Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un pas en avant... La confiance[Pv Saï Don et Darth Velvet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Halussius Arnor
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
avatar


Nombre de messages : 517
Âge du perso : 41
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle: --
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Un pas en avant... La confiance[Pv Saï Don et Darth Velvet]   Lun 12 Mar 2018 - 12:15

"Un pas en avant... La confiance"



Du haut de ses un mètre soixante dix Tikit'cha (Tiki) était un jeune wookie plutôt grand et imposant pour son âge. Mais il était encore un enfant dans son esprit, avec ses peurs et ses rêves. Il était né ici, à Kachirho, la ville côtière de l'archipel Wawaatt en plein essor, son père n'était autre que le Chef Ratcheewii qui administrait la ville. Logée dans un majestueux arbre wroshyr portant le mêm nom que la ville, surplombant les eaux de l'archipel, c'était un endroit très agréable à vivre. Et il avait l'avantage, si l'on peut dire, d'être moins en proie à la vie sauvage mortelle peuplant les bas niveaux de la forêt.

Il n'y avait pas école aujourd'hui, il avait la journée pour lui. Comme il le faisait souvent, au lieu d'aller jouer avec les autres de son âge, Tiki observait et regardait les wookies plus âgés que lui se préparent assidûment pour « la chasse ». Ce moment crucial dans la vie d'un wookie où il partait seul dans la forêt pour chasser un prédateur. Cette épreuve était pour le moins dangereuse mais surtout mortel car elle conduisait le wookie à s'enfoncer au plus bas de la forêt couvrant la planète, là où se trouvaient les spécimens les plus rares de prédateurs mais aussi les plus féroces. Revenir en vie et avec un trophée signifiait que le wookie passait de l'enfance à l'âge adulte et que l'ensemble de son peuple le reconnaissait comme brave et courageux. Tiki les regardaient manier leurs armes traditionnelles, s’entraîner avec... Il savait parfaitement qu'il devrait lui aussi accomplir ce rituel mais cela l'inquiétait autant que cela le fascinait.

Mais sa curiosité devenant peut être un peu trop insistance ou bien juste par envie de le taquiner, un des wookies en préparation grogna de manière significative faisant ainsi détaler Tiki. Pour certains, cette préparation revêtait un caractère autant sacrée que l'épreuve elle même c'est pourquoi elle devait rester privée.

Commençant à avoir l'idée et l'envie finalement de rejoindre sa bande sur la plage, Tiki remarqua alors son père au loin sur une des plates-formes servant à l’atterrissage des navettes, portant ses effets de pouvoir. Du fait de son développement récent, Kachirho ne possédait pas de spatio-port comme celui de Rwookrrorro la capitale. Le Chef Ratcheewii fut rapidement rejoins par deux autres wookies, portant eux aussi des autours montrant qu'ils avaient des responsabilités au sein de la ville/ Une navette étrangère fendit alors le ciel et atterrit rapidement sur cette même plate-forme. Tiki restait immobile à observer, fasciné. La rampe s'ouvrant, Tiki regarda ses étrangers, des humains pour la plus part... Son cœur s'accéléra et sa curiosité grandit encore plus lorsqu'il cru reconnaître des Jedis parmi eux. C'était comme dans ses histoires du soir... Le groupe d'étrangers et son père finirent par se rejoindre et à discuter pendant un instant. C'est alors que Tiki entendit un second vaisseau. Il s'approchait tranquillement en direction d'une autre plate-forme situé au niveau supérieur.

Ses yeux fixés sur le nouveau vaisseau, il n'avait pas remarqué qu'il se trouvait en plein sur le chemin emprunté par son père et ses « invités ». Ratcheewii le regarda et élis des sons propres aux wookies, mais qui ne laissait pas l'idée d'une réprimande. Se déportant et s'engouffrant sur une passerelle adjacente, Tiki regarda le groupe passer.... et décida de le suivre discrètement.

Ils arrivèrent finalement jusqu'à une plate-forme panoramique, sorte de grande terrasse couverte par un toit ouvragé mais complètement ouverte sur l'extérieur, sur laquelle se trouvait une table ronde et plusieurs fauteuils....


--------------------------------------------------------------------------------

Alors que le vaisseau venait de passer la couche résistante de l'atmosphère, Halussius profitait du spectacle dans le cockpit. C'était la première fois qu'il venait sur Kashyyyk. Les holo-représentations et photographies qu'il en avait vue confirmait l’aspect sauvage et hostiles de la planète, en plus de ce qu'il pouvait savoir de la faune et la flore de ce monde. Mais là... à travers la verrière du vaisseau, l'horizon vert-azur qui se profilait devant lui donnait un sentiment de quiétude et d'apaisement. Une chose nécessaire tant la raison pour laquelle Velvet et lui venaient sur cette planète était importante. Adossé sur la paroi métallique, Halussius tourna la tête avant même que le ses d'accès ne s'ouvre et laisse apparaître Velvet. Échangeant un regard, Halussius lui dit.

 « Il est déjà sur la planète... Je sens sa présence. »

C'était vrai... Plus le vaisseau s'approchait de la surface et plus Halussius percevait Saï Don dans la Force. Le lien qui les liait était encore fort.

A la descente du vaisseau, Velvet et Halussius furent accueillit par... une simple wookie portant des tresses ornées de précieux accessoires et … un droïd de protocole. La wookie s'exprima et fut aussitôt traduite par le droïd.


 « Waarfiik, la femme du Chef Ratcheewii, si présente vous souhaite le bienvenue à Kachirho. C'est elle qui vous conduira jusqu'au lieu de rendez-vous. »

Passant d'une passerelle à l'autre, d'un corridor courbé à l'autre, Halussius observait avec émerveillement la beauté de l'architecture wookie. La manière dont ils réussissaient à apprivoiser et à façonner ses arbres hors du commun l’impressionnait. Il trouvait cela d'un grand raffinement prouvant un savoir-faire certain. Leur périple fini rapidement par les conduire jusqu'à la plate-forme panoramique ou se trouvait déjà Maître Don.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Velvet
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
avatar


Nombre de messages : 767
Âge du perso : 35 ans
Race : Mirialan

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
100/100  (100/100)
PF:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: Un pas en avant... La confiance[Pv Saï Don et Darth Velvet]   Ven 16 Mar 2018 - 18:44

Khashyyyk la verte, le joyau d’émeraude, sauvage et magnifique. Un lieu inattendu pour une rencontre improbable, bien qu’il y ait, derrière le choix de ce lieu plutôt qu’un autre, probablement une explication plus rationnelle que la beauté vénéneuse de cette planète. J’expire longuement, attachant les dernières boucles de cuir de ma tenue. Je ne fais pas confiance aux jedis, ou, du moins, à l’inverse d’Halussius dont la tendresse qu’il porte au maitre Don le pousse à oublier la plus élémentaire des prudences, je m’en méfie. Ils sont prompts aux leçons de morale, mais s’ils croyaient trouver un interêt à passer outre leur honneur et leur parole, ou à trahir la Voix de Sai Don, je ne doute pas un instant qu’ils hésitent. Il est tellement simple de brandir, comme un bouclier à ses erreurs et ses décisions discutables, le bien commun. Un peu facile, et pourtant ils usent de cette stratégie avec une constance frisant l’indécence, oubliant par là-même qu’ils s’arrogent le droit de vie et de mort sur d’autres, sans ciller. J’inspire, vérifiant mon reflet, froid et martial, dans le miroir. Mon corps gainé de noir et d’anthracite, ne laisse aucun doute sur celle que je suis. Une guerrière préparée à l’éventualité que cette négociation tourne à confrontation bien que ma veste de cuir blanche, atténue la dureté de mon allure et la menace de mon sabre, suspendu sur ma hanche. Je suis prête.

« Il est déjà sur la planète… je sens sa présence. »

J’hoche la tête, le sas se refermant d’un claquement sur mes talons.

« C’était à prévoir… De toute façon, ils sont sur leur territoire, bien qu’officiellement Kashyyyk soit neutre. Je ne doute pas qu’ils aient prévu le terrain en vue de cette rencontre. J’imagine qu’ils conçoivent ainsi, avoir un avantage indéniable sur nous. Tssss… »

Qu’ils le pensent. Qu’ils le croient. Mais bien que je ne souhaite nullement que nous en venions, eux et nous, à des extrémités que nous regretterions tous, je ne compte pas les laisser nous prendre au dépourvu s’ils décidaient de lancer les hostilités.

« Je sais que ton cœur accompagne le Maitre Don, Halussius, mais n’oublie pas qu’il est et restera un jedi. Qu’il fera toujours passer avant tout, y compris votre amitié, les intérêts du Temple ou de la République, même si cela inclut de t’éliminer. »

Et, achevant ces quelques mots, je m’engouffre sur la passerelle, la démarche assurée, féline, presque prédatrice alors que le superbe panorama de Kachirho s’étend au-devant de moi. Les frondaisons bruissent doucement sous une brise maritime, et l’air tiède nous accueille dans cet écrin d’émeraude et de chants d’oiseaux. J’avance vers la wookie, portant la main sur ma bouche, puis sur ma poitrine, le buste légèrement incliné, dans le salut traditionnel de Mirialan.

« Nous vous remercions, Waarfiik, de nous accueillir au sein de votre tribu, et de jouer les observateurs de paix dans cette rencontre. »

Les présentations effectuées, nous emboitons son pas jusqu’à cette plateforme où déjà les jedis nous attendent. Leurs regards, inquisiteurs, glissent sur nous, empreints d’une distance froide et d’une méfiance tout aussi polaire.

« Maitres… » commençais en renouvelant mon hommage ancestral avant de prendre place autour de cette table de négociations, leur laissant volontairement le choix d’ouvrir les pourparlers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 8454
Âge du perso : 91 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Un pas en avant... La confiance[Pv Saï Don et Darth Velvet]   Mer 18 Avr 2018 - 12:25


La lumière inonda brusquement l’intérieur de la corvette, se déversant sur les visages paisibles des huit Jedi. Cinq maîtres du Conseil, un chevalier pilote, deux chevaliers d’escorte. En apparence, une véritable opération commando ! Pourtant, il n’en était rien.

- Maîtres, nous venons d’entrer dans l’atmosphère de Kashyyyk. Nous nous poserons aux coordonnées 45.56648, 23.84446, quai 28 du spatioport central de la planète, dans trois minutes. La température au sol est de 26 degrés et le taux d’humidité de 76%. Le jour s’est levé depuis 2h25. Devrais-je vous attendre au sol, maîtres ?
- Merci, chevalier Dizesh. Nos entrevues risquent de prendre du temps. Peut-être la journée entière. J’ai bien peur que vous ne puissiez réserver le quai. Ne vous inquiétez pas, nous vous contacterons et patienterons le temps que vous reveniez.
- Entendu, Maître Jeseladai.
- Ah, j’espère que ça va en valoir le coup, Saï. A chaque fois que je fais un voyage avec toi, je me retrouve empêtré dans les pires situations.

Leti poussa le vieux maître d’un coup de coude pour le faire réagir. Saï lui jeta un regard complice en biais.

- Je ne vois pas pourquoi tu dis ça. Le coup du radeau sur Mon Calamari, ce n’était pas ma faute, je te rappelle. C’étaient tes informateurs qui s’étaient plantés.
- Mes informateurs de l’Explocorps ne se trompent jamais, rétorqua-t-elle, les yeux soudain sérieux et rétrécis. Ils sont tombés dans un piège et tu les as suivis allègrement, en toute connaissance de cause.
- Admets que c’était divertissant. On s’est tellement baignés que j’avais la peau fripée.
- Parce que tu peux être plus fripé que ça ? grogna Maître Brock, ce qui fit rire Maître Geilvta qui se remettait à ranger ses affaires dans son sac coincé entre ses jambes.
- Atterrissage dans trente secondes.

Cette fois, la baie du cockpit se mit à leur offrir un paysage verdoyant à perte de vue. Les cimes des arbres, illuminées par un soleil radieux, rivalisaient dans leur recherche de hauteur. Des nuées d’oiseaux virevoltaient au-dessus de la flore en une paisible danse, et Saï n’était guère le seul à avoir hâte de respirer l’air d’une atmosphère aussi naturelle que celle-ci.

Le paysage disparut quelques secondes plus tard, car l’appareil avait plongé entre les arbres pour aller se poser sur une plate-forme construite à même un tronc aux dimensions incommensurables. Les Maîtres et deux chevaliers débarquèrent avec eux. Maître Jeseladai et Maître Brock discutaient déjà de la conduite à tenir avec le gouvernement local dans la rencontre qu’ils projetaient, où les deux chevaliers leur serviraient à la fois de sécurité, d’appui pour prendre des notes ou rechercher des informations, tout en leur permettant de rencontrer de nouvelles personnes à mettre dans leur fichier de contacts de futurs diplomates renommés.
Les trois autres maîtres, eux, se hâtaient déjà de leur côté. Ils rencontrèrent un wookie qui faisaient bien une fois et demi la taille de Saï que Leti se hâta d’aborder avec un sourire enjoué.

- Karraaak’ ?
- Rrrwwoaaarrr. Krrikoarr.
- Graaooor grrra Geilvtar. Rrwwoaaarrr, rugit en retour Leti – oui, elle avait ce don parmi tous les autres qui faisaient que Saï lui vouait une admiration toujours enthousiaste et sidérée.
- Grrmkriikoar.
- Il s’appelle Karraaak’, il vous souhaite la bienvenue. C’est une connaissance d’un ami à moi, il va nous accompagner jusqu’à Kachirho.
- Karrilmirkrr Kachirho kro’arrkgh. Rooar’k ! Kroooir crat’kirrr, ajouta vivement l’imposant wookie avec un rictus dont Saï avait du mal à déterminer s’il s’agissait d’un sourire ou d’une démonstration du tranchant de ses dents pointues.
- Fantastique ! déclara Leti. Il dit qu’il a déjà loué une navette pour se rendre là-bas et que ce ne sera pas long de s’y rendre. Vu qu’il n’y a pas de spatioport, il n’y a pas d’autres moyens d’atteindre ce village. Enfin, sauf à pieds, mais je suppose qu’on n’a pas le temps pour une balade…
- Quel dommage, fit Krava en levant les yeux au ciel, vous aviez l’air d’avoir plein de choses à vous dire.




--------Une heure et demie plus tard, ils atterrissaient sur une nouvelle plate-forme. Celle-ci n’était pas enfouie dans une jungle infinie, mais permettait au contraire un panorama magnifique, à demi sur la forêt, à demi sur un océan. La fracture entre les deux paysages se matérialisait par un mur de troncs qui évoquaient des falaises percées de labyrinthes provoquant les eaux, les défiant de tenter de s’infiltrer dans un dédale mortel. C’était un paysage d’une rare beauté, que les trois maîtres en débarquant ne purent s’empêcher d’admirer, avant d’être accueillis par un wookie à la carrure de dragon krayt. Une fourrure épaisse, des épaules larges, une tête ornée d’un tressage de métaux précieux, une ceinture ornée de d’armes tranchantes serties de gemmes. Il était impossible de ne pas comprendre qu’il s’agissait d’un individu important. Les Maîtres s’inclinèrent.

- Krrikoarr Ratcheewii. Graaooor grrra Geilvtar, er raaaaaahhgh huugughg awwgggh grrra Don er Waray.
- Hugh rt’or. Krrikoarr.

Bientôt, le chef Ratcheewii, ainsi qu’il était désigné par Leti dans le peu de l’échange que Saï comprenait, les invita à le suivre vers des passerelles chancelantes. Ils étaient entourés de plusieurs wookies armés jusqu’aux dents, mais le vieil homme se sentait apaisé et de bonne humeur. Les wookies ne montraient pas leurs armes par défiance ou provocation ; il fallait comprendre que c’étaient pour eux des symboles d’honneur et de puissance. Les accueillir sans ces apparats aurait été signe de désapprobation ou d’indifférence.

Ils furent conduits à une plateforme surélevée, qui donnait une vue toute aussi magnifique de l’endroit.

Au moment où Saï posa le pied sur le bois poli par l’artisanat wookie, il sentit la présence d’Halussius. Cette intuition chassa rapidement toutes les pensées parasites où se mêlaient l’extase pour le paysage, la curiosité pour ces individus, ou encore le questionnement central concernant le menu du repas prévu quelques heures plus tard, pour le remplacer par la concentration nécessaire pour accueillir son… vieil ami.

Maître Geilvta et Waray avaient toutes deux ressenties le changement d’attitude du vieillard. Si la première n’y voyait aucun signe digne d’intérêt, plongée qu’elle était dans une conversation animée avec le chef wookie, Krava quant à elle étrécit le regard et se mit, à sa manière carnassière habituelle, à toiser les uns et les autres à la recherche d’un quelconque signal qui pourrait trahir une intention négative de la part de l’escorte du chef. Après tout, qui lui garantissait qu’il ne s’agissait pas là d’un piège ? Saï, lui, n’en doutait pas. Halussius ne lui aurait pas tendu de guet-apens aussi grossier. Et les wookies étaient leurs alliés, en témoignait l’aisance de Leti pour échanger avec ce chef wookie qui, il n’en doutait pas, serait très bientôt l’un de ses amis. En revanche, sa concentration était nécessaire, car les enjeux étaient de la plus haute importance. En termes de confiance qu’ils pouvaient mettre en ce réseau et leurs informations. Pourraient-ils le connecter aux ombres de Krava ? Seraient-ils utiles à leurs explorations des mondes hors de la République ainsi que l’espérait Leti ? Et surtout, qu’y avait-il, et qui y avait-il dans ce mystérieux refuge qu’offrait Halussius et Darth Velvet…

Les deux protagonistes en question apparurent quelques minutes plus tard, alors que le vieil homme fermait les yeux, son aura tissant dans la Force un périmètre d’apaisement. Une précaution peut-être inutile, mais il n’était pas question de commencer cet échange sur des bases hostiles ; ils ne parviendraient à rien de cette manière.
Pourtant, lorsqu’il rouvrit les yeux et qu’Halussius et son amie mirialan arrivèrent à leur hauteur, les saluant, l’atmosphère semblait glaciale. Cela était dû en partie à Krava qui, bras croisés sur la poitrine, ne daigna ni leur répondre, ni leur offrir autre chose qu’un regard méfiant. Leti, quant à elle, se désintéressa du wookie, cessa de sourire, avant de les saluer, les yeux emplis d’une curiosité non dissimulée pour la jeune femme au teint verdâtre.

- Ravie de vous rencontrer enfin, dit-elle, poings sur les hanches. Je suis Maître Geilvta. Je n’ai pas eu la chance d’assister à votre communication au Conseil la dernière fois, malheureusement.

Et pour cause, c’était son canal de communication holo qui avait été piraté en plein milieu d’une de leurs séances. Saï eut un petit sourire, mais qui s’adressait plutôt à sa collègue qu’à ceux qu’ils regardaient.

- Halussius, madame Velvet. Nous étions justement en train de remercier le chef Ratcheewii pour avoir accepté d’héberger cette rencontre. Nous lui avons assuré que ce serait une réunion paisible, sans violence. Je vous saurai gré de m’aider à respecter cette promesse auprès d’eux.

Une manière de donner le ton, de rappeler qu’il n’avait jamais cherché à leur nuire, et que ce n’était pas aujourd’hui qu’il souhaitait commencer. Il consulta du regard ses deux camarades, avant d’aller s’asseoir sur les rondins de bois qu’avaient apporté les wookies, et qui ferait office de siège.

- Alors, par quoi voulez-vous commencer ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Halussius Arnor
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
avatar


Nombre de messages : 517
Âge du perso : 41
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle: --
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un pas en avant... La confiance[Pv Saï Don et Darth Velvet]   Ven 27 Avr 2018 - 7:49

Faisant frapper légèrement son bâton ouvragé sur le sol pour accompagner sa marche, Halussius observait dors et déjà les membres de l'autre partie alors que Velvet et lui se trouvaient encore à plusieurs mètres. Maître Geiltva, Maître Don, Maître Brock et tous les autres... Il les connaissait tous, ils les avait tous fréquenter du temps de sa Chevalerie... il ne pouvait nier que cela le laissait indifférent de les revoir ainsi. Avec un regard sur lui si différent... Halussius ne ressentait pas l'hostilité, mais une défiance certaine à son endroit.

Halussius laissa parler Velvet en premier avant de lui même intervenir à la suite de maître Don. Il ne fit volontairement pas attention à maître Geilvta. En geste de politesse et de salut, il posa sa main au centre de son torse en inclinant la tête et la tendit légèrement vers ses interlocuteurs avant que son bras ne revienne se plaquer contre lui.


 « Honorable chef Ratcheewii, votre maison, votre cité est un havre de paix et de magnificence que nous ne saurions troubler en aucune manière. J'ai assuré Maître Don qu'il n'y avait nulle duplicité, ni quelques sortes d’hostilités dans nos intentions. Seul la paix et l'honneur nous animes. Telles sont mes paroles et mon serment auprès de vous et acceptez ma gratitude, ainsi que celle de dame Velvet, pour votre hospitalité.»

Halussius inclina une nouvelle fois la tête face à Ratcheewii tandis que le droïd de protocole faisait la traduction. De prime abord, on pourrait penser qu'Halussius venait de basculer dans le pompeux et la flatterie cependant, il faut avoir en tête les coutumes et le savoir-vivre des wookies, des êtres qui au delà de leur aspect bestial ont développé un grand raffinement et sont dotés d'un grand sens de l'honneur. Les mots n'avaient pas été choisi au hasard par Halussius, il savait que le chef wookie saurait les accueillir comme il se doit. Par la même, le serment qu'il venait de faire l'engageait certes lui et Velvet, mais implicitement, cela poussait aussi la délégation du Conseil à faire de même et à se mettre au moins au même niveau, cassant d'une certaine manière l'emprise que Saï venait de prendre sur l'assemblée de part son rappel impératif, superflu du point de vue d'Halussius. De vieux relents du temps où il était Chancelier...

Comme il l'avait espéré, Ratcheewii bougea la tête et grogna à la manière des wookies. La traduction faite par le droïd soulageait Halussius quand aux intentions et au ressentit du chef. Imitant Velvet et les autres Jedis, Halussius s'installa autour de la table et pris place sur son fauteuil en bois, ne lâchant pas son bâton de la main même une fois assis.


 « Maîtres du Conseil, tout d'abord nous tenons à vous remercier de votre présence et d'avoir accéder à notre requête. Particulièrement vous, Maître Don et … »

Halussius hésita un quart de seconde et changea aussitôt les propos qu'il s’apprêtait à dire.

 «... je laisse à présent Velvet vous dire de quoi il en retourne. »

Halussius ne s'était pas rendu compte de suite qu'il s'était laissé envahir par les anciens travers et usages de politicien dont il usait jadis. De manière détourné ou « diplomatique » il était sur le point de faire remarquer à Saï qu'un nombre aussi important de Jedis l'accompagnant n'était pas nécessaire et brisait d'une certaine manière l'équilibre entre eux... Mais il se ravisa aussitôt... jugeant que cela n'était pas approprié.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Velvet
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
avatar


Nombre de messages : 767
Âge du perso : 35 ans
Race : Mirialan

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
100/100  (100/100)
PF:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: Un pas en avant... La confiance[Pv Saï Don et Darth Velvet]   Dim 29 Avr 2018 - 11:01

Légèrement, mes lèvres s’étirent d’un sourire approbateur pour Halussius. Même s’il aime croire et prétendre qu’il est un homme complétement différent, il n’a rien perdu de son habileté politicienne, de ce savoir instinctif qui nivelle les tensions sous quelques mots bien choisis. Il n’est peut-être plus chancelier, mais il demeure un orateur compétant et charismatique. Tout ce que je ne suis pas. En cela nous, nous complétons à merveille. Il me tempère, m’oblige à freiner mes ardeurs, à choisir avec plus de délicatesse mes paroles pour ne pas froisser les égos de ces maitres. Pourtant, ce qu’il n’ose dire, je ne me gêne pas pour le livrer, sans ambages, sans fioritures, sans même un reproche glissé quand la monotonie de ma voix alors que j’embrasse d’un regard polaire les jedis, bien plus nombreux qu’ils ne devraient l’être.

« Merci Halussius. Maitre Don, j’ignore si je dois me sentir flattée que vous soyez venu à grand renfort et donc me satisfaire qu’une possible entente entre nous se dessine, ou si je dois m’en offenser. Amener la moitié du Conseil, me parait démesuré, j’espère que ce n’est pas pour nous signifier uniquement votre méfiance. Quoiqu’il en soit et comme mon ami vient de vous le rappeler, nous n’avons pas de querelles avec vous, n’en désirons pas et cet échange se veut les prémices d’une éventuelle collaboration. Rien de plus. Rien de moins. De ce fait, Maitre Geivlta, je suis également ravie de vous rencontrer. »

Je marque une pause, m’offrant quelques secondes pour dévisager chacun de ceux présent autour de cette table. Les négociations ne sont pas un domaine où j’excelle, je suis une guerrière et non une diplomate, bien qu’il semble que ma charge auprès de Refuge inclut ce genre de désagrément de plus en plus régulièrement. J’inspire doucement, réalisant que je n’aurais largement pas cette capacité dont font preuve les hommes de pouvoir, de tourner indéfiniment autour de la question, usant de non-dits, de sous-entendus comme l’on boit du petit lait. Aussi, je choisis d’être directe, franche, de ne laisser aucune ombre obscurcir mes propos et insuffler de la méfiance. Mais, ai-je réellement le choix d’user d’un autre stratagème ? El Masaarin s’est chargé d’instiller le venin du doute dans leurs veines, et user de faux-semblant ne peut les inciter à la confiance. Au contraire.

« Commençons par le vif du sujet, Maitre Don. Nous souhaitons établir, avec le Temple, une collaboration. Vous n’êtes pas sans savoir que Borenga n’était pas la pièce maitresse dans les derniers événements qui ont secoué la galaxie. Du moins, il n’était qu’un pion soumis aux ordres de Darth Synia dont je n’ignore pas que le nom vous évoque quelques mésaventures passées. Elle officie depuis l’espace Hutt, ce qui pour vous, n’est pas encore une menace mais pour nous, oui. Comprenons-nous bien, Synia s’est attaquée à l’Empire, à la République et elle louche très sérieusement sur les territoires Kadjillic, si elle parvient à prendre possession, d’une manière ou d’une autre de cet espace, elle va parvenir non seulement à créer un déséquilibre entre République et Empire en rompant tous les échanges, mais elle va aussi user de vos confrontations pour s’étendre. C’est hypothétique, certes, mais cette hypothèse se renforce de jour, en jour tandis qu’elle replace ces pions. Tous les éléments que nous avons recueillis sont dans les dossiers que nous vous avons envoyés. La menace pour vous n’est pas aussi directe que pour les Nôtres… »

Je m’interromps, une seconde, quêtant le regard d’Halussius, avant de poursuivre.

« … mais elle est réelle. Outre un déséquilibre et la cassure des échanges indirects entre l’Empire et la République, Maitres, ce sera l’émergence d’une troisième Force… détenue par une Dame Sith. Croyez-vous réellement que l’Obscurité ne s’en renforcera pas ? Que la Lumière dont vous êtes les Gardiens ne reculera pas ? Que la Force conservera son équilibre précaire au sein de l’univers ? »

Je les observe, un à un.

« Nous n’avons, actuellement, ni les ressources, ni les moyens de juguler ses projets. Nous avons besoin de vous. Evidemment, une collaboration ne s’envisage que s’il y a un échange, et même si au final, nous aider à détruire cette sith, protège les positions de la République et vos idéaux sur le long terme, nous sommes prêts à conclure un accord. J’ignore les manœuvre politique du Temple, mais je pense que nous pourrons négocier pour vous, un laissez-passer dans les territoires Hutts. Mais avant de nous atteler à une négociation, ou à quoi que ce soit qui ressemble à un accord, nous devons régler ce problème de confiance. Parce que sans confiance, nous ne pourrons pas nous accorder sur quoi que ce soit et il est primordiale que votre défiance cesse à notre encontre. Alors je vous le demande, qu’attendez-vous de nous, qui puisse vous convaincre de notre bonne foi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 8454
Âge du perso : 91 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Un pas en avant... La confiance[Pv Saï Don et Darth Velvet]   Jeu 26 Juil 2018 - 7:45

Spoiler:
 


Maître Don ne pouvait nier que l’attitude d’Halussius titillait sa curiosité. Cela ne l’avait pas frappé lorsqu’ils s’étaient rencontrés dans la cantina, car il avait été surpris par l’apparition même de l’homme, mais l’ancien Jedi avait beaucoup changé. La façon dont il s’adressait au chef wookie démontrait le soin qu’il mettait à mettre des formes et de la hauteur à son discours… Voire à son personnage. Mais c’était tout à son honneur, puisque cela ne fit que renforcer, visiblement, la confiance du wookie envers eux tous. Lorsqu’ils vinrent s’asseoir, toutefois, le vieux maître ne manqua pas de prêter une attention toute particulière à ce bâton ouvragé… Qui n’était certainement pas là pour soutenir un dos fatigué par les âges. Si quelqu’un avait besoin d’une canne, ici, ce n’était certainement pas Halussius. Alors, simple coquetterie, ou instrument de la Force ?

Quoiqu’il en soit, Maître Don fut obligé de reporter rapidement son attention sur Madame Velvet, dont le ton était tout à fait… Catégorique, pour ne pas dire agressif aux oreilles du vieillard. Leur rencontre commençait plutôt mal. Saï avait confiance sur le fait qu’il ne dégénèrerait pas, car tous avaient beaucoup de respect pour les wookies ici présents, et ils ne souhaitaient briser leurs promesses. En revanche, il lui paraissait compliqué de mener des accords dans ces conditions.

Néanmoins, le Jedi prit sur lui pour ne pas dépenser d’énergie à ruminer sur l’attitude que ces deux-là leur proposaient, qui lui paraissait assez offensive mais qui était peut-être due à leur nervosité et à l’importance que revêtait cette entrevue pour eux. En tout cas, c’était l’hypothèse qu’il choisissait de croire, car le Conseil n’accepterait pas longtemps de travailler avec des individus qui pirataient leurs réseaux informatiques et qui en plus paraissaient à deux doigts de les menacer.

Lorsque Madame Velvet eut terminé son discours, ce fut Maître Don qui prit la parole ; Maître Geilvta resta les yeux arrondis, interdite, tandis que Maître Waray, comme à son habitude se murait dans un silence hautain.

- Si nous sommes si... "nombreux", c'est parce que cette entrevue est importante pour nous aussi, et non pour vous défier. Vous n’avez pas à nous convaincre, rassurez-vous. Si nous n’étions pas conscients de la menace que représente Darth Synia, nous ne serions pas ici, en présence notamment de Maître Waray qui se charge de disséminer dans la galaxie, y compris dans l’Espace Hutt, des Ombres Jedi qui sont nos meilleurs informateurs… Et nos plus discrets intervenants.

Les Ombres étaient généralement un sujet tabou au sujet de l’Ordre Jedi, mais il ne servait à rien de nier ce qu’Halussius savait déjà par son expérience au sein du Temple.

- N'est-ce pas, Krava ?

La femme se décida enfin à décroiser les bras, jeta un regard suspicieux à Saï avant d’accepter d’ouvrir la bouche, non sans un soupir contraint.

- Darth Synia nous inquiète en effet depuis plusieurs années, et nous avons déjà investigué à son sujet, expliqua-t-elle de sa voix rauque. En particulier, nous avons un contact qui nous a permis d’en savoir un peu plus sur ses manières d’agir…

Malheureusement, la Lame d’Or était insaisissable et ils en avaient perdu la trace. Maître Tianesli, en particulier, n’avait pas souhaité donner suite à leur collaboration, ce que Maître Don et Waray déploraient aujourd’hui, car c’était leur piste la plus précieuse.

- … Malheureusement, notre fil d’informations s’est tari au fil des mois. Nous n’avons presque plus de pistes intéressantes à son sujet, alors que nous la considérons nous aussi comme une menace directe.

Voilà au moins un point sur lequel ils allaient tous s’accorder. Un silence plana entre eux, qui apaisait peut-être quelque peu les tensions tandis que chacun réalisait qu’a priori, ils avaient les mêmes objectifs. Bien sûr, Madame Velvet avait raison : tous avaient en tête ce problème de confiance, mais Saï n’avait aucune garantie ni à donner, ni à demander.

- Je pense que nous faisons tous preuve de prudence pour des raisons qui nous sont propres, et probablement fort justifiées, finit-il par dire. Nous ne trouverons, je pense, cette confiance, que par une collaboration efficace dans le temps.

La confiance se bâtissait, elle ne s’inventait pas sur un accord, d’une minute à l’autre.

- Peut-être devrions-nous nous concentrer sur la confiance que nous avons à l’égard de nos intérêts communs. Vous souhaitez arrêter Darth Synia ; nous souhaitons en savoir plus sur elle. Si vous acceptez de partager à l’avenir vos informations sur elle, nous vous prêterons main forte. Mettre en commun nos réseaux d’information serait, je pense, un premier pas vers une relation durable… qui induira, avec le temps, la confiance.

Le vieillard regardait surtout Madame Velvet qui, si elle lui semblait mystérieuse par la réputation qu’elle s’était construite, lui paraissait aussi plus accessible qu’Halussius dans son raisonnement. Son vieil ami avait tellement changé, qu’il n’était pas sûr de saisir ses intentions. Celles de Madame Velvet, en revanche, apparaissaient limpides, et cela faisait le lit d’un échange fructueux à ses yeux.

- Nous sommes prêts à jouer cartes sur table.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un pas en avant... La confiance[Pv Saï Don et Darth Velvet]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un pas en avant... La confiance[Pv Saï Don et Darth Velvet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Kashyyyk-