La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'obscurantisme au bout du chemin (Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ervin Holz
Militaire
Militaire
avatar


Nombre de messages : 14
Âge du perso : Trente-cinq ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle: En charge du Programme Odysseus
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: L'obscurantisme au bout du chemin (Solo)   Dim 1 Oct 2017 - 0:53



Garnison de la 8ème Légion Impériale, Secteur Esstran, Ziost, un mois avant le Programme Odysseus ..

La navette escortée de chasseurs survola l'immense camps avant de venir se poser sur une piste balisée. La trappe de sortie du véhicule s'abaissa et le Colonel Fang précédé de soldats apparut avec un Lieutenant-colonel et deux Majors, dont Holz.
Le regard froid et sévère de l'officier sexagénaire se posa automatiquement sur les dizaines de bataillions alignés sur la grande place d'arme où flottaient un certain nombre d’étendards impériaux.
Fang portait sa tenue traditionnelle d'hiver, baignant dans un long anorak de cuir robuste gris qui lui descendait jusqu'en dessous des genoux. Ses mains étaient couvertes de gants de la même couleur, et sa tête était coiffée d'une casquette visière à la taille démesurée qui dissimulait la partie supérieure de son visage et la plupart de sa chevelure blanche. Une balafre profonde qui ne disparaîtrait sans doute jamais parcourait son visage du menton à l'arcade sourcilière droite. Rarement des soldats pouvaient assister à la présence d'un individu au charisme aussi dissuasif.
Il leva brièvement son bâton de commandement, comme pour saluer la grande assemblée qui se tenait au garde à vous devant lui. Des centaines et des centaines d'hommes appartenant de la 8ème Légion.

Il régnait un silence de mort lorsqu'il ouvrit la bouche, laissant une traînée de vapeur humide et chaude s'en échapper. La température extérieure était largement négative.
-Mes canards, les temps obscurs approchent. Il passa ses mains derrière son dos et se mit à marcher lentement le long du premier rang. Comme souvent les politiques n'arrivent pas à s'entendre, mais aujourd'hui leurs petites querelles intestines nous mènent au bord de l'anéantissement.
Les loups sont partis chasser et affaiblir notre Impératrice.

Des Seigneurs Sith mesdemoiselles. Il marqua un silence en continuant de marcher, dévisageant presque un à un chaque soldat sur son passage. Tandis qu'ils s’écharpent pour le pouvoir, la République travaille chaque jour à nous abattre. Elle nous abattra si rien n'est fait pour l'en empêcher.

Il s'arrêta et balaya du regard les hommes méconnaissables qui lui faisaient face. Malgré les heaumes qui dissimulaient leurs émotions, on pouvait deviner leur appréhension. Fang était l'un des officiers les plus respectés de l'armée impériale, tant sa réputation était terrible. Lorsque des soldats sous ses ordres venaient à déserter du champs de bataille, une cinquantaine d'hommes aléatoires étaient exécutés après les combats, ce qui incitaient ultérieurement l'ensemble de la légion à réfléchir deux fois avant de reculer sans en avoir reçu l'ordre. Sa froideur et son cynisme s'étaient hélas étendu en dehors du cercles de l'armée, pour toucher de prêt les populations civiles qui avaient été accusées de pactiser avec les ennemis de l'Empire. « Le Faucheur d'Artorias » était sans doute le titre qui reflétait le mieux cet officier supérieur.
En période de paix, un individu tel que lui n'aurait jamais échappé à la cours martiale, mais en temps de guerre, l'Empire savait qu'il ne pouvait se passer d'un militaire de son niveau.
Officier de réserve depuis l'an 21. 569, il revenait passer en revue son ancienne Légion qui lui vouait un culte presque divin.

-S'ils prennent le pouvoir l'Empire s'effondrera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ervin Holz
Militaire
Militaire
avatar


Nombre de messages : 14
Âge du perso : Trente-cinq ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle: En charge du Programme Odysseus
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'obscurantisme au bout du chemin (Solo)   Sam 9 Déc 2017 - 15:47



-Il est primordial que vous trouviez cette relique, Major. L'avenir de notre projet en dépend.

Fang porta sa tasse de Café Spiran à ses lèvres en plissant des yeux sous la vapeur qui s'échappait du liquide bleuté. Il se tenait sous le seuil de la porte ouverte d'un bloc métallisé de garnison, contemplant les dernières manœuvres qui s'opéraient dans la grande cour du camps.

-Je suis dessus, Colonel. Mes services se chargent en ce moment de recruter une équipe d'aventuriers assez solides pour m'accompagner dans ce périple.

-Fort bien. Dit-il en se retournant vers l'intérieur de la case. Vous me tiendrez au courant de chaque élément que vous ajoutez à cette expédition. Me suis bien fais-je comprendre, Major ?

-Affirmatif, Colonel.

Malgré sa grande discipline, Ervin ne pouvait s'empêcher de sentir un frisson glacé parcourir sa colonne vertébrale. Il sentait à chaque moment la domination que son supérieur imposait volontairement sur lui. Il se sentait roulé, asservis, à chaque instant par cet homme qui l'avait tiré des geôles républicaines pour en faire un pion à son service.

-Comment va votre charmante mère ? Fang avait perdu son allure glaciale pour adopter un visage autrement plus radieux.

-Mon retour ne lui a pas particulièrement fait plaisir. Je dois cela à la médiatisation républicaine de mon affaire.

Le Colonel eut un rire étouffé.

-Il va vous être difficile de redorer une aussi sombre image de vous-même, Major. Vous avez intérêt à remplir la mission que vous je vous offre, ne serait-ce que pour reconquérir l'amour de votre mère.

Ervin tenta de chasser mentalement les nouvelles piques que sont supérieurs lui projetaient cyniquement dessus. D'autant qu'il comprenait très bien quel genre de stratagème psychologique Fang utilisait pour maintenir son emprise sur lui. Depuis Dubrillon, son image d'un militaire de la noblesse s'était transformée en celle d'un impitoyable commandant impérial responsable de crimes de guerre. En celle d'un criminel en fuite recherché par l'une des plus grande entité politique de la galaxie. Malgré son manque d'empathie, Ervin avait toujours du mal à s'habituer à ce blâme qui irritait son égo et l'empêchait de replonger dans la clandestinité.

-J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle, Major. Laquelle préférez-vous en premier ?


-La mauvaise évidemment, Colonel.

-Le Clergé a affilié quatre Sith à l'expédition dont un Inquisiteur. Ce dernier vous surveillera de très prêt.

-Et la bonne ?

-J'ai pu vous obtenir l'appui d'une compagnie émérite des troupes de choc pour assister vos recrues dans ce périple.

-Autant dire qu'il s'agit de deux mauvaises nouvelles, Colonel. Vous me demandez de vous rapporter un objet dont j'ignore à peu prêt tout, dans une zone inexplorée de la galaxie avec les menaces locales qui vont avec, en me fournissant vingt soldats, dix contractors et avec quatre Sith sur le dos ?

-Mon cher ami. Je me moque de vos excuses. Je ne vous demande pas de vous plaindre, seulement d'obtempérer à mes ordres. N'oubliez pas où vous devriez être en ce moment-même. Mais peut-être préféreriez-vous y retourner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'obscurantisme au bout du chemin (Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Ziost-