AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vente aux enchères chez un Hutt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 56
Âge du perso : 21
Race : Droid
Binôme : Propriété du seigneur noir Darth Varnak.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Scientique et émissaire
HP:
Vente aux enchères chez un Hutt Left_b110/0Vente aux enchères chez un Hutt Empty_10  (0/0)
PF:
Vente aux enchères chez un Hutt Left_bar_bleue0/0Vente aux enchères chez un Hutt Empty_bar_bleue  (0/0)

Vente aux enchères chez un Hutt _
MessageSujet: Vente aux enchères chez un Hutt   Vente aux enchères chez un Hutt Icon_minitimeLun 13 Jan 2020 - 16:45

S’affairant à remplir les objectifs du Maitre des Forges. ORIS avait la tête en plein dans les dossiers, certains semblaient parler de relocalisation, d’autres d’un besoin de mains d’œuvres. Mais un dossier semblait attirer particulièrement l’attention de l’androïde, ce dernier informait l’Empire d’une attaque ou plutôt d’une révolte sur l’un des sites de productions des moteurs classifié pour les navettes de transport de l’Empire. Si l’incident avait été résolu, des fonds avaient disparus sans qu’on ne puisse suivre le cheminement de la perte.

En fouillant dans de nombreux dossier du site, ORIS avait exclu les émeutiers morts et ceux qui avaient fini dans les prisons impériales, ce qui en soit était un peu comme une condamnation à mort. Il n’y avait que peu d’anomalies dans les dossiers et généralement cela n’était que de l’ordre des pertes prévues. Cependant si tout semblait normal, le fait est que chaque mois les pertes semblaient atteindre le quota limite de la marge prévue. En fouillant d’autant plus, s’obscurcissant de par le fait que les incidents survenaient en général vers la fin de chaque mois. L’anomalie méritait qu’ORIS se rende sur site.

Après une semaine à purger le site de production, ORIS ne repartait pas sans rien entre les mains, car il lui manquait une tâche à accomplir. A bord de son vaisseau expérimental, il se rendait à présent vers l’Espace Hutt et plus précisément sur Nar Shaddaa.
En interrogeant certains ouvriers, l’androïde avait pu apprendre que le voleur était un bon vivant. Aimant les plaisirs de la chair et du jeux, Nar Shaddaa semblait être l’une des destinations correspondant aux critères de l’ancien impérial. Afin de mener son enquête sans éveiller les soupçons, ORIS avait détourné un des moteurs de la chaine de production pour le revendre sur la planète même. La pièce disparue n’apparaitrait même pas dans les archives suite à quelques manipulations du réseau grâce à des accès et des compétences hors du commun.
Planquant son vaisseau dans un des aéroports les moins fréquentés, le robot s’en aller donc vers un établissement particulier. Ce n’était ni le marché, ni un bar et encore moins le palais d’un Hutt. L’établissement en question se trouvait être les bureaux d’un groupe de chasseurs de primes. Il était plus intelligent et prudent de ne pas déployer des escadrons de recherche de l’Empire dans l’espace Hutt, mais à la place d’engager des mercenaires. D’autant que les Hutts n’apprécieraient guère de voir des soldats impériaux sur les leurs domaines.

 
L’atmosphère dans les bureau était lourde, chacune des personnes à l’intérieur du bâtiment n’avaient cessées d’observer chacun des faits et gestes de la machine. Au comptoir l’androïde remplissait un formulaire dans lequel il indiquait les informations minimales sur la future cible des chasseurs. Les cases remplies, et la bourse bien moins remplie, le robot s’en aller alors vers une enchère se déroulant dans l’un des établissements selects des Hutts. Peut-être que là-bas le robot pourrait y trouver des choses intéressantes en attendant de recevoir la confirmation de l’élimination de sa cible.

Les enchères en question portaient sur des vieilles antiquité et les prix étaient tout sauf raisonnables. Aussi Oris ne pourrait compter que sur ses propres fonds sans faire intervenir les comptes de l’Empire pour de tels objets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 17
Âge du perso : 21 ans
Race : Trandoshan

Vente aux enchères chez un Hutt _
MessageSujet: Re: Vente aux enchères chez un Hutt   Vente aux enchères chez un Hutt Icon_minitimeMer 22 Jan 2020 - 9:39

La vie scindée en deux, c'est un petit peu comme ça que l'on pourrait résumer la situation de Drig. Jeune réserviste des forces armées de la République, il était une partie de l'année appelé pour des missions allant du maintien de l'ordre, à l'opération d'intervention interne ou externe, en passant par la surveillance du territoire. C'est dans ce contexte qu'il avait, notamment, participé à la capture d'un Sith de race Gungan sur la planète Raxus dernièrement, en se trouvant parmi les forces républicaines défendant le palais de Gollourmi. Le reste de l'année, Drig passait son temps soit sur des planètes républicaines proches de ses dernières interventions, auquel cas il effectuait des contrats courts sur des postes d'agent de sécurité ou tournant autour de ce domaine, ou bien prenait quelques vacances ; soit revenait sur des planètes du Kajidic Djiilo, prenant des nouvelles de ses proches et notamment de Lobuumga, et trouvant facilement des contrats pour boucler ses fins de mois. Les bonnes relations entre la République et le Kajidic Djiilo aidait Drig à garder ainsi le “cul entre deux chaises”, passant la moitié de l'année voire plus en tant que Républicain, et l'autre moitié en tant qu'habitant de l'Espace Hutt.

Dans tout cela, Drig ne manquait pas de passer aussi du temps sur l'un des sites les plus importants de tout l'Espace Hutt : Nar Shaddaa. Il trouvait toujours du travail là-bas, aidé aussi par un certain réseau de contacts, et des états de services flatteurs et officiels émanant du Kajidic Djiilo.
C'est ainsi que ce jour, il se trouvait affecté à la sécurité d'un site de vente aux enchères. Son employeur avait fait un topo mettant en évidence les risques de débordements : l'évènement pouvait attirer du monde issu des quatre coins de la galaxie, impliquant donc que dans la même salle, on pouvait trouver des acheteurs d'origine républicaine ou impériale, en plus des habitants de l'Espace Hutt ou même d'étrangers venus de mondes neutres. Normalement, quand elles étaient bien encadrées, et que les participants savaient se tenir intelligemment, étant là pour les affaires et non pour la guerre, ces ventes aux enchères ne souffraient pas de débordements ; mais des incidents s'étaient déjà produits, et le risque zéro n'était jamais garanti même avec une équipe de sécurité complète et qualifiée.

Par ailleurs, plusieurs personnalités étaient venus avec leurs propres gardes du corps. Le paradoxe est qu'en tenant à garder une sécurité rapprochée, les invités de la vente aux enchères augmentaient simplement la gravité potentielle d'un débordement : si des échanges de tirs venaient à être déclenchés, ça partirait dans tous les sens, rendant la situation d'autant moins lisibles, et donc plus dangereuse. Le mieux était l'ennemi du bien, mais certaines personnalités refusaient de se séparer de leurs propres gardes du corps et ne se rendaient donc qu'à des ventes où le port d'arme était autorisé à cet effet.

Fusil-blaster en main, adoptant une posture règlementaire en étant vêtu d'un uniforme distinctif – bien qu'il se trouvait être le seul à rester pieds nus –, Drig surveillait la salle même des enchères avec sept autres collègues : trois Humains – dont une femme –, un Rattataki, un Nikto, une Granne, et un Zabrak. Les autres membres de l'équipe de sécurité se trouvaient dans d'autres salles, ou aux entrées-sorties du bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 56
Âge du perso : 21
Race : Droid
Binôme : Propriété du seigneur noir Darth Varnak.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Scientique et émissaire
HP:
Vente aux enchères chez un Hutt Left_b110/0Vente aux enchères chez un Hutt Empty_10  (0/0)
PF:
Vente aux enchères chez un Hutt Left_bar_bleue0/0Vente aux enchères chez un Hutt Empty_bar_bleue  (0/0)

Vente aux enchères chez un Hutt _
MessageSujet: Re: Vente aux enchères chez un Hutt   Vente aux enchères chez un Hutt Icon_minitimeAujourd'hui à 3:57

Embarquant à bord d’une navette qu’il avait fait mander, ORIS se rendait donc aux enchères. L’intérieur de la navette n’était pas aussi immonde que celui des autres navettes, après tout cela était normal vu qu’il s’agissait d’un service dit de luxe. A l’arrière on pouvait même y trouver un mini-bar payant bien-sûr, on y trouvait toutes sortes de boissons. Mais n’accordant guère un grand intérêt à l’intérieur de la navette, l’androïde s’occupait à observer le monde de Nar Shaddaa depuis un couloir aérien assez élevé. Ses capacités hors normes lui permettaient malgré la hauteur de pouvoir observer les rues. Comparable aux meilleurs rapaces de la galaxie, la vision d’ORIS disposait en plus de bien d’autres fonction comme de changer le spectre lumineux qu’il pouvait percevoir.  
Si dans le ciel de Nar Shaddaa on y trouvait presque que des couloirs aériens pour navette et des vaisseaux partant des spatioports. Sous les navettes à plusieurs dizaines de mètres en-dessous se trouvait les rues et ruelles. Certaines étaient à éviter, d’autres bénéficiaient de la protection des Hutts.
 
En très peu de temps, la navette finissait enfin par arriver au palais d’un Hutt au nom imprononçable. Bien qu’il s’agît plus d’un acte de feignantise de la part d’ORIS, un défaut venant certainement de son processeur à cause d’une accumulation d’erreurs.
Les abords du palais étaient gardés par les divers services de maintien de l’ordre appartenant aux cartels des Hutts. Au moins il y avait peu de chance qu’un incident se déclenche à l’extérieur du palais. La foule était au rendez-vous, une longue queue se trouvait devant l’entrée principale. Mais ORIS avait la chance de pouvoir passer par l’entrée de VIP un peu loin et surtout à l’abri des regards. Vérifiant son identité ou plutôt ses permissions, il passait donc la porte et en suivant un couloir il arrivait enfin à la salle des ventes. Dans la salle le bruit était extrêmement dense, mais au moins un catalogue de ce qui allait être mis en vente était disponible d’accès. Aussi certaines œuvres les moins chères étaient mise en exposition pour les plus curieux. Il y avait de tout, des personnalités sous carbonite, de vieux artefacts et pleins d’autres choses.
Sans chercher à voir les œuvres exposés, ORIS se rendait dès à présent vers la salle dans laquelle se déroulerait les enchères. En chemin il analysait les œuvres et les comparés aux données impériales présentes dans son système. Il y trouvait notamment de nombreuses fausses œuvres, car certains Sith les possédaient déjà. L’Androïde allait devoir être prudent en ce qui concernait ses achats.

Dans le catalogue il avait pu repérer quelques œuvres assez intéressantes. Outre des reliques Sith plus ou moins utiles simplement pour la décoration. Un des lots contenait des carcasses et des archives d’un certains grands seigneurs Sith. Les carcasses de robots ne pouvaient en aucun cas être remise en état de marche, mais il était certainement possible d’en tirer quelques technologies oubliées quant aux archives tout allait dépendre de quel seigneur il s’agissait. Le nom du Sith non cité n’avait certainement pas pu être identifié par les experts des Hutts, mais d’après l’histoire du lot sa découverte aurait été effectuée dans un ancien grand cimetière de vaisseaux.
Un autre lot était lui aussi intéressant, il s’agissait d’une ancienne cargaison d’armes contenant des biens illégaux au sein de la République ou même de l’Empire. Armes balistiques, à plasma et à disruption et même sonique. Toutes les technologies n’étaient efficaces en cette époque, mais au moins il y avait matière à inventer quelques choses d’intéressants. Trois lots se trouvaient être la proie de l’androïde. Il s’agissait d’un ancien petit vaisseau mandalorien de transport qui contient de vieux robots de combat, un autre se trouve être un jedi sous carbonite pris au piège alors qu’il tenait encore son sabre en main et le dernier un vieux chasseur Sith.

Afin de payer ce qu’il avait prévu de prendre, il était simple pour le robot de piocher dans les comptes de son maitre qui lui avait octroyer un tel honneur. Néanmoins, ORIS préférait payer d’une autre manière en usant de ses propres fonds. Pour cela il comptait user de diverses ruses.
Mais alors qu’il arrivait face à la porte de la salle, un duo de gardes semblait lui barrer la route. S’arrêtant d’avancer lorsqu’il n’était plus qu’à deux mètres des gardes. ORIS avec son faciès garnit d’implants demandait s’il pouvait entrer à l’intérieur. Bien évidemment ce n’était pas encore l’heure des enchères aussi il était logique que cette salle soit fermée au public pour l’instant.
 
-Salutation, serait-il possible que j’accède à la salle se trouvant derrière vous ? Je souhaiterais m’éloigner du brouhaha de la foule et me poser au calme avant les enchères.


Le garde quelque peu rude dans sa réponse refusait d’accéder à la demande du droïde. Aussi ORIS n’avait plus qu’à attendre une quinzaine de minutes avant de devoir rentrer comme les autres dans la salle. Son seul avantage fut qu’il pu se placer au premier du fait qu’il était le premier à rentrer dans la salle. Pour ORIS son attente précédente avait été comme une insulte envers lui et rapidement il créait un dossier de recherche à l’encontre de cet homme. Il n’émettrait l’avis qu’une fois hors de la planète, mais ce qui était sûr c’est que l’homme ne pourrait se balader tranquillement dans les systèmes de l’Empire. Enfin si jamais il lui arriverait d’y aller, car en général ce genre d’individu reste proche de son employeur.

Dans la salle, l’androïde pouvait apercevoir quelques gardes en plus de ceux appartenant aux invités. Autant dire que la sécurité ne semblait pas folle, mais une chose plus que dérangeante apparaissait aux capteurs de l’IA. La cible qu’il avait désigné pour les chasseurs de prime se trouvait dans la salle et pire encore elle n’était qu’à quelques rangées de son siège. Le fait que l’homme soit là ne pouvait vouloir que deux choses. Soit il avait pu éliminer les chasseurs de primes, soit les chasseurs de primes ne l’avait pas encore trouvé. Chose qui ne saurait tarder et au vu de la sécurité du lieu ces derniers n’hésiteraient pas à venir s’en prendre à l’homme en plein milieu des enchères. Ne restait plus qu’à prier pour que l’attaque n’est pas lieu avant les lots qui intéresseraient ORIS.

Rapidement tout le monde se mettait en place et enfin les enchères débutaient. Les premiers lots semblaient sans importance pour ORIS bien qu’il s’amusait de temps en temps à faire monter les enchères pour embêter les autres acheteurs mais aussi pour masquer l’intérêt qu’il pouvait porter pour certains lots. Après plus d’une dizaine de lot vendus, enfin venait l’un des lots qu’ORIS souhaitait. Sans attendre il faisait une offre pour le vieux chasseur Sith. D’autres vinrent à tenter de remporter le lot, mais rapidement ORIS parvenait à gagner l’enchère. Le vaisseau n’avait qu’un seul intérêt qui était son système de camouflage optique, le reste était devenu obsolète.
Avançant de nouveau dans les enchères, cette fois-ci il s’agissait du lot de carcasses et d’archives d’un ancien grand seigneur Sith. Le lot ne semblait intéressé personne, entre de vieux robots non opérationnels et des archives portant souvent sur des discussions sans intérêt. ORIS l’obtenait donc a bas prix.  Juste derrière ce lot venait celui du Jedi, le combat fut rude et malgré les tentatives d’ORIS pour l’emporter, le Jedi sous carbonite s’en aller auprès d’un particulier dont on ne savait rien.

Sur la liste des souhaits d’ORIS il ne restait plus que deux lots, celui de la cargaison d’armes et le vaisseau de transport Mandalorien contenant un ou deux robots de combat de Mandalore.
Après une heure passait à attendre et à acquérir ses lots, ORIS avait au moins pu récupérer cela. Cependant il s’inquiétait de ne pas voir les chasseurs de primes venir s’en prendre à l’homme. ORIS se mettait même à envisager que l’homme avait pu éliminer les chasseurs, bien que son dossier de bureaucrate impérial semblât faire de lui un parfait incompétent dans l’art du combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Vente aux enchères chez un Hutt _
MessageSujet: Re: Vente aux enchères chez un Hutt   Vente aux enchères chez un Hutt Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Vente aux enchères chez un Hutt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Le Jeu :: 
Espace Hutt
 :: Nar Shaddaa
-