La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ervin Holz
Militaire
Militaire
avatar


Nombre de messages : 38
Âge du perso : Trente-six ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle: Attaque Repaire de la Nuit
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Sam 30 Sep 2017 - 19:51



En orbite de Maltha Obex dans l'Espace Sith ..

Une expédition impériale regroupant savants, militaires et mercenaires s’apprête à quitter la glaciale Ziost. Destination : les Régions Inconnues, situées à plus de vingt-mille années lumières, par-delà les frontières de l'espace connu. C'est au cœur de ces territoires perdues du cosmos que certains des plus éminents sorciers Sith affirment avec certitude qu'un objet d'une grande valeur pourrait s'y trouver. Une amulette Sith datant de l'époque dynastique, qui selon la légende, renfermerait d'immenses pouvoirs : La Main d'Ameht'Thul.

Persuadé de la légitimité de cette cause, le Clergé Sith a décidé de l'envoie d'un groupe d'explorateurs chargés de localiser l'éventuel relique des temps anciens.
Sous le commandement officiel du Major Holz, ces aventuriers sont sur le point d'embarquer à bord de « l'Arca », un bâtiment mis à disposition par la Marine Impériale, qui devrait atteindre sa destination après plusieurs jours de voyages.

En empruntant d'anciens hyperlanes établis par les Rakatas, il y a maintenant très longtemps, l'Arca tentera de rejoindre sa lointaine destination dont l'identité sera du ressort des astrocartographes stellaires embarqués.
Un voyage périlleux s'annonce pour les aventuriers de ce périple. Un voyage à la poursuite d'une exaltante chasse au trésor sensée mettre la main sur une puissance colossale de l'ancien monde. L'aventure est devant eux.
Mais qui sait quels dangers résident au-delà des frontières du Monde Connu ?


Ce matin-là, l'activité est à son comble à bord du croiseur impérial « Corbos », en orbite autour de Maltha Obex, dans l'Espace Sith.
Dans le premier hangar de la Zone 55A, un large couloir métallisé qui s'étend sur plusieurs centaines de mètres, une activité fourmillante grouille autour de l'oiseau d'acier qui repose sur la piste vierge d'aéronefs.
Avec ses trois cent onze mètres de long, l'Arca est un vaisseau d'un tonnage respectable, mais comparé au Corbos ou aux bâtiments de transbordement qui traînent leurs coques disproportionnées et monstrueusement enflées, il n'est guère plus qu'un insecte sans importance !

Maiev Alexandras n'aimait pas penser à son navire en ces termes. Aucun capitaine digne de nom ne l'aurait toléré.
Jeune humaine prodige de l'école des officiers de la Marine Impériale, vétérane de Makem Te, cette trentenaire au caractère bien trempé n'est autre que la Commandante de l'Arca.
La plupart de son quotidien est consacré sur la passerelle de navigation de son bijou.
Sur place, une première rangée de navigateurs sont répartis en arc de cercle autour du large cockpit, devant leurs ordinateurs de bord. On y trouve notamment Tiloc'h, un Keshiri d'une vingtaine d'années qui occupe la fonction de cartographe stellaire principal, tandis que derrière, sur deux sièges surélevés, sont installé les timoniers principaux du voyage.
Un cran plus haut, Alexandras comble l'assise de son trône unique. Une place de choix lui offrant le meilleur panorama sur le paysage aigre et terne de l'espace qu'elle apercevrait bientôt derrière le quadruple vitrage de la cabine.
Derrière le capitaine, rôdait Langua. Une lune orbitale autour de la présence planétaire de sa supérieure, dans l'espoir de refléter un peu de son autorité. Langua tentait souvent d'adopter la pose charismatique et insouciante du capitaine, sans trop de succès. Dans une vingtaine d'années, il y parviendrait peut-être ..

L'Arca était une frégate standard de la Marine Impériale, totalisant quatre cent membres d'équipages. Sa structure interne était simple. L'avant était occupé par la passerelle de commandement, tandis que le centre du vaisseau se divisait en trois parties. La partie supérieure n'était autre que les dortoirs, pourvus d'un quartier spécial réservé aux Sith et aux officiers supérieurs.
Un étage plus bas, on trouvait surtout les cuisines et une salle à manger spacieuse comportant un bar essentiellement fréquenté par le vaniteux lieutenant Svan Aquilax et ses enseignes. Leurs chasseurs étaient garés un étage plus bas dans un hangar, tandis que l'arrière du vaisseau était chargé de l'immense générateur hyperdive qui précédait les réacteurs dorsaux.
Il y avait enfin cette chambre des plus ingrates qui s'étendait de long en large sur toute la partie la plus basse du bâtiment stellaire. La Salle des Machines était spécifique à certains navires impériaux ayant intégré le système pénitentiaire galérien. Les plaies de l'Empire qui échappaient au peloton d'exécution se retrouvaient souvent à passer des décennies dans l'univers crasseux, nocturne et inconfortable de la Salle des Machines. Là, ils étaient condamnés à prendre leur mal en patience et à exécuter leurs tâches quotidiennes à la lettre, sous la surveillance de terribles contre-maîtres. En vérité peu de monde mis à part les membres d'équipage n'était au courant de l'existence de ce lieu et de la sinistre pénitence qui s'y déroulait. Dans ce monde confiné, livré à lui-même, et dont les travailleurs asservis y vivaient parfois depuis plusieurs décennies, tout se savait. C'était une véritable boîte à secrets qui était accessible par plusieurs couloirs discrets.

Au bout d'un moment, le lieutenant Yatar Lourm, l'officier du quart, apparut sur le pont de commandement et vint saluer sa supérieur qui lui rendit la pareille d'un geste sec et énergique. Lourm était le profil typique de l'officier naval expérimenté. Âgé d'une cinquantaine d'année, cet ancien matelot de la Marine d'Artorias avait passé prêt de trente ans dans la flotte marchande avant de se voir proposer un poste par l'Empire Sith.
-Bien, où en sommes-nous Lieutenant Lourm ? Questionna Alexandras en scrutant son holomontre spatiale.
-96% de la cargaison est bord, Madame. Nous serons fixés d'ici une vingtaine de minutes.
-Je n'aime pas la pressurisation du réacteur 9.
-Vous avez raison, capitaine. Confirma Langua.
Son école de navigateur lui avait sans doute offert un diplôme de léchage de bottes.

Dehors, des centaines de techniciens et de mécaniciens sont attelés à des tâches diverses, vadrouillant ça et là autour du vaisseau, en se dispersant de tous côtés.
En amont de l'Arca, Niko O'Maley observe la scène depuis une plateforme-ascenseur qui l'amène sur la piste. Il n'est pas le seul à descendre, en effet, une cinquantaine de marmules en treillis gris et à la carrure aussi impressionnante que la taille, sont venus se ranger autour de lui dans un pas presque rythmé, affichant des regards figés et impassibles.

Pash Arlsen n'est pas loin non plus du quai d'embarquement. Cet ancien pilote de la Marine Impériale devenu contrebandier fait désormais parti de l'équipage de l'Arca en tant que corsaire.
Ses performances aéronavales n'ont pas manqué d'attirer l'attention des recruteurs de l'expédition, qui cherchaient à l'embaucher pour une mission bien précise.
Son vaisseau personnel n'a pourtant rien de commode avec les appareils de l'escadrille du fougueux lieutenant Aquilax. Depuis la baie vitrée du Mess des Officiers du Corbos, l'officier toise d'un regard prétentieux et amusé le curieux aéronef que l'on entre dans le ventre de l'Arca. Pas certain que Pash et le lieutenant fassent copain-copain pendant le voyage. Mais qui sait, après tout ?
Quoiqu'il en soit, l'affaire ne sera pas bien grave, car Pash pourra sans doute compter sur la présence de Supisy' Freeta qui semble l'accompagner dans cette aventure. Cette Twi'lek au regard qui ne laisse pas indifférent fait également parti des mercenaires recrutés pour leurs qualités offensives, et leur profil idéal pour les opérations clandestines.

Non loin de Supisy se tient un être énigmatique. Une silhouette féline bipède, pas bien grande de taille. C'est Etiam Bunhult, un utilisateur de la Force indépendant appartenant à l'étonnante ethnie des Drall. Lui aussi a fait l'objet d'un recrutement pour ses qualités rares.
Dans les coups les plus durs, l'Empire aime s'entourer d'individus aux capacités hybrides et adaptatives. C'est exactement le profil de ce vif bretteur maniant le sabre laser, et doté de solides connaissances en pilotage.

À côté d'Etiam, ne se trouve non pas l'armurerie de la 4ème Compagnie, mais les affaires personnelles de Joseph Vankrayn, un chasseur de prime qui comme l'on peut s'attendre, court à ses risques et péril pour une coquette somme. Décidément, dans le monde du mercenariat, plus c'est gros, plus ça passe !
Dans tous les cas, personne n'a encore pu voir le visage de Joseph, et il n'est pas garantit que le phénomène arrive un jour.

En amont sur une passerelle, un sas métallique s'est dépressurisé, laissant une ombre surgir de l'autre côté. Certains soldats impériaux le connaissent à sa silhouette atypique et à ses récents faits d'arme.
Gasyot Noanes est ici pour une raison précise. Bien d'autres de ses semblables en quête de rédemption auraient voulu être à sa place, plutôt que de se racheter à grand coup de tâches subalternes.
Gasyot peut s'estimer heureux, même s'il ne se rend pas bien compte ce dans quoi il vient de s'engager.

Asherat Shahrizai elle aussi est ici pour prouver sa valeur. Elle n'est encore qu'une apprenti peu expérimenté, mais après tout cette mission n'est prévue que pour quelques mois seulement.. C'est en tout cas ce qu'affirme le Major Ervin Holz.

Ce dernier flanque la passerelle d’embarquement de l'Arca qui laisse entrer et sortir des ribambelles d'individus. Les mains passées derrière le dos, baignant dans une radieuse tenue cérémonielle, il scrute les arrivants avec bienveillance, leur accordant des sourires, et même parfois des saluts militaires.
D'apparence jovial, il est figé dans sa gaîté et son béat, offrant aux futurs passagers un portrait de lui bien loin de la réalité.

Sur le pont de commandement du vaisseau, on discute toujours des procédures usuelles en attendant le signal définitif.

-Dois je prévenir les équipes de maintenance ? Demanda Langua.
-Piump s'en occupe déjà..
-Très bien, capitaine.
Alexandras sortit bientôt un cigare qu'elle avait coincé dans l'une des ses longues bottes de cuir, avant de le porter à sa bouche.
-Nous avons intérêt à briller, messieurs.
-Pourquoi donc, capitaine ? Demanda le lieutenant Yourm.
Langua le foudroya du regard ; il aurait aimé poser la question lui-même, bien qu'il connaisse sans doute déjà la réponse.
-Parce que nous sommes sous le commandement de Seigneur Zaaz.
Lourm fut aussi impressionné que ses voisins. Tout le monde connaissait le nom de Zaaz comme étant le numéro deux de l'Inquisition Sith. Une institution à la réputation terrible, qui était manifestement derrière ce projet d'exploration.
Personne n'avait encore vu Zaaz et ses sbires autour du vaisseau, sans doute étaient-ils déjà à l'intérieur. En Salle des Machines, les prisonniers asservis parlaient également de la présence d'un Assassin Sith, sans être tout à fait sûr de son existence ..

Un peu plus d'une heure s'est écoulé et l'ensemble des conviés est désormais à l'intérieur de l'oiseau de fer, lorsque l'ensemble des équipes de sécurité et de contrôle technique se mettent à quitter les lieux les unes après les autres, ne laissant bientôt plus que la frégate impériale sur la piste. Sans tarder, tous les hauts-parleurs du bâtiment se mirent à diffuser un message synchrone.

-Ici le Capitaine, que l'équipage se prépare au décollage, compte à rebours enclenché N-1. Bonne chance à tous.

Alexandras se replia sur son trône et invoqua les contrôles. La console de commandement émergea devant-elle. Langua vint se ranger deux pas derrière et examina les écrans comme si sa vie en dépendait. Peut-être que ce serait un jour le cas.
Un par un, les câbles de sécurité reliés à la coque de l'Arca se détachèrent bruyamment. Les réacteurs arrières bourdonnèrent, puis le vaisseau se mit à flotter au-dessus du sol en s'avançant lentement vers le grand sas de sortie comblé par un filament magnétique.
La commandante entama son cigare le temps que les pilotes sortent le transport du ventre du Corbos, avant de le positionner sur le couloir stellaire d'hyperaccélération.
-Trajectoire verrouillée, Madame. Annonça un opérateur naviguant.
-Bien reçu, Numéro 4. Timonier, en avant toute.

Il y eu alors un bruit sourd émanant de l'arrière du vaisseau, puis un flash précédé d'un sifflement court illumina l'espace en se reflétant sur les hublots du Corbos. L'Arca avait disparu.

Les voilà partis vers des terres étrangères, au-delà des frontières du monde connu, par-delà le savoir salvateur des astrocarthographes. Chacun d'entre eux fait désormais parti de la même aventure, de la même épopée. Ils sont les marins de l'Arca.
Les Arcanautès.

Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu

L'Arca
Capitaine de Frégate Maiev Alexandras – Commandant de bord
Lieutenant Yatar Lourm – Officier du Quart
Lieutenant Svan Aquilax – Chef des Escadres
Langua – Astronaviguant chef
Tiloc'h – Cartographe Stellaire
Monsieur Pimp – Chef mécanicien
Grunzie Namor – Chef des cuisines
AA-8 – Contre-maître de la Salle des Machines

Corps Scientifique
Professeur Vibul Tan – Archéologue
Professeur Solmée Elga-Dubrillian – Archéologue
Docteur Acheul June – Linguiste en langues mortes
Docteur Oldo Wayan – Xenologue

4ème Compagnie Impériale d'Exploration
-Major Ervin Holz – Commandant de Compagnie
-Lieutenant Quintus Zorn – Officier subalterne
-Lieutenant Wiktor Skelm – Officier subalterne

Ordre Sith
Darth Zaaz (Darth Anetherion) – Inquisiteur Sith
Darth Asmenys – Assassin Sith
Gasyot Noanes – Guerrier Sith
Asherat Shahrizai – Acolyte Sith

Mercenaires :
-Etiam Behult – Pilote corsaire du « Baladin »
-Pash Arlsen – Pilote corsaire du « Vautour »
-Supisy'Freeta – Mercenaire de l'expédition
-Joseph Vankrayn – Mercenaire de l'expédition
-Niko O'Maley – Mercenaire de l'expédition


Informations HRP:
 


Dernière édition par Ervin Holz le Dim 17 Déc 2017 - 15:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Supisy' Freetaa
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 43
Âge du perso : 28 ans
Race : Twi'lek

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
15/75  (15/75)
PF:
14/89  (14/89)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Dim 1 Oct 2017 - 13:19

Je me tenais, accolé contre un mur du hangar. Qu’est-ce que je foutais là, à aider une mission impériale et des Sith ?  Encore une fois, Pash m’entrainait dans des drôles d’histoires. En plus, tout ce que j’avais pu entendre, c’est que cette mission avait pour but d’explorer une zone encore inconnue à la recherche d’un artefact. Qui sait combien de temps cette mission durerait. Me voilà donc bloqué dans un vaisseau impérial entouré de Sith, plus qu’à espérer que ceci reste calme. Mais je ne suis pas rassuré quant à  la teneur de l’artefact, surement un moyen de détruire plus facilement l’Ordre Jedi. Et dire que je participe à ça. Enfin, je pourrais peut-être leur subtiliser sur la fin de la mission ou osons rêver, ou cauchemarder, peut-être finirais-je par adhérer à la mentalité Sith. Apres tout, certains Jedi ont déjà sombré dans le côté obscur pour certaines « bonnes » raisons.

M’enfin, je voyais Pash discuter avec certain membre du hangar à propos de son vaisseau, surement pour vérifier les derniers détails. Pash et son perfectionnisme, mais bon, vu sa malchance, je comprends son envie de compenser. Il a encore peur qu’un problème surgisse au mauvais moment.

Je décidais finalement de quitter le hangar pour explorer un peu le vaisseau. Je flânais ainsi sur les différents ponts, déjà à la recherche d’une cabine libre, endroit qui pourrait être intéressant à trouver mais aussi d’un mess. Je pourrais bien évidemment trouver ce qu’il me faut dans le «Vautour » mais au moins, cela me permettra de me mêler un peu à l’équipage, ce ne sera déjà pas trop mal pour engager le contact. N’étant finalement pas sur en ce qui concerne les cabines, je me décidais à chercher le mess. Ils devaient bien en avoir un vu qu’on etaient partis un petit moment. Mais alors que je cherchais cette foutu cantine, je finis par passer devant le groupe de Sith qui nous accompagnaient. Ils parlaient de ce fameux objet qu’ils cherchaient. Bizarrement, leur voix diminua à mon passage et je ne récoltais que deux paires de regards hautains et deux autres indifférentes. Ma main se posa instinctivement sur mon sabre mais je me calmais, cela ne servait à rien d’engager le combat à part créer des tensions, et surtout qu’à quatre contre un, je n’avais pas l’ombre d’une chance. Je continuais alors mon chemin, les laissant discuter tranquillement entre eux. Apres tout, j’étais juste là pour accomplir ma mission en tant que « mercenaire ». Ce mot me fit avoir un léger sourire. Depuis que j’avais été bannie de l’Ordre Jedi, je pensais à ne vouloir qu’aider mais à ma façon. Et aujourd’hui, me voilà simple mercenaire au service d’impériaux et de Sith. Qu’est-ce qui m’est arrivé pour que j’en arrive là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etiam Benhult
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
avatar


Nombre de messages : 154
Âge du perso : 40 ans
Race : Drall
Binôme : Personne.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
65/65  (65/65)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Lun 2 Oct 2017 - 21:49

Décidément, Etiam suivait depuis peu un chemin bien étrange. Certes depuis longtemps jalonné d’opportunism et motivé par la soif de savoir, ledit chemin n’en demeurait pas moins remarquablement tortueux.

Qui aurait pu croire que le Dralll avait croisé la route de l’impératrice Sith en qualité de leader d’un commando Jedi pour ensuite se retrouver ici, sur l’Arca, embarqué dans une mission impériale ? Pas lui, en tout cas, et il peinait encore à le réaliser alors même qu’il remontait la coursive d’un pas pensif.

Il s’était assuré du bon traitement de son cargo, le Baladin, chargé dans les hangars du bâtiment. À présent, il avait de longs jours à occuper. La seule quantité astronomique de questions qui erraient dans son esprit pouvait assurément suffire à des semaines de méditations et d’introspections. Avait-il eut tort de se laisser recruter par le Major Holz ? La négociation avait été âpre. À la clef, de notables concessions de la part du militaire, notamment celle de s’être pratiquement affranchi de tout lien de subordination. Mais il ne fallait pas être naïf, on allait le surveiller et si en théorie il avait le droit de partir sitôt qu’une raison à ses yeux justifiait la rupture de son contrat, cela ne se ferait pas sans heurt. Souhaitait-on le piéger ? Il était probablement le seul adepte de la Force non Sith sur ce navire. Et d’après les rumeurs, l’inquisition Sith était à l’initiative de cette expédition ? Franchement... c’était du délire ! Et pourtant, les bénéfices de ce voyage avait de quoi le faire vibrer d’excitation. Sortir de l’espace connu, partir en quête d’un artéfact lié au côté obscur, l’étudier, le ramener, c’était une chance, une incroyable chance !

Pourquoi avait-il fallut que ce soit l’empire et non la république qui soit à la manœuvre sur ce coup ? Il aurait eu moins de cas de conscience. Il avait beau se répéter qu’il était un indépendant, il avait toujours considéré les Sith comme ses ennemis. Trahissait-il ses convictions ? Au contraire, il les mettait en pratique, mais c’était bien la première fois qu’il appliquait ses préceptes de liberté à un tel niveau. La galaxie venait de s’entredéchirer, les cendres de la guerre rougeoyaient encore sur bien des mondes et lui, hop, il passait d’un camp à l’autre pour la connaissance. Ou plutôt, son camp, c’était la connaissance. Il était aller prendre les secrets de Borenga et à présent, il convoitait ceux d’une antique amulette.

Arrivé au bout de la coursive, il hésita sur la direction à suivre. Il avisa poliment un soldat, obtint une réponse lapidaire mais satisfaisante, puis se remit en marche. Il avait opté non pas pour la tenue fonctionnelle d’un pilote ou d’un mercenaire, deux statuts auxquels il pouvait prétendre, mais pour la sobre élégance de l’érudit. Il arborait donc un ample costume beige qui pouvait le mettre à son avantage lors d’une conférence. À ceci s’ajoutait l’exotisme de son aspect et les anneaux d’or à ses oreilles qui achevaient de le distinguer. L’apparence était garante des premières impressions et il comptait bien approcher le corps scientifique de la mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joseph Vankrayn
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 30 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun... Pour l'instant !

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Mer 4 Oct 2017 - 15:28

Artefact... Régions Inconnues... Et des tas de bonne choses... Tel était au départ les ingrédients choisis pour créer une petite expédition parfaite, mais intentionnellement le Major Holz ajouta un autre ingrédient à cette expédition... Le mercenaire Joseph Vankrayn !

*BOOOM !!!*
Explosion pyrotechnique digne de Michael Bay

Et c'est ainsi qu'arriva Joseph sur ce super vaisseau pour une super expédition... Il consacre désormais sa vie à gagner son due contre les forces du mal qui se mettront en travers de leur route...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Déjà qu'il avait traqué une ancienne scientifique de l'Empire en fuite sur Nar Shaddaa, maintenant il participait à une expédition de ce même Empire dans les Régions Inconnues pour aller chercher un artefact tout aussi inconnu. Il venait pour le coup de passer à des choses nettement plus excitantes et intéressantes.
Les histoires qu'il va pouvoir raconter à son retour en rendrons jaloux plus d'un, s'ils ne le prennent pas pour un menteur au passage.

Mais tout ça c'est pour un autre temps et un autre moment, tout d'abord il avait un plus gros problème qu'il devait résoudre...  Comme le fait qu'il était perdue...
C'était bien la première fois qu'il était dans un vaisseau de cette taille et qu'il était partit seul pour l'explorer par curiosité, terrible erreur que voilà. Car avec les zones interdites d’accès, celle où il fallait des passes de sécurités et l'amabilité très connue des soldats de l'Empire, il était un peu seul.

Ce qui ne le dérangeait pas outre mesure, il a toujours été seul, lui le tireur solitaire qui s’associait par intermittence. Cependant, être seul, surtout pour une expédition de ce genre, n'était pas la méthode la plus efficace pour survivre. Il allait devoir trouver quelqu'un avec qui faire un binôme pour se protéger mutuellement leur arrière.
Et pour l'instant la liste de candidat possible était plus que réduite...  Les membres de l'équipage du navire sont d'offices éliminés, car ils ne le quitteront pas, les soldats ont autres choses à faire d'un mercenaires quand au Sith... Autant oublier !

Il allait devoir voir s'il n'y avait pas d'autres mercenaires engagés comme lui dans le vaisseau pour traîner avec eux. Ils seront certainement de meilleures compagnies que les soldats... Quoique...
Et où trouveraient-ont des mercenaires ? Dans l'endroit où on sert l'alcool pardi !
Direction le mess... Mais c'est part où ?

Perdue dans ses pensées, il heurta de pleins fouets quelqu’un au détour d'un couloir, le fessant presque perdre l'équilibre et tomber sur les fesses.


Ps:
 


Dernière édition par Joseph Vankrayn le Jeu 5 Oct 2017 - 22:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asherat Shahrizai
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 49
Âge du perso : 19 ans
Race : Miraluka, originaire de Dubrillion
Binôme : Solitaire

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
72/72  (72/72)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Mer 4 Oct 2017 - 18:27


Si l'Arca n'était peut être pas aussi imposant que je l'avais imaginé de l'extérieur, il l'était en revanche de l'intérieur. Moi qui n'avait jamais eu l'occasion de voyager à bord d'une frégate de cette taille, j'avais eu bien du mal à me retrouver dans le dédale de couloirs et de coursives qui constituait les entrailles du vaisseau. Rejoindre la cabine qui m'avait été attribuée pour y déposer mes affaires avait donc été ma première épreuve de la journée. Une fois fait, j'avais constaté, à mon plus grand déplaisir, que cette dernière n'était pas individuelle. Un état de fait qui me contrariait beaucoup puisqu'il signifiait :
- de un, que les officiers en charge de l'opération ne m'avait pas jugée suffisamment importante pour avoir ma propre cabine,
- de deux, que j'allais probablement devoir faire la conversation à un éventuel camarade de chambre, ce qui n'était pas franchement dans mes projets initiaux.
Mon probable futur voisin n'ayant cependant pas encore pris la peine de venir s'installer, aussi en profitai-je donc pour prendre possession d'une des couchettes et d'y installer mes affaires. Une fois fait, je ne m'attardai pas plus que nécessaire dans mes quartiers, peu désireuse de passer davantage de temps dans ce qui s'apparentait plus ou moins à un petit cube exiguë et déprimant. Dans le couloir qui desservait les autres cabines, j'aperçus Gasyot qui émergeait de son propre logement et en quelques pas assurés, je le rejoignis, le saluant d'une inclinaison de la tête.

"Maître."

Et je lui emboitai le pas, le temps d'un petit tour d'horizon du vaisseau qui deviendrait notre unique foyer pour les prochains mois. Et même la perspective de devoir potentiellement partager mon espace vital pendant tout ce temps suffisait pas à altérer la satisfaction que cette idée provoquait en moi. J'avais toujours eu un goût pour l'archéologie et l'exploration, alors quand le major Holz m'avait invité à participer à cette opération, je n'avais pas hésité une seconde... d'autant plus que mon nouveau Maître y avait également été convié.

Alors que mon Maître et moi parcourions un coursive, parlant à voix basse de l'artefact qui expliquait notre présence ici, j’eus l'étrange et désagréable impression d'être observée. Je découvris que ce sentiment était dû à une twi'lek qui nous regardait avec un peu trop d'insistance. Regard que je lui rendis... à ma façon dépourvu de globe occulaire. Il s'agissait sans doute d'un des ces mercenaires que l'Empire avait recruté pour seconder l'équipage. Un choix que je trouvais pour le moins discutable, ce que je me permis de faire remarquer à Gasyot.

"Je ne comprends pas pourquoi l'Empire a cru bon de recruter tout ce ramassis de mercenaires pour une opération de cette importance. Avec cette engeance là, on ne sait jamais à quoi s'attendre et je n'aime pas trop l'idée d'avoir tout un commando de traitres potentiels pour couvrir nos arrières..."

Je n'eus néanmoins pas le loisir d'entendre la réponse de Gasyot, puisqu'au détours d'un couloir, un inconnu bardé d'équipement me percuta de plein fouet, me projetant à moitié contre une rambarde. Et à en croire son apparence, il fait justement partie de "cette engeance là".

Je pris le temps de réajuster soigneusement les plis de ma bure grise avant de l'admonester d'une voix acerbe.

"J'espère que vous faites un peu plus attention où vous marchez quand vous êtes sur le terrain, sans quoi je serais en droit de me poser quelques questions sur les raisons qui ont poussé le major Holz à penser que vous pourriez nous être utile."

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gasyot Noanes
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 58
Âge du perso : 24 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Asherat Shahrizai

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/90  (0/90)
PF:
51/84  (51/84)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Mer 4 Oct 2017 - 20:38

Ha…l’expédition. Une expédition à la fois palpitante et intéressante, autant dire que Gasyot avait l’air comme un enfant déballant ses cadeaux de noël. Du moins c'est ce qu'on aurait put dire si il n'avait pas son masque en permanence. Et en plus il n’était pas vraiment là pour s'amuser. Bien que fidèle à L’Empire et bien que celui-ci aie gagné la bataille sur de nombreux monde face à la République il avait eût le déshonneur de perdre face à un mercenaire. Après tout il n'avait pas une grande expérience du champs de bataille le jeune guerrier Sith mais ceci n’était pas une raison et puit participer à cette expédition pour en ressortir vivant permettrait peut-être de racheter sa place auprès de la Dame Noir.
Afin de se préparer il vint voir le vaisseau en avance et avait demandé à certains militaire de placer quelques affaires importantes dans ses appartements la plupart étant des dossiers impériaux sur l’expédition ou encore de nombreuses archives Siths en lien aux légendes et histoires de l’ascension impériale. Comme quoi, Gasyot n'est pas un guerrier comme les autres, intelligence et préparation sont l'arme des forts. Bref…une fois tout ça posé en plus de pièce de rechange pour ses sabres lasers car on est jamais trop sûr il se mit immédiatement au travail. Il avait eût le temps de visiter les principaux lieux du vaisseau et certaines zone réservé avant de chercher et analyser les légendes sith à la recherche d’informations.
Environ 20 minutes plus tard on l'informa que son apprentie venait de monter à bord et que le vaisseau décollerait bientôt pour don expédition. Et à vrai dire dans L’Empire on est ponctuel puisque le vaisseau partit exactement à l'heure prévu tout membre à bord. Continuant de lier les archives avec les légendes Siths, quelques chose le turlupina. À vrai dire, l'Empire avait déjà trouvé de nombreux artefacts anciens. Certe dangereux mais pourtant accessible au prix de sacrifice inutiles parfois…or dans ce cas là l'artefact à été emmené au confin de la galaxie connu et personne dans l'histoire n'a jamais tenté de le récupérer…étrange à son goût. Il devrait en informer le Seigneur Sith présent lorsque il en aura l'occasion, en attendant il devait manger quelques choses puisque à préparer son matériel et les différentes archives lui ont prit tant de temps qu'il n'a pas manger depuis 24h voir plus. 
C'est alors qu'il sortit de sa cabine, un datapad en main continuant ses recherches…à croire qu'il y était obnubilé et puis enfin son apprenti au bandeau de fer se pointa et l'interpella en lui adressant un mouvement de tête auquel il répondit sans un mot pianottant sans cesse sur la tablette holographique en marchant dans les couloirs du vaisseau suivit de deux soldats impériaux. Lors de leur petites marche, son apprenti qui sans doute un peu impétueuse et sur les nerfs à cause de l’expédition qui débute demanda simplement un peu énervé pourquoi de pauvres mercenaires venaient au sein de l’expédition. Ce à quoi il répondit calmement toujours sur son datapad d'une voix roque et métallisé

« on ne pouvait pas  se permettre de réquisitionner trop de personnel impérial pour cette mission qui doit être minutieuse…n'oublions pas que la guerre contre la République continue…mais je tiens à me méfier de deux mercenaires en particulier..voir 3. Deux parce qu'ils seraient apparemment d'ancien Jedi déserteur ce qui n’enlève en rien le fait que je dois me contrôler sur ça et un autre qui a un tempérament des plus…explosif…alors prend garde surtout à eux. »

Le Sith continua de marcher et le duo parcouru les couloirs toujours accompagné des deux militaires sans un mot avant de rediscuter de l'artefact et de se faire croiser par la twi'lek déserteuse de l’Ordre Jedi. En temps normal il adorait en savoir plus sur les twi'lek et leur culture mais le fait qu'elle aie été une Jedi l'enervait et il savait que si il la regardait trop longtemps il voudrait l'exterminer….autant se calmer et continuer ses recherches contrairement à la Miraluka qui ne se cacha pas de la « dévisager » du regard si on puit dire. 

« pour ce qui concerne l'artefact je dois t'avouer que ton maître est mitigé…jusqu’à présent L’Empire n'a pas eût à chercher si loin pour trouver l’héritage du passé, or maintenant on quitte quasiment notre galaxie et personne n'a cherché à obtenir ce sois disant artefact légendaire…il se peut qu'il sois une arme non négligeable pour les Siths…mais pouvant également être notre destruction… »

Gasyot était un peu stressé de cette vision des choses. Plus d'une fois l'Empire avait faillit disparaître à cause de guerre pour les artefacts voir simplement lors de leur utilisation et à vrai dire il ne voulait pas que cela recommence. C'est alors que Asherat rentra dans un des mercenaires à surveiller en priorité ou plutôt lui qui la heurta elle par inconscience. Réagissant au quart de tour après avoir un minimum dépoussiéré sa bure grisâtre il l'entendit rouspeter sur le mercenaire. Le guerrier Sith perdant ainsi sa concentration sur ses recherches fit donc une pause et soupira assez fortement en écoutant la Miraluka qui était son apprenti avant de répliquer d'une voix forte et imposante malgré le métal

« Silence apprentie…à l'avenir évite de perdre le contrôle de tes émotions. Je ne souhaite pas être trop perturbé lors de mes recherches. Maintenant calme toi et laisse moi faire. Quant à vous mercenaire…où allez vous ou plutôt que cherchez vous…peut-être pourrions nous…faire plus ample connaissance… »

Ha la magie des mots…en un simple instant il avait essayé d’acquérir la confiance du mercenaire et le regarda derrière son masque de fer aux couleurs argenté et rouge en espérant que celui-ci accepte. En apprendre le plus possible sur d’éventuel ennemi pour mieux les prendres à revers est toujours une bonne tactique lorsque on est pas sûr de quelques chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pash Arlsen
Contrebandier
Contrebandier
avatar


Nombre de messages : 8
Âge du perso : 26 années standarts.
Race : Humain.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Contrebandier
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Jeu 5 Oct 2017 - 9:46

"Dans quoi me suis-je encore embarqué ?" Pensait le contrebandier alors qu'il était sous le "Vautour" à réparé les canaux de senseur avant, c'est lorsque le vaisseau impérial entrait en hyper-espace que plein de question et de pensée traversèrent l'esprit du malfrat.
Pash n'a jamais vraiment aimé l'architecture des vaisseaux de guerre impériaux, trop sombre et angoissant à son goût.


Lors de son court passage à l'académie, Pash avait déjà aperçu de quoi étaient capable  les recrues pour grimper les échelons.
Tout le monde surveille tout le monde à l'affût du moindre faux-pas à dénoncer aux supérieurs pour un peu de prestige et de reconnaissance.
De plus, la soumission systématique des soldats envers ces guignol  en robe noir nommé "sith" le faisait marrer... jamais il n’appellerait un de ces types "excellence" autant faire un plongeon dans un sarlaac.  


" Pfffouah ça ne m'avait pas manqué mais bon... qu'est-ce que je ne ferais pas pour les crédits aussi..." dit alors l'ex-pilote impérial avant de se faire électrocuté par un câble défaillant.


Le voyou passait le plus clair de son temps dans le hangar à réparé le "Vautour" qui faisait un peu "tache" à côté des autres chasseurs impériaux que Pash connaissait bien.


Le hangar était le seul lieu de l'Arca où il se sentait le moins mal à l'aise, les rares fois où il en sort, il évite le plus possible les patrouilles importante de soldats et surtout les officiers, après tout, Pash avait déserté et si on s'intéressait à son ancien dossier militaire, n'importe qui serait en droit de se demander comment ce type à fait pour ne pas finir sous le sabre-laser d'un sith énervé...
A Part son allié Supisy, Pash n'avait confiance en personne, encore moins aux deux sith de l'expédition... "l'aveugle" était celle dont il se méfiait le plus... surement une Miraluka pensait-il...Le mercenaire quand à lui ne lui posait pas trop de problèmes, il était habitué à côtoyer des types dans son genre... et en avoir aux fesses depuis son léger différents avec les hutts.
L'autre pilote lui semblait plus sympathique, après tout la passion de l'espace... c'est la plus noble !
Lorsque la dernière réparation fût terminée, Pash revint à lui et chassa toutes ces pensées qui avaient occupées son esprit pendant les réparations. 
"Enfin ! je suis le meilleur"  cria t'il ce qui fit un peu rire son acolyte ex-jedi.
Le contrebandier se releva, les main tachées d'huile et alla vers un hublot afin d'admirer les couloirs bleu et blanc mouvant  de l'hyper-espace... devant ce spectacle, Pash se sentait mieux et prêt à affronter ce périple... qui sait, il y'aura peut-être moyen de piller des reliques anciennes et de les revendre à ses "mécènes" de l'empire.


 Pash poussa un long soupir puis vit qu'il avait fait une trace de buée sur le hublot, il entendit au loin les voix résonnante à l'angle du couloir de soldats allant dans sa direction.
Pour ne pas se faire incendier, il parti en sifflotant vers le hangar..." tant pis pour le pauvre gars chargé du nettoyage" pensa-t'il.


Une fois revenu au hangar, le voyou s'adossa sur un flanc de navette impérial les bras croisés  et attendait le briefing... en sifflotant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Supisy' Freetaa
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 43
Âge du perso : 28 ans
Race : Twi'lek

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
15/75  (15/75)
PF:
14/89  (14/89)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Jeu 5 Oct 2017 - 20:35

A force de me perdre dans le vaisseau, j’ai finis par trouver la cantine. A part quelques officiers, celle-ci était vide. Six tables, accompagnées de bancs pouvant supporter trois à quatre personnes, un bar dans le fond avec un serveur derrière. Je me suis dirigeais alors vers ce bar. Le serveur me voyant arriver, il m’accueilli.

"Bonjour, que puis-je sous servir ?"
 
"Quelque chose de nourrissant. Peu m’importe."
 
"Bien."

Il se tourna pour prendre un plateau et me servit ce qui ressemblait a de la viande, accompagne de légumes mais impossible de dire ce que c’était. Une fois mon plateau en main, je me mis à la même table que les deux impériaux. Ils s’arrêtèrent de parler quelques secondes puis reprirent leur discussion. En écoutant, je devinais qu’il s’agissait des archéologues parlant de l’artefact. Je tentais de grappiller des informations mais eux aussi semblaient perdus. J’allais du coup plonger dans mes pensées quand l’un des deux m’interpella.

"Et vous ? Vous en pensez quoi de cet artefact ?"

Je relevais alors la tête vers celui qui me posa cette question.

"Excusez-moi ?"
 
"Je vous demande ce que vous pensez des pouvoirs de l’artefact de la Main d’Ameht’Thul. Vous êtes une Jedi après tout."
 
"Je ne suis peut-être pas le mieux placé pour vous en parler, je ne m’intéresse pas trop aux artefacts. Mais de ce que je connais des Sith, ça doit être centré sur quelque chose de mental."
 
"De la manipulation ?"
 
"Possible. Mais il faudrait demander au Sith eux-mêmes. Je ne m’y connais pas."
 
"Les Sith ne veulent pas trop nous en parler, ils préfèrent attendre qu’on arrive à destination. Mais bon, tant pis."
 
"Désolé de ne pas pouvoir aider."
 
"Ce n’est pas grave ma chère."

Ils reprirent alors leur discussion entre pendant que je me replongeais dans mon plateau. Une fois fini, je quittais la table, allant rendre mon plateau au serveur. Avant de quitter la pièce, je retournai voir les deux impériaux.

"En fait, vous savez comment fonctionne les chambres ?"
 

Après quelques minutes de recherches, je finis par trouver ma chambre. Les deux archéologues avaient eu l’obligeance de m’indiquer l’officier en charge de la répartition des chambres. Apparemment, je partageais la mienne avec une certaine Asherat Shahrizai. En rentrant dans la chambre, ses affaires étaient déjà déposé sur un lit. Je pris alors l’autre pour poser mon sac et m’allongea pour me reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joseph Vankrayn
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 30 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun... Pour l'instant !

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Jeu 5 Oct 2017 - 22:34

Qu'est ce qui a pu détourner l'attention de notre homme ?
Une jolie Twi'lek de passage peut être ?
~~~


*Peut être pas si ennuyante que ça l'expédition...*

Choc... Surprise... Crie...
Un cocktail explosif pour un mercenaire ayant parcouru de nombreux champs de batailles... 
La première réaction de notre cher vétéran fut de faire un pas en arrière pour s'éloigner de la menace et avoir un bon appui.
La seconde, porter sa main gauche au niveau de la crosse de son blaster situé dans son holster droit... Dans le même temps, sa main droite, qui ne resta pas inactive, alla prendre la garde de sa vibro-lame positionné dans son dos.
Il venait à peine de finir ses gestes que l'acquisiteur de cible s'était mis en route et avait ciblé une tête des plus suspectes.
Le tout n'ayant pris quelques secondes, piles au moment où la personne accosté finissait de se ré-ajuster et commença à parler.

"J'espère que vous faites un peu plus attention où vous marchez quand vous êtes sur le terrain, sans quoi je serais en droit de me poser quelques questions sur les raisons qui ont poussé le major Holz à penser que vous pourriez nous être utile."


Il ne bougea plus dans une position qui pourrait rappeler un duelliste prêt a dégainer dans l'une de ces veilles holo-vidéos d'actions, mains sur ses armes, prêt pour le combat...Mais heureusement pour elle et encore plus pour lui, son cerveau utilisa les précieuses secondes de parlottes de la fille pour analyser la situation dans son ensemble.
Une gamine, avec un air suffisant de ce qui se croit supérieur en tout point aux autres... Et aussi cette énorme bande de métal qui doit certes protéger en partie la tête mais qui l’enlaidissait au passage...

~~~
Miraluka nous voilà !
~~~

Rajouter à cela ça tenue en tissus fin, l'autre personne juste a cotée d'elle dans une tenue encore plus identifiable... Et pour combler le tableau une escorte de deux soldats impériaux qui semblaient eux aussi prêt à jouer de la gâchette...

~~~
Pas de doute possible, il vient de heurter une Sith...
~~~


« Silence apprentie…à l'avenir évite de perdre le contrôle de tes émotions. Je ne souhaite pas être trop perturbé lors de mes recherches. Maintenant calme toi et laisse moi faire. Quant à vous mercenaire…où allez vous ou plutôt que cherchez vous…peut-être pourrions nous…faire plus ample connaissance… »

~~~
Rectification une apprentie-sith est son "maître" ne semble pas avoir mal pris la rencontre. Au contraire, il vient de la critiquer et semble vouloir faire la causette avec Joseph...
Suspect...
~~~


Joseph qui se redressa lentement, reprenant au passage son sac et une valise qu'il avait lâchée lors du choc pour une plus grande mobilité. Il regarda silencieusement le Sith masqué semblant réfléchir à son offre.

~~~
Le bon coté de la chose, quand on porte un casque, c'est que l'on n'a pas ce contact visuel qui pourrait aider à deviner les pensées de son interlocuteur... Ou de tout simplement voir quand il fait la grimace.
~~~


La réflexion aussi intense que courte ne pu se lire sur son visage et c'est une fois tout son matériel en main et fessant face avec aplomb et fierté à ce cortège qu'il répondit.

"Je m'excuse..." *Dit-il en se tournant brièvement vers la femme* "Et je me souviendrais de vos paroles... Sur le terrain." *Hochement de tête de sa part vers l'apprentie avant de se retourner vers le "maître"* "Je viens de part là... Et je cherche le mess..." *Il resta droit et stoïque* "J'accepte votre proposition... Après vous..." *Il pencha sa tête vers le couloir.*

Parole mesurée, mouvement économisé et une posture qui semble détendue, mais qui pouvait permettre à un large éventail de mouvement et d'action.

~~~
On peut dire que cette rencontre la remit en selle... Notre petit Joseph.


Dernière édition par Joseph Vankrayn le Ven 6 Oct 2017 - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Asmenys
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 41
Âge du perso : 30 ans
Race : Zabrak

Feuille de personnage
Activité actuelle: Guerrier Sith Assassin
HP:
100/100  (100/100)
PF:
73/73  (73/73)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Ven 6 Oct 2017 - 0:07

Seule dans sa cabine, la zabrak revisionnait le message du Seigneur Malevolus. Elle avait déjà effectué de longues missions pour le compte de l'Ordre Sith, mais celle-ci dépassait de loin la durée des précédentes. Et pour cause : il s'agissait de retrouver la Main d'Ameht'Thul. Un puissant artefact perdu depuis des siècles. Si d'autres Sith avaient été dépêchés, l'Ombre de l'Empire avait décidé de placer lui-même l'un de ses agents pour s'assurer de la bonne marche de l'expédition. A savoir, que les Sith participants récupèrent l'artefact pour l'Empire, et non pour eux. Accessoirement, Asmenys avait l'autorisation d'éliminer toute menace provenant des autres membres de l'équipe, les non-Sith.
Les Renseignements de Malevolus avaient fourni diverses informations sur ceux qui feraient partie de l'aventure. Si par excès de confiance, ou d'orgueil, elle avait volontairement mis de côté les militaires lambda, la zabrak avait concentré sa lecture sur les "personnalités". Ainsi, Gasyot Noanes et Asherat Shahrizai feraient le voyage en binôme, et Darth Zaaz, un Inquisiteur Sith mystérieux même pour les Ombres de l'Empire, serait sans doute accompagné de sa suite. Nul doute qu'elle les surveillerait pendant leur voyage. Pour sa part, elle était seule, bien qu'elle ait entendu parler de la présence de Selesnya Orikan parmi les militaires de l'Ordre. Il y aurait donc au moins une personne en qui elle avait une relative confiance -plutôt du respect- sur l'Arca. L'assassin Sith n'avait cependant pas du tout confiance en l'équipage dirigeant le vaisseau. Un mauvais pressentiment, peut-être.

Pour le reste, elle avait simplement le parcours du commandant Holz de la 4ème Compagnie d'Exploration.
Ce qui l'intéressait vraiment, c'était ce qui composait le reste de la troupe, les mercenaires. Si le dénommé Vrankayn ne lui paraissait pas dangereux pour le succès de la mission, elle n'avait absolument aucune confiance en Pash Arlsen, un vulgaire capitaine de vaisseau, déserteur de l'empire -à ses yeux-, encore plus intéressé par les crédit que Joseph Vrankayn. Un artefact tel que la Main d'Ameht'Thul valait probablement une véritable fortune si l'on avait les bonnes relations.
Les trois derniers mercenaires... C'était autre chose. Etiam Benhult, un ancien Jedi -amusant, elle qui en avait éliminé quelques uns-, Supisy'Freeta, une jeune twi'lek manipulant la Force, et Niko O'Maley, un orphelin n'ayant jamais choisi de camp dans cette guerre entre la Lumière et l'Obscurité. Tous trois étaient à surveiller de près aussi. Et qui sait ? Quelqu'un ou quelque chose leur ferait peut-être passer dans le camp des instigateurs de l'expédition. Leurs histoires n'avaient que peu d'intérêt pour Asmenys, bien qu'elle puisse y puiser de quoi se servir d'eux, pour peu qu'ils y soient réceptifs... Cela dit, Malevolus l'avait mise en garde à propos du drall.

En attendant, ils venaient de passer en hyperespace. L'heure était venue de se mêler au reste du groupe, de commencer son travail d'infiltration. Elle ne changerait toutefois que très peu sa façon d'être. La zabrak n'était pas d'un naturel jovial, aussi resterait-elle un peu en retrait, ouverte à la discussion mais laconique, elle préférait écouter les autres. Et quoi de mieux pour cela que de rejoindre le mess ? Elle mis son sabre à sa ceinture et sortit de sa cabine. Son lanvarohk resterait dans sa cabine.
Les coursives de l'Arca grouillaient d'activité, et certains prenaient la même directions qu'elle. Il y avait sans doute une salle de ce genre par pont au vu de la taille du vaisseau. En chemin, elle croisa Gasyot Noanes et la miraluka l'accompagnant, échangeant quelques mots avec Vrankayn. Elle passa en leur accordant une signe de tête, les scrutant de son regard mordoré. Puis elle continua et entra dans la salle, prêtant peu attention à ce que provoquait son arrivée -qu'il y ait ou non des réactions.
En attendant l'heure du briefing, la zabrak se prit de quoi se nourrir. Un mélange de viandes d'Eopie, de Nuna et de Loth-rat, assaisonné d'épices, accompagné d'un verre de vin et d'un pichet d'eau. Les avantages d'être une Sith, sans doute. D'un pas silencieux, elle choisit une table à proximité des impérieux déjà présents, sans être trop proche. Juste assez pour percevoir leur conversation sans avoir l'air louche. Toutefois, il était étrange qu'il y ait si peu de monde en ce lieu à ce moment. Le trajet serait long, même en hyperespace. Mais nul doute que la cantine verrait passer du monde avant les impératifs liés à la mission, et aux obligations des Sith...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pash Arlsen
Contrebandier
Contrebandier
avatar


Nombre de messages : 8
Âge du perso : 26 années standarts.
Race : Humain.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Contrebandier
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Ven 6 Oct 2017 - 10:09

Pash s'ennuyait dans ce hangar impérial et la taille de l'endroit  aggravait son sentiment de solitude. 
Il pesa le pour et le contre de quitter le hangar et même si il y'avait plus de contrainte que bonne raison, le contrebandier finit par se lever de la caisse d'équipement prioritaire impériale sur laquelle il s'était assis et se dirigea vers l'intérieur du vautour.

Le vaurien sortit de son vaisseau avec deux grandes bouteilles de Jus de Juma et un jeu de pazzaak pour passer le temps.

Une fois ces quelques objets en sa possession, il ferma le vaisseau et se rendit vers la chemin du mess en priant de ne pas se perdre.

Pash croisa quelques soldats sur la route mais ils ne prêtèrent pas attention à lui et "tant mieux" pensa le contrebandier.                                                                                                              
Après plusieurs minutes à rechercher le mess dans les boyaux de l'Arca, Pash finit par atteindre le mess, A part quelques officiers et cinq soldats et une iridonienne vêtue de noir qui avait comme boisson du vin " surement une sith", celui-ci était quasiment vide. Six tables, accompagnées de bancs de couleur noirs uniforme pouvant supporter trois à quatre personnes, un bar dans le fond avec un serveur derrière.

 Après s'être servi au "bar", Pash se dirigea vers la table se trouvant à la droite de la zabraak et se servit un verre.

Une fois son repas finit, Pash Le repoussa et sortit son jeu de cartes et interpella les soldats " quelqu'un veut faire quelques parties ?"

Deux soldats vinrent et plusieurs parties s'enchainèrent et les deux soldats quittèrent le contrebandier de façon rageuse et celui-ci répondit en riant  " Bah quoi les gars ? la côté obscur vous a pas aidés?"

Il remit en ordre les cartes et compta ses gains un sourire aux lèvres.

Maintenant, le contrebandier attendait de voir quel serait les nouveaux arrivants au mess, et pourquoi pas, boire un coup et faire des parties de pazzaak.

Comme il le disait à chaque fois " Une bouteille et quelques parties de pazzaak pour garder l'esprit éveillé égal une bonne soiréé"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etiam Benhult
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
avatar


Nombre de messages : 154
Âge du perso : 40 ans
Race : Drall
Binôme : Personne.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
65/65  (65/65)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Ven 6 Oct 2017 - 15:22

Etiam découvrait désormais sa cabine, un endroit assez spartiate qu’il devrait partager avec deux autres personnes. On ne lui avait fait aucune faveur sur ce plan. Cela l’indifférait. Si l’envie de s’isoler lui prenait, il pouvait se rendre dans son cargo. Le Baladin était aménagé de manière agréable et fonctionnelle. Le Drall avait l’habitude des longs voyages. Il lui arrivait d’en faire pour le seul plaisir de se retrouver seul au milieu de l’immensité. Or, on ne passait pas des semaines dans un appareil sans un minimum de confort. Méditer, oui, mais pas sur un banc en fer, et pas sans une bonne bouteille et un bon repas.

Sur le seuil de la cabine, son regard tranquille passa en revu les couchettes et les petites armoires de rangement. L’une des trois places avait déjà été prise. Il choisit donc une des deux autres, déposa une simple sacoche dans l’armoire correspondante, histoire de se l’attribuer, et ne s’attarda pas d’avantage.

Comme beaucoup, il prit la direction du mess. Chemin faisant, une voix âgée et enjouée l’apostropha :
« Ha, voici mon premier sujet d’étude dans cette expédition ! »
Se retournant, Lame d’Or aperçut approcher à grand pas un humain quinquagénaire aux cheveux et à la barbe argentée. Chemise bleu ciel, costume gris, sourire aux lèvres... ce n’était assurément pas un militaire, un Sith ou un mercenaire.
« À qui ai-je l’honneur ?
- Docteur Oldo Wayan, xenologue. Vous devez être Monsieur Benhult.
- Lui-même. Je ne me savais pas aussi connu en territoire impérial.
- L’un de mes ami, philosophe de profession, et de passion si j’ose dire, vous a croisé à quelques reprises. Ce devait être sur Zeltro, il me semble. Il est assez critique sur certaines de vos hypothèses, mais il a dressé un portrait de vous globalement positif. Quand j’ai appris qu’un Drall faisait partie de l’expédition, j’ai supposé que c’était vous. Ce voyage vous ressemble, n’est-ce pas ?
- Et bien, oui, plutôt. Je me rends au mess, si vous n’avez pas déjà m’engé...
- J’allais vous le proposer ! »

Le docteur et le Maître Jedi Gris firent donc le reste du trajet ensemble. Une fois leur plateau en main, ils s’installèrent ensemble à une table, sans cesser de bavarder. Le ton était cordial.

« ...Quoi qu’il en soit, j’espère que vous ne pensez pas écrire quelque chose de nouveau sur les Drall, on ne peut pas vraiment nous considérer comme une espèce méconnue, nous qui avons très tôt eu accès au voyage hyper espace.
- Certes, certes, mais vos semblables se rendent rarement jusqu’aux mondes que je fréquente habituellement. Votre planète d’origine est presque au cœur de la république après tout. Alors j’espère que quelques questions, par-ci, par-là...
- N’hésitez pas. Après, je suis un Drall de Corélia, pas un Drall de Drall. Niveau culture, ce n’est pas tout à fait la même chose. »

Parti comme c’était, cela pouvait durer longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ervin Holz
Militaire
Militaire
avatar


Nombre de messages : 38
Âge du perso : Trente-six ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle: Attaque Repaire de la Nuit
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Sam 7 Oct 2017 - 11:30



Quelques heures après son départ, l'Arca atteint l'orbite d'Artorias, dernier monde impérial avant l'entrée dans les affres obscurs des Régions Inconnues.
Dans quelques heures, les aventuriers devront exclusivement voyager sur d'anciens couloirs établis par les Rakatas, il y a maintenant très longtemps ..


-Votre attention s'il-vous-plaît, au menu de ce soir anguille de Dathomir fris dans l'huile, ou ration végéviande. Déclara la voix sur un ton fade, presque soporifique.
Depuis sa couchette surélevée, où il se reposait, Mr Pimp observait d'un air niais et amusé le haut-parleur qui rebondissait sur lui-même sous le coup des vibrations.
Ses collègues de chambres, des marins impériaux, étaient en pleine séance de vannerie, cherchant sans doute à évacuer la pression qu'ils contenaient en eux.
La plupart étaient très jeunes, et aucun n'avait embarqué de plein gré dans cette grande aventure. Leur mobilisation relevait exclusivement et simplement de la volonté du commandement suprême.
Et si certains, dans toute leur fougue de jeunesse candide, se comportaient presque comme des enfants à l'idée de partir vers l'inconnu, d'autres en revanche, se montraient autrement plus dubitatifs..
Lesquels avaient raison et lesquels avaient tort ? Il y avait sans doute mille façon d'y répondre ..

Le vaisseau qui venait de sortir du sous-espace se mis à perdre significativement de la vitesse jusqu'à s'immobiliser complètement. On sentit les moteurs se stabiliser tandis que plusieurs brefs signaux lumineux s'affichaient dans toutes les salles de la frégate.
L'Arca s'était arrêté.

Quelques minutes venaient de s'écouler lorsque les hauts-parleurs de bord diffusèrent de nouveau un message synchrone.

-Votre attention s'il-vous-plaît. Le personnel mercenaire est convoqué en section SA01, deuxième niveau. Déclara la voix féminine.
Qu'allait-il se passer ? Une réunion allait-elle avoir lieu ? En saurait-on enfin davantage sur le voyage ?

Dans tous les cas, les mercenaires de l'Arca n'étaient pas les seuls à se rendre sur place. D'autres individus avaient été contacté plus personnellement par des intermédiaires. Notamment, les membres officiels de l'Ordre Sith présents à bord, ainsi que plusieurs éléments de l'équipage naval.
Il y eu alors du mouvement dans le vaisseau, on vit des officiers sortir de leurs chambrées et s'engager dans les couloirs, tandis qu'au mess, plusieurs silhouettes prenaient la direction de la sortie.

Depuis la passerelle de commandement, Alexandras et deux de ses subalternes rejoignirent l'un des ascenseurs qui reliait les différents étages de la frégate.

-Dans quelques heures nous franchirons les frontières du monde connu en empruntant le couloir Alpha Ignotis ! Ce sera alors, le grand saut dans l'Inconnu. N'est-ce pas là existant messieurs ? Déclara le Capitaine en activant la fermeture pressurisée de la porte de l’élévateur.
-Ah, ah. Pour sûr Capitaine. C'est ce qu'un marin attend toute sa vie. Rétorqua Lourm sur un ton expert.
-Pour information, je persiste à penser que cette trajectoire est une très mauvaise idée. Signala le navigateur stellaire qui complétait le trio.
-Vous l'avez déjà fait savoir à maintes occasions, Tiloc'h.
-Capitaine. Je suis votre cartographe, je connais mon domaine, et sur ce coup là, je vous suggérerais de m'écouter. Je vous ai proposé pas moins de quatre itinéraires différents. Vous les avez les avez tous refusé !

Alexandras tira sur son électro-cigare et souffla un large anneau de fumé sur Tiloc'h qui se mit à tousser brusquement.
-Négatif, c'est le Major qui les a refusé. Nous n'avons hélas pas le temps pour le tourisme mon mignon, tes trajets prenaient une éternité.
-Du temps mon Capitaine ! Vous vous rendez compte ? J'ai peur que cette impatience nous porte gravement préjudice, le couloir Alpha Ignotis n'a pas été utilisé depuis un demi-siècle. Aucun vaisseau de la galaxie ne l'a emprunté à notre connaissance. C'est de la folie.
-Qu'est-ce qui vous tracasse Tiloc'h ? Vous avez peur de mourir puceau ?
Lourm gloussa à la remarque d'Alexandras et toisa le navigateur d'un air amusé, contemplant sa réaction.
-Ne raillez pas Capitaine, je vous l'aurais bien dit.
-Ce couloir est sûr, astronaviguant Tiloc'h. J'en suis personnellement convaincue.
Alexandras fut la première à sortir de l'elevator, suivie de prêt par le jeune Keshiri qui était loin de partager l'avis de sa supérieure.
-Je suis heureux qu'au moins l'un de nous le soi.. Conclut Tiloc'h dont le visage exprimait l'inquiétude.

La pièce, d'une taille moyenne, était plutôt sombre malgré la grande baie vitrée rectangulaire qui contrastait avec les autres parois. Ce méga-hublot offrait un large panorama sur le monde d'Artorias que l'on apercevait dans toute sa splendeur de l'autre côté du vitrage, telle une perle rayonnante flottant dans les ténèbres.

Les murs et le plafond de la pièce étaient sombres et métallisés, tout comme l'était le sol, et l'architecture oblique et magistrale du lieu rappelait nettement le style impérial de Dromund Kaas.
Dans un angle de la salle bordant le vitrage spatial, se trouvait une plate-forme anti-grav rectangulaire qui flottait au-dessus du sol, immobile. Il s'agissait très certainement d'une table.
Dessus, était posé, ou plutôt intégré, un étrange gadget circulaire ressemblant à un holoprojecteur. C'était sans doute le cas, puisqu'une grande carte stellaire bleu scintillante flottait au-dessus de l'objet, en pivotant lentement sur elle-même.
Le professeur Vibul Tan était penché sur l'appareil et semblait y effectuer des réglages.
Cet humain quasi-sexagénaire était le dirigeant du corps scientifique présent à bord de l'Arca.
Universitaire rattaché au Département d'Archéologie Spatiale de l'Académie de Dromund Kaas, Tan était un individu décrit par son entourage comme autoritaire, maniaque, et même dérangé. Il fallait dire que son crâne chauve frappé de deux touffes grisonnantes qui colonisaient ses tempes en s’épaississant chaque jour désavantage, et son teint violacé rappelant le faciès d'un sorcier Sith ravagé par la corruption de l'Obscur, n'arrangeait pas les choses. Chétif, il était en revanche relativement grand de taille, ce qui lui donnait un aspect relativement intimidant.
Il se tourna vers les premiers arrivants en les invitants chaleureusement à rejoindre le premier rang, devant la vingtaine de militaires vêtus de treillis gris qui étaient déjà présents. Cette répartition s'expliquait sans doute par la taille anormale des colosses qui se tenaient debout. Ils devaient tous mesurer deux-mètres de hauteur, et leur carrure d'épaule avait largement de quoi soulever quelques questions sur leur identité. Pour des êtres humains, ils étaient hors-normes. S'il s'agissait bien d'êtres humains.
En tout cas, pas un seul ne parlait, leurs mains étaient rangées derrières leurs lourds dos trapus, et leurs regards semblaient davantage hypnotiques que disciplinés. On pouvait presque se demander s'il ne s'agissait pas là de quelconques prototypes qui avaient poussés dans l'éprouvette d'un laboratoire militaire de Ziost.
Plusieurs scientifiques étaient également présents sur le côté et discutaient à voix basse.

Un étage plus haut, des bruits de bottes résonnèrent dans un corridor.
Trois officiers impériaux se dirigeaient vers l'ascenseur.


Dernière édition par Ervin Holz le Sam 14 Oct 2017 - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Niko O'Maley
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 8
Âge du perso : 20 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
75/75  (75/75)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Dim 8 Oct 2017 - 23:52

Paumé… Ouais, je me suis complètement paumé dans cet immense vaisseau qu’était l’Arca, je voulais seulement retrouver ma cabine pour m’y poser, mais il y avait tellement de couloirs et de gens. Je redoutais les Siths, je n’ai pas de bons souvenirs de la dernière fois où je les ai rencontrées.

En marchant dans un couloir, je remarquer un gaillard qui bouscula l’une de ces Siths justement, je passe rapidement à coter pour ne pas avoir de problème, j’espère que l’on ne va pas me remarquer, j’aimerais éviter de me créer des problèmes.
Du coup, je vagabondais çà et là cherchant ma cabine, mais je pris de quoi boire en passant dans la cantina.
J’observais les autres, ce n’était pas difficile de différencier les mercenaires des impériaux, on pouvait reconnaître des Ex Jedis, des contrebandiers et tout un ramassis de soldats, mais à quoi bon causer ce n’est pas quelque chose dans laquelle j’excelle… Je repris donc mon chemin, serrant la lanière de mon sac à dos qui me servait de valise avec le nécessaire de rechange, pour avoir de quoi se nettoyer et ma console portable, le voyage sera peut-être long, j’ai donc pris de quoi m’occuper et me divertir.

Je finis par enfin trouver ma chambre, une cabine avec plusieurs couchettes qui me fit comprendre que j’allais devoir partager la chambre, je ne fis pas attention si quelqu’un avait déjà posé ces affaires ou si une personne était déjà présente, je pris le lit le plus proche et jeta mon sac dessus.
Je n’eus le temps de m’asseoir sur le lit que les haut-parleurs diffusèrent la voix d’une femme disant aux mercenaires de se regrouper en section SA01 au deuxième niveau.

Je commencer donc à me mettre en route vers cette section, je venais à peine de trouver ma cabine qu’il fallait déjà que j’aille me perdre dans cette infinité de couloirs de ce vaisseau, perdu dans l’espace, coupé de toute communications avec la civilisation et le voyage commence déjà à me paraître long...



HRP:
 


Dernière édition par Niko O'Maley le Mar 10 Oct 2017 - 10:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gasyot Noanes
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 58
Âge du perso : 24 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Asherat Shahrizai

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/90  (0/90)
PF:
51/84  (51/84)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Mar 10 Oct 2017 - 9:07

Alors que la discussion avait l'air de s'embraser entre son apprentie et le mercenaire qui était sur le point de prendre ses armes au moindre problème, il avait eût le temps de calmer le jeu…et puis le mercenaire n'avait aucune chance. Même si l’apprenti ne pouvait pas réagir forcément sur le moment, le maître et les deux soldats étaient déjà prêt arme en joue. Néanmoins, si la situation se calmait, il n'aimait pas son attitude suffisante et se croyant supérieur à eux. C'est alors qu'il répliqua etranglant un peu son interlocuteur grâce à la Force.

« Je vous prie mercenaire…a l'avenir d’éviter non seulement de reposer vos main sur vos armes en ma présence et celle de mon apprentie mais aussi de nous regarder avec cet air quelque peu…suspicieux et supérieur que vous gardez. Vous êtes sous nos ordres…vous avez été payé pour ça…je ne tolère pas un quelconque problème venant de vous ou des autres payés pour participer à cet mission. »

Il le relâcha aussitôt son emprise de Force le laissant reprendre sa respiration qui commençait à manquer au fur et à mesure de l’étreinte se resserant. Il rangea alors le datapad dans sa tenue et regarda le mercenaire encore à genoux, se relever petit à petit reprenant un rythme resipratoire normal tandis que les deux soldats baisserent leur armes reprenant leur poses officiel.

« Bien…maintenant que cela à été mis au clair…laissez vous dire une chose. »

Il se rapprocha du visage de son interlocuteur, il pouvait sentir le métal froid et une aura encore plus glaciale et noir, comme si il était prêt à lui sauter dessus.

« bienvenue à bord de cette expédition…pour les mois à venir… »

Il repartit aussitôt, invitant le mercenaire à suivre la petite troupe alors que l'apprenti était toujours un peu tête baissé à suivre Gasyot au doigt et à l’œil comme se devait de le faire un apprenti. Finalement la petite troupe arriva au Mess, cette grande pièce avec plusieurs longue table, dont une qui avait l'air « réservé » au personnel de marque puisque des mercenaires ou même des Siths s'y était assis…autant les rejoindres. Ainsi le maître prit de la boisson alcoolisé provenant de son système natale, ainsi que de la viande provenant exclusivement de la planète Dubrillion laissant ainsi les autres et son apprenti choisir, ordonnant aux militaire de prendre une pause et manger un morceau. Ce à quoi il le remercierent avant de repartir. Se posant alors à table, il appuya sur un pression à son masque de métal et ainsi seul la partie inférieure au niveau de sa mâchoire se retracta le laissant ainsi manger et boire comme si de rien n’était et sans enlever sa peau de métal, son apprentie ses côtés observant quelques fois si elle avait un quelconque appétit ou non.

« une fois notre repas terminé, nous nous occuperons de ton vrai sabre laser apprentie…ti va devoir apprendre sa valeur et son importance pour n'importe qui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pash Arlsen
Contrebandier
Contrebandier
avatar


Nombre de messages : 8
Âge du perso : 26 années standarts.
Race : Humain.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Contrebandier
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Mar 10 Oct 2017 - 13:44

"La salle SA 01? "  S'interrogeait Pash en rangeant ses cartes dans leurs étui métallique rectangulaire où le logo du pazaak était gravé sur la première face.


Le contrebandier se leva et s'extirpa de la table, lorsqu'il vit deux sith et leurs escorte ainsi qu' un mercenaire arrivant au mess.
"Et quoi? ils se sont multipliés pendant mon absence" pensa t'il avec un regard méfiant.


Avant de se diriger vers la sortie, Pash se tourna vers la table de l'iridonienne et jeta un crédit dans son verre vide . "C'est pour vos hommes, je pense pas qu'ils ont aimé se faire plumer par un aventurier de mon genre" 


Après quoi, le vaurien se dirigea vers la sortie et croisa les deux sith... il reconnu aisément qui était le maître et l’apprentie.... " Le maître sera dépassé et térassé par son élève... d'après la règle..."  Pensa Pash et regardant l'apprentie.
Lorsqu'il fût au niveau du mercenaire, Pash lui tapota l'épaule en lui disant " De tout ce vaisseau, t'es bien le seul qui me parait censé, passes un de ces quatres faire une partie de pazaak ou de sabaac avec moi et Supisy ! " dit'il avec un sourire sincère.


Une fois la porte du mess passée, l'aventurier se balada dans les couloir en sifflotant, la main effleurant son blaster pour se rassurer.
Lors d'un carrefour entre deux couloirs, Pash hésitant chercha dans la poche de son manteau long long un jeton de casino du cartel noirci et le jeta en l'air d'un mouvement de pousse, le jeton s'envola et commençait à retomber et c'est à ce moment que Pash dégaina et tira sur la pièce noircie.
Un trait de laser bleu toucha de plein fouet l'objet dans un vacarme résonnant mais bref.
Le jeton s'envola contre un mur de couloir et s'écrasa dans un léger bruit résonnant dans le couloir.


Pash s'approcha du jeton encore fumant de façon nonchalante " Face donc à gauche". 
Dit-il en ramassant le jeton et en s'engageant dans le couloir de gauche avant que la sécurité n'arrive.


Celui-ci l'amena au quartiers de l'équipage où il finit par tomber sur sa partenaire d'infortune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etiam Benhult
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
avatar


Nombre de messages : 154
Âge du perso : 40 ans
Race : Drall
Binôme : Personne.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
65/65  (65/65)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Mar 10 Oct 2017 - 18:07

Etiam ne fut pas long à rejoindre la section SA01. Il fit le trajet en compagnie de l’agréable docteur Wayan. Tous deux n’avaient cessé d’échanger sur des thèmes mêlant xénologie et sociologie. Alors qu’ils approchaient du lieu de rendez-vous, ils débattaient du rôle du vêtement chez les races conscientes humanoïdes, pourvues de fourrure ou d’écailles.

« ...la culture humaine et proches humaines tend à considérer un individu sans vêtement comme un sauvage et ce quel que soit le climat de la planète ou les propriétés physiologiques des espèces, affirmait le scientifique, du ton d’un spécialiste. C’est à mon sens plutôt stupide. Avant d’avoir un rôle social, le vêtement a un rôle fonctionnel. Enlevons le rôle fonctionnel, pourquoi l’évolution des mentalités d’une espèce au fur et à mesure de son développement technologique ajouterait-il un rôle social à une chose inutile ?
- Je suis d’accord. Cependant, cette logique est bousculée sitôt les planètes inclues dans le système galactique. Les conventions humaines ont force de norme. La pression sociale fait son œuvre. Sur Corélia, bien plus de Drall sont vêtus par rapport à notre monde d’origine, tout simplement parce qu’il y a bien plus d’humains sur Corélia.
- Et vous ? Est-ce par pression sociale que vous vous habillez ?
- Sans doute un peu. Mais si j’ai commencé, c’est avant tout pour le côté fonctionnel. Sitôt qu’on voyage, il s’impose. Je vous déconseille de vous balader dans un monde marécageux pieds nus. Et l’apport thermique d’un pelage Drall fait sourire sur les mondes polaires. Je ne parle même pas de son degré de protection face à un blaster. »

Wayan rit, puis tous deux firent silence alors qu’il pénétrait dans la vaste salle de réunion. Encore un peu et ils se séparaient, le Xénologue allant rejoindre ses collègues. Etiam, minuscule par rapport aux impressionnants militaires assemblés ici, militaires qu’il détailla avec intérêt et curiosité, alla se placer au premier rang avec les autres mercenaires. Il était à la fois impatient et méfiant vis-à-vis de ce qu’on allait leur dire. Il l’avait annoncé sans ambages au major, si cette mission prenait un tour déplaisant, il se tirait. Or il pouvait le faire séance tenante puisque le bâtiment était sorti d’hyper espace. Son air attentif, pour ne pas dire scrutateur, était donc loin d’être feint. Pour autant, point d’hostilité. S’il était venu, c’était qu’il était intéressé et il espérait qu’en sortant de cette salle, il aurait dissipé quelques-uns de ses doutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ervin Holz
Militaire
Militaire
avatar


Nombre de messages : 38
Âge du perso : Trente-six ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle: Attaque Repaire de la Nuit
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Sam 14 Oct 2017 - 17:22



Plusieurs minutes se sont écoulées lorsque le Docteur Solmée Elgan-Dubrillian entre dans la pièce par un sas, avant de s'approcher du Professeur Tan dans une démarche timide.
Certains croisent alors le regard poignant et triste de la quarantenaire qui s’attelle aussitôt à synchroniser l'holoprojecteur avec sa propre tablette électronique, sous le regard inquisiteur de son collègue.

La pièce est traversée de conversations éparses parmi les mercenaires, les marins de la flotte ou encore le lieutenant Aquilax frimant comme d'ordinaire auprès de sa patronne, lorsque le bruit retentissant de talons s'entrechoquant atteint la salle depuis une pièce voisine. Les discussions s'arrêtent subitement et les marmules de glace debout au second rang se raidissent lorsque le Major Holz vêtu d'un uniforme noir entre dans la salle.
Solmée sent aussitôt son cœur s'accélérer.

-Messieurs, Mesdemoiselles .. merci d'avoir choisi la compagnie impériale pour ce vol de croisière.. Quelques rires s'élevèrent parmi les marins de la flotte.
Vous êtes ici rassemblés pour obtenir les dernières informations sur notre mission. Nos collègues du Département d'Archéologie Spatiale ont apparemment quelques mots à vous dire.

Professeur Tan, L'officier recula jusqu'à se mêler à ses comparses dispersés autour de l'holoprojecteur, à vous les manettes.

-Merci, Major. Bien, vous n'êtes pas des historiens, donc je ne vais pas vous faire de cours d'histoire.

Nous recherchons une relique ayant appartenu à un Mage-Roi Sith qui aurait, selon la légende, manié un degré arcanique inexploré. Les rares fragments mythologiques à notre disposition mentionnent le nom d'Amhet'Tul comme étant une relique dans laquelle ce monarque aurait enfermé son savoir avant de mourir. Nous ignorons tout de son étymologie comme de ses attributs. N'ayant jamais retrouvé la tombe de son possesseur, nous ne savons pas où elle se trouve.

Cette histoire ne relevait que des départements d'histoire antiques de notre Empire juqu'à ce qu'un événement tout à fait inattendu ne se produise récemment.


Les néons de la pièces s'adoucirent soudain, plongeant l'atmosphère dans une légère pénombre tandis que la carte stellaire qui flottait au-dessus de l'holoprojecteur se mit à clignoter dans la bordure orientale des Régions Inconnues.

-Il y a deux mois, des marchands stellaires ont signalé un vaisseau dérivant dans la périphérie des mondes du noyau. En investissant l'épave, ils ont découvert un corps fossilisé dans un sarcophage cryogénique. Les analyses ADN effectuées plus tard par les autorités de récupération stellaire de la République ont relevé qu'il s'agissait d'une voyageuse Arkanienne nommée « Makria », née en 21.226, plus de trois cent ans avant avant notre époque.
Nous remercions par la même occasion Mademoiselle Dubrillian sans laquelle cette histoire ne serait jamais remontée jusqu'à l'Empire..


Il y eu quelques rires autour de Solmée dont le regard timide semblait chargé d'amertume et de remords.

-L'analyse approfondie des coordonnées de navigation ont mis à jour une trajectoire monumentale de dix-huit mille années lumières depuis les Régions Inconnues, en pilote automatique, avec un hyperdrive apparemment défectueux depuis le départ.

La carte stellaire s'actualisa et afficha la trajectoire qui prenait son essor au coeur des Régions Inconnues.

-C'est l'endommagement d'un réacteur qui expliquerait le choix de notre voyageuse de suivre une vitesse constante de dix puissance moins trois MGLT, soit prêt de deux cent ans de voyage stellaire. Nous avons là une explication probable du choix de Makria d'avoir cryogénisé son corps.
Malheureusement, comme l'on pouvait s'y attendre, le vaisseau est tombé en panne avant de sortir de l'hyperlane qu'il empruntait. Il ne se trouvait plus qu'à quelques années lumières de sa destination finale. Le corps de Makria a souffert de cette panne et n'a jamais pu être ranimé.

Mais ce n'est pas tout. Cette affaire n'aurait jamais intéressé l'Empire si un unique enregistrement n'avait pas été retrouvé dans l'ordinateur de bord. Cet enregistrement, le voici.


Il sortit une petite télécommande d'une des poches de sa veste de cuir et pressa un interrupteur violet.
Des grésillements sonores vierges résonnèrent aussitôt à travers les haut-parleurs de la salle.
Au bout d'un moment, une voix féminine apparut.

« Mon dieu, ils sont derrière moi .. je dois partir maintenant, j'espère avoir la chance de pouvoir arriver vivante. Si je n'y parviens pas, retenez ce nom : Amhet'Tul, je …Aaaah ! Ses yeux ! ils me brûlent.. !! »

La luminosité regagna la pièce, puis Tan se mit en retrait tandis que le Major Holz prenait sa place.


-Vous savez maintenant tout de cette affaire. Il s'avança vers les mercenaires.
Dans cette quête qui nous attend, tout savoir-faire est bon à prendre. L'un d'entre vous m'a été recommandé par un membre du Corps Scientifique pour les assister dans leurs recherches. Si vous disposez de compétences supplémentaires à celles que vous m'avez indiqué lors de votre recrutement, faites-moi en part. Tout savoir-faire sera bon à prendre.

Il dévisagea l'ensemble des membres de l'expédition.

-Sur ce navire, nous sommes une équipe, nous travaillons ensemble, et dans cette pièce chacun est désormais votre camarade.
Quand nous serons là-bas, nous ne compterons que sur nous-même et sur personne d'autre. Il n'y aura plus de contact possible avec l'extérieur passée une certaine distance. La lumière salvatrice de l'Empire n'atteint pas les affres obscures qui nous attendent de l'autre côté de la frontière.
J'ignore quelles épreuves nous attendent, quels obstacles se dresseront sur notre chemin. Tout ce que je sais, c'est que nous faisons route vers les coordonnées initiales de notre défunte exploratrice.


J’attends de chacun d'entre vous, le meilleur de vous-même. Dans le cas contraire, cette étrange sensation, qui vous fera sursauter dans votre froc, ce sera mon pied, au cul. Des éclats de rire se levèrent aussitôt autour du militaire qui avait bien l'intention de renforcer la cohésion du groupe.

Sa silhouette se mit à marcher sur quelques mètres avant de s'arrêter devant le guerrier Noanes qui se tenait près d'une apprentie Sith.

-L'enjeu de cette mission est grand, et les noms des victorieux résonneront dans l'éternité des siècles à venir.

Il toisa un moment l'assemblée avant de se tourner vers Alexandras.

-Capitaine ?
-Oui, Major.
-Vous êtes fière de ce navire, Capitaine ?
-Très fière, Major.
-Il présente un équipage respectable ?
-Plus que respectable.
-Dans la plus grande nation de l'univers ?
-Affirmatif, Major. De l'univers.
-Et comment se nomme ce bâtiment, Capitaine ?
-Il se nomme l'Arca, Major.
-Et que faut t-il dire ?

Un chœur s'éleva alors dans la salle, parmi les membres de la flotte, les soldat et même certains auxiliaires, prononçant la célèbre devise du navire stellaire.

« Cap sur la tempête ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ervin Holz
Militaire
Militaire
avatar


Nombre de messages : 38
Âge du perso : Trente-six ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle: Attaque Repaire de la Nuit
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Lun 23 Oct 2017 - 17:01



Bordure méridionale des Régions Inconnues, cinquante neuf milles années lumières de Maltha Obex, sept jours après le départ de l’expédition impériale ..

Une paire d'anciennes cartes des province méridionales des Régions Inconnues, en quatre dimensions, flottait au-dessus du projecteur hololithique du Pont de Commandement. Des données noosphériques clignotaient et disparaissaient sur les orbites des lunettes augmentiques de Tiloc'h qui examinait la centaine de système solaire fantomatiques tournoyant en une danse aléatoire. Les doigts du cartographes cliquetaient sur sa tablette numérique en faisant défiler les globes d'étoiles et de systèmes, zoomant avec une grande facilité tactile. Tiloc'h déchiffrait les divers spectres de fréquence, les intervalles des pulsations et les niveaux de radiations de corps stellaires vieux de centaine de milliers d'années.

Depuis plusieurs jours déjà, l'Arca avait franchi la frontière imaginaire qui séparait les Mondes du Noyau des Régions Inconnues. Ce septième jour de voyage, le vaisseau était sorti du sous-espace et flottait dans les steppes orangées de la Nébuleuse Sundar, à la recherche de la première balise du couloir Alpha Ignotis. Les ténèbres aigres et ternes de l'Espace avaient laissé place à un paysage d'une beauté divine qui apparaissait derrières les hublots et les baies vitrées, donnant l'impression d'une immense aurore qui s'étendait à perte de vue.

Depuis sa cabine personnelle, Holz profitait du rare temps libre qui lui était imparti pour s'adonner à une activité qu'il ne pratiquait jamais en public : la lecture. Ancien universitaire, le Major aimait de temps à autre se plonger dans l'histoire antique de ses ancêtres. Installé à son bureau de travail en olivine polie, il lisait une biographie de Ludo Kressh récemment éditée par un certain Masar Saro. Un historien Sith d'après la quatrième de couverture, mais dont l'identité ne lui disait rien qui vaille..
Sa chambre personnelle, presque une suite, était relativement confortable. La pièce était spacieuse pour un dortoir naval, une quinzaine de mètres carrés, peut-être. Elle était aussi richement décorée de meubles en bois rappelant l'architecture aristocratique de Theed. Deux aérateurs chromés, intégrés dans la décoration des murs, soufflaient de l'air frais tandis qu'un humidificateur empêchait l'atmosphère de s'assécher significativement. La température en revanche, était excessivement chaude et il n'était pas possible d'intervenir dessus. L'intégralité des chambres de l'Arca étant effectivement reliée par un unique système de chauffage qui était contrôlé par les équipes de maintenance au sous-sol.
Le militaire venait de terminer l'introduction de son ouvrage lorsque l'envie de se rafraîchir le fit gagner la salle d'eau qu'il partageait avec un officier de la chambre voisine. Il fit couler un filet du liquide glacé et commença à se déshabiller, mais au même moment, son holopad resté dans la chambrée se mit à vibrer, puis à sonner. Soupirant du nez, il retourna vers l'appareil circulaire avant d'accepter l'appel en provenance du Pont de Commandement. L'hologramme du Capitaine Alexandras apparut aussitôt au-dessus du gadget.

-Major, je pense que vous feriez bien de venir voir ça.

-J'arrive. Rétorqua Holz en mettant fin à la liaison.

Il enfila sa veste de treillis, avant d'équiper son ceinturon relié à son holster en cuir rouste. Après avoir vissé sa casquette sur son crâne, il activa l'ouverture pressurisée de la porte d'entrée et s'engagea dans le long couloir ivoire des appartements de l'équipage qui était bercé d'une fine lumière ambre. Signe d'un cycle diurne.

-Qu'y a t-il ? Déclara t-il en arrivant sur la passerelle via un sas métallique.


Son regard se braqua aussitôt sur la baie vitrée du cockpit. De l'autre côté du vitrage blindé, une gigantesque structure spatiale flottait, inerte, à l'horizon, dans l'océan ardent de poussières et de gaz de la nébuleuse. Le colossal objet céleste de plusieurs centaine de mètres de hauteur et de largeur donnait à l'Arca l'impression d'être ringard à côté. Son architecture métallisée et froide, garnie de fresques et de visages étranges, était taillée dans un style antique, et un faisceau bleuté actif traversait l'objet verticalement en ressortant à chacune de ses extrémités.

-Nous avons atteint les coordonnées. Nos navigateurs pensent qu'il s'agit de la première balise Rakata. Signala Alexandras.

-Approchez-vous. Ordonna le Major.

Les timoniers s’exécutèrent et l'Arca glissa dans la brume carmine et ambre jusqu'à parvenir à une centaine de mètres de la paroi de l'immense œuvre d'art. Le Docteur Acheul qui se tenait prêt de son collègue Oldo Wayan se mit à lire les inscriptions des fresques gravées dans un langage singulier.

-C'est bien du Rakata. Confirma le linguiste, tandis que le vaisseau longeait la paroi de la structure à faible allure.

-Quelle merveille ! S'exclama Vibul Tan qui était littéralement collé contre le vitrage à observer le monument. Nous devrions nous arrêter un moment.

-Et pourquoi faire, Professeur ? Demanda le Major.

-Il y a certainement des aménagements internes qui étaient destinés à abriter les anciens gardiens qui y résidaient. Notre Département serait intéressé de collecter des vestiges datant de l'Empire Infini des Rakata.

Holz se tourna vers Alexendras en lui lançant un regard interrogateur.

-De combien de temps disposons-nous, Capitaine ?

-Une heure, Major. Le temps que les réacteurs refroidissent.

-Très bien, je pense que notre ami Tan et d'autres passionnés comme Monsieur Benhult seront intéressés d'aller explorer cette installation.

Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gasyot Noanes
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 58
Âge du perso : 24 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Asherat Shahrizai

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/90  (0/90)
PF:
51/84  (51/84)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Mer 25 Oct 2017 - 11:10

«Je ne manquerai pas de le rappeler si vous veniez à en retirer les mérites Major...nous sommes tous dans le même vaisseau et chacun à droit à du prestige.»

Répondit simplement le guerrier Sith de sa voix métalique face au «fier et grand» Major de l'expédition avant que celui-ci ne quitte la pièce. Une fois que la plupart des personnes dans la salle furent dispersé, l'humain décida alors de bouger quittant lui aussi la salle accompagné de son apprentie et allant en direction de ses quartiers non loin que ça de ceux de son apprentie.

«Apprentie, cette expédition sera sans doute plus dangereuse que on ne veut nous le dire, alors reste un maximum sur tes gardes une fois à destination. Quant à la suite de ton apprentissage, j'espère que tu as le matériel nécessaire. Il faut te débarrasser de ton ancienne lame pour en créer une qui te correspond.»

C'est ainsi que c'était terminé la conversation entre le maître et l'apprentie arrivant aux quartiers des «officiers» avec un bref mouvement de tête en signe de salutation. Ainsi durant 7 Jours entier le voyage dura. Recherches Siths, entraînement, apprentissage pour son apprentie et d'autres activités qui sont des plus jouissives...du moins si on pouvait appeler ça un amusement. C'est à la fin de cette longue semaine que le vaisseau commençait alors à ralentir. Gasyot fut le premier à se demander pour quel raison le vaisseau pouvait bien s'arrêter et se dirigea alors vers le pont de commandement où se trouvait le Major et le personnel qui pilotait cet énorme engin impérial.

«Major, vous ne devriez pas prendre cette découverte à la légère. Vous l'avez dit vous-même, nous sommes en terre inconnu et aucun renfort ne viendra en cas de danger. Nous devrions faire attention lors de cette exploration en proposant une escorte. Je me porterais garant de la sécurité des scientifique qui iront sur la station abandonné. Néanmoins vous devriez vous tenir prêt si les choses tourne mal.»


C'est ce que proposa le jeune guerrier Sith de 24 ans derrière son masque lui donnant une voix très roque et métallisé face à ses interlocuteur qui ne pouvaient voir qu'une carapace de métal devant son visage. Il fallait être prudent car tant que la sûreté de l'opération n'était pas confirmé, n'importe quoi pourrait les tuer, aucun sacrifice inutile n'était autorisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etiam Benhult
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
l~l~l~l Maître Jedi Gris l~l~l~l
avatar


Nombre de messages : 154
Âge du perso : 40 ans
Race : Drall
Binôme : Personne.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
65/65  (65/65)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Sam 28 Oct 2017 - 22:02

Etiam se fit discret durant cette semaine de voyage. Il partagea son temps entre discussions avec les spécialistes de la mission et l’isolement, parfois studieux, parfois méditatif, parfois purement oisif dans son cargo. C’était d’ailleurs dans ce dernier qu’il dormait, laissant vacante la place qui lui avait été assignée dans les quartiers de l’équipage. Entre la confortable cabine du Baladin et la chambre commune spartiate du bâtiment militaire, il fallait avouer que le choix était facile. Il n’y avait guère que lors des repas qu’on pouvait le voir en compagnie de plus de monde. Quoi qu’il en soit, il évitait soigneusement les Sith. Non qu’il craigne particulièrement leur présence, mais de manière plus ou moins consciente il les voyaient comme l’incarnation de l’empire et il estimait donc ne rien avoir à faire avec eux. Si un jour il était contraint d’en côtoyer un, il se lancerait probablement dans d’intéressants débats sur la Force, tout du moins s’il avait à faire à autre chose qu’un complet fanatique, et il ne doutait pas que le moment serait fort instructif, il ne ferait cependant rien pour hâter ledit moment.

Lorsque le vaisseau atteignit la balise Rakata, le Drall ne manqua bien sûr pas l’occasion de faire une petite sortie à bord de son cargo. Il embarqua plusieurs scientifiques, dont le docteur Oldo Wayan qui était particulièrement enthousiaste. On chercha également à lui coller une escortes militaires pour la protection des scientifiques, il ne s’y opposa pas, même si l’idée ne fut pas pour le ravir.

Quoi qu’il en soit, la visite ne donna rien de probant, mis à part de belles photos de l’architecture Rakata. Le temps manquait pour mener une inspection digne de ce nom, ce fut donc d’avantage du tourisme et déjà il fallait rentrer. L’objectif de la mission était ailleurs et il avait de quoi occulter cette balise, aussi précieuse qu’elle puisse être. Etiam avait un attrait particulier pour la Force et ses artéfacts, son parcours et sa présence le prouvait. Il se consola ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Supisy' Freetaa
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 43
Âge du perso : 28 ans
Race : Twi'lek

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
15/75  (15/75)
PF:
14/89  (14/89)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Jeu 2 Nov 2017 - 14:18

En sortant de mes quartiers pour rejoindre la salle de conférence, je tombai sur Pash.


« Ha, comment vas-tu ? Ça te dérange pas trop de te retrouver ainsi enfermé avec un paquet d’utilisateurs de la force ? Tu m’accompagnes à la réunion ? »


Je me mis en route sans attendre sa réponse.


Une fois arrivé dans la salle, nous restâmes au fond, près du mur. Les lumières étaient baissés et l’exposé venait juste de commencer. Apparemment, un vieux sarcophage avait été retrouvé dans un vaisseau et ce vaisseau pouvait nous mener tout droit sur notre objectif. Suite à ce léger briefing, le major en charge de la mission, Holz, je crois, nous fit un petit speech destiné à nous motiver, à coup de travail en équipe et que le nom des braves restera marqué à jamais dans l’histoire. Chose à laquelle je n’accorde aucun crédit, sachant que les vrais héros meurent dans le secret et sans jamais se faire connaitre. Pash et moi quittâmes ensuite la salle.


La semaine qui suivi s’écoula calmement. Je passais pas mal de temps avec Pash, à l’aider sur son vaisseau même si je savais qu’il n’en avait pas besoin. Mon temps s’écoula ainsi entre le hangar avec Pash où on discutait de tout et de rien, la cantina où je discutais parfois avec les membres de l’équipage, tentant de me sociabiliser avec eux et ma cabine que je partageais avec Asherat Shahrizai, une apprentie Sith Miralukienne. Je discutais assez peu avec elle, elle passait le plus clair de son temps avec son maitre mais le peu de temps que nous passions ensemble m’appris à me la faire détester. Encore une autre suprématiste Sith pour qui tout ceux qui n’étaient pas de son côté n’était qu’ « engeance» et menace. Autant dire que l’ambiance n’était pas vraiment au beau fixe. Ainsi, quand nous étions toutes deux dans la cabine, soit je lisais ce que j’avais sur mon datapad, soit je m’amusais à faire voltiger des objets ou bien je méditais alors que je détestais cela.


Mais déjà après cette semaine, je m’ennuyais, trouvant le temps long. Pour moi qui avais besoin de mouvement, cette mission était bien trop calme. La seule chose notable étant la découverte d’une balise Rakata. Mais je ne m’intéresse pas vraiment à cela, rendant cette découverte assez quelconque.


Je n’attendais qu’une chose, que le voyage avance et que l’on trouve l’artefact en question, après quoi, il nous faudra voir de quoi il en retourne pour voir si nous pouvons vraiment laisser cela aux mains des Sith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ervin Holz
Militaire
Militaire
avatar


Nombre de messages : 38
Âge du perso : Trente-six ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle: Attaque Repaire de la Nuit
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Jeu 2 Nov 2017 - 20:34



Dans l'ascenseur qui le menait plus bas, Holz reçu un holomessage du Sith Gasyot Noanes qui assurait l'escorte des scientifiques partis explorer la balise Rakata aux côtés d'Etiam Benhult. Le groupe s'apprêtait à rentrer, sans n'avoir rien découvert de significatif sur l'installation.
De son coté, l’atmosphère s'était considérablement dégradé à mesure qu'il avait descendu les niveaux de l'Arca, et le lieu qui s'étendait ici n'avait aucun équivalent dans le vaisseau. La salle des moteurs était un endroit sinistre et glauque traversé par la pénitence.

-Je te dis que j'ai vu passer trois types. C'étaient sûrement des militaires. Répéta Ramahem à son voisin. Ils ont traversé la pièce avant de disparaître derrière cette porte là-bas. Il désigna d'un doigt ce qu'il voulait leur montrer. Une trentaine de mètres plus loin, les deux balosars remarquèrent effectivement la lourde porte de plastacier ternie qui se morfondait presque avec le mur.
-Le « Couloir » déclara Midor en s’installant confortablement contre le mur crasseux qui lui faisait dos.
-Pardi. Même les anciens ont aucune idée de ce qu'ils ont planqué derrière quand ils ont chargé le vaisseau. Compléta Jarod.

Jarod, Midor et Ramahem avaient profité de l'absence du contre-maître pour s'éclipser derrière une rangée de tuyaux de refroidissements qui couvraient une zone discrète, dans l'un des recoins de l'immense salle.
Après s'être installé, Jarod avait sorti une bouteille de boisson artisanale à base d'huile de moteur et de liquide de refroidissement, avant de servir un verre à chacun de ses compagnons d'infortune. De son côté, Ramahem était ce que l'on pouvait appeler « un bleu » chez les travailleurs asservis. Un nouvel arrivant qui ne connaissait rien à ce monde sinistre qu'il découvrait un peu plus chaque jour.

-Qui ça « ils » ? Demanda t-il naïvement. Jarod lui rétorqua sèchement.
-Bah les impériaux, de qui tu veux que j'parle.
Ramahem conserva le silence, honteux de son ignorance. Jarod l'observa d'un œil instigateur avant de lui demander :
-C'est quoi ton histoire déjà.. ?
-Je travaillais comme archiviste à la grande bibliothèque d'Artorias avant la guerre. Après mon renvoi, j'ai continué à écrire des articles contre la présence impériale. J'ai fini par être arrêté avec ma famille. Il se passa une main sur son visage chétif pour y chasser l'humidité.
-Et ta famille, elle est où ?
-Je l'ignore. Nous avons été séparé dès mon arrestation. Sa voix s'enroua légèrement, l’obligeant à s'arrêter de parler pour ne pas succomber à l'émotion. Ramahem voulait à tout prix éviter de se montrer faible devant ses camarades. Au bout d'un moment, il reprit la parole.
-Et vous, que vous est-il arrivé ?
-On est d'l’Échange. Un go-fast par l'Secteur Mytho y'a quatre ans d'ça. On s'est fait chopper. Rétorqua simplement le balosar en pinçant l'une de ses antennes. Mais Midor ne semblait visiblement pas du même avis que lui.
-Parce que Monsieur a pris le couloir Centauri II alors que je lui avais dit qu'y'avait une station impériale.
-Oh, tu vas pas recommencer ?
Son homologue leva les yeux au ciel en sortant un « bâton de la mort » de sa poche, avant de se le passer sous le nez.
-Cette chose te tuera. Déclara Ramahem en fixant la substance avec dégoût.
-Et alors j'ai pas le droit ? Toute façon on est fait ici.
-Il ne faut jamais désespérer. S'enquit Ramahem.
-Ben t'attends quoi pour sortir ta baguette magique ?
-Vingt-trois ! S'exclama Jarod en remarquant les menaçantes silhouettes de AA-8 et de ses sbires qui s'approchaient d'un groupe de travailleurs.

Holz et son escorte s'étaient engagés dans un long couloir obscur. Le lieu était lugubre et l'atmosphère chargée en humidité. On entendait les pas des hommes qui résonnaient au fond du corridor, marchant parfois dans des flaques d'eau déposées par des fuites dans les tuyaux de refroidissements qui serpentaient tout autour du tunnel. Au bout d'un moment, ils arrivèrent devant un sas manuel qui s'ouvrit après une holodentification en règle. Derrière, deux géant qui baignaient dans des armures intégrales gardaient une antichambre circulaire bercée par une lumière verte. Ils avaient des fusils lasers.
La pièce servait de transition vers deux autres endroits fermés par des sas. Holz pris congé de ses prétoriens et emprunta seul l'une des deux entrées en duracier.
De l'autre côté, il y avait une agitation importante. Son regard se braqua immédiatement sur les cadavres des deux militaires qui gisaient au sol. Un diacre de l'Inquisition qui était là avec d'autres soldats s'avança vers lui. Le Major l'interpella.

-Est-ce qu'elle va bien ?
-Elle ? Vous voulez dire ..
-Vous savez très bien de qui je veux parler et je vous conseille de ne rien me cacher.

Le droïde avait une allure glaciale. Dépassant les deux-mètres de haut, son corps longiligne le faisait ressembler à un insecte effrayant. Sa tête était un long cylindre frappé de plusieurs LED rouges sur l'un des côtés, tandis que ses membres supérieurs, autrement plus intimidant, étaient terminés par des instruments de supplice.

-Pourquoi-cessez-vous-le-travail ? Déclara la monocorde voix métallique du contre-maître qui s'était immobilisé devant un groupe de travailleur. Ces derniers étaient répartis circulairement autour d'un vieux Ho'Din étendu sur le sol.

-Il n'y arrive plus, il a besoin d'eau. Déclara un jeune humain qui avait mis un genou à terre pour aider son collègue désœuvré. AA-8 fit un pas en avant et empoigna le jeune homme qu'il projeta sur le côté, le faisant rouler sur lui-même. Les autres travailleurs s'écartèrent aussitôt.

-Levez-vous. Intima AA-8 en toisant l'Ho'Din.

-Je .. de l'eau .. de l'eau s'il vous plaît ..

Le long bras droit de l'automate s'abaissa vers le travailleur, il y eu alors un bruit de crépitement, puis une série d'éclairs vinrent frapper de plein fouet l'Ho'Din qui se mit à hurler en se convulsant frénétiquement.
Lorsque le contre-maître lui intima de se relever une seconde fois, deux travailleurs se précipitèrent pour l'aider.
Une quinzaine de mètres plus loin, depuis leur cachette, le groupe observait toujours la scène. Ramahem était terrifié.

-Foutue boîte de conserve. Pesta Midor.
-Tu l'as dit. Compléta le second balosar. On f'rait mieux de se remettre au boulot si on veut pas le même traitement.

L'officier présent n'avait plus rien à voir avec l'homme jovial et modéré qui apparaissait devant les membres d'équipages. Les choses étaient entrain de prendre une tournure inattendue.
Holz tapota son holster de cuir en toisant le diacre qui avait été mis à terre par ses soldats.

-Mes hommes n'ont pas l'habitude de se tirer dessus, cher ami. Je vous conseille de révéler ce que vous savez ou je n'hésiterai pas à employer d'autres mesures.
-Vous perdez déjà la tête ? Quand le Seigneur Anetherion apprendra que vous m'avez malmené vous allez le payer chèrement. Je ne suis pas responsable de ce qui est arrivé ici !!
-Cher ami, j'ai connu des adversaires bien plus cocasses que vous. Je vais maintenant compter jusqu'à dix. Il dégaina son arme en vérifiant qu'une cellule d'énergie était en chambre. J'ai besoin de connaître les responsables. Si l'Inquisition est derrière cette tentative de mutinerie, notamment. C'est sans doute ce qui expliquerait le silence de votre mentor qui reste caché dans ses appartements.

Sur le pont de commandement, les regards étaient rivés sur le vaisseau d'Etiam Benhult qui revenait de son exploration, lorsqu'il y eu de l'agitation dans l'un des rangs de navigateurs.

-Que se passe t-il ? Demanda fermement Alexandras depuis l'estrade surélevée de la passerelle, s'adressant à ses comparses présents en contrebas. Une astronavigatrice pivota sur sa chaise et s'adressa directement à sa supérieure.
-Madame, l'hydrophone capte des signaux sonores.
-Branchez les hauts-parleurs. Ordonna Alexandras afin que les sons détectés soient diffusés à l'ensemble.

Soudain, la passerelle fut traversée d'un hurlement rocailleux qui s'étala sur une dizaine de seconde en allant decrescendo, médusant la plupart des occupants, avant de laisser place au silence.

-C'était quoi ça ? S'alarma Tiloc'h depuis le premier rang.
-Probablement l'émission solaire d'un supernova. Déclara le lieutenant Lourm qui était penché sur un écran radar.
-En tout cas c'est terminé, trancha le Capitaine, bien, timonier, veuillez rejoindre l'axe init..

Mais elle ne pu finir sa phrase, violemment projetée au sol par une terrible secousse qui ébranla le vaisseau tout entier. Quelque chose venait de le percuter.
L'ensemble des occupants de l'Arca furent brutalement secoués. Les sirènes internes se mirent à rugir et la panique gagna de nombreux membres d'équipage lorsque des rugissements colossaux résonnèrent à l'extérieur du vaisseau. Alexandras se leva dans la hâte, sa hanche gauche lui faisait mal. La salle était remplie d'émois et de cris de la part du personnel qui courait dans tous les sens. Quand soudain une astrographe a hurlé plus fort que tout le monde :


-REGARDEZ !!!




Tout le monde a alors levé la tête vers le dôme vitré du cockpit. Dans les astres colorés, un essaim de gigantesques créatures ailées se manifestait en tournoyant de façon menaçante. Il y en avait sept, peut-être huit.

Il n'en fallu pas moins pour qu'Alexadnras se précipite vers son holophone sans attendre l'arrivée de son supérieur. Un message synchrone diffusé à quatre vingt décibels a alors retenti dans tout le vaisseau, ainsi que dans le cargo d'Etiam Benhult.

-Du calme les enfants, pas de panique, tout le monde à son poste, ceci n'est pas un exercice.
Lieutenant Aquilax, Monsieur Arlsen, faites-moi péter ces machins. Couvrez-nous le temps que nous regagnons l'axe d’accélération. Monsieur Benhult, vous êtes prié d'arriver vivant à bord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pash Arlsen
Contrebandier
Contrebandier
avatar


Nombre de messages : 8
Âge du perso : 26 années standarts.
Race : Humain.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Contrebandier
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Jeu 9 Nov 2017 - 14:18

Peu après avoir revu Supisy et entendu le message diffusé dans tout le vaisseau, l'ex-pilote dit d'un air moqueur "Tu vois, ils savent plus se passer de moi et de mes talents."
et se mit en route tranquillement.

Pash était amusé de voir tous ces impériaux courir dans tous les sens, les couloirs étaient très agités  et comme à son habitude, le contrebandier faisait tache avec sa démarche lente, décontractée en sifflotant un air musical connu des cantinas de la Bordure extérieure qui avait l'art d'énerver les sith... voir tout le monde en fait.

Le lieutenant Aquilax arriva au coté de Kyle au pas de course en lui faisant remarqué d'un ton énervé que le temps était compté et que le sort du vaisseau dépendait de notre vitesse d'intervention.
Pash fit la moue en haussant les épaules en disant " Bah, ce que j'ai hâte de compter c'est les crédits en fin de mission... c'est vrai qu'en profiter vivant c'est plus intéressant !"
Sur ces mots, avant que l'impérial ne réponde, Pash se mit à courir vers le hangar.

Le vaurien termina sa route au hangar en compagnie du lieutenant impérial mais contrairement à lui, Pash était essoufflé...

L'officier impérial monta dans son vaisseau et le contrebandier monta dans son cargo, il traversa le couloir qui mena à l'espace commun et ensuite au cockpit . 
Pash s'assit sur le siège du pilote et actionna les commandes de démarrage de la main gauche  tout en posant la droite sur les manettes, ensuite il mit son casque à micro sur les oreilles et se brancha sur la fréquence impériale de l'Arca et celle du Lieutenant Aquilax.

"Ici le vautour, je suis prêt à décollé...je demanderait bien l'autorisation de décoller mais... c'est pas mon truc"
Et le contrebandier fit rugir ses moteur et engagea le "Vautour" dans le vide spatial suivit de près par le pilote impérial, prêt à engager les créatures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gasyot Noanes
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 58
Âge du perso : 24 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Asherat Shahrizai

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/90  (0/90)
PF:
51/84  (51/84)

MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   Ven 10 Nov 2017 - 20:26

«Haaaa…..on ne peut définitivement pas faire une quelconque pause sur ce vaisseau...»

C'est ce que se mit à dire le guerrier Sith avec le plus grand des calmes alors que mine de rien ce brusque mouvement l'avait quelques peu énervé. Il fallait contrôler ses pulsions aussi. Sachez qu'il était en train de se reposer après ses quelques recherches Siths et que lorsque il était en train de boire, le choc fit renverser son breuvage sur ses appareils...vous auriez pas la haine dans ce genre de cas? Ben là c'est pareil mais il se retient. Il avait remis son masque et regarda alors à travers son long hublot les créatures en train de s'agiter autour de l'appareil.

«Saleté de bestiole...on va vous le faire payer.»

Le guerrier sortit aussitôt et marcha le plus rapidement possible dans les couloirs se dirigea vers les salles de communication qui géraient les transmissions sur la carlingue. Il fit alors passer un message aux soldats leur ordonnant «gentiment et prestement» de rejoindre leur poste pour abattre ces choses. Les pilotes quant à eux devaient immédiatement rejoindre leurs escadrons et vaisseaux et partir au combat. Gasyot communiqua alors avec le Major pour le prévenir de ses intentions.

«Major? J'espère que vous et votre fine équipe n'avez pas été…«secoué» si on peut voir les choses ainsi. Ces créatures n'ont pas l'air de nous laisser partir et pourtant nous avons besoin de temps pour repartir. J'ai ordonné que les chasseurs attirent l'attention de ces bêtes pour vous donner du temps à vous pour transmettre vos instruction et que les quelques canons d'artillerie fassent feu pour les éliminer. Si vous voyez une meilleure alternative n'hésitez pas à m'en faire part.»

Le jeune humain laissa donc le canal de communication holographique ouvert afin que le Major aie son mot à dire si celui-ci avait une idée durant l'opération quant aux soldats, ils se dépéchaient. Ils avaient tous plus ou moins entendu les rumeurs pour ceux qui glandais face aux ordres des Siths et ils ne voulaient certainement pas finir comme eux...excellent choix non?

Néanmoins même le guerrier n'était pas sûr que le croiseur puisse tuer ces choses. Ils étaient sur un vaisseau d'exploration et de recherche, non sur un navire de guerre comme il en avait tellement l'habitude jusqu'à présent. Pourtant il fallait le faire. Il ne savait pas ce que faisait son apprentie mais il espérait qu'elle n'était pas en train de faire une bêtise quelques part en ce temps de crise qui devait vite fait être réglé…leur survie à eux et l’expédition en dépendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arcanautès : Les Aventuriers du monde perdu (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-