La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanien Artzen
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 92
Âge du perso : 15 ans
Race : Ewok
Binôme : Maître: Kazdan Cormac (Aleena PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Vient de rentrer au temple d'Ondéron
HP:
61/61  (61/61)
PF:
72/72  (72/72)

MessageSujet: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Mar 27 Fév 2018 - 18:22

Ondéron. Jamais aucune planète n'avait su m'offrir autant de bien être que cette planète. J'y avas tous mes amis, tous mes camarades. Je connaissais beaucoup de padawans, et d'après les échos qui me parvenaient, j'étais moi-même devenu une petite célébrité. Le récit de notre bataille, à Kolin et moi, contre un rancor sur Félucia avait fait le tour du temple. Ce n'était pas tous les jours qu'un être aussi humble et fragile que moi parvenait à mettre en déroute l'un des plus féroces prédateur de la galaxie.
Et même en mettant de côté cette fameuse histoire, l'amicale peluche que j'étais avait marqué les esprits d'un nombre assez conséquent de padawan. J'étais très fier de cette petite réputation, mais ainsi qu'on me l'avait appris, je tâchais de ne pas devenir orgueilleux, de faire preuve d'humilité. Jamais je ne serais parvenu à l'emporter face à une telle créature, encore moi face à un apprenti Sith, si mon ami Kolin n'avait pas été à mes côtés.

Kolin... Depuis que j'étais rentré de Félucia, je n'avais pu le croiser. Maître Cormac avait tenu, avec le début de la guerre, à m'emmener partout à travers la galaxie. Nous avions arpenté mains systèmes, venus en aide à nombre de pauvres victimes de la guerre. Ma formation avait ainsi été mise entre parenthèse, sacrifiée pour me permettre de m'ouvrir au reste de la galaxie, d'aider les populations touchées par la précarité en ces temps troubles. Un an s'était écoulé, et je n'avais pas pu le partager avec mon ami. L'envie ne m'avait pas manqué pourtant.
Lorsque je fus de retour sur cette planète qui m'avait permis de devenir le padawan que j'étais, je fus attristé d'apprendre que nous n'avions plus de nouvelles de lui depuis qu'il avait été fait prisonnier sur Llord.

J'aurais voulu partir au secours de mon ami, mais cela n'était hélas pas possible. Aussi, lorsque mon maître me ramena enfin sur Ondéron pour y reprendre ma formation d'une manière plus active, je décidai de me réfugier dans l'entraînement pour ne pas trop tourner en rond et songer à Kolin et aux souffrances qu'il devait endurer.

Ce jour là, comme à son habitude, l'Aleena qui m'enseignait s'était plongé dans une intense méditation, dont il ne sortirait que dans plusieurs heures. Son objectif était non seulement d'entretenir son lien avec la Force, mais aussi de me laisser une marge de manœuvre suffisante pour que je puisse me développer de manière autonome.
Aussi, je me rendais dans une petite salle d'entraînement, que je connaissais assez bien, pour m'y être entraîné souvent, et y avoir rencontré plusieurs autres padawans. Une fois seul dans la pièce, je m'asseyais en tailleurs, fermai les yeux, et tentai de ressentir tous les liens qui me rattachaient à la Force.

Alors que je commençais à percevoir de plus en plus précisément ces liens, j'entendis la porte s'ouvrir, et les bruits de pas d'une autre personne, sans doute bien plus grande que moi, qui s'approchai timidement. Sans doute cette personne avait-elle peur de me perturber. Mais j'étais déjà enjoué à l'idée de pouvoir partager ce moment privilégié avec un ami padawan. Aussi, je me permis de déclarer, les yeux toujours fermés, à moitié concentré :

-Toi pouvoir te joindre à moi. Moi m'entraîner. Amis être les bienvenus. Tous les padawans être mes amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malaco Signavar
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 87
Âge du perso : 18
Race : Togruta
Binôme : Apprentie de Vijay Ananda

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/61  (0/61)
PF:
59/74  (59/74)

MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Ven 2 Mar 2018 - 20:42

*Un jour avant la rencontre avec Vijay Ananda*


Sa journée était entièrement libre, pas de leçon collective, ni de requête qui lui avait été faite. Malaco pouvait profiter de la journée, si elle savait ce qu’elle voulait faire parce qu’elle s’ennuyait. Elle était resté dans sa chambre une bonne partie de la matinée afin d’essayer de méditer, en mettant fortement l’accent sur "essayer", mais elle n’y arrivait tout simplement pas. Comme à chaque fois elle revivait l’attaque sur le Temple et comme à chaque fois ses émotions la sonnèrent tandis que tout son mal-être lui revenait sur la tête telle un podracer lancé à toute vitesse sur un mur.
Elle était également un poil tendu car elle savait que le lendemain serait ses premières leçons avec son nouveau maître. Mais elle préférait ne pas y songer.

Prenant une grande inspiration, elle mit ses chaussures, enfila sa toge et quitta enfin sa pièce, dès l’instant où elle posa le pied à l’extérieur, elle pouvait deviner du coin de l’œil un groupe de padawan tournant la tête et un petit commentaire furtif passa entre les padawans. Et aussitôt la Togruta fit de son mieux pour ne pas s’en préoccuper. Rapidement ses pas se succédèrent et la portèrent vers une salle d’entraînement. Elle s’y était assez peu rendu ses derniers temps et s’était laissé l’espoir qu’elle pourrait peut-être y avoir le petit déclic qui lui permettrait d’enfin faire disparaître toutes ses émotions.
Voilà à quoi elle en était réduite : espérer. Depuis ses 6 ans elle n’arrivait plus à méditer, et ses progrès avaient été lents, des difficultés à utiliser la Force, à sentir les choses autour d’elle. La seule chose dans laquelle elle avait un peu de compétence se situait dans le maniement de son sabre-laser si particulier qu’elle portait constamment à sa ceinture.
Ouvrant la porte de la salle d’entraînement, elle comprit rapidement que quelqu’un s’était déjà installé, elle décida cependant de continuer à s’avancer, de manière à ne pas déranger le… Ewok ?
Elle était légèrement surprise de voir un Ewok en train de méditer, elle savait que beaucoup d’espèces devenaient des Jedis, mais c’était la première fois qu’elle rencontrait un Ewok.
Et elle failli sursauter quand l’Ewok lui dit d’entrer. Puis elle se reprit et s’avança.

« Bonjour, j’espère que je ne dérange pas… » Dit-elle d’une petite voix qui était à la limite de l’excuse.
« Je venais m’entrainer à essayer de méditer… J’ai quelque difficulté on va dire. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanien Artzen
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 92
Âge du perso : 15 ans
Race : Ewok
Binôme : Maître: Kazdan Cormac (Aleena PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Vient de rentrer au temple d'Ondéron
HP:
61/61  (61/61)
PF:
72/72  (72/72)

MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Sam 3 Mar 2018 - 13:14

Une fois que la voix féminine m'eût exposé son projet d'origine, je me levai, me dressant droit sur mes pattes, du haut de mon demi-mètre. La nouvelle arrivante était une ravissante twi'lek, dont je dépassai de peu le genou. Elle avait l'air assez peu sûre d'elle, comme si ma seule présence avait suffit à semer le doute de son esprit. Il ne tenait qu'à moi de la mettre à l'aise.

-Moi être Kanien Artzen. Et toi, quoi être nom de toi ?

Une fois que la jeune twi'lek m'eût donné son nom, je fis le rapprochement avec quelques bruits de couloir qui étaient parvenues à mes oreilles. J'avais entendu parler d'une padawan très maladroite, qui avait semblait-il perdu son premier maître. J'avais entendu notamment certaines rumeurs concernant un sabre laser des plus atypiques. Ma curiosité, notamment due à mes gênes d'ewok, fut particulièrement dure à contenir, car j'aurais voulu voir ce fameux sabre de mes propres yeux, mais une telle demande aurait probablement braqué la pauvre nouvelle arrivante.
Voulant lui prouver toute ma sollicitude, je m'inclinai devant elle, réduisant encore ma taille. Je savais que ce type de courtoisie était particulièrement efficace auprès des humanoïdes pour les mettre en situation de confiance.

-Toi pas me déranger du tout ! Toi être bienvenue ! lui dis-je, enjoué.

Sur ces mots, je l'invitai à s'assoir comme moi, en tailleur, face à moi. J'exagérai mes gestes pour lui montrer comment disposer ses mains sur ses genoux. Ma posture avait quelque chose de rigoureux, mais néanmoins apaisé. Toujours dans l'optique de mettre à l'aise ma nouvelle rencontre, je me permis de lui confier une partie de mon passé :

-Méditation avoir rien de compliqué. Juste falloir se lancer, pas avoir peur. Quand moi arriver dans temple, quelques années avant, moi pas savoir méditer. Moi même pas connaître Force ! Moi pouvoir aider toi, si toi vouloir !

C'était vrai. Je n'avais rejoint l'ordre que très récemment, et j'avais du tout apprendre avec du retard. Non seulement sur les jedi et la Force, mais aussi sur la civilisation en général. J'avais du apprendre en un temps record à lire, compter, parler, utiliser un sabre laser, approfondir mes pouvoirs. Il n'y avait donc aucune raison d'être mal à l'aise en ma présence, car au final, j'étais loin d'être un modèle de réussite parmi les padawans.

-Nous pouvoir apprendre plus vite ensemble ! Jamais être aussi fort que quand être plusieurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malaco Signavar
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 87
Âge du perso : 18
Race : Togruta
Binôme : Apprentie de Vijay Ananda

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/61  (0/61)
PF:
59/74  (59/74)

MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Mer 7 Mar 2018 - 21:03

« Moi être Kanien Artze, Et toi, quoi être nom de toi ?
- Malaco Signavar. » Répondit aussitôt la Togruta en s’inclinant poliment.
« Toi pas me déranger du tout ! Toi être bienvenue !
- Merci beaucoup ! » Répondit de nouveau la padawan, rassuré par le comportement de l’Ewok.

Il fit alors signe de s’assoir en tailleur face à lui, et semblait même exagérer ces mouvements pour que la jeune femme puisse bien voir comment s’installer, cela la fit sourire intérieurement car elle avait effectué ce même mouvement durant pratiquement toute sa vie.


« Méditation avoir rien de compliqué. Juste falloir se lancer, pas avoir peur. Quand moi arriver dans temple, quelques années avant, moi pas savoir méditer. Moi même pas connaître Force ! Moi pouvoir aider toi, si toi vouloir ! »

Pendant que le natif d’Endor parlait, la Togruta retira ses chaussons et décrocha son sabre de sa ceinture, la posant à côté d’elle puis s’installa en tailleur face à lui. Elle préférait être pied nue en général, mais elle mettait ses chaussons et chaussures afin d’éviter de choquer les gens. Le souci était qu’elle préférait quand il s’agissait de méditer et d’effectuer différents exercice de le faire pied nue. Sa connexion à la Force se faisait de manière plus efficace quand elle était dans cette disposition, une disposition qu’elle appréciait. Sentir le sol sous ses pieds lui procurait un certain confort. Bon, l’activité qu’elle ne pouvait faire comme cela était le pilotage, depuis ses 16 ans elle apprenait à maitriser un chasseur et était devenue plutôt doué dans le maniement des vaisseaux en général, peut-être qu’elle deviendrait bientôt une pilote pour aider la République qui sait ?
Et le sabre directement à côté d’elle était un moyen également de se rassurer. En cas de soucis, il était immédiatement à sa portée pour se défendre, son passé lui avait fait développer une défense toujours active. Une autre chose que certains lui reprochait.


« Nous pouvoir apprendre plus vite ensemble ! Jamais être aussi fort que quand être plusieurs !
- Ce n’est pas faux en effet. » Répondit la Togruta qui voyait où l’Ewok voulait en venir.

« Mais il ne faut pas oublier que nous pouvons également nous retrouver isolé. De ce fait, chacun doit pouvoir compter sur les autres, mais aussi pouvoir ne pas être dépendant. C’est ce que m’as expliqué mon ancien maître. »

Il était désormais porté disparu et présumé mort depuis désormais plusieurs mois, mais ces leçons et sa philosophie considéré particulière par beaucoup comme pouvant être limite. Bien qu’il restait dans le Code Jedi, il avait toujours eu une tendance à encourager les expérimentation et recherches sur l’Histoire et la Force. Mais elle s’égarait.

« En fait, c’est simple. Quand je tente de médité, je revis systématiquement l’attaque des Sith sur le temple… Et ce n’est pas agréable… Du tout. »
Dit-elle sur un ton ne laissant aucun doute sur la véracité de ses mots, et avec un semblant de peur.
« Ce qui fait que mes progrès sont très limité dans ma maitrise de la Force, et pourtant je suis au temple depuis ma naissance… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanien Artzen
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 92
Âge du perso : 15 ans
Race : Ewok
Binôme : Maître: Kazdan Cormac (Aleena PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Vient de rentrer au temple d'Ondéron
HP:
61/61  (61/61)
PF:
72/72  (72/72)

MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Ven 16 Mar 2018 - 20:45

J'écoutais avec attention les problèmes de la togruta. J'avais en effet entendu parlé de cette attaque du temple. Des échos qui m'étaient parvenus, il était flagrant que ça avait du être un évènement traumatisant pour mes confrères, du moins ceux qui l'avaient vécu. Mais cependant, quelque chose avait retenu mon attention, et je le fis noter à ma nouvelle amie :

-Mais jedi jamais être seuls.

Je ne m'étais jamais senti seul au temple. Les premiers jours peut-être. Mais les choses étaient si simples sur Ondéron. Si l'on offrait une oreille attentive et que l'on avait pas peur de s'ouvrir à ses camarades, on devenait sûrs de se faire des amis.
Tous les padawans étaient mes amis. Si j'avais pu, j'aurais été prêt à supporter tout leur malheur sur mes frêles épaules. Les jedi m'avaient offert une nouvelle vie, une nouvelle identité, un avenir meilleur. Un avenir que je voulais mettre au profit des mes contemporains.

Mais en plus de cela, même en dehors du temple, j'étais convaincu qu'un jedi n'était réellement jamais seul. Nous étions toujours accompagnés de la Force. La Force est partout, en toute chose. Être en vie, c'était déjà éprouver la force. Qui plus est lorsque j'étais entouré par la nature, les animaux dont j'étais au final si proche. C'est cette idée que je voulus insuffler chez la togruta :

-Force être toujours avec nous. Et lumière être partout, en toute chose, en toute âme. Suffire de savoir distinguer elle, disais-je alors avec un large sourire.

Cette togruta avait l'air en souffrance. Des bruits de couloir qui m'étaient parvenus, elle était ici très isolée, moquée. Mais cette situation était également due au fait que la padawan repoussait ses autres camarades. Du moins c'était ce qui m'était parvenu. Mais faire le moindre soupçon de reproche aurait braqué la jedi.

Et au contraire, j'avais envie de l'aider. C'était par de petits soutiens comme celui que je voulais lui proposer que je pourrais peut-être l'aider à s'intégrer. Sur cette pensée, je m'approchai de cette femme beaucoup trop haute, et m'asseyait face à elle. Je l'invitai à me donner la main, et guidai cette dernière sur le sommet de mon crâne. J'aimais les caresses, mais ce n'était pas dans ce but que je l'invitais à garder un contact physique avec moi.

-Toi essayer. Quand toi repenser à souvenirs difficiles, toi te concentrer sur moi, et sur ce que moi dégager.

Et après cela, pour couper court à une discussion inutile, car les mots étaient dans cette situation superflus, je me plongeai de nouveau dans une intense méditation. Immédiatement, je me concentrai sur cette intense lumière en moi et autour de moi. Je ressentis une douce chaleur caresser mon pelage. J'avais le sentiment d'être une bougie entourée de lucioles. Ces lucioles, c'était tous les padawans du temple, tous les animaux au-dehors. Mais j'avais du mal à distinguer la lumière chez Malaco. Je redoublais alors d'effort, me concentrant sur sa paume toujours posée sur mon pelage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malaco Signavar
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 87
Âge du perso : 18
Race : Togruta
Binôme : Apprentie de Vijay Ananda

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/61  (0/61)
PF:
59/74  (59/74)

MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Lun 19 Mar 2018 - 19:57

Malaco eu un petit sourire en écoutant l’Ewok, non elle n’était pas seul, elle le savait. Mais elle se sentait si différent, si compliqué, incapable de se contrôler ou de faire quelque chose comme les autres. Son sabre en était la preuve.
Mais à chaque fois qu’elle tentait quelque chose, elle foirait, elle se trompait, offensait ou bien était à côté de la plaque. Elle s’en voulait, elle voulait faire mieux, elle voulait réussir quelque chose.
Mais peut-être que Kanien allait réussir là où les autres avaient échoué ?
Suivant son conseil, elle commença à méditer. Aussitôt elle commença à faire le vide dans sa tête et sentit une connexion se créer avec la Force. Le silence de la pièce l’envahissait de manière douce et agréable, et l’air stagnant sentait une belle odeur de fleur disposé dans un coin de la pièce.
Elle sentait que quelque chose était différent, elle se concentra sur Kanien et sentit sa propre connexion avec la Force, une connexion bien plus importante et claire, comme un phare au milieu de l’océan.
Et puis la tempête arriva.

L’attaque se déroula de nouveau devant ses yeux, la morsure d’une lame sith, la sensation d’étouffer, l’odeur de brûlé quand son agresseur avait utilisé les éclairs de Forces sur elle. Aussitôt toutes les émotions qu’elle avait voulu faire partir revinrent à la charge, colère, peur, tristesse, la joie qui l’habitait quelques instants avant l’attaque. Cherchant à se concentrer sur Kanien –Le Phare-, elle le sentit également touché par le flot d’émotion d’une intensité rare, chaque émotion s’amplifiant à chaque seconde.
Le Phare était désormais submergé par les vagues et il commençait à s’écrouler.
Aussitôt la Padawan cessa sa méditation, et comme à chaque tentative eu le souffle coupé par l’expérience, son regard redevint celle d’une jeune fille traumatisé l’espace d’un instant avant qu’elle n’inspire profondément. Elle ne savait pas comment Kanien s’en était sortie.
Essuyant ses yeux qui étaient devenue humide sans qu’elle n’y puisse grand-chose, elle s’inclina devant son compagnon.

« D… Désolé. Mais je n’y arrive pas. J’ai déjà essayé avec mon ancien maître, rien n’y fait. Quel que soit la solution les cauche….C’est trop intense… »
Elle aurait voulu être partout mais ailleurs qu’ici. Elle espérait ne pas avoir involontairement blessé l’Ewok de quelques manières que ce soit. Ressentir tant de chose pouvait être dangereux pour l’esprit : une chose que son ancien maître lui avait répéter à de mainte fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanien Artzen
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 92
Âge du perso : 15 ans
Race : Ewok
Binôme : Maître: Kazdan Cormac (Aleena PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Vient de rentrer au temple d'Ondéron
HP:
61/61  (61/61)
PF:
72/72  (72/72)

MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Jeu 12 Avr 2018 - 18:02

J'étais convaincu que cette fois-ci, avec mon aide, la togruta réussirait à méditer. Je fis de mon mieux pour l'irradier avec toute ma bienveillance, toute ma douceur. Je venais de lui ouvrir les portes de mon cœur, et l'espace d'un instant, j'étais sûr d'être parvenu à mes fins. La main de Malaco, posée sur le pelage soyeux du dessus de mon crâne sembla presque me caresser, mue par une grande douceur.

Mais subitement, ce lien se rompit avec une grande violence. J'eus l'impression d'entendre à côté de moi le son d'un sabre que l'on enclenche, et au loin, l'écho d'un cri de douleur déchirant. La main de la togruta fuit le sommet de mon crâne, rompant subitement notre lien.
Nous échangeâmes un regard lourd. Le mien était remplis de questions, d'incompréhensions. De quelle horreur avais-je été le témoin indirect ?

Un millier de questions me brûlaient les lèvres, mais je fis de mon mieux pour ronger mon frein. Si de si sombres événements perturbaient encore la padawan des années plus tard, j'imaginais qu'elle ne voudrait pas du tout être harcelée de questions à ce sujet. Peut-être se confierait-elle, mais ça ne serait que de son initiative, afin que j'évite toute maladresse.

Je me relevai, du haut de ma petite taille, en cherchant à reprendre un peu mes esprits. Ces cris m'obsédaient, et semblaient encore résonner dans mon crâne. Je dégourdis un peu mes pattes velues, car l'action m'aidait toujours à chasser mes pensées négatives.
J'essayais d'oublier cette expérience désagréable d'une part, et à contourner le problème d'une autre. Alors qu'un silence assez embarrassant s'était installé, et que ma camarade n'avait rien fait d'autre que de m'observer faire les cent pas, j'eus une nouvelle idée brillante :

-Toi connaître Bulle ? demandai-je.

Je faisais référence à un pouvoir que contrôlait mon maître. Un pouvoir très spirituel, inoffensif mais très utile dans certaine situation. J'avais déjà tenté de m'y exercer, mais jusqu'à présent, je n'étais jamais parvenu à employer pleinement cette aptitude. Mon mentor m'avait renseigné sur la marche à suivre pour parvenir à maîtriser ce pouvoir en m'entraînant seul ou avec lui.

-Plutôt que toi te concentrer sur toi, toi te concentrer sur moi. Toi ressentir lien de moi avec Force, et toi tenter de m'en couper. Moi essayer faire même chose !

Subitement enjoué de nouveau, je m’essayai de nouveau en tailleur en face de la togruta. J'essayais à nouveau de lui communiquer toute ma bonne humeur, et me montrer à nouveau aussi volontaire. Sans lui laisser le temps de réfléchir plus que cela, je recommençais à fermer les yeux, et me concentrai de toutes mes forces sur ma camarade.

Plus je me concentrai, plus j'avais le sentiment de cerner chaque contour de sa personne. Alors que j'avais de plus en plus le sentiment de me la représenter, je finis par percevoir comme une certaine aura émanant d'elle, et je fis de mon mieux pour rendre cette aura diffuse, l'éloigner du corps de la togruta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malaco Signavar
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 87
Âge du perso : 18
Race : Togruta
Binôme : Apprentie de Vijay Ananda

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/61  (0/61)
PF:
59/74  (59/74)

MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Lun 16 Avr 2018 - 21:26

Bulle… C’était quelque chose qu’elle connaissait en effet. Son maître savait couper les autres de la Force. Du moins c’est ce qu’il lui avait expliqué et elle ne l’avait jamais vue faire. Quelques instants auparavant, l’Ewok était sous le choc de ce qu’il avait ressenti, mais désormais il était de nouveau enjoué et se réinstalla. Prêt à tenter l’expérience.
Cela surprit la Togruta qui s’attendait plutôt à ce qu’il quitte la pièce comme d’autres l’avait fait auparavant, ou bien reste bloqué sur le problème. Cette réaction lui tira un petit sourire et elle se sentit mieux. Elle aimait bien cet Ewok décidemment, elle le sentait différent des autres Jedis, et elle sentait que c’était une bonne chose.

« Mon Maître pouvait apparemment le faire mais ne m’as jamais montré ni même expliqué comment faire. » Expliqua d’un air légèrement embarrassé Malaco.
« Il était du genre "découvre par toi-même", un peu frustrant par moment et amateur de jeu de mots douteux… Enfin bref. » Se reprit la Togruta qui manqua d’éclater de rire en songeant à certains desdits jeu de mots de son ancien maître.
Se remettant en tailleur, elle fit signe à l’Ewok qu’elle était prête à commencer. Et fermant les yeux, elle put sentir l’Ewok et toute sa connexion. Telle une aura grandissante émanant de la petite créature, elle put sentir toute la Force en lui et sentit qu’il était puissant, pas puissant comme un chevalier ou un maître, mais puissant pour un Padawan. Elle sentit alors sa propre connexion se perdre, comme si quelque chose la brouillait… Kanien était déjà à l’œuvre et elle sentit qu’elle devait se concentrer d’avantage pour garder sa propre connexion. Dans le même temps, elle comprit comment son collègue agissait et fit de même. Envoyant sa propre connexion à la Force tel un couteau pour couper chaque petite connexion à la Force, c’est ainsi qu’elle voyait la chose.
Cela ne dura qu’une trentaine de seconde en tout, et l’Ewok fut le plus efficace, car la Togruta sentit toute sa connexion se perdre et rouvrit les yeux. Elle n’était parvenue qu’à simplement réduire la connexion e Kanien sans véritablement le coupé. Mais elle restait fière de sa première tentative, elle avait trouvé cela plus facile qu’elle ne l’aurait cru.
Seulement elle n’avait plus d’endurance, elle se sentait essoufflé comme si on lui avait fait faire 5 fois le tour du temple en courant.

« Fiou… Moins difficile que ce que je pensais, mais nécessite de l’entraînement tout de même. Tu es doué, cela se sent. » Dit-elle avec un petit rire.
Elle se sentait mieux qu’auparavant. Elle ne savait pas pourquoi mais l’Ewok la calmait et la faisait se sentir bien. Bien plus que d’habitude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanien Artzen
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 92
Âge du perso : 15 ans
Race : Ewok
Binôme : Maître: Kazdan Cormac (Aleena PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Vient de rentrer au temple d'Ondéron
HP:
61/61  (61/61)
PF:
72/72  (72/72)

MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Dim 22 Avr 2018 - 13:45

L'exercice dura un moment assez long, bien que j'eus le sentiment d'être coupé du temps, plongé dans la Force. C'était une épreuve hautement spirituelle et intellectuelle, qui demandait une concentration constante et ininterrompue.

Je me représentais autour de Malaco une multitude de petits liens, qui reliaient cette dernière à la Force. Sans savoir pourquoi, ces innombrables liens m'apparaissaient assez sombres. Mais l'important n'était pas de les apercevoir, l'important était de les empêcher de faire leur effet, de les détacher de Malaco, pour rompre le lien de cette dernière avec la Force le temps de notre petit entraînement.

Alors que j'allais commencer à me mettre à l'ouvrage, tous ces minuscules petits fils se mirent à scintiller, et j'eus le sentiment que maintenir ma propre concentration devenait plus ardu. Je compris que ma partenaire était elle moins contemplative et qu'elle tachait sans doute de couper mon lien avec la Force.

Aussitôt, j'entrepris ma contre-attaque. J'eus le sentiment, l'impression que de mes quelques petits doigts velus, j'attrapais des pleines poignées de maigres liens, dont la texture ressemblait aux filaments d'une arachnide. La nature était présente partout, jusque dans mon imagination.
Je tirai vers moi des nœuds de liens scintillants, les éloignant de l'envelopper charnelle de Malaco. Je n'en oubliais aucun, détachant méticuleusement chaque attache de la togruta à la Force.

Difficile d'évaluer le temps qu'il me fallut pour mener à bien ma tâche. Rompre tous ces petits liens me demandaient de plus en plus de temps, car ma concentration devenait de plus en plus laborieuse. En parallèle de ma propre entreprise, ma camarade devait sans doute elle aussi déchirer un multitude de mes propres liens. J'aurais donné cher pour pénétrer son esprit et me voir ainsi que je la voyais. Ma nouvelle amie était douée, et plus l'exercice continuait, plus je sentais un poids croissant reposer sur mes épaules.

Lorsque vint enfin le moment de sectionner le dernier lien de Malaco, je fus subitement soulagé de ce poids qu'elle faisait peser sur mes épaules. J'étais le premier à être parvenu au bout de mon objectif, mais la padawan n'avait pas démérité. Après tout, j'étais plus exercé, et je devais entretenir une plus grande affinité avec la Force.

Finalement, je rouvris les yeux, pénétrant de nouveau dans le monde réel. Sans surprise, je ressentais une certaine fatigue. Mon cœur battait la chamade, et j'avais le souffle court. Je m'autorisais quelques minutes de silence et de paix, pour recouvrer pleinement mes esprits et repousser cette petite pointe de fatigue. Il en était toujours ainsi lorsque l'on s’exerçait à un pouvoir auquel on n'était pas habitué.

-Merci ! Toi avoir été efficace, moi féliciter toi ! répondais-je, enjoué.

Après quelques minutes passées à recouvrer pleinement nos aptitudes, j'étais de nouveau paré à reprendre l'entraînement. Ce n'était pas en une seule tentative que je deviendrais capable d'utiliser cette faculté dans des conditions plus périlleuses, plus réalistes.

-Nous reprendre, annonçai-je.

Aussi sec, mes yeux se refermèrent, et je fus à nouveau plongé dans un monde irréel, à mi-chemin entre la Force et mon imagination. Les liens de Malaco était de nouveau parfaitement tendus, vigoureux, scintillants, sombres. Ils m’apparaissaient plus précisément désormais. Ils étaient d'un bleu nuit, et les scintillements qui les parcouraient de façon diffuse rappelait un ciel étoilé. C'était un spectacle magnifique et hypnotisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malaco Signavar
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 87
Âge du perso : 18
Race : Togruta
Binôme : Apprentie de Vijay Ananda

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/61  (0/61)
PF:
59/74  (59/74)

MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Lun 23 Avr 2018 - 11:39

« Merci ! Toi avoir été efficace, moi féliciter toi ! »
Si la Togruta n’était pas déjà rouge de base, elle aurait rougie. Elle regardait l’Ewok qui était toujours avec son air enjoué, se demandant d’où il venait. Enfin, surtout qu’elle était son histoire.
Seulement, elle n’osait pas poser la question et resta silencieuse le temps de reprendre ses forces. Au bout de quelques minutes l’Ewok lui fit signe que l’on pouvait reprendre, et Malaco acquiesça. Fermant les yeux et aussitôt elle put revoir l’Ewok entouré de multiple fils d’un blanc éblouissant. Rapidement elle commença à mentalement les couper, sentant que sa propre connexion était attaquée et qu’elle était en désavantage.

Chaque seconde passé la rapprochait de son but, mais chaque seconde passé laissait l’Ewok couper de plus en plus de lien. Elle devait se défendre, elle cessa alors de couper la connexion et se concentra pour reformer la sienne, Kanien devait sans doute voir les fils être coupé pour aussitôt réapparaitre. Mais il continua de couper en intensifiant le rythme, la Togruta abandonna alors bien vite la défense, se rendant compte qu’elle ne pouvait pas suivre le rythme de son adversaire et reprit son attaque.
Et…. Elle perdit sa connexion, l’Ewok l’avait de nouveau vaincu mais elle sentait qu’il n’avait pas été loin de perdre également.


Rouvrant les yeux, elle poussa un petit soupir essoufflé avant d’émettre un petit rire. La situation l’amusait. Elle ne pensait pas que ce petit défi l’amuserait autant que cela mais c’était pourtant le cas, l’autre chose qui l’amusait était que ce petit être était bien plus à l’aise qu’elle ne l’était. Comme quoi l’adage disant qu’il ne fallait pas juger un livre sur sa couverture était vrai. Elle ne l’avait pas fait, mais elle savait que si un Sith tombait un jour sur Kanien, il aurait une sacrée surprise.

« Pas mal de ressource pour quelqu’un qui fais moins d’un mètre ! Je n’ose pas imaginer t’affronter au sabre ! »

S’allongeant au sol pour se reposer, elle regarda la lumière qui passait par les fenêtres à moitié fermé. Le calme régnait dans la pièce et un simple courant d’air pouvait se faire sentir, la température ambiante idéale et l’extérieur était un grand soleil avec quelques nuages. Des conditions parfaites avec une matinée qui commençait bien au final. Malaco se sentait bien, très bien. Les seuls moments en vérité où elle s’était aussi sentie bien était quand elle pouvait discuter avec son ancien maître et s’entraîner à manier la Force et son sabre-laser. Essayer de laisser ses émotions de côté et devenir une véritable Jedi. Chose qui lui avait jusqu’à présent toujours été impossible. Et depuis la mort de son maître… La chose lui semblait impossible.
Elle regarda alors l’Ewok, est-ce qu’il avait toujours été parmi les Jedis ?



« Tu as toujours été au temple ? Ou bien tu es arrivé plus récemment ? Désolé si c’est indiscret, je suis curieuse.»
Elle voulait savoir, tout simplement. Est-ce que Kanien avait été présent au Temple depuis le début ou bien avait-il rejoint en cours de route par rapport à elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanien Artzen
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 92
Âge du perso : 15 ans
Race : Ewok
Binôme : Maître: Kazdan Cormac (Aleena PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Vient de rentrer au temple d'Ondéron
HP:
61/61  (61/61)
PF:
72/72  (72/72)

MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Ven 27 Avr 2018 - 16:47

Une nouvelle fois, j'avais emporté la victoire, mais le dénouement avait été encore plus serré que la fois précédente. Cette togruta était pleine de ressources, et j'étais certain que si elle parvenait à dompter ses idées noires et à travailler avec plus d'acharnement sur son lien avec la Force et sa capacité à communier avec celle-ci, elle deviendrait une puissante jedi. Sans doute même plus puissante que je ne l'étais.
Décidément, j'avais intérêt à redoubler d'effort pour ne pas être dépassé par mes comparses ! Ma croisade contre la souffrance, menée pendant presque deux ans aux côtés de mon mentor m'avait hélas fait accumuler un certain retard, et il n'était pas question que mon niveau souffre davantage de la lente avancée de ma formation.

-Moi me débrouiller au sabre ! Mais pas être si bon que ça, confiai-je à mon amie.

En effet, je m'étais fait violence dès l’acquisition de mon sabre de padawan pour rattraper mes lacunes dans ce domaine. Je n'étais pas peu fier de ma progression. Après tout, aux côtés de Kolin, j'étais parvenu à repousser un apprenti Sith !
C'était un souvenir effrayant. Ce monstre qui jetait sur nous son speeder lancé à pleine vitesse, son sabre laser rougeoyant passant à quelques centimètres de mon petit corps. Nous n'avions pas cédé à notre peur, ainsi que le code jedi nous l'avait appris, et nous avions vaincu cet ennemi meurtrier !

-Moi pas avoir chance détenir arme aussi incroyable que arme de toi, complétai-je en pointant du doigt l'arme rutilante suspendue à la ceinture de Malaco.

C'était en effet un problème majeur à mes yeux. Mon maître ne m'avait toujours pas accompagné sur une planète où je pourrais mettre la main sur un cristal qui me permettrait de me construire un véritable sabre laser. Je ne pouvais m'empêcher d'espérer mettre bientôt la main sur un cristal qui offrirait à ma lame une couleur radieuse, témoignant le sérieux de ma formation et ma volonté de servir les jedi pour toujours.

En cet instant précis, mon sabre d'entraînement, sa taille ridicule comparée à celle des autres sabres des padawans, et sa lame d'un blanc laiteux faisait pâle figure face à l'arme atypique et à priori définitive de la togruta. Dans un combat sérieux, j'aurais l'impression de détenir un jouet face à une arme de destruction massive. Ça aurait sans doute été un carnage, et j'aurais fini en charpie en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire.

Mais après tout, nous étions dans le temple, et non pas dans un combat à mort. Affronter Malaco pourrait être enrichissant. Peut-être qu'une prochaine fois, nous pourrions nous confronter pour progresser tous les deux. Là, la situation ne s'y prêtait guère, et nous étions déjà épuisé après nous être exercé à utiliser la bulle de Force. J'aurais voulu m'employer à utiliser encore ce pouvoir, mais il serait très difficile d'essayer sans prendre une pause plus conséquente.

-Moi être arrivé, quelques années avant. Venir d'une planète perdue.

Endor était perdue. Je voulais dire par là que j'étais incapable de retourner là d'où je venais, car Endor ne figurait sur aucune carte que ce fut. C'était à la fois le drame et la chance de ma vie. J'avais perdu mes racines, mais j'étais désormais obligé d'aller de l'avant, de poursuivre la voie des jedis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malaco Signavar
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 87
Âge du perso : 18
Race : Togruta
Binôme : Apprentie de Vijay Ananda

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/61  (0/61)
PF:
59/74  (59/74)

MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Lun 7 Mai 2018 - 18:38

« Planète perdu ? Tu sais au moins le nom ? » Demanda Malaco, curieuse sur l’instant, avant de réaliser que Kanien avait qualifié son arme… Une arme incroyable, la qualification d’incroyable pour désigner son sabre-laser fit éclater de rire la jeune Togruta qui fit un petit non de la tête amusé.
« Elle est loin d’être incroyable, pas mal la qualifie d’abomination et de sabre impure. En fait, tu es le deuxième à dire du bien de ce truc, le premier étant mon ancien maître. Et pourquoi mon sabre est comme ça…. Et bien autant tout t’expliquer. »
Elle poussa un soupir avant de se rassoir, s’adossant contre le mur face à l’Ewok.
« Je suis pratiquement né au temple, enfin pas au Temple mais sur Ondéron, mes parents biologiques peu après ma naissance ont été remarqué par des Jedis qui ont senti la Force en moi, ils m’ont amené ici et mes premiers souvenirs sont au temple. Ma formation se passait plutôt bien… Jusqu’à mes 6 ans, en 21.559 … »

Sa voix commença à trembler, sa respiration se fit plus difficile et elle se frotta la tête, ou plutôt se la massa.

« Les Siths ont attaqué le temple sans prévenir. Nous étions en plein entraînement au sabre-laser quand… Soudainement ils sont arrivés… Ils ont tué tout le monde… Miko, Lia, Jelem… Ce que tu as senti tout à l’heure… C’était ça. Je serais morte aussi si mon maître ne m’avait pas sauvé, il m’a attiré vers lui avant qu’un coup de sabre ne me tranche en deux, j’y ai gagné une cicatrice sur mon dos. Ah, et j’ai aussi été électrocuté de manière sévère, mais mes brûlures ont disparues, ainsi qu’étrangler mais c’est presque gentillet par rapport au reste… » Termina-t-elle avec un petit sourire sarcastiquement amusé avant de reprendre.


« Je me suis réveillé quelques jours plus tard, et pendant toute une année je ne pouvais littéralement plus dormir… Et c’est là où ma maladresse légendaire est arrivée, et c’est aussi à cause de cela que je ne parviens pas à méditer. Les autres ont déjà tout essayé mais je n’arrive pas à me détacher de tout cela… Mon ancien maître Balbowa m’as même sous-entendu que je ne pourrais jamais me débarrasser de cela sans y perdre quelque chose –très rassurant au passage-. Du coup, si tu as entendu parler d’une Jedi terriblement malchanceuse et maladroite, c’est moi. Celle qui a foutu le feu à la cuisine l’année dernière avec un verre d’eau ? C’est moi. Dévaler tous les escaliers du Temple ? C’est moi. »


Faisant de nouveau une pause, elle prit un petit air embarrassé en souriant, laissant le temps à l’Ewok de tout digérer.
Elle prit alors son sabre-laser et le mit en évidence.


« C’est aussi de là où vient mon sabre, quand je suis allé chercher le cristal sur Dantooine. En le récupérant, je me suis vautré par terre… Et ai fracturé le cristal, il était inutilisable pour un sabre-laser normal. Et comme c’était celui avec qui je possédais une connexion je ne pouvais pas en prendre un autre, donc j’ai dû me débrouiller et avec mon maître j’ai pu construire ce système de ventilation, et voilà le résultat. » Dit-elle en se levant.
La Togruta appuya alors sur le bouton d’activation, et instantanément la lame principale sortit de l’arme dans un claquement sonore unique propre à lui-même, suivis une fraction de seconde plus tard par deux ventilations crachant via les côté leurs légère chaleur mais surtout flammes bleues sombres. La Togruta laissa la lame active quelques secondes, laissant l’Ewok contempler la lame principale instable parcouru de petit soubresaut. L’arme semblait constamment sur le point d’exploser, nouvelle pression sur le bouton : la lame se désactiva, les ventilations se coupèrent et la lame disparut dans un bruit semblable à si elle avait été aspiré par le manche de l’arme.


Elle jeta un petit regard à l’Ewok et lui lança alors l’arme pour qu’il puisse la contempler et la jauger, l’arme était un peu lourde, environs 750 gramme, ce qui était relativement lourd pour un sabre-laser. Mais l’arme n’était pas si grande que cela, le manche ne faisait que dans les 25 centimètres, mais la lame activé quant à elle était un peu plus grande que les lames qui faisait généralement dans les 80 centimètres, celle de Malaco grimpa directement a 1 mètre de longueur. Une chose qui pouvait surprendre du fait de l’allonge supplémentaire en plein combat.

« Je me débrouille avec, et je pense pouvoir dire que je suis la seul parmi les padawans voir certains chevalier à pouvoir manier ce sabre sans me blessé. Plutôt nécessaire pour quelque chose qui est censé être ma vie. » Nota-t-elle avec un lever de sourcil sarcastique. Elle se réinstalla alors contre le mur et repris d’un ton plus… Plus triste.
« Malgré ça, je traine, les autres me regardent bizarrement et… Je ne sais pas, les gens arrête de parler quand je passe devant eux, voir quittent les salles d’entraînement quand j’y entre. Certains padawans vont même me glisser des moqueries par moment sur ma maladresse et mon sabre… » Continua-t-elle d’un air un peu vexé.
Elle regarda alors Kanien.

« Mais toi… Tu es différent, je le sens. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanien Artzen
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 92
Âge du perso : 15 ans
Race : Ewok
Binôme : Maître: Kazdan Cormac (Aleena PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Vient de rentrer au temple d'Ondéron
HP:
61/61  (61/61)
PF:
72/72  (72/72)

MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Mer 23 Mai 2018 - 13:00

-Moi pas être premier ewok à être dans cas. Chercheurs avoir appelé planète de moi "Endor", répondis-je.

Il arrivait souvent que l'on évoque ma planète d'origine sous ce nom. A mon humble avis, il était inutile de donner un nom à une planète que l'on ne pouvait même pas retrouver.
Le souvenir de cette immense forêt me rendait parfois nostalgique, même si la vie là-bas n'était pas toujours simple. Mais je ne devais pas laisser ma mémoire entraver mes perspectives d'avenir. Ce genre de regrets vains avaient tendance à attirer mes pairs sur des chemins obscurs où ils se perdaient.

J'écoutais sans broncher l'histoire de la togruta, qui m'émeut beaucoup. Je ne pouvais même pas imaginer le genre d'horreurs dont ma nouvelle amie avait été témoin. Les souffrances physiques qu'elle avait enduré, ça, elle pourrait sans doute un jour l'oublier. Mais toute cette violence, toute cette cruauté, injustifiée avec cela... Ce n'était pas le genre de choses que l'on pouvait oublier un jour. Restait à savoir si elle saurait surmonter un jour sa douleur et ses angoisses pour en faire une force de caractère. Un atout. Pour l'instant, son traumatisme avait l'air si profond que je craignais qu'il ne finisse par l'éloigner de nous autres jedis.

-Moi être désolé Malaco, disais-je d'un ton mélancolique.

Je n'avais hélas rien de plus à dire pour lui montrer à quel point j'étais compatissant. Dans une certaine mesure, ce récit me rappelait toutes les difficultés rencontrées sur Félucia. Là-bas, j'avais assisté à la monstruosité dont étaient capables les Sith.

-Moi pas te trouver si maladroite que ça quand toi être tout à ce que toi faire, tentai-je de la rassurer.

Nous parlâmes finalement de de son sabre laser, si particulier. J'avais déjà entendu des échos au sujet d'une arme aussi atypique, mais la contempler de mes propres yeux était bien plus surprenant. L'histoire de son façonnement avait quelque chose d'assez amusant. Récupérer un cristal était une tradition chez les jedis. On pouvait même le qualifier de rituel. C'était un événement marquant pour tous les padawans. Pourtant, celle-ci avait trouvé le moyen de l'abîmer. On aurait dit une blague qu'auraient pu se raconter les autres novices ente eux. Mais d'ailleurs, une histoire similaire m'avait déjà été racontée... Coïncidence ?

Le bruit du sabre était unique. Je n'en avais jamais entendu de pareil. J'observais la lame incandescente avec une grande attention. Encore une fois, la curiosité propre à ceux de mon espèce me jouait des tours. J'avais une attirance toute particulière pour tout ce qui brillait.
Lorsqu'elle me lança son arme, je fis de mon mieux pour l'attraper avec mes deux mains. Je parvins à m'en saisir au vol, non sans manquer de basculer en avant, le sabre étant bien plus lourd que ceux auxquels je m'étais habitué. Je pus enfin l'examiner de près. Elle était bien trop grande pour que je puisse m'en servir, et au vu de la taille du faisceau laser que j'avais pu admirer, l'arme déployée était évidement plus grande que je ne l'étais moi-même.

-Cette arme être à image de toi. Abîmée, mais pleine de ressources.

Finalement, elle m'expliqua son mal être, et je ne pus que lui rendre un regard triste. La pauvre avait vraiment du en baver. Les enfants pouvaient être souvent bien cruels entre eux. Des individus aussi spéciaux que ne l'était ma nouvelle amie pouvait hélas en souffrir malgré eux.

-Chaque être être différent. Toi pas devoir tenir rigueur camarades de nous. Eux être à âge bête. Si toi laisser à eux nouvelle chance, moi être sûr que toi pouvoir te faire amis. Feu dans cantine, escaliers... ça être très drôles. Idéal pour avoir copains. Autodérision être bonne qualité. Orgueil pas être voie de jedis, concluais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malaco Signavar
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 87
Âge du perso : 18
Race : Togruta
Binôme : Apprentie de Vijay Ananda

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/61  (0/61)
PF:
59/74  (59/74)

MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   Jeu 31 Mai 2018 - 20:13

« Ouais, faudrait peut-être faire passer le mémo à certains. » Répondit-elle sur un ton sarcastique. « Le truc est que certains me paraissent de plus en plus arrogant, y compris parmi les Chevaliers, je ne serais pas surprise d’apprendre que certains de nos jedis n’offrent aucune pitié et aucune ouverture. Mon ancien maître m’avait expliqué qu’il avait peur que le Côté Obscur nous ai déjà corrompu et que nous changions à cause de cette guerre… Personnellement je n’en sais strictement rien, mais c’est clair que pour être des modèles de vertus, certains ont du boulot à faire. Moi en priorité. Si je me débrouille face aux Padawans, Maître Balbowa m’a dit que je serais très certainement une… Comment il avait dit déjà ? Ah oui, une "proie facile" et que le premier sith que j’affronterais n’aurait aucun mal à me vaincre en l’état actuel des choses. »
Elle termina sa phrase en haussant les épaules.
« Je peux pas dire, j’en ai pas encore croiser et j’ai à la fois hâte d’affronter mon premier Sith, mais ça me fait aussi peur. Et pas que parce que ça risque de me tuer, non, peur de ce que je verrais… Sans parler de leurs lames rouge qui m’ont donné tant de cauchemars, enfin tu vois ce que je veux dire je pense. »
Remettant son sabre à sa ceinture, elle regarda l’Ewok. Elle souriait désormais, elle avait l’impression d’être fait un ami, ce qui lui changeait des derniers jours. Seulement, elle ne savait pas quoi faire sur le coup, elle était trop fatigué pour continuer à s’entraîner à cette technique, mais voulait continuer de discuter avec Kanien.
« Tu veux faire quoi pour la suite ? Je suis un peu trop fatigué pour continuer l’entraînement mais pas assez pour me reposer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Couper l'herbe sous la bulle (Malaco Signavar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Centre d'Entraînement-