Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Umbara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Nombre de messages : 370
Âge du perso : Eternel
Race : I.A.

Umbara _
MessageSujet: Umbara   Umbara Icon_minitimeDim 20 Jan 2019 - 7:45

Umbara Umbara17


Dernière édition par G.A.I.A le Sam 17 Aoû 2019 - 10:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeMer 23 Jan 2019 - 15:32

SOMMAIRE:

I) INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR UMBARA.
    A) Informations Astro-géographiques.
    B) Informations politiques.
    C) Informations sociétales et démographiques.
    D) Informations économiques et technologiques.

II) CARTOGRAPHIE DU SYSTEME UMBARA.
    A) Carte du système Umbara.
    B) Descriptif des planètes composant le système Umbara :
      1. Blazun :
      2. Luxeria :
      3. Noxera :
      4. Umbara et ses 2 satellites.
      5. Felsonis et ses 3 satellites.
      6. Mardun et ses 3 satellites.
      7. Geruna et ses 5 satellites.
      8. Meridian :

III) HISTOIRE DU SYSTÈME D’UMBARA.
IV) ÉCONOMIE DU SYSTÈME D’UMBARA.
V) CULTE DES CINQ VISAGES – RELIGION D’UMBARA.
VI) DIPLOMATIE UMBARANE.
VII) ACCORDS COMMERCIAUX ET ALLIANCES MILITAIRES.
    A) Récapitulatif des accords commerciaux :
    B) Récapitulatif des alliances militaires :


VIII) ORGANISATIONS, STRUCTURES MILITAIRES ET DE RENSEIGNEMENT D’UMBARA.
    A) Généralités et organisation.
    B) Doctrine militaire.
    C) Milice Umbarane – Force de maintien de l’Ordre.
      1. Rôle :
      2. Hiérarchie et grades :
      3. Infanterie :
      4. Véhicules :

    D) Forces Armées Terrestres :
      1. Rôle
      2. Hiérarchie et grades :
      3. Infanterie :
      4. Véhicules :

    E) Forces Navales d’Umbara – La flotte de Mort Umbarane :

    1. Rôle :
    2. Hiérarchie et grades :
    3. Infanteries :
    4. Composition des flottes :

      4.1 Chasseurs et bombardiers :
      4.2 Transport et logistique :
      4.3 Corvettes :
      4.4 Frégates :
      4.5 Croiseurs et croiseurs de bataille :
      4.6 Divers (stations spatiales, prototypes, vaisseaux uniques) :

    5. Organisation des flottes :

    F) Bureau de la Sécurité Umbarane (BSU) :
      1. Rôle :
      2. Hiérarchie et grades :
      3. Infanterie :
      4. Véhicules et vaisseaux :

    G) Direction des Renseignements et des Actions Extérieures (DIRACTEX) :
      1. Rôle :
      2. Hiérarchie et grades :
      3. Infanterie :
      4. Véhicules et vaisseaux :

    H) Alphabet militaire:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeLun 11 Mar 2019 - 19:43

I) INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR UMBARA.

Umbara 1552382941-umbracitadel
La Citadelle Royale, centre du pouvoir des souverains d'Umbara.

A) Informations astro-géographiques :
- Région : Région d’expansion.
- Secteur : Nébuleuse Fantôme.
- Coordonnées : P-10
- Système : Système d’Umbara
- Type : Planète tellurique.
- Satellites : 2 lunes.
- Stations spatiales : 2 stations de défense et de surveillance (dont une sur la seconde lune). 1 station médicale (en orbite de la deuxième lune).
- Terrain : Vallées, plaines, forêts, jungles, marécages, océans.
- Climat : Tempéré en général, tropical à l’équateur, continental aux pôles.
- Gravité : Standard.
- Atmosphère : Type 1 – Respirable.
- Rotation sidérale : 25 heures standard.
- Révolution : 367 jours standards.

B) Informations politiques :
- Affiliation : République Galactique.
- Statut : Monde fédéré de la République Galactique.
- Régime politique : Monarchie absolue.
- Reine souveraine : Sly Keto – Reine souveraine d’Umbara.
- 1er Conseiller : ???
- Gouvernement : Rootai : La plus haute caste existante dans la société umbarane.
- Sénateur : Nyss Detchi (PNJ)
- Langues officielles : Umbarese, Basic galactique.
- Capitale : Umbara City
- Villes importantes : Keeta, Undyne, Altis, Syns, Tatyras.
- Points d’intérêts : Citadelle royale, Temple des 5, Siège des Chantiers Navals Umbarans…

C) Informations sociétales et démographiques :
- Gentilé : umbaran, umbarane.
- Espèces : Umbarans (99%), Autres (1% des droïdes exclusivement).
- Population : 4 milliards d’habitants.
- Castes : En vigueur, plus de 100 castes existantes.

D) Informations économiques et technologiques :
- Devise planétaire : Crédit républicain, unité umbarane.
- Niveau technologique : Avancé.
- Principales industries : Extraction minière et gazière, métallurgie, électronique, haute technologie, chantiers navals, énergie.
- Principales importations : Technologies, biens médicaux, ressources minières, produits de luxe, électronique, haute technologie,
- Principales exportations : Doonium. Ressources minières et gazières. Produits manufacturés. Technologies anti-grav et armement à énergie. Produits de luxe. Services divers.


Dernière édition par Darth Oracci le Dim 5 Mai 2019 - 4:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeMar 12 Mar 2019 - 5:58

    II) CARTOGRAPHIE DU SYSTÈME UMBARA.

    A) Carte du système :

    Umbara 1552383669-carte-systeme-umbara

    Légende:
    Ombus : Étoile autour de laquelle gravitent les astres appartenant au système Umbara.
    Blazun : Première planète du système Umbara. Planète tellurique.
    Luxeria : Seconde planète du système Umbara. Planète tellurique.
    Noxera : Troisième planète du système Umbara. Planète tellurique.
    Umbara : Quatrième et capitale du système Umbara. Planète tellurique.
    Felsonis : Cinquième planète du système Umbara. Planète tellurique.
    Mardun : Sixième planète du système Umbara. Géante gazeuse.
    Geruna : Septième planète du système Umbara. Géante gazeuse.
    Meridian : Huitième planète du système Umbara. Planète tellurique.


    B) Descriptif des mondes du système Umbara :

    Umbara 1552383955-blazun
    1. Blazun :
    - Système : Système d’Umbara
    - Type : Planète tellurique.
    - Satellites : Aucun.
    - Terrain : Montagnes, volcans, canyons, fleuves et océans de lave.
    - Climat : Volcanique, très chaud.
    - Gravité : Faible.
    - Atmosphère : Type 4 – Combinaison impérative.
    - Rotation sidérale : 12 heures standard.
    - Révolution : 91 jours standards.
    - Ressources naturelles et économie: Azurite, Ore, Cuivre, Fer, Carbone, pierres précieuses.
    - Points d’intérêts : Rares mines aux pôles nord et sud, océan magmatique.
    - Description résumée : Blazun est la première planète à graviter autour d’Ombus l’étoile autour de laquelle le système Umbara s’est formé. Sa terre est composée d’une roche volcanique noire, de montagnes et l’atmosphère y est irrespirable de part sa chaleur et sa toxicité (souffre et particules fines) et l’absence d’oxygène et d’eau. Il y fait nuit de façon permanente et seule la lave omniprésente en grande quantité apporte de la lumière. On en retrouve sous la forme d’océans constamment remplis par les éruptions perpétuelles présentes sur ce monde. Subissant une activité volcanique intense dont les éruptions cataclysmiques sont visibles depuis l’orbite, Blazun gravite dans le sens contraire de Luxeria et ce de manière très proche. Quatre fois dans l’année, Blazun et Luxeria se retrouvent tellement proches l’une de l’autre que cela crée une anomalie gravitique taillant en pièce tout vaisseau ou corps astral se trouvant entre les deux planètes à ce moment là, provoquant des tempêtes spatiales ou il est possible qu’un échange de matière se fasse entre Blazun et Luxeria. Quelques rares installations minières sont présentes aux pôles qui sont bien plus stables que le reste de la planète bien que ces tempêtes impliquent systématiquement des réparations après leur passage. Une station scientifique et médicale gravite non loin de Blazun afin d'observer Ombus ainsi que le phénomène entre Blazun et Luxeria. Il y a également une station d'exploitation minière et gazière destinée à servir de relai de transformation et d'export des ressources vers les autres planètes du système.


    Umbara 1552384109-luxeria
    2. Luxeria :
    - Système : Système d’Umbara
    - Type : Planète tellurique.
    - Satellites : Aucun
    - Terrain : Plaines, déserts, montagnes, rares volcans.
    - Climat : Chaud, aride, tempêtes et désertique.
    - Gravité : Faible.
    - Atmosphère : Type 4 – Combinaison impérative.
    - Rotation sidérale : 17 heures standard.
    - Révolution : 124 jours standards.
    - Ressources naturelles et économie: Ore, Fer, Ionite, Titane
    - Points d’intérêts : Installations minières aux pôles.
    - Description résumée : Plus stable et plus illuminée par Ombus, Luxeria est la seconde planète à graviter dans le système Umbara. Sa surface est composée principalement de sable chaud, de rares formations rocheuses et de grandes plaines de sable. L’atmosphère y est irrespirable de part son absence d’oxygène, sa forte teneur en dioxyde de carbone, de souffre et d’azote et la chaleur étouffante de l’air. Bien que le sous-sol contienne quelques rares immenses poches d’eau, elle demeure inhabitable en l’état. Son ciel est de couleur rosée comme une aube éternelle de part les gaz composants l’atmosphère. Luxeria gravite dans le sens contraire de Blazun et ce de manière très proche. Quatre fois dans l’année, Blazun et Luxeria se retrouvent tellement proches l’une de l’autre que cela crée une anomalie gravitique taillant en pièce tout vaisseau ou corps astral se trouvant entre les deux planètes à ce moment là, provoquant des tempêtes spatiales ou il est possible qu’un échange de matière se fasse entre Luxeria et Blazun. Quelques rares installations minières sont présentes aux pôles qui sont bien plus stables que le reste de la planète bien que ces tempêtes impliquent systématiquement des réparations après leur passage.



    Umbara 1552384110-noxera
    3. Noxera :
    - Système : Système d’Umbara
    - Type : Planète tellurique.
    - Satellites : Aucun
    - Terrain : Plaines, montagnes, vallées, jungle, désert à l’équateur, pôles tempérés.
    - Climat : Pollué, chaud et humide. Radiations dangereuses.
    - Gravité : Standard
    - Atmosphère : Type 1 – Respirable / Type 2 – Masque respiratoire conseillé.
    - Rotation sidérale : 22 heures standard.
    - Révolution : 310 jours standards.
    - Ressources naturelles et économie: Hydrocarbures, Permex, Ore, Doonium et Titane.
    - Points d’intérêts : Villes-dômes, industries, chantier naval.
    - Villes importantes : Cartana, Astora, Obliryn, Radeila
    - Description résumée : Noxera est un monde au ciel rougeâtre en permanence très industrialisé. Surnommée « La Fabrique d’Umbara », Noxera est une planète placée sous la supervision du Rootai depuis la tentative de soulèvement de l’administrateur de la planète il y a quatre millénaires. Cette planète est aussi dangereuse de part sa pollution excessive qui ravage à petit feu les écosystèmes présents. De surcroit de part sa position et la composition de son atmosphère, Noxera subit des radiations dangereuses pour les habitants. Aussi on estime l’espérance de vie d’un Umbaran né sur ce monde entre 38 et 43 ans maximum. On observe également une grande quantité de maladies comme des cancers spécifiques ou maladies dégénératives pouvant conduire à des mutations. L’espérance de vie monte entre 65 et 70 ans pour ceux qui vivent sous des villes-dômes ou l’air est plus pur et la pollution plus fermement maitrisée. Ce sont les centres des industries et lieux de pouvoir ou très stratégiques qui sont relativement protégés par ces dômes ou vivent l’élite de la population de Noxera ainsi que ceux des castes supérieurs du système Umbara. Les représentants des castes les plus basses sont condamnés à vivre une vie difficile, victimes de la pollution et des maladies. Il y a en orbite trois stations: une station commerciale, une station d'exploitation minière et une station de combat et de surveillance.


    Umbara 1552384489-umbroad
    4. Umbara (voir I – Informations Générales sur Umbara) :
    - Système : Système d’Umbara
    - Type : Planète tellurique.
    - Satellites : 2 lunes.
    - Terrain : Vallées, plaines, forêts, jungles, marécages, océans.
    - Climat : Tempéré en général, tropical à l’équateur, continental aux pôles.
    - Gravité : Standard
    - Atmosphère : Type 1 – Respirable.
    - Rotation sidérale : 25 heures standard.
    - Révolution : 367 jours standards.
    - Ressources naturelles et économie: Doonium. Ressources minières et gazières.
    - Points d’intérêts : Villes, capitale, spatioports, industries, temple des 5, citadelle royale.
    - Villes importantes : Umbara-City, Keeta, Undyne, Altis, Syns, Tatyras.
    - Description des lunes:
    4.1 Umbara 1 : Première lune d’Umbara, ce satellite naturel est dénué d’atmosphère et les seules installations présentes ici sont des mines d’extractions de minéraux cohabitant avec des centres de recherche scientifique et d’observation spatiale. A noter qu’il y a également un puissant relai de diffusion et de communication afin de pouvoir émettre dans tout le système de messages. Celui-ci est d’utilisation civile et utilisé par l’U.N.N. pour diffuser ses programmes.
    4.2 Umbara 2 : Seconde lune d’Umbara, ce deuxième satellite est lui aussi dénué d’atmosphère. Celle-ci est dédiée à la recherche et expérimentation militaire d’armes et de nouvelles technologies. Considérée comme zone très sécurisée, elle est formellement interdite à toute personne non autorisée et est fortifiée de part la présence de deux complexes militaires pour faire décoller des chasseurs et d’une solide défense anti-aérienne. A noter qu’Umbara 2 est aussi un centre de maintenance pour la flotte Umbarane et autour de celle-ci gravite une station médicale ainsi qu'une station de combat et de surveillance en jumelage avec une seconde station de ce type qui gravite autour d'Umbara même. Présence d'une base de lancement de missiles nucléaires longue portée.



    Umbara 1552384435-felsonis
    5. Felsonis :
    - Système : Système d’Umbara
    - Type : Planète tellurique.
    - Satellites : 3 lunes.
    - Terrain : Jungle, atolls, océans.
    - Climat : Tropical.
    - Gravité : Standard
    - Atmosphère : Type 1 – Respirable.
    - Rotation sidérale : 28 heures standard.
    - Révolution : 384 jours standards.
    - Ressources naturelles et économie: Nourriture raffinée et exotique. Bois. Tourisme. Sports marins. Services bancaires et financiers. Très haute technologie.
    - Points d’intérêts : Atolls touristiques.
    - Villes importantes : Thibès, Varasis, Heratas, Dalatras, Versil.
    - Description résumée : Felsonis est considérée comme le second joyau du système Umbara et pour cause c’est un lieu considéré comme paradisiaque. Bien que plongé dans la même obscurité que Noxera et Umbara, la composition de l’atmosphère haute est sensiblement différente et à tendance à amplifier la lumière émise par Ombus ce qui en fait paradoxalement l’un des mondes les plus lumineux. Felsonis est un monde principalement touristique pour les classes les plus favorisées d’Umbara. Bénéficiant d’un climat tropical, Felsonis est une planète abritant plusieurs start-ups spécialisées dans les produits de très haute technologie informatique, médicale et électronique, l’exploitation de bois et la production de nourriture raffinée et exotique. L’économie de ce monde repose principalement sur des services de qualité supérieure, le tourisme et l’hôtellerie ainsi que les services bancaires, financiers, de nombreux courtiers et de consulting. On y dénombre aussi beaucoup de résidences secondaires situées dans des atolls ainsi qu’une très grande variété d’écosystèmes marins. Les poissons sont pêchés et constituent l’apport principal en protéines des habitants de Felsonis. La pratique de sports marins est aussi source de revenus par les paris et certaines courses marines organisées. Très épargnée par l’industrialisation ainsi que la criminalité et jouissant d’une protection de son écosystème, Felsonis est très appréciée par les rares autres habitants de la galaxie. Une station commerciale gravite autour de Felsonis afin de faciliter les échanges.
    5.1 Felsonis 1: Disposant d’une atmosphère très dense en oxygène à cause de la végétation luxuriante présente, elle n’a aucune forme de vie animale. La croissance quasi permanente de la végétation ainsi que son extrêment adaptabilité rend impossible le développement d’une forme de vie, ou même l’exploitation des ressources de ce monde si bien que Felsonis 1 est un monde complètement épargné par la civilisation, et quelques rares équipes de recherche vont et viennent pour étudier les conditions de vie des espèces végétales présentes. La très forte présente en atmosphère a tendance à rendre les êtres vivants s’y rendant quelques peu euphoriques et peuvent entrainer des complications médicales.
    5.2 Felsonis 2: Seconde lune de Felsonis, cette lune forestière dispose d’un climat tempéré ayant permis l’apparition d’une faune féroce et sauvage. Disposant de réserves de Doonium, celle-ci est exploitée par des industriels et centres miniers afin de transférer cette production directement auprès des chantiers navals afin d’en composer la coque des vaisseaux de la Flotte de Mort Umbarane.
    5.3 Felsonis 3: Plus petite des lunes, celle-ci est stérile et ne comporte que de très maigres réserves en minéraux. Exploitée jadis, l’extraction ne devenant plus rentable, l’installation et les mines ont été reconverties en relais de transmission en matière de communication et en centres d’observation stellaire.


    Umbara 1552432001-mardun
    6. Mardun :
    - Système : Système d’Umbara
    - Type : Géante gazeuse.
    - Satellites : 3 lunes.
    - Terrain : Épais brouillard de couleur violette.
    - Climat : Néant.
    - Gravité : Forte.
    - Atmosphère : Type 1 – Respirable (altitude) Type 2 – Masque respiratoire conseillé (plus bas) Type 3 – Masque respiratoire requis (proche du noyau).
    - Rotation sidérale : 32 heures standard.
    - Révolution : 397 jours standards.
    - Ressources naturelles et économie: Gaz.
    - Points d’intérêts : Station de collecte de gaz.
    - Villes importantes : Celestis.
    - Description résumée : De part sa nature de géante gazeuse, Mardun n’a aucune surface solide à proprement parler ce qui explique l’absence totale de formes de vies végétales ou animales. Plus l’on se rapproche de son centre, plus le gaz devient dense et opaque et l’oxygène se raréfie. Dotée de deux cyclones gigantesques aux pôles, une cité artificielle a été bâtie grâce aux progrès effectués dans le domaine des technologies anti-gravité. Célestis est une cité industrielle servant à l’extraction et raffinage des différents gaz présents sur ce monde. Dotée d’environ 48.000 personnes qui sont présentes pour y travailler de façon permanente, cette plateforme est une ville en soit administrée par un gouverneur chargé de gérer l’organisation de cette cité ainsi que d’en assurer la sécurité en interne. Mardun compte dans son orbite plusieurs stations orbitales d’extraction gazière afin de soulager les infrastructures internes de Célestis, mais aussi souvent issues de compagnies concurrentes à celle ayant le droit de concession de cette immense cité flottante qu’est Célestis.
    6.1 Mardun 1: Première lune de Mardun, Mardun 1 est un monde composé à 97% d’eau sous forme liquide en son équateur, les hémisphères nord et sud sont complètement gelés en dépit de la présence de geysers d’eau à grande température. Son atmosphère est irrespirable en raison de sa grande composition en dioxyde de carbone, dioxygène et de peroxyde d’hydrogène. Plutôt stable, quelques compagnies ont tenté récemment d’effectuer des sondages sur la profondeur de l’océan afin d’en extraire des hydrocarbures.
    6.2 Mardun 2 : Mardun 2 est une lune à l’atmosphère constituée à 94% de dioxyde de carbone et de souffre dont irrespirable. Disposant d’une activité volcanique fréquente mais localisée ici et là, certaines compagnies ont décidé d’y installer des mines afin d’exploiter des minéraux ainsi que des poches de gaz sur sa surface, mais aussi sur l’anneau de roches s’étant agglutinés autour d’elle en raison de sa forte gravité.
    6.3 Mardun 3 : Petit monde sans réelle intérêt, son atmosphère étant composée de dioxyde de souffre, Mardun 3 est une lune composée de plaines larges et de quelques montagnes éparpillées ici et là. Des lacs de souffre à l’état liquide sont présents, piégés dans le relief très accidenté de Mardun 3. Quelques forages ont été effectués pour tenter de localiser des gisements intéressants, mais compte tenu de l’activité géologique et atmosphérique difficiles, pour le peu de matières premières présentes envisagées, très peu de compagnies ont choisi de prendre ce risque financier.


    Umbara 1552432000-geruna
    7. Geruna :
    - Système : Système d’Umbara
    - Type : Géante gazeuse.
    - Satellites : 5 lunes.
    - Terrain : Epais brouillard de couleur noir/rougeâtre selon le jour ou la nuit.
    - Climat : Néant.
    - Gravité : Forte.
    - Atmosphère : Type 4 – Combinaison impérative.
    - Rotation sidérale : 37 heures standard.
    - Révolution : 445 jours standards.
    - Ressources naturelles et économie: Gaz.
    - Points d’intérêts : Stations d’exploitation gazière. Station d’observation scientifique.
    - Villes importantes : Aucune.
    - Description résumée : Seconde géante gazeuse du système Umbara, Geruna est aussi la plus grosse planète du système, en effet elle est 33% plus grande que Mardun. Inhospitalière l’exploitation du gaz de cette planète est délicate de part les vents violents pouvant atteindre les 1800km/h, et son atmosphère hautement toxique pour toute forme de vie s’aventurant sans protection. Quelques stations privées sont mises en orbite basse afin de collecter et extraire le gaz afin de le faire raffiner. Geruna n’a aucune surface solide à proprement parler ce qui explique l’absence totale de formes de vies végétales ou animales. Plus l’on se rapproche de son centre, plus le gaz devient dense et opaque. Ses épais nuages ont également tendance à interférer avec les ondes radio ce qui peut rendre les communications compliquées quand des tempêtes frappent les installations de ce monde industriel d’une importance mineure en comparaison de Mardun. Cependant les senseurs et outils de mesure météorologiques ne semblent pas trop affectés par ces vents violents.
    7.1 Geruna 1: Première lune de Geruna, Ger-1 a pour particularité de disposer d’une forme de végétation de couleur bleue, de part les rayons d’Ombus d’une part, mais aussi avec la composition de son atmosphère très riche et dense en azote. La présence d’étendues d’eau a été détectée. Son sous-sol étant relativement pauvre et déjà exploités, Geruna-1 a reconverti ses installations minières en centres de recherche privés.
    7.2 Geruna 2 : Reconnaissable grâce à ses anneaux, Geruna 2 est inhospitalière mais très stable au niveau de son climat général. Ses anneaux sont exploités sans vergogne par les compagnies minières pour les ressources en Doonium qui sont présentes.
    7.3 Geruna 3 : De couleur verte Ger-3 est une des cinq lunes de Geruna. Bien qu’ayant très peu de minerais, les poches d’hydrocarbures et de gaz sur ce monde sont suffisamment importantes pour avoir attiré les compagnies industrielles.
    7.4 Geruna 4 : Quatrième lune de Geruna, cette planète n’a aucune atmosphère et trop peu de ressources dans son sous-sol pour qu’une compagnie s’intéresse à ses matières premières. Une station de relais de communication a été installée ici, ainsi qu’un centre d’entrainement pour les fusiliers de la flotte de mort umbarane afin de les former pour le combat spatial.
    7.5 Geruna 5 : Plus petite des lunes de Geruna, Geruna 5 est un monde essentiellement volcanique et très instable, parcourue en permanence par des séismes d’une magnitude impressionnante. Son atmosphère est irrespirable et son faible champ magnétique rend tout développement de vie impossible car absorbant les rayons d’Ombus sans filtrer ceux-ci.


    Umbara 1552432003-meridian
    8. Meridian :
    - Système : Système d’Umbara
    - Type : Planète tellurique.
    - Satellites : 1 lune.
    - Terrain : Plaines, vallées, montagnes.
    - Climat : Arctique.
    - Gravité : Standard.
    - Atmosphère : Type 1 – Respirable
    - Rotation sidérale : 25 heures standard.
    - Révolution : 623 jours standards.
    - Ressources naturelles et économie: Hydrocarbures, Permex, Ore, Doonium et Titane.
    - Points d’intérêts : Derina, centre de recherche et d’observation spatial.
    - Villes importantes : Derina.
    - Description résumée : Porte d’entrée dans le système Umbara, Meridian dispose d’une atmosphère respirable mais de conditions de vie très difficiles. Complètement gelée sur toute sa surface, ses hydrocarbures et ressources ont attiré les compagnies minières et gazières se sont installées ici afin d’exploiter ces gisement. Ayant fondé la ville de Derina, cette dernière est réduite aussi bien dans sa taille que dans sa population même si depuis les annonces de sortie de l’isolationnisme d’Umbara, une certaine croissance s’est développée ici et des investisseurs ont commencé à apporter les capitaux nécessaires pour développer Derina. On y trouve également un centre de recherche et d’observation spatiale afin de détecter les différents corps stellaires ou vaisseaux présents non loin du système d’Umbara. Dotée de deux stations orbitales : l’une commerciale afin de servir de plateforme entre le système Umbara et le reste de la galaxie, et la seconde station de combat et de surveillance afin de permettre à la Flotte de Mort Umbarane d’avoir un point d’encrage présent dans ce secteur éloigné pour intervenir rapidement aux frontières du système.
    8.1 Meridian 1: Première lune de Meridian, Mer-1 est un astre dénué d’intérêt composé à 99% d’eau gelée sur toute sa surface. Disposant de très peu de ressources et avec une atmosphère irrespirable, Meridian 1 est un centre d’entrainement pour certaines troupes spéciales et dispose d’une base de chasseurs afin de permettre un appui rapide en cas d’invasion.


Dernière édition par Darth Oracci le Sam 23 Mar 2019 - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeJeu 14 Mar 2019 - 18:09

III) HISTOIRE DU SYSTÈME UMBARA.

A) Ère pré-République Galactique (-12.000.000.000 à -25.053 BBY) :

Umbara 1552659969-rakarules
Bien avant la fondation de la République, les Rakatas régnaient en maîtres incontestés sur la galaxie. Ils fondèrent l'Empire Infini.

Environ 200.000 ans avant la bataille de Yavin IV :
    - Les Zhells triomphent des Taungs et chassent ces derniers de Coruscant. Ils deviendront plus tard les Mandaloriens.


Environ 90.000 ans avant la bataille de Yavin IV :
    - Les Zhells finissent de coloniser Coruscant et construisent par-dessus la première couche de buildings. Le niveau 1 (le plus bas de tout Coruscant) est construit à cette époque.


Environ 56.000 ans avant la bataille de Yavin IV :
    - Les Célestes prélèvent quelques milliers de Zhell pour les déplacer sur Umbara dans la Nébuleuse Fantôme dans le cadre d’une expérience relative à l’évolution des Zhells. Ceux-ci ne possèdent pas encore la technologie permettant les longs voyages galactiques.
    - Les Zhells découvrent leur nouveau monde et s’organisent en plusieurs tribus afin d’augmenter leurs chances de survies face à une faune et végétation hostile. Tentant de reproduire une société similaire à celle des Zhells sur Coruscant, les dissensions entre tribus et les luttes d’influence ou de ressources divisent les Zhells présents.
    - Utilisant leur technologie apportée avec eux et leurs connaissances, les Zhells se dispersent à travers Umbara pour former les premières villes. Certains préfèrent se cantonner à des villages isolés pour se protéger des tribus plus grosses et importantes : très peu survivent de part la dangerosité et férocité des espèces animales et végétales présentes.
    - Fondation des villes d’Altis, Acren, Entiach, et Tatyras les villes les plus anciennes d’Umbara.


Entre 49.000 et 36.454 ans avant la bataille de Yavin IV :
    - Les Umbarans ont évolué de leur côté en s’adaptant à leur nouvel environnement, et deviennent donc une espèce cousine des humains de cette époque. Au fil des années, ils deviendront une espèce à part entière qui sera qualifiée de Proche-Humain plusieurs millénaires plus tard.
    - Les Umbarans vivants dans les villes s’urbanisent à grande vitesse et apprennent à dompter leur environnement par les armes et leur intelligence. S’organisant en cités-états, chaque ville a son propre système législatif, sa propre économie, ses propres armées et dirigeants. Chaque cité-état tente de vivre en autarcie en se méfiant des autres, voire livrant des batailles contre les cités voisines.



Umbara 1552659968-kuraththeprophetesse
Kurath la prophétesse et fondatrice du Culte des Cinq, utilisant la Force pour avoir des visions du Futur... et faire une démonstration de pouvoirs à ceux mettant sa parole en doute.

En -36.453 avant la bataille de Yavin IV :
    - Rencontre entre les Kwas et les Rakatas sur Lehon. Les Kwas se font décimer par les Rakatas sur Dathomir après que ceux-ci aient appris à utiliser la Force de la part des Kwas et aient manifesté leur envie d’apprendre à reproduire et utiliser la technologie des Portes de l’Infini.
    - Fondation des villes de Syns, Keeta et Undyne, d’anciens villages s’étant chacun rassemblés en des villes afin de pouvoir survivre en assimilant de gré ou de force les villages voisins.
    - C’est dans la ville de Keeta qu’une prophétesse nommée Kurath créera le Culte des Cinq qui gagnera très vite en popularité au sein de toute la société umbarane. Prétextant avoir eu des visions de gigantesques pyramides arrivant depuis le voile de l’espace jusqu’à Umbara pour emporter ceux qui sont qualifiés d’élus lorsque les Cinq Divinités seront alignées. Faisant nombre de prophéties au cours de son existence, elle sera vue de deux manières : soit comme une spirituelle, soit comme une charlatane. Ce qui arrivera 26 ans plus tard, la prophétesse fera partie de ceux appelés par la Force et quittera Umbara après leur départ. Ordonnant à ses disciples de répandre sa parole, son culte se répandra à grande vitesse une fois que les Tho Yor repartiront. Le Temple des Cinq sera construit à Acren dernier lieu visité par Kurath, ainsi qu’un Sanctuaire à Keeta son lieu de naissance. Après son départ elle sera vue comme une visionnaire, et ceux qui doutaient se son pouvoir seront traqués et châtiés.
    - Les Tho Yor, 8 immenses vaisseaux de forme pyramidale d’origine mystérieuse visitent Umbara appellent les rares sensibles à la Force à les rejoindre et monter à leur bord vers une destination inconnue.
    - Intrigués par ce premier contact avec une civilisation étrangère, beaucoup d’Umbarans croient à la fin de leur monde et tentent désespérément de se terrer. Les cités-états rivales d’Altis et Tatyras, au terme de longues négociations arrivent à un accord de coopération militaire temporaire afin de mener une lutte armée contre ces vaisseaux mais il est déjà trop tard : les Tho Yor quittent Umbara au terme de trois semaines alors que les armées se préparaient à se mobiliser vers leurs positions.
    - Les armées rassemblées et leurs généraux ne comprennent pas ce qu’il se passe et lorsqu’ils découvrent que la cité d’Entiach a profité de cette occasion pour attaquer Tatyras, les armées de cette dernière accusent les forces d’Altis d’avoir manigancé cette diversion pour les attaquer. S’ensuit une bataille sanglante entre les deux armées tandis que Tatyras est soumise par Entiach. Plusieurs années plus tard, à la suite d’une série d’attentats, de menaces militaires de la part d’Altis et du kidnapping de l’héritier du gouverneur d’Entiach, cette dernière quittera Tatyras lui permettant de regagner son indépendance contre la vie de l’otage et d’une très forte rançon.
    - La même année, les Tho Yor arriveront sur Tython en compagnie de nombreuses autres espèces et constitueront l’ordre Je’daii.



Umbara 1552660074-pyramidsstellaires
Les Tho Yor quittant Umbara pour emmener les sensibles à la Force sur Tython, ces umbarans feront partie des nombreuses autres espèces qui fonderont l'ordre Je'daii.

Entre -36.452 et -35.000 avant la bataille de Yavin IV :
    - Les Rakatas parviennent à développer une technologie alimentée par le Côté Obscur de la Force et établissent leur Empire Infini qui commence à s’étendre dans les Régions Inconnues et dans l’Ouest-Galactique.
    - Bien que les Rakatas parviennent à conquérir Ondéron et Kashyyyk, deux gros systèmes voisins d’Umbara, ces derniers demeurent tapis dans la Nébuleuse Fantôme et ne sont pas détectés par les Rakatas ce qui leur épargnera l’esclavage ou l’extermination. Les Umbarans ignorent tout du danger que représentent les Rakatas à cette époque et ne le découvriront que bien plus tard.
    - Les différentes cité-états décident de poursuivre leur lutte d’influence de façon plus subtile par le biais de l’espionnage, du complot, de l’assassinat et de la diplomatie. Si bien que des alliances se font et se défont entre les différentes cités-états d’Umbara qui se battent plus rarement mais redoublent de duplicité.
    - Sous l’impulsion de plusieurs personnalités d’influence, une assemblée est créée entre les gouvernements des cités-états d’Altis, Acren, Tatyras, Undyne, Keeta et Syns pour que celles-ci puissent s’organiser. Entiach décidera de faire bande à part et refusera de rejoindre cette assemblée, préférant un système plus monarchique et vertical. Cependant Entiach poursuivra ses relations avec les autres villes, cherchant à faire valoir son influence dans les débats au sein de l’assemblée par le biais de Syns dont la gouverneure est mariée au fils du roi d’Entiach.
    - L’Assemblée Umbarane lance ses premières sondes en direction de ses lunes, et deux ans plus tard parviendra à réitérer l’exploit en envoyant des sondes vers Noxera et Felsonis afin de lever des fonds suffisants pour créer un programme spatial commun.



Umbara 1552659966-invasionofgalaxy
Les Rakatas à l'assaut de la galaxie.

Entre -30.000 et -25.793 avant la bataille de Yavin IV :
    - L’Empire Infini des Rakatas est à son apogée. Ils découvrent Coruscant et l’incorporent dans leur Empire.
    - La corruption, le clientélisme, les conspirations minent et gangrènent l’Assemblée au point d’en faire un lieu coupé des réalités de nombreux Umbarans et ses dirigeants se vautrent dans la débauche et la luxure.
    - Les tensions montent entre l’Assemblée Umbarane et Entiach. Cette dernière est accusée ouvertement d’interférer avec les affaires des autres cités-états. En réalité Entiach a usé de son influence pour accroitre la corruption de cette Assemblée bien que ces défauts existaient déjà lors de sa fondation.
    - Les tensions entre Altis et Tatyras d’un côté et Entiach de l’autre manquent de déclencher une guerre planétaire. Pour l’heure seuls les efforts diplomatiques menés par Undyne, Ancren et Keeta parviennent à maintenir un équilibre des pouvoirs. Syns quant à elle, est prise en étau entre ses obligations vis-à-vis de l’Assemblée et son lien privilégié avec Entiach.


Entre -25.793 et -25.200 avant la bataille de Yavin IV :
    - Les Rakatas lancent une campagne contre l’Ordre Je’daii établi dans le système Tython et furent défaits.
    - Une crise économique se déclenche sur Umbara suite à plusieurs bulles spéculatives. La dissension est de mise et chaque cité composant l’assemblée se rejette la faute les unes sur les autres. La crise pousse Entiach à tenter de profiter de la situation pour se montrer plus agressive vis-à-vis de l’Assemblée Umbarane. Syns joue d'abord double jeu, mais trahie aussi par Entiach décide de se rallier à l'Assemblée in-extremis.
    - Devant la menace armée que représente Entiach, l’Assemblée nomme un général du nom de Mee Serca, natif d’Ancren à la tête des armées unies de l’Assemblée afin de mettre fin à cette menace. Mee Serca est un général ambitieux et réputé pour sa loyauté et son sens tactique. Il engage la guerre avec la promesse de l’Assemblée de pouvoir gouverner la province d’Entiach.
    - La guerre entre Entiach et l’Assemblée durera 4 ans pendant laquelle ce conflit fut un carnage tant le rapport de force entre les deux armées était équivalent.
    - Entiach est rasée par les forces armées de l’Assemblée Umbarane sur les ordres du général Mee Serca afin d’en faire un exemple. De retour avec ses troupes, l’Assemblée refusa de tenir sa parole. Le général Mee Serca prit donc le pouvoir par la force et s’autoproclama premier Roi Souverain d’Umbara.
    - S’appuyant sur le culte des Cinq Visages, Mee Serca auréolé de gloire mis en place le système de castes sur Umbara afin de stabiliser les choses et réformer le régime politique sur Umbara. Amorçant les mesures, il parvint à sortir Umbara de la crise économique dans laquelle celle-ci était plongée. Il initia d’ailleurs le programme de colonisation de Noxera et Felsonis. Mais aussi d’aménagement des deux lunes d’Umbara. Le premier Rootai est formé la même année.
    - Le Roi Souverain Mee Serca est assassiné par certains survivants des membres de l’assemblée, essayant de rétablir celle-ci. Les conjurés faisant face à une forte résistance de la part des loyalistes du roi Serca d’une part, ainsi que de la volonté du peuple sont traqués et exécutés par l’héritier du trône : Gerun Ausuth qui assurera de poursuivre les travaux de Mee Serca.



Umbara 1552660073-meesercathefirst
Mee Serca "Le Premier", général en chef et premier roi d'Umbara a encore aujourd'hui une très grande importance dans l'histoire et l'identité culturelle umbarane.

Vers -25.200 avant la bataille de Yavin IV :
    - Effondrement de l’Empire Infini Rakata.
    - L’Empire Hutt est établi par les Hutts, profitant du vide laissé par la disparition des Rakatas.
    - Blazun et Luxeria sont explorées : certaines compagnies minières lancent l’exploitation de ces mondes.
    - Fondation de Celestis sur Mardun.


Entre -25.130 et -25.054 avant la bataille de Yavin IV :
    - Exploration de Geruna : inapte à la colonisation, les compagnies minières et gazières lancent l’exploitation de ses satellites ainsi que de ses satellites.
    - Colonisation et reconnaissance sur Meridian et ses satellites.
    - Umbara lance ses premières sondes hors de son système dans un but scientifique d’observation et de prise de contact avec d’autres civilisations.
    - Construction de la citadelle royale sur Arcren, devenant le palais dans lequel résideront et duquel exerceront le pouvoir tous les souverains de la planète.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeSam 16 Mar 2019 - 19:17

B) L’Avènement de la République Galactique 0 à 19.950 (-25.053 BBY à -5.103 BBY) :


Umbara 1552776503-conflict
Les tensions entre Noxera et Umbara pointent le bout de leur nez.

Entre l’an 0 et 9018 (entre -25.053 et -16.035 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Fondation de la République Galactique. Coruscant devient la planète capitale de la République Galactique.
    - Création de l’ordre Jedi après un conflit majeur sur Tython opposant les fidèles de l’Ashla d’un côté et du Bogan de l’autre. Disparition de l’ordre Je’daii.
    - L’Ordre Jedi s’allie à la République dont il partage les valeurs.
    - Umbara connait une période trouble de récession économique, l’autorité du Rootai est remise en cause par la colonie de Noxera dont l’industrie florissante concurrence celle d’Umbara. Mais ne disposant pas de la plus grande puissance militaire, le gouverneur de Noxera n’attise pas les tensions.
    - Umbara tente de s’étendre au-delà de son système. La Reine Ruan Johenna lance le programme « Expansion » qui vise à envoyer des sondes au-delà de Meridian afin de trouver d’autres systèmes et localiser ceux-ci. En effet la Nébuleuse Fantôme dans laquelle se trouve Umbara rend difficile et peu fiable toute observation en dehors du système.
    - Au terme de ce programme, le Rootai estimera si la phase 1 d’observation et d’exploration est fiable, et si une phase de colonisation est envisageable. Mais la plus grande difficulté reste de transporter les équipages et colons à travers l’espace sans la technologie de vitesse lumière…



Umbara 1552778266-queenmajoras
La Reine Souveraine Erisa Nidius est la première dirigeante d'Umbara à signer le traité liant Umbara à la République.

An 9019 (vers -16.034 avant la bataille de Yavin IV):
    - Umbara est découverte par des explorateurs de la République ayant intercepté plusieurs sondes dans le secteur entre Ondéron et Kashyyyk. En triangulant leurs positions respectives, les explorateurs en concluent qu’un système se trouve dans la Nébuleuse Fantôme.
    - Les explorateurs de la République localisent et découvrent Umbara. Prenant contact pacifiquement avec les umbarans, ceux-ci décident de rejoindre la République par le biais d’un accord signé entre la Reine Erisa Nidius et le Chancelier de l’époque.
    - Une mention dans cet accord implique un transfert de technologie en matière d’hyperdrive afin qu’Umbara puisse maîtriser l’hyperespace.
    - Acren, capitale d’Umbara depuis la fondation de la citadelle royale prend le nom d’Umbara City. Par ce biais, elle affirme ouvertement son autorité et son pouvoir au niveau de la diplomatie galactique.
    - Création de la Direction des Renseignements et des Actions Extérieures (DIRACTEX).
    - Le premier sénateur Umbaran est nommé : Dan Fruyn membre du Rootai et diplomate aguerri.



Umbara 1552777699-girtrooperfiring
Soldat lourd du G.I.R. ouvrant le feu sur des terroristes sur Noxera.

Entre l’an 9020 et 13.058 (entre -16.033 et -11.995 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Plusieurs séries d’attentats sont commises par des réseaux terroristes se revendiquant héritiers de l’Assemblée Umbarane et souhaitant l’abolition du système de castes, inspirés par les idéaux d’égalité en vigueur au sein de la République Galactique. La milice umbarane est débordée par les activités terroristes dont les liens avec les Hutts deviennent de plus en plus évidents, ces mouvances terroristes se financent par différents trafics de biens et marchandises illégales en provenance de l’espace Hutt.
    - Plusieurs prises d’otages on lieu dont une impliquant trois membres du Rootai. L’intervention de la milice umbarane pour négocier est infructueuse et pousse à une tentative de libération des otages mal préparée. Un désastre : tous les otages sont exécutés avec de nombreux terroristes qui parviennent à s’échapper.
    - Création du Bureau de la Sécurité Umbarane et du Groupe d’Intervention Rapide afin de lutter efficacement contre les réseaux terroristes et criminels agissant dans le système Umbara. Triés sur le volet et en dépit de leurs échecs lors de premières opérations, le G.I.R. reste prometteur et sauve l’honneur du B.S.U. en bénéficiant d’un retour d’expérience optimal leur octroyant des succès éclatants.



Umbara 1552777703-umbafleet
La flotte de Mort procédant au bombardement orbital de Nimban en représailles aux provocations des Kajidics Hutts.

Entre l’an 13.059 et 17.050 (entre -11.994 et -8.003 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Après avoir mis un terme à ces divisions internes relatives à des réseaux terroristes Umbara est stabilisée sur le plan politique. Cependant en interrompant le financement de ces mouvances, l’espace Hutt a perdu une partie de sa clientèle et le fait savoir auprès du Rootai.
    - Les relations entre Umbara et les différents cartels Hutt se tendent et plusieurs escarmouches ont lieu entre les territoires contrôlés par les différents Kadijics et le système Umbara. Le DIRACTEX se charge de recruter des agents de terrain appartenant déjà à différents cartels afin d’obtenir du renseignement sur les actions des Hutts à venir concernant Umbara.
    - Création de l’Umbara News Network afin de s’assurer un contrôle permanent sur les informations diffusées au sein du système umbaran et dissuader tout média républicain ou neutre de s’insérer dans le système. Dans tous les cas, le Rootai souhaite que l’U.N.N. soit la seule source d’information officielle dans le système.
    - Déclaration de guerre entre l’espace Hutt et Umbara suite à une montée des tensions entre les deux camps et un raid mené par des pirates financés par les Kadjidics. La riposte d’Umbara se fait de façon ferme et déterminée sur Nimban qui est sauvagement attaquée et bombardée par la flotte de Mort Umbarane. Umbara occupe Nimban et en revendique la légitimité.
    - Alors que les différents cartels se chargent de rassembler leur flotte pour attaquer Meridian en guise de représailles mais aussi pour reprendre New Apsolon et couper la flotte de tout appui ou chaine de ravitaillement. Plusieurs de leurs généraux et amiraux sont assassinés de manière simultanée par les agents du DIRACTEX, retardant ainsi toute contre-attaque immédiate contre Umbara et paralysant la chaine de commandement. Un chef de cartel est même compté parmi les victimes de ces assassins. Ce seul meurtre ciblé suffit à faire douter les Hutts.
    - La République intervient sur le plan diplomatique en tant que médiateur par le biais des Jedi. Ceux-ci parviennent à un accord entre le Roi Tanaris Zean et le représentant du cartel Hutt : Umbara se retire de Nimban, et en échange les Hutts n’entrent pas en guerre contre Umbara tout en cessant ses activités criminelles et illégales dans le système.



Umbara 1552776504-spy
Les agents, espions et assassins du DIRACTEX jouèrent un rôle du côté de la République lors du second grand schisme.

Entre l’an 17.050 et l’an 18.050 (entre -8.003 et -7.003 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Le second grand schisme s’opère et amène au terme de cent ans d’obscurité au bannissement des vingt derniers Jedi Noirs vers l’espace inconnu.
    - Umbara participe aux côtés de l’Ordre Jedi au grand schisme mais de manière non officielle en fournissant des renseignements précieux à la République ainsi qu’à l’Ordre Jedi par son réseau d’espions sous le commandement du DIRACTEX. De surcroit ils s’occupent aussi de l’élimination de cibles d’importance stratégique avec leurs assassins.
    - La flotte de Mort Umbarane fournit un appui logistique dans son secteur en mettant ses transporteurs et cargos à sa disposition.
    - L’un des relais stellaire de l’UNN est installé sur l’une des lunes d’Umbara afin d’amplifier son champ de diffusion et émettre aussi sur les systèmes voisins proches de la Nébuleuse Fantôme… tout en se proposant pour émettre sur les réseaux républicains de l’holonet classique, servant ainsi la propagande umbarane à travers l’ensemble de la galaxie.



Umbara 1552777701-jediexiles
Les Jedi Noir exilés découvrent Korriban et les Sith avant de devenir les premiers Seigneurs Noirs.

Entre l’an 18.050 et l’an 18.153 (entre -7.003 et -6900 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Les 20 Exilés Jedi découvrent Korriban et en se servant de leurs pouvoirs prennent le rôle de divinités. Ajunta Pall devient le premier Seigneur Noir des Sith, aux côtés de Xo’Xaan, Sorzus Syn, Karness Muur et Remulus Dreypa.
    - Perdus dans une zone non cartographiée et répertoriée de l’espace, depuis Korriban aucun de ces seigneurs Sith sera en mesure de représenter une menace pour la République n’étant pas en capacité de la retrouver dans la galaxie.
    - Noxera envoie des signaux inquiétants concernant sa biodiversité : en effet l’industrialisation galopante et sans règles a durablement affecté l’atmosphère de la planète, rendant la couche d’ozone moins imperméable aux radiations d’Ombus. Les conséquences sur la population ne sont pas encore mesurables, mais les répercussions sur la faune sont déjà observables et peu encourageantes.



Dernière édition par Sly Keto le Sam 17 Aoû 2019 - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeLun 18 Mar 2019 - 18:48

C) L’Apparition des Sith de 19.950 à 21.073 (-5.103 à -3980 BBY) :


Umbara 1552949176-noxeraenvironemental
Noxera, autrefois verdoyante est victime de l'hyper-industrialisation.

Entre l’an 19.950 et 20.053 (entre -5103 et -5000 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Période prospère dans le système Umbara en dépit des tensions entre Umbara et sa colonie de Noxera.
    - Noxera mise devant les conséquences de la surexploitation de ses ressources commence à éprouver des difficultés à faire face aux problématiques de santé publique d’une part, et environnementales d’autre part. En effet seuls les charognards et espèces parasites comme les rats tirent leur épingle du jeu au point de devenir les espèces les plus communes présentes.
    - La flore rescapée arrive à s’adapter autour des points d’eau et mute si bien qu’une dizaine d’espèces différentes parviennent à survivre à ce nouveau climat.
    - Felsonis devient une colonie financière et touristique importante, devenant un lieu prisé pour le commerce de marchandises rares et les services d’export vers l’extérieur du système.



Umbara 1552947286-crisesituation
Amiral umbaran observant un champ de bataille pendant la Grande Guerre de l'Hyperespace.

An 20.053 (-5000 avant la bataille de Yavin IV) :
    - La grande guerre de l’hyperespace est déclarée suite à la découverte de Korriban par deux explorateurs de la République.
    - Les Sith menés par Naga Sadow lancent leur offensive contre la République qui n’a d’autre choix que de riposter avec l’aide des Jedi. Acculés sur Korriban suite à la mise en déroute de la flotte Sith (facilitée par des dissensions internes), le Sénat et la République est divisée sur ce qu’il doit advenir des Sith.
    - Umbara votera en faveur de l’extermination des Sith par le biais du sénateur Lesh Gramas suite à leur attaque meurtrière et imprévue contre la République. D’un point de vue plus pragmatique, le Rootai souhaite suivre le mouvement en faveur de ce choix par intérêt politique d’une part (pour s’aligner sur des systèmes et ainsi se rapprocher d’eux), mais aussi s’assurer que cette menace ne vienne pas en plus de celle représentée par l’espace Hutt.



Umbara 1552948322-senatris
Jeyn Zerus, sénatrice et future reine d'Umbara tisse sa toile au sein du Sénat.

Entre 20.054 et 20.803 (entre -5000 et -4250 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Le DIRACTEX infiltre et recrute des agents au sein des criminels travaillant pour le compte des cartels Hutts afin d’obtenir des renseignements quant à leur agissements.
    - Le BSU travaille de concert avec le DIRACTEX pour contrer les rares tentatives d’intrusion de pirates ou de contrebandiers dans son système. Les vaisseaux interceptés sont neutralisés, les équipages emprisonnés et les cargaisons confisquées.
    - Une économie parallèle se développe sous la coupe du DIRACTEX qui utilise les marchandises illégales pour financer ses caisses noires et contribuer indirectement à la richesse d’Umbara. Les Hutts ignorent que le gouvernement umbaran est derrière certains de ses clients dans la Nébuleuse.
    - Le troisième grand schisme s’opère et Coruscant est le théâtre d’une violente guerre civile opposant les Jedi aux Jedi Noirs. Le sénateur d’Umbara, Vynz Mesra est assassiné par un Jedi Noir en pleine séance plénière du Sénat suite à un discours appelant à la plus grande fermeté et sévérité vis-à-vis des Jedi Noir, mais aussi à un contrôle de l’Ordre Jedi par les instances Républicaines.
    - Umbara se retire politiquement du Sénat et exige des dommages et intérêts auprès de la République suite au meurtre du sénateur Mesra. En effet Umbara estime que cet attentat n’a pu être rendu possible que par une défaillance de la sécurité de la Grande Rotonde.
    - La République trouve un compromis avec Umbara après avoir fait la sourde oreille dans un premier temps, mais a été forcée de négocier lorsque les ambassadeurs d’Umbara ont commencé à convaincre les sénateurs de Muunilist, Sullust, Corellia, Metellos et de Kashyyyk de suivre son exemple. Cette crise diplomatique aura duré presqu’un an.
    - Umbara revient au Sénat par le biais d’une sénatrice, Jeyn Zerus. Très jeune elle se taille pourtant une place de choix en se liant avec les mondes précédemment ralliés à sa cause afin de constituer un poids politique au sein du sénat. Après la fin de son mandat, elle deviendra reine d'Umbara dans des circonstances obscures après le suicide du Roi.



Umbara 1552947285-warofmachines
Milicien Umbaran retenant son souffle avant d'abattre un droïde hors de contrôle en pleine cité d'Altis.

Entre 20.804 et 21.038 (entre -4250 et -4015 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Les tensions et actes de défiance entre Noxera et Umbara grandissent d’année en année. Une équipe de scientifiques est déployée sur place afin de contempler l’étendue des dégâts de l’industrialisation folle menée par le gouverneur dans sa lutte de pouvoir contre Umbara.
    - Felsonis préfère ne pas attendre les conclusions du rapport et cesse ses activités industrielles de 80% pour se concentrer sur une économie de services et garantir un cadre de vie des plus intéressants et attractif pour tout le système. Spécialisée sur une toute autre économie, la transition est délicate à négocier mais cette colonie parvient à réussir son virage. Ironiquement, les industries sont déplacées sur Noxera et ailleurs dans le système…
    - La Grande Révolution des Droïdes éclate et Umbara n’est malheureusement pas épargnée par cette tragédie. Son économie industrialisée s’avère être beaucoup mécanisée et l’usage de droïdes a été conséquent. Les forces terrestres umbaranes ainsi que la milice coordonnent leurs efforts pour lutter contre ce fléau dans leur secteur. Vu l’ampleur de la situation, il s’avère que les umbarans ne viendront pas en aide à la République compte tenu de leur propres difficultés.
    - Après une année de lutte acharnée contre les machines, Umbara put s’en sortir à l’aide de leurs scientifiques : la docteur Alysha Amorastan spécialiste de l’informatique et l’ingénieur en chef Trasin Kevran. Ce dernier prit le parti de concevoir les toutes premières combinaisons mécanisées de combat, des exosquelettes utilisables pour les militaires afin de les protéger davantage et leur offrir une force physique supérieure. La docteur Alysha Amorastan de son côté mis au point un virus informatique qui, une fois toutes communications avec l’extérieur du système coupées, plongea les droïdes dans un état catatonique qui facilita grandement leur neutralisation en utilisant une unité neutralisée et pirate chargée de répandre le virus.
    - Cette révolution a littéralement plombé les résultats économiques du système Umbara qui rentre dans une période de crise économique et concentre ses efforts pour reconstruire les dégâts. Cela a modifié la conception et le rapport entre umbarans et droïdes et la mise en place de normes spécifiques pour assurer un contrôle permanent et total sur les unités automatisées, y compris en termes de contremesures pour éviter que pareil soulèvement se reproduise.



Umbara 1552947813-persyndoctrine
Fran Persyn, 1ère Conseillère d'Umbara ayant établi la Doctrine Persyn visant à l'isolationnisme progressif d'Umbara afin de défendre ses intérêts.

Entre 21.051 et 21.055 (entre -4002 et -3998 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Découverte d’Ondéron par la République et des premières, secondes et troisièmes batailles d’Ondéron.
    - Les umbarans restent passifs et observent en spectateur ce qu’il s’y passe tout en sortant de la crise économique dans laquelle ils se sont trouvés.
    - Le DIRACTEX établit un rapport auprès du Rootai classé secret défense mettant en garde le Roi et son gouvernement quant aux trop grands privilèges accordés aux Jedi dans l’affaire relative à Ondéron. Aux yeux des umbarans, les Jedi ont interféré de manière ouverte et directe dans les affaires planétaires d’un système neutre et surtout souverain. Chose qui motive le Rootai à se doter de mesures préventives ainsi qu’à tenter, par le biais du sénateur, à ce que le Sénat exerce un contrôle des activités de Jedi sur les territoires républicains.
    - Devant l’échec de cette motion proposée, Umbara choisit de suivre une politique d’isolationnisme vis-à-vis de la République sans pour autant mettre en cause son affiliation. La doctrine Persyn (du nom de la 1er Conseillère du Rootai Fran Persyn ayant pensé le concept) est mise en place afin de préserver la souveraineté d’Umbara. Celle-ci se résume à limiter au maximum les échanges extérieurs avec la République et systèmes neutres afin de négocier seulement les produits ou services qu’Umbara ne peut produire elle-même.



Umbara 1552948321-senatumb
Le sénat galactique deviendra au fil des années un véritable terrain d'espionnage pour Umbara qui y enverra ses agents en tant que sénateurs.

Entre 21.057 et 21.087 (entre -3996 et -3966 avant la bataille de Yavin IV) :
    - S’isolant du reste de la galaxie, le système parvient à mettre au point une vie quasiment autarcique. Les sénateurs nommés pendant cette période s’avèreront être remplacés par des agents du DIRACTEX chargés d’être discrets et de limiter leurs actions politiques au minimum. Bien entendu, ils sont également mandatés pour observer et rendre compte des agissements du Sénat tout en se tissant un réseau politique limité mais influent. La captation d’une partie des produits et services de l’économie souterraine développée par le DIRACTEX aidera profondément Umbara à survivre en solitaire.
    - La doctrine Persyn fait preuve de ses effets : alors que la République et l’ordre Jedi sont attaqués et subissent les attaques d’Exar Kun, alors que la République sombre dans le chaos, Umbara est épargnée par cette guerre et fait la sourde oreille à toute demande d’intervention.
    - Bien qu’officiellement neutre dans ce conflit, le DIRACTEX ne chômera pas pour autant, effectuant quelques assassinats ciblés parmi les généraux d’Exar Kun.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeMer 20 Mar 2019 - 17:06

D) Incursion des Mandaloriens / La Guerre des Ombres de 21.088 à 21.525 (-3965 à 3529 BBY) :


Umbara 1553114198-mandevanwar
Mandalore l'Ultime lors de son dernier affrontement contre Revan sur Malachor V.

Entre l'an 21.088 et 21.093 (entre -3965 et -3952 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Les Guerres Mandaloriennes se déclarent lorsque ceux-ci attaquent Ondéron et gagnent la bataille. Alors que la République appelle l’Ordre Jedi à l’aide, ce dernier refuse de participer à ce conflit. Revan un Jedi parvient à mobiliser un groupe de Jedi dissidents pour venir en aide à la République. Cet acte permettra la victoire de la République au cours de la bataille de Malachor V. Revan disparaitra ensuite.
    - Umbara restera neutre et très en retrait au cours de cette histoire, se centrant sur ses propres intérêts internes a son système. Les conclusions du rapport des scientifiques déployés sur Noxera reviennent directement au Rootai qui gardera le contenu de cette étude des plus secrètes afin de ne pas fragiliser leur économie.
    - Umbara frappera sa propre monnaie afin de ne pas dépendre du Clan Bancaire Intergalactique ou de mondes républicains : l’unité umbarane qu’elle utilisera principalement dans son système. Cependant lors de ses rares échanges commerciaux avec les autres systèmes, Umbara utilisera le crédit républicain.
    - Les effets de la pollution sont pourtant des plus flagrants et visibles : l’espérance de vie d’un umbaran né sur Noxera est réduite à 60 ans. Le gouverneur décide devant ses propres observations de bâtir d’immenses dômes autour des cités les plus importantes de la planète, abandonnant les plus petites villes ou villages à leur sort. Ces travaux dureront une décennie.
    - Création du Grand Prix de Felsonis : il s’agit d’une série de dix-sept courses de speeders aquatiques réparties sur un mois complet à travers la planète. Ouverte aux plus fortunés des pilotes et sponsorisée par l’ensemble des grosses entreprises du système. Rediffusée par l’U.N.N., les paris engendrent plusieurs centaines de millions de crédits.



Umbara 1553114192-revantriumph
Bastila Shan et Revan affrontant Darth Malak dans la Forge Stellaire.

An 21.094 (-3959 avant la bataille de Yavin IV) :
    - La Guerre Civile des Jedi a lieu. Revan lance sa flotte contre la République. L’ordre Jedi parvient à l’atteindre en profitant de la trahison de Darth Malak son apprenti pour lui effacer la mémoire et le retourner contre Malak. Revan par la suite redécouvrira la Forge Stellaire ainsi que sa mémoire et parviendra à sauver la République en détruisant la Forge Stellaire, sauvant Bastilla Shan et en éliminant Malak.
    - Umbara isolée du reste de la galaxie et limitant drastiquement ses contacts avec l’extérieur lance un grand projet de recherche et développement en matière de technologie Anti-gravité et sur l’armement à énergie.
    - Le culte des Cinq perd petit à petit en popularité, considéré comme assez dépassé par la population mais demeure toléré et encore encouragé par le Rootai.



Umbara 1553114191-meetnihlustor2
Meetra Surik "l'Exilée" croisant le fer contre Darth Nihilus.

An 21.101 (-3952 avant la bataille de Yavin IV) :
    - La Première Purge des Jedi s’opère lorsque les Sith ayant survécu à la défaite de Darth Malak lancent une attaque dévastatrice lorsque l’ensemble de l’Ordre Jedi se rassemble en conclave sur Katarr. Darth Nihilus et Darth Sion semblent alors avoir un avantage décisif dans leur campagne, mais les actions de Darth Traya et de l’Exilée viennent à bout de ces deux Sith. Darth Traya est éliminée sur Malachor V, dans l’Académie de Trayus, ce qu’il restait de la planète est anéanti.



Umbara 1553114233-girspecialist
Spécialiste du Groupe d'Intervention Rapide en mission secrète sur Virusanji.

Entre 21.102 et 21.113 (-3951 et -3940 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Le B.S.U. parvient à neutraliser plusieurs équipages pirates sillonnant la Nébuleuse Fantôme avec l’appui de la flotte de Mort. Cette opération a été un grand succès compte tenu du risque pris : en effet le B.S.U. est intervenue dans les systèmes de New Apsolon et de Virusanji sans les accords des gouvernements respectifs -mais avec la plus grande discrétion- pour mettre un terme à l’existence de ces pirates et contrebandiers. Après interrogatoire, saisie de leurs vaisseaux et de leur cargaison : ils seront tous exécutés sommairement et sans procès.
    - Le Rootai gardera cette information top secrète : fort heureusement le B.S.U. et ses agissements n’ont pas été détectés par les cartels Hutts et Virusanji Dans le cas contraire, une intervention de ce type aurait pu être considérée comme un acte de guerre contre un système républicain et un système Hutt.
    - Fin des travaux de villes dômes sur Noxera ; Cartana, Astora Obliryn et Radeila seront recouvertes d’un immense dôme protégeant sa population des radiations et de la pollution. Plusieurs autres dômes plus petits sont en projet mais visent principalement à protéger les centres industriels localisés en périphérie. Cette politique de grands travaux financée par Felsonis et ses banques a permis un développement économique et industriel florissant.
    - Premiers résultats encourageants concernant les technologies « anti-gravité ». Célestis sur Mardun est rénovée à cette occasion et l’application de ces nouvelles technologies réduisent les coûts de maintenance et d’entretien tout en renforçant la sécurité de Célestis dont les répulseurs s’usaient trop rapidement et étaient parfois sujets à des défaillances mettant en péril les activités économiques présentes dans cette cité.



Umbara 1553114237-shadowar
De haut à gauche en bas à droite: Reine Palema Lormeon, Gouverneur Jan Fanron de Noxera, Gouverneur Maren Arkun de Felsonis, Haut-Général Kylidari Tanis, Amiral Vnyz Du-Ghiel, Mantora Keto, major des Forces Spéciales. Les principaux acteurs de la Guerre des Ombres.

Entre 21.114 et 21.121 (-3940 et -3933 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Noxera dispose désormais d’un avantage industriel implacable vis-à-vis des autres planètes du système et détourne des ressources militaires pour son propre compte au nez et à la barbe du B.S.U. qui ne s’en apercevra que beaucoup trop tard. Le gouverneur en interne commencera à museler d’éventuels opposants politiques et se dépêchera de les faire disparaitre. Un rescapé alertera le Rootai en même temps que le B.S.U. quant à la politique interne du gouverneur Jan Fanron.
    - La Reine Palema Lormeon furieuse tente de prendre contact avec le gouverneur sans succès afin que celui-ci s’explique directement.
    - Informé par ses indics, le gouverneur n’a nul autre choix que celui de précipiter ses projets ou de s’attendre au courroux d’Umbara. Jan Fanron enverra un message à Felsonis en cherchant à négocier à la hâte un accord d’alliance d’ordre militaire. La gouverneur de Felsonis, Maren Arkun refusant de s’engager ouvertement contre Umbara par le biais de ses compagnies militaires privées et promet à la place un soutien financier et officieusement diplomatique en échange de contreparties assez délirantes.
    - Jan Fanron refusera l’offre dans un premier temps qu’il jugera ne pas être rentable et avouera qu’il préfèrerait se faire arracher l’intégralité de sa dentition plutôt que d’avoir à traiter avec Maren Arkun.
    - Noxera déclenche les hostilités vis-à-vis d’Umbara en revendiquant son indépendance de façon ouverte tout en cessant de reconnaitre l’autorité du Rootai. Umbara mobilise ses forces pour entrer en guerre contre Noxera.
    - Début de la Guerre des Ombres opposant Umbara à sa colonie de Noxera.



Umbara 1553114261-warumba
Les forces loyalistes de la Reine saignées à vif pour protéger leur souveraine au cours de l'assaut sur Umbara-City.

Entre 21.122 et 21.128 (-3932 et -3926 avant la bataille de Yavin IV) :
    - La Guerre des Ombres s’ouvre sur une embuscade en orbite de Noxera. Les vaisseaux envoyés par Umbara se retrouvent piégés par les défenses de stations spatiales secrètement reconverties en stations de combat. Prises par surprise, la flotte loyaliste tente de tenir sa position mais est prise à revers par la flottille de Noxera et ses chasseurs. Essayant de tenter un débarquement par capsules à la surface de Noxera, près de 80% des effectifs déployés seront anéantis en vol ou une fois arrivés au sol. Seules les forces spéciales envoyées, coupées de l’armée régulière parviendront à s’extraire de cette situation. La flotte loyaliste bat en retraite sur Umbara, laissant les forces spéciales au sol. Cette escarmouche a saigné la flotte principale umbarane et signe la victoire de Noxera.
    - Les équipes de forces spéciales se dispersent sur Noxera pour augmenter leurs chances de survie, on compte environ 80 membres laissés sur place et coupés de leur hiérarchie et de tout soutien logistique conséquent. Refusant de se rendre, ils se dissimulent dans la nature ou au sein de la population afin de prendre du renseignement sur les infrastructures de Noxera.
    - Galvanisé par sa victoire, Jan Fanron lance l’invasion d’Umbara après avoir provoqué la fureur de la Reine Palema Lormeon. Cette dernière n’ayant pas assez de temps pour rassembler ses forces, la flotte de Fanron éliminera les rescapés de la flotte d’Umbara et paralysera les communications pour empêcher Palema Lormeon d’appeler des renforts au niveau de sa flotte. Les troupes de Noxera se posent en bordure d’Umbara-City et tentent d’envahir la ville. Après un mois de batailles urbaines, la Reine est obligée de fuir en sacrifiant près de 78% de sa garde royale pour se mettre en sécurité dans la ville de Syns. Jan Fanron bombardera la citadelle royale et instaurera la loi martiale. Il se revendiquera même Roi d’Umbara, mais la population ne le reconnaitra pas comme tel, et le Culte de Cinq le déclarera « Grand Imposteur ». Il mènera alors une sévère campagne de répression contre la population de la capitale.
    - Cependant il n’a pas assez d’effectifs pour occuper l’intégralité d’Umbara, et devant la pression imposée par les forces loyalistes de la milice et de l’armée encore présentes dans la capitale, ainsi que les autres troupes des villes telles que Syns, Keeta, Altis, Tatyras et Undyne, il est dans l’incapacité de mener une contre-offensive. En effet ses tentatives d’envahir chaque ville occasionnera que des défaites lors des trajets pour attaquer : ceux-ci subissant embuscades sur embuscades, ses soldats finiront démoralisés et en trop petit nombre pour espérer percer les défenses de ces villes. Il profitera de sa prise pour se hâter d’enrôler de force des civils et de gonfler ses effectifs en termes de vaisseaux et de véhicules de combat pour poursuivre sa lutte armée. Des troupes infiltrées parviendront à se faufiler jusqu’aux centres de communication pour activer un ancien système d’ansibles permettant de réclamer les renforts dans le système.
    - Lorsque les autres éléments de la flotte se rassemblent en orbite d’Umbara pour engager la flotte dissidente, Umbara-City est attaquée de façon coordonnée par les troupes loyalistes et les poches de résistance interne. Jan Fanron parviendra à s’extraire de ce piège en activant une ogive nucléaire fabriquée sur Noxera en secret afin de rayer Umbara-City de la carte et en s’accaparant de ressources militaires précieuses ainsi que d’une partie du trésor royal. Cette bombe sera désamorcée in-extremis par Mantora Keto, un membre des forces spéciales du DIRACTEX et par ce biais sauvera les vies présentes dans la capitale.


Umbara 1553114237-hunterattack
Les renforts loyalistes libèrent Umbara-City du joug du "Grand Imposteur".

    - Retranché sur Noxera, avec le reste de ses troupes et ses gains, il annexera par la force Blazun et Luxeria en éliminant la maigre résistance que lui opposeront les services de sécurité des compagnies exploitant ces deux systèmes. Fier de sa victoire, il en arrive à narguer Felsonis lui demandant de s’aligner ouvertement ou de subir son courroux une fois qu’Umbara sera soumise.
    - Sur Noxera, les forces spéciales laissées sur places ont réussi à se constituer en plusieurs cellules de guérilla harcelant et sabotant les outils de production militaire ou énergétiques du gouverneur Fanron. Ils découvrent également qu’en dépit des accords galactiques pris avec la République, Jan Fanron s’est constitué un arsenal nucléaire conséquent avec l’aide des cartels Hutts. Coupés de leur hiérarchie, ils tentent de faire parvenir le message en attaquant une antenne relai civile afin d’envoyer ces données tactiques avec les plans des installations défensives anti-aériennes présentes.
    - Reprenant son souffle, Umbara panse ses plaies mais garde un œil ouvert sur Noxera. Sur ordre de la reine Palema Lormeon, le G.R.I. est incorporé à l’armée régulière de la marine umbarane. Cette dernière sera assassinée par un agent laissé sur place par le gouverneur Fanron en pleine allocution diffusée sur l’U.N.N. avant que celui-ci ne se suicide pour ne pas parler sous la torture. Le haut-général Kylidari Tanis s’octroie les pleins pouvoirs après que le Rootai ait été décimé par au cours de l’invasion d’Umbara.
    - Après cet acte, Umbara lance une nouvelle offensive contre Noxera en utilisant ses vaisseaux légers et les informations reçues par ses forces spéciales. Ils parviennent à mettre en pièce une partie de la flotte dissidente, mais Jan Fanron ne fera pas appel à ses renforts sur Blazun et Luxeria. Le général Tanis en profitera pour d’abord neutraliser les stations orbitales. Noxera est mise sous blocus par le haut-général Tanis pendant une année complète. Les forces spéciales au sol se chargent de saboter tour à tour les centrales énergétiques planétaires, ainsi que nombre de bases de lancement de chasseurs.


Umbara 1553114259-skyfallstation
Prise et sabotée pour servir de bombe lancée contre une ville dôme, la station commerciale -reconvertie militaire- est déviée de sa trajectoire par le haut-général Tanis.

    - Après deux années de blocus, Jan Fanron se retrouve petit à petit isolé et sa cité est bombardée depuis l’orbite. Toutes ses tentatives de percer le blocus se sont soldées par des échecs. Craignant d’être attaqué à revers, le général Tanis envoie un détachement de sa flotte reprendre Blazun et Luxeria au cours de batailles forçant les dissidents à fuir dans le système. Dans le même temps il infiltrera Mantora Keto sur le sol afin de coordonner les cellules de résistance et prendre contact avec les forces spéciales sur place.
    - La situation et les privations sur Noxera mettent la population sur le dos du gouverneur Fanron, les émeutes éclatent, encouragées par les poches de résistance locale formées par les forces spéciales présentes au sol.
    - Tentant une percée synchronisée avec ses éléments restants, il parviendra avec ses restes de flotte à prendre par surprise le haut-général Tanis et à s’extraire de Noxera avec une vingtaine de frégates et de corvettes et un unique croiseur. Activant dans un élan de désespoir une bonne partie de son arsenal nucléaire lorsque ses installations sont attaquées par les forces spéciales, 4 d’entre elles exploseront en dépit des efforts des membres des forces spéciales pour les arrêter. Sur les 80 membres des forces spéciales, seuls 20 survivront et parviendront à désamorcer les autres avant leurs explosions respectives. Il fuira dans le système vers Ombus afin de masquer sa signature. Commencera alors un jeu de chat et de souris entre Fanron et Tanis.


Umbara 1553114257-nuke
En dépit des efforts des démineurs des forces spéciales, certaines zones de Noxera resteront irradiées pendant plusieurs décennies. Un monument rendant hommage à ces hommes de l'ombre sera dressé sur Umbara à la fin du conflit.

    - Devant la tournure des évènements Maren Arkun reviendra auprès de Jan Fanron en lui proposant le même marché. Acculé et en cherche de soutien, il finit par accepter l’accord demandé la queue entre les jambes. L’appui de Felsonis en termes de ravitaillement lui permet de gagner du temps et de se reconstituer des effectifs. Voyant ses espoirs de devenir Roi s’échapper au fur et à mesure, Jan Fanron lancera une opération commando sur Mardun afin de détruire Célestis en sabotant ses répulseurs. Célestis sera sauvée par l’intervention d’un détachement du général Tanis commandé par l’amiral Du-Ghiel qui utilisera les rayons tracteurs de ses vaisseaux pour freiner la chute de Célestis, donnant ainsi suffisamment de temps pour ses équipes de techniciens de réparer les répulseurs.
    - Essuyant un échec cuisant dans sa tentative mais profitant de la dispersion des troupes umbaranes, Jan Fanron en profitera pour occuper Meridian qu’il envahira et de laquelle il coupera les communications. Felsonis lui suggèrera de demander l’aide de la République qu’il refusera d’abord. Préférant se lier aux cartels Hutts en leur promettant de leur livrer Geruna et Meridian s’ils l’aident à détruire les forces du général Tanis, Jan Fanron fait l’erreur de leur promettre également l’exploitation de Felsonis. Maren Arkun en l’apprenant décide alors que leur collaboration n’est plus rentable et jouera alors double jeu en collaborant avec Umbara. Communiquant la position de Fanron sur Meridian, elle engagera ses troupes de mercenaires sur Meridian, mais le général Tanis propose de les déployer sur Meridian et de les confier à Fanron pour mieux le piéger. En échange de leur coopération, Maren Arkun se voit promettre le contrôle à 50% de l’ensemble des industries présentes sur Noxera par le biais de ses sociétés.
    - Jan Fanron acculé en apprenant l’arrivée de la flotte Umbarane vers Meridian enverra également un messager à la République. Mais celui-ci sera intercepté par un agent du DIRACTEX avant qu’il ne parvienne à quitter le système in-extremis. Le message sera détruit et le messager exécuté sommairement par cet agent.
    - Les recherches menées par Umbara en matière d’armement à énergie sont fructueuses : le général Tanis ordonnera à ce que les prototypes soient directement intégrés à ses vaisseaux légers.
    - La bataille de Meridian a lieu entre les forces dissidentes de Fanron, les mercenaires Hutts, et la flotte Umbarane. La trahison des mercenaires de Felsonis et la farouche résistance locale permet de donner un avantage conséquent à la coalition Umbarane qui parvient à repousser les Hutts et prendre Meridian. Jan Fanron tentera une dernière fois de prendre la fuite vers New Apsolon avec l’aide de ses alliés Hutts, mais le vaisseau amiral de Tanis commandé par l’amiral Du-Ghiel leur coupera toute retraite. Jan Fanron se suicidera pour éviter d’être capturé et exécuté, mais cette vérité sera maquillée par le général Tanis qui affirmera à la population que Jan Fanron l’aurait supplié de se rendre avant d’être exécuté. La famille du gouverneur, déjà en partie décimée au cours de cette guerre sera exécutée elle aussi et l’ordre rétabli.


Umbara 1553114303-trainingmeridian
Déploiement des troupes loyalistes sur Meridian pour éliminer les poches de résistance.


Entre 21.129 et 21.131 (-3925 et -3922 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Le haut-général Tanis épousera également Maren Arkun et deviendront Roi et Reine d’Umbara. Reformant un Rootai dont l’amiral Du-Ghiel sera le 1er Conseiller, ce dernier prendra soin de traquer et éliminer toutes les poches de résistance éventuelles. L'arsenal nucléaire de Jan Fanron est récupéré mais pas démantelé -en violation des accords avec la République passés. Conservés précieusement et stockés dans le secret le plus total, le B.S.U. se chargera de localiser les témoins gênants et de les faire disparaitre pour que l'information ne s'ébruite pas.
    - Felsonis ressortira agrandie économiquement par cette guerre en mettant Noxera sous sa coupe. Cependant cette dernière est administrée par un nouveau gouverneur membre du Rootai afin de prévenir de toute rébellion éventuelle à venir. Une garnison sera également déployée afin d’intervenir rapidement en cas de nouvelles révolutions.
    - Le 1er Conseiller Du-Ghiel intéressé par les techniques de combat au corps à corps de certains pratiquants du Culte des Cinq formera un programme visant à mêler les techniques de combat militaires à celles du Culte des Cinq : ainsi naitra un art martial particulier nommé d’Umbamitame dont les Gardes Royaux, les Forces Spéciales et les Assassins Umbarans auront l’obligation de maîtriser au cours de leur formation ; cet art martial vise à l’élimination rapide et directe des ennemis par des frappes précises et rapides pour neutraliser un adversaire silencieusement en un minimum de coups.


Entre 21.132 et 21.190 (-3921 et -3863 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Umbara panse ses blessures de la Guerre des Ombres et décide de changer sa doctrine de combat après avoir analysé rétrospectivement le conflit. Préférant partir sur une optique de guérilla, les flottes sont réorganisées en trois entités distinctes chacune placée sous le commandement d’un amiral.
    - Développant ses atouts technologiques au niveau galactique, le DIRACTEX engage ses agents dans des politiques d’espionnage industriel des sociétés Républicaines ou Bothanes afin de n’accuser aucun retard dans les domaines technologique et industriels.
    - Reconstruction de la Citadelle Royale qui subira quelques modifications pour la rendre plus majestueuse encore.
    - Cette guerre permet de générer une croissance de part l’effort de reconstruction opéré. Meridian obtient une place de choix dans le dispositif de défense Umbaran.
    - Le DIRACTEX sous les ordres du Rootai se chargent d’éliminer plusieurs administrateurs des Hutts appartenant aux Kajidics Besadii afin de fragiliser ceux-ci et prévenir de toute tentative d’invasion à nouveau. En même temps, ils entretiennent des rapports commerciaux avec les Kajidics Djiilo de manière clandestine et secrète si bien que les Hutts pensent commercer avec des trafiquants.
    - Le B.S.U. contrecarre une opération de livraison d’épices commandées par des agents du DIRACTEX. Manque de communication flagrant entre les deux entités qui mène à des tensions et fait naître un début de rivalité entre elles. Le Rootai limogera les directeurs respectifs de ces deux institutions et les placera sous la tutelle de deux de ses membres : le Commandant Suprême et le Conseiller à la sécurité intérieure.



Umbara 1553114300-soldier4
Miliciens Umbaran en patrouille sur Noxera.

Entre 21.190 et 21.524 (-3863 et -3530 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Période de paix et de prospérité dans le système propice à une stabilisation du pouvoir.
    - Quelques attentats terroristes ont lieu sur Noxera ou Felsonis de manière occasionnelle par des fanatiques se revendiquant de Jan Fanron. La majeure partie de ces projets sordides sont déjoués par le G.R.I. déployé par le B.S.U.


An 21.525 (-3529 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Naissance de Sly Keto, fille aînée de Mee Keto et Sata Du-Ghiel administrateurs de la Région dont Keeta est la capitale. Ruan Keto naîtra trois ans plus tard.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeDim 24 Mar 2019 - 13:06

E) Histoire récente de 21.531 à 21.573 (-3522 à -3480 BBY):


Umbara 1553447449-chaosnoxera
Milicien déployé dans l'une des mines de Noxera après un attentat.


An 21.531 (-3522 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Noxera est en proie de plusieurs attentats terroristes visant des lieux importants du pouvoir politique ou économiques. La milice Umbarane et le B.S.U. parviennent à déjouer nombre d’entre eux sur Umbara même ainsi que sur Noxera.


An 21.536 (-3517 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Le B.S.U. parvient à démanteler un réseau terroriste financé par les Kajidics Hutts Besadii. En représailles le DIRACTEX procès à une nouvelle série d’assassinats ciblés parmi l’organisation des Besadii.
    - Accession au trône de Ractrus Geskan.



An 21.551 (-3502 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Après près de 15 ans, Umbara jouit d’une certaine stabilité économique et politique bien que cette stabilité financière commence à accuser un ralentissement de son économie. Certains suggèrent de rétablir des rapports commerciaux réguliers avec la République, mais le Roi s’y oppose.
    - Sly Keto revient sur Umbara et commence à créer son propre réseau d’agents et d’espions en s’appuyant sur les relations de sa propre famille.
    - Sly Keto tisse des relations avec Lianna, Brentaal et Ciutric IV.



Umbara 1553449866-kingracturs
Ractrus Geskan, roi d'Umbara au destin tragique.

An 21.553 (-3500 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Mort de Mee Keto et Sata Du-Ghiel dans un attentat à la navette piégée visant Sly Keto. Mort de Ruan Keto quelques jours plus tard. Ces meurtres étaient commandités par l’ancien supérieur direct de Mee Keto craignant l’ascension de la famille Keto pour ses propres projets.
    - Sly Keto grâce à l’héritage familial entre au capital de la Corporation Technique Corellienne et parvient à apporter les fonds pour Baktoid Automata sur Brentaal et investit également dans plusieurs casino de Lianna.



An 21.556 (-3497 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Sly Keto rassemble autour d’elle plusieurs personnalités politiques ambitieuses d’Umbara-City, Keeta, Undyne, Syns, Altis et Tatyras. Formant une sorte de garde politique, elle joue un rôle secondaire de prime à bord mais tire les ficelles dans l’ombre afin de tirer son épingle du jeu.
    - Création d’une installation clandestine de Sly Keto sur Kohlma, la quatrième lune du système Bogden.
    - Naissance de Mee S. Keto, fils ainé et caché de Sly Keto.



An 21.559 (-3494 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Attaque du temple d’Ondéron par les Sith. Non intervention de la République.
    - Ractrus Geskan est informé par le DIRACTEX des agissements des Sith et demeure stupéfait de voir la République refuser d’intervenir.
    - Il ordonne le déploiement de sondes à travers la Nébuleuse Fantôme afin de prévenir toute intrusion de vaisseaux Sith dans le système.



An 21.560 (-3493 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Mission de sauvetage mandatée par les Jedi sur le Tarkona, vaisseau pénitencier Sith afin de libérer des padawans capturés.
    - Bataille à proximité de l’espace Bothan entre les Sith et les Jedi.
    - Sly Keto épouse Fee Heecho, héritier d’une famille de l’un des quatre plus importantes castes.
    - Nyss Detchi est nommé par le Rootai pour devenir sénateur d’Umbara après plusieurs années passées en tant qu’espion du DIRACTEX. Il se rapproche rapidement de Sly Keto et tombe sous son charme mais aussi entre en connivence avec elle d’un point de vue intellectuel. Une amitié nait entre eux.



Umbara 1553447447-detchistory
Espion et politique aguerri, Nyss Detchi devient sénateur d'Umbara.

An 21.561 (-3492 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Procès de Lana Anthana, sénatrice de Kuat. Soupçonnée d’être une Sith, elle a été arrêtée par l’Ordre Jedi.
    - Attaques menées sur Alderande, Chandrila et Coruscant par les Sith tentant de se faire passer pour des Jedi.
    - Meurtre de Darth Ritter, dirigeant de Kuat par le Maître Saï Don. La République force le vénérable Jedi à l’exil.
    - Naissance de Kurath Keto.
    - Les prérogatives des Jedi suite à l’affaire impliquant le meurtre de Darth Ritter inquiètent encore plus Ractrus Geskan qui mobilise un maximum ses services de renseignement pour anticiper toute intrusion de leur part tout en envisageant une sortie de la République pour Umbara. Mais le Rootai reste divisé sur la question, et certains même appellent à un retour de la diplomatie Umbarane au sein du Sénat.



An 21.562 (-3491 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Mise sous tutelle de l’Ordre Jedi suite à leur échecs et attitude d’agir outre les lois de la République. Capture de William A. Keto, seigneur d’Impératrice Têta ainsi que Seigneur Sith et du Chancelier Echte Andanu par respectivement les Sith et les Jedi. Disparition de Darth Sinya
    - Hésitants entre s’isoler davantage du reste galactique, renouer avec la République ou sortir complètement afin d’éviter une attaque de la part des Sith, le Rootai et le Roi demeurent indécis quant à la marche à suivre.



An 21.563 (-3490 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Darth Ynnitach prend la tête de l’Empire Sith. Changement de chancelier. La République doute de la menace que représentent les Sith. Acquittement de Maître Saï Don.
    - Attaque impériale contre un croiseur civil supposé abriter tous les padawans présents sur Ondéron. Les Sith sont repoussés par les Jedi.
    - Election d’Halussius Arnor au poste de Chancelier Suprême.
    - Le culte des Cinq se découvre une nouvelle prophétesse en la personne d’Orisa de Keeta, une orpheline dont les visions semblent se réaliser.
    - Bien qu’un conseiller du Rootai recommande à Ractrus Geskan de faire appel à cette jeune devineresse. Mais le Roi bien trop pragmatique met de côté ceci.
    - Sly Keto rencontre Orisa de Keeta qui lui prédit un grand avenir. Ses visions venant de son lien avec la Force, Sly noue une amitié avec elle pour de prochains plans à venir.



Umbara 1553448798-orisadekeeta
Orisa de Keeta, orpheline sensible à la Force et recueillie par le Culte de Cinq deviendra prophétesse, plusieurs millénaires après Kurath.

An 21.564 (-3489 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Réformes au sein de la République sous l’impulsion du nouveau chancelier.
    - L’Empire Sith sort de l’ombre en attaquant Artorias et en capturant le Chancelier Arnor par le biais de Darth Ynnitach, sa libération conduit à un traité de Paix surnommé le traité d’Artorias.
    - Devant la capture du chancelier Arnor, la garde royale subit un vaste remaniement afin d’être considérée comme une garde d’élite. Ses effectifs sont réduits de 60% et réaffectés dans un corps d’armée après une sélection impitoyables.



An 21.565 (-3488 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Attentat sur Flydon Maxima : les objectifs de paix perturbés ne changent pas en dépit de l’embuscade tendue par une partie de la flotte impériale commandée par des renégats à Darth Ynnitach. L’intervention de la Ligue des Mondes Périphériques permet de tenir en échec les rebelles Sith.
    - Ratification du traité d’Artorias par le sénat.
    - Suite à la ratification du traité d’Artorias, Umbara choisit de s’enfermer davantage dans son isolationnisme afin d’éviter d’être un jour rétrocédée à l’Empire par la République qui visiblement ne semble pas se soucier de ses mondes fédérés.



Umbara 1553449860-ketoschemes
Sly Keto profite de l'instabilité politique et des troubles extérieurs pour avancer ses pions.

An 21.566 (-3487 avant la bataille de Yavin IV) :
    - La rébellion des Sith prend de l’ampleur et met en péril la paix du Traité d’Artorias.
    - Période d’élections opposant Valérion Scalia et Emalia Kira pour la chancellerie.
    - Mort de Fee Heecho secrètement empoisonné par Sly Keto.
    - Le Rootai bascule en majorité pour l’isolationnisme et finit par se laisser convaincre d’entamer des mesures pour quitter la République contre l’avis de certains de leurs subalternes dont un certain nombre sont sous l’influence de Sly Keto. Cette dernière fait pression sur ceux afin de persuader les membres du Rootai de revenir sur leur décision.


An 21.567 (-3486 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Élection de Valérion Scalia à la chancellerie.
    - Tentative de capture de Darth Ynnitach lors de son pèlerinage vers Byss pour y subir le rituel qui la consacrera officiellement Dame Noire des Sith.
    - Révélations de Lord Janos annonçant publiquement sa nature de Seigneur Sith, de membre du Conseil Noir et mettant à jour ses véritables liens avec Valérion Scalia et Ion Keyien qui étaient au fait de son rang au sein de l’Empire. Ragda Rejiilic et Halussius Arnor avaient également des liens avec la Dame Noire. Valérion Scalia est abattu pendant sa prise de parole publique en réaction et Alyria Von, Jedi et Ministre de la Défense devient Chancelière.
    - Annexion de Dubrillion par l’Empire Sith.
    - Le Rootai est plus divisé que jamais et le Roi ne sait plus sur quel pied danser, ses conseillers plus incertains que par le passé hésitent sur la marche à suivre. Les pro-séparations et pro-république s’opposent au sein du Rootai.



Umbara 1553449868-rootaichaos
La discorde et les conspirations vont bon train sur la marche à suivre au Rootai suite à l'apparition de l'Empire Sith.

An 21.568 (-3485 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Démission d’Alyria Von.
    - Incidents sur Makem Te impliquant Borenga le Hutt.
    - Déstabilisation sur Félucia impliquant des astéroïdes lancés par Borenga le Hutt.
    - Premier sommet pour la Paix sur Columex qui se solde par un échec.
    - Mort de Zonchar sur Cato Neimoidia après que celui-ci ait commandité l’enlèvement de Kurath Keto.
    - Le Rootai instable est source de complots entre les pros et contre République, surtout après les actes de Borenga. Certains subalternes ou même ses membres se livrent à la corruption ou à l’assassinat afin d’avancer leur pions et fragiliser l’influence de Ractrus Geskan et tenter leur chance d’accéder au trône.
    - Sly Keto manœuvre dans l’ombre sur les deux tableaux pour contrôler les deux camps et faire pencher la balance en sa faveur.



An 21.569 (-3484 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Libération de Dubrillion de la part de la République sans l’aval du sénat.
    - Emalia Kira devient Chancelière et forme un gouvernement avec Lana Anthana dont Grendo S’orn fait partie.
    - Coalition des Kajidics Hutts à l’encontre de Borenga.
    - La coalition contre Borenga le Hutt rassure les Umbarans sur la stabilité de l’espace Hutt afin de freiner les ambitions de Borenga et ainsi assurer un équilibre des Kajidics qui sera favorable à Umbara.
    - Les réseaux criminels sous la coupe d’Umbara profitent de la situation pour essayer de grignoter des parts de marché aux Kajidics de façon discrète avec leurs propres épices de synthèse.
    - Ractrus Geskan penche en faveur de la sortie d’Umbara de la République et commence à amorcer une procédure de préparation à la sortie.



Umbara 1553449506-spiesgames
Trafiquant umbaran sur Nar'Shaddaa pour "affaires" sur les territoires Hutt.

An 21.570 (-3483 avant la bataille de Yavin IV) :
    - La République entre en guerre officielle contre l’Empire Sith.
    - Troubles sur Corellia.
    - Sly Keto noue des relations avec des cadres dirigeants de Muunilist, Bothawui et Kuat tout en prenant soin d’éviter les dirigeants de ces mondes.
    - Le fait que la République entre en guerre contre l’Empire Sith fait pencher la balance en faveur des pro-république, le Rootai est en effet rassuré de voir le Sénat enfin faire quelque chose de sérieux contre l’Empire, mais préfère attendre de voir comment les choses se déroulent en raison de la stabilité politique encore fragile. Les assassinats et plans de Sly Keto dans l’ombre finissent de convaincre le Rootai de sortir de l’isolationnisme et de renouer avec la République.
    - Ractrus Geskan est encore trop fragilisé si bien que le Rootai le défie ouvertement. Ractrus fait éliminer certains membres du Rootai, mais ceux-ci avec l’appui de Sly Keto conseillant l’un des membres de ce gouvernement parviennent à tenir bon et à porter gravement atteinte à la crédibilité du Roi.
    - La même année, le Roi échappe de peu à une tentative de meurtre de la part d’un inconnu. S’enfermant dans sa paranoïa et blessé sévèrement, il perd petit à petit pied et s’isole complètement du reste de sa planète après la mort de sa famille.



An 21.571 (-3482 avant la bataille de Yavin IV) :
    - L’Empire attaque Lorrd et procède à l’extermination des lorrdiens réfugiés dans les souterrains par une attaque au gaz. Très peu survivront.
    - Prise de Gravlex Med par les impériaux après le carnage semé sur la planète et une défense républicano-Jedi.
    - Ciutric, Argazda et Felucia rompent leur alliance avec la République et déclarent leur neutralité.
    - Mort de Borenga le Hutt lors d’une tentative de capture de la part des Jedi, son décès est imputable à Darth Velvet.
    - Révélation choc par le biais de l’U.N.N. le Roi Ractrus Geskan est accusé publiquement par une partie du Rootai de collaborer activement avec les Hutts pour se maintenir au pouvoir.
    - Devant ces révélations et après avoir tenté de se défendre médiatiquement, le roi est retrouvé mort dans la salle du trône. Les services chargés de l’enquête concluent à un suicide bien que certains éléments restent flous.
    - Sly Keto devient Reine Souveraine d’Umbara en accédant au Rootai après avoir discrédité ses anciens membres publiquement, les poussant au suicide pour éviter des procès. La Nouvelle Reine se charge de remplacer les membres manquants du Rootai par certains de ses soutiens afin d’assurer une stabilité politique.
    - Sly Keto met secrètement en place un programme de modernisation nucléaire en termes d’arsenaux.



Umbara 1553449868-thronequeen
Sly Keto dans la salle du trône de la Citadelle Royale après son accession au poste de Reine Souveraine.

An 21.572 (-3481 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Prise de Dathomir par Ysanne Ha’mi, apprentie de Darth Ynnitach et héritière impériale après la disparition de l’impératrice.
    - Dubrillion parvient à repousser l’Empire mais déclare sa neutralité suite aux échecs répétés de la République de limiter les dégâts.
    - Gree est défendue par les Jedi face aux Sith.
    - Crise du Pakuuni ; la station K234 en orbite serait une plateforme de passage entre les agents impériaux infiltré sur le territoire de la République. Grendo S’orn procède à l’arrestation de la ministre de la défense républicaine impliquée dans ce réseau de passeurs.
    - Sly Keto réorganise les choses sur Umbara et entame quelques réformes visant à préparer Umbara à retourner sur la scène galactique mais aussi à renforcer son pouvoir.
    - Sly Keto rencontre Virgile-Auguste d’Ossus pour établir un partenariat commercial.



An 21.573 (-3480 avant la bataille de Yavin IV) :
    - Umbara annonce officiellement sortir de sa politique d’isolationnisme par le biais d’une déclaration de la Reine Sly Keto.
    - Nyss Detchi sénateur d’Umbara appuie la candidature de Grendo S’orn à la chancellerie et appelle à son élection.
    - Umbara par le biais de Nyss Detchi et de la Reine Sly Keto appellent Grendo S’orn à quitter la table des négociations après la découverte de fabrication d’armes chimiques par l’Empire sur Arda.
    - Au cours d’une cérémonie grandiose, Sly Keto avec l’appui d’Orisa de Keeta devient officiellement la Grande Prêtresse du Culte des Cinq afin de renforcer son pouvoir, joignant le politique au spirituel.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeDim 31 Mar 2019 - 16:50

IV) ÉCONOMIE DU SYSTÈME UMBARA.


Umbara 1554065198-umbrstreet
Les rues d'Umbara-City, lieux propices au commerce, et aux échanges.

A) Statistiques relatives à l’économie du système Umbara:

Statistiques:
    - Monnaie : Crédit républicain (CR), unité umbarane (2U).
    - Produit intérieur brut par an: 18.860 milliards de CR. / 9.984 milliards de CR pour Umbara seule.
    - Croissance du PIB : 2,8%
    - PIB par habitant : 57.532 CR
    - PIB par secteur :
  • Agriculture : 10%
  • Industrie : 37%
  • Services : 53%
    - Inflation : 1,8%
    - Population totale : 6 milliards d’habitants (4 milliards d’habitants sur Umbara).
    - Âge médian : 37,5 ans.
    - Population sous le seuil de pauvreté : 12,1%
    - Indice de développement : 0,904
    - Taux de chômage : 1,7%
    - Principales industries : Extraction minière et gazière, métallurgie, électronique, haute technologie, chantiers navals, énergie.


Commerce extérieur:
    - Exportations : 451,4 millions de CR.
    - Importations : 302,9 millions de CR.
    - Biens importés : Technologies, biens médicaux, ressources minières, produits de luxe, électronique, haute technologie,


Finances publiques:
    - Dette publique : 7% du PIB.
    - Dette extérieure : 0% du PIB.
    - Recettes publiques : 3315 milliards de CR.
    - Dépenses publiques : 1865 milliards de CR.


Détails du budget Umbaran :
- Revenus (Sous-total 1):
  • Impôt sur les Personnes Physiques (IPP) :750 milliards.
  • Impôt sur les Grandes Fortunes (IGF) : 552 milliards.
  • Taxe sur la Valorisation de la production (TVP) : 500 milliards.
  • Taxe Variable sur le Transport (TVT) : 356 milliards.
  • Taxes douanières (IGF) : 357 milliards
  • Contribution à l’information : 100 milliards.
  • Participations dans les Entreprises Publiques (PEP) : 700 milliards.


- Dépenses (Sous total 2):
  • Département de la Guerre : 340 milliards.
  • Département de la Sécurité Intérieure : 340 milliards.
  • Département de la Recherche et des Technologies : 330 milliards.
  • Département de l’Économie, des Finances et du Commerce : 250 milliards.
  • Département de l’Agriculture : 60 milliards.
  • Département de l’Industrie et de l’Innovation : 100 milliards.
  • Département de la Santé et du Travail : 100 milliards.
  • Département de l’Information Publique : 20 milliards.
  • Département de la Justice : 100 milliards.
  • Département de l’Instruction Obligatoire et du Culte des Cinq : 70 milliards.
  • Département de l’Environnement et des Activités Culturelles et Sportives : 105 milliards.
  • Département de la Diplomatie : 45 milliards.
  • Fonctionnement global du Rootai et de la Royauté : 5 milliards.

    Sous-total 1 : 3315 milliards de CR/an.
    Sous-total 2 : 1865 milliards de CR/an.
    TOTAL : 33151865 = 1450 milliards de CR d’excédent par an.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeDim 31 Mar 2019 - 18:42

B) Structures économiques umbaranes

Umbara 1554070593-umbrsavage
En dépit de son obscurité permanente, de sa faune et flore dangereuse, Umbara n'en demeure pas moins cultivable et agricole.

1. Agriculture Umbarane :
Pesant 10% des richesses produites dans le système, l’agriculture Umbarane est moderne et bien ordonnée. Loin de tomber dans les travers productivistes industriels elle est calculée et estimée selon les données démographiques si bien qu’il y a très peu de gaspillage de denrées de part l’emploi de méthodes de conservation de très longue durée efficaces. Complètement autonome d’un point de vue agro-alimentaire, Umbara peut très bien assurer sa propre production de nourriture sans avoir à dépendre du reste de la galaxie. Cela est du aux longues périodes d’isolationnisme d’une part qui à conduit Umbara à être capable de vivre en autarcie, mais aussi pour éviter tout chaos du à une possible pénurie de denrées alimentaires.
    - Élevage : Plusieurs espèces de volatiles, d’animaux sont élevées pour leur viande.
    - Pêche : Plusieurs espèces de poissons vivent dans ses océans.
    - Vignes : Les vignes locales produisent un vin très clair et peu alcoolisé mais au goût supérieur.
    - Céréales diverses : Plusieurs céréales et racines sont comestibles sur Umbara.
    - Coton et plantes médicinales : Plusieurs plantes sont exploitées ici pour plusieurs raisons.
    - Fruits et Légumes : Plusieurs variétés de fruits et légumes nocturnes sont comestibles.


Historiquement l’élevage est arrivé à partir du moment ou les umbarans ont été capables de dompter les espèces locales herbivores ou carnivores mais aussi de protéger efficacement le bétail des différents et nombreux prédateurs locaux. De part la difficulté à se prémunir de ces attaques, la viande a longtemps été considérée comme un met cher et réservé à ceux ayant les moyens de s’en procurer. Bien qu’elle soit plus accessible aujourd’hui, culturellement parlant la viande est restée quelque chose réservée au premier tiers des castes supérieures umbaranes. Aussi la majorité de l’alimentation umbarane gravite autour de végétaux (racines, fruits, légumes, céréales et féculents), d’œufs et de la pêche. Cette dernière constitue une source de protéines fiables et bon marché en comparaison à la viande dite « terrestre ».

L’agriculture dans le système Umbara se localise principalement autour de cinq lieux :
    - Umbara : Principal grenier alimentaire du système, Umbara est celle qui nourrit à hauteur de 67% l’ensemble du système en denrées et compte le plus de populations sur ses terres. Ses climats variés et ses océans permettent de produire une grande variété de produits, notamment ceux cités plus hauts.
    - Noxera : Autrefois monde agricole du système, Noxera de part son choix de politique industrielle est devenu un monde mineur en matière de ressources agricole tant sa pollution a rendu la planète peu propice à l’agriculture et l’élevage. Seules quelques espèces végétales et animales on su s’adapter mais bien trop peu nombreuses pour faire de Noxera le premier fournisseur de denrées alimentaires.
    - Felsonis : De part ses immenses étendues d’eau, et son climat tropical, Felsonis produit principalement des fruits et exploite les ressources piscicoles de ses océans en termes de faune et de flore. Exportant principalement des fruits exotiques, de ses liqueurs, vins ainsi que mollusques, poissons et coquillages, Felsonis est spécialisée dans les mets dits de « luxe » ou « exotiques ».
    - Fel-2, la deuxième lune de Felsonis : Dans une moindre mesure, Fel-2 est un important lieu d’exploitation agricole au niveau de ses céréales, légumes et féculents. Son climat tempéré est adéquat pour produire des ressources végétales importantes et diverses.
    - Meridian : Dans une très moindre mesure, Meiridian compte sur Derina, sa ville principale quelques exploitations limitées en termes de production afin d’assurer son indépendance alimentaire avec sa faible population. Cependant ces installations spéciales et centralisées les rendent vulnérables.


Légère mais raffinée, l’alimentation umbarane souvent qualifiée de végétarienne par les étrangers –à presque raison- reste assez riche. Sa gastronomie variée a de quoi dérouter certains, mais les umbarans ne tolèrent aucunement le gaspillage alimentaire si bien que les plus conservateurs et territoriaux des umbarans vous maudiront si vous en faites.


Umbara 1554071503-stationmines
Certaines installations minières sont construites à même certains astéroïdes ou corps stellaires dans le système Umbara.

2. Activités minières et énergétiques :

Faisant partie du secteur primaire, l’extraction de ressources à travers le système Umbara est un atout capital pour l’indépendance en minéraux, hydrocarbures, combustibles et gaz voulue par le Rootai. Ayant installé à travers les différents corps célestes (ceintures d’astéroïdes), planètes ainsi que leurs satellites naturels Umbara peut se targuer de posséder d’importantes ressources énergétiques et minières capitales dans son développement. Développant leur technologie pour exploiter plusieurs sites dans leur système, les umbarans ont réussi à forer et miner des mondes inhospitaliers voire complètement hostiles par la robotisation à outrance notamment sur des planètes comme Blazun, Luxeria au climat et à l’atmosphère inadaptée, ou sur Mardun et Geruna qui sont des géantes gazeuses.

Ressources naturelles présentes en très grande quantité dans le système :
    - Azurite : De couleur bleue, l’azurite est un minerai servant principalement à l’ornementation. Localisation : Blazun
    - Carbone : Très commun et rentrant dans la fabrication de l’acier, le duracier, et la carbonite, le plastacier et le duraplast pour les armures de combat ou combinaisons civiles spatiales. Localisation : Blazun
    - Cuivre : Pouvant être miné partout dans la galaxie, le cuivre rentre dans la composition de nombreux éléments et alliages. Sa conductivité électrique le rend capital dans la confection de systèmes électroniques variés, et est utilisé pour la chaleur également. Localisation : Blazun
    - Doonium: Utilisé dans la fabrication de la coque des vaisseaux spatiaux, il leur confère une couleur blanc-grisâtre. Localisation: Noxera Umbara Fel-2 Ger-2, , Meridian
    - Fer : Très commun il est très utilisé dans tous les secteurs possibles de l’économie soit une fois fabriqué, soit allié à d’autres éléments afin de servir dans différentes industries civiles et/ou militaires. Localisation : Blazun, Luxeria
    - Gaz divers: Plusieurs gaz comme le Tibanna, l’hydrogène, le méthane sont présents dans le système. Localisation : Umbara Mardun Mar-2 Geruna Ger-3.
    - Ionite : Rare et précieux, l’ionite est un minéral qui interfère avec les champs énergétiques comme les écrans déflecteurs. Composant important dans la confection de grenades, bombes, missiles, il peut neutraliser des générateurs de boucliers ou des systèmes de communication. Localisation : Luxeria
    - Hydrocarbures : Noxera. Ger-3, Meridian
    - Ore : Entrant dans la fabrication du Duracier et du transpacier, l’Ore a aussi l’avantage d’être très varié puise ayant la forme de cristaux. Selon leur environnement il peut avoir plusieurs autres applications et être raffiné différemment en Carbonite par exemple ou en Lommite. Localisation : Blazun Luxeria, Noxera, Meridian,
    - Permex : Minéral qui une fois raffiné devient un matériel de construction très flexible et versatile. Modifié avec d’autres minéraux il peut devenir de la Permacite, un matériau de construction solide et endurant servant à la construction de forteresses ou de bunkers. Localisation : Noxera, Meridian
    - Titane : Métal lourd et très résistant, il entre en composition dans de nombreux et différents secteurs. Localisation : Luxeria Noxera, Meridian
    - Minerais précieux : Or, diamant, rubis, saphirs, émeraudes, platine, fluorite, iridium, lithium, nickel, uranium, plutonium, baradium, Localisation : Blazun


Cette liste n’est pas exhaustive et ne rassemble que les ressources les plus abondantes dans le système Umbara. La plupart des installations sont détenues par d’importantes compagnies de forage qui pèsent leur poids dans l’économie umbarane, mais sont paradoxalement très fragiles de part la concurrence rude qu’elles se mènent entre elles. Leur importance étant capitale, ces installations et stations spatiales sont sécurisées par des gardes privés et collaborent avec les forces navales d’Umbara. En termes d’énergie, Felsonis et Umbara utilisent également la géothermie, l’hydraulique, le solaire (avec des panneaux particuliers) et l’éolien à hauteur de 80% de leur apport énergétique pour être indépendants. Noxera, Mardun et Meridian emboitent le pas même si dans les deux derniers cas, leur faible population rend la chose assez peu prioritaire.



Umbara 1554070409-hypertrainumbr
L'Hypertrain, fleuron de l'industrie Umbarane en termes de transports terrestres à très haute vitesse .

3. Industrie Umbarane :

Pesant 37% des richesses produites dans le système Umbara, l’industrie Umbarane joue un rôle clef dans l’autosuffisance industrielle umbarane. Bien que très fortement robotisée et automatisée, les industries sont très présentes et se chargent de transformer les matières premières en produits. La puissance industrielle Umbara se repose sur l’uniformité de son système, un fort contrôle du Rootai, de ses nombreuses planètes aux sous-sols riches et la centralisation de prêt de 50% de ses industries sur Noxera au détriment de son écosystème. Il est important de spécifier que certaines ressources sont cependant assez éloignées des centres de production et de consommation. L’un des autres aspects de cette industrie importante repose aussi sur une main d’œuvre très peu nombreuse car remplacée par des machines, et encadrée par des techniciens ainsi que des ingénieurs très qualifiés dans leurs domaines respectifs.

L’industrie umbarane est rassemblée en plusieurs corporations importantes à l’échelle locale ayant absorbé leurs rivaux les plus faibles mais conservant de petits entrepreneurs ou des structures plus petites en sous-traitance afin de maintenir leur rapport de force lors de négociations sur les coûts ou tarifs afin d’obtenir des réductions. En dépit de leur poids économiques, ces corporations sont maintenues en laisse par le Rootai qui voit d’un mauvais œil leur influence dans la politique économique, si bien que le Rootai contrôle toujours et garde en surveillance les activités de ces sociétés planétaires pour prévenir de tout coup d’état. En effet Noxera est le centre industriel historique d’Umbara mais aussi le plus important de part ses usines et manufactures éparpillées sur sa surface. Elle fut aussi le centre d’une révolution menée par son gouverneur local nommée la Guerre des Ombres qui fut le conflit le plus sanglant et fratricide auquel fut exposé le système Umbara. Retenant les erreurs de cette histoire, le Rootai tient la bride à ces corporations pour s’assurer un contrôle permanent sur ceux-ci tout en favorisant l’apparition de concurrents éventuels originaires d’Umbara pour profiter de la rivalité entre sociétés.
Ce dernier se charge également d’injecter de nombreux fonds afin de faciliter et encourager les investissements privés en matière de Recherche et Développement pour se maintenir dans les standards galactiques (par le biais de l’espionnage industriel gouvernemental si nécessaire) pour ne prendre aucun retard technologique qui pourrait s’avérer préjudiciable pour Umbara.

C’est par cette politique que le système a pu, durant sa longue isolation du reste de la galaxie, se permettre le luxe de développer des technologies supérieures aux standards galactiques en matière d’armement énergétique, mais aussi dans le domaine des technologies anti-gravité qui furent notamment mises sur Célestis afin de réaliser de substantielles économies en matière de répulseurs pour maintenir la cité dans les airs. On retrouve deux grands centres industriels sur Umbara.

    - Noxera : Capitale historique industrielle du système Umbara, son écosystème et atmosphère ont été durablement affectés par l’industrialisation sans freins sur ce monde.
    - Umbara : Second centre industriel du système grâce à la ville de Tatyras, les normes environnementales limitent la pollution de ce monde au détriment de Noxera. L’industrie produite sur Umbara en fait cependant le second lieu de production capital du système.


Doté d’une industrie lourde comme des raffineries, d’aéronautique avec ses chantiers navals, mais aussi en matière électronique, logicielle et informatique, électrique et variée avec différents bien des consommations ou agro-alimentaires, Umbara peut se targuer aussi de suivre le courant des hautes-technologies de part les budgets du Rootai attribués à la recherche et grâce à une grande porosité entre les universités locales et le monde de l’entreprise si bien que les plus talentueux sont promis à des postes dans ces grandes corporations avant même la fin de leur parcours scolaire.

Parmi quelques exemples de réussite industrielle, l’on pourra noter l’apparition de l’Hypertrain Umbaran permettant de transporter civils et matériels d’un point à l’autre de la planète via un système de rails s’avérant être des supraconducteurs parcourus par un champ électrique afin de se déplacer à très grande vitesse et en minimum de temps. Exporté sur Felsonis afin de relier les différents archipels entre eux, Noxera s’en est également doté pour lier les différentes villes-dômes entre elles.


Umbara 1554070415-umbraroyalgarden
Le quartier financier sur Umbara est l'une des places fortes financières du système.

4. Services Umbarans :

Représentant 53% de l’économie umbarane, le secteur tertiaire produit essentiellement des services à la population là ou les industries produisent des objets manufacturés. Ce secteur se divise en deux :
    - Le tertiaire marchand : rassemblant des activités diverses comme le commerce, le transport, les activités financières, les services rendus aux entreprises ou particuliers, l’hôtellerie-restauration, l’immobilier, l’information et communication…
    - Le tertiaire non-marchand : administrations publiques, enseignement, santé humaine, sécurité privée ou publique, justice…


L’économie des services umbarans sont surtout composés de services marchands en énorme majorité. Ainsi le système a pu se concentrer en diverses entreprises ayant chacune un service à proposer. L’un des plus courants consiste en conseil aux entreprises, ainsi qu’en services bancaires et financiers réservés au plus hauts-membres des castes –mais surtout les plus fortunés. Il est beaucoup plus rare en revanche de voir des compagnies de sécurité privée, ou de mercenaires se développer en dépit de leur compétence car le Rootai voit d’un très mauvais œil la création de troupes armées indépendantes à la chaine de commandement de l’état-major umbaran. Aussi leurs activités sont très contrôlées et limitées par certains organismes tels que le B.S.U. ou le DIRACTEX quand elles sont déployées en dehors du système. Cependant Felsonis de part ses universités privées d’excellence a su devenir un lieu de résidence plus intéressant et attractif pour les individus les plus fortunés des familles umbaranes.

Au sein du système Umbara, l’on retrouve principalement deux mondes :
    - Felsonis s’est concentrée sur une économie de services touristiques, bancaires et financiers, de conseil aux entreprises, d’assurances, de compagnies de sécurité privée, mais aussi sur les solutions informatiques et logicielles
    - Umbara dispose d’une part principale de son économie planétaire composée de services divers et variés dans plusieurs domaines dans le tertiaire marchand et non marchand.


Felsonis a fait le pari risqué de réorienter quasiment toute son économie sur celle des services afin d’épargner son environnement paradisiaque après avoir constaté les effets de la pollution industrielle sur Noxera. Un défi qui a été relevé et des plus rentables en devenant une destination exotique mais plus encore de luxe, une planète réservée à l’élite du système umbaran. De part les manigances de ses précédents gouverneurs, Felsonis constitue une puissance financière importante dans tout le système au point de pouvoir rivaliser avec celle d’Umbara. Cependant elle est bien décidée à ne pas entrer en conflit avec cette dernière afin de ne pas reproduire les erreurs commises par Noxera dans l’histoire. L’on trouve aussi des pôles technologiques de pointe en matière de recherche médicale et scientifique privée sur les atouts de demain en matière d’électronique ou d’informatique si bien que de nombreux plans de droïdes divers sont souvent conçus sur Felsonis avant d’être produits sur Umbara ou Noxera.

On peut également retrouver les différents clubs et ligues sportives dans ce secteur économique avec le sponsoring, pratique très courante menée ironiquement par des corporations industrielles, ou plus communément des entreprises du tertiaire. L’information étant également une marchandise, certains courtiers se chargent de vendre aux plus offrants certaines données afin de pouvoir permettre à certaines entreprises du système d’espionner ce que font ses concurrents. Cette pratique bien que douteuse est pourtant tolérée par le Rootai qui voit là un excellent levier permettant la concurrence entre entreprises, et lui confère de facto le rôle de juge et de médiateur en cas de conflit commercial, s’assurant ainsi un rôle prédominant qui ne sera jamais menacé par des entreprises privées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeLun 1 Avr 2019 - 17:56

C) Politique économique, budgétaire et commerciale :

Umbara 1554155641-umbraspace1
Les différentes politiques économiques et financières sont gérées au sein du siège du département de l’Économie, des Finances et du Commerce.

1. Politique économique :

Bien qu’ouvertement libérale et promouvant la libre entreprise et une faible intervention du Rootai dans les affaires économiques, il existe une certaine forme d’ambiguïté dans les relations entre Umbara et ses corporations. En effet les impôts sont peu élevés et les lois sont plutôt souples cependant le Rootai a son nez dans les conseils d’administration de la plupart des grosses corporations ainsi qu’un représentant ayant un droit de regard et de véto illimité afin de contrebalancer les décisions susceptibles de nuire aux intérêts politiques d’Umbara. Ainsi c’est par le biais de ces représentants qu’Umbara fait valoir son opinion et ses décisions dans les choix stratégiques des entreprises et ainsi « fait la loi » selon les besoins du moment. Après tout ce mode de fonctionnement est apparu après la Guerre des Ombres menée par un gouverneur de Noxera, ce dernier avait su s’attirer les faveurs de certaines corporations puissantes, privant ainsi Umbara et le Rootai de ressources précieuses lui ayant porté en partie, préjudice au début de ce conflit interne au système stellaire Umbara. En dehors de ces détails, la politique économique conjoncturelle a été établie précédemment et assure une stabilité permettant d’anticiper la plupart des crises à venir afin de corriger les déséquilibres éventuels. La Banque Centrale Umbarane se charge également de gérer les flux monétaires et de définir la politique à mettre en œuvre, étant elle-même très encadrée par le Rootai.

2. Politique budgétaire :

Le Rootai par le biais de son Conseiller au Budget se charge d’établir en priorité un excédent de trésorerie qu’il devient difficile d’allouer à certains secteurs de façon stratégiques. Ainsi il constitue à pour un tiers à un fond souverain permettant d’agir directement sur l’économie d’Umbara en cas de crise majeure, le deuxième tiers sert à financer de grands projets planétaires ou stellaires et/ou l’innovation, et enfin le troisième tiers sert à alimenter les différentes caisses noires militaires, des renseignements ou même du Rootai.

Cela dit la sortie de l’isolationnisme d’Umbara forcera celle-ci à sans doute grignoter son excédent budgétaire ne serait-ce que sur les plans diplomatiques, économiques et industriels afin de pouvoir répondre à des besoins externes au système comme le financement de projets trop imposants pour les corporations. Tisser des partenariats commerciaux, industriels et économiques avec l’extérieur du système amènera Umbara à réaliser des investissements afin de pouvoir tenir les engagements pris avec les gouvernements républicains ou neutres.

3. Politique commerciale :

De part son isolationnisme, le système Umbara s’est coupé pendant de longs siècles du reste de la galaxie tout en maintenant une présence très discrète au sénat. Officieusement cependant, le Rootai continuait de commercer avec des mondes républicains ou neutres pour obtenir des produits ou services qu’ils ne pouvaient pas produire eux-mêmes, achetant parfois directement auprès de la République si besoin. Cependant les montants se chiffrant à hauteur de millions de crédits, ceux-ci pèsent très peu dans la balance commerciale umbarane qui est excédentaire tant elle a tendance à plus exporter qu’elle n’importe, témoignage de la volonté des umbarans à être le moins dépendant possible du reste de la galaxie afin de conserver leur souveraineté et ainsi, un certain poids dans le cadre de négociations. En résumé la phrase: « moins l’ont dépend des autres, moins ceux-ci disposent d’emprise sur vous » suffit à comprendre la politique commerciale umbarane vis-à-vis du reste de la galaxie. Cependant la rupture de l’isolationnisme et l’adhésion d’Umbara à l’Union des Systèmes de la Route Commerciale de Trellen finira par développer de manière accélérée et conséquente les échanges commerciaux avec le reste de la galaxie, même sur un niveau localisé sur la route de Trellen. En effet les corporations voient en cette adhésion, une opportunité d’écouler beaucoup plus facilement leurs stocks et conquérir de nouveaux marchés extérieurs.
Prônant une ouverture graduée afin de ne pas déstabiliser les marchés umbarans (habitués à fonctionner en cycles fermés) et se donnant le temps de réaliser les aménagements nécessaires à la participation dans un marché plus global, les corporations voient d’un très bon œil cette ouverture galactique car ils savent qu’ils seront protégés par le Rootai sur le marché intérieur du système.


D) Liste des entreprises et corporations importantes d’Umbara :

Umbara 1554763215-chantiernaval
Les Chantiers Navals Umbaran n'ont pas les mêmes capacités de production que ses concurrents républicains, mais s'acharne à produire des vaisseaux de qualité et de haute technologie.


Aéronautique et aérospatiale :
- Chantiers Navals d’Umbara (CNU) : Producteur de vaisseaux de grand gabarit tel que des frégates et croiseurs de combat. Produisent également des modèles civils.
- Altestar Corporation (ALTCOR) : Concepteur de chasseurs, intercepteurs et bombardiers, corvettes ainsi que des cargos et différents transporteurs militaires et civils.
- Apex Dynamics : Constructeur de satellites, sondes et stations spatiales à divers usages aussi bien civils que militaires.

Armement et défense personnelle :
- Arsenaux Drakos : Fabricant d’armes portatives à usage militaire.
- Roselon Corporation: Fabricant d’armes portatives à usage militaire et/ou civiles.
- Syns Devenskov Industries: Fabricant d’armes portatives à usage militaire et/ou civiles.
- Dak & Zextor : Fabricant d’armes expérimentales variées.
- Stenns Armements Lourds : Fabricant d’arsenaux d’attaque ou de défense lourds.

Banque, finance et consulting :
- Banque Commerciale Umbarane : Principale banque du système Umbara.
- Réseau Bancaire de Felsonis : Banque commerciale importante d’Umbara.
- Fran et Associés Consulting : Cabinet d’experts en conseils financiers.

Biotechnologies, bio-ingénierie et pharmaceutique :
- Genethics Industries : Laboratoire de recherche en génétique et biotechnologies.
- Laboratoires Exgenex : Producteur de matériel médical généraliste et de pointe.
- Fondation Trinoma : Laboratoire de recherche médicale.

Communications, médias et divertissements :
- Umbara News Network : Média historique et principal d’Umbara diffusé dans tout le système.
- Saranis Studios : Principal studio produisant des longs et courts métrages.

Droïdes :
- Manufacture Droïde d’Umbara : Fabricant de droïdes à usage civil principalement (pilotes, assistants divers, scientifiques, chirurgiens, industriels, protocolaires, éducatifs, manutentionnaires).
- Nova Systems Automata : Fabricant de droïdes de sécurité, de surveillance, tacticiens et militaires.

Électronique, logiciels et informatique :
- VISION Systèmes : Fabricant d’électronique et de logiciels informatiques.
- Synthus Technologies : Fabricant de prothèses et implants cybernétiques.

Énergie :
- Réseau Énergétique Umbaran : Producteur et transporteur d’énergies à travers le système.
- Stella-ZAP : Producteur et transporteur d’énergies à travers le système.

Industries agro-alimentaires :
- Armali : Principal acteur de l’industrie alimentaire proposant moults produits via ses marques et succursales.

Industries Lourdes :
- Corporation Minière Umbarane : Compagnie d’extraction et de raffinage de minerais divers.
- Gastech Extractions : Compagnie d’extraction et de raffinage de gaz à travers le système.
- Combinat Manufacturier : Très diversifié et polyvalent, produit de nombreux éléments industriels dans des secteurs variés.

Sécurité :
- Blue Strike Horizon : Compagnie militaire privée de mercenaires polyvalents dotés d’une excellente logistique.
- Équinoxe : Officiellement société de conseil en sécurité et de formation militaire, cette société est aussi une compagnie de mercenaires et assassins spécialisés.

Transport :
- Guilde Marchande Umbarane : Disposant d’un monopole quasi-absolu dans le transport et acheminement de marchandises dans le système, la guilde marchande est incontournable dans le commerce umbaran.



Dernière édition par Darth Oracci le Lun 15 Avr 2019 - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeLun 8 Avr 2019 - 19:18

E) La Guilde Marchande Umbarane :

Umbara 1554764066-guildarrow
La Flèche, siège du pouvoir central de la Guilde Marchande Umbarane localisée sur une île privée de Felsonis.


Constituée il y a près de cinq cent ans, la Guilde Marchande Umbarane était à la base constituée de transporteurs indépendants, de négociants, et de petites structures spécialisées dans le transport de marchandises. Se rassemblant dans un petit conglomérat d’entreprises sur Felsonis, ces différents membres étaient indépendants mais maintenaient entre elles un lien indéfectible afin de lutter contre leurs concurrents isolés, mais aussi les autres grosses corporations pour faire valoir leurs intérêts. Présidée par Arlecia Strenis, une femme d’affaires ambitieuse, rusée et tenace, la Guilde Marchande commença à se tailler une solide réputation de sérieux et de professionnalisme parmi l’ensemble de l’économie du système si bien que son influence ne faisait que croitre. Nouant des partenariats stratégiques avec Alterstar Corporation pour concevoir et se doter d’imposants transporteurs afin d’acheminer un maximum de ressources et de marchandises d’un bout à l’autre du système, la Guilde Marchande profita de son influence dans le milieu des affaires pour également se financer auprès des organismes bancaires prestigieux tels que la Banque Commerciale Umbarane et le Réseau Bancaire de Felsonis pour se doter de capitaux permettant une croissance rapide. Mais aussi de vendre bien plus que des marchandises comme des technologies et des informations.

L’entrée d’Umbara dans l’isolationnisme permit à la Guilde Marchande de se prémunir d’une concurrence provenant de l’extérieur du système d’une part, mais aussi d’étouffer ses rivaux dans le domaine du transport tout en acquérant un quasi-monopole commercial dans ce secteur. Devenant désormais un acteur incontournable de l’économie et du commerce dans le système, toute marchandise passait entre les mains de ces implacables commerciaux et logisticiens de renom. Si bien que le Rootai favorisa leur croissance de part l’influence que la Guilde exerçait sur certains subalternes importants du Département de l’Économie, des Finances et du Commerce. Profitant de la situation, ils parvinrent même à arracher des autorisations exceptionnelles leur garantissant l’exclusivité du transport de marchandises umbaranes à destination des très rares mondes de la République ou neutres avec lesquels le Rootai exportait, mais aussi la gestion de l’importation des cargaisons importées (qui étaient stoppées en orbite de Meridian par les cargos étrangers pour que la Guilde prenne le relai).

La Guerre des Ombres vint pourtant fragiliser l’hégémonie de la Guilde Marchande. Jan Fanron, gouverneur de Noxera avait essayé d’amadouer Krul Varanas, directeur de la Guilde afin de s’assurer de son soutien logistique et économique, mais surtout pour empêcher le Rootai de bénéficier de leur appui. Les négociations furent un désastre. Krul Varanas se sachant en position de force dans ces échanges, exigea beaucoup de choses de la part de Noxera en échange de son soutien, mais Jan Fanron dans son arrogance refusa toutes les propositions de la Guilde, même les plus raisonnables. L’intervention de Maren Arkun, ayant de forts liens avec la Guilde ne permit pas d’adoucir cet échange si bien que Krul Varanas dira de Jan Fanron qu’il préfèrerait se faire arracher douze de ses dents sans anesthésie plutôt que d’avoir à traiter avec lui.
Certains soupçonneront plus tard l’intervention subtile du B.S.U. dans les éminences grises de ces trois personnes d’avoir incité Varanas à se montrer exigeant, et Fanron des plus intransigeants comme peuvent l’attester certains ordres donnés par Palema Lormeon au directeur du B.S.U. de l’époque afin d’être sûre de garder la Guilde Marchande dans les atouts du Rootai. Durant ce conflit, la Guilde Marchande se chargera d’acheminer rapidement des ressources aux forces loyalistes et de pallier à la logistique militaire en place afin de disposer d’un avantage en termes de ravitaillement, ce qui fut décisif dans le déroulement du conflit.
Cependant le Rootai parvint à mettre sous sa coupe la Guilde Marchande de façon discrète sans que leurs dirigeants s’en aperçoivent : hors de question pour le Rootai que la Guilde puisse représenter une menace ou contrepouvoir trop important.

Umbara 1554764938-triumguildtrade
Arlecia Strenis, Krul Varanas, Andaria Lagias, trois directeurs de la Guilde Marchande ayant durablement façonné l'histoire économique et politique d'Umbara.

Depuis la Guilde Marchande jouit d’une réputation et d’un monopole sur l’ensemble des marchandises échangées entre corporations et ne traite que dans de très exceptionnels cas avec de richissimes clients particuliers, préférant gérer le commerce interentreprises. L’accession au trône d’Umbara par la Reine Sly Keto a été facilité par ses connexion avec la Guilde Marchande dont son père était chargé de gérer les prérogatives de stationnement dans la région dont il avait la responsabilité, mais aussi par ses promesses d’ouvrir Umbara au commerce galactique afin d’augmenter les profits et l’influence de la Guilde Marchande. Actuellement, c’est Andaria Lagias qui dirige la Guilde après que Sly Keto se soit chargée de la soutenir dans sa nomination.


F) Flotte commerciale umbarane :

Umbara 1554765461-commercialfleet
Le Transporteur Umbaran TU-510 « Moros » est un nouveau modèle de grand transporteur et pour l'instant minoritaire au sein de la flotte commerciale d'Umbara.


Principalement détenue par la Guilde Marchande Umbarane, la flotte commerciale rassemble un nombre important de vaisseaux civils faiblement armés destinés à acheminer différentes cargaisons et marchandises à travers le système Umbara. La totalité de ses effectifs se chiffreraient à environ 700 vaisseaux. Voici les trois principaux modèles de vaisseaux utilisés (ils constituent 94% de la flotte de la Guilde Marchande) :

Umbara 1554763241-bombardierumbaran1Cargo Umbaran CU-4 « Sigma » :
Bien que vieillissant, le cargo umbaran CU-4 Sigma est un modèle de vaisseau initialement prévu pour remplir des missions de bombardement sur cibles. Cependant sa flexibilité ainsi que sa grande capacité d’emport en fait également un cargo apprécié. Convertis en cargos-transporteur, ces anciens bombardiers sont modifiés afin de retirer les lanceurs de bombes à protons ainsi que les deux lanceurs de missiles à concussion pour gagner davantage de volume. Il conserve cependant sa tourelle quad-laser à l’arrière ainsi que les deux canons lasers à l’avant et un système de leurres pour se défendre des missiles à concussion tirés à son encontre. Ayant une vitesse de vol assez normale, il est plutôt imposant. Ce gabarit en fait un appareil très compliqué à manœuvrer, obligeant les pilotes à faire preuve de prudence et surtout d’anticipation dans le moindre déplacement. Toujours piloté par quatre personnes, il nécessite un pilote, un copilote, un artilleur sur la tourelle à l’arrière ainsi qu’un droïde astromécano pour être utilisé de façon optimale. Armé et blindé pour pallier son manque de vitesse et de maniabilité, il dispose aussi d’un écran déflecteur et d’un hyperdrive pour prendre la fuite en cas de problèmes.
Umbara 1555504870-cargoshipCargo Umbaran CU-8 « Tatyras » :
Modèle destiné à un usage civil, le CU-8 Tatyras est un modèle de cargo conçu à la demande par la Guilde Marchande. Souvent résumé à trois mots : moteur, cockpit et cargaison, il a une capacité d’emport d’environ 3500 tonnes métriques et est réputé pour être spartiate mais durable dans sa conception. Armé de seulement deux tourelles laser, il nécessite un équipage de 5 personnes pour être manœuvré. Doté d’un hyperdrive, il demeure maniable mais assez lent en espace conventionnel. A noter qu’il est équipé d’un bouclier déflecteur récent. En dépit de ses qualités, il est assez peu apprécié des membres d’équipage affecté à ce type de vaisseau en raison du manque de confort évident à son bord, même si certains mécaniciens l’adorent de part sa flexibilité et modularité en termes de personnalisation.
Umbara 1554763242-transporteurumbaran1Transporteur Umbaran TU-440 « Cyclone » :
Le TU-440 Cyclone est un modèle de transporteur vieillissant mais loin d’être obsolète long de 127 mètres. Endurant, peu onéreux à produire et flexible, le Cyclone est vaisseau de transport ou cargo lourd conçu pour faire des livraisons sur de très grandes distances. Disposant d’une capacité d’emport d’environ 4500 tonnes métriques, le Cyclone est armé afin de pouvoir se défendre contre les pirates : ainsi il compte deux batteries de quad-laser (une sur le dos et une ventrale) ainsi que quatre canons lasers à l’avant. Capable de faire de prodigieuses accélérations, il est d’une maniabilité plutôt moyenne et est équipé d’un hyperdrive afin de prendre la fuite rapidement ainsi que d’un écran déflecteur pour se défendre. Sa coque est plutôt robuste afin de pouvoir encaisser en cas d’embuscade ou de collision. Principalement cantonné à des missions de transport de marchandises, il existe également en version militaire au sein de la flotte de Mort Umbarane pour transporter du matériel militaire des unités variées, et du ravitaillement.
Umbara 1554763242-croiseurtransporteurmorosTransporteur Umbaran TU-510 « Moros »:
Le TU-510 de classe Moros est un vaisseau de transport longue distance et ayant une capacité d’autonomie conséquente. Long de 320 mètres il représente un compromis intéressant entre le Protector et le Cyclone, mais peine à trouver sa place. Modèle relativement récent, il sera amené à terme à remplacer le cyclone. Endurant, peu coûteux à produire et facile d’entretien, la coque du Moros est très résistante. Peu maniable mais très rapide, il est doté d’un hyperdrive et d’une capacité d’emport d’environ 8500 tonnes métriques. Son armement compte quatre batteries de quad-laser, et deux canons lasers lourds à l’avant. Il peut embarquer trois navettes. Principalement cantonné à des missions de transport de marchandises, de matériel militaire ou d’unités lourdes, et de ravitaillement il existe également en version militaire au sein de la Flotte de Mort Umbarane.

De part la présence de nombreuses stations de ravitaillement et commerciales dans le système Umbaran, et de ses partenariats avec l’ensemble des grandes corporations du système, la Guilde Marchande a négocié la présence d’aires d’atterrissage et de hangars réservés et privés afin d’effectuer les chargements/déchargements de cargaisons et faciliter sa logistique. Bien entendu, le ravitaillement et l’entretien se fait sur place, et la sécurité est assurée soit par des agents de sécurité ou des mercenaires umbarans comme les Blue Strike Horizon principalement dont ils sont très proches commercialement parlant et entretiennent des relations étroites.


Dernière édition par Darth Oracci le Ven 19 Avr 2019 - 10:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeMar 9 Avr 2019 - 12:22

V) FONCTIONNEMENT POLITIQUE D'UMBARA.


Umbara 1554826140-umbraspace2
Les jardins royaux d'Umbara constituent un lieu adéquat pour les conseillers, sénateurs et ambassadeurs pour parler politique.

A l’origine Umbara fonctionnait par le biais d’une Assemblée démocratique rassemblant les représentants de chaque Cité-Etat afin de coordonner une politique planétaire cohérente. Ces villes autonomes étaient dirigées par des seigneurs qui exerçaient le pouvoir dans leurs cités respectives. Sous cette apparence de démocratie idéale se cachait en réalité une assemblée corrompue ou les complots et conspirations allaient bon train. La Révolte d’Entiach, une cité-état ne faisant pas membre de cette assemblée fragilisa son pouvoir, si bien que le général Mee Serca pu, après avoir rasé Entiach, revendiquer le pouvoir pour stabiliser la situation économique et politique d’Umbara en entamant de nombreux réformes. Mee Serca a mis en place les fondements de la Monarchie Absolue qui régit Umbara et son système, ainsi que le système de castes fortement inspiré d’une hiérarchie militaire ou chaque individu à sa place dans la société, et ou chaque place est occupée par un individu.

Umbara 1554814467-organigrameumbra


A) La Reine Souveraine et Grande Prêtresse des Cinq :

A la tête du système Umbara, elle peut-être nommée par le Rootai ou alors manœuvrer pour « faciliter » sa prise de pouvoir. Bien souvent les Rois et Reines d’Umbara ont fait partie du Rootai précédemment, les rares exceptions sont celles de Mee Serca fondateur du Rootai qui était autrefois général, et du haut-général Kylidari Tanis à la fin de la Guerre des Ombres qui, auréolé de son succès et de la loyauté de ses troupes, a pu revendiquer le trôner sans que le Rootai n’ose s’opposer à lui.
Son mandat dure tout au long de son existence et ses enfants légitimes ou non prétendent naturellement au trône au sein de cette monarchie absolue. Le changement de dynastie se fait souvent lorsque la lignée s’éteint, ou si un autre Umbaran parvient à comploter pour évincer le souverain actuel, chose qui arrive rarement compte tenu de l’influence, la sournoiserie et l’habilité politique ayant permis aux monarques de se hisser à cette position de choix. Le Roi ou la Reine peuvent également désigner un successeur autre que leur lignée si jamais ceux-ci n’ont aucun héritier ou souhaitent placer quelqu’un de fiable, mais cela arrive rarement compte tenu de l’importance de la famille.

La Reine cumule ses fonctions avec celle de Grande Prêtresse des Cinq, un titre honorifique la plaçant à la tête de cette religion mais dont les souverains en général, confient la gestion aux Prophètes ou Archontes. Cumulé avec cette fonction de souveraine et de prêtresse du culte des Cinq, la Reine est également nommée Seigneur de Guerre lorsqu’Umbara entre en conflit contre une puissance étrangère. Aussi bien dans les faits que dans la théorie, la Reine dispose de tous les pouvoirs législatifs, exécutifs et judiciaires. Elle concentre ces trois pouvoirs et se charge de définir les très grandes lignes stratégiques à venir pour Umbara avec en principales prérogatives : la Guerre, la Sécurité Intérieure, la Diplomatie, la Justice, l’Économie et l’Instruction. De part sa fonction, elle fait également office de représentante suprême du système Umbara et peut, selon ce statut, passer des accords et prendre nombre de décisions sans l’accord du Rootai.


B) Prophétesse du Culte des Cinq et l’Archonte :

La Prophétesse du Culte des Cinq assure la gestion spirituelle du Culte des Cinq. Sensible à la Force, elle est capable d’avoir des visions la guidant et dispose de quelques pouvoirs qu’elle n’utilise que si elle a besoin d’exprimer la volonté des Cinq divinités qu’elle représente. Très rares ont été les prophétesses dans l’Histoire, si bien que dans la plupart du temps, c’est l’Archonte qui fait office de chef spirituel rassemblant les cinq Skholés sous son illustre égide.

L’Archonte ou la Prophétesse assurent un rôle de conseiller spirituel auprès de la Reine d’Umbara, et bien que le département de l’Instruction Obligatoire ait un droit de regard sur ce qui est enseigné dans le Culte, et se charge du financement en partie de la religion ne serait-ce que pour financer les membres de ce Culte, et assurer l’entretien de leur patrimoine immobilier ayant une valeur historique notable et importante.


C) Le Rootai :

Le Rootai rassemble l’élite suprême de la caste la plus haute d’Umbara et du système. Spécialisés dans leurs domaines, ils sont nommés par la Reine afin de remplir leurs fonctions et peuvent être révoqués du jour au lendemain. Jouissant de nombreux privilèges, ils sont cependant surveillés par la Reine en permanence dans leurs actions. Leur rôle est, comme leur nom l’indique, de Conseiller la Reine dans les actions à mener pour Umbara. Faisant le lien entre la royauté et leurs directeurs départementaux, ils préconisent des solutions ou font remonter des dysfonctionnements éventuels afin d’y remédier. Un Conseiller au Rootai doit accomplir les missions et programmes confiés et veiller à leur bon déroulement. A noter qu’ils peuvent interférer dans les affaires d’autres départements si jamais ceux-ci viennent se mêler de leurs missions.


1. Le Premier Conseiller :

Présidant le Rootai et numéro 2 d’Umbara, le Premier Conseiller à la gestion des affaires courantes et exceptionnelles si la Reine n’est pas en mesure de le faire. Il a pour charge de gérer l’ordre du jour de chaque réunion du Rootai ainsi de distribuer la parole. Il a un certain pouvoir qui ne peut être contrecarré que par l’intégralité du Rootai ou la Reine en personne. Disposant d’une marge de manœuvre confortable, il est cependant courant de le voir accompagner la Reine lors de certains de ses déplacements officiels. Il a également la charge d’établir le budget alloué à chaque département.

2. Le Sénateur :

Membre du Rootai, le sénateur occupe une place particulière car étant le seul umbaran à représenter le système au sein du Sénat. Sa place est acquise pour assurer un lien direct et efficace entre la République et le Rootai afin de transmettre informations et conseils à aborder sur les plans diplomatiques, économiques et de renseignements de part ses accointances avec d’autres systèmes de la République, ou de son appartenance à un parti le cas échéant. En dehors de ça, il a juste un pouvoir d’approbation et de consultant extérieur et ne peut opposer un véto aux décisions du Rootai en matière de politique intérieure ou extérieure.


3. Les départements du Rootai et leurs conseillers :

Les départements du Rootai (ou départements suprêmes) sont des entités gouvernementales responsables de l’exécution de certains services au nom d’Umbara.
On compte douze départements au Rootai, chacun d’entre eux est dirigé par un Conseiller faisant office de Ministre du Rootai. Voici un récapitulatif des douze départements et de leur missions :

- Département de la Guerre : Le Commandant Suprême à la tête de ce département à pour charge la préparation et de la mise en œuvre de la politique de défense.

- Département de la Sécurité Intérieure : Le Conseiller à la Sécurité Intérieure est chargé traditionnellement de la sécurité intérieure, de l’administration du territoire et des libertés publiques.

- Département de la Recherche et des Technologies : Le Conseiller à la Recherche est chargé de mener et superviser l’ensemble des recherches scientifiques publiques dans tous les domaines possibles afin d’assurer à Umbara un niveau avancé de technologie.

- Département de l’Économie, des Finances et du Commerce : Le Conseiller de l’Économie est chargé de la gestion des finances publiques, du commerce et de la politique économique du système Umbara.

- Département de l’Instruction Obligatoire et du Culte des Cinq : Le Conseiller à l’Instruction à pour mission de préparer et mettre en œuvre la politique du gouvernement dans les domaines de l’éducation. Mais aussi d’encadrer le Culte des Cinq d’un point de vue légal et budgétaire.

- Département de la Diplomatie : Le Conseiller de la Diplomatie est chargé de mettre en œuvre la politique extérieure d’Umbara et d’assurer les relations avec les mondes de la République ou neutres.

- Département de l’Information Publique : Le Conseiller de l’Information Publique a pour mission la tutelle de l’ensemble des médias d’Umbara, la gestion des émetteurs et de la production audiovisuelle.

- Département de la Justice : Le Conseiller de la Justice est chargé de l’action et de la gestion des juridictions et de conduite de la politique d’action publique. Il veille à la cohérence de son application sur le territoire et est responsable des établissements pénitentiaires.

- Département de l’Industrie et de l’Innovation : Le Conseiller de l’Industrie est chargé de la politique industrielle Umbarane et la surveillance des principales industries ainsi que des recherches privées réalisées dans ce domaine.

- Département de la Santé et du Travail : Le Conseiller à la Santé et au Travail est chargé de la mise en œuvre de la politique du gouvernement dans les domaines des affaires sociales, de la santé publique, des thématiques du travail, des relations avec les partenaires sociaux et des thématiques sociales.

- Département de l’Environnement et des Activités Culturelles et Sportives : Le Conseiller à l’Environnement administration est chargé de préparer et mettre en œuvre la politique du Rootai dans les domaines du développement durable, de l’environnement et des technologies vertes, du climat, de la prévention des risques naturels et technologiques, de la sécurité industrielle, des transports et de leurs infrastructures, de l'équipement et de la mer. Mais également de tout ce qui à attrait à la culture et aux sports.

- Département de l’Agriculture : Le Conseiller de l’Agriculture est chargéé de la politique agricole, halieutique, alimentaire et forestière. Il organise aussi l’enseignement et la recherche dans ces domaines.

Chacun de ces départements dispose d’une certaine marge de manœuvre et sont encadrés par le 1er Conseiller (sauf dans le cas des Conseillers de la Guerre et de la Sécurité Intérieure en cas de menaces graves identifiées et imminentes) qui se charge d’allouer un montant budgétaire afin de donner les moyens à ces départements d’accomplir les missions qui leur ont été confiées. Bien entendu, la Reine à également le pouvoir d’intervenir et d’encadrer le 1er Conseiller ainsi que le Rootai dans l’ensemble si cela est nécessaire afin d’optimiser les politiques menées.


Umbara 1554826786-umbrfleet
Placée sous l'autorité du Commandant Suprême, la Flotte de Mort Umbarane répond au Rootai.

D) Les directeurs de département:

Littéralement placés sous la tutelle d’un Conseiller du Rootai, ils ont pour charge de faire le lien entre le Rootai et leurs subordonnés sur le terrain, les administrateurs régionaux, afin de faire appliquer les directives données et assurer la gestion des différentes entités qu’ils dirigent. Pouvant être nommés par un membre du Rootai de leur département, ils peuvent également être révoqués par eux aussi si jamais ils en viennent à convoiter la place du Conseiller au Rootai, pour leur incompétence, ou s’ils ne prennent pas garde aux administrateurs régionaux placés sous leur ordres.


E) Administrateurs régionaux d’Umbara :

Ayant pour lourde tâche de gérer les régions dont ils ont la charge, les administrateurs régionaux gèrent les grandes cités d’Umbara ainsi que les territoires confiés. Ils s’occupent d’assurer le bon déroulement des projets confiés, le suivi des politiques définies et des affaires courantes. Exécutants et gestionnaires, ils ont le rôle d’administrer également les cités confiées ce qui occupe principalement leur temps de travail. Nommés par les directeurs de département, ils sont souvent surchargés de travail au point d’en oublier pour certains, de comploter pour espérer se hisser plus haut. Sous eux se trouvent les administrateurs de secteur qui s’occupent de superficies plus petites.


F) Les gouverneurs des planètes du système :

Suite à la Guerre des Ombres, les gouverneurs des planètes du système ont vu nombre de leurs prérogatives leur être retirées pour être placés sous l’autorité directe du Rootai, au même niveau que les directeurs des différents départements. Bien qu’ils soient au même échelon en termes de hiérarchie, les directeurs départementaux disposent de quelques pouvoirs permettant de leur donner une légère supériorité, excepté dans les cas ou la sécurité intérieure ou extérieure sont menacées. En dehors de ça, les gouverneurs ont pour tâche d’assurer au niveau de leur planète, une gestion complète des institutions publiques, mais aussi de relayer et appliquer les directives et lois prises par le Rootai. Pour l’heure, Felsonis et Noxera sont les deux mondes les plus influents de part leur poids économique, mais Mardun et Meridian souhaitent également avoir leur part. Quant à Blazun, Luxeria et Geruna, ces mondes sont bien trop inhospitaliers pour qu’un jour, leurs gouverneurs respectifs puissent espérer être en position d’être autre chose que des exécutants de la volonté du Rootai.


G) Administrateurs régionaux des planètes du système :

Afin d’épauler les gouverneurs, ceux-ci disposent de leurs propres administrateurs régionaux dont les missions sont identiques à celles de leurs équivalents sur Umbara. Cela dit bien souvent leur tâche est facilitée par la population plus restreinte de ces autres mondes, ce qui explique également leur nombre réduit. Ils s’occupent d’assurer le bon déroulement des projets confiés, le suivi des politiques définies et des affaires courantes. Exécutants et gestionnaires, ils ont le rôle d’administrer également les cités confiées ce qui occupe principalement leur temps de travail. Nommés par les gouverneurs planétaires, ils sont souvent surchargés de travail au point d’en oublier pour certains, de comploter pour espérer se hisser plus haut. Sous eux se trouvent les administrateurs de secteur qui s’occupent de superficies plus petites.


H) Directeur de la Guilde Marchande :

Bien qu’il ne soit pas nommé par le Rootai, le Directeur de la Guilde Marchande n’est cependant pas complètement libre et indépendant de toute autorité ou loi politique. Afin d’assurer un certain contrôle de la Guilde Marchande, le Directeur de la Guilde doit rendre des comptes au Conseiller de l’Économie. Chaque semestre, un entretien à lieu entre ces deux individus après rédaction d’un rapport d’activité détaillé rédigé par le dirigeant de la Guilde. En cas de graves manquements ou de preuves impliquant la Guilde Marchande, dans une évasion fiscale, le non paiement de taxes, des activités illégales ou pouvant porter atteinte aux intérêts Umbarans, le Conseiller de l’Économie peut exiger la démission du directeur de la Guilde Marchande et réclamer des amendes. Son Comité de Direction se chargera ensuite de nommer son successeur après une séance exceptionnelle dans quartier général : la Flèche sur Felsonis.


Umbara 1554826773-hangarumbrhunter
Hangar privé de la Guilde Marchande sur Umbara.

I) Diplomatie extérieure :

« La diplomatie est le début de l’espionnage. » comme disait un philosophe et ambassadeur umbaran lors de la création de l’Assemblée Umbarane. Aussi, ce dicton est devenu le crédo du département de la diplomatie si bien que la nature prétentieuse, arrogante et un peu paranoïaque des umbarans les ont poussés à reconsidérer leur approche des relations extérieures. Ainsi chaque ambassadeur joue le rôle d’interlocuteurs entre les systèmes étrangers, mais aussi d’observateur de la politique interne de chaque monde dans lequel ils se trouvent. Il en va de même des sénateurs nommés par la Reine qui ont pour rôle au Sénat d’observer et de rapporter les dynamiques de pouvoirs en place, mais aussi d’avancer les intérêts d’Umbara.


J) Dirigeants importants d’Umbara :

Kurath de Keeta la Prophétesse: Fondatrice du Culte des Cinq, elle fut sans doute la première umbarane à devenir une Jed’aii. Ses visions et ses pouvoirs l’ont conduite à suivre la voie de la Force et à rejoindre Tython. Encore aujourd’hui, son culte demeure assez influent sur Umbara et ses temples et sanctuaires sont considérés comme sacrés.

Mee Serca “Le Premier”: Général de la cité d’Ancren, il fut placé à la tête de la coalition de Cités-Etats contre la tentative d’Entiach de renverser l’Assemblée Umbarane pour en prendre le pouvoir. Après avoir rasé Entiach au terme d’un conflit sanglant, son pacte avec l’Assemblée ne fut pas honoré par ces derniers. En guise de vengeance, il prit le pouvoir et mis en place le système de castes avant de devenir le Premier Roi d’Umbara.

Erisa Nidius « La Visionnaire » : Reine d’Umbara, Erisa Nidius signa le traité liant Umbara à la République contre un transfert de technologies impliquant l’hyperdrive que les umbarans ne maîtrisaient pas encore en dépit de leur efforts pour faciliter l’exploration et la colonisation galactique. Elle nomma le premier sénateur umbaran, Dan Fruyn, la représenter au sein du Sénat de la République Galactique pour servir les intérêts royaux.

Tanaris Zean « Le Protecteur » : Suite à la propagation de l’influence Hutt sur Umbara et son système, Tanaris Zean déclara la guerre aux cartels Hutts et parvint, grâce à des assassinats ciblés et d’excellents tacticiens, à repousser des pirates à la solde des Kajidics, à bombarder New Apsolon avant de l’occuper militairement. L’intervention des Jedi en tant que médiateurs dans ce conflit parviendra à un accord de paix entre Umbara et les Kajidics impliqués dans ce conflit.

Jeyn Zerus « La négociatrice »: Suite à l’assassinat du sénateur Vynz Mesra par un Jedi Noir, Jeyn Zerus fut nommée sénatrice et parvint à obtenir, de part son poids politique et les liens tissés auprès de Muunilist, Sullust, Corellia, Metellos et Kashyyyk, des dommages et intérêts de la part de la République. Elle deviendra par la suite Reine d’Umbara après le décès du Roi à cette époque.

Fran Persyn : 1ère conseillère ayant pensé la Doctrine Persyn suite à l’intervention non officielle des Jedi sur Ondéron, et l’inaction du Sénat à contrôler les activités de l’ordre Jedi. Suite à sa doctrine, Umbara se retira progressivement des affaires galactiques pour entrer dans un isolationnisme ayant pour objectif de se prémunir de toute ingérence Jedi. Celle-ci se résume à limiter au maximum les échanges extérieurs avec la République et systèmes neutres afin de négocier seulement les produits ou services qu’Umbara ne peut produire elle-même.

Palema Lormeon « La Résolue » : Opposée à l’indépendance de Noxera, et de son gouverneur Jan Fanron, elle fera tout pour éviter le conflit en intimidant le gouverneur et le coupant d’alliés éventuels. Lors d’une offensive mal pensée, Umbara fut attaquée et elle fut contrainte de fuir. Parvenant à reprendre Umbara, elle sera assassinée par un agent de Fanron avant la fin du conflit en pleine allocution diffusée sur l’U.N.N.

Jan Fanron « Le Grand Imposteur » : Ayant tenté de prendre le pouvoir en menant une révolte, il profita d’avoir pu conquérir Umbara pour s’autoproclamer Roi. Seule la force brute et sa cruauté purent le maintenir au pouvoir tant sa légitimité était contestée par l’existence de la reine Palema Lormeon. Devant abandonner le titre en même temps que la capitale, il sera tué par les forces loyalistes du haut-général Tanis.

Kylidari Tanis « Le Triomphant »: Le haut-général Tanis fut un acteur majeur au cours de la Guerre des Ombres en servant les forces loyalistes. Il fut triomphant en éliminant Jan Fanron avant de reformer un Rootai lui donnant le titre de Roi d’Umbara de part son prestige, l’opinion publique lui étant favorable et la loyauté indéfectible des forces militaires complètes d’Umbara.

Vynz Du-Ghiel : Amiral loyaliste et héros de la Guerre des Ombres aux côtés du Haut-Général Tanis, il fut nommé 1er Conseiller par le nouveau Roi Tanis et se chargera de traquer et éliminer les poches de résistance encore actives ayant juré fidélité à Jan Fanron pour éteindre toute possibilité de reprise des hostilités.

Ractrus Geskan « L’Indécis »: Roi compétent, il fut néanmoins très partagé et victime des jeux de pouvoir du Rootai qui était divisé entre ceux prônant la sortie de l’isolationnisme, et ceux désirant se séparer de la République pour se protéger du conflit. La situation de guerre galactique opposant la République à l’Empire et les opérations menées à tout va par les deux factions combinées à des manœuvres visant à fragiliser sa légitimité et son influence le conduisent à se faire défier ouvertement par le Rootai. N’ayant pas d’autre choix que d’éliminer certains membres du Rootai, le Roi signera à la mort de sa famille et sa perte progressive du pouvoir ainsi que de sa santé mentale suite à un attentat l’ayant visé. Accusé publiquement par le Rootai de collaborer avec les Hutts, ce scandale et la tenue impossible du pouvoir le conduisent à se suicider plutôt qu’à abdiquer.

Orisa de Keeta la Prophétesse : Nouvelle prophétesse à la tête du Culte des Cinq, Orisa de Keeta est très jeune et nombreux d’entre eux la considèrent comme une réincarnation de Kurath de part la précision de ses visions. Son apparition et réussite aux épreuves visant à la qualifier de prophétesse permettent au culte d’obtenir un second souffle en termes d’adeptes.

Sly Keto : Nouvelle Reine d’Umbara, Sly Keto amorce la sortie d’Umbara de l’isolationnisme après plusieurs siècles et noue des relations diplomatiques avec des mondes tels que Neimoidia et Ossus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeMar 16 Avr 2019 - 16:50

VI) CULTE DES CINQ – RELIGION D’UMBARA.



Bien qu’Umbara soit constitué d’un peuple très pragmatique dans ses approches, une religion existe dans le système et compte un certain nombre d’adeptes. Fondée il y a de cela près de trente deux millénaires, cette religion appelée le Culte des Cinq compte dans ses rangs environ 37% de la population totale du système Umbara. Du moins pour ceux qui se sont déclarés faire partie officiellement de cette religion. Le culte des Cinq est comme son nom l’indique, organisé autour de cinq divinités qui représentent chacune un aspect d’Umbara. Chacune de ces divinités détient une place dans le panthéon, mais celles-ci varient selon les époques et dirigeants du Culte pour coller à la réalité du moment. Ainsi selon l’époque, Luxeria peut-être la divinité dominant les autres, Meridian dans d’autres contextes, et parfois ce peut-être Noxera par exemple.

Fondé par Kurath de Keeta, surnommée la Prophétesse aux alentours de -36.453 BBY au sein de la Cité-Etat de Keeta, celle-ci a eu des visions de part son lien avec la Force qui lui ont permis de fonder ce culte en prophétisant des évènements du passé, présent et futur. Par la suite lors de l’arrivée des Tho Yor sur Umbara, elle fut appelée par ces géantes structures et laissa derrière elle ses adeptes et fidèles afin de pouvoir accomplir son destin. Elle devint la seule umbarane connue au sein de l’ordre Jed’aii sur Tython à l’époque et son rôle dans la fondation de l’ordre est inconnue des Umbarans. Le culte des Cinq perdura par la suite, et put acquérir une certaine notoriété à la suite de la Révolte d’Entiach où Mee Serca favorisa et s’appuya sur cette religion pour renforcer son pouvoir suite à l’instauration du système de castes après s’être emparé du pouvoir contre l’Assemblée Umbarane.

Le Culte des Cinq perdura et son influence en vint à devenir importante en s’inscrivant dans le paysage culturel des Umbarans pour lesquels le chiffre 5 devint un symbole de chance et de fortune dans ses projets encore tenace dans les endroits les plus reculés et propices à la superstition. Allant jusqu’à marquer certains éléments de langage ou expressions, dire que le Culte bien que discret est inexistant et n’a rien apporté à la civilisation Umbarane serait un mensonge éhonté : le simple nom donné aux planètes du système Umbara confirme déjà de l’importance –au minimum culturelle- que le Culte a eue vis-à-vis de l’histoire umbarane.

En dehors de ça, le Culte des Cinq est une religion paradoxalement assez en retrait et personnelle : nombreux sont les umbarans à considérer le culte comme une organisation sociale et économique. Les Cinq divinités sont des exemples d’une existence bonne et vertueuse selon les standards umbarans, du moins ils estiment qu’il faut être capable d’incarner tous les attributs de chacun de ces dieux pour être une personnalité complète ayant du succès dans l’accomplissement de ses ambitions, qu’elles soient démesurées ou plus humbles. C’est donc vers une recherche d’un équilibre parfait entre les qualités de ces dieux que penche le Culte des Cinq afin de s’accomplir et s’élever au sens matériel mais aussi spirituel. Chose très difficile à faire tant certaines divinités semblent, de prime à bord contradictoires les unes des autres. Organisé autour d’un clergé spécifique, le Culte des Cinq a vu son influence croitre et décroitre selon les contextes et moments de l’Histoire. Sachant que l’apparition des Prophétesses de part leurs dons de vision ont toujours coïncidé avec une période de rayonnement culturel du Culte des Cinq.

Bien que certains monarques d’Umbara voyaient le culte avec dédain, d’autres acceptèrent de s’appuyer dessus pour renforcer leur légitimité. Pour ceux-là, certains furent parfois considérés comme étant des Incarnations. Le Culte des Cinq considère de manière très exceptionnelle qu’une personnalité politique puisse être l’incarnation d’une des Cinq divinités, envoyée sur Umbara pour accomplir quelque chose de grandiose. Ainsi, Mee Serca ou Kylidari Tanis furent considérés par le Culte des Cinq comme étant des incarnations de Luxeria, Erisa Nidius comme étant celle de Meridian, Tanaris Zean comme étant Blazun, Jeyn Zerus comme étant Felsonis personnifiée, et Palema Lormeon comme –ironiquement- un avatar de Noxera. En règle générale, les souverains d’Umbara se réclamant du Culte des Cinq se garantissent également une place de choix dans l’histoire d’Umbara.


A) Les Cinq divinités d’Umbara :

Umbara 1555438328-luxeriagoddess

Luxeria – L’Implacable :
Divinité associée à la Justice, de la Vengeance, de la Force et de l’Ordre, elle est celle qui châtie ceux qui échouent à s’élever au sein de la caste supérieure et récompense ceux qui réussissent. Luxeria se charge de juger ceux qui enfreignent les lois ou menacent l’ordre établi sur Umbara. Luxeria combat Blazun dans la religion pour instaurer la stabilité nécessaire à toute société. Elle est représentée comme une umbarane âgée ayant un glaive avec une queue de serpent à la place des jambes.


Umbara 1555438330-noxeragoddess

Noxera – La Mystérieuse :
Divinité associée à la Nuit éternelle, elle représente l’inconnu et les mystères. Elle incarne à la fois ce qui relève du mystère et de l’inconnu, mais aussi la quête de vérité, mais une vérité personnelle et égoïste pour soi-même. Très secrète, elle est opposée à Felsonis en un sens qui cherche à débusquer par tous les moyens ses connaissances. Tantôt affectée à Luxeria ou Blazun. Elle est représentée sous la forme d’une umbarane drapée de noir avec un capuchon sur la tête dissimulant son regard blanc.


Umbara 1555438331-blazungod

Blazun – Le Puissant :
Divinité de l’Ambition, de la Guerre, du Pouvoir, et de la Destruction. Dieu appréciée des plus guerriers et combattants, il représente également le chaos en un sens. Dans le Culte des Cinq, il est opposé à Luxeria contre lequel il lutte pour triompher. Blazun et Luxeria s’opposent mais sont en même temps indissociables l’un de l’autre, Blazun représente le changement qui empêche la sclérose des systèmes. Il est représenté sous la forme d’un umbaran géant à quatre bras.


Umbara 1555438333-felsonisgoddess

Felsonis – La Rusée :
Divinité des Mensonges, du Sexe, des Complots et des Secrets. Felsonis incarne l’aspect de la manipulation et de la duplicité. Souvent prisée par les castes dominantes politiquement mais aussi des assassins, Felsonis est également une déesse exigeante. Incarnant également la luxure, Felsonis est également associée tantôt à Blazun ou Luxeria selon les époques. Elle est représentée sous la forme d’une umbarane à l’apparence arachnéenne avec ses multiples yeux, des crocs, des excroissances dans le dos comme des pattes d’araignées.


Umbara 1555438332-meridiangoddess

Meridian – L’Érudite :
Divinité associée à l’Erudition, le Progrès, du Commerce et de l’Aube ainsi que du Crépuscule. Meridian est priée par les érudits, scientifiques, commerçants et artistes. Meridian représente également la transition le changement lent et inexorable. Elle est représentée par une umbarane drapée d’une robe bleue et d’une couronne simplement composée d’un cercle d’argent, ayant dans une main un croissant de Lune et dans l’autre un Soleil. Meridian est neutre au sein du panthéon, privilégiant la prospérité et acceptant les changements quand nécessaires.


B) Les mythes entourant ces dieux :


Le Mythe de la Création :

Au commencement, il n’y avait que le Néant. Puis vint Umbara qui naquit des méandres de l’obscurité pour créer l’univers et l’ordonner. Solitaire, elle se rendit au centre de la galaxie ou elle parvint à créer la vie en la personne des Zhells. Elle les laissa à leur sort afin de leur accorder une liberté. Ils prouvèrent leur valeur en chassant les taungs et Umbara revint à eux comme une déesse bonne et aimante, mais aussi sévère et stricte. Umbara les éleva et leur enseigna comment progresser pour s’en prendre d’affection. Pourtant au fil des siècles, elle perçut une menace provenant de l’Ouest Galactique. Une espèce malfaisante allait conquérir la galaxie par la force des armes et d’une obscure magie.

Soucieuse des Zhells, Umbara sélectionna les plus forts, les plus rusés, les plus érudits et charismatiques d’entre eux pour les sauver de la catastrophe. Elle créa un système stellaire et lui donna son nom pour en faire une terre d’accueil pour ses élus. Là Umbara façonna les Zhells à son image pour qu’ils puissent se distinguer des autres comme étant ses favoris : leur peau devint pâle, leurs cheveux blancs et leurs corps plus grands et élancés afin d’être à la hauteur de leur ennemi. Ainsi les Umbarans furent crées, appelés à survivre, à se perfectionner pendant plusieurs millénaires pour combattre la menace ténébreuse qui approchait depuis l’ouest et les dévorerait. Sentant la menace galactique qu’elle avait perçu approcher, Umbara abandonna ses enfants pour se battre, mortellement blessée, elle eut juste le temps de revenir dans le système Umbara pour donner naissance à cinq de ses enfants : Blazun, Luxeria, Noxera, Felsonis et Meridian.
Elle leur confia pour tâche de guider les Umbarans vers leur destinée ainsi que de veiller sur leur peuple. Avant de mourir, elle créa la Nébuleuse Fantôme autour de sa création pour protéger ses enfants et les Umbarans des forces malfaisantes du chaos en les dissimulant dans les ténèbres pour les protéger jusqu’à son retour. Ombus serait quant à lui, l’œil agonisant de la déesse qui surveillerait ses enfants jusqu’à son retour.

Analyse : On retrouve dans ce mythe la création de l’univers par Umbara ainsi que les raisons culturelles d’un certain élitisme chez les Umbarans. On y retrouve également les thèmes de la dissimulation dans les ténèbres, de la sélection des meilleurs pour guider les autres vers leur destinée ainsi la différence des Umbarans avec les autres peuples de la galaxie. D’aucuns considèrent également que la menace pressentie par Umbara serait due aux Rakatas ce qui est probable. L’origine de ce mythe est sans doute ce qui persiste, de façon transformée et adaptée d’un mythe encore beaucoup plus ancien et monothéiste suivi par les Zhells sur l’ancienne Coruscant tant les similitudes dans le début de ces deux mythes de la Création sont frappantes.


Le Panthéon :
Chacune des Cinq Divinités représentant un aspect d’Umbara, inévitablement des conflits apparurent au sein du Panthéon, chacun s’estimant être le digne héritier d’Umbara, la Déesse, Mère de Toute Chose.
Blazun de part son statut d’ainé commença à vouloir dominer ses sœurs, ce qui le mettait en opposition frontale avec Luxeria qui souhaitait établir des épreuves pour estimer de la valeur du chef du Panthéon. Noxera et Felsonis quant à elles étaient assez opposées et pourtant proches : Noxera souhaitait conserver ses informations et ses mystères pour le bien du Panthéon ou du moins à une certaine élite, là ou Felsonis convoitait ce même savoir pour avancer ses propres desseins. Seule Meridian (parfois surnommée l’Eclairée) semblait être à part, rejetant les tractations, intimidations, chantages ou tentative de séduction de la part de ses frères et sœurs. De facto sa sagesse la plaçait dans une position d’arbitre lors des conflits, n’acceptant que les marchés honnêtes dans ces cas là.

Bien qu’elle soit la déesse du commerce, Meridian n’était pas la seule à faire des marchés. Les autres en faisaient aussi avec les mortels en échange de garanties ou de services rendus. Capricieux parfois, les Divinités ont tendance à vouloir le dernier mot afin de rappeler leur pouvoir, mais honorent leurs marchés pour ceux capables de lire entre les lignes pour les plus discutables des leurs. Mais les Dieux sont également susceptibles et cruels lorsque dupés par des mortels ; seule Felsonis accorde une certaine clémence à ceux parvenant à la surpasser dans cet exercice car les considérant comme ses petits protégés, cela dit ils n’échappent pas à un châtiment ou malédictions qui s’avèrent parfois plus sournois que d’autres punitions.


La prophétie de la Pyramide :

Kurath la prophétesse communiqua une vision qu’elle avait reçue :

« Des confins de l’univers une majestueuse Pyramide apparaîtra dans le ciel noir pour appeler le meilleur umbaran, le plus puissant et sage de ses enfants. Vous ne la craindrez pas car ce monument sera envoyé par Umbara, Mère Créatrice de Toute Chose qui, avec l’aide de cet élu et de ses cinq enfants, traversera la Nébuleuse Fantôme vers un monde lointain pour affronter le Chaos et le Mal venus de l’Ouest. Cet Elu des Dieux accomplira son destin en participant à la destruction de ces forces malfaisantes. Lorsque le triomphe final viendra, alors la paix et la stabilité règneront sur Umbara par le biais des incarnations de Luxeria et Meridian qui connaitra son essor, et sortira du voile d’ombres laissé par la Déesse-Mère pour s’élever au milieu des autres peuples de la galaxie. »

Analyse : Cette prophétie se réalisera du vivant de Kurath qui sera la seule umbarane appelée à accomplir le destin qui lui avait été réservé. Elle fait référence à l’apparition des Tho Yor sur Umbara et la fondation de l’Ordre Jed’aii qui tiendra en échec les Rakatas lors de l’invastion du système de Tython. La prophétie fait également mention de la chute de l’Assemblée Umbarane et de la paix instaurée par Mee Serca dont le couronnement coïncide avec la défaite finale des Rakatas et l’effondrement de leur Empire, mais aussi Erisa Nidius qui, participera aux négociations pour rejoindre la République.


La prophétie de l’Est :

Kurath la prophétesse fit part d’une de ses visions à ses adeptes :

« En sortant du voile protecteur de la Mère de Toute Choses, une espèce gastéropode cherchera à répandre la corruption et le crime depuis l’Est pour conquérir Umbara, seule l’incarnation de Blazun parviendra à faire reculer cette menace venue de l’Est pour la bannir du territoire sacré d’Umbara. Grâce à la bénédiction de Blazun, ces envahisseurs connaitront le sang, le feu, l’acier et la défaite, instillant la peur des umbarans dans leur cœur pour plusieurs siècles, les dissuadant de tenter une nouvelle offensive. »

Analyse : Cette prophétie arrivera plusieurs siècles après la mort de Kurath lorsque les Hutts tenteront de profiter de la proximité d’Umbara pour étendre leur réseau d’influence. Les provocations des Kajidics obligeront Tanaris Zean à déployer la flotte de mort pour frapper de plein fouet New Apsolon en effectuant un bombardement orbital ravageur, mais aussi en procédant à l’assassinat de plusieurs membres de la chaine de commandement des Hutts. Seule l’intervention de la République parviendra à pacifier la zone avant que le conflit n’empire. Cependant les Hutts n’oseront plus se frotter aux umbarans de façon aussi frontale que précédemment et préfèreront déployer leurs efforts ailleurs.


La prophétie de l’Automate et de l’Imposteur :

Kurath la prophétesse transmit une de ses visions à ses adeptes :

« En des temps futurs emplis de doutes et de menaces extérieures, deux menaces viendront mettre à l’épreuve les enfants d’Umbara. La première opposera une armée de machines froides à leurs créateurs, Meridian et Noxera façonneront les armes utilisées par Blazun et Luxeria pour protéger les umbarans. La deuxième opposera un Imposteur en quête de pouvoir, prétendant pouvoir défier l’ordre établi par les Cinq. Ces derniers par leurs incarnations viendront rétablir l’ordre en punissant l’Imposteur qui n’amènera que la ruine et le chaos si jamais il parvenait à réussir.»

Analyse : Cette prophétie est double : elle décrit l’avènement du soulèvement des droïdes qui frappa la République entière de plein fouet, mais aussi la Guerre des Ombres.


La prophétie du Doute :

Kurath la prophétesse communiqua une de ses visions à ses adeptes :

« Le Doute est un poison, l’Indécis tatillonne dans le noir sans savoir ce qu’il recherche. Malheur à l’Indécis qui, dans son inaction, ne réalise pas ce qu’il se trame avant qu’il ne soit prisonnier de la toile de Felsonis. L’indécision conduit à la mort, mais constitue une opportunité pour un changement. Ses desseins sont insondables, mais amèneront la richesse ou la ruine pour celui ou celle qui saura tirer profit des indécis. »

Analyse : Même si certains évoquent la situation précédant la Guerre des Ombres avec la Reine Palema Lormeon qui, aurait peut-être du agir bien plus tôt vis-à-vis de Jan Fanron, ou alors Jeyn Zerus qui prit le pouvoir quelques siècles avant l’isolement d’Umbara après le suicide de son prédécesseur, tout laisse à croire que cette prophétie ne s’est pas encore réalisée.


Umbara 1555447480-umbrtree
L'Arbre Blanc planté dans la cour centrale du Sanctuaire de Keeta.


C) Organisation du Culte :

Le Culte des Cinq est pyramidal à l’instar du système de castes mis en place. Le culte est organisé en cinq Skholè. Les Skholè sont les écoles consacrées à la vénération d’une divinité en particulier et aussi lieux sacrés ou les textes anciens liés à la religion sont conservés. Lieux d’étude, ils ont pour habitude de recueillir les orphelins n’ayant aucune famille à laquelle ils sont rattachés ou les enfants les plus pauvres et dont les familles n’ont pas suffisamment de ressources pour s’en occuper. Devenant des prêtres ils sont éduqués au sein de ces Skholè concernant l’enseignement classique dispensé dans toutes les écoles du système, mais ont également un supplément d’instruction en termes de religion pure afin de servir efficacement les écoles.

- Skholè de Luxeria :
Le Skholè de Luxeria est une école localisée dans la ville d’Altis. Ce Skholè à pour charge de vénérer Luxeria L’Implacable. Elle forme des prêtres et serviteurs destinés à œuvrer pour la Justice et l’Ordre, aussi il n’est pas rare de voir certains de ses adeptes dans les milieux judiciaires ou dans les forces de l’ordre ou militaires.

- Skholè de Noxera :
Le Skholè de Noxera est une école localisée dans la ville de Syns. Ce Skholè à pour charge de faire vivre le culte de Noxera La Mystérieuse. Elle forme des prêtres et serviteurs destinés à remplir le rôle d’archivistes en général ou de scientifiques. Vénérée par certains archivistes ou scientifiques.

- Skholè de Blazun :
Le Skholè de Blazun est une école localisée dans la cité de Tatyras. Ce Skholè à pour charge de prier le culte de Blazun Le Puissant. Formant des prêtres et serviteurs destinés à œuvrer dans les forces combattantes principalement. Aussi il est commun de voir certains soldats prier Blazun à l’aube d’une bataille décisive.

- Skholè de Felsonis :
Le Skholè de Felsonis est une école localisée dans la cité d’Undyne. Ce Skholè à pour charge de vénérer le culte de Felsonis La Rusée. Formant des adeptes et serviteur œuvrant sur des plans de manipulateurs, cette déesse est très appréciée des espions, assassins, ainsi que diplomates, commerçants, bourgeois et politiques.

- Skholè de Meridian :
Le Skholè de Meridian est une école localisée dans la capitale : Umbara-City, autrefois connue sous le nom d’Acren. Ce Skholè à pour charge de prier le culte de Meridian l’Erudite. Formant des érudits, elle est souvent priée par l’ensemble de la caste scientifique, les commerçants, et érudits ou artistes en général.



A la tête de chaque Skholè se trouve un Archevêque dont il a la charge la bonne gestion de l’école et de ses affaires. Agissant en qualité de chef de Skholè, il mène et dirige les cérémonies (naissances, mariages, enterrements) et rites lors de grandes occasions annuellement (fêtes religieuses). Le reste du temps, ce sont les prêtres qui se chargent de ce genre de chose. L’Archonte est à la tête des cinq Skholè et dirige officiellement le Culte des Cinq après sa nomination. Il ne peut être qu’un Evêque au préalable pour gérer ce genre de choses.

- Serviteur : Rang le plus bas dans le Culte des Cinq, souvent réservé aux adolescents qui se chargent des tâches basiques sur les lieux de cultes comme l’entretien et le rangement.
- Adepte : Rang le plus commun, il s’agit de la plupart des adolescents cherchant à honorer les dieux de façon globale.
- Disciple / Pelerin : Placés sous la tutelle d’un prêtre, un disciple se charge d’assister celui-ci lors de cérémonies ou de rites annuels. Ils sont aussi la responsabilité d’aider les prêtres lors des cours donnés, et d’orienter les visiteurs selon leurs demandes, mais aussi de leur fournir des informations principales sur le Culte. Ils peuvent parfois être missionnés ici et là occasionnellement à travers le système pour prendre le rôle des Prêtres qui eux, restent sur Umbara.
- Prêtre / Précheur : Plusieurs prêtres se chargent de mener les cérémonies ou rites annuels face aux fidèles du Culte des Cinq, mais ils gèrent aussi l’enseignement dispensé à certains serviteurs ou élèves bien souvent de condition très pauvre ou orphelins.
- Evêque : Placés à la tête d’une Skholè, les Evêques ont un rôle à la fois de chef spirituel de leur école, mais aussi de politique car ils peuvent être missionnés à travers le système pour rencontrer les gouverneurs locaux et faciliter le lien entre pouvoir politique et religieux.
- Archonte : A la tête du Culte des Cinq sur le plan administratif et politique, il gère l’ensemble du Culte dans ses moindres détails et fait le lien avec le Rootai.
- Prophète : Ce rang est particulier car il est attribué seulement aux umbarans ayant rempli un certain nombre de critères prouvant leur nature de Prophète. Très rares dans l’histoire, les Prophètes exercent un contrôle presque supérieur aux Archontes car sont considérés comme des envoyés des Cinq pour guider les fidèles. Très influents dans le culte, mais aussi sur la scène politique, certains conseillent le Monarque d’Umbara dans ses décisions.
- Grand Prêtre : Ce rang est réservé aux Souverains d’Umbara s’ils souhaitent prendre ce grade qui implique de participer à certaines cérémonies ou rites annuels. Supérieur à l’Archonte mais aussi au Prophète, il ne gère pourtant pas le Culte des Cinq sauf si son conseil est demandé ou si quelque chose attire son attention. Considéré comme incarnant un aspect des Cinq sur le plan mortel sa parole est prise très au sérieux par les pratiquants du Culte.

Le rôle du Prophète est spécifique car il désigne souvent une personnalité sensible à la Force ayant passé sous les radars des services supposés les envoyer à l’Ordre Jedi. Souvent trop vieux pour être formé à la Force, il reste sur Umbara et est pris en charge par le Culte qui se charge de le mettre à l’épreuve pour tester ses aptitudes de Voyant et de Prophète. Les épreuves sont variées mais au nombre de Cinq : si chacune de celle-ci est accomplie, l’Archonte n’a d’autre choix que de reconnaitre la personne comme Prophète. Tout au long de l’histoire, les prophètes sont vus comme la réincarnation de Kurath de Keeta, la première prophétesse d’Umbara peu importe leur sexe ou âge. A l’heure actuelle le Culte des Cinq ne reconnait la légitimité de 4 prophètes jusqu’à présent. Orisa de Keeta est donc la dernière prophétesse encore en vie et légitime selon les instances dirigeantes du Culte des Cinq.


D) Lieux sacrés :

Les lieux sacrés sur Umbara sont peu nombreux et limités à la planète Umbara même. Les 5 Skholès sont en soit déjà des lieux sacrés et lieux de pèlerinage. Mais on peut en rajouter deux capitaux :

- Le sanctuaire de Keeta : Originaire de la ville de Keeta, Kurath a d’abord rassemblé ses fidèles dans une auberge qui petit à petit fut changée, réaménagée et modifiée pour devenir un sanctuaire plus conséquent capable d’accueillir une soixantaine de personnes. Un grand arbre blanc plusieurs fois millénaire avait été planté entre les murs de pierre afin de pousser tout en apportant une lumière naturelle dans la pièce centrale. Point de départ du pèlerinage à pied à travers les dangers de la nature sauvage d’Umbara, la fin du pèlerinage conduit les marcheurs jusqu’à Umbara-City qui abrite le temple des Cinq.
- Le Temple des Cinq : Bâti sur le lieu du dernier repas de Kurath avant son départ dans le Tho Yor, le Temple des Cinq est un bâtiment imposant rivalisant avec le palais royal présent dans la capitale. Très imposant et sophistiqué, c’est devenu le bâtiment le plus ancien de la capitale encore debout. Très épargné au cours de la Guerre des Ombres, le Temple des Cinq jouit d’une excellente réputation d’un point de vue culturel, historique, religieux et architectural.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeMer 17 Avr 2019 - 4:59

VII) DIPLOMATIE


Umbara 1555491031-umbasenate
Le bureau du sénateur Nyss Detchi sur Coruscant, ou la diplomatie Umbarane au sein de la République est la plus efficace.

Bref historique : « La diplomatie est le début de l’espionnage. » comme disait un philosophe et ambassadeur umbaran lors de la création de l’Assemblée Umbarane. Aussi, ce dicton est devenu le crédo du département de la diplomatie si bien que la nature prétentieuse, arrogante et un peu paranoïaque des umbarans les ont poussés à reconsidérer leur approche des relations extérieures. Ainsi chaque ambassadeur joue le rôle d’interlocuteurs entre les systèmes étrangers, mais aussi d’observateur de la politique interne de chaque monde dans lequel ils se trouvent. Il en va de même des sénateurs nommés par la Reine qui ont pour rôle au Sénat d’observer et de rapporter les dynamiques de pouvoirs en place, mais aussi d’avancer les intérêts d’Umbara.

Alliés :

Bonnes relations :
- Brentaal
- Ciutric IV
- Lianna
- Metellos
- Muunilinst
- Neimoidia: C'est grâce à Neimoidia qu'Umbara a pu rejoindre l'Union des Systèmes de la Route Commerciale de Trellen. Sly Keto et Grendo S'orn entretiennent d'excellentes relations facilitant les rapports entre ces deux mondes.
- Ossus: De part les bons rapports entre le Roi Virgile-Auguste et la Reine Sly Keto, et les accords à venir entre les deux systèmes, Ossus et Umbara entretiennent de bons rapports diplomatiques.
- Sullust:
- Espace Bothan:

Relations neutres :
- Correllia:

Relations tendues :
- Espace Hutt: Compte tenu du passif historique entre Umbara et l'Espace Hutt (plus précisément les Kajidics Besadii), il ne suffirait de pas grand chose pour déclencher une guerre entre ces deux factions.

Ennemis :
- Empire Sith: De part l'allégeance d'Umbara à la République, l'Empire Sith est de facto un ennemi d'Umbara.


Légende:
- En gras: Systèmes contrôlés par des PJ.
- Systèmes Républicains
- Systèmes Neutres
- Systèmes de l'Espace Bothan
- Systèmes de l'Espace Hutt
- Systèmes de l'Empire Sith


Dernière édition par Darth Oracci le Mer 17 Avr 2019 - 5:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeMer 17 Avr 2019 - 5:01

VIII) ACCORDS COMMERCIAUX ET ALLIANCES MILITAIRES.


Umbara 1555490611-umbtransportpacts
Umbara s'ouvre au reste de la galaxie via le commerce géré par la Guilde Marchande et ses imposants cargos.


A) Récapitulatif des accords commerciaux :

- Membre signataire de l’Union des Systèmes de la Route Commerciale de Trellen (USRCT).

B) Récapitulatif des alliances militaires :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeMer 17 Avr 2019 - 9:33

IX) ORGANISATIONS, STRUCTURES MILITAIRES ET DE RENSEIGNEMENT SUR UMBARA.


Umbara 1555506940-soldier12
Soldats lourds assurant une livraison d'aide humanitaire et de matériaux de construction sur Noxera après la Guerre des Ombres.


A) Généralités et organisation :

Comme toute planète souveraine et indépendante, Umbara a depuis plusieurs millénaire instauré des institutions et corps de défense armée afin de se prémunir des menaces extérieures au système, mais aussi afin de garantir l’ordre en son sein en traquant les criminels ou individus pouvant représenter une menace pour la stabilité d’Umbara sur plusieurs aspects, que ceux-ci soient de l’ordre du sécuritaire, économique ou politique.
L’organisation des structures paramilitaires sur Umbara se divise en 3 : les forces de maintien de l’ordre, l’armée, et les renseignements. Le Rootai gouverne plusieurs aspects des forces armées d’Umbara et avec approbation de la Reine Souveraine se charge de nommer cinq individus à la tête des trois structures.
- Le Commissaire en chef : Chargé de la direction suprême, il a sous ses ordres l’ensemble des forces de sécurité chargées d’assurer le maintien de l’ordre vis-à-vis des populations civiles pour lutter contre la criminalité, la délinquance.
- Le Grand Amiral : Le plus haut officier de la Flotte de Défense Umbarane, il a sous ses ordres les trois amiraux en charge chacun des trois flottes de défense Umbarane et se charge de la stratégie de défense du système ou des campagnes offensives. Il fait aussi notamment le lien entre les amiraux, le Rootai et la Reine.
- Le Haut Général : Le plus haut officier des forces militaires terrestres et blindées d’Umbara. Il a sous ses ordres les généraux des armées Umbaranes et se charge d’établir les stratégies de défense ou d’attaque terrestre. Il faut aussi le lien entre les généraux, le Rootai et la Reine.
- Le Directeur du Bureau de la Sécurité Umbarane (BSU) : En charge de la surveillance interne sur Umbara, le directeur a pour objectif d’obtenir des renseignements sur toute menace interne à Umbara et pouvant aller à l’encontre des intérêts d’Umbara. Il a également les prérogatives lui donnant autorité pour agir contre les traitres.
- Le Directeur des Renseignements et des actions extérieures (DIRACTEX) : Supervisant les services secrets d’Umbara, le directeur du DIRACTEX a pour fonction de collecter et analyser les renseignements concernant les menaces extérieures à Umbara. En dehors de ceci, le DIRACTEX est aussi en charge de l’espionnage de mondes de la République, Neutres ou Impériaux afin de collecter des informations capitales pour les intérêts d’Umbara, mais aussi de mener des opérations clandestines diverses et variées.

En représentants directs et membres permanents au sein du Rootai se trouvent deux personnes de la plus haute importance:
- Le Conseiller de la Sécurité Intérieure : Membre du Rootai, il est en charge de tout ce qui à attrait à la sécurité intérieure avec le Commissaire en chef ainsi que le directeur du BSU.
- Le Commandant Suprême : Plus haut gradé dans l’armée et membre du Rootai, il gère la plupart des affaires relatives à l’armée ainsi que les services secrets avec le Directeur du DIRACTEX, le Haut Général et le Grand Amiral.

Jouissant de prérogatives par rapport aux autres castes, ces individus forment les têtes pensantes des forces assurant la sûreté d’Umbara, sa sécurité face aux menaces internes ou externes au système Umbara. Placés sous la direction du Premier Conseiller et par extension de la Reine Souveraine Sly Keto, ils ont pour mission d’assurer le bon fonctionnement et déroulement des opérations tout comme de la gestion des ressources qui leur sont allouées afin d’accomplir leurs objectifs. Membres de confiances et capitaux pour assurer la stabilité et la défense des intérêts d’Umbara dans une galaxie de plus en plus instable et un futur incertain avec la guerre opposant l’Empire Sith et la République. La tenue des alliances militaires tissées avec les systèmes neutres ou privilégiés au sein de la République relève également de leur ressort en collaboration avec le Conseiller de la Diplomatie Extérieure dans une toute autre mesure.


Umbara 1555504934-soldier2
Fantassins Umbarans en action au cours d'un exercice militaire.

B) Doctrine militaire :

De part sa position, ses faibles ressources dans certains domaines et sa capacité de production ridicule en comparaison de géants galactiques tels que l’Empire Sith, l’Espace Hutt ou même la République, Umbara a opté pour une approche particulière de la guerre. En effet décidant sortir des sentiers battus, Umbara étant une planète mineure au sein de la République et plongée dans un isolationnisme depuis plusieurs siècle a choisi de prendre des mesures afin d’assurer sa propre sécurité, établissant de facto sa propre doctrine militaire à suivre afin de se préparer un jour, à une invasion d’un ennemi plus fort en termes de puissance de feu, logistique, nombre de vaisseaux et d’unités.

Umbara a donc massivement investi dans des technologies de pointe pour faire de ses unités des troupes efficaces et complémentaires dans chacune des tâches qui leur sont confiées (chose facilitée par le système de castes en vigueur sur Umbara). Ainsi, la doctrine militaire choisie par le Rootai est celle de l’enlisement de l’ennemi dans une guerre sans fin afin que celui-ci dilapide ressources, troupes, vaisseaux dans une guerre coûteuse aussi bien en termes financier que logistique. Cette tactique a aussi pour but d’égrainer le moral des combattants ennemis ainsi que de leurs officiers.

Basant sa stratégie sur des unités très mobiles, restreintes en termes de nombre et assez flexibles, les umbarans ont conceptualisé la guerre en trois adjectifs : surprise, brutalité et disparition. En d’autres termes, ils priorisent les embuscades sur des objectifs ennemis mobiles, le harcèlement de certaines de leur positions, patrouilles ou lignes de ravitaillement. Dans le même temps, le sabotage et l’infiltration de troupes derrière les lignes ennemies est l’une des tactiques utilisées pour semer la confusion chez l’adversaire, le laissant croire qu’il est attaqué de tous les côtés par un ennemi supérieur en nombre et en puissance de feu alors que ce n’est pas le cas. L’idée étant de frapper vite et fort, par surprise et de prendre la poudre d’escampette avant que l’ennemi ne comprenne ce qu’il arrive et réplique. L’usage de troupes d’élite spécialisées dans l’infiltration est capital pour mener des opérations plus délicates et complexes notamment en matière de sabotage, ou d’élimination de cibles d’importance pour l’ennemi.

Ces tactiques ont pour fondement d’inscrire chez l’ennemi l’idée que les umbarans peuvent frapper n’importe où, n’importe qui, n’importe quand. Cette doctrine vise à déstabiliser à terme ceux qui attaquent et envahissent Umbara en ne leur laissant aucun répit. Le recours à cette stratégie a aussi pour objectif de rendre très prohibitif le coût de maintient d’une présence militaire étrangère sur Umbara ou dans le système pour entrainer son retrait définitif. Aussi les umbarans préfèrent donc éviter de s’engager dans des batailles trop rangées et classiques, de surcroit face à un adversaire supérieur en termes d’effectifs, puissance de feu et de logistique. Disposant de l’avantage naturel de l’obscurité sur Umbara, ses unités sont capables de combattre aussi bien en milieu rural en se repliant dans des positions offrant des couverts naturels comme les jungles ou forêts denses ou la végétation offre une multitude de couverts et d’opportunités pour se dissimuler.

Certaines formations rocheuses sont aussi exploitées en ce sens à proximité des montagnes et plateaux. De surcroit pour des troupes ne connaissant pas le terrain, la faune et la flore locale réservera de mauvaises surprises à ceux cherchant à courser les troupes umbaranes. En situation de combat urbain, les umbarans auront tendance à se fondre dans la population aussi bien pour approcher l’ennemi que pour battre en retraite de façon efficace, profitant de l’urbanisation importante des villes pour semer leurs poursuivants à travers les ruelles, immeubles ou même en empruntant les différents réseaux d’égouts pour éviter les contrôles sur les voies de circulation et se déplacer rapidement d’un point à un autre afin d’attaquer par surprise les forces d’occupation.

Cette doctrine du « frapper et courir » s’applique également au niveau de la marine umbarane dont les vaisseaux composant ses trois flottes sont pour la plupart d’entre eux légers et rapides, préférant s’appuyer sur une force de frappe composée de chasseurs, appuyés par des corvettes et frégates très mobiles pour littéralement pousser l’adversaire à bout nerveusement en étant insaisissable. L’utilisation de porte-chasseurs et de croiseurs a surtout pour but de bénéficier de puissance de feu conséquente, mais aussi –et par cynisme- pour pousser l’adversaire à se concentrer sur les gros bâtiments plutôt que sur les escadrons de chasseurs et de bombardiers qui sont en réalité, le fer de lance de la Flotte de Mort Umbarane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeMer 17 Avr 2019 - 9:51

C) Milice Umbarane - Force de maintien de l’ordre :


Umbara 1555507953-securitydroidld2
Droïde de classe USI patrouillant dans une aire réservée d'un spatioport d'Umbara-City.


1) Rôle :

Outil de contrôle de la population et de protection de l’ordre établi, la milice umbarane est une insitution paramilitaire civile placée sous la direction du Rootai. Dédiée au maintien de l’ordre et de l’application des lois en vigueur sur Umbara, la Milice Umbarane est la plus vieille force armée existante. Globalement chargée de la sécurité dans les zones urbaines et rurales, elle doit remplir plusieurs missions :
- Missions judiciaires : Constatation des infractions, recherche et interpellation des auteurs d’infractions, mener des enquêtes judiciaires…
- Mission de police : Assurer la sécurité publique sur des sites sensibles, assistance et secours, maintien de l’ordre, circulation routière et ferroviaire…
- Mission d’appui aux forces armées : Plus occasionnellement, la milice est aussi chargée d’assister les forces armées conventionnelles dans l’exercice de ses missions par exemple en cas d’invasion d’Umbara ou suite à des catastrophes naturelles pour participer aux recherches, secours et lutte contre les pillards.

En résumé, la milice a pour charge d’assurer la sécurité des biens, des institutions et des personnes, la lutte contre la délinquance, les marchés illégaux et le crime organisé.
Placée sous la direction du Conseiller de la Sécurité Intérieure, la milice collabore fréquemment avec les forces du Bureau de la Sécurité Umbarane (et plus particulièrement le Groupe d’Intervention Rapide), sur certaines opérations. Dans ces cadres là, la milice est chargée de sécuriser un périmètre autour de la zone d’intervention du G.I.R. afin de boucler la zone et empêcher toute entrée ou sortie.
Elle intervient donc dans un rôle de soutien et d’appui dans ces contextes. Plus rarement, la milice se charge aussi de réaliser des exercices de coordination avec les forces armées terrestres d’Umbara en théorisant plusieurs scénarios divers et variés allant de la prise d’otage à l’invasion de grande ampleur en se basant sur des hypothèses réalistes sur des terrains tenus secrets.

La milice dispose de plusieurs divisions spécialisées pour répondre à chaque situation de façon précise. Les divisions les plus connues sont les suivantes :
- Division Anti-Criminalité : Cette division lutte activement contre le crime organisé et la délinquance. Souvent exposés à une riposte de la part de leurs cibles, ils sont ceux qui comptent le plus de pertes dans leurs rangs lors d’interpellations musclées. Ils collaborent étroitement avec la division des marchés illégaux vu que les réseaux criminels se financent souvent par des trafics variés.
- Division des marchés illégaux : Division spécifique chargée de contrer les différents trafics d’esclaves, armes, épices, d’organes, et plus globalement tout ce dont il est interdit de faire le commerce ou la détention au sein du système Umbara, ses miliciens sont parfois aidés d’animaux dans leur tâches et collaborent souvent avec la division anti-criminalité ainsi que d’investigation.
- Division d’Investigation : Division dédiée à l’investigation, ses membres sont chargés d’enquêter sur des meurtres, assassinats, viols, enlèvements, cambriolages, vols, effractions, coups et blessures, sabotage ou endommagement de matériel afin d’identifier l’auteur du crime/délit et le traduire devant la Justice.
- Division Financière : Division chargée d’enquêter sur des délits d’ordre financier contraires aux lois économiques en vigueur sur Umbara, le plus souvent elle fait office de bras armée de la Direction des Finances et enquêter sur des délits d’initiés, de dérives économiques ou sur des cas de fraude ou évasion fiscale.
- Division des Affaires Internes : Division détestée par les miliciens, cette division est chargée des affaires internes en cas de bavure ou de suspicion de corruption ou de conflit d’intérêt. Organisme de contrôle et de sanction, des échecs de milice, son intervention dans certaines affaires n’est jamais bien vue de la part de leurs pairs.

Ainsi constituée et formée, la Milice s’appuie également sur l’usage de droïdes afin de gonfler ses effectifs et assurer une présence maximale sur la totalité d’Umbara ainsi que des planètes composant le système pour garantir l’ordre et la sécurité.


Umbara 1555507957-securitydroidld
Droïde de classe USI répondant à un supérieur de la milice umbarane.

2) Hiérarchie et grades :

Comme toute organisation paramilitaire, la Milice Umbarane est particulière dans son organigramme car chacun de ses membres est habilité à participer à des enquêtes, mais aussi à assurer des missions de maintient de l’ordre, des évacuations ou de l’appui aux forces armées régulières. En cas d’invasion et d’occupation, la milice à pour charge d’établir et créer plusieurs cellules de résistance sur Umbara pour compliquer la vie de l’occupant/envahisseur. Cette directive est connue sous le nom de Protocole Crépuscule.
Grades :
- Milicien Umbaran : Engagé volontaire, le milicien représente l’unité de base de la milice formé au combat et à collecter des preuves, des témoignages et assurer des fonctions similaires à celles d’un soldat. Il est membre d’une brigade.
- Brigadier : Le brigadier est un milicien ayant assez d’expérience ou ayant été formé pour mener une brigade. Apte à mener les enquêtes le cas échéant à la façon d’un inspecteur sous les ordres du chef brigadier.
- Chef Brigadier : Le chef brigadier est équivalent au grade de sergent, sous-officier de carrière, il est à la tête d’une brigade et se charge d’établir et mener les enquêtes sur le terrain, ou d’agir pour mener des groupes d’intervention.
- Major : Le major est à la tête d’une section d’intervention. Sur le terrain il se charge de mener les troupes et d’assurer le suivi de la logistique ainsi que les ordres.
- Lieutenant : Le lieutenant est un officier chargé de commander une compagnie peu exposé, il se rend toutefois sur le terrain lors d’affaires importantes.
- Capitaine : Le capitaine est un officier dont la responsabilité est commande un bataillon. Présent sur le terrain lors des opérations de grande ampleur, il reste peu exposé cela dit.
- Commandant : Le commandant est un officier à la tête de trois bataillons. Peu exposé au terrain, il a la charge de gérer les bataillons placés sous son commandement pour les opérations relevant des interventions.
- Commandant divisionnaire : A la tête de l’une des nombreuses divisions de la milice, il se charge d’administrer la division et de s’assurer que les ordres soient suivis et d’affecter les commandants selon les missions/enquêtes en cours.
- Commissaire en chef : Chargé de la direction suprême de la Milice Umbarane, il a sous ses ordres l’ensemble des forces de sécurité chargées d’assurer le maintien de l’ordre vis-à-vis des populations civiles pour lutter contre la criminalité, la délinquance. Il rend compte au Conseiller de la Sécurité Intérieure, et plus largement au Rootai ainsi qu’à la Reine d’Umbara.
- Conseiller de la Sécurité Intérieure : Membre du Rootai, il est en charge de tout ce qui à attrait à la sécurité intérieure avec le Commissaire en chef ainsi que le directeur du BSU.


Formation des unités et divisions :
- Peloton : 6 miliciens. Le peloton est une subdivision occasionnelle de la brigade. Dans ce cas, un brigadier en prend le commandement.
- Brigade ; 12 miliciens = 2 pelotons. Une brigade est commandée par un chef-brigadier et constitue l’unité la plus petite et commune au sein de la milice.
- Section : 72 miliciens = 6 brigades de miliciens. La section est une subdivision occasionnelle de la compagnie pour certaines opérations Dans ces cas elle est commandée par un major.
- Compagnie : 144 miliciens = 2 sections (soit 12 brigades). Une compagnie est commandée par un détective sous la direction d’un lieutenant.
- Bataillon : 864 miliciens = 6 compagnies (soit 72 brigades). Un bataillon est commandé par un lieutenant sous la supervision d’un capitaine.

Le cas des unités de recherche/techniques est à part. Le personnel les constituants étant des civils, ils sont pas déployés au combat et sont placés sous les ordres des inspecteurs ou brigadiers chefs sur le terrain.

La milice umbarane comptabilise un total de :
- 2.027.000 miliciens actifs.
- 1.013.500 droïdes de sécurité.
- 900.000 réservistes.


3) Infanterie :

Comme toute institution paramilitaire, la milice umbarane est constituée d’unités d’infanterie présentées ci-dessous :
Umbara 1555508468-milicienMiliciens Umbarans :
Engagés volontaires pour assurer la sécurité au quotidien sur Umbara, les miliciens représentent une force paramilitaire entraînée et compétente dans ses missions. La milice umbarane à pour mission principale d’assurer la sécurité des citoyens d’Umbara en participant à des opérations de surveillance et de maintien de l’ordre en combattant les criminels et délinquants. A noter qu’ils peuvent prêter main forte aux troupes régulières en cas d’invasion d’umbara. Leur armement est composé d’un fusil blaster standard, pistolet blaster, d’une matraque télescopique incapacitante, d’une armure plutôt légère et de grenades bien que certains groupes d’intervention rapide sont parfois mieux équipés. Le masque sur leur visage vise à uniformiser les troupes et protéger ceux-ci contre des gaz éventuels tout en leur donnant une apparence intimidante.
Umbara 1555508468-droidedesecuriteDroïdes de sécurité USI-2 :
Ces droïdes de sécurités sont très simples dans leur conception mais viennent en appui à la milice dans les missions qui leur sont attribuées au quotidien. Peu bavards, ils savent parler plusieurs dialectes les plus couramment utilisés pour se faire comprendre. Assez frêles dans leur conception, leurs algorithmes de tir en font des éléments intéressants de part leur programmation à défaut de posséder une intelligence assez avancée. La plupart du temps ils se contentent de suivre les ordres et font preuve de très peu d’initiatives ou de sens de l’adaptation. Armés de carabines blaster courtes, ces droïdes de sécurité sont un bon rapport qualité prix et viennent surtout en renfort de la milice pour établir des périmètres de sécurité et les tenir quand il ne s’agit pas d’effectuer des contrôles divers.


4) Véhicules :

Afin de mener à bien leurs missions et leur donner l’avantage mécanique, les membres de la milice sont dotés de véhicules présentés ci-dessous :
Umbara 1555508666-motojetumbaranMotojet Umbarane « Rapace » :
Le Rapace est sans aucun doute l’appareil préféré des forces de maintien de l’ordre et des troupes militaires umbaranes. Sa robustesse et sa rapidité n’ont d’égal que sa maniabilité. Le premier modèle d’origine date déjà de plusieurs millénaires, mais depuis les ingénieurs umbarans n’ont fait que redoubler d’ingéniosité pour proposer un modèle durable grâce aux systèmes anti-grav de cette moto-jet très vite prisée par les forces armées d’Umbaran et celles chargées de maintenir l’ordre. Très apprécié dans des poursuites endiablées, il sert aussi d’appareil de surveillance et de reconnaissance. Très fiable et flexible, les modèles destinés aux forces de sécurité et armées d’Umbaran dispose d’un canon blaster à répétition sous le nez avant du vaisseau et peut disperser des mines dans son sillage.
Umbara 1555508636-droideumbaran1Droïdes de surveillance aérien « Corbeau » :
Le Corbeau est un droïde performant et polyvalent, qui combine les capacités d’un drone de surveillance et d’attaque. Souvent aperçu dans les territoires umbarans, c’est un véhicule aéroporté robuste, construit pour opérer indépendamment par climat hostile ou même dans l’espace. Le Corbeau excelle dans les missions de reconnaissance grâce à ses systèmes de détection perfectionnés qui peuvent repérer les ennemis même camouflés et de capture d’images stratégiques avec plusieurs filtres de vision. Doté de puissantes antennes pour transmettre les informations capturées, il est cependant assez lent en dépit de sa discrétion ce qui rend la survie du droïde délicate s’il est repéré. Dans ces moments, sa manœuvrabilité exceptionnelle, ses missiles à tête chercheuse, ses 3 tourelles automatiques déployables et ses leurres seront ses seuls atouts.
Umbara 1555508666-marcheurdecombatheracleMarcheur de sécurité « Héraclès » :
Destiné à être déployé dans le cadre de missions visant le maintien de l’ordre, il devait être à la base utilisé par les forces armées umbaranes mais deux failles structurelles l’empêchèrent d’être utilisé dans un cadre militaire : sa vitre bien que blindée l’est trop légèrement ainsi que trop grande et ne protège pas assez l’opérateur du marcheur si touché par une arme moyenne ou lourde. De surcroit les réacteurs dédiés au système de refroidissement du marcheur sont découverts, exposés à des tirs nourris qui peuvent facilement l’endommager. Lent et peu maniable, il est légèrement blindé et armé en conséquence d’un lanceur de grenades fumigènes ou lacrymogène, d’un canon blaster au dessus du lanceur de grenade ainsi qu’une pince articulée dans son autre main afin de dégager des barricades éventuelles ou transporter sommairement des charges lourdes. Une version civile désarmée et avec une seconde pince articulée au bras droit (armée dans sa version militaire) a été proposée aux compagnies umbaranes destinées à la construction, l’extraction de ressources minières en milieu hostiles de part sa cabine pressurisée (et également jusqu’à 1200m sous l’eau) et autonome ainsi que dans le chargement et déchargement de matériel en termes de transport. Dans ces cas là, il est équipé dans son dos de fusées de détresse et lumineuses ainsi que de projecteurs lumineux.
Umbara 1555508635-chasseuraerienumbaran1Aéronefs d’interception et de transport « Valkyrie » :
Véritable roi des cieux, le Valkyrie est un aéronef destiné à fournir un appui feu assez conséquent en cas d’intervention de la milice umbarane. Capable de voler sur place et destiné à évoluer au niveau planétaire exclusivement, la Valkyrie est équipée d’un double réacteur anti-grav de part et d’autre de sa carlingue. Il est équipé de deux canons blaster à répétition, ainsi que des lances missiles sol-air et air-air afin d’effectuer des frappes précises sur ses cibles. Doté d’une vitesse impressionnante et plutôt maniable, il demeure cependant assez fragile face à des missiles ou des tirs d’armes lourdes soutenus. Il est également doté d’une capacité de transport de troupes limitées mais efficace pour déployer un commando de dix personnes rapidement.
Umbara 1555508675-navetteumbaran1Navette Umbaran « Laneseek »:
La navette Laneseek est arrivée récemment dans la flotte umbarane mais avec d’excellents résultats. Simple dans sa conception et nécessitant un pilote et un copilote, la navette est faiblement armée de deux canons lasers sous chacune de ses ailes. Elle est cependant dotée d’un hyperdrive ainsi que d’un écran déflecteur. Rapide et maniable, elle est légèrement blindée afin de bénéficier d’une vitesse de pointe très bonne. Mesurant 20 mètres de long, elle ne peut pas embarquer d’unités lourdes dans ses soutes mais peut cependant transporter deux marcheurs de combat de classe Atlas ou Cable sous son ventre si le besoin s’en fait sentir. Dédiée à au transport de matériel, de personnalités et au déploiement rapide d’unités d’infanterie, elle peut embarquer quatre moto-jet Rapace à son bord, 40 soldats ainsi que 100 tonnes métriques maximum. Bien souvent, un droïde chirurgien est également présent à bord afin d’évacuer des blessés d’un champ de bataille et les stabiliser jusqu’à atteindre un centre médical. Elle est aussi utilisée par la milice.



Dernière édition par Darth Oracci le Ven 19 Avr 2019 - 10:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeMer 17 Avr 2019 - 16:59

D) Forces Armées Terrestres :


Umbara 1555506938-propaganda
Soldat lourd Umbaran effectuant le salut militaire au cours d'une vidéo de propagande.


1) Rôle :

Force militaire de premier plan au sein du système umbaran, les forces armées terrestres représentent pour beaucoup l’archétype du soldat. Les forces armées terrestres ont plusieurs missions :
- Protéger la population umbarane, le territoire, les intérêts vitaux du système Umbara contre toute menace extérieure au système.
- Faire face aux agressions extérieures majeures qui remettent en cause l’existence même d’Umbara en tant que système et peuple par une puissance étrangère hostile.
- Aider la population umbarane et leur prêter assistance à l’intérieur ou hors du système Umbara.
- Participation au sauvetage et effort de reconstruction des infrastructures du système Umbara en cas de catastrophes naturelles.

Formées et recrutées parmi la population civile, c’est l’une des institutions qui permet le plus facilement dans le papier de changer de caste et d’accéder à des castes supérieures sans avoir à trop se risquer à des manœuvres politiques, la ruse ou l’intrigue. Lorsque les intérêts d’Umbara sont menacés, la vie civile dans le système est bien plus militarisée sous la tutelle du Conseiller à la Sécurité Intérieure et le Commandant Suprême et supervisés par le 1er Conseiller ainsi que la Reine Souveraine. Les forces armées terrestres d’Umbara sont appelées « troupes régulières » et sont organisées en armées professionnelles. La conscription peut être envisagée sur ordre du Commandant Suprême et avec l’accord de la Reine d’Umbara s’il estime que la situation l’exige et que les infrastructures suffisantes sont encore en place. Auquel cas tout umbaran âgé entre 18 et 45 ans peut être enrôlé (de gré ou de force) pour suivre une formation accélérée de fantassin pour rejoindre les lignes de front. Respect de l’autorité, obéissance et discipline sont les maîtres mots qui dictent la vie de tout umbaran rejoignant l’armée umbarane.

Ayant prêté serment, ils renoncent à comploter ou à se livrer à des intrigues pour le bien de l’armée umbarane et des intérêts de sa population. Tout contrevenant à ce serment est puni par la mort, et la dégradation de la famille du coupable à des castes inférieures : un déshonneur tellement grand que bien souvent, ceux qui enfreignent ce serment et sont pris sur le fait préfèrent se suicider pour éviter de subir un procès ainsi que les reproches que sa famille pourraient lui faire. Bien entendu, ce genre de serment n’empêche pas certains officiers tels que des généraux ou amiraux à tenter leur chance, mais les conséquences sur leur réputation, prestige sont tellement grandes que nombreux sont ceux préférant ne pas risquer de voir une vie entière dédiée à leur carrière être réduite en miettes à cause d’une erreur d’appréciation lors de l’exécution du plan d’un conjuré.

De surcroit, toute dénonciation de complot étant récompensée par une montée en grade, tout conjuré peut être trahi par l’un de ses pairs. Ceci se traduit par une méfiance exacerbée entre les officiers les plus ambitieux craignant d’être injustement dénoncés. Cette division et sentiment de paranoïa est voulue par le Rootai pour prévenir de tout coup d’état en interne au sein des institutions militaires d’une part, mais également pour inciter les officiers à se surpasser pour se montrer les plus loyaux et fidèles possibles.

L’entrainement militaire peut-être des plus difficiles à suivre, mais il assure que chaque soldat sera capable de combattre le plus efficacement et serait prêt à mourir pour accomplir sa tâche. Les recrues peuvent également être recrutées auprès des prisonniers umbarans éventuels, auquel cas ces soldats subissent un lavage de cerveau et un conditionnement mental afin de s’assurer de leur loyauté. Bien entendu, ils seront systématiquement ceux envoyés en première ligne afin d’éprouver les défenses adverses dans ces cas.

Quelques légions réputées :
- La 71 ème légion : réputée pour être spécialisé dans le combat en conditions extrêmes et hostiles.
- La 52ème légion : dédiée au combat d’infanterie et reconnue pour leur ténacité.
- La 121ème légion : spécialisée en reconnaissance avancée.
- La 9ème légion : réputée pour sa compétence en combat en milieu urbain.
- La 42ème légion : dédiée au combat d’artillerie, cette légion très mécanisée était déployée pour assiéger les fortifications adverses ou réaliser des frappes à longue portée.


Umbara 1555504935-soldier3
Fantassins umbarans en patrouille dans le système Umbara.


2) Hiérarchie et grades :

Comme toute institution militaire, les forces armées terrestres d’Umbara sont organisées par une hiérarchie comprenant plusieurs grades décrits ci-dessous :

- Soldat (SDT): Premier grade dans la hiérarchie militaire. Intégré au sein d’un corps d’armée, il peut être spécialisé dans une branche précise : infirmier, fantassin, artilleur, démineur par exemple et fera partie d’une escouade sur le terrain.
- Caporal (CPL): Premier véritable grade militaire. Le caporal est souvent placé à la tête d’un peloton lors des opérations de terrain.
- Sergent (SGT): Premier grade de sous-officier subalterne, le sergent est à la tête d’une escouade lors des déploiements.
- Adjudant (ADJ): Sous officier supérieur, l’adjudant commande 3 escouades sous ses ordres.
- Major (MAJ) : Officier subalterne le major commande une section.
- Lieutenant (LTN) : Officier subalterne, le lieutenant commande une section.
- Capitaine (CNE) : Officier subalterne, le capitaine commande une compagnie.
- Commandant (CDT) : Officier supérieur, le commandant est à la tête d’un bataillon.
- Lieutenant colonel (LCL) : Officier supérieur, le lieutenant colonel est à la tête d’un régiment.
- Colonel (COL) : Officier supérieur, le colonel commande une légion.
- Général (GNL) : Officier général, le général est à la tête d’un corps d’armée.
- Haut Général (HGL) : Le plus haut officier des forces militaires terrestres et blindées d’Umbara. Il a sous ses ordres les généraux des armées Umbaranes et se charge d’établir les stratégies de défense ou d’attaque terrestre. Il faut aussi le lien entre les généraux, le Rootai et la Reine.
- Le Commandant Suprême : Plus haut gradé dans l’armée et membre du Rootai, il gère la plupart des affaires relatives à l’armée ainsi que les services secrets avec le Directeur du DIRACTEX, le Haut Général et le Grand Amiral.


Formation des unités et divisions :
- Peloton : 6 soldats. Le peloton est une subdivision occasionnelle de l’escouade. Dans ce cas, un caporal en prend le commandement, ou alors c’est le soldat le plus expérimenté qui la dirige.
- Escouade; 12 soldats = 2 pelotons. Une escouade est commandée par un sergent et constitue l’unité la plus petite et commune au sein de l’armée terrestre.
- Section : 72 soldats = 6 escouades de soldats La section est une subdivision de la compagnie pour certaines opérations. Dans ce cas, elle est commandée par un major.
- Compagnie : 144 soldats = 2 sections (soit 12 escouades). Une compagnie est commandée par un capitaine.
- Bataillon : 864 soldats = 6 compagnies (soit 72 escouades). Un bataillon est commandé par un commandant.
- Régiment : 3456 soldats = 4 bataillons (soit 24 compagnies). Un régiment est commandé par un lieutenant colonel.
- Légion : 13.824 soldats = 4 régiments (soit 16 bataillons). Une légion est commandée par un colonel.
- Corps d’armée : 27.648 soldats = 2 légions (soit 8 régiments). Un corps d’armée est commandé par un général.

Les forces terrestres d’Umbara comptabilisent un total de :
- 4.880.000 militaires actifs.
- 1.626.666 droïdes de combat.
- 110.000.000 de réservistes.


3) Infanterie :

Comme toute institution militaire, les forces armées terrestres d’Umbara sont constituées d’unités d’infanterie présentées ci-dessous :
Umbara 1555533544-soldatumbaranSoldats Umbarans :
Composant l’épine dorsale de l’armée umbarane, les soldats umbarans sont une force de militaires professionnels chargés de défendre Umbara de toute menace extérieure. Chaque bataillon dispose d’unités spécialisées telles que des tireurs d’élite, des démineurs, médecins et spécialistes des explosifs par exemple afin de pouvoir se montrer assez polyvalents pour répondre à chaque situation imprévue sur le champ de bataille. Ils sont équipés de fusils blasters et d’un pistolet blaster, d’un couteau de combat ainsi que de quelques grenades. Enfermés dans leurs armures en plastacier renforcé de couleur grisâtre, ils portent en dessous une combinaison hermétique noire les isolant des environnements hostiles y compris dans l’espace. La discipline de ces soldats ainsi que leur dévotion les rend aussi dangereux que leur entrainement ou leur armement.
Umbara 1555533572-droidecombatsentinelleDroïdes de combat Sentinelle :
Conçus par Kellenech Technologies, le Rootai a décidé d’acquérir une licence de fabrication de ces droïdes afin de pouvoir en construire eux-mêmes dans l’objectif officiel de renforcer les effectifs militaires avec une force armée à coût intéressant. Ayant subi quelques améliorations anecdotiques de 5ème version, ces droïdes servent de forces d’appui et déployés systématiquement avec des soldats umbarans afin d’optimiser leur efficacité au combat tout en les encadrant par des officiers organiques. Equipés d’un fusil blaster et d’une coque renforcée en duracier, ils sont plus lents à se mouvoir que les soldats umbarans, mais en contrepartie ils sont plus résistants au combat. Pour communiquer avec l'extérieur, le droïde sentinelle utilise un vocabulateur restituant une voix métallique. Pour les longues distances, il dispose d'un comlink intégré dans ses systèmes.
Umbara 1555533544-soldatlourdumbaranSoldats Lourd Umbarans :
Engoncés dans leurs combinaisons mécanisées de combat (CMC-101), les soldats lourds Umbarans sont principalement des vétérans ayant plusieurs heures d’expérience au combat et servant d’unités polyvalentes. Ayant suivi des formations spéciales pour se mouvoir dans ces combinaisons, ils sont redoutables de part leur arsenal constitué d’un fusil blaster lourd à répétition et de grenades. L’armure lourde que portent ces soldats est efficace contre les blasters tout en leur fournissant un système de survie et une protection NBC pour les opérations dans le vide spatial ou dans tout autre environnement hostile. De surcroit elle amplifie leur force physique et dispose de doses de bacta et des stimulants divers. Très difficiles à tuer de part l’épaisseur de leur blindage, ils sont peu mobiles mais compensent ces défauts par leur puissance physique, leur puissance de feu et leur résistance accrue aux tirs et explosifs subis.
Umbara 1555533571-droidecombatjuggernautDroïdes de guerre Juggernaut :
Construits par Duwani Mechanical Products, le Rootai a décidé d’acquérir une licence de fabrication de ces droïdes afin de pouvoir en construire eux-mêmes dans l’objectif officiel de renforcer les effectifs militaires avec une force armée à coût intéressant. Destinée à opérer au-delà des lignes ennemies grâce à son jet pack, c'est une machine de guerre puissante qui est essentielle dans l'assistance au combat. En plus de son blindage en duracier, l'armement du droïde est impressionnant. Il dispose d'un puissant rayon laser capable de pénétrer les bunkers profonds et autres positions défensives, d'une arme sonique pour se défendre contre les adversaires munis de sabres laser. Son arme principale est un fusil à impulsion, placée sur son avant-bras droit, tandis que le reste de ses armes est situé sur l'autre avant-bras et n'est employé qu'en dernier recours, du fait de leur considérable puissance.
Umbara 1555533543-soldatassautlourdumbaranArtificiers Umbarans :
La CMC 101 des soldats lourds umbarans donna l’idée aux ingénieurs militaires de renforcer celle-ci pour créer une nouvelle unité : les artificiers. Enfermés dans leur CMC-300, ils sont une véritable plaie pour tous les véhicules ennemis. Le blindage de ces unités d’infanterie ayant été renforcé pour encaisser des tirs nourris adverses, ils sont équipés à chaque poignet de 2 lanceurs de grenades Punition D3 afin de dévaster à distance les véhicules blindés et les bâtiments ennemis. Ces tanks virtuels à pied ont donné à Umbara la force d’infanterie d’attaque puissante et facile à produire qui lui manquait pour ses opérations de soutien des lignes de front. Déployés en compagnie de soldats ou soldats lourds, ils sont assez lents dans leurs déplacements mais compensent ce défaut avec une puissance de feu destructrice et bénéficient des mêmes avantages que les soldats lourds dans leurs combinaisons.
Umbara 1555533543-soldatfireumbaranFlammeurs Blindés Umbarans :

Dérivée de la CMC-300 (CMC-300.5) des artificiers, les flammeurs blindés sont une unité de soutien spécialisée dans le combat à très courte portée contre des unités d’infanterie, animaux ou plus occasionnellement pour contrer des armes biologiques. Bénéficiant des mêmes avantages que les soldats lourds, ils sont équipés de deux lance flammes à chaque poignet délivrant un jet de combustible liquide s’enflammant au contact avec l’oxygène. Dévastateur à courte portée et dans les couloirs, le blindage et le poids de la combinaison les rend assez lents, mais capable d’encaisser beaucoup de dégâts. A noter que les stimulants présents dans la combinaison ont été réduits pour permettre d’y installer un système de refroidissement amélioré destiné à protéger aussi bien le flammeur que l’électronique embarquée de la température ambiante des brasiers provoqués par son arsenal. Jamais déployés seuls, ils sont redoutables quand ils parviennent à prendre leurs adversaires à revers.
Umbara 1555533571-airtrooperumbaranSoldats aériens Umbarans :

Derniers nés des forces armées umbaranes, les soldats aériens sont pour la plupart des véritables casse-cou et des vétérans amoureux de vitesse et d’altitude. Formés au combat rapproché et à l’utilisation de propulseurs personnels assez massifs conférant plus de vitesse et de manœuvrabilité que des jet-packs classiques, les soldats aériens sont des unités conçues pour harceler l’ennemi depuis les cieux et semer le chaos dans les formations ennemies pour ensuite battre en retraite rapidement. Ces propulseurs leur confèrent une mobilité très élevée et leur permettent de franchir facilement les obstacles et couvrir rapidement beaucoup de terrain, y compris dans l’espace. Au combat, ils manient deux pistolets blasters à répétition et des charges D-8 dangereusement instables. Très fragiles aux ripostes, ils comptent sur leur vitesse et la surprise pour effectuer très rapidement des frappes dévastatrices avant que l’ennemi n’ait le temps de riposter. Ce corps d’armée est celui qui comptabilise le plus de pertes au combat, rendant le recrutement très difficile.
Umbara 1555533572-droidemineurDroïde de classe ANT-3X :

Il s’agit d’un appareil quadrupède automatisé, qui évolue vers une zone de combat puis s’enfouit dans le sol pour se camoufler. S’activant une fois de cibles ennemies arrivant à sa portée de tir. Le droïde ANT-3X lance un missile qui explose en un déluge de shrapnel, éliminant ainsi sa cible principale et les ennemis à proximité. Idéale pour défendre des goulets d’étranglement ou des lieux à haute valeur stratégique le droïde est déployé aussi dans des embuscades. Sa conception vise à prendre l’ennemi par surprise avec des missiles suffisamment bien placés pour décimer rapidement des véhicules blindés ou formations d’infanterie. Doté d’un système d’autodestruction en cas de neutralisation, ce droïde est assez rapide sur ses quatre pattes, et peut aussi compter sur deux canons blasters à répétition sous son œil pour assurer sa défense.
Umbara 1555533572-droidecombatymirDroïde de combat de classe TIER :
Mesurant 3 mètres 20 de haut, le droïde de combat de classe TIER est une machine de guerre conçue pour enfoncer les lignes ennemies. Armé dans son bras droit d’un double blaster à répétition, son bras gauche est équipé d’un lanceur de grenades contre l’infanterie ou de lance missile à concussion contre les cibles mobiles telles que des vaisseaux ou des blindés. L’un des problèmes de ce droïde est son intelligence limitée et son manque de réactivité face à l’imprévu ou des unités trop rapides. Si bien que la seconde génération de ces droïdes sont pilotés à distance via un opérateur qui conserve la main sur le droïde. En cas de rupture de transmission, le droïde de classe TIER reprendra son intelligence initiale et servira principalement à ouvrir la voie au reste des unités présentes qui pourront s’abriter derrière lui. Blindé, il reste vulnérable aux armes lourdes qui peuvent l’endommager sérieusement. En dépit de son armement, il est également très peu utile face à des troupes terrestres très mobiles ou des forces aériennes face auxquelles, son lance missile à concussion seul ne suffira pas à le protéger.
Umbara 1555533587-specialforcesmaleumbaranForces spéciales Umbaranes :
Vétérans ayant survécu à toutes les batailles, ces soldats représentent l’élite de l’armée umbarane et sont triés sur le volet via un entrainement et une formation très poussée au terme de laquelle seulement 20% des candidats sont admis. Dévoués, disciplinés, compétents et dangereux, les membres des forces spéciales Umbaranes sont des soldats efficaces organisés en escouades de quatre à cinq membres spécialisés dans leur domaines respectifs et dotés du matériel dernier cri. Armures en plastacier flexibles, bien qu’ils aient l’air bien moins impressionnant que certaines autres unités, cela s’explique par leur aptitude à évoluer en territoire hostile, derrière les lignes ennemies pour accomplir leurs objectifs classés top secret. Organisés en petit commandos, leurs actions sèment le chaos et la destruction dans les rangs ennemis et préparent le terrain pour les troupes régulières avec efficacité. Prêts à mourir pour leur mission, ils ne se laisseront jamais capturer vivants ce qui les rend d’autant plus redoutables car ce sont de véritables zélotes ne craignant pas la mort capables de survivre dans les pires conditions possibles et sans soutien logistique.


4) Véhicule :

Pour mener à bien les missions confiées, les forces armées terrestres disposent de véhicules présentés ci-dessous ;
Umbara 1555508666-motojetumbaranMotojet Umbarane « Rapace » :
Le Rapace est sans aucun doute l’appareil préféré des forces de maintien de l’ordre et des troupes militaires umbaranes. Sa robustesse et sa rapidité n’ont d’égal que sa maniabilité. Le premier modèle d’origine date déjà de plusieurs millénaires, mais depuis les ingénieurs umbarans n’ont fait que redoubler d’ingéniosité pour proposer un modèle durable grâce aux systèmes anti-grav de cette moto-jet très vite prisée par les forces armées d’Umbaran et celles chargées de maintenir l’ordre. Très apprécié dans des poursuites endiablées, il sert aussi d’appareil de surveillance et de reconnaissance. Très fiable et flexible, les modèles destinés aux forces de sécurité et armées d’Umbaran dispose d’un canon blaster à répétition sous le nez avant du vaisseau et peut disperser des mines dans son sillage.
Umbara 1555508636-droideumbaran1Droïdes de surveillance aérien C1-B0« Corbeau » :
Le Corbeau est un droïde performant et polyvalent, qui combine les capacités d’un drone de surveillance et d’attaque. Souvent aperçu dans les territoires umbarans, c’est un véhicule aéroporté robuste, construit pour opérer indépendamment par climat hostile ou même dans l’espace. Le Corbeau excelle dans les missions de reconnaissance grâce à ses systèmes de détection perfectionnés qui peuvent repérer les ennemis même camouflés et de capture d’images stratégiques avec plusieurs filtres de vision. Doté de puissantes antennes pour transmettre les informations capturées, il est cependant assez lent en dépit de sa discrétion ce qui rend la survie du droïde délicate s’il est repéré. Dans ces moments, sa manœuvrabilité exceptionnelle, ses missiles à tête chercheuse, ses tourelles automatiques déployables et ses leurres seront ses seuls atouts.
Umbara 1555534350-shielddroidumbaraDroïde générateur d’écran déflecteur PR0-T5 :
Ce petit droïde lévitant grâce à un système anti-grav sous son corps est très apprécié des forces armées umbaran de part sa capacité à générer un bouclier dans un rayon de six mètres autour de lui. Permettant d’offrir une protection mobile à des troupes, ce petit droïde sert principalement de générateur de bouclier portatif pouvant autoriser des retraites sous couverture ou des percées audacieuses. Une fois sa capacité à générer son bouclier épuisée, il ne peut compter que sur son petit blaster localisé sous son unique photorécepteur pour se défendre. Nouveau venu sur le champ de bataille, son coût de production demeure correct, mais les ingénieurs cherchent à améliorer le bouclier (dépendant de la quantité d’énergie dédiée) qu’il peut générer sans handicaper sa vitesse de déplacement.
Umbara 1555534382-lightpatrolumbaranvehiculeVéhicule de patrouille léger T4ML « Neptis » :
Véhicule 5 places doté de 4 roues motrices et d’un coffre volumineux, ce petit véhicule est surtout utilisé par les troupes armées afin d’effectuer des patrouilles, de l’escorte de convois terrestres ou de la reconnaissance. De façon plus situationnelle, il est très prisé par les forces spéciales umbaranes afin de se rapprocher rapidement de leur cibles, remplir leur objectif puis fuir rapidement. Équipé d’une tourelle blaster à répétition à 360°, c’est le seul arsenal capable d’assurer la défense de ses passagers avec sa vitesse et son côté tout terrain, en effet son blindage léger ne lui permet pas d’encaisser beaucoup de dégâts avant d’exploser. Fiable et endurant cela dit, il est facile et peu coûteux à produire ainsi qu’à entretenir sur le long terme.
Umbara 1555534402-tankumbaranChar blindé léger Umbaran TAS-11 « Tornade » :
Nouveau dans la famille des véhicules terrestres, le char blindé léger n’a besoin que d’un opérateur/pilote pour fonctionner. Confiné à de la défense anti aérienne, son principal arsenal est composé de deux canons lasers en dessous du cockpit destinés à assurer la sécurité immédiate du char. La véritable menace que représente ce char est surtout la grande capacité de port de missiles à concussion sol-air et sol-sol qu’il est capable d’embarquer, mais plus encore la cadence de tir de missiles dont il dispose. A l’aide de ses capteurs sophistiqués, il peut verrouiller plusieurs cibles et neutraliser celles-ci rapidement. Très mobile et rapide, il est très manœuvrable mais malheureusement ces avantages sont contrebalancés par son blindage plutôt léger le rendant vulnérable à des explosifs ou des tirs soutenus de véhicules ennemis.
Umbara 1555534380-blindepatrouilletransportumbaranVéhicule de Transport Blindé VTB-03 « Rhino » :
Doté de six roues motrices et d’une caméra de recul, ce véhicule blindé est destiné à acheminer des troupes rapidement d’un point A à un point B ainsi que du matériel. Peu onéreux, il est relativement rapide compte tenu de son poids mais manque de manœuvrabilité ce qui oblige les pilotes à anticiper les virages. Une tourelle laser légère embarquée sur le dessus permet d’assurer une couverture à 360° degrés pour débarquer les troupes, mais aussi assurer un appui supplémentaire aux soldats au sol. Cantonné à des missions de transport entre les bases et les fronts, il est de plus en plus commun de le voir participer à des patrouilles ou la protection de convois principalement. Difficile à entretenir, il reste assez peu coûteux à produire et plutôt fiable en règle générale.
Umbara 1555534385-marcheurcombatvkgMarcheur de combat VKG-09 « Câble »:
Des retards de conceptions et quelques erreurs sur la chaine de production ont rendu l’apparition de ce marcheur de combat assez difficile à mettre en place au sein de l’armée umbarane. Spécialisé dans l’anti-infanterie et blindés ennemis, il est équipé de deux canons lasers à répétition ainsi que deux batteries de missiles sol-sol destinés à décimer les formations adverses, tenir des positions et neutraliser les blindés ennemis. Coûteux à produire, fiable et difficile à entretenir de part sa sophistication, le VKG-09 est cependant un atout dans la machine de guerre umbarane de part son atout. Cependant sans appui de la part de l’infanterie il devient vulnérable de part sa lenteur.
Umbara 1555534382-marcheurcombatgoliathMarcheur de combat GLTH-17 « Atlas » :
Bien que sa conception soit ancienne, les ingénieurs d’umbara ont toujours su trouver le moyen de moderniser ce marcheur de combat pour le rendre toujours plus efficace et adapté aux nouvelles technologies. Marcheur polyvalent conçu pour couvrir les troupes au sol d’un assaut aérien tout en appuyant le feu des soldats contre de l’infanterie ennemie tout comme des blindés légers, il est équipé de deux canons laser couplés à deux canons blaster à répétition sous les canons. Sur ses épaules se trouvent des missiles sol-air destinés à abattre les cibles aériennes pouvant le menacer. Sa bipédie lui confère l’avantage d’être tout terrain. Facile à produire, à entretenir, durable et peu coûteux, le GLTH-17 n’est pas prêt de prendre sa retraite pour le plus grand déplaisir de ses détracteurs.
Umbara 1555534384-heavytransportumbaranChar de transport blindé lourd Umbaran « Lantha » :
Véritable bête de somme de l’armée umbarane, le char est un véhicule capable de transporter d’importantes quantités de matériel ou de troupes. Cher à produire il demeure très fiable et durable nécessitant une maintenance faible. Son blindage le rend très difficile à détruire et assure une protection maximale à ses passagers et sa cargaison. Equipé d’une tourelle blaster à répétition couplée à un canon laser tous les deux pivotants à 360°, il a de quoi se défendre contre un assaut mais aura très vite besoin d’aide. En effet compte tenu de son gabarit haut et imposant, il est facile pour un ennemi rapide de se protéger de la tourelle en se rapprochant le plus possible du véhicule pour passer dans un angle mort non couvert par la tourelle ce qui implique qu’il est souvent escorté de véhicules plus légers et rapides. Ses chenilles et ses roues avant lui permettent d’être tout terrain et de franchir de nombreux obstacles.
Umbara 1555534403-umbarantank2Char d’assaut CRCO Umbaran « Prométhée » :
Robuste et durable, son coût de production élevé est amorti par sa facilité d’entretien sur le long terme et sa longévité. Disposant de deux canons lasers lourds jumelés sur sa tourelle pivotant à 360°, le Prométhée est un bon char ayant fait ses preuves pour enfoncer les bâtiments adverses et les véhicules blindés ennemis. Il est aussi équipé d’un blaster à répétition pour pouvoir se défendre et couvrir les soldats déployés autour de lui contre l’infanterie adverse. Il nécessite deux pilotes, un artilleur ainsi qu’un pilote qui doivent se coordonner au maximum pour exploiter les capacités de ce char qui dispose d’une vitesse correcte. Sa flexibilité et modularité permettent également aux ingénieurs d’adapter son armement selon les situations, aussi il n’est pas rare de voir une variante de ce char dédiée à l’anti-aérien exclusivement ou équipée d’armes alternatives comme un canon sonique ou une batterie de missiles sol-sol.
Umbara 1555534402-mecaumbaranthrMarcheur de combat Lourd Umbaran « Colossus » :
Pièce maîtresse de l’artillerie lourde umbarane, ce marcheur de combat est sans doute l’unité la plus chère à produire de tout l’arsenal terrestre de l’armée. D’entretien difficile, très lent à manœuvrer, le Colossus peut très vite se retrouver en difficulté s’il bascule au sol, ou s’il est isolé et sans soutien d’infanterie ou de chars plus légers. Il compense ces défauts par une puissance de feu dévastatrice et un blindage très lourd. Capable de faire de l’anti-aérien très efficace et à longue portée, c’est une véritable pièce d’artillerie mobile conçue pour éliminer les véhicules adverses. Doté de quatre turbolasers sur le dos lui permettant de ravager bâtiments et véhicules blindés au sol, de deux batteries de missiles anti-aériens sur les épaules avec une grande capacité de port et de quatre canons lasers lourds répartis sur ses deux bras pour s’occuper des formations d’infanterie, c’est un adversaire coriace contre lequel il est capital d’exploiter les faiblesses pour le neutraliser.



Dernière édition par Darth Oracci le Ven 19 Avr 2019 - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeJeu 18 Avr 2019 - 8:24

E) Forces navales d’Umbara – La Flotte de Mort d’Umbara :


Umbara 1555588433-airbasefield
Base aérienne à proximité d'Umbara-City destinée à assurer la défense aérienne de la capitale.

1) Rôle :

Constituée depuis plusieurs millénaires, la Flotte de Mort umbarane a subi plusieurs évolutions depuis sa création, mais sa mission principale est restée la même : garantir à Umbara une force spatiale capable d’assurer la sécurité et la souveraineté de son espace. C’est donc tout naturellement que la flotte remplit plusieurs rôles :
- Dissuasion : L’objectif de la flotte de Mort est de faire face à une menace ou agression majeure remettant en cause l’existence d’Umbara ou sa souveraineté par une puissance étrangère hostile. Mais aussi de faire faire aux menaces sur les intérêts vitaux du système Umbara par la menace d’une riposte mortelle.
- Prévention : Composée de nombreux vaisseaux, la flotte patrouille en permanence au sein du système Umbara afin de pouvoir être prête à réagir le plus rapidement et efficacement possible à toute tentative d’intrusion dans son système ou pour prêter assistance à des vaisseaux de la République en difficulté.
- Action : La flotte à pour but d’agir directement dès qu’une menace est détectée en force de réaction.
- Protection : Dévouée essentiellement à un rôle de protection, la flotte de Mort a pour objectif de protéger et défendre les intérêts vitaux d’Umbara au sein du système par tous les moyens nécessaires.
- Projection : La flotte dispose de bâtiments lourds lui permettant de transporter et déployer des soldats de ses forces armées partout dans la galaxie, voire même d’envahir et occuper un système si nécessaire. Ou alors de prêter assistance à ses alliés en vertu du respect des accords passés avec les puissances de la République ou Neutres avec Umbara.

De part sa doctrine militaire ainsi que les ressources à sa disposition, les forces navales d’Umbara comptent une flotte plutôt légère et axée principalement sur la mobilité, la rapidité, et le harcèlement des positions ennemies ou des endroits stratégiques de la ligne de front que sur des bâtiments lourds. Ceci se traduit par une flotte comptant peu de croiseurs lourds. Sur le papier, cette flotte manque cruellement d’impact physique et ne compte pas suffisamment de moyens pour assurer l’invasion de trois systèmes. Selon les études stratégiques internes à la Flotte de Mort, envahir un tenir un système entier serait délicat sans risquer l’intégrité du système d’Umbara de part une forte mobilisation des ressources navales lors d’une invasion, laissant de facto Umbara fragilisée en cas d’attaque surprise. Le rôle de la Flotte de Mort est donc principalement axé sur la protection du système Umbara contre tout type de menace à son encontre, mais aussi dans le soutien et l’assistance aux mondes alliés d’Umbara en vertu des traités de coopération signés avec les mondes de la République, ou systèmes neutres.

Disposant de certains éléments vieillissants achetés à la République il y a des siècles, la flotte de Mort traverse une phase de renouvellement de ses appareils les plus vieux afin de maintenir une force capable d’assurer les objectifs fixés par le Rootai. Ainsi certains appareils seront sans doute soit revendus, soit démantelés soit reconvertis dans le civil ou encore servir de stockage pour des pièces de rechange compatibles avec le matériel plus récent. Cette politique enclenchée il y a vingt ans déjà par le Rootai semble porter petit à petit ses fruits même si compte tenu des infrastructures présentes dans le système, ce remplacement sera long et s’étalera sur plusieurs décennies. Le plus urgent étant prioritairement de moderniser les flottes en remplaçant les antiques frégates de classe Praetorian par des frégates de classe Felsonis plus récentes et dont les résultats sont plus que prometteurs à l’heure actuelle. Une partie de la chasse sera par la suite remplacée petit à petit afin de pouvoir continuer à assurer les ambitions d’Umbara en matière de défense du système et de ses intérêts directs ou indirects.

Rassemblée en 3 flottes aux rôles et compositions variées, la Flotte de Mort umbarane n’envisage pas pour l’heure de créer une quatrième flotte compte tenu du temps et des ressources que cela coûterait. Une piste plus sérieuse serait d’améliorer les effectifs de chaque flotte dans un premier temps pour augmenter de 33% le nombre de bâtiments militaires affectés à la Flotte de Mort Umbarane.


Umbara 1555588434-umbrafleet12
La Flotte de Mort umbarane entrain de mener un assaut.

2) Hiérarchie et grades :

Fait particulier, il y a trois organigrammes dans les forces navales umbaranes : une concernant la flotte, une concernant la chasse, et la dernière concernant les troupes de marine. Imbriqués et fortement liés, il est possible pour ces hommes de changer de spécialité en cours de route de façon définitive selon leur prise de grade :

- Navigateur / Fusilier : Affecté à une tâche simple et très spécifique, le navigateur est un membre de la marine situé au plus bas de l’échelon et bien que formé au combat, n’est pas destiné à se servir d’une arme. Le fusilier quant à lui est un soldat à part entière chargé d’assurer la sécurité à bord en cas d’abordage, voire à mener lui-même les abordages à bord d’un vaisseau ennemi. Il peut aussi être déployé directement au sol en première ligne pour sécuriser un périmètre destiné au débarquement des troupes de l’armée terrestre.
- Quartier-maître: Premier véritable grade militaire. Le quartier maître est souvent placé à la tête d’un peloton lors des opérations de terrain en cas de sécurité/abordage du vaisseau.
- Maître: Premier grade de sous-officier subalterne, le sergent est à la tête d’une escouade lors des déploiements/abordages des vaisseaux.
- Maitre principal: Sous officier supérieur, l’adjudant commande 3 escouades sous ses ordres.
- Enseigne / Major / Pilote : Officier subalterne l’enseigne est un officier en devenir placé sous la tutelle d’un lieutenant afin d’apprendre le métier. Le major commande une section de combat en cas d’abordage du vaisseau. Le pilote doit nécessairement avoir le rang de major pour prétendre piloter un chasseur au sein d’une formation.
- Lieutenant / Lieutenant fusilier / capitaine d’escadrille : Le lieutenant commande une corvette et en a la responsabilité ainsi que d’une section. Le lieutenant fusilier est en charge de la sécurité à bord sous la tutelle d’un officier supérieur. Le capitaine d’escadrille est à la tête d’une « aile », c’est-à-dire un groupe de plusieurs chasseurs sous ses ordres. Il mène les opérations confiées.
- Capitaine de frégate / Lieutenant colonel / capitaine d’escadron : Le capitaine de frégate est à la tête d’une frégate dont il a la responsabilité et éventuellement un groupe. Le lieutenant colonel est le plus haut grade dans le corps des fusiliers qu’il est possible d’obtenir pour un fusilier de la marine. Le capitaine d’escadron à quant à lui la tête d’un escadron (groupe de plusieurs escadrilles) de chasseurs ou bombardiers sous ses ordres.
- Capitaine de croiseur / Colonel de chasse : Le capitaine de croiseur commande un croiseur et un escadron selon sa compétence. Le colonel de chasse quant à lui a la responsabilité de plusieurs escadrons placés sous ses ordres.
- Commandant : Officier supérieur, le commandant est à la tête d’une escadre.
- Vice-amiral : Officier supérieur, le colonel commande une flottille.
- Amiral : Officier général, le général est à la tête d’une flotte.
- Le Grand Amiral : Le plus haut officier de la Flotte de Défense Umbarane, il a sous ses ordres les trois amiraux en charge chacun des trois flottes de défense Umbarane et se charge de la stratégie de défense du système ou des campagnes offensives. Il fait aussi notamment le lien entre les amiraux, le Rootai et la Reine.
- Le Commandant Suprême : Plus haut gradé dans l’armée et membre du Rootai, il gère la plupart des affaires relatives à l’armée ainsi que les services secrets avec le Directeur du DIRACTEX, le Haut Général et le Grand Amiral.

- Patrouille : Plusieurs chasseurs placés sous la responsabilité d’un capitaine d’escadrille.
- Section : 1 lieutenant (commandant de corvette).
- Groupe : 1 capitaine de frégate.
- Escadron : 1 capitaine de croiseur.
- Escadre : 1 commandant.
- Flottille : 1 vice-amiral.
- Flotte : 1 amiral.


3) Infanterie (unités) :

Comme toute institution militaire, la marine d’Umbara est constituée d’unités d’infanterie présentées ci-dessous :
Umbara 1555588686-soldatumbaranFusiliers Umbarans :
Composant l’épine dorsale de l’armée navale umbarane, les fusiliers umbarans sont une force de militaires professionnels embarqués à bord des vaisseaux de la flotte. Chaque bataillon dispose d’unités spécialisées telles que des tireurs d’élite, des démineurs, médecins et spécialistes des explosifs par exemple afin de pouvoir se montrer assez polyvalents pour répondre à chaque situation imprévue sur le champ de bataille. Ils sont équipés de fusils blasters et d’un pistolet blaster, d’un couteau de combat ainsi que de quelques grenades. Enfermés dans leurs armures en plastacier renforcé de couleur grisâtre, ils portent en dessous une combinaison hermétique noire les isolant des environnements hostiles y compris dans l’espace. La discipline de ces soldats ainsi que leur dévotion les rend aussi dangereux que leur entrainement ou leur armement.
Umbara 1555588686-droidecombatsentinelleDroïdes de combat Sentinelle :
Conçus par Kellenech Technologies, le Rootai a décidé d’acquérir une licence de fabrication de ces droïdes afin de pouvoir en construire eux-mêmes dans l’objectif officiel de renforcer les effectifs militaires avec une force armée à coût intéressant. Ayant subi quelques améliorations anecdotiques de 5ème version, ces droïdes servent de forces d’appui et déployés systématiquement avec des soldats umbarans afin d’optimiser leur efficacité au combat tout en les encadrant par des officiers organiques. Equipés d’un fusil blaster et d’une coque renforcée en duracier, ils sont plus lents à se mouvoir que les soldats umbarans, mais en contrepartie ils sont plus résistants au combat. Pour communiquer avec l'extérieur, le droïde sentinelle utilise un vocabulateur restituant une voix métallique. Pour les longues distances, il dispose d'un comlink intégré dans ses systèmes.
Umbara 1555588686-fusillierstellairelourdumbaranFusiliers lourds Umbarans :
Équipés d’une variante de la CMC-101 (modèles : 101.5) ; mes fusiliers lourds umbarans ont la lourde tâche de constituer la première ligne de défense ou d’attaque lors des abordages de vaisseaux ennemis. Les variations de ces combinaisons incluent des rétro propulseurs aux pieds et sur les dos pour se mouvoir dans des environnements sans gravité, ainsi qu’une meilleure autonomie en oxygène afin d’augmenter leur survivabilité dans l’espace. Les fusiliers lourds Umbarans sont principalement des vétérans ayant plusieurs heures d’expérience au combat et servant d’unités polyvalentes. Ayant suivi des formations spéciales pour se déplacer dans ces combinaisons, leur armement diffère des soldats lourds car plus léger et disposant d’une portée réduite. En effet ils sont équipés d’un pistolet blaster lourd à répétition ainsi que de grands boucliers en duracier renforcé afin de couvrir leur avancée dans les corridors et passerelles des vaisseaux qu’ils défendent ou attaquent. Ils ont en arme secondaire un pistolet blaster lourd qu’ils utilisent en dernier recours.


4) Composition des flottes de défense :

4.1 – Chasseurs et bombardiers :

Umbara 1555588274-intercepteurumbaran1old
Intercepteur Umbaran UI-10 « Scavenger »:
Chasseur intercepteur historique d’Umbara, l’UI-10 est réputé pour sa manœuvrabilité et ses pointes de vitesse tout à fait correcte en dépit de son unique réacteur. Conçu pour du dogfight et l’interception des chasseurs et bombardiers adverses, il est armé de deux canons laser à cadence rapide seulement, situés sous le cockpit du vaisseau ainsi que d’un unique lanceur de missiles à concussion transportant six munitions. Dénué d’écrans déflecteurs et d’hyperdrive, il est donc très fragile et dépendant du reste de son escadrille ainsi que du soutien d’un croiseur. Peu coûteux à produire, il est pourtant amené à être remplacé car devenant dépassé. Cet intercepteur est pourtant loin d’être mis à la retraite car pour l’heure il est toujours affecté à des missions de reconnaissance et d’interception aux frontières du système umbara, mais aussi d’escorte de convois commerciaux.

Umbara 1555588274-intercepteurumbaran2
Intercepteur Umbaran UI-20 « Nighthawk » :
Destiné à remplacer son prédécesseur, ce nouvel intercepteur le surclasse dans tous les domaines. Doté de deux réacteurs, le UI-20 est très rapide et parvient à conserver une manœuvrabilité mortelle. Côté armement, il est équipé de deux canons lasers à cadence rapide, ainsi que deux lanceurs de missiles à concussion chargés de six munitions chacun pour un total de douze missiles. Contrairement à son prédécesseur, cet intercepteur est doté d’un écran déflecteur capable d’augmenter sa durabilité et de pallier à sa fragilité en combat. Peu coûteux à produire, il n’est toutefois pas équipé d’un hyperdrive ce qui le rend dépendant d’un croiseur afin d’être déployé. Appareil de reconnaissance et d’interception efficace dans son rôle, le Nighthawk remplacera petit à petit son prédécesseur d’ici quelques années comme appareil standard de combat et d’escorte de convois.
Umbara 1555588289-chasseurpolyvalent1oldChasseur Umbaran CP-10 « Furie »:
Chasseur polyvalent, et emblématique de la flotte umbarane, le chasseur CP-10 est destiné à être une réponse générique à une vaste variété d’adversaires. Equipé d’un lanceur de torpilles à proton sous son cockpit ainsi que de deux canons lasers lourds sur chaque aile, son armement le rend tout aussi dangereux pour des chasseurs adverses que des vaisseaux capitaux en exécutant des frappes précises sur les failles des vaisseaux adverses ou pour réaliser des bombardements localisés. Véloce et doté d’un écran déflecteur, il embarque à son bord un droïde astromécano ainsi qu’un hyperdrive afin d’étendre son rayon d’action, neutraliser ses cibles puis se replier rapidement avant une réaction adverse. Rapide fiable et maniable, il est très facile d’entretien mais vieillissant, il est relégué à des opérations d’escorte et de patrouille aux frontières du système Umbara avant de prendre sa retraite.
Umbara 1555588290-chasseurpolyvalent2Chasseur Umbaran VKGS-1 « Requiem »:
Destiné à remplacer le P-10 Umbaran vieillissant, le VKGS-1 a pour avantage de réutiliser le cockpit du marcheur de combat VKG-09 Cable modifié et adapté à une situation de combat spatial afin de réduire son coût de production. Appareil de supériorité spatiale polyvalent capable de réaliser des missions de bombardement, le VKGS-1 est amené à succéder au très bon CP-10 ayant fait son temps. Technologiquement plus avancé et plus compact, il dispose de deux canons lasers lourds, de deux lance missiles à concussion ainsi que d’un lanceur de torpilles à proton précis. Equipé d’écrans déflecteurs et d’un hyperdrive pour étendre son rayon d’action, ces atouts en font une menace sérieuse pour d’autres chasseurs ainsi que des vaisseaux capitaux adverses. Il embarque à bord un droïde astromécano pour effectuer des réparations d’urgence et bien qu’il ait une vitesse sensiblement supérieure au CP-10, il demeure bien plus maniable en situation de combat.
Umbara 1555588301-bombardierumbaran1Bombardier Umbaran BU-3 « Sigma »:
Bien que vieillissant et amicalement surnommé « La Brique », le bombardier umbaran est assez original dans sa conception. Ayant une vitesse de vol assez normale, il est plutôt imposant si bien qu’il est aisé de le confondre avec un cargo. Ce gabarit en fait un appareil très compliqué à manœuvrer, obligeant les pilotes à faire preuve de prudence et surtout d’anticipation dans le moindre déplacement. De surcroit il nécessite un équipage d’au moins trois personnes (un pilote pour manœuvrer le vaisseau, un copilote artilleur dont la mission est de cibler et tirer les bombes tout en assistant le pilote et d’un artilleur chargé d’utiliser la tourelle quad-laser à l’arrière) aidées d’un astromécano pour pouvoir fonctionner de façon optimale. En dépit de sa taille et de son poids, il dispose d’une capacité d’emport de bombes supérieure à n’importe quel autre bombardier galactique. Lourdement armé et blindé pour pallier son manque de vitesse et de maniabilité, il dispose aussi d’un écran déflecteur et d’un hyperdrive pour prendre la fuite une fois complètement soulagé de ses munitions.
Armé de deux canons lasers lourds à l’avant, il dispose d’une tourelle quad-laser à l’arrière ainsi que d’un lanceur de bombes à proton sous son cockpit avec un ordinateur de visée permettant d’acquérir des cibles avec précision. Il dispose également de leurres ainsi que de deux lanceurs de missiles à concussion. Indémodable, sa flexibilité et conversion facile en cargo est appréciée selon les situations pour transporter du matériel.


4.2 – Transport et logistique :
Umbara 1555588316-navetteumbaran1Navette Umbaran « Laneseek »:
La navette Laneseek est arrivée récemment dans la flotte umbarane mais avec d’excellents résultats. Simple dans sa conception et nécessitant un pilote et un copilote, la navette est faiblement armée de deux canons lasers sous chacune de ses ailes. Elle est cependant dotée d’un hyperdrive ainsi que d’un écran déflecteur. Rapide et maniable, elle est légèrement blindée afin de bénéficier d’une vitesse de pointe très bonne. Mesurant 20 mètres de long, elle ne peut pas embarquer d’unités lourdes dans ses soutes mais peut cependant transporter deux marcheurs de combat de classe Atlas ou Cable sous son ventre si le besoin s’en fait sentir. Dédiée à au transport de matériel, de personnalités et au déploiement rapide d’unités d’infanterie, elle peut embarquer quatre moto-jet Rapace à son bord, 40 soldats ainsi que 100 tonnes métriques maximum. Bien souvent, un droïde chirurgien est également présent à bord afin d’évacuer des blessés d’un champ de bataille et les stabiliser jusqu’à atteindre un centre médical. Elle est aussi utilisée par la milice.
Umbara 1555588301-bombardierumbaran1Cargo Umbaran CU-4 « Sigma » :
Bien que vieillissant, le cargo umbaran CU-4 Sigma est un modèle de vaisseau initialement prévu pour remplir des missions de bombardement sur cibles. Cependant sa flexibilité ainsi que sa grande capacité d’emport en fait également un cargo apprécié. Convertis en cargos-transporteur, ces anciens bombardiers sont modifiés afin de retirer les lanceurs de bombes à protons ainsi que les deux lanceurs de missiles à concussion pour gagner davantage de volume. Il conserve cependant sa tourelle quad-laser à l’arrière ainsi que les deux canons lasers lourds à l’avant et un système de leurres pour se défendre des missiles à concussion tirés à son encontre. Ayant une vitesse de vol assez normale, il est plutôt imposant. Ce gabarit en fait un appareil très compliqué à manœuvrer, obligeant les pilotes à faire preuve de prudence et surtout d’anticipation dans le moindre déplacement. Toujours piloté par quatre personnes, il nécessite un pilote, un copilote, un artilleur sur la tourelle à l’arrière ainsi qu’un droïde astromécano pour être utilisé de façon optimale. Armé et blindé pour pallier son manque de vitesse et de maniabilité, il dispose aussi d’un écran déflecteur et d’un hyperdrive pour prendre la fuite en cas de problèmes.
Umbara 1555588338-transporteurumbaran1Transporteur Umbaran TU-440 « Cyclone » :
Le TU-440 Cyclone est un modèle de transporteur vieillissant mais loin d’être obsolète long de 127 mètres. Endurant, peu onéreux à produire et flexible, le Cyclone est vaisseau de transport ou cargo lourd conçu pour faire des livraisons sur de très grandes distances. Disposant d’une capacité d’emport d’environ 4500 tonnes métriques, le Cyclone est armé afin de pouvoir se défendre contre les pirates : ainsi il compte trois batteries de quad-laser (une à l’arrière, une sur le dos et une ventrale) ainsi que deux batteries de turbolasers à l’avant. Capable de faire de prodigieuses accélérations, il est d’une maniabilité plutôt moyenne et est équipé d’un hyperdrive afin de prendre la fuite rapidement ainsi que d’un écran déflecteur pour se défendre. Sa coque est plutôt robuste afin de pouvoir encaisser en cas d’embuscade ou de collision. Principalement cantonné à des missions de transport de marchandises, de matériel militaire ou d’unités lourdes, et de ravitaillement il existe également en version civile pour les entreprises commerçant entre les mondes du système d’Umbara ou avec l’extérieur de la galaxie.
Umbara 1555588337-croiseurtransporteurmorosTransporteur Umbaran TU-510 « Moros »:
Le TU-510 de classe Moros est un vaisseau de transport longue distance et ayant une capacité d’autonomie conséquente. Long de 320 mètres il représente un compromis intéressant entre le Protector et le Cyclone, mais peine à trouver sa place. Modèle relativement récent, il sera amené à terme à remplacer le cyclone. Endurant, peu coûteux à produire et facile d’entretien, la coque du Moros est très résistante. Peu maniable mais très rapide, il est doté d’un hyperdrive et d’une capacité d’emport d’environ 8000 tonnes métriques. Son armement demeure assez léger, il compte trois batteries de quad-laser, et deux batteries du turbolasers lourds à l’avant. A contrario, il peut embarquer deux navettes et cinq chasseurs-intercepteurs dans ses hangars. Principalement cantonné à des missions de transport de marchandises, de matériel militaire ou d’unités lourdes, et de ravitaillement il existe également en version civile pour les entreprises commerçant entre les mondes du système d’Umbara ou avec l’extérieur de la galaxie.
Umbara 1555588336-transporteurblindeumbaran1Transporteur lourd Umbaran TLU-200 « Protector »:
Plutôt cher à produire mais très fiable dans ses missions. Le Protector est un croiseur spécialement dédié au transport de marchandises sensibles ou de la plus haute importance. Il est rare d’en croiser un sans une escorte que ce soit à l’extérieur ou l’intérieur du système d’Umbara. Lourdement blindé et mesurant 450 mètres, il est équipé de quatre tourelles quad-laser situées de part et d’autre de sa coque, ainsi que de deux batteries de turbolasers lourds à l’avant. Disposant également de leurres, il est assez lent à se mouvoir en espace conventionnel mais possède un écran déflecteur dernier cri car son gabarit et sa lenteur en font une cible de choix pour les pirates. Sa véritable capacité de défense repose surtout sur les 10 chasseurs qu’il transporte et qui peuvent décoller afin d’assurer la sécurité des marchandises, ressources, ou matériel qu’il transporte. D’une capacité d’emport de 11.000 tonnes métriques, c’est l’un des plus gros transporteurs existant à ce jour dans la flotte Umbarane. Il nécessite un équipage de 30 personnes au minimum pour fonctionner de manière optimale. Affecté à des missions de la plus haute importance, son chargement est sous bonne garde compte tenu du blindage épais de ce vaisseau, aussi des fusiliers sont toujours présents à bord en cas d’abordage du vaisseau.


4.3 – Corvettes :
Umbara 1555588310-corvettethrantaCorvette de classe Thantra :
Modèle réduit du célèbre croiseur de classe Hammerhead, cette corvette a été conçue pour du combat. Ses performances honorables on convaincu Umbara de se doter de cette corvette pour assurer sa défense et compléter ses flottes. Malgré ses 280 mètres, la corvette est équipée de 2 double-tourelles turbolasers lourdes, 4 tourelles turbolasers, 2 tourelles laser à tir rapide, 4 canons à ions et 1 lanceur de missile à concussion. Son générateur de bouclier à également été renforcé afin de lui donner plus d'endurance. Afin que son rôle d'avant-garde soit totalement rempli, la corvette dispose d'un hangar relativement petit mais bien conçu, avec un système de cloisons amovibles, qui lui permet d'embarquer 14 intercepteurs, 2 bombardiers et 3 navettes. Sa vitesse et rapidité en fait un vaisseau très apprécié pour de la protection, patrouille ou d’assaut.
Umbara 1555588311-corvetteumbaran1Corvette Umbaran de classe Rapière:
Longue de 160 mètres, la Rapière est un vaisseau flexible dans son utilité même si son rôle principale relève surtout de servir de plateforme anti-chasseur. Rapide et maniable, la Rapière taille les formations de chasseurs ou bombardiers adverses en pièce grâce à ses 4 tourelles laser à tir rapide, ses 4 tourelles quad-laser et ses 4 lanceurs de missiles à concussion, 2 canons ioniques et un lanceur de torpilles à proton. Disposant d’un hangar assez réduit pouvant accueillir que deux navettes, il transporte peu de matériel, il n’a besoin que d’un équipage de 6 personnes pour fonctionner de manière optimale. Consacré à des missions de reconnaissance, d’escorte et de harcèlement de vaisseaux ennemis et de plateforme anti-chasseur, la Rapière est le fléau de tout pirate ou pilote s’aventurant dans le système umbara. Doté d’un hyperdrive, d’un bouclier et d’une coque en doonium, certains modèles modifiés par les ingénieurs Umbaran sacrifient la capacité d’emport de vaisseaux voire de tourelles laser pour les armer avec un arsenal plus lourd pour effectuer des frappes au sol dévastatrices, des transporteurs plus volumineux de matériel et de troupes ou encore pour en faire des appareils de reconnaissance doté de capteurs et de senseurs très avancés selon les situations.


4.4 – Frégates :
Umbara 1555588352-fregaterepubliquepraetorienneFrégate de classe Praetorian :
Achetées auprès de la République il y a très longtemps, la frégate de classe Praetorian est vouée à prendre sa retraite dans les années qui arrivent. Longue de 190 mètres, les ingénieurs umbarans ont su redoublé d’inventivité pour tirer le meilleur potentiel de cette frégate très âgée et augmenter sa longévité au-delà de ce que le constructeur Rendili avait estimé. Transportant 10 chasseurs et 2 navettes, la frégate de classe Praetorian est armée de deux tourelles double turbolaser classiques, ainsi que deux tourelles quad-laser standard. Elle dispose d’un rayon tracteur. Demandant beaucoup de maintenance, il a été pénible et long d’upgrader ses écrans déflecteurs et de rajouter 4 lances missiles à concussion accompagnés de deux canons lasers lourds.
Nécessitant pas moins de 60 personnes pour la manœuvrer, sa capacité d’emport a été réduite en termes de hangars intérieurs afin d’en faire également un transporteur de troupes plus qu’un vaisseau d’attaque ou d’appui, amorçant ainsi sa transition vers son futur rôle de transporteur militaire ou civil une fois son armement réduit. Aujourd’hui, elle est cantonnée à de l’escorte ou du transport principalement et dans de plus rares cas, dans des missions pour servir d’appui feu supplémentaire.
Umbara 1555588352-fregateumbaran1Frégate Umbaran de classe Némésis:
Nouvelle arrivée au sein de la flotte en prévision du remplacement de la frégate de classe Praetorian, la Némésis la surclasse dans tous les domaines. Longue de 290 mètres et très discrète, la frégate de classe Némésis compte 20 membres d’équipages pour être manœuvrée. Pouvant agir avec une autonomie respectable, la frégate est assez polyvalente servant à la fois d’escorte que de reconnaissance ou de vaisseau d’appui et d’attaque. Armée de 4 turbolasers, elle compte aussi 4 canons lasers lourds et deux canons ioniques en plus de 2 lanceurs de torpilles à protons et de missiles à concussion. Sa rapidité, sa maniabilité et son module de capsules d’intrusion en fait un appareil apprécié par les forces spéciales pour leur insertion sur le monde cible mais aussi pour leur extraction. Dotée d’un brouilleur de radar efficace et de senseurs de pointe, elle sème la confusion dans les lignes ennemies pour se faufiler et les prendre à revers. Elle compte dans son hangar 4 navettes Laneseek et environ 30 chasseurs et bombardiers. Son objectif : surprendre l’ennemi, frapper fort puis prendre de la distance avant d’envisager de revenir au combat. Son bouclier déflecteur est de qualité tout comme son hyperdrive lui conférant un avantage sur ses adversaires. Elle embarque à son bord un maximum de 100 soldats et de petites unités en termes de véhicules ou unités de combat et deux rayons tracteurs.


4.5 – Croiseurs et croiseurs de bataille lourds :
Umbara 1555588364-croiseurlegerumbaran1Croiseur léger Umbaran de classe Turbulent:
Long de 310 mètres, le Turbulent est un modèle assez récent de croiseur au sein de la flotte umbarane. Rapide et maniable, son design a de quoi le faire passer pour un vaisseau de luxe ce qui en fait un vaisseau facile à sous-estimer. Equipé de 4 tourelles turbolaser lourdes, 4 canons lasers lourds, de 2 canons à ions et de 2 tourelles quad-laser, le Turbulent est un vaisseau d’assaut et de soutien au reste de la flotte de part ses 4 lanceurs de torpilles à proton, il est aussi équipé de deux rayons tracteurs. Doté d’un hyperdrive dernier cri et d’écrans déflecteurs récents et robustes, il nécessite un équipage de 30 personnes pour fonctionner et dispose d’une capacité d’emport correcte avec 10 intercepteurs, 10 chasseurs, 3 navettes et 2 bombardiers par rapport à son gabarit. Pouvant transporter des troupes et des véhicules de combat, le Turbulent est très flexible dans son rôle et ses capacités au combat n’ont de limites que sa puissance de feu et l’imagination de son commandant tant sa manœuvrabilité est excellente pour agresser ou battre en retraite rapidement.
Umbara 1555588366-croiseurportechasseurumbaran1Porte-Chasseurs Umbaran de classe Phalanx:
Le Phalanx est un croiseur particulier dans une époque particulière. Il illustre très bien la doctrine de guerre umbarane en un sens à lui seul. Long de 450 mètres comme son cousin, le croiseur de classe Warbringer, le Phalanx a été pensé comme un porte chasseur et est donc principalement consacré à ce rôle. Doté d’une coque en doonium, il est équipé d’un hyperdrive et d’un écran déflecteur tout à fait corrects. Pouvant embarquer pas moins de 160 chasseurs (intercepteurs compris), 40 bombardiers pour cinquante navettes. En contrepartie, il est armé que de 6 turbolasers lourds, et de huit tourelles quad-laser lourdes pour se défendre et 4 lance missiles à concussion. De surcroit, il n’a aucun rayon tracteur, et a été pensé pour tourner avec le strict minimum de 80 membres d’équipage. A noter qu’il dispose d’une capacité de transport de matériel très limitée au strict minimum comme les pièces de rechange pour les chasseurs le rendant inapte à envahir seul un système ou une planète. De surcroit son faible armement et vitesse le rendent vulnérable face à des croiseurs de combat ennemis, sa principale défense se reposant exclusivement sur les chasseurs et bombardiers à son bord pour assurer sa sécurité ainsi que celle de l’équipage. En conséquence, il n’est jamais déployé seul sur une mission.
Umbara 1555588366-croiseurumbaranCroiseur de bataille Umbaran de classe Warbringer:
Fleuron de la marine umbarane, le croiseur de classe Warbringer est le croiseur de bataille menant les assauts de la flotte. Long de 450 mètres, il nécessite un équipage de 270 membres afin de fonctionner de manière optimale. Armé de 15 turbolasers lourds, il compte également 5 canons à ions, et 10 tourelles quad-laser afin de se protéger des bombardiers ainsi que de la chasse adverse. Il dispose aussi de plusieurs canons lasers lourds utilisés pour sa défense et de multiples tubes lance missiles à concussion ou torpilles à protons. Il est équipé de 2 rayons tracteurs et d’un blindage lourd en doonium. Disposant d’une vitesse de croisière dans les moyennes galactiques, sa manœuvrabilité est assez surprenante lui permettant de se déplacer rapidement pour exécuter des manœuvres d’évasion ou d’agression audacieuses. Il embarque à son bord 60 chasseurs et bombardiers, 10 navettes ainsi que plusieurs troupes pour envahir une planète. Plateforme de combat et de logistique, il jouit d’une grande autonomie en mission et peut initier des invasions de système en prenant le rôle de fer de lance de la flotte umbarane, ouvrant ainsi la voie.


4.6 – Divers (stations spatiales, prototypes, vaisseaux uniques, vaisseaux civils…) :

Note : Certaines stations spatiales ou satellites ne font pas à proprement parler de l’arsenal de défense Umbara, mais compte tenu de leur position dans l’espace, ils sont de facto rattachés à la Flotte de Mort Umbarane chargée de les protéger. Ces stations et satellites présentés sont ceux appartenant de facto au Rootai, les stations ou satellites privés ne figurent pas sur cette liste car d’usage civil.

Umbara 1555588408-navetteumbarandeluxeNavette Diplomatique Umbarane de classe Royal-1:
Modèle de navette luxueux, la navette diplomatique est le vaisseau de transport le plus récent produit par les chantiers navals du système. D’une capacité de transport de 15 passagers, elle a besoin que de deux membres d’équipage pour fonctionner. Armée de deux canons lasers seulement, cette navette à pour fonction de transporter des hauts-dignitaires ou membres du Rootai à travers la galaxie. Equipée d’un bouclier déflecteur et d’un hyperdrive dernier cri, cette navette est rapide et maniable pour effectuer des manœuvres d’évasion et prendre la fuite. Le faible armement de cette navette la rend obligatoirement escortée par des chasseurs afin d’assurer sa protection rapprochée en cas d’attaque. En dernier recours, des leurres lui permettront de tromper le système de verrouillage de missiles ou torpilles tirées contre elle. La Navette Royal-1 a une capacité d’emport de 50 tonnes métriques au total.
Umbara 1555588407-comrelaySatellites de communication et de détection :
Afin d’assurer des liaisons de transmission de bonne qualité et de façon durable, les umbarans ont dispersé à travers le système un réseau de 36 satellites de communication afin de servir de relais d’émission ou de réception de données. Cependant la paranoïa de des umbarans fait que ces satellites sont également bardés de senseurs divers destinés à surveiller tout ce qu’il se trouve dans le secteur pour repérer les vaisseaux arpentant le système d’une part, mais aussi épier les transmissions émises dans tout le système. Très vulnérables car immobiles, leur petite taille les rend discrets. Si attaqués ils ne peuvent qu’émettre une alerte pour demander assistance et compter sur leurs écrans déflecteurs basiques pour encaisser les dégâts le temps que les renforts arrivent.
Umbara 1555588413-stationcommercialeStation commerciale et de navigation:
Stations privées dédiées au commerce, on en trouve 3 seulement dans le système. Une est en orbite de Felsonis, une en orbite de Noxera et une en orbite de Meridian et ces stations constituent des nœuds commerciaux importants. Plusieurs entreprises y sont installées et dispose de filiales ou de sièges sociaux. Ce sont aussi de gigantesques zones commerciales renfermant de nombreux commerces proposant leurs biens et services à leurs clients fortunés. On y trouve aussi des installations de divertissement comme de l’opéra, de l’holocinéma, de terrains sportifs et des casinos. Sans défense, ces stations sont équipées de puissants senseurs et d’antennes de communication conséquentes pour signaler toute attaque à leur encontre. Disposant de nombreux hangars, ceux-ci sont presque réservés aux clients et entreprises présentes si bien que les services de sécurité sont réduits à 30 intercepteurs seulement et 3 navettes d’assaut. Les écrans déflecteurs seront alimentés pour tenir le temps nécessaire à une évacuation générale.
Umbara 1555588413-stationspatialesurveillanceStation scientifique et médicale :
Ces stations sont conçues et dédiées pour être des lieux de recherche scientifique, mais leur infrastructures en font aussi des stations adéquates pour en faire des stations médicales militaires. Sans armes, ces stations comptent cependant plusieurs hangars abritant une quarantaine de chasseurs et une dizaine de navettes. Leur relai de communication et senseurs en font des stations souvent bien protégées avec un haut niveau de sécurité dotées d’un système d’autodestruction si jamais la station venait à être perdue. On en compte 5 dans tout le système et sont majoritairement dédiées pour trois d’entre elles, à la recherche de pointe. Les deux stations restantes sont dédiées aux soins apportés par les membres de l’armée umbarane.
Umbara 1555588414-stationumbaraStation d’exploitation minière/gazière :
Stations industrielles, celles-ci sont déployées autour de Geruna et Mardum principalement ainsi que de leurs satellites afin de pouvoir exploiter les ressources minières et gazières de ces planètes. On en compte au minimum une dizaine dans tout le système. Elles servent de station d’exploitation des ressources mais aussi de raffinage des gaz et minéraux collectés. Fortifiées, ces stations ont des défenses fixes comme des tourelles quad-laser réparties sur leur coque extérieure d’une part, d’écrans déflecteurs ainsi que des hangars servant à charger les vaisseaux de transport pour faire transiter les ressources. De surcroit ces stations sont surveillées et comptent environ quarante chasseurs dans leurs hangars. Leurs antennes relais leur permettent de communiquer en cas d’attaque, et les senseurs longue portée détectent tout vaisseau passant dans leur portée. Dans le pire des cas et par souci de recyclage, ces stations peuvent être déplacées lentement d’un point à un autre via un hyperdrive car leurs moteurs conventionnels sont puissants mais très lents.
Umbara 1555588412-stationspatialecombatStation de combat et de surveillance :
Au nombre de 4 dans le système, deux de ces stations orbitent autour d’Umbara, une en orbite de Noxera pour assurer la sécurité des centres de production et la dernière vers Meridian afin de protéger l’entrée dans le système. Massives, et disposant de plusieurs hangars, ces stations embarquent 250 chasseurs chacune, 50 navettes, 40 vaisseaux de transport ainsi que 20 corvettes. Elles servent de station de combat pour défendre les planètes auxquelles elles sont affectées, mais aussi de surveillance dans le système. Stations de ravitaillement militaire, elles comptent un dispositif d’environ 50 tourelles quad-laser, 20 canons à ion, 10 tourelles lance missiles à concussion, de 10 batteries de turbolaser, de 3 batteries de turbolaser lourds, de puissants écrans déflecteurs et de senseurs avancés avec 6 rayons tracteurs. De surcroit leurs antennes de communication sont puissantes. Immobiles, et placées en orbite géostationnaires autour des planètes. Ces stations peuvent se déplacer seulement grâce à leur hyperdrive.




Umbara 1555588445-warbringerclass
Croiseur de classe Warbringer en mission de surveillance et de patrouille.

5) Organisation des flottes:

Les flottes sont organisées de la façon suivante :
=> Flotte 1 – Flotte de Défense d’Umbara : Cette flotte est stationnée de façon quasi-permanente entre Blazun et Felsonis avec en priorité défensive Noxera, Umbara et Felsonis.
• 3 croiseurs de classe Warbringer,
• 3 Porte-chasseurs de classe Phalanx,
• 8 croiseurs légers de classe Turbulent.
• 12 Frégates de classe Némésis.
• 8 Frégates de classe Praetorian.
• 24 Corvettes de classe Rapière.
• 16 Corvettes de classe Thantra.

=> Flotte 2 – Flotte de Protection Stellaire : Cette flotte plus mobile a pour responsabilité de patrouiller sur la bordure extérieure du système, soit entre Felsonis, Mardum, Geruna et Meridian.
• 3 croiseurs de classe Warbringer,
• 2 porte-chasseurs de classe Phalanx,
• 4 croiseurs légers de classe Turbulent.
• 8 Frégates de classe Némésis.
• 6 Frégates de classe Praetorian.
• 16 Corvettes de classe Rapière.
• 12 Corvettes de classe Thantra.

=> Flotte 3 – Flotte d’Intervention Rapide et de Reconnaissance : Cette troisième flotte est la plus mobile et réactive de toutes. La plupart du temps elle patrouille entre Meridian et l’extérieur du système afin d’intervenir immédiatement en cas de menace pour le système d’Umbara.
• 1 croiseur de classe Warbringer.
• 2 porte-chasseurs de classe Phalanx,
• 2 croiseurs légers de classe Turbulent.
• 10 Frégates de classe Némésis.
• 6 Frégates de classe Praetorian.
• 20 Corvettes de classe Rapière.
• 12 Corvettes de classe Thantra.

Total par classe de vaisseau:
- 7 croiseurs de classe Warbringer.
- 7 porte-chasseurs de classe Phalanx.
- 14 croiseurs légers de classe Turbulent.
- 30 frégates de classe Némésis.
- 20 Frégates de classe Praetorian.
- 60 Corvettes de classe Rapière.
- 40 Corvettes de classe Thantra.

=> 28 Croiseurs (dont 14 légers).
=> 50 Frégates.
=> 100 Corvettes.

Total des trois flottes: 178 appareils. (Comparatif : 1 flotte impériale = 219 bâtiments total empire : 1533)



Dernière édition par Sly Keto le Ven 26 Juil 2019 - 13:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeVen 19 Avr 2019 - 10:33

F) Bureau de la Sécurité Umbarane (BSU) :


Umbara 1555684306-girheavytrooper
Agents Lourds du G.I.R. neutralisant par surprise un groupe terrorise.

1) Rôle :

Le BSU est un service de renseignements intérieur placé sous la tutelle du Conseiller de la Sécurité Intérieure au même titre que la Milice Umbarane. Historiquement, le BSU est chargé de plusieurs missions :
- Assurer la prévention et la répression de toute forme d’ingérence étrangère à Umbara, autrement dit le Contre-espionnage.
- Participe à la surveillance des individus ou groupes susceptibles de recourir à la violence armée et de porter atteinte à la sécurité intérieure du système Umbara.
- Lutte active contre les actes de terrorisme, de piraterie, contrebande et plus largement toutes les organisations criminelles galactiques susceptibles de porter atteinte à la sécurité et les intérêts d’Umbara au sein de son système.
- Prévention et répression des criminels dit « technologiques » pouvant s’attaquer aux systèmes informatiques ou de communication cryptée d’Umbara (communications secrètes et prioritaires relevant du secret défense).
- Prévention et répression des activités liées à l’acquisition de matériel militaire, de technologies de pointe ou la fabrication d’armes de destruction massives.
- Prévention et répression des actes portant atteinte aux secrets d’Umbara, au potentiel économique, industriel ou scientifique.

Pour se faire, le BSU compte de nombreux agents afin de mener à bien les missions qui lui sont confiées. Le BSU s’est également doté d’une force d’intervention nommée le Groupe d’Intervention Rapide (abrégé en G.I.R.), une unité d’élite spécialisée dans la gestion de crises propre à certaines missions du BSU notamment celles liées au terrorisme, la piraterie, la contrebande et plus largement à l’encontre des organisations criminelles galactiques telles que l’Echange ou les Cartels Hutts. Le GIR est littéralement le bras armé du BSU et est spécialisé dans les missions suivantes :
- L’intervention : contre terrorisme, libération d’otages, retranchements de forcenés et arrestations à haut risques en collaboration avec la Milice Umbarane dans ces derniers cas.
- L’observation recherche : surveillance, collecte de données ou de preuves sur des individus dangereux liés à des activités criminelles, illégales ou terroristes.
- Sécurité protection : protection d’individus ou de sites potentiellement menacés et pouvant servir de cibles.
- Formation de forces de maintien de l’ordre : l’expertise du GIR en fait des hommes capables de former des forces destinées à assurer la sécurité de certaines planètes mais ne fait pas partie des missions jugées prioritaires par le Rootai.

Les activités du BSU sont cantonnées à l’espace Umbaran ce qui fait que ces effectifs n’ont pas la possibilité de quitter le système sans autorisation d’ordre exceptionnelle du Rootai (et exclusivement dans le cas des missions de formation auprès de systèmes amis). Aussi, le BSU tout comme le GIR sont affectés à des missions plus spécifiques que la Milice Umbarane avec laquelle, ces deux institutions collaborent étroitement pour remplir les tâches qui leur sont confiées. Ces coopérations fréquentes ont favorisé les rapports entre ces deux institutions si bien qu’il est difficile pour la population de vraiment distinguer les deux entités. Beaucoup considèrent la Milice comme étant aux ordres du Bureau de la Sécurité Intérieure alors qu’il s’agit de deux organismes bien distincts dans leurs missions, hiérarchie et fonctionnement. Plus occasionnellement, le BSU collabore également avec le DIRACTEX si jamais des informations les concernent, et peuvent s’avérer utiles. A dire vrai ces deux institutions collaborent entre elles surtout sur des échanges d’informations qui le plus souvent sont à sens unique : du BSU vers le DIRACTEX. Ce dernier est l’organe chargé d’agir à l’extérieur du système Umbara sur des opérations sensibles impliquant souvent des puissances étrangères (qu’il s’agisse de mondes républicains, neutres ou impériaux). Bien que des rivalités puissent apparaitre entre le BSU et le DIRACTEX, le Rootai a donné pour consigne principale que les deux organisations collaborent le plus étroitement possible dans les intérêts d’Umbara, de surcroit après le capotage de certaines opérations du BSU ou du DIRACTEX par un manque de coordination et de communication entre les deux entités.


Umbara 1555684308-girspecialist2
Spécialiste du G.I.R. plongeant sur sa proie prenant la fuite.

2) Hiérarchie et grades :

Comme toute institution militaire, les forces du GIR et du BSU organisées par une hiérarchie comprenant plusieurs grades décrits ci-dessous :
- Agent : Tout agent du BSU est issu des rangs de la milice umbarane. Un agent est donc un combattant déjà spécialisé dans le maintient de l’ordre, mais également faisant preuve de suffisamment de finesse et d’intelligence pour savoir s’infiltrer dans les réseaux criminels.
- Agent senior : Un agent ayant au minimum cinq ans d’expérience, plus gradé il peut se permettre de refuser une affectation/mission s’il ne s’estime pas compétent pour le rôle. Il peut également être affecté au GIR si ses évaluations sont correctes et servir en tant qu’Agent Lourd ou Spécialiste.
- Sergent : Premier grade de sous-officier subalterne, le sergent est à la tête d’une escouade lors des déploiements.
- Adjudant : Sous officier supérieur, l’adjudant commande 3 escouades sous ses ordres.
- Major : Officier subalterne le major commande une section.
- Lieutenant : Officier subalterne, le lieutenant commande une section.
- Capitaine : Officier subalterne, le capitaine commande une compagnie.
- Commandant : Officier supérieur, le commandant est à la tête d’un bataillon.
- Lieutenant colonel : Officier supérieur, le lieutenant colonel est à la tête d’un bataillon dans son commandement opérationnel et logistique.
- Colonel : Officier supérieur, le colonel commande l’ensemble des deux bataillons du G.I.R.
- Le Directeur du Bureau de la Sécurité Umbarane (BSU) : En charge de la surveillance interne sur Umbara, le directeur a pour objectif d’obtenir des renseignements sur toute menace interne à Umbara et pouvant aller à l’encontre des intérêts d’Umbara. Il a également les prérogatives lui donnant autorité pour agir contre les traitres.
- Conseiller de la Sécurité Intérieure : Membre influent du Rootai, il est en charge de tout ce qui à attrait à la sécurité intérieure avec le Commissaire en chef ainsi que le directeur du BSU.

Le G.I.R. compte 1728 hommes : soit 2 bataillons.

Formation des unités et divisions :
- Peloton : 6 soldats. Le peloton est une subdivision de l’escouade. Dans ce cas c’est le soldat le plus expérimenté qui la dirige.
- Escouade; 12 soldats = 2 pelotons. Une escouade est commandée par un sergent et constitue l’unité la plus petite et commune au sein de l’armée terrestre.
- Section : 72 soldats = 6 escouades de soldats La section est une subdivision de la compagnie pour certaines opérations. Dans ce cas, elle est commandée par un lieutenant.
- Compagnie : 144 soldats = 2 sections (soit 12 escouades). Une compagnie est commandée par un commandant.
- Bataillon : 864 soldats = 6 compagnies (soit 72 escouades). Un bataillon est commandé par un colonel.

Cellules les plus réputées:
- Cellule intervention : La cellule intervention est en charge des opérations contre-terrorisme, libération d'otages, retranchement de forcenés et arrestations à haut risque dans la lutte contre le grand banditisme.
- Cellule observation-recherche : La cellule observation-recherche est chargée de la surveillance, collecte d'information et de preuves sur des individus dangereux dans la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme.
- Cellule sécurité-protection : Cette cellule a pour objectif la protection de rapprochée de personnes (dont l’exfiltration) et/ou de sites particulièrement menacés.
- Cellule formation : consiste d'abord à assurer la formation et le ré-entraînement (ou « recyclage ») de plusieurs centaines de personnels aussi bien issus de la milice, ou certains techniciens spéciaux. Elle peut aussi former des forces de maintient de l’ordre étrangères dans le cadre d’accords.


3) Infanterie (unités) :

Comme toute institution militaire, le BSU comptabilise dans son rang des unités d’infanterie présentées ci-dessous :
Umbara 1555683529-spyAgents Umbarans :
Les agents umbarans sont des individus passe muraille chargés d’effectuer des actions précises en toute discrétion. La plupart du temps, ce sont des individus capables d’endosser une fausse identité pour infiltrer des organisations criminelles ou terroristes au sein du système Umbara et effectuer du renseignement. Dans de très rares cas ils sont autorisés à tuer si le GIR est dans l’incapacité d’intervenir directement et immédiatement. Observateurs de génie, leurs rapports réguliers sont primordiaux pour permettre au GIR d’agir efficacement et rapidement en prévention d’évènements graves pouvant porter atteinte à la sécurité intérieure d’Umbara. Rarement armés sauf si leur fausse identité les y oblige, ils agissent à couvert et disposent toujours de poisons sur eux au cas où leur couverture serait compromise. Ce sont également des combattants dans la mesure où un grand nombre d’entre eux faisaient partie de la milice umbarane, en conséquence ils sont donc rompus au combat.
Umbara 1555683529-girumbaranheavyAgents Lourd du GIR Umbaran :
Les agents lourds du GIR Umbaran sont des commandos chargés d’effectuer des opérations relevant de la libération d’otages, des arrestations à haut risque de la protection rapprochée, et du contre-terrorisme dans le système Umbara. Ils sont également affectés à la protection de certains vaisseaux de transports de VIP mais aussi dans la lutte directe contre la contrebande ainsi que la piraterie dans le système. Agissant avec une combinaison CMC-110 améliorée et dérivée des CMC-101 des troupes régulières, les agents du GIR sont bien souvent composés d’anciens soldats de l’armée régulière ou de miliciens ayant fait leurs preuves. Il est très rare de voir des agents umbarans être admis à rejoindre les rangs des troupes du GIR. Armés d’un fusil blaster lourd et de grenades incapacitantes, ils ont parfois un arsenal non létal à leur disposition afin de ne pas faire de victimes collatérales. Très difficiles à tuer de part l’épaisseur de leur blindage, ils sont peu mobiles mais compensent ces défauts par leur puissance physique, leur puissance de feu et leur résistance accrue aux tirs et explosifs subis.
Umbara 1555683529-umbarangirlightSpécialistes du GIR Umbaran :
Les spécialistes du GIR Umbaran ont des profils variés mais sont tous des combattants aguerris. Spécialisés dans le piratage, l’électronique, ils interviennent aussi dans le cadre de surveillance, collecte d'information et de preuves sur des individus dangereux dans la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme. Agissant la plupart du temps dans la plus grande des discrétions, leurs méthodes sont plus subtiles que celles des agents lourds du GIR en matière de lutte contre la piraterie, contrebande et le grand banditisme mais aussi le terrorisme. Néanmoins ils viennent parfois en renfort des agents lourds du GIR pour réaliser des tirs de précisions à longue portée. Dès qu’ils en reçoivent l’ordre, ils se chargent d’éliminer de la méthode la plus adéquate les cibles représentant un danger direct et intérieur à Umbara en bons agents de terrain qu’ils sont, soit par des tirs à longue distance, soit en se frayant un chemin jusqu’à leur cible en petits groupes de quatre, parfois avec l’appui des agents lourds du GIR.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeSam 20 Avr 2019 - 7:03

G) Direction des Renseignements et des Actions Extérieures (DIRACTEX) :


Umbara 1555685115-controldata
Observateur aidant un Opérateur sur le terrain au cours d'une communication cryptée.

1) Rôle :

Chargée de tout ce qui concerne les actions extérieures au système umbaran, la direction des renseignements et des actions extérieures (abrégé en DIRACTEX) suscite de nombreux fantasmes d’écrivains ou de scénaristes. La DIRACTEX est chargée de remplir plusieurs missions relevant du renseignement extérieur, de l’espionnage et des opérations clandestines. Les missions du DIRACTEX sont les suivantes:
- Anticipation des menaces sur les intérêts Umbarans : par le biais d’un réseau d’informateurs, de spécialistes et d’espions disséminés à travers la galaxie.
- Recherche et recueil de renseignement par différents moyens relevant de l’espionnage soit ; du renseignement d’origine humaine par le biais de contacts, opérationnelle par le biais de copie de documents ou de piégeage de systèmes de communications, d’origine technique par des interceptions électromagnétiques, la surveillance de réseaux informatiques grand publics ou spécifiques et sécurisés par des mondes appartenant à la République, l’Empire ou les mondes neutres entre autres.
- Analyse et exploitation du renseignement : c’est-à-dire l’exploitation et l’analyse des données collectées précédemment afin d’établir un ou plusieurs plans d’actions, ou des scénarios envisagés afin d’atteindre l’objectif recherché par le DIRACTEX pour remplir ses missions.
- Mener des opérations clandestines (BLACK-OPS pour opérations noires) : une fois la collecte et l’exploitation du renseignement effectuées, selon les cas, le DIRACTEX peut monter et mener une opération clandestine pour agir. Les opérations clandestines ou opérations noires représentent toute la gamme d’actions qu’Umbara ne peut pas publiquement assumer car contraire à des normes galactiques qu’elles soient républicaines ou impériales. Par exemple des actes de terrorisme, de sabotage, de piraterie, d’attentats, opérations coup de poing, guérilla, des enlèvements, de la torture, formation de rébellion dans l’optique de déstabiliser un régime, ou financement d’un mouvement politique favorable aux intérêts d’Umbara pour qu’un changement de régime ait lieu sur un monde cible, ainsi que des intrusions sur territoires étrangers et des assassinats en dehors du système Umbara.

L’anticipation et la prévention des menaces contre les intérêts d’Umbara constituent la mission la plus cruciale menée par le DIRACTEX. La politique du DIRACTEX est de prévenir les menaces le plus longtemps possible avant qu’elles deviennent ingérables. Aussi, leur mission est capitale pour les forces armées d’Umbara en cas d’invasion du système par une puissance étrangère, ou au contraire avant d’entrer en guerre contre un autre système. En effet le DIRACTEX aura donc pour consigne de préparer un maximum le terrain pour la flotte et l’armée umbarane pour limiter les pertes et avoir un renseignement de qualité qui conférera un avantage tactique et stratégique indéniable sur le champ de bataille. L’emploi d’espions, de forces spéciales commando dédiées et d’assassins mortellement efficaces constituera le meilleur moyen d’action pour le DIRACTEX de parvenir à ses fins. Pour se faire, cette entité ne reculera devant aucun moyen pour parvenir à ses fins, chantage, meurtre, assassinat, terrorisme, et bien d’autres outils sont à sa disposition pour accomplir sa mission.

Compte tenu de la sensibilité des missions relevant du DIRACTEX, toutes leurs activités sont classées secret défense au plus haut niveau de confidentialité. Certaines révélations de l’implication de cette organisation dans des évènements aurait de quoi entacher la réputation d’Umbara sur plusieurs décennies et nuire gravement aux relations diplomatiques avec de nombreux systèmes, voire dans le pire des cas déclencher des conflits ouverts avec certains d’entre eux. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la plupart du personnel actif du DIRACTEX sont surtout des espions, les unités affectées au service action (donc les opérations clandestines) représentent une minorité dans les effectifs actifs du DIRACTEX. De part leur nature très proche, le DIRACTEX ainsi que le BSU effectuent souvent des transferts d’informations sur des affaires traitées par le BSU mais collaborent peu ensemble compte tenu de la différence entre leurs missions ainsi que leur rivalité ayant déjà compromis certaines opérations de l’une ou l’autre des organisations. Des cellules spéciales sont montées sur pied selon les missions à accomplir, une fois les objectifs atteints, elles sont dissoutes et le personnel réaffecté à d’autres cellules.


Umbara 1555685162-specialforcesintroduction
Les forces spéciales du DIRACTEX, le poing d'Umbara.


2) Hiérarchie et grades :

Comme toute institution militaire, les forces du DIRACTEX sont organisées par une hiérarchie comprenant plusieurs grades décrits ci-dessous :
- Informateur / Agent : Le rang le plus commun au sein du DIRACTEX. En règle générale ceux qui portent ce rang ignorent faire partie d’un réseau tentaculaire de l’ampleur du DIRACTEX. Ce sont l’ensemble des individus fournissant des informations à un agent de liaison du DIRACTEX. Certains livrent ces données car manipulées par le biais d’un chantage, contre des crédits, en jouant sur de l’idéologie de l’informateur, ou de l’égo ou encore par d’autres moyens. L’agent quant à lui est un informateur travaillant consciemment pour le DIRACTEX en lui fournissant exclusivement des informations, les agents ne sont pas habilités à agir plus qu’en faisant du renseignement.
- Agent de liaison : L’agent de liaison est un agent de terrain chargé de constituer un réseau d’informateur en « recrutant » ceux-ci directement dans les organisations ciblées. Récupérant les informations, et les transmettant à sa hiérarchie, le réseau d’informateur est ensuite dissous (physiquement si l’opération en cours est très sensible) et l’agent de liaison disparait afin que personne ne puisse remonter jusqu’à lui.
- Opérateur / Commando : L’opérateur est un membre des services secrets que l’on infiltre au sein d’une organisation ennemie pour qu’il puisse exécuter des opérations de surveillance au sein de celle-ci et de désinformation. Le commando fait partie des forces spéciales du DIRACTEX et est envoyé pour intervenir directement sur des objectifs au sein d’entités ennemies pour remplir divers objectifs.
- Observateur / Sergent Commando : L’observateur est un fin analyste de données travaillant avec plusieurs opérateurs au sein d’une structure ennemie. Jamais exposé aux risques du terrain, l’observateur joue le rôle de superviseur direct de l’opérateur à qui, ce dernier, rend des rapports et prend ses ordres. Le sergent commando quant à lui commande une petite escouade de forces spéciales sur le terrain.
- Agent spécial / Capitaine Commando / Assassin : L’agent spécial est envoyé au sein d’entités ennemies pour remplir des tâches à haut risque. Souvent il est supervisé par le directeur de cellule compte tenu da l’aspect prioritaire, urgent et capital de la mission. Le capitaine commando quant à lui commande un groupe plus conséquent de forces spéciales lors des interventions musclées. L’Assassin Umbaran est un agent d’élite spécialisé dans l’élimination des cibles désignées. Son rôle est d’exécuter des ennemis en discrétion et efficacement.
- Directeur de cellule d’opération : A la tête d’une cellule d’opération, le directeur gère celles-ci de A à Z en recevant les ordres transmis plus haut, et en sélectionnant les meilleurs éléments adaptés à chaque opération.
- Directeur de division : Le directeur de division contrôle sous ses ordres plusieurs cellules d’opération et se charge d’en créer ou dissoudre certaines selon les objectifs et missions accomplies.
- Le Directeur des Renseignements et des actions extérieures (DIRACTEX) : Supervisant les services secrets d’Umbara, le directeur du DIRACTEX a pour fonction de collecter et analyser les renseignements concernant les menaces extérieures à Umbara. En dehors de ceci, le DIRACTEX est aussi en charge de l’espionnage de mondes de la République, Neutres ou Impériaux afin de collecter des informations capitales pour les intérêts d’Umbara, mais aussi de mener des opérations clandestines diverses et variées.
- Le Commandant Suprême : Plus haut gradé dans l’armée et membre du Rootai, il gère la plupart des affaires relatives à l’armée ainsi que les services secrets avec le Directeur du DIRACTEX, le Haut Général et le Grand Amiral.

Divisions reconnues :
- Division observation-renseignement : Division chargée de monter des opérations de surveillance stratégique et de collecte du renseignement.
- Division intervention : Division chargée d’intervenir frontalement sur certains théâtres d’opération.
- Division analyse : Division ayant pour mission d’analyser les données collecter pour prédire les objectifs ennemis, et les moyens de les contrecarrer.
- Division technique : Division chargée de constituer des gadgets ou arsenaux spéciaux pour faciliter le travail des agents. Division dédiée à la Recherche et Développement en somme.
- Division d’action clandestine et opérations noires : Division dédiée à l’exécution de tâches ou de missions très secrètes et très souvent illégales aux vues de toutes les législations galactiques en vigueur.



3) Infanterie (unités) :

Comme toute institution militaire, le DIRACTEX comptabilise dans son rang des unités d’infanterie présentées ci-dessous :
Umbara 1555685161-spyfemaleEspions Umbarans :
Ayant des dispositions naturelles pour l’espionnage, les espions umbarans du Diractex sont les yeux et les oreilles d’Umbara une fois leur formation terminée. Très peu d’entre eux sont des combattants, mais tous sont des experts en matière de psychologie, surveillance, manipulation et piratage. Passe murailles aux physiques banals, ils sont très intelligents, ces espions savent s’infiltrer aisément dans les organisations que ces espions ciblent et repèrent rapidement ceux susceptibles de les aider à atteindre leurs objectifs. En règle générale on leur confie des missions consistant à tisser leurs réseaux d’informateurs auprès des individus ou organisations ciblées pour collecter du renseignement qui sera exploité par le Diractex. La patience est aussi l’une des qualités clef de tout espion qui se respecte, et les agents umbarancs sont très patients, ce qui les rend d’autant plus efficaces. Agissant dans la clandestinité, ils ont pour ordre d’abandonner leur réseau si jamais ils sont découverts et de prendre la fuite. Dans les cas ou l’espion est démasqué et n’a aucune issue, il a pour ordre de se suicider pour taire ses secrets. Il est à noter que pour faciliter l’espionnage dans certains mondes extérieurs, le DIRACTEX compte dans ses rangs des agents non umbarans mais loyaux. Ces espions suivent également une formation militaire standard pour pouvoir se défendre et donner le change si leur couverture implique de se faire passer pour des combattants.
Umbara 1555685161-specialforcesfemaleumbaranForces Spéciales Extérieures Umbaranes (SPEX) :
Les Forces Spéciales Extérieures Umbaranes sont plus communément renommées en SPEX sont une branche parallèle aux forces spéciales umbaranes plus classiques à ceci prêt que les SPEX sont affiliés au DIRACTEX. Vétérans ayant survécu à toutes les batailles, ces soldats représentent l’élite de l’armée umbarane et sont triés sur le volet via un entrainement et une formation très poussée au terme de laquelle seulement 12% des candidats sont admis. Dévoués, disciplinés, compétents et dangereux, les membres des forces spéciales Umbaranes sont des soldats efficaces organisés en escouades de quatre à cinq membres spécialisés dans leur domaines respectifs et dotés du matériel dernier cri. Constituant le poing invisible d’Umbara, leurs champs d’actions relèvent de tout ce qui se rapproche à des opérations clandestines nécessitant une certaine polyvalence : les opérations noires et la guerre non conventionnelle. Autrement dit toutes les missions que le gouvernement d’Umbara ne peut pas assumer publiquement : terrorisme, sabotage, piraterie, attentats, opérations coup de poing, guérilla, formation de rébellion… etc… sont un aperçu des domaines de compétences de ces troupes redoutées agissant dans l’ombre et effectuant le sale travail.
Umbara 1555758261-assassainmaleumbaranUmbara 1555685159-assassinfemaleumbaranAssassins Umbarans :
Si les espions umbarans représentent les yeux et les oreilles du Rootai, les forces spéciales du SPEX le poing d’Umbara, les assassins représentent sans doute le poignard d’Umbara. Les assassins umbarans sont des spécialistes de l’infiltration et de l’élimination de cibles difficiles à atteindre de part leur rang et la protection dont ils font preuve. Leur devise : entrer, frapper, sortir le tout en n’étant pas détecté par les ennemis. Capables d’agir aussi bien dans des endroits reculés et désertiques que dans des grands centres urbains, ces assassins sont craints et redoutés par les ennemis d’Umbara connaissant leur existence. Leur masque de combat leur permet d’afficher et analyser le déco dans lequel ils évoluent ainsi que plusieurs informations capitales comme des plans, des modes de vision ainsi que de l’oxygène afin de tenir. Portant une combinaison isolante et hermétique réduisant la chaleur thermique du porteur, et dont la couleur et la texture s’adapte en fonction de l’environnement afin d’augmenter leur furtivité les rendant très difficilement détectables. Formés sur les mêmes programmes que les forces spéciales, ils sont des combattants d’élite en combat rapproché (corps à corps, armes blanches) mais aussi à moyenne et longue distance. Autonomes et pouvant évoluer dans le vide stellaire, ils ont à leur ceinture tout un pack de matériel miniaturisé afin que chaque assassin puisse se débrouiller seul en territoire hostile ou dans des environnements non habitables. Ils portent sur leur harnais, un petit droïde sonde dans leur dos afin de faciliter la neutralisation d’adversaires ou pour pirater des systèmes électroniques ou informatiques. En matière d’armement, ils disposent d’un fusil de précision blaster doté d’une technologie de pointe qui supprime la couleur de la décharge de plasma ainsi que le son de la détonation afin de ne pas révéler leur position une fois le premier tir effectué. Pour des combats plus rapprochés ils sont armés d’un pistolet blaster silencieux et dont la coloration de la décharge est supprimée à cadence rapide mais sont supposés s’en servir très rarement. Pour compléter leur arsenal, ils sont équipés également d’une vibrolame ainsi que d’un couteau de combat. Très souvent déployés en solitaire, il est possible dans de très rares cas que ces assassins agissent par groupe de trois et en synchronisation totale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeSam 20 Avr 2019 - 10:14

H) Corps et unités diverses :


Umbara 1555769486-royalguardfull
Garde royal d'Umbara, la dernière ligne de défense.

1) La Garde Royale Umbarane :

Représentant l’un des plus vieux corps militaires de l’histoire Umbarane, la Garde Royale a été fondée par Mee Serca le Premier Roi d’Umbara et était constituée de ses plus efficaces et loyaux soldats sous ses ordres. Comptant dans ses membres environ 4600 membres, elle n’est constituée qu’en deux bataillons : un d’infanterie pour de la protection rapprochée et un véhiculé pour assurer le transport et le pilotage des véhicules et vaisseaux utilisés. Soldats d’élite fanatisés pour servir les intérêts de la caste dirigeante d’Umbara, ils sont prêts à mourir pour accomplir leur devoir, car pratiquants du Culte des Cinq et convaincus qu’ils rejoindront les bras protecteurs de la déesse Umbara dans la mort.

La Garde Royale assure des missions d'honneur et de sécurité au profit des plus hautes autorités umbaranes comme les membres du Rootai, le sénateur ainsi que le Premier Conseiller et prioritairement le Souverain. Soldats d’exception et combattants ayant beaucoup d’expérience, tous ont servi dans différents corps d’armée régulière et disposent de talents particuliers. Ce sont aussi d’excellents pilotes, à l’aise aussi bien avec des chasseurs intercepteurs que des speeders terrestres afin de conduire leur reine en lieu sûr. Ils constituent la dernière ligne de défense du Rootai et bénéficient d’un armement et d’un équipement souvent surmesure et de dernier cri pour remplir efficacement leur fonction de protecteurs acharnés du Rootai et de leur Reine.

Au cours de son histoire, la Garde Royale s’est illustrée à de nombreuses reprises dans la protection de ses cibles, mais plus particulièrement au cours de la Guerre des Ombres ou prêt de 78% des effectifs de la Garde Royale se sont sacrifiés pour couvrir la fuite de la Reine Palema de Lorméon lors de l’attaque d’Umbara par le gouverneur Jan Fanron. Leur sacrifice donna lieu à des chansons militaires ainsi qu’à la construction d’un mémorial regroupant tous les noms de ces hommes et femmes ayant donné leur vie. Tous furent d’ailleurs décorés de la Médaille de Bravoure à titre posthume, et inhumés sous le mémorial même pour les corps ayant été retrouvés.


Umbara 1555685161-royal-guardGardes Royaux d’Umbara :
Les gardes royaux d’Umbara sont des troupes d’élites dont les missions consistent principalement à servir de protection rapprochée de la Reine d’Umbara ainsi que les membres les plus hauts-placés du Rootai. Engoncés dans leurs armures blanches et d’or, les membres de la garde royale sont triés sur leur volet pour leur compétence et leur dévotion envers le Rootai et leur chef. Leur arme principale est une lance à la lame courbe très tranchante de couleur or capable d’être parcourue par un champ électrique pour assommer ou paralyser leurs cibles. L’embout de la lance (différent de la lame qui est raccordée à la façon d’une baïonnette sur le manche) est capable de réaliser des tirs de blaster avec précision et une excellente puissance de feu en dépit de la cadence de tir semi-automatique. Ils disposent de deux armes secondaires : un pistolet blaster à la hanche gauche et un vibro-glaive de couleur or à la hanche droite. Adeptes du combat au blaster, à l’arme blanche mais aussi au corps à corps, leur entrainement aux arts martiaux les rend dangereux même sans arme. Fidèles au dicton : « La garde meurt mais ne se rend pas », ils constituent la dernière ligne de défense du Rootai.

Tous issus de l’armée régulière, de la milice ou de la marine umbarane, les gardes royaux doivent justifier de dix ans de service ainsi que d’une discipline exemplaire sans le moindre incident pouvant entacher leur réputation. L’entrainement et la sélection des gardes royaux est ardue et parfois mortelle lors de l’apprentissage du maniement de la lance ou de la lame. Chaque année, les prétendants tués au cours d’un exercice ou l’entrainement sont environ une centaine ce qui représente presque la moitié des effectifs de ceux qui tentent leur chance. Seuls les meilleurs survivent à cette sélection difficile, mais ceux qui y parviennent se voient auréolés de gloire en occupant cette fonction honorifique et prestigieuse en côtoyant les plus hautes sphères du pouvoir.



Umbara 1555769488-tactusdroid
Les androïdes de classe Tactus sont d'excellents conseillers militaires et aident à la prise de décision des officiers.


2) Super Androïde Tacticien Umbaran de classe Tactus.

Suite à la Guerre des Ombres, Nova Systems Automata a produit un modèle de droïde tacticien afin de pallier à certaines erreurs stratégique et mieux anticiper les menaces. Spécialement conçu, dans un premier temps, pour diriger les troupes navales et terrestres automatisées utilisées par la marine et les forces terrestres Umbaranes, il fut davantage développé après un déblocage de crédits. Devenu immobile, il fut intégré aux systèmes de vaisseaux capitaux de la flotte de Mort Umbarane, mais aussi dans certains quartiers généraux pour devenir un conseiller tactique aux officiers présents. Ces designers ont prit le temps de concevoir un visage et buste ressemblant aux umbarans afin de faciliter l’interface et les échanges avec ce droïde.

Umbara 1555685160-droidetacticienavanceUmbara 1555769241-tactusdroidSuper androïde tacticien Umbaran Tactus :
Ce modèle de droïde est des plus particuliers et inédit au niveau galactique. Complètement fixé sur son socle faisant presque office de semi-cuve ouverte, le Tactus est un androïde dont apparait une tête un buste jusqu’au nombril ainsi que des bras jusqu’au coudes seulement. Le reste de son corps est relié à une immense base de données par de nombreux câbles épais. Cette semi-cuve ouverte est remplie de processeurs dédiés à l’analyse tactique poussée et doté de modules de prédiction permettant d’établir avec certitude des données statistiques ou des évaluations précises de son environnement ou d’une bataille et de prédire certains mouvements adverses en décryptant leur stratégie. Affecté principalement dans des quartiers généraux, ou sur des bâtiments tels que des croiseurs ou des frégates, il remplit un rôle de conseiller tactique lors des affrontements. En retransmettant des données sonores, notamment des discussions, ses yeux changent de couleur en fonction de l’interlocuteur. Au-delà de sa fonction de conseiller militaire, il peut remplir également des rôles secondaires comme la psychologie de base, la navigation, l’administration, le cryptage et décryptage de données, de conseiller historique ainsi que la gestion de la logistique. Pouvant apprendre de ses erreurs et de ses expériences, le Tactus est un androïde évoluant et devenant plus performant avec le temps. Il peut également prendre le contrôle de certaines fonctions des vaisseaux ou bâtiments dans lesquels il est affecté tels que la navigation, les senseurs, la sécurité anti-incendie ou les communications. Capable de générer des hologrammes pour communiquer, il est aussi incorruptible et peut si le bâtiment est perdu, déclencher l’autodestruction de la base ou du vaisseau dans lequel il est installé. Fort heureusement, un officier de bord a toujours la main sur le Tactus et en donnant son code d’authentification, l’officier peut annuler cette directive. Ils disposent également d’un code d’urgence que peut donner la reine d’Umbara pour prendre le contrôle des bases et vaisseaux entiers afin de se prémunir de toute trahison de ce coté, mais cette fonction est secrète.


Composé de nombreux processeurs performants et d’une base de données très complète, le superdroïde tacticien a pu même parfois surpasser des officiers de carrière en matière de prise de décision lors de simulations destinées à évaluer l’intelligence du droïde. Vu d’un mauvais œil par les officiers les plus traditionalistes, les plus jeunes apprécient d’avoir un avis extérieur et pertinent des situations auxquelles ils sont confrontés afin d’en tirer un meilleur parti.

Les ingénieurs militaires et scientifiques tentent de réduire la place des composants et des processeurs afin de lui donner un corps plus mobile sans pour autant affecter ses performances d’analyste tactique et ses fonctions connexes. Un défi pour l’instant qui se révélera peut-être concluant avec l’ouverture d’Umbara au reste des mondes de la République Galactique.


3) Alphabet militaire :

L’alphabet militaire umbaran a été récemment renouvelé et existe en deux variantes selon les forces terrestres ou marines. Il est utilisé notamment par l’ensemble des organismes paramilitaires et militaires d’Umbara (Milice, forces terrestres, marine, BSU et DIRACTEX) mais aussi par les services de secours utilisant les fréquences radio. Inspiré de l’alphabet original Basic employé par les forces militaires de la République, Umbara a décidé de créer le sien afin de conserver une certaine autonomie, même si, dans l’hypothèse d’un déploiement d’effectifs en commun, les soldats umbarans connaissent aussi la nomenclature Basic.

Umbara 1555769635-alphabetmilitaireumbra

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly Keto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Sly Keto


Nombre de messages : 369
Âge du perso : 49 ans
Race : Umbarane
Binôme : Maîtresse d'He'Thu Lhoss.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
Umbara Left_b1168/86Umbara Empty_10  (68/86)
PF:
Umbara Left_bar_bleue63/88Umbara Empty_bar_bleue  (63/88)

Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitimeVen 26 Avr 2019 - 16:38

I) Projets et prototypes d’unités-vaisseaux :


Note : Ces unités n’existent pour l’heure que sous la forme de prototypes ou de projets de recherche et développement militaire d’Umbara. Ils ne sont donc pas comptabilisés dans l’arsenal, les unités ou flottes d’Umbara.

Umbara 1556310156-bombardierumbaran2Bombardier umbarane de classe Hund :
Le bombardier de classe Umbarane est destiné à mettre à la retraite le bombardier de classe Sigma. Monoplace, il est équipé de deux canons lasers à répétition pour se défaire de ses adversaires sous son cockpit, d’un écran déflecteur et d’un lanceur de torpilles à proton et à ions. Il comporte également un grand espace réservé aux stocks de munitions et de bombes qu’il peut larguer sur des cibles avec une grande précision. Ayant la même vitesse qu’un Chasseur Requiem, il jouit aussi d’un hyperdrive lui donnant une certaine autonomie. Sur le papier il surclasse complètement le bombardier de classe Sigma, excepté sur sa capacité d’emport et son blindage.
Umbara 1557502510-spidertankumbraTank Araignée Umbaran Supérieur TAS-01 :
D’un design dépassé depuis car remplacé par les Marcheurs de Combat lourd Colossus, les ingénieurs militaires travaillent à moderniser le modèle de tank araignée afin d’en faire un droïde multirôle capable de faire de l’assaut terrestre et aérien. Doté de lance-flammes pour la défense rapprochée, le TAS-01 est taillé pour la défense anti-aérienne à l’aide de ses missiles sol-air. Ses canons lasers peuvent lui permettre d’intercepter aussi bien les appareils volants que les blindés au sol ou les formations d’infanterie. Des missiles sol-sol lui permettent aussi d’affronter des cibles au sol ou bâtiments adverses. La grosse innovation repose surtout sur le camouflage optique qu’il embarque afin de tromper la vigilance visuelle de ses adversaires tout en réduisant au maximum sa signature énergétique radar. Il est amené à jouer un rôle intermédiaire entre les Colossus, et les autres marcheurs de combat plus légers.
Umbara 1556310736-umbrancorvetten2Corvette Umbarane de classe Noxera :
Longue de 140 mètres, la corvette de classe Noxera est taillée pour du combat rapproché, ouvrir des brèches dans les lignes ennemies et des tactiques de harcèlement. Comportant deux navettes de classe Laneseek dans ses hangars, et dotée d’un écran déflecteur elle dispose de deux tourelles quad-laser, 6 lanceurs de torpilles à proton et 4 canons lasers lourds et 2 canons à ions et un rayon tracteur. Moins flexible que sa grande sœur, la corvette de classe Rapière dont le rôle peut être plus polyvalent, la corvette de classe Noxera est dotée d’un hyperdrive, d’un bouclier et d’une coque en doonium. Conçue pour être le cauchemar aussi bien pour des escadrons de chasseurs que pour des frégates ou croiseurs légers, la corvette de classe Noxera à touefois besoin d’être davantage testée pour être opérationnelle.
Umbara 1556310156-umbaranefrigate2Frégate Umbarane de classe Felsonis :
Bien armée et disposant de très bons boucliers déflecteurs, la frégate de classe Felsonis est particulièrement véloce. Cette dernière est justement employée par les amiraux pour frapper les points faibles de la ligne de défense ennemie pour semer la confusion dans les défenses adverses. En raison du fait que ces frégates sont employées contre des adversaires supérieurs en nombre et en puissance de feu, l’équipage doit donc avoir des nerfs d’aciers puisqu’ils ne peuvent compter que sur leur vitesse et leurs boucliers lorsqu’ils se retrouvent à l’avant-garde. Leur vélocité en fait également de bons appareils d’escorte et de patrouille. La tenue de cette position dangereuse n’est possible qu’avec un armement conséquent. Aussi, la frégate longue de 290 mètres comporte 2 turbolasers lourds, 2 turbolasers, 4 canons lasers lourds, 2 canons à ions et 4 lanceurs de torpilles à proton et un rayon tracteur. En conséquence sa capacité d’emport à été réduite au minimum : 2 navettes de classe Laneseek et 12 chasseurs et bombardiers. Elle est également moins flexible que sa sœur ainée, la frégate de classe Némésis. Elle dispose d’un écran déflecteur, d’un hyperdrive et d’une coque robuste en doonium. Elle nécessite un équipage de 24 personnes pour être opérationnel, et n’est encore qu’au stade de prototype.

Umbara 1556310156-ceberoscruiserCroiseur léger de classe Luxeria :
De petit gabarit et taillé pour le lutte contre d’autres croiseurs, le Luxeria vient en appui de la chasse et des frégates afin d’allier la rapidité d’une frégate avec une puissance de feu ayant de quoi le rendre dangereux vis-à-vis de bâtiments beaucoup plus gros que lui. Il mesure 330 mètres de long, a vu sa capacité d’emport être réduire à 12 chasseurs, 2 bombardiers et 3 navettes. Spécialiste de l’agression, le Luxeria à pour objectif de surprendre l’adversaire par sa rapidité et son arsenal avant de battre en retraite pour ré-engager le combat rapidement. Le croiseur de classe Luxeria est donc armé en conséquence : 8 tourelles turbolaser lourd, 1 canon laser lourd à cadence rapide expérimental afin de rentrer un maximum de dégâts en très peu de temps. En complément, il embarque également plusieurs canons lasers annexes. Il compte 4 canons ioniques, un rayon tracteur et 2 lanceurs de lance missile à concussion, et 2 de torpilles à proton. Il dispose d’un écran déflecteur, d’un hyperdrive et d’une coque robuste en doonium. Disposant de 30 membres d’équipage pour fonctionner, ce croiseur est encore au stade de prototype.

Umbara 1556310152-republiccruiserumbranCroiseur de bataille de classe Blazun :
Un peu plus long que son frère de classe Luxeria, le croiseur de classe Blazun est un entre-deux entre le croiseur de classe Warbringer et le Turbulent en termes d’arsenal et de rôle afin d’en faire le bout de la lance en cas d’invasion d’un système. . Il dispose d’un écran déflecteur, d’un hyperdrive et d’une coque robuste en doonium. Mesurant 400 mètres de long, il nécessite un équipage de 95 membres pour être opérationnel. Doté d’écrans déflecteurs dernier cri et d’un imposant turbolaser à cadence rapide (copiant ainsi le principe du Luxeria avec lequel il partage son design), le Blazun dispose également de 10 tourelles turbolaser lourdes, de 15 turbolasers, et de plusieurs canons lasers lourds pour sa défense ou attaque. Doté de 2 rayons tracteurs et de 4 canons ioniques, il peut aussi se targuer d’être équipé de multiples tubes de lancement de torpilles à proton ainsi que de missiles à concussion. Moins manœuvrable que le Luxeria, mais similaire à un Warbringer, il a l’avantage de pouvoir accueillir 20 intercepteurs, 20 chasseurs, 6 navettes et 6 bombardiers. Servant de plateforme d’invasion avec ses soutes pouvant contenir des véhicules de combat. Pour l’heure, ce croiseur n’existe qu’en un seul prototype qui est encore en construction et n’a pas encore pu être testé.

Umbara 1556310170-croiseurprototypeumbaran1Umbara 1556310170-prototypedreadnoughtCuirassé Umbaran de classe Magnificent :
Fleuron d’Umbara, le cuirassé de classe Magnificent a plus un rôle de dissuasion tant il tranche avec la doctrine militaire Umbarane. Mesurant 670 mètres de long et partageant un design proche du croiseur de bataille de classe Warbringer, il est le vaisseau le mieux équipé et armé de toute la flotte umbarane. Doté de 25 turbolasers lourds, de 20 turbolasers, et d’une multitude d’autres canons lasers lourds et standard ainsi que de 10 canons à ions, de plusieurs tubes de lanceurs de missiles à concussion ainsi que de torpilles à protons, il embarque à son bord un équipage d’environ 370 personnes pour être fonctionnel de façon optimale. Il compte aussi 4 rayons traceurs ainsi que 60 chasseurs, 60 intercepteurs, 40 bombardiers et 30 navettes. Il pêche par rapport au Warbringer de part sa maniabilité et sa vitesse. Il dispose d’un écran déflecteur, d’un hyperdrive et d’une coque renforcée en doonium venant contrebalancer ces défauts tant le blindage a été théoriquement perfectionné et poussé à son maximum. Pour l’heure son existence est encore à l’état de projet expérimental et sa construction n’a pas encore été amorcée aux vues de son coût rédhibitoire en termes financiers, mais aussi de ressources.

Umbara 1556310151-nukehorizonMissile nucléaire HORIZON :
Ce système se compose d'un missile balistique de type air-sol, dont l'ogive peut contenir plusieurs têtes nucléaires guidées enrichies de plusieurs gigatonnes, faisant d'Horizon la plus puissante arme umbarane, à ce jour. Il peut embarquer sur les croiseurs de classe Turbulent et Warbringer. Horizon peut recevoir jusqu'à dix missiles. Le dispositif peut être embarqué depuis la soute à bombes d'un croiseur. Déployé depuis l'orbite, trois moteurs de fusée propulsent le module dans l'atmosphère, puis se libèrent une fois le carburant brûlé. Au cours de sa descente, le module libère ensuite les missiles avant de frapper leur cible quelques secondes plus tard. Au final, la durée totale séparant le lancement d'Horizon et la détonation des têtes est de l'ordre de 95 secondes. Pour l'heure ce projet est entrain d'être mis en place en prototype mais le manque de planètes cibles rend pour l'heure le projet purement théorique.

Umbara 1556310156-cybrostsationStation de combat lourde et de siège :
Prototype de station de combat lourde, cette station est surtout une arme en soit. Dotée d’un puissant superlaser capable de ravager des villes entières et des continents, cette station est dédiée à ce seul but de pouvoir réaliser des frappes dévastatrices depuis l’orbite. Disposant de 40 tourelles quad-laser répartis sur la station, cette station dispose de hangars capables d’abriter seulement 50 chasseurs et 15 navettes/cargos. Ses puissants écrans déflecteurs lui permettent de tenir, mais l’apport en énergie est tel que la station ne peut pas alimenter ses boucliers et faire feu en même temps. Seulement doté d’un hyperdrive pour se mouvoir, ses moteurs en font une cible lente à se mouvoir en espace conventionnel. Sa faible défense en fait une station devant impérativement être protégée. Pour l'heure, cette station spatiale n'existe que sur des plans de conception établis par des ingénieurs, le coût exorbitant de ce projet fait que le Rootai est plutôt réticent à investir de grandes sommes dans ce projet, privilégiant en priorité le renouvellement et accroissement de la Flotte de Mort.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Umbara _
MessageSujet: Re: Umbara   Umbara Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Umbara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Les Chroniques Galactiques :: Histoire & Géographie :: Mondes joués - Fiches techniques :: Mondes républicains-