La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 les ennuis ne viennent jamais seuls (PV Jared)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: les ennuis ne viennent jamais seuls (PV Jared)   Jeu 4 Aoû 2011 - 16:07

Le soleil de la planète tapait fort aujourd'hui. Même à l'ombre, la chaleur était quasi insupportable. Beaucoup des habitants de Mos Eisly restait cloitré chez eux, car une telle chaleur ne pouvait annoncer qu'une chose : une tempête de sable allait bientôt s'abattre sur la petite ville.
C'est dans cette chaleur que Gamaliel retournait à son vaisseau, espérant ainsi quitter la planète avant que l'ouragan n'arrive. Il était venu sur Tatooine sur ordre du Conseil afin de régler un point litigieux entre deux fermiers qu'il avait connu à l'époque où il vivait sur la planète. Le Conseil avait jugé que Gamaliel était la personne la mieux placée pour régler le litige. Le chevalier avait accepté sans hésitation, régler les litiges était l'un des rôles primordiales des Jedi Sentinel et il était toujours fier de remplir sa tâche. Sur le chemin, il en profita pour saluer quelques connaissances de l'époque et prendre de leurs nouvelles.
Mais, tout d'un coup, des cris se firent entendre et au croisement suivant, Gamaliel fût percuté de plein fouet par un homme masqué portant une gamine sur le dos. Tous trois se retrouvèrent à terre. S'asseyant là ou il était tombé quelques secondes plus tard, Gamaliel vit qu'ils étaient, lui et les deux autres personnes qui venaient de le percuter, entourés de 7 Gamoréens, la hache en main. A les voir, ils avaient des comptes à régler tous ensemble. Deux des Gamoréens avaient sa hache juste sous la gorge de l'homme masqué. Un autre attrapa la gamine par le bras.
Celle-ci cria alors :


"LACHEZ-MOI, ESPECE DE MONSTRUEUX PORC VERT VISQUEUX!!! VOUS ME FAITES MAL!"

Gamaliel se releva alors. Les Gamoréens restant pointèrent alors leur hache vers lui, prêt à en découdre apparemment. Gamaliel les regarda alors, bougea sa main légérement devant lui, et les Gamoréens rangèrent leurs armes, puis s'en allèrent. Gamaliel sourit. L'esprit des Gamoréens avait toujours était facile à manipuler et il était inutile du coup de perdre du temps dans un combat. Souriant à l'enfant, qui était bouche bée et qui cherchait à comprendre, Gamaliel tendit la main à l'homme masqué qui était toujours à terre, afin de l'aider à se relever. Puis l'enfant demanda :

"C'est vous qui avez fait ça ?"

Gamaliel la regarda, souriant. Par son sourire, il lui fit comprendre que oui. Puis il utilisa la télépathie pour leur demander :

"Pourquoi les Gamoréens vous poursuivaient ?"

Mais des grains de sables commençaient à voler dans tous les sens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: les ennuis ne viennent jamais seuls (PV Jared)   Jeu 11 Aoû 2011 - 19:52

Tatooine … Une des planètes les plus pourris de la galaxie ! Molière a écrit : « Mais que diable est-il allé faire dans cette galère ? » Jared répondrait qu’il s’était planté de transporteur même si ce n’était pas vrai. Même encore aujourd’hui, le jedi gris ne sait pas pourquoi la force l’avait dirigé vers cette planète, elle était tout aussi désolé que son cœur. Et la chose qu’il haïssait le plus, l’esclavage, était très présente. Pourtant, Jared avait élu domicile sur cette planète depuis plusieurs mois déjà, il avait trouvé un petit appartement à Mos Eisly et travaillait comme ferrailleur. Durant tout ce temps, l’ancien Sith réussit tant bien que mal à conserver son identité secrète et a ne jamais montré son sabre laser en publique ; il avait même appris à se servir d’un blaster. Et puis, un jour, tout tomba à l’eau.
Ce jour-là, Jared trainait dans un bar peu fréquentable, comme tous les bars de Mos Eisly, et buvait une liqueur maison dont le seul intérêt était que son degré d’alcool servait à désinfecter les verres. Mais elle permettait également de souler vite sans avoir besoin de beaucoup d’argent. Après trois verres, Jared commençait déjà à avoir les yeux qui ne suivaient pas le mouvement, cela signifiait qu’il n’était pas loin d’être vraiment trop bourré alors Jared paya le barman et quitta le bar.

« - Woh ! Je n’aurai pas du boire comme ça ! Hé hé ! Mais qu’est-ce qui m’a pris ! »

Jared s’aida du mur de la cantina pour ne pas tomber et la nuit noire ne l’aida pas pour retrouver son chemin. Malheureusement, l’alcool fit son effet trop rapidement et titubant prêt d’une impasse, Jared se trouva un coin pas trop poussiéreux pour s’effondrer de tout son lest, il utilisa un drap qui gisait à terre pour se couvrir.
Le lendemain de cuite est toujours très difficile et Jared ne faisait pas exception à cette loi biologique. Le soleil était déjà haut dans le ciel mais Jared ne voulait qu’une seule chose, continuer à dormir et prié pour que le tambour dans sa tête cesse sans tarder. Malheureusement pour lui, la journée n’allait pas être coopérative. Quelques minutes après s’être réveillé, un cri le fit jeter un regard par-dessus le drap et il put apprécier le pire spectacle de sa vie : un exemple de pur lâcheté. Sept Gamoréens faisaient face à une petite fille âgée à peine de dix ans. Sachant que la journée risquait d’être très compliqué, Jared marmonna une série de juron plus coloré les uns que les autres et se releva difficilement prit de vertiges dû à sa cuite. Il se plaça entre la jeune fille et les Gamoréens et leur fit signe de dégager avec la main mais l’un des Gamoréens leva plutôt sa hache pour l’essayer de l’abattre sur Jared. Malheureusement pour le cochon de l’espace, malgré son mal de tête, Jared avait toujours d’excellent réflexe et évita l’arme en sautant en arrière. Cependant, en sautant il percuta la jeune fille et celle-ci tomba lourdement sur le sol.

« - Aie ! Mais pourquoi vous faites ça ! »

De grosses larmes commençaient à couler le long des joues de la jeune fille. Jared était vraiment désemparé par ses pleurs et ne savait pas quoi faire alors, lorsque les Gamoréens se rapprochèrent, il attrapa instinctivement la jeune fille et s’enfuit avec elle. Luttant contre son mal de tête, Jared courut comme il put à travers les ruelles de Mos Eisly en essayant de perdre les Gamoréens malheureusement, son état ne lui permettait pas de courir à une allure soutenue. Heureusement pour lui, une tempête de sable allait tomber sur la ville obligeant ses poursuivants à cesser leur traque et Jared habitait tout prêt, il pourrait alors se cacher rapidement.
Désormais, il ne restait plus qu’un tournant à prendre et Jared serait arrivé mais malheureusement, tout ne fut pas aussi simple. A peine avait-il tourné qu’il percuta quelqu’un, le choc le cloua au sol et il assista impuissant à la scène pourtant… il eut, enfin, la jeune fille eut beaucoup de chance. Jared tomba par pur hasard sur un Jedi ce qui était un coup de bol pour la fillette mais pour l’ancien Sith, c’était légèrement plus problématique. Il sut que l’homme qu’il avait percuté était un Jedi car ce dernier usa de la persuasion de la force dans toute sa splendeur sur les esprits ridiculement manipulables des Gamoréens pour leur faire quitte les lieux. Lorsque Jared retrouva ses esprits, il accepta la main tendu par le jedi et dès qu’il fut sur ses deux pieds. Il prit la jeune fille dans ses bras tandis que le jedi lui posa une question :

"Pourquoi les Gamoréens vous poursuivaient ?"

Jared allait répondre mais une bourrasque balaya violemment la rue.

« - Suivez-moi ! Nous serons plus tranquilles pour parler lorsque nous serons à l’abri ! »

L’ancien Sith ouvrit la marche et conduit le Jedi et la petite fille chez lui. Lorsqu’ils arrivèrent dans son humble demeure, Jared déposa la fillette sur son lit et lui servit un verre d’eau. Dès que le verre fut dans les mains de la fille, Jared fit signe au Jedi de s’asseoir. L'appartement de Jared était très petit, il contenait seulement trois pièces, une salle d'eau, une cuisine et une pièce principale où il y avait pour seul meuble une petite table

« - Oh ma tête ! Ne vous inquiétez pas, j’ai un peu trop bu hier soir. Quand à votre question, je ne saurai répondre, il faudrait demander à cette jeune fille, c’est elle qui détient les clés de ce mystère. Je me suis retrouvé entre elle et ces Gamoréens alors je l’ai prise dans mes bras et je me suis sauvé avec elle. Enfin, ce n’est pas à moi que vous devriez poser votre question. Vous voulez boire quelques choses ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: les ennuis ne viennent jamais seuls (PV Jared)   Sam 13 Aoû 2011 - 6:12

Gamaliel avait suivit l'homme masqué jusque chez lui, une petite habitation commune à Mos Eisly. Mais il ne fallait pas habiter dans un palais pour être heureux et quand l'hôte l'invita à s'asseoir, le Jedi accepta très volontiers. L'hospitalité de l'homme était assez rare pour une personne de Tatooine, tout le monde ne réagissait pas de cette manière sur la planète aride. Puis, l'hôte lui demanda s'il voulait boire et Gamaliel acquiesça avec un sourire montrant qu'il appréciait la sollicitude de celui-ci. Demandant par télépathie un jus de jumas, Gamaliel attendit que l'homme les rejoigne avant de se tourner vers la jeune fille. Celle-ci le dévisageait.

-"Vous êtes un Jedi pas vrai ?" demanda-t-elle.

Gamaliel fit un léger basculement de la tête en avant, confirmant à la jeune fille qu'elle avait vu juste. Puis celle-ci recommença à parler.

-"J'aimerai vous demander à tous les deux ...". La fillette semblait hésitante à finir sa phrase. C'était comme si elle voulait que le Jour arrête de se lever sur Tatooine. Allait-elle donc leur demander l'impossible ? A nouveau, Gamaliel usa de télépathie avec elle, permettant à l'hôte d'écouter ce qu'il lui disait à l'esprit.

*Parle sans peur petite. Si je peux t'aider, alors je le ferai. Pourquoi donc ces Gamoréens te poursuivait-ils ?* Le sourire de Gamaliel se voulait alors rassurant.

-"Parce que je me suis ... enfuie ... échappée ... Leur maitre nous détenait moi et ma mère et à un moment, maman m'a dit de courir alors je l'ai fait. J'ai réussi à me faufiler dans un speeder et celui-ci m'a amené jusqu'à Mos Eisly. Mais peu après mon arrivée, les Gamoréens m'ont retrouvée et c'est là que je vous ai rencontré." Finit-elle en pointant Jared du doigt. "S'il-vous-plaît, j'ai peur de ce qu'il vont faire à ma mère. Vous voulez bien m'aidez ?"

*Sais-tu où ils ont pu emmené ta mère ?*

-"Je les ai entendu parler d'une planque dans proche de la Mer des Sables, pas très loin d'Anachor."

Gamaliel sourit à la jeune fille, puis approchant sa main de sa tempe, utilisa la force pour l'endormir. Se permettant de l'allonger sur le lit, Gamaliel sortit ensuite de la maison afin de prendre un peu l'air. La tempête était passée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: les ennuis ne viennent jamais seuls (PV Jared)   Mar 16 Aoû 2011 - 11:13

Jared écouta d’une oreille attentive l’histoire de la fillette et plus elle parlait, plus l’esprit de Jared s’éclaircissait, l’alcool commençait à perdre de son effet et ses maux de tête s’étaient calmés. Il ouvrit ensuite le frigo et pris une bouteille de jus de jumas et le servit au Jedi puis il s’assit sur son lit pour écouter la suite de l’histoire de la fillette. L’ancien Sith put également constaté que le Jedi savait y faire avec les enfants, la jeune fille leur dévoilant tous les tournants et les aboutissants du pourquoi et du comment. Lorsque la fillette évoqua sa mère, Jared vit que la pauvresse retenait ses larmes et cela le toucha. Lui, il n’avait jamais connu la chaleur d’un foyer donc il ne savait pas ce que ça pouvait faire lorsqu’on le perdait du jour au lendemain, il pouvait juste s’imaginer que le vide qu’il avait ressenti serait surement décuplé pour la fillette. Et puis, elle leur dit que sa mère se trouvait sûrement prêt d’Anachor… maintenant Jared savait où il allait passer son jour de congé. Lorsqu’elle termina son récit, le Jedi s’approcha de la jeune fille, posa sa main sur sa tempe et l’endormit délicatement. Après avoir usé de son petit tour de passe-passe, le Jedi sortit de la maison et Jared put voir à travers la porte ouverte que la tempête de sable n’avait pas duré très longtemps. L’ancien Sith regarda la fillette endormie et passa une main dans ses cheveux.

« - Ne t’inquiète pas, nous te ramènerons ta mère. »

Jared se leva délicatement du lit puis s’approcha de son placard et sortit un blaster DL-44 qu’il accrocha à sa ceinture. Il sortit ensuite et fit signe au Jedi de l’attendre puis il frappa à la porte qui était juste à côté de la sienne. Quelques minutes plus tard, une humaine à la peau noire et à la corpulence plutôt imposante ouvrit la porte. Lorsqu’elle vit Jared, un grand sourire traversa son visage faisant des bourrelets à ses bourrelets.

« - Qu’est-ce qui y a mon p’tit ? T’as besoin de q’ques choses ?
- J’ai ramassé une fillette dans la rue, elle s’est faite tirée sa mère alors je vais discuter pacifiquement avec les enfoirés qui ont fait ça. Pendant ce temps je voulais savoir si tu pouvais t’en occuper ?
- Pas de p’oblème mon p’tit !
- Merci Mama. »

Après cette discussion colorée, Jared se tourna vers le Jedi et lui dit :

« - Mama est une amie, elle peut paraître bourrue mais elle est très douce... comme un rancor.... Bref, je ne sais pas vous mais moi je vais aider cette gamine, si vous avez le même projet en tête alors suivez-moi. »

Jared conduisit le Jedi dans le dédale de rue de Mos Eisly jusqu’à un magasin où des morceaux de robots, de vaisseaux et autres pièces métalliques trainaient un peu partout autour. Le Jedi gris rentra dans le magasin et s’approcha d’un Toydarien qui nettoyait le comptoir de sa boutique. Ce Toydarien se nommait Nagga et il était son patron depuis qu’il réussit à décrocher un boulot sur cette foutue planète. Lorsque le Toydarien remarqua la présence de Jared, il s’envola vers lui et lança :

« - Hé ! Jared ! Qu’est-ce que tu fous là, c’est pas ton jour de congé aujourd’hui ?
- Si mais j’ai un service à te demander, je voudrai emprunter le speeder.
- Hum Hum ? Et tu comptes aller où avec ?
- A Anachor, mon ami et moi on a un business en attente là-bas.
- Hein, hein ? Et ce business, qu’est-ce qu’il me rapporte à moi ?
- Ce business sera musclé et je sais que tu vois ce dont je parle, si jamais je tombe sur des crédits qui trainent ou des trucs que tu pourras vendre à bon prix je te les ramène.
- Mouai ! S’il y a une égratignure au speeder, tu payeras les réparations toi-même, compris ?
- Cela va de soit. »

Nagga fit signe à Jared de déguerpir avant qu’il ne change d’avis ce qui ne serait pas la première fois. L’ancien Sith traversa le magasin pour se diriger dans le garage où trônait un speeder qui ne semblait pas en forme du premier coup d’œil. Jared rassura alors le Jedi :

« - La carrosserie a un peu souffert mais c’est le speeder le plus rapide de Mos Eisly. Allez montez ! Je nous conduis à Anachor. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: les ennuis ne viennent jamais seuls (PV Jared)   Sam 20 Aoû 2011 - 8:09

D'un naturel prudent cet homme apparemment. Et plein de ressources aussi. Gamaliel devait reconnaitre qu'on en trouvait peu des gens comme lui à Mos Eisly. Ne se faisant pas prier, Gamaliel monta dans le speeder et Jared le conduisit à travers la Mer des Sables. C'était certes bien plus intéressant qu'à pied mais la journée commençait à s'avancer beaucoup. Le soir tomberait bientôt et la nuit dans la Mer des Sables était particulièrement dangereuse, le jedi ne le savait que trop bien. Les hommes des sables étaient toujours là pour le rappeler au imprudent qui tenter leur chance.
Comme si cela ne suffisait pas, le moteur commença à libérer une belle fumée noire, n'annonçant rien de bon. S'arrêtant sur le coté, Gamaliel sortit et alla voir ce qui se passait. Il s'y connaissait que peu en mécanique mais là c'était loin d'être difficile, toutes les cellules d'énergies était quasi carbonisé. Un mauvais branchement sans doute. Le Toydarien avait-il voulu arnaquer son ami ? Peut-être mais la situation en était problématique. Se relevant, Gam télépathia à son compagnon :

*Toutes les cellules d'énergies sont quasi brulés. Il doit y avoir un souci quelque part. Va falloir réparer si on veut arriver à Anachor. La, on devrait pouvoir encore faire deux ou trois kilomètres sans abimer le moteur, mais si on force ...*

Pendant qu'il "disait" cela, Gam tenta de se repérer. Finissant par reconnaitre les lieux, il se résigna à utiliser cette "solution". Il remonta à bord du speeder et, cette fois-ci, parla avec de vrais mots.

-"Il y a plus loin une ferme hydroponique, à environ 1 km et demi. Je ... pense qu'elle est habité ... On va y aller et voir si on peut réparer ton speeder ainsi que ... ... passer la nuit."


Gam ne parla plus tout le reste du trajet jusqu'à la ferme. Voyant quelqu'un arrivait, la propriétaire était sortit, mais quand Gam sorti du speeder, celle-ci sembla choquée. Puis elle courut vers lui et le gifla, commençant à hurler, lui tapant sur les épaules les poings fermés. Un homme, son apparent mari, sortit aussitôt et voyant la scène, attrapa sa femme, l’appelant Tamara et lui dit d'arrêter. La femme était en pleur et Gamaliel n'avait même pas bouger. Il n'avait pas non plus chercher à riposter. Regardant la femme rentrait à la maison, Gamaliel parla à l'homme :

-"Logan ... Permets que je reste moi et mon ami pour la nuit ... Notre speeder est en panne et mon ami surement fatigué. Nous partirons demain à la première heure. Tu as ma parole."

-"Bien sur que je le permets, Gam. Après tout, tu es ici chez toi. Ne t'inquiète pas pour Tamara, elle ne s'est pas encore remis de ..."

-"Je comprends."

-"Vous voulez rentrer. On va vous préparer un lit et un diner."

L'homme s'adressait au deux voyageurs. Mais Gam détourna la tête avant de dire :

-"Merci Logan mais pas pour moi. Je ne pense pas que Tamara acceptera ma présence et il est inutile de lui causer plus de peine. Je dormirai dans le hangar une fois que j'en aurais fini sur le speeder. Si j'arrive à dormir."

Visiblement l'homme s'attendait à la réponse de Gamaliel qui se dirigeait maintenant sur le coté de la maison, où il semblait y avoir quelques pierres tombales. Invitant Jared à l'intérieur, l'homme rentra lui aussi afin de préparer le lit pour Jared, lui disant de faire comme chez lui. Le Jedi s'assit devant une pierre tombale et la regarda, absent, perdu dans des souvenirs. Sur la pierre tombale, on pouvait apercevoir l'inscription : --- A ma soeur qui me manque tant. Je ne t'oublierai jamais. Singné : Tamara --- Le nom sur la pierre était Juno.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: les ennuis ne viennent jamais seuls (PV Jared)   Jeu 25 Aoû 2011 - 20:57

En voyant les dégâts du speeder, Jared hurla de rage et frappa du pied dans le sable. Ce foutu Toydarien avait dû utiliser le speeder pour des courses et griller les cellules d’énergies ou pire, les vendre ce qui était une explication plus plausible que la première. Tandis que le Jedi se penchait sur le moteur pour voir s’il pouvait réparer, Jared se marmonna à lui-même que le Toydarien trouvera le moyen de lui faire porter le chapeau. Il s’imaginait étrangler son patron lorsque le Jedi lui parla et le tira ainsi de sa rêverie.

« - Il y a plus loin une ferme hydroponique, à environ 1 km et demi. Je ... pense qu'elle est habité ... On va y aller et voir si on peut réparer ton speeder ainsi que ... ... passer la nuit.
- Très bien, je conduis, montrez-moi la voie. Oh ! Et aussi ! N’utilisez plus la télépathie sur moi, je déteste qu’on rentre dans ma tête. »

Le reste du trajet fut pour le moins particulièrement silencieux ce qui ne déplaisait pas à Jared surtout que la présence du Jedi le mettait un peu mal à l’aise. Si lui avait tiré un trait sur son passé, les Jedis n’en n’avaient sûrement pas fais autant. Puis finalement après une dizaine de minute de voyage, ils arrivèrent enfin à la ferme et à peine le Jedi avait-il descendu qu’une femme arriva pour lui mettre une baffe avant de se faire attraper par un homme, sûrement son mari puis cette dernière se mit à pleurer. Il fallait être le dernier des abrutis pour ne pas voir qu’ils se connaissaient. Pendant que le Jedi discutait avec l’homme, Jared resta un peu à l’écart, silencieux et observa la ferme. Elle n’avait rien d’extraordinaire, ni par la taille, ni par l’équipement, une ferme normale. Lorsqu’ils terminèrent de parler, le Jedi se dirigea vers ce qui semblait des pierres tombales… Jared se dit alors qu’il y aurait mieux valu pour eux de ne pas tomber en panne. L’homme s’approcha ensuite de l’ancien Sith puis il dit :

« - Rentrez donc à l’intérieur.. Euuh... Monsieur ?
- Appelez-moi Jared tout simplement.
- Très bien. Alors, je vais vous préparez un lit et puis faites comme chez vous !
- Je vous remercie de votre hospitalité. Je vais cependant aider le Jedi à réparer mon appareil. Nous sommes pressés par le temps.
- Euuh… Très bien. »

Jared s’inclina légèrement puis alla rejoindre le Jedi.

« - Je ne sais pas ce qui vous lie à ces gens et je ne veux pas le savoir, cela ne concerne que vous. Cependant, si cette parenthèse vous trouble trop, il vaudrait peut-être mieux que je m’occupe de notre affaire seule. Je vous laisse vous recueillir, rejoignez-moi dans le hangar lorsque vous aurez terminé. »

Jared laissa le Jedi puis monta dans son speeder afin de la garer dans le hangar. Il ouvrit ensuite le capot de l’engin et commença à ôter les cellules d’énergie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: les ennuis ne viennent jamais seuls (PV Jared)   Sam 10 Sep 2011 - 4:51

Gamaliel ne fit absolument rien lorsque Jared vint lui parler. Concentré sur son recueillement, il resta impassible, comme si il était devenu statue. Et rien n'aurait pu le déranger. La simple idée d'avoir du revenir en ces lieux était déjà en soit une épreuve de taille. Revoir cette tombe, qu'il avait creusé lui-même, transformant le jour qui aurait du être son mariage en celui d'un enterrement douloureux, était pour lui bien plus difficile que d'affronter des centaines et des centaines d'ennemis de front. Pourtant, il parvint à rester calme, serein ; peut-être un peu grâce aux paroles sages qu'avait eu le valeureux Maitre Don lors du retour au Temple de Gamaliel ... En fait, surement grâce à ça.
Au bout d'une heure, il se releva et se dirigea vers le hangar où Jared devait essayer de réparer le speeder. Entrant sans un mot, il se dirigea facilement vers les endroits où se trouvait chaque chose, pris une clé, et approcha du speeder pour le réparer. Le Jedi appréciait la mécanique, elle avait besoin de calme pour être bien faite, et Gamaliel était incroyablement posé, si l'on tient compte des circonstances. Puis, se dirigeant vers un des meubles du hangar, il sortit une panoplie de cellule d'énergie et se dirigea près du moteur, là où les anciennes avaient littéralement cramés. Les remplaçant une à une, examinant à chaque fois les nouvelles avant de les placer, il parla à son interlocuteur :

-"C'est ... assez difficile pour moi de ... parler. C'est pour ça que j'utilise la télépathie. Parler est un symbole de confiance à mes yeux. Mais pourquoi faites-vous ça ? Pourquoi aidez-vous cette jeune fille ? Il est rare de trouver des personnes disposées à aider son prochain sur cette planète ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: les ennuis ne viennent jamais seuls (PV Jared)   Sam 1 Oct 2011 - 17:16

L'ancien Sith ne répondit pas tout de suite car la réponse ramenait de mauvais souvenir à la surface. Jared soupira lentement en se dirigeant vers le volant du speeder. Il s'assit rapidement et essaya à plusieurs reprises de faire démarrer l’engin mais sans succès. Il lâcha le démarreur et avala de travers avant de répondre.

"- J'ai... j'ai commis d'horribles choses par le passé... Certains évènements... dont j'ai le plus honte... reviennent me hanter. C'était... il y a longtemps... Depuis j'ai changé enfin j'essaye toujours de changer. La part de ténèbres qui me dominait autrefois est toujours présente et parfois, je la sens hurler, essayer de reprendre sa place. Je dois avouer que quelque fois, la laisser me submerger à nouveau me séduit. Mais heureusement, j'ai un souvenir qui me permet de la faire taire. Enfin bref, si je le peux, j'essaye d'apporter mon aide à ceux qui en ont besoin et qui ne peuvent s'aider eux-mêmes."

Jared se tut un moment puis il se prit la tête dans la main.

"- Vous avez le droit de penser que ma générosité n'est qu'un simple moyen pour essayer de me pardonner à moi-même. Mais je n'ai pas d'illusion. Je ne suis pas quelqu'un de bien. Mais j'ai commis assez de pêché pour une vie alors autant la finir en essayant de faire quelques bonnes actions. Je n'ai rien à perdre et au moins je suis utile à quelqu'un. Et je dois avouer qu'être apprécier, c'est pas si mal en fin de compte."

Tout en terminant sa phrase, il s'acharna à nouveau sur le bouton d'allumage et fini finalement à faire tourner le moteur. Il laissa le Jedi vérifier que les cellules d'énergie fonctionnaient sans surchauffer puis après avoir vérifier que tout tournait parfaitement, il coupa le moteur et descendit du speeder.

"- Bien, voilà un problème de réglé. Je vais me coucher. Cela vous pose un problème si nous partons à l'aube ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: les ennuis ne viennent jamais seuls (PV Jared)   Lun 3 Oct 2011 - 16:40

Gamaliel écouta patiemment la confession de Jared, comprenant ce qu'il disait. Les mauvaises actions d'un homme pouvaient être aussi pire que l'inaction, et Gamaliel connaissait les conséquences possibles à cette dernière. Si bien que la seule pensée qui lui vint à l'esprit fût : Je sais. Il pouvait parfaitement comprendre qu'une âme cherche à racheter son passé en faisant le bien autour de lui. Certains Jedi passaient par là eux-aussi et Gamaliel ne les condamnait pas alors pourquoi lui ? Si une part de bon en quelqu'un existe, pourquoi se concentrer sur le mauvais ? Surtout quand la personne cherche à faire ressortir ce qu'il y a de bon en elle, cette petite perle parfois perdu au milieu d'un Abyme de noirceur dans l'âme.

Puis le moteur du speeder démarra et Gam contrôla que tout était en ordre. Rien ne laissait supposer une éventuelle nouvelle surchauffe et Jared annonça qu'il allait se reposer. Le Jedi le regarda alors partir vers la maison, ayant répondu d'un signe de tête affirmatif à sa question au préalable. Puis son regard revint sur les tombes proches de la maison et son esprit fut absent.

Au bout de quelques minutes, il retourna près de celle-ci et resta devant celle où l'inscription "Juno" apparaissait. D'un geste de la main, il épousseta le reste de la pierre, usant de la force et révélant le reste de l'inscription. On pouvait maintenant y lire : A la mémoire de Juno Daneya, toi qui devait devenir ma femme bien-aimée ... Gamaliel.

Voyant cette inscription, Gamaliel ne put retenir ses larmes et celles-ci coulèrent le long de son visage. Le propriétaire de la maison sortit et le voyant, alla près de lui.

-"Comment tu vas ? Tu arrives à gérer ? ..." demanda-t-il.

*C'est dur. Son souvenir reste présent en moi. J'aurais du être là, la protéger. Mais je n'étais pas là ... et Kaim en a profité, espérant que sa mort me ferait sombrer.*

-"Tu l'a eu ?"

*oui. Je me suis assuré qu'il ne ferait plus jamais de mal à qui que ce soit."

-"Et ... tu es ... enfin tu sais ... tu as sombré ?"

Gamaliel tourna alors la tête vers Logan et posa sa main sur son épaule, faisant non de la tête. Le visage de Logan se dérida alors et il dit :

-"Merci Gam. Merci de l'avoir tué. Ça soulagera peut-être Tamara de savoir que l'assassin de sa famille n'est plus. Veux-tu rentrer maintenant ? Il commence à se faire tard ..."

Une fois encore Gamaliel refusa, et insuffla à l'esprit de celui qui aurait du devenir son beau-frère :

*Non. De toute façon, je serais incapable de trouver le sommeil ici. Je vais plutôt voir ce que je peux faire pour le réacteur hydropponique. J'ai cru entendre qu'il faisait un bruit bizarre.*

Puis Gamaliel se dirigea à nouveau vers le hangar et y passa la nuit, réparant ce fichu réacteur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les ennuis ne viennent jamais seuls (PV Jared)   

Revenir en haut Aller en bas
 

les ennuis ne viennent jamais seuls (PV Jared)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Tatooine-