Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 3040
Âge du perso : 26 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
72/80  (72/80)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Lun 24 Sep 2018 - 14:05

[HJ: >>Mission<<]
Spoiler:
 


Le regard des maîtres outrepassait le temps, la logique et la distance, transperçant le corps d'un homme qui n'avait jamais croisé ces trois paires d'yeux attentives. Un nouveau frisson dérangea l'échine de Luke, la première mission d'Eckthor, la leur. Il, -ils n'étaient pas prêts. Les Aînés avaient beau être sages, ils ne semblaient pas s'être rendus compte que l'adolescent n'avait pas terminé ses innombrables devoirs dont une passionnante rédaction à propos d'un ouvrage de jurisprudence. Un exercice sécuritaire, tout à fait adapté pour un duo débutant. À regrets, le Chevalier rempila les nouvelles archives qu'il avait sélectionnées puis décortiquées pour Eckthor, travaillant de fait, autant que lors de ses ultimes années d'apprentissage. Au moins, il pouvait compatir avec son Padawan après avoir partagé de longues heures de lecture, l'harassante mais nécessaire mémorisation de lois ainsi que la digestion de protocoles. Se sentant concerné, le jeune homme avait en effet entreprit de tout réviser. Il ne faudrait pas que le garçon s'aperçoive d'une lacune chez lui, et c'était son devoir, lui qui exigeait de la constance et de la discipline, d'être infaillible, ou presque du moins.

Cette chasse aux Maalraas assortie d'une enquête secrète lui semblait précipitée, Eckthor et lui avaient à peine eu le temps de faire quelques dizaines de séances de méditation ou encore de pur entraînement physique. Quant au sabre, l'apprenti n'avait pas pu accorder une seule séance avec Karm, de ce fait il disposait juste des bases techniques, excellentes mais probablement trop scolaires de son pauvre Consulaire de maître. Pour autant, un ordre du Conseil était un ordre, qu'on leur confie cette mission, si peu vitale soit-elle, devait être priscomme un honneur.

Aux aurores, Luke avait vérifié son paquetage, laissant son cadet préparer le sien. Il avait, comme d'habitude, pris soin d'ajouter un comlink de rechange et même une lampe solaire dont Eckthor pourrait avoir besoin. Ses doigts se promenèrent un long instant sur le manche de son sabre-laser qu'il avait récupéré, imprégné de la présence de Karm. Cela faisait si longtemps que le Jedi enchaînait les missions avec lui qu'il craignait avoir perdu la main pour agir seul, d'autant plus que l'Explorateur était clairement le meneur. Au fond, c'était peut-être une bonne chose de lui rendre une certaine indépendance forcée, histoire que sa confiance déjà peu présente lui revienne. Avec un soupir, Luke fourra une carte -toujours destinée à son Padawan des espaces reculés d'Ondéron dans son sac. Il introduisit un petit couteau à la lame soit-disant coulée dans du corthose, un cadeau de Cathy dont il doutait fort de la réelle composition et ferma le paquet. Quelques rations de survie dans sa ceinture utilitaire, son comlink régulier, un flacon de solution désinfectante et voilà.

Assis à son bureau, le Chevalier révisa ses notes, des lignées de trous galopant sur un bloc-notes papier au charme antique discutable. Les Maalraas étaient des prédateurs de taille moyenne. Réputés féroces, leur comportement n'en était pas moins étrange, puisqu'en tant qu'animaux sauvages doté d'un temps soit peu de jugeote et d'instinct, ils devraient éviter de pourchasser de trop grosses proies aptes à se défendre. Le petit groupe de soldats, des hommes armés et entraînés donc, ne parvenait pourtant pas à les convaincre d'arrêter leurs assauts.

* Qu'est-ce qui pousserait cette meute à préférer la chaire humaine à celles des proies d'Ondéron.*

Le Jedi avait déjà quelques hypothèses, cependant elles tenaient difficilement la route. Une réserve abondante de nourriture au sein du village ne suffisait en rien à expliquer un tel comportement. Premièrement, cette agglomération d'habitations, d'exploitation et de cultures existait depuis longtemps et les responsables avaient toujours entreposés leurs aliments de la même façon. En second lieu, cette nourriture avait beau sembler être servie sur un plateau, elle n'était pas simple d'accès, il fallait affronter les hommes du village, hardis, courageux, et habitués aux prédateurs. Les nombreuses pertes auraient dû déjà faire renoncer les chefs de hordes.

* Qu'est-ce qui motive un prédateur à se jeter entre les lignes de tirs. Nourriture- possibilité de s'accoupler- gain de territoire*

Le jeune homme s'efforçait encore de songer comme un Maalraa, cherchant à découvrir leur motivation, lorsqu'il arriva au hangar à l'heure convenue. Sans résultats. Il faudrait arriver là-bas pour se rendre compte de la situation. Si seulement Karm était avec lui, il pourrait éventuellement proposer d'autres hypothèses, et nul doute qu'il en regorgerait en tant qu'explorateur. Heureusement le jeune Chevalier avait pu acquérir quelques connaissances à ses côtés, sans oublier son ancienne affinité avec les petites bestioles du Temple. À force d'entraînement autodidacte l'ex-Padawan avait pu développer un lien avec les animaux, ténu mais présent, même si les Maalraas n'étaient pas des sauterelles, peut-être pouvait-il espérer entrer en communication avec ? Et puis il y avait Eckthor, sa bonne volonté ainsi qu'une certaine imagination mettaient à disposition du duo de nombreuses idées. Luke devait parfois se retenir de rire devant l'enthousiasme presque exagéré du garçon, mais il était là pour le cadrer. Armés l'imagination fertile de l'apprenti et sa rigueur, le tandem finirait bien par éclaircir l’épais brouillard qui entourait ce mystère. Un autre d’ailleurs, déjà, se précisait dans l’esprit de Luke : pourquoi devaient-ils enquêter discrètement ? L’armée était de nature secrète, presque maladivement secrète d'ailleurs, mais était-ce une raison pour leur cacher le véritable but des Jedis ? Il aurait été beaucoup plus simple, logique, de partager leurs informations pour résoudre le problème à la source au lieu de simplement repousser les assauts. Le Hapien se doutait que certains enjeux lui échappaient- il avait enfin appris que le monde n'était pas tout blanc ou tout noir, surtout pas celui des institutions!- cependant, pas question de faire le malin en dérogeant à des ordres du Conseil, toutefois, il savait d’avance que ces cachotteries leur compliqueraient la tâche, sur le terrain mais aussi avant. À leur arrivée, il serait en effet bien difficile de se présenter comme support armé vu son propre gabarit ainsi que l’âge d’Eckthor, leur crédibilité mise en doute dès leur premier pas, ils auraient du mal à pousser les villageois à s’ouvrir à eux. À moins que justement, considérés comme des incapables, le Padawan et lui soient laissés "désœuvrés", pouvant ainsi s’infiltrer plus aisément ? Qu’importe, il faudrait y être pour espérer obtenir des réponses, ou peut-être de nouvelles interrogations.

-Bonjour Eckthor. As-tu bien dormi ? Inutile de te demander si tu es prêt.

Sourire faible mais chaleureux aux lèvres, Luke se tourna vers la navette dont l’ouverture s’annonça dans un bruit caractéristique. Le pilote bougon installé aux commandes depuis le début avait attendu que l’apprenti arrive également pour se dévoiler. Après de rapides salutations et un remerciement d’usage, le Chevalier grimpa dans l’appareil.

-Destination Maldéron, temps de trajet estimé : 1h30 de vol atmosphérique.

La voix plane du pilote totalement contraire aux tonalités chantantes des hôtesses lors de voyages touristiques avait le mérite d’être claire. Plongé dans ses données, le Chevalier poussa les cartes vers Eckthor, yeux clos, pour mieux s’imprégner des descriptions données par celui-ci. Certaines avaient du mal à entrer dans sa tête, mais Luke savait être patient. Karm avait dû également s’habituer, trouver les bons mots, les alternatives judicieuses pour lui faire saisir, cela viendrait, petit à petit. Au moins, le ton de l’apprenti était agréable et éloignait de lui, le cauchemar qui avait hanté son sommeil, à propos de Maalraas dévorant le corps dudit lecteur.

***
Humide et lourde, l’atmosphère de Maldéron semblait vouloir offrir 5 kilos de plus aux voyageurs en guise de cadeau de bienvenue. Luke ramassa ses cheveux blonds en une queue de cheval rapidement nouée. Quelques mèches balayèrent son visage fin, dérangés par une brise silencieuse qui laissait présager un calme menteur sur la zone d’atterrissage quelque peu rustique pour ne pas dire improvisée.

-Bonjour, Lieutenant Carlson… Put*in, sérieux ? Vous avez dû vous tromper de destination. Ici c’est Maldéron !
-Bonjour Lieutenant- Répliqua Luke, visiblement habitué à ces accueils entrecoupés d’expressions surprises voir d’insultes. Pendant que le militaire se laissait aller à ce que le Hapien voyait comme un manque de professionnalisme, il se concentrait sur sa présentation. Il ne devait pas balbutier en présentant le garçon à ses côtés "mon"... Pas "le". - Voici mon Padawan - Ouf! Parfait!- Eckthor Akilès, et je suis le Chevalier Luke Kayan. l’Ordre Jedi nous envoie pour vous seconder.
-Basse vengeance. – Grommela l’homme qui toisait les 1 m90 pour 95 kilos. Dans sa tête de quinquagénaire têtu et dressé à la vieille école, l’Ordre et l’Armée jouaient encore à cette guerre froide, ouverte entre toutes les institutions « militaires » d’un régime. Mais cette fois, l’Ordre y avait été fort question manque de respect en lui flanquant un gosse et une sorte de… transsexuel? Par chance, il ne semblait pas avoir saisi de prime abord que le second était aveugle, sans quoi la mission aurait probablement débuté par un massage cardiaque pour le réanimer, ou une course-poursuite pour échapper à une tentative de meurtre. Aussi. —Je vous préviens, sous ses aspects tranquilles de petit village écolo en pleine nature, Maldéron subit des attaques féroces et sans répit chaque nuit de prédateurs assez menus mais puissants. - Le blond s’amusa intérieurement du caractère incongru de Carlson, apte à reconnaître que des animaux en apparence pas trop impressionnants puissent être forts, tandis qu’il dédaignait visiblement les deux Jedis.- On ne vous a pas envoyé dans un camps de vacances.

Parce qu’ils étaient forcés de se plier aux ordres du militaire, faisant fi de leur habituel « droit » d’indépendance, l’apprenti et le chevalier allaient devoir se montrer patients. Ils risquaient d’être assez maltraités, supputait Luke, par le sergent qui s’était bâti une carrière modeste mais méritée. Lui qui avait plusieurs fois postulé pour entrer dans l’armée républicaine comptait bien se faire remarquer dans cette mission pour protéger les citoyens du village. Il fallait donc s’attendre à un excès de zèle de sa part.

Comme Luke choisit le silence, l’homme les guida – non sans avoir fait claqué ses bottes dans un geste exagéré de discipline.—jusqu’au petit village adossé à une petite montagne qui s’ouvrait elle-même sur une jungle luxuriante. Le climat habituellement tempéré était particulièrement lourd en cette matinée nappée de brouillard, comme si la planète voulait participer à la mission, lui offrant une ambiance idéale, digne d’un holofilm où se mêlaient suspens et aventure. Luke refermait la marche, calquant son aura sur celle de l’apprenti. Parfois retardé par une branche, une semi-glissade, il se rattrapait et récupérait la route sans mot dire, extrêmement concentré. Suivre Eckthor était plus difficile que de le faire pour Karm qui avait appris à moduler sa propre empreinte dans la Force afin de l’aviser de dangers ou de changements de direction, pour autant, le fait de commencer à réellement connaître l’adolescent après quelques mois d’étroite collaboration –parfois entrecoupée d’appels en mission pour Luke suffirait pour ce chemin relativement long mais droit.

_________________

Luke: sa fiche, ses chroniques et son évolution

Merci Vel pour cette sublime signature



Dernière édition par Luke Kayan le Ven 28 Sep 2018 - 5:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eckthor Akilès
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 35
Âge du perso : 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Luke Kayan

Feuille de personnage
Activité actuelle: Travaille dur
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Mer 26 Sep 2018 - 15:04





Dire que l’excitation s’était emparée d’Eckthor aurait été assez juste, quoique cela puisse encore manquer d’un peu de force. Le Padawan était enchanté d’enfin quitter les murs du Temple qui le retenaient depuis tant d’années. Même s’il ne quittait pas Ondéron, cette première mission aux côtés de son Maitre l’enchantait au plus haut point. Par ailleurs, il échappait aussi au nombre incalculable d’exercices que lui imposait Luke. Si le garçon ne rechignait absolument pas face aux tâches que lui confiait son mentor, il pouvait observer jour après jour la masse conséquente de travail qu’il avait d’ores et déjà abattue et celle qui lui restait encore à faire. Après avoir longtemps baigné dans les livres, holodocuments et autres archives du Temple, Eckthor aurait espéré sortir un peu plus vite de tout cet apprentissage théorique. Mais comme Luke plaisait à lui répéter : « C’est par là qu’on commence. »

Ladite mission les attendaient tous deux dans l’hémisphère Sud de la planète, dans un petit village du nom de Maldéron. Outre le fait d’avoir été une ancienne place forte de Freedon Nadd – encore fallait-il le savoir –, le village était principalement connu pour la formation de ce qu’on appelait les Bestiaires d’Ondéron, des combattants aguerris qui pouvaient communiquer avec les bêtes et qui les dressaient à la guerre. Des alliés précieux s’était tout d’abord dit Eckthor, avant de voir quelles horribles bestioles ces gars-là contrôlaient. A lui donner des frissons dans le dos. Quand il vit apparaitre le nom « maalraas » dans le briefing de mission, il ne put que tressaillir avant de se reprendre. Il s’agissait de sa première mission officielle auprès de Luke, il devait faire bonne figure. Le tout serait de se tenir à bonne distance des crocs acérés des bêtes qui attaquaient sans relâche – et sans raison apparente – les villageois.

Il prépara son paquetage de son côté, assez fier que Luke ne tienne pas à veiller à sa bonne préparation. C’était au moins un premier signe de confiance. En plus de son équipement habituel, lequel comprenait évidemment son sabre d’entrainement et des vêtements prêts à affronter n’importe quelle météo, Eckthor avait bien fait attention d’emporter le comlink qu’on lui avait confié le temps de l’expédition ainsi que quelques hololivres qu’il pourrait potasser à l’occasion afin de s’avancer dans ses devoirs pour Luke. Il rejoignit son Maitre au petit matin, une navette de l’armée devant les emmener jusqu’à Maldéron.

- Bonjour, Maitre ! Pas beaucoup dormiii… » lâcha-t-il dans un bâillement à s’en décrocher la mâchoire. « Mais je suis prêt. Prêt de chez prêt. » Enfin il l’espérait.

Ils grimpèrent à bord, accueillis par le ton bourru du pilote, et s’installèrent à l’arrière loin de sa mauvaise humeur. Et haleine avait noté Eckthor au passage. Luke sortit tout une série de cartes et les étala sur la table d’opération. Le garçon comprit aussitôt quel était son rôle.

- Le village est dans une clairière, bordé par la jungle ondéronienne. Ce qui donne l’avantage aux bêtes sauvages lors des assauts, impossible de savoir par où elles vont attaquer. » décrit-il accompagné de vastes gestes, à peu près aussi utile pour Luke qu’un Gungan dans un désert. « Le centre de Maldéron est dans les restes de ce qui ressemble à une vieille citadelle, mais vraiment très ancienne. C’est un assez surélevé, ça doit être là qu’ils stockent les réserves de nourriture et d’armes. Enfin moi c’est ce que je ferais. Le village s’étend au pied en tous cas… Et il y a des ruines aussi, un peu partout autour du village. Ça a l’air abandonné tout ça... » pointa-t-il du doigt.

Le reste du voyage vu les deux compagnons parfairent leurs analyses de la zone de Maldéron et de ses environs directs. Il n’y avait pas grand-chose à y dire sinon que le village était totalement isolé du reste de la civilisation et que des évènements inexpliqués comme ceux qui le secouait actuellement étaient rarement bon signe…




L’accueil au village ne fut guère meilleur que celui à bord de la navette. Le lieutenant qui commandait les opérations, répondant au nom de Carlson, semblait aussi brut de décoffrage que son subordonné qui avait emmené les Jedi jusqu’ici. Selon le peu qu’Eckthor avait pu entendre dire sur l’armée ondéronienne, ce n’était pas bon signe puisque les officiers de terrain se révélaient très souvent les pires dans leur relation avec les membres de l’Ordre.

Eckthor mourrait d’envie de lui répondre du tac au tac, mais se retint. Ce n’était pas dans sa nature, et jamais il ne se serait permis de reprendre un gradé, tout Jedi qu’il était. Encore qu’il n’était pas encore tout à fait un Jedi, mais seulement un Padawan, ce qui le rendait encore moins apte à faire des siennes. Puisque Luke ne bronchait pas et encaissait les paroles du Lieutenant, Eckthor devait suivre son exemple. Comme il avait déjà eu l’occasion de lui dire, il agirait à sa manière quand il serait lui-même Chevalier.

Les deux compagnons suivirent l’officier jusqu’à leurs quartiers, Eckthor prenant soin d’ouvrir la marche devant son Maitre, qui le suivait comme son ombre grâce à son aura. Une fois arrivés, Carlson prit congé d’eux, et Eckthor nota un certain soulagement dans sa voix, teintée d’un mépris certain.

- Eh bien, ça ne s’annonce pas de tout repos avec un type pareil aux commandes ici. »

S’ils devaient soutenir la résistance locale et l’armée qui protégeaient tant bien que mal le village des attaques de maalraas, Luke et Eckthor devaient aussi trouver les causes de ce dysfonctionnement de la nature sauvage. Rien dans l’Histoire d’Ondéron n’avait d’équivalent à la situation actuelle. Eckthor le savait, il avait suffisamment épluché de données pour en être certain. C’était ce qui rendait tout cette histoire totalement incompréhensible pour l’armée et les habitants de Maldéron, et aussi ce qui avait poussé l’Ordre à y envoyer deux de ses membres pour mettre un terme à la menace – officiellement – mais aussi enquêter – officieusement –.

- Par quoi on commence, Maitre ? » demanda Eckthor en prenant bien soin de baisser le ton. « On n’a plus que quelques heures jusqu’à la nuit, on inspecte les défenses ? Les restes de la citadelle ? Les deux ? »

Maintenant qu’ils étaient là, Eckthor avait oublié tout appréhension face aux crocs et griffes des maalraas. Il avait des fourmis dans les jambes à attendre.



Dernière édition par Eckthor Akilès le Lun 22 Oct 2018 - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 3040
Âge du perso : 26 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
72/80  (72/80)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Sam 29 Sep 2018 - 10:22



L'excitation mâtinée d'impatience, il s'en souvenait. C'était aussi léger que flou étant donné son caractère, mais Luke avait expérimenté ces deux sensations qui provoquaient de désagréables, de merveilleux frissons chauds-froids le long de l'échine. Précisément lors de ses premières fois: la première mission avec Saï, puis la première hors du Temple, et celle sur une planète rurale. Il y en avait eu de nombreuses, et même si le taux d'adrénaline finissait par baisser, ce dernier était encore présent, aujourd'hui pour sa première mission avec son premier Padawan par exemple. Le jeune homme décida donc de ne pas s'inquiéter pour l'adolescent, de ne pas être un rabat-joie injuste en lui exigeant de se concentrer. De fait, le garçon lui avait rarement paru aussi impliqué- bien qu'il ne soit pas un tire-au-flanc.-. Afin d'adoucir les éventuelles ardeurs, le blond choisit d'adopter un ton calme, sans pouvoir s'empêcher, cela dit, d'y glisser une certaine note d'amusement au sein de la Force. Jamais il n'avait cru s'attendrir, ne serait-ce qu'un peu, face à un monstre tels que le sont les "adolescents": une suite de syllabes sonnantes et trébuchantes, bien plus menaçantes que leurs consoeurs qui formaient le mot "Maalraas", mais Luke avait de la chance, Eckthor était un bon garçon, il le sentait. C'était en partie ce qui les avaient rapprochés, lentement d'un point de vue extérieur parce que Luke était difficile à apprivoiser, rapide du sien.

- Visiter plus en profondeur la citadelle et poser des questions sur les environs me paraît plus justifié. Nous venons d'arriver et c'est plutôt normal. Concentrons-nous sur l'aspect géographique, repère les points forts et faibles du village. Je pense que les Maalraas viennent depuis la forêt tandis que la montagne protège l’arrière ainsi qu’une partie des flancs des habitations. En revanche, elle coupe aussi toute retraite.

Ils étaient donc nichés au creux d’une montagne dont les pans escarpés formaient aussi bien une armure qu'une prison. Le jeune homme opta pour le côté positif, sachant que de trop nombreux points le tourmentaient.

- En ce moment, il est logique que nous cherchions à explorer les environs et que ... Nous nous perdions, si tu comprends ce que je veux dire. - Autrement dit, ils tenaient une chance presque unique de s'intéresser à des détails en cherchant les toilettes sans éveiller les soupçons.- mais je suggère de n'interroger personne trop précisément, après tout, ne ne sommes que des soldats de plus.

Le Hapien tiqua à l'idée, il se demanda si enquêter sur le silence étrange de l'armée qui ne devrait pourtant pas chercher à trier parmi l'aide qui leur était proposée. Visiblement le phénomène échappait à la norme et ils étaient en sous-effectifs. Difficile de croire qu'ils se contentaient de repousser les attaques de Maalraas sans essayer de savoir ce qui se tramait, sans quoi ils étaient encore plus brutes que ce que Luke pensait. Il y avait donc une raison à garder l'Ordre loin d'eux tandis qu'ils exploraient leurs propres hypothèses.

Quant à sa manière de suggérer, elle émanait d'une part à un manque d'habitude à commander qui que ce soit à part son propre corps -bien que ce dernier lui ait déjà fait défaut, désobéissant outrageusement.-, d'autre part, Eckthor n'était pas un gosse sinon un Padawan déjà bien formé. Il pouvait donc commencer à tâtonner, proposer, tout ça sans la lourde responsabilité. Ses années aux côtés de Saï manquaient soudain davantage au Chevalier, il avait l'impression d'avoir raté la moitié de sa formation et de manquer de dizaines d'éléments pour guider l'adolescent qui l'accompagnait. Par chance, paraître calme en -presque- toutes circonstances était une des leçons bien intégrées et il continua d'un air impassible.

- Après le repas, retrouvons-nous dans notre tente pour défaire le paquetage, nous préparer et discuter.

Écartés de la Compagnie comme les étrangers qu'ils étaient, les deux Jedis profitaient d'une tente isolée, particulièrement froide, rustique, située en retrait par rapport aux autres. Une aubaine pour Eckthor et Luke qui pouvaient y établir momentanément leur "QG". Sous prétexte de ranger leurs affaires, se préparer au combat ou se reposer, ils pourraient s'y retrouver seuls.

- Demain ou dans quelques jours, si leur garde se relâche, nous nous "promènerons" dans le camps, l'air de rien. Ces gens ont tendance à penser que les "faibles" et les "gamins" sans formation militaire sont tout aussi sourds.

Un léger sourire flotta sur les lèvres du jeune homme, sa remarque était d'autant plus vraie pour lui, aveugle, à tort targué de dur d'oreille. Récolter des informations de cette façon était sa spécialité. Ces balourds de soldats -oui il avait ses à priori sur l'armée, forgée après quelques rencontres jugées désagréables avec leurs représentants.- étaient plus que quiconque, victimes de cet amalgame. Ces fiers hommes, des vrais, des durs méprisaient facilement ceux de constitution apparemment fragiles, aux traits similaires à ceux d'une femme, sexe tout aussi dédaigné de leur part, alors si on ajoutait un handicap. Luke songea qu'Ectkhor et lui pourraient éventuellement en jouer, simulant une dissension au sein du duo. En s'éloignant de son maître prétendument gratte-papier, il pourrait attiser le désir du Lieutenant de le prendre sous son aile, de l'éduquer comme un bon soldat et non une midinette. Mais ils verraient cela plus tard conclut rapidement le Hapien en se souvenant de son échec pour ce type d'intrigues avec Noctis. Les conseils de Karm lui revinrent en mémoire couplés à ceux de Saï, rien ne servait de s'éparpiller avec des plans trop subtils, surtout qu'ils pouvaient très bien ne pas se réveiller le lendemain.

***

Après avoir fixé l'heure du rendez-vous avec l'Epicentrhix, le blond fit volte-face pour aller explorer son propre recoin. Il n'attendait pas beaucoup de cette fouille sommaire. Sans mauvais jeu de mots, il était plongé dans le noir total, ignorant tout du comportement des Maalraas ou de celui des villageois. C'était donc sans grand espoir que Luke repéra les entrées principales, les endroits stratégiques, calculant plus ou moins ses dimensions et se renseignant sur le fonctionnement de la communauté. Comme il s'y attendait, les habitants se montraient assez réservés à son encontre, au moins ils n'étaient ni agressifs ni effrayés par sa maîtrise de la Force. Vivre sur la planète où siégeait l'Ordre avait ses avantages, de telle sorte que même les cités les plus rurales avaient au moins entendu parler des Jedis. Qu'ils soient assurés de la véritable efficacité de leurs pouvoirs ou techniques en constatant sa carrure en était une autre.

- Bonjour, oh je me suis perdu, désolé.
- Hahaha avec moi, ça marche pas, désolée! Allez rentrez.

L'aura se précisa, adoptant une voix féminine et une effluve de parfum sophistiquée inattendue en ces lieux. Intrigué, Luke hésita, coupé dans son élan avant de pénétrer dans la grande tente. Il ne pouvait pas le voir, évidemment, mais la propriétaire de la surprenante effluve était une soldate dont la blouse blanche par-dessus sa tenue militaire trahissait son rôle secondaire. Malgré une tentative olfactive pour se féminiser, elle arborait un visage aux traits durs, une mâchoire carré ainsi qu'un phrasé franc, parsemé d'abréviations et de mots familiers. Au moins elle semblait aussi intelligente qu'ouverte.

- J'ai rarement vu plus malin, plus curieux, et fouineur que mon cousin aveugle mon cher, alors ne m'faites pas le coup. Aucun d'entre eux. Ils m'les a toutes faits.

Aïe, il était tombé sur un os, heureusement l'os en question paraissait plutôt amical contrairement au reste des soldats. Aleksandra se présenta sous son matricule puis son véritable nom. Elle avait la trentaine, était une véritable pipelette, private formée sur le tard après un divorce difficile elle avait reçu l'appel du devoir. Servant dans l'armée Ondéronienne depuis 1 an à peine, la femme aimait son travail mais peinait à s'adapter à la froideur de ses membres.

Spoiler:
 

- Avant j' vivais dans une grande famille, avec 5 frères et 3 soeurs, les cousins, les copains toujours fourrés chez nous, l'armée, la proximité, le manque d'intimité et la rudesse m'ont jamais fait peur. Ma maison était un vrai champs de bataille, autant dire que j'sais me battre depuis mes 3 ans... Un jouet, une miette, la bagarre tout le temps ouais. Mais franchement entre nous, y'en a qui se prennent trop au sérieux ici...

En tant qu'unique femme de la compagnie et surtout seule scientifique- même si sa formation était plutôt basique, tenant d'une option facultative plus que d'une spécialité.-, Alek' comme elle aimait qu'on l'appelle devait souffrir d'un racisme similaire à celui que son Padawan et lui venaient d'expérimenter songeait Luke. Toujours en parlant, la femme invita le fouineur démasqué à entrer dans une petite salle. Elle confirma ses doutes vis-à-vis de l'odeur de désinfectant qui venait chatouiller ses narines.

- Infirmerie et laboratoire. C'est pas comme si on avait de la place et le budget hein. Sa royale Altesse s'intéresse à tous ses sujets, même les plus éloigné comme ce trou d'cul du monde, pardonnez l'expression mais y'a des limites! Faut garder des sous pour changer sa garde robe.

Tandis que la bavarde continuait de déblatérer, le Hapien se demandait comment elle avait fait pour conserver son poste en ces lieux. Et s'il avait été un grand admirateur de la reine?

- J'sais pas pourquoi je parle autant à un casi inconnu, ça doit être que vous me rappelez mon cousin, en nettement plus beau!
- Ah, l'aveugle?
- Non le Jedi!
- Ah.
- Je vous l'ai dit, on est très nombreux! Vous connaissez Erick Sheltar?
- Non. Nous sommes aussi plutôt nombreux.
- J'croyais que vous représentiez un petit pourcentage d'élus tout ça? C'est c'que nous a dit la Dévonarienne qui avait repéré Erick, j'étais là par hasard, du coup je me sens plus impliqué dans sa formation. J'lai vu un peu renaître en quelque sorte.
- Et bien, à l'échelle de la Galaxie nous sommes très peu, mais dans le Temple d'Ondéron... C'est un peu là que nous nous concentrons tous.
- Ah. Logique.
- Oui.
- Bon j'vous fait visiter. Alors ici la table d'opération, elle était neuve y'a une semaine. J'ai bien dit y'a une semaine. C'est des voraces ces Maalraas. J'ai essayé d'étudier un peu leur comportement mais c'est pas comme si j'avais beaucoup de temps entre les entraînements, les attaques et... Bref.

Derechef, la femme s'était saisie de la main de Luke pour l'appuyer sur le métal froid. Elle glissa dans sa paume une figurine à échelle réduite de Maalraas. Bien qu'appréciant moyennement le contact soudain et moite, le jeune homme se sentit reconnaissant de trouver quelqu'un qui savait faire visiter des installations à un aveugle. Tout en caressant la figurine pour s'imprégner de l'anatomie de l'animal, il lui sourit pour l'encourager à continuer. Dans tout ce blabla, il espérait bien apprendre quelque chose d'utile. La main étrangement encore plaquée contre la sienne alors qu'il n'y en avait plus besoin s'humidifia un peu plus et le Jedi finit par comprendre le processus. Le même qu'avec une des Soeurs de Belsavis, son charme naturel de Hapien opérait.

- À 35 balais il serait temps que je forme ma famille, ma sœur, Alyssa a déjà pondu deux gamins, deux et elle n'en a que 23, de balais j'veux dire... Mais bon faut que je trouve le bon.- Une seconde accompagnée d'un ange passa, pendant lequel la militaire reprit la figurine de Maalraa tout en la caressant, pensive.- Clairement ils ne viennent pas pour s'accoupler.
-Qui? - Il avait presque bondit à cette phrase, faisant éclater de rire la scientifique.
- Les Maalraas tiens! Qui d'autre?
- Ah, comme vous parliez de...
- T'es mignon. Au fait, j'te dit "tu", les manières de Miss Kira c'est pas pour moi, surtout que nous demain, on sera peut-être au fond d'une tombe, donc bon. Autant accélerer le processus d'amitié, hein!
- Je suppose, oui.

Aleksandra discuta une bonne partie de la matinée avec le Hapien, nuançant ses explications scientifiques sur les Maalras avec des anecdotes personnelles. Elle tenait encore le secret mais Luke avait bon espoir d'obtenir ses propres hypothèses sur le comportement de ces bêtes un peu plus tard. Sans insister, le blond partit pour explorer un peu plus les alentours. Le repas fut frugal et digne des rations alimentaires, donc dégoûtant mais Luke ne s'en plaignit pas, il se dépêcha d'avaler ce qui restait dans son assiette pour rejoindre la tente à l'heure prévue, celle "miraculeuse" de la "sieste". Unique moyen pour les soldats de se reposer avant la prochaine attaque. Certains jouaient aux cartes à l'orée de leur tente, d'autres dormaient torse nu, sauf les 2 assignés à la garde. Le jeune homme salua son apprenti d'une onde agréable mais ne s'attarda guère plus. Ils avaient peu de temps et un rapport à donner. "À toi l'honneur" signifia le Jedi par le biais de la Force.

_________________

Luke: sa fiche, ses chroniques et son évolution

Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eckthor Akilès
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 35
Âge du perso : 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Luke Kayan

Feuille de personnage
Activité actuelle: Travaille dur
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Sam 6 Oct 2018 - 15:05





Luke donna ses instructions et chacun d’eux partit finalement de son côté pour explorer, fouiner, recueillir des informations et tout un tas de choses encore qui rendaient Eckthor très impatient de se confronter enfin au véritable terrain. Luke aurait sûrement sa propre manière de mener son enquête. C’était un Maitre malin, et son handicap pouvait l’aider à attendrir les gens… Quoiqu’Eckthor le voyait mal charmer le Lieutenant Carlson. Ce type n’aimait ni les Jedi, ni les maalraas. Restait à savoir ce qu’il aimait le moins entre les deux.

Sitôt seul à arpenter les ruelles du village, Eckthor se dit qu’il aurait sûrement dû demander des conseils à Luke pour savoir comment s’y prendre. Enquêter sans véritablement enquêter, c’était un concept tout à fait nouveau pour lui, et il craignait de manquer de nuance et de souplesse dans ses démarches. Il ne voulait surtout pas être le Padawan qui ferait rater une mission à peine le pied posé dehors. Le garçon avait cependant bien noté qu’il fallait faire profil bas dans un premier temps et jouer les touristes qui venaient de débarquer. Facile dans un sens, puisqu’ils arrivaient tout juste.

Eckthor se dirigea d’un air nonchalant vers les hauteurs du village, non loin de leur baraquement. Il ne risquait pas d’éveiller les soupçons ici, et la vue dégagée sur Maldéron et les abords de la jungle lui offrirait un parfait panorama pour se faire une idée précise des lieux. Les voir en vrai lui parlerait beaucoup plus que des lignes et des notes sur des cartes. Le garçon grimpa donc à s’en couvrir le front de sueur. S’il n’avait pas imaginé la pente si raid, il ne compta pas ses efforts pour se trouver un point de vue à toute épreuve. Il finit par aviser un petit renfoncement dans la roche qui surplombait les habitations, et une fois installé, se délecta de la vue qui s’offrait à lui.

S’il n’avait pas été l’objet d’attaques de maalraas, le village de Maldéron ressemblait à un havre de paix coincé au beau milieu de la jungle ondéronienne. Evidemment, Eckthor repensa au passé agité des lieux et au Côté obscur qui l’avait habité, et il se dit que tout était finalement bien fragile…

Profitant du calme qui régnait aux alentours, mis à part les beuglements de quelques militaires qui résonnaient au loin dans la vallée, Eckthor sortit un de ses carnets de travail qu’il avait fourré dans son sac et se mit à dessiner le paysage qu’il contemplait. Une activité somme toute banale, qui pouvait d’ailleurs être facilement déguisée en simple loisir si l’on venait à l’interroger sur les raisons de sa présence ici. Comme quoi, le jeune homme avait tout prévu. Mais sous couvert de quelques coups de crayon – plutôt réussis par ailleurs – sensés n’être qu’un passe-temps, Eckthor retranscrivait autant de détails que possible sur les installations qu’il avait sous les yeux. Système de défense, lieux stratégiques, les endroits exposés ainsi que toutes sortes de petites indications sur les éléments clés de Maldéron. Il avait hâte de faire son rapport à Luke. Intérieurement, il estimait qu’il faisait du bon travail, et il espérait que son Maitre partagerait cet avis.

S’appliquant minutieusement, son activité lui prit un certain temps. Le soleil était déjà haut dans le ciel d’Ondéron lorsqu’Eckthor eut terminé ses dessins à un niveau qu’il qualifiait comme plus que convenable. Il ne pouvait pas rester éternellement à cet endroit à regarder avec insistance certains endroits plus que d’autres. Eckthor en avait aussi profité pour noter autant que possible les allers-retours qu’il avait pu observer des patrouilles et des tours de garde. Au bout d’un certain temps donc, le garçon déplia ses jambes ankylosées et redescendit dans les ruelles.

Alors qu’il trainait apparemment sans but précis – il espérait d’ailleurs que son air détaché était crédible –, Eckthor croisa un groupe d’enfants qui le dépassa en courant. Au passage, l’un d’eux se retourna vers lui et le héla : - Hey, toi là ! Viens avec nous, on va jouer ! » Ce à quoi Eckthor eut envie de répondre qu’il était un Jedi et qu’il avait autre chose à faire que de jouer, mais il se ravisa avant qu’un seul de ces mots ne sortant de sa bouche. A la place, il leur emboita le pas dans leur course effrénée qui conduisit toute la petite troupe dans un quartier en ruine situé aux abords directs de la jungle. Le terrain de jeu parfait pour des enfants – qu’Eckthor estimait âgés entre 6 et 12 ans – et qu’il avait envisagé de visiter un jour prochain. L’occasion était parfaite, et il ne voyait pas en quoi cela pourrait éveiller quelque soupçon que ce soit chez Carlson et ses hommes. A l’inverse, Eckthor était plutôt convaincu que le Lieutenant en profiterait pour railler cette attitude enfantine et prouver par A + B que le garçon n’avait rien à faire ici…

- Au fait, moi c’est Teal. Ça c’est Jyl, Kelio, Marlon, Byydn, Lars et Iulia. » les présenta-t-il en les pointant tour à tour du doigt. « Les amis, on a un nouveau joueur !... »

- … Eckthor. Salut. » compléta-t-il après avoir essayé de noter dans sa mémoire quel visage allait avec quel prénom.

Il n’aurait pas trop de mal à se souvenir de Teal, puisque c’est lui qui l’avait en quelque sorte invité. Byydn était un Rodien, ce qui simplifiait aussi l’association nom-figure. Marlon, le petit-gros, Lars, le blond, Jyl et Kelio, apparemment des frères et sœurs et Iulia… celle qui le fit se recoiffer inconsciemment. Apparemment, aucun d’entre eux n’avait noté la bure de Jedi ou la petite tresse de Padawan, du moins ils ne firent aucune remarque là-dessus. Après quelques échanges, Eckthor comprit surtout qu’il leur manquait un joueur et que Teal était le genre de gamin à inviter le premier venu à partir du moment où celui-ci lui semblait sympathique.

La bande lui expliqua les règles d’une manière un peu désordonnée et confuse, mais Eckthor finit par comprendre les principaux éléments du jeu. Au bout du compte, il s’agissait de faire passer une balle au milieu d’anneaux holographiques suspendus à plusieurs mètres du sol. Le tout sans que la balle ne touche le sol, ce qui était rendu un peu plus compliqué en raison de son système qui rendait de temps à autres ses mouvements totalement aléatoires. Cela rappela à Eckthor les sphères d’entrainement du Temple, les douloureux rayons lasers en moins.

Ils jouèrent ainsi pendant une bonne heure. Eckthor en profita pour poser quelques questions avec un air innocent sur les derniers évènements qui secouaient le village. Pour une fois que quelqu’un s’y intéressait, les autres ne furent pas avares en détails, mais le jeune Jedi n’était pas certain de pouvoir en tirer quelque chose. Il verrait bien ce que Luke lui dirait.

Puis chacun dut retourner chez lui pour le repas du midi. Sur le chemin du retour, Eckthor fut accompagné de Teal, Lars et Iulia. Lars fut le premier à les quitter, les saluant chaleureusement avec de grands gestes. Ce fut ensuite au tour de Iulia, à qui Eckthor ne put s’empêcher d’ajouter : - A bientôt, je te dois une revanche. » Avec l’aide invisible de la Force, l’équipe d’Eckthor avait gagné haut la main la partie.

Teal le raccompagna jusqu’à l’entrée de ce qui servait de camp pour les militaires. Et fut impressionné. Jusque là, il n’avait pas encore fait la moindre remarque sur Eckthor et son appartenance à l’Ordre Jedi.

- Eh bah mazette, ça n’rigole pas ici. Euh… S’tu veux bien Eck’, je vais te laisser là, j’suis pas hyper fan des soldats même s’ils sont là pour nous, hein. Allez, à plus ! » Et il partit sans demander son reste. Une attitude qu’Eckthor trouva pour le moins étrange, mais si tous les militaires étaient comme Carlson, il comprenait son nouveau compagnon.

Le garçon retrouva son Maitre dans leurs quartiers. Une invitation silencieuse de Luke l’intima de présenter son rapport en premier, ce qu’il fit sans n’omettre aucun détail, mis à part que Iulia lui avait plu. Ce qui ne faisait pas très Jedi, il en était parfaitement conscient. Toutefois, il ne savait pas comment expliquer tout ceci de toute manière…

- Pour résumer, j’ai pas appris grand-chose mais j’ai pu me faire une idée plus précise des lieux, Maitre. Le système de défense est bon, sûrement un peu classique mais normalement ça suffit largement pour des maalraas. » La réaction de Teal et des autres lui revint à l’esprit lorsqu’il avait abordé le sujet des bêtes plus tôt. « Ça me fait penser que les autres ne trouvent pas le comportement de ces bestioles normal… Ils vivent là depuis toujours et ils disent qu’ils n’ont jamais vu ça. Peut-être que ça a un rapport avec la peur des militaires de Teal… J’sais pas. Qu’est-ce que vous en dites vous, Maitre ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 3040
Âge du perso : 26 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
72/80  (72/80)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Dim 14 Oct 2018 - 17:12

[HJ: Note à moi-même: Reste 1 rp de jour]

- C'est aussi l'avis de la scientifique du camps. - Renchérit Luke en fronçant légèrement un sourcil, un autre réflexe à peine perceptible d'ancien voyant.- Ça ne fait que confirmer les propos du Conseil et je n'ai malheureusement rien appris de beaucoup plus encouragement, mais c'est le début.- Effectivement, ils savaient depuis le début que ces Malraas avaient un comportement étrange, raison pour laquelle les militaires avaient été détaché dans ce petit village, pareillement pour les deux Jedis. Luke ne voulait toutefois pas démotiver Eckthor, il ajouta donc sur une pointe d'humour- En ce qui concerne Teal, le commandant Carlson ferait peur à n'importe qui. Un peu plus sérieusement, je pense que c'est surtout une grande nouveauté pour un village si reculé. Tous ces gens qui débarquent avec des armes, sans parler du choc de ces Malraas problématiques. Il doit être intimidé, d'autant plus que c'est un adolescent, c'est ça, non?

Luke posait ses mots avec douceur mais fermeté, il ne voulait pas sembler prendre les choses à la légère ou glorifier Eckthor pour la moindre cueillette d'informations- bien qu'il essayait aussi de ne pas le blesser.-. Le Padawan devait apprendre à choisir les révélations les plus utiles.

- Nous avons une potentielle alliée: Aleksandra Artis, c'est la scientifique dont je t'ai parlée. Elle semble moins fermée que les autres militaires mais leur demeure évidement fidèle. Il faudra la jouer fine si nous souhaitons savoir ce que leur contingent a pu noter depuis leur arrivée ici. Je ne pense pas qu'ils aient effectué beaucoup de prélèvements ou observé les Malraas, se bornant à refréner leurs attaques. Selon Artis, le laboratoire est peu équipé, signal de l'importance qu'ils portent à la recherche de l'origine du comportement des prédateurs. Et si il nous sera évidemment difficile d'accéder à leurs recherches, si peu approfondies puissent-elles être, nous pouvons aussi effectuer les nôtres. En les affrontant, nous en apprendrons davantage cette nuit sur les Malraas. Il y a longtemps qu'ils attaquent dès que le soleil se couche, aucune raison qu'ils dérogent au rendez-vous ce soir.

D'une voix particulièrement monotone, la montre électronique du jeune homme indiqua 18h32, la pause était finie et avant le dîner, les défenses s'organisaient dehors. Il était possible de noter la tension qui augmentait au sein de la Force, tandis que les rayons du soleil s'amenuisaient. Les bruits d'au-dehors de plus en plus nombreux indiquaient que les palissades et murets improvisés se mettaient en place. Il faudrait bientôt sortir pour aider le commandant en leur qualité de "soutien militaire".

- Allons aider aux préparatifs, n'oublie pas qu'il faut rester discret, se fondre parmi les soldats comme si... - il tiqua, l'idée ne lui plaisait pas du tout.- nous en étions. C'est pour cela que nous avons été... Employés, après tout.- Au moins se consolait Luke, Eckthor et lui avaient accès à la Force, ils pourraient éventuellement en tirer quelque chose sans sembler suspects à qui que ce soit.- J'ignore si le commandant a découvert quoique ce soit et s'il le cache, ou même s'il s'intéresse au comportement des Malraas, c'est pourquoi je propose de mener notre enquête parallèle. J'essayerai de communiquer avec eux.

Il doutait de ce pouvoir encore peu développé, davantage travaillé lors de sa prime jeunesse mais avaient-ils le choix? Curieux hasard, c'était ce don qui intéressait Karm. Ce dernier lui en avait fait part lors de l'exploration d'une planète encore vierge de toute culture. Y songer fit naître une idée dans l'esprit de Luke. Si le problème des Malraas ne se résolvait pas, les habitants devraient peut-être déménager. Les animaux ne cessaient, selon les rapports, de se déverser en meutes, tous les exterminer n'était ni une solution plausible, ni éthique. Évidemment, les villageois ne voudraient pas partir de leur Terre, raison pour laquelle l'apprenti et le chevalier devaient enquêter en parallèle. Le faire en sous-marin, tout en servant de soldats ne facilitait pas la tâche malheureusement.

- On va tenter. Vivre la situation nous apportera forcément de nouveaux éléments. Je crois qu'il est temps d'aller aider.

Signala le Jedi sans pour autant émettre d'ordre, comme à son habitude. Si Eckthor avait une meilleure idée, autant qu'il la propose, Luke le couvrirait. En attendant, le blond fouilla dans son sac- non sans l'avoir cherché un peu à tâtons dans cette étroite tente où il n'avait pas encore ses repères, et où il espérait ne pas avoir le temps de trop en trouver d'ailleurs.-. Son sabre-laser enfin trouvé, il l'accrocha à sa ceinture. Au moins, ils n'avaient pas à cacher aussi leur rang au sein de l'Ordre ou même leur nature de Jedi, contrairement à d'autres infiltrations.

Une fois dehors, le Hapien aida comme il le pouvait, bien que son handicap couplé à sa force restreinte le restreignaient surtout à de la coordination. La méfiance et le dédain de Carlson réduisaient encore les possibilités de Luke, relégué au rang de porteur d'eau ou presque. Sans s'en sentir spécialement vexé, le blond essayait surtout de s'imprégner de l'ambiance qui les entourait, de l'organisation, et au passage d'éventuelles informations.

_________________

Luke: sa fiche, ses chroniques et son évolution

Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eckthor Akilès
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 35
Âge du perso : 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Luke Kayan

Feuille de personnage
Activité actuelle: Travaille dur
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Lun 22 Oct 2018 - 10:37





- Oui… » répondit d’une petite voix Eckthor.

Pour autant, le garçon était persuadé que même si Teal était de quelques années plus jeune que lui, la crainte que lui inspirait Carlson n’était pas la seule raison. Au fond de lui, le Padawan avait un pressentiment que les militaires n’étaient pas anodins dans cette affaire. Toutefois, il n’avait rien d’autre comme preuve sinon cette sensation à la fois étrange et quelque peu exaltante… Encore fallait-il qu’elle se confirme. Pour sa part, Luke ne semblait pas partager ses pensées à propos de Teal, aussi ne dit-il rien de plus. Le Chevalier était plus expérimenté, il avait peut-être raison concernant les peurs du garçon. Eckthor essayerait d’en apprendre plus s’il le pouvait dans les jours à venir.

La perspective d’une alliée parmi les militaires – en somme un agent double – fit remonter l’enthousiasme d’Eckthor. Bien entendu, dans les faits, rien n’était aussi simple et Luke n’oublia pas de préciser cette donnée importante à son jeune apprenti. Il se reconcentra aussitôt et écouta attentivement les nouvelles instructions de son mentor. Pour corroborer ses paroles, les sons qui provenaient de l’extérieur se faisaient de plus en plus fort, signe d’une activité retrouvée chez les militaires. La pause était terminée, et les soldats reprenaient leurs tâches de consolidation et/ou d’aménagement des défenses en prévision des attaques de la nuit à venir. Comme l’avait si bien dit Luke, il n’y avait aucune raison que les maalraas agissent différemment cette fois-ci.

Les deux Jedi allaient leur prêter main forte à cette occasion, et Luke comme Eckthor espéraient obtenir certaines explications, certains indices, en observant et en participant à la défense de Maldéron.

- Communiquer avec eux, Maitre ? On peut communiquer avec les bêtes ? Je veux dire… Les animaux dressés nous comprendre, mais pas les sauvages. Si ? »

Eckthor suivit le mouvement de son Maitre et se prépara à une nuit mouvementée. Il se débarrassa des affaires qu’il avait emportées avec lui l’après-midi et ne prit qu’un petit carnet et son sabre de Padawan, qu’il accrocha fièrement à sa ceinture. Il espérait que les militaires ne s’y connaissaient pas trop en sabre laser, sa lame blanche trahissant son manque d’expérience. Eckthor ne voulait surtout pas qu’on le prenne pour un débutant, un élève fragile qu’il fallait protéger coûte que coûte. Il était un Jedi, qu’importait son jeune âge !

Il sortit juste devant son Maitre d’un pas assuré et déterminé. Luke souffrant de sa cécité, ce fut Eckthor qui prêta main forte aux militaires pour remettre d’aplomb certaines barricades, en ériger de nouvelles et tenter d’entrevoir de possibles failles dans le système de défense du village, pourtant très développé par rapport à son importance. Le garçon tendait l’oreille à tout ce que les soldats pouvaient se dire, essayait de repérer les mécontents sur lesquels lui et Luke pouvaient escompter soutirer quelques informations.

Il ne manqua pas de noter, au gré d’une conversation espionnée au hasard entre deux soldats à l’allure bourrues, que les maalraas parvenaient toujours à trouver une brèche dans le système défensif, à la grande surprise de tous. Chaque nouvelle journée était alors consacrée à combler les faiblesses du dispositif, sans que cela ne change quoique ce soit la nuit venue. Eckthor s’empressa de noter l’information sur son carnet, se jurant d’en faire part à Luke si la situation se reproduisait encore. Personne ne le soupçonna de quoi que ce soit. Le garçon passait relativement inaperçu et rare étaient ceux qui levaient le regard sur l’adolescent. Au mieux il était ignoré, au pire on lui adressait un regard condescendant qui semblait signifier : « Petit, tu vas te faire bouffer tout cru et on s’en fout royalement. »

Sans en être particulièrement fier, Eckthor avait quelque peu hâte de se frotter aux maalraas pour prouver à ces militaires qu’il n’était pas faible comme ils osaient le penser. Il espérait aussi montrer à Luke ses progrès après de très nombreuses heures de lectures et de théories. Un peu de pratique ne lui ferait pas de mal, mais le garçon avait tout de même un petit nœud au ventre, signe d’appréhension. Il n’était pas complètement idiot et savait pertinemment qu’il lui faudrait être concentré tout au long de la nuit. Eckthor ne s’était encore jamais retrouvé ni sur le terrain, ni dans cette situation, ni confronté à des bêtes sauvages, aussi aurait-il était insensé qu’il ne ressente pas le moindre stress. S’il n’était pas doté d’un physique particulièrement développé – il y avait du mieux cependant depuis qu’il s’entrainait avec Luke, mais les soldats lui jetaient parfois des regards moqueurs –, Eckthor avait foi en ses capacités. Et il savait que Luke serait là pour lui. Comme lui était là pour son Maitre.

Une fois les défenses aussi bien établies qu’il était possible de le faire, Eckthor rejoignit Luke. Il remarque que Carlson n’avait pas bougé d’un iota, gardant sous les yeux le Chevalier. Visiblement, le lieutenant se fichait bien des allées et venues d’un Padawan mais se méfiait sans même chercher à le dissimuler d’un Chevalier aveugle…

- Carlson ne vous quitte pas des yeux, Maitre, mais ni lui ni les autres soldats semblent faire attention à moi. On pourrait se servir de ça un de ces quatre, non ? » lui confia-t-il lorsqu’il l’eut rejoint, suffisamment à l’écart pour ne pas être entendu, mais suffisamment proche pour ne pas éveiller les soupçons. Rien de plus qu’un échange entre un élève et son maitre à première vue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 3040
Âge du perso : 26 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
72/80  (72/80)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Mar 23 Oct 2018 - 7:32

Le charisme,

À ce propos les débats étaient légions et les interrogations encore plus nombreuses. Certains jugeaient qu'il concernait le physique, d'autre la manière de se comporter. Un groupe croyait fermement que c'était un mot positif tandis que les derniers considéraient que toute personne laissant une marque indélébile chez ses interlocuteurs -négative ou positive- était charismatique. Luke ne saurait se décider pour l'une des définitions, d'ailleurs, pour une fois, l'exactitude d'une signification lui était particulièrement égal, connaître la réaction qu'il créait chez Carlson suffisant amplement à son bonheur. Cette fois, malgré une attitude passive, il avait offert à Eckthor une onde de Force vive et chaleureuse. C'était ce genre d'informations dont tous deux pourraient se servir.

-En effet. Je pourrai adopter un comportement sciemment suspect -et je pense que j'aurai peu à forcer en ce qui concerne notre ami.- pour attirer son regard tandis que tu agiras. Le moment venu, ce sera une stratégie intéressante. Nous pourrions même simuler, si la mission dure et que nous commençons a trouver certaines choses louches de leur côté, une dissension entre nous.

Luke avait finalement choisi d´évoquer son plan du début, tout en y mettant des limites. Il faudrait vraiment que la mission s'étende et que les militaires soient suspects pour déployer de tels trésors de subtilité. L'idée en attendant réchauffait légèrement l'âme en mal d'optimisme du Hapien qui pataugeait en pleine méconnaissance. C'était on ne peut plus normal mais toutefois irritant pour le Chevalier qui aimait contrôler cet environnement invisiblement. Ainsi, mêlé à son inquiétude, il ressentait une forte envie de se confronter aux Malraas afin d'en savoir plus.

-La Force nous permet une ébauche de langage, elle est comme un pont entre notre esprit et le leur pourvu que nous écoutions ce que les animaux ou même les plantes ont à nous dire. Tout ce qui a un vécu peut parler. As-tu entendu parler des Kiffars? Cette race possède le don de voir le passé des objets, à partir de ces informations, ils déduisent de nombreuses choses, dont l'identité du propriétaire ou ce qui s'est produit sur une scène de crime. Comme tout talent inné ou acquis cependant, il faut travailler cette capacité, et la travailler grandement car les bêtes ont une manière totalement différente de songer, des besoins semblables mais à la fois divergents, purs, abrupts et primitifs.

Carlson passa si près d'eux que Luke put sentir son parfum, déjà et involontairement enregistré. Il crut sentir tout le mépris du militaire pour le chevalier qui profitait qu'on érige des barrières pour faire la leçon à son apprenti. Un charabia auquel son esprit droit, étriqué se refusait. Le Hapien lui fut silencieusement gré de remettre en question l'étendu des pouvoirs que la Force offrait. Mieux valait conserver secret cette habilité de communication avec les Malraas, moins développée qu'il ne l'aurait d'ailleurs souhaité.

-J'essayerai, rien n'est sûr, sachant que je suis un peu rouillé.

Le jeune Jedi se sépara d'Eckthor d'un commun accord, il le rejoindrait au front lorsque les prédateurs attaqueraient. La forêt bruissait déjà d'ailleurs, menaçant de cracher ses Malraas agressifs sur les habitants. Femmes et enfants disparurent des lieux vers 20h00, tandis que les militaires repoussaient, secs ou amusés selon leur caractère, les propositions courageuses d'aide d'adolescents autochtones en manque d'aventures dans lesquelles s'illustrer. Comme convenu, le Chevalier rejoint la scientifique pour les dernières mises au point.

-Avez-vous déjà capturé un spécimen?
-Ce serait beaucoup trop dangereux! -s'exclama Artis d'un ton presque outré bien que la gêne perçait dans sa voix. Luke était quant à lui sceptique. Depuis quand les militaires étaient si prudents?-
-Alors vous avez certainement le cadavre de l'un d'eux?
-Humm
-Hum.

La trentenaire fixait, rouge aux joues, un Luke décidément de plus en plus soupçonneux. Soit ces militaires étaient des désastres ambulants, soit ils cachaient effectivement un cadavre dans le placard, bien étudié mais bien caché, ou alors ils n'avaient aucun intérêt à étudier ces bêtes. Vu le temps passé et la répétition des attaques tout ceci paraissait pourtant peu probable. Ils avaient forcément cherché un moyen de stopper le cycle infernal. Sans insister davantage, Luke resta aux cotés d'Aleksandra, mitigée entre le contentement et la gêne. À défaut de Luke, elle voyait bien, elle, que son supérieur fixait l'intrus d'un regard grave, à juste titre-voir un peu plus- la femme craignait sa colère, ne souhaitant pas écoper d'un rapport, voir d'une mise à pied symbolique, une mise en retrait de toute action importante parce qu'elle souriait au Jedi. Ceci dit, le bon fond de la trentenaire couplée à la première approche du Hapien, sans oublier son physique, en partie, l'obligeaient à demeurer, or c'était ce que recherchait Luke. Avoir l'air d'un appui peu envahissant qui se proposait, simplement. Artis pouvait choisir d'y avoir recours ou non.

Pour leur première soirée -peu- romantique, la scientifique et Luke avaient engagé un minuscule pas symbolique. Tous deux tournés vers une forêt agitée, hâtive de projeter son agressivité sur un hameau qu'elle avait aimée pendant des générations. Les muscles tendus, le Jedi eut le réflexe d'amasser la Force autour de sa personne. Contrairement à de nombreux pairs, sa main n'avait pas encore cherché à rencontrer le métal froid de son sabre-laser, lequel lui apportait un réconfort tout relatif. C'était dans ses dons qu'il se plongeait, virevoltait au quart de tour si nécessaire.

Davantage angoissé pour Eckthor ou les civils que sa propre personne, Luke se remémorait a toute vitesse s'il avait eu le temps d'enseigner telle ou telle technique à l'apprenti et s'il l'avait bien fait. Il essayait également de se raisonner, tout ceci derrière un air impassible voilant partiellement son inquiétude. En réalité, l'Epicentrhix le connaissait mieux que ce qu'il ne pouvait imaginer et vice-versa. Après une approche très lente l'un de l'autre, tous deux avaient commencé à fusionner, à s'entendre rapidement, à se chercher si le second était absent. Luke ressentait désormais, ce petit besoin d'avoir Eckthor à portée d'idée ou de pensée pour partager. Ils avaient beau être assez différents de caractère, les deux jeunes gens s'apprivoisaient petit à petit. Il ne leur manquait qu'un petit quelque chose. Ce combat contre des Malraas inexplicablement revanchards peut-être?

De fait, des rangées de longs cous sertis de têtes grondantes apparurent en une ligne presque parfaite. Comme des soldats disciplinés, les bêtes attendaient le signal, celui de la lune et des étoiles.

_________________

Luke: sa fiche, ses chroniques et son évolution

Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eckthor Akilès
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 35
Âge du perso : 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Luke Kayan

Feuille de personnage
Activité actuelle: Travaille dur
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Mar 30 Oct 2018 - 14:48





Les Jedi, ou plutôt certains d’entre eux, avaient donc le pouvoir de communiquer avec les animaux. Eckthor ne pouvait s’étonner d’un tel pouvoir lorsqu’il considérait la Force dans son ensemble et l’étendue des possibilités qu’elle accordait à ceux qui savaient la manier – en bien comme en mal –, mais le garçon resta malgré tout sans voix suite à la découverte de ce don chez son Maitre. Un jour prochain, il faudrait qu’il demande à Luke de lui enseigner comment procéder pour pouvoir parler à n’importe quel être vivant.

Il se mit aussi à envier les Kiffar, tout en n’étant pas véritablement certain au fond de lui qu’il s’agissait réellement d’un avantage de pouvoir lire à travers n’importe quel objet. Eckthor imaginait sans mal les Kiffar découvrir de nombreuses choses qu’ils auraient préféré ne jamais savoir. L’ignorance n’était pas toujours un mal. En tous cas, lui-même estimait qu’il préférait effectivement ne pas connaitre certaines choses, certaines informations, de par le poids qu’elles pèseraient sur ses jeunes épaules.

Les deux Jedi se séparèrent de nouveau. Eckthor n’étant qu’un Padawan, il n’avait pas vraiment sa place au milieu de tous ces militaires qui revêtaient désormais armes et armures et affichaient un air bien plus grave que plus tôt dans la journée. Il ne s’en offusqua pas cependant, il avait bien compris que rares étaient ceux qui leur accordaient, à Luke et à lui, l’importance qu’ils méritaient dans toute cette histoire. Mais quand il voyait le mépris ouvertement affiché par le lieutenant Carlson, Eckthor n’était pas plus étonné que cela du comportement de ses subordonnés. Heureusement qu’il en restait quelques-uns de suffisamment sympathiques pour éconduire avec tact les volontaires un peu trop jeunes et enthousiastes qui se présentaient à la défense du village.

Eckthor, lui, n’échappait à cette situation seulement grâce au sabre qui pendait à sa ceinture et que les soldats remarquaient facilement. Il l’avait volontairement mis en évidence pour justement s’éviter une plus grande condescendance de la part des hommes de Carlson. Un stratagème qui manquait certes d’humilité mais qui avait l’avantage de faire en sorte qu’on le laisse tranquille.

Alors qu’il déambulait librement au milieu des soldats toujours plus actifs à mesure que le crépuscule approchait, Eckthor fut bientôt la cible de projectiles. De petits cailloux inoffensifs mais bien désagréables à recevoir sur la tête – ou n’importe quelle autre partie du corps d’ailleurs –. Jetant un œil aux alentours, il ne tarda pas à trouver l’origine de phénomène : Teal, accompagné de Lars et Iulia.

- Hey Eck’ ! On est v’nu voir si t’avais b’soin d’que’que chose. On peut p’t-être se rendre utile. Les gars de Carlson veulent pas d’nous, mais on s’disait que toi si. »

Ce fut avec un mélange de joie et d’appréhension qu’Eckthor accueillit l’offre de ses nouveaux amis. D’un côté, il leur était reconnaissant de vouloir l’aider alors qu’ils ne s’étaient rencontrés que quelques heures auparavant ; de l’autre, il craignait de prendre sur lui la responsabilité d’accepter cette proposition. Si elle montrait tout le dévouement des jeunes gens à leur village et toute leur amitié – naissante – avec Eckthor, le Padawan ne pouvait pas risquer la vie des autres pour mener à bien sa tâche, quand bien même c’était ceux-ci qui en faisaient la demande.

- Merci les gars, c’est vraiment gentil de votre part. Mais je ne peux pas vous faire courir un tel risque… Je suis un Jedi, on protège les autres, on n’les met pas en danger. » dit-il avec le plus grand mal, tout en évitant autant que possible le regard de Iulia.

S’en suivit une longue discussion entre les quatre adolescents sur les raisons qui poussaient les trois de Maldéron à vouloir se joindre à la lutte contre les maalraas et le jeune Jedi qui souhaitait avant tout les protéger en faisant son devoir.

- Ecoute Eck’, t’es bien gentil d’vouloir nous protéger et tout, mais tu connais pas la ville. Ton Maitre non plus et les militaires encore moins puisqu’ils cherchent pas vraiment à savoir c’qui s’trame. »

- On peut se rendre utile Eckthor, crois-nous. » ajouta Iulia, ce qui eut pour effet – bien involontaire – de mettre à mal les barrières que le garçon avaient dressées et sa détermination à garder ses amis en dehors de tout ceci.

- … J’en parlerai à mon Maitre. » concéda finalement Eckthor, reprenant sur un ton sans appel avant que l’excitation ne gagne ses compagnons : « Mais pas ce soir. Ce soir, vous rentrez chez vous et vous me promettez de ne pas sortir. Sinon le marché ne tient plus. D’ailleurs, je ne peux rien vous promettre hein… »

Il doutait cependant qu’un refus de Luke n’arrête la tête brûlée qu’était Teal. Celui-ci trouverait bien un moyen de se mêler à toute cette affaire en compagnie des Jedi même si le Chevalier ordonnait à Eckthor de ne pas mettre ses nouveaux amis à contribution. Au moins, il avait gagné un peu de temps puisque Iulia et Lars se rangèrent de son côté pour cette nuit, suivis un peu à contrecœur par Teal.

Le soleil avait fortement décliné dans le ciel d’Ondéron à présent. Alors qu’il regardait Teal, Lars et Iulia prendre le chemin du centre-ville, Eckthor put entendre des bruits jusqu’alors inconnus monter depuis les lisières de la forêt qui les entourait. Le bruissement des feuillages et les grognements qui se rapprochaient de plus en plus du garçon et des autres défenseurs de Maldéron trahissaient l’arrivée imminentes des maalraas. La nuit à venir ne serait donc pas différentes des précédentes. En même temps, Eckthor ne s’en étonnait pas, et devait bien avouer qu’il aurait été un peu déçu si tout était resté calme.

Il courut alors rejoindre Luke, à l’autre bout des défenses, passant au milieu des soldats qui ne plaisantaient plus et affichaient un air sombre. Quelque peu essoufflé à son arrivée, Eckthor fut bien heureux que Maldéron ne soit pas plus grand. S’il avait suffisamment confiance en lui, et qu’il était de toute manière entouré de militaires aguerris, le garçon préférait malgré tout être aux côtés de son mentor pour cette première épreuve en mission officielle. Il y avait là une sorte de côté rassurant, même s’il ne se l’avouait évidemment pas, question de fierté personnelle. Et puis il se disait que Luke préférait certainement l’avoir sous les yeux – façon de parler – cette fois.

- Ils arrivent, Maitre, ils arriv… » commença-t-il, oubliant dans l’excitation du moment que l’ouïe du Chevalier était bien plus développée que la sienne et donc qu’il avait du entendre le raffut des maalraas bien avant lui, avant de s’interrompre en voyant les têtes des bestioles dépasser des bosquets. « Ah bah non, ils sont là. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 3040
Âge du perso : 26 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
72/80  (72/80)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Mer 31 Oct 2018 - 14:07

[HJ: 1/3 messages]

Oreilles et muscles tendus, Luke attendait que les dents vêtues de bave accrochent ses épaules, fouillant veines et chair à la recherche d'une artère. Un courant froid indiqua l'absence de l'astre solaire qui semblait vouloir fuir la scène. Aux côtés du blond, l'apprenti avisait de l'arrivée des bêtes, il n'eut pas le coeur de le couper en lui signifiant avoir déjà entendu et senti leur présence. Au lieu de ça, un léger sourire se dessina sur les lèvres du Hapien sous l'influence de ses propres souvenirs. Lors de sa première mission, il avait été au moins autant excité qu'Eckthor bien qu'elle soit diplomatique, donc sans danger en apparence. Plus serein également, le Jedi avait réussi à cacher ses émotions, plus que le pauvre Epicenthrix, incapable ou ne désirant pas le faire.

Répondant à un signal invisible, les bêtes bondirent dans un coup de reins. À défaut de voir leur long cou se balancer au rythme d'un galop lourd et puissant, Luke pouvait sentir le sol vibrer sous ses pieds. Les feuilles les plus volages s'échappaient du sol et dansaient autour de leurs pieds. Au dernier instant, le Chevalier se saisir de son sabre-laser. La lame verte éclaira les alentours immédiats, baignant le visage de son propriétaire d'une douce lueur, presque rassurante parmi les ombres qui courraient à leur encontre.

Les premières lignes de défense atteintes, des bruits typiques de combats anarchiques résonnèrent. Le Chevalier n'eut que le temps de lever son bras armé devant son visage, le souffle acide d'une bête s'engouffra dans ses mèches claires, balayant au passage sa défense. Presque écrasé sous le poids d'un adversaire de carrure et d'âge moyens, le Jedi se laissa couler au sol. Il ferma sa lame et croisa ses avants-bras devant lui pour se protéger. Ainsi, malgré des griffures sur les mains ou les coudes, Luke fut relativement épargné. Le regard de Carlson auquel il échappait se transforma. De goguenard il passa à la surprise, puis, presque à l'énervement tandis que le jeune Hapien reprenait le dessus. Désormais dans le dos du Malraas, Luke abattit rapidement sa lame. Amputé de sa queue, ce dernier poussa un rugissement furieux avant de faire volte-face. Étonné, le jeune homme se laissa griffer au visage, selon toute logique, l'animal aurait dû fuir après une telle blessure. Qu'est-ce qui pouvait le pousser à rester? Aucune chasse, aucun bout de territoire ne valait la peine si l'adversaire blessait si sérieusement, car cela signifiait mourir à petit feu de faim voir d'infection.

Le jeune homme s'ébroua avant de lancer une nouvelle attaque, ironiquement en phase avec la créature. Elle aussi chargeait, meuglant sa rage. Son long cou se tendit vers le corps mince de son ennemi dont la morsure brûlait. L'agilité amoindrie depuis qu'il avait perdu sa queue, la bête oscilla jusqu'au Jedi, rapide mais imprécise. Les voilà presque à égalité: Handicapés. Luke en appela à la Force pour former un mur invisible devant lui. Le Malraas choqua contre, et tandis qu'il secouait la tête, le Hapien en profita pour abattre à nouveau sa lame. Le coup atteignit l'épaule, ce qui fit enfin chuter l'animal. Pour autant, toujours aussi furieux, répondant à une rage inexplicable, il essayait encore de se mettre debout. Luke éteignit rapidement sa lame pour s'approcher de la créature malgré les risques. Il s'agenouilla presque contre le corps chaud et ronflant du blessé afin de poser ses mains juste derrière les pattes avant, au niveau du coude, là où la peau liant les articulations était presque douce, fine et fragile. Il insuffla à l'animal tout le calme possible, anesthésiant sa douleur. Pendant un instant, le Malraas sembla se tranquilliser. Sa respiration retrouva un rythme régulier, presque silencieuse. Le nuage voilant ses yeux mi-clos disparut.

Impossible pourtant d'établir un quelconque contact. À peine l'esprit de Luke frôla-t-il celui de son adversaire que ce dernier remua de nouveau. Le Malraas s'agita, ses pattes remuèrent dans le vide, il brama sa colère, focalisé sur cette même rage, comme si c'était un objectif. Luke laissa courir la Force hors de lui pour atteindre à nouveau la bête. Trop blessée, donc promise à une longue agonie, elle sifflait entre deux grondements. Luke leva son sabre avec un soupir afin de l'apaiser définitivement.

Via la Force, le Jedi chercha son compagnon d'armes, lequel avec qui il évoluait vraiment même s'il écoutait les ordres des militaires. Défendre le flanc gauche, entailler le mur de Malraas par la droite, reculer ou les poursuivre. Il profita d'un avantage momentané des humains pour fendre la barrière vivante de crocs déliés. Carlson ordonna une poussée vers la forêt, stratégie commune pour intimider l'ennemi, le forcer à retourner d'où il venait bien que le Jedi doutait que cela fonctionne. D'après sa courte mais intense expérience, rien ne faisait peur à ces Malraas étrangement enragés. C'était tellement contraire à l'instinct de survie de n'importe quel animal. Cet entêtement ressemblait presque à de l'orgueil humain.

Espérant qu'Eckthor capterait le message silencieux, le Hapien lui lança une onde pressée. Le message dura seulement quelques fractions de secondes, galopant jusqu'au garçon avant de se rétracter comme une vague qui replonge au sein de son océan. Il voulait que le Padawan le couvre afin de s'enfoncer davantage en terrain ennemi, essayer de voir où se concentraient les Malraas, découvrir l'étendue des lignes arrières, leur organisation aussi fou que cela puisse paraître, car depuis quand des bêtes sauvages se préparaient tels des militaires, observant des stratégies certes plutôt simples mais loin d'être primitives? Face à Carlson, ses hommes, les deux Jedis et le village, c'était une espèce d'armée qui enchaînait les assauts et retraites presque calculées. Insensé.

_________________

Luke: sa fiche, ses chroniques et son évolution

Merci Vel pour cette sublime signature



Dernière édition par Luke Kayan le Lun 12 Nov 2018 - 9:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eckthor Akilès
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 35
Âge du perso : 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Luke Kayan

Feuille de personnage
Activité actuelle: Travaille dur
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Mer 7 Nov 2018 - 10:18





Jamais Eckthor n’avait vu un comportement pareil chez des animaux sauvages. Evidemment, il manquait cruellement de points de comparaison, mais il avait suffisamment visionné d’images et lu de documentaires sur la faune ondéronienne pour s’étonner de la discipline des maalraas qu’ils affrontaient à Maldéron. Les prédateurs s’étaient tous élancés dans un timing impeccable vers les défenses du village, et bientôt le bruit des blasters vint perturber la soirée jusque-là calme et paisible au cœur de la jungle.

Les maalrass faisaient preuve d’agilité et de vélocité pour passer à travers les tirs des hommes de Carlson. Certaines bêtes furent bientôt gisantes sur le sol feuillu, mais leur nombre était tel que ces quelques pertes n’affaiblirent pas la charge de la meute. Toutes dents et griffes dehors, les maalrass atteignirent bien vite les premières lignes de défense. Eckthor et Luke n’étaient éloignés que de quelques mètres, mais le Padawan se trouvait étrangement éloigné de son mentor alors que le tout premier combat de sa jeune existence était sur le point de débuter.

Au fur et à mesure que les bêtes sauvages d’approchaient, Eckthor eut de plus en plus de mal à se retenir de dégainer son sabre. Du coin de l’œil, Eckthor observait son Maitre et la maitrise dont il faisait preuve pour n’allumer sa lame qu’au tout dernier instant. Eckthor, lui, avait cédé à la pression en dégainant son faisceau de lumière blanche dès que les soldats autour de lui s’étaient mis en joue.

Au premier contact, le sabre du Padawan pénétra la chair d’un animal. La sensation fut étrange pour le jeune homme. D’un côté, il ressentait une certaine excitation d’enfin user de sa lame autrement que pour s’entrainer, de l’autre il se sentait en contradiction avec le Code Jedi qui cherchait avant tout à préserver la vie. Le claquement de dents de la bête vint cependant briser aussitôt ces quelques pensées vagabondes de l’esprit d’Eckthor. S’il ne se défendait pas, il finirait déchiqueté par les crocs et les griffes du maalraas. Se servir de son sabre pour se défendre, pas pour attaquer, c’était également l’un des préceptes qu’on lui avait appris.

La résistance du maalraas – et, s’il avait prêté une plus grande attention aux alentours, d’une bonne partie d’entre eux – le surprit. Le coup porté par Eckthor n’était pas mortel, mais il aurait dû mettre l’animal sur la défensive et l’inciter à une approche plus prudente. Il n’en fut rien. Le maalraas se rua une nouvelle fois à l’assaut, comme insensible à la douleur, ce qui n’était pas le cas du garçon lorsqu’un coup de griffe lui déchira l’avant-bras. Il serra les dents avant d’envoyer le prédateur au loin d’un nouveau coup de sabre.

- Gnn… Saleté de bestiole. »

Durant ce bref moment de répit, Eckthor put rapidement observer le chaos qui régnait autour de lui. Il imaginait qu’il en allait de même d’un bout à l’autre des défenses de Maldéron. Certains soldats étaient parvenus à préserver leur zone grâce à un feu nourri, mais de nombreux autres s’étaient retrouvés débordés et devaient lutter au corps à corps contre les bêtes. Les blasters devenaient alors assez peu utiles et beaucoup avaient dégainé un long et large couteau pour contrer les assauts.

A peine Eckthor s’était-il débarrassé de son premier maalraas que déjà un autre arrivait. Il sentit le danger venir dans son dos grâce à l’instinct que la Force lui procurait et feinta l’animal en se jetant à terre alors que celui-ci bondissait. Un coup de sabre s’abattit sur ses arrières sans toutefois venir à bout de la résistance extraordinaire du prédateur, qui se retourna en crachant sur le Padawan, crocs et griffes en évidence. Le comportement des animaux alentours s’en trouva modifié. Le maalraas qui faisait face à Eckthor semblait concentrer l’attention des autres, comme un mâle alpha.

- Oh oh… » lâcha le garçon dans un soupir de déconvenue.

Cela eut cependant pour effet de voir les militaires de Carlson reprendre l’avantage dans cette zone. Les maalraas distraits par la blessure de leur alpha, ils devinrent des tirs faciles pour les soldats, qui en profitèrent pour suivre les ordres du lieutenant et opérer une poussée vers la jungle, forçant les prédateurs à reculer momentanément.

C’est alors qu’Eckthor capta l’appel de Luke à travers la Force. Répondant à l’appel de son Maitre, le garçon rompit le contact avec l’alpha – qui de toute manière était trop occupé à esquiver les tirs – et fonça dans la direction opposée. Alors qu’il n’était même pas encore arrivé, Eckthor vit Luke s’enfoncer dans les lignes ennemies, au milieu des griffes et des crocs.

D’un bond suivi d’un roulé boulé dans la poussière, le Padawan couvrit la distance qui le séparait du Chevalier et se planta sur ses arrières. Couvrir son avancée, garder une voie de repli, voilà ce à quoi Eckthor s’employait désormais. Il n’avait aucune idée de ce qu’était parti faire Luke au milieu de la meute, qui n’en finissait pas de l’impressionner par le nombre d’individus qu’elle comprenait, mais le Hapien avait sûrement de très bonnes raisons.

Prenant sa tâche très à coeur, Eckthor s’évertua à l’accomplir du mieux qu’il le pouvait. Les soldats se rapprochaient peu à peu de lui, mais avec difficultés. Mais Eckthor n’avait pas le temps de se préoccuper de l’avancée de ses alliés, bien trop occupé à parer, esquiver et distribuer des coups de sabre aux maalraas qui tentaient de venir croquer un bout du garçon isolé.

La maitrise et l’endurance acquises durant les entrainements et les leçons avec Luke avaient été payantes puisqu’Eckthor parvenait à contrôler ses coups et sa dépense d’énergie. Toutefois, il était encore bien loin de posséder une endurance à toute épreuve et il sentait ses forces diminuer peu à peu. Au loin, il voyait le sabre vert de son mentor sans que celui-ci ne semble se rapprocher.

~ Encore un peu, encore un peu… Tenir encore un peu. » pensait-il sans cesse, se forgeant un mental d’acier pour résister à la pression toujours plus forte des maalraas.

Eckthor puisa dans la Force pour rester à la fois concentré et garder son calme. Cela l’aida à conserver son énergie et la présence rassurante de la Force lui rappelait qu’Elle restait son alliée quelque puisse être la situation. Ces certitudes en tête, et l’éclat vert de Luke toujours en vue, la position d'Eckthor se raffermit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 3040
Âge du perso : 26 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
72/80  (72/80)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Lun 12 Nov 2018 - 10:05

Des nuées de Malraas avançaient, presque aveugles aux deux Jedis qui fendaient leur mur vivant. Certains allaient jusqu'à ignorer le sabre vert qui brûlait leurs flancs. Si l'un stoppa sa course folle, ce fut pour gratifier le Hapien d'un coup rapide de crocs sans vraiment chercher à viser. La progression, malgré cette résistance maladroite, démotivée, restait toutefois difficile. Bousculé par les corps en ébullition, déboussolé dans un milieu inconnu, le Chevalier devait souvent stopper son avancée. Il projetait la Force au-delà de sa route, visant comme point de repère, la concentration de vies entremêlées qui se trouvaient quelque part là-bas. Un là-bas dont il ignorait la distance, la position exacte sans parler de la composition. Scintillantes, les bougies l'étaient parce qu'on les avaient allumées. Pour autant, incapables d'individualité, elles n'étaient que des enveloppes de chair unies par ce même manque de volonté propre. Pelote brouillonne de colère et d'instincts brimés, redirigés pour mieux exploser dans une seule direction. S'il avait été superstitieux, le Chevalier aurait évalué la possibilité que la planète, par le biais de la Force, se vengeait d'une monstruosité commise par les Malderonais. Plutôt scientifique dans l'âme, le jeune homme se contenta de noter l'anormalité et l'échelle de la chose. Effrayant.

Avec cette lueur, ni malfaisante, ni bonne, juste étrange et artificielle, le Jedi continuait de pénétrer plus en profondeur dans la forêt en parallèle avec la nuit qui s'abattait désormais pleinement entre les arbres. Peu affecté par ce manque de luminosité, Luke essuya un coup de queue avant de se baisser pour éviter une patte. Il se concentrait autant sur la Force que les astuces apprises en tant qu'aveugle au fil des ans. Le tremblement de la terre indiquant l'arrivée d'un Malraas, sa vélocité aussi. Replié contre un arbre, Luke esquiva une autre attaque. Sa progression devenait de plus en plus difficile et le pire était qu'il semblait que son objectif était encore loin. De temps à autre, il envoyait une onde de Force à Eckthor, pour l'encourager officiellement. Officieusement il s'inquiétait pour le garçon.

Au final, le Consulaire dut néanmoins abandonner, s'entêter reviendrait à causer la mort prématurée de l'adolescent ainsi que la sienne. Il fit donc demi-tour, suivant le courant des Malraas qui continuaient de défiler, beaucoup trop nombreux pour appartenir à une seule meute. Avec difficulté, levant les pieds hauts lorsque la végétation, reine, étendait ses rameaux à hauteur de sa poitrine, le blond retrouva Eckthor, il s'appliqua à protéger le dos du garçon, sabrant les rares bêtes qui s'intéressaient à eux et s'arrêtaient pour lancer une ou deux attaques avant de fuir.

- On ne peut pas continuer. Mieux vaut se replier!

Luke lança une attaque horizontale, plus pour se ménager un rayon d'action immédiat que pour vraiment viser un individu.

- Je pense qu'il faut absolument récolter des échantillons.- Le ton légèrement assombri de Luke laissait sous-entendre ce que signifiait son euphémisme. Prélever des informations supposait récupérer un Malraas et donc en achever un. Précisément dans ce lieu légèrement reculé, ce serait idéal même s'il n'avait pas de laboratoire à disposition. Il faudrait ensuite discrètement revenir dans la journée pour agir, là où la forêt épaisse cacherait le corps porteur de réponses.- Les tests seront certainement faussés et le matériel contaminé à cause de l'exposition à ciel ouvert mais on pourrait obtenir des débuts de pistes tout de même.

Constata le jeune homme qui dressa la tête par réflexe au dernier moment. Justement, un des rares Malraas intéressé par eux plus que sa course folle vers les frontières de Maldéron leur faisait face. Luke pouvait non seulement sentir son aura, mais également son souffle fétide expulsé près de ses narines. L'animal les renifla, non sans une certaine curiosité, ce qui suggérait un certain éveil. Le Chevalier en profita pour user de son don avec les bêtes. Un instant, il put se connecter à l'esprit de la bête dont le rythme cardiaque ralentit et les yeux s'éclaircirent. Sur le qui-vive mais non agressif, le quadrupède huma des mèches de cheveux des deux Jedis, et même la lame dont il s'éloigna rapidement par réflexe. De temps en temps, bien que le Hapien ne pouvait évidemment le voir, il se tournait vers son objectif, semblant hésiter à retourner sur le terrain de combat ou demeurer ici. Finalement le lien via la Force se rompit et l'animal brama sa colère. Ce qui prenait le contrôle de son cerveau semblait finalement plus fort que sa nature ou même les tentatives d'apaisement du Consulaire. Ce dernier saisit rapidement que malgré son manque de pratique avec ce don rouillé, ce n'était pas lui le fautif d'une telle dégradation, si rapide qui plus est. La Force glissait sur l'esprit de la bête puis se désagrégeait comme des grains de sable séchés sous des rayons ardents tombaient de la roche où ils avaient élu domicile. Il y avait quelque chose d'anormal chez ces Malraas, ça, ils le savaient depuis le début, en ce qui concernait le degré en revanche... Jamais Luke n'aurait pensé affronter un tel mystère pour sa première mission avec son Padawan.

- Celui-là!

Le Malraas avait finalement cédé à ce qui semblait le forcer à attaquer. Néanmoins plus fort que les autres, il avait su résister à l'appel irrésistible du village pour se concentrer sur les deux Jedis. En plein milieu du tourbillon de ses congénères qui défilaient encore par dizaine, l'animal retomba lourdement sur ses pattes avant d'attaquer le duo avec agilité. Sans savoir qui le Malraas, plus imposant que ses pairs, peut-être un autre Alpha, visait précisément, le Consulaire leva son sabre pour protéger Eckthor. Malgré son apparent contrôle de la situation, il avait peur pour la vie de ce dernier encore inexpérimenté. En venant ici, Luke savait que l'apprenti devrait se battre, mais il n'imaginait pas que les Malraas s'acharnerait de la sorte, faisant fi des brûlures et ignorant toute tentative de communication -communion comme le disait Karm.-

D'une feinte vers la gauche, le Hapien essaya de diriger leur adversaire vers l'humain, afin que ce dernier puisse en finir avec lui. Au moins, ils tuaient en légitime défense, pas de doute vue la furie dont faisait preuve l'animal. Désormais loin d'éprouver une quelconque curiosité, ce dernier faisait claquer ses mâchoires plus que de raison, traversant les douloureuses morsures du sabre afin d'apposer la sienne, de morsure, à ces deux paquets de chair relativement isolés à l'orée de la forêt. Une accalmie durant laquelle les Malraas semblaient enfin avoir cessé de déferler, permit au Chevalier de rediriger autant que possible leur ennemi, droit vers Eckthor qui, il l'espérait, attendait fermement, sabre au clair. Une technique de chasse vieille comme la Galaxie que pratiquait souvent les prédateurs tels que les Malraas. Des Malraas normaux, animés d'une certaine intelligence, contrairement à ceux qui leur faisaient face, aveuglés par un "il-ne-savait-quoi" qui annihilait toute forme de prudence ou de raisonnement.

_________________

Luke: sa fiche, ses chroniques et son évolution

Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eckthor Akilès
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 35
Âge du perso : 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Luke Kayan

Feuille de personnage
Activité actuelle: Travaille dur
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Jeu 15 Nov 2018 - 13:44





- On ne peut pas continuer. Mieux vaut se replier!

Luke avait finalement rejoint Eckthor, et le garçon ne put que partager son constat. Tous deux étaient comme un îlot aux milieux des maalraas qui continuaient d’affluer. Les arbres et la poussière, en plus de l’obscurité qui se faisait de plus en plus présente, masquaient cependant à leurs yeux l’ampleur de l’attaque des prédateurs. L’ensemble de la ligne de défense du village croulait sous les griffes et les crocs des assaillants, et seul l’avantage technologique permettait aux vaillants défenseurs de tenir leurs positions.

Sans dire un mot, sans même un hochement de tête – il était bien trop occuper à esquiver les coups et à les rendre –, Eckthor se positionna de manière à pouvoir agir en coordination avec son Maitre. Leur objectif était simple au fond, recueillir des prélèvements sur l’une des créatures pour pouvoir les analyser et tenter de comprendre l’origine du mal. Dans les faits, la tâche s’annonçait malgré tout plus complexe.

Isoler un maalraas parmi la meute risquait en effet d’être plutôt compliqué. Eckthor faisait cependant confiance à Luke pour trouver le moment propice. Le garçon avait en mémoire le don du Chevalier pour communiquer avec les bêtes, sûrement cela lui serait-il utile dans cette optique.

Tournant le dos à Luke, Eckthor ne voyait pas ce à quoi son mentor s’affairait. Le son de la lame verte se stoppa, alors que le sabre blanc du Padawan taillait toujours dans le vif pour protéger les arrières du Jedi. Eckthor se douta alors que Luke usait de son pouvoir auprès d’un des maalraas. Mais bientôt, un cri puis le bruit distinctif d’un sabre qu’on allume avertirent le garçon que son Maitre était de retour dans la mêlée. Leur mission n’était pas de tout repos, c’était le moins que l’on puisse dire !

Eckthor se tourna d’un geste vif vers le Hapien, qui lui désignait l’une des créatures en particulier. La cible était marquée, ils n’avaient plus qu’à… la maitriser. Eckthor rit jaune intérieurement, et un petit sourire pincé s’afficha sur ses lèvres. Il était déjà bien difficile d’éviter les morsures et les pattes qui jaillissaient d’un peu partout, et voilà qu’il devait se focaliser sur un animal en particulier – sans pour autant négliger le monde alentour ! –. Voilà qui lui demanderait une grande maitrise de soi et une concentration de tous les instants. L’adolescent déglutit lentement et passa à l’action.

Bien campé sur ses jambes, sa lame blanche étincelant dans le crépuscule boisé, Eckthor se tint prêt au choc avec le maalraas qui fonçait droit vers lui. Luke avait manœuvré pour que le fauve le prenne pour cible et, emporté par son élan, il ne pourrait normalement pas éviter le sabre du Padawan.

- Allez, viens, j’suis prêt. » murmura pour lui-même le garçon, histoire de se donner une bonne dose de courage supplémentaire.

La vision du maalraas, la gueule dégoulinante de bave et de crocs, était en soi assez impressionnante, surtout pour un jeune pour qui c’était la première mission. Mais lorsque l’animal se jeta sur lui d’un bond puissant, Eckthor était paré. Il plongea sous son ventre en se retournant et flanqua un bon coup de sabre entre les côtes de la créature. Une odeur de chair et de poils brûlés lui indiqua qu’il avait fait mouche.

En se redressant sur ses genoux, Eckthor se retourna pour voir si le coup porté avait suffi. Le maalraas tenait toujours sur ses quatre pattes ! Son souffre était court, il tremblait et du sang coulait de sa plaie… mais il n’était pas mort. Alertés par la fragilité de l’animal qui semblait définitivement être un mâle alpha, d’autres de ses congénères vinrent se poster à ses côtés et crachèrent de rage devant le Padawan et son Maitre.

Le garçon se redressa sur ses deux jambes et rassembla au creux de ses mains la chaleur et la puissance de la Force qui l’entourait. Sa présence le rassurait, tout comme celle de Luke, rassurante et bienfaisante. Quand les bêtes se lancèrent en avant pour charger les deux Jedi, Eckthor relâcha sur eux sa Vague de Force avec toute la détermination dont il était capable et les envoya valser – l’un d’eux s’écrasa avec force sur un tronc, Eckthor entendit avec effroi les os se briser – avec l’alpha, qui ne se releva pas cette fois, trop diminué par ses blessures.

Il profita de la légère accalmie provoquée par son attaque de Force pour s’approcher de la créature mourante. En tant que Jedi, on lui avait appris à respecter la vie, quelle qu’elle soit, même celle de la pire des créatures. Eckthor reconnaissait sans mal qu’il s’agissait là d’une épreuve difficile, car il n’était jamais aisé de mettre complètement de côté ses préjugés. Mais devant la vision du maalraas agonisant, il prit conscience de ce que le Code Jedi signifiait. Dans un élan tout naturel, le garçon éteignit son arme, s’approcha de l’animal et s’agenouilla à ses côtés.

- Sshhh… Du calme, ami, du calme. » Il posa une main apaisante sur le flanc du maalraas, par laquelle il lui transmettait un peu de la chaleur réconfortante de la Force. « Il n’y a pas de mort, il n’y a que la Force. »

La lame blanche jaillit de nouveau, s’enfonçant dans la chair du maalraas et faisant s’envoler l’étincelle de vie dans ses yeux. Eckthor ravala sa salive avec difficulté, la gorge serrée d’émotion. Une larme furtive glissa le long de sa joue, qu’il effaça d’un revers de manche. Le maalraas qui gisait là semblait dormir, loin de l’agitation et de la rage qui l’animaient encore quelques minutes plus tôt et qui rendaient encore ses congénères fous tout autour du Padawan et de son Maitre.

- Tu es en paix maintenant. Que la Force soit avec toi.»

Au cœur du chaos ambient, Eckthor connaissait là sa première expérience en tant que véritable Jedi. Mais il ne le savait pas encore, et les cris et grognements qui l’entouraient le rappelèrent presque aussitôt à la réalité de l’instant. Le garçon se releva et se tourna vers Luke, attendant ses prochaines instructions.



Dernière édition par Eckthor Akilès le Jeu 29 Nov 2018 - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 3040
Âge du perso : 26 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
72/80  (72/80)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Lun 26 Nov 2018 - 19:30

[HJ: 3/3 messages. Prochain rp: jour]

-Prélève ce que tu peux, et note les coordonnées de l'endroit où nous allons laisser le corps. Il faudra s'échapper pour y revenir avec du matériel scientifique. Lequel serait limité évidemment. Au mieux quelques tubes à essais, un analyseur d'ADN et de sang primitifs, quelques tests de toxicologie. Pour vraiment avancer, ils devraient pénétrer dans le laboratoire dressé par les militaires, lui aussi rustique mais déjà mieux équipé qu'eux, entre les ramages et les herbes applaties par le passage des furieux Malraas.

Après une rapide mais non moins sincère pensée pour l'animal défunt, Luke s'approcha du cadavre encore chaud. Il ponctionna un lambeau de chair et vida le premier flacon qui tomba sous sa main: une fiole de désinfectant trouvée au fond de sa ceinture utilitaire. Les choses étaient bien faites, au moins le sang récupéré à l'aide d'Eckthor ne serait pas contaminé. Cacher les restes du Malraas dans la végétation dense ne fut pas très difficile, surtout aux vues de la taille relativement raisonnable de ces prédateurs. Tandis qu'ils rentraient, les quadrupèdes rentraient en mugissant leur peur et leur douleur, comme la logique l'aurait voulu depuis le début. Clairsemé, le groupe s'enfonçait sans se préoccuper d'eux, chassés par l'aube approchant, ou ramenés à la raison, leur instinct premier dictant d'éviter un si absurde combat. Le mystère s'épaississait. Le plus discrètement possible, les deux Jedis s'introduisirent dans un camps à semi détruit, mal en point, épuisé jusque dans les murs des maisons qui semblaient accueillir de nouvelles failles. Manque de chance, sa stature, sa tenue, son sabre-laser et Luke lui-même ne passaient guère inaperçus, son absence avait été facilement remarquée. Carlson les cueillit au passage, récriminant surtout le Maître et prêtant peu d'attention au Padawan. Détail que le jeune Jedi ne saurait voir, malgré son ton énervé, il abordait un genre de rictus satisfait, comme si l'attitude du Hapien et de son apprenti prouvait quelque chose.

[clor=red]-Où étiez-vous passé? Le camps a de plus en plus de mal à répondre aux assauts, c'est pas pour rien qu'on nous a envoyé des soit-disant renforts. [/color]

Luke leva le menton, digne mais docile étant donné son rang de soldat sensible à la Force. Le rôle ne plaisait guère au Chevalier habitué à l'indépendance dont jouissait les membres de son Ordre. De plus, Carlson, suffisant, répondait à la perfection aux préjugés qu'il avait pu jusque là se forger à propos des militaires et ce n'était pas reluisant.

- J'ai proposé à Eckthor de remonter la source, voir d'où venaient les Malraas.
- On a jamais demandé des enquêteurs à deux balles, nous on a besoin de bras, comme j'te l'ai dit, le camps était sur le point de s'effondrer cette fois.
- Justement, on ne peut pas continuer ainsi, c'est un cercle vicieux qu'il faut arrêt...

Sans parler de son envie de rappeler à Cheveux-Gris que malgré sa longue carrière, il avait probablement moins d'expérience que lui -sachant qu'un Jedi commençait à s'entraîner dès sa tendre jeunesse.- Luke essaya d'insister un peu. S'il pouvait mener l'homme à penser qu'enquêter était une bonne idée afin de rompre le cercle, ils auraient moins besoin de se cacher. Sans ce jeu absurde, ils gagneraient du temps pour trouver d'où s'écoulait le stock apparemment inépuisables de ces bêtes furieuses. Malheureusement, Carlson était buté, et le Chevalier comprit qu'il ne devait pas insister davantage, sous peine d'outrepasser ses prérogatives.

- Ils sont faits de chair et de sang, ils ne se reproduisent pas comme des robots, donc il y a bien un moment où toutes ces bestioles dégénérées vont toutes mourir. En plus on ne sait pas s'ils peuvent tout à coup décider d'attaquer le jour. L'usure, c'est la stratégie décidée depuis le début et on s'y tient! Tu sais quoi l'handicapé? Rentre chez toi, sérieux, va quémander ta pension d'invalide et profite de ta triste vie, ça restera entre nous, je ne cafterai rien.

Le Jedi ne répondit pas, mais son silence était éloquent, davantage lorsque son regard accrocha celui du supérieur. Le militaire finit par hausser les épaules et se détourna afin d'aider ses hommes à chasser les derniers Malraas ou déblayer les décombres. "Si tu veux" marmonna-t-il dans la barbe qu'il n'avait pas, abandonnant les deux inutiles à l'orée du village. Il avait autre chose à faire, notamment mettre la main à la pâte, car si l'on pouvait reprocher de nombreuses choses à ce militaire buté, il fallait lui reconnaître une certaine humilité. Il avait toujours conduit ses troupes, et il méprisait d'ailleurs les planqués, ceux qui profitaient de leur rang pour ne plus salir leurs bottes.

Luke haussa également les épaules, mimétique sans le savoir, avant d'aller lui aussi aider les victimes, non sans avoir donné quelques indications à Eckthor, le mimimum afin que l'adolescent ait aussi une certaine indépendance.

- Retrouvons-nous dans trois heures ici, on avisera si l'on peut retourner là-bas. Je vais essayer de dégoter un peu de matériel.

Le jeune homme envoya une onde de Force encourageante à Eckthor. Lui-même ressentait une chape de fatigue tomber sur ses épaules, néanmoins, il ne voulait pas montrer la moindre faiblesse face à son apprenti. C'était leur première mission et l'humain devait lui faire confiance. Et réciproquement d'ailleurs. C'était pour cela que le Jedi faisait des efforts afin de laisser de l'autonomie à l'adolescent. Malgré sa crainte de le retrouver nageant dans son sang, y compris lorsque les Malraas n'attaquaient pas, Luke essayait de contrôler son besoin de surprotéger le jeune. Il s'en alla donc de son côté sans remords apparents. Si Eckthor choisissait de se reposer, il devait le laisser faire, pareillement s'il souhaitait continuer l'enquête. Du moment que tous deux restent dans le cadre des ordres donnés par leur hierarchie surplombé par l'un d'eux en particulier: être de bons petits soldats.


_________________

Luke: sa fiche, ses chroniques et son évolution

Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eckthor Akilès
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 35
Âge du perso : 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Luke Kayan

Feuille de personnage
Activité actuelle: Travaille dur
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Jeu 29 Nov 2018 - 15:00





Eckthor était exténué. La nuit avait été longue et difficile, et son esprit ne pensait plus qu’à une seule chose : dormir. Après s’être extirpé des frondaisons à la suite de Luke et être tombé sur le très expressif lieutenant Carlson – dont il n’écouta le discours réprobateur voire clairement condescendant que d’une oreille lointaine –, le garçon capta les ondes de son Maitre et alla s’affaler de tout son long sur le lit de camp qui lui avait été assigné. Epuisé mais plutôt satisfait de lui lors de cette première nuit, la présence chaleureuse de Luke à travers la Force l’aida à plonger dans un sommeil calme et paisible, bien loin du tumulte et de l’agitation qui avaient secoués Maldéron encore quelques minutes plus tôt.

A peine avait-il touché la toile dure et rêche du lit de camp qu’il sombra dans un sommeil sans rêves. Oubliés les explosions et les tirs de blasters, les cris des hommes et les grognements des bêtes. Le seul bruit qui vint perturber sa nuit, ou plutôt celle de ses voisins, fut celui de ses légers ronflements, signe visible de son profond épuisement.

Il se réveilla de lui-même après un repos bien mérité d’un peu plus de deux heures. La sieste salvatrice du guerrier. L’excitation de l’instant, le caractère prenant de la mission, aidaient le garçon à n’avoir besoin que de peu de repos pour se sentir frais et prêt à entrer en action. Cependant, Eckthor savait que le contrecoup serait terrible et il s’imaginait déjà dormir une journée entière une fois de retour au Temple. Les quelques jours – d’une durée plus ou moins longue selon les circonstances – qui suivaient une mission étant consacrés au rétablissement, le garçon savait très bien comment il occuperait le premier d’entre eux.

Pour l’heure, Eckthor sortit de son sommeil de plomb prêt à brandir son sabre de nouveau. Le soleil n’était pas encore complètement levé, mais les maalraas n’avaient pas réapparu depuis les premières lueurs de l’aube qui les avaient fait fuir. Eckthor pouvait entendre des mouvements à l’extérieur, des soldats montaient encore la garde avec attention. Jusqu’à ce que le jour pointe entièrement le bout de son nez, le danger restait présent et les hommes à cran. Les plus chanceux avaient pu rejoindre leurs quartiers et prendre un repos bienvenu, quand d’autres avaient dû être envoyés à l’infirmerie pour des blessures plus ou moins graves. De temps à autres, en tendant bien l’oreille, on pouvait entendre les cris de certains de ces malheureux.

Après s’être rapidement débarbouillé en prenant bien soin de ne pas faire trop de bruit, Eckthor quitta les lieux pour rejoindre la cantine. Là, il se servit un repas plutôt frugal, d’une qualité assez médiocre, mais qui fit amplement l’affaire. A cette heure matinale, et avec peu de sommeil, l’appétit de l’adolescent n’était pas très prononcé. Sans s’en rendre compte, il passa plusieurs minutes à racler le fond de son bol avec sa cuillère, ce qui cassait le silence qui régnait. Puis, lorsqu’il trouva que le fond du récipient ne méritait pas plus d’attention, Eckthor se leva et quitta la salle vide pour aller constater de ses propres yeux les dommages de la nuit.

Les derniers gardes debouts ne lui prêtèrent pas grande attention, en partie à cause de la fatigue, mais également puisqu’ils avaient pu constater des capacités du jeune homme durant une bonne partie de la nuit. Alors que les premiers rayons parvenaient à percer à travers les arbres, Eckthor put sentir un certain soulagement sur leurs visages marqués par l’épuisement et le stress.

Les défenses – et leurs défenseurs – avaient tenu le choc, bien que certains points aient plus soufferts que d’autres. Sans l’avoir cherché, Eckthor rejoignit la partie de la barricade par laquelle Luke et lui étaient sortis puis revenus. Un peu plus loin, caché dans les fourrés, se trouvait le maalraas qu’ils avaient dissimulé. Carlson et ses hommes commenceraient bientôt le ménage des cadavres, Luke avait eu la bonne idée de s’assurer que l’un d’eux puisse encore être là pour l’analyser. Restait à savoir comment ils feraient pour aller y prélever les échantillons dont ils auraient besoin, le lieutenant ne les quitterait sûrement pas des yeux suite à leurs « exploits » de la nuit.

Alors qu’il réfléchissait à un stratagème à la fois complexe et fantasque pour se débarrasser de Carlson à l’aide d’un sac à patates et d’une corde à linge, ce fut comme si la Force elle-même décida de s’en mêler.

- Hey Eck’ ! Pas trop fatigué ? »

Tiré de ses rêveries, Eckthor sursautant et se retourna pour se trouver nez-à-nez avec Teal et Iulia. Lars, lui, avait du trainer au lit.

- Mais qu’est-ce que vous faite là à cette heure ? »

- Tu parles ! On a pas dormi d’la nuit mec, avec le raffut qu’vous faisiez, impossib’ ! »

- Ouais. »

- Ouais. On vous a même entendu vous faire engueuler par Carlson. »

- Désolé m… Hééé mais, comment ça vous nous avez entendu ?! Vous espionnez maintenant ? »

Iulia afficha un air clairement coupable et désolé, mais Teal affronta le regard réprobateur d’Eckthor. C’était sûrement la pire tête brûlée qu’il avait connue, et le pire c’est qu’il entrainait les autres dans son sillage.

- Désolé Eck’, mais on allait pas rester là comme deux poires alors qu’tu risquais ta peau. Promis on a rien fait d’autre qu’écouter ! » ajouta-t-il promptement alors qu’Eckthor allait répliquer. « Mais écoute plutôt ça, on sait comment sortir du village sans qu’tu t’fasses prendre Carlson et ses gars. »

Eckthor se détendit un peu.

- On t’avait dit qu’on pouvait être utile, Eckthor. » ajouta Iulia, visiblement soulagée qu’il ne s’énerve pas après eux.

C’était vrai, grâce à eux, Eckthor tenait peut-être une solution pour aller récupérer les échantillons que Luke voulait. Encore fallait-il que son Maitre soit d’accord avec cette idée. Il n’avait pas semblé emballé par cette perspective la veille, mais les adolescents – dont lui-même, bien qu’il fût un Jedi – n’étaient apparemment pas dignes de l’attention du lieutenant. C’était une opportunité à tenter selon lui.

-Ecoutez, c’est gentil mais… Je n’vous ai rien promis, n’oubliez pas. C’est mon Maitre qui dirige la mission, même si Carlson dit le contraire. Alors il faut d’abord que j’ai son accord. Je vous dirai, à plus tard ! »

Le village connaissait maintenant une plus grande activité. Les soldats qui étaient de garde étaient relevés et d’autres prirent leur place. D’autres encore entamèrent le nettoyage du village et de ses abords, la reconstruction des défenses ou encore leur exercice quotidien.

Après avoir pris congé de ses amis, Eckthor s’entrouvrit à la Force pour localiser son Maitre et le rejoindre. Il était ponctuel, cela faisait à peine trois heures qu’ils s’étaient quittés.

- Bonjour Maitre ! » lança-t-il de bonne humeur, avant de reprendre plus bas, d’un air conspirateur. « J’ai peut-être trouvé un moyen pour sortir du village et retourner auprès de notre maalraas. »

Et il lui exposa son idée et celle de ses amis.



Dernière édition par Eckthor Akilès le Ven 14 Déc 2018 - 9:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 3040
Âge du perso : 26 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
72/80  (72/80)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Lun 10 Déc 2018 - 13:01

- Alors cette première nuit en disco' grandeur nature?
- En disco?
- En discothèque. Faudrait sortit mon pauvre. On a tout ici, la musique électronique boum boum boum, les lumières et l'ambiance. Non?
- Hum.

Un sourire illumina le visage fatigué du jeune homme. Il trouvait Aleksandra aussi déstabilisante qu'agréable. Cependant, être aimable ne voulait pas dire coopérative, raison pour laquelle le Jedi se montrait prudent.

- Au moins vous vous êtes amusés!
- C'est un bien grand mot.
- Bon je reconnais, n'empêche que c'est toujours mieux que de tenir cette boutique.

Malgré la situation, Aleksandra n'était pas débordée. Les Soldats, hommes virils de leur état, souvent formés aux soins basiques, refusaient généralement de se traîner dans la petite pièce en semi-dur pour geindre leur mal et se faire recoudre. Ils le faisaient seuls ou s'entraidaient entre camarades. Unique femme du groupe et spécialisée dans le domaine de la science, la "doc" se sentait isolée, et sa tristesse se sentait dans ses paroles, y compris joyeuses, presque défiantes. Son accueil, beaucoup trop chaleureux envers le presque inconnu qu'était Luke n'était qu'un autre symptôme. Cette nouvelle tête, aimable quoiqu'un peu intéressée- par son matériel se doutait-elle!- la changeait. Et comme pour lui octroyer un don de prescience, la suite ne tarda pas à lui donner raison lorsque sans plus de détour, le jeune Jedi lui demanda une faveur.

- Au fait, j'essaye de profiter de notre présence en plein coeur d'un paysage conciliant montagne et forêt pour enseigner les bases de la survie en milieu hostile à mon Padawan.
- Pensée, il s'était habitué à cette expression. Dite, elle résonnait toujours de façon étrange dans son cerveau.- et j'aurais besoin d'un peu de...

- Matériel? Pourquoi je me doutais que vous n'viendriez pas pour mes jolis yeux. Non mais perso moi ça m'ait égal de vous filer des machines, mais le chef...
- Je comprends. Mais sans parler de machines, quelques tubes à essais, des gants, quelques produits révélateurs de toxicité.
- Toxicité?
- Oui oui, certaines plantes réagissent comme les drogues. C'est pratique pour familiariser un apprenti avec les réactions chimiques qui peuvent servir de preuve pour un crime.

Luke se sentait mal de mentir à moitié -parce que seules ses ultimes paroles étaient totalement vraies.-

- Allez. Soyez chic!

Cette expression qui sortait de son style eut l'effet escompté. Accompagnée d'un regard de chien battu égaré dans le vide, il fit se déplacer la soldate -à défaut de montagnes- vers une vieille armoire branlante, montée et redémontée des dizaines de fois. Aleksandra fouilla quelques secondes dedans comme l’indiquaient la musique du verre et du métal s'entrechoquant. Le jeune homme récupéra ainsi un nouveau flacon de désinfectant, deux paires de gants, des tubes à essai, un microscope génération préhistoire et le plus intéressant, un test pour détecter un grand panel de drogues. Luke se demandait si les Malraas pouvaient avoir été influencé par le climat ou une plante toxique, sachant que la nature avait parfois un impact aussi incroyable qu'insoupçonnée. Serait-ce donc des grains de pollen qui chatouillaient les narines des prédateurs fous?

- Hey, ça s'appelle revient et ça ne sort pas du périmètre.
- Bien sûr!
- Bien sûr.

Pourquoi avait-il l'impression que la trentenaire ne lui faisait absolument pas confiance? Cela ne devait cependant pas la mettre en colère puisque perçait dans sa voix, un ton mutin et amusé. Luke devrait demander à son apprenti de bien surveiller leurs arrières afin de s'assurer que la soldate en mal d'aventures ne décide pas de les suivre. Aleksandra pour sa part ne prenait guère de risque à lui offrir ces antiquités qui ne manqueraient à personne, mais elle avait sans doute tenue à montrer un minimum d'autorité, son côté militaire ou... Solitaire qui la faisait désirer de retrouver le Jedi, y compris pour un bref échange.

Le temps, toujours est-il, avait quand même couru. Le Chevalier put se reposer une demi-heure avant de retrouver son apprenti à l'endroit convenu, les cheveux encore trempés après une douche gelée. Propre mais frigorifié donc, Luke s'emmitoufla davantage dans le vêtement en toile large qui remplaçait sa tunique ainsi que sa toge. Il ne plaçait guère d'espoir dans une infiltration efficace, mais de loin il espérait faire illusion et passer pour un habitant. De plus, le tissu abordait une couleur orangé-marronâtre pratique pour se fondre dans le paysage automnal. C'est du moins ce que ses leçons fastidieuses et basiques d'espionnage lui avaient appris sans qu'il n'en saisisse le concept. Automne rimait avec le orangé/jaune terreux indiqué en braille sur l'étiquette de ses vêtements.

Ainsi vêtu de son poncho, capuche rabattue sur sa blonde chevelure, le jeune homme qui ressemblait de loin à un travailleur Malderonais envisagea la proposition d'Eckthor, la soupesant longuement.

- D'accord, mais je compte sur toi pour les maintenir éloignés ou occupés tandis que nous nous chargeons des prélèvements. Personne ne doit savoir que nous nous intéressons à la source de ces attaques. En sortant du village avec tes nouvelles connaissances, je suppose que nous serons moins suspects.- Parce qu'il était normal, y compris pour de simples soldats en renfort de souhaiter connaître les alentours, ou parce qu'en tant que "fainéants", il paraissait tout aussi logique, surtout aux yeux de Carslon, qu'ils fassent du tourisme.- À une condition: s'il y a la moindre suspicion de présence de Malraas agressif dans les parages, il doivent rentrer sans discussion au village. Quelle excuse leur as-tu donné pour justifier cette "expédition" en-dehors de leur village?

Un peu inquiet quant à la réponse, le maître en herbe choisit de laisser une opportunité à Eckthor de s'expliquer. Il espérait que son Padawan n'avait pas été suffisamment naïf pour raconter leur plan à un de ses nouveaux camarades. Il ne voulait pas qu'un vendu aille voir Carslon ou même que ce dernier oblige un de leurs complices involontaires à lui expliquer ce que les deux Jedis faisaient au-delà des frontières au lieu de se reposer. Moins ces gosses en savaient, mieux ils se porteraient, aussi sincères puissent-ils être dans leur considération envers Eckthor. L'enfer n'était-il pas, après tout, pavé de bonnes intentions?

- J'ai récupéré quelques éléments qui pourraient nous aider. Inutile de perdre du temps à tout analyser sur place. Le but est de prendre des échantillons le plus vite possible. J'ai: un coton à imbiber de sang, un peu de désinfectant, des gants, quelques tubes à essais -certains en réalité étaient des récipients normaux, on trouvait même un tupperware, et des lingettes démaquillantes en guise d'absorbant, mais il fallait faire avec les moyens du bord. La science de la débrouille, c'était aussi une leçon valable pour Eckthor cela dit.- pour les tissus, on pourra racler un peu de peau avec cette fourchette et récupérer un échantillon de muscle avec ce couteau.- Autant d'objets que le Jedi avait récupéré en rôdant dans le coin, mine de rien. Il n'avait demandé à Aleksandra que les outils irremplaçables pour des analyses, dont le fameux microscope, si vieux qu'il ressemblait plus à un jouet, vu ses capacités, qu'à un vrai outil scientifiques.- Avec ce récipient, nous pourrons transporter les prélèvements sans attirer les regards.- Et pour cause, l'objet que l'adolescent avait sous les yeux était un tupperware servant à conserver la nourriture. Tous les militaires avaient cette gamelle en réserve pour ramasser des fruits ou quoique ce soit d'autres lors d'une expédition, voir s'ils voulaient garder du rab. Ce qui arrivait de moins en moins ceci dit vu la manière dont se prolongeait la situation.-

- Vas voir les jeunes du village et expose-leur la condition. Si tout le monde est d'accord, nous partirons immédiatement.


_________________

Luke: sa fiche, ses chroniques et son évolution

Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eckthor Akilès
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 35
Âge du perso : 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Luke Kayan

Feuille de personnage
Activité actuelle: Travaille dur
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    Hier à 11:07





Luke ne sembla pas réticent à la proposition avancée par Eckthor, sur l’idée de ses deux compagnons. Le Hapien marqua une pause qui sembla trainer bien plus de temps qu’elle ne dura en réalité avant de n’inclure que certaines conditions à ce plan plutôt audacieux. Teal et Iulia ne devaient pas savoir pour quelles raisons les deux Jedi prenaient le risque de sortir du village à l’encontre des ordres, et ils devaient revenir au bercail à la moindre menace. L’adolescent trouvait que ce n’était qu’un juste retour des choses, la mission qu’on leur avait confiée demeurait le cœur de cette expédition et elle était confidentielle.

Pour autant, Eckthor n’était pas certain que ses deux amis aient compté le Hapien dans leur plan lorsqu’ils le lui avaient soumis. Luke s’était inclus de lui-même, et il restait le Maitre et donc le décisionnaire de cette mission, mais Eckthor jugeait qu’il était peut-être plus judicieux qu’il attire une nouvelle fois le regard de Carlson pour le détourner du Padawan – encore qu’il ne fût pas sûr que le militaire ne s’attarde sur lui quelque soit la situation –. Avec Luke sous les yeux, Carlson serait aveugle à tous les faits et gestes d’Eckthor, c’était une quasi-certitude.

- En fait euh… Ils nous en entendu nous faire reprendre de volée par Carlson. Alors ils se sont dit qu’ils avaient là un moyen de nous aider mais euh… »

Luke ne lui laisse pas le temps de poursuivre, exposant ses intentions quant au maalraas qu’ils avaient caché un peu plus tôt et aux échantillons qu’il désirait prélever sur la bête morte. Il n’avait pu obtenir que du matériel pour le moins succinct, mais apparemment suffisant pour l’usage qu’il voulait en faire. Une sorte de système D. De toute manière, les deux Jedi n’avaient rien d’autre sous la main, alors autant se débrouiller avec le peu qu’ils avaient à disposition. Eckthor voulut intervenir à plusieurs reprises, mais n’en eut pas le loisir. Il eut enfin sa chance quand Luke le pria de rejoindre ses amis pour passer à la mise en route de leur plan.

C’était la partie délicate, car Luke restait son mentor, et Eckthor le respectait autant qu’il respectait l’Ordre et son Conseil. Peut-être même plus. Il savait aussi que Luke lui faisait confiance et un lien s’était établi entre eux deux, mais il était malgré tout difficile pour lui de tenter de mettre à l’écart son ainé, même s’il s’agissait d’une option relevant d’une certaine logique finalement. Eckthor avait aussi à cœur de faire ses preuves aux yeux de Luke, et il tenait là une occasion de se montrer à la fois digne de la confiance que le Hapien lui accordait ainsi que de son enseignement. Il répondit, cependant un peu hésitant :

- A vrai dire, je suis pas sûr qu’ils vous aient pris dans leur plan, Maitre. En fait, je pense que je passerai encore plus inaperçu si le lieutenant vous tient à l’œil. Il ne vous lâche pas d’une semelle alors… Je me disais que c’était peut-être à moi de m’en charger… » Puis il ajouta un peu précipitamment : « Mais-c’est-vous-qui-décidez-si-vous-venez-ou-non. »

Eckthor prit connaissance de la décision de Luke puis suivit ses instructions et alla rejoindre Teal et Iulia, qui l’attendaient avec une impatience qu’ils tentaient tant bien que mal de dissimuler. D’un signe de tête, le garçon leur indiqua qu’ils pouvaient y aller et tous trois s’éloignèrent en silence. Des soldats patrouillaient ou vaquaient à leurs occupations matinales un peu partout autour d’eux, prononcer un mot qui pourrait trahir leurs intentions n’était donc pas une bonne idée.

Ils déambulèrent aléatoirement dans les ruelles de Maldéron, trainant ici et là comme pourraient le faire des jeunes de leur âge. Mais leurs pas – surtout ceux de Teal et Iulia – les menèrent au bout du compte à un petit passage dérobé, dissimulé à l’abri des fourrés. Un trou dans la palissade, par lequel il fallait ramper pour se glisser à l’extérieur, débouchait sur de nouveaux bosquets touffus qui les cacheraient à la vue des gardes en faction.

- C’est là. » désigna Teal en pointant l’endroit du doigt. Les trois adolescents restèrent cependant à une distance respectable pour ne pas se trahir. « On y va ? »

- Pas encore, on attend mon Maitre. Mais en attendant, deux précisions : vous restez à proximité de passage une fois dehors, et vous déguerpissez au moindre signe de danger. Le but, c’est pas de vous faire croquer par un maalraas qui passerait pas là. »

- Oh ça t’en fais pas, ça fait des jours qu’on en croise pas un quand le soleil est là, alors… »

- Quand même. Sinon on arrête tout et on trouvera un autre moyen. » fit Eckthor, cette fois-ci sur un ton ferme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission] La nuit, tous les maalraas sont gris [PV Eckthor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Astroport d'Ondéron-