le cas, et d'un autre côté cela restait inquiétant de voir comme la drogue pouvait changer une personne. Luke avait intérêt de vite évacuer le produit s'il ne voulait pas être complice. Jusque là il ne s'était pas rendu compte de la mort du Twi''lek, n'ayant même pas fait le lien, mais à la prochaine incartade, s'il prenait conscience, là il serait coupable de ne pas arrêter Jenny. Seulement que pouvait-il faire pour lutter contre le marteau qui envahissait son corps androgyne de Hapien? Luke avait été dessiné pour la beauté, sélectionné dans cet unique but, pas pour lutter contre ce style de poison invasif.


D'un geste totalement inattendu et dans un élan amoureux improbable, le Padawan projeta sa main en avant à la recherche des doigts de cette aura pleine de Force obscure qui savait si bien le rendre malade. Douleur et amour se mêlaient, le premier sentiment étant vrai, le second totalement corrompu mais qu'importe, lui ne le savait pas...

-Ma belle vengeresse

Lança-t-il sans songer qu'il se prendrait un énième vent dans les dents, ni que Jenny n'était pas forcément le style de fille qui pourrait lui plaire question caractère. Et encore moins que les filles ne lui faisaient aucun effet bien sûr. Le jeune homme semblait envieux d'essayer quelque chose avec la Sith même s'il n'avait pas trop d'idées de quoi, ayant conservé du Temple son éducation stricte sur le sujet. En fait simplement flirter semblait lui suffire. Luke était sur le dancefloor, immobile face à elle, sauf sa main qui s'agitait pour essayer d'attraper celle de l'humaine. Béat, amoureux comme un de ces chevaliers platoniques d'un autre temps.


-Demain je t'aiderai-lança le Padawan qui plongeait dangereusement vers les affres de la complicité. Le Marteau semblait l'immuniser contre son habituelle "allergie" aux émotions trop fortes et négatives. Il se sentait de ce fait très attiré par la jeune femme qui, bien que Sith ne le faisait absolument pas souffrir.- mais ce soir, aimons-nous! Je t'aime

Ajouta le jeune homme en prouvant son amour en se mettant à genoux à peu près devant elle. Le tout en espérant ne pas avoir été trompé par les autres bruits dans la boîte et faire sa déclaration à un gros bras. Craintif quant au risque, dans un zeste de lucidité au milieu de son absurdité il décida de préciser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vol de mission [PV Zora] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vol de mission [PV Zora] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-