La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'argent du Pouvoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: L'argent du Pouvoir   Mar 4 Nov 2008 - 12:38

Le Prince de Kuat est assis sur un des fauteuils d’une salle d’où il contemple l’immensité du vide spatiale. Il s’agissait d’une salle où il pouvait recevoir ceux qui voulait lui parler, quand il acceptait de les recevoir, car bien entendu un contingent de sa garde personnelle veillait sur la personne du Prince et agissait selon son bon vouloir. Après tout n’est il pas chez lui ? Un vaisseau de ligne conçu et construit par ses chantiers contre monnaie sonnante et trébuchante bien entendu. Le propriétaire est un des membres du conseil aristocratique de Kuat, qui n’a malheureusement pu accompagner sa dernière acquisition navale en matière de vaisseau de luxe.

Il n’y a pas à dire le standing est vraiment au point du moins de ce qu’il a pu voir de lui-même. A vrai dire Le Prince essaye de faire intervenir le moins possible le personnel du vaisseau. Non pas par sympathie mais tout simplement parce que il ne veut pas qu’il puisse s’occuper de ses affaires.

L’aristocrate venait tout juste de prendre congé d’une équipe de reportage qui ne cessait d’être sur son dos depuis son embarquement à partir de Kuat. Le malheur d’être un homme ayant des responsabilités politique sur un monde où règne en maître la frivolité du luxe et les loisirs, du moins pour l’élite, qui est tout de même assez nombreuse par rapport à d’autres mondes, hors mis Coruscant ou ils gravitent tous, telle des papillons de nuit attiré par la lumière des projecteurs aveuglant les êtres du pouvoir.


« Une élite qui sera bientôt remodelée…»

En se laissant aller dans ses songes, Darth Ritter regarda d’un air absent la magnifique vision qu’il avait au travers de sa baie vitrée vers les étoiles et la beauté du spectacle que lui offraient les astres. Pour peu il oublierait que son prochain rendez vous approche et que celui-ci sera bien plus sérieux et dangereux qu’une poignée de journalistes imbéciles. Les pas d’un des assistants du Prince, s’approchèrent de ce dernier et le tira de ses pensées.

Assistant : « Mon seigneur, votre « invité » est arrivé. »

Darth Ritter : « Bien, merci, dites lui d’entrée. »

Le Prince se leva de son fauteuil et se dirigea vers une autre salle. Devant les journalistes, il n’avait pas revêtu la tenue habituelle, une tenue lui donnant un air plus « décontracté ». Au lieu de la veste noire il ne portait qu’une simple chemise blanche avec son pantalon noir et ses bottes noires en cuir de Rancor, qui valent une véritable fortune.
Le sith prit sa veste et l’enfila rapidement et la ferma rapidement. Un autre de ses assistants arriva avec une autre pièce, qui venait par-dessus la veste. Ce rabat bordé de lignes rouges ne se ferme pas. L’assistant l’installa sur les épaules du Prince. Ce dernier installa une bande de tissu noire sur l’abdomen ou vint une ceinture de cuir noir large de cinq centimètres à boucle argentée pour maintenir le tout. Darth Ritter inspecta sa tenue dans un miroir, qui n’avait aucun pli. Ainsi accoutré, le Prince se rendit de nouveau dans la salle ou le Hutt l’attendait.


Darth Ritter : « Toute mes « excuses » pour ce retard Yaruunth le Hutt, ces journalistes ont été bien plus long que je ne le pensais, et malheureusement, je ne peux m’en débarrasser en les jetant en pâtures aux bêtes sauvages, comme vous estimez tant à le faire. Bien que sa soit une idée fort intéressante j’en convient. »

Le Prince affichait un sourire en coin qui démontrait une facette cruelle de sa personnalité, bien entendu il s’agit d’un sith et un sith doit être capable d’une certaine cruauté. Chose que le Hutt ignore totalement, pour lui, Darth Ritter n’est qu’un aristocrate ayant un portefeuille bien garnit, comme il a déjà pu le constater et en profiter. Le fait de traiter avec une limace aussi répugnante qui ne manquait de faire l’étalage de ses richesses rien qu’avec sa suite de courtisans, gardes et esclaves qui le suivait partout, contrariait quelque peu le Prince.
L’aristocrate s’assit sur le fauteuil et observa le Hutt quelque instant avant de reprendre la parole avec un sourire. Pour couronner le tout, le sith ne s’exprima pas en Huttese car il en el parle pas, du moins mis à part quelques mots, mais en basic. Tout simplement parce que il s’agit d’une langue qu’il sait parler et en plus il sait que cela jouera sur l’amour propre du Hutt qui lui aussi parlera dans sa langue, le Huttese bien qu’il doit comprendre le basic.


Darth Ritter : « Alors, ou en sont nos petites affaires ? Toujours aussi fructueuses et sanglantes j’espère ? »

Le Prince s’enfonça dans son confortable fauteuil et observa tranquillement le Hutt, les mains posées l’une contre l’autre, doigts écartés devant sa bouche, comme si il pensait déjà ce qu’il ferait si la réponse ne lui plait pas. Il espérait que la réponse soit favorable, sinon il allait devoir prendre les choses en main et à vrai dire il n’a pas prévu les moyens pour le faire. Malgré la possible incapacité du Hutt en la matière, il ne pouvait que réussir avec le solide appui que le Prince de Kuat offrait derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'argent du Pouvoir   Mar 4 Nov 2008 - 13:08

La jeune femme suivait le Hutt, elle connaissait le protocole qu'affectionnait ces grosses limaces baveuses...Toujours rester derrière eux afin que tout le monde puisse se rendre compte de leur importance. Misha avait dû ravaler son amour propre pour endosser le rôle d'une danseuse/ serveuse de ce Hutt: Yaruunth . Tâchant de ne pas penser à son triste passé se référant directement aux hutts et Tatooine la chevalière décida plutôt d'user de l'expérience que cela lui avait apporté au lieu de pleurer sur son sort. Elle comprenait parfaitement la langue des limaces baveuses, ce que son cher "maître" du moment ignorait...Misha le parlait aussi mais peu à cause de ses cordes vocales qui peinaient à s'adapter.

Sitôt qu'ils rentrèrent dans le grand vaisseau la jeune Jedi cacha son aura par automatisme. Ses oreilles rondes à l'affût elle cessa tout mouvement superflu...Même sa longue queue avait cessé de se balancer doucement de droite à gauche comme pour conserver le plus d'énergie et d'attention possible pour prévoir ce qui se passait autour d'elle. Son "maître" allait donc rencontrer un Prince pour ses affaires frauduleuses...Rien que ça dites-moi donc...La Jedi pénétra à la suite du Hutt dans la grande pièce où était assit Darth Ritter tel un pacha. Lui ne se cachait pas vraiment; aussi la Jedi n'eut pas trop de mal à déceler une part d'ombre étrange en lui. Elle posa ses yeux d'émeraude sur lui quelques instants avant de s'incliner avec légèreté et grâce. Le Hutt lui fit signe d'approcher ce que la trianii fit. Il aimait l'avoir à ses côtés...Juste comme ça. Misha portait une tenue légère qui dévoilait ses formes fines et élancées mais qui avait aussi l'avantage de ne pas la gêner dans ses mouvements. Elle n'avait ni froufrous ni dentelle; juste une petite robe noire aux reflets verts sombre descendant jusqu'à ses genoux; ample dans le bas mais ceignant sa taille avec deux petites bretelles pour la retenir. Elle était en satin et donc extrêmement riche malgré la simplicité apparente.

Darth Ritter : « Toute mes « excuses » pour ce retard Yaruunth le Hutt, ces journalistes ont été bien plus long que je ne le pensais, et malheureusement, je ne peux m’en débarrasser en les jetant en pâtures aux bêtes sauvages, comme vous estimez tant à le faire. Bien que sa soit une idée fort intéressante j’en convient. »

La créature émit un rire gras faisant trembler son quintuple menton ainsi que le petit sixième naissant.

-Il vous faudrait retourner sur une planète moins civilisée cher Prince...Là-bas on peut faire ce que l'on veut...Ahhh Tatooine, cette chère Tatooine...J'ai un cousin là-bas qui...Bref nous nous égarons


Le Hutt rejoignit son "associé" et fit signe à Misha d'avancer en même temps. La Jedi posa son regard sur l'homme assit, pas de doute, quelque chose clochait dans la Force...Mais quoi. En attendant de le découvrir la Trianii se cacha encore un peu plus profondément dans les tréfonds de cette puissance mystique que les jedi et Siths affectionnaient.

Darth Ritter : « Alors, ou en sont nos petites affaires ? Toujours aussi fructueuses et sanglantes j’espère ? »

-Bien sûr...Comment pourrait-il en être autrement mon ami ? Avez-vous ce que je vous ai demandé?


Il poussa légèrement la Jedi au-devant de lui

-Allons, dis bonjour, ne t'a-t-on pas apprit la politesse petite sauvage ?


-Bonjour Prince

Fit-elle aussi servilement bien que possible mais on voyait bien luire un brin de liberté sauvage dans ses yeux verts. Elle s'était accoûtumé à sa vie au Temple depuis l'âge de ses 9 ans; errant presque comme bon lui semblait et malgré son passé d'esclave, on ne pouvait pas éteindre cette petite flamme; cet éveil qui rendait ses sens plus aiguisés et sa propre personne plus indépendante qu'une esclave "normale"


-Comment la trouvez-vous Prince ? Charmante n'est-ce pas ? Allons ma petite, sert nous donc quelque chose à boire. Souhaitez-vous une boisson en particulier mon ami ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'argent du Pouvoir   Jeu 6 Nov 2008 - 20:03

Le Prince de Kuat sourit à la remarque du Hutt, pour la planète moins civilisée. Ce qui le faisait sourire n’est pas la remarque du non humain mais le fait qu’il ignore a qui il a affaire et dans quels endroits il a pu traîner. Oui car il connaît Tatooïne et d’autres mondes bien pire ou la vie a une valeur bien moindre, comme Korriban, le monde tombeau des sith.

« Si tu connaissais Korriban ou Ziost, pauvre imbécile… »

A la demande de Yaruunth, le Prince prit un air vaguement surpris avec un haussement de sourcil.

-Comment ? Qu’est ce que je vous dois ? Encore de l’argent ? N’avez-vous pas déjà été payé ? Ou bien vous n’avez pas assez de moyen pour mener « notre » entreprise à son terme ?

Le Prince observa un instant de silence et reprit aussitôt.

-Je me demande si je peux continuer à vous faire confiance et si je ne devrais pas vous remplacer sur le champ pas un autre… plus capable et… moins gourmand.

A la vue de la surprise du Hutt, l’aristocrate, qui sourirait, déploya ses mains qui étaient devant son visage et tourna sa tête sur sa droite, comme si il regardait derrière lui, mais en fait non, cela voulait dire que son fidèle assistant devait apporter le principal sujet d’intérêt du Hutt à son égard. L’homme claqua des doigts et un autre homme du Prince, lui aussi vêtu de noir, s’approcha du Hutt avec une valise, qu’il déposa devant lui et l’ouvrit.

-Voici un million, pour couvrir les nouveaux frais, je sais que vous avez subit de nombreuses pertes qu’il vous faudra remplacer. Même si je sais aussi que ces pertes ne vous ont rien coûté si ce ‘est le transport et les fusils de mauvaises qualités que vous avez du mal à écouler, dont vous les fournissez.

Un des hommes du Hutt prit la valise et la ferma pour la retirer de la table, cela voulait dire que Yaruunth, acceptait. Néanmoins, le Prince n’est pas vraiment satisfait. Lui a remplit sa part du marché mais est ce que le Hutt l’a fait.
Darth Ritter ne pu le demander étant donné que le Hutt avait pris la parole et voulant montrer qu’il était à son aise en poussant en avant un de ces colifichets de « luxe » pour qu’il salue le Prince. Bien qu’il trouva cela inutile, le sith regarda avec un intérêt poli l’esclave féline s’incliner et le saluer avec une pointe de défis dans le regard lorsqu’il croisa celui du Prince.
A la proposition du Hutt de boire un verre, le Prince prit un temps de réflexion.


-Charmante en effet, dit il avec une pointe d’ironie, un Narcolethe Mandalorien.

Alors que l’esclave s’éloignait il se concentra de nouveau sur le Hutt. Il sentait quelque chose ne collait pas avec cette esclave, quelque chose qui serait à un moment une source de problème, mais pour qui ? Le Hutt, lui-même et son entreprise ou bien les deux ? Néanmoins il continua sa tractation avec Yaruunth.

-Bon, je vous ai donné gracieusement mon argent, et vous ? Ai-je accès au site qui m’intéresse ? Ne serais-je pas dérangeais avec votre petite guerre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'argent du Pouvoir   Ven 28 Nov 2008 - 17:26

-Voici un million, pour couvrir les nouveaux frais, je sais que vous avez subit de nombreuses pertes qu’il vous faudra remplacer. Même si je sais aussi que ces pertes ne vous ont rien coûté si ce n‘est le transport et les fusils de mauvaises qualités que vous avez du mal à écouler, dont vous les fournissez.

Le Hutt était doué dans ce genre de choses. Il savait parfaitement ressentir lorsque les gens étaient à bout. Le million supplémentaire montrait que l'homme en face de lui avait les moyens mais sa façon de parler; de le traiter de gourmand qu'il n'avait plus envie de jouer. Yaruunth pourrait gagner encore un peu plus mais aussi tout perdre et là n'était pas le but. Comme tous ses copains limaces et contrairement à ce que l'on pourrait pensé, il était assez prudent, aussi hocha-t-il la tête, son quintuple menton frémissant de ce fait...L'homme connaissait leur manière de fonctionner...C'était dangereux ça, il ne se laissait pas berner donc autant jouer franc-jeu, autant qu'un Hutt puisse le faire en tout cas-.

-Bon, je vous ai donné gracieusement mon argent, et vous ? Ai-je accès au site qui m’intéresse ? Ne serais-je pas dérangé avec votre petite guerre ?

-Bien entendu...Je préviendrai mes hommes de vous éviter des ennuis -Il était quand même offusqué du terme "petite guerre"...Mais bon autant ne rien dire quand un million de plus vous attendait-

Misha pendant ce temps écoutait attentivement les dires du Prince. Ce dernier avait apparemment l'intention de se déplacer personnellement pour aller sur cette planète dangereuse. Céder un million de plus au Hutt montrait combien c'était important pour lui...Humm Mais pourquoi diable le Prince de Kuatt daignerait-il dépenser autant d'argent en plus et mouvoir son noble derrière? D'accord peut-être que ce dernier était aventureux; mais de là risquer sa vie ? Ce n'était pas de l'acabit de ce genre de personne haut placé...Se mêler à la poussière, au sable, à la chaleur, ce n'était vraiment pas vraiment leur pase-temps favori...D'ailleurs elle avait de suite pensé à Tatooine mais peut-être était-ce un autre endroit ? Misha n'avait pas entendu de quelle planète il s'agissait même si Tatooine paraissait la plus logique; autant ne pas suivre une idée fixe qui n'avait aucune preuve. Elle devait mettre son passé de côté et se concentrer sur cet homme...

La féline lui servit son Narcolethe Mandalorien avec un certain savoir faire. Oui être esclave de Hutt ne s'improvisait pas; elle connaissait ce "métier" et c'est ce qui lui permettait d'être un minimum crédible

-Je vous propose de trinquer

Le Hutt leva son verre que venait de remplir Misha...Ses yeux d'un vert éclatant fixèrent un moment le Prince sans se détacher de lui; luisant d'interrogation et d'envie de savoir. Misha voulait bien remplir la mission qu'on lui avait assigner et ce zèle la trahissait un tout petit peu...Heureusement elle se couvra en allant reposer le pichet et en revenant prêt du Hutt de l'air le plus soumis qu'elle pouvait afficher

-A notre collaboration !

Yaruunth signa un papier qui l'engageait à respecter sa partie de contrat et ne pas nuire au Prince de Kuatt. Se rendant compte de sa chanc
e de pouvoir traiter avec cet homme de si haut rang; il se voulait le plus honnête possibleafin de qui sait, faire d'autres affaires avec lui plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'argent du Pouvoir   Ven 5 Déc 2008 - 17:41

Le Prince de Kuat regarda attentivement l’esclave féline, lui servir son verre. L’alcool qui était versé, coûtait une fortune. Un alcool très apprécié et très rare aussi. Au moins le Prince était presque sur que le Hutt n’y verserait aucun poison ou autre substance dedans. Car les Hutts tiennent à leur pore monnaie et cet alcool est un sérieux investissement. Du moins aux yeux d’un connaisseur. Le sith sourit lorsque le Hutt voulu trinquer.

-Oui… à notre collaboration.

Il leva son verre et en but une gorgée. Il savoura le liquide alcoolisé, qui passait à présent dans sa gorge jusqu'à son estomac. Le tube digestif du Prince était en feu. Cela lui procurait un certain bien être, de boire et sentir les effets d’un excellent alcool. L’ivresse que lui procurait un alcool aussi cher et fort était pour lui quelque chose de satisfaisant, mais il y a une autre ivresse qui lui donne un autre type de sensation. Il s’agit bien de l’ivresse du pouvoir, du vrai, que lui et peu d’élus dans cette galaxie comprennent, ressentent et soient assez sages et intelligents pour s’en servir.

-Je l’espère que vos hommes ne tenteront rien de stupide lorsque nous serons la, et qu’ils n’aient rien touché du tout. Autrement je me ferais un plaisir de les éliminer, même si il faut pour cela vous déclarer la guerre. Vous savez parfaitement que j’en suis bien capable et que j’en ai les moyens n’est ce pas ?

Pour appuyer les dires du sith, la présence de quelque uns des hommes, de la garde du Prince, étaient présent. Bien sanglé eux aussi dans leur uniforme noir impeccable, aux insignes sinistres argentés et l’allure déterminé, pouvait faire réfléchir deux fois un potentiel adversaire de s’en prendre au Prince. On pouvait ressentir à leur allure et à leur expression, qu’il savent se battre et peut être qu’ils savent qui il sert et de quoi cette personne peut être capable.
Un des assistants de l’aristocrate s’approcha et murmura quelque chose à l’oreille de ce dernier. Les paroles de l’homme furent brèves et le Prince se leva de son siège.


-Je crois que nous y sommes devant nos affaires. Je vais m’y rendre de ce pas.

Au travers de l’immense baie vitrée on pouvait y voir une planète qui était la destination que le vaisseau de luxe venait d’atteindre lors de sa voyage inaugural au travers de la galaxie. Faisant ainsi une brève halte non loin de certaine planète jugé exotique par l’agence de voyage employant ce navire. Personne ne savait que ce monde était envahit par une armée privée appartenant à un Hutt et qu’elle avait un certain intérêt pour un seigneur sith.

Le Prince salua le Hutt en inclinant légèrement le buste et il se retira vers l’un des ascenseurs menant à un petit hangar ou se trouvait un vaisseau. Le Prince entra dans la navette avec les hommes de sa garde avec de l’équipement. L’engin quitta le hangar du vaisseau de ligne et se dirigea rapidement vers la planète.

Darth Ritter pouvait ressentir une certaine excitation lorsqu’il grimpa dans la navette. Enfin le résultat de quelque recherches et dépenses faramineuse lui permettait enfin d’avoir une chose qu’il désire tant avoir entre ses mains : le pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'argent du Pouvoir   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'argent du Pouvoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-