Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 4727
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   Dim 11 Mar 2018 - 17:10

Au sol,

Dubrillion est en flammes. Mais elle n’est pas encore perdue… Ou gagnée. Loin de là. Ce monde est pris entre l’étau de la République et de l’Empire, pour la troisième fois. Jamais il n’avait été aussi prêt. Pendant des mois, un effort planétaire visant à relancer l’économie a permis la construction de réseaux de galeries, de bunkers et d’abris dans les grandes villes. Toutes les nouvelles superstructures : gratte-ciels, ponts, axes routiers, ont été volontairement minés par les autorités locales, sans l’aval de la République, sous ordre directe du souverain. Si l’Empire a méthodiquement bombardé les sites stratégiques millaires capables de lui opposer la moindre résistance, la plupart des édifices civils ont été épargnés, question de praticité. Une terrible erreur.

Ainsi, dès les premières minutes de l’offensive impériale, la majeure partie de la population a été évacuée sous terre. Et c’est donc une capitale pratiquement vide, mégalopole fantôme, que les troupes découvrent lorsqu’elle se déploient dans les rues désertes. Des colonnes entières de blindés remontent les grands axes routiers, tandis que toujours plus de transports de troupes se posent. Le silence, telle une chape de plomb, pèse sur les épaules des conquérants qui ne comprennent que trop tard qu’ils sont tombés dans un piège.

Soudain toutes les charges explosent. Les ponts et les autoroutes aériennes s’effondrent, emportant avec eux tout ce qui se trouve dessus, ensevelissant tout ce qui se trouve dessous. Plusieurs gratte-ciels tombent, écrasant sous des millions de tonnes de permabéton et d’acier les axes principaux parcourant le cœur de la capitale impériale. La situation est la même, dans toutes les grandes villes planétaires. Les pertes impériales sont conséquentes, mais ces troupes sont plus qu’entrainées. Elles réagissent avec célérité, tandis que les issues cachées menant aux réseaux souterrains vomissent de petits groupes de soldats armés, prêt à entamer une guérilla urbaine des plus féroce.


Aurora frotte ses mains maculées de suie grise sur sa tunique, perdue. Autour d’elle, il ne reste que des bâtiments en ruines, éventrés, et de la poussière en suspension. Elle ne sait pas ce qu’il est advenu du groupe avec lequel elle progressait dans l’artère principale de la ville, elle ne sait pas où se trouve Yana. Surement quelque part, parmi les décombres, ensevelie. Est-ce qu’elle est la seule rescapée de son unité ? Elle tousse. Foutu brouillard de cendres ! Il faut qu’elle la retrouve ! Elle avance, les débris crissant sous la semelle de ses bottes, les yeux rougis par les particules de fumée et ce silence de mort comme seul compagnon. Soudain, émergeant du chaos, deux silhouettes se détachent. Pas vraiment immaculées, elles non plus, mais surtout pas totalement inconnues. Comment oublier l’unique Hutt Jedi de l’histoire du Temple…


***


Pas assez rapides… Oui pas assez rapides, c’est ce qu’on pourrait dire des deux padawans. Pourtant, ils s’étaient révélés un binôme efficace pour acheminer et protéger certains hauts-fonctionnaires de la capitale jusqu’aux systèmes souterrains de survie. Et ce malgré leurs défauts respectifs : entre la lenteur du Hutt, et la cécité de la Miraluka. Il s’agissait d’une mission simple, coordonnée par l’état-major de Dubrillion, assisté de quelques maitres dépêchés sur place par le Temple. Pourtant ils avaient perdu de précieuses minutes, à cause de la proximité d’un contingent impérial… Et le guet-apens prévu s’était finalement refermé sur eux avant qu’ils ne puissent se mettre véritablement à l’abri. Eux et les deux derniers diplomates dont ils avaient la charge. Mais pour les humains, maintenant ils ne peuvent plus rien faire. Ils gisent, écrasés par un bloc de permabeton hérissé de tiges métalliques. Une chance pour Louka et Glurba, de ne pas avoir fini comme eux, écrabouillés, ou pire, empalés. A présent ils doivent absolument rejoindre l’entrée d’un bunker, rejoindre les souterrains où sont réfugiés les habitants avant que celui-ci ne soit définitivement verrouillé. Alors qu’ils déambulent, comme des spectres dans un paysage de ruines et de fumée grisâtre, elle surgit du brouillard. Seule. Verte sous le gris de suie. Hagarde presque. Avec le même visage que cette padawan dont la photo orne les avis de disparition du Temple. Aura.. Orna.. Aurora quelque chose…




Seuls les joueurs Glurba Lugliiamo, Aurora Azulis & Louka Hamaan peuvent intervenir dans ce sujet. S’agissant d’un combat purement RP, vous serez départagés sur la qualité d’écriture de votre RP, la pertinence, l’originalité et le réalisme de vos actions et de vos choix ainsi que votre fair-play vis-à-vis de vos adversaires.
Ordre de post : Louka – Aurora - Glurba.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louka Hamaan
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 27
Âge du perso : 17
Race : Miraluka
Binôme : Maître : Aïa Kira

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
71/71  (71/71)

MessageSujet: Re: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   Dim 11 Mar 2018 - 19:12


Cinquante nuances de gris

Juste... wtf que ce titre ?



Les choses auraient difficilement pu se passer plus mal en vérité... A moitié assourdie par les explosions, il me fallut un moment pour reprendre un semblant de contenance. Glurba, non loin de moi, semblait s'en être sorti. En revanche, étendant mes perception, je me rendit compte que les deux notables que nous étions chargés d'escorter n'en avaient pas réchappé. Il me fallut a nouveau un instant pour mesurer l'ampleur du désastre. A nouveau, c'était un échec sur toute la ligne. Non seulement nous n'avions pas réussi à évacuer les VIP avant l'explosion des spires, mais en plus nous n'avions pas su les mettre suffisamment à l'abri pour qu'ils aient la vie sauve. Je serrai les dents, sous le coup d'une colère et d'une frustration tout sauf Jedi-esque.

Pas que la mort de nos protégés me rendit triste, après tout je ne les connaissaient pas, et la guerre faisait des dégâts, c'était inévitable. J'avais déjà vu des morts autrement plus bouleversantes. Mais je détestais foncièrement l'idée d'avoir à nouveau échoué. Toussant encore un peu à cause de la poussière tapissant le fond de ma gorge, je m'éloignai du site sinistré avec mon compagnon Padawan à la recherche du Bunker le plus proche qui soit accessible.

Un Hutt Padawan. Cela ne cessait jamais de me surprendre. Mais après tout, pourquoi pas ? Sous ses airs de grosse limace baveuse, j'avais pu constater qu'il avait plutôt un bon fond... Et si je m'arrêtais à son aspect extérieur, alors je ne valais pas mieux que ceux que l'absence d'yeux des Miralukas mettaient mal à l'aise. Mais actuellement, j'avais autre chose à penser qu'à mon compagnon atypique.

Nous étions en zone de conflit. A tout instant, nous étions susceptibles de tomber sur des rescapés de l'effondrement de la ville, des impériaux, ou même pire, des Sith. Ils ne représentaient cependant pas le seul danger, puisque nous progressions sur un amas de débris et de ruines, des pans de murs entiers nous barraient la route, et nous devions les contourner et passer au dessus pour avancer. Ce qui ne représentait pas un mince challenge pour un Hutt et une Miraluka. Nous devions nous entraider à chaque obstacle. Je maintenais mes perceptions étendues au maximum, guettant la moindre trace d'une présence vivante sur notre chemin. C'est ainsi que je perçut la présence d'une personne seule, à une vingtaine de mètres de nous. Je me figeai, tendant une main devant Grulba pour lui faire comprendre qu'il devait cesser tout mouvement.

- Il y a quelqu'un devant...

Ma voix n'avait été qu'un murmure. Je posai la main sur la poignée de mon sabre blanc et la dégainai, prête à en faire usage si la présence s'avérait belliqueuse, tout en entraînant mon coéquipier derrière un pan de mur éventré. Nous ne pouvions pour l'instant être sur de riens... Nous étions certes dans une zone infestée d'impériaux, mais peut-être que d'autres, comme nous, n'avaient pas réussi à rejoindre les Bunker plus tôt ? Nous ne pouvions pas exclure cette possibilité... Mais plus la présence se rapprochait de nous, plus elle me paraissait familière. Les sourcils froncés, je me concentrai pour me souvenir où je l'avais déjà perçu.

Cela finit par me revenir. Une jeune Padawan, d'un an mon aînée. Nous avions déjà eu l'occasion de pratiquer ensembles lors de nos entraînements, et nous avions même eu quelques conversations... Je me souvenais d'une fille un peu discrète, mais plutôt sympathique. Et accessoirement, elle avait disparue depuis près d'un an maintenant. Quelque chose clochait sérieusement...

- Mais qu'est-ce qu'elle peut bien faire ici ?

La situation méritait des éclaircissements. Une Padawan disparue, présente sur un site de guerre entre l'empire et la république ? Ce ne pouvait pas être un pur hasard... Et si elle avait rejoint l'ennemi, qu'elle avait été corrompue par les Sith ? J'avais du mal à y croire... Elle n'avait pas franchement le profile de l'emploi. Mais d'un autre coté, n'importe qui pouvait céder au coté obscure, et Aurora avait été tristement célèbre pour avoir perdu deux maîtres... Il fallait que j'en ai le cœur net.

- C'est Aurora, celle qui a disparu... Je vais tenter de lui parler.

Je m'extirpai de ma cachette, laissant Glurba choisir ce qu'il préférait faire. En tout cas, qu'il choisisse de rester à couvert ou de s'exposer avec moi, j'étais à présent totalement visible aux yeux d'Aurora. A l'occasion des combats, j'avais nouée ma longue chevelure en une lourde tresse très serrée qui retombait entre mes omoplates. Je tenais toujours la garde de mon sabre, sans pour autant en avoir fait jaillir le laser. cinq mètres me séparait d'Aurora.

- Aurora ? C'est Louka ! Où est-ce que tu était pendant un an ? Qu'est-ce que tu fiche ici ?

Cette fois, je m'étais arrangée pour que ma voix porte jusqu'à mon interlocutrice. Autant aller directement à l'essentiel, non ? Je ne voyais pas de raison de tourner autour du pot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Azulis
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 89
Âge du perso : 18 ans (-3499)
Race : Mirialane

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
75/75  (75/75)
PF:
82/82  (82/82)

MessageSujet: Re: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   Jeu 15 Mar 2018 - 14:37




Cinquante nuances de gris

“ Il n'y a pas de gloire à la guerre. Seulement des ruines, du sang, des morts, de la destruction. ”




Suivre, suivre tout simplement, suivre ce point de repère que représentait cette jeune Sith. Voilà ce qu'il s'était passé pendant presque un an. Loin du Temple Jedi, disparue officielle mais déserteuse officieuse, elle avait découvert puis en partie accepté cette nouvelle vie. Mais malgré elle, après un petit saut sur Korriban, la voilà qui se retrouvait à participer à une nouvelle guerre. De l'autre côté cette fois-ci. L'objectif ? Dubrillion, encore et toujours Dubrillion. Une fois encore, la guerre et la destruction allaient s'abattre sur ce monde, laissant dans leur sillage des larmes et du sang.

Le trajet avait été éprouvant pour l'ancienne Padawan. Alors que son repère à la peau orange s'était retirée dans ses quartiers, Aurora avait dû subir la surveillance oppressante des soldats impériaux et d'autres gradés. Ces derniers avaient dû recevoir des ordres clairs en cas d'attitude suspecte de la part de la Mirialane. Elle n'avait d'ailleurs aucun doute là-dessus, sa survie à bord de cet appareil et sur Korriban n'était due qu'à la présence de Yana à ses côtés. Tant qu'elle resterait auprès d'elle, sa vie ne serait pas menacée. Néanmoins, la bataille qui s'annonçait pouvait faire des victimes...

Finalement les troupes avaient débarquées au sol sans encombre. Descendant à la suite de la Zeltronne, Aurora n'avait pas manqué de remarquer les changements physiques dont-elle avait vraisemblablement fait l'objet. Une peau plus belle, des cheveux luisants, des yeux irradiants et des lèvres... L'ancienne Padawan s'était surprise à repenser un instant à cette fameuse rencontre sur cette même planète avec celle qui était désormais son point de repère. Un frisson même lui avait parcouru tout le corps. Se reprenant rapidement, elle avait suivi la troupe, parcourant les rues désertes de la ville. Observant Yana à intervalles réguliers, elle avait pu sentir son inquiétude grandir un peu plus à chaque coin de rue. Inquiétude qui se confirma lorsqu'un grondement du diable retenti dans toute la ville. Un instant plus tard, alors qu'une ombre gigantesque recouvrait la rue, Aurora se sentie repousser violemment contre un mur. Son regard surpris croisa celui de la Zeltronne, puis tout devint noir.

Recroquevillée dans une position instinctive de survie, Aurora rouvrit les yeux et les referma presque aussitôt en gémissant. Un épais nuage de poussière planait au milieu des décombres. Masquant partiellement ses yeux avec une de ses mains, la Mirialane réalisa qu'elle était indemne. Au-dessus d'elle, une immense plaque de permabéton appuyée contre le mur sur lequel elle était adossée. Ce dernier avait crée une petite cavité, lui interdisant certes l'accès à la rue, mais qui avait eu le mérite de lui sauver la vie, tout comme le geste de la Zeltronne. Cette dernière occupa alors tout l'esprit de l'ancienne Padawan.

" Yana ! Kof, kof. " Essaya-t-elle de hurler en toussant, la poussière s'infiltrant dans ses poumons.

Entourant sa bouche et son nez avec son voile, la Mirialane se mit sur ses pieds. Essayant de trouver une sortie, elle finit par en trouver une en se frayant un passage à travers ce qu'il restait du gratte-ciel. Enfin, revenue à la lumière du jour perçant difficilement à travers le nuage de poussière, elle contempla les ruines qui l'entouraient. Sous ses pieds, autour d'elle, tout n'était que débris et poussière. Pire encore, après quelques pas, Aurora reconnu l'uniforme de ce qui avait été un soldat impériale. Un profond sentiment de panique s'empara alors d'elle. Sa respiration s'accéléra.

Yana. Où es-tu ? Ne me dis pas que tu es là dessous. Non. Ce n'est pas possible.

En proie à la panique, l'ancienne Padawan essaya de se calmer, fermant les yeux, se remémorant les exercices de respiration que lui avaient enseignés les Jedi autant que sa nouvelle compagnon de route. Le temps sembla ralentir alors qu'elle s'isolait dans la Force. Rouvrant les yeux, elle n'entendit plus que le son de sa respiration. Frottant ses mains grises sur sa tunique, elle releva la tête. Une seule idée lui occupa l'esprit. La même que la précédente, à quelques détails près:

Yana. Tu es vivante, je le sais. Si tu es là-dessous, je vais te retrouver.

Ouvrant son esprit à la Force, elle sonda les décombres à sa recherche. Avançant encore et encore, trébuchant sur les gravats, passant d'un tas à un autre, elle se frottait les yeux agressés, rougis, par le nuage de poussière qui ne semblait pas vouloir se dissiper. Mais soudain, il lui sembla ressentir comme une présence. Yana ? Non, après une année passée en sa compagnie, elle pouvait reconnaitre son aura caractéristique. Il s'agissait de quelqu'un d'autre. Ami ou ennemi ? Telle était la question. Posant instinctivement l'une de ses mains sur la garde de l'un de ses sabres laser, elle avança, cherchant du regard humide cette fameuse présence.

Ce fut-elle qui se manifesta finalement sous la forme d'une Miraluka, à quelques mètres seulement. Cette dernière s'étant vraisemblablement cachée, la main de la Mirialane se crispa sur son sabre laser. Néanmoins, en fronçant les sourcils, Aurora commença à reconnaitre cette fameuse Miraluka, qui finit même par s'annoncer. Louka. Abaissant lentement le voile dissimulant à moitié son visage par réflexe, elle scruta ce visage de son passé. Des souvenirs lui revinrent. Des entrainements, des conversations, une tasse de thé. S'apprêtant à faire un pas dans sa direction, elle se ravisa toutefois. Une année s'était écoulée depuis sa disparition et beaucoup de choses avaient changées de son côté. Elle avait suivi une Sith, sans pour autant en devenir une. Elle avait goûté à l'Obscur sans pourtant y succomber. Mais également, elle avait fait table rase de ses années passées au Temple. Elle n'y avait plus sa place désormais. Relâchant la prise sur son sabre, elle décida de répondre aux questions de son ancienne consœur dont la présence la laissa relativement de marbre.

" Ailleurs. " Dit-elle simplement d'une voix neutre. " Je pourrais te poser la même question. On voyage, on voyage et on se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment. "

Dans un sens, Aurora ne mentait pas. Elle s'était retrouvée malgré elle embarquée dans cette guerre, en connaissant qui elle aurait en face d'elle. Malgré tout, elle avait clairement signifié à Yana qu'il était hors de question qu'elle s'en prenne à ses anciens alliés, sauf si ces derniers ne lui laissaient pas le choix. Elle n'était plus Jedi de l'Ordre, mais elle n'était pas Sith. Elle n'était plus qu'une adepte de la Force parcourant la Galaxie en quête de sa Destinée.

" Tu n'es pas toute seule. " Dit-elle en ressentant une autre présence tout proche. " Fais attention. Il y avait pas mal d'impériaux dans le coin. Je ne pense pas qu'ils soient tous morts. "

Rajustant son voile, elle se détourna et commença à repartir. Elle avait une Zeltronne à retrouver. Néanmoins, s'arrêtant brusquement, elle fronça les sourcils. Il lui avait semblé apercevoir du mouvement un peu plus loin. La question était une nouvelle fois la même: ami ou ennemi ?

" Il y a du monde là-bas. " Dit-elle d'une voix forte pour être entendue par Louka et l'être qui l'accompagnait.



CSS par Gaelle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glurba Lugliiamo
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 402
Âge du perso : 128 ans
Race : Hutt
Binôme : Sliviqas, Quarren ♂, Chevalier Jedi (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
41/75  (41/75)
PF:
66/66  (66/66)

MessageSujet: Re: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   Ven 16 Mar 2018 - 8:37

[HRP • Il me semblait comprendre dans le pitch de départ qu'Aurora voyait d'emblée les silhouettes de Louka et de Glurba. Mais bon, ce n'est qu'un détail, et je me suis donc plutôt conformé à vos posts. ^^ Bon jeu !]


Glurba était une personne de terrain, d'action, volontariste et optimiste, voulant toujours partir en mission plutôt que de “perdre du temps” en cours au Temple. Mais là, c'était différent : c'était la guerre, pas une mission normale. C'était la première fois que Glurba la vivait au cœur, et même pour lui, cela avait quelque chose d'effrayant. Tous ces morts, militaires comme civils... De nature, Glurba était du genre à relativiser la mort, de façon très pragmatique, ce sont les affres de la guerre et bien naïf était celui qui espérait des batailles sans victimes. C'était une chose de le penser, c'en était une autre d'y être confronté. Le Hutt conserva malgré tout un masque froid d'impassibilité, il était un Jedi, un fier Jedi, un Hutt, un costaud, un pragmatique, un puissant ; il devait garder une volonté infaillible, c'est ainsi qu'il redonnerait du baume au cœur des survivants.

Les survivants, justement, encore fallait-il les atteindre... Louka et lui n'avaient pas été capables de protéger jusqu'au bout les deux derniers diplomates qu'ils avaient pris en charge. Un échec. Glurba digérait mal l'échec. Mais il fallait encore agir. Rejoindre le bunker de survivants le plus proche. En vitesse.
Et voilà tout le problème : la vitesse. Louka était obligée de s'adapter à la lenteur terrible du Hutt. Impossible de se dépêcher en formant un duo avec une limace obèse et gluante. Enfin, Glurba avait toujours bien vécu malgré sa lenteur, il était un Hutt fier de toutes les qualités de sa race qui, beaucoup l'oubliaient, avait un passé guerrier si on remontait dans l'Histoire. Trop fier, Glurba ne jalouserait jamais la capacité des autres de races de se déplacer plus vite que lui. Il avait tant d'autres qualités et avantages naturels qui compensaient largement cette lenteur ! Quand il ne niait pas purement et simplement être plus lent que son vis-à-vis...

Louka n'avait pas le choix, si elle ne voulait pas briser leur duo qui, malgré la mort de ces deux derniers diplomates, s'était révélé assez efficace par ailleurs. Forcément qu'il avait été efficace, puisque Glurba en faisait partie ! Pourtant, Glurba ne voulait pas l'admettre, mais il était bien heureux que Louka ne brisât pas leur duo, car elle avait été d'un bon support quand il avait fallu franchir certains obstacles matériels sur la route, qu'un humanoïde pouvait escalader ou simplement enjamber... mais pas un Hutt.

Glurba laissa son regard s'attarder un instant sur les corps inanimés des deux diplomates, écrasés par un bloc de permabéton et transpercés par des tiges métalliques. C'est comme s'il leur demandait pardon pour ne pas avoir su leur éviter ce sort. Car malgré son pragmatisme pouvant le faire passer pour un sans-cœur aux yeux de quelqu'un qui ne le connaissait pas bien, Glurba n'était pas un insensible.

L'attaque de Dubrillion sous ordre de la Chancelière Kira avait surpris tout le monde. Cette riposte de l'Empire un an plus tard ne surprenait personne. Les habitants de la planète s'y étaient préparés. Et ils avaient décidé de pratiquer la politique de la terre brûlée. L'Empire voulait Dubrillion, il ne récupèrerait que des cendres... si tant est qu'il remportait la victoire. Hors de question de le laisser faire. Glurba et Louka, parmi d'autres Padawans, avaient été appelés pour cela. L'Empire était vain et il allait le payer très cher quoi qu'il advienne de cette bataille.

LOUKA – Il y a quelqu'un devant...

Glurba s'arrêta de ramper en voyant le geste de la main de sa coéquipière. Il plissa les yeux et aperçut en effet une silhouette à travers la fumée de poussière qui n'était pas pressée de retomber. Louka eut l'idée de se mettre à couvert derrière un pan de mur écimé, et Glurba l'imita. La silhouette approchait, désormais à moins de vingt mètres. C'était une humanoïde. Pas un soldat impérial ni un milicien, en tout cas.

LOUKA – Mais qu'est-ce qu'elle peut bien faire ici ?

Glurba jeta un œil interrogatif à sa coéquipière.

GLURBA – Tu la connais ?
LOUKA – C'est Aurora, celle qui a disparu... Je vais tenter de lui parler.

Celle qui avait disparu... Glurba fit le ménage dans ses pensées, pour comprendre de quoi Louka parlait. Il lui fallut quelques secondes pour comprendre qu'elle parlait de la fille qui avait disparu du Temple d'Ondéron, environ un an plus tôt. Il ne l'avait pas beaucoup cotoyé, et autant dire que le Hutt ne pouvait pas garder en mémoire les noms et visages de toutes les personnes croisées même épisodiquement au Temple depuis quarante ans qu'il y avait été affilié pour devenir lui-même Padawan. En quarante ans, il en avait vu, du monde, sachant que toutes les autres races – à de rarissimes exceptions près – avaient une longévité dérisoire. En quarante ans, un Humain traversait déjà plusieurs périodes de sa vie. En quarante ans, Glurba était juste passé d'adolescent à jeune adulte.

Louka quitta leur cachette pour se présenter à la dénommée Aurora. Il est vrai que l'on avait de quoi se demander ce qu'une Padawan disparue depuis un an pouvait faire à se retrouver dans les rues fantômes de Dubrillion en pleine bataille contre les Siths. Ca semblait insensé.
Glurba essaya d'écouter, en laissant dépasser un œil, les voix à quinze mètres lui parvenaient faiblement à travers les nuages de poussière. Seulement, quand Aurora éleva soudain la voix après un petit échange avec Louka, Glurba comprit que ces derniers mots lui étaient indirectement adressés :

AURORA – Il y a du monde là-bas.

Il avait été détecté. Il faut bien dire que les Hutts ne sont pas particulièrement des maîtres de la furtivité. Ca, Glurba en avait parfaitement conscience, tout autant que du fait que cette ancienne Padawan avait très bien pu percevoir sa présence dans la Force. Il était donc absolument vain d'essayer de rester caché.

Glurba se redressa et rampa jusqu'aux deux femmes. Aurora était une Mirialane. Elle ne portait pas la bure jedi, mais il y avait fort à parier qu'elle gardait un sabre-laser derrière les plis de ses habits.

GLURBA – Vous savez, on n'est jamais trop prudents, surtout dans pareille situation. Vous auriez pu être une ennemie. Ce que vous n'êtes pas, donc, je présume ?

Un peu rentre-dedans, mais le temps n'était pas aux formalités, alors autant éclaircir tout de suite les choses. Que faisait cette Padawan disparue sur un champ de bataille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louka Hamaan
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 27
Âge du perso : 17
Race : Miraluka
Binôme : Maître : Aïa Kira

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
71/71  (71/71)

MessageSujet: Re: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   Sam 17 Mar 2018 - 11:06


Cinquante nuances de gris

Juste... wtf que ce titre ?



Les réponses d'Aurora étaient plus qu'évasives. D'autant quelle me retournait mes propres questions.. Ce que je fichais ici ? Et bien mon travail, tout simplement. Un devoir que notre interlocutrice avait négligé une année durant. Je n'aimais vraiment pas ça. Les sourcils froncés, je secouai lentement la tête pour lui montrer que ses explications ne me satisfaisaient pas le moins du monde.

- Contrairement à toi, nous n'avons pas étés portés disparus pendant une année entière. Si nous sommes ici, c'est pour une mission.

Je n'allais pas lui en dire plus. Si elle était effectivement passé du coté de l'ennemi, je ne devais pas lui donner plus d'informations, car le risque qu'elle s'échappe était toujours présent. Cela dit, elle n'avait pas herché à nous attaquer, bien qu'elle semblât m'avoir reconnue. Je ne savais pas si elle avait identifié Glurba, qui m'avait rejoint. Il était effectivement repéré de toute manière... Tous mes sens en alerte, mes perceptions étendues autour de moi à la recherche de formes de vies, je ne captait pour l'instant que le Hutt, la Mirialane et moi-même. Nous étions seuls. Ma vision par la force parcourait les environs, nivelait le monde, me révélant les reliefs et les formes de permabéton éventré et d'armatures d'acier déchiquetés par le souffle des explosions. La poussière et les particules de plâtre et de peinture continuaient de pleuvoir sur nous, et cela durerait probablement encore quelques heures. Cette poussière brouillait quelque peu ma perception, mais le monde était tout de même assez claire pour que je puisse y évoluer aisément. Je toussai néanmoins dans l'espoir d'éclaircir ma gorge encombrée. La garde de mon sabre était toujours dans ma main, et éteinte.

- Tu était prisonnière des impériaux ?

Cela aurait pu expliquer la présence d'Aurora ici, en effet. Pour peu qu'ils en aient fait une esclave sur l'un de leurs vaisseaux de guerre, sa présence ici était explicable. A cette pensée, un frisson de colère parcourut ma colonne vertébrale. Cela dit, quelque chose ne collait pas avec ce scénario. En effet, la Mirialane ne semblait pas se porter mal, autant que mes perceptions me permettaient d'en juger. Elle n'était par amaigrie par la faim, et n'adoptait pas la posture voûtée, soumise, des esclaves. Et elle avait son sabre laser en main. Jamais les impériaux n'auraient laissé un Jedi - fusse-t-il Padawan - armé s'il avait représenté une menace. Mais l'absence d'agressivité d'Aurora me laissait dans le flou le plus total. Si elle essayait de nous prendre par surprise ? Ou alors elle jugeait que ses chances à deux contre un étaient faibles et qu'elle devait jouer la prudence ?

- ...Ou alors tu les a rejoint ?

J'avais prononcé ces mots entre mes dents serrées. Ils jaillirent comme un sifflement, laissant entendre tout le mépris et la haine que j'éprouvais pour l'empire et les Sith en particulier. Glurba était présent à coté de moi ? Peu importe. Malgré des années et des années d’entraînement Jedi, je ne m'étais jamais débarrassé de mon ressentiment envers ces engeances. Et s'il décidait de rapporter mon égarement à notre hiérarchie... Et bien, ce ne serait une surprise pour personne. Je me prendrais un savon, j'encaisserai en silence, mais cela ne m'empêcherait pas d'avoir mon avis sur le sujet.
Je ne fit toutefois pas apparaître la lame de mon sabre, bien que je me tint prête à le faire. La possibilité que je me trompe existait toujours, et j'étais de toute façon prête à me défendre si Aurora devait nous attaquer. Je ne pensais pas qu'elle s'y risquerait cependant... Nous étions deux, et même si mon camarade était un Hutt, ce qui réduisait grandement sa mobilité, cela ne l'empêchait pas d'avoir d'autres atouts parfaitement valables en combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Azulis
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 89
Âge du perso : 18 ans (-3499)
Race : Mirialane

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
75/75  (75/75)
PF:
82/82  (82/82)

MessageSujet: Re: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   Jeu 22 Mar 2018 - 14:02




Cinquante nuances de gris

“ Il n'y a pas de gloire à la guerre. Seulement des ruines, du sang, des morts, de la destruction. ”




Ses sens ne l'avaient pas trompée. Ainsi, si elle avait ressenti la présence d'un autre individu, elle avait pu finalement apercevoir un mouvement d'ombre trahissait sa position malgré la poussière qui ne semblait toujours pas vouloir se dissiper. D'un œil placide, elle observa l'imposante limace qui rampa jusqu'à les rejoindre. Un Jedi Hutt. Une exception au Temple Jedi. L'ancienne Padawan ne pouvait ignorer son nom.

" Glurba... Vous présumez bien. "

Se recentrant sur Louka, la Mirialane accueillit avec un haussement d'épaule et un soupir sa désapprobation. Elle n'était pas satisfaite de ses réponses ? Tant pis pour elle. Croisant les bras en réponse à l'ironie de sans ancienne collègue, elle promena son regard sur les alentours. Une mission ? Quel genre de mission ? Deux Padawans seuls dont un Hutt, il ne s'agissait pas d'une mission d'infiltration ou même d'attaque. Une mission de surveillance ? Il n'y avait plus vraiment de bâtiments à surveiller. Une mission d'escorte donc ? Mais dans ce cas où étaient les escortés ? Aurora ne ressentait aucune autre présence. Enfin, pour obtenir une réponse, il suffisait de poser la question, même indirectement.

" Une mission d'escorte sans doute. Étrange, je ne détecte aucune présence hormis vous deux. J'imagine qu'elle a été couronnée de succès. " Dit-elle sans aucune ironie.

Leur mission était peut-être déjà terminée, d'une façon ou d'une autre... Celle d'Aurora était simple: retrouver Yana et survivre. La jeune Sith était vivante et sauve, elle pouvait le sentir à travers la Force. Mais où était-elle ? L'avait-elle abandonnée ? Se trouvait-elle toujours ensevelie quelque part ? Plus le temps passait et moins elle le pensait. Dégourdie et forte comme elle était, la Sith devait déjà s'être extraite des décombres. Il ne restait plus qu'à la retrouver.

" C'est compliqué. Sinon, si tu ne comptes pas me transpercer tout de suite avec... " Dit-elle en désignant du regard le sabre éteint que la Miraluka avait toujours en mains.

Aurora fit jouer ses doigts en levant les mains pour bien montrer qu'elle n'avait pas l'intention de se servir de son sabre laser. Pourquoi aurait-elle à s'en servir ? Elle était portée disparue auprès du Temple Jedi, rien de plus. Était-ce désormais un crime ? Non, elle sentait que son ancienne collègue voulait en savoir plus. Qu'avait-elle bien pu faire pendant toute une année ? Eh bien.

" Enfin. Puisque tu insistes. Non, je ne suis pas prisonnière des impériaux et non je n'ai pas rejoint les Sith. "

La Mirialane se déplaça un peu, souriant en coin.

" Ma Destinée m'a amenée à rejoindre une jeune femme qui se trouve être une Sith et qui m'a sauvé du Côté Obscur dans lequel j'allais sombrer. "

Aurora se retourna en direction des deux Padawans.

" Auprès des Impériaux, je suis officiellement sa prisonnière pour assurer ma survie en territoire Sith. En réalité, nous voyageons simplement ensemble. Au cours de cette année, nous avons appris à nous apprécier, à accepter nos qualités et nos défauts. Mais comme tu peux le sentir, cela ne m'a pas rendu obscure pour autant. "

L'ancienne Padawan acheva là ses explications. Elle n'avait aucun intérêt à leur mentir. Elle avait accepté sa situation depuis longtemps. Il ne tenait qu'au Hutt et à la Miraluka d'en faire autant.

" Je mentirais si je vous disais que je me fiche que vous rapportiez toutes ces informations au Temple. Je préférerais bien entendu que vous fassiez comme si vous ne m'aviez pas vu. Mais c'est à vous de choisir, comme moi j'ai choisi ma voie. "

Le visage placide de la Mirialane ne pouvait que donner encore davantage de poids à son discours. Quelles étaient véritablement ses intentions ? Simplement poursuivre son voyage avec Yana, tout en se lavant les mains du conflit permanent entre l'Empire et la République, les Sith et les Jedi. Pour insister encore, elle essaya de rassurer les deux Padawans.

" Peu importe ce que vous direz, cela ne changera pas mon attitude vis à vis de vous. Après tout, vous avez des comptes à rendre à l'Ordre. Moi je devrais simplement être plus ou moins prudente à l'avenir. Je souhaite simplement être tranquille et vivre ma vie comme je l'entends. "

Prudente oui. Car si l'envie prenait à l'Ordre de la déclarer Sith, elle devrait se méfier du moindre Jedi qu'elle croiserait, de crainte d'être capturée ou pire... tuée. Voyager en territoire Républicain s'avérerait dangereux pour elle. Enfin, tout dépendait du choix des deux Padawans.



CSS par Gaelle


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glurba Lugliiamo
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 402
Âge du perso : 128 ans
Race : Hutt
Binôme : Sliviqas, Quarren ♂, Chevalier Jedi (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
41/75  (41/75)
PF:
66/66  (66/66)

MessageSujet: Re: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   Sam 24 Mar 2018 - 12:53

AURORA – Glurba... Vous présumez bien.

Glurba n'allait pas lui demander comment elle connaissait son nom, ce serait idiot : un Hutt Jedi, ça marque les esprits. Et Glurba méritait à être connu.

LOUKA – Contrairement à toi, nous n'avons pas été portés disparus pendant une année entière. Si nous sommes ici, c'est pour une mission.

Etait-ce une forme de ressentiment que Glurba entendait dans la voix de Louka ? Il n'avait pas entendu le début de leur conversation. Ce n'était pas plus mal qu'il eût été repéré par la Mirialane, au moins maintenant il pouvait écouter ce qu'il se disait entre les deux femmes. Il ne savait pas si elles se connaissaient, en tout cas Louka tutoyait son interlocutrice, c'était peut-être un indice sur leur relation, autant que le ton de sa voix. Glurba repensa un instant à Galen Jare, un ami Padawan qu'il s'était fait au Temple d'Ondéron. Aurora avait-elle disparu pour des raisons similaires ? Louka, en amie, s'était-elle sentie trahie, abandonnée ?

Glurba se posait ces questions par réflexe, par simple curiosité, mais en vérité il s'en fichait pas mal à cet instant. Il ne connaissait pas Louka plus que ça et n'était avec elle que pour cette mission sur Dubrillion. Le moment était mal choisi pour s'intéresser à son cercle amical. Que Louka et Aurora eussent entretenu une relation particulière ou bien qu'elles ne se fussent jamais vraiment connues, cela n'avait aucune espèce d'importance tout de suite, et Glurba n'avait pas non plus envie d'assister à une conversation inutilement longue entre ces deux femmes.

AURORA – Une mission d'escorte sans doute. Etrange, je ne détecte aucune présence hormis vous deux. J'imagine qu'elle a été couronnée de succès.

Difficile de ne pas imaginer une ironie dans cette dernière phrase d'Aurora, bien qu'il n'y en eût pas. De toute façon, ça ne la regardait pas, encore moins tant que Glurba n'avait pas la certitude que l'on pouvait lui faire confiance. Le Hutt s'efforça donc de rester de marbre. En fait, il dévia le regard pour observer machinalement la ville fantôme autour d'eux. Des Impériaux pouvaient surgir à tout moment et il fallait rester sur ses gardes au lieu de parler chiffons.

LOUKA – Tu était prisonnière des Impériaux ?... ou alors tu les as rejoints ?
AURORA – C'est compliqué. Sinon, si tu ne comptes pas me transpercer tout de suite avec... (elle désigna du regard le sabre-laser de Louka) Enfin. Puisque tu insistes. Non, je ne suis pas prisonnière des impériaux et non je n'ai pas rejoint les Sith.

Elle avait levé les mains et écarté les doigts en signe de paix, son sabre-laser restant accroché à sa ceinture. Glurba n'aimait pas trop sa façon de parler, mais ce n'était pas parce qu'elle était froide, qu'elle était forcément du côté de l'Empire ; mais puisqu'il ne savait pas écouter la Force, il ne pouvait qu'écouter sa propre intuition. Tout ce qui lui importait à cet instant était de savoir s'il devait traiter Aurora en ennemie ou en alliée. Et pour le moment, il avait bien du mal à se faire une idée sur elle.

Aurora raconta un peu son sort. Elle était restée aux côtés d'une Sith qui l'avait « sauvée » du Côté Obscur. Ca ne faisait aucun sens. Quel intérêt une Sith aurait-elle à sauver une Padawan du Côté Obscur ? En même temps, si c'était un mensonge, alors c'était le mensonge le plus pourri qu'un imbécile ne pourrait jamais inventer. On pouvait donc se dire que quelque chose d'aussi gros ne pouvait qu'être vrai, puisque ça ne s'inventerait pas. Aurora s'était fait passer pour sa prisonnière au sein de l'Empire afin de ne pas avoir d'ennuis et avait ainsi voyagé en sa compagnie pendant un an.

AURORA – Je mentirais si je vous disais que je me fiche que vous rapportiez toutes ces informations au Temple. Je préfèrerais bien entendu que vous fassiez comme si vous ne m'aviez pas vue. Mais c'est à vous de choisir, comme moi j'ai choisi ma voie. Peu importe ce que vous direz, cela ne changera pas mon attitude vis-à-vis de vous. Après tout, vous avez des comptes à rendre à l'Ordre. Moi je devrais simplement être plus ou moins prudente à l'avenir. Je souhaite simplement être tranquille et vivre ma vie comme je l'entends.

Glurba prit la parole avec assurance :

GLURBA – Je ne suis pas du genre à moucharder. Je ne te connais pas, et je n'ai pas besoin de te dénoncer auprès de l'Ordre pour me faire bien voir.

Il fallait mettre les choses au clair et pour cela Glurba ne tourna encore une fois pas autour du pot, plaçant Aurora dans une situation simple :

GLURBA – Pour l'heure, nous sommes sur un champ de bataille, il ne faudrait peut-être pas l'oublier. Alors tout ce qui m'importe, là, maintenant, c'est de savoir, si des Impériaux nous tombent dessus, de quel côté tu seras : est-ce que tu te défendras avec nous contre ces ennemis, ou est-ce que tu seras du côté des Impériaux. C'est tout ce que j'ai besoin de savoir sur toi. Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louka Hamaan
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 27
Âge du perso : 17
Race : Miraluka
Binôme : Maître : Aïa Kira

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
71/71  (71/71)

MessageSujet: Re: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   Lun 26 Mar 2018 - 18:17


Cinquante nuances de gris

Juste... wtf que ce titre ?



Ce qu'Aurora nous révéla de ce qu'il lui était arrivé depuis un an n'avait de cesse de me surprendre. Une Padawan, voyageant avec une Sith, l'appréciant même, et cette même Sith sauvant une jeune femme du coté obscure... L'histoire était suffisamment abracadabrante pour ne pas avoir été inventée. Après tout, admettre face à deux padawan que l'on faisait copain-copain avec des Sith, c'était s'offrir un allé simple vers la prison la plus proche... Une histoire aussi étrange ne s'inventait pas. Ou alors mon ancienne consœur comptait sur l'énormité de son histoire pour nous la faire gober ? Quoi qu'il en soit, si l'aura de l'ex Padawan n'avait plus l'éclat lumineux des partisans de ce coté de la Force, elle n'avait pas encore atteint le stade du coté obscure, et j'étais plus à même que quiconque de m'en rendre compte. Je voyais par la Force.

Quoi qu'il en soit, si son histoire était vrai, une part de moi ne pouvait s'empêcher de comprendre Aurora... J'étais moi-même mal à l'aise depuis le tout début de certains aspects de la doctrine inculquée par mes maîtres, et si je persévérait tout de même, je ne pouvais pas demander à tout un chacun de suivre mon exemple. Si la Mirialane était plus heureuse ainsi... Qui étais-je pour lui dire ce qu'elle devait faire ou non ?

Cependant, ma haine pour les Sith était profondément encrée en moi, et il m'était impossible d'approuver le choix dAurora. Je pinçai les lèvres, les sourcils froncés... Quelque chose clochait foncièrement dans cette histoire. Un Sith ne sauve pas un Padawan du coté obscure. Peut-être étais-ce une manœuvre pour au contraire attirer la Mirialane du coté obscur ? Cela me paraissait plus probable... Mais la demoiselle ne devait pas en avoir conscience, puisque cela faisait un an maintenant qu'elle voyageait avec les impériaux.

- Je ne comptes pas me servir de mon sabre si tu t’abstiens de lever le tien contre nous.

Glurba enchaîna avec ses propres remarques, et je comprenais son point de vue. Il semblait prendre la situation mieux que moi tout de même... Mais je me devais de rajouter ma touche à ses observations.

- Aurora... Je ne veux pas faire voler ta nouvelle vie en éclat mais... Tu n'as pas envisagé que cette Sith veuille au contraire t'attirer du coté obscur d'une manière plus insidieuse ?

Je voulais au moins lui poser la question. Car le sort de mon ancienne camarade m'importait, même si nos relations n'avaient pas eu le temps de s'approfondir. Libre à elle de réfléchir sur ma question ou de l'écarter, je ne pouvais que lui offrir des pistes de réflexion. Elle ferait son propre chemin. Et même si cela était peu probable, j'espérais me tromper. Si l'histoire d'Aurora était véridique, y avait-il réellement un espoir que les Sith ne soient pas si mauvais que cela ? Un vieux souvenir, en périphérie de ma mémoire, me hurlait que non. Mais au final, ce n'était qu'un exemple parmi tant d'autres...

C'est alors que mes perceptions captèrent quelque chose. Des gens approchaient. Une bonne dizaine. Un si grand nombre de personnes ne faisait pas dans la discrétion, mais je percevais en plus leurs auras qui approchaient de notre position. La question était : Alliés ou ennemis ? En alerte, je fis jaillir la lame immaculée de mon sabre laser, alors que les bruits de gravas que l'on déplace pour libérer un passage se faisaient entendre. Des voix, ahanant sous l'effort, pestaient contre la poussière de plâtre encore en suspension qui les empêchaient de voir correctement, les obligeant à se fier à leurs instruments.

Je fis volte-face alors que le contingent de soldats arrivait sur nous, adoptant une posture de combat et brandissant ma lame devant moi. J'étais prête à bouger au moindre signe de menace, au moindre tir de blaster... Mais finalement, ce fut une exclamation soulagée qui retentit lorsque Glurba et moi-même fûmes reconnus :

- On a trouvé les Padawans !

Une opération de secours ? Sans doute envoyée pour remettre la main sur les VIP que nous avions échoué à rapatrier au bunker. On avait dû leur transmettre notre signalement. En même temps, un Hutt ne devait pas être très discret en un tel lieux... C'était probablement en voyant Glurba qu'ils nous avaient reconnus. Tandis que les derniers hommes de la cohorte passaient un dernier obstacle, l'officier à sa tête s'approcha de nous d'un pas rapide. Je quittai ma position de combat et rengainai la lame de mon sabre, abandonnant mon attitude belliqueuse.

- Où sont les diplomates ? Vous les avez laissés en li....

L'homme s'interrompit en se rendant enfin compte de la présence d'Aurora non loin d'eux. Aussitôt, je perçut une certaine tension le gagner. Il ne fallut pas longtemps pour qu'il lève son Blaster et braque sa mire sur la Mirialane, tandis que le reste du contingent les rejoignaient finalement.

- Qui c'est ? Une impériale ?

Visiblement, il ne resituait pas Aurora... Et je ne pouvais pas le lui reprocher. Pour qui ne fréquentait pas l'ordre Jedi dans son intimité, difficile de savoir que la demoiselle était une Padawan portée disparue.

- C'est... euh...

Comment lui expliquer ? S'il apprenait que c'était une ancienne Padawan voyageant avec les Sith, elle serait appréhendée dans la seconde. Si je lui disait que c'était une prisonnière des impériaux, me servant de l'excuse dont usait la Mirialane auprès de ses... compagnons de voyage, elle serait ramenée au bercail, "secourue". Et quelque chose me disait qu'elle n'en avait pas la moindre envie. Que dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Azulis
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 89
Âge du perso : 18 ans (-3499)
Race : Mirialane

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
75/75  (75/75)
PF:
82/82  (82/82)

MessageSujet: Re: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   Ven 30 Mar 2018 - 18:15




Cinquante nuances de gris

“ Il n'y a pas de gloire à la guerre. Seulement des ruines, du sang, des morts, de la destruction. ”




Aurora avait joué cartes sur table. Toute son histoire pouvait sembler difficile à croire. Elle-même avait du mal à le croire encore aujourd'hui. Une Sith et une Jedi qui voyageaient ensembles, complices, sans intention de se nuire. Un lien très spécial avait fini par se tisser entre elle et Yana au cours de cette fameuse année. Une année semée d'embûches, d’obstacles, mais aussi de moments très particuliers gravés dans la mémoire de la Mirialane.

Malheureusement, la franchise ne faisait pas tout. Il ne tenait qu'aux Padawans de décider de l'usage de ces informations et des suites à leur donner. La position d'Aurora était claire: la passivité. Peu importe ce qu'il serait dit, elle l'accepterait. Néanmoins, la vue du sabre de la Miraluka commençait sérieusement à la désappointer. Un tel manque de confiance, illustrés par des propos. S'en fut trop pour la Mirialane qui se décida à réagir, répondant au froncement de sourcils de son ancienne collègue par le froncement des siens.

" Tu es blessante de sous entendre ainsi que je pourrais m'en prendre à toi et à Glurba. J'ai peut-être quitté l'Ordre mais j'ai encore ma mémoire et mon honneur. " Dit-elle d'un ton peu avenant. " Tu veux peut être mon sabre laser, cela te détendra un peu. "

Aurora avait perdu en politesse et en finesse depuis son cuisant échec sur Tatooine. La situation pouvait dégénérer mais l'intervention du Hutt coupa court à une possible montée de ton. Ainsi il comptait garder le secret et ne s'intéressait qu'aux conséquences en cas d'arrivée d'Impériaux. De quel côté se trouvait-elle ? Celui de l'amour et des licornes ! Cela tombait sous le sens. Non, elle lui avait déjà signifié sa position mais soit. Elle le dirait à nouveau.

" De mon côté. Pour ma part, je ne crains pas les impériaux. Je n'ai aucun compte à leur rendre, mais je ne pourrais m'opposer à eux. En cas d'affrontement, vous pourrez me considérer comme simple spectatrice. Cela me coutera certes de vous voir ainsi en difficulté, mais je me dois d'assumer mes choix. "

La Mirialane se recentra sur Louka qui semblait s'inquiéter de son éventuelle corruption dissimulée par la Sith. La séduction physique plutôt que la corruption par l'Obscur ? Aurora l'avait envisagé dès le premier jour en compagnie de Yana. Prudente, elle avait sondé l'esprit de la Sith qui s'était ouverte totalement. Puis au fil de l'année, les efforts consentis par la jeune femme à la peau délicieusement orangée et aux cheveux violets avaient achevé de la convaincre. Non, elle soupçonnait que comme elle, la Sith s'était d'une certaine façon attachée. Leur relation même si elle débutait encore dépassait la Force. Du moins, c'est ce que croyait la Mirialane.

" Je l'ai envisagé. Après cette année écoulée. Je suis convaincue que non. Elle est différente des autres et... "

Elle s'interrompit brusquement, ressentant la présence d'individus non loin. L'instant d'après, la lame de la Miraluka jaillit, confirmant ses perceptions. Des grognements et craquement se firent entendre. Demeurant immobile, Aurora ne se retourna pas essayant de lire sur le visage de son ancienne collègue l'identité des nouveaux-venus. Néanmoins cette dernière avança, comme pour se préparer à une soudaine offensive. Enfin, une exclamation fit la lumière sur l'appartenance des inconnus. Des soldats républicains. Alors que la Miraluka éteignit et rangea son sabre, la Mirialane posa la main sur le sien, bien dissimulé sous sa tunique. Oui, les Padawans étaient là. Ils n'étaient pas perdus. Pour les diplomates, il faudrait sans doute repasser. Néanmoins vint une question délicate: son identité que le meneur des soldats républicain posa. Louka bafouilla avec la plus grande maladresse, hésitante. Une erreur que la Mirialane se chargea de rectifier.

Fronçant les sourcils, elle mit ses poings contre ses flancs, le regard déterminé. Ses talents de comédienne acquis auprès de sa chère Sith allaient être utiles.

" Une Impériale moi ??? Oui bien sûr. Qui discute tranquillement avec deux Padawans. Vous avez autre chose dans le genre ? "

Aurora désigna ses vêtements qui recouverts de poussières agissait comme un camouflage.

" J'ai été envoyée traquer une Sith menant une troupe d'impériaux dans le coin et je demandais à ces Padawans s'ils ne l'avait pas croisé. Et si vous n'êtes pas au courant de ça, c'est que personne n'a cru bon de vous en informer. Maintenant permettez, mais nous étions en train de discuter là. "

Un coup de bluff, basé sur la détermination et la situation. Cette fois-ci, la Mirialane dissimulait son jeu. Allait-elle remporter le coup cette fois encore ?



CSS par Gaelle


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glurba Lugliiamo
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 402
Âge du perso : 128 ans
Race : Hutt
Binôme : Sliviqas, Quarren ♂, Chevalier Jedi (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
41/75  (41/75)
PF:
66/66  (66/66)

MessageSujet: Re: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   Mer 4 Avr 2018 - 17:57

AURORA – De mon côté.

De son propre côté ?! Ca ne voulait rien dire. Glurba lui posait une situation simple, qui risquait de se produire. Il n'y avait pas de demi-mesure possible. Si une confrontation devait survenir entre, d'un côté, les deux Padawans Glurba et Louka, et de l'autre côté, des soldats impériaux, Aurora se retrouverait mêlée à la situation et devrait bien choisir un côté où se battre. « Son » côté, ça n'existait pas.

AURORA – Pour ma part, je ne crains pas les Impériaux. Je n'ai aucun compte à leur rendre, mais je ne pourrai m'opposer à eux. En cas d'affrontement, vous pourrez me considérer comme simple spectatrice. Cela me coûtera certes de vous voir ainsi en difficulté, mais je me dois d'assumer mes choix.
GLURBA – Ha !

Glurba commença à ricaner, mais la conversation s'enchaîna avec Louka, aussi ne put-il pas expliquer le sens de ce ricanement sarcastique. Aurora avait cotoyé une Sith de très près, apparemment, et peut-être le fait d'avoir été cocolée par une ennemie l'avait aveuglée sur la réalité basique : si des soldats impériaux surgissaient, Aurora croyait-elle vraiment qu'elle pourrait rester « simple spectatrice » ? Les soldats lui demanderaient tout de suite son identité, si tant est qu'ils ne la prennent pas d'emblée pour une Jedi, la voyant discuter paisiblement avec deux porteurs de la bure beige et marron. Et là, Aurora croyait qu'elle pourrait simplement lever les mains en se mettant en retrait et en disant « Faites vos affaires, faites comme si je n'étais pas là ! » ? Etait-elle naïve ou idiote ? Elle était sur un champ de bataille, bon sang ! Et sur un champ de bataille, on cherchait d'instinct à identifier alliés et ennemis au premier coup d'œil ; le doute, l'ambivalence, un soldat impérial ne le permettrait pas.

Au final, Aurora n'avait donc pas répondu à la question de Glurba. Ou du moins, elle y avait répondu sottement.

LOUKA – Aurora... Je ne veux pas faire voler ta nouvelle vie en éclat mais... Tu n'as pas envisagé que cette Sith veuille au contraire t'attirer du Coté Obscur d'une manière plus insidieuse ?

La question était intelligente mais le moment n'était pas opportun. A cet instant, Glurba trouvait que se poser ce genre de questions revenait à parler torchons, sur un champ de bataille. C'est le genre de sujets qui pouvaient être abordés plus tard. Louka s'inquiétait de l'idée qu'Aurora pût avoir été manipulée par une Sith, c'était louable de sa part, mais elle ne faisait que traîner sur place parce qu'elle était contente d'avoir retrouvée une camarade disparue. Glurba ne connaissait pas Aurora, et il s'en foutait de savoir si elle avait une vision lucide de ses pérégrinations aux côtés d'une Sith. Il avait juste besoin de savoir s'il devait la laisser tranquille ou la neutraliser. Il commençait à se faire à l'idée de la laisser tranquille ; se poser d'autres questions à son sujet, c'était de la perte de temps. Glurba était en mission, et il ne voulait pas qu'on se dise parmi les Maîtres Jedis : « On a envoyé un Hutt sur Dubrillion, il a juste échoué à protéger tous les diplomates et il a taillé le bout de gras avec une Padawan qui a fugué il y a un an pour voyager avec une Sith. ».
Non, un Hutt, ça vaut mieux que ça.

AURORA – Je l'ai envisagé. Après cette année écoulée. Je suis convaincue que non. Elle est différente des autres et...

Comme pour donner raison à Glurba, Aurora fut coupée dans sa réponse aussi naïve qu'inintéressante par l'arrivée de plusieurs soldats. Glurba prit alors conscience que malgré lui, il avait baissé sa vigilance. Louka et Aurora avaient toutes deux senti avant lui les gardes arriver, au travers de la Force. Le Hutt pesta intérieurement contre cette discussion futile, qu'il avait déjà trop tardé à rompre.

Heureusement, ces soldats étaient des Républicains, non des Impéraux. Glurba se détendit, mais Louka avait déjà allumé son sabre-laser. Un soldat demanda où étaient les diplomates, avant de s'arrêter sur Aurora, dont il demanda si elle était une Impériale. La Mirialane se défendit elle-même d'appartenir à l'ennemi, en utilisant une ironie malvenue. Elle fit sentir aux soldats qu'ils l'importunaient en plein pendant une discussion. Quel toupet ! En d'autres circonstances, Glurba en aurait ri et aurait même apprécié un tel caractère. Seulement, personne à cet instant n'était vraiment d'humeur à prendre les choses à la légère... à part Aurora, visiblement.

Glurba s'avança vers les soldats, laissant les deux filles en retrait derrière lui. Il fit même un petit signe au soldat de se déplacer avec lui, et s'arrêta finalement pour lui parler à trois mètres de distance des filles. De cette manière, il laissait un peu de temps à ces dernières de conclure leur discussion débile tout en se replongeant dans cette mission qui semblait n'intéresser que lui.

GLURBA – Louka la connaît, ne vous en faites pas pour elle. Nous sommes tombés dans un guet-apens, ça nous a ralentis, et les deux diplomates sont morts. Nous avons quand même réussi à sauver plusieurs hauts fonctionnaires. Vous avez localisé des troupes impériales d'où vous venez ?
Soldat – Les Impériaux ne cessent de se déployer dans la ville. Le piège qui les attendait n'a fait que les ralentir. Cette ville est dangereuse. Les diplomates sont morts, vous dites ; quel est votre objectif maintenant ?
GLURBA – Les autres sont sauvés, alors nous devons maintenant nous rendre au bunker avant que les Impériaux ne contrôlent trop de terrain et que les réfugiés verrouillent les entrées.
Soldat – Nous allons vous escorter, alors.

Glurba acquiesca, et tourna le torse vers les deux filles.

GLURBA – Louka, Aurora ! Fini de parler, nous bougeons, pas de temps à perdre !

Oui, Aurora aussi. Tant pis pour elle. Elle n'était pas claire, cette fille, et son histoire de Sith, ça sentait mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louka Hamaan
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 27
Âge du perso : 17
Race : Miraluka
Binôme : Maître : Aïa Kira

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
71/71  (71/71)

MessageSujet: Re: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   Dim 8 Avr 2018 - 7:59


Cinquante nuances de gris

Juste... wtf que ce titre ?



La situation s'était bien compliquée depuis l'arrivée des soldats. Je n'aurais jamais pensé un jour me dire que j'aurais préféré ne pas rencontrer mes alliés en zone de guerre, et pourtant c'était la réflexion que je me faisais alors que Glurba s'impatientait non loin de nous. Ses mouvements étaient plus raides et brusques, signes d'une certaine nervosité.

Aurora reprit les choses en main en improvisant une excuse ma foi fort crédible auprès des soldats. La traque d'un sith qui l'avait amenée ici... C'était bien trouvé, bien qu'il me répugne d'avoir à mentir à ces soldats qui ne faisaient que leur travail. Cela dit, je pinçai les lèvres, me retenant de démentir les assertions de la Mirialane. Visiblement, le bobard sembla fonctionner avec les soldats... Ou alors fus-ce la "diversion" de Glurba ? Quoi qu'il en soit, les informations qui ressortaient de cette conversation étaient plus qu'alarmantes... Le piège n'avait fait que ralentir les troupes impériales, et il était fort probable qu'il en arrive en ce moment vers notre position. Je ne craignais pas pour Aurora, elle était plus ou moins avec eux, mais nous serions dans de beaux draps si nous tombions dans une embuscade sans un minimum de préparation.

Les soldats et Glurba en arrivèrent à la même conclusion que moi, et je me rapprochai un peu d'eux avant que le Hutt nous interpelle. Oui, Aurora aussi. Je fronçai les sourcils. Visiblement, mon compagnon et moi-même étions en désaccord sur ce qu'il convenait de faire en cet instant... Je n'avais pas perçu de mensonge dans les explications que nous avaient fournies Aurora, après tout elle n'avait eu aucune raison de nous mentir en nous racontant cette histoire, et elle ne constituait pas une menace pour nos troupes. Pour les impériaux non plus certes, mais si elle jugeait que sa place était avec sa Sith...

Si nous emmenions Aurora, cela ne ferait qu'un souci de plus à gérer. Il faudrait la surveiller, s'enfoncer dans le mensonge que la Mirialane avait servi aux soldats, l'entretenir... Et sa couverture volerait en éclat à la première rencontre avec un Jedi ou un autre Padawan, ce qui risquait fort d'arriver si nous arrivions à nous mettre en sécurité relative dans un bunker.

- Glurba, je crois qu'elle a autre chose à faire que de nous suivre, sa mission n'a rien à voir avec la notre. Elle doit retourner à la recherche de son Sith, et nous devons nous mettre à l'abri.

Si j'avais eu des yeux, on y aurait probablement vu une lueur de défi à l'encontre du Hutt. En leur absence, je me contentai d'une petite moue désapprobatrice en me joignant aux gardes qui commençaient déjà à se remettre en marche en direction du bunker le plus proche. Laissant Glurba nous souvre, je m'arrêtai néanmoins pour me tourner une dernière fois vers Aurora, mes perceptions l'englobant. Il était rare que mon absence d'yeux me pèse, car un regard pouvait faire passer toute une foule de messages, d'après ce qu'en disaient les créatures qui en étaient pourvus. Dans l'incapacité de lancer un avertissement visuel à notre ancienne consœur, je dus me rabattre sur des moyens plus archaïques.

- Fais attention à toi.

J'espérais qu'elle comprendrait tout ce que j'essayais de faire passer dans ces simples mots. Attention à ne pas mourir, attention à ne pas virer du coté obscur... Les messages étaient multiples, mais ces mots suffiraient je pense. Après quoi je lui tournai définitivement le dos et me remis en marche avec les soldats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Azulis
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 89
Âge du perso : 18 ans (-3499)
Race : Mirialane

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
75/75  (75/75)
PF:
82/82  (82/82)

MessageSujet: Re: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   Mer 11 Avr 2018 - 20:33




Cinquante nuances de gris

“ Il n'y a pas de gloire à la guerre. Seulement des ruines, du sang, des morts, de la destruction. ”




La petite comédie de la Mirialane semblait avoir fonctionné, même si désormais les soldats la fixait avec une certaine antipathie. Dans son discours, elle avait peut être été insolente. Ces derniers étaient sur le point de réagir mais Glurba intervint, s'éloignant en compagnie du soldat qui dirigeait la petite troupe. Ce dernier devait tenter d'expliquer les choses avec un peu plus de diplomatie. Profitant de ce petit laps de temps tout en nourrissant une pointe de méfiance vis à vis du Hutt, elle poursuivit sa réponse à Louka.

" Elle est différente des autres et j'ai l'intime conviction qu'il y a plus. Un véritable lien s'est tissé entre nous. Je peux ressentir sa présence même si elle est loin de moi. D'ailleurs, je peux t'assurer qu'elle est indemne à cet instant. "

Aurora pouvait le sentir. Yana allait bien, très bien. Elle se portait comme un marche là où elle était. Cette dernière devait s'être vu confier une nouvelle mission, ou quelque-chose comme ça. Jamais elle ne pourrait l'abandonner comme ça au milieu d'un champ de bataille. Surtout après lui avoir sauvé la vie en l'écartant de la trajectoire des débris du building. Non, elle était occupée et s'était à la Mirialane de se bouger pour survivre et la rejoindre.

S'arrêtant là, elle vit son ancienne consœur se diriger vers le groupe de soldats. Elle se préparait sans doute à repartir, suivre la voie qu'elle avait choisi. Aurora s'apprêtait à faire de même, mais une simple phrase provenant du Hutt lui fit stopper net.

« Louka, Aurora ! Fini de parler, nous bougeons, pas de temps à perdre ! »

Aurora avait eu raison de se méfier. Malgré son précédent discours sur son indifférence vis à vis de sa nouvelle voie, voilà que le Hutt la mettait en difficulté pour une raison connu de lui seul. Prête à répliquer, la Mirialane fut devancée par Louka qui cette fois, ne bafouilla pas. Elle se mit en marche, affirmant qu'il n'était pas question d'entraver sa "mission". Soulagée, Aurora observa son ancienne collègue partir avec les soldats, avant de lui adresser quelques derniers paroles de sollicitude. Des paroles lourdes de sens. Elle n'avait pas beaucoup côtoyé la Miraluka lors de son séjour au Temple. Désormais, elle regrettait un peu de ne pas l'avoir davantage connu.

« Justement, elle aussi doit se mettre à l'abri. Avec tous les Impériaux qui se déploient sur la planète, Aurora sera mieux avec nous. »

Le Hutt revenait à la charge, insistait encore. Qu'avait-il en tête en lui forçant la main à ce point ? Désirait-il que la situation dégénère ? En ce cas, des victimes seraient à déplorer et la Mirialane ne comptait pas en faire partie. Elle planta d'ailleurs son regard dans celui du Padawan lorsque ce dernier s'adressa précisément à elle:

« Tu as envie d'être en vie ? Tu ne veux pas risquer de tomber sur une troupe ennemie, n'est-ce pas ? »

Aurora répliqua presque instantanément, le regard fixe, déterminé.

" Il me semble avoir déjà dit que j'avais une mission très particulière. L'interrompre entrainerait de graves conséquences. Je ne crains pas l'ennemi et comme tout bon adepte de la Force, je ne crains pas la mort. Bonne chance dans votre mission, Padawans et soldats de la République. "

Ceci fait, elle se retourna sans demander son reste, gardant sa main proche de son sabre laser au cas où. Son discours avait été assez explicite, du moins l'espérait-elle, pour dissuader le Hutt d'intervenir à nouveau. Elle devait retrouver Yana et rien ni personne ne pourrait l'en empêcher. D'ailleurs quelque-chose s'était passé, même si la Sith semblait relativement indemne. La Force était capricieuse et ce petit lien invisible avait ses limites, mais elle pouvait le sentir. Elle devait la rejoindre au plus vite. Leur séparation n'avait que trop durée.



CSS par Gaelle


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4727
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   Jeu 10 Mai 2018 - 19:12

Les Jedi laissent tomber. Aurora est définitivement perdue. Ils regardent la jeune femme s'éloigner, errante... Sa seule chacne de survie sera probablement de ne croiser personne.

Louka Hamaan & Glurba Lugliiamo remporte la joute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event XII - Dubrillion] Cinquante nuances de gris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Dubrillion-