La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Absence assassine. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Absence assassine. [PV]   Lun 7 Aoû 2017 - 16:36

Dangereux, en principe, oui, s'il ne prenait pas de précautions. Heureusement, Luke est justement du genre à en prendre trop. C'est donc sans réelle crainte que le blond était monté dans la navette pour un voyage qu'il préparait depuis longtemps. Armé d'un Comlink capable de couvrir de très longues distances, d'un traceur et d'un datapad dont la mémoire était saturée d'informations, le Hapien s'apprête à donner une nouvelle dimension à son second ouvrage. Après avoir étudié les conséquences de la Force sur des lieux aux climats et réactions diverses, le jeune homme a commencé à s'intéresser à son influence sur les espèces intelligentes. Crédibilité oblige, le jeune Jedi a également du constater les effets de l'absence de cette Grande Puissance Mystique.

Il a d'abord interrogé des êtres traversés par le courant mais insensibles à ce dernier, avant de se tourner vers des créatures indétectables en son sein. Le prochain objectif est d'interviewer un Hutt-sans oublier le padawan Glurba Lugliiamo, SEUL être de cette race connu, capable de la sentir.- comme Ragada Redjiliic mais en attendant d'obtenir ne serait-ce que la considération de ce dernier, Luke prend son mal en patience et décide de ne pas perdre son temps. Sur son calepin à la couverture de cuir, il perce le nom de ses prochaines cibles, puis remonte la mine fine en métal pour la laisser reposer sur "Myrkr". Luke espère étayer sa thèse en se rendant dans ce lieu où la Force joue un rôle unique en son genre. Alimentant les Vornsk, des prédateurs agressifs, elle se rétracte totalement chez les Ysalamaris, des créatures indétectables comme les Hutts mais aussi sciemment aptes à créer un champs de vide autour d'eux. Cette capacité à littéralement repousser la Force est totalement inédite, il est impensable qu'un étudiant sérieux comme lui passe à côté de l'opportunité. Luke doit absolument récolter des échantillons afin d'étudier l'état des plantes qui subissent le rayon d'agissement des Ysalamaris, ainsi que des tissus de ces dits animaux. Le Monde pourrait-il se passer de la Force ? Source de toute vie selon certains scientifiques ? Pour se faire, le Hapien compte évidemment sur Bip, son R2 tout sauf astromech a qui on a téléchargé un coûteux programme de récolte scientifique. Basique quoique coûteux le logiciel a reçu l'approbation du département d'investigations scientifiques public de la république, Luke a beau y avoir fait passer la moitié de ses maigres économies, il s'assure ainsi d'agir en toute légalité, mais aussi que ses échantillons puissent être vus comme viables par la communauté Républicaine, puisqu'ils respectent les normes basiques de non-contamination, et suivent le protocole à la lettre.

Le blond récupère les autorisations, certaines sont superflues mais il est très procédurier et préfère abuser sur les précautions. Il débarque donc sur la planète en étant assuré que le Temple connaisse sa position et surtout qu'il l'approuve.

- La Zone Z, Bip, la D n'est pas permise aux visiteurs non scientifiques.

Là où les échantillons sont les plus prometteurs, Luke se voit évidemment refuser l'accès à cause de restes archéologiques très primitifs mis à jouer, à moins que ce ne soit des fossiles. Classé Secret, comme d'habitude. Ah, tellement prévisible, tellement frustrant, mais le blond décide de ne pas entrer dans une guéguerre d'éprouvettes. Pour un aveugle, une zone quasiment déserte devrait suffire question visite, il ne devrait pas se lasser du paysage trop vite.

- La communication ne passe pas... Ah, ils m'ont menti !

Évidemment, les différents opérateurs de Comlink ne sont pas tous aussi honnêtes que le Chevalier, eux doivent gagner leur vie, alors ils ont prétexté que leurs lignes fonctionnaient, y compris sur une planète brouillant naturellement les signaux. Luke se demande si continuer, mais sachant qu'obtenir toutes les autorisations, trouver le moment idéal-entre deux missions- pour partir, il décide de continuer. Tant pis, il aura une petite randonnée d'inclus dans son voyage.

Deux heures après, le Hapien sort une tente qui se déplie automatiquement. Il installe son campement, sommaire mais bien organisé puis se dirige grâce aux bips du GPS enregistrés dans la mémoire de son droïde et se déplace lentement, une main postée sur son dôme. Le jeune homme soupire, le programme basique de recherche de R2-07 lui indique une zone intéressante, mais elle est bardée d'Ysalamaris, mieux vaut ne pas s'approcher et se contenter des miettes de l'ancien lieu de vie d'un groupe de ces créatures mystérieuses, tout aussi mystérieusement mortes. Bien sûr le blond est curieux, mais il préfère s'en tenir aux recommandations donnés par ses aînés ainsi qu'Holonet et le livre du Docteur Miller à propos de ce que suppose un contact avec un Ysalamari lorsqu'on est sensible à la Force. L'autre versant de la monotonie de Luke, c'est sa prudence et sa modestie. Il ne se risquera pas à rompre ces conseils, considérés comme de précieuses lois de survie. Avec un peu de chance, les plantes porteront encore les stigmates de multiples floraisons sans la Force.

S'enfonçant dans la zone, le blond est heureux de trouver quelques menus détails malgré les imprévus qui se sont amoncelés. Il sait se contenter du peu qu'il a dans cette zone éloignée et cueille de nombreux échantillons, heureux de pouvoir le faire grâce à l'absence des espèces de vers dont on dit l'effet immédiat sur des Jedis. Cependant, geste d'inattention ou confusion du à la Force si faible dans les lieux, le jeune homme ne détecte pas le trou noir qui l'attend. Un trou dans lequel il tombe.

La douleur est immédiate, physique, psychologique, viscérale. Jamais le Hapien n'a ressenti ce genre de choses. Son lien si étroit avec la Force le condamne à tomber au sol presque aussitôt,
sans avoir pu essayé de se dépêtrer de la toile mystique. Un vieil Ysalamari a apparemment échappé au massacre. Luke crie sa souffrance et surprise. Il est comme happé au fond de lui-même, prisonnier de son corps incapable de réagir, totalement affaibli. Ses muscles ne répondent plus, il est désormais doublement sourd, aveugle et égaré. L'absence est terrible, cruelle, inimaginable, pour lui c'est encore pire. Son taux important de Midichloriens est une double punition. Un chevalier moyennement "connecté" à leur guide spirituelle s'en serait tiré en rampant misérablement, un non-sensible à la Force, encore mieux, serait simplement passé devant l'Ysalamari, en esquissant au pire, une mimique de dégoût vu l'aspect du gros vers, Cependant le Hapien qui est incapable d'apprécier la mocheté de la bestiole planté sur son arbre demeure couché sur le flanc, ses échantillons sont éparpillés autour de lui. Malgré sa volonté, il est totalement incapable de faire quoique ce soit, respirer lui coûte ce qui lui reste d'énergie.

Malgré tout encore conscient, le jeune homme se concentre sur sa respiration. Soudain, ses oreilles captent quelque chose à défaut de ses sens Jedi complètement inutiles. Il ignore si c'est un animal, une personne ou le vent... Délirant à moitié, le blond agrippe la "patte" robotique de R2-02 et parle dans le vide. Il s'adresse à Saï.

- Maître... La Force... Disparue.

C'est tout ce qu'il est capable d'articuler à cette présence que ses sens les plus primaires peuvent plus ou moins distinguer, à moins que son cerveau ne lui joue des tours ? Il espère sans y croire que le vieil homme va chasser l'Ysalamari... Un sursaut de lucidité au creux de sa folie le fait changer d'avis, replonger à l'aube de son adolescence lorsque Lloyd l'a enlevé au nom des Sith. Maître Don doit s'éloigner, pas l'aider... Cette fois Luke est suffisamment grand pour assumer les conséquences d'actes qui ne sont pas les siens et le dépassent. Il ne suppliera pas son mentor de l'aider au péril de la vie d'autres Jedis, c'est un fait, il doit accepter son sort.

- N'approchez pas. Partez.

Le Jedi essaye d'envoyer une onde de Force persuasive à son maître chéri, ce vieil homme tant adoré, ce premier ou second père il ne sait plus trop où le classer. L'absence l'aspire à nouveau, rien ne répond, il gémit de douleur.

Que la mort l'emporte vite, afin d'empêcher son Maître de commettre la folie de vouloir l'aider. Il n'a plus peur des Siths, de leur académie, de leur ombre. C'est l'absence qui le tue. Immobile, psychologiquement et peut-être même physiquement, Luke s'éteint.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 11
Âge du perso : 31 ans
Race : Cathar

MessageSujet: Re: Absence assassine. [PV]   Jeu 10 Aoû 2017 - 20:39

Myrkr...ce monde a toujours attiré et effrayé les Jedi...Un monde vaste, fertile, peu peuplée en comparaison à des mondes plus garnis bien qu'assez isolé du reste de la République en grande partie à cause des défaillances provoquées par la haute teneur en fer de sa végétation. Qune s'était installée dans les bois de Myrkr depuis un certain temps, cherchant à renouer avec ses racines cathar, ayant troqué ses vêtements civils pour une tenue plus tribale, faite avec des peaux de vornskrs chassés et tués. L'ancienne Jedi essayait de ressentir les choses autour d'elle en faisant appel à ses sens et non à la Force comme elle apprit à le faire toute sa vie. Mais la Force n'était plus pour elle, ni pour tous ceux qui s'approchait des zones boisées de Myrkr. La faune avait développée des moyens de protections incroyables contre leurs prédateurs et l'une d'entre elle, les Ysalamiris, avait réussi l'exploit de vider leur entourage de toute essence de la Force, ce qui les isolait de toute menace d'un individu sensible à la Force. Il fût un temps où cela aurait pu déranger Qune mais maintenant...Elle n'était plus affectée par ces effets pernicieux.

Myrkr offrait beaucoup à la vie sauvage et Qune, vêtue simplement d'un pagne et d'une simple lanière de fourrure pour protéger sa poitrine, s'était très bien adaptée à cette vie. Entre les arbres fruitiers, les insectes et la viande, un régime assez conséquent s'était mis en place, renouant avec les esprits de la terre et ses origines cathar. Ce matin, Qune avait pistée et traquée un vornskr particulièrement redouté par les quelques indigènes qui peuplaient les environs. Selon les dires des locaux que Qune fréquentait peu mais juste assez pour avoir un fond de conversation avec eux, cette bête avait déjà attaqué tout un groupe de droïdes de maintenance, ce qui indiquait qu'elle ne semblait craindre des créatures à taille humaine voire plus. Cette animal avait déjà tué deux hommes et ravagé plusieurs récoltes des fermes hydroponiques en mettant à sac un entrepôt mal protégé des environs. Qune avait offert son aide afin d'ajouter un nouveau trophée à sa cachette. Tuer un vornskr n'était pas bien dur mais quand on avait ni entraînement au combat ou agilité suffisante, c'était bien plus complexe, évidemment. Heureusement, l'ancienne Jedi avait les deux.

Elle avait traquée le monstrueux bestiau toute la matinée, Qune avait cet avantage, n'étant plus sensible à la Force, ne passer inaperçue aux sens prédateurs de la créature. Elle avait veillée les alentours de ses précédentes cibles et la bête n'avait pas tardée à se montrer en plein jour. Elle l'avait chassée au moyen de pierres et s'était lancée à sa poursuite, où serait le plaisir sans la chasse ? Courant de branches en branches, son bâton magnétique dans le dos, tenue par sa ceinture garnie de fourrure faisant office de pagne. Si elle risquait de tomber, elle prenait appui, ralentissait et reprenait sa traque de la bête. Puis il se passa quelque chose de surprenant : la bête s'arrêta quelques instants et prit une route vers l'ouest, Qune fût la première étonnée, le vornskr de grande taille avait probablement ressenti un autre cible, une colonie de ysalamiris peut-être. Mais plus la chasse se poursuivait, plus Qune comprit que ça ne pouvait pas être le signalement d'ysalamiris. Elle commença à entrevoir la possibilité qu'un être beaucoup plus sensible à la Force allait avoir la désagréable surprise de faire face à un monstrueux canidé sensible à la Force. Elle redoubla de célérité afin de se tenir à la hauteur de la bête, continuant de la traquer depuis les arbres, selon les méthodes de chasse cathar. Mais il lui suffit d'un moment d'inattention afin de suivre la voie aérienne des branches qu'elle perdit le monstre de vue. Elle s'en remit à son flair et perçut l'odeur très distinctive de la bête, très faisandée. Elle sauta au sol et manqua de chuter dans un trou, se retenant avec ses griffes contre les parois boueuses et les racines, elle regarda plus bas et y vit un homme et un droïde et ses suppliques pour faire fuir quelque chose qui approchait...Elle sauta de paroi en paroi, se servant de ses griffes manuelles et pédestres pour lui éviter une longue et douloureuse chute. Elle entendit le rugissement du vornskr et vit le bout de son faciès sortir des buissons alentours. Qune se laissa tomber entre l'éclopé et l'animal, s'emparant de son bâton et l'actionnant, le *bzzzzzzt* caractéristique des bâtons magnétiques ne sembla pas effrayer l'animal ou l’impressionner, il se contenta de pousser un second rugissement menaçant. Qune se mit au-dessus de la victime pour le protéger, un humain au premier regard, blond, très blond, vêtu comme un Jedi, ce qui expliquait beaucoup de choses mais surtout, ce dernier semblait dans les vapes, il avait dû faire une mauvaise rencontre et chuter...Qune ne pouvait pas le laisser se faire boulotter sans rien faire, bien entendu, mais là, elle affrontait un vornskr peu commun et de face, elle qui aurait fait usage de ruse que de force brute pour venir à bout d'une telle puissance sauvage. Elle agita son bâton avec agilité et frappa la bête en pleine mâchoire avant de la charger, entamant le combat avec le mastodonte, frappant, esquivant et faisant tout son possible ne pas laisser la bête s'approcher du dormeur, espérant chasser l'animal ou le tuer avant que ce dernier ne meurt de ses blessures, à supposer qu'il en ait...mais pour l'heure, il lui fallait le chasser. Le droïde, de son côté avait contourné la bête et avait commencé à lui scier la queue au laser, ce qui fit glapir de douleur le vornskr qui partit dans les bois. Qune aurait aimée poursuivre le monstre mais l'homme semblait mal en point. Elle s'approcha de lui et le droïde actionna son laser, comme pour annoncer le risque de toucher son propriétaire.

- Je n'ai pas l'intention de lui faire du mal, droïde, mais si il reste là, il va sûrement mourir. Tu peux me surveiller si tu veux mais je te promets que je ne vais pas lui faire du mal.
Dit-elle en approchant très lentement ses mains du corps du jeune homme pour le soulever et le porter hors de la fosse sous le " regard " inquisiteur du petit droïde.

Qune ramena le Jedi dans son antre, une cabane végétale située dans le tronc d'un immense arbre, creusée par un ver d'écorce, située non loin et à l'écart des ysalamiris. Elle l'installa dans son lit de fortune, appliqua des bandages avec des onguents cathar mélangés à de vieux savoirs médicaux Jedi, et laissa le droïde avec lui, le temps d'aller cueillir quelques fruits pour qu'il puisse manger quand il se réveillera, laissant son bâton et jetant un petit regard furtif à une petite boîte en duracier placée sur une branche au-dessus du lit. Une boîte contenant son sabre laser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Absence assassine. [PV]   Ven 11 Aoû 2017 - 15:34

[HJ: Si je me trompe, dit-le moi mais j'ai interprété ta dernière phrase comme une piste pour que Luke trouve ton sabre-laser. Cela dit impossible pour lui de le voir alors j'ai essayé de trouver un entre-deux. Il l'a donc bien découverte, à sa façon. Si la phrase était là par pure hasard, je peux retirer la référence. Bien sûr, il n'a pas reconnu Qune Razz En espérant que le rp te plaise Wink]

* Reviens! Je ne te ferai pas de mal*

Petite lumière tremblotante, effrayée, trahie, la Force semble contempler son hôte d'un regard inexistant. Flammèche minuscule dont l'absence est pourtant ressenti comme le néant en personne. Luke tend la main, l'appelle au fond de lui. Il est plongé dans un monde plus noir que d'habitude, un monde inconnu et familier à la fois, son propre esprit, tourmenté, vide. La colère n'a plus d'effet sur le Hapien, mais la joie non plus. Le blond oublie de respirer, derrière ses paupières closes, ses yeux s'agitent. Rêve-t-il ou est-il réellement en train de discuter avec la Force pour la convaincre de revenir ? L'entité croit peut-être que le Jedi lui a menti, qu'il ne la protège pas alors il essaye de se défendre, de lui expliquer que cette bête, cet Ysalamari est plus fort que lui, plus fort qu'eux.

Le temps court, la Force semble cesser de tourbillonner. Boule d'énergie à l'aspect fragile, elle découpe le noir qui l'entoure, elle et Luke, brave sa propre tristesse et chagrin, sans doute essaye-t-elle de pardonner à son hôte. Ils ne peuvent pas vivre l'un sans l'autre de toutes manières. Sans Luke, la Force se dispersera dans la Nature. Elle se réintégrera chez un Vornsk peut-être ou dans l'air... Mais ce ne serait plus pareil, elle n'aurait plus ce pied-à-terre, cet abri de passage qui l'accueille depuis 24 ans, avec qui elle s'entend bien. Pitié, ou pardon réel, a-t-elle seulement conscience, la Force ? Ou est-ce la beauté tragédie du songe d'un homme évanoui qui offre ces pensées à une chose sans véritables sentiments ? Plus jeune, le Hapien discutait avec ses pouvoirs, il les chérissait, voyant en la Force une mère qu'il n'avait jamais eu. Il l'avait chéri de cette manière si spéciale qu'aujourd'hui, il la voyait comme un "être" doué de pensées, apte à choisir de le retrouver ou de le quitter.

Dans ce que certains appelleraient folie et d'autre "une interprétation personnelle de la vie", Luke entrouvre les yeux. La lumière a daigné se poser sur sa poitrine, au niveau du coeur. Ses ramifications se plantent dans son organe et s'étendent, habillant ses veines et entourant chacun de ses muscles. Les poumons du jeune homme s'élèvent avec une certaine légèreté malgré les blessures superficielles dues à la chute. Luke cligne des yeux, puis inspire. La Force est encore bien faible, fragile en lui mais elle est en train de revenir. Après un temps passé entre deux eaux, il se redresse un peu. Le tissu qui glisse le long de son corps lui fait comprendre qu'il est dans un lit ou un sofa, et surtout que quelqu'un prend soin de lui. Que s'est-il passé ? À part la sensation de son horrible voyage abyssale, rien ne surgit dans la mémoire du jeune homme qui peine à retrouver ses capacités élémentaires de motricité.

Bip siffle joyeusement en voyant son maître se réveiller, son dôme esquisse des rotations incontrôlées. Il est aussi soulagé qu'un droîde peut l'être de constater que les conséquences de l'inexplicable accident ne sont pas graves. Le Hapien lui commence à se poser des questions, ses réflexes reviennent, il a été formé pour ça. Les informations s'amoncellent. Ce lit semble rustique mais sciemment construit, ce qui implique la présence d'une civilisation, et il n'est pas dans un camps de scientifiques. Les senteurs de bois assez fortes et les lignes irrégulières de l'endroit où il est couché lui indiquent que son sauveur n'est pas moderne, soit à cause de circonstances personnelles, soit par choix. Serait-il tombé sur un ermite ? Le Chevalier repousse la couverture puis lève les mains, ces dernières finissent par rencontrer une tige à la grosseur irrégulière, apparemment une branche qui monte au-dessus du lit. Curieux, il la suit, allant jusqu'à se lever de moitié. Au bout de cette dernière, une chose métallique stoppe son avancée. C'est une boîte mais le jeune homme ne veut pas fouiller. Pour l'instant, tout pousse à croire que la personne qui l'a recueillie est de son côté. Présomption d'innocence. Luke décide en tout cas de la considérer comme alliée, y compris de la remercier.

Le Hapien se rassoit dans le lit, sa tête tourne encore un peu. Il touche les bandages, curieux, il ne se rappelle pas s'être fait aussi mal. La Force crépite en lui, encore timide et mal contrôlée. La main tournée vers le haut, Luke la teste. Mal lui en prend car une partie de ses pouvoirs décide d'arriver d'un coup. Surpris par l'énergie puissante qui bouillit dans ses veines, le blond ne contrôle pas la télékinésie qui vient de s'enclencher. C'est comme s'il avait de nouveau 10 ans, quand il ramenait involontairement des gâteaux à lui, si concentré, si désespéré par la faim que les regarder suffisait pour que la Force agisse.

Quelque chose chute. Luke a réussi à stopper l'élan de ses dons rebelles, mais ce n'est pas forcément une bonne chose. Quelque chose lui tombe sur l'épaule et le fait gémir de douleur. C'est la boîte en métal disposée sur la branche. Le Chevalier se masse l'épaule, puis attrape la boîte dans l'idée de la mettre sur la table de chevet, seulement, en tâtonnant, l'objet du délit en main, le jeune Jedi l'ouvre. Ses doigts se posent sur quelque chose de cylindrique particulièrement familier. Son sabre-laser ? Pourquoi diable le présumé ermite lui l'aurait volé ? Non, ce ne sont pas les contours de son arme. De plus en plus curieux, à qui appartient celle-ci ? Fonctionne-t-elle ? Luke referme la boîte avec un soupir et la pose sur le sol après s'être contorsionné pour se faire. Il se rassoit dans le lit, s'adosse au dossier et soupire. Un très beau bleu s'est dessiné sur son épaule après la chute de la maudite boîte. De constitution fragile, la peau de Luke est peut-être parfaite, sans bouton ni le moindre grain en relief, elle marque facilement. Il se masse l'épaule puis darde ses yeux sur l'entrée. La Force vient de l'aviser d'une arrivée... Elle est là. Que peut-il lui arriver de mal ? Rien ou tout mais qu'importe, elle est là, avec lui, de nouveau, même si Luke la sent encore maladroite, installée dans son corps comme dans celui d'un étranger. Il leur faut reprendre leurs marques.

- Bonjour, c'est vous qui m'avez aidé puis soigné ? Je vous en suis infiniment reconnaissant, merci. Je m'appelle Luke... Pourrais-je avoir l'honneur de connaître votre nom ?

Luke sourit, puis tend la main dans le vide pour saluer, non sans grimacer de douleur. Fichue boîte ! Celle-ci fermée est couchée au pied du lit, sagement reposée par le Hapien. Le jeune homme pense un instant au contenu puis se ravise malgré sa curiosité. Il ne ressent rien chez cette personne. Elle ne maîtrise pas la Force. Aurait-elle récupéré ce sabre-laser sur le cadavre d'un Jedi qui n'a pas eu la même chance que lui ? Pour l'instant, le blond ne se sent pas le droit d'interroger son sauveur...

- Je... Que s'est-il passé ?

Ce doit être une colonie d'Ysalamaris, ou plutôt un... Un tout vieux rabougri, caché dans les feuillages que le détecteur de Bip n'a pas su repérer. Un survivant de son groupe qui a bien failli stupidement le tuer, du moins le Hapien en est persuadé. Cependant, il se sent encore groggy et peine à rassembler ses souvenirs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 11
Âge du perso : 31 ans
Race : Cathar

MessageSujet: Re: Absence assassine. [PV]   Sam 12 Aoû 2017 - 14:00

Qune poursuivit sa cueillette, ramassant baies, fruits, et quelques autres petites plantes pour une infusion. Myrkr offrait beaucoup au travers de sa faune et de sa flore, c'était quelque chose qu'on ne trouvait pas forcément partout, en particulier dans les mondes du noyau. Elle s'interrogea quelques minutes sur ce qui pouvait bien amener un Jedi sur Myrkr. La planète était emplie de créatures capables d'éloigner la Force ou de la traquer, pourquoi venir dans ce cas ? Elle passa une petit quart d'heure à se creuser la tête à comprendre la raison du pourquoi du comment. Peut-être la recherchait-on, ou bien il enquêtait sur Myrkr...Il avait l'air jeune également...un peu trop peut-être...Son visage, elle ne le vit que peu de temps, juste ce qu'il fallait pour ramener à sa cachette et prendre soin de ses hématomes et quelques blessures. Le jeune humain lui disait quelque chose, c'était ses cheveux peut-être mais à partir de là, tout le monde peut ressembler à tout le monde, son faciès ne lui était pas inconnu non plus...Un ancien initié de Corellia ? Un padawan d'Ondéron ? Difficile à dire, c'était lointain pour elle maintenant...Lointain et douloureux.

Elle acheva sa cueillette, retournant à son " arbre-maison ", se demandant comment il pourrait tirer les vers du nez de ce jeune Jedi. Elle pensa alors à se faire passer pour une autochtone, sa tenue tribale allant beaucoup l'aider dans ce sens, refusant de parler en basic, voire même de parler tout court jusqu'à ce qu'il soit nécessaire d'échanger. Elle referma son sac en toile, contenant sa récolte et escalada branches et lianes pour rejoindre son abri. Lorsqu'elle fît son entrée, elle vit qu'il était réveillé, au moins elle pourrait répondre à ses questions quand elle aura décidée de mettre fin à sa petite mascarade. Il ouvre la bouche, parle, chaque mot est parfaitement entendu et compris mais Qune feint de ne pas les comprendre, elle le regarde d'un œil curieux, passe à coté de lui, détache son sac à la ceinture et le pose sur la " table ", une excroissance naturelle du tronc qui forme un rebord large et plat qui pourrait faire office d'étagère si il n'était pas si bas.

Lorsque " Luke " tendit sa main vers Qune pour la saluer, la cathar regarda sa main puis la sienne et le mima. Les Jedi étaient doux et conciliants, elle fit un pas de plus après qu'ils se soient serrés la main et buta dans sa boîte. Son regard manqua de trahir sa surprise de la voir à cet emplacement et non sur la branche située près de son lit, il regarda Luke et vit le gros bleu sur son épaule. Elle s'assit sur son lit et inspecta sa blessure avec soin. Elle ramassa sa boîte et la reposa à son emplacement d'origine avant de retourner à la table, sortant un bol creusé en bois, fouillant dans ses affaires pour en sortir une sorte de gourde, inutile de préciser que dans cette petite comédie, elle ne prêtait aucune attention à ce qu'il disait, concentrée à la préparation d'une autre petite pommade pour son bleu et à lui préparer un en-cas. Elle ouvrit son sac et en retira les racines et plantes pour l'infusion avant de le lui apporter, mimant le fait de manger avec ses doigts puis elle se remit à la préparation de sa mixture, mélangeant un peu d'eau avec les plantes, elle alla ensuite prendre sa boîte, en sortit son sabre laser sans aucune crainte, activa sa lame d'émeraude et s'en servit pour chauffer l'eau, prenant grand soin de l'éteindre après son utilisation. Evidemment, ce sabre était toujours dans un très bon état, l'ancienne Jedi mettant un point d'honneur à prendre soin de cette relique de son passé mais avant tout à préserver son héritage Jedi, chaque pièce était démontée, nettoyée, remontée manuellement par Qune, une fois par semaine, depuis sept ans, un dévouement et un respect de son arme semblait rare ces derniers temps. Quelques minutes après, elle s'approchait de lui avec un bol d'eau chaude dans lequel trempait d'odorantes racines et un large morceau de tissu. Elle posa une planche sur ses jambes et posa le bol dessus avant de lui tendre le morceau de tissu. Le droïde commença à faire plein de petits bips à nouveau. Qune se rappela soudainement avoir parlé au droïde et que ce dernier pourrait prévenir son maître ou l'en informer de quelque façons que ce soit. L'ermite cathar retourna chercher sa petite crème verdâtre et l'appliqua lentement sur l'épaule de Luke, faisant preuve d'un énorme soin, veillant silencieusement à ce que le droïde ne dise rien ou se préparant à donner une explication à cette petite mascarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Absence assassine. [PV]   Dim 13 Aoû 2017 - 10:24

Cette main poilue sur son épaule, le manque de réponses, les lieux... Luke a du tomber sur le seul ermite de Myrkr. Ou plutôt "la," car le Hapien finit par deviner son sexe, grâce à ses pas légers sur le plancher, la finesse de son ossature, ses longues phalanges soigneuses. À moins d'être en présence d'un spécimen comme lui, assez androgyne, c'est bien une femme sauvage qui le soigne. Le blond est embarrassé, il ne sait pas comment communiquer. Le silence est son pire ennemi, et malheureusement ce n'est pas Bip qui va le percer, ce n'est pas un droïde de protocole, il n'est même pas capable de savoir à quelle race appartient leur hôte. Tout ce que sifflote le petit robot jaune est que la femme n'est pas originaire, biologiquement parlant, de cette planète après avoir comparé son visage avec les données sur la planète que Luke avait entré dans son système.

- Je... Ne te vois pas.

Précise le jeune homme en sentant la femme s'arrêter face à lui, soit pour le soigner soit pour le dévisager. Seuls sont souffle et son aura lui permettent de savoir qu'elle est proche tant elle est discrète. Le blond répète ses paroles, les accompagnant d'un geste qu'il espère compréhensible. Il dirige deux de ses doigts vers ses yeux pour les désigner puis fait non avec la main entre eux.

- Je suis désolé, je ne te vois pas.

Le regard volontairement fixé sur un point incongru du plafond, Luke prend garde à ne pas faire comme d'habitude, c'est à dire se fier de la Force et de son expérience pour poser son regard à peu près dans celui de son adversaire. Il faut absolument établir une conversation orale, y compris si ce doit être à base de grognements. Bip lui sait que la femme parle, néanmoins il n'a pas l'idée de révéler ce fait à son maître. Pour lui, tous deux s’attellent à un de leur jeu de créatures intelligentes incompréhensibles. C'est peut-être une forme de socialisation ou un signe de respect.

Soudain, Luke entend un bruit bien familier. Un sabre-laser qui vrombit de manière régulière et douce. Apparemment, l'inconnue n'est pas en train de l'agiter violemment, elle doit simplement le maintenir allumé en position neutre. Il n'empêche que ce bruit saugrenu surprend le Jedi. Il ne s'attendait absolument pas à être recueilli par une ermite sauvage capable de manier, ne serait-ce que très basiquement, un sabre-laser. Et puis, où l'a-t-elle obtenu ?

- Bip, mon sabre s'il te plaît.

Le petit droïde trouve le cylindre dans ses vêtements et le prend entre ses pinces, interpellant le jeune homme d'un petit bip. Son robot situé, le Jedi tend la main, non sans une certaine appréhension. Il parvient tout de même à faire voler l'objet jusqu'à lui. C'est assez difficile, et l'arme se stoppe en chemin avant de se décider. La Force fluctue de nouveau en Luke, mais il leur faut se remettre de leurs émotions, se retrouver. Le processus est lent, heureusement aucun dommage définitif ne semble être à craindre. Le manche entre les doigts, Luke tend l'arme doucement vers la sauvage.

- Tu as le même. C'est un cadeau ?

Se faisant, le Chevalier fait mine de lui l'offrir, comme pour mimer un présent qu'un Jedi lui aurait fait. Bien sûr, il croit très difficilement à cette théorie car avant de donner son arme, un membre de l'Ordre préfère offrir son scalp, y compris lui qui n'a pourtant pas d'affinité spécifique avec son sabre. Cela dit, c'est un début et il ne peut pas exprimer beaucoup plus de choses... Ou peut-être mimer une trouvaille. Pour cela, le Hapien pose son sabre sur le lit et fait mine d'ouvrir d'être surpris en le découvrant, il fait semblant de le palper, de le regarder sous toutes ses coutures avant de le prendre entre ses doigts.

- Tu l'as trouvé ?

Soupirant, le jeune homme retombe entre les draps. Il pense aux onguents froids qui ont été déposé sur son épaule ainsi que ses plaies, à la douceur de l'inconnue.

- Bip, il faudrait la remercier, elle mérite bien ça... Mais qu'est-ce que je pourrais lui donner...

Des crédits ? Non, ce serait une offense pour cette femme-animal dont la vie semble austère, admirable. Il réfléchit une seconde avant de trouver la solution.

- Les capsules nutritives !

Avec un joyeux sifflements, le robot fouille dans la ceinture du jeune homme. Ce dernier espère que les gestes du droïde ne paraissent pas menaçants à leur hôte, il lui ordonne d'agir doucement et c'est effectivement avec lenteur que R2-07 remet à son propriétaire toutes les capsules énergétiques et nutritives. C'est un bien assez précieux, surtout pour un Jedi en voyage, mais Luke doit bien ça à sa sauveuse. Il fait mine de l'ouvrir pour verser le contenu dans son ventre et se pourlèche les babines en se caressant le ventre, avant de l'offrir à celle-ci.

- Tiens. Pour toi.

C'est d'un ridicule cette conversation entre un aveugle et une muette. Le voilà mené à... Mimer ! Incroyable mais vrai, il n'y a que lui pour tomber dans des situations pareilles. Au moins, il espère que l'inconnue comprendra son geste de gratitude. N'osant pas se lever afin de ne pas l'effrayer-même s'il n'est ni grand ni possède un aspect spécialement viril.- Luke reste à demi-assis entre les draps. Il ne veut pas brusquer l'inconnue. Ensuite, s'il le peut, le Jedi lui demandera peut-être de revenir sur les lieux du drame-il ne sait toujours pas ce qui s'est passé d'ailleurs.- afin d'essayer de retrouver ses échantillons, mais pour l'instant, ce n'est pas la priorité en soi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 11
Âge du perso : 31 ans
Race : Cathar

MessageSujet: Re: Absence assassine. [PV]   Lun 14 Aoû 2017 - 19:40

Qune garda le silence tout du long, il avait beau lui dire qu'il ne voyait rien, il semblait pourtant bien y voir à en juger par ses yeux verrons...Cependant, si il s'agissait d'un Jedi aveugle, cela confirmait l'hypothèse qu'il soit tombé dans la crevasse par accident, si il n'avait que la Force pour le guider. Bien que un tel infirme puisse trouver une seconde vue au travers des fluctuations mystiques de cette galaxie...Il a suffit d'un seul des petits habitants de Myrkr pour manquer de causer sa perte. Il ne voyait rien, par conséquent la Force semblait encore absente chez lui ou alors très faiblement présente. Qune préféra ne rien dire pour l'instant, cherchant, par son silence, à obtenir plus d'informations.

Le jeune blondinet aveugle semble beaucoup s'intéresser à son sabre. Il est rare en effet qu'un Jedi puisse quitter l'Ordre avec son arme et l'origine de sa provenance peut effectivement prêter à quelques questionnements mais une fois encore, Qune reste muette, gardant son silence, gardant ses secrets. Elle lançait également des petits regards ua droïde, se demandant si il allait transmettre à son maître le fait qu'elle savait parler. Elle continua de lui appliquer ses onguents avant de prendre le sabre laser de Luke et le déposer soigneusement au pied du lit, il pourrait faire un faux mouvement pour la phase suivante, ce qui risquerait d'actionner le sabre et de se retrouver avec deux Qune au lieu d'une. Elle commence soigneusement à appuyer sur le bras en des points précis, pressant délicatement, cherchant une réaction chez son "patient". Elle cherche, appuie sur les muscles, l'épaule, son toucher léger glisse sur la peau fine du Jedi humain. Elle s'assure que tout va bien, que la chute ne lui a pas foulé quelque chose. Une fois rassurée, elle prend sa main et la pose dans le petit bol de fruits, refermant ses doigts dessus et l'apportant vers sa bouche, comme pour lui intimer de manger, ce qui, en soi, était une bonne chose, les fruits étaient sucrés et très légèrement amers, cela lui redonnerait des forces.

Lorsqu'il demanda au droïde de lui donner ses capsules nutritives, la cathar comprit que le Jedi était un explorateur. Ce genre d'équipement d'urgence était à utiliser durant les longs voyages ou dans les lieux dénués de toute ressources, ces petites capsules pouvaient garnir l'estomac d'un adulte durant plusieurs jours. Ce jeune Jedi voyageait beaucoup et il n'avait pas prévu ce qui venait de lui arriver, la curiosité de Qune s'était écartée et les réponses lui étaient parvenues. Elle regarda le petit Jedi qui lui tendait sa poignée de capsules, elle referma sa main dans un petit rire avant de prendre la parole.

- Tu peux les garder, Luke. Je n'en ai pas besoin.


Elle se leva du lit, prit son propre sabre et le rangea dans sa boite avant de prendre la morceau de tissu et de le poser sur la tête de Luke, mettant le bol d'infusion de racines et de plantes sous sa tête.

- Voilà, ça devrait te soulager un peu plus et t'aider à te détendre, la nuit est proche, tu devras rester ici pour la nuit, je crois bien. Dit-elle en passant ses mains dans son dos, à la recherche d'un os qui aurait pu se casser.

Le Jedi allait avoir une armada de questions à poser et Qune devait s'attendre à lui donner un large de choix de réponses. Il allait lui falloir beaucoup d'eau pour éviter de se dessécher à force de parler...Que ce soit pour elle et surtout pour Luke.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Absence assassine. [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Absence assassine. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Myrkr-