La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réflexion et rencontre [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Réflexion et rencontre [Libre]   Ven 23 Oct 2009 - 18:50

[HRP: J'ai construit ce poste de façon à ce que le RP puisse s'ouvrir d'une façon assez large. Libre donc à celui qui voudra répondre de le faire comme il le veux]

Kalen marchait dans l'une des nombreuses rues de la gigantesque ville. Tournant de temps à autre à droite ou à gauche. Il n'avait pas de destination précise, mais marcher l'aidais à réfléchir. De nombreuses choses se bousculaient dans sa tête. Il fallait donc qu'il y mette de l'ordre. Premièrement, il savait depuis longtemps maintenant qu'il possédait une sorte de "don" qui lui permettait de faire des choses exceptionnelles comme soulever des objets sans y toucher par exemple, bien que ce phénomène qu'il ne contrôlait pas ne se manifestait que lorqu'il était en colère. Deuxièmement, Ce "don" n'était pas quelque chose d'unique puisqu'il avait vu quelqu'un s'en servir. Troisièmement, cette personne semblait parfaitement calme et savait ce qu'elle faisait. Kalen en arriva donc à la conclusion toute logique que ce pouvoir était maîtrisable. Il était possible d'utiliser ce "don" par sa propre volonté. Mais maintenant la question principale était "comment s'y prend-t-on pour le maîtriser". Après tout, Kalen venait d'un quartier où le savoir n'était pas la chose la plus importante. Et ce n'est pas sa vie actuelle qui lui permet de se renseigner. Et pourtant il faut qu'il trouve comment contrôler ce qu'il y a en lui. Il devait bien y avoir un moyen. A l'évidence, il éxistait des personnes qui avaient les connaissances néscessaires pour comprendre ce pouvoir. Ces personnes devaient bien se trouver quelque part. Mais où ? Se renseigner semblait être une idée stupide. Comment faire alors...

Cette réflexion prenait tellement de place dans l'esprit de Kalen qu'il ne voyait plus rien autour. Tout son être était concentré sur ce problème épineux qui ne trouvait pas de réponse. A tel point qu'il se cogna plusieurs fois dans des rebords ou des objets qu'il n'avait pas vu. Il venait de se cogner pour la huitième fois quand il arriva dans une nouvelle rue. Et ce nouveau choc, ajouté aux autres, le mis d'une humeur aussi joviale que celle d'une porte de prison. Soudain, il percuta non pas quelque chose mais quelqu'un. Ah, voilà qui était fait. Déjà que Kalen était passablement énervé, quelqu'un qui aurait pu avoir la bonne idée de s'écarter venait pourtant de lui rentrer dedans. Sortit de sa pensée d'une façon aussi violente, Kalen observa l'individu qui se tenait face à lui.

Vous pouvez pas faire attention non ! Ca vous aurait fait mal de vous écarter de mon chemin ? C'est quand même incroyable de manquer de politesse à ce point !

Bien sur, les propos de Kalen étaient très exagérés. De plus il ne savait pas qui était en face de lui et comment ce nouveau venu réagirait au bout du compte.
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 124
Âge du perso : 23 Ans
Race : Shistavannéen
Binôme :


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Sam 24 Oct 2009 - 21:49

[HJ: si ça ne va pas, n'hésite pas à me le dire! Je changerai... ou partirai, ne t'inquiète pas, je ne serais pas vexé si ce n'est pas ce que tu attendais. ]

Coruscant... A peine revenu de la mission qui avait fait de lui un chevalier que le jeune Jedi devait y retourner. Heureusement, il ne s'agissait que de remplir quelques papiers administratifs cette fois. Un peu rêveur, songeant à ce qui c'était passé ces derniers moi, le Loup ne regardait pas spécialement où il mettait les pattes. Il se cogna une fois dans une Twi''Lek, laquelle reçut ses plus plates excuses avant que chacun ne vaque à ses occupations. Continuant sa promenade, vêtu comme un simple civil cette fois, le jeune Jedi espérait bien que la pluie ne tomberait pas, en plus, impossible de savoir si le ciel était ombrageux; la fumée des usines remplissait l'air, cachant les nuages; ainsi donc, le loup aux yeux bleus ne pouvait se fier qu'au temps lourd et l'humidité du sol qui semblait vouloir lui coller aux coussinets; mais peut-être n'était-ce qu'une impression dû à la surpopulation? Tournant vers une petite ruelle dans l'espoir d'échapper à la foule grouillant de partout, le chevalier qui regardait derrière lui, juste pour observer le mouvement impressionnant que formait la vague de badauds de toute race se cogna contre quelque chose... Où plutôt quelqu'un à l'instant même où il se tournait de nouveau pour regarder devant lui. Lune fut surpris, bien qu'il marchait, le choc fut assez violent et il se frotta l'épaule, grognant légèrement d'un ton rauque; une sorte de jappement exprimant la surprise. Le Shistavannéen allait donc s'excuser mais la voix parvint à ses oreilles avant même qu'il n'ait eu le temps d'esquisser un mouvement de lèvres

Vous pouvez pas faire attention non ! Ca vous aurait fait mal de vous écarter de mon chemin ? C'est quand même incroyable de manquer de politesse à ce point !

-J'allais m'excuser... Vous ne m'en avez pas laissé le temps... Et puis, je ne devais pas être le seul à rêver puisque vous auriez très bien pu vous écarter également!

Un grognement jaillit automatiquement de la gorge du Loup tandis que ses poils se hérissaient légèrement, par réflexe, il se voulait intimidant quoiqu'il ne soit pas en colère... Ce serait exagéré quand même de se fâcher pour si peu, surtout quand on est Jedi. A ce propose d'ailleurs! Lune reconnu l'aura de la Force. Elle était présente chez l'individu mais... Étrange, incompréhensible même! L'autre la maîtrisait apparemment, mais pas de sa façon à lui! Très méfiant tout à coup, le Jedi entreprit de cacher sa propre aura, sondant l'autre tout en coupant sa présence de la Force. Serait-ce? Non impossible! Pas à Coruscant! Et puis ils avaient disparu ou presque... En tout cas si il en existait, ils étaient si rares qu'ils ne se trouvaient sûrement pas sur Coruscant... Mais quand même! Cette figure inconnue du Temple-surtout que ce n'était pas humain donc il était assez reconnaissable-... Apparemment, le Shistavannéen venait de poser les crocs sur un drôle d'os et il faudrait bien faire attention avant de décider de mordre dedans ou non.

-Bon, oublions, le principal c'est que vous n'ayez pas eu de mal, ça va?

Le personnage en face de lui avait l'air d'avoir à peu près son âge. Franchement, le chevalier ne savait quoi penser de cet être. Sur le coup il en était abasourdi et avait totalement oublier leur choc ainsi que l'idée d'intimider ce grognon. Quoique le Jedi ait pu penser au début, il se ravisa rapidement. Cet être avait conscience de posséder la Force mais ne savait apparemment pas s'en servir de façon coordonnée, n'en restait pas moins que son aura était un peu trop obscure. Avait-il été influencé? Etait-il "récupérable"? Mais en tout cas le Loup estimait ne pas devoir le laisser se volatiliser avec son don déjà assombri dans la nature... Toutefois, il ne pouvait pas l'arrêter non plus pour ce qu'il avait ressenti. Les choses devenaient délicates et le Jedi ne pouvait plus qu'attendre de voir comment les choses se passaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Dim 25 Oct 2009 - 19:28

[HRP: non non ne t'en fais pas c'est très bien ^^. De toute façon je ne demandais pas de forme particulière comm réponse. Et celle-ci me conviens ]


L'individu que Kalen avait percuté était assez original. C'était un Shistavannéen. Une race que Kalen avait déjà eu l'occasion de voir une fois ou deux. Mais là n'était pas la question, ce type venait de le bousculer et Kalen était assez furieux contre lui... Enfin du moins au début. En effet, le Shistavanéen venait de s'excuser et, étrangement, la colère de Kalen avait diminué. Kalen lui même en était étonné, lui qui s'emportait facilement, là, il n'en avait pas envie, il n'en voyait pas l'interet. Le nouvel arrivant lui suggera même que lui aussi aurait pu se pousser, ce à quoi Kalen répondit simplement:

"Oui, je suppose..."

Il resta silencieux quelques instants, il avait été sorti de ses rèveries si brutalement qu'il ne savait plus trop où il en était. En fait il ne savait même pas "où" il était tout court. Il leva les yeux et observa les alentours. Il ne connaissait même pas cet endroit. C'était une rue plutôt large et assez fréquentée, contenant de nombreuses échopes et où les gens allaient et venaient dans un flot continu. Une fumée épaisse empèchait de voir le ciel. Kalen en déduisit qu'il était à proximité de secteurs industriels. Il repensa alors au lieu d'où il venait et où il se trouvait à présent... Quelle trotte ! Il avait du passer deux bonens heures à réfléchir sans même se rendre compte où il allait. Son regard revint finalement sur l'individu qui était en face de lui. Celui-ci le regardait et lui demandai si ça allait.

"Bien sur que ça va. Ce n'est pas ce petit choc qui va me faire aller mal. A vrai dire ce qui m'agace le plus c'est que je réfléchissais à quelque chose de très important et que vous m'avez fait perdre le fil de mes réflexions."

Un étrange sentiment apparut soudain chez le Zabrak. Il régnait en effet un calme étrange, qui semblait émaner de son interlocuteur. Oui c'est cela, c'était comme si l'individu qui lui faisait face répandait le calme et la tranquilité. Cela paraissait absurde ! Et pourtant c'est ce que le Zabrak ressentait. Son interlocuteur était-il quelqu'un de normal ? cela en avait tout l'air. Mais si calme... Et soudain, plus rien. Il n'y avait plus de cette tranquilité qui semblait flotter dans l'air. Elle avait disparue. Kalen se retrouvait finalement dans une situation tout à fait normale avec un individu qui parassait lui aussi on ne peut plus normal. Aurait-il rêver tout éveillé ? Non c'était impossible, il n'était pas fou. Alors pourquoi cette sensation avait-elle disparut aussi mystèrieusement qu'elle était apparue ? Il y avait quelque chose qui clochait. Et cette idée se renforça lorsque Kalen se rendit compte que le Shistavannéen le regardait fixement. Suivant son instinct, Kalen décida de s'intéresser d'avantage à cet être poilu.

"Dites moi, accepteriez-vous que nous marchions un peu vous et moi ? J'ai la sensation que notre échange pourrait m'être... Bénéfique."


Dernière édition par Kalen Daïshan le Lun 26 Oct 2009 - 7:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 124
Âge du perso : 23 Ans
Race : Shistavannéen
Binôme :


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Dim 25 Oct 2009 - 21:51

Oui, je suppose...

Pendant ce court temps d'arrêt, le Jedi essayait de sonder l'esprit de son interlocuteur. C'était un peu comme une chasse... Une traque de regards, en effet, le Zabrak mirait la rue qui les entourait tandis que rien d'autre que lui ne semblait intéresser le Shistavannéen. Pourtant, par un coup étrange du hasard, au moment où l'autre reportait ses yeux sur sa personne, Lune détourna les yeux, soudain conscient de la rue qui l'entourait, s'employant tout à coup à sonder les parages, prenant enfin en compte le paysage qui s'offrait à lui. Le canidé n'aimait pas vraiment ce qu'il y voyait: de la fumée qui obscurcissait les lieux, de larges ruelles assez fréquentées et fréquentables mais trop polluées, et c'était encore pire pour lui qui possédait un odorat si développé et des sens sensibles. C'était un peu le revers de la médaille de ses dons du ciel; il était plus sensible aux effluves nauséabondes que les autres ne sentaient pas, au trop plein de lumière des enseignes puis à l'obscurité entière qui régnait tout à coup-le tout s'alternant avec une irritante régularité- brûlait ses rétines ultra sensible aux moindres changements de luminosité- il la captait bien plus qu'un humain; ce qui expliquait son excellente vision nocturne-Ses oreilles étaient constamment agressées par le bruit des engins, de la foule ect. Bref, Coruscant n'était pas belle pour le Loup; juste cruelle, envahissante.

Pour en revenir à l'individu, ce dernier n'avait pas l'air de savoir se servir de la Force quoiqu'il soit conscient de son pouvoir; c'était donc très ambigu. Cependant le Jedi finit par deviner que le risque n'était pas grand, l'aura de son interlocuteur était assombrie mais pas corrompue non plus. De toutes manières pour s'approcher de cet inconnu, lui faire savoir qu'ils avaient plus ou moins un point commun et ne pas lui donner envie de s'en aller après avoir remit de l'ordre dans ses vêtements, le nouveau chevalier devait lui donner une bonne raison. Ainsi, prudemment, il s'ouvrit doucement à la Force puis laissa une onde légère se propager. Le Loup faisait attention à ne laisser filtrer que des émotions pures, se concentrant pour ne pas laisser s'échapper un seul grain pouvant se rapprocher d'une démonstration quelconque à une certaine irritation- celle que lui causait cette ville par exemple, voir la planète toute entière.-


Bien sur que ça va. Ce n'est pas ce petit choc qui va me faire aller mal. A vrai dire ce qui m'agace le plus c'est que je réfléchissais à quelque chose de très important et que vous m'avez fait perdre le fil de mes réflexions.


-Pour vous offrir la possibilité de trouver un autre fil, vous ouvrir à d'autres réflexions peut-être encore plus importantes et dont le chemin vous était inconnu, qui sait?

La voix douce du Jedi visait à tester l'être, voir si le Zabrak allait réagir à la Force qu'il envoyait, douce et tranquillisante... Son aura était assombrie par il ne savait quoi; ce dont nécessitait ce jeune garçon c'était le contraire afin de trouver l'équilibre; surtout que le Loup ne savait pas à quoi s'attendre. Mieux valait être prudent et n'exciter la colère de cette individu sous aucun prétexte. Lune devait présenter la sérénité, quelqu'un en qui on pouvait avoir confiance.

Dites
moi, accepteriez-vous que nous marchions un peu vous et moi ? J'ai la
sensation que notre échange pourrait m'être... Bénéfique.

Cela fonctionnait peut-être car son interlocuteur changeait de sentiments envers lui, désormais la présence du Loup était vu comme quelque chose de "bénéfique"; grâce à cela, le chevalier pouvait travailler avec plus d'aise, de facilité. Cet équilibre apparemment trouvé ou plutôt entamé -ne vendons pas la peau du bantha avant de l'avoir tué- par son interlocuteur lui-même était quelque chose à saisir dans la seconde qui suivait.

-Je crois qu'il le serait pour moi aussi, marchons, c'est une bonne idée.Je m'appelle Lune et ne suis probablement pas plus âgé que toi

c'était vrai et puis ça servait à le mettre en confiance; pour que l'autre sache qu'ils discutaient entre "jeunes" et non avec un adulte rabat joie qui ne pouvait le comprendre.

Le Loup leva le museau au vent, une brise câline et légère lui apporta les effluves répugnantes habituelles de Coruscant; mais en distillant les odeurs, Lune percevait d'autres informations sur les gens, les choses qui l'entourait et peut-être un éventuel piège. Il n'y en avait pas apparemment... Et le Loup pouvait donc se concentrer sur sa tâche. A nouveau il lança une petite onde de Force. Vu ses propos précédents, le Zabrak avait l'air de quelqu'un de direct; jouer franc jeu avec lui pouvait apporter ses fruits, surtout qu'après avoir sondé plus ou moins son esprit; Lune déterminait que le niveau de l'individu-quoiqu'il ne faille jamais sous estimer personne-était moindre; il ne devrait pas y avoir agression normalement.

-Je vais être direct; cette sensation sur notre échange est tout simplement dû à ton aura ressentant la mienne. Je suis sûr que tu connais la Force ou tout du moins, un pouvoir que tu sais t'habiter, quelque soit le nom que tu lui donnes. L'as-tu découvert seul ou as-tu un mentor?

Le Jedi essayait de se montrer apaisant car certaines personnes pouvaient se croire folles en découvrant qu'elles possédaient la Force, cette sorte de sorcellerie; ils devenaient alors agressifs envers eux même, se haïssant pour leur différence. L'aura du Zabrak était sombre, cela pouvait être une raison qui expliquait cette obscurité sans qu'il n'y ait corruption pour autant; mais les raisons possibles étaient nombreuses, le Shistavannéen devait en savoir plus, le plus difficile était de savoir comment prendre son interlocuteur pour qu'il répondre mais aussi faire attention à ne pas le froisser, l'effrayer ou attiser trop de convoitise. Que ce soit de sa part ou de quelqu'un d'autre qui écouterait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Dim 25 Oct 2009 - 22:42

Le Shistavannéen accepta la proposition de Kalen et tout deux commencèrent à marcher sur un chemin qui n'avait pas de destination précise mais qui permettrait à Kalen de comprendre, peut-être enfin, ce qu'il ne comprenait pas depuis des années. son interlocuteur, qui parla le premier, se présenta sous le nom de Lune. Un nom simple, facile à se rappeler. Peut-être un pseudonyme ? Quoi qu'il en soit, Kalen trouvait qu'il allait bien à son propriétaire. Ce dernier lui annonça également qu'il ne devait pas être plus agé que lui, ce qui fit sourir le Zabrak. Au moins il n'aurait pas à subir les anecdotes d'un vieux routard fatigué avide de raconter ses expériences qui n'auraient interessé que des pilliers de bars ou des gamin naïfs. Kalen estima qu'il devait rendre la politesse à son interlocuteur et se présenta également.

"Quant-à moi, je me nomme Kalen."

Pas besoin de précisions, un nom suffit. Alors qu'ils avançaient toujours. Kalen ressentit à nouveau une étrange sensation. La même que la dernière fois. Cette fosi il en était sur, ce n'était pas quelque chose de naturel. Ce Lune était donc capable de faire percevoir des sentiments. Interessant... Le zabrak se laissa aller au gré de cette tranquilité contagieuse sans chercher à comprendre. Après tout c'était plus agréable comme ça. Puis Lune lui parla d'aura, de "Force", de pouvoir. Kalen fut si surpris qu'il en sursauta. Alors ça par exemple ! Kalen ne s'était pas trompé. Cet inconnu pouvait lui être plus qu'utile, sans le connaître il le connaissait déjà, lui, le Zabrak dont les "dons" en avaient fait fuir plus d'un. Enfin, apparement cela s'appelair la "Force". Quel nom étrange. Mais au fond quelle importance. Kalen ouvrit de grands yeux et s'exprima avec une voix tremblante.

"Que... Comment savez-vous ? Oui un pouvoir... La Force ? Ce serait donc le nom de cette chose..."

Mais la joie fut de courte durée car le passé remonta aussitôt dans l'esprit de Kalen. Il revit les nombraux sarcasmes, les mises à l'écart, les problèmes que cela avait occasionné, sa soeur... Cette soeur qu'il avait failli tuer. Voilà ce qu'était la Force pour Kalen, un don qui avait fait de lui un monstre, un don qu'il voulait contrôler pour se venger de ceux qui en faisaient baver aux autres. Il voulait s'en servir pour imposer SA justice. Mais est-ce que Lune le comprendrais ? Ou est-ce que lui aussi cherchait à le rabaisser ? Pourtant lui aussi semblait user d'un certain pouvoir. Sinon comment aurait-il pu pousser Kalen à se dévoiler aussi directement. Kalen était en proie à un immense doute, ce qui le fit reculer d'un pas et jauger le Shistavannéen qui se trouvait face à lui. Il prit quelques instants pour réfléchir à ses mots et finit par répondre:

"Non, j'ai découvert ça tout seul. C'est dailleur ainsi que j'ai vécu et que je vis encore: seul."

Il baissa le regard vers ses propres mains.

"Vous savez, faire mal avec quelque chose d'inconnu, c'est à la fois triste et terriblement interessant. Vous devez savoir de quoi je parle, si votre "aura" est capable d'agir sur la mienne, elle doit également pouvoir comprendre."

Et s'il ne comprenait pas, c'est qu'il mentait. De sa réponse dépendrait la suite des évènements. Car Kalen n'aimait pas les menteurs, et encore plus si ceux-ci basaient leur mensonges sur un sujet aussi sensible pour Kalen. Il fallait donc attendre. Et si Lune ne fournissait pas la réponse qu'il devrait être capable de formuler, c'est qu'il cherche un profit différend de celui de Kalen. Lequel, il n'en savait rien. Mais qu'importe, Kalen avait besoin de réponses, pas de servir les interets d'un autre.


Dernière édition par Kalen Daïshan le Lun 26 Oct 2009 - 7:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 124
Âge du perso : 23 Ans
Race : Shistavannéen
Binôme :


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Dim 25 Oct 2009 - 23:11

Toutes ces réponses, cette façon de sursauter... Kalen puisque tel était son nom manquait de confiance en la Force. Disons qu'il n'avait vu que ses mauvais côtés; cette dernière avait du se déclencher lors de ses colères et faire des ravages. Sa première pensée avait donc été la bonne; Kalen n'avait pas été guidé, il avait apprit seul l'existence de ses pouvoirs et apprit seul également comme haïr cette différence. Ce fardeau qu'est expliquer tout cela à quelqu'un n'était pas pour lui, il était si jeune! Tout juste nommé chevalier... Et pourtant, le voilà prêt à donner un "cours" tels que les maîtres le faisaient pour leur Padawan. Le Zabrak avait besoin de quelqu'un, et ce quelqu'un ne pouvait être que Lune pour l'instant. Celui qui était jusque là inconnu, juste l'étranger trop rêveur qui s'était cogné contre sa personne était une charge à part entière. Le Shistavannéen prenait désormais la responsabilité de cette personne et des dégâts que ses dons non contrôlés pouvaient faire.

Que... Comment savez-vous ? Oui un pouvoir... La Force ? Ce serait donc le nom de cette chose...

-Il est curieux que tu n'es jamais entendu parler de la Force. -Le Jedi laissa passer un petit moment avant de reprendre d'un ton toujours doux, choisissant d'adapter ses enjambées à celle de Kalen- car tu es dans la ville lumière, cette dernière est réputée pour son Temple. Oh je suis certain que tu l'as vu au moins une fois car il domine tout... Et même les enseignes les plus lumineuses ne parviennent pas à effacer sa présence. Coruscant est le centre de tout, le Temple qui s'y trouve abrite les Jedi. Des êtes doués de pouvoirs comme toi qui s'en servent pour faire le bien.

Le Shistavannéen essaya de chercher ses mots, prudent, car c'était là un novice qui pourrait prendre ses paroles de travers s'il n'y faisait pas attention. Rien n'était plus dangereux qu'une personne impulsive recevant mal les informations qu'on lui donnait sur la Force qu'il possédait.

Non, j'ai découvert ça tout seul. C'est dailleur ainsi que j'ai vécu et que je vis encore: seul.

-Oui, lorsque l'on ne sait pas vers qui se tourner, la Force est une différence qui vous isole. Et cela te frustre, alors ton pouvoir bouillonne en toi, augmentant ta différence, et ta colère... Ainsi de suite. Mais si tu sais où te diriger, vers les Jedis notamment, ils t'apprennent à l'écouter, à l'aider à t'apaiser et faire fi de tout ce conflit. Le tout est de vivre en harmonie avec ce pouvoir et non de mettre toute sa colère contre lui car tu ne t'en débarrasseras jamais...

Il répondait petit à petit, à chaque question de son mieux; étant sincère mais prudent, toujours. Surtout ne pas mentir, cela le ferait fuir. C'était là l'enseignement de Maître Naok, ne pas renforcer l'ignorance de quelqu'un en lui mentant, si il le découvrait un jour alors, tout ce qui avait été construit serait irréparable et le mal serait pire qu'au départ.

Vous savez, faire mal avec quelque chose d'inconnu, c'est à la fois triste et terriblement interessant. Vous devez savoir de quoi je parle, si votre "aura" est capable d'agir sur la mienne, elle doit également pouvoir comprendre.

-J'ai connu ce sentiment.

Il se rappelait comment, louveteau, la Force avait agit, envoyant valdinguer son père en arrière; et même si ce n'était qu'un cas de légitime défense incontrôlé... Le Jedi s'était sentit très excité par son pouvoir, désireux de faire du mal à cet être haï grâce à cette chose inconnue; cependant, c'est vrai que ça en devenait triste, faire du mal finissait par vous lasser, vous isoler puis vous détruire.

-Mon aura peut agir sur la tienne sans lui faire de mal. Il s'agit d'être connecté tout simplement, ou de t'apaiser si je le souhaitais comme tu pourrais agir ainsi sur moi. Les Jedi communiquent à travers des images, des ondes de Force. Ce pouvoir n'est ni maléfique; ni lumineux à la base, c'est à l'individu de choisir. Le côté obscur: l'égoïsme, l'envie de suivre ce désir de destruction sans borne brûle le corps du propriétaire, son coeur, son âme et il finit par mourir... D'ailleurs c'est visible physiquement, la déchéance fait que leurs cheveux tombent, leurs yeux jaunissent tels ceux des prédateurs et leur peau se ride. C'est là la stricte vérité, je ne veux pas t'épargner cette vérité sur l'immensité de ce pouvoir sous prétexte de te protéger ou de te dorloter... Tu dois prendre conscience


Le Loup n'était pas habitué à parler autant, mais c'était important de répondre au plus vite aux questions de Kalen afin de ne pas le laisser dans la dangereuse ignorance des choses. Il n'arrêtait pas de douter intérieurement, s'il faisait bien de raconter tout ça et surtout aussi crument mais toujours selon l'enseignement de Naok, la vérité devait triompher.

-Le côté lumineux permet d'aider son prochain, d'atteindre soi même la sérénité et d'accéder à des pouvoirs améliorant tes réflexes, tes capacités de sensation ect... Elle te permet aussi d'en finir avec la solitude car tu seras sans cesse connecté avec ces autres auras qui te comprennent et te soutiennent toujours. Ainsi, la Force devient bénédiction et douce guérisseuse. Ce n'est plus un facteur d'isolement... Beaucoup de gens respectent les Jedi, et ces derniers rendent la pareille au peuple. L'harmonie n'est pas toujours parfaite et l'entrainement est dur; jamais on ne connait la Force par coeur, même le plus sage d'entre nous... Mais l'apprentissage est passionnant et tellement apaisant...


Il parlait en connaissance de cause! La Force l'avait grandement aidé à en finir plus ou moins avec ses instincts de bête et les mettre aux services du bien. Lune apprenait ainsi à se contrôler, à s'apprendre. Il se tu car il avait dit ce qu'il y avait à raconter... Finissant par avouer son appartenance au groupe des Jedi en disant "nous" un peu plus tôt. Un millier de questions sur le mode de vie de Kalen s'imposaient dans sa tête mais le Loup n'osait les poser, il fallait laisser le temps au temps. De même le Temple ne serait pas obligé d'accepter le Zabrak, trop vieux, trop colérique mais quoiqu'il en soit, ces derniers le guideraient en lui apprenant les rudiments pour faire la paix avec son pouvoir... Le Temple de Coruscant ou d'Ondéron ou peu importe lequel ne le laisserait pas tomber si Lune parvenait à mener son interlocuteur vers eux, à le diriger vers cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Lun 26 Oct 2009 - 7:06

Kalen écouta attentivement le Shistavannéen. Celui-ci semblait effectivement connaître le point de vue de Kalen vis-à-vis de la Force. C'est à dire considérer cela à la fois comme un don et une malédiction. Au moins il se montrait digne d'être écouté, ce qui soulagea le Zabrak. Enfin quelqu'un vers qui se tourner. Lune lui parla ensuite de Jedis. Qu'est ce que c'était que ça encore ? une secte ? un groupe de parias ? Non, ils semblaient assez connus à en croire la description de leur fameux temple. Apparement il s'agissait de l'édifice dont Kalen n'avait jamais compris la fonction première. Comme quoi les réponses viennent d'elles même au fil du temps. Quoi qu'il en soit, Lune lui apprit ce qu'était un Jedi: un être doué des mêmes dons que lui et qui avait apris à les contrôler par le biais des apprentissages et de la méditation. Un être qui voulait avant tout se maîtriser lui-même, à l'inverse de certains d'entre eux qui, avident de pouvoir, devenaient des créatures abjectes qui finissaient tragiquement leur misérable vie. Selon Lune, il fallait donc être du côté de la "Lumière" et faire bon usage de la Force.
Qu'est ce que cela pouvait être ridicule... Aider son prochain, atteindre la sérénité, daccord, c'était ce que Kalen voulait... plus ou moins. Mais cela passait par une discipline qui semblait aussi stricte qu'orientée. A vrai dire le discours de Lune ressemblait plus à un sermon qu'à un véritable conseil aux oreilles de Kalen. Mais bon, il lui fallait apprendre à contrôler la Force pour pouvoir ensuite l'utiliser comme lui-même le jugerait bon. Alors pourquoi ne pas commencer par un enseignement Jedi ? Se montrer aussi vertueux que Lune le laissait entendre n'était pas un problème en soi. Il faut juste observer son entourage et leur dire ce qu'ils veulent entendre. C'est donc ce qu'allait faire Kalen: laisser Lune le guider jusqu'a l'un de ces lieux. Puis le Zabrak profiterais de la présence d'être similaires à lui-même pour être enfin compris et accepté par des individus compréhensifs. Là, il apprendrais à maîtriser son pouvoir. Et ensuite ? Et bien, cela paraissait si lointain que Kalen préfèra se dire qu'il verrait le moment venu.

"Interessant. Vous dites que ces Jedis peuvnt m'aider à comprendre et prendre en main la Force qui est en moi ? Que je pourrais user de ce "don" par ma propre volonté et m'améliorer auprès de ces gens qui sont pareils que moi ? Oui, vous avez sans doute raison, c'est ce qu'il me faut."

Il marqua une légère pause, soudain inquiet qu'un passant entende leur conversation. Car, même si Lune disait les Jedis respectés, Kalen savait que la réalité n'était pas aussi simple. Sinon pourquoi l'aurait-on rejeté lui ? Et pourquoi les Jedis qu'il avait simplement croisés l'autre jour prenaient la peine de ne pas faire savoir qui ils étaient ? Tout simplement parce que leur pouvoir faisait peur. Mais pas une peur que l'on craint, non, une peur que l'on s'acharne à combattre. C'est ce que Kalen avait retenu de sa propre vie en tout cas. Il ne fallait donc pas que quelqu'un d'incompréhensif sache qui il était. Mais il n'y avait personne assez près pour entendre, leur conversation les ayant menés dans une rue plus calme que la précédente. Après avoir regardé en tout sens, il se reconcentra sur son interlocuteur.

"Lune, il faut que vous me meniez à ses Jedis. Je dois apprendre à connaître la Force et à faire la paix avec moi-même. De plus, s'ils sont aussi solidaires que vous le dites, cela me premettra de sortir enfin de cette ville de fous où la simple énonciation du mot "don" suffit à se faire des ennuis pour plusieurs mois. Acceptez-vous de m'aider ?
Je sais que dit comme ça cela semblerait étrange à n'importe qui. Mais vous devez comprendre que je ne peux pas laisser passer cette chance. Je veux devenir puiss... non, meilleur ! Alors je vous crois. J'espère seulement ne pas me tromper."
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 124
Âge du perso : 23 Ans
Race : Shistavannéen
Binôme :


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Lun 26 Oct 2009 - 9:55

Et si le Shistavannéen commençait plus ou moins à cerner Kalen, il sentait quelqu'un qui agissait pour son propre bien avant le reste. Ce n'était pas si grave que ça en soi car le Zabrak avait apparemment développé des réflexes de survie à force d'être toujours seul et de ne pouvoir compter sur personne. Les Jedi ne formeraient peut-être pas cette personne déjà trop âgée et trop tourmentée mais ils lui donneraient des bases, des conseils et un toit pour quelques mois, le temps de lui apprendre à faire la paix avec son être. A vrai dire, le Chevalier n'en savait rien, c'était au Conseil de décider. Quant à amener Kalen sur Ondéron ou demander de l'aide aux Jedi de Coruscant, Lune n'en savait rien; le Zabrak serait plus à l'aise dans un Temple plus petit entouré de nature qui sait... Mais avant toute chose, le jeune garçon cornu devait se décider lui-même-sachant que le Jedi serait toutefois obligé de le présenter, quand bien même ce dernier refuserait. Au moins pour mettre les autres au courant et protéger sa nouvelle rencontre de l'influence des Sith malheureusement réapparus.- Le plus simple serait que Kalen accepte.

"Interessant. Vous dites que ces Jedis peuvent m'aider à comprendre et prendre en main la Force qui est en moi ? Que je pourrais user de ce "don" par ma propre volonté et m'améliorer auprès de ces gens qui sont pareils que moi ? Oui, vous avez sans doute raison, c'est ce qu'il me faut."

Apparemment son interlocuteur avait puisé dans ses ultimes ressources de confiance pour dire cela. Le Shistavannéen hocha la tête; laissant un petit temps de silence de respect afin que le jeune homme puisse bien prendre en compte le poids de ses paroles. Le Loup devait d'abord contacter Ondéron pour savoir que faire. Il préférait en fait s'adresser à la petite planète verdoyante qui lui ferait plus de bien que la vie tourmentée et agitée de Coruscant.

"Lune, il faut que vous me meniez à ses Jedis. Je dois apprendre à connaître la Force et à faire la paix avec moi-même. De plus, s'ils sont aussi solidaires que vous le dites, cela me premettra de sortir enfin de cette ville de fous où la simple énonciation du mot "don" suffit à se faire des ennuis pour plusieurs mois. Acceptez-vous de m'aider ? Je sais que dit comme ça cela semblerait étrange à n'importe qui. Mais vous devez comprendre que je ne peux pas laisser passer cette chance. Je veux devenir puiss... non, meilleur ! Alors je vous crois. J'espère seulement ne pas me tromper."

C'était vraiment la meilleure idée; on ne pouvait pas lui faire apprendre les bases de la Force dans une ville haï. Il devrait revenir plus tard une fois son esprit apaisé. Cependant le Jedi qui n'était pas dupe non plus comprenait un peu le raisonnement de Kalen; plus ou moins dirons nous... Aidé par les ondes de Force qui parcouraient l'être du garçon. C'était logique que quelqu'un de seul soit plus ou moins opportuniste. Kalen acceptait pour apprendre à se servir de son don avant de dire "Ciao" une fois que ceci serait fait. Le fougueux Zabrak semblait aussi avoir mal interprété ses paroles; ce qui était un peu normal vu que Lune avait parlé avec beaucoup d'amour et d'implication en parlant des Jedi, sa famille... Là avait été son erreur.

-Il ne s'agit pas de devenir Meilleur, nous acceptons les gens tels qu'ils sont, avec leurs défauts... Nous ne sommes pas une secte. Dans un premier temps, tu verras, les choses viendront seules. Je ne peux te promettre une formation... Mais des réponses à toutes les questions que tu poseras oui. Et si quelqu'un te les refuse, je m'arrangerai pour te les offrir. Je sais aussi que tu acceptes ma proposition pour ton propre bien et non dans l'idée d'aider les autres... Et c'est normal. Mais tu verras bien vite que les choses changeront. Ton choix est le bon.

Il ne s'éloigna pas pour prendre le comlink ni même parlé, non désireux de cacher sa conversation à Kalen quoique normalement, cette dernière devrait être privée.


-Maîtres -Son message passait sûrement par hologramme en temps réel dans la salle du conseil, certainement pas occupée pour l'instant, par miracle. Et donc, les Jedi présents entendaient son appel. Si ils étaient présents- J'ai rencontré un jeune homme sur Coruscant. Ses sens sont éveillés mais il n'a pas apprit malgré son âge avancé; il a besoin de réponses, ayant vécu seul avec ce don depuis toujours. Je pense que la meilleure des solutions serait de l'accueillir au Temple pour lui apprendre au moins quelques bases et répondre à ses questions. Je finis de rendre les papiers pour lesquels je suis venu et ramènerai ce jeune Zabrak du nom de Kalen. Que la Force soit avec vous

En fait, il n'y avait aucune réponse mais au moins le message avait été laissé; le Loup ne les prenait pas en traitre. De toutes manières Lune n'avait pas le choix; il prenait conscience de l'importance de sa découverte... Quelque soit la situation, jamais les Jedi ne laisseraient une potentielle proie pour les Sith errer dans la nature sans rien connaître de ses capacités. Une aura obscure se ferait un plaisir de tout lui expliquer de travers. Lune ne pouvait pas non plus retarder son rapatriement, ainsi que sans réponse... Il amènerait le Zabrak avec lui; c'était la meilleure des solutions! Se rendre au Temple de Coruscant prendrait toute la journée pour remplir des papiers et autres vu qu'il n'était pas dans son Temple-bah oui, c'était comme partout pour les papiers- et il raterait son transport de retour; sans compter que coincé là bas, le Jedi ne pourrait remplir sa tâche qui l'avait mené jusqu'ici.

-Je t'emmène sur Ondéron si tu le veux bien; c'est une planète calme et verdoyante, le Temple Jedi est assez isolé, tu y trouveras la paix ainsi que beaucoup de tes semblables. Je préfère te ramener au Temple auquel je suis rattaché car je dois repartir demain matin très tôt et aller au Temple de Coruscant nous prendrait plus de temps que cela; sans compter que tu as besoin de calme.

Il pointa ses oreilles couleur miel vers son interlocuteur, attendant sa réaction. Toujours est-il qu'après être passé par la case administrative, peut-être pourraient-ils en deviser en mangeant. Lune ne savait pas s'il agissait bien, mais c'était du mieux qu'il pouvait en tout cas. Une impression diffuse courut l'air; une impression de quiétude dérangée! Pourtant cette ruelle était plus calme. Le Shistavannéen dressa la tête et ses yeux dardèrent le coin de la rue qui s'assombrissait de plus en plus... Chose qui n'était pas problématique pour un chasseur né qui voyait aussi bien la nuit-peut-être mieux même- que le jour.

-Je crois que tu es suivi. Il n'a pas la Force mais la haine court en lui. Aurais-tu un ennemi en particulier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Lun 26 Oct 2009 - 10:46

Lune lui indiqua qu'il naurait peut-être pas de formation, mais au moins des réponses aux questions que le Zabrak se posait. Kalen fut un peu déçu, lui qui se voyait déjà apprendre... Mais bon, il s'était emporté trop vite et il le reconnut. Des réponses étaient en réalité déjà bien suffisantes pour lui. Il les attendaient depuis si longtemps après tout. Le fait que Lune le corrigea sur le fait de devenir meilleur fit sourir Kalen. Pour lui, ce n'était pas négociable, c'était son but et il n'en changerait pas avant de l'avoir atteint. Cependant il n'exprima pas cette idée. Ce n'était pas le moment de se mettre à dos un individu qui pour l'instant lui fournissait la meilleur aide possible.Le Shistavannéen envoya ensuite un message, mais il ne se cacha même pas pour le faire. Le sujet principal était, semble-t-il, Kalen lui-même. Lune devait s'en doute s'adresser aux Jedis puisqu'il mentionna le mot "temple" et "Force". En revanche le mot "maîtres" étonna Kalen. Il fallait donc être très respectueux de la hierarchie chez les jedis ? Voilà qui n'était pas vraiment encourageant. Une fois le message terminé. Lune lui annonça que s'il le voulait, il l'enmmenerait sur Ondéron, Une planète assez éloignée où se trouve apparement le meilleur endroit où Kalen peut aller en ce moment. Là il serait présenté aux jedis qui décideraient de son destin. Cette idée était plutôt plaisante. Au moins il quitterait ce tas de métal rouillé infesté de vermine qu'était Coruscant.

Et bien je vous suivrais sur Ondéron. A vrai dire je n'est pas tellement le choix si je veux arriver à quelque chose.

Le Shistavannéen indiqua soudain que le Zabrak était suivi et que cette personne lui montrait une certaine hostilité. Ne se retournant pas, Kalen réfléchit à la situation. Il y avait un certain nombre de types qui lui en voulait pour divers raisons. Mais selon l'endroit où il se trouvait actuellement, l'heure, et surtout les évènement récents, la liste se réduisit rapidement. S'il ne se trompait pas, le nouvel arrivant ne tarderait pas à faire arriver une bande de joyeux mercennaires aussi aimables que des portes de prisons et sans doutes bien armés. Il se tourna vers Lune.

Bon, écoutez, Vu mes derniers... agissements, il s'agit soit de Guluck, un vendeur de droïdes à qui j'ai refait le portait pour m'avoir insulté, etqui à sans doute prévenu les force de l'ordre... Soit d'un des hommes de Zolan, un Rodien qui à décidé de me pourrir la vie parce que lui ai un jour tenu tête alors qu'il menaçait un pauvre serveur dans un bar. Bref, plus tôt nous partirons, mieux ce sera.

Le fait que le Zabrak ai peut-être des probèmes avec les autorités ou un truand ne plairait peut-être pas à Lune. Mais le temps leur manquait. Kalen se retourna enfin mais il ne distingua rien dans l'obscurité qui s'instalait peu à peu dans la rue. Il fit à nouveau volte-face et de dirigea vers l'autre côté, en direction de la rue perpendiculaire. Il y jeta un rapide coup d'oeil puis revint finalement vers Lune qui se contentait de l'observer. Bon, ils avaient de la chance, pour l'instant. En effet, il n'y avait pas d'ennemis en vue. Mais il falait faire vite. Car représentants de l'odre ou mercenaires, ils n'allaient pas tarder à arriver et, les uns comme les autres, Kalen n'avait pas vraiment envie de les croiser. Il posa une main sur l'épaule de Lune.

Bon écoutez, Jedi ou pas, il n'y a pas de raisons que vous soyez impliqué là dedans. Donc je vous propose de nous rendre rapidement à l'astroport. Ensemble ou chacun son chemin, c'est vous qui voyez mais il va falloir faire vite.
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 124
Âge du perso : 23 Ans
Race : Shistavannéen
Binôme :


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Lun 26 Oct 2009 - 12:25

Le Shistavannéen hocha une fois de plus la tête, il mit cependant l'une de ses pattes devant Kalen, la menace grandissait. Fuir serait une erreur bien que le Loup l'aurait préféré car le désir du combat n'est pas l'apanage d'un Jedi. En fait, Lune devinait à peu près que le piège ne viendrait pas à eux mais les attentait plus loin. Les acolytes du présumé rodien ne viendraient pas pour les encercler mais les attendaient plus loin, dispatchés dans la foule. Ainsi Lune préférait affronter l'homme et retourner sur leur pas plutôt que de tourner le dos à un "prédateur" qui les laisserait fuir pour laisser ses acolytes prendre le relais plus loin. C'était une technique très utilisée par les chasseurs en meute, surtout les loups à vrai dire; et Lune savait de quoi il parlait. La Force l'aidait plus ou moins à affirmer ses suppositions, renforçant la précision de son odorat, de son ouïe et de sa vue; il sortit son sabre-laser et s'engonça dans un coin sombre... Si c'était bien un rodien, alors il aurait l'avantage car ces derniers n'avaient pas une bonne vision nocturnes; ces descendants d'insecte battaient largement ses pupilles de canidé. En effet, les facettes de leurs gros yeux globuleux captaient avec avidité la lumière et prévoyaient aussi tous les mouvements car ils disposaient de différents angles de vue: un peu comme dans une galerie de miroirs, il leur était possible de vous étudier sous toutes vos coutures d'un regard.

-Je ne te laisserai pas, et nous ne fuirons pas. Il n'attend que ça. Ton rodien est le "rabatteur" de la meute. Il veut que nous partions, en croyant qu'il nous poursuit avec toute sa meute derrière... Mais c'est faux, il est seul et ses compagnons nous devancent, ils court-circuiteront notre course. Nous devons passer l'obstacle que représente le rodien et rebrousser chemin.

L'astroport était une "falaise" rêver pour pousser les proies dans le ravin, les acculer; sans parler des civils qu'il y aurait là-bas, inutile de prendre des risques. Intimant à Kalen de reculer, le Jedi attendit calmement que le prédateur frustré de ne pas voir ses proies bondir dans tous les sens, effrayées jusqu'aux crocs de ses congénères sorte de son trou pour essayer de les faire réagir comme prévu. Le Loup laissa ses crocs étincelants se découvrir, l'intimidation fonctionnerait peut-être et le combat pourrait être évité avec un peu de chance. Suivant l'idée, le Jedi sentinelle alluma son sabre-laser et la lumière jaune orangée en sortit; éclairant faiblement la silhouette de Lune.

-Reste derrière

Signifia le Chevalier à son compagnon de route. Ses poils se hérissèrent automatiquement tandis que ses pattes affermissaient leurs prises sur le sol; ses griffes ne pouvant malheureusement pas crocher sur le bitume se contentèrent de le racler lorsqu'il se déplaça. Puis Immobile, toujours engoncé dans son coin d'ombre, le Loup attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Lun 26 Oct 2009 - 18:45

Ainsi, plutôt que de fuir, Lune préférait se battre ? Kalen pensait pourtant que la fuite aurait pu être une bonne solution. Mais après les explications que lui fournit son camarade, il ne pu que se rendre à l'évidence qu'il avait entièrement raison. Il fallait faire face car c'était le seul moyen pour faire sortir la tête pensante à découvert. Kalen fut surpris que Lune se place devant lui. Le Shistavannéen était toujours étonnament calme malgré la situation. Soudain, il dagaina une arme émettant un faisceau laser et qu'il brandissait comme une épée. Une arme qui paraissait redoutable. Droit, attentif à ce qui l'entourait et prèt à tout, Le Lune que Kalen avait rencontré semblait alors méconnaissable. Derrière lui, le Zabrak surveillait l'extrèmité de la rue à laquelle le Shistavannéen tournait le dos. Un bruit se fit entendre venant de la direction opposée et Kalen se tourna alors dans la même direction que Lune. Une silhouète sortit de l'obscurité. Il s'agissait d'un Rodien tenant un blaster dans une main et un comlink dans l'autre. Ce n'était autre que Zolan, le pariat auquel Kalen avait tenu tête il y a de cela quelquu jours. La raison de ce conflit ? Un homme qui, parce qu'il avait payé en retard, c'était attiré les foudres du Rodien. Etant sur place, Kalen avait défendu l'homme en envoyant dans les paquerettes Zolan lui-même. Ce dernier, de nouveau présent devant Kalen, semblait à la fois furieux et fier de lui.

"Je te retrouve enfin, petit. Ton manège de l'autre jour m'a fortement irrité. Voilà pourquoi j'ai fait appel à tout les mercenaires que j'ai pu trouver. Tes petits tours de magie ne te sauveront pas cette fois ci. Quant-à toi Jedi, écartes toi, j'ai une affaire à régler avec le couard caché derrière toi."

Le Rodien pointait son blaster dans leur direction. Son autre main tenait toujours le comlink. Il avait donc du prévenir ses hommes qui allaient arriver d'une minute à l'autre et les encercler. Il fallait donc se débarasser du Rodien et mettre les voiles vite fait, bien fait. Kalen s'avança pour se mettre au même niveau que le Jedi, puis lui passa devant. Il n'acceptait pas qu'on le prenne pour un làche. Il avança encore d'un pas et se retrouva donc en face à face avec le Rodien. Celui-ci pointait encore et toujours son blaster sur le Zabrak, sa cible. le Jedi ne l'interessait pas. Kalen prit une profonde inspiration et regarda le son ennemi dans les yeux.

"Ecoute Zolan, tu sais ce qu'il s'est passé la dernière fois. Si c'est ton ragent que tu veux, je suis prèt à te le donner."

"L'argent ne suffis pas, tu m'a privé à la fois d'un futur esclave, mais aussi et surtout de ma fierté et de mon influence vis-à-vis des rats qui grouillent dans cette ville. Si tu crois que je vais laisser passer ça, tu te trompes Zabrak. Tu m'as eu la dernière fois, mais cette fois-ci, tu es fais."

Il n'avait pas tort. Comment Kalen allait-il se sortir de cette situation ? Lune lui n'avait rien à craindre tant qu'il ne tentait rien. Et dailleur même s'il tentait quelque chose, il pouvait très bien se débrouiller tout seul. MAis Kalen était ciblé quoi qu'il arrive. Et en plus de ça il était désarmé. Que faire... Apparement, il n'y avait pas 36 solutions. Kalen fit un pas en avant. Puis un autre. Le tout en tentant de résonner Zolan. Celui-ci somma à KAlen de ne plus bouger, sinon il ouvrirait le feu. C'était le moment de vérité. Kalen fit encore un pas. Le Rodien ne tira pas. Le Zabrak en fit un autre, et le Rodien se contenta de menacer à nouveau. Encore un pas, encore un autre, un dernier... Le Rodien lui ordonna de s'arrèter ici en dernier avertissement., sinon il tiererait pour de bon cette fois-ci.

"Trop tard Zolian..."

Le Zabrak s'élanca soudain, le plus rapidement possible, sur son adversaire qui n'était plus qu'a quelques mètres. Zolan, surpris et prit au dépourvu tira mais il rata sa cible de quelques centimètres. le tir toucha un mur. Kalen avait eu de la chance, le tir ne l'avait atteint ni lui, ni Lune, toujours derrière. Le Zabrak bondit sur le Rodien affolé qui tentait en vain de s'enfuir et le plaqua au sol. Ils roulèrent quelques instants mais Kalen, plus fort physiquement, prit le dessus. Il désarma son ennemi et le retint applatit sur le sol. Celui-ci s'agitait violement mais ne parvenait pas à se dégager. Kalen approcha sa tête de celle de l'être totalement appeuré et lui dit calmement.

"Tu as perdu Zolan. Laisse moi tranquile et j'en ferait de même. Et tu n'es pas vraiment en position de refuser. Il serait dommage que ton sang salisse le sol."

"Bah ! Tu as eu de la chance ! Mais tu n'en aura pas autant face à mes hommes ! Ils ne sont pas encore payés, si tu me tue, tu leur devra le paiement ! Alors laisse moi vivre. Pitié.."

Des éclats de voix et des bruits de speedeurs se firent entendre. Les mercenaires étaient tout proches. Il fallait trouvr une solution et vite. Kalen releva le Rodien et le poussa en direction de Lune. Arrivés face à lui, Kalen jeta Zolan au sol et le maintient avec un pied. Les mains sur les hanches, il regarda le Shistavannéen.

"Bon, que fait-on ?"
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 124
Âge du perso : 23 Ans
Race : Shistavannéen
Binôme :


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Mar 27 Oct 2009 - 15:19

Lune n'avait même pas eu le temps de réagir... Chose rare pour un Jedi mais possible, après tout, eux aussi avaient leurs défaillances parfois! Par chance Kalen décida de ne pas tuer le rodien. Ainsi malgré son aura assombrie, le garçon avait un fond meilleur que ce que le chevalier pensa. Néanmoins penser à cela serait une erreur; en effet la meute approchait. Le Loup était surprit car la meute n'était pas sensée bouger de sa place; à savoir plus loin pour attendre la proie... Cependant la technique avait dû être améliorée et si les proies n'arrivaient pas dans tel laps de temps; les compagnons de meute devaient revenir sur leurs pas pour voir ce qui ne se passait pas comme prévu. Le Shistavannéen ferma finalement son sabre, celui ci ne serait pas utile pour le moment. Il poussa gentiment le pied du garçon d'un petit coup gentil dans le tibia puis releva l'autre avec une force et une dextérité digne de ce qui faisait de lui un chasseur.

-C'est bien simple. Monsieur va prendre son comlink et dire à ses acolytes de retourner à leur place en attendant les proies qui ne vont pas tarder. Monsieur aura alors le droit à un avocat lorsque je l'emmènerai au Temple Jedi de Coruscant.

Bien sûr, les choses iraient plus vite que pour les papiers ou explications concernant Kalen. Les histoires de malfaiteurs étaient traités avant toutes les autres, même pour les petites frappes. Autant il aurait pu mener le rodien chez la police... Autant Lune préférait se diriger vers le Temple Jedi. En effet, vu que l'arrestation était très récente; mieux valait le mener dans un endroit plus sécurisé pour calmer les esprits et ne pas les tenter pour une émeute ou autre... Surtout que le Jedi ne connaissait pas le rang de Zolan: petite frappe ou gros bras reconnu? En plus, c'est à la police que les papiers à remplir auraient prit du temps. S'enfonçant dans l'ombre, le Loup dissimula le trio dans un coin, comme pour faire croire aux speeders que les proies se dirigeaient déjà vers eux; qu'ils avaient commis une erreur et devaient vite retourner à leur position.

-Dites leur que nous sommes déjà en route, que vous nous avez rabattu vers eux. Quant à vous, vous êtes parti à cause de la police qui arrivait sur votre personne peu après que votre part de travail soit accomplie... Je dirai alors que vous aurez coopéré aux Jedi. Je vous le conseille vivement car votre dossier vient de s'alourdir considérablement en moins d'une seconde.

Lune fouilla dans les affaires du Rodien et tira le comlink pour ce dernier se décide ou non à s'en servir de manière intelligente. En prévenance d'un éventuel danger à cause du refus de Zolan, le Jedi leva sa patte et attira une caisse en bois (pour les marchandises sans doute) non loin d'eux; juste dans le coin... Ce dernier aurait son utilisation... Mais seul Lune savait pourquoi. Ce serait utile comme porte de sortie. L'objet vola dans les airs un moment avant de retomber sur le sol, proche du mur de l'impasse de la rue.

-Décidez-vous... Vite. Kalen, tiens toi prêt. Tu feras exactement ce que je te dis, sans une seule seconde d'hésitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Jeu 29 Oct 2009 - 19:33

Kalen était appuyé contre un mur, ne bougeant pratiquement plus, écoutant à la fois ce que disait Lune et un éventuel bruit qui trahirait une approche. Si lui ne bougait plus, le Rodien, au contraire, tramblait de tout son être. Il était frustré d'avoir ainsi perdu le contrôle et certainement appeuré par le Shistavannéen qui le tenait fermement. Lune lui demanda bien gentiment de donner une fausse piste aux mercenaires. C'était être trop aimable au goùt de Kalen. Si ça ne tenait qu'a lui, il aurait usé d'un peu plus de force et d'autorité. Mais bon, là en l'occurence ce n'était pas Kalen qui avait le contrôle des évènements. Ce n'est pas que Lune l'avait, mais il était plus apte à prendre de bonnes déscisions. Du moins Kalen l'espèrait. Quoi qu'il en soit, après quelque minutes d'hésitation. Zolan s'éxécuta, au grand étonnement de Kalen. Le Rodien contacta donc ses hommes et leur dit ce que Lune lui avait demandé de dire. C'était surprenant de voir Zolan se plier à de telles exigences, mais peut-être y avait-il du Jedi là dedans.

"Et bien Zolan, tu vois que tu peux être sympathique quand tu veux."

-Dit le Zabrak au Rodien une fois qu'il eu rompu les communications. Ce dernier répondit.

"Je rirais moins si j'étais toi. Ces mercenaires se rendront vite comtpe que quelque chose ne va pas. Alors ils auront tôt fait de te retrouver toi et ta boule de poile."

Malgé le fait qu'il tremblait, Zolan était tout de même assez téméraire pour parler ainsi. Ce n'était qu'un malfrat, mais il fallait reconnaître que c'était une froce de caractère. Des bruits de speedeurs se firent entendre, proches. Mais il s'éloignèrent rapidement. Si c'était les mercenaires, ce dont on ne pouvait être sur, c'est qu'ils avaient mordu à l'hameçon. Toujours collé à son mur, le Zabrak fut sorti de sa surveillance auditive par Lune qui lui adressait lui parlait. Il lui disait de se tenir prèt à tout instant.

"Daccord. Je suis prèt."

Après quoi Lune souleva une caisse par le biais de la Force et la déposa tout prèt d'eux. A quoi cette grosse boîte en bois allaient elles bien pouvoir leur servir ? Se cacher dedans peut-être ? la balancer à la figure du premier ennemi venu ? Le Zabrak préfèra ne plus y penser. En effet, s'il continuait à imaginer des solutions aussi ridicules, il se déconcentrerait et manquerais à coup sur les instructions du Shistavannéen
.
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 124
Âge du perso : 23 Ans
Race : Shistavannéen
Binôme :


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Lun 2 Nov 2009 - 13:00

-Il leur a certainement donné un moyen de se rendre compte que quelque chose ne va pas. Un code, une inflexion dans la voix, bref... Cependant ils auront le réflexe de vérifier cette piste, ce qui nous donne quelques minutes.

Le Jedi parlait à voix basse afin que le Rodien ne comprenne pas. Se faire traiter de boule de poils n'allait franchement pas vexer Lune qui détourna simplement les yeux de l'homme verdâtre pour parler à Kalen. En fait le Lou avait posé cette caisse pour Kalen, et il osait espérer que le garçon parviendrait alors à sauter le mur-certes haut convenons-en- Cependant lui était un Jedi formé sans compter qu'en plus, il possédait tous les atouts du chasseur né; se passer de la caisse ne serait donc pas en problème... Même avec Zolan à charge. Le Shistavannéen désigna l'objet placé sous le mur et se saisit du rodien, lequel il força à buter contre le mur-sans trop lui faire de mal-.

-Passe le premier, je ferai la courte échelle à Zolan qui ne pourra pas passer ce mur, même avec la caisse. Ensuite, je passerai à mon tour. Une fois que tu tiens Zolan, détruit la caisse. Allez on y va!

Lune laissa passer Kalen devant lui, forçant le Rodien à optempérer. Il savait qu'il pouvait faire confiance au Zabrack pour garder le rodien en vue; même sans arme. Toutefois le Jedi arracha celle que l'homme verdâtre avait essayé de prendre pour se défendre et la tendit à son compagnon. Malheureusement, en s'accrochant fermement à son bien, le rodien avait pu tirer en l'air... Nul doute, les autres allaient répliquer, il fallait faire vite.

-Dépêche toi; fait appel à tes pouvoirs pour prendre l'impulsion et sauter plus haut. Je sais que ce mur parait infranchissable, mais tu peux le faire, tu as la Force en toi. Fais le vide dans ton esprit, appaise ta colère, ne pense qu'à l'appeler, à ressentir chaque parcelle de vie en toi et lorsque le moment est venu, lance l'impulsion. La Force te portera

Lune savait que même avec la caisse se serait dur pour Kalen de passer; mais c'était leur seule chance de couper les ponts avec leurs agresseurs qui ne pourraient pas passer l'endroit... S'ils voulaient s'en prendre à eux, ils seraient forcés de se faire la courte échelle comme le Shistavannéen allait devoir le faire pour le Rodien, et cela prendrait trop de temps... Sans compter que ce serait dangereux pour eux; car Lune et Kalen pourraient profiter de leur position de faiblesse pour les repousser; en les faisant choir de l'autre côté. Quant à contourner l'obstacle c'était impensable! Cependant leurs adversaires arrivaient, déjà l'ouïe fine du Loup entendaient leurs engins revenir.

-Maintenant! Garde Zolan! Je m'occupe du reste.


Le Jedi se tourna vers les ennemis qui arrivaient, sachant pertinemment que grimper puis galoper sur le mur étroit ne serait pas un problème pour lui. Cependant, il devait attendre que le Rodien-qui prenait tout son temps évidemment- passe. Une fois ceci fait, Lune sauta lestement sur le mur; atterrisant à 4 pattes dessus et se déplaçant sur une bonne longueur au grand galop sans même craindre de tomber, sa longue queue touffue maintenant l'équilibre. Il attégnit une gouttière sur laquelle il sauta sans autre cérémonie, montant vers un point assez haut; avant de revenir... Ayant eu une vision d'ensemble de la situation.

-Vite

Gronda-t-il en revenant; ses 4 pattes galopant avec fureur sur l'étroit muret. Cet exercice incroyable d'agilité était le cadet de ses soucis. Il savait que Kalen et encore moins Zolan ne pourraient le faire; le but était donc de mettre le Zabrack à l'abri le plus rapidement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Sam 7 Nov 2009 - 20:57

[HRP] Je tiens à m'excuser pour le temps de réponse qui, je l'avoue, est assez long et irrégulier, j'espère que tu ne m'en veux pas trop. u_u [/HRP]


Sauter par dessus le mur, c'était donc à ça que servait la caisse. Kalen observa le sommet de ce fameux mur. Il était haut... Jamais Kalen ne pourrait sauter jusque là ! même avec une caisse. Lune lui tendis soudain l'arme que tenait Zolan, mais un tir était parti au moment où ce dernier se faisait confisquer son bien. Cela ne passerait surement pas inaperçu. De ce fait, Lune pria Kalen de bien vouloir accélérer le mouvement. Kalen montat donc sur la caisse et observa le rebord qu'il devait atteindre. Il saute une première fois, sans grand succès. Il prit alors en compte le conseil de Lun et se concentra. Après quelques instant, il retenta le saut. Enfin, si on pouvait appeler cela un saut. Il fit un bon démesuré et arriva à sa destination. A peine avait-il eu le temps de se rendre compte de ce qu'il venait de faire que le Shistavannéen aidait déjà le rodien à escalader. Kalen, avec qui la finesse avait un sens particulier, attrapa ce qui avait plus l'air d'un colis encombrant que d'un être vivant par le col et le hissa sur le toit. Presque assitôt, Lune bondit à son tour et se déplaca à une vitesse incroyable sur l'étroit chemin que constituait le mur. Cette course s'arrèta lorsque cette touffe de poile hyperactive stoppa sur un point plus élevé et observa les environs. Zolan voulu profiter de l'éloignement du jedi pour tenter la fuite. Mais Kalen le tenait fermement et un simple mouvement du bras suffit au Zabrak pour ramener le Rodien vers lui.

"Hop là. Où penses-tu aller comme ça, la fête n'est pas terminée mon ami."

En guise de réponse, Zolan se contentat de grommeler quelque chose d'incompréhensible et qui n'avait surement pas grand interet de toutes façons. Lune revint finalement vers eux et n'eut qu'un mot. Mot qui suffisait cependant à comprendre qu'il fallait se dépécher de partir de là. Ainsi, Kalen s'élanca sur l'étroit muret, trainant Zolan comme un vulgaire sac. Malgré son poid, le Rodien n'était pas vraiment une charge étant donné la force naturelle dont disposaient les Zabrak. Et puis, si vraiment il le relentissait, Kalen n'aurait qu'a lacher ce boulet pour retrouver ses pleins mouvements. Derrière lui, il entendait le bruit caractèristique que faisait Lune en progressant à 4 pattes. Cette façon de faire était étrange mais efficace puisqu'elle donntait au Shistavannéen une vitesse prodigieuse. Aussi Kalen ne prit même pas la peine de l'attendre, il savait pertinement que Lune pouvait à tout moment le dépasser si la situation l'exigeait. Alors qu'ils avançaient toujours, des éclats de voix et des bruits de moteurs se firent etendre, très proche. Cette fois, il n'était plus possible de les faire s'éloigner. Kalen n'était pas un expert, mais il savait que les mercenaires n'attaquaent jamais tous du même côté. En l'occurence, les bruits venaient de devant. Ils allaient donc logiquement passer par la rue en contrebas qui se trouvait sur la droite des fugitifs.
A droite... C'est de là que viendraient els premiers tirs. Ce qui les feraient se rabatre forcement sur la gauche. Et à gauche, il y en aurait surement d'autres. Tout en coninuant de courir, Kalen interppela le jedi.


Tu as une idée ?!

Il était inutile dans dire plus, vu la situation. Kalen n'amait pas laisser toute initiative au Jedi, surtout quand sa propre vie était en danger. Mais il le fallait pourtant, car il était le seul à pouvoir sortir le Zabrak de ce piège.
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 124
Âge du perso : 23 Ans
Race : Shistavannéen
Binôme :


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   Dim 8 Nov 2009 - 12:34

Kalen avait eut le bon réflexe pour rattraper ce fuyard de Zolan. Le Jedi le félicita d'un sourire; pensant toutefois en son être intérieur que le Zabrak aurait pu être moins brutal. Enfin bon, lui aussi était parfois aussi dur avec ses captifs, ou adversaires lorsqu'il atteignait ses limites. En effet; Lune pouvait être considéré comme Jedi Gris par moments, et ce malgré l'entraînement qu'il avait reçu, de la part de l'un des Maîtres les plus lumineux qui soit... Et heureusement car vu l'instinct de Lune, quelqu'un d'autre que Naok aurait été incapable de le faire se maintenir dans la limite du gris et non pas de l'obscur. Néanmoins le Jedi n'utilisait jamais des pouvoirs équivoques, il se contentait de ceux du côté de la lumière pour ne pas tenter son instinct. Celui-ci était déjà assez dur comme ça à maintenir.

Sa queue touffue lui servant d'équilibre, Lune sauta en bas du muret avec une agilité extraordinaire; son espèce était déjà connu pour cette souplesse impressionnante, mais aidée par la Force, cette dernière ne pouvait qu'être accrue. Après avoir reçu un aussi bon entraînement, Lune n'avait pas de mérite, déjà naturellement doué pour ça. En revanche, il avait d'autres faiblesses pour compenser cette agilité. Si on le touchait au flanc, il était bien moins résistant qu'un humain qui marcherait encore... Lui s'effondrerait tout simplement; car son corps était un amas de réseaux nerveux qui communiquait sans cesse; ce qui lui donnait cette rapidité. Ainsi, si l'un de ces réseaux était touché, tout le reste perdait sa vigueur. C'est pour ça que Lune faisait particulièrement attention lorsque les coups de blaster commencèrent à les poursuivre. Il ne voulait surtout pas risquer d'être blessé.

Reprenant une course bipède pour égaler Kalen en vitesse; il força Zolan a courir plus vite-ce dernier ne mettait vraiment pas du sien on va dire- Lune grogna; croyez-le ou non... mais se retrouver face à une paire aiguisée de crocs vous fait automatiquement accélérer... Sans compter que le rodien semblait aussi craindre Kalen qui semblait vraiment le détester, rêvant sûrement de l'achever.


Tu as une idée ?!

-Ils sont trop nombreux... Même sans leurs engins-Ils avaient fini par contourner le muret, descendant de leurs machines et courant derrière eux désormais. - et courent vite. Vas-y, je vais les distraire.

Le Jedi savait que Kalen devait s'en sortir; après tout c'était une vie qu'il devait protéger, même sans la connaître, il devait être capable de faire preuve d'abnégation n'est-ce pas? Sur ce modèle, le Loup se retourna, ouvrant son sabre-laser pour se retourner contre ses adversaires... Sans se contenter de les attendre, il fonça carrément sur eux; espérant ainsi dévier leurs tirs afin que ceux-ci les blessent. Les tuer n'était pas le but premier du Jedi, mais parfois il ne pouvait l'éviter.

Malheureusement, les belles acrobaties de Lune ne faisaient pas de lui un superhéros; sa souplesse extraordinaire non plus... Ses faiblesses-notamment son manque d'endurance- refirent surface et il commença inexorablement à flancher. Ce que Lune craignait arriva... Kalen était assez loin maintenant et le Jedi voulu revenir vers lui, il sauta sur un muret dans l'espoir de grimper sur le toit. Malheureusement, à dévier les tirs encore nombreux; il ne put éviter que l'un d'eux atteigne sa cible et le blesse. D'abord à la patte avant; puis au flanc droit. Dans un dernier effort, le Jedi monta sur le toit et se déplaça à 4 pattes mais en boitant beaucoup jusqu'à Kalen, sautant devant ce dernier et atterrissant plus ou moins bien en fait.

-Par là viens!

Désormais cachés mais pas pour longtemps, les trois fuyards pouvaient respirer un peu. Cependant Lune ne pouvait plus faire grand chose désormais. C'était à Kalen de jouer.

-Connais-tu des raccourcis par lesquels nous pourrions les semer? Je te laisse nous guider.

Léchant sa plaie sur sa patte avant, le Jedi parvenait non seulement à se défaire partiellement de la douleur mais sa salive contenait également un désinfectant spécial, comme celle des animaux. Il prit donc le temps de passer quelques coups de langues sur ses plaies-de manière à ce que ses blessures cessent de saigner et de permettre à leurs adversaires de les tracer- et se redressa; s'appuyer sur sa patte lui faisait très mal et il était affaibli. Zolan les regardaient tous deux, attendant le moment pour agir et s'enfuir. Désormais, vraiment, tout reposait sur le Zabrak; car comme dit précédemment, depuis que l'un de ses "réseaux" était touché, malgré sa possibilité de calmer la douleur avec la Force; Lune avait beaucoup de mal à joindre les deux bouts... Car tout son corps, si communicatif, si réactif disséminait tout le mal en son sein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexion et rencontre [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réflexion et rencontre [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-