Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 5104
Âge du perso : Eternel

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeSam 30 Mar 2019 - 23:02

C’est au pas de course, tout en essayant de ne pas se décoiffer étant donné qu’il a rendez-vous avec des journalistes qu’Evran, son précieux datapad en main, se dirige vers la conférence de presse. Les questions tourbillonnent dans son esprit, se mêlant joyeusement à la presque improvisation qui l’attend. S’il est inquiet concernant un éventuel copiage de données de son datapad, le Jedi a trop à faire pour s’en préoccuper, preuve en est la Reine d’Umbara qui courtise déjà les journalistes et leurs avides micros. Avec élégance, cette dernière donne son avis sur la rencontre de Grendo, Darth Noctis et Hildegarde Marja, quel hasard… Justement le sujet du représentant de l’Ordre qui arrive à temps pour compléter ses propos. Accueilli par une vague de salutations et de questions fusant déjà de toute part, le Chevalier n’a pas le temps de reprendre son souffle qu’il entend une voix plus forte que les autres, ou peut-être plus aiguë survoler le brouhaha :

« Evran Fykk, que pense l’Ordre de l’intervention de Maître Marja ? En est-il satisfait ? Aviez-vous déjà discuté de la ligne à adopter avant ? »

Et un autre journaliste de profiter de l’élan de son prédécesseur :

« Les Jedis sont-ils tous d’accord en ce qui concerne la collaboration prévue avec l’Empire ? Que sait-on de ses termes, et ceci signifie-t-il que l’Ordre puisse cesser toute alliance avec la République ? »

Une dernière question s’abat sur Evran alors qu’il rallume l’écran de son datapad jusque là en veille. Heureusement que la batterie est encore aux trois quarts. Maigre consolation.

« Pourquoi cette collaboration ? L’Ordre a-t-il cédé par faiblesse ? Où veut-il en venir avec ces accords en préparation ? Nous avons toujours entendu dire les Jedis que les Siths sont leur antonyme, leur Némésis, de fait, qu’ils craignent que leurs Padawans sombrent du côté obscur… Alors pourquoi estimer maintenant qu’une collaboration peut porter ses fruits ? Quels sont les intérêts des Jedis, que cherchent-ils vraiment ? »

Oracci Alias la Souveraine d’Umbara plisse les yeux délicatement et étudie la situation. Peut-être la savoure-t-elle ? Elle peut choisir de soutenir Evran Fykk ou de l’enfoncer six pieds sous terre.


Seuls les joueurs Darth Oracci& Evran Fykk peuvent intervenir dans ce sujet S’agissant d'un sujet purement RP, vous serez départagés sur la qualité d’écriture de votre RP, la pertinence, l’originalité et le réalisme de vos actions et de vos choix stratégiques ainsi que votre fair-play vis-à-vis de vos adversaires.

Ordre de post : Oracci - Evran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 415
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss et Alara Lorwyn.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_b1168/86[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_10  (68/86)
PF:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_bar_bleue63/88[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_bar_bleue  (63/88)

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeDim 31 Mar 2019 - 14:56

Sly Keto avait quitté la salle dans laquelle elle s’était entretenue avec Virgile-Auguste ainsi que Lana Anthana tout en rapetissant toujours son lien dans la Force. Ayant tiré son épingle du jeu, la Reine d’Umbara s’était satisfaite d’avoir pu contrecarrer subtilement la vice chancelière dans sa tentative de rallier Ossus à la République. Trop pressante, trop abrupte, Lana avait poussé davantage Virgile-Auguste dans les bras de Sly qui avait su profiter de la situation. Le jeune souverain lui mangeait sans doute dans la main à présent, mais cette rencontre fut bien trop courte à son goût. Elle aurait aimé davantage parlementer avec le jeune roi pour renforcer son influence, mais celui-ci avait encore fort à faire au cours de ce sommet galactique pour la paix. Cette rencontre capitale avait pourtant mal tourné pour Virgile : en effet seule une promesse de rencontres à venir semblait avoir été déterminée pour l’heure, soit quelque chose d’intangible et fragile. A dire vrai, Darth Oracci n’avait cure de la paix ou de la guerre, elle savait qu’elle pourrait toujours faire avancer ses pions quelle que puisse être la situation galactique.

Encadrée par quatre gardes royaux umbarans, la souveraine préparait déjà son prochain coup à jouer, décidant de rester sur Ossus le temps que les annonces officielles soient faites afin d’espérer pouvoir contacter Grendo S’orn. Il fallait impérativement le rencontrer et se rapprocher de lui car les élections avaient enfin lieu. Le règne d’Emalia Kira touchait à son terme, et son mandat sclérosé avait laissé la République dans une situation de statut-quo, un bien maigre bilan sur le plan militaire, mais sur le plan interne de la République, les choses étaient tout aussi mitigées. Alors qu’elle sortait par une aile du palais, enfilant ses larges lunettes de soleil afin de ne pas laisser celui-ci l’éblouir, elle tomba sur une pléthore de journalistes que les gardes maintinrent à une distance respectable pour ne pas que la Reine se fasse piétiner vivante. Esquissant un large sourire photogénique, Sly Keto tendit la main pour saluer les journalistes venus la courtiser afin de quémander toute information supplémentaire pour faire le scoop. Adepte des médias et plutôt à l’aise, la Souveraine ne répondit que brièvement à quelques questions posées seulement et prit soin de se montrer réservée sur les interrogations les plus épineuses. Toujours avec le sourire, un ton parfois sérieux, parfois amusée mais toujours détendue et sûre d’elle.

- Tout à fait, je maintiens que Maître Marja et le ministre S’orn ont su élever le débat avec brio et compétence là ou le seigneur Noctis n’a fait preuve que d’amateurisme.
- L’absence de l’impératrice à ces négociations en disait long sur la volonté impériale de négocier une paix si vous voulez mon opinion…
- Les révélations faites sur la fabrication d’armes chimiques sur Arda est affreuse et témoigne de la duplicité impériale, la question du démantèlement de ces centres de fabrication devrait être exigée et contrôlée par les instances républicaines.
- Bien entendu, Umbara soutient la candidature de Grendo S’orn à la chancellerie, c’est le meilleur espoir pour l’avenir de la République et de ses intérêts.
- Oh, vous savez Virgile Auguste et moi-même sommes dans une situation similaires, nos mondes respectifs prennent lentement leur voix à l’échelle galactique même si les contextes sont différents…
- Haha ! Vous êtes imaginatifs mais le Roi d’Ossus et moi-même n’avons que des rapports d’ordre purement diplomatiques. Vous devriez écrire plusieurs holo-livres politico-romantiques, personnellement j’achèterai vos œuvres !


Profitant de ce petit quart d’heure médiatique tout en gratifiant les médias de sourires étincelants, Sly remarqua que les journalistes tournèrent leur attention vers un Jedi qui était arrivé au mauvais endroit au mauvais moment. Curieuse et flanquée de ses quatre gardes royaux engoncés dans leurs armures blanches, Sly Keto le laissa encaisser la vague de questions des journalistes afin de voir comment il s’en sortirait dans un premier temps. Le fixant derrière ses lunettes de soleil, la Reine l’observait guettant toute demande d’assistance pour se défaire du panier de crabes que ces journalistes représentaient sur Ossus. Allait-il s’en tirer seul ou bien requerrait-il son aide ? Dans tous les cas, les deux individus se déplaçaient dans la même direction à la base, sans doute auraient-ils un petit bout de chemin à faire ensemble afin d’atteindre leur destinations respectives. Faire connaissance avec ce Jedi pourrait se révéler des plus intéressants autant pour Sly que pour Darth Oracci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evran Fykk
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Evran Fykk


Nombre de messages : 104
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_b1170/70[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_10  (70/70)
PF:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_bar_bleue83/83[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_bar_bleue  (83/83)

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeLun 1 Avr 2019 - 22:31

La grande salle choisie par l’organisation pour la tenue de la conférence de presse était bondée. Une envolée de flashs se jeta sur le porte-parole, tandis que cinq ou six micros se braquèrent sur lui. Nullement impressionné par ce genre d’attention, Evran essayait de voir comment il pouvait se rendre jusqu’au podium d’allocution sans s’enliser éternellement dans la foule. Car si les caméras et la presse faisaient partie de son quotidien, sa propre connaissance du contenu de la rencontre l’inquiétait légèrement. Plus tôt, alors qu’il était occupé à récupérer son datapad et à éviter que des informations sensibles ne soient exposées, le porte-parole avait manqué une bonne partie de la retransmission. Il avait bien eu le temps d’en regarder quelques minutes à la toute fin, mais les détails lui échappaient assurément. Heureusement, parler pour ne rien dire était loin d’être un sport extrême lorsqu’on pratiquait ce genre de métier. Il devait toutefois se montrer prudent. Même si sa parole n’avait finalement que peu de poids dans le résultat de ces négociations, chaque petite dérape pouvait devenir la une de l’holonet s’il ne portait pas attention. Heureusement, pour commencer, les questions s’avéraient pour le moins gérables.

- Je crois que tout le monde ici sait pertinemment Maître Marja n’a pas besoin qu’on lui écrive un texte pour défendre adroitement les positions de l’Ordre. Pour ma part, je n’ai pas eu de rencontre préalable à ces négociations. Mon département se charge de communiquer les choix du conseil et des autres jedis, pas de les dicter.

Très rapidement, on sauta sur l’occasion de pousser le sujet plus loin, en y allant cette fois d’une question sur une possible collaboration avec l’Empire, et l’annonce de la fin de l’alliance avec la république. Celle-là, Evran ne l’avait pas vu venir immédiatement. Collaborer avec les sith, avec le côté obscur? L’idée lui semblait complètement tirée par les cheveux, sinon farfelue. Cependant, si quelqu’un pouvait bien parfois réfléchir à l’extérieur du cadre, c’était bien Hildegarde. Masquant son malaise d’un demi-sourire, il reprit rapidement contenance en replaçant le collet de sa chemise.

- Ce que je peux vous dire, c’est que tous les jedis sont d’accord avec le fait que nous œuvrons pour le maintien de la paix, et que nous prenons les moyens que nous jugeons sages pour y parvenir. Après, vous m’excuserez, je n’ai pas eu le temps de faire un sondage sur le détail de votre question…

Ces pointes d’humour, elles lui valaient souvent l’estime et la bienveillance des journalistes, même quand il tentait d’esquiver une question. Il forgeait une image qui détonnait de la perception du « jedi ordinaire », plutôt reclus, plutôt plan-plan sur tous les niveaux. Il ne pouvait qu’espérer que cela ferait l’affaire. Il profita de cette seconde de répit pour jeter un œil à son datapad, essayant de recueillir plus d’information en express, probablement en vain. Il était déjà trop tard. Il apprendrait les nouvelles en même temps que les journalistes qui étaient en train de le questionner. Une nouvelle question survenait, arrivant à le déstabiliser davantage.

Encore une fois, Evran ne savait pas comment y répondre. Du peu qu’il avait assisté de la rencontre entre Hildegarde, Noctis et monsieur S’orn, il y avait surtout vu de nouvelles explosions de la rhétorique habituelle entre jedi et sith. Bien qu’il ne fût pas tout à fait impossible qu’il ait loupé un moment des négociations, l’idée une collaboration entre l’Ordre et l’Empire lui aurait probablement écorché les oreilles à plusieurs reprises. D’où provenaient ces informations? Dans tous les cas, risquer de contredire des journalistes s’avérait être une pente glissante sur laquelle il n’était pas prêt de s’aventurer.

- Si la Force avait un lien direct avec le politique, il y a longtemps que notre mission ici serait accomplie. Or, l’intérêt de tenir un sommet sur la paix est d’abord, je crois, d’y venir avec un esprit ouvert et d’être prêt au compromis. Sans quoi, on est mieux de rester chez soi.

Evran n’était certes pas un adepte de la langue de bois, mais il savait la manier lorsqu’on le poussait dans un coin. Ce n’était pas pour rien que l’on appelait cela de « l’art oratoire ». Plus loin, il vit un visage familier, lui aussi entouré de journalistes, et de gardes du corps bien armés. Bien qu’ils ne se soient jamais adressé la parole par le passé, la reine d’Umbara s’avérait être une figure publique plutôt publicisée par la presse. Il croisa sa route tandis qu’il se dirigeait vers le podium. Le chevalier lui tendit alors la main, à une distance qui ne causerait pas l’inquiétude de sa garde personnelle.

- Bonjour, Evran Fykk, directeur des communications de l’Ordre jedi. Je ne crois pas que nous ayons eu le plaisir...

D’après ce qu’il avait lu, Son Altesse Keto revenait elle-même d’une rencontre avec d’autres ténors de la politique galactique. Nul doute qu’elle ignorait probablement elle aussi les conclusions de ce qu’il convenait d’appeler l’affaire Marja. Peut-être était-elle là pour se joindre à la conférence. Dans tous les cas, faire connaissance quelques instants avant d’affronter d’autres questions lui donnait l’occasion de souffler un peu, et d’éloigner les journalistes le temps de penser à comment il allait se sortir de là. Chose certaine, Evran n’était pas prêt à parler d’éventuelle collaboration entre l’Ordre et l’Empire avant d’avoir un briefing un peu plus complet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 415
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss et Alara Lorwyn.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_b1168/86[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_10  (68/86)
PF:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_bar_bleue63/88[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_bar_bleue  (63/88)

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeMar 2 Avr 2019 - 17:14

Les journalistes posèrent leurs questions au dénommé Evran Fykk, ce nom était méconnu de Sly Keto qui cherchait dans sa mémoire si elle savait qui il était, mais à part la mention dans certains articles, il n’y avait pas grand-chose sur lui. Ainsi le connaitre serait une petite aventure en soit. L’observant répondre aux interrogations, l’umbarane ne pouvait s’empêcher de savourer chacune de ses réponses bien trouvées. Il n’y avait rien à redire, il semblait plus à l’aise que ce que son apparence pouvait laisser croire. Profitant de chaque occasion pour répondre à la question sans y répondre vraiment, en vérité sans doute avait-il le talent nécessaire à mener une carrière politique. La dernière question était la plus hasardeuse à laquelle répondre, mais Evran sut y répondre non sans une bonne once de langue de bois, mais aussi une petite légèreté avant d’introduire sa déclaration. Sans avoir répondu concrètement aux questions des journalistes, Evran Fykk avait réussi à leur en donner suffisamment pour les sustenter.

Le jeune Jedi quitta ensuite les journalistes pour se frayer un chemin jusqu’à la souveraine d’Umbara, il s’arrêta à bonne distance des gardes royaux et tendit sa main tout en prenant la parole. Sly Keto tendit sa main pour serrer à son tour celle du Jedi bien qu’elle aurait préféré recevoir un baisemain de sa part compte tenu de son rang.

- Non en effet, nous ne nous sommes encore jamais rencontrés Maître Fykk.

Rétorqua la voix claire et douce de la souveraine qui le gratifia d’un sourire étincelant.

- Je suis Sly Keto, reine d’Umbara. C’est un réel plaisir de faire votre connaissance.

Fit-elle simplement et sans paraître manquer d’humilité quant à son titre. Les gardes dans leurs armures blanches se détendirent quelques peu, laissant tacitement l’autorisation à Evran de se rapprocher un peu plus de l’umbarane. Même si dans les faits, ce fut elle qui s’avança vers lui pour reprendre la conversation d’une voix un peu plus basse afin de ne pas être écoutée des journalistes en sa présence.

- Compte tenu de votre rang de directeur des communications de l’Ordre, je comprends comment vous avez su vous tirer de cette situation quelques peu gênante. Vous en êtes sorti avec brio.

Marquant une très courte pause Sly ajouta d’une voix douce.

- Voulez-vous m’accompagner explorer le palais ? Un peu de compagnie ne me ferait pas de mal, et cela nous permettrait d’éviter les questions de ces journalistes, qu’en dites-vous ? Je pense qu’au vu de la tournure de ce débat, nous avons un peu de temps devant nous pour faire connaissance…

Elle laissa sciemment sous entendre qu’elle avait suivi le débat, ce qui était vrai en un sens car l’ayant observé sur l’écran du salon dans lequel elle s’était trouvée avec Virgile-Auguste d’Ossus ainsi que Lana Anthana. Il y avait là l’opportunité pour Evran de disposer d’un avis peut-être différent qui lui permettrait de grappiller des informations supplémentaires quant à la tournure du débat ayant eu lieu. Sly Keto voulait sonder un peu l’état d’esprit des Jedi quant à ce débat afin de voir et constater les enjeux qui préoccupaient l’Ordre ainsi que ses dynamiques en termes de politique interne.

Après tout elle n’avait encore jamais rencontré de Jedi –et prenait jusqu’à présent soin des les éviter- en tant que Reine d’Umbara, mais ses ambitions impliqueraient tôt ou tard d’avoir à traiter avec eux. Autant commencer avec le directeur des communications Jedi afin de se faire une première opinion sur ces chevaliers dont les prérogatives gênaient bien des sénateurs si elle se fiait aux rapports écrits et secrets de Nyss Detchi, sénateur d’Umbara. Attendant sa réponse, elle croisa les bras espérant avoir pu le convaincre de la suivre en dehors de cette salle qui grouillait de journalistes. Ceux-ci interrogeaient d’autres membres des délégations en attendant, mais certains commençaient à envisager de revenir vers le jeune Evran ainsi que Sly Keto pour poser de nouvelles questions. Seule la présence des gardes avait de quoi dissuader les moins courageux de ces journalistes de s’approcher pour poser quelques questions. La Reine indiqua de la tête une porte qui donnerait sur l’extérieur du palais, sans doute un balcon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evran Fykk
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Evran Fykk


Nombre de messages : 104
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_b1170/70[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_10  (70/70)
PF:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_bar_bleue83/83[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_bar_bleue  (83/83)

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeJeu 4 Avr 2019 - 6:58

Ainsi, elle avait noté le caractère plutôt baroque de ces questions sorties de nulle part. Evran sourcilla, essayant de trouver une façon relativement distinguée d’accepter ces éloges non sollicités. Le volume de leur conversation était trop bas pour être entendu, mais les journalistes les observaient toujours.

- C’est… gentil à vous, merci.

Quelques secondes plus tard, Evran ne put empêcher son visage d’esquisser une légère grimace involontaire lorsque la reine se présenta. Comment aurait-il pu ignorer son existence en occupant une position telle que la sienne, vouée aux relations externes? Il fit de son mieux pour rapidement oublier ce petit moment mondain, se rappelant à quel point cette discussion lui faisait gagner un temps somme toute considérable avant de devoir retourner à l’abattoir. Néanmoins, bien plus que les interrogations corsées de la presse, ce fut la proposition de la reine umbarane qui lui causa le plus d’étonnement.

À quelques minutes seulement de la conférence de presse, filer en douce pour « explorer le palais » avec un personnage de cette trempe ne lui paraissait pas être la meilleure des idées. De plus, une voix intérieure lui criait de se méfier. Les circonstances ne permettaient pas cependant de réfléchir très longtemps. Et il avait bien besoin de savoir ce qui s’était déroulé dans cette salle s’il voulait découvrir quelle mouche avait piqué la flopée de journalistes qui volaient près de lui tel des vautours. À leur attention, il se tourna vers eux en levant le doigt en l’air, les avisant qu’il reporterait légèrement la conférence, comme si une information importante venait de lui être transmise. Se retournant vers l’umbarane, Evran lui servit un sourire en coin en acceptant son offre.

- J’ai quelques minutes devant moi, sans plus.

Les journalistes avaient déjà attendu un moment, ils pouvaient bien attendre qu’il termine cette petite discussion. Toutefois, Evran jouait cette carte en sachant pertinemment que leur patience avait bel et bien ses limites. Le chevalier tourna alors la tête en direction de la porte que lui désignait Son Altesse Keto, puis décida de se joindre à elle. Après quelques pas, ils débouchèrent sur un joli balcon décoré de fleurs et de statues. L’opulence d’Ossus n’avait-elle aucune fin? Au loin, s’ils avaient eu le temps, ils auraient même pu admirer le splendide coucher de soleil qui se détaillait à l'horizon. Evran s’appuya contre la rambarde, s’assurant d’un vif coup d’œil qu’il n’était plus épié par les journalistes de la salle adjacente. Enfin, il se permit un soupir tout en retenue, trouvant difficile de cacher le sursaut de soulagement qu’il éprouvait.

- J’ai horreur de l’admettre, mais je profite un peu de votre proposition pour souffler un peu. J’ai l’impression de ne pas avoir suivi le même débat que tout le monde...

Manifestement, le fait de boire un cocktail agrémenté d'un peu de poison avait fait tomber quelques unes de ses barrières sociales. Mais s’exposer ainsi lui paraissait sans risque, étant donné que l’endroit semblait plutôt isolé. Après tout, sous son armure de se cachait un être vivant, doté d'une sensibilité propre et d'un tempérament qui prenait parfois le dessus. À vrai dire, il avait tellement fréquenté de politiciens et de gens issus de l’élite qu’il ne faisait que trop attention à ses manières en présence de la reine. La presse l'intimidait davantage. Et puis, lui qui avait frôlé la mort à peine quelques heures plus tôt; il avait bien le droit de profiter de la vie un peu et de se dispenser temporairement de futiles pratiques protocolaires.

- Vous venez de rencontrer notre hôte, si je ne m’abuse? C’était écrit sur l'horaire public de Virgile-Auguste. Alors, Son Altesse Royale d’Ossus est-elle satisfaite de la tenue de son imperturbable sommet? Pour l’instant, il me semble que tout dérape un peu. Je me trompe?

À mesure qu’il ouvrait sa grande gueule, Evran mesurait le coût politique de ses paroles. Son sarcasme aurait-il la cote auprès de l’umbarane? Aux connaissances du porte-parole, la planète sur laquelle elle régnait avait une importance plutôt négligeable dans le grand schème de l’organisation républicaine. S’il faisait une bévue diplomatique, l’Ordre pouvait probablement se passer de l’aval d’Umbara. Mais avec un peu de chance, la reine Keto s’avérait peut-être un peu moins coincée que la plupart de ses homologues. Car si elle l’avait fait venir sur ce balcon pour le rencontrer en privé, ce n’était probablement pas pour échanger des platitudes sur le paysage ou sur les propriétés artistiques des bustes en marbre qui y étaient exposés. Une personne de son calibre ne faisait jamais rien pour rien, et Evran avait bien hâte de découvrir ses motifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 415
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss et Alara Lorwyn.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_b1168/86[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_10  (68/86)
PF:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_bar_bleue63/88[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_bar_bleue  (63/88)

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeJeu 4 Avr 2019 - 22:07

La souveraine d’Umbara acquiesça à la réponse du Jedi par un simple signe de tête puis lui emboita le pas vers un balcon décoré de fleurs et de statues. Laissant deux gardes dans la salle de conférence, deux l’escortèrent de l’autre côté. La vision du crépuscule se dessinant à l’horizon incita Sly à prendre délicatement ses lunettes dans sa main afin de pouvoir profiter du décor sans avoir à craindre d’être éblouie par le soleil du système. Sa teinte rosée avait quelque chose d’apaisant pour l’umbarane, révélant ses yeux au Jedi, elle l’observa s’appuyer contre la rambarde en pierre en soupirant. Ses épaules se relâchant enfin, le jeune homme semblait vraiment sous tension et prit la parole en admettant que la suggestion de la Reine lui permettrait de reprendre des forces. Affichant un sourire de satisfaction et de compassion, elle s’approcha de lui, et prit la parole d’un ton plus léger afin d’essayer de détendre quelques peu l’atmosphère.

- Profitez-en, soufflez car les journalistes ne vous lâcheront pas Maître Fykk. Je ne peux que vous souhaiter force et courage. Mais je ne doute pas que Maître Marja vous laissera s’appuyer sur elle.

Poursuivant son approche, la reine déposa ses deux mains sur la rambarde, resta droite et plongea son regard vers le ciel. Il y avait une certaine once de détente et d’assurance chez elle. Écoutant le jeune homme engager de manière sérieuse la conversation, l’umbarane répondit sans lui accorder un regard, mais sa voix semblait peinée.

- Tout à fait, le jeune monarque avait demandé à me voir, la vice chancelière était présente également et nous avons échangé sur plusieurs sujets en regardant la diffusion du débat qui avait lieu. J’ai bien peur que sa majesté Virgile-Auguste en soit quelques peu déçu compte tenu du déroulement du débat.

Il était vrai que l’audace du jeune roi n’avait pas été appréciée à sa juste valeur. Au fond d’elle, Sly Keto était sincèrement désolée pour le jeune homme. Elle espérait que cet effort réduit à néant par Darth Noctis, n’aurait pas pour conséquence d’égratigner sa faible confiance en lui déjà fragile. Essayant de positiver, elle tourna la tête vers Evran afin d’essayer de trouver quelque chose à sauver. Elle reprit la parole d’une voix douce.

- Cela dit, il peut être fier de sa capacité à organiser ces rencontres et de s’assurer qu’aucun débordement n’ait eu lieu compte tenu des inimités naturelles entre les différentes délégations. J’ose espérer que ce défi l’enhardira à l’avenir.

La Reine Keto avait cependant relevé le détail qu’elle attendait. Le jeune Jedi abordait le cas du débat, confirmant ainsi qu’il ne l’avait vraisemblablement pas suivi. C’était en soi quelques peu déroutant, mais l’umbarane profita de l’opportunité pour l’hameçonner davantage sur cette question. Elle parut un peu déconcertée, haussa un sourcil et laissa sa surprise franchir la barrière de ses lèvres.

- C'est exact, le débat n'a pas suivi le cours normal. Cependant je m’étonne quelques peu que vous n’ayez pas suivi le débat en qualité de directeur des communications… Cependant je présume qu’entre Columex et Arda vous avez du être interpellé par vos pairs quant à ces situations. Avez-vous des nouvelles de ces deux fronts par ailleurs ?

La question posée n’était pas un reproche ou sarcastique, mais plus une interrogation quelque chose d’inattendu et suffisamment improbable pour que cela attire son attention. La Reine d’Umbara avait eu la bonne idée d’offrir une porte de sortie éventuelle à Evran s’il souhaitait changer de sujet. Est-ce qu’il ferait suffisamment confiance à Sly pour expliquer pourquoi il n’avait pas suivi le débat ? Elle le soupçonnait d’être encore suffisamment curieux et sans doute un peu désespéré avec l’échéance de la conférence à venir pour obtenir un maximum de renseignements sur ce qui avait pu se dérouler au cours de ce sommet. A titre personnel, Sly Keto estimait que cet échange avait tourné à l’avantage de la République, et plus précisément Grendo S’orn qui ressortirait vainqueur de ces échanges. Le neimoidien était un individu redoutable et la Reine avait comprit que le sous-estimer pouvait signer votre arrêt de mort politique. Noctis en avait fait les frais et s’était ridiculisé en se drapant dans sa prétention De surcroit les menaces de l’hapien étaient déplacées et hors de propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evran Fykk
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Evran Fykk


Nombre de messages : 104
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_b1170/70[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_10  (70/70)
PF:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_bar_bleue83/83[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_bar_bleue  (83/83)

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeJeu 4 Avr 2019 - 23:46

Evran serra les poings. Le porte-parole se tourna vers son interlocutrice en se redressant le dos, lui servant un regard sombre devant ces allégations nullement fondées. De quel droit se permettait-elle d’affirmer qu’il avait loupé le débat? L’umbarane avait raison, mais là n’était pourtant pas la question. Le ton de la reine ne se voulait même pas condescendant, mais Evran put tout de même sentir gonfler une veine sur ses tempes. Elle pouvait questionner ses manières ou sa diplomatie comme bon lui chantait, mais il ne supportait pas qu’on attaque son professionnalisme, même lorsque celui-ci laissait à désirer. Mentir ne lui plaisait pas vraiment, mais il refusait de passer pour un gros cake aux yeux de cette petite parvenue. C’était hors de question. Il tenta de conserver le ton neutre et un peu léger avec lequel il avait débuté la conversation, non sans une certaine difficulté.

- Mais je l’ai bien suivi, rassurez-vous. Comme tout le reste du parquet… Seulement, je dois vous avouer que c’est plutôt son résultat qui me laisse un peu perplexe.

C’était pour lui la façon la plus simple de ramener la conversation sur le fond du débat. Il avait espéré que ses questions sur la rencontre de Keto avec le roi d’Ossus les emmènent naturellement là-dessus, mais visiblement Evran avait besoin de lui donner un petit coup de pouce pour lui extirper des informations. Néanmoins, d’apprendre la déception de Virgile-Auguste au sujet des négociations l’aidait un tantinet à se faire une opinion sur la nature des échanges. Pourtant, rien là-dedans ne lui en disait davantage sur les questions saugrenues qu’on venait tout juste de lui poser un peu plus tôt.

- Pour les autres fronts, j’ai choisi volontairement de ne pas les lire les rapports. Nous sommes à un sommet sur la paix, après tout. C’est ce dont nous devrions discuter, plutôt que de s’étendre en long et en large sur des conflits qui seront bientôt résolus de toute manière. J’ai confiance que cette guerre ne durera pas.

Encore une fois, il s’agissait d’une demi-vérité. Evran avait déjà planifié d’esquiver les questions concernant les escarmouches extérieures pour les recentrer sur les dialogues de paix en cours, mais en vérité il n’avait simplement pas eu le temps de lire les nouvelles de Columnex et d’Arda. Il vit cependant là l’opportunité de revenir sur son sujet phare. Demander l’opinion de Keto sur toute cette tisane l’aiderait probablement à y voir plus clair. Et, il fallait bien l’admettre, la reine lui donnait l’impression d’être le genre de personne prompte à donner son opinion sur tout et sur rien dès qu’elle en avait l’occasion. Et Evran comptait lui servir cette occasion sur un plateau d’argent.

- Pour tout vous dire, j’ai du mal à m’imaginer tout à l’heure, sur ce podium, à annoncer la future collaboration entre l’Empire Sith et l’Ordre Jedi. Il me semble que nos idéologies sont si éloignées de celles de ces barbares, j’ai du mal à comprendre comment nous sommes parvenus à un arrangement en si peu de temps…

Il laissa volontairement la conversation en suspens, espérant que la reine d’Umbara ne se jette sur l’occasion de lui rappeler les arguments mis de l’avant par les participants aux négociations. Le porte-parole comptait les secondes qu’il laissait s’écouler avant de devoir retourner à l’intérieur, sachant que son heure approchait bientôt. Il avait encore un peu de temps pour essayer de tirer les vers du nez à la politicienne, tout en essayant de ne pas trop remettre en cause sa crédibilité comme directeur des communications de l’Ordre. Au fond, il espérait qu’elle le contredise et ne le remette à sa place sur les véritables conclusions du débat. Il refusait toujours un peu de croire qu’un tel accord avait été scellé, alors que l’Empire venait tout juste d’attenter à sa vie en plein milieu de ce sommet. Les possibilités se mirent à défiler dans son esprit. Si jamais ces informations se confirmaient, pourrait-il prétendre à un problème de santé pour éviter en douce la conférence? Après tout, il était vrai qu’il avait perdu un peu de tonus depuis qu’il avait ingurgité le poison. Et puis, plus important encore, était-il confortable avec le fait que les jedis fassent fi de centaines d’années d’animosité et de différents philosophiques pour se rapprocher de leurs ennemis? La paix était certes souhaitable, mais à quel prix?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 415
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss et Alara Lorwyn.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_b1168/86[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_10  (68/86)
PF:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_bar_bleue63/88[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_bar_bleue  (63/88)

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeVen 5 Avr 2019 - 16:22

L’agacement d’Evran n’était pas passé inaperçu pour l’umbarane qui ne répondit qu’en affichant un masque d’indifférence sur son visage. Il cherchait néanmoins à se contrôler pour ne pas laisser sa colère déborder. Assurant qu’il avait suivi le débat, il détourna son propos afin de plutôt orienter la conversation sur le résultat de cet échange entre la République, l’Ordre Jedi et l’Empire Sith. Il évinça la question de Columex et d’Arda en prétextant n’avoir pas lu les rapports. Il était pourtant évident qu’il aurait à répondre à des questions en lien avec ces deux batailles, mais cela n’était pas le problème de Sly Keto en l’occurrence, si bien qu’elle se demandait ce qu’avait pu faire Evran pendant tout ce temps passé ? Il affichait cependant une certaine confiance en lui quant à la tournure de la guerre. Sly Keto avait envie de lui rappeler qu’elle durait déjà depuis quelques années, et que seule l’incompétence tactique de l’Empire aurait déjà du condamner celui-ci à la destruction si la République avait su profiter des opportunités données de son côté.

Pourtant l’ensemble des forces en présence semblaient lutter pour qu’un statut-quo prenne forme et permette d’ancrer ce conflit dans la durée. Sly Keto resta droite et détourna le regard vers l’horizon, profitant du coucher de soleil. Il lui donnait l’opportunité de rester sur le sujet du débat qui coïncidait avec ses intérêts. Reprenant sa respiration, mais toujours détendue elle s’exprima d’une voix toujours douce mais déçue.

- Pour un sommet pour la paix, j’en attendais un peu plus qu’une promesse de cet acabit. La négociation d’une trêve me paraissait être à la fois le minimum et le maximum à espérer de cette rencontre hors du commun.

La Reine Keto marqua une légère pause et reprit son propos.

- C’est Maître Marja qui a avancé cette suggestion, au cours du débat. Après cette collaboration est surtout un moyen d’arranger des rencontres prochaines pour définir un dialogue pouvant aboutir sur des modalités d’un traité de Paix. Mais le résultat est bien décevant par rapport à la trêve souhaitée. Le seigneur Noctis et le ministre S’orn s’en sont accommodés vraisemblablement. Bien entendu, les Sith ont refusé toute rétrocession des territoires qu’ils ont soumis par la force des armes. Convaincus de suivre une mission de « libération » des peuples de l’oppression Jedi et Républicaine, n’hésitant pas à comparer l’ordre à une secte d’extrémistes utilisant des enfants-soldats. Le reste de la discussion fut des plus houleuses, la diffusion d’un message envoyé depuis Arda par les Sith a déclenché le feu aux poudres…

L’Umbarane soupira avant de réorganiser ses pensées pour détailler les choses quant à ce message :

- La République a lancé une offensive sur un complexe impérial sur Arda-2. Visiblement les Sith pris par surprise sur le plan militaire on tenté une riposte diplomatique mais sans succès vu qu’ils semblaient concevoir des armes chimiques du même acabit que celles employées sur Lorrd… La suite n’a été qu’attaques et contre-attaques verbales sur les torts de chaque faction, jusqu’à ce que Maître Marja sous entende que le seigneur Noctis pourrait se livrer à un coup d’état. Ce à quoi ce dernier rétorqua que la République et l’Ordre Jedi étaient voués à perdre cette guerre d’usure et que ses interlocuteurs n’étaient pas en position de force dans ce conflit. Une menace déplacée si vous voulez mon avis.

Elle avait été volontairement vague car elle avait souhaité être synthétique au possible.

- On dirait que votre opinion n’est pas partagée par votre Conseil Jedi. Ce que je peux concevoir, l’Empire s’est livré aux pires crimes de guerre possible et tourner la page sur ces questions serait des plus difficiles. S’ils avaient frappé Umbara, cette information me serait restée en travers de la gorge.

Dit-elle simplement, montrant subtilement que Sly Keto partageait son opinion sur la question de cette collaboration entre l’Empire et la République. Trop de choses avaient été commises par les Sith pour arriver à cette situation sans un minimum de contreparties pour la République et l’Ordre Jedi. Darth Noctis avant campé sur ses positions, mentant ouvertement et sans la moindre subtilité à ce sujet tout en prenant une posture de victime à laquelle personne n’adhérait au sein de la République.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 415
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss et Alara Lorwyn.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_b1168/86[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_10  (68/86)
PF:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_bar_bleue63/88[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_bar_bleue  (63/88)

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeVen 19 Avr 2019 - 11:35

Sly Keto laissa quelques instants flotter, mais aucune réponse ne vint de la part d’Evran Fyyk. Etait-il perdu dans ses pensées ? L’umbarane l’ignorait. Elle resta dans un premier temps passive, contemplant le soleil se coucher sur Ossus dans son voile crépusculaire aux couleurs rosées. La Reine fit un geste pour que l’un de ses gardes s’approche, lui présentant un petit coffret dans lequel se trouvaient plusieurs cigares. De ses longs doigts fins et blancs, Sly s’empara d’un cigare et le porta à sa bouche avant de l’allumer à l’aide d’un briquet contenu dans l’étui présenté par le garde royal.

L’homme en armure blanche et au visage dissimulé par le casque pivota la tête un instant vers Evran, lui laissant le temps de lui en proposer un s’il en avait envie, mais compte tenu de l’absence de réaction du Jedi, il se ravisa, considérant un refus. L’umbarane alluma le cigare et reposa le briquet dans l’étui, puis le garde royal fit trois pas en arrière, rangeant le petit coffret dans son paquetage à la ceinture. Elle tira une bouffée sur son cigare et laissa la fumée s’échapper entre ses lèvres rouges. Le Jedi présent aux côtés de la souveraine d’Umbara restait de marbre, comme figé à travers le temps ou dans une stase spéciale. Darth Oracci s’inquiétait de cette attitude un minimum car inattendue. S’était-il assoupi ? Essayait-il de se plonger dans la Force pour récupérer de la fatigue manifeste qu’il avait éprouvée avant d’arriver dans la salle de conférence bondée de journalistes ? Interloquée, la Reine se rapprocha d’Evran Fyyk et se pencha sur lui, affichant une mine quelques peu perplexe. Elle demanda calmement.

- Maître Fyyk ? Vous allez bien ?

Pas de réaction. Sly tira une nouvelle bouffée de tabac sur son cigare, profitant de ce petit luxe qu’elle s’offrait avant de se tourner à nouveau vers le Jedi qui ne semblait pas avoir réagi. La reine Keto tenta une autre approche et posa une nouvelle question pour tirer Evran de sa torpeur.

- Que pensez-vous de Maître Marja ? J’ai cru comprendre qu’elle avait une vision assez traditionaliste de l’Ordre en règle générale. Mais son attitude parait différente de l’approche de Maître Don…

La Reine d’Umbara lui laissa le temps de redescendre de ses pensées pour qu’il puisse répondre, mais sans doute que s’il ne réagissait pas davantage, elle ferait peut-être venir une équipe médicale prendre en charge le directeur de la communication de l’Ordre Jedi. Ou alors était-ce un choc du aux révélations faites par l’umbarane sur la tournure des négociations ? Elle l’ignorait. Avançant avec précaution, la souveraine posa une nouvelle question afin d’essayer de susciter une réaction –même d’orgueil- chez son interlocuteur bien muet depuis quelques minutes qui parurent une éternité.

- Ou alors êtes-vous un peu surpris de la tournure des évènements ?

S’il continuait à ne pas répondre, Darth Oracci commençait à se demander s’il n’était pas entrain de subir une rupture cérébrale ou un accident cardio-vasculaire. Un peu inquiète elle pivota vers ses deux gardes dont l’un des deux haussa les épaules tout aussi intrigué que leur reine. Peut-être qu’une équipe médicale spécialisée d’Ossus devrait prendre les choses en main ? Peut-être était-il encore temps ? Pour l’heure elle laissait le doute à son interlocuteur de se ressaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evran Fykk
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Evran Fykk


Nombre de messages : 104
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_b1170/70[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_10  (70/70)
PF:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_bar_bleue83/83[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_bar_bleue  (83/83)

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeDim 21 Avr 2019 - 22:37

HRP:
 

Evran émergea de sa léthargie, animé par une fougue renouvelée, presque revigorée. Était-ce dû au coma artificiel dans lequel il avait été placé après sa dernière bataille? Il n’en avait aucune idée, mais il se jurerait de passer à la baie médicale du temple pour se faire ausculter par les types qui l’avaient ranimé la dernière fois. Le liquide qu’ils avaient injecté pour le sortir du coma avait été tellement puissant qu’il aurait été à peine surpris que des séquelles le suivent un moment. Revenu à lui-même, Evran constata qu’on lui déclina un cigare, les manières de la reine à cet égard s’en trouvant drôlement rêches dans la situation. Le protocole et les façons mondaines ennuyaient certes le chevalier, mais il devait avouer en attendre plus de la part d’une noble. À défaut de pouvoir goûter au merveilleux tabac qu’on venait de lui faire miroiter, il demeurerait loin des problèmes de santé subséquents.

Malgré son petit moment d’absence, le porte-parole arrivait à se souvenir parfaitement des informations que lui avait relatées la reine Keto quelques moments auparavant. Celles-ci lui seraient assurément utiles lorsqu’il serait l’heure de refaire face aux journalistes. Pourtant, il ne pouvait s’empêcher de trouver curieux le fait que l’umbarane semblait souligner le contexte de chaque déclaration, comme si elle semblait toujours croire au fait qu’il n’avait pas regardé le débat, ce qui était absolument grotesque. Il avait l’impression qu’on le traitait comme un vulgaire débutant. Evran eut cette impression à nouveau lorsqu’elle sembla s’affoler au sujet de ce fugace moment d’égarement, mais il se devait bien de la rassurer sur le fait que sa condition était absolument sans gravité.

- Je vais très bien. Je vous remercie de vous soucier de mon bien-être, mais je vous assure que ce n’est absolument pas nécessaire, Votre Altesse.

Il inspira l’air frais qui abondait, prenant une seconde ou deux pour humer le parfum des fleurs qui emplissait ses narines à chaque inhalation. Il prenait du mieux, mais ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter du fait qu’une telle chose puisse se produire à nouveau, cette fois au beau milieu d’une période de questions. Sa santé ne l’inquiétait pourtant pas particulièrement. Evran préférait mettre cet épisode derrière lui, et revenir au vif du sujet. Après réflexion, esquiver la conférence ne ferait qu’attirer davantage l’attention sur toute cette histoire. Il n’avait d’autre choix que de faire face aux pointes et aux embûches que lui enverraient les journalistes, même les plus corsées d’entre elles. Au bout du compte, il devrait simplement faire son job, comme il l’avait toujours fait, et comme il l’avait fait autrefois pour une boîte de publicité en laquelle il n’avait jamais vraiment cru. Certes, l’Ordre et sa mission lui étaient beaucoup plus personnels, mais le cœur du boulot s’avérait être le même.

- Mon opinion sur la situation n’a que très peu d’importance compte tenu des répercussions que peut avoir ce sommet. Les positions de l’Ordre changent selon les humeurs du conseil et selon l’air du temps. Je serais un bien piètre porte-parole si je devais m’opposer publiquement aux déclarations de maître Marja, même si elle vient tout juste de faire son entrée parmi les leaders de l’Ordre. Toutefois, il est vrai qu’une telle position peut paraître un peu baroque… collaborer avec l’Empire, c’est… du jamais vu, mais c’est original. Il s’agit seulement de bien présenter le contexte qui nous pousse à prendre cette voie.

Il n’était pas tout-à-fait certain de sa propre affirmation, mais devrait pourtant s’y tenir jusqu’à la fin de la journée. Il pouvait déjà s’imaginer élever la voix dans des réunions interminables lorsqu’il reverrait le temple. Vendre l’éventualité de cette collaboration, même de manière abstraite, était un défi pour lequel il ne serait pas armé avant d’avoir eu plusieurs briefings avec son équipe. Le chevalier déboutonna le haut de sa chemise pour se faire un peu d’air, et regarda dans la fenêtre derrière lui pour s’assurer que sa coiffure n’avait pas bougé d’un poil depuis tout à l’heure. Les journalistes qui l’avaient presque bousculé tout à l’heure auraient aisément pu ruiner sa magnifique frange, mais celle-ci était restée parfaitement inébranlable.

- Le temps file à une vitesse... et j’ai bien peur que les journalistes m’attendent de pied ferme. Votre compagnie a été un réel plaisir, je vous remercie de m’avoir accordé ces quelques instants dans votre agenda qui, je n’en doute pas, doit être amplement chargé pour la journée.

Une question restait encore et toujours en suspens. La présence de la reine dans cette salle, au même moment que sa conférence, ne devait pas être qu'un simple hasard. Devait-elle prendre le micro pour parler de la position de son système aux médias? Evran n’avait pas vu son nom sur le registre ni sur l’horaire, mais ce sommet débordait tant de surprises qu’il pouvait toujours envisager la possibilité de s’être fourvoyé. Il y alla d’une question volontairement vague, qui inspirerait peut-être Keto à lui clarifier son implication dans cette petite annonce.

- Me ferez-vous l’honneur de m’accompagner à l’intérieur, Votre Altesse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 415
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss et Alara Lorwyn.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_b1168/86[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_10  (68/86)
PF:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_bar_bleue63/88[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_bar_bleue  (63/88)

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeMar 23 Avr 2019 - 21:07

Fort heureusement il se reprit au grand soulagement de Sly Keto qui se voyait mal appeler des médecins sans que ces maudits journalistes n’en profitent pour les gêner leur travail. La souveraine l’écouta prononcer ses réponses, le simple fait que les positions de l’Ordre variaient selon les humeurs du conseil Jedi et du contexte global lui suffit à tirer la conclusion suivante : les Jedi n’étaient clairement pas les cerveaux derrière ce débat. Sans doute qu’Hildegarde Marja avait fait exception à cette règle en prenant les devants pendant la discussion. La rencontrer serait très instructif pensa Darth Oracci qui prenait presque un certain plaisir narcissique à se trouver aussi prêt d’individus qui, en temps normal, chercheraient sans doute à l’abattre. Se mettre dans la peau d’un prédateur et se trouver aussi prêt de sa proie avait quelque chose d’excitant, semblable au frisson que pouvait peut-être éprouver une araignée guettant de ses huit yeux, un moucheron insouciant de la toile dans laquelle il se dirigeait. Mais ce serait pour une prochaine fois sans doute… Prudence était certes mère de sûreté, mais aussi de réussite, chaque risque devait être calculé.

- Un plaisir partagé.

Dit-elle en souriant naturellement lorsque le Jedi lui fit savoir qu’il devrait sans doute accorder aux Visiblement elle n’obtiendrait aucune information supplémentaire que celles qu’il accorderait aux journalistes. Cela en disait long sur la confiance que les Jedi éprouvaient vis-à-vis de la République, mais Sly ne s’en formalisa pas. Un jour la roue tournerait. Pour l’heure elle laissait le soin à Noctis de passer pour le grand méchant loup. Et en un sens, le Jedi en charge des communications publiques était sage : prendre publiquement parole contre le conseil –ou laisser filer une information à une tierce personne- était dangereux pour son poste tout comme pour l’Ordre. Avec ce genre d’individus, même la menace d’une mort imminente ne suffit pas à leur délier la langue, mais tous avaient leurs limites, même sur la table de torture. La longue expérience de Darth Oracci au sein des renseignements impériaux le lui avait appris. Elle tira une nouvelle bouffée sur son cigare, inspirant à pleins poumons pour mieux profiter de la saveur de ce petit plaisir qu’elle s’accordait. Sa poitrine relevée après l’inspiration s’abaissa lentement, laissant filer la fumée dans l’air, elle frissonna et entendit son interlocuteur lui proposer de retourner auprès des journalistes. L’arène médiatique était éreintante et l’umbarane n’avait pas à participer à cette conférence, aussi resterait-elle spectatrice de l’intervention d’Evran Fykk. Même si elle avait été gracieusement invitée par Virgile-Auguste en cette occasion, Sly n’avait pas de rôle défini à jouer, et seul son charme envoutant avait poussé le Roi d’Ossus à profiter de l’occasion pour la revoir.

- Très bien, je vous laisse ouvrir la voie.

Fit-elle simplement et sobrement tout en confiant son cigare à l’un de ses gardes qui se chargea de l’éteindre et le ranger. La Reine laissa Evran Fykk passer devant, puis lui emboita le pas, suivie de prêt par ses deux gardes pour retrouver les journalistes de la salle de conférence et les deux autres membres de sa garde royale qu’elle avait laissé ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 415
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss et Alara Lorwyn.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_b1168/86[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_10  (68/86)
PF:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_bar_bleue63/88[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_bar_bleue  (63/88)

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeSam 27 Avr 2019 - 22:36

Pénétrant dans la salle de conférence, celle-ci paraissait beaucoup plus chaude que l’extérieur d’Ossus, l’umbarane frissonna quelques secondes. Les fortes lumières obligèrent Sly Keto à remettre ses lunettes de soleil afin de ne pas se faire trop éblouir. Ses gardes eux n’avaient pas eu besoin de le faire avec leur visière qui s’adapta au changement de luminosité naturellement. Dans leurs armures brillantes, ils encadrèrent la souveraine qui avançait. Perdue dans ses pensées, elle consulta un datapad qu’un des gardes lui avait tendu afin de se mettre au courant de la situation politique actuelle. Consultant principalement les grands titres médiatiques, l’un d’entre eux attira son attention : le seigneur Noctis était accusé publiquement d'outrage par l’Empire via le seigneur Khorog et visiblement destitué de son mandat de représentant de l'Impératrice. Darth Oracci ignorait tout de ce dernier, si ce n’est sa fonction d’inquisiteur qu’il indiquait lui-même dans son allocution. Lisant très rapidement et en diagonale, celle-ci en tira des conclusions: il y avait un coup à jouer pour faire pencher les débats en sa faveur, ou du moins dans une situation l'arrangeant.

L’entrée de la Reine attira certains journalistes qui s’approchèrent timidement, intimidés par la forte stature et les lances royales des gardes à l’armure blanc-cassé. Se tenant à distance respectable afin de ne pas amplifier la nervosité des gardes, deux d’entre eux tendirent cependant leurs micros et caméras en direction de l’umbarane, posant leurs questions. L’un d’entre eux fut plus téméraire, et la Reine d’Umbara d’un geste de la main lui accorda toute son attention à lui et son holocaméraman. Il posa une première question d’un ton très pressé et un peu excité.

- Reine Keto ! Nous sommes en direct, est-ce que vous auriez un peu de temps pour répondre à nos questions ?

Ses lèvres s’étirèrent en un grand sourire amical, et Sly lui répondit.

- Bonjour, bien entendu, mais posez-en trois seulement s’il vous plait.

Profitant de cette occasion, il se détendit un peu mais parut toujours nerveux vis-à-vis des gardes le scrutant. Le journaliste déglutit pour ravaler son surplus de salive et enchaina ses trois questions rapidement.

- Oui. Bonjour. Avez-vous une déclaration à faire sur le retournement de situation sur Arda ? Quelle est votre réaction face aux accusations de l’Empire Sith par le biais du seigneur Khorog à l’égard du seigneur Noctis ? Et enfin quel conseil donneriez-vous au Roi Virgile-Auguste suite à ces révélations ?

La Reine d’Umbara toujours souriante prit la parole d’une voix douce mais sérieuse.

- Ce retournement de situation comme vous dites sera favorable à une meilleure compréhension des évènements ayant pu survenir sur cette planète. De surcroit cela prouve que la République n’a rien à voir dans l’explosion du complexe, cette affaire concerne maintenant les responsables impériaux pour le moment.

Elle marqua une légère pause, se sentant vivante et dans son milieu naturel : la politique et le mensonge. Il y avait là une opportunité de tirer son épingle du jeu et orienter le débat, et on lui avait fourni ça sur un plateau d’argent. Ce genre de circonstances favorables devaient être saisies immédiatement et requéraient une grande souplesse et adaptabilité, mais aussi un esprit très réactif pour peser ses mots et préparer ses réponses. La Reine répondit ainsi sur le même ton que précédemment à la seconde question.

- Bien que cette affaire ne regarde en rien la République, ni l’Ordre Jedi, ces accusations sont graves, mais je pense que le clergé Sith par l’intermédiaire du seigneur Khorog, ne se livre pas à ce genre d’attaques sans preuves à l’appui. J’ai toujours trouvé à titre personnel que la réputation du seigneur Noctis avait été grandement surcotée avant le début des négociations.

Darth Noctis avait échoué dans ses négociations de paix, mais ce Khorog était un challenger politique sorti de nulle part. Peut-être avait-il préparé son coup et doublé tout le monde à ce petit jeu. Son audace l’avait conduit à discréditer Noctis avec l’appui du Conseil Noir, et par extension l’impératrice même. Il avait su profiter d’une occasion en or pour mettre l’hapien sur la touche. Surprenant tout le monde pendant ce grand sommet, même Darth Oracci ne l’avait pas vu venir, le garder à l’œil dans un futur proche devenait impératif : de part sa nature d’inquisiteur et son audace, il fallait se méfier de lui. S’il avait eu le courage d’attaquer publiquement Noctis avec l’appui du Conseil Noir, alors il n’hésiterait sans doute pas plus d’une seconde à l’idée de reproduire la même chose avec la Dame Sith s’il avait un faisceau d’indice pouvant lui laisser croire à une trahison. Prenant une voix un peu plus grave, Sly Keto reprit la parole, chacun de ses mots influerait sans doute sur la poursuite des évènements, aussi il devenait nécessaire de les affuter avec le plus de soin possible pour qu’ils fassent mouche.

- Je pense que le Roi Virgile-Auguste que je connais bien doit agir avec sagesse et la plus grande des prudences. Si j’avais un conseil à lui donner, c’est de couper court à toute négociation avec le seigneur Noctis qui est publiquement accusé d'outrage à l'Empire par le Clergé Sith qui constitue la colonne vertébrale de l’Empire. Ce dernier lui a retiré son mandat pour représenter l'Empire. Poursuivre sa volonté de discussion avec cet individu considéré comme traitre risque de le mettre en porte à faux avec l’Impératrice et de nuire durablement à toute tentative de pourparlers visant à établir les premières étapes d’une paix. Par ce geste, le seigneur Noctis a perdu en légitimité pour parlementer car il ne représente plus l’Impératrice Ha’mi. Virgile-Auguste pour ne pas relancer cette guerre et briser ces efforts de paix devrait se tourner vers un interlocuteur plus crédible représentant l’Impératrice et le Conseil Noir. J’ai confiance en lui pour prendre cette décision, il a la clairvoyance et les épaules nécessaires pour être le véritable artisan de la paix que nous chérissons tous. Ce sera tout merci.

Ignorant les autres questions des journalistes, sa garde rapprochée avança dans la masse des journalistes, leur carrure seule suffit à permettre de dissuader ces hommes de presse d’avancer davantage. Évoluant le long du mur donnant sur la porte du balcon, le groupe de cinq s’immobilisa à-mi chemin de son trajet et attendit que la conférence débute dans le plus grand des calmes. Enfin dans ce qui pouvait être possible dans cette salle assez remplie d’hommes et de femmes d’espèces différentes cherchant à relayer la pépite d’information qu’on leur livrerait sans doute afin d’avoir une courte exclusivité.

La Reine d’Umbara se tendit quelques peu, qu’est-ce qui allait se produire à présent ? Les évènements dans la galaxie semblaient avoir pris des tournures imprévues, même pour quelqu’un d’assez prévoyant comme elle. Mais ce qui avait fait sa force, était son adaptabilité et sa grande réactivité. Jusqu’à présent, Sly Keto comme Darth Oracci avaient réussi à rebondir dans l’adversité, à exploiter les opportunités qui se présentaient à elle pour avancer ses pions dans sa partie d’échecs à l’échelle galactique. Restait à voir ce qui allait se dérouler. C’est alors que les mots de Darth Ganys lui revinrent en tête lorsqu’elle était encore qu’une jeune apprentie.

* Combattez sur tous les fronts, tout le temps, partout dans votre esprit. Tout le monde est à la fois votre ami et votre ennemi. Toutes les éventualités et suites possibles d’évènements se déroulent de façon simultanée. Vivez ainsi et plus rien ne vous surprendra mon apprentie… Tout ce qui pourra vous arriver sera quelque chose que vous aurez déjà entrevu.*

Cette pensée lui arracha un sourire : il n’avait jamais eu aussi raison qu’aujourd’hui. Le garder en vie en dépit des mutilations que le togruta avait subi lorsqu’Oracci le défia, avait été une excellente idée. Ses enseignements précieux servaient toujours, et ses conseils combinés à sa sagesse continuerait de servir les desseins sinistres de l’umbarane.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evran Fykk
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Evran Fykk


Nombre de messages : 104
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_b1170/70[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_10  (70/70)
PF:
[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Left_bar_bleue83/83[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Empty_bar_bleue  (83/83)

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeDim 28 Avr 2019 - 20:23

Evran avait réussi tant bien que mal à accéder à l’antichambre donnant sur la scène montée tout au fond de la pièce, et réservée aux allocutions officielles. Le porte-parole avait dû fausser compagnie à la reine d’Umbara, alors ensevelie sous une horde de journalistes qui avaient focalisé leur attention sur la seule personne disponible à ce moment-là. Néanmoins, le fait qu’elle ne l’eut pas suivi dans le cordon de sécurité au bord de la pièce l’indiquait qu’elle n’était pas prévue à l’horaire. Peut-être flânait-elle dans les salles de briefing à la recherche d’un coup de pub, qui sait? Evran espérait du moins que les journalistes reviennent rapidement au sujet central lorsqu’il débuterait son allocution. Ou pas. Le fait que Sly Keto soit le centre de l’attention encore quelques minutes lui permettait d’acheter un peu de temps, encore une fois.

Buvant le verre d’eau que lui avait apporté le droïde serveur qui circulait dans l’alcôve, Evran ouvrit son datapad pour lire les quelques bribes d’information qui pouvaient lui parvenir avant de monter sur scène. Il jeta même un rapide coup d’œil derrière le rideau, pour s’assurer que les médias étaient encore distraits par l’umbarane. Il avait encore quelques minutes. Ses doigts défilaient à une vitesse folle sur son écran de verre, ses photorécepteurs se surmenant à essayer de parcourir efficacement les pavés de texte qui se succédaient devant les yeux du porte-parole. Quelques articles fragmentés sur la situation en cours sur Raxus et Columnex, mais toujours rien de bien rigoureux quant à la réunion opposant Noctis à maître Marja. Logique : ils attendaient probablement les commentaires « officiels » de l’Ordre avant de se mouiller.

Evran jeta un regard grave au lutrin en bois sur lequel plusieurs micros siégeaient, recommençant à entendre les journalistes discuter entre eux dans un brouhaha qui témoignait de leur impatience grandissante. Leur interview surprise avec la reine Keto devait sans doute avoir pris fin. Evran continuait de maudire en silence cette petite chipie qui s’était infiltrée dans le palais pour lui voler son datapad. Sans elle, il aurait été en plein contrôle de ses moyens, et cette petite conférence aux allures banales lui aurait engendré beaucoup moins de cheveux blancs. Enfin, il devait se reprendre : son temps était écoulé.

Son datapad en mains, Evran posa le verre d’eau sur la petite table et quitta l’alcôve camouflé d’un rideau pour pénétrer sur la petite scène, d’innombrables flashs l’assaillant déjà de leur lumière. D’un calme plat, il posa son outil sur la surface plane du lutrin, et approcha les micros vis-à-vis son menton dans un mouvement machinal qui, bien qu’anodin, établissait d’emblée l’image d’une longue expérience. Car c’était bien cela l’ennui : on s’attendait à beaucoup plus d’exactitude de sa part que ce qu’il s’apprêtait à livrer dans les prochains instants. Pardonnerait-on des erreurs de débutant à celui qui avait bâti le département des communications de l’Ordre en moins de deux ans, et qui avait déployé des moyens monstres pour augmenter sa visibilité? Rien n’était moins sûr.

- Très chers membres de la presse, bonjour…

Son plan s’avérait somme toute assez simple. Toutes les conférences débutaient d’ordinaire avec une allocution, habituellement lue d’un texte préparé, au terme de laquelle une série de questions était permise aux participants. Evran n’avait qu’à limiter la première partie afin d’avoir plus de latitude pour répondre aux questions de manière plus vague. Seul problème : il devait fournir assez de jus à la presse pour éviter d’être crucifié dans les minutes suivantes par des interventions assassines. Et pour se faire, il n’avait qu’à se rappeler qu’il était dans son élément. Il ne savait rien faire de mieux, pas même se battre au sabre laser, ni manipuler la force.

- Je continue en ce moment de prendre connaissance des informations fragmentaires qui nous parviennent d’un peu partout dans la galaxie au sujet des affrontements qui ont lieu au moment où nous nous parlons. La seule chose que je dirai à ce sujet est toute simple… Même dans un sommet comme celui-ci qui vise à mettre de côté nos différends pour œuvrer dans un but commun, nous ne pouvons faire fi des vies qui sont perdues un peu partout par les actions expansionnistes des grandes puissances. L’Ordre Jedi tient à déplorer que de tels assauts continuent de sévir, et fait parvenir ses pensées les plus sincères à tous ceux qui combattent pour une cause en laquelle ils ne croient pas réellement.

Nuancer les propos d’Hildegarde par un petit manifeste contre les politiques Sith? Il y aurait réfléchi d’abord qu’il se serait trouvé génial de dénicher une telle idée. Il fallait admettre que l’improvisation avait parfois des vertus insoupçonnées. N’empêche, il n’avait maintenant d’autre choix que de s’attaquer au plat de résistance…

- Comme vous le savez déjà, plus tôt dans la journée l’une des membres du conseil a été désignée pour mener des négociations avec l’Empire et la République. Au terme de longues délibérations avec ces deux parties, il a été convenu que l’Ordre Jedi allait dorénavant chercher à assumer une collaboration plus équitable avec les grandes puissances, avec comme objectif de promouvoir une cessation des hostilités. Une position qui est parfaitement en accord avec nos attentes quant au sommet et qui, espérons-le, portera ses fruits à moyen et long terme.

Evran enchaîna d’un léger hochement de tête, et croisa rapidement le regard des journalistes de la première rangée, qui traditionnellement travaillaient pour les organes de presse les plus réputés et les plus influents. Il en reconnut même quelques-uns qui venaient parfois sur Ondéron pour assister à la lecture de quelques communiqués. Les visages lui parlaient, mais il avait un mal fou à leur apposer des noms. Ne voulant pas prendre plus de quelques secondes de pause, il revint au micro.

- Évidemment, le message d’ouverture que nous lançons aujourd'hui n’est pas sans condition, et cette éventuelle collaboration fera l’objet de nombreuses discussions à venir sur la forme qu’elle prendra, et sur les exigences qu’imposeront les parties. Vous n’êtes pas sans savoir que l’Ordre Jedi et le côté obscur de la Force ne font pas nécessairement bon ménage. Et pourtant nous ferons ce qui est en notre pouvoir pour tempérer les passifs et les idées reçues quant à cette rivalité pour tenter de trouver un terrain d’entente. Car c’est bien, je crois, ce que Son Altesse Virgile-Auguste d’Ossus avait en tête lorsqu’il a organisé ce sommet et, encore une fois, nous nous devons de saluer son audace, et de nous réjouir devant les résultats prometteurs de ces négociations.

Il espérait avoir été limpide, tout en évitant de s’avancer sur des terrains trop glissants. À sa connaissance, les termes exacts de cet accord n’avaient pas encore été figés dans le béton, et il allait de soi que l’Empire ne sortirait pas de ce sommet main dans la main avec l’Ordre Jedi. Du moins, il l’espérait; autant pour la crédibilité de son allocution que pour les valeurs de ceux qu’il représentait.

- Je vais maintenant prendre quelques questions…

Une flopée de mains se levèrent, accompagnées d’un concert de questions diffuses, et du nom du porte-parole, scandé à plusieurs reprises pour tenter de l’accrocher. Evran sélectionna le reporter du Coruscant Post dont il avait, non sans un certain effort de mémoire, réussi à se souvenir du prénom.

- Oui, Alesdev?

Les autres journalistes se turent docilement devant le choix du porte-parole, laissant la place à l’humain quinquagénaire et grisonnant qui se leva. Devant prendre ses lunettes pour relire un bout de son datapad, celui-ci ouvrit le bal avec une interrogation sur l’aide des Jedi dans les champs de bataille actuels républicains. Evran s’attendait à la question, ayant lui-même évoqué ces combats en début d’allocution. Le chevalier Jedi acquiesça en s’apprêtant à répondre, se rapprochant à nouveau des deux petits micros posés sur le lutrin. Sa performance avait-elle su adéquatement représenter les conclusions du débat? Il n’en savait que trop rien, et il ne le saurait probablement pas avant de rentrer dans son bureau, où il devrait réanalyser cette petite minute de parole une quinzaine de fois avec son équipe. C’était bien le problème des improvisations, où chaque petit glissement de langue pouvait se transformer en scandale médiatique pendant des jours entiers. Sous son lutrin, Evran serrait son poignet pour se passer les nerfs, terrifié à l’idée d’avoir commis une gaffe. Si c’était le cas, le conseil l’en tiendrait responsable, et ses supérieurs ne seraient pas vraiment intéressés par son histoire de datapad volé devant les conséquences considérables qu’Evran avait pu entraîner. Il tenta de se calmer un peu, considérant la possibilité qu’il ait fait un sans-faute, ou alors qu’il ait simplement omis quelques détails, lesquels il pourrait rectifier par un communiqué après-coup. Or toujours en mouvement, le futur était, et… avec un peu de chance, cette conférence serait loin d’être sa dernière comme directeur des communications de l’Ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 5104
Âge du perso : Eternel

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitimeDim 2 Juin 2019 - 19:57

La manipulation et les intrigues sont une seconde peau pour Darth Oracci ! Sa verve est sans doute sa meilleure arme lorsqu'elle ne cherche pas à séduire son interlocuteur et elle vient de le prouver une fois de plus. Lorsque les deux protagonistes reviennent devant les journalistes, les rumeurs vont déjà bon train : pourquoi le Jedi a-t-il quitté les lieux avec elle ? Les deux auraient-ils une liaison ? Voilà qui détourne de façon cocasse la discussion autour de l’Ordre Jedi, sans éclaircir son positionnement politique dans la crise en cours…


Darth Oracci remporte la victoire.

Vous pouvez si vous le désirez poursuivre le sujet, afin de conclure ou de rebondir à partir de ces aventures ! Ce RP vous appartient désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic _
MessageSujet: Re: [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic   [Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event XIII.2 - Ossus] La télé, c'est chic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-