La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Colère et l'Aveugle [Pv : Soruan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 169
Âge du perso : 30 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/85  (0/85)
PF:
47/94  (47/94)

MessageSujet: La Colère et l'Aveugle [Pv : Soruan]   Mer 18 Juil 2018 - 20:03

Les quartiers dédiés à l'entraînement martial des adeptes du Temple de l'Ordre sont souvent bruyants. Entre les exercices physiques, le claquement des bottes et les sabres lasers se heurtant dans de grands crépitements électriques, les salles étaient continuellement animées d'un avant-goût de la guerre qui faisait rage dans la galaxie.
Mais aujourd'hui, elles étaient particulièrement mouvementées en dépit du faible nombre de disciples à pratiquer en leurs murs. La cause en était simple : Un Chevalier Jedi très décrié, pratiquant ardemment la Forme de sabre la plus contestée et actuellement enragé.

Ses'Kai Mora passait ses nerfs sur le moindre droïde disponible. Il frappait comme un possédé les pauvres machines, tranchant leurs membres serviles, transperçant leurs bustes d'acier ou froissant leurs crânes inexpressifs à grand coup de tatane. Sa violence à outrance avait découragé la plupart de ses semblables.
Les Jedis recherchaient la paix et la concentration, même par la pratique de l'art du combat. Ils étudiaient des mouvements techniques, ou des enchaînements exigeant une intense coordination entre le corps et l'esprit, comme si les Formes du sabre pouvaient les aider à combattre leurs démons intérieurs.
Aussi, les hurlements du Thyrsian étaient des plus perturbants. En temps normal, la dangereuse passion du duelliste pour la puissance et la brutalité était déjà un exemple à éviter...mais Ses'Kai n'était pas dans son état normal, et sa frénésie le prouvait.

Il était fier de sa force, et orgueilleux. Il courait sans cesse après la gloire et refusait d'envisager la défaite...et encore plus de l'accepter. Sur Dubrillon, il avait connu les deux.
En plongeant depuis le ciel dans un module de largage, le guerrier avait enfin pu assouvir sa revanche contre le Sith ambidextrie, qui lui avait échappé la première fois. Sabre contre sabre, en un-contre-un. Un vrai duel, et une vraie victoire.
Victoire rapidement éclipsée par de pauvres droïdes assassins. Cet abruti de bureaucrate s'était jeté à découvert et s'était fait cartonné comme un pigeon, tandis que lui, affaibli par son duel, n'avait pas pu lutter contre trois machines à la fois. Par cette défaite, il avait subi une honte bien plus grande que la fierté ressentie en triomphant du Sith.
Victoire totalement oubliée lorsque les propagandes crièrent que l'Empire étaient des pourris - bien fait ! - et la République et ses Jedis des bouffons inutiles.

C'était donc leur récompense. Risquer leur vie pour les autres, minimiser les pertes, sauver leur planète contre l'invasion de ces tarés de la Force Obscure...et être traité de chien impuissant. Cela lui faisait regretter d'être toujours du côté de ces passifs de l'Ordre ! Ils se faisaient traîner dans la boue sans aucun respect pour leurs guerriers, et ils continuaient à sourire ! Dubrillon méritait de brûler ! Elle, et tous ses foutus semblables ! Sans parler de ces satanés droïdes...
Alors à défaut de pouvoir s'en prendre à ceux qui le méritaient, Ses'Kai se vengeait sur les machines d'entraînement. En plus de sa fureur envers ce traitement injuste, le Thyrsian souffrait d'un profond sentiment de frustration. La seule chose qu'il ne pouvait pas contester ou rejeter la faute sur quelqu'un d'autre...c'est qu'il avait perdu. Contre de pauvres robots.
Quelque chose faisait défaut à son escrime. S'il avait échoué, c'est qu'il était faible...et le Jedi ne pouvait pas supporter cette pensée. Alors pour effacer cette immonde tâche sur son honneur, il se plongeait dans le combat, ou ce qui s'en rapprochait le plus pour essayer d'améliorer ses talents.
Pourtant, il doutait de la méthode...et ça l'énervait d'autant plus, au grand dam de la salle d'entraînement qu'il troublait par sa fureur et ses cris déments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Soruan Deaell
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 26
Âge du perso : 18 Ans
Race : Miraluka

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
54/54  (54/54)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: La Colère et l'Aveugle [Pv : Soruan]   Lun 23 Juil 2018 - 20:31

Cela faisait presque une demie-heure que la Padawan était sous la douche. Elle était troublée et se ressassait de qui venait de lui arriver. C'était toujours la même chose, comme très souvent les même cauchemars l'arrachaient du calme et du repos que procurait le sommeil.

C'est dans un sursaut que Soruan se réveilla. Encore une fois ce même rêve, encore une fois elle se trouvait dans une caverne froide d'Illum tandis qu'au loin se faisait entendre des cris, des tirs et une douleur soudaine.
"PUTAIN !!" Prenait conscience que ce n'était qu'un cauchemar la Miraluka prit la première chose qui se trouvait sous ses mains, à savoir son sabre posé sur la table de nuit et le balança au loin sous la rage. Son sabre cogna le mur et tomba au sol.

Le souffle court, les cheveux humides qui lui collaient au front, la Padawan s'assit sur le lit et enfonça son visage dans ses mains. Elle avait maintenant un nouveau Maître alors pourquoi s'accrochait elle encore au passé ? Pourquoi les rêves de son précédent Mentor lui revenaient ? Karm Tor l'avait prise sous son aile, elle ne devait plus regarder en arrière et souffrir de ces cauchemars.

Après une longue douche pour tenter de remettre ses idées en place en vain, la Padawan prit la direction des archives. Peut être allait elle trouver une réponse à tout ceci. Était-il normal pour un Jedi se faire des rêves de la sorte ? De penser aux personnes disparues au point d'en avoir le cœur brisé et la gorge serrée à chaque pensés envers ces personnes ?
Soruan était inquiète, les Jedi ne devaient pas savoir ce qui la troublait, ils pourraient encore une fois juger une personne. Comme ils le faisaient trop souvent. Ou alors elle se trompait et les Jedi allaient pouvoir l'aider ? Elle secoua la tête à cette pensée et devait trouver une solution par ses propres moyens. Inutile de toujours se baser sur les autres.

Après un certain temps à décrypter (hum elle ne peut pas lire...) différentes histoires et témoignages sur les rêves, que ça soit du passé ou du futur, Soruan soupira et se laissa tomber sur le dossier de son siège.
Les même sermons revenaient toujours "attention à ne pas se laisser dominer par des songes" "le futur ne peut être changé et il faut l'accepter" "ce qui est arrivé est arrivé" etc etc... Et elle était las de tout ceci. Ils avaient surement tous tort et Soruan vint à conclure que la seule façon dont elle pouvait se sortir delà, la seule façon dont elle pouvait mettre fin à ses cauchemars étaient d'y répondre.
Peut être que finalement ses cauchemars signifiaient non pas qu'elle devait exercer un vengeance en mémoire de son défunt Maître, mais faire justice en son nom. Que tous les coupables ne périssent non pas sous la colère mais sous la justice et ils serraient, sans nul doutes, les premiers d'une longue série. Tout l'Empire Sith devait répondre sous la justice.

"Bon.. j'en ai ma claque de ça pour le moment...De l'entrainement me fera du bien"
Souffla t'elle à elle même, sans remarquer qu'un Padawan l'avait entendu. Elle se redressa rapidement pour retourner dans sa chambre, elle laissa tomber sa traditionnelle bure jedi aux pied du lit sans prendre soin de la plier correctement et se jeta dans une tenue plus adaptée au sport.
La Padawan se rendit dans la salle d'entrainement vêtue d'une brassière et d'un legging rouge vif, mettant en valeur son corps svelte et athlétique. Pourquoi devrait elle se cacher ? La Miraluka était fière qu'un entrainement dure et fréquent ait sculpté son corps. Elle déposa sa serviette et sa gourde sur un banc, avant de porter son attention sur l'humain qui s'exercer au loin. La brutalité et la maitrise de son sabre attirait Soruan, un sourire dessiné sur ses lèvres, la Padawan observait le Jedi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 169
Âge du perso : 30 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/85  (0/85)
PF:
47/94  (47/94)

MessageSujet: Re: La Colère et l'Aveugle [Pv : Soruan]   Mar 24 Juil 2018 - 19:13


Emprisonné dans un cercle vicieux, le duelliste tentait de le rompre de force. Hélas, il était conscient que c'était la mauvaise méthode, et ça ne faisait que le plonger dans une colère plus profonde encore, sans cesse, alors qu'il sentait les sages conseils de son maître se faire toujours plus discrets.
Le Togruta prônait l'équilibre, la discipline, la contemplation interne pour affronter le doute ou la douleur...mais pour Ses'Kai, c'était un exercice mental difficile, qui demandait calme et concentration. Deux choses qui lui faisaient plus cruellement défaut que jamais.


"Je détecte une grande confusion en vous articula d'une voix froide et mécanique le droide Les programmes d'entraînement recommandent de prendre du repos et de méditer."
"Sans dec', ferraille ?"

Sans autre avertissement, le Thyrsian enfonça sa lame bleue dans la poitrine de la machine, par en-dessous pour qu'elle transperce sa tête inexpressive à la sortie dans une gerbe d'étincelle, alors que les violents dysfonctionnements des systèmes vitaux fit pousser au robot une plainte criarde. Ses'Kai le fit définitivement taire en délogeant son sabre-laser, ne manquant pas d'élargir la "plaie" au passage, avant de décapiter le droïde d'un violent revers.
Bordel, il n'y avait même pas moyen de revivre la menace dans ce temple de lopettes ! Les robots étaient tellement bisounours qu'ils arrêtent de taper et vous conseiller d'aller vous détendre !

N'ayant plus d'adversaire, aussi misérable soit-il, le duelliste éteignit son épée de plasma et contempla le corps mutilé du droïde quelques instants, pensif. Il venait de procéder à une exécution pure et simple, et deux choses lui venaient en tête à ce moment.
La première, il regrettait assez que ce ne fut pas un être de chair. Vaincre un droïde lui laissait un sentiment...d'inachevé.
La deuxième c'est qu'il en aurait fait autant pour n'importe qui. C'était dans sa nature bien sûr, tuer ou être tué, ne jamais accorder une seconde chance.

Autrement dit, le seul fait qu'il respire encore était une insulte terrible à son propre code moral, entre sa "défaite" contre Emhyr, puis son échec cuisant sur Dubrillon...encore. Et surtout, il était en train de partir en bananes mais à un degré grave.
Son impulsivité était "vaguement" tolérée, car il savait tout de même la canaliser contre les bonnes cibles, et si son goût prononcé pour les mises à mort était source de discorde avec ses pairs, on le laissait pour l'instant faire car la galaxie était en guerre, et aux grands maux les grands remèdes.
Le problème, c'est que ces défauts sont en train d'exploser, et pas dans le bon sens. A ce rythme, il allait finir par vraiment déraper, et ça pouvait arriver très vite, car il le sentait : Sa frustration et sa colère n'attendaient qu'une cible pour être déchargées...en vain. Tuer ne le guérirait pas du mal qui le rongeait.

Une telle réflexion commençait à lui filer la migraine, et le Chevalier se dit qu'il avait besoin de prendre l'air et d'être tranquille pour démêler tout ça...et remarqua être le centre d'attention d'une Padawan bizarrement sapée.
La cible fut toute trouvée. Cette saleté qui le dévisag...wait, elle a pas d'z'yeux la p'tite ? C'était sûrement une de ces Miratruka-bidule. Quoiqu'il en soit, Ses'Kai était persuadé qu'elle le "regardait" à sa façon, et il en voulait pour preuve qu'il sentait sa conscience l'épier tandis qu'elle le provoquait d'un p'tit sourire.
Son sabre, éteint certes, toujours à la main, le Thyrsian se renfrogna avec hargne et s'approcha d'un pas dangereusement énergique. Si elle voulait la bagarre, elle allait être servie ! Lui avait bien besoin de taper sur quelqu'un.


"T'en crois pas tes yeux, la morveuse ?"

Deux piques en une phrase, la subtilité incarnée. Mais le guerrier se moquait éperdument de choquer ou non ses jeunes pairs.

"T'es venue te battre ? Alors tu tombes bien, j'avais besoin d'une victime."

Après tout, qu'est-ce qu'un Padawan ferait sur le terrain d'entraînement si ce n'était pas pour s'entraîner, hein ? Pas besoin d'être membre du Conseil pour comprendre ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Soruan Deaell
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 26
Âge du perso : 18 Ans
Race : Miraluka

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
54/54  (54/54)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: La Colère et l'Aveugle [Pv : Soruan]   Mar 14 Aoû 2018 - 12:42

L'énergie qui alimentait le droïde donnait un aperçu à Soruan de la forme qu'il pouvait bien avoir. Elle voyait également la lame du Chevalier ainsi que l'Aura de ce dernier dans la Force. Le droïde, la lame et le Chevalier formaient un seul bloc d'énergie, la Miraluka en conclu donc le Chevalier avait passé la garde du droïde et que son sabre laser était planté dans la ferraille.

Et voilà, le chevalier s'était défoulé mais à quel prix ? Les droïdes d’entrainement étaient couteux et il aurait été plus judicieux, d'après la Padawan, qu'il prenne un simple sabre d'entrainement. Ou son but était de détruire ?
La Padawan recula quelque peu et se pencha en arrière lorsque l'humain s'approcha d'elle. Elle était légèrement surprise de sa réaction en pensait qu'il avait lâché toute sa rage contre le droïde...Pourquoi lui parler ainsi ?

"Euh...Si je vous ais blessé excusez moi Maître, ce n'était pas mon intention...Mais je pense que vous pourriez quand même me parler autrement."


Un Maître, même un colère, n'excuse pas la façon dont il s'adressait à la Miraluka. Elle était venue pour s'entrainer, penser à autre chose que ce qui la turlupinait depuis un moment et n'appréciait pas la façon dont le Jedi lui parlait. Même si elle avait pu le blesser en le regardant, il pouvait être respectueux.

"Une victime ? Avec tout le respect que je vous dois, vous n'êtes pas très respectueux Maître. Ni envers moi, ni envers le matériel qui appartient à l'Ordre Jedi."

Soruan désigna le piètre état du droïde au loin. Une chose était certaine, l'homme en face d'elle ne pouvait être autre que le Chevalier Mora. Elle ne l'avait jamais rencontré mais à en juger par la façon dont il l'accostait et se comportait cela ne pouvait être que lui.  La Padawan avait entendu plusieurs histoires à son sujet et son comportement. Il était violent, il avait une colère certaine en lui mais c'était un bretteur et Soruan comptait bien apprendre une ou deux choses de lui.

"'fin bref.. puis je ne suis pas venue ici pour me battre, seulement m'entrainer. Mais je n'ai rien contre un duel face à vous. A la condition que vous retenez un minium vos coups ?

La Padawan se recula sans attendre la réponse du Jedi. Elle entremêla ses doigts et les fit craquer puis fit craquer ensuite toutes ses autres articulations avant d’entamer ses étirements pour finir ensuite par exécuter de petits bonds sur places et des montés de genoux.
Une fois son corps chaud et prêt à l'entrainement Soruan se plaça au centre de la salle d'entrainement et activa son sabre.

"Quand vous voulez, Maître."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Colère et l'Aveugle [Pv : Soruan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Colère et l'Aveugle [Pv : Soruan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Centre d'Entraînement-