Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Premiers Pas [Samaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evran Fykk
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Evran Fykk


Nombre de messages : 104
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Premiers Pas [Samaël] Left_b1170/70Premiers Pas [Samaël] Empty_10  (70/70)
PF:
Premiers Pas [Samaël] Left_bar_bleue83/83Premiers Pas [Samaël] Empty_bar_bleue  (83/83)

Premiers Pas [Samaël] _
MessageSujet: Premiers Pas [Samaël]   Premiers Pas [Samaël] Icon_minitimeLun 25 Mar 2019 - 21:36

L’orbite froide et austère d’Ilum. Dans un funeste silence, la planète errait dans sa trajectoire immuable, sa surface immaculée aveuglant les environs en réfléchissant la lumière de son étoile. Puis, un sifflement. La silhouette d’un saut en hyperespace apparut, dévoilant d’un seul coup le vaisseau du porte-parole de l’ordre jedi Evran Fykk, avec à son bord le padawan Samaël Akiam et le droïde astromech qui les accompagnait. L’Hurricane se détailla en approchant de l’atmosphère, tiré malgré lui par la force gravitationnelle de la planète glaciale. Evran tira la poignée des réacteurs en ralentissant l’allure, se préparant à une entrée délicate dans la thermosphère.

- Nous y sommes. Boucliers thermiques, je passe en contrôle manuel. La base ne devrait être qu’à quelques minutes d’ici.

Deux jours plus tôt, on avait appris un retard dans la livraison d’une caisse de cristaux de kyber au temple jedi. Des employés du temple, sensibles à la force, avaient comme mission d’en ramener quelques fois dans une année, afin de concocter les sabres destinés aux nouveaux initiés qui arrivaient. Jamais un retard n’avait été observé auparavant, et les membres de l’équipe de minage demeuraient impossibles à contacter. Comme ce dossier était tombé par hasard sur la table du département des communications, Evran avait tenu à enquêter lui-même sur la situation. Sortir un peu de son bureau ne pouvait pas lui faire de mal de temps à autre. Tandis qu’ils pénétrèrent dans la couche d’air inférieure, l’Hurricane fut assailli de vents violents qui causèrent des secousses dans tout le cockpit. Le droïde fut emporté dans le couloir derrière le poste de pilotage, puis le chevalier dut s’accrocher aux commandes pour ne pas tomber de son siège. La stabilité de l’appareil revint peu à peu alors que le vaisseau perdait en altitude, la visibilité étant toutefois obstruée par une tempête de neige. Evran se tourna vers le chironien à ses côtés.

- Ça va, ça secoue pas trop?

Quand le conseil avait demandé au padawan de lui annoncer la nouvelle, quelques jours plus tôt, le porte-parole n’avait pas hésité une seconde à lui demander de se joindre à lui pour l’expédition. Evran se souvenait de leur première rencontre avec un brin de nostalgie. C’était à l’époque où il venait de prendre ses fonctions comme responsable des communications. La façon dont le jeune chironien s’était exprimé et l’ouverture d’esprit dont il avait fait preuve avaient définitivement piqué la curiosité du chevalier. Car Sam l’ignorait peut-être, mais la petite vidéo qu’ils avaient tournée ensemble l’an dernier avait fait exploser sa visibilité et, d’une certaine façon, sa notoriété dans de nombreux systèmes planétaires. Bien qu’elle eût été d’un succès relatif dans l’ensemble de la campagne, elle avait su toucher le cœur des gens qui l’avaient visionné aux holonews.

- Nous y sommes. Merci de m’accompagner, c’est bien apprécié. Comme je t’ai dit plus tôt, ce sera probablement qu’une mission de routine, mais on doit s’attendre à tout. Il y a parfois des pirates dans le coin, j’espère que ce n’est pas ce qui est arrivé à nos collègues. Dans tous les cas, si jamais on a des ennuis, je… je ferai en sorte qu’on coure le moins de risques possible.

À vrai dire, la responsabilité d’avoir à son bord un padawan le tourmentait un peu. Evran ne s’était jamais occupé de la sécurité ou du bien-être général de quiconque avant ce jour. Il avait plutôt comme habitude d’éperonner ses assistants jusqu’à obtenir un travail satisfaisant de leur part. Mais devant un danger réel ou dans une situation qui sortait du simple travail administratif, ce n’était simplement pas une option viable. Du moins pas pour un jedi. De plus, Evran se demandait bien s’il était en mesure de se mettre en colère contre le padawan, tant son caractère semblait la plupart du temps porté à éviter la confrontation.

On voyait se dessiner au loin la base dans laquelle les mineurs travaillaient lors de leurs passages. Des modules d’habitation, d’ingénierie et de zones communes semblaient être reliés par d’étroits passages, à la manière d’une fourmilière. Aucune lumière, aucun signe de vie. Quelques secondes plus tard, Evran activait la procédure d’atterrissage pour se poser sur une plateforme recouverte de neige, mais tout de même identifiable. Devant eux, une petite passerelle semblait mener jusqu’à l’entrée du bâtiment principal.

Evran se leva de son siège et fit signe à Sam de le suivre à l’arrière. Dans la pièce centrale de l’Hurricane, le chevalier ouvrit un coffre en plasticier qui trainait au sol, puis en retira deux grands manteaux d’hiver à la doublure bien épaisse et au capuchon touffu. Il en passa un au padawan.

- Tiens. Est-ce que t’as besoin de protection pour… enfin le reste, les sabots et tout ça? Je t’avertis, la température au sol n’est pas vraiment ce qu’on pourrait appeler clémente.

Attendant la réponse, il enfila le sien, continuant de fouiller dans la caisse en tirant des gants, des lunettes de protection, et d’autres accessoires qui ne seraient certainement pas de trop dans ce genre de climat complètement hostile. De plus, si la station manquait d’énergie, il n’était pas à exclure que le chauffage fût désactivé partout et qu’ils doivent donc endurer ce froid polaire des heures durant.

- On va commencer par voir si on peut trouver quelqu’un là-bas. Autrement on essaiera de trouver une caisse nous-mêmes et la ramener par la suite à bord. Ça te convient comme plan?

Evran enfila ses gants et mit ses grosses lunettes sur le dessus de sa tête, profitant de ses derniers instants de chaleur avant d’affronter la tempête qui faisait rage dehors. Ils n’auraient pas à marcher bien loin pour atteindre le bâtiment, mais l’idée de sentir le vent et la neige assaillir son corps même quelques secondes le rebutait. Il avait passé la majorité de sa vie dans des endroits tempérés, plutôt chauds, et la simple vue de la neige lui donnait presque des frissons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
Samaël Akiam


Nombre de messages : 197
Âge du perso : 17 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Premiers Pas [Samaël] Left_b1168/68Premiers Pas [Samaël] Empty_10  (68/68)
PF:
Premiers Pas [Samaël] Left_bar_bleue74/74Premiers Pas [Samaël] Empty_bar_bleue  (74/74)

Premiers Pas [Samaël] _
MessageSujet: Re: Premiers Pas [Samaël]   Premiers Pas [Samaël] Icon_minitimeMar 26 Mar 2019 - 21:38

[HJ: Désolée je n'apporte pas grand-chose mais c'est l'intro et Sammy est encore tout intimidéRazz]

Les larmes du ciel font éclore les fleurs des champs,
La pluie des yeux fait grandir les enfants.

La pluie avait longtemps rongé le visage du Padawan, baignant ses immenses prunelles d'une tristesse qui ne lui ressemblait pas, ou plus. La grisaille avait duré suffisamment pour que le souvenir du gamin heureux et insouciant s'estompe des mémoires. Assurément, le chagrin avait pris ses aises. Ceci dit, Samaël était... Samaël. Impossible de rester plongé dans ses tourments. Il avait fini par se rendre compte, d'abord à contrecœurs, que l'Ordre avait beau ne pas lui donner de maître fiable, il ne l'avait pas rejeté. Son rôle non-officiel d'aide à l'intégration de nouveaux venus, parfois en difficulté, d'assistance à divers maîtres lui offrait une expérience aussi riche que polyvalente. Ses efforts avaient payé puisque son retard en cours s'amenuisait, au contraire, il avait inversé la tendance à propos de certains domaines. Un peu moins timide et surtout vraiment désespéré, le Chironian avait commencé à poser des questions aux professeurs qu'il côtoyait. Cumulant leurs points de vue, il avait petit à petit acquis des bases solides.

Chacun avait son rôle, y compris les petits ouvriers de l'Ombre, ceux qu'on n'appelait pas pour des missions en-dehors du Temple, qui guidaient les prochains Grands Guerriers et rangeaient des papiers. Samaël apprenait à accepter, à aimer sa place. Sa souffrance concernant la perte de Kolin -plus symbolique que réelle puisque le garçon vivait encore.- avait fini par s'adoucir. Il avait troqué sa peine contre une sorte de colère maîtrisée, maladroite avant de se transformer en simple résignation. Il espérait toujours que Kolin reviendrait du bon côté, mais il comprenait aussi -ou du moins s'efforçait de le faire- que son aîné avait fait son choix.

C'était donc serein que l'adolescent aborda la mission avec Evran ainsi qu'une certaine surprise. Il devait à l'humain, une partie de sa cicatrisation mentale. Bien après, le gosse s'était rendu compte de la portée de ses paroles, en partie seulement d'ailleurs. Il n'empêche que voir le porte-parole se confier à lui, puis l'écouter pendant ce court laps de temps, magique, avait fait saisir à Samaël qu'il avait peut-être trouvé sa voie si aucun maître ne voulait de sa personne. Ceci dit, l'étonnement demeurait, ce tournage de vidéo qui ressemblait à une parenthèse, différente, dans sa vie, le menait sur un chemin beaucoup plus long que prévu. Jamais il n'avait songé que le Chevalier se rappellerait de lui, ainsi, l'appréhension et la curiosité l'avaient accompagné jusqu'au seuil du bureau.

La mission, si routinière soit-elle correspondait à la définition de "vrai Jedi" dont avait parlé Evran lors de leur première conversation. S'il avait eu plus de culot, il l'aurait référé à ce dernier. Au lieu de ça, seul un petit sourire avait répondu au porte-parole. Les yeux légèrement plissés, concentré sur l'ordre de mission, il n'avait pu s'empêcher de se laisser distraire, l'espace d'un instant, par les prunelles perçantes du brun. Ses propres "conseils", Samaël avait du les appliquer peu après leur rencontre si particulière, et, il était encore en processus. Pour trouver sa place, prouver sa valeur.

***

Pattes tendues, presque assis, le semi-équidé résistait aux secousses avec une efficacité relative. Bien qu'il ne chutait pas, ses sabots aussi ferrés soient-ils, glissaient sur le sol lisse du vaisseau, de telle sorte que le Padawan "voyageait" d'un bord à l'autre, bateau de chair et de muscles sur une mer spatiale bien agitée.

- Ne vous en faites pas, c'est normal!- C'était banal mais non moins sincère. Sammy avait été enchanté de recevoir l'invitation, même si l'inquiétude avait aussitôt nuancé sa joie de quitter le Temple et possiblement aider quelqu'un. Serait-il à la hauteur?- Oh je ... N'ai pas peur de ça. Enfin pas trop.- Couina-t-il un peu misérablement lorsqu'Evran parla d'éventuels risques. L'apprenti avait déjà connu des situations critiques, plus que ne le laissait paraître son visage -nouvellement- illuminé d'un bonheur, d'une innocence quasi constants. Ceci dit, il craignait de décevoir son aîné en cas d’échauffourée, et demeurait son ancienne peur de ne pas bien viser l'ennemi, blessant involontairement son allié.-En tout cas, je peux vous promettre d'être fidèle!- Ah ça oui, sans trop de risques, Sammy pouvait s'y engager. Même terrorisé, il était décidé à ne pas fuir. Par chance, ça ne lui était jamais arrivé. Mais inutile d'être aussi dramatique, le retard du chargement étant sûrement banal, presque décevant.

- Non, c'est bon, ça ira, et puis le manteau est si grand que...- Malgré sa volonté d'être solennel, le jeune Jedi laissa s'échapper un petit rire cristallin de ses lèvres. Le tissu rembourré était si long qu'il s'étendait le long de son dos, retombant sur ses flancs, telle la couverture d'un destrier. Quant à ses sabots, ils étaient faits d'un des matériaux naturels les plus solides qui soit, aucun risque, du moins selon le souvenir de rudes hivers sur sa planète.- Oui, le plan est parfait! On y va!

Derrière son enthousiasme, Sammy était encore un peu gêné, ne sachant pas forcément comment se placer vis-à-vis d'Evran. S'il considérait celui-ci tel le Chevalier qu'il était, leur conversation restait celle de deux personnes qui ne se connaissaient pas si bien. Les confidences du brun avaient eu lieu dans des circonstances particulières, l'atmosphère tamisée d'une scène de tournage, encore silencieuse, prisonnière d'un captivant jeu de lumières. Mais au final, l'adolescent n'avait plus entendu parler de son interlocuteur avant cette mission, soudaine, surprenante. Il ne savait donc pas trop ce qu'attendait Evran de sa personne. L'aider, certes, mais comment? Le Padawan chassa les doutes qui revenaient immanquablement l'assaillir, cette habitude à se sous-estimer. Il voulait quitter le Temple pour vivre une aventure? Bien. Il prendrait cette dernière comme un cadeau, routine ou pas, sachant que la première option était préférable à cause des vies du personnel en jeu.

Paré, gants bien arrimés aux mains-la sensation était étrange pour Sammy, habitué à évoluer naturellement, à l'instar de la tunique Jedi qu'il avait eu du mal à adopter, mais il n'avait pas voulu pêcher par orgueil en les refusant.- l'apprenti esquissa un pas dehors. Le vent presque polaire balaya ses cheveux devant son visage, lui envoyant une première morsure de froid. Le Padawan sentit un frisson naître de sa nuque, galoper le long de son dos, puis achever sa route dans sa croupe. Les précautions d'Evran n'étaient pas exagérées, du moins aux yeux de l'indulgent apprenti. En fait, tout ce que ses aînés faisaient avait tendance à lui paraître merveilleux, sage et admirable.

Après s'être engouffrés sur une passerelle plutôt étroite que l'enfant-poulain fut ravi de quitter, ils débouchèrent dans le bâtiment central. À première vue il n'y avait rien à signaler sinon un calme un peu surprenant, et puis, on mettait du temps à venir les accueillir. Non pas que Samaël veuille une haie d'honneur mais il se demanda si les habitants étaient trop occupés par un quelque chose éventuellement néfaste pour venir. Mais c'était peut-être aussi son esprit surchauffé par l'imagination depuis l'annonce de cette mission qui cherchait systématiquement un monstre. Sans oublier son inconscient, occupé à rêver d'un cristal de sabre-laser magiquement rencontré, avec qui il aurait un lien spécial et qui signerait la création de son vraie arme. Était-ce trop orgueilleux? Déplacé? Peut-être mais ils étaient sur la légendaire Ilum, et à 15 ans il était plutôt logique que le Chironien rêve légèrement. Par chance, son esprit était surtout tourné vers le personnel qui manquait à l'appel. Depuis le départ de Kolin, le jeune Jedi craignait les disparitions de membres de l'Ordre.

Pour l'instant, l'enthousiasme à peine entamé par le climat, Sammy se contentait du "cadeau" que leur possible malheur lui offrait. Il y avait de quoi être heureux, sans maître attitré ni lame de sabre colorée: il profitait déjà du paysage d'Ilum. N'était-ce pas une expérience unique? Et évoluer aux côtés d'un Evran qui retrouvait sa place tant désirée chez les siens avait quelque chose de très satisfaisant. C'était beau de faire partie de sa "réhabilitation", évidemment réussie aux yeux du jeune Chironian. Son aîné avait beau ne rien avoir accompli devant son regard ourlé de grands cils, il avait déjà gagné son admiration. Sauf rencontre de corps moribonds ou de gens aux prises avec des difficultés importantes, cette journée lui semblait lumineuse.

Ah l'enthousiasme Samaëlien. Il semblait bel et bien sur la voie du retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evran Fykk
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Evran Fykk


Nombre de messages : 104
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Premiers Pas [Samaël] Left_b1170/70Premiers Pas [Samaël] Empty_10  (70/70)
PF:
Premiers Pas [Samaël] Left_bar_bleue83/83Premiers Pas [Samaël] Empty_bar_bleue  (83/83)

Premiers Pas [Samaël] _
MessageSujet: Re: Premiers Pas [Samaël]   Premiers Pas [Samaël] Icon_minitimeMer 3 Avr 2019 - 2:38

Il l’avait longuement redouté, mais cette première sortie à l’extérieur de l’Hurricane avait été des plus déplaisantes. Dès l’ouverture de la passerelle sur la plate-forme d’atterrissage, une brise glacée s’était emparée de l’astronef tandis que les deux jedi s’avançaient dans le blizzard. Evran, qui avait davantage l’air d’un pingouin avec son équipement, pressait le pas pour atteindre le module le plus rapidement possible. Cognant sur le bouton avec son gant pour ouvrir la porte, le porte-parole laissa entrer le padawan avant de s’immiscer à l’intérieur du bâtiment. Et dès leur entrée, la signature obtenue sur l’Hurricane se confirma rapidement; l’absence de lumière et de chauffage pointait vers le fait que le courant semblait avoir été coupé. Au moins ici, le vent ne serait pas un facteur.

Evran retira son grand capuchon et releva ses lunettes sur son front, portant sa main jusqu’à sa ceinture pour y prendre une lampe-poche. Devant eux s’étalait un long couloir visiblement en manque d’entretien, que la glace et la neige s’étaient réapproprié à quelques endroits.

- Je n’aime pas bien ça, il y a toujours au moins un employé dans cette station, d’ordinaire.

D’après les documents qu’il avait consultés, et du peu qu’il se souvenait de sa première visite, l’accès des mineurs à la caverne de cristaux se faisait par le biais d’un ascenseur, dans un module plus éloigné. Une fois qu’ils auraient éliminé les quartiers d’habitation et le mess de leurs recherches, ils n’auraient probablement pas d’autre choix que de descendre eux-mêmes dans la mine.

Evran jeta un coup d’œil au padawan. Son expression un peu gênée l'ébranlait un peu. Le Samaël qu'il avait rencontré pendant le tournage lui avait semblé certes introverti, mais cela ne l'avait pas empêché pour autant de le confronter et même de lui prodiguer des conseils, alors qu'Evran avait vécu un petit moment de faiblesse. Mais depuis leur départ d’Ondéron, le chironien paraissait se renfermer davantage sur lui-même. Avait-il peur de la nature de leur mission? La présence du porte-parole l’intimidait-elle? Evran devait avouer avoir un certain mal à lire son expression. Il se souvenait un peu du dossier qu’il avait eu l’occasion de potasser pendant la préproduction du spot publicitaire, et il semblait que les multiples problèmes que Samaël avait vécus avec ses maîtres passés l’avaient plus ou moins confiné au temple depuis un moment. Peut-être que de se trouver si loin de l’Ordre l’angoissait. Évidemment, il était hors de question qu’il aborde le sujet directement, mais Evran garderait cette pensée en tête si jamais les choses venaient à se compliquer au fil de leur mission.

Le porte-parole fit bouger ses muscles faciaux pour les réchauffer, puis s’engagea finalement dans le couloir, essayant de remarquer la moindre trace de vie, ou simplement du dernier passage des mineurs. Il braqua sa lampe sur les murs, au sol; même le métal semblait être figé dans ce froid mordant. Enfin, devant ce silence insoutenable et cette ambiance funèbre, le porte-parole crut bon d’engager la conversation.

- C’est ta première fois sur Ilum?

La question pouvait paraître anodine, posée ainsi. Mais cela l’intéressait de savoir si ses anciens maîtres l’avaient déjà emmené ici pour qu’il façonne son sabre laser. Samaël, en bon élève studieux, avait probablement déjà accompli ce rite si important pour la plupart des padawans. Néanmoins, son historique un peu houleux avec ses mentors l’en avait peut-être empêché.

Evran tenta d’appuyer sur l’interrupteur qui se situait tout près de la première porte qu’ils croisèrent. Sans résistance, celle-ci coulissa, leur donnant accès à un petit bureau visiblement en ordre. Une chaise, une table, puis un datapad posé sur cette dernière.

- Le fait que les portes s’ouvrent depuis tout à l'heure signifie qu’il y a forcément du courant d’urgence qui circule depuis quelque part. Il faudrait voir si on peut tout réactiver, ça nous éviterait de risquer l’hypothermie à chaque enjambée…

Evran s’avança, et retira ses mitaines beaucoup trop bouffantes pour s’emparer du datapad et le manipuler. Il tenta d’allumer l’écran à plusieurs reprises, mais en vain. Encore une fois, la température semblait s’obstiner à se mettre sur leur chemin. Il essaya ensuite de souffler de l’air chaud sur l’appareil, créant ainsi un nuage de buée qui sortit de sa bouche. Après de nombreuses pressions supplémentaires sur le bouton de démarrage, l’écran de verre s’illumina enfin, faisant apparaître une liste de journaux, écrits par le personnel de la station.

- La dernière entrée date de plusieurs mois. À peine quelque temps après que nous ayons reçu la dernière cargaison de cristaux.

Il appuya sur celle-ci et en consulta le contenu, ne trouvant pourtant rien qui pouvait les éclaircir sur l’état actuel de l’endroit. Dans une autre section du datapad, il put mettre la main sur une carte du réseau, signalant plusieurs erreurs techniques à plusieurs endroits. Evran crut même reconnaître les pictogrammes utilisés habituellement pour décrire des bris physiques à l’intégrité des systèmes, notamment sur les portes et les systèmes vitaux des modules d’habitation. Encore une fois, l’idée que des mercenaires aient pris d’assaut la station s’éveilla dans l’esprit du jedi, mais il choisit de l’ignorer. Ce n’était peut-être qu’un hasard. D’autres conjectures moins alarmistes lui semblaient tout aussi probables, et moins dangereuses.

- La rupture de courant a probablement provoqué l’arrêt de l’ascenseur qui descend dans la caverne de cristaux. J’espère qu’ils n’étaient pas là-dedans quand ça s’est produit… D’après le plan que j’ai ici, le module d’ingénierie et des machines se trouve juste de l’autre côté de la passerelle. Il faudrait qu’on sorte pour y accéder. De là, si on trouve une façon de rétablir l’énergie, on pourrait peut-être aller jeter un coup d’œil en bas.

Son ton sonnait peut-être autoritaire, mais Evran souhaitait vraiment que le jeune chironien lui donne son opinion sur la situation. Les premiers signes qu’il avait devant lui ne s’avéraient pas très optimistes pour la vie des travailleurs, et le chevalier ne savait pas à quel point il était sage de risquer sa vie et celle du padawan pour partir à leur recherche; surtout s’ils devaient trouver des corps gelés en guise de résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
Samaël Akiam


Nombre de messages : 197
Âge du perso : 17 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Premiers Pas [Samaël] Left_b1168/68Premiers Pas [Samaël] Empty_10  (68/68)
PF:
Premiers Pas [Samaël] Left_bar_bleue74/74Premiers Pas [Samaël] Empty_bar_bleue  (74/74)

Premiers Pas [Samaël] _
MessageSujet: Re: Premiers Pas [Samaël]   Premiers Pas [Samaël] Icon_minitimeLun 27 Mai 2019 - 12:58

[HJ: Désolée ce n'est pas fameux, mais c'est la reprise, j'ai eu du mal à me remettre dedans. En plus j'ai écrit sur ma boîte mail- donc en ayant partiellement ton post sous les yeux- avant de poster via téléphone, donc j'ai pu ne pas me rappeler de certains détails! S'il y a un souci dit-le moi et j'éditerai!]

Lorsque les circonstances poussaient Sammy devant, ses pattes se bloquaient, décidées à prendre leur indépendance, elles refusaient d'obéir au cerveau qui leur hurlait qu'elles étaient ridicules. Jusqu'à ce que le porte-parole reprenne la tête de la marche, le pré-adolescent semblait incapable de faire un pas. Guère étonnant qu'aucun maître n'ait tenu plus d'un mois d'enseignement lui lançait perfidement son inconscient, particulièrement cruel aujourd'hui. De sa bouche entrouverte, des veloutes blancs naissaient et mourraient après une courte galopade dans l'air froid de la station inanimée, tandis que sous ses sabots, le sol raisonnait et claquait, alimentant la sensation de solitude qui s'était installée. Les dires d'Evran ne faisaient que confirmer cette réalité: les deux Jedis évoluaient dans une sorte de désert, lequel ne correspondait pas au lieu de travail agité, presque frénétique qui aurait du s'étendre devant leurs yeux. L'atmosphère lugubre enveloppait le Chironian à chaque avancée, trempant ses épaules de sueurs gelées, pénétrant ses os, remontant jusqu'à son cerveau qui n'avait toujours pas intégré l'information. La catastrophe de plus en plus évidente semblait pourtant réveiller Samaël. Ses sabots devinrent un peu plus vifs, son regard alerte et il dépassait enfin Evran si le hasard l'y obligeait. Les sens du gosse s'éveillaient, parce qu'au-delà du mal-être désormais profondément ancré en lui, il y avait des vies en danger, un sombre mystère à résoudre et qu'il était hors de question de pleurer davantage sur son sort.

[color=yellow]- C'est ma première fois. Oui. Mais j'ai lu des descriptions de cette plateforme.- Précisément avant de venir ici, pour essayer d'en apprendre le plus possible, d'être à la hauteur.- et elle était beaucoup plus... Vivante.

La batterie d'urgence qui alimentait les portes, les dates d'entrées obsolètes sur les registres, le vide intersidérale aussi bien dans qu'au-dehors de la station ne faisaient que confirmer un problème. Le Chironian sentit les poils de son échine se dresser lorsque son aîné évoqua la triste possibilité d'employés agonisant dans un ascenceur. Non. La majorité étaient rompus à l'entraînement Jedi, au moins minimale, ils auraient forcément réussi à s'en sortir, quitte à détruire le plafond de l'ascenceur à coups de sabre-laser ou de blasters pour les non-Sensibles. Il semblait à Samaël avoir lu qu'une des règles était de toujours avoir une arme sur soi, en cas d'éboulement ou d'attaques de créatures sauvages rôdant sur la planète. À moins qu'il ne se l'imagine, le désire tant et si bien que son cerveau avait formulé cette norme? De toutes manières ils en auraient bientôt le coeur net. Le centaure avisa une porte minuscule, timidement postée à côté des grands ascenceurs aux rouages impressionnants, prévus pour supporter les poids énormes de certaines pierres extraites des roches. Le gamin n'était pas doué en nouvelles technologies, ayant tout juste rattrapé son retard concernant les comlinks, inconnus lors de son arrivée -pareillement pour les robinets ou les douches!- mais de ce fait, il avait développé un certain don pour trouver des chemins alternatifs. Même au Temple il rechignait à entrer dans les ascenceurs, victime de vertige et d'appréhensions inhérentes à son intégration tardive dans ce monde automatisé.

- Par là, il y a une porte de service, elle doit relier les étages entre eux et donc celui qui nous mènerait à la passerelle. Vu que les machines ont l'air capricieuses en plus de dépendre uniquement du générateur de secours, je suggère d'utiliser nos propres moyens de locomotion.

Il serait en effet assez inconsidéré de se mettre dans un ascenceur, réparé par leurs soins ou pas. Tout à coup conscient d'avoir prononcé ses mots avec une conviction lui ressemblant guère -guidée par son désir d'éclaircir le mystère et sauver ce qui pouvait encore l'être- le Chironian esquissa un pas en arrière, regard rivé sur son aîné.

*C'est assez évident en même temps. Il va te prendre pour un imbécile.*

Un nouveau nuage de fumée s'échappa de ses lèvres incapables de se refermer, comme si elles essayaient silencieusement d'expulser les autres bêtises qui risquaient d'en sortir. Les deux Jedis s'approchèrent finalement de ladite porte, laquelle menait effectivement, via d'étroits couloirs, aux étages les plus hauts comme les plus bas ainsi que dehors. Sur la porte de sortie un avertissement promettait la mort par congélation à quiconque ne prenait pas ses précautions. Le Padawan ravala sa peur et s'emitouffla d'avantage dans son manteau, puis poussa la poignée. La passerelle solide, nullement inquiétée par les bourrasques de vent leur faisait face, immobile.

- C'est juste en face donc, non? Je peux traverser rapidement et revenir. Inutile qu'on y aille à deux.-Proposa le jeune Jedi.- - Si vous restez à l'abri, je peux mettre votre manteau en double protection et puis j'ai de la fourrure, des sabots, je peux supporter ce climat un peu plus longtemps, si vous me le permettez.

Il rougit de nouveau, honteux de sa proposition pourtant courageuse, mais surtout conscient des accusations implicites: la peau rose et fine d'Evran risquait de souffrir davantage que la sienne, également fine si l'on considérait le standard de sa race mais tout de même couverte de poils -du moins en partie.- et crée pour vivre dehors.

- Si nos comlinks fonctionnent encore, vous pourriez me dire si l'actionnement de la manette a bien rétabli le courant habituel... Et sinon via la Force?

Samaël saurait-il communiquer de si loin avec un Chevalier auquel il était si peu attaché? Il le fallait et de toutes manières, vu la qualité de ses relations sociales ces derniers temps, malgré tout, le porte-parole restait un de ses liens privilégiés.

Ses yeux clairs tournés vers la passerelle, il évalua la solide structure, prêt à tenter un galop dessus afin d'aller activer les machines, dont celle qui enclencherait -enfin- le chauffage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evran Fykk
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Evran Fykk


Nombre de messages : 104
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Premiers Pas [Samaël] Left_b1170/70Premiers Pas [Samaël] Empty_10  (70/70)
PF:
Premiers Pas [Samaël] Left_bar_bleue83/83Premiers Pas [Samaël] Empty_bar_bleue  (83/83)

Premiers Pas [Samaël] _
MessageSujet: Re: Premiers Pas [Samaël]   Premiers Pas [Samaël] Icon_minitimeLun 3 Juin 2019 - 7:17

L’entrée de service, Evran devait admettre ne pas l’avoir vue sur le plan, mais le chemin paraissait accessible, bien qu’un peu périlleux. Peut-être moins que d’utiliser un ascenseur dans un système qui avait connu de nombreux bris mécaniques dans ses dernières opérations, là-dessus Samaël marquait un point. En plus, l’entrée semblait pouvoir être accédée depuis le module d’habitation dans lequel ils se trouvaient. Toutefois, cela ne réglait pas le problème du courant, qu’ils devraient impérativement rétablir pour leur permettre d’utiliser les installations de la mine, en plus de rendre leur visite nettement plus confortable.

Evran vit le rouge s’installer sur les joues du chironien, qui était peut-être causé par le froid, ou bien par sa remarque implicite sur la fragilité de son espèce. Il retint un petit rire, hésitant à l’idée d’envoyer le padawan seul à l’extérieur. Certes, il était biologiquement mieux armé que lui pour supporter une telle température, mais le porte-parole redoutait que le climat ne soit pas le seul danger que Samaël courait. La possibilité qu’ils ne soient pas seuls sur cette maudite installation continuait de le tarauder sans cesse. Les arguments de l’adolescent parvinrent néanmoins à le convaincre, à condition qu’il soit bien au chaud.

- Très bien… Oui, je suggère de ne pas prendre de chance là-dessus.

Il entreprit d’enlever son manteau, horrifié à l’idée de s’en séparer, même pour quelques minutes. C’était pourtant préférable que de retrouver le padawan couvert d’engelures, ou pire encore. Il tendit le vêtement au jeune chironien, luttant pour ne pas céder à la tentation de grelotter en serrant ses bras contre sa poitrine.

- Espérons que nos comlinks tiennent le coup. Sois prudent, et garde ton sabre près de toi… J’ai comme un mauvais pressentiment sur ce qui s’est passé ici…

Evran avait fait de nets progrès quant à sa maîtrise de la force, mais elle restait tout de même bien inférieure à ce qu’on pouvait attendre d’un chevalier qui n’usurpait pas son titre. La télépathie, même avec son maître, demeurait une faiblesse pour lui qui préférait ouvrir sa grande gueule dès qu’il en avait l’occasion. Il n’osait pas l’admettre au padawan, même si garder cette information ne servait qu’à flatter son ego. Evran s’approcha de la porte près de laquelle Sam se tenait, décidé à lui ouvrir, en se plaçant sur le côté pour éviter de se prendre en pleine figure le vent qui inonderait l’endroit.

- Bonne chance.

Il appuya sur l’interrupteur, faisant coulisser la porte donnant sur le balcon extérieur, où se situait la passerelle qui permettait d’accéder aux autres modules du complexe. Il regarda le padawan sortir à l’extérieur par la petite fenêtre, refermant aussitôt le sas dès que celui-ci eut posé les sabots à l’extérieur. Espérant qu’il ne se retourne pas, Evran absorba le choc thermique du vent qui s’était introduit dans le module en se frottant les bras le plus rapidement qu’il le pouvait pour créer de la chaleur. Plus vite ils quitteraient cette satanée planète, et mieux il se porterait.

Evran se tourna vers le bureau dans lequel Sam et lui avaient pénétré plus tôt, réexaminant rapidement le datapad qu’il avait laissé sur la table pour se changer les idées. Mais alors qu’il allait prendre l’appareil, quelque chose à l’extérieur attira son attention. Plus loin, sur une autre passerelle qui reliait des modules secondaires – qu’Evran se souvenait avoir vus endommagés – une silhouette marchait. Le porte-parole plissa les yeux, troquant rapidement la sensation de froid pour un pouls accéléré. Il distingua l’armure thermique de l’individu, qui expliquait sa présence à l’extérieur, puis s’y prit à deux fois pour identifier ce qu’il avait entre ses mains. Dès que la silhouette se tourna légèrement, Evran se rendit rapidement compte qu’il s’agissait d’un blaster lourd. Paniqué, il n’eut pas besoin d’y réfléchir à deux fois avant de s’emparer de son comlink.

- Samaël… Tu devrais te dépêcher. Et je te suggère de rester bien bas : nous… nous ne sommes pas seuls.

Priant pour qu’il reçoive son message, Evran porta la main à sa ceinture pour y cueillir son blaster. Il jeta un regard au padawan par la fenêtre, faisant défiler le plan sur le datapad en même temps. Le module vers lequel se dirigeait le chironien était probablement vide, mais Evran ne pouvait s’empêcher de penser à ce qu’il pouvait lui arriver. Si Samaël restait discret, peut-être qu’il ne risquait pas de tomber sur l’un d’eux.

Les craintes d’Evran se concrétisaient sous ses yeux alors que le porte-parole faisait de son mieux pour garder son sang – et c’était le cas de le dire – froid. L’armure du soldat n’était pas reconnaissable, et la présence de l’Empire sur cette planète serait assez incongrue. Il s’agissait probablement de pirates, qui avaient peut-être vu la perspective d’un profit dans le commerce de cristaux de kyber, qui sait? Si les ouvriers du complexe étaient encore vivants, ils étaient peut-être maintenus captifs par ces voyous. Ils avaient sans doute coupé le courant pour empêcher les communications longue-distance, et avaient probablement des vaisseaux dans les environs. La station étant privée d’énergie, les bandits ne disposaient toutefois pas de l’équipement nécessaire pour identifier un vaisseau en approche. Avec un peu de chance, la présence des deux jedis dans le complexe restait encore secrète. S’agissait d’utiliser cet élément de surprise à leur avantage. Réalimenter le courant allait immanquablement éveiller quelques soupçons, mais Evran ne voyait pas d’autre façon de procéder. Il discuterait de la marche à suivre avec Samaël dès que le garçon serait à l’abri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
Samaël Akiam


Nombre de messages : 197
Âge du perso : 17 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Premiers Pas [Samaël] Left_b1168/68Premiers Pas [Samaël] Empty_10  (68/68)
PF:
Premiers Pas [Samaël] Left_bar_bleue74/74Premiers Pas [Samaël] Empty_bar_bleue  (74/74)

Premiers Pas [Samaël] _
MessageSujet: Re: Premiers Pas [Samaël]   Premiers Pas [Samaël] Icon_minitimeMer 3 Juil 2019 - 14:15

- M-erci. Ça ira.

Aux mots de son compagnon de route, Samaël avait inconsciemment porté ses doigts à son comlink pour l'y emprisonner Il se sentit en partie rassuré par la petite boîte. Futile consolation. Après un soupir presque imperceptible accompagné d'un frisson qui avait pris son échine dorsale à rebrousse-poils, le pré-adolescent avait entrepris son épopée. Une courte mais glaciale épopée donc qui le mena d'abord face au pont juché au-dessus d'un gouffre inquiétant dont le fond luisait d'un bleuté effroyablement beau. Le Padawan pourtant adorateur de la nature ne s'attarda guère sur la glace brillante qui chutait jusque dans les tréfonds de la planète de part de d'autre de lui. Bien au contraire, il accéléra le pas tout en essayant de rester aussi léger que possible sur ses appuis. Les paroles du Chevalier résonnaient encore dans son esprit et si courageux soit le gosse, il restait assez impressionnable. Après deux missions de haut vol, il n'était plus sorti du Temple, et sachant comment avaient terminées ses aventures, c'était normal que Sammy angoisse, surtout que cette simple reconnaissance avait l'air de se compliquer drastiquement.

La voix d'Evran le fit littéralement sursauter, même si heureusement, sa formation permit au jeune Jedi de retenir une lourde chute sur les lattes de la passerelle, il retint également le cri qui naissait dans ses poumons et l'assassina d'un grand soupir. Au galop, Samaël rejoignit le fameux levier, paralysé par le froid. Une main, deux, des gouttes de sueurs accompagnées de gémissements n'y firent rien, l'objet ne bougeait pas. Le gosse regarda plusieurs fois autour de lui, il jetait d'ailleurs un énième coup d'oeil lorsque son instinct lui souffla, ou plutôt hurla à son esprit que quelque chose allait très mal. Pas en général, ce constat, le porte-parole l'avait déjà fait en voyant les installations vides. Non, ça allait mal là, tout de suite, maintenant. Luttant contre son désir de faire demi-tour, le Padawan en appela à la Force -celle-là même qui venait de l'aviser- pour déplacer le levier têtu puis il repartit en sens inverse. Sous son poids pourtant plume -du moins si on le comparait à ceux de sa race.- la passerelle émettait des grondements sourds, mais soutenue par un bon système de sécurité, elle tint bon. La mécanique qui servait à l'illuminer la nuit, lorsque l'électricité fonctionnait, était solide, sans parler d'un système de poulie avancé qui permettait de relever la fameuse passerelle dont la séparation au milieu était cachée par la neige.

Le bruit des générateurs qui s'éveillaient couvrait le galop du gamin dont les deux sabots touchaient désormais l'autre côté du pont. Il s'arrêta net, glissant d'ailleurs un peu, en apercevant une silhouette au loin. Ses oreilles d'elfe se plaquèrent légèrement en arrière et il se saisit de son comlink. Tout de suite, le protocole d'appel au Temple en cas de danger lui vint à l'esprit, mais évidemment il saisit tout aussi rapidement que la base n'était pas joignable. Son instinct de proie lui dictait de fuir, pareillement pour son cerveau qui se rappelait de ses mésaventures avec un Kolin passé du côté obscur ou encore le désastre avec la Sith. Il avait alors involontairement blessé la main du chevalier qui l'accompagnait, un vrai inutile. Pour autant, il ne voulait pas abandonner un camarade, Evran donc. Alors il ouvrit à la volée le sac en bandoulière qui ceignait son épaule, se saisit de son sabre-laser et entreprit de marcher aussi doucement que possible, espérant que la neige amortirait le bruit de ses sabots.

Le fait d'avoir rallumé le courant avait automatiquement mis les pirates sur leurs gardes, la démarche de celui qui rôdait non loin du Chevalier Jedi changea, passant de débonnaire voir lasse à alerte. Sammy referma un peu plus fort ses doigts sur le manche de son sabre éteint. Il ne voulait pas attaquer l'homme, suivant précieusement le principe de l'Ordre de n'en venir aux mains qu'au dernier instant, surtout qu'il était impossible de savoir qui étaient ces silhouettes aux traits tranchants et carrées indiquant une armure. Serait-ce des gens de la Base? Des survivants qui se terraient en se méfiant de toute intrusion? Le Padawan en doutait, d'autant plus que la Force avait averti son aîné d'un danger, danger que lui aussi avait ressenti bien que son avis comptait moins car il ne se fiait guère à ses sensations.

Le soldat ou ce qui s'en approchait parut le repérer, en tout cas il doutait, esquissait quelques pas avant de stopper pour observer puis repartir. Sammy se mordit la lèvre inférieure, bloqué jusqu'à ce que son regard s'accroche sur une petite pierre à demi recouverte par la neige. Le Padawan s'en saisit et la projeta le plus loin possible à l'extrême opposé. Toujours avec prudence, la silhouette en armure entreprit de se laisser guider par son ouïe et s'éloigna. Les joues rouges, sur le point d'exploser après avoir retenu sa respiration, l'apprenti rejoignit rapidement Evran, son sabre éteint encore entre les doigts.

- Maître. Il y a quelqu'un dehors.

Souffla-t-il en essayant de corriger la danse chaotique de son coeur. Il avait l'impression que les battements de ce dernier s'entendaient à des milles à la ronde, risquant d'attirer ces étranges présences qui avaient remplacé les Jedis et civils de la Base d'Ilum. Une oreille du Chironian pivota vivement, tiquant lorsqu'un bruit inaudible à l'oreille humaine perça ses tympans.

- Il y a des quelqu'uns.


Par instinct et bien inconsciemment, le jeune Jedi s'était presque accolé à Evran non sans scruter les alentours à la recherche d'une réponse. Au-dehors le froid s'intensifiait et la neige avait commencé à tomber, s’épaississant au même rythme que le mystère de la Base presque fantôme.

- Est-ce que ce peut-être des membres de la base?

Demanda-t-il plein d'espoir tout en sachant presque la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evran Fykk
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Evran Fykk


Nombre de messages : 104
Âge du perso : 29 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Premiers Pas [Samaël] Left_b1170/70Premiers Pas [Samaël] Empty_10  (70/70)
PF:
Premiers Pas [Samaël] Left_bar_bleue83/83Premiers Pas [Samaël] Empty_bar_bleue  (83/83)

Premiers Pas [Samaël] _
MessageSujet: Re: Premiers Pas [Samaël]   Premiers Pas [Samaël] Icon_minitimeJeu 22 Aoû 2019 - 8:38

HRP:
 

Evran tenait fermement son blaster, prêt à faire feu au travers de la vitre si jamais l’homme en tenue militaire se décidait à remarquer Sammy sur la passerelle. Le porte-parole suivait la scène, les traits tirés, puis observa le padawan se tirer admirablement de ce mauvais pas en distrayant la menace. Le jedi souffla lourdement, émettant un nouveau nuage de buée qui alla s’évanouir dans l’air ambiant. Alors que la porte s’ouvrit pour laisser entrer le jeune chironien, Evran remit son blaster dans son étui, heureux de ne pas avoir eu à s’en servir pour le moment.

- Bon sang, tu m’as fait l’une de ces peurs…

L’agitation se lisait dans l’expression de celui qui tenait encore son sabre dans ses mains. Il l’avait échappé belle, et pourtant ils étaient encore loin d’être sortis du sable. On pouvait voir qu'il n'avait peu ou pas connu d'action à l'extérieur des entraînements obligatoires. Il fallait dire que de rester au temple la majorité du temps ne comportait pas vraiment une grande part de risque. Même pour le porte-parole, qui ne sortait que pour assister à des événements mondains, la situation s'avérait tendue. Il eut un léger mouvement de recul lorsque le padawan l’appela « Maître », mais il tenta de ne pas y porter trop d’attention.

- J’en doute fort, les mineurs ici n’ont pas d’armes. Peu importe qui sont ces gens, il y a fort à parier qu’ils ont quelque chose à voir avec l’échec des communications des dernières semaines.


Le fait de rallumer le courant allait forcément attirer l’attention de ces pirates et bientôt l’endroit serait sans doute infesté. Au nombre de vaisseaux stationnés dans les docks, ils pouvaient s’attendre à affronter une vingtaine d’entre eux, au minimum. Il leur fallait un plan. Et chose certaine, attaquer de front avec un padawan et un chevalier jedi éclopé aux pouvoirs affaiblis ne semblait pas être la meilleure des approches. Pendant un instant, la fuite vint à l’esprit du porte-parole. Prendre l’Hurricane et quitter cette planète semblait si facile. Cette pensée était peut-être due à la peur, ou peut-être par altruisme en espérant protéger la vie de Samaël. Qu’importe, il chassa rapidement cette idée de son esprit, essayant de garder son sang plus froid qu’il ne l’était déjà. Céder à la panique ne ferait qu’empirer la situation en plus de déstabiliser le jeune Chironien. Qui pouvait bien leur donner un coup de main, dans un endroit si reculé? Les méninges du porte-parole s’activèrent alors que ses yeux valsaient de chaque côté de leurs orbites.

- Je… je vais demander à T3 d’envoyer un message sur Ord Mantell, peut-être que la république serait encline à nous donner un coup de main pour récupérer le contrôle de la base… Mais cela prendra un certain temps. En attendant, nous devons savoir si les mineurs ont survécu, et si nous pouvons accomplir notre mission en ramenant les cristaux au temple.

Evran ne donnait pas très cher de la peau des travailleurs, d’autant que le délai entre l’arrêt des communications et leur arrivée était franchement long pour laisser entendre qu’ils auraient pu être gardés en vie par leurs assaillants. N’empêche, en tant que jedis, il était de leur devoir d’aller au fond des choses. Personne d’autre ne le ferait à leur place.

- Ramener le courant doit forcément avoir remis l’ascenseur en état de marche. Si on se dépêche, on peut peut-être accéder au niveau inférieur avant que ces mercenaires ne détectent notre présence. Mais peut-être as-tu une autre idée?


Evran ramena la carte téléchargée sur son propre datapad, pointant le monte-charge qu’ils avaient aperçu plus tôt dans le bureau. Chose certaine, ils ne pouvaient pas rester immobiles pendant que ces pirates allaient d’un moment à l’autre se mettre à fouiller la station pour partir à leur recherche.

- Ce ne sera pas facile, mais avec la Force de notre côté, rien n’est impossible. Te sens-tu prêt?

Il ne pouvait pas croire qu’il avait emmené le padawan dans une quête aussi dangereuse. Ce qui s’annonçait être une simple promenade de santé à l’autre bout de la galaxie se transformait en une périlleuse mission de sauvetage dont ils ne reviendraient pas indemnes. La peur et le gel mis de côté, quelque chose lui disait pourtant que toutes ces péripéties ne seraient pas vaines. Chose certaine, peu importe la suite des choses, Samaël ne serait probablement plus le même après avoir vécu une telle épreuve… et lui non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
Samaël Akiam


Nombre de messages : 197
Âge du perso : 17 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Premiers Pas [Samaël] Left_b1168/68Premiers Pas [Samaël] Empty_10  (68/68)
PF:
Premiers Pas [Samaël] Left_bar_bleue74/74Premiers Pas [Samaël] Empty_bar_bleue  (74/74)

Premiers Pas [Samaël] _
MessageSujet: Re: Premiers Pas [Samaël]   Premiers Pas [Samaël] Icon_minitimeDim 13 Oct 2019 - 12:52

[HJ: À mon tour de m'excuser :/.]

- Dé-solé.- Murmura Samaël alors qu'il essayait de calmer les battements de ses propres coeurs. C'était la chamade dans tout son organisme et c'était sans doute loin d'être fini.

- Des ennemis des Jedis alors? Je veux dire, tout le monde ou presque sait qu'il y a une station reliée à notre Ordre ici. Non? Les cristaux de sabre-laser, la recherche des Padawans, c'est un lieu mythique! Ce serait bizarre que les attaquants ne sachent pas qu'ils attaquaient des Jedis... Et... Vu l'état dans lequel ils ont laissé la station, ils devaient être amusément entraînés.... Euh drôlement, je voulais dire drôle. Même si ça ne l'est pas.

Songeant que résoudre le mystère d'une telle expression idiomatique dans de telles circonstances tout sauf amusantes, le Centaure se préoccupa plutôt d'échaffauder d'autres théories. Toutes se rejoignaient sur un terrifiant point: les adversaires avaient l'habitude de combattre avec férocité, car, appartenant à une annexe de l'Ordre ou pas, les quelques membres des Corps qui aidaient à la station n'en demeuraient pas moins des duellistes un minimum entraînés. Et puis ils avaient la Force, alors comment avaient-ils pu être défaits ainsi? Et qu'adviendrait-il d'un porte-parole rouillé accompagné d'un Padawan maladroit? Sammy avait reculé d'un pas, comme si son éventualité venait de se concrétiser et se dressait désormais face à lui. Pour autant, le Chironian changea d'avis et couvrit la distance qu'il avait essayé de mettre entre sa personne et le danger de deux pas volontaires -quoique légèrement tremblants.-

- Oui! Il faut trouver les mineurs!

Le jeune optimiste qu'il avait toujours été espérait qu'en effet, certains aient survécu. Instinctivement, il plongea dans la Force, passant à une analyse beaucoup plus fine que ne lui permettaient ses sens habituels -si aiguisés soient-ils.-. La présence d'Evran brillait à ses còtés, parce qu'il avait sa propre empreinte dans la Force et qu'il était toujours plus simple de repérer un Sensible, mais aussi parce qu'il était à côté et qu'inquiet, Sam se raccrochait naturellement à lui. C'était une présence adulte, rassurante, si inquiet se montre lui-même le porte-parole.

N'ayant repéré aucun signe de vie sur le coup, le jeune Jedi leva la tête vers Evran. Il avait un bon lien avec la Force mais restait encore novice, surtout que son entraînement avait stagné depuis qu'il n'avait plus de maître attitré. Sa bonne volonté permettait au gamin de limiter le retard voir de le supérer mais il n'était clairement pas à son maximum. Qu'il se soit maintenu au niveau de ses camarades en général tenait déjà presque du miracle. Autant dire que le Centaure ne se sentait guère apte à remplir la mission inattendue. Ceci dit, comme l'avait précisé le brun, impossible de compter sur la République avant un moment.

Samaël songea à proposer de revêtir des habits de Mineurs s'ils trouvaient des... cadavres mais l'idée en soi le rebutait. Il ne pouvait pas manquer de respects à ces éventuels morts, sans compter que si les malfrats s'étaient renseignés, ils se rendraient très vite compte qu'aucun Chironian, race cantonnée à sa planète dont la localisation restait inconnue d'ailleurs, ne faisait partie de l'équipe. Tout ce qu'Evran et lui obtiendraient seraient que les adversaires se méfient un peu moins en les prenant pour des employés mais vu qu'ils se feraient attaquer pareillement, c'était absurde. Sammy se promit de dire à Vick qu'il arrêterait un temps de regarder des holofilms de série b avec lui.

- Se depêcher, ça c'est dans mes cordes Maître.- La proposition que le Padawan s'apprêtait à lancer lui faisait horreur mais c'était une solution possible, une des peu que leur éventail minuscule leur permettait. Autant ne pas faire les difficiles.- Ils ne savent pas combien d'intrus il y a... Autant qu'ils croient qu'il y en a un seul. Vous, vous pourriez enquêter, chercher des indices ou des survivants tandis que moi j'fais diversion. Je suis rapide.

Acheva le gamin avec un ton étonnamment sûr. Il avait voulu faire croire l'être et y était bien parvenu. Sans doute parce que Samaël était vraiment rapide et que refuser de le reconnaître tiendrait de la fausse humilité plutôt qu'autre chose.

Les yeux posés sur le monte-charge que montrait Evran, le gosse essaya de se repérer. Il avait du mal avec les cartes mais dans ce circuit fermé, si son rôle consistait à jouer les proies tandis que le Chevaler partait -lui aussi le plus vite possible- vers les niveaux inférieur, alors Samaël n'avait besoin que de ces longues lignes étroites s'étendant devant eux. Le bon point était que ses adversaires ne pourraient probablement pas l'encercler, ou du moins, pas facilement, car ils seraient tous bloqués dans l'étui que formaient les couloirs. Le mauvais point? Sammy serait une cible à blaster facile, et il était maladivement maladroit, s'il tombait ce serait la catastrophe.

Les résidus de sa mini transe s'agitèrent soudain. Sammy tourna la tête si vivement qu'il aurait pu se démettre le cou si son corps n'avait pas à demi-pivoté lui aussi.

- C'est le moment, que fait-on?

Indiqua, les yeux rivés sur l'horizon encore vide d'un des couloirs. Une présence, non loin, se rapprochait. Bientôt d'ailleurs, plusieurs d'entre elles se divisèrent, se détachant de la première pour se disperser dans le complexe. Le niveau serait bientôt vidés. Ennemis personnels des Jedis ou pirates audacieux ils connaissaient les lieux ainsi que leur triste métier, seule chance pour le duo, ils ne semblaient pas si nombreux, ayant sûrement pensé que la station était déjà sous contrôle. Sammy s'arrima au sol, ses pattes se tendirent et il baissa légèrement la tête, prêt à courir pour couvrir le porte-parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Premiers Pas [Samaël] _
MessageSujet: Re: Premiers Pas [Samaël]   Premiers Pas [Samaël] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Premiers Pas [Samaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Ilum-