La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un grand pacte autour d'un petit poney [PV Sir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naël Luz
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 223
Âge du perso : 26 Ans
Race : Cathar (probablement croisé avec un Trianii)
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Un grand pacte autour d'un petit poney [PV Sir]   Jeu 30 Aoû 2012 - 18:04

La nuit était tombée sur Coruscant, Naël de ses mirettes illuminées par le liquide fluorescent typique des félidés parcourait un lieu à l'allure aussi exotique que sombre. Caché dans les tréfonds des entrailles de la ville, se déroulait dans le plus grand des secrets, le marché des méchants. Il était très amusant de voir des vendeurs de toutes races s'égosiller dans tous les sens, c'était comme une parodie particulièrement bien jouée du train-train quotidien des bonnes gens. "Elle est fraîche ma mort-aux-ranats, elle est fraîche!". Oh il n'y avait pas que des choses interdites ici, en réalité tout se mélangeait. Les articles de contrebande à ceux tout à fait légaux qu'on tentait quand même de refourguer en passant par des produits acceptés mais qui auraient dû subir un examen des douanes galactiques plus poussés. Naël lui était à la recherche de quelque chose à rechercher justement, il se demandait bien ce qui pourrait lui servir ou simplement le ravir. A peine arrivé Fuchs s'était éloigné, le guerrier n'avait pas piqué de crise, n'avait rien dit, sans promettre de l'attendre ni le renier... Après tout son apprenti était un adulte, à lui de voir! Mais du coup le jeune Cathar se cherchait un bon compagnon de route, un qui ne fuirait pas après la première rencontre et un qui ne critiquait pas trop...

Le Sith se demandait quoi prendre, un animal sans aucun doute, mais que choisir? La plupart étaient trop agressifs, trop moches, trop petits, trop gros... Pas assez colorés, bref, le félin était casse-patte, un client exigeant. Il passait parmi les étals en regardant de près tout ce qui s'y trouvait, posant un milliard de questions pour finalement hausser les épaules et repartir, laissant derrière lui une traînée d'insultes s'estomper au fur et à mesure qu'il circulait... Et soudain...

-OHHHHHHHHHHH IL EST TROP CHOU!!! JE LE VEUX!!!

Peu importe si cette drôle de bête ne lui serait pas très utile, il le voulait! Le vendeur lui expliqua que la bestiole venait d'Endor, elle servait aux ewoks de monture. Naël se souvint de Fuchs qui lui avait dit qu'il était moins effrayant qu'un de ces... quoi déjà? Ah oui Ewok. La coïncidence était amusante et de toutes façons, il lui fallait cet animal!

-C'est quoi? ça vit combien de temps? Il a quel âge lui? ça mange quoi? ça grandit? Je le veux... ça coûte combien?

Le Vendeur s'attendait à tout sauf à cela. A vrai dire il avait mit l'animal ici juste pour attirer le client quand il hennissait, quitte à les énerver. Ainsi il s'excusait et entamait la conversation. Néanmoins s'il pouvait refourguer la bestiole, il n'allait pas s'en priver. De toutes manières, pour éviter le retour de clients mécontents-ce qui dans ce genre de milieu ne se soldait pas par une simple lettre plaintive.- sa marchandise était de bonne qualité. Faire de grosses marges c'était bien, rester en vie c'était mieux... Et loin d'être dupe, le vieil humain au ventre bedonnant savait que derrière ce félin pétillant, d'apparence inoffensive pouvait se cacher un dangereux criminel.

-Et bien c'est un bébé Gaupa, adulte, il fera 1M.20 au garrot maximum, pratique en appartement. Une belle petite coqueluche pour amuser vos enfants...

-J'ai une gueule à me taper une femme pour lui faire des gosses? 1500 c'est cher! Fais-moi un prix.

Exigea le félidé qui savait pourtant que pour une monture vraiment rare dans Coruscant c'était un bon prix. Néanmoins le filou comptait bien faire de bonnes affaires. Pour lui un marché c'était du rabais, pas autre chose. Et puis il n'avait que 1 000 crédits sur lui, inutile de prendre le risque d'aller chercher plus et de se faire piquer sa bestiole-comme si quelqu'un d'autre que lui allait avoir l'idée d'acheter un mini poney...-Sans compter qu'économiser des sous grâce à son sens inné du commerce était toujours gratifiant.

-Non c'est de la qualité... Et je suis le seul à vendre ce genre de produits. Papiers en règle, pas besoin de le cacher en ville. Et c'est très utile...

-C'est aussi utile qu'un de ces Jedis coincés dans son lit ouais. ça mange, ça dort, ça crotte, faut le sortir... J'veux juste un chien qui sort de la moyenne en fait.

-ça c'est pas mon problème. Et c'est 1500 Crédits l'ami.

-Même pas en rêve qu'un arnaqueur moche comme toi, vieux et gros est mon ami... 900 crédits!

Tous deux discutèrent un moment, Naël esquissant de grands moulinets avec ses bras pour finir boudant, les deux bras croisés et la tête relevée sur le côté dans une pose absolument féminine. Toutefois après un gentil sourire de sa part, le marchand céda. Pas pour la mimique adorable du Sith cependant, ni par peur de sa bouche garnie de crocs aiguisés, il en avait vu d'autres mais à cause de ses pouvoirs évidemment. En effet le jeune félidé voulait tellement l'animal qu'il avait cessé d'occulter sa présence ainsi que son aura un moment.

Ce fut ainsi que le jeune homme obtint son animal, un adorable poulain noir aux pattes blanches comme s'il avait mit des chaussettes. Il était tout content et prit le licol, emmenant le petit Gaupa-et non le Groupama^^-avec lui. Le poulain trottant dans son dos, collé à son nouveau maître. Naël, décidé à rentrer dans son appartement avec son nouveau "chien", se mit à chantonner alors qu'il gambadait gaiement -et gayment aussi d'ailleurs.- dans le marché, tout cela après avoir occulté à nouveau sa présence dans la Force. Il avait apparemment réussi son coup sans se faire repéré. Enfin c'était ce qu'optimiste le guerrier pensait en tout cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Un grand pacte autour d'un petit poney [PV Sir]   Sam 1 Sep 2012 - 17:50

L’ascenseur descendait dans les entrailles de la planète, direction le marché noir. On pouvait y trouver de tout, des armes, divers équipements, des pièces de vaisseaux, des animaux de compagnie, des esclaves en cherchant bien, des ennuis avec un peu de pas de chance. Calo ne voulait rien de tout ça, juste une information, mais il allait devoir batailler sec pour l’avoir. Le sith remis le masque qu’il avait caché en arrivant sur la planète. Un air menaçant éviterait les ennuis, bien qu’avec sa taille et son poids, le mercenaire ne risquait pas grand-chose. Paradoxalement, il avait aussi plus de chance de trouver des jedi dans ce marché qu’à la surface même de coruscant principalement parce que le marché était un repaire de criminels. Calo Occulta sa présence dans la force pour ne devenir qu’un simple meurtrier comme les autres.

Cet étage, bien que souterrain, fourmillait d’activité. Le sith piétinait plus qu’il ne marchait réellement, évitant autant que possible de percuter les autres personnes. En effet, tout le monde pouvait être un meurtrier ici. De par son passé, Calo avait des contacts, des alliés, cher certes, mais alliés quand même, de quoi avoir un peu de soutient dans cette galaxie pleine de dangers. Cette pensée fit sourire Bhalir puisqu’il était lui-même l’un de ces grands dangers. Autre chose qui amusait beaucoup Calo : Malgré son imposante stature, il passait totalement inaperçu parmi les badins, personne ne faisait attention à lui, tout le monde évitait les yeux de tout le monde, principalement pour éviter que le regard soit pris pour un signe de défiance.

Après quelques questions habillement posé, le mercenaire appris que son seul réel ami du coin était toujours vivant et présent sur le marché. Il était quelque part dans la partie animalerie du marché. Animalerie n’était pas un terme à prendre à la légère puisque les marchandises allaient d’une espèce de Fwit au twi’lek parfaitement dressé en passant par l’envahissant Gizka. Cette partie du marché était la deuxième partie la moins aimé par le mercenaire, la première étant celle où les armes étaient vendues, vu que certains gangs testaient leurs armes en direct sur les foules pour en voir le résultat et gagner une grosse ristourne.

Le mercenaire avançait avec précaution, évitant les animaux dangereux et les personnes encore plus louches que lui. Le géant fini par trouver la personne qu’il cherchait. Surnommé Darwin, l’homme à la peau d’ébène qui souriait à présent en voyant Sir s’approcher, était beaucoup plus petit que son ami. Dépassant à peine le mètre soixante-dix, l’humain n’était pas à prendre à la légère. Tireur formidable, il l’était sans aucun doute, mais il était aussi l’un des grands intermédiaires d’un réseau d’information s’étendant sur une grande partie des systèmes républicain. Le fait que ce ne soit que des systèmes républicains qui soient infiltrés avait surement un sens pour les membres de l’organisation, mais Calo lui, l’ignorait et n’avait aucune envie de le savoir. C’était mauvais de fouiner de ce côté-là, même pour un sith.

Après une accolade amicale et un échange de banalités sans aucun intérêt pour qui que ce soit, les deux hommes se retirèrent dans un coin plus calme du marché, mais aussi moins dangereux. Assit tous deux à une table, la petite zone dans laquelle ils se trouvaient appartenait directement au « Réseau ». Darwin n’en était pas le chef, loin de là, sinon il ne passerait pas son temps ici, comme il se plaisait à le dire et à dire vrai, il ne connaissait même pas le grand patron, ne savait pas qui il était, il n’avait même pas une silhouette à mettre sur le pseudonyme du grand patron. Après avoir pris des nouvelles de la famille de Darwin, le mercenaire engagea la conversation sur les sith et korriban. La réponse de Darwin fut sans appel.


« Enfin Calo, tu sais très bien que toutes ces histoires sont derrière toi non ? Tu étais jedi, tu les as laissé tomber et nous savons tous deux que ta disparition ces dernière années n’était pas fortuite non plus. Nous avons aiguillé ton ancien maître sur de fausses pistes parce que tu as rendu de grands services au « Réseau », mais nous ne pourrons pas faire plus pour toi sur ce genre de sujet. Il y a des affaires où même le réseau ne veut pas tremper… »

« Je comprends Darwin, ne t’en fait pas… »

Bhalir était à la fois déçu et énervé. Il avait rendu de nombreux service pour le Réseau, principalement parce que l’ancien chef du réseau n’était autre que le sith qui avait pris le mercenaire pour apprenti. Après la mort de son maître sith, Sir avait cherché à sauvegarder le Réseau pour continuer à en tirer des bénéfices et avait même, pendant quelques mois, pris le rôle de grand patron en se cachant derrière la projection holographique que son ancien maître utilisait. La discussion continua pendant encore plusieurs dizaines de minutes et c’est heureux de s’être revu que les amis se quittèrent. Calo n’était pas de ces sith qui cultivaient l’indifférence et qui cherchaient à ne jamais avoir d’attache avec qui que ce soit. Le sith était conscient que ses amis pouvaient être ses principales faiblesses, mais les avantages qu’il en tirait surpassaient tout. Il n’hésiterait pas à trahir Darwin s’il en avait besoin, tout comme Darwin n’hésiterai pas à le trahir. Les deux hommes le savaient, mais aucun des deux n’envisageait de perdre l’amitié de l’autre, même si trahison il y avait. Calo n’était pas rancunier et certaines situations nécessitent parfois de faire des choix difficiles.

Le mercenaire sortit de la zone réservée, rejoignant le brouhaha du marché. Regardant autour de lui, il se demandait maintenant comment il allait faire pour avoir l’info qu’il cherchait. Après plusieurs minutes d’une marche sans but, il en eu la réponse. Devant lui, un jeune Catar, qui venait de négocier une étrange bestiole, dégageait quelque chose d’étrange. Calo, en le regardant l’alien, avait l’impression de se voir lui-même. Il sentait que l’aura du « chat » était modifiée par la force. S’approchant doucement par derrière, il arrivé à côté de lui et lui murmura à l’oreille, pointant son blaster dans le dos de ce qu’il prenait pour un sith.


« Tu ferais bien de rester calme petit sith, éloignons nous de tous ces gens pour avoir une petite discussion, pas de geste brusque, cela pourrait être mal interprété. »

A peine sa phrase terminée que Calo orientait déjà Nael vers la zone du « Réseau ».
Revenir en haut Aller en bas
Naël Luz
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 223
Âge du perso : 26 Ans
Race : Cathar (probablement croisé avec un Trianii)
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: Un grand pacte autour d'un petit poney [PV Sir]   Dim 9 Sep 2012 - 13:08

-Pour dire que j'suis Sith, tu dois aussi posséder la Force... Ou alors tu fais une hypothèse en l'air.

Naël sentant le métal froid du blaster entre ses omoplates était beaucoup plus calme qu'à l'habitude, ce qui ne l'empêchait pas de faire un peu de sarcasme. évidemment, le jour où le Cathar ne provoquerait plus du tout, il serait mort, tout simplement. Le guerrier était donc naturellement inquiet quant à la tournure des événements qui ne l'arrangeaient pas du tout mais il ne saurait éviter de prendre plus de risques en disant tout haut ce qu'il devrait garder pour lui sans doute. En effet, comment son compagnon aurait-il pu deviner son identité autrement qu via la Force? Physiquement Naël n'avait rien de l'un de ces enfants de la puissance Obscure, ou alors ce type avait simplement eut des contacts qui le connaissaient, mais ce serait étonnant puisque la plupart des amis de Naël ne savaient pas ce qu'il était vraiment. En fait, seule Ambre était au courant; quant aux autres Siths, à part Fuchs son apprenti, on ne pouvait pas dire que le guerrier avait de véritables relations avec eux. En plus pourquoi ce sinistre individu voulait s'en prendre à lui? Naël ne comprenait pas... Sans doute un règlement de comptes personnels, une des personnes qu'il avait floué ou un membre de sa famille... Allez savoir! Mais en tout cas, jamais le Cathar ne pouvait supposer que c'était sa seule appartenance au côté obscur qui lui avait valu cette arrestation.

-Oh chéri, tu n'étais pas forcé de faire autant de manège pour m'emmener dans un petit coin sombre. A moins qu'ayant une trop sale tête tu devines d'avance que personne n'aurait dit oui.

Poussé par ce qu'il devinait être un colosse au vue de l'ombre s'étendant au-dessus de lui, le félidé fini par suivre l'individu. Il ne savait pas ce qui lui arriverait, peut-être serait-il tué? Cela serait surprenant car dans un tel marché, on ne s'embêtait pas à se cacher pour commettre un crime mais en tout cas, ce bonhomme ne lui voulait sûrement pas du bien.

-Qu'est-ce que tu me veux? Je t'ai humilié au Sabback? Bizarre, je ne joue pas beaucoup. Ou alors j'ai cassé ta petite virilité d'une telle manière qui soit? Allez dis-moi tout, et enlève cette arme, c'est très désagréable, si on parlait face à face question de politesse mon gros?

Le jeune Sith raffermit sa main sur la laisse du poney qui suivait docilement. Il avait peur intérieurement mais se contrôlait. Avec toutes les aventures qui lui étaient arrivés le guerrier était habitué, il réagissait comme toujours, pas de la manière la plus fines en provoquant celui qui tenait l'arme, cependant comme il avait toujours survécu jusque là, il ne changeait pas de méthode, c'était aussi une bonne façon de déstresser un peu. Montrer trop d'assurance permettait d'occulter un peu son inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un grand pacte autour d'un petit poney [PV Sir]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un grand pacte autour d'un petit poney [PV Sir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-