Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 [21.566] Premières armes. [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cohorte
**Droïde**
**Droïde**
Cohorte


Nombre de messages : 136
Âge du perso : 7 ans
Race : Droïde
Binôme : Mid'E'Roïb (employeur actuel)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Combat sur Columex.
HP:
[21.566] Premières armes. [SOLO] Left_b110/80[21.566] Premières armes. [SOLO] Empty_10  (0/80)
PF:
[21.566] Premières armes. [SOLO] Left_bar_bleue0/0[21.566] Premières armes. [SOLO] Empty_bar_bleue  (0/0)

[21.566] Premières armes. [SOLO] _
MessageSujet: [21.566] Premières armes. [SOLO]   [21.566] Premières armes. [SOLO] Icon_minitimeDim 8 Sep 2019 - 17:28

[21.566] Premières armes. [SOLO] Latest?cb=20121128090615

Est-ce qu’un robot est capable de rêver ? De se projeter dans un avenir lointain ? Nous l’ignorons encore. Cependant sa capacité à enregistrer chaque évènement s’étant produit au cours de son fonctionnement et leurs processeurs de traitement de données en font des êtres ayant une mémoire parfaite. Cet avantage leur permet de repasser en boucle l’intégralité des évènements importants que nos compagnons d’acier et de circuits ont pu expérimenter pour apprendre de chaque erreur, même infime qu’ils ont pu connaître. Cohorte avait déjà vu sa mémoire être effacée, comme de nombreux droïdes, mais force est de constater que certaines évènements ne pouvaient être oubliés, la vie avait ses marqueurs qui permettaient à chaque individu d’exister comme entité unique. Les droïdes n’échappaient pas à cette règle, contrairement à ce qui pouvait être communément admis. C’était le cas de Cohorte dans tous les cas… tandis qu’il était en veille au cours d’un transport, certaines images revenaient comme gravées profondément dans ce qui s’approchait le plus de son âme synthétique, un vieux souvenir d'une autre vie…

C’était le premier déploiement de SCAR-5, l’occasion de faire ses preuves. SCAR-5 avait reçu ses ordres : tendre une embuscade à un convoi impérial acheminant matériel et troupes vers le front. L’objectif de SCAR-5 était d’anéantir ce convoi par tous les moyens lors de sa traversée d’un pont, quittant la prairie d’où il provenait pour se rendre dans une forêt, empruntant ainsi une route menant le convoi sur un autre front. Le convoi était constitué de 2 chars à répulseurs AX-110 ZYN, 4 marcheurs de reconnaissance KX-7, 3 blindés rampants de transport Krayt, et de deux escouades impériales constituées de droïdes MARK I, MARK II et Sentinelle. A dire vrai le convoi impérial était complètement robotisé et arpentait le sol de Brentaal IV en toute impunité. SCAR-5 n’était pas seul contre ce déploiement plutôt correct des transports impériaux, ses 6 autres compagnons droïdes de classe SCAR étaient également présents. 7 contre ce convoi, ce ne serait pas évident à gérer en termes de rapport de force numérique, cependant ils avaient l’avantage d’avoir l’effet de surprise, de la préparation et d’un équipement adéquat pour ce type d’opération.

Tous s’étaient camouflés dans la forêt, indétectables de la part des éclaireurs ou capteurs éventuels, du moins jusqu’au premier coup de feu. Pour cette mission, SCAR-5 était équipé d’un fusil de précision T-51 de BlasTech Industries et avait un rôle de franc-tireur embusqué. SCAR-3 se tenait à environ 20 mètres sur sa gauche, au sol, et SCAR-6 sur sa droite à la même distance. Plus lourdement armés, ils étaient allongés sur le sol et équipés de canons rotatifs blaster lourd pour SCAR-6, et d’un lance roquette pour SCAR-3. SCAR-5 quant à lui se trouvait planqué au sommet d’un arbre, caché derrière les feuillages il avait trouvé une branche suffisamment large et épaisse pour s’allonger et ne laisser que le bout du canon de son fusil de précision dépasser de son camouflage. Le petit groupe de trois droïdes se trouvait du côté gauche de la route traversant la forêt et avait une vision sur le flanc avant-droit du convoi qui progressait dans sa direction. SCAR-2 de l’autre côté du chemin était positionné de sorte à voir le flanc avant-gauche du transport de troupes impérial. Occupant une position similaire à celle de SCAR-5, SCAR-2 serait aussi franc-tireur, les 3 autres droïdes étaient allongés sur le sol et lourdement armés eux aussi. Canons blaster rotatifs, fusils blaster lourds, lance grenade et roquette, ils observaient les troupes adverses avancer vers eux sans se douter une seconde du piège que les SCAR leur avait soigneusement tendu… SCAR-5 était immobile, regardant les premières cibles concrètes de son existence se rapprocher lentement vers lui à travers la lunette de visée de son arme. Pour l’heure le groupe de droïdes de combat ignorait le nombre d’autres droïdes qu’ils auraient à abattre et contenus dans les transports, un détail qui inquiétait beaucoup plus SCAR-1 le commandant de cette petite escouade de droïdes prototypes car en ce qui concernait leur escorte, au moins ils avaient eu accès à du matériel lourd pour les neutraliser rapidement et efficacement.

Mais plus que tout, leur mission était capitale : anéantir le convoi donnerait une chance à la République de gagner la bataille qu’elle menait sur Brentaal IV, dans la ville située à une vingtaine de kilomètres en continuant de s’assurer une suprématie aérienne dans cette zone urbaine. Le renfort de troupes droïdes ne devait pas franchir le pont et cette forêt en aucun cas. Chaque droïde était programmé pour risquer ses puces afin d’infliger les pertes les plus lourdes possibles au convoi impérial, car s’il livrait son matériel, les troupes de l’Empire auraient encore suffisamment de munition, d’unités d’infanterie et blindés pour parvenir à repousser la République hors de la capitale de Brentaal. Le convoi était encore à une dizaine de kilomètres et progressait, ils étaient enfin en visuel pour le commando SCAR déployé pour les cueillir. Mais les photorécepteurs de SCAR-5 tiquèrent sur quelque chose, provoquant un arrêt complet de ses fonctions stratégiques pendant une seconde. Il avait identifié quelque chose d’anormal, son premier réflexe fut de lancer un diagnostic interne rapide de ses photorécepteurs afin de détecter une éventuelle anomalie, puis de vérifier sa lunette de visée mais rien à déclarer, tout fonctionnait bien. Les trois véhicules lourdement blindés impériaux qu’il percevait au loin ne résultaient pas d’un dysfonctionnement de ses capteurs visuels.

Cependant cet imprévu allait considérablement compliquer la tâche des SCAR. SCAR-5 communiqua par signal radio crypté et en binaire à ses coéquipiers et surtout au commandant afin de l’informer de la chose, mais SCAR-2 transmit également une information similaire, ce n’était donc pas une erreur d’observation de l’ennemi.

> SCAR-1, présence d’éléments non prévus identifiée. Présence de deux chars lourds CLB-A7 impériaux et d’un MCTL-21. Confirmez.
> Bien reçu bien reçu SCAR-2, SCAR-5. Visuel confirmé. Restez sur le plan défini en briefing. Priorité réassignée : élimination du MCTL-21 prioritaire.


Répondit sans émotion SCAR-1 qui ne paniquait aucunement devant ce changement de taille. Les choses risquaient de se gâter, le commandement n’avait pas prévu la chose… cela allait amener à des ajustements de dernière minute dans le plan. Face à des moyens plus conséquents déployés du côté impérial il n’y avait que deux options. Option 1 : disposer d’un armement plus lourd. Option 2 : disposer de davantage d’unités d’infanterie ou de blindés, ou d’un appui aérien. Une troisième option apparut dans l’esprit de SCAR-5 : la combinaison des options 1 et 2 garantissait la probabilité d’accomplissement de la mission à hauteur de 49%, la plus haute des estimations qu’il avait pu avoir jusqu’à présent selon ses modules d’évaluation des menaces… A moins que… Les photorécepteurs de SCAR-5 s’attardèrent sur le pont. Celui-ci était solidement bâti et il permettait le franchissement entre les deux rives rocailleuses à une hauteur de quatorze mètres au dessus du sol sur environ dix huit mètres de long. Ce point de passage devait être exploité pour augmenter les chances de succès.

Le module d’élaboration de stratégie de SCAR-5 commença à théoriser rapidement une nouvelle tactique pour équilibrer les chances et rehausser de 12 points leur chance de réussite. Communiquant silencieusement et en binaire, un peu comme un télépathe, il transmit son idée à son commandant d’opération ainsi que les détails qu’il avait pu acquérir : piéger le pont était la meilleure idée à suivre plutôt que de piéger la route empruntée et définie préalablement.

> Suggestion : nous devrions piéger le pont avec les explosifs à notre disposition afin de neutraliser l’arrière garde du convoi. La chute les rendra inopérants et vulnérables.
> Bien reçu bien reçu, traitement et analyse de la suggestion en cours. Calcul des probabilités de succès. Résultats acceptable. SCAR-6 vous êtes mobilisé pour l’opération. On vous couvrira en cas de problèmes, vous avez sept minutes.
> Bien reçu bien reçu SCAR-1.


SCAR-6 laissa son lanceur de grenade au sol et se hâta d’avancer à couvert dans la forêt, traversant les buissons pour se rendre sur la route en rampant. Il perdait certes en camouflage, mais à cette distance il ne serait pas détecté. Creusa à l’endroit ou les explosifs avaient été enterrés, retournant également quelques pierres et une fois qu’il eut récupéré environ 80% des explosifs, il avança rapidement et à croupis vers le pont. Là il franchit la rambarde, constata que le pont faisait environ 16 mètres de large. Tel un acrobate, il s’accrocha aux poutres métalliques et magnétisa ses semelles pour marcher la tête en bas. Il disposa six pains d’explosifs sous le pont, environ au centre pour maximiser les dégâts sur l’infrastructure et le faire céder. Mais il fallait faire vite, il restait plus que deux minutes pour que SCAR-6 revienne à son poste sans risquer de se faire détecter…

> SCAR-6 vous n’avez que cent-vingt secondes, hâtez-vous.

Pas de réponse… SCAR-5 resserra ses doigts autour de la poignée de son fusil craignant le pire.

> SCAR-6, votre rapport. Vous n’avez que cent quinze secondes.

Répéta SCAR-1 machinalement le commandant de l’escouade.

> SCAR-6, votre rapport. Vous n’avez que cent-dix secondes.

Cela n’augurait rien de bon…

> SCAR-1, pont piégé. Problèmes de transmission. Je remonte avec le grappin.

S’il avait pu souffler, SCAR-5 l’aurait fait lorsqu’il vit SCAR-6 remonter sur le pont… mais il remarqua alors que les marcheurs de combat KX-7 avaient accéléré le pas et filaient droit vers lui…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

[21.566] Premières armes. [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP : En-dehors du Temps et de l'Espace :: Faille spatio-temporelle-