Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2935
Âge du perso : 25 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
72/80  (72/80)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Lun 24 Sep 2018 - 14:05

[HJ: >>Mission<<]
Spoiler:
 


Le regard des maîtres outrepassait le temps, la logique et la distance, transperçant le corps d'un homme qui n'avait jamais croisé ces trois paires d'yeux attentives. Un nouveau frisson dérangea l'échine de Luke, la première mission d'Eckthor, la leur. Il, -ils n'étaient pas prêts. Les Aînés avaient beau être sages, ils ne semblaient pas s'être rendus compte que l'adolescent n'avait pas terminé ses innombrables devoirs dont une passionnante rédaction à propos d'un ouvrage de jurisprudence. Un exercice sécuritaire, tout à fait adapté pour un duo débutant. À regrets, le Chevalier rempila les nouvelles archives qu'il avait sélectionnées puis décortiquées pour Eckthor, travaillant de fait, autant que lors de ses ultimes années d'apprentissage. Au moins, il pouvait compatir avec son Padawan après avoir partagé de longues heures de lecture, l'harassante mais nécessaire mémorisation de lois ainsi que la digestion de protocoles. Se sentant concerné, le jeune homme avait en effet entreprit de tout réviser. Il ne faudrait pas que le garçon s'aperçoive d'une lacune chez lui, et c'était son devoir, lui qui exigeait de la constance et de la discipline, d'être infaillible, ou presque du moins.

Cette chasse aux Maalraas assortie d'une enquête secrète lui semblait précipitée, Eckthor et lui avaient à peine eu le temps de faire quelques dizaines de séances de méditation ou encore de pur entraînement physique. Quant au sabre, l'apprenti n'avait pas pu accorder une seule séance avec Karm, de ce fait il disposait juste des bases techniques, excellentes mais probablement trop scolaires de son pauvre Consulaire de maître. Pour autant, un ordre du Conseil était un ordre, qu'on leur confie cette mission, si peu vitale soit-elle, devait être priscomme un honneur.

Aux aurores, Luke avait vérifié son paquetage, laissant son cadet préparer le sien. Il avait, comme d'habitude, pris soin d'ajouter un comlink de rechange et même une lampe solaire dont Eckthor pourrait avoir besoin. Ses doigts se promenèrent un long instant sur le manche de son sabre-laser qu'il avait récupéré, imprégné de la présence de Karm. Cela faisait si longtemps que le Jedi enchaînait les missions avec lui qu'il craignait avoir perdu la main pour agir seul, d'autant plus que l'Explorateur était clairement le meneur. Au fond, c'était peut-être une bonne chose de lui rendre une certaine indépendance forcée, histoire que sa confiance déjà peu présente lui revienne. Avec un soupir, Luke fourra une carte -toujours destinée à son Padawan des espaces reculés d'Ondéron dans son sac. Il introduisit un petit couteau à la lame soit-disant coulée dans du corthose, un cadeau de Cathy dont il doutait fort de la réelle composition et ferma le paquet. Quelques rations de survie dans sa ceinture utilitaire, son comlink régulier, un flacon de solution désinfectante et voilà.

Assis à son bureau, le Chevalier révisa ses notes, des lignées de trous galopant sur un bloc-notes papier au charme antique discutable. Les Maalraas étaient des prédateurs de taille moyenne. Réputés féroces, leur comportement n'en était pas moins étrange, puisqu'en tant qu'animaux sauvages doté d'un temps soit peu de jugeote et d'instinct, ils devraient éviter de pourchasser de trop grosses proies aptes à se défendre. Le petit groupe de soldats, des hommes armés et entraînés donc, ne parvenait pourtant pas à les convaincre d'arrêter leurs assauts.

* Qu'est-ce qui pousserait cette meute à préférer la chaire humaine à celles des proies d'Ondéron.*

Le Jedi avait déjà quelques hypothèses, cependant elles tenaient difficilement la route. Une réserve abondante de nourriture au sein du village ne suffisait en rien à expliquer un tel comportement. Premièrement, cette agglomération d'habitations, d'exploitation et de cultures existait depuis longtemps et les responsables avaient toujours entreposés leurs aliments de la même façon. En second lieu, cette nourriture avait beau sembler être servie sur un plateau, elle n'était pas simple d'accès, il fallait affronter les hommes du village, hardis, courageux, et habitués aux prédateurs. Les nombreuses pertes auraient dû déjà faire renoncer les chefs de hordes.

* Qu'est-ce qui motive un prédateur à se jeter entre les lignes de tirs. Nourriture- possibilité de s'accoupler- gain de territoire*

Le jeune homme s'efforçait encore de songer comme un Maalraa, cherchant à découvrir leur motivation, lorsqu'il arriva au hangar à l'heure convenue. Sans résultats. Il faudrait arriver là-bas pour se rendre compte de la situation. Si seulement Karm était avec lui, il pourrait éventuellement proposer d'autres hypothèses, et nul doute qu'il en regorgerait en tant qu'explorateur. Heureusement le jeune Chevalier avait pu acquérir quelques connaissances à ses côtés, sans oublier son ancienne affinité avec les petites bestioles du Temple. À force d'entraînement autodidacte l'ex-Padawan avait pu développer un lien avec les animaux, ténu mais présent, même si les Maalraas n'étaient pas des sauterelles, peut-être pouvait-il espérer entrer en communication avec ? Et puis il y avait Eckthor, sa bonne volonté ainsi qu'une certaine imagination mettaient à disposition du duo de nombreuses idées. Luke devait parfois se retenir de rire devant l'enthousiasme presque exagéré du garçon, mais il était là pour le cadrer. Armés l'imagination fertile de l'apprenti et sa rigueur, le tandem finirait bien par éclaircir l’épais brouillard qui entourait ce mystère. Un autre d’ailleurs, déjà, se précisait dans l’esprit de Luke : pourquoi devaient-ils enquêter discrètement ? L’armée était de nature secrète, presque maladivement secrète d'ailleurs, mais était-ce une raison pour leur cacher le véritable but des Jedis ? Il aurait été beaucoup plus simple, logique, de partager leurs informations pour résoudre le problème à la source au lieu de simplement repousser les assauts. Le Hapien se doutait que certains enjeux lui échappaient- il avait enfin appris que le monde n'était pas tout blanc ou tout noir, surtout pas celui des institutions!- cependant, pas question de faire le malin en dérogeant à des ordres du Conseil, toutefois, il savait d’avance que ces cachotteries leur compliqueraient la tâche, sur le terrain mais aussi avant. À leur arrivée, il serait en effet bien difficile de se présenter comme support armé vu son propre gabarit ainsi que l’âge d’Eckthor, leur crédibilité mise en doute dès leur premier pas, ils auraient du mal à pousser les villageois à s’ouvrir à eux. À moins que justement, considérés comme des incapables, le Padawan et lui soient laissés "désœuvrés", pouvant ainsi s’infiltrer plus aisément ? Qu’importe, il faudrait y être pour espérer obtenir des réponses, ou peut-être de nouvelles interrogations.

-Bonjour Eckthor. As-tu bien dormi ? Inutile de te demander si tu es prêt.

Sourire faible mais chaleureux aux lèvres, Luke se tourna vers la navette dont l’ouverture s’annonça dans un bruit caractéristique. Le pilote bougon installé aux commandes depuis le début avait attendu que l’apprenti arrive également pour se dévoiler. Après de rapides salutations et un remerciement d’usage, le Chevalier grimpa dans l’appareil.

-Destination Maldéron, temps de trajet estimé : 1h30 de vol atmosphérique.

La voix plane du pilote totalement contraire aux tonalités chantantes des hôtesses lors de voyages touristiques avait le mérite d’être claire. Plongé dans ses données, le Chevalier poussa les cartes vers Eckthor, yeux clos, pour mieux s’imprégner des descriptions données par celui-ci. Certaines avaient du mal à entrer dans sa tête, mais Luke savait être patient. Karm avait dû également s’habituer, trouver les bons mots, les alternatives judicieuses pour lui faire saisir, cela viendrait, petit à petit. Au moins, le ton de l’apprenti était agréable et éloignait de lui, le cauchemar qui avait hanté son sommeil, à propos de Maalraas dévorant le corps dudit lecteur.

***
Humide et lourde, l’atmosphère de Maldéron semblait vouloir offrir 5 kilos de plus aux voyageurs en guise de cadeau de bienvenue. Luke ramassa ses cheveux blonds en une queue de cheval rapidement nouée. Quelques mèches balayèrent son visage fin, dérangés par une brise silencieuse qui laissait présager un calme menteur sur la zone d’atterrissage quelque peu rustique pour ne pas dire improvisée.

-Bonjour, Lieutenant Carlson… Put*in, sérieux ? Vous avez dû vous tromper de destination. Ici c’est Maldéron !
-Bonjour Lieutenant- Répliqua Luke, visiblement habitué à ces accueils entrecoupés d’expressions surprises voir d’insultes. Pendant que le militaire se laissait aller à ce que le Hapien voyait comme un manque de professionnalisme, il se concentrait sur sa présentation. Il ne devait pas balbutier en présentant le garçon à ses côtés "mon"... Pas "le". - Voici mon Padawan - Ouf! Parfait!- Eckthor Akilès, et je suis le Chevalier Luke Kayan. l’Ordre Jedi nous envoie pour vous seconder.
-Basse vengeance. – Grommela l’homme qui toisait les 1 m90 pour 95 kilos. Dans sa tête de quinquagénaire têtu et dressé à la vieille école, l’Ordre et l’Armée jouaient encore à cette guerre froide, ouverte entre toutes les institutions « militaires » d’un régime. Mais cette fois, l’Ordre y avait été fort question manque de respect en lui flanquant un gosse et une sorte de… transsexuel? Par chance, il ne semblait pas avoir saisi de prime abord que le second était aveugle, sans quoi la mission aurait probablement débuté par un massage cardiaque pour le réanimer, ou une course-poursuite pour échapper à une tentative de meurtre. Aussi. —Je vous préviens, sous ses aspects tranquilles de petit village écolo en pleine nature, Maldéron subit des attaques féroces et sans répit chaque nuit de prédateurs assez menus mais puissants. - Le blond s’amusa intérieurement du caractère incongru de Carlson, apte à reconnaître que des animaux en apparence pas trop impressionnants puissent être forts, tandis qu’il dédaignait visiblement les deux Jedis.- On ne vous a pas envoyé dans un camps de vacances.

Parce qu’ils étaient forcés de se plier aux ordres du militaire, faisant fi de leur habituel « droit » d’indépendance, l’apprenti et le chevalier allaient devoir se montrer patients. Ils risquaient d’être assez maltraités, supputait Luke, par le sergent qui s’était bâti une carrière modeste mais méritée. Lui qui avait plusieurs fois postulé pour entrer dans l’armée républicaine comptait bien se faire remarquer dans cette mission pour protéger les citoyens du village. Il fallait donc s’attendre à un excès de zèle de sa part.

Comme Luke choisit le silence, l’homme les guida – non sans avoir fait claqué ses bottes dans un geste exagéré de discipline.—jusqu’au petit village adossé à une petite montagne qui s’ouvrait elle-même sur une jungle luxuriante. Le climat habituellement tempéré était particulièrement lourd en cette matinée nappée de brouillard, comme si la planète voulait participer à la mission, lui offrant une ambiance idéale, digne d’un holofilm où se mêlaient suspens et aventure. Luke refermait la marche, calquant son aura sur celle de l’apprenti. Parfois retardé par une branche, une semi-glissade, il se rattrapait et récupérait la route sans mot dire, extrêmement concentré. Suivre Eckthor était plus difficile que de le faire pour Karm qui avait appris à moduler sa propre empreinte dans la Force afin de l’aviser de dangers ou de changements de direction, pour autant, le fait de commencer à réellement connaître l’adolescent après quelques mois d’étroite collaboration –parfois entrecoupée d’appels en mission pour Luke suffirait pour ce chemin relativement long mais droit.

_________________


Dernière édition par Luke Kayan le Ven 28 Sep 2018 - 5:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eckthor Akilès
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 24
Âge du perso : 15 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Luke Kayan

Feuille de personnage
Activité actuelle: Travaille dur
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Mer 26 Sep 2018 - 15:04





Dire que l’excitation s’était emparée d’Eckthor aurait été assez juste, quoique cela puisse encore manquer d’un peu de force. Le Padawan était enchanté d’enfin quitter les murs du Temple qui le retenaient depuis tant d’années. Même s’il ne quittait pas Ondéron, cette première mission aux côtés de son Maitre l’enchantait au plus haut point. Par ailleurs, il échappait aussi au nombre incalculable d’exercices que lui imposait Luke. Si le garçon ne rechignait absolument pas face aux tâches que lui confiait son mentor, il pouvait observer jour après jour la masse conséquente de travail qu’il avait d’ores et déjà abattue et celle qui lui restait encore à faire. Après avoir longtemps baigné dans les livres, holodocuments et autres archives du Temple, Eckthor aurait espéré sortir un peu plus vite de tout cet apprentissage théorique. Mais comme Luke plaisait à lui répéter : « C’est par là qu’on commence. »

Ladite mission les attendaient tous deux dans l’hémisphère Sud de la planète, dans un petit village du nom de Maldéron. Outre le fait d’avoir été une ancienne place forte de Freedon Nadd – encore fallait-il le savoir –, le village était principalement connu pour la formation de ce qu’on appelait les Bestiaires d’Ondéron, des combattants aguerris qui pouvaient communiquer avec les bêtes et qui les dressaient à la guerre. Des alliés précieux s’était tout d’abord dit Eckthor, avant de voir quelles horribles bestioles ces gars-là contrôlaient. A lui donner des frissons dans le dos. Quand il vit apparaitre le nom « maalraas » dans le briefing de mission, il ne put que tressaillir avant de se reprendre. Il s’agissait de sa première mission officielle auprès de Luke, il devait faire bonne figure. Le tout serait de se tenir à bonne distance des crocs acérés des bêtes qui attaquaient sans relâche – et sans raison apparente – les villageois.

Il prépara son paquetage de son côté, assez fier que Luke ne tienne pas à veiller à sa bonne préparation. C’était au moins un premier signe de confiance. En plus de son équipement habituel, lequel comprenait évidemment son sabre d’entrainement et des vêtements prêts à affronter n’importe quelle météo, Eckthor avait bien fait attention d’emporter le comlink qu’on lui avait confié le temps de l’expédition ainsi que quelques hololivres qu’il pourrait potasser à l’occasion afin de s’avancer dans ses devoirs pour Luke. Il rejoignit son Maitre au petit matin, une navette de l’armée devant les emmener jusqu’à Maldéron.

- Bonjour, Maitre ! Pas beaucoup dormiii… » lâcha-t-il dans un bâillement à s’en décrocher la mâchoire. « Mais je suis prêt. Prêt de chez prêt. » Enfin il l’espérait.

Ils grimpèrent à bord, accueillis par le ton bourru du pilote, et s’installèrent à l’arrière loin de sa mauvaise humeur. Et haleine avait noté Eckthor au passage. Luke sortit tout une série de cartes et les étala sur la table d’opération. Le garçon comprit aussitôt quel était son rôle.

- Le village est dans une clairière, bordé par la jungle ondéronienne. Ce qui donne l’avantage aux bêtes sauvages lors des assauts, impossible de savoir par où elles vont attaquer. » décrit-il accompagné de vastes gestes, à peu près aussi utile pour Luke qu’un Gungan dans un désert. « Le centre de Maldéron est dans les restes de ce qui ressemble à une vieille citadelle, mais vraiment très ancienne. C’est un assez surélevé, ça doit être là qu’ils stockent les réserves de nourriture et d’armes. Enfin moi c’est ce que je ferais. Le village s’étend au pied en tous cas… Et il y a des ruines aussi, un peu partout autour du village. Ça a l’air abandonné tout ça... » pointa-t-il du doigt.

Le reste du voyage vu les deux compagnons parfairent leurs analyses de la zone de Maldéron et de ses environs directs. Il n’y avait pas grand-chose à y dire sinon que le village était totalement isolé du reste de la civilisation et que des évènements inexpliqués comme ceux qui le secouait actuellement étaient rarement bon signe…


L’accueil au village ne fut guère meilleur que celui à bord de la navette. Le Lieutenant qui commandait les opérations, répondant au nom de Carlson, semblait aussi brut de décoffrage que son subordonné qui avait emmené les Jedi jusqu’ici. Selon le peu qu’Eckthor avait pu entendre dire sur l’armée ondéronienne, ce n’était pas bon signe puisque les officiers de terrain se révélaient très souvent les pires dans leur relation avec les membres de l’Ordre.

Eckthor mourrait d’envie de lui répondre du tac au tac, mais se retint. Ce n’était pas dans sa nature, et jamais il ne se serait permis de reprendre un gradé, tout Jedi qu’il était. Encore qu’il n’était pas encore tout à fait un Jedi, mais seulement un Padawan, ce qui le rendait encore moins apte à faire des siennes. Puisque Luke ne bronchait pas et encaissait les paroles du Lieutenant, Eckthor devait suivre son exemple. Comme il avait déjà eu l’occasion de lui dire, il agirait à sa manière quand il serait lui-même Chevalier.

Les deux compagnons suivirent l’officier jusqu’à leurs quartiers, Eckthor prenant soin d’ouvrir la marche devant son Maitre, qui le suivait comme son ombre grâce à son aura. Une fois arrivés, Carlson prit congé d’eux, et Eckthor nota un certain soulagement dans sa voix, teintée d’un mépris certain.

- Eh bien, ça ne s’annonce pas de tout repos avec un type pareil aux commandes ici. »

S’ils devaient soutenir la résistance locale et l’armée qui protégeaient tant bien que mal le village des attaques de maalraas, Luke et Eckthor devaient aussi trouver les causes de ce dysfonctionnement de la nature sauvage. Rien dans l’Histoire d’Ondéron n’avait d’équivalent à la situation actuelle. Eckthor le savait, il avait suffisamment épluché de données pour en être certain. C’était ce qui rendait tout cette histoire totalement incompréhensible pour l’armée et les habitants de Maldéron, et aussi ce qui avait poussé l’Ordre à y envoyer deux de ses membres pour mettre un terme à la menace – officiellement – mais aussi enquêter – officieusement –.

- Par quoi on commence, Maitre ? » demanda Eckthor en prenant bien soin de baisser le ton. « On n’a plus que quelques heures jusqu’à la nuit, on inspecte les défenses ? Les restes de la citadelle ? Les deux ? »

Maintenant qu’ils étaient là, Eckthor avait oublié tout appréhension face aux crocs et griffes des maalraas. Il avait des fourmis dans les jambes à attendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2935
Âge du perso : 25 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
72/80  (72/80)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Sam 29 Sep 2018 - 10:22



L'excitation mâtinée d'impatience, il s'en souvenait. C'était aussi léger que flou étant donné son caractère, mais Luke avait expérimenté ces deux sensations qui provoquaient de désagréables, de merveilleux frissons chauds-froids le long de l'échine. Précisément lors de ses premières fois: la première mission avec Saï, puis la première hors du Temple, et celle sur une planète rurale. Il y en avait eu de nombreuses, et même si le taux d'adrénaline finissait par baisser, ce dernier était encore présent, aujourd'hui pour sa première mission avec son premier Padawan par exemple. Le jeune homme décida donc de ne pas s'inquiéter pour l'adolescent, de ne pas être un rabat-joie injuste en lui exigeant de se concentrer. De fait, le garçon lui avait rarement paru aussi impliqué- bien qu'il ne soit pas un tire-au-flanc.-. Afin d'adoucir les éventuelles ardeurs, le blond choisit d'adopter un ton calme, sans pouvoir s'empêcher, cela dit, d'y glisser une certaine note d'amusement au sein de la Force. Jamais il n'avait cru s'attendrir, ne serait-ce qu'un peu, face à un monstre tels que le sont les "adolescents": une suite de syllabes sonnantes et trébuchantes, bien plus menaçantes que leurs consoeurs qui formaient le mot "Maalraas", mais Luke avait de la chance, Eckthor était un bon garçon, il le sentait. C'était en partie ce qui les avaient rapprochés, lentement d'un point de vue extérieur parce que Luke était difficile à apprivoiser, rapide du sien.

- Visiter plus en profondeur la citadelle et poser des questions sur les environs me paraît plus justifié. Nous venons d'arriver et c'est plutôt normal. Concentrons-nous sur l'aspect géographique, repère les points forts et faibles du village. Je pense que les Maalraas viennent depuis la forêt tandis que la montagne protège l’arrière ainsi qu’une partie des flancs des habitations. En revanche, elle coupe aussi toute retraite.

Ils étaient donc nichés au creux d’une montagne dont les pans escarpés formaient aussi bien une armure qu'une prison. Le jeune homme opta pour le côté positif, sachant que de trop nombreux points le tourmentaient.

- En ce moment, il est logique que nous cherchions à explorer les environs et que ... Nous nous perdions, si tu comprends ce que je veux dire. - Autrement dit, ils tenaient une chance presque unique de s'intéresser à des détails en cherchant les toilettes sans éveiller les soupçons.- mais je suggère de n'interroger personne trop précisément, après tout, ne ne sommes que des soldats de plus.

Le Hapien tiqua à l'idée, il se demanda si enquêter sur le silence étrange de l'armée qui ne devrait pourtant pas chercher à trier parmi l'aide qui leur était proposée. Visiblement le phénomène échappait à la norme et ils étaient en sous-effectifs. Difficile de croire qu'ils se contentaient de repousser les attaques de Maalraas sans essayer de savoir ce qui se tramait, sans quoi ils étaient encore plus brutes que ce que Luke pensait. Il y avait donc une raison à garder l'Ordre loin d'eux tandis qu'ils exploraient leurs propres hypothèses.

Quant à sa manière de suggérer, elle émanait d'une part à un manque d'habitude à commander qui que ce soit à part son propre corps -bien que ce dernier lui ait déjà fait défaut, désobéissant outrageusement.-, d'autre part, Eckthor n'était pas un gosse sinon un Padawan déjà bien formé. Il pouvait donc commencer à tâtonner, proposer, tout ça sans la lourde responsabilité. Ses années aux côtés de Saï manquaient soudain davantage au Chevalier, il avait l'impression d'avoir raté la moitié de sa formation et de manquer de dizaines d'éléments pour guider l'adolescent qui l'accompagnait. Par chance, paraître calme en -presque- toutes circonstances était une des leçons bien intégrées et il continua d'un air impassible.

- Après le repas, retrouvons-nous dans notre tente pour défaire le paquetage, nous préparer et discuter.

Écartés de la Compagnie comme les étrangers qu'ils étaient, les deux Jedis profitaient d'une tente isolée, particulièrement froide, rustique, située en retrait par rapport aux autres. Une aubaine pour Eckthor et Luke qui pouvaient y établir momentanément leur "QG". Sous prétexte de ranger leurs affaires, se préparer au combat ou se reposer, ils pourraient s'y retrouver seuls.

- Demain ou dans quelques jours, si leur garde se relâche, nous nous "promènerons" dans le camps, l'air de rien. Ces gens ont tendance à penser que les "faibles" et les "gamins" sans formation militaire sont tout aussi sourds.

Un léger sourire flotta sur les lèvres du jeune homme, sa remarque était d'autant plus vraie pour lui, aveugle, à tort targué de dur d'oreille. Récolter des informations de cette façon était sa spécialité. Ces balourds de soldats -oui il avait ses à priori sur l'armée, forgée après quelques rencontres jugées désagréables avec leurs représentants.- étaient plus que quiconque, victimes de cet amalgame. Ces fiers hommes, des vrais, des durs méprisaient facilement ceux de constitution apparemment fragiles, aux traits similaires à ceux d'une femme, sexe tout aussi dédaigné de leur part, alors si on ajoutait un handicap. Luke songea qu'Ectkhor et lui pourraient éventuellement en jouer, simulant une dissension au sein du duo. En s'éloignant de son maître prétendument gratte-papier, il pourrait attiser le désir du Lieutenant de le prendre sous son aile, de l'éduquer comme un bon soldat et non une midinette. Mais ils verraient cela plus tard conclut rapidement le Hapien en se souvenant de son échec pour ce type d'intrigues avec Noctis. Les conseils de Karm lui revinrent en mémoire couplés à ceux de Saï, rien ne servait de s'éparpiller avec des plans trop subtils, surtout qu'ils pouvaient très bien ne pas se réveiller le lendemain.

***

Après avoir fixé l'heure du rendez-vous avec l'Epicentrhix, le blond fit volte-face pour aller explorer son propre recoin. Il n'attendait pas beaucoup de cette fouille sommaire. Sans mauvais jeu de mots, il était plongé dans le noir total, ignorant tout du comportement des Maalraas ou de celui des villageois. C'était donc sans grand espoir que Luke repéra les entrées principales, les endroits stratégiques, calculant plus ou moins ses dimensions et se renseignant sur le fonctionnement de la communauté. Comme il s'y attendait, les habitants se montraient assez réservés à son encontre, au moins ils n'étaient ni agressifs ni effrayés par sa maîtrise de la Force. Vivre sur la planète où siégeait l'Ordre avait ses avantages, de telle sorte que même les cités les plus rurales avaient au moins entendu parler des Jedis. Qu'ils soient assurés de la véritable efficacité de leurs pouvoirs ou techniques en constatant sa carrure en était une autre.

- Bonjour, oh je me suis perdu, désolé.
- Hahaha avec moi, ça marche pas, désolée! Allez rentrez.

L'aura se précisa, adoptant une voix féminine et une effluve de parfum sophistiquée inattendue en ces lieux. Intrigué, Luke hésita, coupé dans son élan avant de pénétrer dans la grande tente. Il ne pouvait pas le voir, évidemment, mais la propriétaire de la surprenante effluve était une soldate dont la blouse blanche par-dessus sa tenue militaire trahissait son rôle secondaire. Malgré une tentative olfactive pour se féminiser, elle arborait un visage aux traits durs, une mâchoire carré ainsi qu'un phrasé franc, parsemé d'abréviations et de mots familiers. Au moins elle semblait aussi intelligente qu'ouverte.

- J'ai rarement vu plus malin, plus curieux, et fouineur que mon cousin aveugle mon cher, alors ne m'faites pas le coup. Aucun d'entre eux. Ils m'les a toutes faits.

Aïe, il était tombé sur un os, heureusement l'os en question paraissait plutôt amical contrairement au reste des soldats. Aleksandra se présenta sous son matricule puis son véritable nom. Elle avait la trentaine, était une véritable pipelette, private formée sur le tard après un divorce difficile elle avait reçu l'appel du devoir. Servant dans l'armée Ondéronienne depuis 1 an à peine, la femme aimait son travail mais peinait à s'adapter à la froideur de ses membres.

Spoiler:
 

- Avant j' vivais dans une grande famille, avec 5 frères et 3 soeurs, les cousins, les copains toujours fourrés chez nous, l'armée, la proximité, le manque d'intimité et la rudesse m'ont jamais fait peur. Ma maison était un vrai champs de bataille, autant dire que j'sais me battre depuis mes 3 ans... Un jouet, une miette, la bagarre tout le temps ouais. Mais franchement entre nous, y'en a qui se prennent trop au sérieux ici...

En tant qu'unique femme de la compagnie et surtout seule scientifique- même si sa formation était plutôt basique, tenant d'une option facultative plus que d'une spécialité.-, Alek' comme elle aimait qu'on l'appelle devait souffrir d'un racisme similaire à celui que son Padawan et lui venaient d'expérimenter songeait Luke. Toujours en parlant, la femme invita le fouineur démasqué à entrer dans une petite salle. Elle confirma ses doutes vis-à-vis de l'odeur de désinfectant qui venait chatouiller ses narines.

- Infirmerie et laboratoire. C'est pas comme si on avait de la place et le budget hein. Sa royale Altesse s'intéresse à tous ses sujets, même les plus éloigné comme ce trou d'cul du monde, pardonnez l'expression mais y'a des limites! Faut garder des sous pour changer sa garde robe.

Tandis que la bavarde continuait de déblatérer, le Hapien se demandait comment elle avait fait pour conserver son poste en ces lieux. Et s'il avait été un grand admirateur de la reine?

- J'sais pas pourquoi je parle autant à un casi inconnu, ça doit être que vous me rappelez mon cousin, en nettement plus beau!
- Ah, l'aveugle?
- Non le Jedi!
- Ah.
- Je vous l'ai dit, on est très nombreux! Vous connaissez Erick Sheltar?
- Non. Nous sommes aussi plutôt nombreux.
- J'croyais que vous représentiez un petit pourcentage d'élus tout ça? C'est c'que nous a dit la Dévonarienne qui avait repéré Erick, j'étais là par hasard, du coup je me sens plus impliqué dans sa formation. J'lai vu un peu renaître en quelque sorte.
- Et bien, à l'échelle de la Galaxie nous sommes très peu, mais dans le Temple d'Ondéron... C'est un peu là que nous nous concentrons tous.
- Ah. Logique.
- Oui.
- Bon j'vous fait visiter. Alors ici la table d'opération, elle était neuve y'a une semaine. J'ai bien dit y'a une semaine. C'est des voraces ces Maalraas. J'ai essayé d'étudier un peu leur comportement mais c'est pas comme si j'avais beaucoup de temps entre les entraînements, les attaques et... Bref.

Derechef, la femme s'était saisie de la main de Luke pour l'appuyer sur le métal froid. Elle glissa dans sa paume une figurine à échelle réduite de Maalraas. Bien qu'appréciant moyennement le contact soudain et moite, le jeune homme se sentit reconnaissant de trouver quelqu'un qui savait faire visiter des installations à un aveugle. Tout en caressant la figurine pour s'imprégner de l'anatomie de l'animal, il lui sourit pour l'encourager à continuer. Dans tout ce blabla, il espérait bien apprendre quelque chose d'utile. La main étrangement encore plaquée contre la sienne alors qu'il n'y en avait plus besoin s'humidifia un peu plus et le Jedi finit par comprendre le processus. Le même qu'avec une des Soeurs de Belsavis, son charme naturel de Hapien opérait.

- À 35 balais il serait temps que je forme ma famille, ma sœur, Alyssa a déjà pondu deux gamins, deux et elle n'en a que 23, de balais j'veux dire... Mais bon faut que je trouve le bon.- Une seconde accompagnée d'un ange passa, pendant lequel la militaire reprit la figurine de Maalraa tout en la caressant, pensive.- Clairement ils ne viennent pas pour s'accoupler.
-Qui? - Il avait presque bondit à cette phrase, faisant éclater de rire la scientifique.
- Les Maalraas tiens! Qui d'autre?
- Ah, comme vous parliez de...
- T'es mignon. Au fait, j'te dit "tu", les manières de Miss Kira c'est pas pour moi, surtout que nous demain, on sera peut-être au fond d'une tombe, donc bon. Autant accélerer le processus d'amitié, hein!
- Je suppose, oui.

Aleksandra discuta une bonne partie de la matinée avec le Hapien, nuançant ses explications scientifiques sur les Maalras avec des anecdotes personnelles. Elle tenait encore le secret mais Luke avait bon espoir d'obtenir ses propres hypothèses sur le comportement de ces bêtes un peu plus tard. Sans insister, le blond partit pour explorer un peu plus les alentours. Le repas fut frugal et digne des rations alimentaires, donc dégoûtant mais Luke ne s'en plaignit pas, il se dépêcha d'avaler ce qui restait dans son assiette pour rejoindre la tente à l'heure prévue, celle "miraculeuse" de la "sieste". Unique moyen pour les soldats de se reposer avant la prochaine attaque. Certains jouaient aux cartes à l'orée de leur tente, d'autres dormaient torse nu, sauf les 2 assignés à la garde. Le jeune homme salua son apprenti d'une onde agréable mais ne s'attarda guère plus. Ils avaient peu de temps et un rapport à donner. "À toi l'honneur" signifia le Jedi par le biais de la Force.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eckthor Akilès
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 24
Âge du perso : 15 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Luke Kayan

Feuille de personnage
Activité actuelle: Travaille dur
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Sam 6 Oct 2018 - 15:05





Luke donna ses instructions et chacun d’eux partit finalement de son côté pour explorer, fouiner, recueillir des informations et tout un tas de choses encore qui rendaient Eckthor très impatient de se confronter enfin au véritable terrain. Luke aurait sûrement sa propre manière de mener son enquête. C’était un Maitre malin, et son handicap pouvait l’aider à attendrir les gens… Quoiqu’Eckthor le voyait mal charmer le Lieutenant Carlson. Ce type n’aimait ni les Jedi, ni les maalraas. Restait à savoir ce qu’il aimait le moins entre les deux.

Sitôt seul à arpenter les ruelles du village, Eckthor se dit qu’il aurait sûrement dû demander des conseils à Luke pour savoir comment s’y prendre. Enquêter sans véritablement enquêter, c’était un concept tout à fait nouveau pour lui, et il craignait de manquer de nuance et de souplesse dans ses démarches. Il ne voulait surtout pas être le Padawan qui ferait rater une mission à peine le pied posé dehors. Le garçon avait cependant bien noté qu’il fallait faire profil bas dans un premier temps et jouer les touristes qui venaient de débarquer. Facile dans un sens, puisqu’ils arrivaient tout juste.

Eckthor se dirigea d’un air nonchalant vers les hauteurs du village, non loin de leur baraquement. Il ne risquait pas d’éveiller les soupçons ici, et la vue dégagée sur Maldéron et les abords de la jungle lui offrirait un parfait panorama pour se faire une idée précise des lieux. Les voir en vrai lui parlerait beaucoup plus que des lignes et des notes sur des cartes. Le garçon grimpa donc à s’en couvrir le front de sueur. S’il n’avait pas imaginé la pente si raid, il ne compta pas ses efforts pour se trouver un point de vue à toute épreuve. Il finit par aviser un petit renfoncement dans la roche qui surplombait les habitations, et une fois installé, se délecta de la vue qui s’offrait à lui.

S’il n’avait pas été l’objet d’attaques de maalraas, le village de Maldéron ressemblait à un havre de paix coincé au beau milieu de la jungle ondéronienne. Evidemment, Eckthor repensa au passé agité des lieux et au Côté obscur qui l’avait habité, et il se dit que tout était finalement bien fragile…

Profitant du calme qui régnait aux alentours, mis à part les beuglements de quelques militaires qui résonnaient au loin dans la vallée, Eckthor sortit un de ses carnets de travail qu’il avait fourré dans son sac et se mit à dessiner le paysage qu’il contemplait. Une activité somme toute banale, qui pouvait d’ailleurs être facilement déguisée en simple loisir si l’on venait à l’interroger sur les raisons de sa présence ici. Comme quoi, le jeune homme avait tout prévu. Mais sous couvert de quelques coups de crayon – plutôt réussis par ailleurs – sensés n’être qu’un passe-temps, Eckthor retranscrivait autant de détails que possible sur les installations qu’il avait sous les yeux. Système de défense, lieux stratégiques, les endroits exposés ainsi que toutes sortes de petites indications sur les éléments clés de Maldéron. Il avait hâte de faire son rapport à Luke. Intérieurement, il estimait qu’il faisait du bon travail, et il espérait que son Maitre partagerait cet avis.

S’appliquant minutieusement, son activité lui prit un certain temps. Le soleil était déjà haut dans le ciel d’Ondéron lorsqu’Eckthor eut terminé ses dessins à un niveau qu’il qualifiait comme plus que convenable. Il ne pouvait pas rester éternellement à cet endroit à regarder avec insistance certains endroits plus que d’autres. Eckthor en avait aussi profité pour noter autant que possible les allers-retours qu’il avait pu observer des patrouilles et des tours de garde. Au bout d’un certain temps donc, le garçon déplia ses jambes ankylosées et redescendit dans les ruelles.

Alors qu’il trainait apparemment sans but précis – il espérait d’ailleurs que son air détaché était crédible –, Eckthor croisa un groupe d’enfants qui le dépassa en courant. Au passage, l’un d’eux se retourna vers lui et le héla : - Hey, toi là ! Viens avec nous, on va jouer ! » Ce à quoi Eckthor eut envie de répondre qu’il était un Jedi et qu’il avait autre chose à faire que de jouer, mais il se ravisa avant qu’un seul de ces mots ne sortant de sa bouche. A la place, il leur emboita le pas dans leur course effrénée qui conduisit toute la petite troupe dans un quartier en ruine situé aux abords directs de la jungle. Le terrain de jeu parfait pour des enfants – qu’Eckthor estimait âgés entre 6 et 12 ans – et qu’il avait envisagé de visiter un jour prochain. L’occasion était parfaite, et il ne voyait pas en quoi cela pourrait éveiller quelque soupçon que ce soit chez Carlson et ses hommes. A l’inverse, Eckthor était plutôt convaincu que le Lieutenant en profiterait pour railler cette attitude enfantine et prouver par A + B que le garçon n’avait rien à faire ici…

- Au fait, moi c’est Teal. Ça c’est Jyl, Kelio, Marlon, Byydn, Lars et Iulia. » les présenta-t-il en les pointant tour à tour du doigt. « Les amis, on a un nouveau joueur !... »

- … Eckthor. Salut. » compléta-t-il après avoir essayé de noter dans sa mémoire quel visage allait avec quel prénom.

Il n’aurait pas trop de mal à se souvenir de Teal, puisque c’est lui qui l’avait en quelque sorte invité. Byydn était un Rodien, ce qui simplifiait aussi l’association nom-figure. Marlon, le petit-gros, Lars, le blond, Jyl et Kelio, apparemment des frères et sœurs et Iulia… celle qui le fit se recoiffer inconsciemment. Apparemment, aucun d’entre eux n’avait noté la bure de Jedi ou la petite tresse de Padawan, du moins ils ne firent aucune remarque là-dessus. Après quelques échanges, Eckthor comprit surtout qu’il leur manquait un joueur et que Teal était le genre de gamin à inviter le premier venu à partir du moment où celui-ci lui semblait sympathique.

La bande lui expliqua les règles d’une manière un peu désordonnée et confuse, mais Eckthor finit par comprendre les principaux éléments du jeu. Au bout du compte, il s’agissait de faire passer une balle au milieu d’anneaux holographiques suspendus à plusieurs mètres du sol. Le tout sans que la balle ne touche le sol, ce qui était rendu un peu plus compliqué en raison de son système qui rendait de temps à autres ses mouvements totalement aléatoires. Cela rappela à Eckthor les sphères d’entrainement du Temple, les douloureux rayons lasers en moins.

Ils jouèrent ainsi pendant une bonne heure. Eckthor en profita pour poser quelques questions avec un air innocent sur les derniers évènements qui secouaient le village. Pour une fois que quelqu’un s’y intéressait, les autres ne furent pas avares en détails, mais le jeune Jedi n’était pas certain de pouvoir en tirer quelque chose. Il verrait bien ce que Luke lui dirait.

Puis chacun dut retourner chez lui pour le repas du midi. Sur le chemin du retour, Eckthor fut accompagné de Teal, Lars et Iulia. Lars fut le premier à les quitter, les saluant chaleureusement avec de grands gestes. Ce fut ensuite au tour de Iulia, à qui Eckthor ne put s’empêcher d’ajouter : - A bientôt, je te dois une revanche. » Avec l’aide invisible de la Force, l’équipe d’Eckthor avait gagné haut la main la partie.

Teal le raccompagna jusqu’à l’entrée de ce qui servait de camp pour les militaires. Et fut impressionné. Jusque là, il n’avait pas encore fait la moindre remarque sur Eckthor et son appartenance à l’Ordre Jedi.

- Eh bah mazette, ça n’rigole pas ici. Euh… S’tu veux bien Eck’, je vais te laisser là, j’suis pas hyper fan des soldats même s’ils sont là pour nous, hein. Allez, à plus ! » Et il partit sans demander son reste. Une attitude qu’Eckthor trouva pour le moins étrange, mais si tous les militaires étaient comme Carlson, il comprenait son nouveau compagnon.

Le garçon retrouva son Maitre dans leurs quartiers. Une invitation silencieuse de Luke l’intima de présenter son rapport en premier, ce qu’il fit sans n’omettre aucun détail, mis à part que Iulia lui avait plu. Ce qui ne faisait pas très Jedi, il en était parfaitement conscient. Toutefois, il ne savait pas comment expliquer tout ceci de toute manière…

- Pour résumer, j’ai pas appris grand-chose mais j’ai pu me faire une idée plus précise des lieux, Maitre. Le système de défense est bon, sûrement un peu classique mais normalement ça suffit largement pour des maalraas. » La réaction de Teal et des autres lui revint à l’esprit lorsqu’il avait abordé le sujet des bêtes plus tôt. « Ça me fait penser que les autres ne trouvent pas le comportement de ces bestioles normal… Ils vivent là depuis toujours et ils disent qu’ils n’ont jamais vu ça. Peut-être que ça a un rapport avec la peur des militaires de Teal… J’sais pas. Qu’est-ce que vous en dites vous, Maitre ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2935
Âge du perso : 25 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
72/80  (72/80)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Dim 14 Oct 2018 - 17:12

[HJ: Note à moi-même: Reste 1 rp de jour]

- C'est aussi l'avis de la scientifique du camps. - Renchérit Luke en fronçant légèrement un sourcil, un autre réflexe à peine perceptible d'ancien voyant.- Ça ne fait que confirmer les propos du Conseil et je n'ai malheureusement rien appris de beaucoup plus encouragement, mais c'est le début.- Effectivement, ils savaient depuis le début que ces Malraas avaient un comportement étrange, raison pour laquelle les militaires avaient été détaché dans ce petit village, pareillement pour les deux Jedis. Luke ne voulait toutefois pas démotiver Eckthor, il ajouta donc sur une pointe d'humour- En ce qui concerne Teal, le commandant Carlson ferait peur à n'importe qui. Un peu plus sérieusement, je pense que c'est surtout une grande nouveauté pour un village si reculé. Tous ces gens qui débarquent avec des armes, sans parler du choc de ces Malraas problématiques. Il doit être intimidé, d'autant plus que c'est un adolescent, c'est ça, non?


Luke posait ses mots avec douceur mais fermeté, il ne voulait pas sembler prendre les choses à la légère ou glorifier Eckthor pour la moindre cueillette d'informations- bien qu'il essayait aussi de ne pas le blesser.-. Le Padawan devait apprendre à choisir les révélations les plus utiles.

- Nous avons une potentielle alliée: Aleksandra Artis, c'est la scientifique dont je t'ai parlée. Elle semble moins fermée que les autres militaires mais leur demeure évidement fidèle. Il faudra la jouer fine si nous souhaitons savoir ce que leur contingent a pu noter depuis leur arrivée ici. Je ne pense pas qu'ils aient effectué beaucoup de prélèvements ou observé les Malraas, se bornant à refréner leurs attaques. Selon Artis, le laboratoire est peu équipé, signal de l'importance qu'ils portent à la recherche de l'origine du comportement des prédateurs. Et si il nous sera évidemment difficile d'accéder à leurs recherches, si peu approfondies puissent-elles être, nous pouvons aussi effectuer les nôtres. En les affrontant, nous en apprendrons davantage cette nuit sur les Malraas. Il y a longtemps qu'ils attaquent dès que le soleil se couche, aucune raison qu'ils dérogent au rendez-vous ce soir.

D'une voix particulièrement monotone, la montre électronique du jeune homme indiqua 18h32, la pause était finie et avant le dîner, les défenses s'organisaient dehors. Il était possible de noter la tension qui augmentait au sein de la Force, tandis que les rayons du soleil s'amenuisaient. Les bruits d'au-dehors de plus en plus nombreux indiquaient que les palissades et murets improvisés se mettaient en place. Il faudrait bientôt sortir pour aider le commandant en leur qualité de "soutien militaire".

- Allons aider aux préparatifs, n'oublie pas qu'il faut rester discret, se fondre parmi les soldats comme si... - il tiqua, l'idée ne lui plaisait pas du tout.- nous en étions. C'est pour cela que nous avons été... Employés, après tout.- Au moins se consolait Luke, Eckthor et lui avaient accès à la Force, ils pourraient éventuellement en tirer quelque chose sans sembler suspects à qui que ce soit.- J'ignore si le commandant a découvert quoique ce soit et s'il le cache, ou même s'il s'intéresse au comportement des Malraas, c'est pourquoi je propose de mener notre enquête parallèle. J'essayerai de communiquer avec eux.

Il doutait de ce pouvoir encore peu développé, davantage travaillé lors de sa prime jeunesse mais avaient-ils le choix? Curieux hasard, c'était ce don qui intéressait Karm. Ce dernier lui en avait fait part lors de l'exploration d'une planète encore vierge de toute culture. Y songer fit naître une idée dans l'esprit de Luke. Si le problème des Malraas ne se résolvait pas, les habitants devraient peut-être déménager. Les animaux ne cessaient, selon les rapports, de se déverser en meutes, tous les exterminer n'était ni une solution plausible, ni éthique. Évidemment, les villageois ne voudraient pas partir de leur Terre, raison pour laquelle l'apprenti et le chevalier devaient enquêter en parallèle. Le faire en sous-marin, tout en servant de soldats ne facilitait pas la tâche malheureusement.

- On va tenter. Vivre la situation nous apportera forcément de nouveaux éléments. Je crois qu'il est temps d'aller aider.

Signala le Jedi sans pour autant émettre d'ordre, comme à son habitude. Si Eckthor avait une meilleure idée, autant qu'il la propose, Luke le couvrirait. En attendant, le blond fouilla dans son sac- non sans l'avoir cherché un peu à tâtons dans cette étroite tente où il n'avait pas encore ses repères, et où il espérait ne pas avoir le temps de trop en trouver d'ailleurs.-. Son sabre-laser enfin trouvé, il l'accrocha à sa ceinture. Au moins, ils n'avaient pas à cacher aussi leur rang au sein de l'Ordre ou même leur nature de Jedi, contrairement à d'autres infiltrations.

Une fois dehors, le Hapien aida comme il le pouvait, bien que son handicap couplé à sa force restreinte le restreignaient surtout à de la coordination. La méfiance et le dédain de Carlson réduisaient encore les possibilités de Luke, relégué au rang de porteur d'eau ou presque. Sans s'en sentir spécialement vexé, le blond essayait surtout de s'imprégner de l'ambiance qui les entourait, de l'organisation, et au passage d'éventuelles informations.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Astroport d'Ondéron-