La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Ouvert à tous] L'infernale Comédie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darth Odium
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 175
Âge du perso : 60 ans
Race : chagrien

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil / Complote
HP:
97/110  (97/110)
PF:
67/100  (67/100)

MessageSujet: [Ouvert à tous] L'infernale Comédie   Sam 10 Fév 2018 - 22:46



C’était un grand jour pour Darth Odium. Les chagriens avaient habituellement une progéniture nombreuse. Il ne faisait pas exception à la règle. Des trois rejetons qu’il avait eus, deux avaient été aptes à maîtriser la Force et à être entraînés pour devenir des Sith. Après des années d’entraînement, il était enfin temps pour ses filles, Karza et Virsune Shari, de devenir des guerrières. Avec les temps qui s’annonçaient, de guerre, d’affrontement et de gloire, elles devaient passer à l’étape supérieure et devenir des éléments plus autonomes au sein de l’Empire. Le maître de Virsune, Fen’Ril, avait d’ailleurs connu une fin dramatique pendant la bataille de Lorrd, ce qui marquait la nécessité de ses filles de passer à l’étape supérieure. Le Sith était de retour de Lorrd spécialement pour cette occasion.

Mais bien sûr, il s’agissait également du moment idéal pour le Seigneur Sith de faire étalage de sa prodigalité. Comment affirmer encore plus sa renommée qu’en lançant une soirée officielle de fin de formation ? Il allait faire en sorte que l’Epire se souvienne du nom de Karza et de Virsune Shari, mais aussi rappeler à quel point lui-même était parvenu à s’imposer comme une figure glorieuse au sein de l’Empire. Ses victoires étaient aussi à fêter dignement. Dernière chose : il s’agirait d’un moment privilégié pour faire la rencontre d’autres éléments de l’Empire Sith qu’il avait sûrement délaissé.

Et quel autre endroit pour marquer le coup que son fief de Korriban pour mettre en branle ses plans ? Il avait choisi les lieux avec soin. Un bâtiment qui avait dû être un lieu de culte jadis, quand les Sith purs dominaient encore Korriban avant leur éradication par les hypocrites jedi, transformé en une vaste salle d’entraînement où les jeunes apprentis s’exerçaient aux katas en groupe. Ils suivaient alors minutieusement un maître, imitant les gestes de leur professeur jusqu’à ce qu’ils parviennent à la perfection. Il avait demandé à ce que des torches soient placées pour donner un aspect plus solennel aux lieux. Les feux crépitaient, éclairant la salle d’une lueur orangée qui flattait l’œil de l’observateur.

En tant que chagrien, Darth Odium n’avait pas de sens du goût. La nourriture, quelle qu’elle soit, lui semblait insipide. Les repas, une perte de temps. Ils connaissaient cependant l’appétence des autres races pour les plaisirs de la bouche. Il avait donc fait venir des traiteurs des colonies Sith pour émerveiller le palais de ses invités. Il espérait simplement sur son investissement était à la hauteur, mais les esclaves en lesquels il avait confiance pour garder ses demeures en son absence lui avaient assuré que c’était le cas. Les tables étaient dressées, les serviteurs mettaient en place les dernières assiettes avec empressement sans abîmer les nappes vermeilles. Sur une table de pierre, des vins, champagnes et alcools des quatre coins de l’Empire attendaient de remplir les verres. On pourrait croire que la guerre n’avait jamais eu lieu. L’heure était plus à remonter le moral des troupes et à ressouder l’Empire. Une tâche difficile.

Les invitations avaient été lancées il y a quelques semaines déjà pour parvenir à temps aux invités de marque les plus éloignés. Tout sympathisant de l’Empire était cependant le bienvenu, apprenti comme seigneur. Le Seigneur Sith ressentit une pointe de nervosité le traverser. Il n’était pas, il n’était plus tout à fait un homme social. Sa distinction et son affabilité n’étaient que des façades pour dissimuler son manque d’aisance en société. Oh, il savait toujours se comporter avec les apprentis, avec les troupes, mais avec ses égaux dans un cadre informel ? C’était une autre histoire pour le vieux chagrien qui s’était isolé en ermitage pendant quelques années.

Ses filles étaient déjà là. Virsune, si droite qu’elle semblait en pierre, le visage maussade. Loin de la violence sa vie n’avait aucun sens. Darth Odium espérait qu’elle saurait un jour reconnaître l’utilité de qu’elle considérait comme des frivolités. La mort de son maître l’avait laissé indifférente. D’aucuns auraient dit qu’elle souffrait d’un défaut d’empathie inquiétant. Karza était emprunte d’un doux sourire. Personne ne savait ce qu’elle pensait réellement, car elle parlait peu et toujours manière calculée. Les deux chagriennes discutaient tranquillement.

Un esclave s’approcha d’Odium pour lui annoncer l’arrivée des premiers invités. D’un geste, le Sith invita l’orchestre (3 esclaves malingres auxquels on avait donné le peu d’instruments qu’on avait trouvés) à jouer. La salle se remplit petit à petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Noctis
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 41
Âge du perso : 32 ans
Race : Hapien

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
98/98  (98/98)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Ouvert à tous] L'infernale Comédie   Dim 11 Fév 2018 - 9:25

— Tu ne peux pas juste, je ne sais pas… Mettre un pagne ?
— Je choque ta pudeur ?
— Tu choques la pudeur de tout le monde, Ab, soupira l’Inquisitrice, qui préférait se concentrer sur son datapad que de regarder les fesses musclées de l’Hapien entièrement nu, occupé à s’inspecter dans le miroir.

Quand ils étaient en tête-à-tête, Anna Su parlait au Seigneur avec beaucoup plus de liberté qu’elle ne l’aurait fait devant les autres, à l’extérieur, dans ce vaste Empire où, d’Ombre Jedi, elle était devenue Inquisitrice Sith, occupée à briser impitoyablement celles et ceux qui s’écartaient du chemin que Noctis avait tracé pour eux. C’était un rôle qui ne disposait guère aux mondanités mais Absalom avait tenu à ce qu’elle l’accompagnât sur Korriban, à la réception en l’honneur des filles d’Odium, pour observer les invités.

Noctis referma le pot de crème qu’il avait soigneusement appliquée sur son visage. Sa beauté surhumaine était tout autant le fruit de la Force et de soins minutieux que de la génétique exceptionnelle des Hapiens. Il n’entretenait avec beaucoup de vanité, mais certainement aussi avec pragmatisme, conscient qu’elle constituait l’une de ses armes les plus redoutables. Sans se presser, il traversa sa vaste cabine, sur le vaisseau qui le conduisait à Korriban, pour pénétrer dans la garde-robe.

— Toujours pas décidé à profiter du voyage pour repérer un apprenti digne de ce nom ?
— Si la Force m’en destine un, il trouvera bien son chemin tout seul, répondit Noctis depuis la garde-robe.
— J’aime ton optimisme.

Elle-même ne croyait plus en grand-chose, si ce n’était en Noctis. L’Hapien dispensait sa sagesse au compte-goutte, mais c’était suffisant pour que l’ancienne Jedi le considérât comme la seule voie sûre pour approfondir sa connaissance de la Force. Le datapad de la jeune femme vibra.

— On arrive sur Korriban.

Une bonne heure plus tard, Darth Noctis et Darth Venenous pénétraient dans la salle éclairée de torches où Darth Odium avait choisi de tenir sa réception. L’Hapien était vêtu d’une tunique d’un bleu nuit filé d’or, faite de rubans entrecroisés en des dessins complexes mais l’humaine de Coruscant, beaucoup plus discrète, avait conservé une tunique noire d’Inquisitrice. Elle veillait à marcher toujours un pas derrière lui, dans une attitude qui tenait beaucoup plus de celle de la garde du corps que de l’invitée, et une capuche dissimulait presque entièrement son visage.

À vrai dire, Anna était nerveuse. Noctis avait une solide réputation de pacifiste au sein de l’Empire Sith et Odium une réputation plus solide encore de seigneur de guerre. À son humble avis, la rencontre relevait de l’inconscience de la part de l’Hapien mais il devait compter sur le sens du décorum de leur hôte pour que la conversation demeure civile. En vérité, Noctis n’avait pas un mépris de principe pour le chef de guerre, bien conscient que l’Empire ne pouvait se priver de militaires s’il voulait un jour assurer le statu quo avec la République.

Il fallait bien avouer cependant que sa présence parut aussitôt incongrue aux quelques invités déjà affairés devant le buffet. Sans hésiter cependant, Noctis traversa la salle pour rejoindre Darth Odium, qu’il salua d’un signe de la tête, avant de déclarer avec une honnêteté à toute épreuve :

— Tout le monde m’a suggéré de décliner l’invitation de peur que le diplomate que je suis ne se jette ici en pâture au militaire que vous êtes mais je crains que mes associés ne soient pas toujours aussi perspicaces que je le souhaiterais.

Odium était un guerrier et, autant que Noctis en savait, un guerrier d’honneur. L’honneur des Siths était une notion fragile et fuyante, certes, mais une notion essentielle malgré tout que Noctis s’attachait à bien comprendre. C’était pourquoi il avait préféré crever l’abcès de but en blanc que de feindre la cordiale entente en poussant les différends sous le tapis.

Il tourna les yeux vers les deux jeunes femmes qui, pour être les héroïnes du jour, paraissaient malgré tout reléguées dans l’ombre de leur saisissant paternel.

— Vous devez être très fier. Toutes mes félicitations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syn Kieffer
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 354
Âge du perso : 24 ans
Race : Humain (Naboo)
Binôme : ///

Feuille de personnage
Activité actuelle: Remet à nouveau le pied à l'étrier
HP:
76/76  (76/76)
PF:
64/64  (64/64)

MessageSujet: Re: [Ouvert à tous] L'infernale Comédie   Mar 13 Fév 2018 - 1:24

Korriban. J'entretenais avec cette planète une histoire bien complexe, ambiguë au possible. Si lors de mes premières années en tant qu'apprenti, j'avais haï chaque grain de sable de cette planète désertique. Mais à force de duel, de sang versé, j'avais fini par tisser un lien fort, un lien émotionnel avec ce qui était le fer de lance de l'Empire.
Cela faisait pourtant plus de deux ans que je n'y avais pas mis les pieds. Je n'avais jamais osé y retourner depuis ma défaite cuisante sur Makem Te. Ce maudit contrebandier... Il m'avait fallu plusieurs mois immergés dans le bacta, des greffes de peau, et de la rééducation, pour me remettre de l'explosion de cette grenade qui avait ravagé mon dos, désormais marqué des brûlures et de cicatrices entremêlées.

Ce malheureux incident m'avait brisé. Non seulement physiquement, mais aussi au niveau psychologique. Mon ego avait été ruiné. J'avais passé les mois qui avaient suivi à faire profil bas. J'avais renoncé à mon envie de faire cavalier seul, j'étais rentré dans le rang, me soumettant à chacun des ordres, me contentant des petites missions sans envergures, pas à la mesure de mes talents de bretteur et d'assassin.
Mais il m'avait fallu au moins cela pour me permettre de mettre derrière moi cette odieuse défaite, infligée par un bandit lambda dont je ne connaissais même plus le nom. Cependant, avec le retrait de Darth Ynnitach, il m'était impossible de rester plus longtemps sur la touche. Je me devais de signer mon grand retour. Une fois de plus, j'étais prêt à prêter serment auprès de l'apprentie de la Dame Noire, pressentie pour lui succéder. Il ne me fallait plus qu'une occasion de sortir à nouveau du rang, de me démarquer des autres apprentis.

Aussi, lorsque j'eus vent de la cérémonie donnée par Darth Odium en l'occasion du passage au rang de guerrière de ses filles. Bien qu'il m'était déjà arrivé d'entrer en opposition avec ce seigneur, sa réputation le précédait. Et alors que j'avais fait en sorte de me faire le plus petit possible, celui-ci n'avait cessé de briller. Il aurait été malvenu de vouloir rester en mauvais terme avec une figure montante de l'Empire. De plus, notre rixe était entièrement du fait de mon arrogance. Je m'étais élevé contre son autorité, comme le plus imbécile des ingrats, alors que le Sith aguerri avait choisi de s'investir dans la formation de tous les apprentis. S'il m'était possible de recoller les morceaux, une telle occasion était tombée du ciel.

Aussi, j'étais parmi les premiers arrivés dans la salle de réception, salle dans laquelle j'avais déjà répété des katas au début de ma formation, désireux d'apprendre les bases du maniement du sabre laser. Cependant, l'endroit était méconnaissable. Darth Odium avait mis les petits plats dans les grands. L'éclairage et les nappes créaient une ambiance des plus solennelles, dans des camaïeux de couleurs chaudes.
J'avais finalement choisi de porter une bure Sith des plus classiques. Dissimulant ainsi mon armure de combat, que j'avais cependant entretenue pour l'occasion, ma silhouette était entièrement recouverte par la tenue en nuances de rouge et de noir, ample à souhait. Je regrettais presque de ne pas avoir de tenue véritablement élégante à enfiler. J'avais déjà fait la démarche d'ôter mon casque, un véritable effort face à autant de visages inconnus. Ma capuche était rabattue sur mes épaules, laissant apparaître mon visage, toujours aussi pâle, ferme mais doux, cette maudite douceur que je ne parvenais pas à en faire disparaître. Une barbe de trois jours et mon épaisse tignasse, le tout d'un blanc pur, cernait mon visage, tandis que mes yeux rouges tranchaient sur ce paysage laiteux.

Je ne savais pas quelle posture adopter. J'avais tenu à être présent, même si j'étais conscient de n'être jamais qu'un apprenti, dans une probable foule de Sith et d'impériaux accompli. Je me contentais de rester en retrait, bras croisés, à observer, en faisant de mon mieux pour sembler impassible, ne pas montrer à quel point je me sentais illégitime.
Pour noyer mes sombres pensées, je me concentrais alors sur les deux chagriennes, toutes deux plus imposantes physiquement que moi. Leurs gênes, comme en témoignait la carrure de leur père, en faisait des forces de la nature. Nul doute qu'elles feraient trembler bien des républicains...
Mon regard se posa alors sur Darth Odium, qui semblait être déjà abordé par des Sith mille fois plus éminents que moi, dont un vêtu d'une tenue de soirée reluisante, au visage d'ange.
Ne voulant surtout outrepasser mes prérogatives, je me contente de rester là, à l'observer timidement de loin. Lorsque je finis -sans l'avoir cherché- par capter son regard, j'incline la tête, courbe légèrement l'échine, pour lui témoigner tout mon respect, sans pour autant dire un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yana Silvasi
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 194
Âge du perso : 19 ans
Race : Zeltronne
Binôme : Aucun pour le moment, maitre disparue


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
40/71  (40/71)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: [Ouvert à tous] L'infernale Comédie   Ven 16 Fév 2018 - 18:27

Yana respira pleinement, l’air sec et brûlant de Korriban lui remplissant les poumons. Cela faisait plus d’un an qu’elle n’y avait pas mis les pieds, et rien que d’atterrir sur la planète avait été… difficile. Après tout, pouvait-on toujours la considérer comme une apprentie après avoir quitté les lieux si longtemps ? Elle avait été interrogée à la descente de son vaisseau, mais son esprit était resté inflexible durant toutes ses années, et sa loyauté pour l’Empire entière. Ouvrant son esprit aux… ‘douces’ attentions de l’inquisiteur, il lui fut aisé de voir sa loyauté. Elle n’avait pas trahi, et était toujours apprentie. Cela fut suffisant pour l’interrogateur qui la libéra peu après sans un mot ni une excuse. Elle n’en attendait pas de toute manière, et ça l’aurait plus effrayée qu’autre chose d’en recevoir.

Les informations qu’elle avait elle-même reçues durant l’interrogatoire valaient l’inconfort qu’elle avait subi. La Dame Noire avait disparu des yeux du public, laissant Ysanne en charge de relayer ses ordres. Lorsqu’elle avait mentionné Ysanne comme un de ses contacts possibles à l’académie, elle ne s’attendait pas à ce genre de nouvelles… Enfin, cela n’avait que peu d’importance, si elle était sur Korriban, c’était pour une raison bien précise : renouer les liens avec ses… collègues et supérieurs. Ainsi, lorsqu’elle avait entendu parler d’une réception organisée par Darth Odium en l’honneur de l’ascension de ses filles au rang de guerrier Sith, elle avait trouvé l’occasion idéale pour réapparaitre.

La tenue qu’elle portait était taillée pour l’occasion, une robe élégante tout en restant utilitaire et en lui permettant de bouger sans aucun souci en cas d’urgence. Son sabre était visible à sa ceinture, un symbole de son rang d’apprentie. Il n’y avait pas de symbole particulier pour les guerriers, autre que le fait qu’ils étaient connus, bien plus qu’elle ne l’était. Et le peu de réputation qu’elle avait glané sur Makem Te avait sans doute été effacée par le temps et son absence loin des yeux des Seigneurs. Non, elle allait être humble, saluer respectueusement les femmes de la soirée, saluer plus respectueusement encore le seigneur Odium, et profiter du reste de la soirée afin de m’intégrer et de faire des contacts. Voila le plan qu’elle avait pour ce soir. Facile, simple et efficace.

L’arrivée au lieu de la réception fut rapide, et elle put voir avec admiration la splendeur du lieu. On pouvait penser, mais pas trop fort, ce qu’on voulait sur les seigneurs Sith, mais ils avaient pour la plupart un don pour la grandiloquence et un goût tout à fait admirables. Elle n’avait aucun doute que l’intérieur était bien plus impressionnant encore.

Et ce fut en effet le cas. L’endroit respirait le côté obscur de la Force, mais ce n’était pas oppressant comme à certains endroits de Korriban. Non, c’était un endroit qui appelait le respect, la fierté de nos anciens face aux merveilles qu’ils ont accomplies. La décoration était sobre mais inspirée, et la jeune Sith eut du mal à décoller ses yeux du décor pour s’intéresser plutôt aux convives. Si on pouvait appeler des Sith dans une telle réunion des convives. Il fut immédiatement possible de repérer les deux Chagriennes pour lesquelles cette fête avait été organisée, ainsi que leur père non loin. Ne souhaitant pas faire de faux pas social, Yana se mêla au petit groupe de convives n’ayant pas encore salué leurs hôtes et souhaitant le faire.

Elle n’était pas digne d’adresser la parole au seigneur Sith, donc elle s’inclina respectueusement devant lui, montrant sa dévotion et son respect. Pour ce qui était des jeunes femmes, elle s’inclina légèrement moins devant elles avant de leur adresser la parole d’un ton respectueux.

« Tout mon respect et mes félicitations pour votre ascension au rang de Guerrières. »

En dire moins aurait été malpoli, tout comme en dire plus. Yana n’était qu’apprentie après tout, et les règles de bienséance imposait un certain respect et une certaine distance entre les personnes de rang différent, surtout sur Korriban.

Rapidement après coup, elle se redressa et laissa la place au convive suivant, se mêlant à la foule. Elle était dans son élément, écoutant des conversations, se présentant aux apprentis. Elle n’avait pas d’autre idée en tête que de montrer qu’elle était bien présente, et qu’elle était toujours une des sujettes de l’Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/1261935/Seneth En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ouvert à tous] L'infernale Comédie   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Ouvert à tous] L'infernale Comédie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Sith - Korriban :: Académie Sith-