Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Event XII - Gree] L'Ombre et le Roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 4810
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: [Event XII - Gree] L'Ombre et le Roi   Dim 11 Mar 2018 - 18:20

Deux navettes se sont détachées du cortège spatial des Jedi, pour descendre en piqué vers les coordonnées indiquées. Le ciel de Gree est dégagé, l’aube laisse peu à peu place à un soleil ardent sur la planète aride. Les deux commandos sont dans l’appréhension ; c’est une drôle de mission qui leur est confiée : aller à la rencontre des Sith menaçant le site sacré de Gree. Répondre à cette étrange invitation… Pour s’assurer qu’une défense, même minime, se soit manifestée contre l’Empire dans ce secteur vulnérable que la République n’ira jamais défendre.
Mais n’est-ce pas un piège ? Ils le sauront sur place…

D’ailleurs, l’heure est venue de quitter les navettes. Toutes deux se posent entre les ruines, à distance raisonnable du petit groupe de Sith qu’ils ont aperçu depuis les heures à leurs sabres rouges déjà sortis au clair. En débarquant sur le sable brûlant, ils peuvent même entendre leurs cris. L’appréhension monte.

- Formez des petits groupes ! ordonne Maître Vespen. Les padawans, je ne veux pas vous voir partir seuls. Et songez tous qu’à mon signal, nous revenons ici pour nous enfuir. Pas de risques inutiles, c’est compris ? Alors allons-y. Que la Force soit avec nous !

Les Jedi acquiescent et s’élancent dans la poussière. Ils se séparent en duos ou trios, et se hâtent d’entrer dans les ruines en silence, discrètement. Il s’agit maintenant de rejoindre le cœur du complexe de ruines, pour voir exactement ce à quoi les Sith les invitent…

Saery les laisse prendre de l’avance puis, seule, pénètre à son tour dans les ruines. Elle va droit devant elle. Elle sent dans la Force celui qui attend. Son aura est irrésistible, fait de la même noblesse que celle des rois et de la même ambition que celle des voyous tout à la fois. Un homme dangereux par bien des aspects…

Ses pas la conduisent dans une longue allée bordée de hautes colonnes. L’endroit est majestueux. Quel dommage qu’il soit aujourd’hui le théâtre du déchaînement de l’Empire…
Au bout de l’allée, se tient une place plus magnifique encore, entourée de statues gree, de fontaines taries et de bassins qui à l’origine devait offrir une eau salvatrice aux visiteurs de ce lieu sacré. Saery y arrive par une extrémité et aussitôt, elle aperçoit à l’extrémité opposée la silhouette de celui qui l’attend.

C’est un homme à la carrure large, aux cheveux plus blonds que le sable et aux yeux d’un bleu qui la transperce même à des dizaines de mètres de distance. De loin, elle peut voir qu’il sourit.

Darth Nero espérait que l’aura la plus impressionnante à portée, celle sur laquelle il a jeté son dévolu, soit un Maître d’une renommée suffisamment importante pour que sa prise soit un trophée comme nulle autre pareille. Malheureusement, il ne reconnaît pas cette jeune femme… Elle devra faire l’affaire.



Seuls les joueurs Darth Nero & Saery Vespen peuvent intervenir dans ce sujet. S’agissant d’un combat purement RP, vous serez départagés sur la qualité d’écriture de votre RP, la pertinence, l’originalité et le réalisme de vos actions et de vos choix ainsi que votre fair-play vis-à-vis de vos adversaires.
Ordre de post : Nero - Saery.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Nero
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 88
Âge du perso : 38 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Vuldo

Feuille de personnage
Activité actuelle: Prépare la guerre
HP:
2/110  (2/110)
PF:
62/64  (62/64)

MessageSujet: Re: [Event XII - Gree] L'Ombre et le Roi   Mer 14 Mar 2018 - 23:05



Dans ses yeux, le reflet bleu pétrole de la bande maritime qui ceinture Gree. Nero est debout, seul face à la baie de son destroyer de commandement en orbite, les mains dans les fontes de son long manteau de cuir noir. Détendu et rarement aussi sobre, l’œil lucide, il observe les barges de débarquement pénétrer l’atmosphère de cette planète sanctuaire. Il lui a fallu quatre années et des milliers de crédits pour mobiliser cette armée Belkadienne, deux légions de guerriers vêtus d’armure Vanquish et Banshee flambants. Ils sont prêts depuis des mois, ingérables depuis plusieurs semaines. Ils n’attendent que ça, déferler et prendre. Le défi de Darth Ynnitach, conquérir un monde sans l’appui de l’Empire, conquérir un monde par tes propres moyens. L’heure de gloire a sonner.

Certains vaisseaux légers n’ont rien de belkadiens, ils sont les appareils des Apprentis et Guerriers de sa chère famille. Ceux-là ont répondu à l’invitation, ils viennent chercher la lumière qui chassera leur anonymat ou consacrera leur Art. Ils sont plus nombreux qu’il a osé l’espérer, fantastique. Il y a aussi des mercenaires, certains d’entre-eux connaissent Nero depuis près d’une décennie. Il est maintenant temps de gagner la barge royale amarrée au Thermoclès, car le roi est un homme de première ligne et il ne manquerait pour rien au monde le débarquement. Le Grand Mestre Garuda se joint à lui, Vuldo son Apprenti aussi. Ils sont immenses plus grands encore que leur Seigneur, et fin prêts au combat. Flanqué de son épée Krath, le Tailleur de Sang est froidement redoutable. Le Ayrou, torse nu, projette une aura aussi animale que létale.



Lorsque les trois sabreurs pénètrent la barge, les soldats verts sont tout à fait troublés par leur présence. Que le roi, le prince et le plus haut notable de Belkadan se joignent à eux est un honneur dont jamais ils n’auraient pensé être couverts. Lorsque la navette se décroche du vaisseau de commandement, la température monte aussitôt d’un cran. Les énergies qui environnent le trio ont gagné en intensité. A cet instant Nero pense à Noctis, cet allié magnifique.

Atterrissage, poussière et chaleur des rétro-propulseurs. Les furieuses escouades de Banshee sont les premières à se répandre dans les zones stratégiques. Derrière elles, les Vanquish lourdement armés vont progresser implacablement et sécuriser les périmètres.



Il va s’agir d’une démonstration, Gree n’est pas militarisée et deux légions enragées auront tôt fait de la mettre à genoux. On assiste déjà aux premières effusions de sang, avec des hommes et des femmes qui refusent de se battre et finissent exsangues, livrés à la sauvagerie démultipliée des Banshees qui peinent à se trouver confronter à des adversaires dignes le leur soif. La fureur va saisir ces femmes mortelles et guider leurs vibrolames vers les cœurs innocents, emballer leurs cuisses puissantes vers le moindre bipède qui se tient debout devant elles. Ecroulez-vous, soumettez-vous ostensiblement, ou les guerrières au panache pourpre vous trancheront la jugulaire.



Un lieu sacré, choisi, c’est au cœur de ces antiques ruines que l’équipage du roi Nero atterrit. L’endroit est désert mais pourtant les flux s’affolent. Priss a livré ces coordonnées à chaque manipulateur de Force qui s’est montré désireux de suivre Nero sur ce champ de bataille. C’est ainsi quelques dizaine de sabres rouges qui luisent tout autour du monarque et de ses guerriers. Des regards s’échangent et Nero opine en souriant, tellement satisfait. Car les voilà ! ces autres sœurs et frères qui n’ont plus la pleine conscience leur divine nature. Les voilà, rayons bleus et verts dansants au rythme de leurs foulées et bonds en avant.

Priss et ses agents ont fait leur travail, pendant quatre ans rien n’a filtré, pas un écho n’est parvenu aux âmes éveillées de Ondéron et Nero a pu sereinement se préparer à honorer le défi de la Reine. Et à la veille de ce grand jour, le roi a balayé ce château de cartes noires. Il a transmis toute la menace qu’il représente sur un épais fil de Force, tous les morts qu’il promet, toute l’envergure de sa démesure. Et des Maîtres ont perçu cette charge infernale, ce jeu macabre et gratuit annoncé dans l’ether, et leurs disciples sont là pour arrêter les conquérants de Belkadan.

Alors le choc des lasers, les arcs électriques, de toute part. Au centre de la violence, Nero n’a pas encore dégainé. Il tient à bout de bras le poignet d’un jeune frère ennemi. Le colosse l’observe dans sa détresse, sourit plus large, et puis lui fracasse le crâne d’un coup de tête brutal. L’odeur et la couleur du sang, Nero entre dans le bain. Son sabre jaillit finalement à dextre, éclairant sa massive personne d’un bleu royal. Il fait un pas en avant, l’air peu concerné mais les appuis fermes. Soudain il s’écarte avec souplesse, esquivant une estocade. Il abat sèchement son arme et le manche noir et laqué rencontre durement l’échine du Jedi qui est prisonnier de son élan. Vuldo est là pour l’embrocher dans sa course. Sur la gauche, Garuda n’avance ni ne recule, économe dans ses gestes, foudroyant dans ses contre-offensive, déviant les lames d’une légère rotation du poignet, déséquilibrant ses adversaires d’un subtile report de poids. Le Grand Mestre ne cède rien.

Le roi-puma fait un pas en avant. Là-bas, vers ces colonnes qui ne soutiennent plus que la mémoire d’une grandeur millénaire, derrières ces ruines se tient quelqu’un évoluant dans les même sphères que lui. Nero grimace et doit quitter cette vue dans la Force, une sœur déchaînée maintient sa lame ardente au contact de la sienne. Nero relève vivement la garde et soulève la lame adverse. La semelle de sa ranger enfonce la cage thoracique de la jeunette, qui s’effondre étouffée. Le Seigneur fait encore un pas en avant mais il est submergé. Les guerriers du Temple l’ont identifié, il est l'ennemi à abattre. Sa lame en rencontre trois autres, deux de plus, et rapidement il lève le bras gauche. Le bruit sourd des flux puisés profondément, qui ont accumulé une puissance dantesque. Ses cinq opposants sont soufflés dans la Force et ceux qui heurtent un obstacle sentent leurs os se rompre. Garuda et Vuldo se rapprochent alors pour l’entourer, imités par plusieurs Guerriers et Apprentis. Nero se débarrasse de son cuir et il disparaît.

Lorsqu’il apparaît à Saery, il a le sourire. Il le perd vite pourtant, il ne reconnaît pas ces énergies, ce visage. Lors de sa visite au temple, elle n’était pas du comité d’accueil. Elle n’est pas membre du Conseil, elle n’est pas figure de proue. Tant pis. La mâchoire du roi se relâche et il prend le temps de l’apprécier. Les tentacules éthérées de Nero viennent la lécher mais s’y brûlent. La jeune femme qui lui fait face est une forteresse aux parois lisses et noire, elle n’offre pas la moindre prise. Les teintes de son aura sont tout à fait déroutantes, les contours incertains. Nero arque les sourcils et se fait entendre.

Viens plus près !

C’est à senestre que son laser saillit cette fois, d’un bleu si profond, si noir. Ses bras musculeux s’écartent avec enthousiasme, il l’invite pour une embrassade contre son torse chaud et nu, largement balafré dans la diagonale et orné de multiples cicatrices. Son visage est celui d’un oncle affectueux, confiant et protecteur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saery Vespen
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 72
Âge du perso : 35
Race : Morellienne
Binôme : Lauren Aresu

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
76/76  (76/76)
PF:
98/98  (98/98)

MessageSujet: Re: [Event XII - Gree] L'Ombre et le Roi   Sam 17 Mar 2018 - 17:16

HRP:
 

Un message… Si Saery foulait le sol poussiéreux de ces ruines Gree, c'était à cause d'une simple intuition, d'un message. De fugaces images qui lui étaient venues à l'esprit alors qu'elle se dirigeait vers Dathomir, avec maître Marja, l'avaient menée jusqu'à cette planète de la bordure extérieure. La perturbation qui résonnait à travers la Force avait alerté les Jedi qui, malgré la guerre, avaient décidé de répondre à l'appel. Le côté obscur grandissait et Gree se laissait peu à peu entraîner dans ses ténèbres : il fallait agir.

Tout là-haut, dans l'espace, Hildegarde se chargeait de maintenir une voie de sortie pour ceux qui s'étaient rendus au sol. Et, au milieu des ruines, maître Vespen s'était chargée d'organiser les Jedi pour répondre aux douloureux messages inaudibles que lui transmettait la Force. Les Sith étaient présents et leurs sabres, rouges comme le sang de leurs victimes, allaient bientôt croiser les lames des défenseurs de la paix.

Saery, seule, progressait lentement dans l'immense allée qu'elle empruntait à peine. D'un pas lent et silencieux, elle observait religieusement les grandes colonnes qui bordaient la route vieille de plus de cent mille ans. Ces vestiges d'une incroyable civilisation balayée par le temps étaient tout à fait captivants. Et pourtant, ils ne parvenaient pas à saisir toute l'attention de l'ombre Jedi. Pour se détourner des antiques distractions, celle-ci clôt ses paupières.

Maître Vespen pensait aux Jedi qu'elle avait envoyé à la rencontre des Sith. Au plus profond d'elle, elle sentait encore la peur et l'incertitude de ceux qu'elle avait accompagné ici, sur Gree. La lourde responsabilité qu'était le déploiement de ces jeunes Jedi incombait à Saery. Bon nombre d'entre deux n'avaient encore jamais croisé le fer avec le côté obscur. Et, même si tous ne demandaient qu'à remplir leur devoir, la Jedi ne pouvait pas s'empêcher d'espérer que la Force soit avec eux. Ils en avaient besoin.

Les bras croisés sous sa bure qu'elle portait sur ses épaules, Saery se concentrait. Elle ne se laissait pas emporter par son inquiétude et ses remords, ses sentiments n'avaient jamais été une entrave à son pragmatisme. Ils ne le seraient probablement jamais. Chaque pas qu'elle faisait la rapprochait d'une épreuve qui lui allait lui demander de se surpasser, là était sa véritable préoccupation. Portée par la Force, plus proche de l’œil de l'obscure tempête qui faisait rage un peu plus loin encore, Saery continuait d'avancer dans sa transe. Elle prenait son temps car, droit devant elle, celui qu'elle ne voyait pas encore ne la fuyait pas. Bien au contraire, il l'attendait avec une certaine impatience.

Inébranlable, insensible, maître Vespen se frayait un chemin à travers les vents impalpables qui lui portaient la haine, la colère, la rage mais aussi l'effroi et les doutes de ceux qui se battaient déjà ailleurs. Elle pouvait aussi sentir le Sith qui l'attendait quelques dizaines de mètres plus loin. Sa puissance, son aura... Le côté obscur. Brutal, ardent et tranchant, celui-ci cherchait déjà à lacérer l'esprit de Saery, en vain.



Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie.


La Jedi expira longuement, puis rouvrit les yeux. Il était là, devant elle. Celui qui, par sa simple présence, corrompait l'air et la terre de Gree. Cet homme, si imposant et massif, dégageait un pouvoir plus sombre et plus destructeur que tout ce qu'elle avait pu voir auparavant. Saery l'avait senti depuis bien longtemps : ce qui l'attendait ici n'avait rien à voir avec ce qu'elle connaissait déjà. Néanmoins, elle relevait le défi.

Si la Jedi se trouvait ici à ce moment, c'était par devoir mais aussi par conviction. Elle avait une infinie confiance en la Force. Tout faisait partie de son plan. Rien n'était laissé au hasard et Saery était convaincue que sa présence sur Gree était le fruit d'un éternel besoin d'équilibre. Ainsi, c'est sans broncher qu'elle plongea son regard dans les yeux perçants du Sith. Le visage dénué d'émotions, l'esprit en paix, elle s'enfonça un peu plus dans le piège mortel de Darth Nero.

— Viens plus près ! Lança-t-il, à la fois sinistre et chaleureux.

L'homme tenait en main un sabre laser dont la lame dégageait une étonnante lumière bleue. Il invitait la Jedi à ouvrir le bal, mais Saery n'acceléra ni ne ralentit pas: il devait attendre qu'elle soit prête. Quelques pas plus tard seulement, elle se sépara de sa bure avec un ample geste des épaules. La poignée de son sabre quitta alors sa ceinture pour sauter dans sa main droite tandis que l'ancienne arme de son maître, elle, se retrouva dans sa main gauche. Après une longue et tranquille expiration, elle alluma enfin les deux sabres laser.

Les longues lames jaunes, en tous points similaires, apparurent l'une parallèle à l'autre. Toutes deux pointées vers le sol. Leur lueur éclatante produisaient d'étranges reflets sur les gants dorés de l'ombre Jedi. Comme tenus par deux mains de lumières, les sabres de Saery étaient prêts à accorder l'ultime délivrance à l'âme tourmentée, prisonnière du côté obscur, qui se trouvait devant elle.

La Force qui s'écoulait à travers elle lui réclamait d'apporter la paix sur Gree. L'ombre était prête à accomplir sa volonté. Elle choisissait de suivre une voie nécessaire : celle du combat. Grâce à ses lames, elle salissait ses propres mains pour éviter à de nombreux autres d'avoir le faire à sa place. Pour elle, ce genre de sacrifices était devenu la raison même de son existence. Sa mission était déjà claire. Elle allait empêcher ce Sith d'agir, maintenant et pour toujours. Quand les ténèbres devenaient incontrôlables, la seule option pour éviter qu'ils ne se répandent encore plus était d'en attaquer les racines.

Le Sith qui se trouvait devant Saery n'était plus de ceux que l'on pouvait dompter, il n'était même plus de ceux que l'on pouvait qualifier d'humains. Cette monstruosité, dont les mains avaient déjà mainte et mainte fois baignées dans le sang, ne semblait attendre qu'une chose : combattre à nouveau. L'ombre Jedi, qui le fixait intensément, s'arrêta dans sa marche. Elle allait répondre à sa demande.

Sa main droite serra son arme chromée un peu plus fort tandis qu'elle ajustait sa prise sur la poignée noire du sabre de Stevic. Même s'il n'était plus là, la Jedi continuait à suivre les enseignements de maître Morans. Si tout son être lui suppliait d'attaquer, de terrasser son adversaire, la raison l'en empêchait : qui savait ce que celui-ci lui réservait ? Ces monstres avaient plus d'un tour dans leur sac.

Cette longue pause aurait pu semer le doute, attiser le feu de la colère ou piquer l'intérêt. La vérité était tout autre : Saery agissait par prudence. Elle attendait que ce soit lui qui vienne à elle. Son silence, quant à lui, n'était que le fruit de ses expériences passées. Les Sith ne révélaient jamais rien sans raisons, leurs paroles étaient un poison auquel il ne valait mieux jamais goûter. Elle en avait malheureusement déjà trop bu pour avoir le luxe d'y toucher à nouveau.

Comme pour signifier qu'elle n'avait rien à dire, maître Vespen ouvrit ses bras elle aussi. Elle se pencha pendant qu'elle avançait sa jambe gauche qu'elle fléchissait doucement. Les pointes de ses lames brillantes se rapprochèrent un peu plus du sol sacré des ruines Gree avant de lentement y décrire arc de cercle. Les sabres en arrière, le regard perçant en avant, Saery était telle une prédatrice qui attendait sa proie pour lui sauter à la gorge. Prête à bondir, l'ombre puisait déjà dans l'infini pouvoir de la Force. Tout son corps n'attendait que de se déplier pour foncer, pour répondre avec plus de vélocité qu'il n'en fallait.

Le sourire carnassier du Sith était déjà à jamais imprimé dans la mémoire de la Jedi, mais celle-ci n'avait aucunement l'envie de le lui retourner. La seule réponse qu'elle donnerait à cet homme serait brève et douloureuse. La lumière triompherait, elle en était certaine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Nero
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 88
Âge du perso : 38 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Vuldo

Feuille de personnage
Activité actuelle: Prépare la guerre
HP:
2/110  (2/110)
PF:
62/64  (62/64)

MessageSujet: Re: [Event XII - Gree] L'Ombre et le Roi   Mer 28 Mar 2018 - 18:59

A très haute altitude mais en atmosphère, le destroyer de commandement de la flotille belkadienne. Au pupitre général, Priss, la femme noire qui a toujours su protéger le roi de lui-même, murmurer à la Mort pour qu’elle l’épargne.



Les drones, maintenant. Retrouvez le roi, il ne peut pas être loin.

En effet, les drones ont tôt fait de survoler très haut les deux duelistes isolés dans les ruines. Mais pas seulement. Un étrange individu se trouve perché au sommet d’une ruine culminante. Sombre spectateur. Priss plisse les paupières, qui est-ce ? Son œil oblique vers l’un de ses agents. Il est déjà sur le serveur Onyx en pleine tentative d’identification. L’effort sera vain, elle le perçoit comme une évidence. Son attention se reporte sur celle qui défie Nero.

La femme qui lui fait face.


L’autre agent qu’elle interpelle du menton a le visage déformé par une grimace d’impuissance. Il n’a rien à lui transférer, absolument rien. Pour Onyx, cette femme n’existe pas. Priss se mord la lèvre inférieure et la température sous son casque laqué grimpe d’un cran.

L’unité Banshee la plus proche. En stand-by aux coordonnées que j'indique.
 
Cette escouade va se poster à trois minutes de la position de Nero, à bonne distance, invisible. A aucun moment le roi ne doit être confronté à sa garde, il doit être laissé tout entier à son combat, à son adversaire. Sans ça, il serait suprêmement déshonoré, tellement furieux. Les Banshees recevront l’ordre de s’élancer vers lui dans le seul cas où il serait à la merci de son adversaire. Une telle manœuvre, Priss sait qu’elle pourrait la payer de sa vie, mais elle a toujours été prête, au premier regard porté sur Nero, prête à mourir pour lui, de sa main même.

Au sol, entre les tempes de Banshees concernées résonnent leur nouvel ordre de mission. Aussitôt elles infléchissent leur trajectoire, infatigables et ardentes. Bien plus loin, plusieurs escouades Vanquish sont confrontées à d’étranges guerriers. Ils sont peu nombreux mais terriblement efficaces. Des locaux dont la résistance est une surprise véritable. Mais les soldats verts avancent, meurent mais avancent. Ceux d’en face tombent aussi, ils ne pourront tenir.

Et toi petite ? Le pourras-tu ? Il semblerait, pour le plus grand plaisir du roi-puma, qui envisage la souplesse et la vélocité que promet la garde cette rivale. Elle a dégainé deux lames longues et jaunes éclairant la noirceur de sa fine silhouette. Elle refuse de faire un pas vers lui et il a une moue qui exprime la déception. Alors il avance, un chaud vent de Force le précède et soulève les cheveux d’argent d’en face. Il marche et se rapproche sans hâte, sans élan du cœur. Il est d’un calme étonnant pour celui ou celle qui l’aurait déjà observé au combat. Il maintient sa lame de côté sans grande fermeté, terrible rayon obscur généré par un cristal taillé pour infliger la douleur. Il est proche et ne sourit plus, son regard habité d’une réelle fascination pour cette femme-jaguar.

Il marche toujours et il est presque sur elle lorsque ses phalanges s’affermissent autour du manche noir. Il darde vers elle la pointe de son sabre et avance toujours, implacable et sans accélérer, droit vers son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saery Vespen
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 72
Âge du perso : 35
Race : Morellienne
Binôme : Lauren Aresu

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
76/76  (76/76)
PF:
98/98  (98/98)

MessageSujet: Re: [Event XII - Gree] L'Ombre et le Roi   Jeu 29 Mar 2018 - 20:26

Saery, immergée dans la Force, sentit pleinement le côté obscur tenter de l'écraser, de la transpercer. Le titan qui avançait vers elle générait un véritable ouragan qu'elle seule pouvait percevoir. L'incroyable énergie qu'il déplaçait, sans un geste, aurait fait flancher plus d'un Jedi ; mais les sensations qu'entraînaient ce genre d'auras meurtrières n'étaient pas étrangères à l'ombre Jedi. Impressionner leurs adversaires et les plonger dans le doute était l'une des meilleures armes des Sith, Saery le savait bien. Elle refusait de laisser l'impressionnant Sith prendre le dessus sur son mental. Car après tout, combien étaient morts à cause d'une simple hésitation ?

Et pourtant, maître Vespen ne put s'empêcher de frissonner. Elle perdit une seconde qui aurait pu lui coûter très cher, mais le Sith n'en profita pas. Pourquoi avançait-il si tranquillement ? Le manque de fermeté dans le maintien de son sabre, sa posture fière mais souple, sa démarche si lente alors qu'il pouvait se faire attaquer à tout moment... Sa garde semblait grande ouverte ! Il avançait simplement vers elle, la pointe de son arme en avant. Espérait-il qu'elle se laisse tuer sans résister ? Comptait-il sur d'incroyables réflexes pour pallier à sa terrible posture ? Saery ne le quittait pas des yeux. Son regard planté dans son torse, elle observait chacun de ses gestes et n'y trouvait que de la confusion : comment quelqu'un d'aussi imposant pouvait-être aussi peu précautionneux ? Estimait-il que son adversaire n'était pas digne d'être prise au sérieux ?

Le Sith ajusta sa prise sur son arme et toutes les questions s'envolèrent. Il était bel et bien sérieux. Peut-être un peu naïf, mais sérieux. Il avait l'intention de la tuer ici et maintenant. Cet homme hors du commun n'était plus qu'à quelques mètres d'elle. Il s'approchait si lentement... En fonction de sa distance, maître Vespen ajustait sa posture. Elle avançait doucement ses sabres à mesure que le temps dont elle disposait pour réagir s’amincissait. Il ne fallait rien laisser au hasard.

Saery, habituée à finir les choses rapidement en frappant depuis les ombres, espérait mettre fin à ce combat en quelques coups. Il fallait frapper vite et fort. Elle ne pouvait pas attendre qu'il se rapproche plus encore : le titan était à bonne portée, il ne fallait plus lui laisser l'initiative. Elle profita du milieu de l'un ses lents pas, de ce bref instant où sa posture était la plus fragile, pour balancer d'un coup ses lames en arrière et pousser sur ses jambes de toutes ses forces.

Rapide comme l'éclair, Saery fila en avant dans un saut horizontal qui défia toute physique. Elle comptait passer derrière le Sith ou, plus exactement, le traverser. Presque arrivée à son niveau, ses brillantes lames initièrent un vif mouvement de cisaille. La lame gauche de la Jedi fonça vers le sabre bleu pour l'empêcher d'attaquer tandis que le sabre de droite, lui, devait trancher le Sith en deux. Ce qui pouvait sembler être une attaque barbare et brutale était en réalité un coup d'une extrême précision. Saery prenait des risques, mais ils n'étaient pas calculés. Toute son adresse était au service de ces assauts à la fois dangereux pour elle et mortels pour ses ennemis.

Maître Vespen ne comptait pas faire de prisonniers.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Nero
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 88
Âge du perso : 38 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Vuldo

Feuille de personnage
Activité actuelle: Prépare la guerre
HP:
2/110  (2/110)
PF:
62/64  (62/64)

MessageSujet: Re: [Event XII - Gree] L'Ombre et le Roi   Mar 3 Avr 2018 - 9:53

Le Jedi explose telle une bombe à fragmentation, elle est sur lui en moins de rien, mortelle. Les pupilles de Nero se dilatent, il saisit en une fraction de seconde le danger que représente cette femme. Il a la vision de son tronc, sèchement séparé de ses jambes. La mort ensuite.

Alors les crampons de ses rangers soulèvent la poussière, ses appuis se font solides et son corps se tord. Sa seconde lame jaillit dans le même mouvement et rencontre celle de son adversaire. Un fugace crépitement s’amplifie dans l’espace et les deux combattants se retrouvent dos à dos, à bonne distance.

Nero se retourne vivement, elle aussi. Ils s’observent une seconde, le roi-puma a un sourire. Elle n’a aucun sens du spectacle, elle combat pour tuer, vite. Et il s’élance, aussi explosif que sa muette rivale, soutenant ses sabres en avant comme deux marteaux. Il frappe une fois, elle se dérobe et contre-attaque avec du vif-argent dans le geste. Nero dégage son épaule et esquive de justesse, il expire et son œil oblique vers elle.

Pfew !

Aussitôt il réplique et abat sa seconde lame, lourde comme une enclume, vive comme un couperet. Mais la femme-jaguar n’est déjà plus là. Nero replace ses hanches face à elle, quelques mètres les séparent. Tout à coup il jette un sabre qui file dans l’éther sur sa gauche et va décrire une longue courbe. Et il charge à nouveau, conserve l’initiative. Cette fois son approche est moins débridée, son attention véritablement mobilisée vers elle et chacun de ses membres. Il est prêt à infléchir sa trajectoire pour attaquer à contre-pied, entièrement dédié au corps de cette femme et aux ondulations des flux qui l’environnent. Il est maintenant très proche d’elle et son second sabre a entamé son retour, boomerang bleu et létal. Soudain la Force telle une faucille, une vague chaude à bout portant qui veut déséquilibrer le Jedi avec violence. Et la main puissante de Nero qui s’avance pour empoigner la guerrière. S’il finit par l’attraper, c’est pour connaître la couleur de son sang.

Plus haut sur son promontoire, l’agent du Culte observe les duelistes. Maître du Voile, il est tout à fait indécelable à leurs sens. Son attention est largement consacrée à Nero, ce Seigneur dont le nom est sur beaucoup de lèvres au sein des coteries Sith. Au fond de lui, l’Inquisiteur souhaite que ce combat lui coûte, il veut voir son sang versé par cette femme, il souhaite le voir dans la souffrance, voir ce qu’il représente dans la douleur.

A plusieurs centaine de kilomètres de là, un guerrier Vanquish soulève son casque de jade.


Il jette loin son regard charbonneux couvrant du regard ses escouades lancées à l’assaut d’une infrastructure énergétique. Ses lèvres forment une moue de dépit et il se surprend lui-même. Il en veut à son roi, il ne peut réprimer ce sentiment. Gree n’a rien d’une place forte, aucun guerrier véritable ne s’est encore opposé à ses hommes. Où sont les combats promis ? Quelle est cette mauvaise blague ? Il rengaine son fusil blaster et marche en direction de l’objectif, sans hâte, calme et détaché en apparence, furieux et tendu en réalité.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saery Vespen
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 72
Âge du perso : 35
Race : Morellienne
Binôme : Lauren Aresu

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
76/76  (76/76)
PF:
98/98  (98/98)

MessageSujet: Re: [Event XII - Gree] L'Ombre et le Roi   Ven 6 Avr 2018 - 0:22

Le combat n'allait pas dans le sens de Saery. Grâce à son second sabre qu'il n'avait pas encore allumé jusque là, le Sith avait bloqué son premier assaut. Sa technique, d'apparence si bancale, était mêlée à une force brute qui surprit la Jedi. Ce premier contact lui fit réaliser que le titan était encore plus robuste qu'il ne le paraissait. La parade du Sith, précipitée mais percutante, trahit la différence de poids qu'il y avait entre les deux adversaires. Ainsi, quand l'homme leva son sabre pour l'abattre de toutes ses forces sur elle, Saery choisit d'esquiver. Une parade trop fragile risquait de lui coûter la vie et la Jedi n'avait aucune envie de goûter à ses propres sabres. Le Sith pourrait très bien les écraser contre elle avec une frappe inarrêtable.

Pour vaincre, il lui fallait user de ses meilleurs atouts : son agilité et sa maîtrise, sa vitesse et son imprévisibilité ! Profitant de l'initiative gagnée grâce à son esquive, Saery tenta de percer avec une frappe sèche et rapide. Mais, Nero l'évita de justesse grâce à d'inattendus réflexes et frappa à nouveau pour reprendre l'ascendant. Maître Vespen, qui ne voulait pas le Sith mener le combat trop longtemps, sauta en arrière dans l'espoir de pouvoir reprendre le combat en main. Cependant, son adversaire n'était pas décidé à briser son rythme. D'un grand geste, il lança le sabre qu'il tenait en main gauche. Celui-ci ne fila pas directement sur Saery, mais il décrit une grande courbe qui laissait deviner à la Jedi les intentions de Nero. Il comptait l'attaquer de face, mais aussi de dos !

Le Sith la pensait-il bête au point de rester dans la trajectoire de la lame ? Maître Vespen comptait bien profiter de la simplicité du plan de Nero pour le retourner contre lui. Alors que celui-ci chargeait sur elle, Saery recula de quelques pas pour ajuster son timing. La brute, qui fonçait sa main libre en avant, allait bien devoir rattraper l'arme qu'il avait lui-même lancée. Ce bref temps durant lequel il devrait se concentrer sur la réception du sabre serait l'occasion de frapper. Saery, qui sentait l'arme arriver dans son dos sans la voir pour autant, se visualisait déjà l'éviter au dernier moment pour lacérer le buste du Sith avec la pointe de ses deux sabres laser. Cependant, le Sith, lui aussi, était imprévisible.

Vespen, lancée in extremis dans son esquive, ne put prévoir que Nero pouvait encore puiser plus profond dans le pouvoir de la Force. Alors que celui-ci se concentrait déjà sur son arme pour la faire voler à sa guise, il invoqua le côté obscur pour interrompre la Jedi dans son geste. Ses deux lames empêchèrent le Sith de l'attraper, mais la perte d'équilibre de maître Vespen lui coûta sa manoeuvre. Le bourdonnement de la lame qui revenait dans son dos se fit plus fort, plus dangereux. Puis, d'un seul coup, il sembla s'éteindre. Durant un court instant, tout autour de Saery disparut pour ne laisser place qu'à la douleur.

Les jambes de la Jedi, déjà instable, se firent plus faibles encore. Durant sa chute, Saery laissa s'échapper un cri de douleur en grimaçant et entrevit le terrible sourire du Sith. Un sourire qui la fit sortir aussitôt du bref repli sur elle-même que sa blessure et la surprise lui avaient causé. Elle ne devait pas se laisser faire, elle ne devait pas laisser le temps à ce Sith de l'achever !

En réalité, tout était allé bien plus vite que Saery ne l'avait imaginé, sa chute y comprise. À peine tombée sur son flanc, elle poussa sur ses jambes pour rouler sur son dos ainsi que sur sa blessure fraîche. Reculant à nouveau, cédant du terrain, Saery se releva en balançant ses lames en avant pour garder Nero à distance tout en s'éloignant plus encore. La douleur sous son omoplate était vive, mais son corps bougeait encore aisément grâce à l'adrénaline et à sa détermination.

Ni une ni deux, Saery tendit ses bras vers Nero. Pendant que ses brillantes lames jaunes pointaient vers le ciel, elle avança l'index et le majeur de chacune de ses mains vers le Sith. Pour la Jedi, celui-ci semblait se tenir entre les deux colonnes de lumière qu'elle portait. À son tour, elle invoqua la Force dans une expression plus concrète et directe. Elle se lança dans une longue inspiration, commença à baisser ses épaules, à pencher doigts et sabres en avant. La Force répondit à son appel et vint soudainement peser sur Nero de la même manière qu'elle avait soufflé sur Saery. À mesure que les lames de la jeune femme s'abaissaient, la pression qu'exerçait la Force sur le Sith se montrait de plus en plus écrasante et percutante. Elle était si grande que, tout autour de l'homme, la poussière et de fins gravillons s'élevèrent pour vibrer dans les airs comme pour s'opposer à son invisible puissance qui forçait contre le Sith et le sol.

Saery, malgré sa concentration et sa douleur, soutenait le regard de Nero avec aplomb. Ses yeux dont le violet était barré du jaune éclatant de ses sabres, à l'expression dure mais dénuée de colère, montraient qu'elle imposait le plus grand calme à son esprit. Son adversaire avait su la surprendre, mais elle ne commettrait plus l'erreur de se jeter dans ses failles trop évidentes. Au moins, grâce à la Force, elle réduisait les frais. Le Sith aurait pu lui foncer dessus pour lui porter un coup fatal, mais il était figé et incapable d'attaquer.

Maître Vespen savait que tenter d'immobiliser directement quelqu'un ayant une grande maîtrise de la Force était presque impossible. Cette technique qu'elle utilisait était un moyen détourné d'arriver à cette fin, aussi épuisante soit-elle. Pour renverser la vapeur, pour se donner le temps de s'immerger plus encore dans la Force pour se surpasser et oublier la douleur, la Jedi devait faire preuve d'une immense concentration. Tous ses efforts ne maintinrent en place le Sith que pendant une minuscule poignée de secondes, mais c'était tout ce dont elle avait besoin.

Les lames jaunes de Saery s'écartèrent d'un seul coup, comme si elles cherchaient à trancher l'air. La poussière et les graviers retombèrent : Nero était libre. Son adversaire, elle, fonçait déjà vers lui. Rapide comme le vent, animée par son inébranlable sens du devoir, elle se lança dans une série de frappes qui faisait danser son corps et ses sabres. Alliant sauts, esquives, frappes et feintes, Saery visait tour à tour les lames et le corps du Sith pour grandement limiter ses choix. Grâce à ses coups rapides et précis, elle comptait forcer Nero à se mettre sur la défensive. Dans son enchaînement, ses lames menaçaient aussi bien son buste que ses poignets et ses chevilles. Grâce à ses changements de position et à ses attaques que seule la Force pouvait prévoir, elle espérait finir par briser le Sith et lui porter un coup fatal.

Saery comptait bien conserver son emprise sur le duel, cette fois. Si le Sith fuyait, elle le traquerait jusqu'au bout de la galaxie s'il le fallait. Cet inconnu représentait une menace bien trop grande pour le laisser quitter Gree.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Nero
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 88
Âge du perso : 38 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Vuldo

Feuille de personnage
Activité actuelle: Prépare la guerre
HP:
2/110  (2/110)
PF:
62/64  (62/64)

MessageSujet: Re: [Event XII - Gree] L'Ombre et le Roi   Lun 9 Avr 2018 - 15:59

Spoiler:
 

La blessure du Jedi n’est pas cautérisée, elle est sanglante et terriblement douloureuse. Le cristal de Sigil ne brûle pas, il explose les chairs. Nero sourit, elle se redresse aussi vite qu’elle a chuté et semble ne rien sentir, saturée d’hormones guerriers. Nero l’admire, mais elle recule, met de la distance. Mais c’est lui le cavalier, il doit tenir son rôle, celui de mener la danse, assumer l’initiative. Alors le roi fait un pas en avant et c’est un mur de Force qui l’impacte. Son regard plonge dans celui de son adversaire et s’intensifie. Son sourire s’élargit. Il tente à nouveau d’avancer, mais la volonté du Jedi est reine. Son œil projette une nouvelle lumière, son corps luit d’une fraîche aura, elle est tout à fait fascinante vue d’ici. Et elle reprend l’initiative !

Le roi-puma recule une jambe et s’appuie dessus, forcé de défendre, contraint d’absorber le choc. Elle a encore frappé pour tuer, Nero a dévié sa lame, et elle maintient cette fois le rythme, aérienne et affûtée. L’œil droit du roi se ferme une fraction de seconde et un grondement s’échappe de ses naseaux. Sous son aisselle, la brûlure d’un sabre jaune. Il s’écarte, souple prédateur, mais elle est là, toujours sur lui, frappant en haut, en bas, partout à une vitesse vertigineuse. Nero répond et le son des arcs électriques que génèrent leurs sabres est la source d’une ivresse naissante. Le combat a véritablement commencé et les premières gouttes de sueurs perlent sur son torse nu. C’est une démonstration de Jar’Kai. Quelle rivale ! Après sa rencontre avec El Masaari, il continue d’être gâté.

A cet instant elle est haute, dans les airs. Nero la soumet soudain à un écrasement par la force et s’apprête à relever son sabre dextre pour ouvrir le Jedi par le bas. Mais elle darde une lame mortelle, tellement précise malgré sa posture que Nero doit se mobiliser pour esquiver en renonçant à sa frappe. Elle reprend contact avec le sol et aussitôt il expire profondément, ses phalanges blanchissant autour de ses armes noires. Une détonation dans la Force et la voilà expulsée, non pas à distance, mais droit vers lui, qui la reçoit avec son front et l’envie de lui casser le nez ou l’arcade. Alors il a un réflexe salvateur, arque-boutant tout son corps est évitant de justesse la lame solaire qui saillit vers sa gorge. La lame passe et il exécute une pirouette, se retrouvant énergiquement sur ses semelles.

Mais elle est là, toujours là, et leurs quatre lames entrent en contact, s’électrisent dans un déchirement d’éther. Nero est heureux, ses yeux sont habités. Le Jedi n’a pas encore été aussi prêt de son visage marmoréen et elle découvre ses traits statuaires, anguleux et nobles. Elle est environnée de flux contraires, d’énergies ou le clair et l’obscur s’agrippent et se chamaillent comme deux enfants. A cette distance, Nero n’a rien de sombre, son regard est un puit magnétique et lumineux. Autour de lui plus rien n’a de consistance, il n’existe plus que cette femme et ses armes. Il lui parle avec douceur, tel un prophète.



Je recueillerai ton souffle et l’honorerai. Je vais te tuer ma sœur.

Et alors elle ne peut plus tenir, parce que le corps de Nero délivre sa pleine puissance pour la faire gicler en arrière. Et il saute, haut, pointe ses lasers vers les étoiles et s’abat sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saery Vespen
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 72
Âge du perso : 35
Race : Morellienne
Binôme : Lauren Aresu

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
76/76  (76/76)
PF:
98/98  (98/98)

MessageSujet: Re: [Event XII - Gree] L'Ombre et le Roi   Mer 11 Avr 2018 - 21:52

La Jedi ne ressentait pas l'excitation du combat contrairement à son adversaire qui, lui, semblait jubiler à l'idée de faire couler le sang. Pourtant, Saery frappait pour tuer elle aussi. Mais, ses coups portés avec une invraisemblable précision, renforcés et accélérés par la Force, n'atteignaient pas le Sith. Si elle n'était pas si concentrée, maître Vespen lui aurait fait part de la surprise qu'elle réprimait pour laisser place à ce qui comptait vraiment : l'efficacité.

Enfin, l'une de ses lames parvint à percer la défense de Nero. Elle le brûla et le tailla au-dessus des côtes, mais c'était loin d'en être assez pour en venir à bout. Saery, voulant profiter de l'impact pour achever le Sith, tenta d'écraser ses lames sur le côté affaibli par la blessure, mais Nero réussit à se reculer. Les deux sabres laser tranchèrent le vide, à défaut de pouvoir couper l'adversaire de la Jedi.

Le prochain coup serait le bon. Les lames jaunes s'écartèrent l'une de l'autre et Saery se lança à nouveau sur sa proie. Une fois au contact, elle continua d'essayer de surprendre son adversaire avec sa vitesse hors norme et ses frappes que l'on ne voyait venir qu'au tout dernier instant. Toutefois, Nero ne se laissait pas faire. Combattant lui aussi à deux sabres, il répondit de plus belle et se fit plus actif dans la danse mortelle que les deux duellistes menaient à un rythme effréné.

Cherchant à trouver la puissance nécessaire pour une fois de plus briser la garde de son adversaire, Saery sauta pour donner de l'énergie à sa prochaine attaque. Alors qu'elle arrivait tout en haut de sa course, qu'elle était prête à fondre sur son ennemi, Nero la tira vers lui grâce à la Force. Déstabilisée au début, puis résignée à la fin, elle pointa l'une de ses lames en avant pour profiter de l'occasion que lui offrait le Sith. Sans surprise, il l'évita encore. Le choix était tout naturel, après tout : il n'allait pas assumer son erreur jusqu'à en perdre la vie.

Lorsque Saery toucha le sol, elle sentit à nouveau la Force vibrer autour d'elle. Comme soufflée par une explosion, elle fut une fois de plus propulsée vers le Sith. Il utilisait la Force pour briser le rythme de la Jedi qui se demandait comment celui-ci pouvait invoquer ce pouvoir aussi facilement. L'heure n'était cependant pas aux questions. Une seconde plus tard, ses lames bloquaient celles du Sith qui appuyait sur elles comme la brute qu'il semblait être.

Forcée à prendre part à un bras de fer qu'elle savait perdu d'avance, Vespen usa de chacun de ses muscles pour ne pas se faire écraser par le Darth. Durant quelques secondes, elle put plonger ses yeux dans les siens. Le côté obscur produisait un étrange effet de vertige. Saery savait que le bord de la falaise était dangereux, mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'être attirée vers le vide pour le regarder d'un peu plus près, pour l'observer de loin.

Saery cligna des yeux. Non ! D'ici, le Sith était répugnant. Tout chez lui transpirait la haine et la rage. La Jedi était curieuse, mais elle en savait déjà bien assez : cet homme n'était qu'une bête sauvage contrôlée par un pouvoir qui le dépassait. De ses mains guidées par la volonté véritable de la Force, elle mettrait fin aux souffrances de ce fou et sauverait tous ceux qu'il aurait massacrés s'il n'était pas tombé sur maître Vespen ce jour-ci.

Les gants dorés de Saery serrèrent ses sabres plus fort. Grâce à un dangereux jeu d'adresse, elle fit doucement glisser les lames de Nero plus proche des poignées de ses propres armes, là où elle pouvait exercer le plus de force. Cependant, toute la maîtrise et la stabilité de la Jedi ne pouvaient rien contre la douleur qui se faisait plus intense dans son dos. Le visage grimaçant derrière les quatre lames qui semblaient crépiter plus fort à mesure que l'échange durait, Saery poussa de tout son corps pour le repousser dans un dernier effort. Seulement, Nero usa lui aussi de tout son poids pour prendre l'avantage.

— Je recueillerai ton souffle et l’honorerai. Je vais te tuer, ma sœur. Souffla-t-il.

Saery ne prêta pas attention au sens obscur de ces mots : elle n'en eut pas le temps. D'un seul coup, le Sith sembla libérer toute sa puissance pour la propulser grâce à la seule force de son corps. Les sabres de Saery cessèrent d'émettre leur lame pendant que celle-ci essayait de limiter l'impact de la chute. Elle roula sur le sol de briques brunes avant de se retrouver sur son dos. Malgré ses efforts, son échine et ses coude lui faisaient mal. En ouvrant les yeux comme si cela représentait un effort, elle geignit.

De là où elle était, maître Vespen pouvait sentir le côté obscur la guetter. Elle le voyait doucement avancer ses griffes éthérées vers elle alors qu'elle se remettait à peine du choc. Plus que quelques instants, et elles pourraient saisir cette insignifiante vie pour la faire retourner à la Force. Saery reprit sa respiration, son esprit lui jouait des tours. Tout ceci ne se passait que dans sa tête. Au-dessus d'elle, le Sith fendait l'air pour lui tomber dessus. Elle le voyait arriver à travers sa chevelure blanche qui était désagréablement retombée sur son visage fatigué. C'était lui, la vraie menace.

Quand il toucha le sol, Nero ne frappa que les pavés déjà fissurés des ruines. Saery avait poussé sur ses bras pour rouler loin de ses deux lames bleues. Quand l'homme torse-nu se redressa, le balancement de ses sabres projeta des étincelles et des résidus de pierres fondues vers la Jedi. Mais, en se relevant et en allumant à nouveau ses propres armes, Saery les balaya en dessinant tour à tour deux disques de lumière. Très vite, elle reprit une posture offensive : son premier sabre en avant tandis que le second prolongeait sa garde un peu plus bas.

D'un rapide coup d'oeil, elle put voir du sang là où elle avait atterri : son sang. C'était donc ça ! Sa blessure n'était pas comme elle l'imaginait. L'arme du Sith sortait très certainement de l'ordinaire. C'était la raison pour laquelle cette douleur était si nouvelle ! Elle ne l'avait jamais ressentie... La chaleur dans son dos, cette viscosité dérangeante, c'était son sang qui la causait ! D'un mouvement simple, elle fit tourner son sabre dans sa main droite pour le tenir comme un long couteau. Puis, là où n'importe qui aurait hésité, elle effectua un geste rapide avec l'adresse d'un droïde médical. La brûlante lame jaune vint caresser sa plaie avec tout juste assez de pression pour ne pas aggraver la situation et la cautériser. Saery serra les dents et se plaint à nouveau, mais la pointe de son arme revint aussitôt en direction de Nero. Il ne l'aurait pas à l'usure.

Presque rassurée par son opération, la Jedi fila à nouveau en avant. Elle savait que le Sith avait du répondant, mais elle aussi savait se servir de la Force. Si ses bras étaient fins, son savoir et sa maîtrise, eux, étaient grands. Quand ses lasers rencontrèrent ceux du Sith, elle sentit qu'elle pouvait elle aussi faire appel au pouvoir de la Force. Non pas pour jouer avec son adversaire, mais pour déplacer son propre corps. Comme si elle prit appui sur les lames du Sith, elle passa par-dessus lui alors que les sabres bleus et jaunes glissaient et crépitaient les uns contre les autres. Après ce qui ressemblait à la fin d'un salto, les pieds de Vespen touchèrent le sol pendant que ses armes finissaient de décrire un grand cercle dans le ciel. Cette fois, c'étaient ses deux sabres qu'elle tenait comme des poignards. Elle tombait à peine dos au Sith quand, dans un geste aussi véloce que brutal, elle ramena ses poings à ses hanches pour faire passer ses lasers à côté d'elle. Comme appelé par la puissance du coup, un vent surnaturel accompagna le mouvement. Le souffle prit toute son ampleur derrière la Jedi alors que celle-ci forçait sur ses appuis pour ne pas être emportée elle aussi. Si le Sith avait réussi à se dégager, il serait probablement soufflé loin d'elle, prêt à répliquer. Sinon, il s’écroulerait avec les reins percés par les deux lames ardentes de Saery.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4810
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XII - Gree] L'Ombre et le Roi   Jeu 10 Mai 2018 - 21:18

Maître Vespen tente un dernier coup quasi-mortel, par surprise, et touche enfin Darth Nero. Une plaie béante, qui effraie les soldats du Roi... La Maître n'a pas besoin d'en prouver davantage. Elle se retire. Elle a des soucis plus urgents à régler, maintenant que leurs navettes ont été abattues !

Saery Vespen remporte le combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event XII - Gree] L'Ombre et le Roi   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event XII - Gree] L'Ombre et le Roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-