Les Enfants de la Force
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petite soirée peinard. (PV Maxence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Crédits G. (Γ) : 195

Notoriété : Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Repu10Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ppara10
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Emp14Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ppara10
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Jedi11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Margin11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ami11
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ren11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Prom11

Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 _
MessageSujet: Re: Petite soirée peinard. (PV Maxence)   Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Icon_minitimeLun 22 Fév 2021 - 15:53

Elle jeta sa cigarette sur le sol un peu crade du troisième étage en fixant ses iris bleutées dans ceux noisettes de Nomi. Laissant couler de longues secondes de silence en la fixant, elle semblait réfléchir à ce qu'elle allait lui dire, sûrement une explication pour son baptême de feu, quelque chose d'encourageant qui lui permettrait de suivre ses pas.

-Des trisomiques autistes. Exactement. Vois les toxicos en pleine montée comme des trisomiques autistes incapables de communiquer convenablement, mais aussi incapables de mentir. Faut savoir les regarder dans les yeux et suivre leur jeu pour obtenir c'que tu veux. « YJV », yeux, jeu, veux, les mots en or. Elle la pointa du doigt. Et commence pas à t'imaginer qu't'as fait foirer quoi qu'ce soit, t'es pas à l'armée belle gosse, comme dirait un clochard bourré qu'j'ai croisé une fois dans la rue : « C'qui compte, c'est pas l'chemin, c'est la destination ». Puis elle singea un salue militaire. Maintenant du nerf, soldate.

Maxence s'engagea dans la monté à l'étage supérieur, continuant son petit numéro stupide à lever les genoux haut, comme dans un défilé. Oui, pour elle, c'était le meilleur endroit et le meilleur moment pour dire et faire des conneries. Les coins de toxicos, la blondinette en avait déjà fréquenté, il s'agit là des meilleures endroits pour chopper -et par chopper, je veux dire voler- de la bonne came. Après, le terme toxicos pouvait partir du bon vieux rassemblement de hippies qui fument des pétards en écoutant de la samba de Wookie, jusqu'aux bons gros drogués aux bâtons de la mort, de la techno industrielle à fond la caisse et des overdoses fréquentes. Là, la musique ressemblait plus à une espèce de punk assez familière aux oreilles de la mercenaire.

Au cinquième étage s'entassaient quelques stoners en pleine redescente, incapables de se rendre compte qu'on venait de leur marcher sur la main. C'était un véritable rassemblement d'hommes et femmes de toutes espèces, plus ou moins défoncé•e•s, rigolant, s’enlaçant, certains brisant carrément les codes de la bienséance. Elles se trouvaient dans un long couloir circulèrent où s'alignaient les appartements. Sur la droite, une porte ostentatoirement... ostentatoirement ?... ostentatoirement ouverte en plus d'être entourée de graffitis d'à peu près toutes les couleurs pour aucune sainte putain de raison, comme si le monde leur criait qu'il s'agissait bien de leur destination, en priant pour ne pas rajouter finale.

La blondinette attrapa la main de Nomi pour s'engouffrer à l'intérieur, règle numéro une dans les repère de camés enfumés par on ne sait quelles substances et remplis de parfaits inconnus, ne pas se lâcher. La blondinette s'arrêta près d'une table basse pour fouiller parmi ce qu'il y traînait, attrapant un petit sachet de ce qui ressemblaient à des bonbons -mais qui n'en étaient pas-, elle passa son nez pour le sentir avant de hausser les épaules pour le ranger dans son blouson.

Au coin d'une cuisine, assis près d'une table entre tous ceux qui ne ressemblaient plus à rien à l'intérieur, un homme arrangeait un trait d'épice, bien plus conscient que les autres, alors Maxence s'approcha. Il lança un regard aux deux femmes qui sortaient du décore, s'arrêtant sur leurs jambes une seconde pour s'adosser à sa chaise, l'air dégagé, il les voyait sûrement comme de potentielles clientes.

-J'peux vous aider ?

-Ouaip, y' a des chances. Je cherche un type. Il arqua un sourcil. Un Zeltron du nom de Feyus Lovegram.

-Ouais, ça m'dit un truc... mais bon...

-Oh, putain, me dis pas qu'tu veux nous voir à poil en trio dans un lit pour des infos.

-Quoi ? Nan, j'm'en branle de ça, j'veux c'que tout l'monde veux : d'la tune. J'ai des dettes à payer gueule d'amour. Il fit un signe de tête à la drogue qu'il était sur le point de s'enfiler. Mais avant ça, j'aimerai plutôt savoir c'que vous lui voulez ?

-Nan, la question, c'est plutôt d'savoir c'qu'y m'veut. L'homme écarquilla les yeux, comme s'il venait de voir un fantôme. Bah quoi ?

-Oh, merde, sans déconner, c'est toi qu'il cherche ? Putain. Il se leva. J'veux pas avoir affaire à cette histoire. T'as... t'as sacrément merdé, si tu veux mon avis. Maxence posa sa main sur son arme. Ok, quinzième étage, le 25 bis, on s'est jamais vu, j't'ai jamais parlé, tu m'dois rien, on s'connait pas.

La blondinette échangea un regard avec Nomi. Elle ne se souvenait pas avoir fait un truc aussi fou que ce que l'homme laissait transparaître. En creusant dans sa mémoire, parmi toutes les personnes susceptibles de lui faire passer un message, elle ne voyait, ni de Zeltron, ni d'étage de bas-fonds aussi au-dessus de 1500, ni rien en relation avec ce bâtiment en forme de bite.

-Ok, on sait où aller au moins.

Alors elles s'en allèrent de ce trou à rat pour se rediriger vers les escaliers. Maxence commençait à en avoir ras le cul de ces histoires, elle marmonnait et grognait en montant les étages, c'était pas loin de dix minutes de grimpette qu'elles se tapaient pour arriver à ce putain d'étage. Sauf qu'au quinzième, deux gros loubards armés de fusil les attendaient... bon, pas personnellement, supposément, ils étaient là pour arrêter quiconque essaierait de passer. Ils bloquaient le passage jusqu'au 25 bis à seulement une poignée de mètres de là.

-Désolé mes jolies, va falloir faire le tour pour passer.

Non. Définitivement non. Maxence en avait marre de papoter, elle voulait agir. Alors elle envoya son poing dans la gorge du premier pour le déstabiliser, attrapa le fusil du second avant de lui offrir un très désagréable coup de boule. Redirigeant l'arme vers le pied de son pote, elle le força à tirer. Il y eut un hurlement de douleur, un coup de crosse surprise et un coup de pied retourné dans les dents. Pourquoi les choses se termineraient comme ça ? À peine eut-elle le temps de terminer que le son du tir venait d'attirer plus d'hommes, tous sortis du même appartement, blaster en main, têtes rancunières, leurs amis inconscients sur le sol et deux principales suspectes. Maxence lança le fusil dans les mains de Nomi avant de se plaquer contre un renfoncement du mur.

-L'armée, c'est ça ? Montre-moi.

Elle souriait, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Crédits G. (Γ) : 57

Notoriété : Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Repu10Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Emp14Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Jedi11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Margin11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13


Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 _
MessageSujet: Re: Petite soirée peinard. (PV Maxence)   Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Fév 2021 - 19:19





Mondes du Noyau
Système Coruscant
Coruscant
La “bite rouge”, niveau 1913



-Des trisomiques autistes. Vois les toxicos en pleine montée comme des trisomiques autistes incapables de communiquer convenablement, mais aussi incapables de mentir. Faut savoir les regarder dans les yeux et suivre leur jeu pour obtenir c'que tu veux. « YJV », yeux, jeu, veux, les mots en or. Et commence pas à t'imaginer qu't'as fait foirer quoi qu'ce soit, t'es pas à l'armée belle gosse, comme dirait un clochard bourré qu'j'ai croisé une fois dans la rue : « C'qui compte, c'est pas l'chemin, c'est la destination ». Maintenant du nerf, soldate.

Nomi s’esclaffa. Le salut militaire de Max était à la limite du ridicule. Ce qui amusa beaucoup la jeune femme, et la mercenaire aussi visiblement. Sa mise en garde sur la façon dont traiter les toxicos interpella Nomi toutefois. Elle se souvenait vaguement d’avoir eu quelques fois affaire avec un enfant autiste à l’orphelinat. C’était difficile de communiquer avec ette personne, aussi Nomi avait appris à s’en tenir éloignée. Elle eut en mémoire quelques souvenirs de crises également. Bref, rien qui ne l’aidait dans la situation présente. Elle espérait simplement que les types ne lui sautent pas une durite et que la situation dégénère à la vitesse V.

Nomi suivit Max dans les étages, traversant des couloirs où, à même le sol, une bande de camés végétait. La jeune femme essayait de les éviter au mieux, à la différence de la mercenaire qui leur marchait sur les mains, sans vraiment faire attention. Puis, Max la traîna à l’intérieur d’un appartement.

Nomi avait déjà posé les pieds sur plusieurs champs de bataille. Des vaisseaux en perdition, marché à travers le sang et la boue, passer par-dessus des cadavres mutilés et à moitié pourris. Mais, tout ça n’était rien comparé au malaise qui l’avait saisi. Ce repaire, rempli de drogue, puait. Ça puait un mélange de fumé, de sueur, de renfermé. Nomi ne put retenir une grimace de dégoût. Elle ne remarqua pas Max ramasser le sachet sur la table, trop occupée, sens en alerte, presque paranoïaque à vérifier et revérifier chaque coins et recoins, comme si une menace silencieuse planait sur eux. Et pour la jeune femme c’était clairement le cas.

En face d’eux, assis en trai nde faire une ligne de cette merde, se tenait un type, qui vit les deux femmes arriver. Il devait sûrement penser qu’il s’agissait de clientes.

-J'peux vous aider ?

-Ouaip, y' a des chances. Je cherche un type. Un Zeltron du nom de Feyus Lovegram.

-Ouais, ça m'dit un truc... mais bon...

-Oh, putain, me dis pas qu'tu veux nous voir à poil en trio dans un lit pour des infos.

-Quoi ? Nan, j'm'en branle de ça, j'veux c'que tout l'monde veux : d'la tune. J'ai des dettes à payer gueule d'amour. Mais avant ça, j'aimerai plutôt savoir c'que vous lui voulez ?

-Nan, la question, c'est plutôt d'savoir c'qu'y m'veut. Bah quoi ?

-Oh, merde, sans déconner, c'est toi qu'il cherche ? Putain. J'veux pas avoir affaire à cette histoire. T'as... t'as sacrément merdé, si tu veux mon avis. Ok, quinzième étage, le 25 bis, on s'est jamais vu, j't'ai jamais parlé, tu m'dois rien, on s'connait pas.

La situation était sur le point de dégénérer, songea Nomi. Aussi mit-elle la main sur le blaster, se tournant, dos à Max pour scruter à nouveau les alentours, comme elle l’avait fait environ trente fois depuis leur arrivée. Heureusement, le camé semblait raisonnable et donna rapidement les informations que Max cherchait, sans effusion de violence. La jeune femme poussa un soupir de soulagement.

-Ok, on sait où aller au moins.

Nomi hocha la tête à Max. Pour le moment du moins la situation était encore sous contrôle.

-Tu penses qu’il y a des gardes ou quelque chose ?

Moins de dix minutes plus tard, la jeune femme reçu une réponse à son interrogation. Deux gorilles bloquaient un couloir, au quinzième de ce que put retenir Nomi en montant les escaliers. Les deux costauds regardèrent les deux jeunes femmes arriver à leur rencontre, avec le même regard désobligeant auquel Nomi, mine de rien, commençait doucement à s’habituer.

-Désolé mes jolies, va falloir faire le tour pour passer.

Ça dura quelques secondes. Max en avait visiblement marre. Et ça se voyait. Elle fracassa la tête des deux hommes de main. Utilisant leurs propres armes. Malheureusement, la détonation qui survint durant la bagarre attira d’autres types.

-L'armée, c'est ça ? Montre-moi.

Nomi attrapa l’arme que lui envoya la mercenaire. Par réflexe, elle la vérifia sommairement. En parfait état de marche, et plutôt de la bonne came il fallait l’avouer. Ces types avaient les moyens. Matériel militaire modifié.

-Attends, j’vais pas com …

La jeune femme eu juste le temps de se planquer au coin du mur qu’un tir déchira l’air, à l’espace précis où sa tête était quelques instants plutôt. Elle voulait dire qu’elle n’allait pas déclencher une fusillade dans un bloc. Mais là, les types venaient d’ouvrir le feu sur eux. Légitime défense donc. Les réflèxes de combattant de la jeune femme prirent le dessus, le mode combat s’activa, arme épaulée, canon vers le sol, collée au mur. Vérifiant rapidement que sa partenaire était à couvert, couvert qu’elle jugea insuffisant, elle jeta un regard bref vers le couloir d’où venaient les assaillants. Sept hommes, armés de fusil ou de blaster.

-Max. Trois à gauche, quatre à droite. A mon top, tu fonces à la prochaine porte et t’en sers de couvert. … TOP !

Nomi quitta son couvert. Légèrement penchée vers l’avant, elle leva son arme et tira une salve soutenue, forçant les types à rester planqués le temps que Max rejoigne le couvert suivant, bien moins exposé.

La riposte ne se fit pas attendre. Toutefois Nomi avait déjà repris place derrière le coin du couloir. L’un d’eux tenta d’avancer. Mal lui en prit. Nomi se décala quelques instants, suffisant pour loger un tir entre les deux yeux du type. Plus que six. Maxence de son côté arrosait également ces enfoirés.

-Je bouge !

Nomi informa sa partenaire, qui la couvrit. Avançant, l’arme en joue pour rejoindre la porte de l’appartement suivant, de l’autre côté du couloir. Les deux femmes devaient maintenir la pression, sans quoi elles seraient vite débordées. Un des type tenta d’abattre Nomi alors qu’elle avançait. Il tomba, raide tandis que Max lui envoyait une rafale dans le torse. Deux autres tentèrent de bouger. Deux pressions sur la détente du fusil suffirent à les allonger.

Nomi faisait comme durant les classes. Exactement comme à l’entraînement. Froide, méthodique, efficace. Les types d’en face commençaient à paniquer, prenant de plus en plus de risque. Il en restait trois. La jeune femme entendit l’un d’eux crier quelque chose à ses camarades, suite à quoi un déluge de feu de feu força la blonde et la brune à rester à couvert. A ce rythme là, les bandits n’auraient plus une seule cartouche rapidement. Maintenant à la porte située vis-à-vis de celle où Max se terrait, Nomi attira son attention, avant de lui faire plusieurs signes complexes.

Évidemment Max, n’étant pas de l’armée ne comprit probablement pas ce que Nomi voulait dire. Elle réagit bien toutefois, lorsque la coréllienne sortit de son abri, se déplaçant latéralement jusqu’à celui de Max en poivrant les connards d’en face. Les tirs croisés permirent aux deux femmes de se débarrasser des derniers attaquants.

-Attends … il en manq…

Par réflexe, Nomi bondit sur le côté, sautant sur Max pour la plaquer au sol alors qu’une rafale de fusil à répétition emplit le couloir, déchiquetant les murs. La jeune femme se réceptionna mal, tombant sur son brs déjà blessé lors de son altercation avec les biths. Nomi grogna de douleur, mais se releva, acceptant la main secourable de Max.

Les tirs continuaient, empêchant la mercenaire et la militaire d’avancer. Nomi donna le fusil à Max et dégaina son blaster, puis vint se placer au coin du mur. L’adrénaline dans le tapis, la jeune femme prit une profonde inspiration et posa un genou au sol. Elle se donna alors une impulsion, tombant au sol au milieu du couloir, une quarantaine de centimètres en dessous des tirs. Elle fit feu. Le silence qui suivit signifiant qu’elle avait fait mouche. Se remettant rapidement sur ses jambes, empoignant son arme à deux mains, les bras repliés, proche du corps pour éviter que quelqu’un de la désarme elle s’avança, rasant le mur gauche du couloir.

-Dégagé !




Dernière édition par Nomi Reed le Sam 27 Fév 2021 - 5:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Crédits G. (Γ) : 195

Notoriété : Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Repu10Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ppara10
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Emp14Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ppara10
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Jedi11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Margin11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ami11
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ren11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Prom11

Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 _
MessageSujet: Re: Petite soirée peinard. (PV Maxence)   Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Fév 2021 - 21:26

Comme à son habitude, nonchalante, improviste, opportuniste. Dans toute cette action, elle s'était largement laissée porter par Nomi et ses -ce qu'on pouvait appeler- ordres. Elle s'était permise quelques folies de tirs plus ou moins cadré, visant d'abord la main, puis le torse, là où se trouvait -pour la plupart- le cœur. Il fallait dire que les techniques qu'implémentait la brunette dans cette échange de tir semblait typique de l'armée, s'organiser pour frapper, mais Maxence était bien au-delà de ça, elle était faite pour jouer seule et quand bien même ce n'était pas le cas, jouer en duo restait très implicite dans sa gestuelle. Un moment d'inattention plus loin, plaqué par la militaire, elle la redressa, attrapant le fusil, sans trop savoir qu'en faire, Nomi avait déblayé le plus gros du boulot. La prothèse de la blondinette eut quelques réflexes étranges, elle avait cherché à dégainait un blaster qui n'était pas à sa jambe et, au moment de recharger, son pouce appuya sur sa paume, à défaut de ne pouvoir le faire contre un bouton d'éjection de chargeur.

Dégagé était le signal de fin, supposément, elle ne pigeait pas pourquoi elle l'avait dit, mais elle l'avait dit. Maxence passa devant, au niveau de la porte, un tir s'en échappa, mais elle eut le temps de voir le visage avant de se planquer contre le mur : le Zeltron. Les femmes étaient de chaque côté de l'entrée et vu l'étage, il n'avait aucun moyen de s'échapper.

-Feyus, mon grand, j'veux juste discuter.

-Ah, ouais, « discuter », comme tu l'as fait avec mes hommes. Elle jeta un œil désinvolte aux cadavre. On a rien à s'dire.

-Ça, c'est c'que tu crois mon grand. Tu payes des gens pour me péter la gueule et tu oses, tu oses !... clore la conversation avant qu'elle commence ? Nan, nan, ça marche pas comme ça avec mama Max.

-Va t'faire foutre Max, petite salope, même quand y' s'agit d'te prendre des coups t'en ai pas capable !

-Alors là, j'te suis pas du tout, me faire péter la gueule, c'est bien l'truc que j'maîtrise le plus. Elle pencha la tête, un tir la frôla, la forçant à se remettre en place. J'suis sûre qu'on peut trouver un arrangement mon grand. Tu sais, j'ai fait plein d'trucs dans ma vie, p't'être que si tu m'expliques pourquoi tu m'tires dessus, on pourrait avancer dans une discussion constructive et relative à la bonne entente, tu vois c'que j'veux dire ?

-La cargaison, le dépôt du niveau 1315 qu'a cramé. Les gens de l'étage supérieur ont dû être évacué parce qu'ils étaient tous défoncés. Y' a trois ans, tu t'souviens, une personne était censée se charger de la protection, elle en a fumé en plus de tout faire cramer.

-Hm. Elle marmonna une seconde. Niveau 1315... cargaison... drogue... protection... Ah, mais oui putain, ça y est, j'me souviens ! Hé ! Ça va, j'avais dix-neuf ans, faut avancer à un moment.

-T'es vraiment un belle pu...

Elle venait de sortir de son couvert pour tirer dans son arme. Le blaster lui avait explosé dans la main, lui éclatant deux doigts. En hurlant, il s'écroula sur le sol, puis il se mit à gémir, peut-être pleurer, aucun idée. La blondinette fit quelques pas dans l'appartement bas de gamme en regardant le Zeltron, recroquevillé sur sa main. Elle se tourna brusquement pour pousser Nomi et fermer la porte à son nez, verrouillée.

-J'suis désolée belle gosse. Cria-t-elle à travers la porte. J'lui en touche deux mots et après, j'te jure, j'te fais passer une soirée qu'tu seras pas prête d'oublier.

Puis elle se retourna vers son meilleur ennemi. Elle braqua son arme vers lui, il était sans défense, sans personne pour l'aidé, pas d'arme, l'envie de se battre venait de disparaître et, l'espace d'un court instant, il ferma les yeux de résignation, rattrapé par ses instincts de conscience.

-Attends, s'te plaît, me bute pas. À ton avis, tu crois qu'en faisant ça, ça arrangera les choses ?

-Franchement... un d'plus, ou un d'moins qui veut ma peau, j'peux plus rien y faire à c'niveau là.

-Ok, ok, vraiment, j't'en supplie. Glapit-il en la voyant le doigt prêt à presser la détente. J'ferais c'que tu veux, j'peux faire en sorte que personne te cherche... dans la limite du gang j'veux dire.

Puis elle baissa son arme en arquant un sourcil. Elle tourna dans la pièce pour regarder les quelques objets entreposés. Un ricanement mesquin lui échappa alors qu'une idée saugrenue frappa son cerveau.

-Tu vois... c'est marrant, parce que tu m'attaques au meilleur moment pour propulser ma carrière. On va faire un truc mon cher Feyus Lovegram, dans pas longtemps, les Djiilo te contacteront pour signer un p'tit contrat de rien du tout et tu vas gentiment dire oui. Elle secoua son arme. Tu vois c'que j'veux dire ?

-Tu... tu déconnes j'espère ? Elle s'approcha d'un vilain pas. C'est bon, d'accord, me tue pas, j'le ferais, j'le ferais...

-Fantastique. Alors à la prochaine, partenaire.

Elle l'attrapa par le col pour lui mettre quelques droites, suffisantes pour l'assommer. Quelques secondes plus tard, Maxence sortit de l'appartement, bouteille d'alcool fort en main, nouvellement piquée au Zeltron, en s'allumant un nouvelle cigarette. La blondinette échangea un rapide regard avec Nomi.

-Il est vivant. Elle posa une main délicate sur l'épaule de Nomi, caressant sa peau qui commençait à s’imprégner d'un bleu. Tu t'en sortira soldate. Ironisa-t-elle avant de déposer un baisé sur ses lèvres. Merci. Aller, ramène-toi, c'est hyper glauque ici.

Elle l’entraîna une nouvelle fois dans les escaliers pour redescendre tous les étages. La blondinette laissa l'air pollué frappé son visage, comme quoi, se disait-elle, pas à un seul moment les pauses ne s'offraient à elle, sauf aujourd'hui. Parce qu'en effet, si elles durent prendre un détour qu'elle n'aurait aucune espéré en revoyant le minois de la brunette dans ce petit bar, maintenant, elle ne laisserait pas qui que ce soit stopper la soirée qu'elle désirait et, espérait-elle, que sa compagne du soir aussi.

-C'était... toute une aventure, pas vrai ? Bienvenu dans mon monde.

Fit-elle, laissant partir un petit sourire en coin avant d'attraper sa main -l'autre tenant cette mystérieuse bouteille d'alcool fort- pour retourner au parking.

-Ok belle gosse, t'es plutôt : endroit abandonné, toit romantique, holofilm avec ma tête sur ton épaule en prime, ou... haussement d'épaules, autre chose ? Mais sache une chose avant d'faire ton choix. Elle secoua la bouteille. J'ai d'quoi animer le tout.

En plus de la drogue dans son blouson qui pourrait lui coûter la taule tellement elle en avait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Crédits G. (Γ) : 57

Notoriété : Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Repu10Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Emp14Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Jedi11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Margin11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13


Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 _
MessageSujet: Re: Petite soirée peinard. (PV Maxence)   Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Fév 2021 - 22:22





Mondes du Noyau
Système Coruscant
Coruscant
La “bite rouge”, niveau 1913




Les deux femmes avancèrent, armes en joue, vers la porte de la pièce du fond. La pièce où devait, en toute logique, se trouver le zeltron que Max cherchait. Soudainement, en une fraction de seconde apparut suivit d’une décharge de blaster. Nomi imita Maxence et se plaqua contre le mur. De chaque côté de la porte se tenaient les deux jeunes femmes. Feyus était cerné.

-Feyus, mon grand, j'veux juste discuter.

-Ah, ouais, « discuter », comme tu l'as fait avec mes hommes. On a rien à s'dire.

Un dialogue de sourd pensa Nomi. Elle demeurait vigilante, surtout à leurs arrières, peut-être que d’autres membres du gang armés étaient dans le bâtiment. Si c’était le cas, les échanges de tirs devraient surement avoir rameuté le bloc au complet. Max elle semblait gérer sa conversation avec le zeltron.

-La cargaison, le dépôt du niveau 1315 qu'a cramé. Les gens de l'étage supérieur ont dû être évacué parce qu'ils étaient tous défoncés. Y' a trois ans, tu t'souviens, une personne était censée se charger de la protection, elle en a fumé en plus de tout faire cramer.

C’était donc ça, toutes ces emmerdes parce que le mec soupçonnais Max d’avoir foutu le feu à une cargaison. Bien que la jeune femme n’avait, inocemment aucune idée de ce que pouvait contenir cette fameuse cargaison, elle imaginait sans mal quelque chose de cher, et de potentiellement illégal. Voir carrément. Nomi arqua une sourcil lorsqu’il s’avéra que les soupçons du zeltron étaient fondés. C’était effectivement une max de dix-neuf ans qui avait fait ça. Basant l’exposé de ses excuses sur un “j’avais dix-neuf ans”.

-C’est clair que ça va la convaincre ça.

-T'es vraiment un belle pu...

Un hurlement rententit, légèrement précédé d’une décharge de blaster. Max venait de désarmer le lascar, lui explosant quelques doigts au passage. Max entra, immédiatement suivi de Nomi qui, restant sur le palier balaya la pièce au complet du bout de son fusil, s’assurant que la pièce était sécurisée. Une fois satisfaite elle fit à nouveau face au couloir, toujours attentive à leurs arrières.

-J'suis désolée belle gosse. J'lui en touche deux mots et après, j'te jure, j'te fais passer une soirée qu'tu seras pas prête d'oublier.

La soirée. C’est vrai, l’espace d’un instant, Nomi avait complètement oublié pourquoi, à la base, les deux jeunes femmes étaient ensemble ce soir. Elle esquissa un sourire, repensant soudainement à la soirée qu’elle aurait passé à l’hotêl avec Malou et Basto. Elle eut soudainement une idée géniale. Le genre bien drôle, qu’elle décida de garder pour la fin de soirée. Dans la pièce derrière elle, la mercenaire négociait toujours. Toutefois, aucune décharge de blaster ne vint mettre fin promptement aux négociations, aussi Nomi se dit que le zeltron était peut-être coopératif au final. Bien vite, un bruit de poing frappant un tas de viande résonnèrent. Les négociations étaient terminées.

Max ressortit de l’appart, s’allumant un énième cigare de la soirée.

-Il est vivant.

D’un geste étonnament doux, pour un p’tit bout de femme qui venait de tabasser jusqu’à l’inconscience un mec bien plus grand qu’elle, elle s’inquiéta de l’état de l’echymose au bras de Nomi, ses doigts effleurant légèrement la peau de la coréllienne.

-Tu t'en sortira soldate.

La mercenaire déposa un baiser sur les lèvres de Nomi qui y répondit, tout en restant vigilante.

-Merci. Aller, ramène-toi, c'est hyper glauque ici.

La jeune femme suivit Max, se dirigeant vers la sortit de ce minable appartement. Elle espérait franchement ne plus jamais y mettre les pieds. Au bout du couloir, vers les premiers cadavres, Nomi jeta le fusil blaster après avoir, avec expertise, neutraliser définitivement l’armeen brisant le système de tir. Chose assez facile quand tu t’y connais un minimum. Alors oui, bien entendu, c’était réparable, mais si un gosse passait par là, il ne risquait pas de se tirer une balle dans la tête en jouant.

____


L’air tiède et pollué de l’extérieur frappa le visage de Nomi, apportant un vent de fraicheur toute relative, mais bienvenue.

-C'était... toute une aventure, pas vrai ? Bienvenu dans mon monde.

-C’était … toute une expérience. Je suis heureuse que tes problèmes soient réglés. Enfin … temporairement du moins.

Nomi s’autorisa un sourire. Elle avait tué des civils ce soir. Mais … c’était en état de légitime défense. Et … ces types-là avaient dû faire pire. Bien pire.

-Ok belle gosse, t'es plutôt : endroit abandonné, toit romantique, holofilm avec ma tête sur ton épaule en prime, ou.. autre chose ? Mais sache une chose avant d'faire ton choix. J'ai d'quoi animer le tout.

Nomi vint placer ses bras autour du cou de Max, se collant à elle. Le front de la mercenaire collé au sien. Dans son geste, elle fut attirée par le gros bleu qui se formait sur son bras. C’était pas joli-joli, nul doute que demain elle le sentirait. La jeune femme plongea son regard dans celui de la mercenaire.

-Et bien … j’ai faim, ces enfoirés ont interrompu mon repas … mais avant, je sais pas si c’est possible, mais je me sens sale, je prendrais bien une douche histoire de me changer et on pourrait … continuer la soirée dans de meilleures dispositions … fraîches et propres ?

La coréllienne ponctua sa phrase d’un doux baiser, langoureux. Sa main gauche venait se placer au creux des reins de sa compagne du jour.

-Et après ça … toutes tes propositions … l’holofilm collée … mais avec du popcorn. Et après un bar … mais un bar où on pourrait être assise et … juste boire un verre sans devoir tabasser quelques biths à coup de gode géants.

Elle riait, cette soirée allait certainement laisser des souvenirs mémorables dans la mémoire de la jeune femme.

-Et toi Max ? Tu préfères quoi ?

Nomi parla d’une voix basse, un doux murmure aux oreilles de Max tandis que la jeune femme profitait de l’étreinte chaude et réconfortante de la mercenaire.




Dernière édition par Nomi Reed le Sam 27 Fév 2021 - 5:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Crédits G. (Γ) : 195

Notoriété : Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Repu10Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ppara10
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Emp14Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ppara10
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Jedi11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Margin11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ami11
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ren11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Prom11

Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 _
MessageSujet: Re: Petite soirée peinard. (PV Maxence)   Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Icon_minitimeVen 26 Fév 2021 - 19:29

Ces bras passèrent de chaque côté de ses épaules en profitant du baisé qu'elle lui offrait. Sa clope s'était terminé avant, la bouteille sur le tableau de bord de leur speeder volé. Elle était proche d'elle et se sentait bien, malgré l'inconfort d'une main prise, d'un lieu qui n'offrait d'habitude pas cette proximité. Maxence laissa couler quelques secondes pour s'enfoncer en un peu contre le cou de Nomi, son odeur l'imprégnant, elle n'était pas aussi sale qu'elle le disait.

-Je préfère c'que tu préfères. Alors voilà c'que j'te propose, on s'trouve un hôtel pas trop craignos on se fait un brin d'toilette pour sortir fraîche et propre, ensuite on part regarder un holofilm, l'une contre l'autre avant d's'avouer autour d'un verre qu'on était trop occupé à s'matter pour savoir de quoi il parlait.

Elle s'écarta pour lancer une petite recherche sur son bracelet. Il fallait remonter quelques niveaux pour trouver un endroit qui conviendrait. Pour une fois, Maxence avait mis de côté ses motels pourris pour trouver un coin reposant, un coin où on ne chercherait pas à lui péter la gueule où même la retrouver. Elle se tourna finalement vers un petit endroit sympa, niveau 2560, certes, c'était pas mal de trajet, pour autant, elles n'étaient pas à ça près et un niveau supérieur leur permettrait de s'aligner dans des bars ou cinéma où endroit tout de même bien plus accueillant.

-J'viens d'trouver un truc, le Skeet Hôtel, un peu plus haut, des chambres sympas, spacieuses, petit canapé, holotv, salle de bain... lit double. Petit regard en coin. Tout pour se sentir bien. En route.

Le moteur du speeder s'enclencha pour s'envoler hors du parking. La mercenaire se permettait quelques détours de conduite plus ou moins légaux, dans le genre, doubler par le haut, prendre des sens interdits, monter par des voix qui n'étaient pas faites pour monter, tout un tas de choses et ça, sans compter la limite de vitesse qui pouvait gentiment allait se faire mettre. C'est donc assez rapidement qu'elles tracèrent leur chemin vers un niveau bien plus lumineux, pas pour autant plus vivant, juste en face d'une devanture dont l'esthétique mettait en confiance, sobre et dégagée, nettoyée et efficace, le Skeet Hôtel. La mercenaire s'y dirigea en invitant Nomi à la suivre, elles louèrent donc une chambre dans laquelle elles montèrent rapidement.

Sans surprise et comme annoncé, c'était une chambre suffisamment grande composée de tous les atouts que Maxence avait dit avec un petit plus : un distributeur de boissons sur le mur, payant évidemment, mais rien de mieux que l'alcool ramené pour se rafraîchir.

-Ok, alors, preums pour la douche, c'est décidé, dommage pour toi, passe ton tour.

Ricana-t-elle en s'y dirigeant. Elle jeta son bracelet sur le lit avant de s'enfermer à l'intérieur. Enfin, elle pouvait voir son visage dans la glaçant. Sans étonnement, sur son arcade commençait tout juste à sécher le sang, un arrière goût de ce dernier au fond de la gorge et, en retirant ses vêtements, quelques bleus sur les... pardon, sur le bras, les épaules, au niveau des côtes et des hanches, rien de bien grave en comptant toutes les têtes qu'elle avait fracassées en une soirée. Sa douche fut courte, mais revigorante, un peu d'eau tiède à la limite du froid, une habitude qu'elle avait pris durant son entraînement sur Nar Shadda, ainsi qu'une bonne dose de gel douche et shampoing proposé par l'établissement. Et pour les petit•e•s malins•gnes qui se demandent, la prothèse de Maxence est une prothèse civile fait à partir d'alliages et de polymères inoxydables tout à fait adéquat à la prise d'une douche.

Elle s'extirpa de la salle, serviette autour de la taille, vêtements en main -qu'elle jeta sur le lit-, cheveux encore humides pour rejoindre Nomi sur le canapé. Comme dans la rue, elle passa au-dessus d'elle en posant ses mains sur ses épaules. Maxence lança ce qu'elle considérait comme son sourire charmeur en s'approchant un peu.

-Je sens hyper bon. Par contre, j'te préviens, j'suis fatiguée d'te balader dans tous les coins d'Coruscant sous prétexte qu'on veut ma peau, alors c'est toi qui prends la suite, pigé ? Dans l'genre, tu nous trouves un restau sympa, un film, un p'tit bar, c'est toi qui m'tires par la main pour me balader dans tous les sens et j'veux qu'on passe une soirée d'enfer comme ça. On s'bourre la gueule, j'te fais découvrir de nouvelles sensations, on s'étale au sol en rigolant sans trop savoir pourquoi, tout c'genre de trucs.

Elle marqua une légère pause en lançant une œillade au corps de sa compagne de soirée.

-Et par rapport à c'que j'ai dit dans l'bar tout à l'heure... c'était, genre, bizarre, je sais, mais j'veux pas que... tu sais, tu pourras toujours m'poser des questions si tu veux. Mais avant ça. Elle toucha le bout du nez de Nomi de son index avant de la libérer en s'asseyant à côté. À ton tour de prendre une douche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Crédits G. (Γ) : 57

Notoriété : Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Repu10Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Emp14Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Jedi11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Margin11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13


Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 _
MessageSujet: Re: Petite soirée peinard. (PV Maxence)   Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Icon_minitimeSam 27 Fév 2021 - 4:45





Mondes du Noyau
Système Coruscant
Coruscant
La “bite rouge”, niveau 1913




Nomi profita de l’étreinte de la mercenaire, de ses lèvres sur les siennes. L’espace d’un instant, elle souhaitait que rien d’autre ne compte, que ce moment dure éternellement. Ce fut Max qui rompit le baiser, venant se coller sur Nomi, dans le creux du cou de la jeune femme.

-Je préfère c'que tu préfères. Alors voilà c'que j'te propose, on s'trouve un hôtel pas trop craignos on se fait un brin d'toilette pour sortir fraîche et propre, ensuite on part regarder un holofilm, l'une contre l'autre avant d's'avouer autour d'un verre qu'on était trop occupé à s'matter pour savoir de quoi il parlait.

L’idée n’était pas mal, pas du tout même. Sauf qu’un endroit correct où se poser pour prendre une douche et se refaire une beauté, ça ne devait pas courir les rues au niveau 1913. Il fallait sûrement remonter de quelques dizaines, si ce n'est des centaines de niveaux. Tandis que Max cherchait sur l’holonet, Nomi massa son bras douloureux, non sans laisser échapper un gémissement de douleur, qu’elle tenta de dissimuler derrière ses dents. Une chance, la blondinette ne l’entendit pas. Et Nomi ne voulait pas jouer la fille fragile diminuée par un bobo devant cette dernière.


-J'viens d'trouver un truc, le Skeet Hôtel, un peu plus haut, des chambres sympas, spacieuses, petit canapé, holotv, salle de bain... lit double, Tout pour se sentir bien. En route.

La coréllienne hocha la tête, la proposition de Max semblait parfaitement convenir à ce qu’elles cherchaient. Après une rapide vérification, Nomi remarqua que c’était au niveau 2560. Parfait, c’était des niveaux déjà beaucoup plus fréquentables. Tandis que Max conduisait. Enfin, si l’on peut appeler le comportement dangereusement erratique et allant à l’encontre de toutes les normes et codes de la sécurité routière de la conduite. C’est bien simple, la blondinette enfreignit à peu de choses près l’intégralité du code de la conduite. Bon au moins, l’avantage c’est qu’un trajet qui aurait du prendre une bonne demi-heure n’en prit que vingt minutes. Et, dix minutes plus tard, Nomi et Max poussaient la porte de la chambre que les deux jeunes femmes avaient louée.


___



Mondes du Noyau
Système Coruscant
Coruscant
Skeet Hôtel, niveau 2560




Nomi affichait un grand sourire. La chambre était spacieuse, bien entretenue, les draps étaient propres. bref, tout le contraire des endroits crades que les deux compagnes avaient parcouru à la soirée longue. La jeune femme enleva ses bottes, puis ses chaussettes. Savourant le fait de se promener pieds nus sur la moquette confortable du plancher.

-Ok, alors, preums pour la douche, c'est décidé, dommage pour toi, passe ton tour.

Le temps que Nomi se retourne, Max avait déjà disparu dans la petite salle de bain. Bon, elle allait attendre son tour. La jeune femme fouilla les différents tiroirs et palcards de la chambre. Franchement, rien à dire sur la qualité et la propreté des lieux. Encore moins pour le prix qu’elles payaient. Après quelques minutes à fouiller à droite et à gauche, la coréllienne alla s’asseoir dans le canapé, démarrant la TV.

-Bon … voyons voir …

Un documentaire sur les jawas … peuh. Nomi changea de chaîne. Une émission de cuisine. La même Hutt qu’elle avait vu sur la page du magazine dans la salle d’attente d’Atraïde. C’était encore pire quand ça bougeait songea la jeune femme. Elle zappa, encore, encore et encore. Quelle plaie. Finalement, après quelques minutes à tenter de trouver un programme, la jeune femme renonça et s’arrêta simplement sur une chaîne musicale. Pendant ce temps, elle en profita pour consulter l’holonet, afin de trouver ce qui pourrait les occuper pour la soirée. Elle avait déjà une bonne idée pour le resto, et elle espérait sincèrement que l’idée et surtout l’attention plaise à Max.

Un bruit de poignée de porte attira l’attention de Nomi. Vêtue simplement d’une serviette nouée, Maxence sortait de la douche, toute propre, sentant bon le shampoing. La blondinette s’avança vers la brunette qui lui adressa un grand sourire.

-Et ben … t’es toute belle comme ça.

La mercenaire vint s’asseoir sur les cuisses de Nomi.

-Je sens hyper bon. Par contre, j'te préviens, j'suis fatiguée d'te balader dans tous les coins d'Coruscant sous prétexte qu'on veut ma peau, alors c'est toi qui prends la suite, pigé ? Dans l'genre, tu nous trouves un restau sympa, un film, un p'tit bar, c'est toi qui m'tires par la main pour me balader dans tous les sens et j'veux qu'on passe une soirée d'enfer comme ça. On s'bourre la gueule, j'te fais découvrir de nouvelles sensations, on s'étale au sol en rigolant sans trop savoir pourquoi, tout c'genre de trucs.

Nomi posa ses mains sur les hanches de la mercenaire, la caressant doucement tandis qu’elle écoutait ses idées de soirée à la Max. Pour tout dire, la jeune femme savait déjà ce qu’elle voulait faire, avait déjà établi un programme mettait au point les derniers détails.

-Et par rapport à c'que j'ai dit dans l'bar tout à l'heure... c'était, genre, bizarre, je sais, mais j'veux pas que... tu sais, tu pourras toujours m'poser des questions si tu veux. Mais avant ça. Elle toucha le bout du nez de Nomi de son index avant de la libérer en s'asseyant à côté. À ton tour de prendre une douche.

-Je sais … Mais je ne veux pas que tu te sentes obligé de répondre. Allez … je file sous la douche.

Elle déposa un baiser sur la joue de Max, se leva, tenant fermement la mercenaire avant de l’asseoir dans le canapé, à l’endroit où elle-même était assise quelques instants plus tôt. Puis disparut dans la salle de bain.

-Ah au fait … y’a rien à la télé … comme d’habitude.

___



Nomi se déshabilla, grimaçant de douleurs alors que son bras, sous l'effort, la lançait. Elle l’observa à travers le miroir. Ce n’était pas joli. Mais heureusement rien ne semblait cassé. Elle était quitte pour un bleu magnifique.

Le contact de l’eau chaude sur son corps dénudé procura à la jeune femme un intense et immédiat sentiment de bien être. Après toutes les aventures de la soirée, il était bon de se détendre et de profiter du calme. Nomi ne pensa plus aux événements des dernières heures. Pour elle c’était simplement une mission comme une autre. Et les types n’étaient pas vraiment des enfants de chœur ou des innocents. Elle ne regrettait rien.

Nomi passa un long moment sous l’eau, à profiter simplement de la caresse de cette dernière. Après quoi elle lava ses cheveux, l’odeur du shampoing étant la même qu’elle avait identifiée sur les cheveux de Max. Une fois bien rincée, la jeune femme sortit de la douche et s’enroula dans la deuxième serviette blanche et moelleuse mise à disposition par l’hôtel. Elle sécha ses cheveux avant de les nouer en une longue queue de cheval. S’observant à nouveau dans la glace, Nomi vérifia stupidement si elle n’avait rien de coincé entre les dents, puis sortit rejoindre Max, dans une tenue similaire à celle de la mercenaire.

-Désolée… j’espère que je n’étais pas trop longue.

La jeune femme adressa un grand sourire à Max qui était allongée sur le canapé, regardant la télé.

-Alors … je me disais. D’abord, on va manger un truc, j’ai trouvé une adresse ça à l’air sympa. -Nomi vint s’asseoir sur le bord du canapé, devant Max, lui souriant.- Ensuite, un peu aller voir un film, on devrait être à l’heure pour la séance de Beskar Man. Et après un verre … ou deux, ou même trois.

Nomi posa sa main sur celle de Max, joignant ses doigts aux siens.

-Et si tu veux, j’ai vu qu’il y a un endroit, quelques niveaux plus haut où tu peux te baigner et c'est ouvert la nuit. Ils ont aménagé des sortes de petites salles qui recrée des biomes. Pour te donner l’impression que tu es sur Dantooine, ou Naboo, ou Alderaan … ou pleins d’autres. Si ça t’intéresse.

La jeune femme se dégagea une mèche de cheveux derrière l’oreille. observant la blondinette avec un sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Crédits G. (Γ) : 195

Notoriété : Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Repu10Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ppara10
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Emp14Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ppara10
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Jedi11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Margin11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ami11
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ren11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Prom11

Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 _
MessageSujet: Re: Petite soirée peinard. (PV Maxence)   Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Icon_minitimeSam 27 Fév 2021 - 21:54

Ses iris suivirent Nomi s'échapper dans la salle de bain, suivi d'un petit rictus amusé. Le temps de sa douche était le moment parfait pour magouiller les trucs qu'elle avait à faire sans les yeux d'une militaire républicaine. Elle ne savait pas trop comment la brunette le prendrait de savoir que la femme avec laquelle elle passait son rencard était en fait une mercenaire Djiilo. En soit, ce n'était pas que ça lui déplaisait de mentir, étant donné qu'elle ne lui avait même pas demandé tous les détails de son travail. La galaxie était foutrement petite, si Maxence pouvait se permettre d'apprécier une militaire, pourquoi une mercenaire n'apprécierait pas une Djiilo ? Personne n'en savait foutre rien et, pour l'instant, autant qu'elle la connaissait, Maxence ne tenterait pas le diable.

Elle se releva pour attraper son bracelet et regarder parmi ses contacts. Son supérieur, un certain Gorgio, lieutenant du Cartel connu pour être une vraie tête de nœud avec les gens qu'il n'appréciait pas et un le meilleur allié que quiconque pouvait espérer quand la chance vous venait de vous faire apprécier par ce dernier. L'histoire voulait qu'il se trouvait être un ancien homme d'armée Républicaine, défait de ses fonctions pour crime de guerre avant de s'enfuir dans l'espace Hutt : un véritable amour, donc. Le message était simple, elle avait donné le nom, Feyus Lovegram, les coordonnées ainsi que toutes les informations qui lui revenaient en tête vis-à-vis de sa mission il y a de cela trois ans pour lui transmettre. Avec un peu de chance, ce petit gang sans trop d'importance dans les bas-fonds pouvait se montrer plus qu'utile sur le plan des renseignements à l'avenir.

Cette interlude criminelle terminée, Maxence lança un regard à ses vêtements, elle aurait préféré des affaires propres, mais cette soirée improvisée ne lui avait pas permis. En allant pour déplacer ses fringues, un bruit métallique se fit entendre, un froncement de sourcil lui échappa : elle ne l'avait pas entendu pour l'instant, pourquoi maintenant ? Elle fourra sa main dans la poche latérale de son treillis pour en sortir un pendentif. Toujours là, Maxence n'avait toujours pas réussi à s'en séparer, le lotus frappé dans ce métal bas de gamme, le rictus qui s'échappa en le regardant, suivi du léger sentiment de vide au niveau de la poitrine. Sa main droite lui fit soudainement mal, une légère douleur lancinante dans la mécanique, pas nouvelle non plus, son poing se serra alors qu'elle se revoyait lancer le couteau au milieu de la scène.

Que tu sois Sith ou mercenaire, connard ou innocente, si ta pièce est foutue tu peux prier tout c’que tu veux, ça sert à rien.

J'te préviens, j'vais faire en sorte que ce soit douloureux.

En retournant sur le canapé, s'allongeant de tout son long, elle laissa pendouiller le collier en allumant la l'holotv sur un documentaire concernant la dure vie des Jawas, cependant, ce n'était pas ça que ses yeux suivirent du regard. Finalement, elle l'enfila autour de son cou, Nomi n'allait pas tarder. Quelques minutes plus tard, alors que les Jawas semblaient étrangement très passionnant, la brunette débarqua. La blondinette lui fit de la place, rangeant quelques mèches humides derrière son oreille pour s'offrir une meilleure vision de la femme en face d'elle, ses mains dans les siennes, celle de droite lui faisait encore mal.

-Ça dépend, Beskar Man c'est une adaptation ou il reprennent juste les holocomics pour le retranscrire en film ?

-Il s'agit d'une adaptation.

-Fait gaffe, quand j'étais gosse, j'étais une grosse fan de s'type. J'avais une collection d'dingue de ses aventures. Sinon... par rapport à ce fameux endroit qui recrée des biomes, ça m'a l'air d'être un putain d'bon plan. J'espère qu'ils vendent des maillots d'bain sur place, sinon, tu vas devoir me supporter à poil. Ricana-t-elle avant de prendre un air plus doux. Toi et moi, sur une plage de Kaal, on pourra s'faire visiter quelques coins sympas où on est déjà allé.

Et elle en avait vu un sacré paquet de coins sympas dans la galaxie, des fois, sans se faire tirer dessus, en général, c'était les endroits les plus cool. La blondinette se leva en laissa couler la serviette le long de son corps pour se rhabiller. Après avoir enfilé le tout, elle hésita à prendre ses armes, mais finalement, l'idée lui vînt que, non, pas cette fois, si nécessaire, elle péterait sauvagement la gueule du premier ou de la première qui viendrait interrompre le rendez-vous. Pour cette fois, elle avait envie de se faire guider au gré de sa partenaire.

-Ok belle gosse, c'est quand tu veux. Tu nous as prévu quoi comme resto ? Tu sais quoi, j'veux pas savoir. Elle lui fit un clin d’œil. C'est toi qui conduis, moi j'te suis. Encore mieux, tu commandes pour moi. N'importe quoi, j'bouffe de tout et j'ai la méga dalle. Alors ? En route ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Crédits G. (Γ) : 57

Notoriété : Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Repu10Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Emp14Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Jedi11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Margin11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13


Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 _
MessageSujet: Re: Petite soirée peinard. (PV Maxence)   Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Icon_minitimeSam 27 Fév 2021 - 23:15




Mondes du Noyau
Système Coruscant
Coruscant
Skeet Hôtel, niveau 2560



-Fait gaffe, quand j'étais gosse, j'étais une grosse fan de s'type. J'avais une collection d'dingue de ses aventures. Sinon... par rapport à ce fameux endroit qui recrée des biomes, ça m'a l'air d'être un putain d'bon plan. J'espère qu'ils vendent des maillots d'bain sur place, sinon, tu vas devoir me supporter à poil. Toi et moi, sur une plage de Kaal, on pourra s'faire visiter quelques coins sympas où on est déjà allé.

Nomi souriait, amusée, ainsi Max aimait Beskar Man. La jeune femme aussi. C’était vraiment le plus classe de la bande. Playboy, milliardaire, génie, philanthrope. Le type parfait à marier. Et la critique était plutôt bonne d’après ce qu’elle avait pu en voir. Max semblait aussi super chaude pour la partie baignade. Tant mieux. Nomi adorait l’eau. C’était un élément où elle se sentait bien. Le liquide incolore avait le pouvoir de détendre, alléger le corps, on s’y sentait presque comme un bébé, de retour au chaud dans le ventre de sa mère.

-Je suis pas certaine que tu veilles visiter les endroits où j’étais. En tout cas, si il y avait de belles plages, ou des endroits touristiques sympa, je ne les ai pas vus. Recouverts de carcasses d’acier, de flammes et … oui. C’est une super bonne idée. J’étais sur Bakura, tu connais ?

La jeune femme changea rapidement de sujet, après tout, la soirée était pour s’amuser, et non pas ressasser les souvenirs, souvent douloureux du passé.

Max se leva pour aller s’habiller. À mi-chemin, elle laissa glisser la serviette qu’elle avait nouée autour du corps, totalement nue. Évidemment, Nomi ne rata pas une miette de ce spectacle, observant Max sous toutes ses coutures, tandis qu’elle pianotait à nouveau sur son holopad, réservant une table pour deux dans le resto où elle comptait amener Max. La réservation faite, elle s’habilla à son tour. Décidant finalement de ne pas remettre sa brassière de sport, un peu trop collante de transpiration à son goût. La jeune femme retourna rapidement à la salle de bain pour ajuster son léger masquillage et appliquer une dose d’antisudorifique.

-Ok belle gosse, c'est quand tu veux. Tu nous as prévu quoi comme resto ? Tu sais quoi, j'veux pas savoir. C'est toi qui conduis, moi j'te suis. Encore mieux, tu commandes pour moi. N'importe quoi, j'bouffe de tout et j'ai la méga dalle. Alors ? En route ?

-J’suis prête. Et … je comptais pas te le dire de toute façon -Nomi lui tira la langue- Mais j’suis sûre … enfin j’espère que tu vas aimer. J’ai jamais essayé mais les critiques sont très bonnes.

Nomi quitta la chambre après Max, verrouillant la porte de cette dernière où, tout comme sa compagne, elle avait laissé blaster et matraque. Les emmerdes n’étaient plus prévues et désirées à la soirée.

-Moi .. conduire ? T’es certaine ? Au fait … je pensais prendre un taxi … j’ai pas envie qu’on prenne le risque de se ramasser un contrôle de police et qu’ils découvrent que tu as emprunté ce speeder sans permission et puis … j’compte plus être capable de conduire dans peu de temps. -Elle lui adressa un clin d'œil appuyé.- D’acc ? Et même si pas d’accords t’as dis que c’est moi qui mène.

Quelques instants plus tard, Nomi murmura l’adresse au chauffeur, avant de rejoindre Max à l’arrière. Le trajet ne dura qu’une dizaine de minutes, durant lesquelles Nomi profita pour venir se coller contre la blondinette, déposant sa tête sur son épaule.

-Tiens regardes, c’est des photos du menu de là où on va.

Elle fit défiler sur son holopad divers images -affreuses- de nourriture qui semblait n’en avoir que le nom. Les plus grandes réussites -selon le point de vue de son créateur- culinaires de Malou. Nomi en énuméra quelques-unes.

-Là t’as du tataki de fesse de banthaa. Ici c’est du chili de gizka. Et la, avec des fougères venimeuses de Felucia, il avait fait des rouleaux de printemps. La moitié de la section a eu la chiasse pendant une semaine. Et là c’est … du riz bleu de Manaan, sauce aigre douce.

L’expression sur le visage de Max était tordante. Elle semblait aussi visiblement trouver ça dégueulasse.

-On arrive bientôt en tout cas, je lui ai dit que j’amenais une amie. -Nomi regarda dehors- Ah … justement.

Le taxi laissa les deux jeunes femmes dans une rue piétonne. Très animée, la soirée battait son plein. Jeunes et moins jeunes faisaient la fête, buvaient, dansaient, dans une ambiance bien plus agréable que huit cent étages plus bas. La vue de plusieurs officiers des forces de l’ordre rassurait aussi tout le monde.

Prenant Max par la main, la coréllienne menait le pas, contournant divers attroupements, pour, moins de quelques minutes plus tard, arriver face à la devanture de leur destination.

-Au fait … je plaisantais. Jamais je t'amènerais bouffer les saloperies de Malou hein -Nomi ria- Bienvenue au Nab’ale. C’est un des meilleurs restaurants végé du district.

___


Mondes du Noyau
Système Coruscant
Coruscant
Restaurant Nab'ale, niveau 2597



Les deux jeunes femmes furent conduites à une jolie petite table avec banquette, dans un des coins du restaurant. Autour d’eux, il n’y avait que des tables de deux ou quatre, pas de grands groupes. L’ambiance était feutrée, sans être forcément romantique, plus adaptée à un dîner calme, sans pression. Une petite musique d’ambiance leur jouait délicatement aux oreilles.

La serveuse, une humaine d’une quarantaine d'années, vint les voir, leur souhaitant la bienvenue.

-Pour le menu, on va vous prendre la formule dégustation tapas pour deux. Et pour la boisson …

Nomi posa son regard sur Max, un sourire charmeur aux lèvres, sourire qui ne l'avait pas quittée depuis leur départ de la chambre d’hôtel.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Crédits G. (Γ) : 195

Notoriété : Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Repu10Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ppara10
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Emp14Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ppara10
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Jedi11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Margin11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ami11
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ren11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Prom11

Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 _
MessageSujet: Re: Petite soirée peinard. (PV Maxence)   Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Icon_minitimeDim 28 Fév 2021 - 23:16

Heureusement qu'elle avait posé sa tête sur son épaule, parce qu'il n'y avait que ça de réconfortant dans le menu qu'elle proposait. Encore, Maxence n'était pas connue pour jouer les fines bouches, capable de bouffer un peu tout sans trop rechigner et même des trucs infectes, mais la Nomi jouait les cartes fortes. Les hommes et femmes de l'armée Républicaine n'avaient-ils donc aucune estime d'eux-mêmes ? La blondinette échangea un regard avec la brunette, son visage plein de dégoût, elle grimaça un sourire faussement enthousiasme qui se flairait à des kilomètres à la ronde. Elle avait bien fait de la tirer par la main, parce que la mercenaire voulait faire durer le voyage le plus longtemps possible en se disant qu'elle allait passer un moment à faire semblant d'apprécier un plat qu'elle irait se faire gerber sous couvert de : « Laisse-moi une minute, je vais aux toilettes. » Fort heureusement, la révélation de l'établissement lui fit échapper un soupir de soulagement, elle ne venait pas de passer des heures à se foutre sur la gueule en posant des questions à droite à gauche pour s'offrir un tel supplice.

-Ok, j'avoue belle gosse, tu m'as eu.

Elle s'installa confortablement dans la banquette, retirant son blouson de cuir pour le poser à côté, elle étendit ses bras sur le long dossier en admirant sa compère de table, rictus satisfait au coin du visage, prête à manger un -bon- plat choisi tout spécialement par la brunette. Elle accueillit le choix des tapas d'un signe de tête approbateur avant de regarder autour d'elle... Maxence se demandait pourquoi les gens arrivaient toujours à trouver des endroits sympa, alors qu'elle, se tournait constamment sur les vieux bouis-bouis pourris.

-Pour la boisson, je sais c'qu'on peu prendre, désolée, je brise la règle que j'ai fixé pour cette fois, mais j'ai des principes et l'alcool c'est... nan, j'allais dire un truc hyper beauf. Disons qu'certaines habitudes sont pas faites pour être brisées. Alors elle pointa du doigt la serveuse en plissant des yeux. Deux shots d'antakarian fire dancer et deux spice beers de soixante-dix centilitres. Vous avez des citrons ? Mettez deux quartiers de citron avec les shots.

Un ricanement lui échappa en voyant la serveuse s'en aller après la prise de la commande, il y avait un ordre de prise sur les alcools commandés, on ne faisait pas n'importe quoi quand il s'agissait de trinquer. Pour l'instant, ce n'était qu'un début, la tournée des bars ou du moins, le bar qu'elles se trouveraient après permettrait de terminer le tout, simple question d'endurance. Maxence était une plutôt grande caisse, capable de s'enfiler pas mal de verres avant de s'effondrer, elle commençait à tristement prendre l'habitude de se foutre des mines à son âge. Pour tout dire, elle avait déjà participé à quelques concours de boissons improvisé, gagnant la moitié pour perdre l'autre et encore, certaines victoires s'étaient soldées par un taux d'alcool dangereusement élevé dans le sang.

-Ça m'rappelle mon adolescence. J'ai bossé deux ou trois ans dans une cantina des bas-fonds, un endroit... vraiment dégueux. Gloussa-t-elle. J'étais serveuse là-bas et vu qu'j'croulais pas sous les crédits, disons que... ça m'arrivait d'me jeter sur les restes des clients, histoire d'économiser. À l'époque, j'réparais mon chasseur et vu qu'c'est un assez vieux modèle, les pièces dont j'avais besoin me coûtaient une branlée d'tunes. Franchement, j'étais trop conne, j'aurais dû viser un niveau plus haut, j'me serais fait tellement plus.

Peu de chances qu'elle aurait été prise autre part, elle n'était pas dans le genre très aimable avec les clients, principalement parce que la plupart était des gros cons incapables de se tenir en public ou de maintenir leur langue deux minutes sans raconter d'énormes conneries. La serveuse était de retour avec les boissons, bien avant les plat : un shot chacune, plus une bière chacune, une grande bière, le tout accompagné de ces deux quarts de citron.

-J'te préviens, ça va être un peu complexe à mettre en œuvre, mais c'est marrant. Ok, alors, prend ton citron, du sel et... tu sais quoi ? Laisse-toi faire, j'te montre.

En s'approchant à côté de sa partenaire, elle prit le sel de table tout en attrapant le poignet de Nomi, lui déposant quelques grains dessus en lui faisant signe de ne pas bouger. Elle prit ensuite le quartier de citron pour lui mettre dans la bouche, peau à l'intérieur, pulpe à l'extérieur. Autant dire qu'elle avait un peu l'air bête, mais Maxence allait aussi y passer, donc tout garde un équilibre. Positionnant son shot entre son index et son pouce, elle lança un regard à l'assemblée qui ne portait absolument pas attention à la scène. La blondinette lécha le poignet de la brunette, s'envoyant ensuite un cul sec droit dans le gosier, retournant le verre sur la table pour attraper le citron de la bouche de sa compagne. Quand elle termina de manger son petit bout fruité, elle se mit à rire. Le shot était fort, la mercenaire n'avait pas prit l'alcool le plus doux pour ce genre de défi stupide.

-Ok, voilà. Rapide, intense et foutrement efficace. Elle lui tendit son poignet. À ton tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Crédits G. (Γ) : 57

Notoriété : Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Repu10Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Emp14Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Jedi11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Margin11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13


Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 _
MessageSujet: Re: Petite soirée peinard. (PV Maxence)   Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Icon_minitimeLun 1 Mar 2021 - 1:15





Mondes du Noyau
Système Coruscant
Coruscant
Restaurant Nab'ale, niveau 2597




-Pour la boisson, je sais c'qu'on peu prendre, désolée, je brise la règle que j'ai fixé pour cette fois, mais j'ai des principes et l'alcool c'est... nan, j'allais dire un truc hyper beauf. Disons qu'certaines habitudes sont pas faites pour être brisées. Deux shots d'antakarian fire dancer et deux spice beers de soixante-dix centilitres. Vous avez des citrons ? Mettez deux quartiers de citron avec les shots.

Nomi était heureuse, Max, qui semblait pour le moins réservée sur le choix du menu dans le taxi avait l’air de vraiment apprécier le choix du restaurant de Nomi. Le sourire qu’elle affichait confortait la coréllienne dans son choix, ainsi que dans celui des tapas. La mercenaire quant à elle avait choisit la boisson. Bière épicée, très bon choix, une des préférées de Nomi d’ailleurs, et pas seulement parce que cela venait de Corellia. Non non. C’était une bière à la fois forte et savoureuse. Par contre la jeune femme ne connaissait pas l’antakarian fire dancer. Max en avait commandé deux shots avec des quartiers de citrons. Plutôt que de demander la signification de tout ça, Nomi voulut laisser l’effet de surprise. Elle avait bien mené Max en bateau pendant le trajet, il fallait laisser à sa charmante compagnon de lui rendre la pareille.

-Ça m'rappelle mon adolescence. J'ai bossé deux ou trois ans dans une cantina des bas-fonds, un endroit... vraiment dégueux. J'étais serveuse là-bas et vu qu'j'croulais pas sous les crédits, disons que... ça m'arrivait d'me jeter sur les restes des clients, histoire d'économiser. À l'époque, j'réparais mon chasseur et vu qu'c'est un assez vieux modèle, les pièces dont j'avais besoin me coûtaient une branlée d'tunes. Franchement, j'étais trop conne, j'aurais dû viser un niveau plus haut, j'me serais fait tellement plus.

-Après c’est pas forcément parce que tu bosses dans un endroit plus chic que tu fais forcément plus d’argent. Il paraît que plus t’es riche plus t’es pingre. Et … Entre nous, je te vois pas travailler dans un bar chic, t’aurais sûrement cassé le nez de tous les idiots aux mains baladeuses.

Nomi esquissa un sourire. Sous la table, elle enleva d’un mouvement de la cheville sa chaussure droite -elle remarqua sur le coup qu’elle avait oublié de remettre ses bas- et, nonchalante, entreprit de faire du pied à la blondinette. Quelques instants plus tard, la serveuse revint avec les consommations commandées par Max, qu’elle déposa devant les deux jeunes femmes.

-J'te préviens, ça va être un peu complexe à mettre en œuvre, mais c'est marrant. Ok, alors, prend ton citron, du sel et... tu sais quoi ? Laisse-toi faire, j'te montre.

Max entreprend d’expliquer à Nomi comment boire les shooters. Elle saisit le poignet de la brunette, y déposant un peu de sel. La coréllienne la regarda faire, amusée. Elle eut un air un peu surpris alors que Max lui glissa un quartier de citron entre les lèvres.

C’était simple. Max lécha le sel sur le poignet de Nomi, qui frissonna légèrement au contact. La mercenaire descendit ensuite d’une traite le shot, avant de croquer à pleine dents dans le citron. Nomi haussa un sourcil. Ça devait être franchement trop acide ça.

-Ok, voilà. Rapide, intense et foutrement efficace. À ton tour.

Avec un sourire espiègle, Nomi fourra le quartier de citron entre les lèvres de Max, puis s’empara de son shooter. Elle n’essaya même pas de le prendre comme la blondinette le fit, certaine qu’elle allait le renverser. Elle lécha donc le sel sur le poignet de Max, ce qui lui décrocha une grimace. La coréllienne porta ensuite le shot à sa bouche, et le but en une fois. C’était fort, très fort. Nomi fut prise d’une quinte de toux alors que le liquide lui brûlait la gorge. Elle approcha ensuite ses lèvres de celles de Max pour croquer dans le citron. Au lieu de ça, elle prit le quartier avec ses doigts et le déposa sur la table.

-J’aime pas trop le citron … trop acide.

Avec délicatesse, Nomi glissa sa langue sur les lèvres de Max, récupérant les traces de citron, finissant le tout en un doux baiser.

-Pour commencer le Chef vous propose trois amuse-bouches. -La serveuse était revenue, déposant une petite planche de bois où trônaient six belles bouchées. A des années lumières des saloperies de Malou.- Ici vous avez un potage froid aux tomates sauvages de Dantooine. Chèvre-abricot pour la seconde et ici, concombre et menthe. Bon appétit.

Nomi fixait avec Max l’assiette. C’était beau, et appétissant.

-Oups … j’pensais pas que c’était aussi … guindé. J'espère que c'est bon pour toi quand même. -Dans un geste des plus exagéré, petit doigt en l'air, affichant un air faussement hautain, relevant le menton, Nomi prit le truc chèvre abricot et le glissa prétentieusement entre ses lèvres. Elle mâcha trois fois et avala, avant de venir se tapoter les lèvres de sa serviette de table.- Mh .. délectable.

La jeune femme ria, fixant la blondinette. Elle espérait que cette dernière ne s’enfuit pas au courant. Il faut dire qu’on était passé du repas dans un bistrot sympa du début de soirée à une dégustation gastronomique trois étoiles précédant la demande en mariage. Avec un sourire d’excuse, Nomi prit une seconde bouchée, le truc au concombre et la fourra dans sa bouche, en une fois. C’était très frais, mais savoureux. La jeune femme ne pouvait même pas décrire tout ce qu’elle mangeait, juste que c’était super bon. Elle poussa l’assiette vers Max pour qu’elle se serve aussi. Dans le même temps, Nomi se glissa sur la banquette, passant de face à la belle blonde à ses côtés, confortablement enfoncée dans la banquette.

-Au fait, expliques moi comment t’es passé de serveuse dans un bar merdique à foutre le feu à des cargaison de je sais pas quoi ?

Nomi tendit sa bière à Max avant de prendre la sienne et de trinquer avec cette dernière, un sourire espiègle aux lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Crédits G. (Γ) : 195

Notoriété : Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Repu10Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ppara10
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Emp14Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ppara10
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Jedi11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Margin11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ami11
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Ren11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Prom11

Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 _
MessageSujet: Re: Petite soirée peinard. (PV Maxence)   Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Icon_minitimeHier à 11:25

-Ouais. Laissa-t-elle échapper dans un souffle admiratif. Ça marche aussi.

Remplacer le citron par un baisé, c'était une plutôt bonne idée à laquelle même Maxence n'avait pas pensé. C'était agréable de se sentir désirée, presque aimée, dans les termes de la blondinette par une personne qu'elle ne connaissait qu'à peine. Même les blagues de Nomi qui relançaient presque à son humour la faisait rire. La pensée agréable de se faire comprendre dans ses manières quand elle mangeait le plat en face d'elle lui facilité la soirée : elle n'était pas simplement vue comme un vulgaire bout de viande baisable, mais bien en tant que Maxence Darkan, la blondinette aux allures de gamines, méprisable dans l'idée, mais satisfaisante dans le mouvement.

-C'est trop con...

Ricana la mercenaire en voyant la brunette faire la pitre. Dans un sens, elle n'avait pas tort, c'était vraiment très bon et cette petite critique surprise de la société dans laquelle elles vivaient était bienvenue par rapport à la soirée. Maxence aurait pu en manger pendant des heures, elle avait le ventre vide et toutes ses courses n'étaient pas de tout repos. Elle passa son bras sur le dossier de la banquette pour l'enrouler autour de la nuque de Nomi, continuant de manger ses tapas, elle réfléchit une seconde à comment tourner sa réponse. Le problème, c'était qu'il fallait poser un contexte en évitent les détours parentaux. Si elle balance qu'elle s'est enfuie de l'orphelinat rapidement après y avoir débarqué, la question sur ses parents se poserait... et expliquer à quelqu'un que ses géniteurs sont des contrebandiers, c'est jamais la joie.

-En fait, quand j'ai pris mon indépendance, ça, c'était finement joué, j'me suis retrouvée avec mon vaisseau comme héritage directe de mon père. Y' avait ce sale con à l'intérieur et y' m'a appris pas mal de trucs.

-Je ne vous permets pas.

-Il a jamais réussi à m'tutoyé. 'fin bref, j'ai récolté des tunes en travaillant comme serveuse, tu choppes plein d'pourboires quand tu t'laisses toucher l'cul sans rien dire, c'est quelque chose. Elle était mineure. Pis à un moment, j'avais un blaster, un vaisseau réparé et une envie viscérale de foutre le bordel, alors j'me suis tirée. J'ai commencé quand j'avais, genre, fin dix-sept ans, début dix huit. D'abord, j'me suis tournée vers Nar Shaddaa, c'est un plutôt bon endroit pour commencer, mais j'ai gardé mes attaches avec Coruscant, des fois j'revenais pour des p'tits boulots, c'genre de choses.

Ce n'était pas du travail de haute volé, simplement quelques affaires, la plupart illégales où elle mettait à profit ses talents de tireuse et de surveillance... surveillance pour le peu bancal, étant donné son manque de concentration constant. Mais la gamine avait du talent, c'était indégnable, certains revenaient pour lui demander de faire le sale boulot.

-J'me souviens plus très bien d'cette histoire de drogue... c'était un truc qui m'passait un peu au-dessus d'la tête, j'cherchais simplement à amasser. J'crois qu'c'était une cargaison d'herbe à la con, venant d'un coin paumé d'la galaxie et sûrement pas légal en République. C'était d'la bonne came, donc j'ai voulu testé, j'ai testé et... elle fronça les sourcils, pensive, j'sais plus comment j'ai fait cramé l'truc.

-Vous avez fumé quatre joints et, sans vous rendre compte que vous étiez complètement à l'ouest, vous avez fait tomber votre briquet dans un paquet ouvert de la cargaison. Un paquet que vous avez ouvert.

-Ah oui, putain, ça y est, j'm'en souviens. C'était tellement sec que ça a pris d'un coup.

-Non, en fait vous êtes restée cinq minutes à regarder les flammes prendre sans rien faire.

-Ah... ouais... c'est possible. J'étais trop défoncée. Dans tous les cas, j'ai préféré pas demander la paye et partir sans rien dire.

La cargaison était si importante qu'elle avait enfumé le niveau juste au-dessus, sur près d'un kilomètre de diamètre, les gens avaient inhaler les substances, forçant à mettre en place tout un dispositif médical pour arranger le problème. Les journaux locaux n'avaient fait que parler de l'incident/incendie pendant une dizaine de jours et les enquêteurs n'avaient rien trouvé pouvant incriminer qui que ce soit. Dans les faits, Maxence eut sa période contrebandière, la limite entre mercenaire et contrebandier restait très fine dans sa tête, mais elle était convaincue que le mercenariat se montrait plus polyvalent et surtout, prolifique.

-Garde cette histoire secrète, j'ai déjà suffisamment d'emmerdes avec les autorités Républicaines.

Un gloussement lui échappa en se souvenant de toutes les démarches faites en entrant en relation avec l'Ordre Jedi. Figurez-vous que les moines avaient pris à cœur l'idée de régler certains des différents entre la consultante et la société, autant dire que ça leur avait coûté pas mal de temps... mais ils avaient récolté la fine fleur des renseignements Hutt.

-'fin bref, assez parlé d'moi. C'est pas mal la merde dans l'Empire en c'moment, vous devez tous être en branle-bas d'combat, perso, on m'demande dans tous les sens pour régler les différents entre les illuminés en rouge et tout c'que j'ai récolté, c'est un putain d'bras en moins. Ricanement amère. T'as déjà bossé avec des mercenaires ? J'ai cru comprendre que certains sont contractuels de la République.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Crédits G. (Γ) : 57

Notoriété : Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Repu10Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Emp14Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Jedi11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13
Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Margin11Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Neutra13


Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 _
MessageSujet: Re: Petite soirée peinard. (PV Maxence)   Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Icon_minitimeHier à 19:04





Mondes du Noyau
Système Coruscant
Coruscant
Restaurant Nab'ale, niveau 2597




La grosse caricature de bobo sembla beaucoup détendre Max. Il faut dire que Nomi est habituée à un certain standing durant les dîners officiels de la troupe. Un truc franchement barbant et chiant au possible. Max, sans la juger, semblait en revanche beaucoup moins le type de personne qu’on penserait voir dans une telle situation.

Tandis que la valse des plats continuait, entre potage froid de betterave sauvage d’alderaan, croûton de fromage au lait de banthaa et autres délicatesses du genre. C’était pas dégueulasse hein. Loin de là. C’était vraiment bon, mais surtout étrange, tant dans la présentation que la description. Le genre de truc que Nomi n’avait jamais mangé. Pourtant, sur l’holonet, les prix étaient supposément abordables. Enfin, ce n’était pas important.

Nomi écouta Max et son bracelet narrer les exploits passés de la jeune femme.

-J’ai jamais mis les pieds sur Nar Shaddaa … il parait que c’est un coin à éviter si tu sais pas te démerder un minimum. J’veux dire, j’ai appris quantité de trucs à l’armée mais … tu le vois à des kilomètres à la ronde que j’suis soldat. C’est ce que j’suis et j’sais rien faire d’autre. Je pourrais jamais faire comme toi, travailler dans un bar et me faire toucher le cul par quantité de dégueulasse frustrés. Bon sur Dorumaa ça compte pas hein … c’était pour avoir les infos pour le mécanophile à moustache.

Nomi marqua une pause, alors que la serveuse arrivait avec un nouveau plat. Un drôle de plat d’ailleurs, qui consistait en une boule jaune fluo dans un verre.

-C’est quoi au juste ?

-Vous avez ici un sorbet aux citrons de terre de Scariff, que vous dégusterez avec un peu de mousseux des environs de Theed. Cela se nomme un “trou normand” et vous permettra de vous rafraîchir le palais avant la suite.

-Parce qu’il y a d’autres plats ?

Nomi se tourna vers Max, un sourire à mi-chemin entre l’excuse et l’amusement.

-Faut croire. Tu n’as plus faim ?

Les deux femmes avaient peut-être mangé beaucoup de plats différents, mais il s’agissait systématiquement de minuscules portions, deux à trois bouchées maximum à chaque fois afin que le client puisse découvrir quantité de saveurs, textures et mariages.

Nomi mangea donc ce plat curieux qui, malgré la présence de citron, la fit sourire jusqu’aux oreilles. C’était super bon et Max semblait apprécier également. Puis, Nomi déposa sa tête sur l’épaule de Max pendant que cette dernière lui racontait sa fameuse histoire de cargaison, celle-là même qui avait valu au deux jeunes femmes le début de soirée mouvementé de tout à l’heure

-Garde cette histoire secrète, j'ai déjà suffisamment d'emmerdes avec les autorités Républicaines.

-Mh ? Combien tu paies pour mon silence ?

Nomi s’esclaffa, bien qu’elle savait pertinemment que son chantage allait probablement rester sans effet sur la blondinette. Après tout, encore une fois, Nomi n’était pas de la police. Et au final, si la drogue avait été détruite c’était sans doute mieux.

-Mais t’es resté cinq minutes à regarder sans bouger ? Comment ça ? C’est l’herbe qui fait ça ?

-'fin bref, assez parlé d'moi. C'est pas mal la merde dans l'Empire en c'moment, vous devez tous être en branle-bas d'combat, perso, on m'demande dans tous les sens pour régler les différents entre les illuminés en rouge et tout c'que j'ai récolté, c'est un putain d'bras en moins. Ricanement amère. T'as déjà bossé avec des mercenaires ? J'ai cru comprendre que certains sont contractuels de la République.

Nomi cessa de sourire un moment. Max avait visé juste, en effet, bien qu'un traité de paix avait été signé récemment, la situation, du moins, la situation dont avait connaissance la République par rapport à l’Empire inquiétait effectivement en plus haut point. Toutefois, bien que ces sujets là étaient débattu par l’Etat major, les simples troufions dans le genre de la coréllienne n’étaient pas tenus au secret. Mais il ne fallait pas être un génie pour savoir que beaucoup de choses étaient certainement remises en cause. Et si le vainqueur de cette guerre civile, enhardi par sa victoire, allait poursuivre sur sa lancée et attaquer la République ? Les exercices et formations avaient été accélérés, plus nombreux depuis quelque temps maintenant. Et des situations ou, plus occasionnellement, des altercations armées aux frontières avaient été rapportées.

-Oui … ça inquiète en haut lieu je crois. Et la fréquence des exercices à été augmentée. Alors je suppose qu’on se prépare à quelque chose, même si je ne sais pas quoi. A toutes les éventualités sûrement. C’est notre travail.

Nomi se redressa tandis que -encore- un plat était déposé devant les jeunes femmes. Cette fois-ci il s’agissait d’un assortiment de légumes colorés, en brochettes, marinés dans diverses préparations et lentement rôtis sur une plaque de pierre brûlante.

-Pour les mercenaires … je ne sais pas. Je n’ai jamais travaillé avec, mon régiment non plus. Peut-être pour certaines opérations, mais j’appartiens à un régiment d’assaut stratoporté blindé. Je ne saurais dire.

La jeune femme approcha une brochette de la bouche à Max, la retirant vivement alors qu’elle essayait de mordre. Nomi, joueuse, la feinta deux trois fois avant de la laisser manger. Elle revint ensuite se poser sur l’épaule de la blondinette, dissimulant un bâillement derrière sa main.

-Assez parler boulot … parles moi de toi, ce que t’aimes, ton style de musique préféré … string ou culotte de grand-mère ?

Nomi riait, elle passait vraiment une super soirée en excellente compagnie. Et, doucement mais sûrement, l’alcool commençait à faire son effet, une deuxième choppe bien pleine déposée devant elles en témoignaient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 _
MessageSujet: Re: Petite soirée peinard. (PV Maxence)   Petite soirée peinard. (PV Maxence) - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite soirée peinard. (PV Maxence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Le Jeu :: 
République Galactique
 :: Coruscant :: Bas fonds
-