Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cally Venta, la grande Jedi devenu petite [Terminé V2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 9
Âge du perso : 137 ans
Race : Atoanne

Feuille de personnage
Activité actuelle: Maitre jedi
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Cally Venta, la grande Jedi devenu petite [Terminé V2]   Mar 1 Jan 2019 - 22:43


Cally Venta



Nom : Venta
Prénom : Cally
Race : Atoan

Année de naissance : 3617 av BY
Age : 137 ans

Côté de la Force : Lumineux
Rang désiré : Maitre Jedi

Résumé :
Cally est une jedi, ancienne membre du corps d'Exploration. N'étant pas souvent au temple, elle n'a jamais eu grande notoriété parmi l'ordre, malgré son âge vénérable... Alors que la fin de sa vie s'approchait et que la vieillesse s'emparait peu à peu de son corps et de ses sens, Cally a pris peur. Elle s'est alors intéressée d'un peu trop près à l'utilisation de la Force pour rajeunir son corps, en manipulant directement les cellules vivantes.

Croyant ses recherches suffisamment abouties, elle décida de passer le cap. Au cours d'un rituel complexe et d'une profonde méditation de la Force, Cally parvint à rajeunir son corps. A la fin de son expérience, le corps vieux et ridé de la jedi était redevenu celui d'une enfant d'une dizaine d'années.

Si la chose s'était arrêtée là, on aurait presque pu considérer l'expérience comme réussie. Mais il semble que la vie elle-même ne souhaite pas se laisser manipuler si facilement. Son corps, visiblement malmené par les manipulations brutales qui lui ont été imposées, semble s'être complètement fermé à la Force, privant Cally de tous ses pouvoirs.





Caractéristiques :
Force : ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ (2)
Dextérité : ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ (3)
Agilité : ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ (2)
Constitution : ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ (3)
Intelligence : ♦ ♦ ♦ ♦ ♦(5)
Sagesse : ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ (4)
Charisme : ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ (3)
Sabre laser :
Cally a dû abandonner son arme précédente, qui n'était plus du tout adaptée à sa carrure. A sa plus grande amertume, elle est forcée d'utiliser pour l'instant un sabre d’entraînement, à la lame blanche, comme si elle était redevenue padawan.

Pouvoirs :
Suite à son expérience plus ou moins ratée, Cally s'est retrouvée entièrement coupée de la Force. Elle ne la ressent plus, ne peut plus y faire appel, et ce d'aucune façon que ce soit. Ses recherches sur le sujet ont pour l'instant été totalement vaines.

NB: 22 points de compétences distribués sur les 29 d'un maitre jedi afin de représenter l'état physique particulier de Cally.




Points forts :
  • La vivacité de la jeunesse : Cally a retrouvé le corps de ses dix ans. Toutes les tares physiques qu'elle avait subies au cours de sa vieillesse ont à présent disparues, la laissant en pleine forme. Elle se sent plus rapide, plus vive, même si ce nouveau corps ne répond pas encore très bien à ses attentes. De plus, Cally est une Atoanne, une race proche humaine disposant de plusieurs petits cœurs repartis dans tout le corps, ce qui lui donne une endurance légèrement supérieure à la moyenne… Enfin, pour une gamine de dix ans !

  • La sagesse des anciens : Cally reste une personne plus que centenaire, ayant acquis nombre d'expériences au cours de sa longue vie. A l'aise aussi bien sur le terrain qu'à la bibliothèque, elle n'a négligé aucun aspect de la vie, aussi bénin soit-il. Cela lui donne un large panel de compétences à utiliser, de la mécanique à la cuisine, des sciences à l'agriculture. Mais surtout, elle dispose de la sagesse nécessaire pour appliquer ses connaissances, ou conseiller les autres sur la meilleure voix à suivre. Dommage que, en vieille acariâtre, elle ne souhaite pas partager son savoir en règle générale.

  • Inattendue : Avec son visage angélique de gamine, peu de gens peuvent réellement se douter de qui est réellement Cally. Ils pourraient être bien surpris par ses capacités à la fois guerrières et intellectuelles, quand bien même limitées par son corps d'enfant. Surtout que peu de gens peuvent à présent réellement la reconnaître avant qu'elle ne se présente...

  • Un pas après l'autre : A chaque jour que Cally passe, elle s'habitue un peu plus à sa nouvelle condition. Elle s'adapte peu à peu à son physique d'enfant. Elle supporte mieux le regard des autres, et retrouve un peu confiance en elle. Elle reprend pied psychologiquement, après ne pas être passé loin de l'abime. S'il lui reste beaucoup à récupérer pour justifier son rang de maitre, la jedi ne renoncera pas, progressant un pas après l'autre avec une implacable détermination.



Points faibles :
  • Coupée de la Force : malmené par sa transformation forcée, le corps de Cally semble s'être hermétiquement fermé à la Force. Elle ne peut plus utiliser les pouvoirs qui lui étaient auparavant acquis, quels qu'ils soient. Cally est de fait la seule maître jedi à ne plus pouvoir faire appel à la Force, et le futur que lui réserve l'Ordre lui est inconnu. Pour une personne ayant manipuler la Force toute la vie, elle a comme l'impression d'être devenue sourde et aveugle. Le monde a perdu de sa substance, d'une certaine saveur qu'elle ne pourra plus jamais retrouver. Outre les inconvénients au quotidien, cela à profondément perturbé la jedi, la poussant jusqu'à un suicide raté. Cally ne se remet que doucement de cette perte, et ses sourires se font fait rares.

  • Refaire ses premiers pas : même si c'est bien le sien, le corps de Cally lui semble encore tout à fait étranger. Elle doit à présent s'habituer à cette "nouvelle" enveloppe, et pour cela perdre des habitudes qu'elle avait acquises au cours de plus de cent ans d'une vie d'adulte. Elle n'arrête pas de trébucher à cause de ses jambes trop courtes, manque souvent les objets qu'elle souhaite attraper après avoir perdu près des vingt centimètres d'allonge... De l'extérieur, Cally paraitra juste extrêmement maladroite, mais à chaque fois qu'elle se rate, cela ne fait que l'attrister un peu plus. Elle a l'impression de devoir se battre contre son propre corps même dans les gestes les plus anodins de son quotidien.

  • La lame du padawan :de son temps, la maître jedi était une bretteuse de talent, capable de se mesurer aux plus fines lames de l'Ordre. Mais avec son nouveau physique... Si ses muscles se rappellent encore de leurs entraînements passés, son corps n'est que celui d'un enfant. Elle a peut-être regagné la vitesse et la souplesse de sa jeunesse, mais ses coups n'ont plus la puissance qu'ils devraient avoir. Pire que tout, elle n'arrive plus à manier correctement son sabre laser. Sans l'appui de la Force, l'arme lui semble lourde et peu maniable, plus dangereuse pour elle que pour son adversaire. Elle doit à présent apprendre comment une non-utilisatrice de la Force peut utiliser correctement un tel équipement.

  • Impossible à prendre au sérieux : malgré son grand âge, il est difficile de prendre Cally au sérieux. Tout le monde ne peut s'empêcher de voir la gamine qu'ils ont devant les yeux, et sa voix, auparavant rêche et autoritaire, est à présent fluette. Elle est constamment obligée de lutter pour que les autres se rappellent qu'ils ont bien face à eux un maitre jedi. Même parmi son entourage, il est bien facile d'oublier qui se cache derrière ce petit minois de gamine, et elle est souvent obligée de donner de la voix pour rappeler les autres à l'ordre.

  • Émotionnellement instable : Si obtenir un corps jeune et en bonne santé est une nette amélioration, elle a presque tout perdu en retour. L'utilisation de la Force, qui la fait se sentir sourde et aveugle après tant d'année en sa compagnie. Le respect de ses pairs, qui peinent à la reconnaitre en tant que maitre. Le regard des gens, qui au premier coup d'oeil ne voient plus en elle qu'une enfant un peu bizarre… Cally supporte très mal sa nouvelle condition. Tous ces bouleversements l'ont rendus émotionnellement instable, la rendant assez agressive, les nerfs à fleur de peau. Le fait que son avenir soit complètement incertain ne l'aide pas à trouver les nouveaux repères qu'elle cherche désespérément.




Description physique :
Suite à son expérience malheureuse, Cally a retrouvé le corps de ses dix ans. A l'époque, la jeune fille est une enfant ravissante aux traits innocents. Plutôt petite, elle peine à dépasser le mètre trente. Sa silhouette maigre cache tout de même quelques muscles secs, et de nombreuses surprises. En effet, même si elle ressemble à une humaine de l'extérieur, elle est enfaîtes une Atoanne. Elle possède de fait plusieurs petits cœurs répartis dans son corps au lieu d'un seul cœur principal, ce qui lui donne une endurance légèrement supérieure à ce que l'on pourrait attendre d'une enfant de son âge.

Son visage fin, encore enfantin et innocent, est surmonté par une épaisse tignasse noire et désordonnée. Depuis son rajeunissement, elle ne s'est pas encore peignée… Au contraire, elle n'a de cesse de se passer les mains dans les cheveux, les décoiffant toujours un peu plus. Avant sa transformation, son crâne devenu chauve lui avait procurer un certain nombre de complexes en tant que femme, aussi toucher sa chevelure est une sensation qui lui procure une très grande satisfaction. L'un des rares points qu'elle juge positif de sa nouvelle condition !

Les yeux de Cally, qui ont recouvert toute leur acuité, sont d'un vert tirant légèrement sur le jaune. Leur profondeur est un peu gâchée par de lourdes cernes qui entourent ses paupières, indiquant un cruel manque de sommeil. L'Atoanne n'est pas sûr s'il s'agit d'un dérèglement hormonal ou simplement de besoins de son corps plus jeune, mais elle a l'impression de dormir tout le temps, et que cela ne soit toujours pas suffisant. Ce qui n'améliore en rien son humeur, si bien qu'on la verra le plus souvent arborer une moue boudeuse ou renfrognée. Et franchement, cela n'aide pas à la rendre plus adulte. Cela lui donne juste l'air d'être encore plus ensommeillée.

Sur le reste, elle est assez banale. Son corps n'a encore développé aucune forme, et elle pourrait parfaitement se fondre parmi les padawans les plus jeunes sans qu'on ne puisse plus la distinguer. Elle a une peau légèrement bronzée, de ceux qui ont vécu longtemps au grand air. On peut toutefois distinguer une longue ligne pâle à l'intérieur de son poignet gauche, seule cicatrice visible de sa tentative de suicide. Sa voix, auparavant graveleuse due à l'âge, est redevenue douce et fluette, ce qui l'agace au plus haut point.

Tout comme sa garde robe… Cally ne peut plus mettre aucune des tenues dont elle disposait auparavant tant son corps a changé, et il faut avouer que sa nouvelle taille ne lui laisse pas beaucoup de choix dans les habits de l'Ordre. Honteusement, elle a discrètement demandé à ce qu'on lui apporte des robes de padawan.



Caractère :
Malgré le rajeunissement de la maitre jedi lui donnant un corps d'enfant, son caractère de vieille acariâtre ne l'a pas quitté un seul instant. Celui-ci s'est même probablement accentué encore un peu, depuis que tout le monde la traite comme une gamine. Ainsi, l'Atoanne est devenue amère, voire agressive. La moindre remarque portée à son encontre risque d'être mal interprétée et de la pousser à la bagarre. Bien sûr, Cally dispose encore d'un grand self-control acquis au fil des ans, mais il faut avouer qu'il est rudement mis à mal, et se fissurera de plus en plus régulièrement le temps que la gamine s’habitue à sa nouvelle condition.

La jedi a gardé ses mauvais travers développés durant la vieillesse, et qui risquent d'étonner plus d'un interlocuteur croyant avoir à faire à une enfant : Cally est sarcastique, si ce n'est mordante, voire désagréable. Elle est sûre d'elle, et de fait incroyablement autoritaire. En effet, c'est une femme d'action, volontaire, toujours prête à se jeter dans la mêlée et habituée au commandement. Ce qui risque de poser problème à son ego, car à présent plus personne ne risque de lui obéir.

Peut être ces travers disparaîtront-ils ? En effet, notre jeune ami est à présent remplie de doutes. Qu'a-t-elle manqué durant son expérience de rajeunissement ? Pourquoi la Force l'a-t-elle quittée, et reviendra-t-elle ? L'Ordre jedi acceptera-t-il de garder quelqu'un qui ne peut même pas manipuler la Force ? Que deviendra-t-elle alors, avec son corps d'enfant ? Ce corps qu'elle ne pourra peut être jamais quitter… Ses récentes expériences de vie ont ébranlé la confiance qu'elle avait en elle, ce qui va la pousser à se replier un peu sur elle-même. Elle a besoin de fonder de solides repères pour s'adapter à sa nouvelle condition. Car Cally est actuellement perdue, même si elle refusera de le reconnaître.




Comment avez-vous connu le forum : Double compte de Lana Anthana



Dernière édition par Cally Venta le Dim 13 Jan 2019 - 14:22, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 9
Âge du perso : 137 ans
Race : Atoanne

Feuille de personnage
Activité actuelle: Maitre jedi
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Cally Venta, la grande Jedi devenu petite [Terminé V2]   Mar 1 Jan 2019 - 23:06


Histoire



Le début de l'histoire de Cally Venta est extrêmement banal pour un membre de l'Ordre jedi. On pourrait même probablement en faire un cas d'école, afin de voir comment les choses doivent normalement se passer. Repérée avant ses quatre ans par l'Ordre, elle fut emmenée par les jedi pour commencer sa formation. Le regrette-t-elle ? Pas du tout. On lui a expliqué que l'attachement sentimental n'était pas souhaitable, aussi la gamine n'a jamais cherché ses parents, dont elle ne conserve pour ainsi dire aucun souvenir. Tout comme elle ne garde aucun souvenir de sa planète natale.

Elle s'est concentrée sur son cursus dans l'Ordre, travaillant encore et encore. Alors que certains de ses camarades se spécialisait, Cally prit toujours soin de ne négliger aucun aspect de son éducation, pratique ou théorique, au sabre ou où à travers la manipulation de la Force. Même si la jeune fille ne disposait d'aucun talent particulier, elle passa avec succès les tests pour devenir padawan, poussée par une volonté et une curiosité dévorante. Elle voulait voir toujours plus loin, apprendre toujours plus de choses. Des choses nouvelles. Ce qu'elle appréciait plus que tout, c'était de découvrir seule. De se débrouiller.

Et c'est là que son chemin sortit du parcours classique des Jedi. Au lieu de rejoindre un quelconque temple afin de poursuivre sa formation, la jeune Atoanne rejoignit le Corps d'Exploration de l'Ordre. Cela désola nombre de ses professeurs, soucieux de perdre une élève aussi prometteuse… On tenta presque de l'en dissuader, mais Cally n'en démordit pas. Elle avait fait son choix. Elle voulait découvrir, elle voulait savoir. Plus que tout, elle voulait être la première. La première à poser le pied sur une planète. La première à trouver d'anciens vestiges. Son comportement volontariste lui permit de trouver rapidement un maitre. Un epicanthix du nom de Fraj Tenyen.

Il s'agissait d'un chevalier jedi au tempérament flamboyant. Cally avait alors seize ans, et elle ne mettrait plus les pieds dans un temple jedi avant un sacré moment. Sa formation se passa sur le terrain, à la dure, loin des conforts de la civilisation, leur vaisseau s'étant enfoncé dans les confins de l'Espace Sauvage. Mais jamais elle ne s'en plaignit. Tout comme elle ne se formalisa pas que son maitre ne s'occupe pas spécialement d'elle, lui laissant un degré de liberté assez inattendu. Après tout, les duos au sein de sa mission d'exploration étaient très loin des relations habituelles que pouvaient lier padawan et maitre habituellement. Le vaisseau n'était pas si grand, et elle cotoyait en permanence les autres maitres, ainsi que les autres apprentis. Tous apprenaient les uns des autres.

Ils formaient plus une grande famille, chacun prenant soin les uns des autres à sa manière, et chacun prenant soin de ne pas empiéter sur les libertés des autres, même les maitres envers leur padawan. Pour devenir un explorateur, il fallait savoir se débrouiller et apprendre seul. Cally savait qu'elle pouvait compter sur l'aide de son maitre si c'était nécessaire, mais appréciait énormément la liberté qu'il lui accordait, et qui se mariait bien avec son côté autodidacte.

Le caractère mordant et agressif de son maitre a beaucoup déteint sur la jeune adolescente de l'époque, ainsi que son goût pour l'action et sa maîtrise du sabre laser. Pourtant, Cally n'abandonna jamais son côté érudite. Durant les longues traversées du vide spatial, à la recherche de quelques nouvelles planètes dans l'espace sauvage, les temps étaient dédiés à la méditation et à l'étude. La jeune fille découvrit qu'il y avait un temps pour chaque chose, et son enthousiasme débordant lors des explorations se transformait en concentration attentive lors de ses recherches.

Lorsque le vaisseau d'exploration revint dans l'espace connu, huit ans s'étaient écoulés. La jeune fille était devenue une jeune femme, et une exploratrice. Son éducation avait été bien différente de celle de nombreux autres apprentis, avec moins de cours magistraux et une grande part de liberté, encourageant son côté autodidacte. Cela ne l'empêcha pas de passer avec succès les épreuves pour devenir chevalier jedi. Avant de repartir, quelques jours plus tard, en exploration dans les franges lointaines de l'Espace Sauvage. Le Corps d'Exploration, tout comme les autres Corps de Services Jedi, manquait toujours de membres pour ses missions. Et Cally ne comptait pas rester dans cet univers connu.

Elle participa à plus d'une centaine de missions d'exploration au total, dont quatre grandes expéditions s'enfonçant dans l'Espace Sauvage qui durèrent chacune presque une décennie. Au cours de chacune de ces grandes expéditions, elle prit un padawan sous son aile, tout comme son maitre avait fait avec elle. Elle les forma tout comme on l'avait formée, avec un soutien discret et efficace, laissant chacun de ses protégés progresser à son rythme, ajustant juste leur route lorsqu'ils avaient le malheur de trébucher. Elle en fit quatre chevaliers honorables et indépendants, capable de continuer leur route seuls à travers les étoiles. Bien sûr, à chaque fois qu'elle les laissaient partir, ses cœurs se serraient un peu. Mais la galaxie avait beau être vaste, elle savait qu'elle les recroiserait, tôt ou tard, là haut, dans les étoiles. Ou au temple, où les explorateurs passaient de longue période de repos entre chaque mission.

Il n'y a pas grand-chose à décrire des aventures de Cally parmi les étoiles. Bien sûr, elle pourrait vous décrire avec ferveur des paysages grandioses, que l'on pourrait croire tirés d'holofilms sensationnalistes. Vous montrer des images de faunes et de flores complètement inconnues, de mondes vierges de toutes explorations… Mais a quoi bon ? Vous ne pourriez pas voir ces magnifiques paysages, ou toucher ces animaux exotiques. Ressentir l'air iodé d'un monde océanique en vous disant qu'il ne tenait qu'à vous de découvrir ces qui se cachait entre les flots. Se demander quel miracle peuvent bien contenir les fleurs locales. Etre le premier à assister au bourgeonnement d'une fleur chamarrée et inconnue... Si le quotidien des explorateurs leur semble exaltant, il pourrait à vrai dire paraître bien ennuyeux pour bien d'autres personnes, pour qui la galaxie connue est déjà bien assez vaste. Et puis, il n'y a pas grand monde dans l'Espace Sauvage… Car si la vie semble foisonner, même sur les mondes les plus étranges, les traces d'autres civilisations sont rares. Extrêmement rares.

De toute sa vie d'exploratrice, Cally ne découvrit que trois planètes abritant des restes de civilisations inconnues. Le troisième, et dernière fois, fut la plus marquante. Les ruines qu'ils découvrirent ce jour là étaient spectaculaires, laissant apparaître les traces d'une large cité datant d'avant la fondation de la République. Du pain béni pour explorateur… A presque soixante-dix ans, exploratrice émérite et chef de la mission, l'Atoanne répartit les rôles afin de récolter le maximum d'informations et d'artefacts en un minimum de temps. Privilèges obligent, elle se garda la part du lion, à savoir les restes d'un énorme temple, inscrivant le centre géographique de la ville, où seules les fondations et les sous-sols subsistaient, laissant quelques gravures et textes idéographiques en mauvais état.

Le travail d'archéologue est bien moins passionnant que les fictions souhaitent le faire croire. Récupérer, récolter, analyser. Parfois se débattre contre la faune locale, ou un photocopieur récalcitrant. Cela ne gâcha pas l'enthousiasme de l'équipe, qui resta près d'un mois sur place, étirant au maximum leur départ afin de profiter de cette occasion rare. Mais, après tant d'années, il n'y avait plus tant de choses que cela à récupérer, et les logiciels linguistes tournaient déjà à plein régime pour tenter de déchiffrer le langage local et percer les mystères de cette civilisation. Ce ne fut que plusieurs semaines plus tard, alors que le groupe amorçait son voyage de retour, que les premiers résultats tombèrent.

La transcription des textes qu'elle avait récupéré lui fit bondir les cœurs dans un premier temps. Elle l'avait bien senti sur place, mais le temple avait été bâti sur un lieu avec une forte affinité avec la Force. Les individus qui avaient vécus là, quels qu'ils soient, avaient voué un culte à cette puissance, et avait fini par la maîtriser. De lointains ancêtres des Jedi ? Des précurseurs ? Cally préférait finir ses recherches avant de s'avancer sur quoi que ce soit. Et l'avenir lui donna raison… Plus elle avançait, plus les textes prenaient une tournure sombre. Obscure. Ce peuple avait mal tourné. Même si elle n'avait là qu'un petit fragment de ce qu'avait abrité le temple auparavant, ce qu'elle y trouva finit par lui glacer le sang. Sacrifices humain, duels à mort, rituels contre-nature… Elle préféra s'arrêter. Elle se sentait déjà souillée jusque dans son âme. La main du côté Obscur ne semblait pas si loin, même ici, dans les profondeurs lointaines de l'Espace Sauvage. Pour ce qu'elle avait lu, un peuple tout entier avait été digéré par les forces Sombres. Peut être était-ce même ce qui avait fini par causer sa chute.

Elle fit détruire toutes les recherches, et l'annonça à l'équipage. Elle ne pouvait pas prendre le risque de garder ces données ici. Il lui faudrait des mois pour rejoindre le temple Jedi le plus proche, et elle avait à son bord un certain nombres de padawans et d'anciens apprentis recalés aux tests de l'Ordre, qui ne résisteraient peut être pas aussi bien qu'elle à l'appel du côté obscur et de la puissance facile. Même si détruire ce savoir lui avait crevé le cœur, elle n'avait pas eu le choix. Malgré cela, les souvenirs qu'elle gardait de ses recherches étaient encore précis. Elle pouvait revoir les transcriptions des textes, quand elle fermait les yeux. Elle s'en souvenait avec une clarté déconcertante… Comme si ce savoir rechignait à être perdu. Elle mit ça sur le compte du choc, et effectivement, tout revint à la normale après quelques jours, lui permettant de mettre de côté cet incident.





La maître jedi finit par devoir ranger son sabre, et rejoindre le calme du temple. Avec ces cent-dix ans passés, son corps couverts de cicatrices ne pouvait plus la porter dans l'action, loin des étoiles du cœur civilisé de la galaxie. Elle souffrit beaucoup de cette situation lors des premières années. L'inaction lui pesait, mais elle n'avait pas vraiment le choix. Elle était trop vieille. Ses os lui faisaient mal, elle avait perdu en motricité. Ses cheveux commençaient à quitter son crâne, ce qui lui donnait des complexes. Elle n'avait plus que ses yeux pour pleurer. Elle n'avait plus qu'à attendre la mort. Pour elle qui avait admiré les parties les plus exotiques de la galaxie, rester cloîtrée au temple était un supplice.

Tout bascula en une nuit. Ses souvenirs se rappelèrent à elle, trop clairs pour être naturels. Elle revoyait les textes d'une civilisation oubliée, qu'elle avait condamnée à l'oubli. Les rituels. La Force. Il y avait un moyen pour elle. Cette ancienne race l'avait trouvé pour elle. Mais, le côté obscur… Elle ne pouvait se résoudre à céder à des textes si dangereux. Si elle les avait détruit, ce n'était pas pour rien. Pourtant, la Force pouvait-elle être dangereuse ? Elle ne pouvait être intrinsèquement mauvaise. Tout comme un marteau, elle était un outil, même si elle était bien plus. Seule comptait la façon de s'en servir. Le but, les idéaux. Elle médita de longs jours sur le sujet. Elle se donna bonne conscience. Elle œuvrait pour le bien après tout. Elle avait conscience que ce genre d'idée était dangereuse, voire s’apparentait au côté obscur de la Force, mais c'était pour le bien de tous. Si les jedi pouvaient vivre plus longtemps, ils pourraient protéger plus de monde… Elle ne tentait que de cacher son égoïsme, sa propre peur de mourir.

Elle travailla près de vingt ans sur le sujet, à faire des expériences et des études. Elle démarrait sur une solide base après tout, se souvenant dangereusement bien des rituels nécessaires. Elle les analysa, les décortiqua. Fonctionnaient-ils vraiment ? Elle tenta d'en percer la logique, les mécaniques internes. Elle pouvait se targuait d'une très bonne culture, d'un esprit logique implacable et d'une longue expérience de la vie, aussi aucun problème ne lui résistait très longtemps. Pourtant, celui-ci resta insoluble. Elle en comprenait seulement les rouages les plus fondamentaux. Des stupéfiants pour délier le corps de l'âme, une discipline inflexible, pour mener à bien le rituel. Une connaissance fondamentale des courants de la Force à l'intérieur du corps. Mais si elle comprenait les différentes étapes, elle ne voyait pas comment la Force pouvait agir ainsi contre la Vie elle-même. Ni pourquoi la description impliquait la Force de tant de personne. Dans le principe, il fallait simplement agir sur les flux de son propre corps...

Personne ne l'interrompit dans ses recherches, et la jedi se montra assez hermétique au monde extérieur durant cette période. Malgré la menace sith, la création de l'Empire et autre, personne ne pouvait lui demander quoi que ce soit. Elle était bien trop âgée, et n'était plus suffisamment en forme pour une quelconque action en dehors du temple d'Ondéron. Elle ne sortait même quasiment plus de ses quartiers, se faisant porter ses repas par un serviteur robot. Elle n'avait pas qu'un objectif, un seul objectif... Au fur et à mesure des années, Cally se sentait de plus en plus faible, et commença à redouter qu'elle n'aurait pas le temps de finir ses recherches. Cependant, le jour de ces cent-trente-set ans, elle décida de sauter le pas. Elle ne pouvait plus attendre. Dans l'enceinte de ses quartiers, elle se lança dans une profonde méditation. Dans l'air flottait une légère odeur d'encens de Grubia, un léger narcotique pour l'aider à se concentrer. Elle récita plusieurs mantras de sa voix rendue rauque par l'âge. Elle ne comprenait toujours pas tout de ce rituel, mais elle ne perdait plus rien à tenter.

Elle sentit la Vie et la Force s'agiter en elle, luttant l'une contre l'autre pour changer les lois naturelles. Le processus se révéla extrêmement désagréable. La douleur mena rapidement la vieille femme aux portes de l'inconscience, et elle dût se placer en transe afin que son corps poursuive sa transformation, quand bien même elle perdait conscience. Ce qui arriva relativement vite. Elle n'aurait pas imaginé pouvoir ressentir une telle douleur. Peut-être son corps était-il devenu trop vieux, trop fragile ? Allait-elle mourir ici ? Si c'était le cas, et bien soit... Au moins pouvait-elle partir l'esprit tranquille, elle avait fait tout ce qu'elle avait pu après tout.

Elle se réveilla plusieurs heures plus tard, allongée dans sa chambre, flottant dans ses vêtements. Avait-elle rapetissé ? Ses mains, lisses et fermes, apparurent dans son champ de vision. Des mains d'enfants. Elle se précipita devant un miroir, pour voir une jeune fille d'une dizaine d'années lui renvoyer son reflet. Elle… Elle avait réussit ? Avait-elle maîtrisé la vie elle-même ? Elle commença à exulter, passant ses petits doigts dans ses cheveux, noirs et épais. Une luxuriante tignasse sombre. Certes, ce n'était pas l'âge qu'elle aurait souhaité. Mais dans ce corps jeune et vigoureux, elle avait à présent tout le temps nécessaire pour ajuster le processus !

Elle devait prendre des notes. Et c'est alors que la cruelle vérité lui apparut, alors qu'elle tentait de ramener son datapad par télékinésie. Elle ne ressentait plus la Force. Elle ne pouvait plus la manipuler. Comme si la vie n'avait plié que quelques instants devant la Force, pour mieux la repousser ensuite. Laissant Cally dans une profonde tourmente.

Car il lui manquait des pièces de ce puzzle vicieux. Des élément trop abîmés par le temps pour que Cally ait pu les déchiffrer, et des flous de traductions. Ce processus n'était en rien volontaire. Il s'agissait d'une punition réservée aux criminels. Il avait pour but de vider la victime de sa capacité à utiliser la Force. Le rajeunissement n'était qu'un effet indésirable, les cellules du corps épongeant la Force jusqu'à la moindre goutte se rajeunissant par la même occasion, et ce de façon particulièrement dangereuse, conduisant souvent à leur destruction et à la mort. Il fallait normalement de nombreuses personnes pour imposer un tel supplice à un condamné, mais la jedi se l'était infligée seule. Et devait à présent en assumer les conséquences.






Cally refusa tout d'abord d'y croire. Ce devait être simplement ce nouveau corps. Il ne réagissait pas pareil que sa vieille enveloppe charnelle… Mais au fur et à mesure qu'elle tentait de faire appel à la Force de toutes les manières imaginables, son angoisse grandit. Même une simple méditation ne fonctionnait pas. Même autour d'elle, elle ne sentait plus la Force. Le monde semblait s'être éteint. Il avait perdu ses couleurs, sa teinte, sa saveur. Cela était physiquement difficile à supporter. C'était la première fois qu'elle ressentait cela. Comme si on l'amputait d'une partie d'elle-même. Qu'avait-elle fait de mal ? Où avait-elle échoué ?

Ce devait-être temporaire. Sûrement. Cela ne l'empêcha pas de partir dans une crise d'angoisse, la gorge serrée. Elle vivait un cauchemar. Et elle allait bientôt se réveiller. Sûrement. Il fallait qu'elle se réveille.

Son esprit refusait d'accepter cette vérité, et elle plongea rapidement dans un état catatonique. Elle ressortait de temps à autre de sa torpeur, persuadée d'avoir ressentir une étincelle de Force passer à travers elle. Mais ce n'était que des rêves. Des sensations résiduelles, qui ne faisaient que la torturer un peu plus. Ces faux espoirs lui arrachaient alors de nouveaux sanglots incontrôlables, et lui faisaient littéralement s'arracher les cheveux. Le temps passa sans qu'elle ne s'en rende compte, plongée dans un état second, complètement déconnectée de la réalité. Le seul marqueur de temps était le serviteur robot, qui passait lui apporter des repas de temps à autre, comme tous les jours depuis ces dernières années. S'il lui posa des questions sur son état, elle le nota à peine, absorbée par son chagrin et ses pleurs. Le robot n'insistait jamais vraiment, son interface primitives de relations humaines lui disant que son interlocutrice souhaitait juste être seule. Il ne nota même pas sa transformation, programmé pour un nombre trop limité de tâches.

Tout son corps la faisait souffrir. Plus le temps passait, et plus elle ressentait la douleur parcourir ses veines. Il lui manquait quelque chose ! Son cerveau recherchait un lien qui n'existait plus, laissant une douleur fantôme comme un membre arraché. Combien de temps s'était-il écoulé ? Un jour ? Une semaine ? Non, la Force ne reviendra pas, elle en était sûre à présent. Elle avait été punie pour s'être crue supérieure, pour s'amuser avec la vie. Et cette privation lui devenait plus insupportable, à chaque seconde qui passait. Il fallait que ça cesse. Alors, elle envisagea quelque chose auquel elle n'avait jamais pensé, même durant les pires moments de sa longue vie. Elle pouvait mettre fin à ses jours. Elle pouvait mettre fin à cette souffrance, à cette privation.

Ses petits yeux embués de larmes se posèrent sur son bureau. Elle y avait un coupe-papiers en argent, cela ferait bien l'affaire. Elle se traîna, sans force, jusqu'à l'imposant meuble, et se saisit du couteau de ses doigts courts et maladroits. C'était ce qu'il y avait encore de mieux à faire, pour elle et pour l'Ordre qu'elle avait trahi. Elle se tailla les veines d'un coup sec, coupant sa fragile peau d'enfant avec une facilité déconcertante. Elle ressentit à peine la douleur, tant le reste de son corps la tiraillait. Cally tenta alors de rejoindre de rejoindre son lit pour un ultime repos, mais trébucha en avant, et s'étala par terre.





Elle rouvrit les yeux sur le plafond de l'infirmerie. En vie.

C'était le robot, qui l'avait trouvé moins d'une dizaine de minutes après qu'elle soit passée à l'acte, alors qu'il lui apportait le repas. Aussi primitif soit-il, il avait immédiatement détecté le danger, et avait contacté les médecins du temple.

Ses yeux s'emplirent de larmes. Pourquoi était-elle en vie ? Elle tenta de se relever, mais d'épais liens médicaux la retenaient au chevilles et aux bras. Les médecins avaient très vite compris ce que la jeune fille s'était infligé, et ne souhaitaient prendre aucun risque. Même s'il n'avait pas très bien saisi à qui ils avaient à faire. Elle commença à se débattre, à hurler. Elle demanda à ce qu'on l'achève. Elle la sentait. Elle la ressentait toujours. Cette insupportable absence. Et toutes les larmes du monde ne pourraient jamais la combler. De quel droit ces foutus docteurs l'empêchaient de rejoindre une fin qu'elle appelait pourtant de ses vœux ?!

Cally passa presque trois jours attachée à son lit, récupérant contre son gré de sa tentative de suicide ratée. Le rare temps qu'elle passa éveillée, bien qu'abrutie pas les anesthésiants, elle le passa à pleurer et à geindre pour que ça s'arrête. Pour que tout s'arrête. Refusant de s'alimenter, les rares nutriments qu'elle recevait devaient lui être injectés. Entre deux sanglots, elle parvint quand même à expliquer les grandes lignes de la situation à ses aide-soignants. Elle espérait un peu qu'en apprenant l'énormité de ce qu'elle avait tenté, cet acte odieux et contre-nature, ils l'abandonnent à son sort. Mais ils n'en firent rien. Ils confirmèrent son identité avec une prise de sang, et s'assurèrent de son état de santé. Malheureusement, ils ne pouvaient rien faire concernant la Force.

Au bout d'une semaine, elle commença à recevoir des visites. Les médecins l'avaient détachée un peu plus tôt, même si elle restait sous étroite surveillance. En tant que membre des équipes d'exploration, elle n'était pas vraiment connue, mais il s'avéra que deux de ses anciens padawans étaient présents au Temple. On avait fait appel à eux, dans l'espoir qu'ils puissent ramener à la raison la jeune fille. Et ce fut un pari gagnant. Même si elle refusa dans un premier temps de les voir, ils finirent par lui forcer la main. S'ils furent surpris dans un premier temps, ils ne le montrèrent pas. Et ils lui parlèrent. Ils la laissèrent vider son sac, lui accordant toute leur confiance malgré son physique étrange. Elle était avec sa famille, des explorateurs. A chacune de leur discussion, la jeune fille finit de nouveau en larmes. Mais cette fois, c'était dans les bras de ceux qui lui étaient chers.

Grâce à eux, elle parvint peu à peu à regagner ses esprits. Le tout était encore fragile, mais elle avait retrouvé une certaine stabilité. Une certaine rationalité. Cally recommença à s'alimenter seule. Il ne lui fallut que quelques jours pour récupérer physiquement totalement. Elle ressentait encore terriblement l'absence de la Force autour d'elle, mais avait regagné suffisamment de détermination pour faire face, sans sombrer dans les abîmes comme au tout début. Elle se tenait occupée, l'esprit bouillonnant, pour chasser ces horribles sensations et garder intact son fragile équilibre psychique.

Comment allait-elle s'habituer à ce nouveau corps ? Et comment les autres réagiraient-ils ? Elle savait que les médecins avaient prévenus le Conseil de l'Ordre. Quelle décision prendraient-ils à son égard, elle, une maitre jedi incapable d'utiliser la Force ? Si elle devait quitter l'Ordre, où irait-elle… Elle accepterait leur décision, quoiqu'il arrive. Elle s'était mise elle-même dans cette situation, elle devait en assumer les choix à présent. Ses pensées étaient certes moroses, mais elles la gardaient proches de la réalité.

Cally se devait de progresser à présent un pas après l'autre.

Un peu plus d'un mois après sa transformation, Cally put enfin sortir de l'infirmerie. On la jugeait suffisamment rétablie psychologiquement pour ne plus avoir à la surveiller constamment, même si elle devait conserver un bracelet traçant ses signes vitaux, par pure précaution. Ainsi que se rendre chaque jour à l'infirmerie, pour un suivi médical. Et ne pas quitter l'enceinte du Temple, le temps que le Conseil statue sur son sort...

Il faut dire que ces précautions l'agacent, un signe de bon rétablissement en soit. Peu à peu, elle retrouve ses anciens travers, comme le sarcasme ou son caractère acariâtre. Et même si elle ne fait que se cacher derrière pour l'instant, ce sont de bons premiers pas vers sa complète récupération.







Dernière édition par Cally Venta le Jeu 10 Jan 2019 - 20:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 9
Âge du perso : 137 ans
Race : Atoanne

Feuille de personnage
Activité actuelle: Maitre jedi
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Cally Venta, la grande Jedi devenu petite [Terminé V2]   Mar 1 Jan 2019 - 23:46

Fiche terminée, en attente de validation :)

Étant donné le caractère un peu "spécial" du personnage, je me doute qu'il y aura probablement un ou deux trucs à retoucher cependant ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 14

MessageSujet: Re: Cally Venta, la grande Jedi devenu petite [Terminé V2]   Mar 8 Jan 2019 - 22:53

Bonjour Cally Venta/Lana AnthanaBis et, au nom de tous les Enfants de la Force, je te souhaite la (re)bienvenue. Sache que c’est la Force qui te parle et modère aujourd’hui ta fiche. Je vais reprendre point par point celle-ci lorsque cela est nécessaire, relevant ce qui aura su faire naître en moi le plaisir, relevant aussi ce qui en l’état pourrait empêcher ta fiche d’être validée. Bien ! Commençons cette lecture :

a. Le Résumé : J’ai trouvé la section ‘résumé’ fort intelligente pour ceux qui voudrait avoir un aperçu rapide de ton personnage. Dommage que vous ne puissiez par la suite éditer vos fiches manuellement pour la tenir à jour, mais l’idée me plaît ^^.

b. Les Caractéristiques :
La Force : Je comprends l’idée de la rendre ‘faible’ mais tout de même, ce n’est pas un bambin, un 2 ne me choquerait pas :)
L’Agilité : Là, par contre, le 5 m’embête franchement car ton personnage, ayant retrouvé un corps qui n’était plus du tout le sien va nécessairement connaître une longue période de réappropriation. Si les adolescents sont aussi maladroits, c’est parce qu’en trois ans, ils poussent, poussent, poussent, dans tous les sens et n’importe comment. Si déjà eux, sur une période de cinq ans, restent carrément maladroits alors que les changements se font ‘tranquillement’, tu imagines ton personnage qui a rétréci au séchage en 1 jour ? :lol : De fait, la Dextérité, vu que ça se tient à tes mains, ça va, là, c’est tout son corps qu’elle doit se réapproprier et elle n’a pas l’air très en phase avec l’idée de faire de la ‘rééducation’.
Le Charisme : Elle continue d’avoir la langue soutenu d’une adulte et en plus, tu dis toi-même qu’elle était une enfant ‘ravissante’, un petit 3 ne m’aurait pas choqué outre-mesure ^^

c. Les Caractéristiques : Il est souvent suggéré dans l’U.E. que le sabre-laser est une arme extrêmement dangereuse pour qui n’aurait pas les réflexes que procure la Force aux êtres qui y sont sensibles. De fait, ayant perdu la Force, je pense qu’il n’est pas aberrant de penser que ton personnage aura besoin de ‘réapprendre’ le maniement du sabre – au moins en partie – en plus de la remarque que j’ai déjà faite sur l’Agilité, la réappropriation du corps, tout ça :)

d. Les Pouvoirs : Genre, never ever ? Plus jamais de Force ? Ou tu te laisses la possibilité dans un développement ultérieur de la récupérer ? Si tu te laisses la possibilité d’un retour, même tardif, de la Force, tu peux déjà choisir tes Pouvoirs avant leur disparition, je pense, même s’ils seront considérés comme locked Wink

e. Les Points Forts & Faibles :
La vivacité de la jeunesse : Ce point m’embête un peu car, autant je comprends qu’elle n’a plus les douleurs de la vieillesse et qu’elle a une constitution maintenant plus solide, mais tu as tout le travail de réappropriation de son propre corps qui, selon moi, devrait la rendre longtemps assez maladroite genre, elle pense pouvoir attraper quelque chose, et en fait non, elle pense qu’elle va toucher, mais en fait non, elle pense pouvoir sauter assez haut, et en fait non. D’autant que le rétrécissement du personnage est doublé de la perte de la Force donc vraiment, elle a plus les mêmes réflexes, le même rapport au corps et au monde. Du coup… Je nuancerais un peu :)
Coupée de la Force : Juste pour dire que j’aimerais vraiment plus voir le traumatisme que cela représente dans ton Histoire (ce qui permettra de l’étoffer, d’ailleurs, mais j’y reviens plus loin). Dans Kotor 2, notamment, tous les personnages présentent cela comme un véritable traumatisme, comme perdre la vue, l’ouïe et l’odorat en même temps, j’aimerais que tu l’accentues un peu :)
Enfant soldat : Je changerais l’intitulé en « Se réapproprier son corps » pour l’étendre, pas seulement au combat, mais au travail de tous les jours qu’elle va devoir fournir :) En outre, le fait qu’elle a perdu la Force, comme je l’ai dit plus haut, doit certainement largement la pénaliser dans l’usage d’un sabre-laser voir peut-être lui interdire dans un premier temps – d’autant que dans ton histoire, les changements de corps sont hyper récents. En outre, ça te donnera l’occasion de premiers RP intéressants ^^
Emotionnellement instable : Juste pour dire que j’aime beaucoup ce trait et, en général, toute la vulnérabilité de cette vieille dame qui a juste eu peur de la mort, in fine. J’aime bien. Tu as droit à une gommette étoile. Laughing

f. Les Descriptions :
« Une enfant ravissante… » : d’où le petit 3 en Charisme suggéré.

« ainsi que quelques autres organes surnuméraires… » : J’ai regardé sur Wookieepedia et ce n’est mentionné nulle part, je crois, contrairement aux micro-cœurs répartis partout dans le corps :)

Le Caractère en général : elle promet d’être volcanique ! J’aime bien Razz

g. L’Histoire :
• De « Ses cœurs se serrèrent… » à « … elle restait une parfaite inconnue. » : Tu as fait passé beaucoup de tes verbes au futur simple de l’indicatif. Or, le futur dans le passé doit être exprimé, comme tu l’as fait plusieurs fois avant, au conditionnel présent :) Par exemple, affinera >> affinerait. C’est un détail mais vu que tu ne fais pas la faute ailleurs, c’était curieux de la faire ici :)

• « Cally ne prendra jamais d’apprenti. » : ça, ça m’embête parce qu’il me semble que c’est une condition sine qua non pour devenir maître justement. De fait, sauf si tu as un contre-exemple sur le forum ou dans l’U.E., ça m’embête (d’ailleurs, former un ou deux apprentis, ça pourrait te permettre des sujets intéressants car eux seront encore adultes quand tu seras redevenues une enfant, et ça te permet de broder un peu).

• « Elle trouva alors ce qu’elle cherchait. » : où ? quand ? comment ? dans les archives du Temple ? Si la recherche sur son propre rajeunissement est interdite, comment peut-on en avoir des archives ? Et c’est là ce qui m’embête le plus en fait, même si l’idée me plaît beaucoup, c’est qu’il n’y a aucun précédent dans l’U.E. et dans Star Wars et qu’en créer un, c’est quand même pas mal bouleverser le game, selon moi. Du coup, j’aimerais qu’on bétonne un peu ça ensemble :) Car dire « un jour, y a un Maître Jedi qui avec la Force a réussi à se rajeunir » c’est quand même te placer, il me semble, au-dessus de TOUS les autres manipulateurs de la Force en termes de puissance. Même Palpatine était obligé de passer par des clones.

• « Elle travailla près de vingts ans sur le sujet, à faire des expériences… » : ma remarque rejoint le • précédent, en cela que justement, vingts ans pour un pouvoir pareil, c’est rien. C’est rien pour deux raisons, déjà parce que ton personnage est là dans un genre de reconversion, tu dis toi-même qu’elle a toujours été une femme de terrain et non une érudite donc pas vraiment porté à l’étude de la Force et de ses mystères les plus insondables ; et ensuite parce qu’il a fallu toute une vie à Plagueis puis à Palpatine pour parvenir à maîtriser à ce point le vivant. Alors oui, l’expérience à foirer, mais quand même pas au point que ton personnage meurt et on se dit « Ah bah, du coup, quelqu’un de mieux préparé pourrait peut-être réussir ? ». Tu comprends pourquoi ça m’embête ? :/ N’hésite pas à le dire si je ne suis pas suffisamment claire :) Wink

• « Elle devait prendre des notes […] une profonde tourmente. » : pour le coup, ici, j’aimerais bien que tu développes. Perdre la Force, c’est un truc horrible, vraiment, vraiment, et résumer ça en « une profonde tourmente »… J’trouve que pour une fiche de maître, tu pourrais te lâcher un peu plus Razz Laughing On veut la voir en PLS, dans un coin, à pleurer toutes les larmes de son corps Laughing Tu l’expliques mieux dans tes Points Faibles qu’ici :), c’est dommage.

• « Elle n’est sortie de ces quartiers que deux fois…[i] » : nous sommes si peu de choses à tes yeux pour que tu nous prives d’un scène pareille ? Sad Je veux la lire !

• « [i]une erreur à présent
: ce n’est pas une erreur de logique, c’est bien une faute, avec un fort côté moral. Elle s’est trompé, sa personne a failli, c’est sa très grande faute :) Une erreur, c’est quand tu désengages la morale de la personne de l’acte, c’est quand tu te trompes dans tes tables de multiplications, pas quand tu casses en deux le Code Jedi puis le brûle et cède à la panique de mourir Laughing

• « Il lui a fallu… poupin » : ce serait plus logique, dans ton récit, de placer ça juste avant les regrets et la honte de ta poupette.

• « La Jedi a détruit… si elle continue sur cette voie. » : Tu ne parles d’aucune décision du Conseil, d’aucune convocation. Tu ne parles pas non plus de son nouveau quotidien. En fait, j’aimerais bien que tu bordes un peu, une scène où elle passerait devant les maîtres ? Quitte à dire « nous en reparlerons plus tard on a autre chose à foutre mais en attendant vous restez au Temple ». C’est pas possible de développer un peu ? ^^

Bilan Général : Alors, globalement, et tu l’auras compris, pour un niveau maître et en plus un profil aussi atypique, j’ai besoin de plus de matière :) Tu as 130 ans de vie, sur mes pages, ça tiens sur quatre pages, en 11, 1,5 d’écart de ligne et une marge de malade pour mes annotations. J’aimerais que tu nous donnes un peu plus d’éléments de son passé de guerrière, qu’on puisse saisir mieux toute la déchéance. J’aimerais avoir plus de détails sur ce mystérieux pouvoir, sur ce qu’elle a consulté pour trouver ce qu’elle voulait. J’aimerais qu’on en discute un peu et que l’on travaille tout cela pour ne pas que ça lance une bombe à concussion sonique de la mort dans la mare ^^

Enfin, sache que je modère ici une première fois pour te montrer qu'on fait attention à ta fiche :) Mais on discute aussi de plusieurs choses entre-nous car ta fiche étant très singulière, elle apporte son lot de questions qui doivent être débattues à plusieurs ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 9
Âge du perso : 137 ans
Race : Atoanne

Feuille de personnage
Activité actuelle: Maitre jedi
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Cally Venta, la grande Jedi devenu petite [Terminé V2]   Jeu 10 Jan 2019 - 21:16

Bonjour Oeil de la Force, et merci pour ce commentaire constructif Very Happy
J'ai pu améliorer ma fiche et la cohérence de mon histoire. Il est vrai que vu le sujet central du personnage, il est important d'y prêter la plus grande attention ^^

Voici un résumé des modifications effectuées:
  • Ajustement des caractéristiques

  • Toujours pas de pouvoirs. Effectivement, le fait que Cally soit coupée de la Force se veut permanent. Je n'exclue pas de lui rendre sur le très long terme, mais cela se fera alors petit à petit, pouvoir par pouvoir, et ce par le biais des évolutions.

  • Points forts et points faibles étoffés en partie, et ajout d'un nouveau point fort (détermination) et d'un nouveau point faible (maladresse) basés sur tes commentaires.

  • Pour les organes supplémentaires, vu qu'il y avait plusieurs petits cœurs, je trouvais cela plus logique que d'autres organes aient également le même comportement. Mais effectivement, ce n'est marqué nulle part, donc je l'ai retiré de la fiche.

  • Histoire:
    • Largement étoffée ! Notamment avec l'ajout d'un passé dans le corps d'Exploration.
    • Ajout de plusieurs padawans. Je n'ai pas souhaité leur donner de noms, afin de laisser l'opportunité à des joueurs (nouveaux ou anciens) de venir se rattacher sur ce morceau :)
    • Nouvelle explication fournie pour le rajeunissement, lui donnant un côté involontaire, dangereux et hautement contre-productif. Le fonctionnement vient d'une civilisation à présent disparue, et n'était qu'un effet secondaire, l'objectif principal étant tout autre (mais chuuuut, pas de spoil). Cela devrait permettre de moins bousculer l'Univers étendu.
    • Ajout du choc psychologique de Cally suite à la perte de la Force, de sa réaction un poil violente et donc une fin remaniée. Mais bon, vous me forcez à torturer ce pauvre bout de choux, je me dédouane complétement (même si c'est très drôle de tourmenter ses personnages ^^). Cela permet également de repousser un peu la rencontre avec le Conseil.

Je suis prêt pour une nouvelle vague de propositions d'amélioration de commentaires à présent Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 14

MessageSujet: Re: Cally Venta, la grande Jedi devenu petite [Terminé V2]   Ven 11 Jan 2019 - 11:10

Bonjour Cally :)

Déjà merci de faire preuve d'autant d'adaptabilité :) Je comprends que c'est toujours embêtant de revenir sur une fiche, de devoir corriger des choses, faire des concessions, tout ça, tout ça. Tu le fais avec enthousiasme et efficacité, alors merci. ^^

CEPENDANT (il faut l'entendre comme quand Albus Dumbledore à la fin de HP 1 Laughing), ce message est juste là pour te dire qu'on discute de tout ça en interne avant de te refaire une modération complète ^^ C'est délicat comme profil et on ne veut pas créer un précédent qui entraînerait une standardisation du modèle :) Je peux pourtant te signaler déjà plusieurs consensus qui semblent se dégager :

1. Nous voudrions que le personnage ne puisse plus jamais accéder à la Force (on laisse bien entendu libre ton personnage de tout interprétation quant à "pourquoi tu ne peux plus accéder à la Force).

2. Nous aimerions te laisser l'opportunité de jouer une scène avec le Conseil Jedi et de fait, ne pas décider pour eux si ton personnage doit être exclu de l'Ordre ou pas :)

3. Nous aimerions réfléchir à un défaut du genre 'vieillissement accéléré', histoire que ton personnage ne regagne pas cent ans de vie tout de même :)

4. Dernier point, on va réfléchir aux caractéristiques de très près, ça nous semble plus logique que ton personnage garde effectivement ses facultés intellectuelles et sa sagesse mais on a envie de te faire un peu galérer pour ce qui est aptitude physique. Niark niark niark niark :biatch:

Bien cordialement à toi et avec les respects de nos salutations distinguées et joviales,
Les Yeux de la Force.

I love you

Ps : du coup, les consensus n'étant pas fermement établis, je te les transmets pour que tu puisses y réfléchir, mais ce n'est pas encore une demande de "changements impératifs pour la validation de la fiche" Wink Simplement, que je ne te prenne pas au dépourvu durant la prochaine modération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 9
Âge du perso : 137 ans
Race : Atoanne

Feuille de personnage
Activité actuelle: Maitre jedi
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Cally Venta, la grande Jedi devenu petite [Terminé V2]   Ven 11 Jan 2019 - 13:22

Je comprends tout à fait que le personnage est particulièrement délicat à modérer, il n'y a aucun souci là-dessus ^^ Vu ce que je demande, c'est bien la moindre des choses que de s'adapter !

Concernant les points évoqués:
  1. Ne jamais pouvoir retrouver la Force était mon idée initiale, aussi cela ne me dérange pas du tout. Au contraire, c'est un point autour duquel il sera particulièrement intéréssant de RP !

  2. Pour le passage devant le Conseil, c'est également ce que j'avais en tête, et c'est ce que suggère la fin de mon histoire: je prefère le faire en rp avec les joueurs du Conseil. Et ce quelle que soit la décision finale d'ailleurs, même si Cally se fait virer du temple à coups de pieds Very Happy

  3. J'avoue ne pas être fan de l'idée du vieillissement acceleré. Tout l'intêret du personnage tourne autour d'une adulte piégée dans un corps devenu bien trop jeune. Du coup, je souhaiterai plutôt proposer l'inverse: une croissance totalement stoppée, piègeant Cally dans son corps de dix ans. Pour limiter sa longévité, on peut expliquer par exemple l'arrêt de sa croissance cause de nombreux dysfonctionnements internes au fur et à mesure que le temps passe (vu que ce n'est pas du tout le fonctionnement naturel du corps), ce qui raccourcira la durée de sa nouvelle vie dans les limites du raisonnable.

  4. L'avantage de la solution de stopper la croissance de Cally, c'est que côté physique, elle galérera tout le reste de sa vie avec une constitution enfantine, manquant de force, d'allonge et d'endurance. Cela permet également de garder un certain nombres de ces points faibles, qui auraient disparus lorsque son corps aurait grandit (ce qui serait arrivé assez vite, vu la rapiditié chronologique du forum ^^).


J'avoue bien accrocher à la solution de stopper la croissance de Cally, cela me laissera plus de temps pour exploiter le concept initial du personnage, et cela permet de réguler un certain nombre de points qui aurait pu déraper (notamment la disparation de points faibles). Si vous pouviez considérer cette idée dans vos discussions Very Happy

Après, je suis bien conscient des consensus à trouver, et je suis prêt à modifier d'autres points si nécessaires. J'attends le résultat de vos discussions patiemment :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 14

MessageSujet: Re: Cally Venta, la grande Jedi devenu petite [Terminé V2]   Dim 13 Jan 2019 - 12:50

Bonjour Cally :)

Alors, après discussion, il apparaît que :

4. Nous sommes d'accord avec cela. Cally restera en apparence une jeune fille mais ce sont ses organes qui vont commencés à développer des défiances avec le temps.

1. On valide, la Force ne sera plus pour elle qu'un lointain souvenir.

3. Cf. voir le 4.

Et enfin, pour les caractéristiques, clairement, on veut que tu aies une marge de progression significative et, en même temps, puisque tu veux commencer le personnage très tôt après sa transformation, il faut que les caractéristiques soient vraiment significative de cela. Du coup, on te suggère cette répartition :

Force : 2 (2)
Dextérité : 3 (4)
Agilité : 2 (4)
Constitution : 3 (3)
Intelligence : 5 (5)
Sagesse : 4 (4)
Charisme : 3 (3)

Est-ce que cela te va ?

Si oui, je te laisse faire ces dernières modifications avant de te valider :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 9
Âge du perso : 137 ans
Race : Atoanne

Feuille de personnage
Activité actuelle: Maitre jedi
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Cally Venta, la grande Jedi devenu petite [Terminé V2]   Dim 13 Jan 2019 - 14:31

Bonjour Oeil de la Force !

J'ai effectué les modifications demandées sur les caractéristiques, qui me conviennent tout à fait :)

J'ai également rajouté une petite ligne dans la description physique, pour lui ajouter une cicatrice visible suite à sa tentative de suicide. C'est un peu gadget, mais je trouve que ça valait le coup ^^

Je suis très heureux que vous ayez retenu mon idée de bloquer sa croissance, ce qui va me permettre de capitaliser sur le concept original du personnage, à savoir une adulte bloquée dans le corps d'une enfant. Et puis cela donnera du boulot aux personnages médecins que de gérer la dégénérescence interne de Cally Very Happy

Du coup, Cally est prête pour la validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 14

MessageSujet: Re: Cally Venta, la grande Jedi devenu petite [Terminé V2]   Mar 15 Jan 2019 - 14:17

Bonjour Cally :)

Désolée pour ce suspens inutile, je n'avais pas vu ta réponse !

Je te souhaite alors la (re)bienvenue parmi nous, te rappelle cordialement qu'il te faut mettre un lien vers ta fiche dans ta signature, tu connais déjà le reste, habituée de longue date que tu es Wink

Ps : pour les 'dégradations de santé' il se pourrait qu'un jour tu vois apparaître dans tes évolutions annuelles de petits... désagréments Razz Ne t'inquiète pas, ça n'est pas pour tout de suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cally Venta, la grande Jedi devenu petite [Terminé V2]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cally Venta, la grande Jedi devenu petite [Terminé V2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Maîtres Jedi-