La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Halussius Arnor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Halussius Arnor
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 412
Âge du perso : 40
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle: --
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Halussius Arnor   Lun 6 Fév 2012 - 21:31

~ Généralités ~


Nom: Arnor

Prénom : Halussius

Age: 32 ans

Race: Humain

Côté de la Force : Lumineux

Rang désiré : Chevalier Jedi

Sabre laser : Le sabre d'Halussius ressemble à la plus part des sabres lasers de ses semblables. Longiforme, il mesure à peine un peu plus d'une trentaine de centimètres. Fait dans un métal très léger, la garde à la particularité d'avoir une pièce de transpacier qui permet d'observer le cristal vert Adegan. Le faisceau vert ainsi émit mesure environ 80 centimètres.

Caractéristiques :

Force 3
Dextérité 4
Agilité 3 (+1) = 4
Constitution 3
Intelligence 5
Sagesse 5
Charisme 5 (+1) = 6

Pouvoirs : Télékinésie (niveau 3) et Sens Exacerbés

Points Forts : Halussius est Jedi. Toutes fois, une chose particulière le démarque quelque peu de ses semblables, son intérêt pour les sciences politiques. Par science politique, il faut l'entendre au sens large, c'est-à-dire tout ce qui attrait aux sciences du droit, de la diplomatie, des institutions etc... Chose curieuse s'il en est pour un Jedi, dont on a traditionnellement une vision plus monacale, plus tournée vers la méditation. Mais, un observateur ferait une grande erreur en réduisant le personnage d'Halussius a celui d'un homme férue de politique. L'homme n'en reste pas moins un Jedi. Un Jedi qui aime son plonger dans son son esprit dans la Force, pour qui la méditation est plus qu'une nécessité, plus qu'un plaisir... Et c'est là le deuxième point fort d'Halussius, sa maîtrise de la Force. Le personnage fait partie de ses Jedi qui préfère privilégier leur compréhension, leur maîtrise de la Force plutôt que le maniement du sabre-laser.

Points Faibles : Si Halussius est un utilisateur de la Force pour le moins doué, il en est autrement de sa maîtrise du sabre-laser. En effet, Halussius n'excelle guère dans ce domaine. Certes, il possède tout le savoir commun à tous les Jedi concernant le maniement du sabre et les différentes techniques de combats, mais il n'a jamais été jusqu'à développer une technique de combat qui lui est propre ou bien perfectionner une des techniques qu'il connait, contrairement à bon nombre de ceux qui furent novices avec lui. Halussius tente cependant depuis quelques temps de palier a cet état de fait, en essayant de passer un peu plus de temps à l'entrainement. En vérité si Halussius peut être un adversaire honorable, il n'a guère l'étoffe de devenir un jour maître d'arme.

Caractère :Halussius à la réputation d'être quelqu'un de plutôt calme, très calme et de pondéré. D'aucun apprécient de lui parler, car il est toujours à l'écoute et ne rechigne jamais à partager quelques paroles agréables.

Ces mêmes personnes vous dirons qu'Halussius est comme envoutant. Sa voix est telle qu'elle à un effet apaisant particulièrement fort chez ses interlocuteurs. En effet, Halussius est connu pour ne jamais s'énerver, restant ainsi toujours parfaitement calme et impassible. De plus, Halussius semble avoir développé un certain talent pédagogique. Il sait comment expliquer les choses clairement et avec une grande simplicité, qui n'enlève en rien l'exactitude de ces propos. Malgré tout, au plus profond de lui, Halussius est un solitaire. Et c'est parce qu'il aime se retrouver seul, face à
lui-même, que les séances de méditations sont, pour lui, plus que nécessaires. Le fait pour lui de se plonger dans la Force, de s'abandonner le temps d'un instant complètement en elle, lui offre un moment de repos, un moment où il peut ce ressourcer et se s'apaiser.

En effet, malgré son impassibilité et son calme apparent, Halussius n'en éprouve pas moins, parfois, de la colère, de l'agacement, de l'exaspération et un certain stress. Halussius, après des années de persévérance, a non seulement réussi à dissimuler ce genre de sentiments de manière physique, mais également, dans une certaine mesure, dans la Force. Rares sont ceux qui arrivent à sonder la Force pour découvrir le ressentis et les émotions d'Halussius. En vérité, seuls les maîtres de l'Ordre en ont montré la capacité.

Description physique :Halussius mesure un peu moins d'un mètre quatre-vingts pour un poids n'excédant pas soixante-dix kilos. L'homme n'a, en effet, pas une stature imposante, malgré une musculature tout à fait honorable. Mais là encore, le calme et la pondération d'Halussius se traduit également dans sa posture et sa démarche, que certains qualifie de nonchalante. L'homme avance toujours calmement, se tenant droit, fièrement, mais sans jamais être condescendant, ni hautain. Halussius possède une belle chevelure brune, bien coupée et coiffée, qui vient
agrémenter un bouc assez bien entretenu et discret. Pour ce qui est de son vêtement, Halussius abandonna progressivement le port traditionnel de la bure et le vêtement traditionnel des Jedis, ou plutôt disons qu'il a progressivement fait évoluer sa tunique. Il a gardé le manteau ample pour ces déplacements, mais il porte les plus souvent des bottes noires mates, un pantalon brun foncé assez épais mais au demeurant léger. Son
buste est surmonté d'une chemise beige foncée sur laquelle vient s'ajouter un gilet sans manches de la même couleur que son pantalon. Il porte également la traditionnelle ceinture en cuir multifonction commune à tous les Jedis et, à laquelle est accrochée son sabre-laser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halussius Arnor
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 412
Âge du perso : 40
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle: --
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Halussius Arnor   Mar 7 Fév 2012 - 22:29

Histoire


Artorias, est une planète assez paisible située dans bordure intérieure. Plaines et vastes forêts recouvrent la planète. La ville d'Argona, capitale de la planète se situe, quant a elle, en bordure de mer et est entourée d'une grande forêt. C'est sur cette planète que naquit Halussius, un beau jour d'hiver, un jour inoubliable et inespéré pour ces parents... En effet, ce jour-là, la neige avait envahie toute la cité d'Anarion, capitale du Comté d'Arnor situé plus en avant sur le continent, une chose qui ne s'était pas produite depuis des années de mémoires d'artoriens. C'était magnifique a voir, même si la circulation aérienne s'en trouvait troublée, mais très faiblement.Echtelion et Cimela, respectivement Comte et Comtesse d'Arnor, une famille noble très ancienne d'Artorias, désespéraient d'avoir un jour un enfant, leurs tentatives multiples s'étant toujours soldées par des échecs. C'est dire le bonheur que les deux époux purent avoir lorsque le médico-droïd apporta le petit enfant à sa mère. La pérennité de la famille était assurée... L'évènement fit même l'objet de grande festivités dans tout le comté, festivités qui fut même partager un temps par le roi d'Artorias.

Mais une chose arriva, une chose à laquelle les époux Arnor ne s'attendaient pas. Un beau jour de printemps, alors que le petit Halussius dormait paisiblement dans les bras de sa mère, deux hommes étrangement habillés vinrent se présenter à la demeure de la famille. Si Cimela semblait perplexe, Echtelion, lui, reconnut immédiatement les membres de l'ordre Jedi. En effet, le comte était très ouvert et très au fait des usages et des affaires de la République, sa position au sein de la Maison du Roi l'aidant.

Comme il le redoutait, les deux Jedis venaient lui apprendre que son fils unique, le futur comte d'Arnor, possédait un lien particulièrement fort avec la Force, et qu'il pouvait être destiné a devenir un jour, un membre de l'Ordre.


------------------------

Extrait de la conversation

 « Mon fils unique. Devenir un jour un Jedi. Je devrais me sentir heureux et combler, pour lui... C'est une chance extra-ordinaire pour lui... »

Un des Jedi présent répondit.

 «  Oui, la Force est puissante en lui... Cela ne fait aucun doute »

 « Certes... mais je n'ai que lui. Je sais tout ce qu'implique le fait pour un enfant de suivre la formation pour entrer dans votre Ordre... C'est comme si je perdait mon fils... pour toujours ! Il n'est pas seulement mon fils, il est aussi mon héritier. Si je consent à vous le confier, si je consent à perdre mon enfant, je consent également à l’extinction de ma lignée. Ma famille sert la Maison royale depuis des siècles, parfois au prix de grands sacrifices... »

Le second Jedi pris alors la parole.

 « Nous comprenons très bien votre situation. Il est certains que c'est un choix difficile qui s'offre à vous... mais c'est une décision qui vous revient... Dans les deux cas votre fils, vivra une vie hors du commun... Ici au service de son peuple ou en tant que Jedi pour servir la République et les peuples de la galaxie. Vous avez encore le temps de réfléchir... Votre fils est encore bien jeune, et il a bien besoin de l'attention et de l'amour de ces parents... Sachez que nous acceptons les enfants qui deviendrons nos jeunes novices jusqu'à l'âge de huit ans... Après quoi, le destin de votre garçon sera définitivement scellé.

------------------------

Echtelion discuta encore un peu avec les deux Jedi avant que ces derniers ne se retirent. Le soir, le couple regardait tendrement, mais non sans une certaine tristesse, leur petit tranquillement endormis dans son couffin. Il savait que la vie de Jedi était extra-ordinaire, bien plus que celle qu'il aurait ici... Mais d'un autre côté, lui offrir cette vie de Jedi, c'était renoncé à la seule chose qu'ils avaient tant désiré... Un choix difficile... Mais un choix qu'ils allaient devoir faire.

Cette décision fut finalement prise au cour de la cinquième année d'Halussius. Echtelion se décida, avec son épouse, à envoyer un message au Temple Jedi d'Ondéron. Quelques jours plus tard, deux Jedi, un maître avec son apprentie, se présentèrent au comte et à la comtesse. Halussius ne comprit pas de suite ce qui était en train de se passer, c'est donc sans vraiment d'appréhension qu'il partie avec les deux inconnus, sous les encouragements de ces parents.

Encore maintenant, Halussius se souvient partiellement de ce moment... Parfois, il lui arrive de revoir, en se concentrant, sa mère, qui faisait le plus grand des efforts pour ne pas montrer sa tristesse et se montrer rassurante pour son fils... Son père, qui lui ne laissait transparaître aucune émotion de chagrin, ni de regret. Mais si Halussius avait pu, à cette époque, lire dans les yeux comme il sait le faire maintenant, il aurait su que comme lui, son père était habile comédien, et que sous cette tranquillité apparente, il était autant difficile pour son père de laisser ainsi son jeune fils partir...

Au qu'il était sur le point de quitter le manoir familial, Halussius se rappelle de son père lui faire un grand signe et de ces mots... « A bientôt, mon fils ! ». C'est à ce moment précis que le jeune Halussius commença à comprendre que quelque chose était en train de se passer. Lui et les deux Jedi quittèrent le manoir pour de bon. Alors que la tristesse commençait à envahir le garçon, la padawan se montra attentionnée et réconfortante... Encore maintenant, il lui arrive de la croisé dans les coursives du Temple, et malgré les effets du temps, son regard, son sourire n'avaient pas changés. Il était toujours aussi doux et bienveillant. Après un petit trajet jusqu'à l'astroport d'Argona, les trois individus montèrent à bord d'une navette, puis prirent la direction d'Ondéron... Une nouvelle vie venait de commencer pour Halussius.


Les premiers mois furent assez durs pour Halussius. Certes, il n'avait que cinq ans, ce qui en soit est l'âge idéal pour commencer à former les futurs Jedi, mais il avait développé un profond attachement envers ses parents. A cet âge, les souvenirs, les sentiments, les attaches que l'enfant peut avoir sont encore frais, donc destinés à perdre en intensité avec le temps. Il est vrai qu'avec le temps, le chagrin commença peu à peu a diminuer... Le garçon commençait a se faire à la vie au Temple et en communauté. Peu à peu, il commença à se faire quelques connaissances à nouer quelques liens avec d'autres novices comme lui. Les cours divers et variés s'alternaient avec les séances d'appréhension de le Force et les tout premiers maniements du sabre-laser. Si Halussius se trouvait progressivement une place, une ombre planait autour de lui cependant... Une ombre... Une peur...

Cette peur, il l'avait éprouvé dès son arrivé au Temple... Il se rappellerait toujours de ce jour... le jour où il croisa maître Seyk'La. Un Jedi au regard sombre et froid, aux yeux perçants qui fit une drôle d'impression au petit garçon qu'était Halussius. Souvent leurs regards se croisaient... Et a chaque fois, Halussius se sentait comme transpercer par ses yeux bleus très clairs. Cette peur s’accrut au fur et à mesure du temps, des rumeurs circulants parmi les novices plus vieux, prétendant que le maître se voyait refusé de prendre des padawans en raison de sa grande sévérité et de sa trop grande rigueur...

Le temps passa... Halussius avait passé la décennie d’existence. Il était très assidu aux leçons que les différents Jedi prodiguaient, notamment les leçons d'histoire de maître Oron, un Nikto, déjà d'un certain âge, et qui n'avait pas son pareil pour rendre vivant ces leçons et ces récits, et cela sans avoir recours aux holo-projections !

Il prennait aussi bien du plaisir à suivre les leçons d'éducation civique de maître Ashla, une Twi'lek qui avait la voix la plus douce qu'Halussius n'ai jamais entendu...

Malgré tout, il y a bien une chose qu'Halussius redoutait le plus... Les cours d'escrime. Halussius avait atteint l'âge ou le maniement du sabre commençait à devenir plus technique, plus soutenu... Une bonne partie de la semaine y était d'ailleurs consacrée... A chaque séance, le maître d'armes formaient plusieurs petits groupes de deux novices... Ils devaient se combattre, afin de s'exercer à pratiquer les mouvements qui allaient devenir des réflexes par la suite. Suivant un système progressif et dégressif, le vainqueur affrontait le vainqueur du groupe supérieur et le perdant affrontait le perdant du groupe inférieur et ainsi de suite... déjà, certains chevaliers et maîtres venaient assister aux tournois d'entrainements, pour tenter de déceler les futurs padawans.

Malgré toute sa bonne volonté, Halussius se faisait toujours battre, si bien qu'il finissait toujours derniers... Ce qui lui valait les quolibets de ces camarades, avec plus ou moins de méchanceté. Il éprouvait à chaque fois de la déception et de l'angoisse. Cette angoisse ne faisant qu'empirer à mesure que venait le jour où ils devaient être ou non affectés comme padawan auprès d'un chevalier. Halussius se voyait déjà sans maître... et faire partie d'un des Corps agricoles de l'Ordre, lieu où les novices qui n'avaient pas trouvé de maîtres étaient envoyés pour servir d'une autre façon...

Alors qu'une séance venait de s'achever, au cours de laquelle il s'était encore vu mis en échec, Halussius ne put s’empêcher de se mettre à pleurer, suite à ses échecs répétés. Il était en tenu d'entrainement, dans le Dojo complètement vide... Les larmes coulaient en abondance sur son visage et pourtant, il continuait de tenir fermement son sabre d'entrainement à la main...

Les minutes passèrent... Le chagrin et la colère commencèrent à perdre de leur intensité. C'est alors qu'il perçut dans la force qu'il n'était pas seul... Peu à peu, il relevait la tête pour voir celui qui se trouvait face à lui... Peu à peu, cette peur bien connue, commença à l'envahir... pour enfin atteindre son paroxysme lorsqu'il le reconnut... c'était bien lui... Maître Seyk'La ! Les larmes d'Halussius se stoppèrent... son cœur battait littéralement la chamade... Il observait le Jedi, sa fourrure de bothan était sombre, noire tirant sur le brun... Comme d'ordinaire ses yeux clairs le transperçaient...Pendant un long moment, qui ne dura en fait que quelques secondes, les deux personnages restèrent là, à se dévisager. Seyk'La finit par rompre le silence...


 « Pourquoi pleurs-tu, jeune novice? »

Halussius était perplexe... Il avait toujours redouter ce moment... Et avait toujours fait en sorte de l'éviter...

 « Je...Je.... Je ne serait jamais un Jedi... Aucuns maîtres ne voudra de moi... »

Le regard de Seyk'La était toujours aussi perçant... Il resta un moment à regarder Halussius. Puis il dit:

 « Ah ? Vraiment ? Et qu'est ce qui te fais penser cela?

 « Je suis trop mauvais au sabre, maître. Je perd tout le temps! Et les autres se moquent toujours de moi!

Halussius regardait le bothan... S'il avait toujours cette appréhension en le regardant, elle semblait quelque peu atténuée à mesure qu'ils parlaient. C'est alors que le garçon observa un phénomène étrange... Le pelage situé autour de la tête du maître, baissa soudainement de volume... Ce qui eut pour effet d'atténuer fortement le caractère intimidant de ce dernier. Alors qu'Halussius était toujours assis par terre, le dos au mur et maître Seyk'La debout devant lui, ce dernier, contre toute attente, commença à s'agenouiller et à se mettre lui aussi assis par terre... Le bothan ne semblait pas trop à son aise, mais faisait en sorte que cela ne soit qu'un détail...

 « Je vois... Comment t'appelles-tu? »

 « Je m'appelle Halussius, maître. »

 « De quelle espèce, je suis? »

Halussius hésita une fraction de seconde à peine et répondit.

 « Vous êtes un bothan, maître. Une espèce que l'on trouve principalement sur Bothawui. »

[color=orange] « C'est très bien... Connais-tu l'animal que l'on nomme « abeille » ? »

Cette fois si le temps de réflexion était plus long... Halussius avait beau chercher dans sa mémoire, il n'avait jamais entendu parler de cette espèce. Voyant la perplexité du garçon, le bothan enchaina de suite.

 « C'est une espèce insectoïde minuscule que l'on trouve en abondance sur Bothawui... Elles vivent dans généralement dans les arbres, sur lesquelles elles se construisent un abri, une ruche, grâce aux diverses sécrétions qu'elles peuvent produire... Elles se nourrissent du pollen et du nectar des fleurs.

Ces petits insectes fonctionne selon une société hiérarchisée bien définie. Il y a la reine, qui sert à pondre les œufs, qui deviendrons des larves, qui deviendrons à leur tour des abeilles. Tu trouves ensuite les abeilles en charge de protéger les œufs, et après les abeilles soldats, qui sont chargés de défendre la ruche et la reine....

Vois-tu... Toutes ces abeilles, malgré cette hiérarchie, vivent dans un ensemble unique... Lorsque les soldats ne peuvent plus assumer la défense de la ruche, les abeilles couveuses laisse les œufs et vont aider les soldats ! »


A mesure qu'il écoutait maître Seyk'La parler, la peur d'Halussius semblait se dérober... La voix du bothan était étrangement douce et captivait littéralement l'attention du garçon.

 « Lorsque cela arrive, alors il n'y a plus de hiérarchie, les soldats et les couveuses se retrouvent toutes dans un but unique... Défendre la reine et la nouvelle génération. Comme elles, les Jedi protègent, élèvent la nouvelle génération... Lorsque le danger nous menace, alors il n'y a plus de novices, de padawans, de maîtres... non ! Nous sommes tous des Jedi et tous sommes solidaires les uns des autres ! C'est ce qui fait notre force ! Nous ne laissons jamais tomber les nôtres. »

Le bothan décida alors de se relever, après avoir rapidement remis sa tunique, quelque peu mal mise, en place, il fit signe à Halussius de se relever... Le garçon paraissait minuscule à ses côtés.

 « Je vais te faire une confidence, mon garçon... Moi aussi je suis un piètre escrimeur !... Cela ne m'a pas empêcher de devenir un Maître Jedi... Tu saisis? »

Halussius esquissa un petit sourire. Il comprenait maintenant où le maître Jedi avait voulu en venir dans tout son développement... Il se sentait à présent grandement rassuré. Le bothan ajouta.

 « Maintenant, va te changer ! Aucuns maîtres ne voudraient d'un padawan qui sentent autant la transpiration...

Halussius se rendit subitement compte qu'il ne n'avait pas fait le détour par les vestiaires... Et bien que lui l'odeur soit acceptable, il se rappelait avoir lu que les bothans possédaient un sens de l'odorat sans commune mesure avec celui des humains.

C'est un peu plus confiant qu'Halussius vint arriver le jour tant attendu... Un a un, les camarades d'Halussius se voyait confier à un Jedi pour les années a venir... Jusqu'à ce qu'ils ne soient plus que quatre a attendre... Halussius commençait à se demander s'il allait finir par être choisit... C'est alors qu'un individu fit son apparition... Maître Seyk'La. Le bothan salua les autres maîtres présent et dit alors:


 « Le jeune Halussius sera mon padawan!

Comme la circonstance l'exigeait, le garçon vint saluer et s'incliner devant son nouveau maître. Au plus profond de lui, Halussius semblait soulagé... Il était sur la bonne voix pour devenir un jour comme son maître...

Les années passèrent... Halussius venait venait d'entrer dans sa dix-huitième années. Lui et son maître avaient parcourut du chemin depuis leur première rencontre dans le Dojo d'entrainement. Tout d'abord, le moment le plus marquant est sans nul doute, leur voyage sur Ilum... Voyage aucour duquel, Halussius assembla le sabre-laser qu'il porte encore aujourd'hui. Ensuite, maître Seyk'La initia Halussius à ce qu'il préférait le plus, les sciences politiques. Si au départ, Halussius trouvait cela pour le moins ennuyeux, il fini par y prendre goût. Il fini par ne plus compter le temps que son maître et lui passaient dans les Archives du Temple, à lire et à relire des ouvrages d'histoires, à lire des comptes rendus de la chambre du Sénat, à assister à des retransmissions de débats importants, passionnants. L'entrainement Jedi n'en était pas pour autant sacrifier... Et maître Seyk'La se montraient particulièrement rigoureux et exigeant sur ce point.

En vérité Maître Seyk'La avait la dénomination de Jedi Consulaire. Les Jedi de cette catégorie était de très grands manipulateurs de la Force, ils connaissaient nombres de secrets sur son utilisation, sa puissance et ses subtilités. Halussius passa de nombreuses heures à méditer, à s'ouvrir à la Force, captant les fluctuations, agissant sans cesse ces sens. Son maître bothan lui faisait faire plusieurs exercices très éprouvant...

Halussius se rappelle notamment d'un exercice où il devait se mettre à la verticale, parfaitement droit, les mains au sol et les pieds à l'opposé. Il devait maintenir cette position tout en faisant léviter un certain nombre d'objet de taille diverse et de poids divers, tout en répondant aux questions que lui posait son maître. Mais ce genre d'exercice n'était rien en comparaison de ce qu'Halussius dû faire...

Un jour son maître vint le voir et lui dit.


« Prépare toi, demain nous partons faire du camping!

« Du camping, maître ? »

« Hum hé bien oui ! Feu de camps, couchages à la belle étoile etc... Cela nous fera le plus grand bien de prendre l'air!

C'était bien la première fois que le jeune homme voyait son maître éprouver un quelconque intérêts pour les « joies » qui équipés sauvages... Mais fait et dit, le lendemain l'élève et le maître commencèrent à installer leur campement de fortune... C'est alors qu'Halussius dit:

« Sauf votre respect, maître, est ce bien prudent de nous exposer ainsi, alors que l'endroit où nous nous installons et proche d'une zone de chasse de Drexls ? »

 « Les Drexls dis-tu ? Hum oui... il est vrai que nous entrons pile dans la phase où les atmosphères de Duxn et d'Ondéron se rencontrent... Mais ca va aller ! Rien de tel qu'un bon feu pour éloigner le prédateurs. »

Quelques minutes plus tard, Halussius interpella une nouvelle fois son maître.

 « Maître ? Est ce que vous avez la nourriture dans votre sac? »

Le bothan fit mine de fouiller dans son sac à la recherche de quelques nourritures, mais sans succès...

« Non... Je suppose que toi non plus?

Halussius acquiesça. Son maître dirigea alors son regard vers lui.

« Bon hé bien, il ne te reste plus qu'a aller nous trouver quelque chose à manger!

 « Moi, maître ?! »

« Ce n'est pas moi qui ai oublié la cantine...

« Et vous, maître ? Qu'allez vous faire?

« Moi ?... Je vais rester tranquillement ici... Il faut bien que quelqu'un veille à ce que le feu ne s'éteigne pas, non ?... J'ai cru apercevoir un nid un peu au dessus du camp... Va donc y jeter un œil, peut être que nous pourrons faire un belle omelette!

C'est résigné qu'Halussius commença à quitter le camp, en vérifiant que son sabre-laser était accrocher à sa ceinture. C'est alors que son maître lui fit la remarque de ne pas traîner, et de faire au plus vite. C'est un peu bougon qu'Halussius pris la route vers la petite crête... Il marcha une bonne demi-heure... L'après-midi commençait à toucher à sa fin et déjà le ciel bleu commençait à virer sur l'orange.

Halussius fini par arriver prêt du nid que son maître avait repéré sur le chemin de l'aller. Les œufs, une dizaine au total, se trouvait bien serrés au milieu d'un mélange de branchages, de pailles et autres matières végétales... Halussius usait pleinement de la Force pour se faire le plus discret possible... Lentement, et silencieusement il s'approchait des œufs... Il était sur le point de s'emparer de l'un d'eux, lorsque son attention fut attirée par un petit groupe d'individu en dessous de sa position... un groupe de cinq individus semblaient avoir eu la même idée qu'eux et avaient installé leur campement. La nuit commençait à tomber, et les malheureux commençaient à faire un peu trop de bruit au goût d'Halussius... Le vacarme ne tarderait pas à faire rappliquer les prédateurs de toutes sortes... Et les plaines d'Ondéron n'en manquaient pas !

Un rugissement très strident se fit alors entendre soudainement ! Halussius leva immédiatement les yeux aux ciel et furetant. Il reconnaissait très bien se hurlement... Le hurlement du Drexl fondant sur sa proie ! En quelques secondes à peine, un Drexl mâle, facilement reconnaissable à la crête colorée qui orne sa tête, se posa avec violence à quelques mètres du campement des cinq individus. La bête était très impressionnante, elle déployait largement ses pattes ailées afin d'intimider ses proies.

Halussius savait parfaitement qu'il devait réagir... Dans un élan de courage, il alla pour se saisir de son sabre-laser... A son grand désarroi, l'arme n'était plus à sa ceinture... Il était pourtant certain de l'avoir lorsqu'il avait quitté son maître. Quand bien même, il n'avait pas son sabre, Halussius devait faire quelque chose pour ces pauvres bougres qui étaient sur le point de servir de plat de résistance à la plus féroce de bêtes sauvages de la planète.

En un instant, Halussius glissa le long de la pente pour se retrouver un même niveau que la bête... Alors que celle-ci allait fondre sur un des campeurs, Halussius se saisi d'une pierre et l'envoya sur la tête du Drexl. La bête ralenti à peine !

Halussius se saisi alors d'une deuxième pierre et la renvoya sur le Drexl, mais cette fois ci il toucha la pupille de la bête ! Qui se tourna immédiatement vers lui. Elle émit alors un rugissement sans commune mesure... Cette fois Halussius avait gagné l'attention de la bête... Alors que le Drexl commença à se mettre en chasse d'Halussius se dernier usa de cries et de gestes pour dire au campeurs de partir en vitesse, ce qu'ils firent.

Halussius était maintenant en train de courir pour tenter d'échapper au Drexl... Mais qui pourrait décemment croire pouvoir distancer une bête sauvage, qui est capable de voler ?...

Alors qu'il courait, Halussius se fit rattraper rapidement par la créature qui vint se poser juste devant lui ! Halussius eu néanmoins le temps de se stopper ç une distance raisonnable... Une distance suffisante pour user de la force pour envoyer des pierres sur la créature pour ralentir sa marche... La bête encaissait la plupart des coups, certes elle ralentissait mais reprenait immédiatement sa course.

C'est alors que la créature déploya ses ailes tout du long, et commença à battre en direction de sa proie... Halussius n'imaginai pas que la créature puisse créer d'aussi puissantes rafales d'air!Il tenait péniblement sur ses jambes... Jusqu'à ce que la pression soit trop forte et qu'il soit éjecter quelques mètres plus loin !

Les quelques secondes qui lui fallut pour reprendre ses esprits suffirent à ce que la bêté se trouve juste au dessus de lui. Les yeux fixés sur lui et le gueule grande ouverte, prêt à le happer... Alors que le Drexl était sur le point de se saisir du padawan, ce dernier usa d'une impulsion de force, très légère afin de se déplacer de quelques centimètres... suffisamment pour faire louper son coup au Drexl.

Halussius en profita pour se redresser. C'est alors qu'il dû endurer un rugissement d'une force inouïe. Il était sur le point de rejoindre la Force, s'il ne faisait rien. En observant autour de lui, Halussius remarqua la présence d'une petite excroissance sur le flanc de la roche, une excroissance en forme de pic, qu'il pourrait très bien commander pour embrocher la bête. Manière radicale, mais qui n'enthousiasmait guère le jeune homme.

C'est alors qu'il se souvint du récit d'un maître Jedi de l'ancien temps... Un maître qui expliquait comment il avait réussi à faire fuir un troupeau de bêtes sauvages, en usant de la Force pour imiter et amplifier un hurlement... Halussius décida de tenter le coup. Il ferma un instant les yeux afin de se fondre dans la Force, de se laisser envahir par elle...

Le Drexl poussa alors un hurlement strident ! Immédiatement après, Halussius ouvrit les yeux et poussa un son tour un hurlement assez grave. Sur le coup la bête parut quelque peu désorientée... Elle repoussa un hurlement, qui fut immédiatement suivit de celui d'Halussius, qui de plus avait un regard tout aussi perçant que celui de la créature, de part la Force. La bête grognait tout en commençant à reculer... Elle n'avait pas fait trois pas qu'elle redéploya ses ailes et s'envola... Lorsqu'elle fut suffisamment éloignée, Halussius laissa retomber la pression... Il était essoufflé et crasseux... Mais il était en vie.

Lorsqu'il fut de retour auprès de son maître, il fut pris d'une soudaine stupeur ! Son maître était en train de faire cuire divers aliments sur le feu qui était bine actif... Plus surprenant encore, il remarqua également que son sabre-laser était posé a côté de lui... Seyk'La lui avoua alors que ce qu'il venait de vivre n'était pas vraiment le fait du hasard... Du moins, pas en partie... Certes, il est vrai que le bothan s'attendait plus ou moins à ce que son padawan éprouve quelques difficultés, mais il ne s'attendait vraiment pas à ce qu'il rencontre un Drexl... Il lui avoua également que c'est lui qui lui avait discrètement subtilisé son arme afin qu'il fasse un large usage de sa maîtrise de la Force, et qu'il ai plus encore confiance en elle. Ce jour, Halussius s'en rappelle surtout pour ce que son maître lui dit avant que chacun s'endorme.


« Halussius ? Te rappelles-tu ce que je t'ai dit la première fois que nous nous sommes parlés? »

 « Oui, maître... Vous m'avez dit que je ne devais pas douter de devenir un jour un chevalier Jedi... »

« Je crois que je me suis trompé à ton propos... »

« Comment cela, maître ? »

« Tu sera un Grand chevalier Jedi... J'en suis certains »

Le temps passa encore... Halussius devait avoir presque vingt-trois ans... Sa maîtrise de la Force ne cessait d'augmenter, à la satisfaction de sa maître et des autres maîtres de l'Ordre. Son maître parlait de plu sen plus du temps où il serait amener à passer les épreuves pour enfin obtenir le rang de Chevalier... Mais ce temps n'était pas encore venu. En parallèle de sa maîtrise de la Force, Halussius développa également un réel talent pour l'art oratoire. Il poursuivit également le développement de ses connaissances en sciences politiques à tel point qu'il commençait à pouvoir rivaliser avec certain juristes du Sénat. Tout cela étant bien sûr, entrecoupé de quelques séances d'entrainement au sabre-laser.

Arriva le moment, où Halussius dû se rendre, pour la première fois depuis son arrivée au Temple, sur Artorias... malheureusement pour des circonstances tragiques... Depuis prêt de deux ans, la planète subissait une guerre civile assez violente. Deux camps s'opposaient, les partisans d'un pouvoir royal absolu et les partisans d'une plus grande implication des seigneurs locaux dans la prise des grandes décisions du Royaume. Le Conseil décida d'envoyer seul le padawan du maître Seyk'La. Sa mission n'était pas de rétablir la paix, mais de tenter au moins un cessez-le-feu entre les deux camps... chose que les émissaires de la République, tant diplomates que sénateurs ne réussirent pas à faire...

Nous ne nous étendrons pas sur tous les détails de cette affaire, si ce n'est qu'Halussius eu la surprise d'apprendre qu'il avait une sœur, Célonis. En effet, quelques temps après le départ de leur fils, les époux Arnor connurent une deuxième fois la joie d'avoir un petit enfant. Halussius n'eut malheureusement pas la joie de revoir ces parents... Ceux-ci ayant succomber aux effets du temps... Si la nouvelle ne bouleversa pas le jeune homme outre mesure, il n'en approuva pas moins un peu de chagrin lorsqu'il l'apprit.

Alors qu’initialement sa mission ne devait durer que quelques semaines au maximum, Halussius resta sur sa planète natale pas moins de sept mois. Sept mois au cours desquels il montra à la fois ses talents de guerrier, car prit à partie, sa sœur et lui. Lui car considéré comme un étranger et sa sœur parce qu’elle était du camp des seigneurs locaux. Durant ces sept mois, Halussius en profita pour faire plus ample connaissance avec celle qu'il n'avait jamais vu et qui pourtant était sa sœur. Les deux jeunes gens apprirent donc à se connaître et à s'apprécier pue à peu.

Au bout de sept mois, une chose inattendu se passa. Le roi d'Artorias succomba lui aussi à son grand âge. Alors que les seigneurs locaux voulaient profiter de ce drame pour prendre le pouvoir et démettre l'héritier, Halussius réussit à les convaincre de le laisser faire, et d'aller seul à la rencontre du nouveau roi. A partir de ce moment, les choses commencèrent à s'améliorer. Peu à peu les combats cessèrent... Un cessez-le-feu fut signer entre les deux camps. Halussius montra alors son talent de politicien, en proposant une solution simple pour satisfaire les deux camps. Avec l'aide d'hommes de lois et d'universitaires brillants du monde intellectuel d'Artorias, Halussius proposa une nouvelle organisation pour le royaume... Une organisation où le roi conservait ses prérogatives actuelles en échange de la création d'une grande chambre réunissant tous les seigneurs locaux. Une chambre législative qui pourrait également prendre des décisions pour l'ensemble du Royaume...

Sans le savoir, Halussius venait de réussir les épreuves... De retour sur Ondéron, Halussius fut convoqué dans la Salle du Conseil, en présence de son maître... La cérémonie eut lieu sans que Halussius ne s'y attende... Halussius venait d'obtenir le titre de Chevalier Jedi ! Pour la plus grande fierté de son maître...

Depuis lors, Halussius continue de collaborer avec son ancien maître. Il continue de parfaire sa connaissance politique et sa maîtrise de la Force. Ses talents de politicien se sont très vite fait remarquer par le Conseil, qui n'hésite pas à l'envoyer sur des mondes en peine de diplomates, ou bien encore pour établir des relations diplomatiques et surtout pour se tenir informer de ce qui se trame au Sénat... Surtout depuis que le projet de loi concernant l'Ordre de Jedi est en discussion...


[HRP : De toute ma longue expérience de Rpiste, j'avoue que c'est la première fois que je fais une histoire aussi longue ! Désolé d'avoir un peu accélérer les choses sur la fin, mais je commençais à être en peine d'inspiration. Bonne lecture j'espère!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7869
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Halussius Arnor   Mer 8 Fév 2012 - 16:44

Bonjour Halussius, malgré quelques fautes qui se baladent dans ta fiche, j'ai trouvé ton histoire très intéressante, bien racontée, originale. Bravo, ça a été un réel plaisir de te lire !

De ce fait, je te valide, félicitations. Tu peux dès à présent commencer ton RP sur le forum. Pense juste à mettre un lien vers ta biographie dans ta signature.

Pour t'aider à débuter dans le jeu, si tu veux, tu peux faire un tour dans les Appels à RP , pour poster ou répondre à une demande de RP.
Et si tu as des interrogations, n'hésite pas à chercher ou poster dans la Foire aux Questions !

Bon jeu :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Halussius Arnor   

Revenir en haut Aller en bas
 

Halussius Arnor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Chevaliers Jedi-