La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Si tu me tiens...[Libre avec un ou plusieurs Jedi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Si tu me tiens...[Libre avec un ou plusieurs Jedi]   Sam 13 Déc 2008 - 21:32


Le souffle glacé d'une brise aussi vive qu'éphémère s'aventura entre les gratte-ciels reluisants de la planète endormis. La pluie ruisselait du manteau grisailleux qui surplombait les toits par centaines pour s'écraser sur les pavés de la ruelle. Malgré l'heure tardive, cette dernière était encore en pleine effervescence et toute la population la plus louche de Londre carracollait sous la douche froide pour vaquer à ses occupations. Des vieillards édentés souriaient sous des porches défoncés, tandis que les mendiants de toute races...de pâle copies humaines trainaient leurs carcasses au milieu des lieux de passage les plus bondés pour tendrent leur bras rachitiques à quiconque désirait y verser une simple preuve...un fantôme de générosité qui n'avait pas lieux ici-bas. Les bas quartiers de Coruscant étaient versés de leur habituelle voile d'intrigues et d'obscurité pour s'ouvrir au voyageurs égarés...et les attirer entre les griffes de la peur omniprésente.



Sous cette pluie glacé et opressante du crépuscule de minuit, il se déplaçait comme si les ombres l'enveloppaient toujours...(même en ces lieux qui en étaient pourtant l'un des plus célèbre berceaux)...et comme si la poussière omniprésente ne pouvait l'atteindre, il glissait dans la nuit tel un spectre...un ange noir égaré des profondeur de la Force. Son doux visage était voilé par l'extrémité de sa bure à capuchon, son corps tout entier était mangé par le long vêtement couleur encre de chine...seul ses chevilles bottées émargeaient de l'habillage. De taille moyenne le "visiteur" se profilait avec une grâce et une tranquilité discrète, fendant la foule sans que cette dernière eut vent de sa présence caché. Tout ce que l'on pouvait ressentir du passage de l'inconnu était un courant d'air froid qui vous hérissait les poiles et remontait dans votre dos, le long de votre colonne vertébrale pour vous glacer l'échine.

Fixant un point précis devant lui, "Unknown" remonta l'allée sur une bonne trentaine de mètre pour finalement s'arrêter devant une porte massive de ferrobéton, frappée à l'enseigne d'une créature humanoïde. "Le Rancor" était l'un des nombreux pub dangereux où il était tout simplement inconvenu de s'y rendre en pleine nuit...toute personnes, tout type d'individu franchissant le seuil de ces portes massives était naturellement enclin au trouble et, forcément, inévitablement...quelqu'un de peu recommandable. De sa main gauche aux doigts vernis d'une couleur sombre et lustré, la silhouette encapuchonnée poussa le battant pour faire crisser la porte sur ses chambranles...et s'engouffra à travers l'ouverture.

Le semi-éclairage des lieux offrait une lumière tamisée et discrète au milieu du cohut ambiant. Plusieurs types de toute races étaient attablés et discutaient discrètement tandis que d'autres ayant trop forcé sur l'alcool contrebandier chahutaient entre eux et riaient à gorge déployé. Lorsque la silhouette eut dépassé un petit groupe de Rodiens mêlé à un duo de Bith, elle pu resentir une aura familière à travers les lignes de Force qui l'enveloppaient...étrange mélange de peur et de lachetée...bientôt une petite voix érraillée l'interpella discrètement.

"Seigneur..."

L'inconnu s'inclinna sur le côté. Il n'avait pas besoin de regarder...pas besoin de voir qui l'avait ainsi interpellé. Il savait déjà...
Une petite silhouette corpulente avança en clodiquant dans sa direction. Si ses formes trahissait son poid, son visage, était mangé par une capuche trop grande pour lui et masquait toute identité. Il s'agissait de son contacte, plus connu sous le nom d'Aglith Pazarr. Si le "petit gros" restait dissimulé, Vastoas, ne prit pas cette peine...aux yeux de tous il avait disparu lui et sa puissante famille, il y a de cela dix ans...les recherches avaient cessés depuis plusieurs années et l'enquête s'était révellée inaboutie. plus personne ne s'intéressait aux Saad-Shirann...pas ici.

Lentement, la silhouette fit glisser le capuchon en arrière, révellant une fine chevelure d'ébène à la fois lisse et en bataille...des yeux sombres à l'éclat sanguin et un visage d'opaline aux traits exquis...et à l'expression froide et séduisant...le seul élément qui ne semblait pas concorder avec cet aspect trompeur et sur de soit de sa personnalité était cette incroyable éclat trop juvénile pour une personne frisant la trentaine...une fantasie travaillé par la Force que reflétait sons doux faciès taillé en lame de couteau...un faciès émanant un certain charme minérale, envoutant, captivant...

Silencieux, le Seigneur Sith suivi son comparse qui l'emmena au fond du hall...une table située légèrement à l'écart semblait les attendre...deux chopent pleine venaient tout juste d'être servie.

Tendu, le gros peina à s'installer sur sa chaise inconfortable et sèches...sa voix aigüe et chevrotante brisa le mutisme avec une maladresse craintive.


"J'espère que le voyage ne vous a pas déplus, "Il" est impatient de vous revoir."

Dark Vastoas : "..."

Ses yeux fragile s'étaient fixé sur la silhouette trapu et l'observaient avec intensité malgré son expression froide et sereine.
L'autre se raidit légèrement.


"Les...les choses ont bien changés ici, mais le sei..."Il" compte sur vous pour "la" retrouver. Le ministère ne se doute de rien, mais vous, vous savez..."

Dark Vastoas : "Dark Desolous prend des risques en vous envoyant...seul..."

Pazarr poussa un petit couinement et se rattatina d'avantage sur sa chaise à l'évocation du nom interdit.
Vastoas avait parlé à voix basse assez fort pour n'être entendu que par son interlocuteur...chacun de ses mots étaient ponctués par un léger accent Telosien.


Dark Vastoas : "Depuis le fiasco de nos services d'espionnage les effectifs du Conseille des Jedi ont doublé sur cette planète...ils nous traquent...remonter jusqu'à nous serait une grave erreurs et votre présence ici doit être brève..."

Vastoas fixait une petite arraigné sur le coin de table avec un intéret négligent...sans regarder son interlocuteur, il demanda d'une voix douce et calme.

Dark Vastoas : "Vous l'avez...?"

Effrayer, l'autre glissa un petit objet de forme triangulaire qu'il fourra dans la main ganté du Seigneur Shith. Vastoas plissa ses prunelles nocturne avec mélancolisme.

Dark Vastoas : "Bien..."

Froides et envoutantes, ses iris venaient de se poser sur l'objet qu'il tenait dans sa paume...il pouvait en ressentir la chaleur douceâtre et malsaine...et les riches émanations du Côté Obscure qui filtrait à travers sa main d'artifice pour lui engourdir le bras. Paupières close, le jeune homme fit glisser l'objet sous les plis de sa cape...et inclina légèrement la tête sur le côté en inspirant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Si tu me tiens...[Libre avec un ou plusieurs Jedi]   Sam 13 Déc 2008 - 23:05

[hj: Bon, finalement j'ai posté avant ta réponse en MP^^ Si ça ne te convient pas, n'hésite pas à me le dire Wink ]

S'ébrouant vivement avant de reprendre sa marche une silhouette féline se faufila entre les badauds, les mendiants et autres sortes de créatures peuplant les tristes bas-fonds de Coruscant. Tout était malsain ici; jusqu'à la lueur de la lune d'argent qui semblait perverti en touchant cet endroit et ces visages si sombres, si mauvais...La pauvreté côtoyait les orgies que certains riches se permettaient. Les voleurs et les mendiants traversaient les mêmes rues pour se retrouver dans les mêmes bars; notamment l'un d'eux...Le "Rancor". La Féline s'arrêta devant et plissa les yeux; ceux-ci, couleur d'émeraude suivirent la petite silhouette dodelinante, potelée et grotesque d
'Aglith Pazarr...Bien plus facile à suivre qu'un sith avouons-le. Enfin, s'il l'était réellement...Les renseignements avaient bien quelques pistes mais rien n'était moins sûr. C'était bien pour cela que Misha avait éé envoyé d'ailleurs...Transformer les hypothèses en vérités...Eclaircir les choses; et arrêter le coupable si la confirmation des soupçons avait lieu...

Elle s'ébroua encore une fois. La pluie glacée était désagréable à son goût; la Trianii détestait l'eau. Que ce soit pour faire une douche bien chaude, passe encore...Mais nager dans un lac; recevoir l'eau du ciel dans le visage...Non vraiment la Féline n'aimait pas ça. Émettant un miaulement étouffé situé entre le grognement de dépit et un gémissement résignée elle continua son chemin; poussa la porte peu après sa proie. Car pour une chasseuse née comme elle, c'était bien ce que c'était ce petit être gras...Une proie. Misha remplissait toujours ou presque à merveille ses missions d'espionnage. Des coussinets; une souplesse supérieure à la normale, même pour les Jedi...Un grand sens de l'équilibre et une discrétion à toute épreuve...A défaut d'être puissante physiquement la Trianii s'en tirait vraiment bien dans l'art de l'esquive et des acrobaties. Quoi de plus normal ? Elle était née, elle avait été conçue par la nature pour cela!

Misha était cependant, et contrairement à son espèce...Plutôt impatiente. Aussi maudit-elle une centaine de fois le contact de l'homme grassouillet qui n'arrivait pas. Misha, contrainte de consommer pour ne pas se faire jeter dehors demanda un verre ...De lait chaud. Ce qui fit bien rire les clients et le barman. La Jedi leur répondit d'un ton doux et malicieux ne se prêtant pas vraiment aux lieux mais bon...Misha était ainsi, loin d'être suceptible et prompt à s'amuser de tout: " Et bien quoi ? C'est vrai, il fait froid dehors non ? Alors rien de meilleur qu'un lait chaud".

Elle était cependant beaucoup plus susceptible en ce qui concernait la main qui se glissa sur ses fesses et son dos. Émettant un grognement sourd, dévoilant ses crocs fins mais tranchants la Jedi ne se gêna pas pour "gentiment" prévenir ceux qui la trouvaient à son goût. Elle avait opté pour une tenue serrée mais pas dans le sens sexy...Juste pratique. Misha ne voyait aucun intérêt à être sexy en fait...Ses vêtements de cuirs étaient ceux d'une voyageuse, solides, de bonne qualité et c'était tout. Ses yeux verts en amande se dirigèrent vers le petit gros; elle masqua doucement son aura puis marcha vers lui...Un jeune homme d'une grande beauté s'était approché de lui et parlait à voix basse. Il ne se cachait pas et Misha le sentit fouiller dans la Force...De façon...Obscure. Un Sith ?

Apparemment oui...Mais la Jedi ne voulait rien gâcher. Dressant les oreilles vers les deux contacts Misha esquissa quelques pas en leur direction; ne sachant comment s'introduire dans la conversation et si elle devait le faire par ailleurs. Cacher son aura dans la Force était difficile car le danger rôdait de toutes parts et elle ne tenait pas à être aveugle. Pour cela elle devait à la fois essayer de se servir de ses pouvoirs mais de les occulter également...Autrement dit; il y avait des chances de fuite, La Jedi pouvait oublier de rester concentrée sur son aura par intervalles et ainsi risquer de se faire repérer...Mais elle faisait de son mieux. Le bar était vraiment mal famé et la jeune Chevalière avait du mal à y évoluer...Ne possédant pas l'assurance tranquille de l'homme désormais à quelques pas seulement de sa personne. Misha tourna la tête vers lui; croisant de son regard émeraude, celui opaline du présumé Sith...Il était...Beau. Misha ayant gardé un brin de sa candeur de padawan ne put s'empêcher d'être étonné. Si c'était réellement un Sith, pourquoi avait-il ce physique ? Les photos des livre montraient toujours des personnes à l'aspect maléfique, la peau blafarde, les yeux cernés et les pupilles rouges...L'air vieilli prématurément...Non la Jedi ne croyait pas totalement à ce cliché mais ne put s'empêcher de rester interdite quelques secondes avant de reprendre une attitude neutre...Elle cherchait à ne pas se faire remarquer ...Ce qui était facile et difficile à la fois. Quand on est une chasseuse née, on connaît les trucs pour disparaître aux yeux d'une foule innombrable, devenir une ombre parmi les ombres...Mais, proportionnellement à cela, la chose était dure car Misha était d'une espèce rare...Dont la planète était encore inconnue...Elle avait été trouvé par un chasseur de primes, au hasard et amenée dans le système connu pour être vendue comme esclave...Le chasseur de primes n'avait jamais pu retrouver la planète où il avait capturé les parents de la petite -la mère étant encore enceinte à e moment là-Sans parler de sa fourrure blanche comme neige; très jolie certes mais somme toute peu pratique pour passer inaperçue...

Elle s'approcha encore un peu; ne cherchant plus à se dissimuler en fin de compte. A quoi cela servirait-il? La Jedi était fatiguer d'user de la Force tout en la cachant. Dans ce bar bondé le Sith ne pourrait pas forcément agir...Non pas pour une question d'éthique-ce mot n'existait pas dans le dictionnaire des bas-fonds de Coruscant et la mort d'une personne, si jolie soit-elle ne serait même pas source de la fermeture du bar...-Mais de pratique. Il y avait trop de monde pour se mouvoir correctement et puis ainsi...Si l'autre était réellement le Sith recherché par l'Ordre Jedi alors il réagirait en ressentant sa présence et la Féline serait fixée une bonne fois pour toutes. Cependant il n'était pas dit que Misha voulait spécialement se battre; pas au premier abord tout du moins. Sa mission première était de remonter le plus haut possible dans la hiérarchie de cette...Manigance dont elle ne savait quasiment rien; sinon que l'état de Coruscant avait fait appel aux Jedi pour la démanteler. Aussi; avec courtoisie, un doux sourire fiché aux lèvres, sincère qui plus est elle se présenta en ces termes

-Bonsoir


Fit-elle dans son basic suave et accentué. Ses gestes étaient gracieux, vifs mais pas menaçant bien qu'elle reste sur ses gardes...Normal non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Si tu me tiens...[Libre avec un ou plusieurs Jedi]   Lun 15 Déc 2008 - 18:27

Une ombre…certes j’avoue que c’est une désignation très appropriée pour un seigneur sith comme celui que vous pouvez voir actuellement ; mas peut-on qualifier d’ombre tous les adeptes de la force, tous les adeptes du côté obscur ? Tout dépend du point de vue mais je vous dirait personnellement en prenant l’exemple de l’autre adepte du côté obscur présent sur Coruscant, non loin du seigneur sith. Oui c’était l’élève, l’apprenti qui n’en était plus vraiment un, qui vagabondait dans les rues à quelques pâtés de maison de distance de son maître…oh il se dissimulait à merveille autant dans la force que dans la population de cette planète-cité à tel point qu’il pourrait paraître n’être qu’un simple garçon au milieu de tant d’autres…je dis pourrait car vous connaissez beaucoup de jeunes hommes qui se baladent emmitouflés dans de grandes bures noires, en cachant leur visage de la pluie dans des capuches couleur d’ébène elles aussi ? Lorn peut donc être qualifié d’ombre sans vraiment en être une. Pourquoi ? Et bien tout d’abord il s’habillait ainsi plus habitude, par coutume que pour réellement vouloir se cacher…car à bien y réfléchir personne ne le connaissait dans le monde entier hors de son propre maître…ce dernier l’avait formé en dernier et le jeune Akuma était né sur une planète loin de tout et de tous…survivant d’un massacre sans autre survivant il n’existait officiellement dans absolument aucun fichier : et oui administrativement Lorn n’avait aucune identité propre, il aurait pu donc se balader la tête haute en cette ville mais il ne le faisait pas pour autant. Il suivait l’exemple judicieux de son maître, tout d’abord à cause du temps pluvieux il se devait de protéger son visage du plus grand nombre de gouttes d’eau possible et deuxièmement le nombre de jedi avait considérablement augmenté dans cette ville dernièrement et ce n’était pas vraiment le moment d’attirer l’attention si vous voulez mon avis : pas dur à comprendre non ? Sith ou non, dans une ville bondée de serviteurs de la lumière ce n’était pas vraiment le moment de se pavaner la tête haute dans les grandes rues de cette ville.
Oui c’était l’une des seules fois où Lorn avait la chance, ou le malheur, de pouvoir venir sur cette planète nommée Coruscant et il en profitait donc tranquillement pour observer…observer les différentes espèces marchant à ses côtés, les différentes échoppes et bars mal famés dans la rue où s’était engagé son maître quelques poignées de secondes auparavant…pourquoi ne le collait-il pas comme tout bon rapport de maître à élève ? Justement parce que Lorn n’était plus un apprenti débutant et que son maître lui laissait quelques libertés ; de plus le lien entre un élève et son maître est si particulier, si puissant que le jeune guerrier n’avait guère besoin de se concentrer pour savoir où était le seigneur sith : après tout l’un comme l’autre son capable de se défendre seul n’est-ce pas ? Le contraire serait étonnant, et c’est donc pour cette raison que le jeune homme se permettait de vagabonder et d’observer un petit peu…ça vous pose un problème ?
Voyant donc que la pluie n’allait pas cesser de sitôt, Lorn attendit tout de même quelques minutes avant d’entrer dans le même bar que son maître et de retirer sa capuche et ouvrir son manteau pour être plus à l’aise…mais je vous rassure qu’il prenait bien la peine de ne pas laisser son arme en vue hein, il n’est pas complètement bête après tout. Découvrant donc ses traits si fin et son regard unique dans tout l’univers, le guerrier obscur commanda un jus de juma qu’il ne tarda pas à enfiler d’une traite avant de poser son œil droit, caché de temps à être par ses cheveux, sur l’ensemble de la salle…était-ce de la curiosité ou bel et bien de la méfiance ? Personnellement je dirais un peu des deux. Et c’est donc sans broncher, restant imperturbable que le jeune homme aperçu et sentit une jedi s’approcher de son maître…était-elle folle d’aller vers la mort toute seule ? Elle avait réussit à remarquer le seigneur sith à l’écart mais son élève quant à lui était tout aussi bien caché au milieu de la foule tout autour du comptoir…malgré la présence d’une ennemi le jeune Akuma ne bougea pas d’un cil ? Pourquoi ? Il voyait parfaitement bien son maître et la demoiselle s’en approchant à tel point qu’il n’aurait que quelques pas à faire pour aider son maître en cas de besoin…et ce dernier savait que son élève était tout prêt, grâce à ce fichu lien encore. Si le jeune homme n’avait pas un visage si figé il aurait sans doute sourit à cette situation…pourquoi ? Et bien le brouhaha était tel qu’il n’aurait qu’un geste à faire pour étouffer la jedi de là où il était et presque personne ne se rendrait compte de sa mort…cette femme se rendait-elle compte qu’elle se jetait volontairement dans la gueule du loup ? Peut être bien oui mais cela importait peu pour Lorn qui attaquerai, ou du moins qui agirait au fonction de l’attitude de son maître et de ce qui allait bientôt se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si tu me tiens...[Libre avec un ou plusieurs Jedi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Si tu me tiens...[Libre avec un ou plusieurs Jedi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-