Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mischievous whispers (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morrigan Caelia
~ Padawan ~
~ Padawan ~
Morrigan Caelia


Nombre de messages : 21
Âge du perso : 11 ans
Race : Sang mêlé Humaine/Echani

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Mischievous whispers (libre) Left_b110/0Mischievous whispers (libre) Empty_10  (0/0)
PF:
Mischievous whispers (libre) Left_bar_bleue0/0Mischievous whispers (libre) Empty_bar_bleue  (0/0)

Mischievous whispers (libre) _
MessageSujet: Mischievous whispers (libre)   Mischievous whispers (libre) Icon_minitimeJeu 1 Nov 2018 - 22:13

La Force a vraiment quelque chose de fascinant. De puissant et dangereux, oui, mais aussi de fascinant. Alors qu'elle garde les yeux fermés, Morrigan reste complètement détendue, essayant juste de continuer à faire léviter divers objets présents dans la salle. Un exercice qui, bien que raisonnablement simple, demeure tout de même épuisant pour elle ces derniers temps. Depuis sa rencontre avec Lieman et le bref retour de ses émotions, la difficulté qu'elle avait à comprendre ses pouvoirs n'a fait qu'augmenter. Car maintenant, elle a réellement cette impression. L'horrible impression de vide. De pur manque. Comme si son corps n'était composé que de pur néant, dirigé par de simples pensés et instincts. Et avec cette impression...

****Il n'y a pas d'émotions, il n'y a que la paix...****

Cette phrase. Chaque fois qu'elle y pense, elle sent toujours une atroce impression. Un écho désagréable et pratiquement douloureux qui résonne d'une manière pas du tout naturelle. Comme si quelque chose en elle, quoi elle l'ignore, reconnaissait cette simple phrase comme un mensonge et se rebellait de toutes ses forces. Même sans son coeur, elle a cette impression de plus en plus forte que quelque chose n'est vraiment pas naturel et que si jamais elle ne fait rien, une chose particulièrement dangereuse va se produire. Originellement, l'écho était juste présent, mais pas vraiment désagréable. Juste... troublant. Mais depuis qu'elle a pu goûter à nouveau à ses émotions, cet écho est devenu limite malsain et pratiquement haineux. Méditer devient de plus en plus difficile pour le coup, comme si elle se perdait dans les souvenirs et échos que son corps tente de lui rappeler. En tous cas, lorsque le Code est concerné... Du coup, elle se contente de soupirer avant de refermer les yeux, reprenant l'exercice depuis le début, mais cette fois en se focalisant sur sa finalité : faire bouger les différents objets autour d'elle. Outre son sabre d'entraînement, elle déjà identifiées ses "cibles" : trois petites sphères métalliques, posées devant elle. Rien de bien compliqué donc, mais avec la... elle ne se rappelle plus du mot. Ah si : "discorde". Avec la discorde qu'elle ressent depuis le retour, puis la nouvelle disparition de ses émotions, c'est beaucoup plus difficile que ça devrait l'être. Mais il faut qu'elle y arrive... au moins pour pouvoir penser à autre chose ! Cette idée en tête, elle inspire profondément avant de commencer à se concentrer, essayant de se "lier" à la force, comme maître Saï Don lui a récemment enseigné. Tout est une question de volonté... et dans son cas, faute d'émotions, ce n'est pas la volonté qu'il lui manque. Peu à peu, elle commence à la voir. Cela prend quelques minutes... ou beaucoup plus. Sa notion du temps disparaît, mais elle commence à voir ce qu'elle désirait : cette aura blanche qui semble tout recouvrir. Une aura chaude et douce qui, à nouveau, semble essayer de caresser ses cheveux.

****Je veux comprendre !****

Cela fait pratiquement trois mois qu'elle et Lieman se sont rencontrés. Trois mois qu'elle attend de pouvoir retrouver son coeur, sans succès. Trois mois que le conseil ne répond pas. Elle vient juste de faire onze ans, chose qui est d'ailleurs passée sans fanfare. Mais elle n'en a rien à faire. Tout ce qu'elle veut, c'est récupérer son coeur une fois pour toutes et si se lancer dans la déchirure qu'elle peut déjà entrevoir dans son aura, peut le lui permettre... Cette idée en tête, elle commence à "s'approcher" ou en tous cas, c'est l'impression qu'elle a. Son corps ne bouge pas, toujours assis en tailleurs sur le sol de la salle, mais pourtant, elle a l'impression de bouger dans l'immensité blanche qu'elle ressent plus qu'elle ne voit. La déchirure est là, juste devant elle. Elle peut la sentir... Alors qu'elle rouvre les yeux, la salle de méditation lui apparaît, mais elle peut toujours sentir quelque chose de bizarre qui appartient à la fois à ce qu'elle déploie... mais aussi à ce qu'elle ressent. Il fait... froid d'un coup. Horriblement froid même ! Mais elle ne s'arrête pas, projetant son aura autour d'elle tout en se focalisant sur le sabre d'entraînement devant elle et les trois sphères d'entraînement. Elle sent cette puissance répondre à sa volonté, les objets commençant à s'arracher au sol tandis que l'immensité blanche continue à résonner quelque part en elle.Levant ensuite la main droite, elle se concentre d'avantage sur l'arme, sans pour autant arrêter de faire flotter les sphères. Ou en tous cas, elle essaye. Les trois objets perdent en effet en hauteur, s'arrêtant au ras du sol tandis que le sabre-laser se dirige lentement vers sa main tendue. Peu à peu, tout ce qui est autour d'elle disparaît, la laissant dans cette immensité sans couleur avec seulement les quatre objets près d'elle, quand soudain...

****Que...****

La déchirure se fait soudainement sentir. Horriblement froide et dégageant quelque chose de pas du tout naturel. Le coeur absent de Morrigan semble soudainement stopper net et elle se retrouve à fixer l'horrible tâche sombre dans son aura. Les quatre objets percutent le sol, mais elle n'y fait pas attention, trop préoccupée par ce qu'elle sent. Le blanc est toujours là. Toujours partout autour d'elle. Elle peut sentir la vie qui s'en échappe. Une aura chaude et rassurante qu'elle peut pratiquement toucher du doigt. Mais il y a autre chose. Et même sans ses émotions, elle peut sentir un écho de pur froid qui lui noue l'estomac. Quelque chose est... VRAIMENT pas bon là ! Mais quoi ? Pourquoi est ce qu'elle a l'impression qu'elle devrait stopper l'exercice ? Et d'un coup, alors qu'elle sent quelque chose de glacial toucher son coeur, une étrange idée lui arrive en tête. Une idée qui la choque tellement qu'elle stoppe immédiatement l'exercice sans y réfléchir, se relevant d'un bond vif pour se retrouver collée à un mur. Toujours cette même idée... La même qu'elle avait ressentie pendant le cours de Saï Don :

****Cette puissance... Pourquoi est ce que... J'en voulais... plus ? Bon sang, mais qu'est ce qui m'arrive ?!****

Alors qu'elle lève les mains pour les regarder, elle ne peut que sentir une vive appréhension qui ne fait que se renforcer. Est ce que c'est son imagination ou... Est ce qu'elle est plus pâle que la normale ? Non... Elle doit juste être fatiguée. C'est en tous cas la seule idée qui lui passe en tête.Peut être qu'elle devrait aller se reposer ? L'idée est intéressante... mais elle n'a pas le temps d'y penser : la porte de la salle s'ouvre soudainement à sa gauche et elle tourne lentement la tête, sans chercher à s'arracher du mur avant de murmurer doucement :

"Hn ? Qui est là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hance Walter
~ Padawan ~
~ Padawan ~
Hance Walter


Nombre de messages : 12
Âge du perso : 9 ans
Race : Humain
Binôme : Maître: Frey Laika'ja

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Mischievous whispers (libre) Left_b110/0Mischievous whispers (libre) Empty_10  (0/0)
PF:
Mischievous whispers (libre) Left_bar_bleue0/0Mischievous whispers (libre) Empty_bar_bleue  (0/0)

Mischievous whispers (libre) _
MessageSujet: Re: Mischievous whispers (libre)   Mischievous whispers (libre) Icon_minitimeLun 19 Nov 2018 - 22:14

Mischievous whispers (libre) 1542662749-gahag-002770

"Ils étaient comme toi
Ils étaient comme moi
Ils n'étaient pas guerriers 
Mais sont morts au combat..."

Les enfants paradis

"Ne pleure pas..."

De grosses larmes coulaient sur les joues du plus jeune. Le lit blanc avait vécu un nouveau malaise. Hance pourtant se faisait peu de cas de son état.
L'état de son aîné mourant l'inquiétait plus. Il l'aimait bien Théo, ce garçon Padawan de 15 ans, gravement cardiaque. Lui sans issu possible.

"Hance ..." murmura le plus âgé faiblement à de nouveaux sanglots.


"Je sais bien que je te reverrai mais je sais aussi pas de suite...Me laisse pas seul ici Théo...Me laisse pas...Je veux encore jouer dans les feuilles avec toi !"

Une main vint ébouriffer la tignasse. Elle était si glaciale mais si tendre qu'elle arrêta les larmes de l'enfant de 9 ans.

"Je suis dans chaque feuille Hance, je te le jure ! Il te suffira d'imaginer que tu t'y allonges près de moi et je serai là. On ne fait pas trop dans l'affectif ici..." Sa voix s'affaiblit: " Mais c'est ton cadeau d'anniversaire d'accord  ? "

Dans un " je suis un peu fatigué à présent..." Théo s'endormit, Hance se blottit dans le lit blanc près de lui.

Le lendemain, le garçonnet fut seul dans le lit. Il soupira. Il s'assit et resta un moment silencieux. Il sortait aujourd'hui suite à trois jours hospitalisé, l'opération approchait et les crises étaient brutales. Mais il avait eu Théo, avec Théo il n'avait pas peur.
Mais à présent...


*Je suis dans chaque feuille Hance, je te le jure ! Il te suffira d'imaginer que tu t'y allonges près de moi et je serai là.*

Hance sentit ses yeux se remplir de larmes avant de les essuyer dans un cri rageur et de se lever. Il alla dans le parc du temple,  l'air emplit ses poumons, air salvateur et sec presque coupant à la fois, brusque et énergisant. Il ferma les yeux mais ne ressentit pas la chaleur de
son feu ami. Il ne ressentait que la froideur du vent et les vertiges dans sa tête à force de se concentrer.

Cela l'énerva et il se trouva vraiment nul ! Il rugit: " J'en ai marre!" en frappant fort à plusieurs reprises contre une grosse colonne du temple près du parc.

Il n'y arrivait pas, à se détacher, il n'était qu'émotions, la force en lui ne changeait rien à cet océan en feu de joies et de larmes, cette immensité d'énergie vivace, brouillonne et à vif en même temps. " Je ne serai jamais Jedi ! " hurla t-il encore une fois. Les larmes aux yeux, quelqu'un l'attrapa par le col.

"Hance , salle de méditation si tu ne te calmes pas!"

Hance 9 ans ne se calma pas et se débattit comme un beau diable en crachant des " NON ! " saccadés et mêlés de larmes. Le plus grand le prit comme un sac de pommes de terre
et Hance finit sa crise dans un: " Lâchez moi, je suis fou ! Le temple me rend malade ! Le temple me fait mal ! Ce n'est pas possible de vivre sans émotion quand on est humain!"

"Hn ? Qui est là ?" fut murmuré juste avant sa phrase et le verrou qui se ferme, peut-être que l'adulte n'avait pas vu Morrigan. Ou que cela lui importait peu. Mais il était sûr que celle-ci avait entendu Hance.

Hance leva la tête comme soudain réveillé malgré le froid et malaise qu'il ressentait toujours en présence de sa camarade :

"Morrigan ! Je veux réussir à sentir de nouveau mes jeux avec Théo ! Je veux de nouveau être libre dans la tête ! "

Il se leva malgré ses jambes lourdes de faiblesse dans l'atmosphère de la fillette : " Morrigan s'il te plaît apprends moi à bien méditer !"

Il était pour une fois très sérieux et le visage déterminé il ne pleurait pas, motivé à écouter et même à toucher une arme s'il le fallait.

Il serait fort, il serait brave et il ressentirait à nouveau la douceur de rosée sur les feuilles d'automne dans le rire de Théo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan Caelia
~ Padawan ~
~ Padawan ~
Morrigan Caelia


Nombre de messages : 21
Âge du perso : 11 ans
Race : Sang mêlé Humaine/Echani

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Mischievous whispers (libre) Left_b110/0Mischievous whispers (libre) Empty_10  (0/0)
PF:
Mischievous whispers (libre) Left_bar_bleue0/0Mischievous whispers (libre) Empty_bar_bleue  (0/0)

Mischievous whispers (libre) _
MessageSujet: Re: Mischievous whispers (libre)   Mischievous whispers (libre) Icon_minitimeSam 15 Déc 2018 - 11:49

Hance Walter... Sans vraiment savoir pourquoi, Morrigan sent son coeur se contracter légèrement en entendant la voix de son camarade. Bien que ce dernier ne soit plus jeune qu'elle que d'un an, tous deux ne se connaissent que peu, en dehors de rares conversations... ce qui n'est pas toute à fait de la faute du garçon d'ailleurs. Morrigan a en effet pu se rendre compte de nombreuses fois que son aura était particulièrement difficile à supporter pour le garçon. Même maintenant, alors qu'elle essaye de la retenir, elle peut facilement voir, même dans la pénombre le léger malaise sur son visage. Si habituellement, c'est plus sa voix ou son comportement qui provoquent des difficultés d'acceptation aux autres... dans le cas de son camarade, c'est belle et bien sa seule présence. Mais ce n'est pas la seule raison...

****Je peux le sentir... même maintenant. Ça fait...mal !****

Un écho... Un écho horriblement douloureux et difficilement supportable pour elle. Hance dégage... il dégage une telle lumière, une telle impression de pure nature que ça en est presque brûlant pour elle. Il est littéralement son reflet, un inverse complet d'elle. Là où elle est vide, Hance est plein de vie. Là où tout ce qu'elle dégage et voit est gris et terne... Hance est pure lumière et couleurs. Contrairement aux autres padawans, il ne fait absolument rien pour bloquer ou contrôler ses émotions. Il est littéralement tout ce qu'elle veut être et... Son seul contact... Elle peut sentir cet horrible écho qu'elle n'a aucun mal à reconnaître. Un écho qui l'a toujours rendue mal à l'aise. Elle sait ce que c'est. Et c'est probablement une de ses pires craintes.

****Je suis... jalouse ?****

Apparemment, le garçon a reconnue sa voix car il se tourne immédiatement vers elle, ce qui lui permet de se rendre compte qu'il a probablement été jeté là contre sa volonté. Encore une tentative de ces idiots de lui faire adopter leur idéal de néant ? Si elle avait un coeur, Morrigan serait probablement en train de s'étouffer de rire ! Ils ne comprennent vraiment rien hein ? Hance est littéralement tout le contraire de ce qui fait un Jedi. Il est pur, ça, c'est sur. Elle ne sent aucun côté obscur en lui. Mais en dehors de ça...

"Hance... Tu sais très bien pourquoi je peux méditer comme ça..."

Aucune hésitation, aucun tact... Aucun désir de ménager ses sentiments. Si une partie d'elle aimerait vraiment pouvoir l'aider, une autre, beaucoup plus grande hurle de ne pas essayer. Elle peut encore sentir cette chaleur venant du garçon et la seule idée que lui enseigner la médiation pourrait ternir cette impression... Hance est totalement l'inverse d'elle. Son style de méditation ne lui conviendra pas. JAMAIS ! Elle est capable de méditer comme ça parce qu'elle est vide. Rien n'arrive à la distraire ou à l'empêcher de se concentrer. Mais pour quelqu'un comme lui... quelqu'un dont le coeur est littéralement brûlant et incapable d'être contrôlé....

"Je suis la meilleure en méditation parce que j'ai pas de coeur... Tu le sais très bien. Toi par contre... Tu veux pouvoir te rappeler de tes jeux avec ton ami ? A quoi ça servirait si tu pouvais pas goûter aux émotions qui y sont liées ?"

Toujours aucun ton ou émotion... Ni doute. Morrigan sent cette froide morsure sur sa poitrine. Une froide morsure qui ne fait que rajouter à l'écho de pure jalousie qu'elle sent en elle. Mais elle sent aussi de la curiosité : à quoi bon vouloir se rappeler d'un doux souvenir si ce dernier n'a aucune saveur ? Ce n'est pas pour rien qu'elle n'essaye jamais de se rappeler des bons moments passés avec son père. Elle sait très bien que ce qu'elle est actuellement transformerait tous ces souvenirs en quelque chose de tellement terne que même ses mauvais souvenirs auraient plus de saveur. Que Hance souhaite se rappeler de quelque chose de beau... quitte à en perdre complètement de vue la beauté qui en fait partie... elle trouve ça déroutant. Mais peut être, s'il se concentre uniquement sur de bons souvenirs... Un écho souffle d'un coup en elle et elle frisonne légèrement : quelque chose lui dit qu'une telle tentative peut facilement tourner mal. Mais pour quelqu'un comme lui qui est littéralement porté par son coeur...

"Leur type de méditation et le mien... ça marchera pas pour toi. Mais peut être..."

Utiliser ses souvenirs et émotions pour méditer dessus ? Morrigan sait qu'elle n'est pas au niveau des maîtres. En fait, son instinct lui crie même qu'elle devrait refuser la demande de son camarade avant de faire une grosse bêtise. Mais en même temps, elle sent cette curiosité et cette envie de compréhension. Elle peut sentir une étrange impression de... de quoi ? L'impression s'est dissipée presque immédiatement. Mais une partie d'elle se demande d'un coup si demeurer à côté de quelqu'un qui utilise une méditation contraire à la sienne pourrait pas éveiller ses propres émotions. De nouveau, l'écho revient et cette fois, elle la sent : une véritable impression de danger. Une impression qui lui provoque une désagréable impression de fourmillement sur tous le corps. Et elle rejette immédiatement l'idée : éveiller ses émotions de force... Elle se rappelle vaguement la douleur que l'éveil temporaire de son coeur a provoqué lors de son entraînement avec Lieman. Tenter quelque chose comme ça sans maître... Non, vraiment, elle préfère ne pas essayer, ce qui ne l'empêche pas de regarder son condisciple un bref moment avant de soupirer, sortant ensuite de l'ombre pour se rapprocher de lui, essayant de réguler son aura autant qu'elle le peut pour ne pas lui faire de mal.

"Tu as déjà essayé de... juste te concentrer sur ces jours ? De ne penser qu'à ça tout en utilisant la Force pour donner plus de clarté ? Vraiment juste à ton ami et rien d'autre ? Ma méthode te va pas... mais peut être, si tu..."

Elle préfère ne pas continuer sa phrase, continuant à se rapprocher. Une partie d'elle est toujours dévorée par la curiosité. Hance est... étrange pour elle. Incompréhensible, totalement hors de portée et impossible à cerner. Aussi fascinant que pénible à comprendre. Même alors que sa vision est terne et sans couleur, elle peut voir ses cheveux marrons légèrement en bataille, son visage un peu joufflu encore un peu rouge suite à une colère et ses yeux marrons étincelants. Sans vraiment comprendre pourquoi, sa main droite s'est déjà levée et posée sur l'épaule du garçon, bien qu'elle préfère dans l'immédiat ne pas le regarder dans les yeux. Rien que ce contact, à travers ses gants et la bure de Padawan du garçon lui paraît bouillant.

"Tu as de la chance... Ne la détruit pas en essayant ma méthode ou celle de ces andouilles..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hance Walter
~ Padawan ~
~ Padawan ~
Hance Walter


Nombre de messages : 12
Âge du perso : 9 ans
Race : Humain
Binôme : Maître: Frey Laika'ja

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Mischievous whispers (libre) Left_b110/0Mischievous whispers (libre) Empty_10  (0/0)
PF:
Mischievous whispers (libre) Left_bar_bleue0/0Mischievous whispers (libre) Empty_bar_bleue  (0/0)

Mischievous whispers (libre) _
MessageSujet: Re: Mischievous whispers (libre)   Mischievous whispers (libre) Icon_minitimeSam 15 Déc 2018 - 19:40

Mischievous whispers (libre) 1544899839-1
Quand tout ca sera fini



« Hance... Tu sais très bien pourquoi je peux méditer comme ça...Je suis la meilleure en méditation parce que j'ai pas de cœur... Tu le sais très bien. Toi par contre... Tu veux pouvoir te rappeler de tes jeux avec ton ami ? A quoi ça servirait si tu pouvais pas goûter aux émotions qui y sont liées ? »


Le visage du garçonnet se crispa et il se mit à réfléchir dans un soupir hésitant de douleur alors que son aînée lui disait : "Leur type de méditation et le mien... ça marchera pas pour toi. Mais peut être..."

Au « peut-être » Hance releva la tête espérant, croquant chaque syllabe de la phrase qui suivit :
"Tu as déjà essayé de... juste te concentrer sur ces jours ? De ne penser qu'à ça tout en utilisant la Force pour donner plus de clarté ? Vraiment juste à ton ami et rien d'autre ? Ma méthode te va pas... mais peut être, si tu..."

Un sourire se peignit sur le visage du petit garçon de 9 ans. Il tremblait pourtant et suait à grosses gouttes. Il n'avait jamais compris pourquoi sa camarade le rendait malade à ce point. Quand elle le toucha une vague de froid le fit claquer des dents comme s'il était plongé dans un bain de glace.

"Tu as de la chance... Ne la détruit pas en essayant ma méthode ou celle de ces andouilles..."

Il avait les lèvres bleues de froid mais c'est un sourire destinée à sa camarade qui peuplait son cœur, un sourire plein de gratitude.

« Je vais essayer! » s'exclama le plus jeune en fermant les yeux.

Au début il sentit un sanglot monter et sans le faire exprès agrippa la main de sa camarade quelques secondes. Puis l'automne lui revint en mémoire, ce si bel automne. Une vague de chaleur l'envahit, les bougies funéraires se transformèrent en feu de joie, en soleil comme celui qui couvrait leurs rires d'autrefois et peu à peu il eut moins peur, il se rappelait la douceur de la rosée, la main si grande qui lui ébouriffe la tête, ces longs après-midi où il récitait ses enseignements à ce padawan plus âgé qui croyait encore en lui et cette voix si tendre, si calme, si apaisante qu'il se répéta en boucle dans sa tête pour couvrir la colère et la peur d'un pansement où on a dessiné un soleil.

* Tu es doué très doué Hance, les maîtres le verront un jour ! Tu es spécial, tel un Ewok humain ! Un petit miracle ! Tu comprends ? Alors ne laisse pas tomber ! D'accord ? *

Alors que Hance souriait la fenêtre se mit à trembler comme attirée par ce petit corps concentré, le froid soleil illuminait la salle de méditation comme jamais et la fenêtre explosa sous le coup d'un objet sphérique attiré par le concentré de force soudainement déployée, le vent froid s'engouffra dans la pièce et quelques flocons se mirent à tourbillonner autour du petit avant de fondre sous la chaleur qu'il dégageait.

C'est alors qu'un choc le secoua, le ramenant juste à temps à la réalité. Était-ce la main de sa camarade ou un souffle de vent un peu trop fort qui l'avait bousculé ? Hance ne le savait pas, il était épuisé et fiévreux mais un beau sourire illuminait son visage.


« J'ai réussi ! Morrigan j'ai réussi ! »

La voix de l'enfant bien qu'un peu cassée par sa faiblesse était emplie de bonheur. Il vit la balle à ses pieds.


« Oh ! C'est la balle que nous nous lancions avec Théo en chantant une comptine ! »

Hance se mit maladroitement à se lancer la balle d'une main à l'autre en fredonnant :

« La force c'est pas pour les cloches,
Elle illumine le monde !
La force c'est vraiment pas moche,
Quand on en fait une ronde !
La force moi c'est ma pote,
Tant pis si l'on m'en gronde !
Tu as ma parole,
de l'utiliser pour guérir le monde !
La force c'est pas pour les cloches,
Elle illumine le monde !
La force c'est vraiment pas moche,
Quand on en fait une ronde ! »

Hance fut si essoufflé après avoir chanté qu'il faillit s'étouffer son corps le grondant sûrement d'un bref mais brusque effort d'un coup. Mais son cœur malade n'était pas malheureux. Le petit leva le nez vers Morrigan, il se sentait si bien, si plein de soleil, que l'aura glacée de sa camarade lui paraissait presque supportable mentalement. Son nez se mit à saigner mais il n'en fit pas cas, il était si heureux : « J'ai réussi Morrigan ! Il était là ! Il... »

La main tremblotante de Hance se referma sur la balle la serrant très fort, de grosses larmes emplirent ses yeux et se mirent à couler mais il souriait encore et souffla un «  Merci ! » sensiblement reconnaissant à Morrigan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan Caelia
~ Padawan ~
~ Padawan ~
Morrigan Caelia


Nombre de messages : 21
Âge du perso : 11 ans
Race : Sang mêlé Humaine/Echani

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Mischievous whispers (libre) Left_b110/0Mischievous whispers (libre) Empty_10  (0/0)
PF:
Mischievous whispers (libre) Left_bar_bleue0/0Mischievous whispers (libre) Empty_bar_bleue  (0/0)

Mischievous whispers (libre) _
MessageSujet: Re: Mischievous whispers (libre)   Mischievous whispers (libre) Icon_minitimeDim 20 Jan 2019 - 14:53

C'est... étrange. A quel point est ce que leurs différences sont grandes ? Alors qu'elle regarde Hance, Morrigan peu facilement voir l'effet que sa présence a sur lui. Ses lèvres sont bleues, preuve d'un froid glacial, mais paradoxalement, il transpire comme s'il avait de la fièvre. Sans s'en rendre compte, elle se prend à grimacer : tous deux sont... Différents. Totalement opposés. Elle-même a mal en le touchant : même à travers son gant et la bure du garçon, ce dernier semble dégager une chaleur ardente qui la brûle comme de l'acide sans pour autant déformer sa chair ou laisser la moindre marque. Et pourtant, en dépit de l'état dans lequel elle le met par sa seule présence... il sourit ? Un sourire gentil et presque aussi solaire que son aura qui, sans lui faire la met plus à l'aise encore. Les questions se bousculent dans son esprit : est ce qu'elle aussi aurait été comme ça si son coeur était là ? Est ce que tout aurait été chaud, coloré et doux ? Elle se rappelle encore de la déferlante brûlante qui avait littéralement incendiée son corps ce jour là... pendant l'entraînement avec Lieman. La douleur était horrible, mais en même temps... cette chaleur, ses émotions sorties de nulle part et surtout, toutes ces magnifiques couleurs... Elle n'a cependant pas le temps d'y penser d'avantage : apparemment, Hance n'a que peu de contrôle sur ses pouvoirs et une décharge de Force pure émane soudainement de lui, pulvérisant littéralement les fenêtres de la salle ce qui la trouble légèrement. Un instinct lui hurle soudainement de s'écarter et elle bondit en arrière tout en poussant légèrement son camarade, juste à temps pour qu'une deuxième vague, moins puissante ne fasse tourbillonner les flocons de neige qui viennent d'entrer autour de l'autre enfant. La température de la pièce descend en flèche mais...

****Il ferait un puissant consulaire s'il prenait la peine de s'entraîner un peu...****

Une idée issue de nulle part qu'elle rejette immédiatement : les pouvoirs de Hance sont intéressants, certes. Puissants aussi. Mais elle sait que son cadet est malade... même maintenant, elle peut vaguement entendre le coeur de ce dernier battre d'une manière pas du tout naturelle ce qui la fait à nouveau grimacer. Quelle... Bande... d'ABRUTIS ! Elle ne cachait pas son aura, bien au contraire. Cette dernière est parfaitement reconnaissable et l'effet qu'elle a sur les Jedi plus faibles ou les personnes malades est parfaitement connu ! Et ces crétins enferment un enfant malade avec elle ?! Un écho ardent l'envahit à cette idée, mais très rapidement, le froid de son coeur reprend le dessus. La voix de Hance, si heureuse l'arrache également à ses pensés, mais elle a bien du mal à se réjouir de ce qu'il lui dit. Certes, c'est biologiquement impossible pour elle de se réjouir de quoi que ce soit... surtout en voyant le résultat de la décharge d'énergie précédemment lancée. Hance saigne non seulement du nez, mais il semble encore plus affecté qu'avant par son aura. Fort heureusement, elle peut déjà entendre les pas de plusieurs personnes se rapprocher rapidement d'eux, ce qui veut dire que l'autre Padawan pourra bientôt être soigné, mais d'ici là...

"Ne... Ne t'approches pas de moi."

Si froid... Elle sait que cette manière de le dire est blessante, mais... Elle a l'impression que plus elle essaye de neutraliser son aura pour protéger le garçon d'elle, plus ce dernier en subit des dommages. La seule chose à faire est donc de rester aussi loin de lui que possible... même si tout en elle lui hurle de se rapprocher. Ses sens sont totalement hors de contrôle pour le coup et même maintenant, elle sent cette tentation de se rapprocher à nouveau et de remettre sa main sur l'épaule du garçon... juste de sentir à nouveau cette chaleur ardente qui avait commencé à réchauffer jusqu'à son coeur. Le sang coulant de son nez, sa respiration hors de contrôle (surtout maintenant qu'il vient de s'arrêter de chanter) et les battements presque frénétiques qu'elle peut
entendre venant de lui suffisent cependant à la garder plus ou moins consciente. Si jamais elle s'approche de lui maintenant...


"Ma présence... Juste... Les autres arrivent, d'ici là, ne t'approches pas."

Même dans son état, elle ne peut pas s'empêcher de se dire que le garçon a une belle voix quand il chante... Sa vue se porte ensuite sur une balle qui n'était certainement pas là quelques minutes plus tôt. Une balle que le garçon serre dans sa main désormais. Ses pouvoirs sont-ils si puissants qu'il arrive carrément à invoquer des objets à lui ? Elle ne peut pas empêcher une forte curiosité de l'envahir, mais elle parvient à la refouler, murmurant ensuite doucement :

"Félicitations en tous cas... C'est pas facile normalement..."

C'est le cas de le dire, surtout pour quelqu'un comme Hance qui a littéralement le coeur hors de contrôle. Ignorer ses émotions en méditant alors qu'on vit littéralement avec n'est vraiment pas simple. Donc oui, faire comme il l'a fait était la meilleure solution... Même si vu l'effet de sa présence et bien sur, celui de la décharge d'énergie qu'il vient de lancer, nul doute qu'il va devoir rester à l'infirmerie quelques jours... Lorsqu'il la remercie, Morrigan ne peut pas s'empêcher de ressentir un léger pincement au coeur : si seulement... Si seulement elle pouvait comprendre ! Tout en elle veut une fois de plus se rapprocher et goûter à cette chaleur, mais elle est forcée de noyer même ses instincts alors que chaque molécule de son corps semblent hurler ensemble de se rapprocher de Hance ! Seul le fait qu'elle sait parfaitement ce qui risque d'arriver au garçon si elle s'approche l'empêche de le faire ! Au final, elle parvient à sourire légèrement, sans pour autant sentir l'émotion liée à l'acte avant de lui dire doucement :

"Euh... Il n'y a p-pas de quoi... Je s-suis juste désolée pour... La douleur. Je sais que ma présence est difficile pour toi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hance Walter
~ Padawan ~
~ Padawan ~
Hance Walter


Nombre de messages : 12
Âge du perso : 9 ans
Race : Humain
Binôme : Maître: Frey Laika'ja

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Mischievous whispers (libre) Left_b110/0Mischievous whispers (libre) Empty_10  (0/0)
PF:
Mischievous whispers (libre) Left_bar_bleue0/0Mischievous whispers (libre) Empty_bar_bleue  (0/0)

Mischievous whispers (libre) _
MessageSujet: Re: Mischievous whispers (libre)   Mischievous whispers (libre) Icon_minitimeMar 22 Jan 2019 - 21:18

Mischievous whispers (libre) 1548191473-autumn-children-photography-jessica-drossin-8



ÉMILE PROULX-CLOUTIER - Aimer les monstres

Dans la salle de méditation, il y avait des oreillers. L'un était avait été projeté contre le mur et avait explosé sous la force de l'énergie libérée et incontrôlée du jeune enfant. Il était tout déchiré. Tout déchiqueté...

"Comme Morrigan semble l'être" murmura Hance d'une voix faible réfléchissant tout haut en s'essuyant son nez en sang de sa manche.

Il sembla pensif un instant et avoua en tournant la tête vers sa camarade :

"Tu sais Morrigan, je n'écoute pas toujours en cours."

Il rougit et se corrigea : " Parce-que parfois ce sont des bêtises!"

L'enfant plongea son regard noisette dans celui doré de Morrigan : " Par exemple ils veulent tout déchiqueter en nous pour qu'on soit aussi docile que cet oreiller à terre." Il fit une pause: "Tout
déchiqueter jusqu'à l'amitié..."

L'enfant eut une franchise propre à ses neuf ans et sa spontanéité naturelle: "Mais bon moi j'aime bien les déchiquetés ! Car contrairement à eux, les grands, je sais qu'ils sont merveilleux dedans, il suffit de croire en eux et de révéler leur beauté ! "

Hance d'un ton très sérieux ajouta : " Je crois que tu es déchiquetée Morrigan et que tu n'as pas a t'excuser, moi je suis content avec toi !" Le petit garçon eut un air triste : " Tu es comme le ciel tu sais tellement de trucs ! Moi je ne suis qu'une petite étoile et tu sais les étoiles..." Il leva un minois courageux, acceptant son destin : "Ça s'éteint !" Il redevint calme murmurant cependant audible-ment: " Que ce soit un an ou des dizaines d'années, ou quelques jours, une étoile ça s'éteint comme maman, papa..." Sa voix se fit douloureuse: "Comme Hugie..."

Les larmes coulèrent sur ses joues et il répéta : "Comme Hugie..."

Il mit sa tête sur ses genoux et continua tremblotant: " Au final je n'aurais peut-être pas le temps de sauver le monde. Je m'éteindrai et rejoindrai le pays merveilleux des E-woks avant, peut-être. Je ne serai pas disparu mais loin d'ici trop loin pour jouer avec toi comme Théo depuis sa mort."

Malgré la douleur s’échappant de sa voix, il rit soudain heureux : " Mais je vais encore briller dans ton ciel un peu, alors je suis heureux ! Car même si je ne suis pas toujours doué en classe, je sais faire une chose !"

Hance malgré sa faiblesse s'assit et ferma les yeux attirant les plumes dépassant de l'oreiller à lui mais sa faiblesse faillit les faire tomber, cependant le vent frais par la fenêtre brisée l'aida. Il rit de bonheur en ouvrant les yeux, c'était beau, on aurait dit que des étoiles dansaient dans les airs avec douceur et tendresse en ces plumes, il se reconcentra, recommença pour de nouvelles plumes envolées et rit en envoyant quelques plumes sur Morrigan par la pensée.

"C'est beau les déchiquetés aussi ! Tu comprends Morrigan ? Tu es quelqu'un de super comme une tempête de beauté ! Tu es un ciel et moi je voudrais être ton ami!"

Soudain un vertige le prit et toutes les plumes tombèrent au sol d'un coup. Mais pas Hance, la pièce était brûlante comme sa fièvre mais il restait là à sourire heureux avant de... lancer le bout de son écharpe à Morrigan dans un : " Quand j'irai mieux on prendra chacun un bout et on se baladera au parc du temple, comme ça tu n'auras pas peur et je pourrai briller dans ton univers aussi, d'accord ?"

Il toussa mais garda son sourire, la fièvre avait atteint à son front une hauteur inquiétante. Et son cœur qui battait de plus en plus irrégulièrement. Et cette salle de méditation qui malgré la fenêtre brisée brusquement avait des allures de sauna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan Caelia
~ Padawan ~
~ Padawan ~
Morrigan Caelia


Nombre de messages : 21
Âge du perso : 11 ans
Race : Sang mêlé Humaine/Echani

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Mischievous whispers (libre) Left_b110/0Mischievous whispers (libre) Empty_10  (0/0)
PF:
Mischievous whispers (libre) Left_bar_bleue0/0Mischievous whispers (libre) Empty_bar_bleue  (0/0)

Mischievous whispers (libre) _
MessageSujet: Re: Mischievous whispers (libre)   Mischievous whispers (libre) Icon_minitimeMar 19 Fév 2019 - 22:38

Elle ne sait pas quoi faire. Tout en elle hésite. Alors que Hance lui parle, elle ignore totalement ce qu'elle pourrait répondre. Apparemment, il a plus ou moins compris ce qu'elle est... Chose déjà surprenante. Une partie d'elle approuve d'ailleurs son avis sur l'Ordre : effectivement, ce qu'ils font est pour le moins dangereux. Détruire leurs émotions et leurs liens avec autrui pour éviter la corruption n'est pas le meilleur plan. Loin s'en faut. Vu son état actuel... son désir de devenir plus forte... la tentation d'avoir encore plus... Morrigan sait que si elle ne trouve pas un remède rapidement, ce n'est qu'une question de temps avant que le pire ne lui arrive. Tout ce que lui dit le garçon ne fait que la conforter dans cette idée. Elle est "déchirée" oui... Comme il le dit si bien. Elle a pu voir les dommages dans la Force autour d'elle. Cette horrible déchirure noire.

Être "déchiré" comme tu dis... Est un peu différent de ce qu'ils font. Les Jedi ont des émotions. Ils ne font que les repousser ou les ignorer. Tu comprends ? C'est pour ça que rester près de moi te fais si mal. Pour la Force elle-même... je suis une abomination. Pour quelqu'un comme toi qui est proche de la nature... Ma présence est insupportable."

Si elle avait des émotions, ce simple constat serait douloureux. mais dans son état actuel, elle n'y fait pas attention plus que ça. Pour elle, c'est un peu comme si elle discutait du temps qu'il fera dans un mois. Elle sait instinctivement que c'est horrible, inhumain et que ça ne devrait pas exister. Mais elle ne ressent aucune des émotions qui devraient accompagner ce constat. Tout est si... si vide, si froid. La présence de Hance est comme un soleil qui semble tenter d'éclairer l'environnement sans couleur qui l'entoure. C'est si... chaud, si doux. Elle sait qu'il suffirait qu'elle le touche, même du bout des doigts pour réellement sentir ça, mais elle sait aussi que si elle le fait, son état ne fera que s'aggraver. Il est déjà malade et plus elle se rapprochera de lui, plus son aura fera des dommages. Cependant, l'écho qu'elle ressent est étrange. Il est... fort. Trop fort. Et plus Hance parle, plus elle a l'impression de sentir une impression étrange. Familière, mais... étrange. Et sans trop savoir pourquoi, elle peut sentir un étrange instinct qui la pousse à entourer son propre corps de ses bras. La salle est glaciale. Vraiment glaciale avec la neige qui y est rentrée et la fenêtre détruite qui laisse entrer le vent. Mais pourtant, elle a l'impression que la température ne fait qu'augmenter. Et lorsque Hance commence à parler de la mort, certes en termes détournés, mais tout de même aisément compréhensibles...

"Tu..."

Entendre un enfant qui n'a qu'un an de moins qu'elle parler de la Mort de manière si insouciante a quelque chose de tellement horrible qu'elle peut presque sentir son coeur absent se rebeller. Certes, il précise savoir qu'il a encore du temps, mais la manière dont il le dit... Beauté... Elle ? Une aberration si vile aux yeux de la Force que cette dernière préfère encore se déformer autour d'elle que de la toucher ?! Car c'est bel et bien ce que sont les déchirures dans la Force ! Des pures abomination aux yeux de cette dernière. Des blessures à vif dans sa présence. La Force souffre. Elle peut être blessée, plus ou moins gravement. Et les créatures comme elle sont des blessures que la malheureuse entité ne peut pas soigner. Mais Hance la trouve... Belle ? Un ciel ?L'écho brûlant revient et sans savoir pourquoi, Morrigan commence à trembler alors que son coeur commence, tout comme celui du garçon à battre n'importe comment. Un brusque éclat d'énergie l'envahit subitement, provoquant une vive chaleur qui évapore instantanément la neige qui l'entoure. L'écho devient de plus en plus fort... Et soudain...

****Que...****


Tout s'éclaire subitement, à la seconde où un bout de l'écharpe de Hance lui atterrit dans la main. Morrigan se retrouve à genoux, sentant son coeur brûler avec violence tandis que son corps tout entier se met à trembler. Le choc la pétrifie complètement tandis qu'elle n'a que le temps de comprendre ce qui vient de se produire avant que l'écho explose avec la violence d'un détonateur thermique, lui arrachant un cri à cause de la douleur provoquée. C'est... C'est impossible ! Combattre est le seul remède ! Mais elle peut le sentir : son coeur est libre... Et la brusque sensation de brûlure qui l'envahit devient totalement incontrôlable quand elle entend la porte s'ouvrir derrière elle et sent l'aura de l'imbécile qui a enfermé Hance avec elle. Se retournant brusquement vers l'homme, ses poings se contractent fortement au point d'en endommager ses paumes. Mais la légère douleur ne fait que l'aiguillonner encore plus. Un autre cri sortant de ses lèvres... et venant littéralement de son coeur endommagé est le seul avertissement que l'idiot reçoit avant que la répulsion de Force liée au cri ne l'écrase contre le mur du couloir derrière lui. Tout est... Morrigan brûle. Littéralement ! Elle peut sentir chaque molécule de son corps se mettre à bouillir, son champ de vision commençant à se teinter de rouge. Si elle était dans son état normal, elle ne ferait rien d'aussi irréfléchi. Mais là, ce n'est plus un simple écho. Non, la rage qu'elle ressent est bien réelle... et faute d'habitude, son corps tout entier embrasse cette rage. Surtout en voyant l'homme se relever et la regarder avec stupeur. Mais elle n'est vraiment plus en état de réfléchir, de s'excuser ou de faire quoi que ce soit d'autre, à part peut être...

"Espèce de... Comment... Comment OSEZ VOUS ?! PARFAIT IDIOT ! Espèce de... De TAS DE BOUSE DE BANTHA !"

Plus rien n'a de sens, excepté le garçon derrière elle et le parfait abruti devant qui la regarde désormais complètement choqué. Elle le reconnait vaguement : un jeune homme d'une vingtaine d'années qui vient juste d'être fait chevalier. Et inutile de dire que pour le coup, ça ne fait que lui donner plus de munitions à lui envoyer à la figure...

"Quel est le... Le Cerveau de Sarlacc ivre et MONTE A L'ENVERS qui vous a fait chevalier ?! Je cachais pas mon aura ! Et l'effet qu'elle a sur Hance est connu dans TOUT LE TEMPLE ! VOUS VOULIEZ SA MORT C'EST CA ?!"

Intérieurement, elle peut comprendre la stupeur de l'homme face à elle. Pour elle qui est toujours calme, droite et silencieuse, cette rage est totalement impossible à imaginer. Si elle était en état de réfléchir. Le voir rougir a d'ailleurs quelque chose de presque amusant, mais pour le coup, les émotions hors de contrôle de Morrigan rendent un tel exercice totalement hors de sa portée. Sans vraiment savoir pourquoi, elle se retourne avant de se diriger vers le garçon, sentant sa rage refluer en voyant son état. Le brusque changement manque de la faire trébucher et son corps entier se met à trembler. Elle sait que son aura a changé et devrait normalement ne pas faire mal au garçon, mais... Est ce qu'elle peut se faire suffisamment confiance pour le toucher ? Une partie d'elle sait qu'elle devrait l'amener à l'infirmerie le plus vite possible, mais dans son état actuel, elle sait aussi que ce n'est pas une bonne idée : non seulement elle n'a peut être pas la force de le soulever, mais en plus, elle sent que son corps commence déjà à se fatiguer. Bon sang, qui aurait cru qu'avoir des émotions serait si épuisant ? Mais le pire, c'est qu'elle peut déjà sentir la morsure du froid revenir. Sa colère ne la protège plus... Et tout ce qu'elle peut faire, c'est s'écrouler à côté du garçon, sentant son corps trembler encore plus.

"C'est... Tellement... Injuste..."

Son dos percute violemment le sol, mais elle n'y fait pas attention, préférant darder son regard dans celui de Hance, essayant de lui sourire. Comment... Comment il a fait ça ? Comment il a fait pour lui rendre son coeur de cette manière ? Elle peut encore voir l'aura solaire qui émane de lui et sans vraiment le vouloir, elle se prend à tendre la main droite dans sa direction pour essayer de toucher cette chaleur. Mais son corps semble subir une vive perte d'énergie et sa main retombe au sol avant d'avoir atteint son objectif alors que la pointe de froid devient de plus en plus glaciale. Est ce qu'elle... Pleure ? Elle en a bien l'impression à en juger par ce qu'elle sent sur ses joues.

"P-pourquoi ? Je... J-je viens à p-peine de... de me r-réveiller... P-pourquoi je d-dois déjà... retourner dans cet enfer ? Je v-veux... Je v-veux rester avec Hance... Je v-veux p-pas... Je v-veux pas redevenir une ombre..."

Elle s'en moque qu'elle pense à voix haute. le chevalier vient apparemment de se rappeler pourquoi il est là et se dépêche d'aller dans leur direction. Apparemment, il tente de s'excuser, mais dans son état... Les crocs glacials se referment subitement autour de son coeur et elle n'a que le temps de murmurer deux mots avant que le froid ne reprenne le dessus... reprenant ses émotions au passage :

"Hance... Lieman..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hance Walter
~ Padawan ~
~ Padawan ~
Hance Walter


Nombre de messages : 12
Âge du perso : 9 ans
Race : Humain
Binôme : Maître: Frey Laika'ja

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Mischievous whispers (libre) Left_b110/0Mischievous whispers (libre) Empty_10  (0/0)
PF:
Mischievous whispers (libre) Left_bar_bleue0/0Mischievous whispers (libre) Empty_bar_bleue  (0/0)

Mischievous whispers (libre) _
MessageSujet: Re: Mischievous whispers (libre)   Mischievous whispers (libre) Icon_minitimeDim 3 Mar 2019 - 16:44

Mischievous whispers (libre) 1551630518-untitled-1

Blackbird - The Beatles 

Morrigan hurle et en colère projette le jedi contre le mur, le méchant, celui qui les a enfermés ici. Hance voudrait l'aider mais il n'en a pas la force. Il se contente donc de tirer la langue au méchant jedi et de dire d'une voix très faible : «  Morrigan, elle est super forte alors tu nous embêtes plus d'accord ? » Le jedi doit être trop confus pour relever l'insolence du padawan.

"Espèce de... Comment... Comment OSEZ VOUS ?! PARFAIT IDIOT ! Espèce de... De TAS DE BOUSE DE BANTHA !"

Hance observe Morrigan tremblante et pleine de rage et il ne peut qu'admirer encore plus ce qu'il voit comme du courage et de l'énergie.

"Quel est le... Le Cerveau de Sarlacc ivre et MONTE A L'ENVERS qui vous a fait chevalier ?! Je cachais pas mon aura ! Et l'effet qu'elle a sur Hance est connu dans TOUT LE TEMPLE ! VOUS VOULIEZ SA MORT C'EST CA ?!"

Cette fois, c'est de la tristesse mêlée de colère que ressent Hance, il se met à détester ces auras qui les séparent. Mais il se souvient vaguement dans sa faiblesse que son papa et sa maman ne venaient pas du même camps du tout mais qu'ils s'aimaient. Alors rien n'est impossible, non ?

Le jedi rougit visiblement conscient de son erreur, même si Hance ne comprend plus très bien ce qui se passe autour de lui.

Et soudain, Morrigan s'écroule dans un : "C'est... Tellement... Injuste..."

Elle fond ses yeux verts comme la forêt si belle et mystérieuse dans ceux noisettes de Hance. Hance rougit, il trouve dans ce début d'amour enfantin qu'il ressent quelque chose de magique et de rassurant, si réconfortant qu'il fait de son mieux pour ne pas tomber dans l'inconscience.

Brusquement, la forêt pleure de la pluie si triste, si enfantine que Hance a envie d'en faire un arc-en-ciel alors il use de ses dernières forces pour lui sourire avec tendresse.

"P-pourquoi ? Je... J-je viens à p-peine de... de me r-réveiller... P-pourquoi je d-dois déjà... retourner dans cet enfer ? Je v-veux... Je v-veux rester avec Hance... Je v-veux p-pas... Je v-veux pas redevenir une ombre..." gémit Morrigan, phrases suivies de noms suppliés : « Hance... Lieman... »

« Je suis là Morrigan et tu n'es pas une ombre, tu es un nuage qui peut apporter Orage et Arc-en-ciel ! Tu es tout ! » tremblotte la voix de Hance. «  Moi, je suis content. Même si nos auras sont différentes on peut rester ensemble encore longtemps, hein dis ? »

Sur ces mots sa tête le tourne et le jeune chevalier Jedi paniqua complètement, il savait que si Hance tombait dans le coma à cet instant ce serait la fin entre sa faiblesse et son cœur très malade.

Le jedi s'accroupit près de Hance en balbutiant des excuses totalement affolé.

« Je n'aurais pas dû te placer avec ELLE pardon petit gars ! »

Hance eut tout juste la force de répondre : « Non vous avez bien fait, je suis heureux avec Morrigan. Je peux dormir à présent ? Je suis très très fatigué, on jouera demain d'accord Morrigan ?... »

« Non Hance, non tu ne peux pas dormir. Écoute, puisque tu sembles vouloir être son ami, chante une chanson rassurante à Morrigan … » Il eut une grimace en prononçant le prénom de la fillette. «  Moi, je vais chercher le médecin mais promets moi de ne pas t'endormir, en attendant ! Promets ! On a trop attendu pour l'opération, je suis tellement tellement désolé ! »

« Promis ! » souffla le petit gars de 9 ans malgré sa faiblesse brûlant tout son corps.

« Tu as pleuré Morrigan....Je vais te rassurer d'accord ? Moi je n'ai plus peur quand tu es là alors ça va aller ! Je suis là ! » un sourire faible s'esquissa sur le visage suant de chaleur en raison d'une fièvre mêlée de faiblesse.

Hance se souvint d'un chant de Henry, le marchand d'esclaves autrefois, exilé sur Dxun, ce Henry qui l'avait élevé en père aimant et lui avait appris la guitare. Hance se sentait trop mal pour en faire et façon n'avait pas de guitare sur lui mais sans quitter Morrigan des yeux il chanta en prenant cette main dans la sienne, celle de sa camarade qui avait voulu saisir la sienne un peu avant, ignorant le malaise que cela lui provoqua en lui, au mieux dans sa faiblesse  :

« Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly
All your life
You were only waiting for this moment to arise
Blackbird singing in the dead of night
Take these sunken eyes and learn to see
All your life
You were only waiting for this moment to be free
Blackbird fly, blackbird fly
Into the light of the dark black night
Blackbird fly, blackbird fly
Into the light of the dark black night
Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly
All your life
You were only waiting for this moment to arise
You were only waiting for this moment to arise
You were only waiting for this moment to arise »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Mischievous whispers (libre) _
MessageSujet: Re: Mischievous whispers (libre)   Mischievous whispers (libre) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Mischievous whispers (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Salle de méditation-