Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Shoya Karnel
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 45
Âge du perso : 21
Race : Nautolan
Binôme : Apprentie de Darth Oracci

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
25/72  (25/72)

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Ven 10 Aoû 2018 - 19:55

Un passé pas si lointain

Feat Hagr'an

Il était toujours amusant de voir un animal désemparé et qui allait dans tout les sens avec la peur au ventre. Shoya ne bougeait pas et suivait du regard Hagr'an qui tournait autour d'elle. Il semblait paniqué à chercher de quel côté elle fondrait sur lui. Sa respiration s'accélérait, devenant de plus en plus bruyante. En comparaison, Shoya pouvait ressembler à une statue, tellement elle était calme, silencieuse et immobile. Qu'il était comique de le voir s'agiter et de vainement tenter d'éclairer ce qu'il aimerait voir devant lui avec l'aide du sabre laser. Son sabre laser à elle ! Cette arme avait été le résultat de nombreux jours de fabrication, de patience, d'explosion de rage (et du manche), de retour à la case départ. Intérieurement, elle fulminait de voir sa lame manipulée par un péon incapable qui ne faisait que tourner autour d'elle. Dans sa panique, il aurait pu quand même frapper à tout va. Frôler des membres de l'assemblée, voir même en blesser quelques uns... Quelle déception. S'il avait toucher quelqu'un d'autre, voir même un plus haut gradé, il aurait été bien salement amoché. Dommage.

Pour Shoya, la salle s'était légèrement assombrie, mais ce n'était pas une obscurité aussi épaisse que les autres pouvaient percevoir dans cette pièce. Elle savait bien qu'utiliser cette technique handicaperait la vue de tous ceux qui étaient à dix mètres d'elle. Autant dire que ce brouillard de zone occupait toute la salle et aveuglait tout le monde. Sauf elle. Shoya suivait du regard Hag qui tournait en cercle autour d'elle. Étrange technique, mais pourquoi pas. Cela était un avantage comme un inconvénient. Avantage car s'il était resté immobile, il aurait été à la merci de la Nautolan. Inconvénient, tourner autant dans le noir sans savoir où l'on va pouvait l'éloigner comme le rapprocher de sa cible, en plus de le désorienter. Shoya adorait cette technique même si elle l'usait qu'en cas d'extrême nécessité. Ici c'était seulement pour l'amusement car oui là, elle voulait seulement s'amuser et taquiner un ancien compagnon. Ancien compagnon qui s'était dangereusement rapproché et venait de fendre l'air horizontalement avec la lame du sabre laser.

/!\ Jet de défense (Agilité): esquive trop tardive /!\


Mauvais calcul. Shoya pensait avoir eu assez de recul mais la pointe du laser frôla son abdomen. Ce n'était qu'une blessure mineure et sa tenue était déchirée de gauche à droite laissant alors voir, un peu plus, sa peau laiteuse. Après ce coup, Hagr'an ne fit que reculer. Le pauvre chaton craignait sans doute les représailles et il faisait bien. Proche de lui, mais à une distance qui restait raisonnable, Shoya remarqua le sabre d'entraînement qu'il avait abandonné au profit du sien. La Nautolan n'avait pas le choix. Se rabaisser à ses débuts alors qu'elle devait s'élever... Il payerait pour cet affront, elle se le promettait. Puis en y réfléchissant, s'il se faisait battre avec une lame d'entraînement, ce serait une humiliation de plus. Cette pensée qui lui traversa l'esprit, la fit sourire de manière bien cruelle. Avec l'agilité et une discrétion féline, elle fit les pas qui la séparait du sabre laser des débuts d'un acolyte. Elle ramassa l'arme et l'activa. Faible lueur mais elle n'était plus désarmée face aux attaques du Souma. Ce dernier d'ailleurs était à sa gauche et à porter de sabre si elle le voulait. Mais le bruit d'une lame laser qui vibrait dans l'air devait faire son effet... Elle souhaitait l'angoisser encore plus. Il ne voyait pas, comment savoir si ce qu'elle tenait était un sabre d'entraînement ou celui d'un sith confirmé ? Pour ce duel, étant la seule à voir, elle aurait très bien pu en chaparder un à une ceinture...

/!\ Sacrifice d'un dé : déplacement pour ramasser un sabre d'entraînement /!\


©️️️️️ ISATIS





Dernière édition par Shoya Karnel le Sam 11 Aoû 2018 - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Ven 10 Aoû 2018 - 19:55

Le membre 'Shoya Karnel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagr’an
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 190
Âge du perso : 18
Race : Souma
Binôme : Darth Krayn

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti sur Korriban
HP:
53/71  (53/71)
PF:
34/64  (34/64)

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Sam 11 Aoû 2018 - 22:29






Tous les sens du félin étaient en exacerbes, il paniquait et il lui était impossible de savoir combien de temps cela durerait. Il ne savait pas à quoi il avait affaire, si ce n'est à quelqu'un qui semblait lui montrer l'étendue de ses talents. Et visiblement, elle avait face à quelqu'un qui n'avait jamais véritablement utilisé la Force de sa vie ou tout du moins, pas à un stade beaucoup plus poussé que la télékinésie ou la détection. Sous la légère formation d'Ysanne, il avait bien appris les bases de l'atténuation des sens et des capacités, mais n'avait jamais réussi à se concentrer assez longtemps et assez intensément pour pouvoir réussir à l'utiliser.

Hagr'an avait énormément progresser à la vue de son parcours et en si peu de temps, mais il n'était pas de ces gens qui savaient tout faire du jour au lendemain. Chose qu'il regrettait à l'instant présent car il en aurait fortement besoin face à la Nautolan. Mais de toute façon, comment aurait-il pu lancer un tel pouvoir sans la voir ? Prendre un tel risque était beaucoup trop dangereux pour lui, surtout qu'il avait extrêmement peu de chance de réussir. Non, il ne tenterait pas quelque chose du genre. Du moins, pas encore, il n'était pas assez en difficulté pour s’aventurer dans ces eaux-là.

Toujours est-il que malgré son handicap, le Souma avait réussi à toucher quelque chose, sans savoir de quoi il s’agissait Mais si c’était un apprenti, il aurait entendu un cri. Si c’était un seigneur Sith, il aurait été foudroyé sur place. Il ne restait donc que la possibilité du mur ou de l’Albynos, qui n’avait déj pas exprimer la moindre douleur tout à l’heure. Ne pas savoir ce qu’il faisait et ce qu’il atteignait, ajoutait énormément de stress au félin, qui n’arrivait pas encore à s’habituer au fait d’avoir la vision non pas troublée, mais complètement embrumée.


« Alors ma chère, on a besoin du brouillard pour se battre ? C’est pourtant en ce moment que tu te prends le plus de coups… Tu devrais sortir de là-dedans. Que je puisse te voir m’implorer. »

Le félin avait dit cela à voix haute, sur un ton grave et direct, en essayant de l’attaquer dans son égo plus que la défier véritablement. Il savait désormais de quoi elle était capable et il ne désirait pas s’aventurer sur un terrain qui n’était pas le sien. Il était stressé, certes, mais surjouais volontairement sa situation pour la mettre en confiance, pour qu’elle se doute moins qu’il soit toujours en état de contre-attaquer ou prendre l’initiative. Ce que le félin décidât de faire cette fois-ci, encore et toujours de façon originale alors que des formes continuaient d’apparaître de façon complètement inconstante, n’arrangent pas du tout la situation de paranoïa et la sensation de pouvoir être attaque de toute part.

Subitement Hagr’an décidât de courir à toute vitesse devant lui, aussi vite qu’il pouvait afin de surprendre son adversaire. Il faisait confiance à son instinct, a ses vibrisse et la Force pour débusquer l’aquatique.


/!\ [ Sacrifice d'un dé pour s’approcher ] /!\


Le brume ne semblait pas du tout de dissiper malgré la vitesse et il ne savait toujours pas comment contourner ce pouvoir, qui semblait être fait pour enfermer l’ennemi dans le marasme des plus totales. Sadique et tout à fait dans l’esprit Sith, du peu que le Souma avait pu retenir de ses rares cours. Parmi les nombreuses formes qu’il s’imaginait, le félin choisit par en choisir une et se ruer sur elle en la chargeant, mais pas pour lui envoyer un coup de sabre, non. Il espérait la retenir assez longtemps que son pouvoir se dissipe, en espérant qu’il attraperait la bonne personne.

/!\ [ Jet pour immobiliser (force) : se rue sur la victime pour l’immobiliser ] /!\
Résultat : Réussite

D’ailleurs, ne dit-on pas que que les chats adorent les poissons ?



Dernière édition par Hagr’an le Sam 11 Aoû 2018 - 23:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Sam 11 Aoû 2018 - 22:29

Le membre 'Hagr’an' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoya Karnel
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 45
Âge du perso : 21
Race : Nautolan
Binôme : Apprentie de Darth Oracci

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
25/72  (25/72)

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Dim 12 Aoû 2018 - 12:48

Un passé pas si lointain

Feat Hagr'an

Shoya n'avait eu aucune difficulté à ramasser le sabre proche de lui, malgré sa dernière attaque avec sa propre lame. L'entendre la provoquer la faisait sourire. Elle voyait bien (et c'est le cas de le dire) qu'il tentait vainement de la faire parler pour la repérer. Il voulait du bruit ? Elle allait en faire du bruit. Elle remarquait les oreilles dressées et tous les sens en alerte chez Hagr'an, pas besoin d'être sensible pour observer qu'il transpirait l'angoisse. Il se donnait des airs de brute épaisse mais il n'en était rien. Elle cherchait quelle technique employer... Glisser derrière lui pour le frapper dans le dos ? Attaque frontale alors qu'il n'y voyait rien ? Dans tous les cas, elle profiterait de son avantage caligineux, c'était certain. Ce n'était peut-être pas très fair-play, mais son objectif était d'intégrer la section des renseignements et des opérations spéciales. Tout ce qu'elle faisait c'était dans ce but. Être la plus discrète possible, se faufiler comme une ombre, frapper tel un serpent, et venir à bout de sa mission. Ses entraînements allaient donc dans ce sens : souplesse, agilité, techniques de la Force. Elle voulait devenir experte dans la récolte des informations et l'assassinat. Il lui fallait donc un maître pour s'élever toujours plus haut vers ce but.

Elle avait donc activé la lame du sabre d'entraînement qu'elle avait pris en main. Le seul bruit vibrant légèrement et en continue. Elle voyait les oreilles dressées de son adversaire. Elle pouvait le toucher si elle le voulait. Il lui suffisait de faire un quart de tour sur elle-même et de le toucher de la pointe du sabre. Telle était leur distance l'un de l'autre, l'assemblée de spectateurs aveuglés juste derrière la Nautolan. Les deux adversaires étaient à un peu moins d'un bras tendu et un sabre activé. Shoya pensait donc attaquer mais la paranoïa de Hagr'an était à son paroxysme. Le Souma se prit pour un taureau et chargea tête baissée vers elle, bras tendu, comme s'il voulait la serrer fort dans ses bras. Elle n'avait qu'un faible temps de réaction et elle devait faire vite. Pas sur le côté ? Roulade ? Saut par au-dessus de son épaule ? Elle analysais très rapidement chaque possibilité, évaluais la meilleure réussite puis tenta une de ces possibilités une milliseconde avant le point de contact.

/!\ Jet de défense (Agilité): esquive réussie /!\


La seule technique qu'elle avait calculée avec un meilleure pourcentage de réussite était donc le fait de passer au-dessus de lui. Changement de main pour le sabre, un pas, un appui, un saut. Elle s'élève au dessus de Hagr'an, posant sa main directrice sur son épaule poilu, la tournant à 180 degrés pour finir derrière lui mais face à son dos. Hagr'an finit contre un autre acolyte qui couina et lui somma de le lâcher, tout en le menaçant de mort. Les nouveaux sont-ils tous aussi idiots et trouillards ? Enfin. Shoya reprit le sabre d'entraînement dans sa main directrice et profita tout de même de la situation pour frapper entre les omoplates du Souma. Grand bien lui fasse.

/!\ Jet d'attaque (agilité) : frappe au sabre entre les omoplates /!\


Les chats peuvent aimer le poisson, mais essayer de le noyer est stupide et inutile.

©️️️️️ ISATIS





Dernière édition par Shoya Karnel le Dim 12 Aoû 2018 - 13:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4785
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Dim 12 Aoû 2018 - 12:48

Le membre 'Shoya Karnel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '6' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 '6' :

#2 Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Oracci
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 30
Âge du perso : 47 ans
Race : Umbaran
Binôme : Maîtresse de Shoya Karnel.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
68/86  (68/86)
PF:
63/88  (63/88)

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Dim 12 Aoû 2018 - 16:30


Trois silhouettes arpentaient les couloirs longs et élégants de l’Académie de Korriban. Darth Oracci ainsi que Darth Ganys échangeaient après avoir réussi leur objectif. Suivis par Ides qui assurait leurs arrières, le trio avait leur capuchons respectifs sur leur visage et étaient à l’étage qui arrivait sur l’une des pièces centrales de l’entrée du temple, véritable carrefour obligatoire de passage pour tous ceux qui entraient ou sortaient du temple. L’imposant togruta semblait plongé dans un datapad et faisait danser ses doigts griffus sur la tablette holographique. Il fit la moue derrière son masque respiratoire et reprit la parole avec sa voix grave et déformée par son masque.

- Ce databloc est trop bien crypté. Je n’ai encore pas trouvé d’expert en matière de codage au sein de l’espace Hutt pour pouvoir forcer les données qu’il contient… ce protocole semble… changer de cryptage en permanence.
- Je veux des résultats Ganys. Si nous sommes venus sur Korriban c’est bien pour pouvoir chercher un moyen de briser ce code et accéder à ces informations.

Lâcha sèchement et à voix basse Darth Oracci à l’attention de son conseiller. Il était important que personne ne se doute de ce qui se tramait pour que des oreilles indiscrètes ne remontent pas les intentions de l’umbarane. Ides s’était introduite dans le quartier réservé aux réceptions des transmissions du renseignement impérial et avait trouvé plusieurs protocoles de cryptages auxquels Darth Oracci, en dépit de sa position, n’avait pas accès. Mais visiblement ce protocole était très élaboré. Darth Oracci l’avait expliqué à Ides comme étant une serrure qui changeait de forme à intervalles réguliers toutes les trente minutes et de façon aléatoire. L’idée était donc d’avoir la bonne clef d’accès au bon moment, et bien que la Dame Sith ait plusieurs clefs à son trousseau, plusieurs manquaient. Le togruta resta un instant interdit puis essaya d’être rassurant.

- Je pense que nous détenons l’une des clefs qui nous permettra d’accélérer notre enquête. Mais je vais essayer d’observer l’éventail des protocoles de cryptages et créer un algorithme pour anticiper les prochains.
- Je l’espère bien. Nous devrons faire la même chose sur Dormund Kaas que ce que nous avons accompli ici, mais si mes faits et gestes sont observés, je risque d’attirer l’attention sur nos projets. Je récupèrerai le module de cryptage propre à la cellule d’espionnage dont j’ai la charge sans éveiller des soupçons, mais pour les cellules ce sera autre chose… - répondit plus calmement l’umbarane.
- Il faudrait quelqu’un qui soit suffisamment éloigné de nous et loyal pour effectuer une tâche. Ainsi il serait délicat de remonter jusqu’à nous en cas d’échec.

Énonça Darth Ganys qui marquait un point. La Sith opina du chef en guise d’acquiescement. Ides porta son attention sur l’ensemble des membres du temple qui allaient et venaient en contrebas. Darth Oracci marcha quelques minutes en silence tandis que le trio descendait les grands escaliers. Une idée vint à son esprit et elle le formula à voix basse à l’attention de son conseiller.

- Si nous ne parvenons pas à remonter la piste, il faudrait éventuellement s’infiltrer dans les quartiers du nouveau membre du Conseil Noir en charge de la logistique. Il doit avoir le module de cryptage général des transmissions impériales, ne serait-ce que pour que ses services fournissent le bon matériel au bon endroit… c’est bien lui qui est en charge de la logistique pour l’armée impériale, mais aussi les renseignements.

Le togruta s’immobilisa un instant, puis reprit la marche pour rattraper son ancienne disciple pour lui murmurer à l’oreille, un peu stupéfait par ce qu’elle venait d’énoncer.

- S’infiltrer dans les quartiers d’un Conseiller Noir ? Vous n’y pensez pas ?
- Ce sera la seule solution si nous ne parvenons pas à atteindre nos objectifs.

Ides esquissa un sourire à cette idée tandis que Darth Ganys quant à lui restait perplexe en raison de l’ampleur des conséquences possibles en cas d’échec. Ce genre de choses était imprudent et pourrait conduire à l’exécution publique du trio, avec une accusation de traitrise en prime. Le conseiller devait admettre que l’umbarane avait raison. Ce serait la solution la plus rapide et efficace pour atteindre leur objectif : le décryptage de ces données. Cependant c’était aussi la plus risquée qui pouvait exister. Mais Darth Oracci semblait en avoir conscience et c’était bien pour cela qu’il s’agissait de leur dernière option. La twi’lek pressa le pas et prit la parole en interpellant sa maîtresse.

- Maîtresse, regardez donc !

Fit-elle en pointant de son doigt rouge un petit groupe d’acolytes filer en direction du centre d’entrainement. Il s’agissait d’une aile dédiée à la formation des nouveaux arrivants. Darth Oracci s’en souvenait car elle était passée par là il y a presque 27 ans quand elle était arrivée sur Korriban. La Dame Sith ainsi que son éminence grise suivirent du regard le petit groupe filer et pressèrent leur rythme de marche afin de voir ce qu’il se tramait. Ils descendirent les marches quatre à quatre pour atteindre le rez-de-chaussée puis filèrent à gauche dans un long couloir pour atteindre l’aile réservée à l’entrainement. Après quelques minutes, le trio vit un attroupement se former autour d’un brouillard d’ombre. Même si personne ne pouvait voir ce qui se déroulait dans cette purée de poix, il ne fallait pas être né de la dernière pluie pour deviner ce qu’il se passait. Deux acolytes avaient du chercher querelles et cela avait dégénéré en combat. Chose interdite de façon aussi ouverte entre deux acolytes, les règlements de compte étaient pourtant courants loin des regards indiscrets.
Le plus étonnant était que quelques guerriers et seigneurs présents n’avaient pas bougé le petit doigt pour interrompre le duel qui avait lieu. Darth Oracci les fixa, et tous étaient bien trop jeunes pour avoir le sens des responsabilités. La Dame Sith regarda successivement Ides puis Ganys et tous trois tombèrent d’accords pour faire cesser ce spectacle minable. L’umbarane inspira un grand coup, puis hurla d’un cri strident.

- CESSEZ LES HOSTILITÉS IMMÉDIATEMENT !

Dès que le brouillard se dispersa, Darth Ganys bondit sur le Souma, et d’un balayage de sa longue canne en duracier, lui faucha les jambes. Une fois sur son séant, le Togruta le plaqua contre le mur d’une vague de Force pour lui faire lâcher son arme et activa sa lame cramoisie dont la pointe menaçante se trouvait à plus de dix centimètres de la truffe du Souma. Dans le même temps, Ides avait effectué un élégant saut en l’air pour arriver sur le flanc désarmé de la nautolane. La twi’lek lui asséna un coup du manche de son sabre sur la colonne vertébrale de la jeune acolyte pour lui couper le souffle, puis d’un coup de pied, elle la mit à genou et fit vrombir la lame écarlate de son sabre laser sous la gorge de la nautolane. Autant Darth Ganys affichait un air impassible et impitoyable sur le visage, autant Ides exprimait une impression de désinvolture teintée d’un mépris palpable pour la nautolane. D’un geste élégant de la main, Darth Oracci invoqua la Force pour attirer le sabre d’entrainement et le sabre laser avec lequel les deux jeunes prétendants Sith s’étaient affrontés.

- Reprenez vos activités. Tout de suite !

Lança-t-elle avec sévérité sans adresser le moindre regard à l’assemblée présente. Seuls les élèves du groupe de la nautolane restèrent immobiles tandis que le groupe se dispersait. Le surveillant en charge du groupe accourait en direction du groupe d’acolytes.

- Dame Oracci, je…

Il n’eut pas le temps de poursuivre son discours qu’il semblait s’étouffer. L’humain porta ses mains à sa gorge tout en s’élevant de quelques centimètres dans les airs. La main tendue en direction du surveillant, l’umbarane prit la parole d’un ton qui se voulait menaçant sous le regard ébahi du reste du groupe.

- Surveillant Jikens. Vous avez failli à votre mission. Vous connaissez les règles. Votre rôle est de veiller sur le groupe qui vous est confié. Si vous ne savez pas dresser ces acolytes pour les former, quelqu’un d’autre de plus qualifié que vous le sera sans doute. Ainsi votre place serait plutôt au fond de l’estomac d’un Tukata sauvage. Me suis-je bien fait comprendre ?

Le surveillant tomba lourdement au sol lorsque la Dame Sith relâcha son emprise sur son cou, il massa sa gorge et hocha la tête à genoux. L’umbarane aboya un second ordre.

- Allez chercher une équipe médicale pour remettre ces novices en état. Immédiatement.

Il se dépêcha de se relever pour courir en essayant de reprendre son souffle afin qu’une équipe vienne prendre en charge les deux acolytes. Le Souma avait le bras en piteux état notamment. Darth Oracci reporta son attention sur les deux acolytes toujours sous la menace de ses deux serviteurs. Une impression de sévérité sur le visage, celui-ci se détendit et la Sith fit quelques pas dans leur direction d’un air impérieux. Peut-être la Force venait-elle de lui confier deux âmes qui pourraient servir ses noirs desseins ? Une fois leur impulsivité soumise, et leurs techniques affutées, ces deux jeunes acolytes pourraient servir efficacement Darth Oracci. Mais avant toute chose, il convenait de les sonder, de les éprouver. Elle esquissa un sourire carnassier qui tranchait avec la voix douce et mielleuse qui s’échappait de ses lèvres délicates.

- Maintenant vous allez me raconter ce qu’il s’est passé mes enfants… sans rien omettre des détails.

Posant son attention sur le Souma en premier, elle invita celui-ci d’un geste de la main à s’exprimer en premier.

______________________________________________________
HRP: Avec discussion et accord des joueurs concernés, j'ai leur aval/autorisation pour intervenir dans le sujet et faire cesser le combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagr’an
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 190
Âge du perso : 18
Race : Souma
Binôme : Darth Krayn

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti sur Korriban
HP:
53/71  (53/71)
PF:
34/64  (34/64)

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Dim 12 Aoû 2018 - 21:43






Le combat n'avait rien d'acharner entre les deux protagonistes, tout au contraire, car même la Neutolan semblait avoir du mal à naviguer dans cette épaisse épaisse brume. C'était du moins ce qu'il pensait, lui qui s'attendait depuis l’apparition de celle-ci à tomber sous une avalanche de coup. Lui, avait touché deux fois, mais en était toujours dans l'incapacité de savoir exactement ce qu'il avait touché, mais il n'avait pas beaucoup bougé depuis la disparition de l'albinos dans le ce noir profond, il y avait donc de grandes chances qu'il s'agissait d'elle. Vivement toute la pièce se dégage et qu'il puisse enfin voir son adversaire et le résultat de ses actions, es espérant toujours ne pas avoir touché les mauvaises personnes.

Quoi qu'il en soit, une personne avait bel et bien ramassé le sabre d'entraînement laissé au sol par Hagr'an, en atteste la lame blanche qui jaillit de l'obscurité non loin de lui. Les deux acolytes avaient bel et bien interverti leurs armes et la situation en étant presque comique. Il ne savait pas comment la Nautolan prenait ce revers dans les faits, le félin était on ne peut plus gagnant au change. Ce genre d'armes étaient connus et redoutés partout dans la galaxie, tant leur utilité était multiple. Pour quelqu’un qui n'était ni un Jedi, ni un Sith, le combat était même perdu d'avance.

Les simples vibro-lames utilisés par Hagr'an sur Dromund Kass face à sa maîtresse, n'avaient pas changés grand-chose à l'issue du combat qui était certaine dès le commencement de celui-ci. Il n'avait jamais vaincu Ysanne et fait une égalité contre elle, et cela n'était pas près de commencer avant qu'il ait terminé sa formation. Secrètement, le félin espérait même que cela arriverait mais pas par vengeance, il était toujours fidèle à l'impératrice et il désirait vivement qu'un jour il pourrait lui faire part de ses progrès dans l'utilisation de la Force ou le combat au sabre.

Dans la situation actuelle, heureusement qu'elle n'était par-là. Malgré sa farouche résistance en deuxième milieu de combat, le fier gladiateur s'était fait humilier de bout en bout, comme à chaque fois et malgré sa bonne volonté dans l'affrontement. Sa technique pour être pris en pitié en début de combat s'était avéré être un échec cuisant et indigne d'un combattant. Il le savait. Tout comme il savait que la Nautolan était sans aucun doute bien plus puissante que lui, étant en lien avec l'utilisation de la Force depuis beaucoup plus longtemps que lui. D'ailleurs, depuis combien de temps était-elle là ? Entre eux deux, les retrouvailles ne s'étaient pas passées de manière conventionnelle mais le félin avait fini par apprendre plus de choses sur la réalité des choses dans cet endroit.

Sautant habillement au-dessus du félin comme un poisson hors de l'eau, elle semblait maîtriser la gestuelle à la perfection et cela n'était sûrement pas son coup d'essai. Hagr'an eu à peine le temps de voir la lame blanche passée au-dessus de lui, sentir une main s'appuyer sur son épaule et le laisser continuer sa course contre un autre acolyte qui ne manqua part de faire part de son désaccord total de se prendre un gros câlin de la part d'une grosse peluche. Il lui fit d'ailleurs des menaces de morts et sous l'effet de la pression, le Souma lui envoyé un puissant coup de tête en plein visage. Là, il savait qu'il avait touché et qui exactement. Lui aussi s'en souviendrait d'ailleurs vu le bruit sourd que cela avait produit. Et puis vu l'attitude des acolytes tout à l'heure, peut-être que ces petites pourritures le respecteraient déjà un petit peu plus.

Dans la rage incontrôlée du Souma, la Neutolan profitait parfaitement de la situation alors que le félin commençait à pivoter sur lui-même afin de se remettre face à son ennemi du jour. Il n’eut pas le temps de terminer cette manœuvre avant que la lame du sabre laser ne vienne s'abattre vivement sur son épaule, déjà grandement endommagée par une blessure antérieure et le coup de sabre laser pendant qu'il se trouvait au sol. La douleur fut vive, beaucoup plus que lorsque le Gundark lui-même lui avait déboité le bras. Ce que voulait faire Hagr'an en ce moment, c'était souplement hurler afin extérioriser la douleur, mais il décidât de ne pas trop le montrer. Son cri étouffé, ne fût perceptible par quasiment personne si ce n'est Shoya.


« Raaaggghh... »

- CESSEZ LES HOSTILITÉS IMMÉDIATEMENT !

Peu de temps après, les choses se passèrent beaucoup trop vite pour comprendre quoi que ce soit. A peine le brouillard dissipé que le félin se prit aussitôt quelqu'un dans le buffet sans parvenir à identifier, avant de le faire lourdement chuter au sol en lui fauchant les jambes. Le félin en eu le souffle coupé en retombant directement sur le plat du dos mais là encore, il n'essaya de montrer aucune détresse. Il l'avait fait pou Shoya et aussitôt, celle-ci lui en avait fait voir de toutes les couleurs. Plus jamais. A cet instant son museau commençait à peine à arrêter de saigner et la douleur à s'estomper. Ce qui n'empêcha pas son potentiel bourreau et coller la lame de sa canne laser à une dizaine de centimètres de celui-ci. Docilement le Souma décidât qu'il ne bougerait pas car de toute manière, il avait déjà perdu. Par ailleurs, il ne prêtât aucunement attention à ce qu'il se passait pour le Nautolan, qui avait probablement mieux à faire de son côté aussi. Observant en détail le Togruta masqué et terriblement imposant, qui semblait être une gueule cassée sous ce qui lui cachait une partie du visage. Le félin ne cessait cependant de la fixer du regard.

- Reprenez vos activités. Tout de suite ! Vu les bruits de pas qui suivirent, dans peu de temps les deux acolytes seraient seuls en compagnie de leurs nouveaux amis qui vu leur accoutrement, pour le peu qu'il en avait vu, vu qu'il se concentrait sur son vis à vis, n'étaient pas de simples novices loin de-là. - Dame Oracci, je… Impossible pour lui de finir de s’expliquer, reconnaissant la voix d’un surveillant qu’il voyait régulièrement, mais qui finit très vite par ne plus dire un mot durant quelques instants. La cheffe du groupe de Sith l’avait probablement prit en poigne, pouvoir favoris de ceux qui veulent faire taire ceux qui font face. - Surveillant Jikens. Vous avez failli à votre mission. Vous connaissez les règles. Votre rôle est de veiller sur le groupe qui vous est confié. Si vous ne savez pas dresser ces acolytes pour les former, quelqu’un d’autre de plus qualifié que vous le sera sans doute. Ainsi votre place serait plutôt au fond de l’estomac d’un Tukata sauvage. Me suis-je bien fait comprendre ? Dit-elle, de sa voix déroutante tant elle était différente de son apparence. Elle daigna alors relâcher son emprise sur le pauvre encadrant fautif, qui s'écroula lourdement au sol en se tenant la gorge.

- Allez chercher une équipe médicale pour remettre ces novices en état. Immédiatement.

Le félin, s'il n'était pas conscient de l'état de son épaule, aurait probablement rétorqué qu'il n'avait besoin de personne mais présentement, cela lui permettrait, peut-être, enfin, de véritables soins au niveau de son bras. Bien qu'ils n'étaient pas véritablement en territoire impérial, mais Sith, il y avait peu de chances qu'ils soient aussi je m'en fouttiste que les Hutts. Là aussi, peut-être avait-il gagné au change grâce à sa vieille connaissance qu'il avait rencontré dans une arène. Pouvait-il s'estimer heureux d'être tombé sur elle ? Au risque de passer pour un masochiste, oui. Il avait senti, depuis le début, qu'il n'avait pas l'intention de le faire souffrir par simple plaisir, autrement elle l'aurait enfoncé dès le début. A la place elle semblait dégoûtée de son attitude et pas loin de tourner les talons avant que le Souma ne la défie ouvertement par son comportement.

- Maintenant vous allez me raconter ce qu’il s’est passé mes enfants… sans rien omettre des détails. Dit-elle avait de désigner le Souma pour entamer les explications, ce qu'il ne concédait pas vraiment à faire. Cependant, il lui dirait le gros de la chose, en veillant à ne pas mettre sa collègue dans de sales draps. S'il fallait qu'il encaisse toutes les charges pour la protéger, en réalité, peut-qu'il le ferrait. Peut-être. Hagr'an était d'une loyauté sans faille, du moins c'est ce qu'il pensait fermement, mais cette Nautolan lui avait tapé dans l'oeil. Aussi étrange que celui puisse paraître, le félin respectait énormément ceux qui le battaient à plate couture car c'était auprès d'eux que l'on apprenait le plus. « Nous sommes d'anciennes connaissances. Et a aucun moment, je n'ai voulu porter atteinte à sa vie, tout comme elle ne l'a pas voulu non plus. Je suis simplement un acolyte qui a voulu défier celle-ci, pour un passé que nous avons en commun. » Clair et limpide, notre peluche respectait l'autorité et avait dit le minimum pour une bonne compréhension de la situation. A voir ce que dirait son ancien adversaire, déjà, de son point de vue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoya Karnel
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 45
Âge du perso : 21
Race : Nautolan
Binôme : Apprentie de Darth Oracci

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
25/72  (25/72)

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Mer 15 Aoû 2018 - 10:02

Un passé pas si lointain

Feat Hagr'an & Darth Oracci

Ce sabre d'entraînement était semblable à une matraque, ce n'était pas aussi nocif que son propre sabre laser mais Shoya n'en restait pas moins dangereuse. Son adresse, son agilité et sa souplesse lui avait permis de retourner à nouveau la situation en sa faveur. Elle visualisait la colonne vertébrale mais c'était sans compter sur un mouvement du Souma. Le laser de l'arme tomba alors sur l'épaule déjà plus que blessé du félin. Il étouffa sa douleur ce qui tira les lèvres de la Nautolan en une grimace de mépris mêlé à un sourire sadique. Elle s'apprêtait à lui donner un second coup, levant la lame au-dessus de sa tête mais une voix s'éleva dans la pièce embrumée.

- CESSEZ LES HOSTILITÉS IMMÉDIATEMENT !

La puissance de cet ordre qui provenait d'une voix jusque là inconnue, avait stoppé net le geste de Shoya. Elle baissa son arme et fit alors se dissiper le brouillard qu'elle avait maintenu jusque là. La zone devint bien plus claire et la lumière pouvait aveugler bon nombre de personnes qui s'était adapté à l'obscurité. Pourtant cela n'a pas arrêté l'intervention d'un Togruta face à Hagr'an, le projetant alors contre un mur après l'avoir déséquilibré. L'action était rapide. Shoya voulait intervenir au moment de la vague de force, mais elle n'avait pas fait attention à la Twi'lek qui était près d'elle. Elle sentit un choc dans son dos, un coup qui lui coupa soudainement la respiration. Un autre coup, et la voilà à genoux, une lame vrombissante sous sa gorge. Si sa nouvelle adversaire la regardait avec mépris, la Nautolan lui rendait la pareille sans aucune dissimulation. Toutefois, elle restait tranquille, reprenant son souffle avec quelques difficultés et laissant le sabre d'entraînement lui échapper de la main.

Un nouvel ordre donné par une Umbarane imposante tant par sa taille que par sa voix et le charisme qu'elle dégageait. Tous sortirent aussitôt sauf le groupe dont faisait parti Shoya. Son surveillant, Jinkens, était arrivé, cachant bien mal sa crainte et son affolement. Il tenta une explication, mais les mains soudainement à sa gorge firent comprendre à l'albinos que la femme pâle employait un étouffement par la Force. Elle imposait du respect tant par son regard, son attitude, que par ses gestes. Relâché et envoyé chercher une équipe médicale, les deux anciens compagnons étaient comme seuls face à elle. Mais sa voix était bien plus douce, contrastant avec son attitude précédente et son sourire actuel qui était .

Hagr'an était le premier à répondre, respectant l'ordre camouflé par le ton mielleux de Darth Oracci. Darth Oracci... Cela rappelait quelque chose à Shoya. Plus d'une fois, les acolytes se faisait des listes avec les seigneurs Sith qu'ils souhaitaient éblouir de leurs capacités et performances. La Nautolan s'en fichait pas mal avant, elle devait être l'apprentie de Darth Laz'ar avant qu'il ne meurt face à un, ou des, jedi. Enfin, le nom de cette seigneur Sith figurait sur certaines listes tandis que d'autres ne l'appréciaient guère et la surnommait La Tisseuse d'ennuis, en restant poli. D'après eux, elle avait des oreilles partout et voyait tout. Des paranoïaques selon Shoya, quand elle écoutait leurs histoires dans le dortoir. La rencontrer en chair et en os ne la rendait pas telle une groupie ou un animal apeuré. Elle se contentait seulement de se comporter telle qu'elle le faisait devant tout seigneur Sith. Le respect des grades. Elle attendit alors son tour pour prendre la parole, Hagr'an mettant alors la faute sur lui. Il n'avait finalement pas décrit grand chose mais il est vrai que les anciens compagnons ne ressentaient pas vraiment d'animosité entre eux. Son tour vint et elle allait assumer pleinement les conséquences de ses actes. Elle baissa le regard en signe de respect avant de déclarer :

- Seigneur, j'ai cédé à ma colère face à sa comédie. Il jouait le couard. Ce genre d'attitude et de bassesse de mauvais goût n'ayant pas leur place au sein de l'Académie, je souhaitais alors seulement lui donner une leçon pour lui faire comprendre où il était et comment mettre en pratique notre code... Il a vécu comme esclave toute sa vie. Ancien gladiateur d'Arène, je pensais qu'il résisterait plus que ça. Lui faire perdre la vie n'était et n'est pas mon intention seigneur Oracci...

Elle posa un regard sur lui sans une once de regret. Il était habituel que sa langue claque comme un fouet quand elle parlait. Elle devrait travailler cela si on lui demandait d'effectuer des missions d'infiltration pour l'Empire un jour... Enfin peut-être. C'était une idée. Devenir douce pour mieux poignarder la seconde suivante.

©️️️️️ ISATIS



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Oracci
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 30
Âge du perso : 47 ans
Race : Umbaran
Binôme : Maîtresse de Shoya Karnel.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
68/86  (68/86)
PF:
63/88  (63/88)

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Jeu 16 Aoû 2018 - 19:39


La dame Sith s’avança en écoutant successivement chacun des deux acolytes présents. D’un air détaché et sans leur prêter attention, elle marchait avec une certaine grâce à chacun de ses pas. Ses doigts fins caressant son menton pendant que son autre bras était sous le coude, elle en conclut que l’un des deux lui plaisait plus que l’autre. Elle posa son regard rougeâtre sur la jeune nautolan, puis releva la tête vers Ides. D’un hochement de tête, la twi’lek se détendit et éteignit la lame cramoisie de son sabre laser qu’elle rangea à sa ceinture tout en se dirigeant aux côtés de sa maitresse non sans un sourire hautain sur le visage. Ses hanches roulaient à droite et à gauche jusqu’à ce qu’elle reprenne sa place en silence où elle croisa les bras. Darth Oracci avança vers la jeune acolyte et l’invita à se relever d’un geste de la main non sans une certaine nonchalance. Lorsqu’elle arriva vers la jeune acolyte, l’umbarane déclara avec un certain enthousiasme qui n’était pas simulé.

- Tu es quelqu’un de brillant, avec un bon instinct de survie. Une qualité rare chez les Sith de nos jours…

Elle soupesa le sabre laser dans sa main et l’observa de ses yeux experts. Elle tendit la main pour prendre le menton de la jeune acolyte entre ses doigts fins comme pour observer en détail son visage pour mieux le mémoriser. La dame Sith tendit le bras pour le lui rendre son sabre laser en ajoutant un commentaire d’un ton plutôt détendu et mélodieux.

- Une arme rudimentaire, mais efficace et durable si tu veux mon avis.

L’umbarane détourna son attention de la nautolane pour pivoter lentement vers le souma. Elle s’approcha lentement vers lui, les bras presque ballants. Il n’avait pas donné l’intégralité des éléments demandés contrairement à la nautolane qui avait su faire preuve d’un peu plus de bon sens et d’intelligence en donnant un récapitulatif exhaustif des évènements. Il était évident que ce souma n’avait pas vraiment voulu répondre aux questions posées. Darth Oracci soupira avant d’arriver à hauteur de Darth Ganys. Elle reprit la parole d’un ton plus sec et beaucoup moins avenant que précédemment.

- On dirait bien que tu joues le faiblard, mais si tu ne peux faire plus de dégâts que ça à ton adversaire cette stratégie ne te sera d’aucune utilité. De surcroit je réalise que ta mémoire semble être défaillante alors je ne suis pas certaine que ce conseil te semblera pertinent.

Elle inclina la tête sèchement puis échangea un regard avec celui qui fut son ancien maître. Sans un mot supplémentaire, il sut ce qui devait être fait. Darth Ganys s’exécuta sans un mot. L’imposant togruta fit un moulinet avec sa canne laser et avec le bout de sa canne décocha un coup sec et précis sur la poitrine du Souma pour lui casser une côte. Peut-être que cette souffrance lui inculquera le respect ou du moins lui servira de leçon car il semblait évident qu’il avait provoqué cet affrontement.
Darth Oracci releva son menton puis lui jeta son sabre d’entrainement à ses pieds. La dame Sith ajouta de nouvelles paroles d’un ton beaucoup plus froid et menaçant, grondant comme un tonnerre sous le point de libérer sa foudre sur le sol.

- La douleur est un professeur exigeant, mais ses leçons en règle générale sont souvent retenues par ceux qui suivent ses enseignements. La faiblesse appelle la faiblesse ; tâche de t’en souvenir acolyte. Et enfin ne t’avise plus de te montrer aussi évasif dans tes réponses…

Finit-elle en pointant du doigt le Souma. Darth Ganys éteignit la lame de son sabre laser puis vint se mettre à la gauche de la Dame Sith qui tourna le dos au souma, signe qu’elle ne le craignait pas car trop occupé à reprendre son souffle, ou plutôt trop faible pour constituer une menace un tant soit peu sérieuse. Pivotant de nouveau vers les deux acolytes après avoir repris sa position initiale elle vit au loin l’équipe de droïdes médicaux et de l’infirmier abyssin accourir vers eux. Ils seraient bientôt pris en charge par l’équipe qui s’occuperait de panser leurs blessures.
A leurs côtés le surveillant Jikens marchait aussi vite que possible. D’un revers de la main presque méprisant, la dame Sith l’invita à récupérer son groupe d’acolytes qui était resté spectateur de tout ce qui avait pu se passer. Et alors que l’équipe arrivait, l’umbarana posa une nouvelle question aux deux apprentis duellistes présents.

- Quels sont vos noms respectifs au fait ?

Demanda-t’elle en croisant de nouveau les bras tout en inclinant la tête vers le bas comme un prédateur qui guetterait ses proies éventuelles. Le tout sous l’œil avisé de ses deux serviteurs prêts à bondir en cas de besoin mais suffisamment impassibles pour qu’il soit difficile d’anticiper la moindre de leur actions, ou dans le cas présent, une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagr’an
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 190
Âge du perso : 18
Race : Souma
Binôme : Darth Krayn

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti sur Korriban
HP:
53/71  (53/71)
PF:
34/64  (34/64)

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Jeu 16 Aoû 2018 - 22:36








- Seigneur, j'ai cédé à ma colère face à sa comédie. Il jouait le couard. Ce genre d'attitude et de bassesse de mauvais goût n'ayant pas leur place au sein de l'Académie, je souhaitais alors seulement lui donner une leçon pour lui faire comprendre où il était et comment mettre en pratique notre code... Il a vécu comme esclave toute sa vie. Ancien gladiateur d'Arène, je pensais qu'il résisterait plus que ça. Lui faire perdre la vie n'était et n'est pas mon intention seigneur Oracci...

Bien que dans la finalité la Nautolan disait la même chose que son adversaire, la forme était tout autre. Là où Hagr'an avait été évasif pour éviter de trop décrire la situation pour mettre l'un, ou l'autre, face aux responsabilités de chacun, elle désirait être plus précise et se permettait même, à nouveau, de titiller le félin. Celui-ci eu pour réaction un long et bruyant soupire qui en disait long sur l'avis qu'il avait pour ceux qui parlent trop. Compréhensible en un sens, tant que le monde dans lequel avait évolué le Souma et l'Albinos fut différent. Malgré tout, il ne lui en tenait pas rigueur car quelques piques de temps en temps, la peluche ne se priverait pas pour en faire aussi à l'avenir.

Malgré qu'ils se soient joyeusement mit sur le coin de la tronche quelques minutes plus tôt, le félin gardait ce respect qu'il avait envers les combattants, tout en se disant qu'il n'avait pas démérité sur la fin du combat. D'ailleurs, la femme pâle ne se fit pas discrète pour accorder des termes élogieux envers la Nautolan, qui avait au final simplement vaincu quelqu'un de plus faible qu'elle. Visiblement, sur Korriban et dans l'univers des Sith, il n'y avait aucun prestige à gagner ou à perdre dans un combat. Il devrait s'y adapter car cela semblait bien être une réalité qu'il vivrait désormais.


- On dirait bien que tu joues le faiblard, mais si tu ne peux faire plus de dégâts que ça à ton adversaire cette stratégie ne te sera d’aucune utilité. De surcroit je réalise que ta mémoire semble être défaillante alors je ne suis pas certaine que ce conseil te semblera pertinent.

Il est vrai que sa technique avait été très loin d'avoir eu l'effet escompté au départ et, c'est celui qui était déterminer a attaquer comme un fourbe qui était désormais en sang, de l'hémoglobine partout sur sa gueule, une partie de son buste et de son bras, qu'il avait en moins d'ailleurs. De la douleur il en avait, comme il en avait toujours eu mais il faut bien avouer qu'il jonglait un minimum tout de même en ce moment. Finirait-il par cesser de subir un jour et enfin, d'opposer une véritable résistance à ses adversaires ? Depuis son départ de l'espace Hutt, c'était en effet un enfer du côté martial et le félin ne tarderait pas à mal le vivre si cela persistait plus longtemps. Surtout qu'ici, il n'a pas le droit a l'erreur.

- La douleur est un professeur exigeant, mais ses leçons en règle générale sont souvent retenues par ceux qui suivent ses enseignements. La faiblesse appelle la faiblesse ; tâche de t’en souvenir acolyte. Et enfin ne t’avise plus de te montrer aussi évasif dans tes réponses…

Hélas, la version de notre ami ne fût probablement pas au goût de Darth Oracci, qui intima un ordre à celui qui se tenait à la place du bourreau devant le poilus. Le manche de sa canne (pas à pèche) laser vint terminer sa puissante course dans le flan de la peluche, sans que le tout récent acolyte puisse y faire quoi que ce soit si ce n'est gémir de douleur en se tenant au sol. Une nouvelle fois. Visiblement, son calvaire ici ne faisait que commencer et il avait subi plus de dommages corporels en une vingtaine de minutes que tout au long de sa vie précédente. Désormais, il fallait être réparer et là encore, le Souma devrait à coup sûr de nouveau prendre sur lui et ne pas montrer sa douleur tout en gardant une fierté qu'il se devait d'avoir dans ces lieux.

- Quels sont vos noms respectifs au fait ?

Tout poussait le Souma a tenir tête, a ne pas se laisser abattre et a montrer de la fierté, mais a trois contre un voir quatre, en comptant l'Albinos, c'était tout bonnement suicidaire vu la faiblesse de l'acolyte a côté de tous ces gens. Désormais, la peluche faisait preuve de lucidité et de réflexion. Cette journée lui avait au final apprit de nombreuses choses, choses qu'il appliquait, mais tout cela au prix de multiples souffrances. Et le pire dans tout cela, c'est que ce n'était que le début de son formatage, partie intégrante de sa formation.

« Hagr'an »

Malgré tout il se contentait du minimum et de toute manière, cette Oracci n'avait rien demandé d'autre. Il avait dit son nom avait le souffle à moitié coupé, accompagné d'un léger sifflement aigu. Il avait mal, ayant subi une fracture au bras et probablement une cotte qui était partie en morceaux, alors qu'il commençait à tourner de l’œil mais ne désirait pas, encore une fois, se retrouver allonger de tout son long au sol. Plus maintenant. La douleur était présente, criante et inéluctable mais malgré tout, il serrait les dents et le regard du Souma semblait comme envahi de plus en plus pas la colère et la haine.

Quel serait son destin ? Aucune idée. Mais il avait énormément de travail pour ne plus se faire humilier de la sorte par Shoya, qu'il défierait à nouveau plus tard. Aucun doute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoya Karnel
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 45
Âge du perso : 21
Race : Nautolan
Binôme : Apprentie de Darth Oracci

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
25/72  (25/72)

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Ven 17 Aoû 2018 - 19:19

Un passé pas si lointain

Feat Hagr'an & Darth Oracci

Shoya avait le regard concentré, étudiant chaque pas, chaque geste du seigneur noir face à eux. Elle savait où était sa place sur l'échelle de cette académie, en bas, et celle de Darth Oracci. C'était pourquoi elle avait été la plus précise possible et son ancien compagnon avait encore beaucoup à apprendre ici. Ce n'était donc pas étonnant qu'elle soit félicitée. Même si cela était plaisant, la Nautolane avait appris à ne pas se reposer sur ses lauriers ni à bomber la poitrine de fierté dès qu'on lui jetait un os de sympathie à ronger. Elle s'était endurcie avec le temps et ne souhaitait qu'apprendre, s'élever et, en un sens, servir. Que ce soit les intérêts de son futur maître ou les siens propres.

Elle respira à nouveau sereinement lorsque le vrombissement de la lame sous sa gorge disparut, voyant l'instant d'après, la Twi'lek rouler des hanches pour rejoindre sa maîtresse. Shoya aurait pu rouler des yeux si elle avait pu, pour exprimer son dégoût pour cette midinette, mais elle se contenta seulement de se relever suite au geste de la seigneur Umbarane. Elle se tenait droite, les mains dans le dos, la tête légèrement inclinée vers le bas. La posture adéquate de l'acolyte qui montre son respect à ses supérieurs. Elle ne quittait pas son sabre laser des yeux quand Darth Oracci le regarda sous toutes les coutures. Elle frémit toutefois lorsque son menton fut relevé. Les doigts étaient fins et délicats mais la poigne laissait prédire le caractère déterminé de la seigneur sith. Il ne valait mieux pas s'y frotter et Shoya n'était en rien suicidaire. Elle préférait mourir en ayant rempli les objectifs d'une mission. Que sa vie n'ait pas été vaine...

- Une arme rudimentaire, mais efficace et durable si tu veux mon avis. dit-elle alors en lui tendant le manche du sabre laser.

- Merci Seigneur Oracci, répondit la Nautolane après avoir remit le sabre à sa ceinture et s'inclinant légèrement en avant.

Oui c'était rudimentaire. Celui qui devait être son maître ne l'avait finalement jamais inspecté pour le jeter violemment contre le mur et lui dire de toute recommencer. Elle savait que son arme n'était pas la perfection et elle voulait l'améliorer au fil de sa propre évolution. Donc elle ne prenait pas mal la remarque de l'Umbarane. Elle se savait bien loin de la perfection à laquelle elle aspirait. N'ayant pas eu de nouvel ordre, Shoya reprit sa posture de repos. Les pas et la langue de la seigneur sith claquaient. Elle découpait finement et délicatement la dernière once de dignité qui restait au Souma. Puis un mouvement, un choc, un gémissement. Encore un coup qui brisa un peu plus Hagr'an. Shoya espérait qu'il comprendrait la leçon car jamais elle n'interviendrait en sa faveur pendant une leçon. Comme indiqué précédemment, elle n'était pas suicidaire.

Elle reprenait sa place avec ses sbires. Shoya ne pouvait les définir autrement vu leur comportement de toutou bien conditionné. Et vu le Togruta à ses côtés, elle ne devait pas être tendre pour qu'il lui obéisse de manière si docile. L'équipe médicale arriva avec le surveillant Jikens. Il y avait peu de soins à donner à la Nautolane qui préférait que l'équipe se concentre sur son ancien adversaire. A la dernière question de l'Umbarane, Shoya plaqua le poing droit contre sa poitrine et s'inclina en avant en disant seulement : "Shoya Karnel, excellence." tandis qu'un des droïde s'approcha d'elle pour inspecter les plaies à son flanc et son abdomen. Il n'y avait rien de plus à dire et elle se permit un regard sur son ancien compagnon dont les yeux en disait long. Il commençait peut-être à comprendre. Son chemin vers la puissance et la maîtrise de la Force était encore bien long.


©️️️️️ ISATIS



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Oracci
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 30
Âge du perso : 47 ans
Race : Umbaran
Binôme : Maîtresse de Shoya Karnel.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Intrigue pour tisser sa toile.
HP:
68/86  (68/86)
PF:
63/88  (63/88)

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Sam 18 Aoû 2018 - 16:43


L’umbarane écouta très attentivement les réponses des deux acolytes présents devant elle. Elle remarqua une forme de discipline et de maturité chez la nautolane de part son attitude. Elle était plus douée que son compère félidé, cela ne faisait aucun doute. La dame Sith continua de faire les cents pas tout en laissant une minute s’écouler. Le souma s’était montré mal avisé, mais après quelques humiliations Darth Oracci avait perçu chez lui une once d’égo et de colère dans son regard. Peut-être qu’il y avait quelque chose à tirer de ceci… Après tout certains Sith avaient besoin de leçons un peu plus brutales pour révéler leur potentiel. Et Hagr’an venait de prouver qu’il avait déjà un fond de haine à exploiter. Il serait intéressant de voir jusqu’à quels retranchements le pousser pour qu’il se révèle… Sans doute que Hagr’an n’attendait que ça : s’éprouver pour mieux triompher. Les deux acolytes dévoilèrent donc leurs noms respectifs. Et lorsque la jeune femme eut fini de se présenter, Darth Oracci s’interrompit et croisa les bras. Sans doute que la Force l’avait mise sur son chemin pour une raison bien précise, et qu’elle serait très utile aux sinistres desseins de la dame Sith. Restait à l’éprouver pour avoir une meilleure idée de sa valeur et ainsi en faire l’un de ses atouts dans sa manche. Elle joignit ses deux mains dans un claquement sonore et croisa le regard de la nautolane.

- Shoya Karnel, vous préparerez vos affaires et vous rejoindrez mes quartiers demain matin dès sept heures en tenue d’entrainement. Vous n’avez plus de temps à perdre avec ces autres acolytes qui vous tirent vers le bas, vous deviendrez dès demain… mon apprentie.

L’umbarane avait parlé non sans une certaine forme de respect, mais qui sonnait comme un ordre. La décision surprit quelques peu Ides sur sa droite qui fit une moue éphémère, mais Darth Oracci avait prévu cette situation. Sans doute que la twi’lek voyait la nautolane comme une menace, mais elle conservait un certain aplomb et une confiance inégalée dans ses capacités. Le surveillant Jikens se raidit et s’apprêta à dire quelque chose, mais aucune syllabe ne put sortir de sa bouche quand la dame Sith croisa son regard. D’un claquement de doigts le togruta désactiva la lame de son sabre laser et tendit son bras au souma qui accepta sa main afin de le remettre sur pied.

- Enfin un peu d’estime de soi ! Bien votre cas n’est peut-être pas si désespéré que ça. Hagr’an, quant à vous quand vous serez sorti de l’infirmerie, vous prendrez contact avec Ganys ici présent. Nous aviserons de ce qui va arriver pour vous, mais je pense qu’au vu de votre parcours de gladiateur vous vous ennuierez au milieu de ces acolytes. Une fois vos réflexes affutés, vous comprendrez que simuler la faiblesse est un art à apprendre.

Lança l’umbarane d’un ton beaucoup plus poli que précédemment. Au même moment l’équipe médicale arrivant prit en charge le Souma pour l’emmener à l’infirmerie.  Darth Oracci laissa faire les droïdes qui commencèrent à scanner le corps de Hagr’an pour pouvoir localiser les fractures. L’umbarane fit volteface puis s’en alla après avoir salué les deux combattants du jour.

- Bonne journée à vous…


Une fois qu’ils furent plus éloignés, le trio reprit sa marche. Ides fermant la marche, Darth Ganys et Darth Oracci échangèrent quelques mots à voix basse.

- Vous allez en faire vos apprentis exacts ? Cela ne risque t’il par de ralentir nos projets ?
- Aucunement. Nous cherchons le pouvoir, en dénichant les talents encore jeunes nous pourrons préparer le terrain pour stabiliser notre position lorsque nous aurons atteint nos objectifs. Mais avant toute chose, nous devrons accéder à ces données cryptées, et nos deux nouveaux éléments auront leur rôle à jouer par la suite. Voyez ceci comme un investissement sur le long terme.
- Certes, sous réserve que les deux ne s’entretuent pas.


Rétorqua le togruta en soupirant. L’umbarane afficha un léger sourire sur le visage qui en disait long ce sur quoi elle pensait. Mais aucun mot ne s’échappa de ses lèvres. Darth Ganys comprit alors tout comme Ides les pensées de leur maîtresse. L’important était en effet que les deux ne s’entretuent pas, du moins pas tant que certains pans des projets de la Sith ne soient accomplis. Quant à la suite, Darth Oracci aurait le temps de voir les choses venir et d’anticiper celles-ci soit pour précipiter les choses, les empêcher de se produite ou rester en retrait et laisser la Force décider du sort des deux acolytes. Il était évident que leur rivalité ne s’arrêterait pas aujourd’hui, et celle-ci serait un levier efficace pour contraindre Shoya et Hagr’an à tirer le meilleur d’eux-même. L’important était de canaliser ce torrent d’émotions négatives pour explorer et exploiter leurs potentiels respectifs. Comme lui avait appris Darth Ganys, « le contrôle est la clef de la survie », et Darth Oracci comptait bien mettre en application ses enseignements.  Mais elle savait très bien que cette rivalité ne s’achèverait que sur une seule issue possible tôt ou tard. Le tout était de savoir miser sur le bon cheval et de s’assurer que cette vision du futur ne s’accomplisse pas au plus mauvais moment possible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagr’an
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 190
Âge du perso : 18
Race : Souma
Binôme : Darth Krayn

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti sur Korriban
HP:
53/71  (53/71)
PF:
34/64  (34/64)

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Sam 18 Aoû 2018 - 23:04







Le Souma ne cherchait plus à s'opposer à quoi que ce soit et se terrait dans son silence, se contentant d'apprendre de ce qui se disait, ce qu'il voyait et surtout ce qu'il en comprenait. Le poilu était retombé de bien haut, lui qui s'était senti pousser des ailes à l'annonce de son affranchissement. Il se voyait pouvoir agir comme une personne libre, dans tous les aspects de sa vie. Dans son esprit, notre ami était littéralement passé du coq a l'âne, de l'extrême a un autre. Mais ici personne ne le connaissait et surtout, il semblait être dans la culture locale de courber l'échine, comme il l'avait fait plus ou moins par obligation. Cette façon de faire lui était loin d'être étrangère mais jusqu’ici, il n'avait jamais vu de personnes libres ramper autant que pouvait le faire Shoya. Cette dernière n'était pas à maudire cependant, elle montrait la voie la plus sage à emprunter.

Ou du moins celle qui était la moins dangereuse car même avec son entraînement, qui montrait bien là ses limites, il s'était fait écraser par une acolyte, qui était donc extrêmement loin du niveau des apprentis, des guerriers ou encore des seigneurs sur Korriban. Cependant, Ysanne lui avait apporter énormément en combat, avec un usage basé sur l'utilisation de la Force et contre la Nautolan, il avait fait plutôt bonne figure de ce côté-là pour quelqu'un qui apprenait tout juste à se servir de ses pouvoirs. C'était la satisfaction qu'il pouvait avoir de ce combat et peut-être qu’il ne finirait pas se spécialiser dans l'usage de son don plutôt que dans la force brute. Cette dernière le quittait a un rythme assez effarant, il fallait bien compenser son manque quelque part par autre chose, non ?


- Enfin un peu d’estime de soi ! Bien votre cas n’est peut-être pas si désespéré que ça. Hagr’an, quant à vous quand vous serez sorti de l’infirmerie, vous prendrez contact avec Ganys ici présent. Nous aviserons de ce qui va arriver pour vous, mais je pense qu’au vu de votre parcours de gladiateur vous vous ennuierez au milieu de ces acolytes. Une fois vos réflexes affutés, vous comprendrez que simuler la faiblesse est un art à apprendre.

Sa technique fourbe n'était donc pas complètement à mettre à la poubelle mais à peaufiner voir à retravailler complètement, selon la femme d’une pâleur extrême. Mais surtout elle venait clairement de dire que désormais, il ne serait plus un acolyte lambda. Malgré le fait qu’il soit tiraillé par la douleur et la haine, il ne pouvait que jubiler de cette annonce, sans pour autant laisser transparaître quoi que ce soit. Le félin se refermait assez rapidement, en ayant clairement vu qu’en faisait acte de faiblesse, on l’écrasait plus qu’autre chose derrière.

- Bonne journée à vous…

Il se devait alors de montrer le respect qui était dû à leur nouveau maître. Il n’était pas non plus très au fait des protocoles puisqu’ici, personne n’était son propriétaire et c’était bien une première cependant, le respect était de mise envers Oracci.

« Merci de l’honneur que vous me faîtes, excellence. »

Désormais debout grâce à l’aide de Ganys, il le remerciât timidement et rapidement avant de se tourner vers la seigneur Sith, en inclinant le buste pour accompagner ses paroles, en se tenant sa cote cassé avec sa main valide alors que son autre bras pendant toujours sans être capable de le retenir. Une fois qu’ils quittèrent les lieux, Hagr’an accepta de suivre les droïdes médicaux, non sans laisser échapper, enfin, des feulements de douleurs. Il n’y avait plus personne à impressionner dans le coin et bien qu’il ne tomberait pas en pleure non plus, son mal se faisait un peu plus visible. En effet son bras était ballant et il n’arrivait plus à se tenir complètement droit, marchant avec le buste légèrement de travers pour éviter de trop tirer sur son flanc meurtri.

« Nous y sommes bientôt, monsieur. Quand nous y serons, merci de prendre place dans la salle d'attente. »

Fort heureusement l’agencement avait été bien pensé et l’infirmerie ne se trouvait pas trop loin du centre d’entraînement. Il n’aurait pas à continuer de chouiner bien longtemps et pourrait enfin s’allonger et mettre le bras en écharpe. Mais en attendant qu’ils arrivent à l’infirmerie, le félin sentait une autre présence autours d’eux, biologique celle-ci.

« Tu n’es plus cette petite Nautolan, Albinos. Tu ne me domineras plus de la sorte, Shoya. Une rivalité va s’installer, automatiquement, tu le sais. »

Dit-il avant de s'installer sur un siège dans la salle d'attente de l’infirmerie, d'un type à peine plus chaleureux que l'on pouvait voir à l'académie Sith, mais qui changeait déjà radicalement de l'atmosphère sombre que l'on peut voir quasi partout ailleurs. Les choses n'étaient pas véritablement différentes en réalité mais ici, contrairement à la quasi-totalité des autres endroits de l’infrastructure, on pouvait ressentir une certaine forme de sécurité, mais qui poussait tout de même toujours à être sur ses gardes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoya Karnel
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 45
Âge du perso : 21
Race : Nautolan
Binôme : Apprentie de Darth Oracci

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
25/72  (25/72)

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Mer 22 Aoû 2018 - 15:24

Un passé pas si lointain

Feat Hagr'an & Darth Oracci

- Shoya Karnel, vous préparerez vos affaires et vous rejoindrez mes quartiers demain matin dès sept heures en tenue d’entrainement. Vous n’avez plus de temps à perdre avec ces autres acolytes qui vous tirent vers le bas, vous deviendrez dès demain… mon apprentie.

Elle restait interdite face aux mots de la seigneur Sith au teint de porcelaine. Immobile et silencieuse, ce fut son surveillant qui la secoua un peu après s'être lui-même repris. Elle se raidit et s'inclina à nouveau en avant.

- O-Oui Excellence., répondit-elle seulement.

Elle eut soudain un sourire en coin en croisant le regard surpris de la twi'lek. Au fond, elle avait bien envie de croiser le laser avec cette alien qui ne faisait que la juger et la mépriser du regard. Elles ne se connaissaient pas mais Shoya la détestait déjà. Enfin elle lui rendait ce qu'elle ressentait. Ce n'était pas elle qui avait ouvert les hostilité après tout et elle ne se laissera pas faire si elles s'affrontent un jour.

Habituellement, Shoya était plutôt discrète et solitaire. Elle ne se mêlait pas trop à son groupe sauf lors des entraînements aux techniques de combat. Elle s'absentait même parfois pour aller méditer quelques heures dans un tombeau où le corps de Darth Laz'ar reposait, une ancienne habitude de novice du temple. Toutefois, elle n'éloignait pas ses émotions, bien au contraire. Elle aimait concentrer sa colère et sentir la haine couler dans ses veines. Pendant ces séances, elle se remémorait ses malheurs, ses pertes, les coupables. Elle ne voulait pas oublier. Laz'ar lui avait appris la patience et s'il lui fallait vingt ans pour arriver à ses fins, vingt ans il y aurait.

Avec son attachement pour ce défunt seigneur sith, personne ne pensait que la sombre Shoya Karnel trouverait, et surtout accepterait, un autre maître. Darth Oracci qui plus est. Certains de ses anciens "camarades" seront jaloux, à n'en pas douter, vu les efforts qu'ils faisaient pour qu'elle les remarque. La Seigneur Sith avait quitté les lieux avec ses sous-fifres, sous le regard du groupe qu'elle ignora superbement. Et Shoya ? Shoya commençait à réaliser qu'elle allait enfin pouvoir avancer sur ce long chemin que demandait son besoin de vengeance.

Elle suivit le droïde médical qui avait scanné son corps, précédent alors Hagr'an. Elle l'avait presque oublié avec cette annonce. Une apprentie. La voilà apprentie. Certains auraient souri, elle non. Elle réfléchissait déjà à la suite. Darth Oracci avait sans doute beaucoup à lui apprendre, et elle prendrait tout ! L'esprit stratégique, le tissage tactique... Elle se rappela soudain de la position de l'Umbarane. Allait-elle devoir également faire des courbettes et sourire devant le gratin de la haute société ? Elle n'avait pas trop la tête de l'emploi mais si c'était nécessaire, elle ne broncherait pas et donnerait le meilleur d'elle-même. Ou le pire, selon le point de vue.

Elle s'assit près du Souma, elle ne disait mot jusqu'à ce qu'il lui adresse la parole. Elle n'allait tout de même pas lui remettre une raclée au milieu de l'infirmerie. Ce qu'il disait était stupide selon elle. Elle soupira. Il fut conduit à un lit et elle à un autre. Pendant que les droïdes soignaient les blessures mineures, elle répondit finalement :

- Tu es idiot de penser que tu es encore un gladiateur Hagr'an. Encore plus de croire que je suis ou serai un ennemi. J'aurai très bien pu laisser ta blessure s'infecter et te tuer à petit feu cette année là... Quel remerciement... Geindre et feindre la faiblesse... Tu n'es plus un esclave et tu devrais t'emparer chaque jour de ta nouvelle liberté. Quitte à montrer les dents à chaque imbécile qui te rappelle ton ancien statut. Reste combattant. Pas cette poule mouillée que tu m'as montrée...

Le droïde avait déjà fini avec elle tandis que celui du Souma établissait le protocole pour soigner son bras. Shoya s'apprêtait à quitter l'infirmerie pour aller préparer ses affaires mais quelque chose la retint soudain. Atteignant le seuil de la porte, elle s'arrêta puis se retourna. Elle s'appuya contre le chambranle, croisant les bras.

- Tu veux que je reste ? Je peux accélérer la procédure pour ton bras faiblement récupérable.

Un sourire en coin et sadique se dessina sur ses lèvres, suite à ces mots. Après tout, c'était des anciens camarades. Elle pouvait bien faire ça pour lui.
©️️️️️ ISATIS



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hagr’an
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 190
Âge du perso : 18
Race : Souma
Binôme : Darth Krayn

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti sur Korriban
HP:
53/71  (53/71)
PF:
34/64  (34/64)

MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   Mer 29 Aoû 2018 - 17:42








Les droïdes médicaux s’attelèrent alors à s'occuper des deux nouveaux arrivants, ce qui rappelait que le félin n'était pas entièrement passé à côté de son combat. Parvenir à subtiliser le sabre laser d'un adversaire était déjà une petite prouesse en soi mais en plus de cela, attaquer et toucher son propriétaire avec sa propre arme, pour une jeune acolyte, cela tenait de l'exploit. A bien y regarder, au final il avait été loin d'être ridicule. Si Darth Oracci l'avait vu, c'était que cela n'était pas passé inaperçus de toute manière. L'apprentissage était compliqué pour le Souma, probablement comme pour la majorité des jeunes qui arrivaient sur cette planète au climat sec et froid, tout comme les cadres composants cette académie.

Contrairement à ce que l'on pouvait penser à la vue de son passé, l'ancien esclave mettait plus de temps que prévu pour s'acclimater et respecter les consignes dans cet endroit. Sa liberté récemment gagnée lui avait fait pousser des ailes, qu'il était encore temps de couper. La première a se charger de cette besogne fût Shoya, qui était bien déterminé à bien lui faire comprendre qu'il y avait une hiérarchie ici et qu'il le voulait ou non, il devrait bien s'y faire. Malgré la violence qui avait suivi ainsi que sa façon de parler, la Nautolan se montrait presque attentionnée envers son ancien adversaire, lorsque celui-ci la menaçait de rivalité et que celle-ci serait à coup sûr violente.


- Tu es idiot de penser que tu es encore un gladiateur Hagr'an. Encore plus de croire que je suis ou serai un ennemi. J'aurai très bien pu laisser ta blessure s'infecter et te tuer à petit feu cette année là... Quel remerciement... Geindre et feindre la faiblesse... Tu n'es plus un esclave et tu devrais t'emparer chaque jour de ta nouvelle liberté. Quitte à montrer les dents à chaque imbécile qui te rappelle ton ancien statut. Reste combattant. Pas cette poule mouillée que tu m'as montrée...

Il était plutôt clair ne désirait pas son malheur mais, simplement qu’il retrouve de la fierté et sa rage de vaincre qui le caractérisait si bien lorsqu’il était plus jeune. Bien entendu, il l’était toujours bien que cela se soit légèrement tassé avec le temps et son éloignement des arènes, où il avait appris que la stratégie était parfois mieux qu’un assaut frontal. Hélas cela fut un échec retentissant et au final il fut forcé de revenir à sa technique de base pour éviter de se faire encore plus humilier. Il se demandait donc, au final, quelle était la meilleure tactique a adoptée vu que l’intelligence qu’on lui demandait d’avoir au combat ne semblait pas du tout fonctionner. A moins qu’il s’y prenne extrêmement mal. Ce qui était loin d’être improbable, d’ailleurs.

Pendant ce temps, les droïdes médicaux semblaient enfin passer à l’étape suivante, afin de procéder à une reconstruction de son bras et plus précisément, de son épaule. Celle-ci était désormais complètement hors d’usage et la question était valait-il mieux réparer ce qui était endommagé ou alors, tout refaire de façon cybernétique ? Ceci lui effleura à peine l’esprit, que l’albinos, elle proposait déjà son « aide ».


- Tu veux que je reste ? Je peux accélérer la procédure pour ton bras faiblement récupérable.

Son sourire sadique en disait long. Ceci n’était pas que de la taquinerie, elle était bel et bien sérieuse ou du moins elle semblait l’être. L’idée le fit sourire au début, puis il se dit que cela ne serait pas plus mal en fin de compte car, il pourrait avoir un bras tout neuf et tout beau.

« Tu t'en es déjà bien occupé comme ça, au point de m'envoyer ici. Les droïdes médicaux savent très bien ce qu'ils font et je m'en contenterais... J'ai une revanche a prendre cependant ça, rivalité ou non, j'ai bien l'intention de l'avoir ! »

Il avait ponctué la fin de sa phrase avec un léger sourire, presque accompagné d'un rire, avant d’être rattrapé par une grimace. Il avait mal, certes, mais semblait vouloir aller au-delà de cette souffrance. Son adversaire était d'ailleurs un très bon exemple de perspicacité, et tous deux se retrouveraient sans aucun doute très vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un passé pas si lointain [PV : Shoya Karnel] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Sith - Korriban :: Académie Sith :: Centre d'Entraînement-