La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Résiste, prouve que tu existes ! [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grendo S'orn
¤ Dirigeant ¤
¤ Dirigeant ¤
avatar


Nombre de messages : 396
Âge du perso : 57 ans
Race : Neimoidien

Feuille de personnage
Activité actuelle: Grand Monarque du Commerce, Ministre de la Sécurité Intérieure
HP:
56/56  (56/56)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Résiste, prouve que tu existes ! [Solo]   Sam 19 Aoû - 7:27

Neimoidia - Koto-Si - Palais Royal

Grendo S'orn était enfin de retour sur Neimoidia. Il avait passé ces derniers jours sur Monastère. Officiellement, il avait donner ses directives à des enquêteurs censés chercher la vérité sur la disparition du Grand Prêtre de Koto-Si. Officieusement il avait rencontré l'un des plus cruels tyrans du sud de la galaxie, le dénommé Mid E'roïb, Secrétaire Général du parti Mineur d'Anoat. Convoitant le pouvoir sur la plupart des planètes aux alentours en commençant par son plus grand rival, Gerrenthum, Mid s'était arrangé pour obtenir l'aide du Neimoidien dans ses futurs conquêtes. Il n'avait d'ailleurs pas hésité à lui promettre l'appui de l'armée locale, ce qui avait de fait intéressé fortement l'infâme cyborg. Malheureusement pour S'orn, bien que élevé dans la hiérarchie du gouvernement neimoidien, il ne disposait d'aucun droit pour déplacer des unités militaires. L'ordre devait émaner soit du Grand Monarque du Commerce, du Cabinet Royal ou du Chef d'Etat Major, le général Monchar.

« Il n'en n'est pas question ! » hurla une voix qui vint raisonner dans tout le corridor donnant sur la Salle du Trône. Nul n'osait répondre « Etes-vous devenu fou ou totalement inconscient ?! Vous pactisez avec un tyran ! Un vrai dictateur aux agissements des plus suspects ! Vous vous imaginez le scandale si on apprend quoi que ce soit au sujet de cette rencontre ? Je vois d'ici les gros titres, le Ministre de la Sécurité Intérieure Républicaine propose son aide à un vulgaire criminel de la bordure extérieure. »

Seul S'orn n'était pas assis, il s'était levé quelques minutes plus tôt pour aborder les sujets de sa rencontre avec Mid E'roïb et visiblement le Grand Monarque Mezhan n'était pas du tout d'accord avec son point de vue.

« Sombre crétin ! Vous représentez les intérêts de notre planète mais cela ne vous donne pas tous les droits en matière de diplomatie ! »

« Votre Seigneurie, si je puis me permettre, ce que vous jugez être stupide est selon moi un plan d'une audace incomparable dans l'histoire de notre planète. Imaginez un instant les effets positifs sur notre économie, nous ne parlons pas ici de deux ou trois planètes à exploiter mais de plusieurs dizaines de mondes où nous pourrons profiter d'un monopole complet. Le Secrétaire Général E'roïb m'a affirmé que les 20% d'exploitation que nous laissons au Gouvernement d'Anoat ne serait pas destiné au commerce. Nous serions les seuls exportateurs sur place. Les rentrées d'argent seraient considérables. » S'orn avait l'avantage d'être convaincant. Pourtant ici l'interlocuteur direct qu'il avait face à lui était un homme qui avait presque consacré sa carrière à être contre la plupart des idées du politicien. Il faudrait être plus que convaincant pour que ce dernier accepte la moindre proposition « Mais plus encore, nous possèderions officiellement Bespin. Ce monde que nous cherchions à acquérir depuis tant d'années sans trop savoir comment nous y prendre. Un présent offert par notre futur partenaire. »

« Cet homme n'a aucune autorité sur le sol de Bespin et vous le savez tout aussi bien que moi S'orn. »

« Ce qui ne sera plus le cas lorsqu'il aura conquis la plupart des mondes de cette région. Je peux comprendre votre réticence, Excellence. Mais je vous somme de réfléchir aux effets positifs que ce pari risqué pourra apporter à notre monde. »

« Risqué. Vous avez mis le doigt sur le juste mot Sénateur. Un pari risqué. Trop risqué que pour mettre en péril la confiance que nous porte le Sénat. Nous sommes l'une des planètes les plus importantes de la République, à présent nous faisons partie du Gouvernement, vous faites vous-même partie de celui-ci. Je ne risquerai pas notre avantageuse position sur l'échiquier politique pour un simple individu mégalomane à l'autre bout de la galaxie, la réponse est non. Définitivement non, le sujet est clos. »

***********************************

Neimoidia - Koto-Si - Demeure de la famille S'orn

Trois jours que le neimoidien ruminait tel un lion en cage depuis le refus du Grand Monarque du Commerce vis-à-vis de sa proposition d'alliance avec le Gouvernement d'Anoat. Il n'avait pas l'habitude qu'on lui résiste, encore moins le dirigeant de sa propre planète qu'il avait toujours réussi à convaincre au moyen d'arguments de poids. Ici c'était tout le contraire, le nouveau Monarque était bien plus difficile à manipuler que le précédent.
Debout, seul face à son miroir, S'orn réfléchissait à une solution pour parvenir à ses fins.

« Monsieur le Ministre, votre rendez-vous est arrivé, dois-je le faire entrer ? »

« Oui faites donc. » répondit le politicien en se réinstallant derrière son bureau, remettant sa mitre droite sur le sommet de son crâne. Un Neimoidien en uniforme entra et vint se présenter au près de Grendo S'orn.

« Monsieur le Ministre. C'est un réel plaisir de vous revoir. »

« Moi de même Amiral Durd, je vous en prie, asseyez-vous. » dit-il en proposant un siège face à lui « Jamais de brandy durant le service je suppose ... » son interlocuteur déclina tout naturellement l'offre et s'installa confortablement devant le politicien.

« J'imagine que vous vous demandez pourquoi je vous ai convoqué de manière aussi urgente. »

Il acquiesca.

« J'observe votre carrière depuis très longtemps Amiral et personnellement je trouve assez surprenant qu'on vous tienne à l'écart des moindres décisions prises par le Cabinet Royal. Nous vous devons la plupart de nos victoires sur le terrain, c'est sans doute ce qui vous a mené si haut dans la hiérarchie militaire de notre société. Pourtant votre carrière semble actuellement freiner, vous empêchant d'atteindre les sommets de notre société. Un homme de talent tel que vous devrait avoir sa place, aux côtés des plus grands de notre espèce, tout comme le Général Monchar, ne trouvez-vous pas ? » jamais S'orn n'aurait parlé de cette façon si il n'avait pas eu besoin de l'aide de l'Amiral Durd. Opportuniste à souhait, il se répugnait déjà à devoir partager le pouvoir avec les autres membres du Cabinet Royal, alors en ajouter un de plus était totalement inconcevable, à moins qu'il ai une idée derrière la tête.

« Ne vous donnez même pas la peine de répondre, je peux aisément comprendre que vous soyez d'une certaine frustrée de cette injuste situation. Et bien que je respecte profondément le Général Monchar pour ses splendides états de services, ce dernier prend inévitablement de l'âge et il nous faudra bientôt nommer un futur remplaçant ... »

L'Amiral Durd paru soudain quelque intrigué par les paroles du Neimoidien. Un remplaçant ? S'orn pensait-il à lui pour devenir à son tour Chef d'Etat Major de l'armée neimoidienne ? Pourquoi le Cabinet Royal ne s'était-il pas adressé à lui directement ? Passer par le Conseiller aux Affaires Interplanétaires était totalement illogique.

« Sachez que vous aurez mon soutien le plus sincère lorsque la question se posera prochainement au sein du Cabinet Royal. Nous aurions beaucoup à gagner en vous nommant à cette fonction. »

« Je vous remercie pour la confiance que vous me portez monsieur le Ministre. »

« C'est tout à fait normal Amiral. Vos faits d'armes sont exceptionnels et doivent être reconnus ! La capture du dangereux criminel du Groupuscule Duros, responsable de la tentative d'attentat visant le Sénateur Uthar Ozmac n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Sans votre aide, ce bandit serait toujours en liberté ... » la pommade aussitôt passée, il était temps d'entrer dans le vif du sujet peu à peu « ... Dommage que le Cabinet Royal n'envisage pas d'exploiter d'avantage vos compétences et nos ressources militaires ... »

Toujours plus intrigué, Durd le questionna « Que voulez-vous dire par là monsieur le Ministre ? »

« Suis-je bête, vous ignorez sans doute tout des intentions de notre vénéré Grand Monarque du Commerce. Si vous participiez aux réunions du Cabinet Royal vous en seriez le premier au courant. Mais soit, je vais me permettre de vous révéler certaines informations classées confidentiels, à vous d'en émettre vos propres conclusions mon ami ... » et une gorgée de brandy plus tard « Contrairement à ses discours basés sur un accroissement de sécurité, d'avantage de défense et de contrôle sur notre population, le Grand Monarque du Commerce ne compte pas participer activement à la guerre qui fait rage au nord de la galaxie. Pire encore, il préfère laisser les autres civilisations se battrent aux côtés de la République qui va s'accaparer le moindre territoire supplémentaire. Et figurez-vous que c'est le Général Monchar qui lui en a donné l'idée. Un militaire de carrière, qui plus est avec son parcours, qui refuse de se battre ... »

« Mais je pensais que nous nous préparions pour la guerre. L'Archiduc Daultay lui même s'était adressé à la population via les médi... »

« De toute évidence chaque Monarque est différent. Celui-ci n'a pas les mêmes projets que son illustre prédécesseur. Puisse-t-il avoir été accueilli par l'Observateur pour son parcours exemplaire. Sachez seulement que ... le Roi Mezhan vous considère plus comme une milice privée qu'une véritable armée. Il doute fort des compétences de nos militaires, raison pour laquelle nous avons lancé dernièrement une vaste campagne de recrutement. D'avantage d'hommes mais moins expérimentés. Des novices considérés comme de la vulgaire chaire à canon par le Général Monchar. Il n'a que faire de leur entrainement, pourvu qu'ils patrouillent dans les rues de Koto-Si et inspirent une certaine crainte vis-à-vis de la nouvelle royauté. »


A suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Grendo S'orn
¤ Dirigeant ¤
¤ Dirigeant ¤
avatar


Nombre de messages : 396
Âge du perso : 57 ans
Race : Neimoidien

Feuille de personnage
Activité actuelle: Grand Monarque du Commerce, Ministre de la Sécurité Intérieure
HP:
56/56  (56/56)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Résiste, prouve que tu existes ! [Solo]   Lun 11 Sep - 15:08

Durd avait du mal à croire les paroles du politicien, pourtant il s'avérait être assez convaincant. Chaque question trouvait une réponse immédiate. Et si c'était la vérité ? L'explication du neimoidien semblait cohérente après tout. Se pouvait-il que S'orn se trompe malgré sa fonction importante au sein du Gouvernement ? Durd connaissait bien la réputation de manipulateur invétéré du politicien mais quel intérêt aurait-il à mentir à ce sujet ? Dans quel but ?

« Vous voulez dire que le Général Monchar ne compte pas réagir face à la guerre qui fait rage au bord des frontières de la République ? »

« Tout à fait, une déconcertante léthargie qui risque fort de nous porter préjudice à tous lorsque ce conflit se terminera. Vous même, à sa place qu'auriez-vous fais Amiral ? » demanda Grendo, sachant pertinemment la réponse de son interlocuteur.

« J'aurais convaincu le Grand Monarque d'envoyer nos hommes sur le front. »

« Précisément, nous passons pour des pleutres, des lâches, et lorsque la République vaincra l'Empire, je vois déjà nos opposants de la Rotonde pointer du doigt nos beaux discours sans acte. Nous perdrons toute crédibilité et notre force politique sombrera dans l'oubli. Retour à la case départ. Nous ne pouvons le tolérer ! Je ne peux l'accepter !! » dit-il en tapant énergiquement du poing sur le bureau pour donner du poids à ses arguments. S'orn faisait mine d'être en colère, bien qu'il ne l'était pas du tout. Non il était inquiet, inquiet de la tournure des événements car si il ne trouvait pas l'aide nécessaire pour accomplir ses sombres projets, Mid E'roïb devrait trouver un autre partenaire pour sa conquête territoriale. Le Souverain refusant catégoriquement l'idée, Durd était son seul espoir.

« Sauf votre respect monsieur le Ministre, nous ne pouvons décemment pas aller à l'encontre des décisions du Monarque. Ce serait perçu comme de la haute trahison. »

« Exactement, voilà pourquoi nous n'allons pas mettre le cap vers le nord de la galaxie, mais vers le sud Amiral. »

« Le sud Excellence ? » questionna le militaire quelque peu intrigué.

« Tout à fait, le sud. A trop pointer du doigt le nord de nos frontières, la République en oublie de défendre le sud de son gigantesque territoire. La guerre nous a imposée des choix stratégiques Amiral et la République a décidée d'éliminer certaines de ses défenses au sud au profit du nord, lieu où les conflits sont les plus présents. Mais imaginez un instant que l'Empire se rend compte qu'une brèche se soit ouverte, rien ne l'empêcherait d'avancer vers la capitale. »

S'orn était loin de lui révéler un quelconque secret. L'empire s'était révéler particulièrement menaçant ces dernières années. De part son incroyable présence à l'intérieur des frontières républicaines sur la planète Aargau, ou par sa rapidité d'attaque au niveau de Makem Te. Aucun de ses prédécesseurs n'avaient réussis à empêcher les Sith d'agir selon leurs désirs au sein même du territoire de la République. La sécurité avait failli, tout comme la défense avant elle.

« Mais vous disiez que nous allions vaincre l'Empire. Pensez-vous qu'ils préparent une offensive ? »

« Nous n'en savons rien, et c'est précisément ce que nous devons découvrir Amiral. Le sud est beaucoup trop exposé pour le laisser sans protection. La Bordure est le dernier rempart contre l'envahisseur et nous devons la défendre coûte que coûte. » à peine avait-il terminé de parler, que Grendo S'orn pianota sur un petit terminal à ses côtés. La carte de la galaxie s'afficha au dessus des deux individus.

« La Chancelière Kira m'a chargée d'une mission importante ... » mentit-il « ... selon nos dernières informations, des agents impériaux se seraient infiltrés dans le système Javin pour retourner les populations locales contre nous. Notre allié le plus fiable sur le terrain, le Secrétaire Général d'Anoat Mid E'roïb tente de ramener une certaine stabilité dans la région mais ne dispose pas assez de force pour accomplir cette lourde tâche. Je me suis entretenu avec lui la semaine dernière et lui ai promis toute l'aide nécessaire. C'est là que vous entrez en jeu Amiral. » S'orn en profita pour s'allumer calmement un cigare « Vous êtes l'homme de la situation. Un héros de guerre dont nous aurions tort de ne pas utiliser les compétences. Voilà pourquoi j'ai tout de suite pensé à vous pour ce genre de mission Amiral Durd. Vous voulez servir les intérêts de la République, ceux de Neimoidia, je vous en donne l'occasion. Faites route vers le sud de la galaxie avec une flotte composée de chasseurs et de vaisseaux de combats légers, aidez Mid E'roïb à ramener la paix dans la région et débusquez ces impériaux avant qu'ils ne réussissent à retourner ces peuples primitifs contre la République. »

Le Ministre ne doutait pas de l'intérêt du militaire pour ce type de mission. L'occasion rêvée de passer outre l'ordre du Grand Monarque qui refusait d'interagir directement dans le conflit contre l'empire au nord. S'orn quand à lui avait trouvé une parade qui lui permettrait d'assurer le soutien d'une partie de la flotte neimoidienne à Mid E'roïb qui se chargerait de conquérir les planètes qu'il convoite. Durd empêcherait quiconque d'y échapper au moyen de ses vaisseaux et de ses chasseurs.

« Cela semble risqué en effet mais je n'ai jamais refusé une mission auparavant. Je suis à vos ordres Monsieur le Ministre, quand dois-je partir ? »

« Dès demain matin Amiral. Je vous rappelle que c'est une mission top secrète. Officiellement la flotte fera route vers les chantiers de Sullust pour une maintenance habituelle, officieusement vous irez vers le système Javin et rencontrerez le Secrétaire Général E'roïb, il vous briefera lorsque vous serez sur place ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Grendo S'orn
¤ Dirigeant ¤
¤ Dirigeant ¤
avatar


Nombre de messages : 396
Âge du perso : 57 ans
Race : Neimoidien

Feuille de personnage
Activité actuelle: Grand Monarque du Commerce, Ministre de la Sécurité Intérieure
HP:
56/56  (56/56)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Résiste, prouve que tu existes ! [Solo]   Jeu 14 Sep - 15:32

Neimoidia - Koto-Si - Palais Royal

Au sein de la Salle du Trône, la tension était à son apogée. Quelques jours à peine après sa prise de pouvoir, le Grand Monarque du Commerce, le vénéré Madh Mezhan convoqua d'urgence les différents membres de son Cabinet Royal pour faire voter de nouveaux pouvoirs qu'il était bien décidé à acquérir avant la fin de son mandat. L'homme agissait tel un tyran, n'hésitant pas à commettre des actes qui frôlaient souvent la légalité. Face à cette situation, S'orn ne pouvait que suivre la majorité, de peur de se faire lui-même éliminé sous les bons vouloir d'un Souverain dérangé.

« Que ceux qui votent "pour" lèvent la main. »

Tour à tour des mains se levèrent pour exprimer son accord face à ce vote déjà gagné d'avance pour Mezhan qui s'était assuré d'obtenir le soutien nécessaire. Quiconque refuserait de lever la main à cet instant précis serait peut-être exécuté, voilà pourquoi Grendo fit comme ses pairs avant lui, il leva la main également.

« Je refuse ! » s'exprima une voix féminine, deux sièges à droite du politicien, qui, surpris de cette annonce, avança son visage pour mieux observer qui avait eu le courage de s'opposer au Souverain.

« Ce vote est truqué ! Je ne participerai pas à une telle plaisanterie ! »

Mezhan la fusilla du regard empoignant fermement les accoudoirs de son Trône comme si il était occupé d'étrangler de ses deux mains le misérable petit cou rachitique de cette pauvre petite limace trop bavarde. Il s'agissait d'Elohina Ten'Shi, la fille de l'ancien Conseiller à la Justice, Nute Ten'Shi qui avait été écarté du Cabinet Royal lors de la prise de pouvoir de Mezhan. Celle-ci représentait depuis la disparition de son prédécesseur, la foi neimoidienne, celle du Grand Observateur.

« Allons-nous tous voter en faveur d'un homme qui est plus proche d'un dictateur que d'un réel Souverain ? Ce vote est une mascarade ! » S'orn ne se priva pas pour sourire, il devait le reconnaître, la descendante Ten'Shi n'avait pas sa langue dans sa poche. Mais elle risquait fort de se la faire couper si elle continuait à remuer le couteau dans la plaie.

« Taisez-vous ! »

« Me taire ?! Je ne resterai pas muette devant tant d'injustice et de corruption ! Vous êtes un être malfaisant ! »

« Gardes ! Tuez cette femme ! Sur le champs ! »

S'orn décida d'intervenir pour éviter l'effusion de sang.

« Votre magnificence, si je puis me permettre, Miss Elohina Ten'Shi représente notre foi locale. Le Grand Observateur lui-même observe nos actes à travers ses yeux. Supprimer sa principale ambassadrice sera probablement très mal perçu par notre Dieu, sans compter l'opinion publique. » dit-il en s'avançant du Trône puis en faisant volte face vers Elohina. Il s'approcha d'elle et lui dit discrètement : « Si vous voulez vivre, je vous conseille de mettre vos états d'âme de côté, cette bataille est perdue d'avance. Vous sacrifiez maintenant à cet instant précis ne servira à rien. Epargnez vos forces, nous aurons tout le temps pour nous battre ensemble plus tard .. »

« Qu'on l'arrête, je déciderai de son sort plus tard. Remerciez les conseils avisés de l'honorable Sénateur S'orn. Sans son intervention vous seriez morte, à baigner dans votre propre sang. »

Sauvée. Le Grand Monarque avait retrouvé la raison, pour l'instant du moins. Deux gardes vinrent s'emparer de la Prêtresse qui n'opposa aucune résistance et se laissa emmener en dehors de la salle du trône. S'orn pouvait se rassoir et le sujet suivant être abordé.

« Général Monchar, avez-vous des nouvelles de notre flotte ? »

Le militaire s'avança à son tour, le Souverain lui ayant donné l'occasion de s'exprimer. « Elle a quittée notre sol il y a deux jours, elle devrait arriver à destination dans six à sept jours en fonction du trafic. L'Amiral Durd me tient régulièrement au courant via communication cryptée. » face à ces déclarations, S'orn laissa échapper à nouveau un léger sourire, sachant pertinemment que la flotte ne faisant pas route vers Sullust comme prévu, mais vers le système Javin pour venir en aide au Secrétaire Général d'Anoat Mid E'roïb. Tout se passait exactement comme prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résiste, prouve que tu existes ! [Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Résiste, prouve que tu existes ! [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-