Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hagr'an

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hagr’an
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
Hagr’an


Nombre de messages : 224
Âge du perso : 18
Race : Souma
Binôme : Darth Krayn

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti sur Korriban
HP:
Hagr'an Left_b1132/71Hagr'an Empty_10  (32/71)
PF:
Hagr'an Left_bar_bleue35/64Hagr'an Empty_bar_bleue  (35/64)

Hagr'an _
MessageSujet: Hagr'an   Hagr'an Icon_minitimeVen 1 Déc 2017 - 18:19


FICHE DE PRESENTATION
Thème musical de présentation

NOM : Hagr’an.
SURNOM : Esclave, boule de poils, hep ! Celui que l’on voudra lui donner.
AGE : 18 ans.
RACE : Souma (lien vers la fiche encyclopédique).
CÔTE DE LA FORCE : Neutre.
RANG DÉSIRÉ : Esclave - Apprenti Sith (le maître est déjà désigné).


Points de circonstance :

  • Griffes et crocs : Demande de dégât supplémentaire lors d'une attaque à mains nues.
    Il ne fait aucun doute quant au fait que ses crocs et ses griffes sont les armes les plus puissantes que possède le félin. Pour dire vrai, c'est même le seul moyen d'attaque et de défense dont il dispose, son statut d'esclave ne l'ayant jusqu'ici jamais autorisé l’utilisation d’autres armes autrement que dans les arènes de combat, durant lesquels il excellait d'ailleurs. Au-delà d'être le moyen de défense par excellence de nombreuses races, elles sont proportionnelles à sa carrure. Autant dire qu'il est préférable pour n'importe qui de ne se trouver à porter de ses mains, de ses pieds ou de sa gueule, au risque de finir avec de larges balafres.

  • Esprit faible : Demande d'une résistance moindre contre la persuasion de Force.
    Ne cherchant pas à s'extraire de son statut social et ayant la volonté de tenir ce rang malgré ce que cela comprend, qui dans son esprit lui garantit malgré tout une certaine sécurité, prouve bien qu'il n'a pas un esprit digne d'un philosophe des étoiles. Il n'a encore jamais été manipulé de la sorte ou du moins, il ne s'en souvient pas. Peut-être que...

  • Sensible à la Force :
    Cela, il ne le sait tout simplement pas. Par ailleurs il n'a même jamais entendu parler de ça et on ne lui a jamais fait remarquer, pour une raison tout simple : Il se dissimule dans la Force de manière totalement inconsciente. D'où lui vient ce pouvoir ? Est-ce qu'il y a des antécédents chez ses ancêtres ? Aucune idée et de plus, il n'est pas inné de la recevoir, c'est tout simplement un hasard duquel il a bénéficier et encore fois, sans le savoir et donc pas du tout chercher à s'améliorer dans ce domaine. Est-ce qu'un jour il tombera sur un utilisateur de la Force qui pourra lui comprendre qu'il détient cette magnifique pouvoir en lui ? Compte tenu de ce qui est dit plus, haut ce n'est pas gagné. De manière tout aussi involontaire, est-ce que cela lui a permit de prendre l'ascendant lors de combats par exemple ?



CARACTÉRISTIQUES : 23 points

  • Force : 4
  • Dextérité : 4
  • Agilité : 4
  • Constitution : 3
  • Intelligence : 2
  • Sagesse : 2 + 1 = 3
  • Charisme : 4


POUVOIRS : 3

  • Détection 1/3
  • Télékinésie 1/3
  • Atténuation des Sens et Capacités 1/3




    Points Forts :En tant qu'esclave de combat dans une première partie de sa vie, il lui reste aujourd'hui encore de bons restes. Il est fort et agile, les deux critères étant primordiaux pour de savoir se battre. Vient alors son endurance et la précision dans ses gestes puis son mental une fois en combat. Sa robustesse est encore présente, mais il a grandement souffert de son dernier combat face à un Gundark. Son apparence inoffensive et câline seraient en temps normal un plus mais avec la vie qui est la sienne, cela ne lui sert strictement à rien voir empire parfois les situations. Tout ce qui peut se rapporter aux cris qu'il peut pousser sont extrêmement audibles et perturbent même la majorité des personnes qu'il croise. Ce même point peut-être à son avantage dans son monde, puisqu'il est l'exemple même du fameux « les apparences sont parfois trompeuses » et lors d'un combat, cela a toujours son petit effet.La deuxième partie de savie, il l'a vécu loin des arènes de combat et dans un appartement cossu de la planète Ziost. Là-bas il apprit de nombreuses manies d'esclave de maison et du faire preuve d'adaptation pour que cesse les passages à tabac récurant suite à ce nouveau mode de vie et ses difficultés d'adaptation à celui-ci. Il n'est donc pas complètement stupide et sait faire preuve de discernement basique. Durant cette période il fut également amené à prendre soin de sa propriétaire via l'application de massages sur à peu près toutes les zones du corps, et d'autres choses dont-il ne vaut mieux pas parler. Il sait donc encaisser les humiliations aussi bien verbales que physiques sans broncher.Points Faibles :Pour faire simple, ce n'est pas une personne très futée et c'est un suiveur né, c'est le cas de le dire. Incapable de prendre de réelles décisions quand il est en danger, hors des combats, c'est un être qui se sent protéger quand il possède un propriétaire et ce, peu importe ce qu'il peut lui faire subir. Ceci donne lieu a une très faible estime de lui-même et il se persuade que celui-ci est né pour servir sans attendre en retour. C'est un esprit faible et il est donc facilement manipulable par la Force, autrement il est on ne peut plus fidèle envers son maître. Il a également été gravement blessé au niveau du bras droit et rafistoler à l'arrache par de la chirurgie plus que bancale faite par un charcutier de la pègre locale de Ziost. Cet endroit reste donc son principal point faible en combat et il cherche constamment a le protéger de manière plus ou moins visible. C'est d'ailleurs la seule façon de se dire que quelque chose cloche à ce niveau, car son épaisse fourrure couvre entièrement la cicatrice et ne permet pas de constater une potentielle difficulté pour le bouger.



CARACTÈRE :
Il lui est incapable de dire d'où il vient de quelle espèce il est membre, ceci il ne l'a jamais su et visiblement les siens sont on ne peut plus rare. Personne ne semble déjà avoir vu une apparence en tout point comme celle de ce félin. Il n'a jamais connu ses parents ou alors ceci est beaucoup trop loin pour s'en souvenir, il n'éprouve donc aucun manque affectif, tout ce qui lui arrive est vécu comme quelque chose de normal. Une année après sa naissance il fut réduit pour le reste sa vie en esclavage, il n'a rien connu d'autre et se trouve être particulièrement docile. On peut aussi qu'il a été très obéissant avec son premier propriétaire mais que la seconde, il s'est totalement plié de manière volontaire. Ceci est peut-être lié a une manière d'agir inné de sa race dont le système de caste est clairement établi. Les femelles ont un pouvoir bien plus grand que ce peut ne serait-ce que rêvé un mâle comme lui, ceux-ci étant jugés plus stupides et par conséquent relégué aux taches ingrates.

C'est sans conteste que l'on peut dire que sa force est son plus grand atout grâce à, si l'on peut dire, le travail de forçat que l'on lui a forcer de faire. Il n'a pas et n'aura jamais autant de puissance que les cylindres d'une machine ou qu'un Gundark adulte, mais soyez certains qu'il saura on ne peut mieux se servir de cet atout lors des travaux que l'on lui donne, ou lors des combats dans lesquels on le jette. Il a fait la fierté de son premier maître durant de nombreuses années et sa réputation dans le circuit amateur est connue de quelques-uns. Du moins ça aussi, c’était avant. Son niveau à bien baisser mais quoi que l'on puisse dire sur la façon dont doit être battis un esclave de combat, c'est bel et bien ce point précis qui lui fit gagner ses confrontations. Il n'a pas le luxe de pouvoir se permettre une tactique de défense et d'esquive. Il rentre dedans et advienne que pourra, déchirant tout ce qui passe sur son passage.

Savoir se battre est quelque chose de particulier, tant ce terme regroupe de choses. Comme il a été vu précédemment il sait envoyer des coups mais est-ce qu’il sait également atteindre son but ? Mais forcément qu'il a une certaine dextérité ! Il serait déjà mort il y a longtemps autrement. Quelle question. Éloignons-nous désormais un peu des combats car ce qui l’a également fait progresser en ce point fut sa dernière propriétaire, une proche humaine installée sur la planète Ziost. Elle eut un désire particulier en achetant le Souma et ce n'était pas du tout de se battre, mais de détruire moralement cet animal si fier de ses prouesses passées. Pour cela elle abusa du collier d'esclave qu'il portait constamment. De plus lors de travaux minutieux elle ne manquait pas de lui envoyer un coup de jus de temps en temps et parfois, très long. C'est donc dans la difficulté et la douleur qu'il commença à se servir mieux de ses mains pour un domaine qui n'était pas le sien de base, parvenant même a vernir des ongles. Ceci est cependant un bon point pour un mauvais, Le temps passé hors des arènes ayant grandement participer à le faire perdre en niveau.

Bien que les nombreux combats qu'il ait menés ne l'ont jamais amené à être autre chose qu'un amateur dans les arènes, il du très vite du apprendre à blesser mortellement ses adversaires, que ceux-ci soient des êtres sensitifs ou non. La progression du jeune, mais déjà très imposant Hagr'an, se fit relativement rapidement tant il était convoité. Après tout, n'était-ce pas le but de sa vie au final ? Il sait se battre et il le prouvera encore, bien qu'il ne soit pas le plus agile de par sa morphologie. Mais surtout, cela fait un moment qu'il n'a plus combattu, son niveau a relativement baissé depuis sa dernière confrontation et encore plus avec la seconde personne qui fit l'acquisition de l'esclave.

Il est naturellement extrêmement fort et robuste. Endurant comme pas deux, son dernier combat lui laissera à jamais des séquelles on ne peut plus lourde et plus particulièrement au niveau de son bras qui fût réparé de façon honteuse, et en plus cela extrêmement tardivement. Il en a on ne peut plus souffert et bien qu'aujourd'hui il parvient à maîtriser la douleur, impossible de retrouver la même constitution qu'à ses débuts. C’est cette unique raison qui poussa le Hutt à le vendre à une propriétaire qui l’éloignera des combats, tout le long de son passage sur Ziost. Aujourd’hui encore il est trop abîmé pour combattre et nul ne sait encore combien de temps il tiendra avec cette vie qui a été la sienne, courte mais on ne peut plus intense.

Il a tout simplement une méconnaissance totale de l'univers ou presque. Un Rattataki, c'est quoi ? Bon c'est un mauvais exemple, il n'est certainement pas le seul à ne pas le savoir. Mais il n'a aucune idée des conflits qui se passent actuellement et comprend encore moins pourquoi ils ont lieux. Pardon ? Ça aussi tout le monde ne comprend pas pourquoi l'univers est à feu et à sang ? Parlons de collier d'esclave dans ce cas et ça, il connait mieux que personne son utilité et ses effets, mais pas son moyen de fonctionnement il ne faut pas abuser non plus. Il ne cherche même pas à le savoir en réalité. Ne le voyez pas aussi intelligent qu'il ne l'est réellement. Tout ce qu'il sait c'est que l'on ne peut pas l’enlever et qu'au bout d'un moment ça fait "Trsh" et que l'on fait "Aïe" quand on fait une bêtise. Il est donc préférable d'être docile et serviable pour éviter de se mettre à couiner ou supplier d'arrêter la torture et encore. Mais même cela n'est pas suffisant face au sadisme de certaines personnes, parfois ça empire même. Plus sérieusement, le peu de chose il le doit malgré tout à son esclavage et les tâches qui lui furent attribués. Par exemple comment dresser une table, comment appliquer du vernis sur des ongles, comment cirer des bottes ou comment faire la poussière avec un petit plumeau en faisant deux mètres. Quels petits exemple d'action de la vie courante du larbin, quoi.

Oh et puis bien entendu, il est sage comme une image, c'est d'ailleurs préférable pour lui. Quand il était au service du Hutt il se prit des ratonnades plutôt sévères et fit d'ailleurs plusieurs fois les frais de sa désobéissance ou de son travail mal effectuer grâce à ce magnifique dispositif qu'il a autour du cou. Il a appris à apprécier être soumis plutôt que de souffrir en sachant que cela ne mènerait nulle part tant qu'il portait ce collier. Secrètement il aimerait goûter à la liberté et pourquoi pas s’enfuir loin d'ici, il y a fort longtemps maintenant il déjà essayé d'ailleurs, mais les risques sont beaucoup trop grand et puis de toute façon il ne saurait pas quoi faire de sa liberté. Il est peut-être esclave, mais au moins cela lui permet de rester en vie et pour cela il est reconnaissant des maîtres qu'il a eu jusqu’ici. Du moins, jusqu'à ce qu'il soit vendu à l'Empire et donc désormais sans propriétaire direct.


DESCRIPTION PHYSIQUE :
Il a beau être de grande taille du haut de ses deux mètres et donc plus grand que la majorité des personnes qu'il rencontre, il a déjà croiser des êtres encore plus grands. Si vous en doutiez cependant, il est cependant bien utile de rappeler que sa domination se limite uniquement aux mensurations car il reste avant toute chose un esclave qui baisse les yeux devant une personne qui n'en n'est pas un. Au de de ça il faut bien avouer que notre ami est particulièrement craquant et le serait encore plus s’il n’avait pas ce statut social particulier mais il peut parfois essayer d'attendrir ses interlocuteurs. Son épais manteau de fourrure et ses cheveux empêchent une multitude de poussières de venir se coller à sa peau, mais lui donne surtout un air d’oreiller géant et bien confortable. Cela a aussi le mérite de cacher les nombreuses cicatrices plus ou moins marqué qu'il a sur le corps, montrant ses blessures ou mauvais traitements. On ne voit pas ses grandes griffes qu'il garde en général rétracté dans sa fourrure et ses et des crocs, lorsqu'il les montres, sont plus un appel au meurtre qu'à la franche amitié. Des babines bien retroussées quand il se sent en danger, surplombé par une truffe rose et épatée. Une robe blanche et rousse parsemé de tâches noirs dessinant quelques motifs brutaux, faisant ressortir à la perfection ses yeux jaunes et les sourcils constamment froncés.

Ce qui choque le plus cependant est la puissance des diverses sonorités qu’il peut produire. Une voix on ne peut plus grave et des grognements ainsi que des rugissements à en faire pâlir un Rodien téméraire. Que ce soit des hurlements, des rugissements, des ronronnements ou des couinements, il n’a aucun mal à se faire entendre et se faire comprendre. Il ne fait aucun doute que sa morphologie et sa gueule peuvent pousser plus d'une personne à l'approcher pour le toucher, mais cette apparence cache un guerrier plutôt expérimenter et qui peut par conséquent en surprendre plus d'un. On ne peut plus charismatique donc. Comment on peut s'en douter vu l'aspect de sa race, il est sujet aux pertes de poils. Il est donc dans l'intérêt de tout le monde qu'il porte des vêtements pouvant contenir ces derniers et puis, ça lui fera aussi du travail en moins sinon il balayera toute la journée.


HISTOIRE :
Hagr’an fut un enfant né libre et qui vécut esclave pour tout le restant de sa vie, ce qui est une chose peu commune pour un membre de l’espèce bipède et féline des Souma, qui sont extrêmement rares.  Ses deux géniteurs, aux robes rousses- blanches et noirs s’étaient rencontrés quelques mois plus tôt et conformément au procédé habituel de cette race, le mâle mit sa femme enceinte et fût celui qui était chargé de prendre soin de l’enfant suite à l'accouchement. La femelle repartie une fois de nouveau en état et revint quelques mois plus tard. Durant ce laps de temps on peut se douter que le nouveau-né ne vécut pas grand-chose et il s’en rappel encore moins de toute manière. Son père lui ramenait bien souvent de la nourriture, que ce soit celle que l’on achète sur les marchés ou a de plus rare occasions lors d’une chasse ou une cueillette. Le mâle et son fils disparurent alors et la femelle Souma était en route pour les rejoindre. Elle entama alors des recherches et elle parvint presque a retrouver sa petite famille, . La mère du tout jeune Hagr’an fut tuée en cherchant son enfant, mortellement atteinte par un tir de blaster dans une forêt, son enfant tout près d’elle. Funeste destin pour une famille désormais réuni dans une navette de contrebandiers peu scrupuleux et esclavagistes sur les bords. Ils s'étaient échoués quelques jours plus tôt suite à une énorme erreur dans les coordonnées entrées au moment de leur passage en vitesse lumière. Après avoir régler les différents soucis technique en se posant sur une planète alors inconnue, ils finirent par reprendre le chemin des étoiles malgré que le navigateur de bod ne fonctionnait plus et avait littéralement grigné plusieurs circuits du vaisseau. Par conséquent, il serait impossible pour eux de retrouver les coordonnées de cette planète. Le corps de la femelle, qui n’était pas trop abîmé, fut revendu à un taxidermiste sur Nar'Shadaa, qui la transforma en descente de lit tout comme son mari alors que son rejeton, lui, fut revendu à qui voulait bien en mètre le prix et l’heureux propriétaire fut un Hutt. Comme on peut s’en douter les intentions de ce dernier étaient loin d’être bonnes et le tout jeune Souma passa les premières années de sa vie en apprenant à devenir un esclave on ne peut plus docile et ce, afin de servir au mieux son maître quelques années plus tard.

Pendant de très nombreuses années il fut utilisé pour du travail de forçat malgré son apparence, soulevant donc des charges lourdes ou divers choses, participant même à plusieurs reprises à tracter un charriot repulseur sur lequel était installé le fameux Hutt, pour qui ce moyen de transport était le plus sympathique de se balader et faire ses tournées officielles, au grand dam de son esclave. Hagr’an fut également très souvent exposé comme trophée et utilisé comme guerrier dans des arènes de combats, aussi bien contre d’autres espèces intelligentes que contre des animaux exotiques. Le félin devint au fil des années une des plus grandes fiertés de son propriétaire Hutt qui désormais, ne l’utilisait plus que comme une bête de combat, veillant cependant à ce qui n’est jamais une arme dans les mains, hors d’un duel dans l’arène. On peut donc en conclure qu’il n’a jamais eu de blaster ou autre dans les mains également. Désirant encore plus exposer son trophée et sa grandeur, son maître décida d’organiser un événement dans lequel son esclave serait le personnage le plus divertissant à voir combattre pour sa vie. Les hommes de main du Hutt amenèrent ce jour-là un Gundark pas encore adulte aux portes de l’arène. Nul ne sait comment le criminel avait réussi à se le procurer, mais Hagr’an avait désormais son adversaire du jour. Les paris allèrent bon train mais malgré la cote quasi inexistante sur l’esclave celui-ci sortit victorieux du combat malgré de plusieurs blessures dont une plus lourde que les autres, son bras droit étant littéralement déboîter à la fin du combat. Au moins, il permit aux peu de parieurs présents de se faire un maximum de crédits, son rôle principal en cette journée.

Le Souma fut vendu dans la foulée à bas prix et enchaîné et emprisonné dans une cage dès l’arrivée des gardes, sans moyen de riposter et sans le vouloir non plus, d’ailleurs. Il fut emmené jusque dans la cale d’un vaisseau, avec désormais une impossibilité de voir ce qu’il se passait à l’extérieur. Le noir complet ne l’effrayât pas, contrairement aux nombreux cris qui provenaient de l’appareil. Sa seconde vision qui lui permettait de voir en pleine nuit prit le relais une fois les trappes de la soute fermée. Ce fut grâce aux quelques néons présents qu’il parvint à savoir à peu près où il se trouvait. Il était loin, très loin d’être le seul ici. Différentes races se trouvaient dans de nombreuses cages identiques à la sienne. Il reconnut des Rodiens, des Humains, des Zabrak, des Twi’lek qui étaient d’ailleurs très nombreux. Les vrombissements des moteurs se firent alors entendre et le vaisseau se mit à secouer. C’était la toute première fois de sa vie que le Souma était dans un tel engin, de ceux qu’il n’avait jusque-là qu’observer depuis le sol, quelques secondes tout au plus, avant de se prendre de violents coups de fouet pour le ramener sur terre en général. Commençant à se douter qu’il était loin d’être dans un vaisseau lambda, mais bien un appareil destiné à l’exhibition d’esclaves, il se roula en boule dans un coin de sa cage en repensant à son maître Hutt, qui finalement lui manquait. Ceci pouvait paraître étrange d’un point de vue extérieur, mais il était impossible pour le félin de se rendre compte que l’on était ne serait-ce que mauvais avec lui, vu qu’il n’avait connu que cette vie depuis sa naissance. Tous les traitements qu’il eut lui semblait donc normal voir justifié, vu son statut social, mais on lui permettait de vivre.

Le vaisseau se posa sur une autre planète de l’espace Hutt et une fois les trappes ouvertes, une multitude de personnes s’engouffrèrent à l'intérieur, qui s’illumina entièrement d’un coup, faisant fortement réagir les êtres vivants et bientôt vendus, qui se cachèrent quasiment tous les yeux.  Comment on peut s’en douter l’aspect global et atypique du félin forma de nombreux potentiels acheteurs autours de lui, sans apercevoir ses différentes blessures et mauvais traitements sous son épais manteau de fourrure. Quelques jours plus tard, après avoir bien fait monter les prix, ce fût une proche humaine venue de Ziost, accompagnée d’un nombre important d’hommes en armes, qui arrivèrent dans le marché aux esclaves. Hagr’an était un des derniers à ne pas être vendus et par conséquent, risquait d’être refourguer à l’Empire ou même mit à mort, ce fut donc particulièrement enjouer que le bipède on ne peut plus poilus accueilli ses futurs bourreaux. Le félin ne put opposer aucune résistance face aux bâtons électriques et très vite, il comprit que tout espoir de se débattre était vain. Ce fut docilement qu’il se laissa mettre un nouveau collier d’esclave des mains propres de sa nouvelle propriétaire. Celle-ci lui adressa un léger sourire, qu’il ne vit pas comme sadique et vicieux avant que le jeune Hagr’an se prenne une décharge électrique en continue comme il n’en n’avait jamais eu jusque-là, jusqu’a finir sur les rotules devant la jeune femme, qui ne manqua pas de préciser que désormais il était à elle. La première rencontre ne fut donc pas la meilleure qui soit et malgré tout, le Souma ne cherchera jamais à s’enfuir. Son esclavage fut cependant bien différent de ce qu’il avait connu avant et ce malgré son utilité de base. Désormais il était la propriété d’une femme qui prenait un malin plaisir d’avoir à sa botte un gros chat de deux fois sa taille, réputé agressif et grand combattant qui plus est. Elle lui faisait lui servir le repas à table, nettoyer les différentes pièces du très large appartement et était même souvent sollicité pour… Lui mettre du vernis sur les ongles. Autant dire que pour une bête de combat, cet exercice de précision fut des plus délicats et il eut l’occasion de comprendre, à l’aide du collier d’esclave et des coups de bourre de celui-ci, plus d’une fois ses erreurs. Hormis avec l’aide de ce dispositif, elle ne mit cependant jamais directement son sadisme en pratique, se contentant d’ordonner à ses gardes de le battre avec de longs et fins bâtons électriques. Vu le nombre d’hommes à son service, il ne faisait aucun doute que cette personne était connue et importante. Mais jamais il ne saurait son rang et sa fonction.

Ce fut après quelques mois, suite à un coup mal placé au niveau de l’épaule, que sa propriétaire décida de lui faire faire une radio. Dégoutté a l’idée de donner des soins à une personne ayant le statut d’esclave, elle chargea un chirurgien de la pègre locale de le rafistoler et qui joua en réalité l’apprenti boucher sur le félin, toujours conscient et adossé contre un mur grâce à de solides entraves. A la grande stupéfaction de sa propriétaire, désormais il ne valait plus rien et elle le jeta aux esclavagistes de l’Empire pour pas grand-chose. Désormais il était de retour dans un de ces grands vaisseaux et ce fut plusieurs jours plus tard et après plusieurs atterrissages sur d’autres planètes avec sa blessure apparente, que sa cage fut enfin sortie du vaisseau dans lequel il se trouvait. Le monde au climat froid duquel il venait et qu’il avait vu pour la dernière fois, Ziost, laissa désormais place à un monde bien différent, déjà ne serait-ce que par les couleurs. Les paysages à perte de vue étaient désormais remplacés par d’immense bâtiments gris, une pluie qui semblait ne jamais s’arrêter et un ciel constamment chargé d’éclairs. Chose qu’il n’avait jamais vu auparavant. Une partie des esclaves furent alors sortie de leurs cages et enchaînés en cordée. Ils les emmenèrent dans une infrastructure entièrement faite de métal ou aux autres métaux du genre. Le Souma ne se doutait de rien, mais il s’apprêtait à combattre contre des personnes qu’il n’avait jamais côtoyées avant et dont il n’avait même jamais entendu parler, en réalité. Il était sur Dromund Kass et dans quelques minutes ce serait à son tour de combattre pour sa vie devant des acolytes et même des apprentis Sith. Personnes qui ne le ménageraient pas, loin de là.


Question HRP -
- Comment avez-vous connu le forum ? :
DC de Tyr Alaki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
Saï Don


Nombre de messages : 8794
Âge du perso : 93 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi
HP:
Hagr'an Left_b1198/100Hagr'an Empty_10  (98/100)
PF:
Hagr'an Left_bar_bleue6/110Hagr'an Empty_bar_bleue  (6/110)

Hagr'an _
MessageSujet: Re: Hagr'an   Hagr'an Icon_minitimeSam 2 Déc 2017 - 9:14

C'est un sans faute, félicitations !

Tu connais la maison : lien vers la fiche dans la signature, et en avant Hagr'an !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hagr'an

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Non-Utilisateurs de la Force-