La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Yulpi Bepads
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 119
Âge du perso : 25 ans
Race : Gungan
Binôme : Tisjess, Sluissi ♂, Guerrier Sith (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
78/78  (78/78)
PF:
64/64  (64/64)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Mar 25 Juil 2017 - 6:52

[HRP • Je suis ennuyé par ton post, Kolin. Tu fais sortir toute une tirade à ton perso avant que Yulpi le bouscule, alors que dans mon RP, Yulpi ne lui en laisse pas le temps : il lui dit que son idée et mauvaise et lui demande de se pousser dans la foulée, et il les bouscule. Donc non seulement Kolin ne devrait pas avoir le temps de caler sa tirade entre temps puisqu'il verrait direct Yulpi forcer son chemin, mais en plus, peut-être que cette tirade de Kolin aurait pu faire changer Yulpi d'avis, or du coup, Kolin essaie de convaincre Yulpi mais ça ne me permet pas de laisser Yulpi se faire convaincre.
Enfin bref, comme cette phase de l'Event se termine dans dix jours et que je n'ai pas envie qu'on perde du temps, je vais m'en accomoder sans te demander de modifier ton post. ^^ Mais bon voilà, ça me gêne pour le RP de mon perso. Et puis ça fait assez invraisemblable, puisque Yulpi est énervé, il balance sa phrase et fonce dans le tas juste après, donc il ne s'arrête pas pour écouter la tirade de Kolin, au mieux il lui coupe la parole en le bousculant.
]


Ce qu'il pouvait être pénible, ce Jedi ! Il ne voulait rien entendre. Yulpi non plus, en fait, mais lui au moins, il avait une bonne raison ! Quelle idée franchement de vouloir emmener un gamin réfugié là où était signalée une percée “ennemie” ! Alors Kolin avait beau dire à Yulpi qu'il avait besoin de lui, il n'expliquait pas en quoi il avait besoin d'Orian. Il avait séparé ce dernier du reste du groupe et se le trimballait maintenant sans aucune raison en mettant ses chances de survie en péril. Le premier groupe de réfugiés, que Yulpi cherchait désespérément à rattraper, était probablement sur le point d'être pris en main par les forces républicaines. Et Orian, il faisait quoi, là-dedans ? Au lieu d'être en sécurité, il se faisait emmener de force là où les rixes étaient dangereuses.

Et puis, Kolin l'avait bien fine, à dire qu'il avait besoin de Yulpi ! Il s'était détaché du reste du groupe avant de tomber sur lui, non ? Il avait probablement déjà eu en tête de changer d'objectif. Cela voulait donc dire qu'il avait pensé y aller seul – du moins avec Orian uniquement. Alors pourquoi tenait-il tant à garder Yulpi auprès de lui ? Parce que c'était un adolescent qui ne savait pas ce qu'il faisait, probablement. Les Jedis l'avaient cocooné et maintenant il était faible et sans défense. Il venait de mettre Yulpi à terre par télékinésie, mais qu'est-ce que ça prouvait ? Par ses paroles, il montrait qu'il ne savait pas se débrouiller seul.

Yulpi s'épousseta en se remettant lentement debout, refusant la main tendue de Kolin. Il ne voyait pas comment il pouvait devenir calme, maintenant. Il ne voyait pas non plus comment il pouvait accepter la main d'un Jedi qui ne faisait que retarder ses plans.

YULPI – La seule façon d'aider Orian, c'est de le ramener auprès du premier groupe ! Explique-moi pourquoi tu le traînes avec toi en direction du champ de bataille, hein !

Orian était très certainement du côté de Kolin, parce qu'il avait été formaté pour croire que les Jedis lui voulaient forcément du bien. Il devait comprnedre que Kolin mettait plus sa vie en danger qu'autre chose. Et Yulpi savait qu'il n'arriverait pas à se montrer très convaincant dans l'état d'énervement qui était le sien à cet instant. Plutôt que de discutailler, il allait devoir l'emmener de force. Orian pourrait ensuite lui dire quelle direction prendre pour rattraper le groupe. Yulpi se rapprocha vivement de lui et le saisit par le bras.

YULPI – Allez viens là, Orian, on va retrouver les autres ensemble !

[Jet de Force pour prendre Orian de force sur ses épaules : réussite]

Orian regarda alternativement Kolin et Yulpi, ne comprenant pas ce qu'il était le plus raisonnable pour lui de faire. Qui suivre ? Qui écouter ? Son cœur allait bien sûr vers Kolin, par réflexe. C'est d'ailleurs sur lui que se fixa un instant son regard déboussolé. Yulpi le prit par la taille et le souleva pour l'asseoir sur ses épaules. Compte tenu que le plafond n'avait pas l'air d'être toujours aussi haut le long de la galerie, Yulpi n'allait pas pouvoir garder l'enfant sur les épaules. Mais au moins, pour l'instant, Kolin n'allait pas essayer de le faire trébucher.

YULPI – C'est à toi que tu devrais dire qu'il y a plus en jeu que nous. Alors fous-moi la paix, dirige-toi vers la porte Sud-Est si tu veux, mais n'emmène pas Orian avec toi, c'est trop dangereux pour lui. Moi, je le ramène auprès des autres.


Dernière édition par Yulpi Bepads le Mar 25 Juil 2017 - 6:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4168
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Mar 25 Juil 2017 - 6:52

Le membre 'Yulpi Bepads' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Jet de Yulpi réussi ! + 4 pts.



Yulpi : 26
Kolin : 34


Tour de : Kolin. Compétences à utiliser : Agilité OU Dextérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 248
Âge du perso : Presque 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Lyrae O'Sil

Feuille de personnage
Activité actuelle: Prisonnier des Siths sur Korriban
HP:
1/61  (1/61)
PF:
18/74  (18/74)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Jeu 27 Juil 2017 - 19:23

Diplomatie tu parles, les missions qui réussissaient les mieux à Kolin était donc en définitive celle où il frappait avant de discuter. À suivre les codes Jedi et à afficher à la lumière du monde ses nouveaux idéaux voilà qu’il recevait de plein fouet un affront cuisant. Le refus d’une main tendue était une déclaration de guerre, rien de plus. Là où Kolin avait eu le malheur de voir le jour, les mains étaient serrées en signe de paix ou armées d’un blaster pour en découdre. La piqure de rappel d’un passé pas si lointain lui traversa le corps entier, l’injure était telle qu’elle ne pouvait pas être vraie et venait encore un peu troubler la conviction que Yulpi ne ressemblait pas à un réfugié que ce soit physiquement ou bien dans sa façon de se comporter.

Il fut mouché par la tirade du gungnan qui le mit face à ses propres erreurs. Emmener Orian était une impardonnable bêtise, par sa faute le garçon était en danger et le ralentissait, à vouloir s’en faire un ami et à jouer benoitement au preux chevalier il s’était mis dans l’embarras, oubliant qu’il n’était pas là pour briller mais pour sauver.

- Padawan, on escorte le second groupe et on se dirige vers le troisième au centre des souterrains. Vous en êtes où ? Vous en êtes où ?

La voix grésilla dans le communicateur alors que l’assassine pensée d’avoir choisi la mauvaise stratégie traversait le jeune cerveau de Kolin qui préféra ne pas répondre.

Yulpi avait un don rare, celui de parvenir à lui faire sentir que son plan initial était peut être voué à l’échec. Kolin était un dur à cuire, toujours sûr de ses choix, toujours volontariste au possible et gorgé d’une confiance en lui difficile à ébranler ; mais cette fois, il y avait beaucoup plus que lui seul en jeu.

- Orian, tu ne bouges pas d’ici mon pote.

Répliqua instantanément Kolin quand le Sith lui proposa de venir avec lui. Rempli de doute le petit garçon se sentait misérable, écrasé par tant de pression, bouleversé par la perte – temporaire il fallait espérer - de ses parents. Le padawan comprenant trop tard que la situation lui échappait fit un pas en avant vers son protégé mais ne fut pas assez rapide. Impuissant, il regarda celui qui devenait son ennemi prendre le jeune garçon en otage.

- Reviens ici ou j’écrase ta sale gueule sur le mur si fort qu’on pourra te servir en soupe à la cantine du Temple.

Hors de contrôle. Trop tard et tant pis pour ses nouvelles résolutions. Si les Jedis étaient réputés pour le contrôle, Kolin lui avait encore de sérieux progrès à faire de ce côté-là. Ni une, ni deux, il se mit à courir pour à nouveau rattraper Yulpi, le couloir n’était pas très large et trop peu élevé sous plafond pour sauter par-dessus. Risquer de blesser Orian était inconcevable, il n’y avait qu’une solution.

Jet d'agilité pour plonger entre les jambes de Yulpi et se relever devant lui.


Profitant de sa faible constitution Kolin plongea entre les jambes de l’apprenti. Le gungan était grand et ses enjambées suffisamment larges pour qu'il puisse passer en travers sans le faire tomber. Sa manœuvre accomplie, il se releva droit devant lui à une dizaine de centimètres à peine.

Il fit un pas en arrière pour prendre de la distance et alluma son sabre laser le pointant vers Yulpi. Retrouver son calme était une priorité, Kolin en appela à la force pour retrouver de la sérénité. Le calme, ce calme qui lui permettrait de réfléchir et d’avoir une vue pus large. Il reprit ensuite la parole d’une voix basse qui tranchait radicalement avec le flot d’insultes qu’il venait de vomir.

- Tu as raison, on va aller rejoindre les autres tous ensemble et je vais te faire mettre aux arrêts. Mais avant, tu vas poser doucement Orian sur le sol.

Ne quittant pas des yeux son vis à vis, il leva le sabre doucement vers sa tête.

- Je ne me répèterai pas.


Dernière édition par Kolin Valkizath le Jeu 27 Juil 2017 - 19:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4168
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Jeu 27 Juil 2017 - 19:23

Le membre 'Kolin Valkizath' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Jet de Kolin réussi ! + 4 pts.



Yulpi : 26
Kolin : 38


Tour de : Yulpi. Compétences à utiliser : Agilité OU Sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yulpi Bepads
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 119
Âge du perso : 25 ans
Race : Gungan
Binôme : Tisjess, Sluissi ♂, Guerrier Sith (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
78/78  (78/78)
PF:
64/64  (64/64)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Sam 29 Juil 2017 - 12:11

Sur le coup, Yulpi eut vraiment l'impression d'avoir cloué le clapet au Jedi, chose exceptionnelle pour lui qui n'avait depuis longtemps pas confiance en ses capacités de persuasion. Il manquait de répartie, et même quand il en avait, le Gungan n'avait pas l'éloquence ni le charisme pour avoir l'impact suffisant pour influencer ses interlocuteurs. Physiquement, et bien qu'ils soient plus grands en moyenne que les Humains, les Gungans ne sont pas intimidants, alors que ce sont pourtant d'habiles guerriers sur leur planète d'origine, Naboo. Yulpi n'avait déjà pas été charismatique parmi les siens, alors auprès des autres races de la galaxie, il avait réellement du mal à s'imposer autrement que par la “démonstration physique”. Kolin n'avait pourtant rien à répondre aux arguments assenés par Yulpi, et fut si déstabilisé par leur pertinence qu'il en ignora même la tentative de communication d'un militaire républicain. Réussir, à cet instant, à convaincre cet ado Jedi que ses idées étaient nulles et qu'il devait le laisser partir avec Orian, était trop beau pour être vrai.

Et en effet, ça aurait été trop beau. Le Jedi ne sut rester muet bien longtemps, et tout commença par une menace vulgaire que Yulpi décida d'ignorer maintenant qu'il avait le petit protégé du Jedi sur les épaules. Tournant le dos à l'ado, Yulpi marcha le long du couloir sans trop penser à la suite, écoutant malgré tout ce que le Jedi allait lui dire, s'apprêtant à recevoir éventuellement une autre poussée de Force pour le mettre à genoux. Il attendait d'être enfin débarrassé de lui pour réfléchir à la situation globale, pour révéler des informations aux militaires Siths, pour demander le chemin à Orian...

Seulement, comme Yulpi s'y attendait, le Jedi ne s'arrêta pas à de vaines menaces. Il ne s'attendait en revanche pas à cette manière de s'interposer une nouvelle fois : l'ado lui passa entre les jambes, manquant de le faire trébucher avec Orian sur les épaules, ce qui aurait été dangereux notamment pour ce dernier. Qu'est-ce qu'il lui passait par la tête, à ce morveux, bon sang ? Il avait tort, il le savait, mais il voulait encore rouler les mécaniques du haut de ses quinze ans à peine ! Il y avait des baffes qui se perdaient.

Ledit morveux alla plus loin encore, en allumant son sabre-laser. Nous y voilà donc. Yulpi loucha sur la lumière chaude d'un blanc pur qui servait à cet instant de support à la menace mais aussi, symboliquement, de déclaration de conflit : le Jedi n'aurait probablement jamais allumé son sabre-laser pour menacer un réfugié. Yulpi s'était donc trop vite félicité intérieurement de son accès d'éloquence, car il devait laisser de plus en plus le doute au Jedi sur sa véritable nature.

KOLIN – Tu as raison, on va aller rejoindre les autres tous ensemble et je vais te faire mettre aux arrêts. Mais avant, tu vas poser doucement Orian sur le sol. Je ne me répèterai pas.

Il pointa son sabre-laser vers la tête de Yulpi pour appuyer sa dernière phrase. Il était vraiment malade. Il voulait engager un combat alors que son ennemi portait un enfant sur les épaules ! Yulpi, dans le rôle dudit ennemi, n'en croyait pas ses yeux. Comment les Jedis arrivaient-ils à se faire passer pour de saints salvateurs quand ils négligeaient à ce point le bien-être d'un enfant ?

YULPI – Non mais tu vas pas bien ! Tu manques me faire trébucher, maintenant tu me menaces avec ton sabre, tout ça alors que j'ai un enfant sur les épaules ! J'en ai vus, des nazous1, mais t'es dans le top niveau !

Il ne suffisait pas de dire ça, maintenant, il fallait choisir : reposer Orian à terre ou se livrer à la menace du sabre-laser. Si Kolin voulait se battre, très bien, Yulpi avait du répondant en la matière, mais il ne pouvait pas se battre en portant un enfant. Et en même temps, déposer Orian, ce serait donner raison à ce Jedi qui, incontestablement, n'avait pas raison. Et en plus, il avait dit vouloir le mettre aux arrêts. Non mais franchement ! Et pour quelle raison ?

Yulpi ne vit qu'une seule solution pour se sortir de cette impasse. Se concentrant sur l'énervement que lui provoquait ce morveux de Jedi, Yulpi tendit la main vers lui, visant sa gorge, et crispa les doigts.

[Jet de Sagesse pour lancer Etouffement niveau 1 sur Kolin : échec]

Espérant voir Kolin lâcher son sabre-laser en essayant de desserrer une poigne immatérielle de sa gorge, il fut à la fois déçu et paniqué de ne rien voir de tout ça se produire. Cette tête de mule avait un tel caillou à la place du cerveau que malgré tout son énervement, Yulpi ne réussit pas à l'atteindre avec la Force. Il lui fallut vite reprendre contenance pour ne pas se livrer bêtement. Il leva les deux mains, paumes visibles, en signe de soumission.

YULPI – Bien bien bien, Monsieur le Jedi, t'as gagné, je repose Orian !

Yulpi recula une jambe et fléchit les genoux pour reposer Orian en le faisant passer par-dessus sa tête pour s'en servir comme d'un bouclier pendant le mouvement et être sûr que Kolin n'allait pas lui faire une attaque traître. Quand Orian se tint debout par lui-même, Yulpi se redressa en maugréant :

YULPI – Tu n'es quand même qu'un cabotin de nabot ! Alors c'est ça, le « Côté Lumineux », hein ? Rien dans la puissance, tout dans la bêtise ?


1) nazou : mot d'argot de Yulpi pour signifier “gros naze”


Dernière édition par Yulpi Bepads le Sam 29 Juil 2017 - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4168
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Sam 29 Juil 2017 - 12:11

Le membre 'Yulpi Bepads' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Jet de Yulpi raté.


Yulpi : 26
Kolin : 38



Tour de : Kolin. Compétences à utiliser : Constitution OU Force physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 248
Âge du perso : Presque 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Lyrae O'Sil

Feuille de personnage
Activité actuelle: Prisonnier des Siths sur Korriban
HP:
1/61  (1/61)
PF:
18/74  (18/74)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Lun 31 Juil 2017 - 21:39


Focalisé et concentré, Kolin serra les dents ne décrochant pas son regard azur de celui de Yulpi. « Nazous », oui, il l’était bel et bien. Il fallait se rendre à l’évidence la situation avait totalement dégénérée et le contrôle lui échappait alors que vingt minutes auparavant il avait manqué d’humilité en donnant des ordres à tout bout de champ. Dégainer son arme et menacer ouvertement un civil n’avaient jamais été au programme et il regrettait déjà son geste. Au lieu d’aller secourir des malheureux qui n’attendaient que lui, le voilà perdu dans les tréfonds des souterrains avec deux refugiés, arme à la main dans la position de l’agresseur. Le padawan avait toujours été un expert pour prendre les mauvaises décisions, c’était dans ses habitudes. Les reconnaître et faire marche arrière en revanche n’étaient pas le comportement qu’il savait adopter. Garde la face, toujours et tout le temps. Face à Lyrae, admettre ses torts était d’une facilité déconcertante dans cette situation, avec tout le capharnaüm qui émanait en partie de ses actions, c’était impossible. Alors quitte à être au fond du trou.

- Je confirme, je suis le dernier de ma classe.

Répondit le Coruscanti en haussant les épaules avec flegme montrant ses dents jaunes au passage.
Son bras se contracta lorsqu’il vit le gungnan tendre la main vers lui comme pour l’attaquer, il se ravisa aussitôt. Il abandonnait, contrit, la mine défaite. Comme quoi on dirait ce qu’on voudrait mais il valait mieux être du bon côté du sabre laser pour être obéi. Tant de salive utilisée pour rien.
Orian libéré ne sut où donner de la tête, de plus en plus paniqué. Il s’accroupit dans un coin du tunnel cachant ses yeux baignés de larmes avec ses bras, hoquetant de peur et de tristesse. Tétanisé par toute cette violence et par la sourde tension qui semblait aspirer le peu d’oxygène qui parvenait encore à circuler. La vue et les remous de détresse dans la Force du Lorddien firent mal à Kolin. Orian ressemblait à ses petits frères. Ces petits frères qu’il avait toujours voulu protéger de leur père alcoolique, prenant les coups à leur place, leur abandonnait sa maigre part de la potée familiale ou en allant faire du charme à la princesse d’Ondéron pour qu’elle le prenne sous son aile. La vue d’un plus jeune pleurer lui était proprement insupportable.

- On a gagné tous les deux, je ne te veux pas de mal. Je veux juste empêcher ces ordures de Sith d’assassiner des innocents, c'est si compliqué que ça à comprendre !?

Pour appuyer ses paroles, Kolin rangea son sabre aussitôt et le raccrocha à sa ceinture tout en faisant de son mieux pour se calmer. Il était beau joueur, mettre Yulpi aux arrêts ne l’intéressait même pas, les militaires avaient mieux à faire en ce moment et si il était tempétueux, Kolin n’était pas rancunier pour un sou, une faiblesse qui l’avait déjà mis plus d’une fois dans l’embarras. Le mystérieux visiteur des égouts pouvait perdre son calme, fallait t-il le blâmer dans une situation telle que celle-ci. En définitive, il ne savait rien de lui-même pas son prénom.

Dans l’immédiat, il devait reprendre le contrôle sur lui-même et sur les événements. La voix de Maître Ae grésilla dans son communicateur sans qu’il ne puisse la distinguer, il l'ignora et eut un flash soudain.

Un mot, un seul petit mot pouvait tout changer. « Le Côté lumineux », vraiment ? Le puzzle prenait forme, s’assemblant un peu plus. Se pourrait t-il que ? Ca n’avait aucun sens, mais pourtant. Toutes ces coïncidences, toutes ces choses si étranges liées à Yulpi. Il n’y avait jamais de hasard, que la Force qui pareille à une médaille avait deux côtés : le lumineux et le sombre.

- J’hallucine, me dit pas que t’es un…

Le tunnel trembla à nouveau, plus fortement. Orian se leva d’un bond. Prenant tout le monde par surprise, il se mit à courir comme un diable vers le sud, esclave de sa propre peur et de son inexpérience. Le sol vacilla faisant perdre l’équilibre. Kolin chuta alors qu’un assourdissant bruit de craquelures raisonna dans le tunnel. La poutre qui soutenait la structure juste à côté de lui s’affaissa soudainement sous le poids des assauts extérieurs alors que dans le même temps de la terre des morceaux de roches se détachaient du plafond en faisant danser les lampes qui grésillaient, s’allumant et s’éteignant. Mû par un réflexe de Jedi, Kolin se releva et s’accrocha à la poutre pour tenter de la remettre en place usant de toutes ses maigres forces.

[Jet de force pour retenir la poutre qui soutient le tunnel = échec]


La pression fut bien trop forte et ses maigres bras crispés ne résistèrent pas, la poutre lui échappa des mains. Un regard vers le plafond lui apprit qu’il allait s’écrouler comme en témoignait les morceaux toujours plus épais de gravas qui s’échouaient au sol.

- Orian !

Il abandonna la poutre se mit à courir dans la direction du garçon qui ne pouvait pas être loin. Un regard noir à Yulpi au passage il fila comme le vent jusqu’à un embranchement où le tunnel semblait plus stable. Obnubilé par la priorité numéro une : retrouver le morveux.

- Orian, où t’es, Orian, ORIAN !

Pour un échec, c’était un gros échec. Sans compter que, même si il n’en était pas sûr. Yulpi ressemblait de plus en plus aux ennemis mortels de Jedis. A ces êtres abjects et corrompus utilisant leur pouvoir pour semer mort et destruction partout où ils passaient. Une seule chose l’empêchait de vraiment penser que le gungnan était un Sith, il ne l’avait pas attaqué quand il avait eu l’occasion, c’est-à-dire depuis longtemps.


Dernière édition par Kolin Valkizath le Lun 31 Juil 2017 - 22:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4168
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Lun 31 Juil 2017 - 21:39

Le membre 'Kolin Valkizath' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Jet de Kolin raté.


Yulpi : 26
Kolin : 38



Tour de : Yulpi. Compétences à utiliser : Dextérité OU Agilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yulpi Bepads
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 119
Âge du perso : 25 ans
Race : Gungan
Binôme : Tisjess, Sluissi ♂, Guerrier Sith (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
78/78  (78/78)
PF:
64/64  (64/64)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Mar 1 Aoû 2017 - 17:31

[HRP • Hahaha, excellent la prise de conscience de Kolin au dernier moment ! Laughing]


Il n'avait même pas honte d'être un idiot, limite, il en était fier. Kolin ressemblait à tous ces imbéciles qui pullulaient dans les couloirs de l'Académie, à tel point que Yulpi se dit très ironiquement qu'il y aurait sa place. En tout cas, le Temple Jedi devait contenir son lot de « nazous » autant que l'Académie Sith. Les crétins sont partout. Et c'est que ça se reproduit vite, en plus. Heureusement, ce n'est pas contagieux. Quoique... Des fois, on se demande. Mieux vaut ne pas traîner trop longtemps avec, pour ne pas prendre le risque.

Un sanglot eut raison de distraire Yulpi de son vis-à-vis. Tournant la tête, le Gungan affaissa les oreilles et les pédoncules oculaires dans une mine d'affliction en voyant Orian, recroquevillé contre une paroi, la tête enfouie dans ses bras pour cacher les larmes que l'on devinait au rythme des hoquets provoqués par ses sanglots. Yulpi eut réellement le cœur serré, oubliant l'espace d'un instant tout l'énervement ressenti à cause de Kolin. Puisque la colère rend meilleur, Yulpi était devenu à cet instant sensible aux flux de la Force, et il ne put qu'être frappé de plein fouet par les sentiments mêlés de tristesse et de peur éprouvés par le garçon. Comment corriger cela ? Comment réussir maintenant à lui remonter le moral, à lui redonner du courage ? Kolin s'était présenté comme son seul rempart, et il venait de montrer sa plus vilaine face, menaçant avec un sabre-laser celui qu'Orian croyait encore être un innocent. Le pauvre garçon Lorrdien venait de perdre son seul repère social du moment.

Il appartenait à Yulpi de reprendre la main en le réconfortant et en réussissant ce que Kolin avait échoué. Ce dernier, malgré sa bêtise, sa fougue et son entêtement, ne fut pas insensible à la scène. Il devait réaliser son propre échec et ne put se résoudre à mettre ses menaces à exécution. S'en prendre à Yulpi était la dernière chose à faire en la présence d'Orian. Kolin n'était pas suffisamment stupide pour ne pas le réaliser et Yulpi fut soulagé de l'entendre dire :

KOLIN – On a gagné tous les deux, je ne te veux pas de mal. Je veux juste empêcher ces ordures de Siths d'assassiner des innocents, c'est si compliqué que ça à comprendre ?!

Dans le contexte, cette phrase avait quelque chose de comique : oui, il était compliqué pour Yulpi de comprendre que l'on veuille s'opposer aux Siths, et en même temps, si son propre camp était en train de massacrer des innocents, il était normal de vouloir les en empêcher. Yulpi savait – ou croyait savoir – que les Siths bombardaient Lorrd pour une bonne raison, mais il ne pouvaot pas s'empêcher de dire que les dommages collatéraux étaient déshonorants et qu'il y avait forcément mieux à faire que ça. Yulpi voulait pouvoir ordonner l'arrêt de bombardements, mais il ne supportait pas non plus d'entendre Kolin, un Jedi, traiter les Siths d'« ordures ».

En tout cas, Kolin rangea son sabre-laser, et le voir faire permit à Yulpi de se recentrer sur la situation immédiate. Orian était en pleurs, paniqué, sans repère, et Yulpi avait besoin de lui pour rattraper l'autre groupe. Kolin allait-il rester sur son idée de partir vers la sortie Sud-Est ? En fait Yulpi l'espérait, mais il fallait aussi que Kolin accepte de laisser Orian et lui partir vers la sortie du centre. Et ça, c'était pas gagné.

KOLIN – J'hallucine, me dit pas que t'es un...

… Sith ? Yulpi fut stupéfait par cette soudaine prise de conscience, se demandant une seconde ce qu'il avait bien pu faire à l'instant pour que Kolin percutât enfin. Le Gungan prit l'expression du voleur coupable dénoncé par le témoin de son dernier larcin. Et il fut sauvé par le gong : une nouvelle frappe à la surface coupa la parole à Kolin en ébranlant le souterrain. Le Jedi prit ses jambes à son cou par réflexe, partant dans la direction qu'il avait insisté à prendre depuis le début.

Yulpi leva un regard inquiet vers le plafond qui émiettait cailloux et terre en faisant valser un éclairage moribond. Puis il baissa les yeux sur Orian qui redoubla de pleurs et de panique, et il se fit une réflexion simple : il ne devait pas rester là. A peine eut-il le temps de se faire cette réflexion, qu'un caillou plus gros et plus pointu se détacha juste au-dessus de l'enfant, menaçant de se fracasser sur son crâne. Ne pouvant pas se précipiter et dérober Orian en moins d'une seconde, le seul réflexe du Gungan fut de tirer sa langue pour essayer de choper le caillou à la volée.

[Jet de Dextérité pour attraper le caillou à la volée avec la langue : réussite]

Yulpi était friand de toutes sortes de petits insectes, même si, comme tout Gungan, il se nourrissait beaucoup de crustacés et de coquillages ; mais les petits ou gros insectes restaient son péché mignon. Il avait même tendance à ne pas savoir se retenir quand un bourdon, une mouche, une guêpe ou quoi que ce soit du genre bourdonnait près de lui : c'était le coup de langue assuré. Cette fameuse langue de caméléon, l'un des traits physiques particuliers des Gungans, était un organe incroyablement vif et précis... et collant à l'extrêmité, tout particulièrement chez Yulpi. Il fallait croire qu'il était prédisposé à raffoler de tout ce qu'il pouvait capturer avec cet organe, car l'extrêmité de sa langue était congénitalement vingt fois plus collante que chez un Gungan “normal”. Raison de plus pour s'en servir à attraper tout et n'importe quoi avec.

Seulement, autant gober des insectes était un réflexe, autant saisir un gros caillou à la volée dans un moment de grand stress, beaucoup moins. Heureusement, Yulpi réussit son coup, ramenant à sa bouche le cailllou collé à l'extrêmité de sa langue qui était capable de soutenir et de tirer des poids bien plus importants que ça. Yulpi décrocha le caillou avec la main et le lâcha en s'accroupissant devant Orian.

YULPI – Je sais que Kolin t'a fait peur, mais fais-moi confiance. Il ne faut pas que tu restes là. Allez, suis-moi, s'il te plaît. J'ai besoin que tu me guides vers les autres.

Orian hocha la tête comme si c'était la seule chose qu'il pouvait faire. Le plafond était véritablement en train de céder. Kolin s'était engouffré dans un couloir à l'opposé et Yulpi ne le voyait déjà plus dans cette pénombre. Le manque de luminosité et le clignotement des luminaires branlants ne firent qu'angoisser encore plus Orian. Yulpi lui massa les épaules en le faisant marcher.

YULPI – Je suis là, Orian, je suis là... Tout va bien...

Tout va bien, tu parles ! Et comme pour rajouter au stress qui rendait déjà Yulpi peu crédible, la voix de Kolin ricocha sur les parois de la galerie jusqu'à eux :

KOLIN – Orian, où t'es, Orian, Orian !

Yulpi ne voulait pas que Kolin les rattrape. Seulement, Orian allait-il répondre à l'appel, malgré la peur qu'il venait de lui provoquer ? Yulpi ne voulait pas prendre le risque, et encouragea comme il put Kolin à ne pas élever la voix :

YULPI – Concentre-toi sur le couloir. J'ai besoin de toi, Orian, concentre-toi pour nous ramener au groupe.


Dernière édition par Yulpi Bepads le Mar 1 Aoû 2017 - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4168
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Mar 1 Aoû 2017 - 17:31

Le membre 'Yulpi Bepads' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :




Jet de Yulpi réussi ! + 8 pts.

Yulpi : 34
Kolin : 38


Tour de : Kolin. Compétences à utiliser : Intelligence OU Sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 248
Âge du perso : Presque 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Lyrae O'Sil

Feuille de personnage
Activité actuelle: Prisonnier des Siths sur Korriban
HP:
1/61  (1/61)
PF:
18/74  (18/74)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Jeu 3 Aoû 2017 - 19:48

Kolin continua à s’égosiller, ne se rendant pas compte qu’Orian ne s’était en fait pas enfui mais était resté avec Yulpi. Trahis par ses propres sens, quel piètre Jedi il faisait, Lyrae n’aurait certainement pas été fier de lui mais son Maître avait sans doute d’autres problèmes et n’était pas là pour le voir. Il y avait plus grave, si la supposition de la vraie nature de Yulpi était avérée, Orian courait un grave danger, lui et tous les réfugiés : la mission même était en péril. Le padawan haïssait son manque de clairvoyance, haïssait sa naïveté, haïssait l’idée de mettre son protégé en danger, haïssait le fait de ne pas savoir se contrôler comme sauraient le faire les vrais Jedis. Une image chimérique et éphémère voilà ses sens ; s’imaginant un océan de cadavres amoncelés sur l’autel de la défaite de la République et de l’Ordre. La pression sur les épaules de Kolin sembla se décupler amplifiant sa culpabilité et la peur qui peu à peu se nouait dans sa gorge.

Il n’était qu’une sale gosse tiré de la merde par les Jedis mais une sale gosse tiré de la merde même lavé sentirait toujours la merde.

Il se haïssait.

Il l’avait dit au gungnan quelques minutes auparavant : comment se regarder dans la glace. Le miroir aux alouettes lui renvoya l’idée que l’objectif du Sith était aux antipodes du sien. La toute puissante Force n’était pas indispensable pour imaginer le plan subtil de l’envahisseur. Utiliser Orian pour retrouver le gros des réfugiés dans le dédale de couloirs afin d’indiquer leur localisation à ses chefs ou pire de les mettre à mort, ivre de haine et de colère, drogué au côté obscur comme ses ambassadeurs savaient si bien l’être.

L’étranger l’avait dupé, plus malin, plus habile. Sa manipulation avait fonctionné à la perfection depuis le début de leur rencontre. Le communicateur ne captait pas, impossible de prévenir qui que ce soit, Raphaël ou Maître Ae. Il ne s’était jamais senti aussi seul, isolé contre un adversaire plus rusé que lui.

Un nouveau grondement menaçant raisonna. Ces maudits souterrains allaient s’écrouler anéantissant tout ce qui trouverait dessus, padawan glacé d’effroi compris. Les éboulements avaient soulevé un nuage de poussière qui combiné à l’obscurité des lieux rendait toute localisation visuelle impossible.

Chercher la présence de l’enfant, de ses émotions paroxystiques, raisonnant dans la quiétude de la Force, voilà l’idée. Une douleur quasiment invisible, comme un minuscule galet qui venait effleurer sa surface lisse et placide de l’océan de la Force, il allait trouver Orian. Les sens aussi ouverts que ses yeux étaient clos, le padawan se mit à le chercher en méditant, se rassurant en imaginant que les deux affreux ne pouvaient être loi. Il passa presque une minute à sonder les environs, très loin de la paix intérieure nécessaire à ce type d’exercice, la Force resta longtemps sourde à ses appels. Il fallut à Kolin un trésor de patience et une imagination assez fertile pour s’évoquer en compagnie de son grand frère adoré allongé sur une plage d’Ondéron, sans soucis, buvant les paroles de son frère comme si ils étaient du miel pour se calmer. Il était là, juste à côté.

- Orian… Orian… Orian… Orian…

Il le trouva !

Propulsé par une énergie insoupçonnée, il courut comme jamais il n’avait couru fusse pour échapper à des poursuivants dans les ruelles sordides du bidonville où il avait grandi. Il ne tarda pas à apercevoir le duo. Presque sûr du bien-fondé de son plan, il tendit les mains en direction du garçon pour l’attirer vers lui aidé par ses pouvoirs

[Jet de sagesse pour utiliser télékinésie rang 2 pour attirer Orian vers lui (en douceur = échec]

Le garçonnet ne bougea pas d’un millimètre.

- Blast de Krapox de zuing*

L’état émotionnel trop précaire du padawan ne lui permit pas de soulever le poids de sa cible, si d’habitude il n’était pas mauvais pour la télékinésie c’était loupé pour cette fois.
La sagesse avait échoué, ne restait plus que sa sœur ennemi, celle qu’il savait le mieux dompté depuis son plus jeune âge, celle qui était l’ennemi absolue des Jedis, honni par les protecteurs de faible mais qui avait toujours très bien fonctionné : la violence, celle dans laquelle le Coruscanti tombait dans de telles situations, les désespérés, celles qui lui échappaient.
Une accélération dont il avait le secret l’amena au contact d’Orian et de Yulpi.

- Désolé bonhomme.

Pareil à un dément, il décocha un violent coup de pied circulaire dans les côtes du gamin l’envoyant violement au tapis en heurtant la paroi du tunnel. Le gamin s’écroula en poussant un cri de douleur ne pouvant plus bouger sous la violence et la surprise du choc. Situation désespérée, méthode désespérée. Il n’en était pas fier mais au moins personne ne pourrait plus guider le présumé Sith jusqu’aux groupe de réfugiés. Si du moins la théorie de Kolin s’avérait être vraie. Le raisonnement était simple, un blessé de plus dans cette apocalypse souterraine ne ferait pas trop de différence, des milliers de morts si. Comme à l’Holochess, certains pions valaient le coup d’être sacrifiés pour un bénéfice plus grand. Du moins, il se le justifia de la sorte ne sachant que trop bien que cette pensée ne pourrait cesser de le hanter.

- Je sais ce que tu es, il n’y a plus que toi et maintenant. Si tu tiens à accomplir ton dessin, il faudra me butter en premier.

Kolin se redressa et dévisagea à nouveau Yulpi en levant la tête. Paré à en découdre, paré à plonger toujours un peu plus dans l’antre de la folie.
* Insulte fleurie en argot des bas fonds de Coruscant


Dernière édition par Kolin Valkizath le Jeu 3 Aoû 2017 - 20:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4168
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Jeu 3 Aoû 2017 - 19:48

Le membre 'Kolin Valkizath' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Jet de Kolin raté !

Yulpi : 34
Kolin : 38



Tour de : Yulpi. Compétences à utiliser : Force physique OU Sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yulpi Bepads
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 119
Âge du perso : 25 ans
Race : Gungan
Binôme : Tisjess, Sluissi ♂, Guerrier Sith (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
78/78  (78/78)
PF:
64/64  (64/64)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Ven 4 Aoû 2017 - 20:15

Yulpi avait deux objectifs simultanés et pressants : rattraper le groupe de réfugiés qui risquait de tomber dans les mains des Jedis à la sortie du centre, et empêcher Kolin de remettre la main sur le pauvre Orian qui en avait assez vu pour des mois. Ces deux objectifs simultanés nécessitaient de courir, tout du moins d'avancer le plus vite possible, une vitesse qui n'était pas permise par le caractère accidenté de la galerie, par l'absence de luminosité, par les quelques embranchements mieux connus d'Orian que de Yulpi, et par la propre vitesse de l'enfant qui n'avait déjà plus tous ses moyens. Yulpi ne pouvait pas aller plus vite qu'Orian, et non seulement il avait besoin de lui, mais il voulait lui épargner de se retrouver seul avec un Jedi, immature qui plus est.

Aidé sûrement par la Force et par une volonté trop tenace, ledit Jedi refit malheureusement apparition. Yulpi resta à marcher derrière Orian, le retenant par les épaules, espérant que le contact de ses mains insuffle à l'enfant le peu de réconfort et de courage qu'il avait à lui infuser. Sa position au demeurant le dressait tel un rempart entre Kolin et le réfugié. Tournant la tête pour surveiller les gestes de Kolin, Yulpi comptait s'interposer pour défendre Orian. Kolin était passé du statut de sauveur prétendu à ennemi révélé, mais Orian restait encore dans la confusion, ne pouvant pas admettre la triste réalité d'un Jedi incapable de l'aider proprement.

KOLIN – Blast de Krapox de zuing !

Yulpi ne sut de quelle langue il s'agissait mais il n'eut aucun doute sur le fait que si ces mots lui étaient adressés, alors ils ne devaient pas être d'une sémantique très méliorative.
Et réagir à cette présumée insulte fut bien le cadet de ses soucis à cet instant. Kolin précipita le pas et fut comme d'un bon au contact du Gungan et de son nouveau protégé. Yulpi sentit un frisson parcourir sa peau sans poils, et alors qu'il s'apprêta à parer une attaque physique de l'adolescent Humain, lâchant les épaules d'Orian pour avoir chaque membre mobile, quelle ne fut pas sa stupeur de voir le Jedi frapper violemment les côtes de l'enfant, le projetant contre la paroi du tunnel, après avoir eu la prévenance bien dérisoire de s'être excusé préalablement.

Choc. Silence. Incrédulité.

Yulpi ne pouvait pas avoir vu ce qu'il venait de voir. Kolin ne pouvait pas avoir commis ce qu'il venait de commettre.
Orian ne pouvait pas être là, écroulé contre la paroi sous un cri de douleur.

Au lieu d'attaquer Yulpi, Kolin venait d'attaquer Orian pour l'éloigner de lui. C'était insensé.
Abasourdi, Yulpi accrocha son regard sur Orian, bouche bée. Ce dernier ne bougeait pas bien qu'encore conscient. Il ne devait pas réaliser le sang qui coulait à l'arrière de son crâne commotionné par le choc contre la paroi. Il ne devait pas non plus réaliser l'hématome qui s'était répandu sur sa poitrine fragile ni l'ébranlement de ses côtes qui avaient miraculeusement décidé de ne pas se fracturer.
Il ne faisait que dévisager Kolin de ses deux yeux embués par d'épaisses larmes accusatrices qui, tout en coulant sur ses joues aussi violemment que le coup qu'il venait de recevoir, criaient à répétition cette seule question : « Pourquoi m'as-tu fait ça ? ».

Yulpi ne put qu'être saisi par l'évidence criante de cette question tacite mais que son esprit entendit très distinctement ; et à son tour il ne réalisa pas les larmes qui lui montèrent jusqu'aux yeux. Non, il ne ressentit que de la colère. Les Siths pouvaient bien avoir des raisons de bombarder la planète, Kolin, lui, n'avait eu aucune bonne raison de frapper Orian. Yulpi n'était pas en colère parce que son seul moyen de rattraper le groupe venait d'être compromis ; dépourvu d'un tel niveau de cynisme propre à ceux baignant dans les abysses du Côté Obscur, il était en colère parce que cet amalgame de tristesse, d'incompréhension, de douleur et de rancœur dans les larmes et les yeux de cet enfant était tel un immense pieu acéré perforant son cœur bien sensible.

KOLIN – Je sais ce que tu es, il n'y a plus que toi et maintenant. Si tu tiens à accomplir ton dessein, il faudra me buter en premier.

Yulpi tourna lentement la tête vers Kolin, le criblant de ses yeux jaunis par la colère.

YULPI – Non. C'est Orian qui sait ce que tu es.

Une nouvelle secousse. Elle ressembla à un grondement de tonnerre dans l'orage qui éclatait entre Kolin et Yulpi. L'éclairage vacilla encore. Un néon finit de se détacher du mur, se brisant au sol à deux mètres derrière Kolin. Une poutre s'ébranla, comme celle que Kolin avait échoué à soutenir.

[Jet de Force pour abattre la poutre et repousser Kolin : réussite]

D'une simple détente, le Gungan s'accrocha à la poutre, et fit un mouvement de balancier jusqu'à projeter ses deux pieds en avant et frapper la poitrine de Kolin de toutes ses forces, vengeant Orian de l'attaque absolument choquante qu'il avait reçue de la part du Jedi. Puis, toujours accroché à la poutre, Yulpi adressa ces derniers mots :

YULPI – J'ai pas de mots pour décrire ce que tu viens de faire. Mais je ne te buterai pas. Je ne tue pas les enfants. Pas moi. Alors sale fils de veermok étronné jusqu'aux chicots, souviens-toi seulement qu'un Sith t'a laissé en vie quand tu ne le méritais pas.

Yulpi effectua une flexion sur la poutre puis se laissa retomber en tirant celle-ci vers le bas avec tout son poids. Il réussit à la faire céder, entraînant un éboulement le séparant du Jedi. Voilà qui devrait empêcher ce dernier de les rattraper encore une fois. Yulpi devait cependant faire vite pour que le plafond ne leur tombe pas dessus, à Orian et lui.

Orian... Yulpi se précipita devant lui. C'était déjà la deuxième fois d'affilée qu'il venait s'assurer qu'il allait bien en le réconfortant. Il avait pourtant reçu l'ordre d'éliminer les réfugiés sans scrupule. Il pourrait toujours prétendre que sauver Orian lui avait simplement servi à rattraper le reste du groupe pour avoir plus de victimes à sa portée... Connerie de mensonge en perspective, ouais.

YULPI – Ca va, Orian, tu peux te lever ? Allez garçon, je vais t'aider.

Yulpi passa un bras de l'enfant derrière son cou, mais Orian avait trop mal pour se déplacer sur ses deux jambes. Yulpi passa alors son autre bras derrière ses jambes, et le souleva pour le porter en marchant.

YULPI – Allez, tiens bon, d'accord ? S'te plaît, tiens bon, Orian... Merderie !

Il renifla et pressa plusieurs fois ses paupières pour chasser ses larmes. Il devait se remettre de ses émotions pour rester vigilants dans la galerie souterraine.
Quant à Kolin, s'il réussissait de son côté à rattraper les réfugiés à la sortie Sud-Est, tant pis ; mais s'il finissait écrasé par un effondrement, Yulpi s'en laverait les mains.


Dernière édition par Yulpi Bepads le Ven 4 Aoû 2017 - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4168
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Ven 4 Aoû 2017 - 20:15

Le membre 'Yulpi Bepads' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de Yulpi réussie: +4 points

Yulpi : 38
Kolin : 38



Tour de : Kolin. Compétences à utiliser : Force physique OU Constitution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4168
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Ven 18 Aoû 2017 - 14:11

Aider des réfugiés c'est bel et bien la mission qui a été confiée à Kolin, mais qui pouvait se douter qu'un Sith viendrait semer le trouble dans celle-ci !

Dans son désir de mener sa mission à bien le jeune padawan s'est rapidement fait prendre au piège du Gungan, qui n'a eu que peu de mal à se faire passer pour tout autre chose qu'un Sith afin d'infiltrer le groupe de réfugiés. Profitant de son avantage, Yulpi a décidé d'en faire voir de toutes les couleurs au jeune Jedi, mais les événements ne se sont pas passés tout à fait comme il l'avait imaginé, la faute à ses compagnons en surface qui font exploser un peu trop de choses à son goût !

Le Sith n'a d'autre choix que de passer au plan B une fois que Kolin a découvert son engeance obscure et c'est en se servant du jeune Orian que Yulpi espère à présent rejoindre le groupe de réfugiés ! Seulement, il est hors de question pour Kolin de laisser les choses se dérouler ainsi et à situation désespérée, action désespérée ! Peut-être va-t-il regretter celle-ci pour longtemps, mais pour l'heure il est toujours au coude à coude avec le Sith et les réfugiés continuent de gagner du terrain ! Une sortie se profile d’ailleurs à quelques mètres, mais tout n’est pas encore joué…



Kolin Valkizath et Yulpi Bepads continuent l'Event.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-