La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Enquête solo sur : Zaknafein Emhyr] En chasse, Ses'Kai !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 33
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: [Enquête solo sur : Zaknafein Emhyr] En chasse, Ses'Kai !   Jeu 18 Jan 2018 - 15:27

"Yaga minor". Tout en pilotant à travers l'immensité vertigineuse de l'espace, Ses'Kai étudiait régulièrement le moniteur affichant les données utiles à son nouveau projet. Un monde forestier, aux forêts dont la beauté n'ont d'égal que leur taille. Dotée de six continents et de nombreux lacs, rivières et montagnes où l'on peut trouver de tout aussi nombreuses grottes et cavernes a priori naturelles servant d'habitations aux autochtones, par ailleurs pourvu d'une excellente technologie.
Le Chevalier Jedi ajusta un peu sa trajectoire, corrigeant ses vecteurs au fur et à mesure, avant de reprendre sa lecture. C'était une planète dans le territoire de la République, mais qui demeurait proche des frontières de l'Empire Sith, même s'il doutait d'en rencontrer au cours de sa nouvelle "mission". Quoique les chantiers navals, grande spécialité locale, pouvait attirer l'attention...
Ses'Kai bidouilla une commande ou deux, pour afficher des données plus avancées. Une gravité plus forte que la normale, mais il la supporterait aisément, une humidité très élevée du fait de ses gigantesques forêts, un climat tempéré, un air tout ce qu'il y a de plus respirable, des jours à peu près normaux...moui, ça avait l'air d'être une chouette planète, pour une fois il n'allait pas débarquer dans un patelin en ruines ou puant la cendre et les égouts.

Lorsqu'il entama les procédures d'approche, le bretteur transmit les codes d'identifications sans se cacher. Il venait à peu près officiellement, pour une mission commanditée par le gouvernement de la planète, alors il n'avait pas à s'en faire. On le dirigea vers un astroport de belle taille, et même lui devait reconnaître que certaines constructions, qu'il s'agisse des chantiers ou des vaisseaux eux-même, forçaient l'admiration.
Comme à son habitude, le Jedi était venu paré de sa panoplie habituelle. Une épaisse cuirasse, de robustes gantelets couvrant ses avant-bras et de solides jambières lui remontant jusqu'aux genoux pour souligner son impressionnante carrure par-dessus sa tenue noire de Jedi, une longue cape rouge terne à la doublure épaisse était par-dessus ses épaules flottait derrière lui quand il avançait à grande enjambées.
Une fois à l'extérieur du vaisseau, Ses'Kai prit quelques secondes pour observer par baie vitrée ce nouveau monde. Il était fort plaisant à l'oeil en effet, peut-être un peu trop propre même. Yaga minor avait l'air presque "sauvage" tant la nature paraissait régner en maîtresse, mais elle manquait alors de promesse de défi pour le belliqueux duelliste.
Laissant à l'avenir le soin de lui donner tort, le bretteur s'aventura plus en avant dans les constructions pour essayer un coin tranquille où étudier plus en détails les informations qu'il avait pu obtenir de la part de l'Ordre Jedi.

Repenser à ses "confrères" le fit grincer un instant des dents, un instant où il s'imagina comprendre la raison de la "trahison" de ce Zaknafein, mais Ses'Kai préféra écarter ses réflexions. Il était en mission, en chasse même, et il avait enfin la paix pendant qu'il menait une aventure à mi chemin entre la finesse qu'on voulait attendre de lui et l'action qu'il prisait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 33
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Re: [Enquête solo sur : Zaknafein Emhyr] En chasse, Ses'Kai !   Jeu 18 Jan 2018 - 15:52

Après un bon quart d'heure d'exploration sommaire des environs, Ses'Kai prit place sur une plate-forme un peu à l'écart, prévue pour des vaisseaux modestes. C'était une heure relativement tranquille, supposa-t-il, et les quelques travailleurs en activité ne lui accordèrent guère plus qu'un regard entre deux soudures.
Estimant le coin pas trop mal, il s'installa contre un mur qui donnait une bonne vue sur le paysage et commença à étudier plus en avant la plaquette de données confiée par l'Ordre. Ayant été l'un des leurs à une époque, les Jedis avaient pu fournir quelques informations à propos de ce Zaknafein. Apparemment, l'humain dans la force de l'âge était un combattant, un peu comme lui, mais qui avait été austère et posé là où lui-même était impulsif et brutal. Cela dit, le Chevalier s'autorisa un demi-sourire, il pensait poursuivre un vulgaire traître pathétique, une espèce de caricature de faux-Sith, mais sa proie apparaissait déjà comme de valeur. Lui qui aimait les adversaires talentueux, ce Emhyr n'allait sans doute pas le décevoir.
Pas mal de témoignages se répétaient à son sujet. "C'était un homme calme", "un Jedi particulièrement patient", "un être d'une rare prudence", blablabla...le genre chiant au quotidien quoi, soupira Ses'Kai qui se dit qu'au moins sa mission ne consistait pas à tailler de bout de gras avec lui. On le disait tellement inexpressif parfois que ça confinait à la morosité.

Commençant déjà à s'ennuyer, il fit défiler les données en les survolant, cherchant des informations plus intéressantes. Le Jedi stoppa le déroulement et dut revenir un peu en arrière, apprenant que sa cible était adepte...et merde, du Soretsu et du Shien. Avec un immense soupir, Ses'Kai commença à reconsidérer le côté "palpitant" de l'affrontement à venir. Les Shiens étaient de mauvais duellistes, et les Soretsu, s'ils étaient efficaces, tenaient plus du sac de sable que du gladiateur.
Bon, se consola-t-il tant bien que mal, dans le pire des cas il sera une bonne occasion de s'entraîner sur une cible réelle. Mais bon sang, pourquoi ça n'avait pas été un pratiquant de Makashi, ou même d'Ataru ? Là ça aurait donné un combat fantastique et dynamique, plein de rebondissement et de passion.
Rapidement, Ses'Kai survola l'histoire qu'on avait pu récupérer de sa cible, se moquant plus ou moins du passé de l'homme comme de ses dernières chaussettes. Le seul détail vaguement intéressant qu'il put tirer de tout ce bouzin fut que la perte tragique de sa Padawan, à laquelle il était particulièrement attaché, semblait l'avoir brisé à l'époque.
Pour tout commentaire, le Thyrsian émit un reniflement à la limite du mépris. Une bonne raison de plus pour continuer à agir en solitaire : Pas d'attaches, pas de faiblesse. Un guerrier devait avoir le coeur dur. Il relut en diagonale les données, mais n'y trouva rien d'autre digne de son intérêt et éteignit la tablette pour se remettre en route, grattant la fine barbe noire qui parcourait l'os épais de sa mâchoire carrée tandis qu'il se demandait par où commencer ses recherches sur cette planète, qui semblait être la dernière à l'avoir aperçue, officiellement.

Par instinct, Ses'Kai chercha à descendre. Habitué des bas-fonds les plus sordides depuis sa plus tendre enfance, entre les arènes clandestines et les bars louches, le bretteur avait tendance à toujours aller questionner les crapules en premier, se sentant à l'aise dans leur système très simple de valeur, où l'on pouvait vite s'arranger grâce à un sabre laser et un mélange explosif de cran et de culot, deux choses que possédait le Thyrsian.
Cela dit, cette planète était civilisée, bien plus que ne le suggérait son aspect quasi-sauvage extérieur. Peut-être pouvait-il d'abord prendre le temps d'enquêter dans des sphères sociales plus normales ? Après tout, si le gouvernement lui-même avait émis cette chasse à l'homme, c'est bien qu'ils voulaient qu'on les débarrasse de ce renégat. Un Jedi venu spécialement pour ça devrait être bien accueilli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 33
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Re: [Enquête solo sur : Zaknafein Emhyr] En chasse, Ses'Kai !   Jeu 18 Jan 2018 - 16:33

S'il avait vu vite fait à quoi ressemblaient les locaux lorsqu'il étudiait la planète et ses habitants durant son approche, les rencontrer face à face pour converser avait quelque chose de...bizarre. Pour un baroudeur habitué à toutes les crapules de la galaxie comme lui, il n'y avait que peu d'espèces réellement dérangeantes mais quelque chose dans l'aspect général des Yagais le perturbait. Peut-être leurs trois jambes, qui leur donnait un air de tabouret vivant au régime, car s'ils étaient à peine plus petits qu'un humain les autochtones étaient en revanche extrêmement fins, ou bien leurs mains dotés de neufs doigts chacun, tous indépendants, qui lui faisaient plutôt penser à des tentacules, ou bien leur profil insectoïde. Personne n'aime les insecte, se dit le Jedi, mais il s'efforça d'écarter ses pensées et sa gêne. Ce n'était pas de leur faute s'ils avaient une sale gueule, et ils avaient l'air plutôt sympas.
Et puis, lui qui respectait par-dessus tout la valeur des gens, il devait s'incliner devant leur phénoménale dextérité. En passant à travers les dédales de grottes et autres installations, le Thyrsian avait pu voir quelques prouesses de mécaniques, notamment deux Yagais en train de réparer un système compliqué qui devait sûrement servir de moteur de navigation de haute performance, et même lui avait cru finir par voir flou tant les doigts-tentacules volaient et virevoltaient dans tous les sens en manipulant avec une précision stupéfiante des éléments minuscules, les ajustant et rajustant avec vitesse mais minutie.

Toutefois, il s'était trompé sur un détail. Les Yagais n'étaient pas sympas. Les quelques uns qui s'intéressent suffisamment à la présence du large guerrier, vêtu de noir et de rouge tandis qu'eux ne portaient presque du blanc et du bleu, ou mauve, pour venir l'aborder s'avérèrent assez...territoriaux. Visiblement, les champions du bricolage n'aimaient pas les étrangers, et encore moins être dérangés par ceux-ci. Cela dit, quand il évoquait les raisons de sa présence, on l'aiguillait alors dans une direction ou une autre, vers "tel qui devrait pouvoir te renseigner", ou "bidule, il est toujours au courant de tout", ou encore "machin, il bossait avec l'administration, si quelqu'un peut t'aider, c'est lui"...mais il avait beau marcher et se faire promener à travers ce qui lui semblait un réseau interminable de galeries souterraines, pour l'instant, c'était chou blanc.

Puis, à force de parlementations qui usaient de plus en plus sa patience, chaque fois qu'il avait l'impression que la situation stagnait, on lui offrait l'espoir d'une piste, mais systématiquement la dite piste menait droit dans le mur, jusqu'à ce qu'enfin il rencontre quelqu'un d'un tant soit peu utile à sa mission. Les manières de ces hommes-cafards continuaient à le troubler, leur posture qui lui paraissaient contre-nature avec leurs trois jambes ou les expressions de leurs...mandibules. Mais celui-ci semblait bosser dans l'administration, ou la politique, Ses'Kai s'en foutait royalement en fait. Il n'avait pas envie d'écouter sa vie, juste d'avancer dans sa fichue traque.
L'homme, enfin l'insecte, lui donna un code d'accès - bien évidemment temporaire, mais dont la durée devrait largement lui suffire en théorie - et lui indiqua où trouver un terminal d'accès. Après un remerciement sec, et un au revoir qui ne l'était pas moins, le bretteur quitta enfin les discussions inutiles avec les chitineux et déambula dans les couloirs à la recherche dudit terminal.
Il mit un moment à le trouver, s'étant égaré par deux fois dans les dédales souterrains de ce monde dont les boyaux commençaient à sévèrement lui taper sur les nerfs, mais il laissa sa colère montante de côté. Le Thyrsian avait déjà évacué sa frustration sur un ordinateur une fois, et l'expérience avait été particulièrement déplaisante pour les deux, en plus de saboter ses recherches.

Ses'Kai n'aimait pas les recherches informatiques. Ce n'était pas son genre, ça manquait de vie, de menace ou de trucs à menacer, mais il fallait bien faire avec. Toutefois, ce qu'il détestait le plus dans ce genre d'opération, c'était la montagne interminable de dossiers à éplucher. Boudiou de créfieu, comme disaient certains dans les bas-quartiers de cité-agricole un peu douteuse, dire qu'il y en a qui font ça comme métier...En soupirant, le Jedi secoua la tête, bien content d'être un agent de l'Ordre armé d'un sabre laser, plutôt que de la circulation et doté d'un sifflet. Ou d'un digi-stylo.
N'ayant pas vraiment d'autres solutions, il prit son mal en patience et commença à étudier les entrées et sorties d'étrangers au niveau des spatio-ports. Il essaya de faire une recherche par nom, mais peu importe la façon dont il tournait la question, "Zaknafein Emhyr" paraissait inconnu au système, sinon par les divers biais qui avaient mené Ses'Kai à s'ennuyer ferme devant ce fichu écran.
Toutefois, tout en repensant à l'une des leçons d'Exa'ren à propos de la patience, comme quoi c'était la pierre angulaire de la philosophie Jedi et la première latte du grand plancher de la sagesse - ouais, le togruta avait des expressions bizarres des fois, personne n'est parfait - le Thyrsian insista. Il essaya d'isoler chaque occurrence qui liait Emhyr à Yaga Minor...mais le Jedi devait être très mauvais, ou très malchanceux, car il ne trouvait rien de concret. Il commençait même à avoir l'impression de tourner en rond, une fois de plus.
Au bout de deux heures supplémentaire sans résultat, Ses'Kai finit par mettre fin à ses recherches et alla prendre l'air, résolu à reprendre son enquête le lendemain. Après tout, il avait fait un long voyage et passé près de la moitié de la journée à se paumer dans ces foutus détails. Il était légèrement, trèèèès légèrement...tendu ! C'est le mot. Et s'il passait dix minutes de plus à avoir l'impression que son cerveau commençait à danser la polka pour ne pas mourir d'ennui dans sa boîte cranière, le Jedi était persuadé de piquer une crise et de commencer à casser des trucs.
Sauf que ça lui vaudrait juste de finir à son tour avec une prime sur le coin de la figure...et le Thyrsian avait franchement autre chose à glander que se battre avec toutes les administrations du monde en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 33
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Re: [Enquête solo sur : Zaknafein Emhyr] En chasse, Ses'Kai !   Ven 19 Jan 2018 - 10:55

Trois heures locales après le lever du soleil, Ses'Kai revenait s'installer devant cette fichue borne informatique. Il avait passé le temps jusqu'ici, depuis son propre réveil, à s'exercer à l'escrime loin des regards, à essayer de méditer en espérant que la Force lui apporte une illumination subite qui lui épargnerait des heures, voire des jours de recherche pénible, ainsi qu'à profiter un peu du paysage, essayant juste de repousser le moment fatidique où il s'ennuierait ferme devant un écran.
En passant, galérant un peu toutefois pour l'obtenir, le Thyrsian s'était procuré un thermos remplis de Caffa bien chaud. Un guerrier aussi alerte et réactif que lui n'avait pas besoin d'un stimulant en temps normal, d'autant plus que rien que l'odeur lui frisait les narines, sans même parler du goût...sauf que son enquête n'était pas un "temps normal" pour lui. D'après son expérience de la veille, sans un petit coup de pouce artificiel, Ses'Kai estimait qu'il serait soit devenu fou avant le milieu de l'après-midi, soit se serait évanoui de lassitude sur la console.

Faisant craquer quelques os et se motivant un bon coup, le Chevalier Jedi entra à nouveau les codes d'accès et commença à éplucher des montagnes de documents numériques. Entrées et sorties atmosphériques, contrôles d'identités, classement des vaisseaux en circulation dans les environs sur différentes périodes...mais sans grand succès.
Il prit une gorgée chaude de Caffa, ne sachant pas trop si l'amertude du breuvage lui redonnait du peps ou s'il le mettait juste encore plus sur les nerfs, mais préféra éluder la question et canaliser sa colère pour accélérer son enquête. Plusieurs fois, il vit l'occurrence du nom recherché apparaître, mais dans des dossiers sans intérêts ni lien avec ce qu'il cherchait.
Un éclair de génie le frappant, avec presque un jour de retard certes, Ses'Kai affina sa recherche. Impatient, ou totalement stupide, le Jedi avait tenté de trouver directement sa cible sans penser un instant que le fugitif - le traître - avait très bien pu changer d'identité. N'importe qui en aurait été capable, même avec peu de moyens et un peu d'astuce, même lui pensait pouvoir y arriver. Ce n'était pas très dur après tout, au vu des quantités absolument colossales de données qui entraient et sortaient à chaque instant, les vérifications pouvaient traîner, les détections être faussées...et le temps de comprendre ce qui s'était passé, on pouvait déjà être très loin. C'est un peu le principe de la petite ruse mentale qu'affectionnaient les Jedis après tout, "ce n'est pas moi que vous recherchez, allez vous faire mettre", des trucs du genre...

Laissant tomber la recherche par nom, Ses'Kai entreprit plutôt de filtrer les étrangers de passage par race. Emhyr était un Humain, et c'était bien plus dur, risqué, et stupide à contrefaire, bien plus qu'un nom. Après tout, la galaxie était si vaste qu'un humain ou un autre...personne n'y prendrait garde. Il comptait un peu également sur l'éloignement de Yaga Minor du coeur de la République pour avoir des données plus faciles à traiter, ainsi que sur le caractère assez territorial des autochtones.
Aie, la liste était plus longue qu'il l'espérait. Bon, c'était à prévoir. Les Humains et assimilés formaient une race commune qui aimait voyager, comme tant d'autres, et vu la taille de certaines navettes qui transitaient par ici ce n'était pas étonnant de voir une telle quantité de noms apparaître.
Lui-même étant d'une espèce dérivée des Humains, le Thyrsian chercha à affiner les critères de sa recherche. De ce qu'il savait, et il pouvait probablement s'y fier, Emhyr était un Humain...du genre lambda. Carrure normale, peau rose, tête banale, goûts esthétiques classiques...bref, le mec super chiant à retrouver au milieu d'une liste de plusieurs milliers de noms. Rapidement, Ses'Kai abandonna l'idée de filtrer les races humaines. S'il était inutile pour un Humain de se faire passer pour...un Togruta par exemple, ou un Keldor, n'importe lequel d'entre eux pouvait aisément donner le change en ayant l'allure d'une autre ethnie. Avec quelques artifices, allant de la poudre à la chirurgie, c'était un vrai jeu d'enfant de modifier quelques détails : La couleur de la peau, des formes osseuses superficielles, les dents...avec quelques exercices musculaires, Ses'Kai supposa - en grinçant des dents sous l'insulte qu'il imaginait tout seul - que le Jedi renégat pouvait même se faire passer pour un Thyrsian.
Aussi, avalant une autre gorgée écœurante de cet espèce de jus de chaussette que les Yagai appelaient du Caffa, le bretteur appuya sa joue contre son poing en soupirant et commença à examiner les noms, un par un, dans l'ordre Aurebesh standard. Et comme chaque donnée pouvait avoir été créée de toute pièce ou falsifiée des dizaines de fois, il lui fallait faire une recherche poussée sur le passé de chaque identité, d'examiner plusieurs rapports à chaque fois.
Et c'était long.
C'était
mortellement
ennuyeusement
et tout un tas de mots en "ment"
dont beaucoup valent mieux ne pas être mentionnés
comme par exemple foutument
pour l'un des plus polis
long.

Au cinquième nom vérifié, un simple mécanicien sans histoire, mais qui lui prit une bonne heure de recherches poussées pour s'assurer qu'il était bien ce qu'il semblait être, Ses'Kai avait fini depuis longtemps son grand thermos et commençait à être agité de tics nerveux. Il tapait du pied par terre avec nervosité, pianotait bruyamment sur le bord de l'écran ou de la table et grinçait des dents en marmonnant de vieux airs paillards.
N'en pouvant plus, le guerrier se leva et sortit à travers les dédales avec empressement pour prendre l'air, ayant besoin de s'oxygéner les neurones et de calmer ses nerfs avant de mettre en pièce la borne. Quand il fut enfin à l'extérieur, faisant les mille pas pour rester en mouvement, il se frotta les yeux en reconsidérant ses options.
Mais à part avouer qu'il pétait un câble au bout d'un jour à peine et réclamer de l'aide - ce qui était inacceptable pour l'orgueilleux duelliste - il n'en avait pas vraiment. Cette étape, cette façon de procéder, étaient horriblement fastidieuses, mais le Thyrsian avait le sentiment que c'était la bonne méthode, et qu'avec beaucoup - énormément - de patience, elle porterait ses fruits.
Dans le cas contraire, ça risquait de mal finir...

Après plus d'une heure à s'aérer, Ses'Kai se résolut à retourner se torturer devant l'écran. Mais avant d'y retourner, il se commanda un truc pour manger, de préférence bien épicé pour se maintenir en éveil, et une généreuse portion de bière pour se donner du courage dans sa pénible entreprise.
On le regarda de travers tandis qu'il repartait, les bras chargés, s'installer devant son écran, mais on avait souvent mieux à faire que s'interroger sur la crédibilité de ce Jedi qui picole au boulot...et ledit Jedi avait largement mieux à glander que se soucier de l'avenir des autochtones.
Au sixième nom, il but une bonne rasade et commença à mastiquer un bout de pain sucré. C'était un sous-officier naval à problèmes, qui avait déjà trempé dans deux ou trois petites magouilles, sans grand intérêt, mais qui avaient fait du bruit. Autrement dit, le dossier allait être lourd...
Rapidement, avant de commencer à éplucher la question, il fit défiler l'écran pour voir combien de fois il allait devoir se suicider mentalement, et se servit une deuxième gorgée en priant fort toutes les entités qui pourraient l'entendre de le faire tomber sur sa proie avant d'arriver au bout de la liste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 33
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Re: [Enquête solo sur : Zaknafein Emhyr] En chasse, Ses'Kai !   Ven 19 Jan 2018 - 16:18

Yaga Minor, à l'aube. Dans la chambre de son vaisseau où Ses'Kai loge la nuit, le Jedi se tape une vilaine gueule de bois. Après avoir balancé son réveil contre un mur pour le réduire au silence, le bretteur daigne se lever, la bouche pâteuse et l'esprit confus. Il égara ses doigts le long de sa barbe, commençant à pousser de façon un peu désordonnée, tandis qu'il rassemblait les éléments de la veille.
Et se rappeler faillit l'ennuyer bien plus que ce pénible réveil. Son enquête trainassait tellement, sur des éléments si laborieux, qu'il avait commandé pinte sur pinte sans y prendre garde, l'alcool l'aidant à faire passer le temps, à défaut d'aiguiser ses sens. En baillant et se massant le front, le Thyrsian alla s'asseoir au centre du vaisseau en tailleur et prit son temps pour se concentrer et appeler la Force en lui, solliciter ses bienfaits lentement, et petit à petit nettoyer son organisme de tout élément dérangeant en pratiquant un sort de Guérison.
Peu habile en la matière, en dépit de l'extrême utilité de la capacité, et éprouvant quelques difficultés à se concentrer n'est-ce pas, le Chevalier compensa en prenant son temps.

Une demi-heure plus tard, Ses'Kai débarquait du vaisseau et retournait à la console où il menait ses recherches frais comme un gardon. Il s'était même payé le luxe de raser les petits bouts de barbiche qui faisaient disgracieux à son goût. Au moins se consola-t-il en pensant que cette gueule de bois n'avait pas été contreproductive, puisqu'il gardait quelques souvenirs de la veille et qu'aucun dossier n'avait mérité son intérêt. Il commençait à croire qu'il perdait réellement son temps avec tout ça.
Et lorsque le soleil se coucha, mettant fin à une nouvelle journée de travail, Ses'Kai évacua l'extrême surplus d'exaspération en mimant un Jûyo artisanal dans un espace dégagé. Il avait bouffé, analysé, traité, épluché des dossiers et des noms à n'en plus finir. C'était à devenir fou ! Et le pire, c'est que rien de tout ça ne semblait avoir le moindre intérêt ! Même sa mission d'infiltration avait été plus palpitante car au moins il était en danger, y'avait des ennemis. Sur cette planète à la noix, Ses'Kai avait du mal à déterminer qui était le plus périlleux entre le sandwich au jambon et la bière aromatisée !

Le jour suivant ressembla au précédent, le début migraineux en moins. Au milieu de l'après-midi, avachi sur son poing et le regard dans le vague, le Thyrsian semblait dépérir en continuant, épouvantablement las, à consulter nom après nom. "Phil Yip, manutentionnaire lambda issu d'une petite colonie à quelques parsecs de Coruscant", la seule chose qui méritait d'être connue à son sujet était d'avoir été découvert en possession de magasines de charmes avec diverses espèces aliens. "Peytr 'Lan, dresseur de monstres de poches", une véritable révolution techno-biogénétique disait-il, il s'agissait de genres de répliques d'animaux sauvages, le plus souvent redoutables, mais créés et modifiés pour tenir dans la paume de la main. "Qui ne rêve pas d'avoir un rancor de la taille d'un pouce ?" arguait-il. Ben personne. Son affaire fut un échec commercial total, et disparut des mémoires lorsqu'il s'avéra que les monstres miniatures étaient extrêmement fragile, et qu'un bête virus lambda lors d'un échange stellaire décima la totalité de la cargaison. "Bula bula", lui il avait juste un nom marrant. On ne sait pas trop si c'était un pseudo ou son véritable patronyme. Ses dernières paroles furent "J'suis sûr que ça risque rien" tandis qu'il allait prouver à un de ces amis, qui l'accompagnait dans la nature quasi sauvage locale, que l'on pouvait nager sans risque dans le lac.
Ben il s'était trompé.

Un "ponk" attira l'attention de Ses'Kai. Ce bruit incongru semblait tout proche, et lui fit lever la tête. Ne découvrant que l'écran, débordant d'ennuyeuses données devant ses yeux, le Thyrsian réalisa qu'il s'était à demi-écroulé et que le son avait été provoqué par son front heurtant la table.
Avec le plus profond soupir de sa vie, le malheureux bretteur s'avachit à nouveau sur son poing et continua à faire défiler les noms, à pousser les recherches sur plusieurs décennies en arrière pour chaque "suspect" qui dépassait les trente années standards, à vérifier les identifiants des vaisseaux à travers les références du spatioport et des usines de constructions. Aeil Nrmstrong, expert en alunissage, rien à signaler. Camus Jambron, grand amateur de plongée, décédé lorsqu'un reptile le dévora tandis qu'il se mettait en tenue sur un autre monde. Et ainsi de suite, des noms, encore des noms, aux rôles tous plus inutiles les uns que les autres, tantôt oubliés, tantôt trépassés dans des circonstances pathétiques. Et ceux-là, il les détestait encore plus,car il devait vérifier également l'origine des certificats, mais jamais rien d'anormal...ou même de fascinant !
Tombant peu à peu en dépression, et songeant qu'il ferait peut-être mieux d'abandonner cette chasse à l'homme pourrie au possible pour apprendre aux nouvelles générations le Djem So, Ses'Kai continua malgré tout, presque par automatisme. Il avait même l'impression de ressentir ce que ça faisait, une lobotomie sous anesthésie locale. Les lettres et chiffres défilaient sous son regard torve, sans plus provoquer de réaction chez lui. Il lisait, jaugeait distraitement l'information, et l'oubliait dans la seconde qui suivait. Et ainsi de suite, encore, et encore, et encore...

Un nom attira brièvement son intérêt. Darn Wykanso, surveillant administratif d'une équipe de techniciens, qui avait emménagé sur Yaga Minor à une époque. Un homme consciencieux, méthodique, répétitif...bref, un type au moins aussi chiant que celui qu'il recherchait. Mais cela, Ses'Kai n'y prêta même pas attention. Le Chevalier tiqua deux fois, la première fois était à la mention de la compagne dudit Darn. Il était accompagné, en couple même, avec une Twi'lek bleue. "Veinard" songea distraitement le bretteur des bas-fonds, qui s'imaginait sans peine les soirées de ce mécanicien au quotidien ennuyeux, lui qui avait déjà eu l'occasion d'admirer le déhanché dangereusement sensuel des plus belles danseuses de la galaxie, lorsqu'il opérait dans les boyaux les plus pourris de la civilisation.
Mécaniquement, il consulta toutes les informations accessibles par cette borne de commande au sujet de l'homme, sans vraiment y prendre garde. Le Thyrsian relevait juste des mots clés, et zappait le reste. Un sourcil se dressa lorsqu'il vit "Corellia" dans le dossier. En repensant aux bonnes bières qui venaient de la planète en question, Ses'Kai se frotta les yeux et relut l'information. Darn et Ajuw Wykanso, venus de Corellia pour s'installer sur Yaga Minor à la recherche de travail.
L'instinct aiguisé du Chevalier Jedi...ne lui souffla rien du tout, étant complètement en vacances. Mais quelque chose avait l'air de clocher, assez pour vaguement réveiller le bretteur qui essayait d'en apprendre plus sur les deux Corelliens. Des données par-ci par-là, des passes, confirmation de checks de sécurité en ordre...mais il avait le sentiment qu'il manquait un truc.

Avec un profond bâillement, la vue un peu trouble à force de comater devant ce fichu écran, Ses'Kai remonta la piste de ce Darn. Rien de particulier à signaler...mais justement. Rien. Après avoir bouffé des centaines de noms et avoir assimilé la forme globale de la pathétique vie "d'Humain moyen" dans la galaxie, celle qu'il trouvait dans ce dossier paraissait...incomplète. Soit ce type était l'homme le plus ennuyeux de toute la République, soit l'administration avait encore réalisé un exploit en foirant le traitement du dossier, soit il cachait quelque chose...
Ne succombant pas à un faux-espoir, ayant déjà eu sept cas similaires avant celui-ci, avec quatre étant plus proches de la plante en pot que de l'humain, deux avec une erreur administrative et un pirate informatique qui avait falsifié ses documents et croupissait en cellule après avoir été repéré, Ses'Kai n'y croyait pas trop mais au moins ça le réveillait un peu.
Histoire de tromper l'ennui, le bretteur s'autorisa une digression dans son enquête et entama quelques recherches sur cette Ajuw, la Twi'lek qui accompagnait Darn. Toujours avachi sur son poing, le Jedi espérait à moitié apprendre quelque chose de croustillant sur la dame aux Lekkus bleus. Qui sait, une histoire sordide de prostitution, ou encore trouver une démonstration de ses "talents raciaux" dans une vieille vidéo ? Ou autre ! M'enfin, quelque chose qui prouverait que les Twi'lek sont des gros malchanceux, et qui l'aiderait à ne pas mourir d'ennui.
Mais rien. Au lieu d'éveiller son attention en stimulant son imaginaire, Ajuw paraissait tout aussi morne et monotone que son conjoint. "Technicienne réseau", indiquait le dossier quand elle était venue sur Yaga Minor.

Physiquement et moralement épuisé, Ses'Kai referma ces dossiers et continua, ne regardant que deux autres noms avant de se sentir à bout de forces et d'enfin éteindre le terminal en se frottant les yeux. Au lieu de se lever et d'aller se dégourdir les muscles comme à chaque fois, le Jedi resta devant l'écran éteint un moment, les sourcils froncés. Il avait le sentiment d'oublier quelque chose, cette sensation, ce petit doute furtif comme lorsqu'on se demande si on a pensé à éteindre la lumière en sortant de la pièce.
Mettant ça sur le compte de la fatigue, le Thyrsian se leva et alla, comme chaque soir, prendre l'air et profiter du coucher de soleil en répétant quelques mouvements pour garder la forme et s'activer, n'en pouvant plus de cette inaction continue. Cependant, au lieu de se vider l'esprit,ses exercices avaient plutôt tendance à appuyer le sentiment d'incertitude.
Quand il eut fini, et la nuit tombant, le bretteur retourna à son vaisseau avec un certain agacement. Depuis son plus jeune âge, qu'il s'agisse d'expérience extrême ou d'un héritage racial, Ses'Kai avait toujours prêté une oreille très attentive à son instinct. Si celui-ci bullait la plupart du temps lorsqu'il faisait défiler des identités à la chaîne, maintenant qu'il s'était oxygéné à l'air étouffant de Yaga Minor, il paraissait le mettre en garde de quelque chose, et le Jedi ne pouvait pas ignorer ce sentiment persistant.
Mais il se faisait excessivement tard, et cette nouvelle journée plus assommante qu'un coup de boule de Rankor l'empêchait de réfléchir. La nuit porte conseil, dit-on souvent, aussi le Thyrsian pratiqua quelques exercices de méditation pour favoriser son sommeil, et se résolut de régler cette affaire au clair le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 33
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Re: [Enquête solo sur : Zaknafein Emhyr] En chasse, Ses'Kai !   Sam 20 Jan 2018 - 13:57

Nouvelle journée, nouvelle routine...ou pas. Ayant besoin de calmer ses nerfs dès le réveil, Ses'Kai entama son programme du jour par une séance de méditation. Le sentiment diffus qui l'avait saisi la veille avait survécu à la nuit, et le Thyrsian sentait qu'il y avait peut-être là une piste à suivre...à condition de parvenir à mettre le doigt dessus. Et puisque cela allait demander de l'intuition et un peu de chance, le Jedi essayait de mettre toutes les chances de son côté en se focalisant sur la Force cette fois, la laissant l'imprégner, courir le long de ses muscles, de ses veines, l'envahir tout entier.
S'abandonnant à l'agréable sentiment d'harmonie, de sérénité qui le prenait lorsqu'il parvenait à laisser la Force lui parler, Ses'Kai fit durer plus longtemps que prévu la séance, perdant la notion du temps tandis qu'il savourait la présence de cette énergie fondamentale et universelle. Puis, quand il se sentit prêt, le Thyrsian revint petit à petit à ses énigmes, recentrant ses pensées autour du problème qui l'avait conduit ici.

Focalisé et détendu, le Chevalier commença à se relever et à se préparer pour cette nouvelle journée d'enquête, frais et d'aplomb. C'était bon de se sentir lucide, d'avoir l'impression de réfléchir à toute allure. Habituellement, le bretteur ne vivait cette sensation qu'au coeur de combats intenses, lorsque la vie ou la mort ne se décidaient que sur un seul pas, et il n'avait alors pas le temps de la savourer.
Encore dans son vaisseau, alors qu'il enfilait ses robes de Jedi, Ses'Kai commença à gratter sa barbe. Elle se faisait plus drue, il l'avait négligé ses dernières jours. Aussi, il retarda sans honte un peu plus la reprise des recherches et alla entretenir sa pilosité, coupant méthodiquement le moindre début d'épi rebelle.
Dans le même temps, il ressassait les données qu'il avait, celles qu'il avait déjà consulté, essayant de s'assurer de ne pas avoir raté un élément fondamental dans son empressement. Mais plus Ses'Kai y repensait, plus il était convaincu que l'impression de doute était lié à l'un des derniers noms consultés, celui de l'administrateur et de sa copine Twi'lek.
Il sentit comme un courant traverser son échine. Le doute commençait à se changer en certitude. Après tout, même épuisé, le Thyrsian avait trouvé étrange ce dossier, qui semblait...incomplet, négligé, tant sur l'agent administratif désespérément ennuyeux que sur sa copine atypique.

En faisant glisser sa main d'un bord à l'autre de sa mâchoire épaisse, tournant la tête d'un côté ou de l'autre devant le miroir pour vérifier s'il n'avait pas raté ne serait-ce qu'un seul poil dissident, Ses'Kai fronça en même temps les sourcils. Deux dossiers présentant la même "anomalie", avec l'étrange coïncidence d'être très liés et ayant voyagé jusqu'à Yaga Minor...
Un Humain aux allures communes, d'âge mûr, et sa copine Twi'lek...
Délaissant son reflet, le Chevalier Jedi s'installa dans le siège de pilotage et réveilla les consoles de son appareil. Il effectua à nouveau une recherche sur Emhyr Zaknafein, mais avec les moyens et les codes d'accès de son vaisseau plutôt que ceux des locaux.
Une nouvelle fois, Ses'Kai put accéder aux données que possédait l'ordre sur le renégat. Histoire, caractéristiques variées, en fouillant minutieusement il put même se faire une idée de quelques habitudes quotidiennes du personnage. Du moins, à l'époque où il servait dans l'Ordre. Par la suite, c'était plus compliqué et il fallut au duelliste jouer de patience et d'astuce pour retrouver les pistes.

Mais en épluchant la question durant plusieurs heures, ne prenant même pas garde à la faim, et restant étonnamment vivace à fouiller les documents avec un appareil familier, en sécurité entre les murs de son vaisseau, Ses'Kai put voir l'individu refaire surface dans plusieurs événements. Par-ci par-là, dans divers conflits et situations. Au moins, le Thyrsian commença à se dire qu'en dépit de son caractère typiquement chiant, Emhyr mériterait probablement un peu de respect lorsqu'il le retrouverait, car bien qu'il soit un renégat, il lui donnait plutôt l'impression d'avoir abandonné l'Ordre pour suivre ses propres convictions à sa façon, sans être enchaîné par les traditions à la fois hypocrites et lentes à la détente des Jedis.
Un peu comme lui quoi...ou comme il devrait peut-être le faire un jour.
Le bretteur secoua la tête pour chasser ses pensées. Ce n'était pas le moment de se poser ce genre de questions. En se reconcentrant sur le sujet de ses recherches, Ses'Kai découvrit qu'il avait été en contact avec de nombreux Siths. Puis la considération que commençait à nourrir le Thyrsian à l'égard du bonhomme s'effondra. Il était louable qu'un Jedi décide de suivre sa propre voie, selon ses propres moyens. D'autant qu'à plus d'une occasion, découvrit le bretteur, Emhyr avait croisé le fer avec leurs "cousins" maléfiques.
Mais il s'était aussi acoquiné avec eux. Quiconque s'alliait avec les Siths ne pouvait qu'être une vermine, et c'était exponentiel avec le nombre d'opportunités. Son instinct combattif en feu à l'idée d'affronter un véritable traître et toute sa clique de dégénéré, Ses'Kai redoubla d'efforts et d'attention, attentif au moindre détail.

Et il eut la surprise de découvrir que le renégat avait été "proche", c'était la déduction que l'écumeur des bas-fonds qu'il était en tirait du moins, d'une de ses ennemies. Si l'idée de l'amour était étrange pour un Jedi mais que le Thyrsian pouvait admettre sans trop de mal, celle de procréer avec une Sith le révoltait en revanche au plus haut point, si fort qu'il faillit en frapper le tableau de mort par frustration, ne pouvant que lire l'infamie qui s'était écrite au cours du temps, tandis qu'il errait loin dans l'ignorance, et qu'il ne pouvait pas nettoyer sur le champ à coup de sabre.
Ladite ennemie apparaissait à plusieurs occasions avec lui dans les rapports, ne serait-ce même que dans les rumeurs le concernant de loin. Cette "Myir Alshain", qui faisait la paire avec lui sur les avis de recherche.
Ses'Kai se figea brutalement lorsque son esprit tilta enfin. Myir Alshain. Il ne fallut qu'un bref instant pour qu'il ouvre le dossier que détenait l'Ordre à son sujet. Une Sith, pas mal puissante, qu'il avait d'ailleurs hésité à poursuivre à la place de Emhyr. Et c'était une Twi'lek.
Bleue.

Avait-il seulement pu être à ce point stupide ? Immédiatement, le Thyrsian, devenant presque fébrile tant il avait le sentiment d'enfin avancer, d'enfin réussir, dégotta une image à peu près fiable de ladite Myir, mais aussi de Zaknafein et les isola dans un coin de l'écran pour pouvoir y accéder en un clin d'oeil plus tard, puis utilisa les codes d'accès fournis par les locaux et rouvrit les dossiers relatifs à Yaga Minor, répétant les procédures qu'il épluchait depuis plusieurs jours. "Population, sélection par transit via transporteurs interstellaires, sélection par race, Humain" et fit défiler les noms jusqu'à retrouver l'un des derniers de la veille, celui qui l'avait déjà vaguement interpellé.
Darn Wykanso. En deux temps trois mouvements, Ses'Kai dénicha une image potable du bonhomme. Par soucis de bien faire, il en chercha deux, trois autres sous des angles différents. Parmi les nombreuses choses que le Thyrsian détestait, il y avait se tromper de cible. S'il devait agresser un mec à grand coup de latte, il fallait à tout prix que ce soit le bon...et pour le coup, ça semblait bien engagé.
Avec quelques clics de plus, le Jedi exhuma quelques datapics de plus d'Emhyr. Les plus récentes, la dernière qu'on avait de lui et la dernière prise avant qu'il ne quitte l'Ordre. En les comparant, le doute n'était pas permis...pas pour l'impatient bretteur. La même expression de vieux blasé, les mêmes cicatrices en surface, le même air témoignant d'un mélange de rigueur et de convictions. Cette excessive ressemblance, plus le dossier incertain dudit Darn, Ses'Kai n'avait plus aucun doute. Darn Wykanso ne pouvait qu'être Emhyr Zaknafein.

Et s'il poussait son raisonnement jusqu'au bout... En quelques tours de poignet, Ses'Kai trouva des images de la femme Wykanso. Il faillit bondir de son siège tant la ressemblance était pourtant évidente ! Une Twi'lek bleue ! Mais il se ravisa, déjà car à part risquer de se cogner au plafond en faisant un trop grand saut, il n'avait rien à gagner, mais surtout car inspiré par la Force qui continuait à courir dans ses veines le Thyrsian préférait rester calme et mener son enquête jusqu'au bout.
C'est vrai, les Twi'lek bleues étaient plutôt légion dans la galaxie, et c'est pas lui qui en aurait différencié deux, que ce soit de dos ou de face. Aussi il compara plusieurs images, et il espéra brièvement que son vaisseau ne garde aucun enregistrement de ses actions, ou en tout cas que personne n'aurait la mauvaise idée de les étudier si c'était le cas, lorsqu'il commença à effectuer des zooms sur des images de Twi'lek et à se pencher pour les regarder de près.
Déjà qu'il avait mauvaise réputation, il ne tenait pas à rajouter "voyeur" aux rumeurs...
Mais une fois de plus, le doute n'était pas permis. Ajuw était Myir Alshain. Enfin il les avait retrouvé !
Puis son euphorie se mua en dégoût viscéral. Le Jedi renégat avait réussi à faire croire à la population qu'il était en couple avec cette catin dégradée de Twi'lek. Ce n'était pas difficile d'imaginer jusqu'à quel point leur "couverture" avait pu aller, et cela révolta le Thyrsian au plus haut point. Rien que pour ça, Emhyr devait payer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 33
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Re: [Enquête solo sur : Zaknafein Emhyr] En chasse, Ses'Kai !   Sam 20 Jan 2018 - 14:49

Maintenant qu'il détenait l'identité cachée de sa proie, ainsi que celle de sa - ex - partenaire, Ses'Kai allait pouvoir enfin progresser dans ses recherches. Il avait déjà appris que le renégat ne jugeait pas utile de changer d'apparence, ou même d'habitudes, pour se fondre dans la foule. Il n'avait pas vraiment tort après tout, le Thyrsian n'était pas un expert, mais il imaginait sans peine que la meilleure façon d'assimiler sa fausse identité était d'en prendre une qui proche de sa véritable nature.
Du moins il pensait pouvoir progresser. Car en remontant la piste de "Emhyr Zaknafein", Ses'Kai ne trouva rien de plus que les autres fois à son sujet. Jedi ennuyeux, Soretsu, balais dans les fesses, perte de la padawan, tout ça tout ça, sans parler de l'acoquinement avec ces foutus satanés Siths. Mais au moins, il était sûr de n'avoir rien raté à son sujet...a priori.
Alors il commença à reprendre la piste de Darn Wykanso depuis le panneau de commande de son vaisseau, plus à l'aise entre quatre murs qu'au milieu des insectes à trois jambes. Sa concentration s'était largement estompée au cours de la longue journée qu'il avait déjà passé à percer l'identité cachée du renégat, et Ses'Kai commençait à éprouver des difficultés à rester focalisé malgré qu'il avait désormais une piste.

Car si Emhyr avait quelques faits d'armes notables à se mettre sous la dent, ce n'était pas le cas de Darn. Recommençant à s'ennuyer, le Thyrsian poussa tout de même le soucis du détail jusqu'à étudier les rapports émis par l'administrateur technique, pour s'assurer qu'il n'ait pas communiqué des informations de manière détournée.
Mais non, Darn avait été ce qu'il semblait être aux regards extérieurs. Un mec ennuyeux au possible. Répétitif, régulier, monotone. Morne. C'était typiquement un gars "carré". Pas étonnant qu'il ait choisi ce boulot là comme couverture tiens.
Il fit défiler les données, jusqu'à arriver aux dernières. A nouveau, il se demanda comment il n'avait pas pu y prêter attention avant. Serait-il donc à ce point stupide ? On n'avait pas d'informations claires sur la situation actuelle du petit couple infâme. Pas de départ, de décès, de déménagement, de présence...rien. Ou presque. Il y avait juste une occurrence qui laissait entendre que la Justice avait eu affaire avec eux, ainsi qu'une certaine Firnia.

Ce nom ne lui disait rien, mais il semblait lié aux derniers événements de Darn et Ajuw. Le Thyrsian effectua à nouveau une recherche au sujet de ce dernier élément. Pas grand chose à signaler a priori. Une humaine à la peau noire, sans être Thyrsian, qui menait sa petite vie banale et sans intérêt ici et là avant de finir sur Yaga Minor. Toutefois, cette Firnia disparaissait au même moment que les deux mécaniciens. Pour lui, ça ne pouvait pas être une coïncidence.
Ses'Kai se frotta les yeux, commençant à dangereusement fatiguer mine de rien et s'autorisa une pause. Son estomac commença à gronder, il hésita à se prendre une barre de nutriments dans un tiroir, mais préféra d'abord retourner pratiquer une méditation. Exa'ren disait de temps en temps que nourrir l'esprit alimentait le corps, c'était l'occasion de le vérifier.

Pendant vingt bonnes minutes, Ses'Kai resta assis en tailleur au sol, focalisé sur les flux et reflux de la Force dans son organisme, dans son vaisseau, et même au-delà. Concentré sur les vents spirituels, il en oublia même sa faim et sa fatigue. Inspiré, il lança un sort de Guérison, prenant le temps de faire circuler la Force tout le long de son corps, jusqu'au bout de ses doigts, pour se remettre d'aplomb et voir si ça pouvait lui permettre de surpasser les besoins de son organisme.
Mais sa méditation terminée, il avait beau se sentir en forme, la faim restait présente si bien qu'il se rabattit tout de même sur la barre nutritive.
Quand il eut fini de mastiquer et de jeter l'emballage, le Thyrsian retourna à ses recherches. Firnia...commençant à devenir rigoureux dans ses recherches, pour le moins frustré d'avoir perdu plusieurs jours de suite car il avait été trop stupide ou pressé pour simplement agir méthodiquement, Ses'Kai remonta l'historique de Firnia. Rien à signaler globalement, rien de remarquable...sauf dans son enfance.
C'est avec une grande surprise que le bretteur découvrit que ladite dame avait été Jedi dans sa jeunesse...enfin, éligible comme padawan plus exactement. En repassant par les vieilles archives de l'Ordre, Ses'Kai put aisément confirmer cette découverte. Firnia avait été padawan, mais fut rapidement écartée et remise "à la vie civile".
Brièvement, il fut interpellé par un autre détail. Ashlain, Myir Ashlain. Une twi'lek bleue, avait appartenu à la même génération. L'information le laissa stupéfait, mais il préféra simplement la garder dans un coin de sa tête. Il avait suffisamment à faire pour ne pas s'éparpiller et semer encore plus le chaos dans son esprit.

Il retourna sur le sort de Firnia. Elle avait visiblement été déclarée décédée, au cours d'un accident de la route, tandis qu'au même moment le couple disparaissait de la circulation. Cela cachait quelque chose...et Ses'Kai commença à suspecter que cette Firnia leur collait dangereusement aux fesses, et qu'ils s'en étaient débarrassés avant de filer à la Hutt.
Toutefois, il doutait que le couple se soit simplement caché dans la jungle. Trop risqué, et surtout trop indignes d'eux, estimait l'arrogant bretteur. Le renégat et la sith avait dû prendre un vaisseau et filer discrétos. Il ne restait plus qu'à trouver lequel, parmi les nombreux qui circulaient sans cesse dans les spatioport sur-réputés de Yaga Minor.
Au moins avait-il les noms, et les dates. Maintenant, il avait besoin d'un accès encore plus poussé aux données confidentielles pour remonter les payements et autres traces inévitables. Puisqu'il n'y avait pas de trace de violences répertoriées autour de cette période, le Thyrsian estimait qu'ils s'étaient échappé en utilisant une dernière fois leur couverture civile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 33
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Re: [Enquête solo sur : Zaknafein Emhyr] En chasse, Ses'Kai !   Sam 20 Jan 2018 - 15:28

Le lendemain de ses découvertes, Ses'Kai se rendit de bonne heure aux bureaux "diplomatiques" comme il tendait à le traduire. Il n'aimait pas les locaux, et ceux-ci semblaient bien le lui rendre...cependant il avait besoin d'une autorisation d'accès aux données confidentielles plus élevée, et il avait une bonne raison de pouvoir le réclamer.
Malheureusement, c'était une journée plutôt mouvementée. Et encore les différentes occupations des "diplomates" concernés, les allées et venues dans tous les sens, et les inévitables attentes des demandes administratives, le Thyrsian passa le jour entier à attendre, ou presque. Quand il exigea, dans son éternel raffinement, à pouvoir accéder aux données bancaires des civils et des employés, on l'envoya poliment se faire voir ailleurs.
Toutefois, il put avancer la raison de sa demande, et si cela lui prit presque une heure et demie pour montrer et démontrer sa justification et la fausse identité de Darn, qui était en réalité Emhyr Zaknafein, le fameux renégat que le gouvernement de Yaga Minor avait demandé à retrouver et capturer...ou tuer.
Et l'attente fut longue. Infernalement longue. Le bretteur avait besoin d'action, de combat pour s'épanouir et non pas de rester assis sur une chaise à la noix en attendant qu'on lui donne enfin un fichu passe administratif. Alors pour tuer le temps, la monstrueuse quantité de temps qu'on lui donna, le Thyrsian joua avec la Force et son sabre, comme un enfant avec une balle rebondissante. Il le faisait voler par la télékinésie, ou essayait de se distraire en le jetant et modifiant sa trajectoire en vol. Au bout de plusieurs heures, n'ayant strictement rien d'autre à faire, et après s'être assuré que personne ne risquait de le prendre dans la figure par mégarde, le guerrier essaya de le faire s'allumer en vol grâce à la Force. Souvent, il se disait qu'abattre les pétochards qui essayaient de le descendre à distance sans même se donner la peine était une bonne manière de les humilier...mais il avait encore besoin de s'entraîner. Quand il s'essayait à cet art, le sabre avait tendance à se transformer en vulgaire projectile, et jeter son épée en plein combat n'était pas forcément la meilleure idée qui soit pour un bretteur.

La nuit commençait à pointer le bout de son nez, mais Ses'Kai put accéder, sous surveillance à distance toutefois, aux codes d'accès des données requises. Il était le Jedi dépêché pour cette mission, et à ce titre était donc fiable...en théorie.
Préférant reprendre ses recherches seulement le lendemain, trop tendu après cette journée de perdue pour raisons bureaucratiques, Ses'Kai regagna son vaisseau pour s'y reposer, jubilant presque d'avance de pouvoir bientôt reprendre efficacement sa traque. Ce qui l'arrangeait bien d'ailleurs, rester assis derrière un écran, à juste cherche un indice le gonflait au plus haut point, et comme la planète ne disposait pas vraiment de bar louche où casser des bouches pour faire parler quelques indiscrets, le Thyrsian avait du mal à s'appliquer pour son enquête. Mais maintenant, les choses avançaient, et à bon rythme...l'espérait-il.

Dès le lever du jour, et le sien, après quelques exercices matinaux pour se mettre en forme, Ses'Kai sauta à moitié sur le panneau de commande de son vaisseau, essayant d'exploiter les accès offerts par l'Ordre Jedi en complément des codes récupérés officiellement et commença à nouveau à éplucher l'affaire.
Il grinça un peu des dents en voyant la loooongue liste des transactions effectuées. La plupart pour des banalités sans intérêt. Lui qui ne s'était jamais intéressé à la question ne s'attendait pas à voir des piles de données pareilles. Heureusement, il avait une période de temps donnée pour réduire le champ de ses recherches, celle entre la mention du nom de Firnia, et la disparition du couple sous couverture. Bien que les yeux lui piquaient un peu, à force d'enchaîner sans cesse les enquêtes sur écran, Ses'Kai trouva sans trop de mal l'achat de deux billets. Ainsi, ils étaient partis ensemble à ce moment-là...
De là, le bretteur n'eut pas vraiment de réelle difficulté à retrouver le vaisseau sur lequel ils avaient embarqué, ni à le suivre. Hélas quelque part, car après quelques vérifications, le couple de l'interdit semblait avoir fait escale à Taris. Autrement dit, une foutue station à très haute fréquentation sur une ligne importante de la République. Avec un profond soupir, Ses'Kai comprit qu'il allait devoir recommencer son petit manège d'enquête et de négociation mais avec un pôle de trafics spatiaux considérablement plus important que sur Yaga minor.

Pour s'éviter des voyages inutiles et une perte de temps, le Thyrsian essaya d'abord de poursuivre ses recherches à partir de sa position actuelle, pour voir s'il ne pouvait pas apprendre autre chose avant de se mettre en mouvement à son tour. Pour peu que les fugitifs se seraient mis à faire le tour de la galaxie, il aurait eu l'air malin à en faire autant pour rien...
Et il avait bien fait. En fouillant minutieusement la moindre donnée à disposition à propos du couple, un accès complet à leurs informations s'avérant très précieux et pratique, Ses'Kai put découvrir qu'ils avaient fait voyage vers Sy Myrth. En effet, il aurait perdu son temps à Taris. Il se serait sûrement même attiré des ennuis en engueulant les agents de sécurité car ils auraient été incapable d'arrêter un traître et une Sith, même lorsqu'ils passaient comme des fleurs devant eux.
Sur cette dernière position, l'affaire fut plus compliquée, et la dernière information que put découvrir le Jedi à propos de sa cible fut un voyage en direction de Sriluur. Très, très mauvaise nouvelle pour lui, songea le Thyrsian en se renfrognant gravement. Sriluur était en territoire Hutt, pas vraiment l'espèce qu'il aimait le plus, et en fouillant un peu plus, il put confirmer que la planète avait connu quelques activités liées aux Siths.
Autrement dit, il y avait toutes les chances que le couple ait abandonné sa couverture là-bas, et utilisé des complices pour effacer leurs nouvelles traces avant de changer de position...il était pas rendu.
Enfin, se dit-il en soupirant pour essayer de se consoler, si jamais il ne trouvait pas plus d'informations, au moins pourrait-il en chercher de nouvelles sur places à la manière qui convenait le mieux : à grand coup de bourre-pif dans la racaille des bas-fonds. Tout a un prix en territoire Hutt, et il était bien placé pour savoir comment "payer à crédit". Mais le Conseil n'allait pas aimer...sont pénibles ces vieux croûtons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 33
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Re: [Enquête solo sur : Zaknafein Emhyr] En chasse, Ses'Kai !   Hier à 13:21

Motivés par la piste qui paraissait disparaître dans l'espace HUtt, et par le besoin de faire autre chose que pianoter derrière un fichu écran, Ses'Kai finit par reprendre la route de l'espace. Sriluur n'était pas l'endroit le plus éloigné de la galaxie, mais il y avait tout de même un bout de route à faire, même en hyperespace.
Toutefois il devait bien avouer que ça lui faisait plaisir d'abandonner là les gueules d'insectes et leurs vaisseaux. Qu'est-ce qu'il en avait marre de traîner et errer dans leurs couloirs. Il lui avait fallu un sacré moment pour seulement trouver une piste intéressante, bien qu'elle l'emmène en terrain hostile, au moins elle promettait de l'action, du contact et une diplomatie qui lui convenait parfaitement.
Même si a bien y regarder, ça faisait quand même traverser toute la largeur de la république. Plutôt gonflant comme voyage.

Mais heureusement, tout périple a une fin. Et pour une fois, le Thyrsian opta pour une approche plus raffinée qu'à l'accoutumée. Outre la proximité de l'Empire Sith, et donc de ses éventuels agents qui pourraient lui compliquer la tâche, le bretteur avait l'habitude des malfrats et de leur susceptibilité. Débarquer en fanfare en espérant les intimider lui vaudrait juste de se faire fermer toutes les portes au nez.
Seulement, il ne connaissait pas Sriluur. Donc le Jedi ignorait totalement où trouver de bons informateurs...cela dit, contrairement à sa visite sur la pénible Yaga Minor, Ses'Kai n'était pas venu sans plan ou connaissance de la société locale.
Revêtu de son armure complète, une présence aussi confortable que rassurante dans ce genre de milieu, et d'un large manteau de voyage passé par-dessus les épaules pour ne pas s'afficher à vue comme un Jedi, le Thyrsian circula dans les rues à la recherche d'un quartier douteux, à la limite entre le patelin bien organisé et le bas-fond répugnant. Le repaire idéal pour les trafiquants et autres criminels.
Il se fiait à son instinct bien sûr, pour savoir quand tourner à droite ou à gauche lors d'intersections, mais surtout à ses sens physiques. La façon de se tenir et de s'habiller des autochtones en disait long sur leur impression du quartier. Trop droits et propres, ils n'étaient que des prétentieux trop sûrs d'eux, trop avachis et sales, ils ne valaient pas mieux que des rats. Lui cherchait le juste milieu, suffisamment confiants pour qu'on puisse les trouver, suffisamment malins pour qu'on ne les trouve pas quand ils n'en ont pas envie. De même, les bruits et les odeurs étaient révélateurs. Plus ils vous agressaient, plus pathétique était le quartier.

Quand le Jedi estima être dans le bon type d'environnement, il commença à interroger les individus louches au regard méfiant. L'un lui indiqua une rue, sans ajouter quoique ce soit, visiblement peu intéressé par fréquenter un Thyrsian aux yeux mauvais. Plus tard, Ses'Kai négocia l'information souhaitée contre quelques crédits sonnants et trébuchants, dissimulant leur échange avec l'être peu fréquentable sous forme d'une transaction, comme si le Jedi achetait un cigare particulier - habituellement très controversé dans la République - à prix d'or.
Juste avant que son "vendeur" ne reparte, le guerrier l'attrapa par l'épaule et lui demanda du feu. Vu le prix qu'il venait d'allonger, c'était la moindre des choses.
Il se retint de tousser sur quelques mètres après avoir quitté le trafiquant, la fumée bourrée jusqu'à ras de composés chimiques et éventuellement dangereux lui piquait la gorge et le nez. Résolu à tenir un rôle ferme et imposant jusqu'au bout, il se renfrogna et, le cigare au coin de la bouche, crachait de temps à autre un nuage noirâtre. Pour dissimuler les quintes de toux que le psychotrope lui provoquait, Ses'Kai faisait mine de se racler violemment la gorge et n'hésita pas à bousculer plusieurs passants sur son chemin, lorsqu'ils ne s'écartaient pas assez vite.

Enfin il trouva l'échoppe qu'on lui avait indiqué. Un comptoir "fait-maison" on va dire d'achat et revente en tout genre. Un bazar en somme, où l'on trouve de tout et de rien, à divers prix. Une bonne couverture en effet, "il faut bien vivre" disaient les tenanciers de ce genre de trucs.
Il interpella le gérant, se penchant sur la table où s'étalaient boulons, mécanismes et artifices, et bien qu'il ne soit pas expert Ses'Kai n'aurait pas confié sa vie à une machine construite avec cette ferraille, et lui glissa à l'oreille une phrase-code donnée par le vendeur de cigares.
Le patron jeta un bref coup d'oeil sur les côtés, puis s'esclaffa, lui disant que les réparations avaient pris plus de temps que prévu mais qu'elles étaient terminées, et qu'il pouvait aller dans l'arrière-boutique pour jeter un oeil.
Le Thyrsian lui tapa l'épaule, crachant une nouvelle volute de fumée avant d'écarter la porte et de s'enfoncer dans la réserve du comptoir, ne s'étonnant pas de trouver rapidement sur le côté un escalier qui menait sous terre, dans un genre de cave sentant le moisi, avec une porte à moitié fêlée au fond. Sentant les effets de la drogue dangereusement émousser ses sens, Ses'Kai se retira derrière une caisse, écrasant le cigare contre le mur pour l'éteindre avant de le jeter par terre, et prit quelques instants pour pratiquer un sort de Guérison et purger son corps et son esprit de toute toxine. Ainsi, il continuerait d'empester la clope, mais serait pleinement lucide.
Encore une fois, si bien qu'il commença à songer de travailler plus souvent la technique, le Jedi mit plusieurs minutes pour atteindre la concentration suffisante pour appeler la Force à nettoyer son organisme. Puis, une fois remis d'aplomb, le Thyrsian se dirigea vers le fond de la pièce, s'assurant que personne ne l'épiait, et passa dans le domaine plus "réservé" de la boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ses'kai Mora
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 33
Âge du perso : 29 ans
Race : Thyrsian

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Re: [Enquête solo sur : Zaknafein Emhyr] En chasse, Ses'Kai !   Hier à 16:58

Après quelques couloirs aussi brefs qu'étroit, Ses'Kai débarqua dans une nouvelle pièce où attendait le véritable patron du bazar, et qui ne faisait pas son profit en revendant de la camelote. Il s'étonna de voir un Calamari, vautré dans un siège, un cigare plus luxueux que le sien au bord des lèvres et une Umbarienne couchée en travers des genoux en petite tenue. Il discutait avec un hologramme, vraisemblablement du bon déroulement du prochain "échange".
Remarquant le Jedi, le patron s'excusa auprès de son partenaire commercial et lui affirma de le rappeler plus tard. L'affaire devait bien se passer, et ne semblait pas urgente, car l'hologramme disparut sans aucune forme d'agacement.
"On s'en fout" se dit Ses'Kai qui se concentra plutôt sur le Calamari, vêtu simplement à l'exception de quelques bijoux, probablement pour mieux se fondre dans la foule quand il sortait, qui se leva pour l'accueillir, poussant son esclave sur le côté qui se laissa tomber sur les fesses sans résister, probablement droguée...ou passablement désespérée.[/i]

"Alors, que puis-je pour toi, l'étranger ?"
"Simple. Je suis à la recherche de Ehmyr Zaknafein. Un rénégat Jedi Humain, qui s'est enfui avec une Sith. La dernière information que j'ai sur lui indiquait qu'il avait atterri ici."
"Oooh...un renégat Jedi, une espèce rare hein, surtout dans le coin j'imagine."
"J'ai pas l'temps pour ces p'tits jeux. Je pense qu'il a filé vers l'Empire Sith. Tu peux m'trouver des infos ou pas ?"
"Tout doux mon gars, le Calamari prit soigneusement le temps d'aspirer une longue bouffée de son narcotique, le soufflant lentement comme je le disais, c'est une espèce rare. Surtout s'il est parti chez les Siths, ça va être...très difficile, et risqué, si tu vois ce que je veux dire."

Encore une misérable vermine qui espérait gratter toujours plus. Ses'Kai les méprisait, ces bourrins avides d'argent, prêts à vendre père, mère et honneur pour seulement quelques bouts de trucs qui brillent. Il serra les poings et les mâchoires, sentant la colère monter en lui, mais il s'efforça de la tempérer...à peu près.

"Ca le sera beaucoup moins que de me prendre pour un con, Calamari." gronda-t-il en écartant un pan de son manteau pour laisser apercevoir le sabre laser à sa ceinture.
"Oooh, un Jedi hein ? Héhé, j'imagine que tu devras avoir les moyens alors...on peut toujours s'arranger avec vous."
"Magnes-toi de me répondre, ou c'est toi qu'il va falloir arranger."
"Plutôt direct hein ? Tu devrais songer à combattre dans les arènes mon gars, un grand costaud comme toi, ça f'rait fortune en un rien de temps. Même les Jedis doivent avoir besoin de faire rentrer de la thune, non ?"
"J'ai déjà donné, Calamari. Mais tu abuses de ma patience, et elle est limitée siffla-t-il entre ses dents, sa main se portant vers son arme, alors que le trafiquant lui rappelait une mauvaise époque.

Mais loin de s'intimider de si peu, ayant l'habitude de ce genre de "partenaires", le patron parut au contraire devenir pensif. Sa face de poulpe se plissa d'un air méditatif, et son crâne allongé se pencha un peu sur le côté tandis que ses yeux globuleux bougeaient de haut en bas, étudiant le Jedi belliqueux. Petit à petit, son demi-sourire s'effaçait tandis qu'il reprenait une bouffée de son cigare.

"Dis-voir, le Jedi...Tu serais pas Thyrsian des fois ?"
"Ouais. Tu veux une démonstration ?"

Le pli pensif du front du vieux Calamari, qui devait avoir dans la cinquantaine estimait à vue de nez le bretteur, se changea en surprise. Il paraissait incrédule tandis qu'il continuait à dévisager le Jedi en soufflant un long filet de fumée.

"...Ses'Kai ?"

L'étonnement le fit se relâcher une demi-seconde, avant qu'il ne referme encore plus fermement sa poigne sur son sabre laser. Être connu dans un tel milieu n'annonçait rien de bon.

"Ouais ?"
"Bordel de tentacule marmonna le Calamari, ses yeux globuleux paraissant encore plus exorbité que jamais "Ses'Kai le Thyrsian ! Bah merde."
"On se connait ?"
"Heh ! Pas exactement. Moi j'te connais, mais j'pense pas que ce soit réciproque. T'es bien le p'tit gladiateur du Ratataki ?"

Une violente crispation s'empara du bretteur à la seule mention de la sous-race qui l'avait utilisé comme esclave-guerrier. L'expression explicite qui s'afficha sur son visage suffit à répondre au poulpe qui semblait toujours plus émerveillé.

"J'ai parié sur toi y'a quoi...à peu près vingt ans ? J'me suis fait un pactole pas possible mon gars ! Et j'ai pu monter un p'tit commerce qui s'porte pas trop mal ! Tout ça grâce à toi et tes muscles !"
"Tu m'en vois ravi..." gronda le Thyrsian d'un ton qui laissait entendre le contraire.
"Mais viens donc t'asseoir ! Parlons affaires comme des amis ! Almeha ! Rapportes nous une bouteille !"

L'Umbarienne hocha la tête avant de se relever et de s'éloigner d'un pas quelque peu hasardeux, laissant sous entendre qu'elle n'avait pas toute sa tête, tandis que le Calamari tirait une chaise pour qu'ils puissent s'installer côte à côte devant le bureau,un signe que le Thyrsian ne manqua pas de relever, car il sous-entendait une certaine confiance, un genre d'équité entre eux.
Et ce genre de marque de respect ne laissait pas le guerrier de glace, si bien qu'il commença à relâcher sa prise sur son sabre laser, et alla s'asseoir en face du poulpe, tandis que l'esclave pâlichonne revenait après pour leur déposer une bouteille, et s'en alla à nouveau quand son maître la congédia pour déboucher le flacon et leur verser une bonne rasade à chacun dans des verres massifs.


"J'arrive pas à y croire tiens. Ses'Kai le Thyrsian, qui revient devant moi, comme ça...hé ben t'as bien poussé mon gars !"
"On me dit souvent ça." répliqua d'un ton neutre, quoique naturellement sec, le bretteur en reniflant le breuvage fermenté.
"Et t'es devenu Jedi hein ? Ben didon, on me l'aurait dit que je l'aurais pas cru. Tu me diras, ça expliquerait un peu pourquoi t'étais si rapide à l'époque hein ?"
"Je ne suis pas venu évoquer de vieux souvenirs."
"C'est vrai, c'est vrai...Cela dit, si un jour t'es en mal de sous, j'peux t'arranger en un clin d'oeil un combat ou deux, et en moins de temps qu'il le faut pour le dire, tu s'ras assez riche comme Crozus !"
"J'y penserais p'tet quand j'aurais terminé."
"Terminé ? Ah oui ! Ton gus là, euh..."
"Emhyr Zaknafein."
"Oui, Zaknafein. C'est cela...un Jedi renégat qui s'rait passé dans le coin avec une Siths pour disparaître ni vu ni connu, c'est ça ?"

Ses'Kai approuva d'un hochement de tête, acceptant enfin de goûter au vin odorant quand le Calamari s'en servit une généreuse gorgée. Il était épais, et laissait un goût pâteux sur la langue, cela dit il se buvait. Un fait assez notable pour le signaler, vu avec qui il le partageait.

"J'dois pouvoir te trouver ça déclara finalement la face de poulpe en reposant son verre "même les Siths ne peuvent pas circuler dans l'espace Hutt sans que quelqu'un ne soit au courant. J'vais retrouver la trace de ton gus en un rien de temps, Ses'Kai."
"Bien. Combien ce sera ?"
"Allons mon gars ! s'esclaffa le Calamari "J'ai changé de vie et monté mon "commerce" grâce à toi, j'te le fais d'bon coeur, en espérant que ce ne soit que la première de nos coopérations à venir" ajouta-t-il avec un sourire en coin, que le Thyrsian interprétait aisément.
"N'en espère pas trop. Mais si tu es efficace...il se pourrait bien que je te contacte à nouveau."
"On a toujours besoin d'avoir des yeux dans l'dos, hein Ses'Kai."

Sans un mot de plus, le Jedi acquiesça. Avoir un indic' fiable dans l'espace Hutt ne pouvait que lui être profitable, d'autant qu'il pensait pouvoir avoir à peu près confiance en lui. Il n'avait pas été intimidé par un Jedi, et leur "collaboration" pouvait en effet lui être très profitable, il ne prendrait pas le risque de le tromper.
Ils échangèrent encore quelques détails à propos de la cible, le Thyrsian préférant partager tout ce qu'il savait pour rendre plus efficace son informateur, le temps de finir la bouteille puis ils se quittèrent sur ces mots. Ses'Kai n'avait plus qu'à attendre, la tête lui tournant un peu car la boisson était plutôt forte, et Meequal, le Calamari, avait du travail.

Quand il quitta la salle, le Jedi s'écarta pour laisser passer un homme. Probablement un client, ou un employé. Il n'aurait su faire la différence. Aussi, il haussa les épaules en laissant cette inutile énigme de côté et retourna derrière la caisse où il avait écrasé son mégot précédemment pour appeler à nouveau la Force et purger son organisme. Boire c'était sympa des fois, surtout en bonne compagnie, bien qu'il ne soit pas spécialement "fruits de mer", mais se trainer à moitié bourré dans les ruelles de Sriluur lui semblait être une très mauvaise idée.
Sa massive carrure supportant toutefois bien l'alcool, l'opération fut moins compliquée qu'à l'aller. Ou alors il commençait à s'habituer à utiliser cette technique de guérison, peu importe. En l'espace de deux petites minutes, Ses'Kai avait à nouveau retrouvé toute son acuité et retourna jusqu'à son vaisseau. Il préférait ne pas trop trainer à découvert, ni abandonner trop longtemps son seul espoir "garanti" de retour.

Puis les heures s'écoulèrent. Et l'ennui le frappa à nouveau, si bien qu'il regretta de ne pas s'être acheté un truc à bouffer pour patienter, voire une bouteille tant qu'à faire. Après la troisième heure, le Jedi recommença son petit manège, à utiliser la Force comme un passe-temps. Il jetait son sabre en l'air, et le manipuler pour le faire circuler, tournoyer, entre les différents éléments de la cabine de pilotage, "s'amusant" à le faire passer sous le siège, entre les accoudoirs, entre les leviers de contrôle...avec plus ou moins d'habilité.
Comme tout Jedi, il se débrouillait pas trop mal avec la télékinésie, si bien qu'il pouvait relativement bien manier son sabre, éteint pour éviter un drame, dans l'espace confiné de la cabine...mais il restait un duelliste à l'origine, pas un clown, et plusieurs fois le sabre se cogna contre un obstacle, se coinça dans un espace trop réduit, ou encore lui échappait.
Mais après une heure de ce petit jeu, l'impatient Thyrsian recommença à s'ennuyer. Alors il trouva une nouvelle méthode et s'assit en tailleur, les yeux fermés, en posture de méditation...et commença à faire tourner le sabre autour de lui, comme un satellite en orbite, en essayant de percevoir son environnement et le mouvement du sabre, et à garder son contrôle, par les seuls dons que lui octroyait la Force.
Hé ben c'était sacrément éprouvant ! Il n'aurait jamais pensé que faire le con avec son sabre serait aussi contraignant. Là où il pouvait faire joujou avec durant de longues périodes lorsqu'il le regardait, visualiser l'espace proche et manipuler un poids pourtant léger avec la seule puissante de sa volonté était difficile à souhait si bien que le Jedi devait faire des pauses toutes les quelques minutes à peine.

Et puis un voyant s'alluma sur le tableau de bord, accompagné du bruit évoquant celui d'un réveil-matin qui eut tôt fait de tirer Ses'Kai, dans la mauvaise humeur bien évidemment, de ses jeux spirituels et qui alla enfoncer le bouton pour ouvrir les communications.


"Quoi !?"
"Hé, tout doux Ses'Kai fit l'hologramme de Meequal. En le voyant, l'agacement du bretteur se changea en impatience j'ai trouvé des trucs sur ton gus."
"Hé bien ? Accouche !"
"T'avais pas tort en pensant qu'il avait filé vers l'Empire Sith. Je connais quelques gars qui auraient assisté à deux trois trucs pas bien nets avec des Impériaux. Ce ne sont pas les sources les plus fiables, mais ça me semble cohérent."
"Les rumeurs sont un peu ton fond de commerce non ? Alors abrège, ils sont où ?"
"Là ça va pas te plaire, j'ai fait ce que j'ai pu comme recherches, et il semble qu'ils soient partis vers le coeur de l'Empire."
"Dromuun Kaas ?"
"Bingo ! J'ai aucune certitude bien sûr, mais la piste y mène tout droit, et si j'étais un Sith qui veut planquer ses miches..."

Essayant de prendre la mesure de l'obstacle démesuré qui se dressait devant lui, Ses'Kai acquiesça distraitement. La meilleure façon de se mettre à l'abri était bien évidemment de se cacher au fond d'une forteresse...le peu de respect qu'il avait pu garder pour Emhyr finit de s'effondrer.
Il s'apprêta à remercier son indic', quand l'hologramme de celui-ci s'alluma un nouveau bâton de narcotiques. Visiblement, il n'avait pas fini, et aimait ménager ses effets pour le malheur de l'impatient bretteur.


"Autre chose ?"
"Ouaip. Ils sont réapparus ailleurs."
"Tu crois que c'est le moment de faire le malin ? Pourquoi tu n'as pas commencé par-là !"
"Hé, c'est toi qui voulait savoir où ils étaient partis, moi j'te réponds !"

Ses larges mains se crispant sur le tableau de bord, Ses'Kai préféra retenir la réplique cinglante qui lui brulait les lèvres. Se lancer dans une joute verbale avec l'hologramme d'un commerçant louche ne pouvait rien lui apporter de bon.

"Ton gus et sa copine ont été aperçus sur Dubrillon fit le Calamari en mâchouillant la base de son cigare.
"Dubrillon ? Merde." lâcha le Thyrsian, se rappelant que ce n'était pas exactement le genre de territoire où il serait le bienvenu.
"Ouaip, apparemment y'aurait eu de la bisbille par-là bas, me semble avoir vu que les Jedis étaient impliqués. Soit tes potes se foutent de toi et t'abandonnent à ton sort quand tu pars bosser, soit t'es pas doué mon pauvre Ses'Kai."
"Merci de l'info cracha à moitié le Jedi en le foudroyant du regard tiens moi au courant si tu trouves autre chose."
"Ca marche. Hésites pas à repasser dans le coin si t'as à nouveau besoin d'un truc mon gars !"

Préférant ne pas répondre à la dérangeante familiarité du poulpe, Ses'Kai coupa simplement la communication et s'installa aux commandes de son vaisseau. Il avait encore une fois pas mal de route à faire, et avait le désagréable sentiment d'avoir agi comme un débile depuis le début de cette satané enquête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Enquête solo sur : Zaknafein Emhyr] En chasse, Ses'Kai !   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Enquête solo sur : Zaknafein Emhyr] En chasse, Ses'Kai !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-