Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Un Maître sort de l’ombre…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darth Venimus
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
Darth Venimus


Nombre de messages : 83
Âge du perso : 19 ans
Race : Duros
Binôme : aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Un Maître sort de l’ombre… Left_b1171/71Un Maître sort de l’ombre… Empty_10  (71/71)
PF:
Un Maître sort de l’ombre… Left_bar_bleue64/64Un Maître sort de l’ombre… Empty_bar_bleue  (64/64)

Un Maître sort de l’ombre… _
MessageSujet: Un Maître sort de l’ombre…   Un Maître sort de l’ombre… Icon_minitimeMer 7 Aoû 2019 - 13:28


Presque neuf années s’étaient lentement écoulées sur Korriban. Il s’était fait sa place au rythme des divers entrainements au combat, confrontations, trahisons et autres stratagèmes auxquels il avait dû faire face. Aujourd’hui, il se préparait à passer les épreuves finales, espérant trouver un Maître et devenir son Apprenti. Dans ses désirs les plus sombres, il le souhaitait avec une grande influence. Pourquoi pas un membre du Conseil Noir lui-même. Le Duros avait appris ce qu’il devait savoir de la hiérarchie au sein des Siths et se pensait prêt à défier, s’il le devait, un guerrier qui serait de prime abord considéré comme supérieur à lui, tant en influence qu’en pouvoir ou maîtrise du Côté Obscur. Cela était peut-être présomptueux de sa part, mais sa confiance en lui avait grandi tout autant que sa noirceur et sa soif de puissance. C’est pourquoi il avait accueilli sa convocation dans le Bureau de son Enseignant responsable, au cœur du Centre d’Entrainement, de manière assez sereine. Peut-être cela marquerait-il la fin de son initiation et le début d’un apprentissage désiré. Mais peut-être allait-il en être décidé autrement et allait-il devoir à nouveau démontrer ses capacités avant de pouvoir réclamer ce qu’il considérait comme son dû. Quoi qu’il en soit, il sentait que son heure n’était plus très loin et qu’un Maître potentiel l’observait déjà dans l’ombre…
 

*** *** *** *** ***
 

Il avait donc pris la direction du bureau en bombant le torse et se préparant psychologiquement à cette rencontre qu’il espérait fructueuse pour son devenir. Mais bien que le chemin le menant à destination ne soit pas si loin que ça de ses quartiers, il allait à nouveau devoir faire face à l’imprévu avant d’y arriver. En effet, au détour d’un couloir, il tomba sur celui qu’il n’attendait pas ici. Son rival le plus direct étant dans son groupe d’Initiés, et le seul véritable concurrent qu’il pensait avoir dans sa quête d’apprentissage. Varron Kleef. Un Abyssin, originaire de la planète Byss, brutal et musculairement avantagé. Un seul œil, un seul poumon, un seul rein, mais une capacité de régénération corporelle propre à tout ceux de son espèce. De nombreux Initiés avaient été mis à mal par cet individu et certain d’entre eux avait vu leur présence à l’Académie écourtée pour l’avoir défié en combat singulier. Il n’y avait pour lui aucun entrainement. Chaque combat était approché comme s’il était le dernier avec la volonté de briser l’adversaire pour qu’il ne se relève pas. Eraan avait toujours réussi à éviter la confrontation risquant de le voir perdre en notoriété et par conséquent en respect auprès des autres, mais cette fois, il lui serait difficile de l’éviter…
 
Positionnés à quelques mètres l’un de l’autre, les deux Initiés se dévisageaient et tentaient de s’impressionner mutuellement. L’un usant de sa musculature impressionnante qu’il mettait en avant, l’autre de par le regard fié et froid qui se voulait afficher une détermination sans faille. Le Duros voulait ainsi faire comprendre qu’il ne reculerait pas et qu’il ne craignait pas l’affrontement. Il profitait de ce lapse de temps pour penser une stratégie qui réduirait l’avantage physique de l’autre, étant quasi certain de devoir en passer par le combat pour pouvoir se rendre à sa convocation. Aussi, il se demandait ce que Varron faisait ici, précisément à ce moment mal choisi, et dans un endroit les isolants suffisamment pour que quel qu’acte entreprit n’ait de témoin…
« Ce sera toi ou moi… Un seul de nous partira de l’Académie vivant… »
Ces mots ne firent pas broncher le jeune en fin de formation. Cela ne fit qu’attiser sa haine envers cet obstacle se dressant devant lui. Il sentait son corps se crisper et son rythme cardiaque s’accélérer, préparant tout son être à la violence qui allait pour sur éclater…
« Alors ce sera moi… » lui répondit Eraan d’une voix calme et sans faille.
Désormais sabres à la main, les deux opposants avançaient l’un vers l’autre et à l’abri des regards…
 
Comme il l’avait anticipé, le duel ne tournait pas vraiment à son avantage. Varron était très fort et le moindre de ses coups non retenus se ressentaient chez le Duros qui ne faisait que bloquer les attaques. L’autre s’était toujours voué à aller faire grossir les rangs des Marauders. Et cela était compréhensible au vu de sa technique agressive. Il avait tout du Berseker typique qui serait apprécié dans cette voie Sith. Quoi qu’il en soit, si le combat durait sur cette lancée, nul doute que l’un ou l’autre des coups tentés passerait et causerait de lourd dommage chez celui qui ne pouvait attendre l’épuisement incertain de son rival. Eraan était pour l’instant ancré sur ses appuis et cherchait la faille. Au corps à corps, il ne ferait que défendre, et l’autre n’était pas enclin à utiliser de pouvoir de Force y préférant la brutalité pure. Profitant du fait que le Duros du utiliser ses deux mains pour compenser la force qu’il déployait en appuyant de tout son poids sur le sabre, Varron lui mis un coup de poing directement dans la face. Un premier coup qui vint passablement l’ébranler. Il devenait urgent de trouver une solution. D’instinct, il utilisa son pouvoir de télékinésie, essayant d’attirer le sabre de son adversaire à lui et du fait le priver d’arme, mais en vain. L’autre agrippait solidement la poignée et résista à l’attraction. Il fallait trouver autre chose. Même technique de l’Abyssin, un deuxième coup de poing cette fois reçu sur l’épaule. Il ressenti la douleur vive se diffuser jusqu’à son thorax. Néanmoins, reculant de deux pas pour arracher son arme à l’emprise, il donna l’occasion à Eraan de rapidement sauter en arrière, se positionnant à bonne distance pour procéder à la technique qu’il préférait, le lancer de sabre. Malheureusement pour lui, relâchant par la même occasion son emprise télékinésie, Varron contra l’attaque avec un revers de son arme à nouveau maitrisée. Mais cette accalmie dans le déluge de coups permit au Duros de planifier la suite…
 
Arme revenue en main, alors qu’à nouveau l’autre avançait vers lui, et se sachant plus rapide, il se mit à courir à l’opposé de son adversaire, feignant de fuir le combat. Il lui fallait atteindre un angle dans ce couloir. L’atteignant, toujours poursuivit, Eraan bifurqua brusquement à gauche, et utilisa les petites trois secondes d’avance qu’il avait en étant hors de vue pour s’accroupir en bas du mur et préparer son attaque qu’il voyait comme son ultime chance de limiter les dégâts. L’Abyssin ne vu pas ceci venir, focalisé sur la poursuite et brandissant son sabre auquel il voulait donner encore plus de force en utilisant l’élan de sa course. Lorsqu’il passa le coin et prit à son tour à gauche, le Duros ne fit qu’un coup de pied chassé à hauteur des chevilles du colosse qui se retrouva déséquilibré. Il n’en fallait pas plus pour prendre cette fois l’avantage. Sur sa lancée, le jeune Initié se redressa et planta un coup de pied dans le dos de l’Abyssin qui déjà cherchant à se rétablir se vu tomber de toute sa masse sur le flan. En un clin d’œil, Eraan était au-dessus de lui, pointant son sabre sur le front de l’agressif en signe de défiance à oser bouger ne serait-ce qu’un doigt. Il n’était pas peu fier de cette opportune stratégie mise en place et qui avait fonctionné à merveille. Restait à savoir ce dont il en retournait…
« Comment savais-tu où me trouver Varron ? Parles… » lui demanda-t-il d’une voix teintée de mépris.
« Achèves moi car ce sera ton unique chance… » fut la seule réponse qu’il obtint.
Il n’imaginait pas le mécréant se mettre à table, mais qui ne demandait rien n’en obtiendrait pas d’avantage. A présent, il devait décider de ce qu’il allait faire. Il ne pouvait rester comme ça en le tenant en garde indéfiniment…
 
Comme il le savait, le meurtre était totalement prohibé au sein de l’Académie afin de lutter contre la pénurie de recrue au sein de l’Empire. Les faibles et ceux qui ne trouveraient jamais de Maître étaient envoyés dans les rangs de l’armée ou pire encore servaient de cobayes pour on ne savait trop quelles recherches expérimentales. Mais la question était désormais de savoir comment se débarrasser suffisamment longtemps de l’Abyssin afin de finir son Initiation sereinement et à l’abri d’un revanchard virulent qui ne se laisserait pas avoir deux fois par le même stratagème. Le regard du Duros s’empli d’une lueur maléfique tandis qu’il regardait de haut celui qui allait regretter de s’être mis sur sa route…
« Tu n’auras pas la chance de mourir… Pas ici… » lui lança il avant de descendre la pointe de son sabre à hauteur de l’œil unique de la créature et de l’enfoncer profondément tandis que les cris de douleur de l’autre tapissait les murs du couloir. Certes ses capacités de régénération lui permettraient de survivre et de s’en remettre rapidement, peut-être même de retrouver sa vue, mais cela prendrait pour sur un certain temps. Eraan se surprit à laisser échapper un petit rire sournois alors qu’il pratiquait son opération. Aussi, voulant marquer le coup, il découpa deux gros morceaux de muscles et de peau de la surface verte et apparente de son ennemi désormais moins vaillant…
« Un pour chaque coup m’ayant atteint… sois heureux de n’être qu’un pitoyable combattant… » lui dit-il ironiquement et sans autre but que de le vexer au plus profond de son âme, et se délectant de la souffrance provoquée.
« A présent vas ramper ailleurs… » Et sur ces mots il se détourna de lui, le laissant agoniser et se tenant la cavité ayant jusque-là abritée son œil désormais crevé…
 
Avançant à nouveau vers le bureau, c’était encore plus sûr de lui et de ses capacités qu’Eraan inspectait sa tenue pour être certain de nulle trace de lutte ne subsiste et ne vienne perturber son entretient. Quant au potentiel bleu sur son visage et lié au coup violent reçu quelques minutes avant, cela n’attirerait pas l’attention plus que ça au vu des nombreux entrainements dispensés et se pouvant marquer tous les visages des initiés aussi forts soient-ils. Quoi qu’il en soit, il se tenait à présent devant la lourde porte, fier, et prêt à répondre favorablement à toute nouvelle épreuve à laquelle il serait soumis ou autre demande qui, tel qu’il le concevait, le rapprocherait un peu plus du statut d’Apprenti qu’il visait…
 

*** *** *** *** ***
 

Il avait pénétré dans la partie du Centre d’Entrainement abritant le Bureau de l’Enseignant duquel il dépendait, et faisait maintenant face à ce dernier qui se tenait droit dans son fauteuil, derrière un grand bureau fait de pierre polie. Comme le voulait le protocole, il s’était légèrement incliné et s’était présenté simplement en donnant son nom. Il attendait que son supérieur prenne la parole, lui donnant, il l’espérait, indice sur la raison réelle de sa convocation…
« Pourquoi ne pas l’avoir tué ? »
La question raisonna dans la tête du Duros. Comment était-il informé ce qui venait à peine de se passer ? Etait-ce lui qui avait envoyé Varron ? Pourquoi ? Avait-il commis erreur en l’épargnant ? Eraan redressa la tête et répondit…
« Il est fort et se remettra… L’Empire a besoin de tels profils pour le servir… »
Il n’était pas utile de mentionner ces histoires de meurtres prohibés et autres règles que l’Enseignant ne pouvait ignorer car s’appliquant également à lui-même. Et qui plus est, le jeune Initié de dix-neuf ans avait été endoctriné pendant de nombreuses années et était aujourd’hui totalement assujetti à l’Empire et à ses besoins. Aussi, il ne mentait pas en prononçant ces paroles…
« Vous voyez, formé et prêt à servir… Comme je vous l’avais promis… »
Cette phrase ne lui était pas adressée. Il regarda autour de lui, puis plus précisément derrière son interlocuteur, au fond de la salle où il aperçut ce qui lui avait échappé jusque-là. Tapis dans l’ombre entre deux piliers massifs ornant la pièce, une silhouette se dessinait sous ses yeux. Un silhouette diffuse qu’il n’avait pas repérée et qui, maintenant fixée, dégageait une aura de puissance qui affolait les sens du Duros. Comment avait-il pu passer à côté ? Ou plutôt, comment cet être avait-il réussi à ne pas être perçu bien que visiblement si puissant dans la Force ? Eraan ayant conscience de se trouver en présence d’un Sith de rang supérieur s’inclina cette fois plus que légèrement, ne disant mot, et impatient de savoir qui était venu à sa rencontre ou du reste avait pris information préalable sur lui…
 
Peut-être celui qui deviendrait son Maître allait-il sortir de l’ombre dans les secondes à venir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Venimus
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
Darth Venimus


Nombre de messages : 83
Âge du perso : 19 ans
Race : Duros
Binôme : aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Un Maître sort de l’ombre… Left_b1171/71Un Maître sort de l’ombre… Empty_10  (71/71)
PF:
Un Maître sort de l’ombre… Left_bar_bleue64/64Un Maître sort de l’ombre… Empty_bar_bleue  (64/64)

Un Maître sort de l’ombre… _
MessageSujet: Re: Un Maître sort de l’ombre…   Un Maître sort de l’ombre… Icon_minitimeLun 12 Aoû 2019 - 14:47

Toujours incliné comme il se devait de l’être, Eraan se questionnait sur l’identité du Sith qui n’était visiblement pas enclin à se montrer, révélant ainsi son identité. Qui pouvait-être cette personne s’étant préalablement renseignée sur lui et sans doute cherchant un nouvel Apprenti à quelques fins que ce soit ? Ce qu’il savait, c’est qu’il le souhaitait d’une conviction sans faille et fidèle à l’Empire qui avait offert au Duros cette initiation lui ayant permis de devenir celui qu’il était aujourd’hui, fort et n’ayant pas peur du conflit. Idéalement, son futur Maître l’aiderait à acquérir un nouveau degré dans sa maitrise de la Force et par-dessus tout lui offrirait de nombreuses opportunités de mettre à mal ceux se dressant contre la suprématie des Siths sur l’Univers connu ou même inconnu à ce jour. Mais pour l’heure, il se contenterait de qui viendrait lui permettre de quitter l’Académie et, si ce mentor ne se faisait pas à la hauteur de ses espérances, il attendrait de pouvoir le supprimer afin d’asseoir son statut et de briguer une autre place au sein de ceux qu’il considérait désormais comme ses Pairs…

« Je n’ai que faire de vos promesses et autres commentaires… Continuez… »
La voix avait retenti telle la foudre déchirant le sombre ciel annonçant un puissant orage. L’enseignant s’était d’instinct redressé dans son siège, remis à sa place et intimé de continuer le plan qui avait semblait-il déjà été discuté, ou plutôt ordonné. C’est donc sur un ton un peu plus fébrile qu’il avait à nouveau prit la parole…
« Le Code… Nous souhaitons l’entendre… »
Le Duros mit cette fois un genou à terre, ferma les yeux, se laissa imprégner de la noirceur des lieux, et se lança d’une voix forte de conviction alors qu’il récitait le Code Sith qu’il avait étudié pendant ces nombreuses années passées à l’Académie…
« Nwûl tash, dzwol shâsotkun.
Shâsotjontû châtsatul nu tyûk.
Tyûkjontû châtsatul nu midwan.
Midwanjontû châtsatul nu asha.
Ashajontû kotswinot itsu nuyak.
Wonoksh Qyâsik nun. »

Il avait choisi de s’exécuter en langage Sith plutôt qu’en Basic. C’était pour lui marque de respect à laquelle et il ne dérogerait jamais, et, de plus, cela renforçait selon lui la signification profonde des mots composants ce Code. Il pensait que trop d’entre eux se contentaient de réciter bêtement et se confortaient dans le laxisme et la platitude, passant à côté de l’important. Il se disait que beaucoup ne se conformaient au Code que par obligation, sans pour autant s’en imprégner comme ils le devraient. D’après Eraan, ceux-ci ne mériteraient même pas de sortir de l’Académie. Il comprenait néanmoins que l’Empire avait des besoins en ressources et espérait qu’un filtrage plus poussé se fasse à postériori pour écarter les indignes des hautes sphères…

« Et que comprends tu, Initié, de ce Code… Parles sans attendre… »
Le Duros fut surprit mais enchanté par cette question. Il avait longtemps médité sur la signification profonde du Code et avait l’occasion, bien qu’à ses risques et périls, de donner son interprétation et les implications intrinsèques que cela amenait. Aussi ne se fit il pas prier et répondit sans réelle crainte…
« C’est par le conflit qu’une civilisation s’améliore…Sans conflit, il n’y a que stagnation… Et c’est ce sentiment vif qu’est la Passion qui se veut déclencheur et permet de devenir plus fort dans la Force, oubliant les blocages intellectuels liés à une trop longue réflexion synonyme d’immobilisme… Mais Passion et Pouvoir ne sont pas finalité mais moyen d’obtenir ce qui, associé à la Maîtrise mène à la Victoire… »
Il respira un court instant, avant de continuer car n’ayant pas été interrompu…
« La Victoire, elle, n’est que reflet du dépassement de ses limites symboliquement représentées par des chaines nous empêchant d’atteindre la perfection… Au final, c’est la Force qui libère son utilisateur de ces limites virtuelles imposées et propres aux simples individus… Mais il appartient à chacun de s’en servir pour se dépasser au-delà de l’imaginable… »
En l’espace de ces courtes phrases, Eraan avait restitué le contenu de ses méditations et autres réflexions qu’il considérait comme abouties, bien que se pouvant peut-être sujettes à révisions. Quoi qu’il en soit, il était à ce jour convaincu de la véracité de ce qu’il venait de dire…

Pas même un simple sourire ou autres mimiques pourtant habituelles sur le faciès de l’Enseignant qui paraissait extrêmement tendu. Surement l’inconnu resté invisible pour l’heure lui inspirait-il suffisamment de crainte pour le pousser à changer ainsi ses habitudes qui le voulaient se montrer fier et impitoyable à l’égard des Initiés sous sa responsabilité. Il tourna très légèrement la tête en direction de l’ombre…
« Qu’en pensez-vous ? »
Et la réponse ne se fit pas attendre, au détriment de celui qui était de plus en plus raid dans son fauteuil…
« Ce que je pense ne vous regarde aucunement… »

Les choses étaient claires et limpides. Tous dans le bureau savaient qui était l’Alpha. Chacun de ses mots étaient cinglants et sans équivoque. Restait à savoir s’il allait se montrer enfin ou si d’autres questions, voir défis, allaient être imposés au jeune Initié impatient de prouver et d’éprouver son potentiel…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Venimus
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
Darth Venimus


Nombre de messages : 83
Âge du perso : 19 ans
Race : Duros
Binôme : aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Un Maître sort de l’ombre… Left_b1171/71Un Maître sort de l’ombre… Empty_10  (71/71)
PF:
Un Maître sort de l’ombre… Left_bar_bleue64/64Un Maître sort de l’ombre… Empty_bar_bleue  (64/64)

Un Maître sort de l’ombre… _
MessageSujet: Re: Un Maître sort de l’ombre…   Un Maître sort de l’ombre… Icon_minitimeJeu 15 Aoû 2019 - 13:07

Soudain, un frisson parcouru l’échine du Duros. Il sentait que quelque chose allait arriver. Tous ses sens étaient en éveil et lui indiquait une menace imminente, dirigée à son encontre. Ses muscles se raidissaient comme pour combattre une douleur qui n’était pour l’heure pas ressentie, et ce, sans qu’il le veuille délibérément, ni même qu’il ne puisse réellement le contrôler. Le sentiment n’était pas des plus agréable, mais il se devait de rester là à attendre la suite des évènements. Il pensait, n’ayant pas été contredit, avoir restitué plus que le Code Sith lui-même, mais une interprétation teintée de conviction et soutenue par une compréhension poussée et expliquée. Il pensait avoir en quelque sorte marqué des points dans cette course à gagner si ce n’était la confiance mais tout au moins un minimum de respect de son potentiel futur Maître qui pourrait voir ainsi, en lui, un bras armé de l’Empire n’étant pas simplement une lame mais aussi étant doté de réflexion pouvant s’avérer plus qu’utile dans nombres de situations au demeurant complexe auxquelles le futur Apprenti pourrait être assigné. Mais il n’en était pas encore à ce stade…

« Quel est ton rapport à la douleur ? Initié… »
Le Seigneur avait décidé, semblait-il, de prendre la suite en main personnellement. Ce n’était désormais plus l’Enseignant qui posait les questions mais directement l’intéressé. L’autre, toujours assit derrière son bureau ne semblait même pas oser tourner la tête en direction de l’ombre d’où retentissait la voix, et semblait de plus en plus blême au fur et à mesure qu’avançait ce qui était qualifié d’entretien. Il se risqua néanmoins à renchérir…
« Et bien… Réponds… Vite… »
Et la réponse ne se fit pas attendre…
« Silence si vous ne tenez pas à tester vous-même la douleur… »
Il ne rigolait pas l’inconnu. Ou alors peut-être avait-il déjà un passif avec l’Enseignant. En tout cas, il avait l’air de vouloir prendre la moindre des opportunités pour asseoir un peu plus sa domination sur celui qui était normalement craint par les Initiés au regard de ses jugements pouvant décider du sort de chacun d’entre eux. Eraan devait réagir sur le champ et répondre à la question posée s’il ne voulait pas subir le même genre de remontrances…

Son rapport à la douleur. Il pensait que celle-ci pouvait sous certaines conditions se montrer libératrice, et parfois motrice dans le dépassement de soi-même. Néanmoins, il n’était pas donné à tout le monde de la mettre à profit, et, lorsqu’elle atteignait les limites du supportable, se voulait paralysante. Souvent utilisée dans les séances de tortures visant à arracher des informations, parfois ressentie, comme lors de ce coup récemment reçu de la part de l’Abyssin désormais aveugle pour au moins un certain temps, rarement souhaitée lorsqu’elle devait être dirigée à sa propre encontre. Le jeune Initié savait de cette dernière et n’avait pas encore testé ses propres limites. Aussi répondit-il…
« La douleur doit être acceptée et maitrisée afin d’être salvatrice… Seul les faibles n’y voient rien de plus que souffrance inutile… »
Pour dire vrai, sa réponse ne lui convenait pas plus que ça, mais il avait souhaité faire court plutôt que de rentrer dans un long monologue philosophique. Il espérait que son questionneur voit plus loin en ses deux phrases que les mots y étant employés…
« Intéressant… Montres nous ça… Initié… »
Et c’est là que le Duros découvrit que ses sens l’avertissant ne lui avaient pas fait faux bond. Un éclair de Force sorti de la pénombre abritant le Seigneur pour l’atteindre de plein fouet. Il fut instantanément paralysé par la décharge dont l’initiateur pouvait désormais à sa guise en faire fluctuer l’intensité afin d’éprouver le corps du soumis dans son intégralité. La douleur était déjà vive, mais Eraan ne se relâchait pas et luttait pour absorber de sa motivation à résister le flot d’énergie qui était dirigé contre lui. S’il s’agissait là d’un test visant à voir de sa résistance, il en sortirait la tête haute. C’est du reste le visage qu’il souhaitait montrer. Celui d’un Sith fier et vaillant…

« Alors… Ce n’était que des mots ? Vas-tu te décider à me montrer cette acceptation et cette maitrise que tu vantais ? »
Sur ces mots, il intensifia la puissance des éclairs qui forcèrent le malheureux à poser son deuxième genou à terre, dans une douleur de plus en plus proche des limites qu’un simple Initié pouvait encaisser. Son esprit bouillonnait. Serrant les dents de sa mâchoire déformée, il essayait de rassembler ses forces minimisées pour se redresser et signifier sa non capitulation au puissant qui ne désirait pas se montrer. Ses membres tremblaient sous la poussée qu’il exerçait sur ses jambes pour se redresser. Ses yeux se teintaient de sang alors qu’il commençait à déplier une jambe et poser son pied droit à terre. Utilisant de ses bras cet appui retrouvé, il commençait à réussir à bouger quand le lanceur d’éclair, certainement amusé par ce regain de vigueur, lui fit remettre genou à terre en augmentant encore la force de son attaque qui, même si non désirée, pourrait se montrer fatale…

L’enseignant qui s’était levé de son fauteuil s’était positionné plus à droite, cherchant à ne pas interférer mais surtout tachant de ne pas risquer d’être entre la source des éclairs et le Duros qui subissait. Il semblait apprécier le spectacle au vu d’un léger sourire s’affichant sur son visage. Et c’est précisément cette mimique qui allait involontairement aider Eraan. Frustré de ne pas pouvoir se soustraire à un pouvoir lui étant nettement supérieur, blessé de devenir source d’amusement pour l’Enseignant, la colère montait en lui. Une colère qu’il décida de canaliser pour, à défaut de pouvoir se redresser, l’aider à encaisser la douleur ressentie jusqu’à ce qu’il tombe par épuisement physique. Car il ne renoncerait pas consciemment. Ça, il ne se l’autoriserait jamais. Désormais se concentrant, les yeux fermés, il s’évertuait à repousser en pensée ce qui lui était néfaste…

Etait-ce le Seigneur qui réduisait l’intensité délibérément ou la concentration de l’Initié qui portait ses fruits ? Il n’aurait su le dire. Mais il se sentait mieux. Moins au bord du gouffre même si toujours prisonnier de son corps trop meurtri pour effectuer quelque mouvement que ce soit. Il sentit comme une aura l’envelopper et le protéger en absorbant l’énergie extérieure, réduisant ainsi les dégâts subis. Il ne savait si tout ceci était le fruit de son imagination ou réalité d’un pouvoir de Force qui s’ouvrait à lui. Si tel était le cas, cela serait la démonstration par les actes de son appréciation de la douleur. Son visage redevenait plus serein et moins crispé. Ses dents se desserraient légèrement. Il redoublait de confiance quant à ses capacités. Mais à nouveau il fut tétanisé. Cette aura protectrice venait de disparaitre pour ne laisser place qu’à la plus terrible des souffrances. Il allait crier et s’évanouir quand finalement les éclairs s’interrompirent…

« Très prometteur… Les prémices d’une Protection de Force… »
Eraan pouvait souffler un peu. Ne sachant à quoi s’attendre pour la suite de cet entretien qui s’avérait bien plus éprouvant qu’il ne l’avait pensé, il devait essayer de récupérer au maximum. Et l’occasion allait lui en être donnée…
« A présent sorts et ne t’éloignes pas… Je souhaite m’entretenir en privé avec ton Enseignant… »
Inutile de discuter la demande. Il était évident qu’il devait obéir. Alors le Duros s’exécuta sans dire mot…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Venimus
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
Darth Venimus


Nombre de messages : 83
Âge du perso : 19 ans
Race : Duros
Binôme : aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Un Maître sort de l’ombre… Left_b1171/71Un Maître sort de l’ombre… Empty_10  (71/71)
PF:
Un Maître sort de l’ombre… Left_bar_bleue64/64Un Maître sort de l’ombre… Empty_bar_bleue  (64/64)

Un Maître sort de l’ombre… _
MessageSujet: Re: Un Maître sort de l’ombre…   Un Maître sort de l’ombre… Icon_minitimeJeu 15 Aoû 2019 - 15:13

Eraan était donc sorti et attendait à quelques mètres de la porte le séparant du bureau dans lequel une discussion dont il ignorait tout avait cours. Il mettait à profit ce temps offert pour se remettre d’appoint, passablement éreinté par l’épreuve qu’il venait de traverser, se disait-il avec succès. Son visage, déjà grimé par sa déformation de la mâchoire, était encore marqué par la souffrance ressentie. Il devait l’admettre, il s’était retrouvé à la merci du Seigneur qui aurait pu, si tel avait été son désir, le tuer sans que le jeune Initié n’y puisse faire grand-chose. Sur l’échelle de dangerosité qu’il s’était alors crée à l’époque sur Artorias et qu’il aimait toujours se représenter, l’autre y avait pris une place de choix et se devait donc d’être respecté comme étant dû. Et visiblement, il savait comment s’y prendre pour que tout un chacun s’en souvienne…

De l’agitation se fit entendre. Des personnes s’activaient non loin. Il vu le service médical débouler de l’un des couloirs, soutenant un blessé et l’accompagnant dans leur service. Varron. Quelqu’un l’avait trouvé ou peut-être avait-il lui-même réussi en dépit de son nouvel handicap à trouver secours. Le Duros se fit plus silencieux que jamais lorsqu’ils passèrent tous devant lui et questionnant l’Abyssin sur les circonstances de sa blessure à l’œil. Par chance où peut-être plus de par l’orgueil de son rival désormais écarté, seuls des grognements et autres râles étaient donnés en réponse. Il se disait que temps que l’inquisition ne s’en mêlerait pas, il ne serait pas inquiété par les retombées de cette histoire. Et bien heureusement, en ces heures troubles, les questionneurs avaient sans doute d’autres sujets de préoccupation bien plus important à traiter. Du moins il l’espérait…

Du coup, toujours en récupération, il avait le temps de réfléchir. Lorsqu’il avait pris le chemin du bureau dont il venait de sortir, il était quasiment persuadé de se rendre à un entretien où lui serait annoncé son épreuve finale dans laquelle il devrait se distinguer pour s’attirer les faveurs d’un Maitre qui le prendrait en apprentissage. Mais rien ne s’était déroulé comme il l’avait imaginé. A aucun moment il ne se voyait confronté comme il l’avait été. Que cela pouvait-il bien signifier ? Bénéficiait-il là d’un traitement spécial dérogeant aux traditions ? Si tel était le cas, était-ce en sa faveur ou en sa défaveur ? Et pourquoi ? A ces questions il n’avait pas de réponses. Et même s’il en avait eues, il n’y pouvait rien changer. Il espérait seulement au plus profond de son âme sombre que cela ne compromette pas ses chances de faire valoir son potentiel au sein de l’Empire auquel il avait fini par s’identifier à force d’endoctrinement poussé et dispensé en l’Académie…

Pour Eraan, cela ne faisait plus aucun doute. Les Siths, leurs valeurs, leurs traditions et tout ce qu’ils pouvaient représenter étaient la réponse ultime devant être apportée à qui se questionnerait sur l’organisation étant la plus appropriée pour régner sur l’Univers connu, et implémentée sur chaque planète, même par la force si besoin. Il considérait que contrairement aux Jedi qu’il savait également utilisateur de la Force, les Siths, eux, n’était pas figés dans un immobilisme sans fond se voulant à étudier toute question avant d’agir pour qu’au final aucun acte ne soit plus d’aucune utilité. L’action et l’initiative se devaient d’être privilégiées, et leurs conséquences pleinement assumées. En cela, il savait que jamais il ne pourrait changer de camp. Et qui plus est pour rallier ceux qui le priverait de l’un de ses plus grands plaisirs, à savoir lire la peur et la souffrance dans le regard des faibles osant se dresser contre lui…

Telles étaient les pensées du Duros tandis qu’il attendait toujours et ayant désormais récupéré tout ou partie de ses moyens. Il lui avait été demandé de ne pas s’éloigner, ce qu’il avait compris comme lui signifiant que son entretien n’était pas terminé, et il s’y tenait. Le temps passait mais aucun signe ne venait lui intimer de retourner dans le bureau. Cela allait changer dans les secondes à venir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Venimus
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
Darth Venimus


Nombre de messages : 83
Âge du perso : 19 ans
Race : Duros
Binôme : aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Un Maître sort de l’ombre… Left_b1171/71Un Maître sort de l’ombre… Empty_10  (71/71)
PF:
Un Maître sort de l’ombre… Left_bar_bleue64/64Un Maître sort de l’ombre… Empty_bar_bleue  (64/64)

Un Maître sort de l’ombre… _
MessageSujet: Re: Un Maître sort de l’ombre…   Un Maître sort de l’ombre… Icon_minitimeJeu 22 Aoû 2019 - 12:29

La porte venait de s’entrouvrir, annonciatrice de reprise de discussion ou autre tests auxquels il s’était pendant son temps d’attente préparé à répondre ou relever par la positive. Une voix, celle de l’Enseignant, retenti lui intimant de rentrer. Calmement mais avec un certain empressement, Eraan fit les pas le séparant de l’intérieur du bureau et referma la porte derrière lui. Rien ou presque n’avait bougé. Le Seigneur était toujours dans l’ombre et ne dévoilant pour l’instant pas son visage ni autre indice pouvant mener à l’identifier. L’autre, lui, était posté à côté de sa chaise, l’air plus sévère que jamais. Au vu de son air, l’échange qu’ils avaient eu tous deux ne semblait pas avoir été de son goût. Le Duros se plaça devant le bureau et attendit que l’un des deux prenne la parole…

« Je sais maintenant de ta combativité… De ta dévotion à l’Empire… De ta compréhension du Code Sith… de ta résistance… et de ton potentiel… »
Le Seigneur marqua une pause qui parut excessivement longue à l’Initié qui avait par ces mots la confirmation qu’il s’agissait bien d’une sorte d’évaluation de sa personne qui avait ici lieu. Cela ne pouvait signifier qu’une chose. Il avait, par il ne savait trop quel biais, attiré suffisamment l’attention de ce puissant pour qu’il vienne jusqu’à lui en savoir d’avantage, vraisemblablement en vue de le prendre en apprentissage. Le moment désiré approchait. Il n’y avait plus aucun doute à avoir…

« Mais qu’en sera-t-il de ton obéissance à ton futur Maître ? »
Il le savait, cette question était beaucoup moins anodine qu’il n’y paraissait. Il lui fallait répondre prudemment…
« Je respecte la puissance et la maîtrise de la Force… Aussi je me plierais à la volonté de celui qui me sera supérieur… »
Restait à savoir qui et comment serait évalué, plus tard et au fil du temps, ce rapport de supériorité. Le Duros avait sa propre échelle d’évaluation à ce niveau…
« Et que placeras tu en premier ? Ta dévotion à l’Empire ou ta loyauté envers ton Maître ? »
Celle-là, il ne l’avait pas vu venir. Eraan s’était toujours imaginé les deux ne faisant qu’un et n’avait du fait pas pensé être confronté à un potentiel conflit à ce sujet. Il imaginait futur Maitre fidèle à l’Empire et œuvrant dans son intérêt. Néanmoins, il est vrai que certaines questions commençaient à germer dans son esprit. L’Impératrice Héritière prônait officiellement la Paix, ce qui était à l’encontre des fondements de l’Initiation reçue et du Code Sith lui-même dont la première phrase contredisait cet état. La Paix n’était censée être qu’un mensonge. Jusque-là, il avait toujours écarté de trop grande réflexion, se disant que des motivations cachées et ne pouvant être révélées à tous existaient et justifiaient ce mensonge. Mais qu’en serait-il s’il n’en était rien et que le Code Sith et ses principes soient tombés sous le joug d’un pouvoir ne les comprenant pas ? Comment devrait-il dans ce cas précis agir ? Il ne voulait pas laisser paraitre de toute ces questions. Pas encore. Pas du haut ou plutôt du bas de son statut d’Initié…
« Je servirai de ma vie un Maître servant lui-même l’Empire et respectant tout deux le Code Sith et ses fondamentaux… Si l’un d’eux s’en éloignait, je me ferai un devoir de ne plus suivre que celui se voulant d’y rester attaché… »
Une réponse à vrai dire assez explicite mais également éludant dans la mesure du possible la question posée de manière plus directe. Même si le jeune l’Initié souhaitait par-dessus tout accéder à son apprentissage, il était difficile d’y répondre ne connaissant pas celui qui pour l’heure ne révélait rien de son identité…

« Nous allons voir… Initié… A présent, tues ton Enseignant… Cette même personne qui a préféré recommendé et miser sur ton rival Abyssin plutôt que sur toi… »
Les mots prononcés eurent l’effet d’un électrochoc sur Eraan. Cette fois, le conflit qu’il redoutait était bel et bien présent. Celui se voulant de devenir son Maître lui demandait de braver la proscription du meurtre instaurée au sein de l’Académie. Cette même interdiction qui lui avait fait épargner Varron en venant à cette rencontre s’avérant au final assez périlleuse. Il regarda l’Enseignant visiblement sous le coup des mêmes mots. Il fallait réagir, et vite. L’autre n’était pas tant connu pour sa combativité et sa maîtrise que pour sa rudesse et son statut hiérarchique. Mais s’il avait le temps de réagir, cela complexifierait la tâche du Duros si celui-ci décidait d’attaquer…

Réflexion rapide d’un être analytique. Il décida de considérer que si l’autre n’avait pas su identifier son potentiel et lui avait préféré un rival aujourd’hui aveuglé, il ne saurait détecter ceux sortant du lot et orienter les Seigneurs en quête d’Apprenti. Cette même erreur de jugement qu’il avait fait à son égard serait néfaste à l’Empire si se répétait. Il devenait donc un nuisible pour les Siths et n’avait plus sa place en ces lieux…

Eraan dégaina son sabre et le projeta en direction de l’enseignant, visant sa jugulaire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Venimus
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
Darth Venimus


Nombre de messages : 83
Âge du perso : 19 ans
Race : Duros
Binôme : aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Un Maître sort de l’ombre… Left_b1171/71Un Maître sort de l’ombre… Empty_10  (71/71)
PF:
Un Maître sort de l’ombre… Left_bar_bleue64/64Un Maître sort de l’ombre… Empty_bar_bleue  (64/64)

Un Maître sort de l’ombre… _
MessageSujet: Re: Un Maître sort de l’ombre…   Un Maître sort de l’ombre… Icon_minitimeJeu 22 Aoû 2019 - 14:52

Il avait bravé l’interdiction et effectué son lancer de sabre avec toute la conviction qu’un Sith pouvait avoir. Il ne pouvait plus faire marche arrière. L’enseignant devait périr de ses mains, ici et maintenant. Pas le temps de penser aux conséquences. Son regard suivait son sabre approchant du but et se voulant donc mortel. Sa cible n’avait pas eu le temps de se préparer et ne s’attendait vraisemblablement pas à ce qu’un Initié sous sa responsabilité ose ce qui venait d’être entreprit. Dans l’esprit d’Eraan, cela expliquait pourquoi il n’avait ni bougé ni dit mot. Aussi fut-il plus que surpris de voir le résultat de son attaque. Son arme traversa littéralement sa cible !!! Non pas qu’elle lui découpa la tête ou la transperça, mais passa au travers sans l’atteindre. Avec stupeur, le Duros découvrit la supercherie. Il venait d’attaquer un hologramme…

Son sabre revenu en main tel un boumerang, il cherchait, restant sur la défensive, l’Enseignant qu’il savait non loin. Il se préparait à une riposte et voulait montrer ce dont il était capable en réalisant la volonté du Seigneur et s’offrant au passage un ticket de sortie de l’Académie. Il enrageait se s’être laissé berné si facilement…
« *clap*… *clap*… *clap*… Tu croyais m’avoir si facilement… Tu ne doutes de rien… »
La cible venait de sortir de l’ombre à gauche de l’alcôve où se situait celui qu’il voulait être son futur Maître, applaudissant ironiquement et le narguant. Eraan agrippa encore plus fermement la poignée de son arme et commença à avancer droit sur lui, décidé à en découdre…

« Arrêtes… »
Un nouvel Eclair de Force vînt accompagner ce mot, paralysant à nouveau le Duros dans une douleur qu’il commençait à bien connaitre…
« Je sais à présent ce que je voulais savoir… »
Tout en maintenant l’Initié dans l’impossibilité de finir sa tâche par le biais de son pouvoir de Force, le Seigneur sortit finalement de l’ombre, laissant découvrir son visage et son identité....

Darth Balkor
Un Maître sort de l’ombre… Darth_10

Il avait changé, ou plutôt vieilli. Mais Eraan le reconnu dès le premier regard. Celui-là même qui l’avait préformé sur Artorias, alors qu’il n’avait que dix ans, et mené jusque sur Korriban. Il lui avait à l’époque laisser le choix de mourir ou d’intégrer l’Académie afin de plus tard le servir. Il était aujourd’hui revenu réclamer ce qu’il devait considérer comme son du…

« Tu as fait du chemin depuis notre dernière rencontre… Et tu es maintenant prêt… »
Il interrompu sur action, le libérant de sa paralysie, sachant que celui qu’il allait prendre sous son aile avait déjà compris que la demande précédente n’était plus d’actualité…
« Mais Seigneur Balkor… cela n’est pas… »
« Silence… Ne te met pas en travers de ma route ou de ma volonté… »
L’Enseignant avait surement voulu relever le caractère non traditionnel ou protocolaire de la prise d’apprentissage qui était en train de se dérouler devant ses yeux impuissants, mais fut rapidement stoppé dans son élan par celui qui désormais avait également un nom. Darth Balkor. Même sur Artorias, il ne s’était laisser aller à donner son nom au jeune sauvage à qui il avait enseigné les rudiments du Code Sith. Darth Balkor. Tel était le nom de celui qui aujourd’hui encore plus qu’hier, et malgré les progrès de l’Initié, était beaucoup plus fort que lui...

Eraan mit un genou à terre, s’inclinant devant le Seigneur…
« Seigneur Balkor… »
Cela lui faisait bizzare de prononcer ce nom tant il s’était jadis et pendant longtemps demandé ce qu’il pouvait être. Il s’était imaginé des centaines de noms différents, voire des milliers. Mais celui-là non…
« Tu te dois de prendre un nom Sith… Tu répondras désormais au nom de Darth Venimus… Tu agiras tel le poison Impérial se déversant sur nos ennemis… Mon jeune Apprenti… »
« Mon Maître… »
Cela était désormais officiel. Eraan Rhoss devenait Apprenti du Seigneur Sith Darth Balkor. Il accédait enfin à ce statut et espérait pouvoir devenir le bras armé de l’Empire Sith…

« A présent suis moi… nous avons à faire… »
Et il le suivi, ne sachant rien de la destination, mais sans aucun regret. Il laissait derrière lui des années d’entrainement, de souffrance, de conflit, de machination, et un Enseignant dont au final il ne savait pas avec certitude le rôle qu’il avait joué dans sa prise d’Apprentissage ni de ses liens avec son Maître…

Direction l’astroport, un échange très privé allait avoir lieu entre le Maître et l’Apprenti… Le parcours de celui qui serait désormais connu comme étant Darth Venimus venait de débuter…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Un Maître sort de l’ombre… _
MessageSujet: Re: Un Maître sort de l’ombre…   Un Maître sort de l’ombre… Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Un Maître sort de l’ombre…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Sith - Korriban :: Académie Sith :: Centre d'Entraînement-