AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 328
Âge du perso : 27 ans
Race : Zabrak
Binôme : Prête à en avoir un s'il en vaut la peine

Feuille de personnage
Activité actuelle: Médecin au Medcorps
HP:
De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Left_b1190/90De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Empty_10  (90/90)
PF:
De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Left_bar_bleue103/103De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Empty_bar_bleue  (103/103)

De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] _
MessageSujet: De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal]   De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Icon_minitimeDim 10 Déc 2017 - 22:50

Le temple de Coruscant, enfin, Evengellyne était heureuse d’apparenter ses couloirs. Elle ne s’était pas doutée une seule seconde que cela lui ferait autant de bien d’y revenir. Comme si sa parenthèse sur Nelvaan lui avait permis de faire le point sur ce qu’elle voulait réellement et fort était de constater que sa vie était celle d’une jedi. Depuis son départ de Nelvaan, Evengellyne avait pris la route de la planète Onderon et du temple de Coruscant. Elle avait pris la Passe Corelinne. Elle s’était ensuite arrêtée sur Aargau où elle avait revu une veille connaissance. Puis elle était repartie pour Onderon où elle s’était entretenue avec maître Saï Don. Evengellyne avait été heureuse de converser avec lui. La jeune Zabrk adorait le maître jedi, et encore plus depuis leur expédition commune sur Lorrd. Lorrd, cette planète que la jeune femme avait parcourue n’était plus libre, du moins plus libre comme elle l’était. Les sith avait pris possession de la planète et la cache pour la position des jedi sur Lorrd, découverte, anéantie. Envengellyne avait été surprise de l’apprendre par les holonews. Mais Lorrd n’avait pas été le seul drame. La République Galactique était en guerre déclarée contre l’Empire et aux dernières nouvelles, l’Empire avait l’avantage. C’était cela qui avait entre autres, motivé la Zabrak et jedi médecin à faire ses bagages et à reprendre la direction de l’Ordre Jedi et de Coruscant. Si les événements s’étaient passés autrement, nul doute que Evengellyne serait revenue un peu plus tard.

Arrivée sur Coruscant, Evengellyne avait repris ses quartiers dans l’ailes du Medcorps. Elle avait aussi pris contact avec la Cheffe Guérisseuse pour prendre connaissance des dégâts et des besoins dont pourraient avoir besoin les soldats de la République. La médecin demanderait sûrement une entrevue à la chancelière, du moins elle essayerait pour proposer son aide précieuse de médecin sur le front. Mais pour le moment, elle avait une autre chose à faire. Des patients l’attendaient et certains était de jeune padawan. Evengellyne ressorti sa blouse de médecin et commença à visiter les patients déjà présents dans les chambres individuelles du Medcorps. Les visites viendraient ensuite. Evengellyne était heureuse de reprendre son travail au Medcorps. A croire que d’avoir des patients qui se plaignent à longueur de journée lui avait manqué. Il faut bien avouer que sur Nelvaan, la vie était plus calme et il y avait par conséquent bien moins de malades. Mais la jeune femme ne s’en était pas plaint. Pouvoir souffler de temps à autres n’était pas si mal non plus.

Les journées passaient et finalement se ressemblaient assez, au grand dam de la Zabrak. Mais, comme si la Force avait entendu son désespoir, un jour, elle eut la bonne surprise de tomber sur u patient pas tout à fait comme les autres. Oui, au détour d’un couloir du Medcorps, elle tomba nez à nez avec une boulle de poil pas si petite que cela. Un félicatian sous sa forme féline qui lui rappelait furieusement un padawan du temple Jedi d’Onderon. Elle n’avait pas forcément la mémoire des noms mais l’apparence lui disait quelque chose. La Zabrak s’approcha de lui. « Je peux peut-être vous aider ? Vous attendez un médecin ? » commença la médecin qui prenait à cœur son rôle. S’il répondait que non, nul doute qu’elle le questionnerait sur sa venue ici ; puis, vraisemblablement, elle le ramènerait vers les salles d’entrainements ou le quartier dévolu aux Padawan du temple. De toute façon elle serait vite fixée. Evengellyne avait pris une voix calme et assez douce. Nul besoin d’effrayer un padawan, surtout qu’il était plus que temps qu’elle se décide à en prendre un sous son aile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 165
Âge du perso : 17 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Left_b1135/61De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Empty_10  (35/61)
PF:
De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Left_bar_bleue40/82De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Empty_bar_bleue  (40/82)

De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] _
MessageSujet: Re: De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal]   De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Icon_minitimeMar 26 Déc 2017 - 11:34

[hj: Désolé, ce n'est pas fameux mais c'est juste une entrée en matière.]

Bien que la santé de Solal se soit considérablement améliorée, il continuait d'assister régulièrement à des séances de méditation et de massage. Aller contre sa nature en demeurant sous sa forme féline sans être en colère requérait beaucoup de travail sur soi mais également des soins appropriés. Lorsque le Félacatian s'était battu contre Tyr, il avait été surpris d'apprécier cette sensation, comme si les choses rentraient dans l'ordre. Son nerf coincé le tirait moins, et l'impression de ne pas être dans le bon corps avait disparu. L'adolescent ayant évolué dans le monde des Jedis savait que cette plénitude était aussi dangereuse qu'inacceptable car elle menait au côté obscur. C'est pourquoi il avait enchaîné les séances de méditation les jours suivants, afin de retrouver un calme douloureux. S'être maintenu aussi tranquille poussait son corps à souhaiter reprendre sa forme humanoïde naturelle de façon insistante, et de ce fait, sa colonne vertébrale le tirait. Sans parler de sa croissance, certes ralentie par ses problèmes, mais toutefois active.[HJ: Il atteindra à l'âge adulte la taille d'un tigre de Sibérie au lieu d'un tigre préhistorique à dents de sabre.].

C'était Maître Oliv'ari qui, en le voyant boiter du postérieur droit, l'avait invité-c'était une invitation intransigeante.- à se rendre au centre médical. Solal eut du mal à se retrouver dans le dédale du Temple de Coruscant mais il était particulièrement heureux de ne pas partager sa chambre avec cet imbécile de Tyr. Au moins ça de gagné. Malheureusement ce n'était pas la journée de Solal qui trouva la porte de son médecin attitré close. Cette vieille bécasse d'Oliv'Ari avait évidemment omis de le lui dire, sachant parfaitement que le Padawan n'aimant pas s'exposer se serait esquivé.

Une femme cornue, la trentaine, lui parla, et son odeur mêlée à celle, si connue des produits médicaux ne trompait pas. Solal plissa légèrement les yeux en la contemplant. Cette chevalière-ou maìtre, il n'en savait rien mais peu importe.- ferait l'affaire. Elle n'avait pas l'air si occupée que cela et autant en finir rapidement. Elle avait l'air sympathique, au moins ne lui ferait-elle pas la morale. Du moins le félin l'espérait.

- Bonjour, le docteur qui me traite habituellement n'est pas là. Mais je devais faire un bilan général. Mon dossier est disponible dans les archives. Vous pourriez me diriger vers un autre médecin si vous n'avez pas le temps s'il vous plaît? Vu ma situation, c'est assez important de ne pas rater le rendez-vous, d'autant plus qu'il y a un détail gênant. Un symptôme.

Le jargon médical, le système, Solal les maîtrisait, à défaut de sa pudeur. Pour un ado, même habitué à courir les couloirs de l'infirmerie et de temps à autre de l'hôpital -il avait eu plusieurs épisodes d'infections, un moindre mal étant donné son point de départ, déplorable.-

- Puis, bah si vous êtes vraiment occupée, je chercherai.

Au fur et à mesure qu'il parlait, Solal commençait à se débiner un peu. Il ne faisait plus le fier comme face à Tyr, ce moment là de victoire était bien plus simple, même si c'était une voie de facilité contre laquelle il essayait courageusement de lutter. Face à cette femme inconnue, tout semblait plus lourd à porter, à commencer par sa patte douloureuse qu'il maintenait désormais légèrement en suspend.

[HJ: Pour l'historique médical de Solal, il appartient à la race très peu connue des Félacatians.
Sa mère a eu le temps de dire le nom de sa race, pas même son nom en mourant sur les marches du Temple. En fait sa race est normalement humanoïde (genre Cathar) mais se transforme en un tigre énorme en guise de défense, quand ils stressent ou sont en colère. Lors d'un accident de vaisseau qui s'est écrasé (précisément pour fuir des chasseurs de fourrure.) tous les pics de Solal ont été cassés donc ils ont été retirés. De plus un nerf s'est coincé dans sa colonne vertébrale, donc il ne peut pas se retransformer, ce qui le fait souffrir quand il est CALME, puisque c'est contre-nature. Son corps essaye moins de redevenir humanoïde petit à petit, mais il y a encore des épisodes et le nerf bien que non sectionné reste coincé, donc douloureux parfois. Voili voilou.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 328
Âge du perso : 27 ans
Race : Zabrak
Binôme : Prête à en avoir un s'il en vaut la peine

Feuille de personnage
Activité actuelle: Médecin au Medcorps
HP:
De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Left_b1190/90De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Empty_10  (90/90)
PF:
De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Left_bar_bleue103/103De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Empty_bar_bleue  (103/103)

De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] _
MessageSujet: Re: De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal]   De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Icon_minitimeJeu 11 Jan 2018 - 22:59

Evengallyne avait trouvé sur son chemin un jeune padawan. Le félin semblait avoir besoin de soin. La Zabrak sourit au jeune Padawan. Il lui explique que le médecin qu’il avait d’habitude n’était pas là. Il lui apprit également qu’il devait faire un contrôle général. La professionnelle du Medcorps intégra l’ensemble des informations avec assiduité. Si elle s’occupait de lui elle devait en savoir le plus possible sur lui. Evengellyne travaillait toujours ainsi. Elle voulait tout savoir sur ses patients, ses futurs patients et ceux qui pouvaient le devenir un jour ou l’autre. En bref, elle se permettait bien souvent de poser des questions purement médicales à ses collègues qui la plupart du temps lui répondaient gentiment et parfois, certains se refermaient sur eux-mêmes préférant garder le silence. Mais la Zabrak parvenait dans la grande majorité des cas à les faire changer d’avis. Il fallait avouer qu’elle avait un certain talent pour parvenir à ses fins.

Le felacatian proposa qu’elle le redirige vers un confrère si elle n’avait pas le temps de s’en occuper. Evengellyne sourit face à cette marque de considération. Evidemment les médecins étaient tous surchargés c’était un classique. Mais il se trouvait heureusement pour lui ou malheureusement, elle ne pouvait le dire, que justement, elle, ne l’était pas tant que cela. Elle devait bien avouer que le fait d’être récemment revenue sur Corsucant lui offrait au moins l’avantage d’avoir considérablement refourgué la majorité de ses patients puisqu’un suivit constant était en général précautionné. « Je consulterai votre dossier en arrivant dans la salle de consultation. » répondit doucement la jeune femme. « Aller, suivez-moi. Je vous garde avec moi. Vous avez de la chance d’être tombé sur un médecin tel que moi, jeune padawan. » rigola la Zabrak qui s’était mise à fixer le membre surement douloureux du félin. « Aller, aller, c’est par ici. Vous verrez cela soulagera votre patte mon jeune ami. » poursuivit la médecin et responsable de l’antenne du Medcorps sur Coruscant tout en commençant à se diriger vers un couloir menant aux salles de consultations. Il ne fallait pas trop traîner, elle le savait. Un membre douloureux était des plus gênant et elle voyait déjà que le pauvre petit ne posait plus correctement sa patte. Il y avait des signes qui ne trompaient pas. La Zabrak bifurqua sur la gauche tout en s’assurant que le félin la suivait docilement. Pas question qu’il lui fasse faux bond maintenant. Puis finalement elle s’arrêta et ouvrit une porte. Elle s’écarta et ne laissa pas réellement le choix au padawan de refuser d’y pénétrer. « Ne craignez rien. De toute façon je ferai un rapport concernant cette visite que pourra lire votre médecin habituel. » lâcha la médecin tout en refermant la porte une fois le padawan à l’intérieur. Et alors qu’elle prenait enfin connaissance du dossier grâce aux archives, un petit sourire presque inquiétant se dessina sur ses lèvres. La douceur avait subitement laissé place au caractère bien plus dur de la Zabrak celui qu’elle endossait lorsqu’elle était pour de bond en face d’un patient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 165
Âge du perso : 17 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Left_b1135/61De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Empty_10  (35/61)
PF:
De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Left_bar_bleue40/82De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Empty_bar_bleue  (40/82)

De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] _
MessageSujet: Re: De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal]   De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Icon_minitimeLun 15 Jan 2018 - 0:18

- Hey...

Comme dans un mauvais holofilm, Solal se vit tout à coup bloqué dans le cabinet d'un médecin fou, dont les lèvres bordées par un sourire inquiétant étaient un clair indice de ce qui l'attendait. La patte toujours maintenue en l'air, le félin clopina en marche arrière, jusqu'à ce que son postérieur rencontre une matière froide, odieuse: la porte. Cette dernière, close, ne laissait nulle chance au Padawan de fuir. Ce dernier déglutit, les oreilles plaquées contre le sommet de son crâne. Dans le même temps, il essayait de se raisonner. La dénommée... La dénommée quoi au juste? était une chevalière Jedi, il pouvait le sentir à son aura, et puis personne de non autorisé n'oserait pénétrer l'enceinte d'un Temple, pas même un fou. N'empêche que le changement entre la Zabrak affable, blagueuse et celle-ci, concentrée voir un peu psychopathe-le petit sourire décuplait l'impression.- était saisissant. Solal prit sur lui, se traitant mentalement d'idiot et esquissa quelques pas en avant. Lui qui détestait déjà être manipulé malgré l'habitude, le craignait d'avantage de la part de cette pure inconnue, fort étrange.

- J'fais quoi?

Demanda le Padawan, docile, tout en observant les traits du médecin. Son regard clair braqué sur les lèvres de cette dernière, il cherchait à déceler la douceur qui l'avait attiré au premier coup d'oeil. Dire que dans le couloir, il avait effectivement pensé avoir de la chance de trouver cette fausse arrogante qui parlait de sa chance de l'avoir trouvée. Maintenant qu'il y songeait, elle était étrange cette femme. Elle ne s'était même pas présentée. Au Temple pour la décharge de Solal se sentant stupide d'avoir suivi une inconnue, on ne lui avait jamais appris à se méfier des gens à l'intérieur de la bâtisse sécurisée dans laquelle il apprenait les arts Jedis. Au contraire, il existait des maîtres ronchons, d'autres ennuyeux, des donneurs de leçons ou des chevaliers super sympas, mais aucun "méchant". L'aura de l'inconnue, somme toute, ne différait pas de celles de ses pairs, ceux qui étaient sensés s'occuper du Temple. Désormais intimidé, le jeune Padawan choisit d'obéir et de montrer ses bonnes dispositions.

Bien sûr qu'une membre du Medcorps ne pouvait pas être un monstre, ni une meurtrière en puissance. C'était juste une de ces scientifiques bizarres dont personne ne captait la façon de fonctionner, ni les traumatismes les ayant menés à cette marginalisation. C'était connu, tous les médecins avaient un toc de travers que personne ne soignait, parce que c'était eux, justement, qui étaient sensés le faire.

Dans l'idée de ne pas contrarier l'inconnue donc, Solal s'approcha d'avantage et avisa le lit médical afin de se préparer à y être ausculté. Le plus immobile possible, il attendit les nouveaux ordres.

- Euh merci de m'avoir pris, hein. C'est super gentil... Et sinon, je ne vous avais jamais vu dans cette aile, vous êtes ici depuis longtemps?

Demanda le gosse dans l'idée de dissiper l'horrible silence. Malgré les certitudes, défiant toute logique, le cerveau de Solal restait disposé à croire que la Zabrak était une folle furieuse, issu des pires holofilms d'Horreur possible. Il devait savoir. Vu sa première approche en douceur et son air désormais sérieux pour ne pas dire un brin démoniaque, c'était peut-être une bipolaire non détectée, allez savoir.

Une odeur médicale flottait sur le corps de la Zabrak, évidemment discrète mais que l'odorat sensible du Padawan pouvait percevoir. Lorsqu'il avait peur, y compris quand il s'agissait d'une crainte irrationnelle.- ses sens le renseignaient avant la Force. Malgré son bon lien avec elle, et un taux de midichloriens plus qu'honorable, Solal ne se contrôlait pas encore suffisamment pour écouter la Force. Du coup c'était surtout ce parfum de désinfectant qui lui arrivait aux narines, et ce n'était pas pour le rassurer. Son seul mérite jusque là était de rester planté là, devant la femme, pour attendre ses ordres ou son diagnostique. Habituellement il n'était pas peureux, mais il fallait avouer que le changement de caractère de l'inconnue, laquelle ne s'était en plus pas présenté était un peu saisissant, voir inquiétant pour un jeune Jedi blessé, un peu sauvage de nature qui plus est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 328
Âge du perso : 27 ans
Race : Zabrak
Binôme : Prête à en avoir un s'il en vaut la peine

Feuille de personnage
Activité actuelle: Médecin au Medcorps
HP:
De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Left_b1190/90De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Empty_10  (90/90)
PF:
De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Left_bar_bleue103/103De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Empty_bar_bleue  (103/103)

De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] _
MessageSujet: Re: De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal]   De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Icon_minitimeDim 4 Fév 2018 - 23:10

« Pour le moment tu restes tranquille. Je prends connaissance de ton dossier. Désolée cela prend du temps. Il faut dire qu’il est fourni. Tu séjourne régulièrement à l’infirmerie mon petit chat. » C’était un très mauvais jeu de mot, mais tellement facile à faire. Evengellyne était désormais dans une salle de consultation dont elle avait soigneusement fermé la porte après que le jeune félin ne soit entré. Elle lisait tranquillement les données sur le padawan et sentait le regard du félin braquer sur elle. Elle fit alors quelques pas et détailla le padawan qui semblait chercher en elle la part de douceur dont elle avait fait preuve un peu plus tôt. Elle était prête à rire de cela. Il ne le trouverait pas, pas tout de suite. Evengellyne était particulière. Si elle était une jeune femme des plus adorable en temps normal, lorsqu’elle prenait son rôle de médecin, il n’y avait plus de douceur et de gentillesse. Il n’y avait plus que le côté médical qui primait parce que c’était l’essentiel. Puis il lui demanda si elle était là depuis longtemps. Il ne l’avait pas vu au temple. Ma Zabrak planta son regard gris dans les prunelles du félin. « Vous n’avez pas à me remercier. Vous avez besoin d soin et il se trouve que je suis médecin. Mais vous avez de la chance il se trouve que je suis douée dans ce domaine. » reprit-elle tout en reposant le codex qui li permettait de lire le dossier de son patient.

Elle fit ensuite quelques pas pour se rapprocher de lui et du lit et utilisa une légère poussée de force pour écarter doucement le lit du padawan. Elle aurait pu le pousser sans utiliser la Force, mais la jeune femme était partisane du moindre effort dans certains cas. Or en l’occurrence ce cas précis en faisait parti. Pourquoi risquer de se faire mal quand on pouvait utiliser la Force. Les maîtres du temple diraient sans doute que cela ne se faisait pas mais pour l’heure ils n’étaient pas là. Et au vu de la taille du garçon il était en réalité parfaitement inutile. Elle s’en occuperait par terre voilà tout. Et puis c’était aussi un moyen sûr de garder le lit en bonne état. « C’est parfaitement normal que ma tête ne vous dise rien. Il se trouve que je viens tout juste de rentrer sur Coruscant. Un temps d’éloignement de l’ordre m’était nécessaire. » ajouta la jeune femme avec un air malicieux. Le jeune padawan mettrait tous les sous-entends qu’il voudrait derrière cela elle s’en fichait un peu. Il n’avait pas besoin de connaître son histoire, contrairement… à elle. « Dites-moi un peu pourquoi vous venez aussi souvent à l’infirmerie, jeune padawan ? » Evengellyne marqua un silence pour le laisser un peu tranquille et sonda la force pour voir sa connexion avec cette dernière. Un petit sourire se dessina alors sur ses lèvres. Visiblement, le jeune padawan communiquait facilement avec la Force et c’était un bon point. Il guérirait d’autant plus vite ainsi.

« Ah en fait, moi c’est Evengellyne. Je suis chevalier jedi et médecin du medcorps. Pour être tout à fait exacte, j’ai l’infime honneur de diriger l’antenne du medcorps qui se trouve ici, sur Coruscant. » finit par se présenter la jedi qui avait retrouver un brin de son côté un peu plus avenant. « Alors maintenant que les présentations sont faites, padawan Solal, nous allons pouvoir commencer. J’ai vu que tu te connectais assez bien à la Force pour ton âge. C’est très bien, cela va m’aider. Tu n’es sans doute pas sans savoir que nous autres jedi membres du Medcorps nous nous servons de la Force. » avança la jedi qui voulait maintenant le mettre en confiance. Elle s’approcha et se pencha en direction de sa pâte douloureuse. « Depuis quand tu as mal ? » La zabrak se doutait bien que cela ne datait pas réellement du jour même. Il était rare que les félicatian restent dans leur état de félin. Ils prenaient cette forme féline en cas d’attaque or ce n’était pas le cas pour le padawan. Il était en parfaite sécurité entre ses mains après tout non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] _
MessageSujet: Re: De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal]   De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

De la patience, encore de la patience, toujours de la patience ! [Solal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Le Jeu :: 
République Galactique
 :: Coruscant
-