La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Nombre de messages : 4483
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Mar 4 Juil 2017 - 19:21

Au pas de course, les Jedi s’engouffrent dans l’entrée de ce qui semble être une caverne humide. Mais à peine ont-ils tous posé le pied à l’intérieur qu’une épaisse mâchoire de métal se referme derrière eux, les séparant solidement du blizzard qui les accompagnait et les couvraient de neige. Aussitôt, le major Krawl court à leur rencontre. Fébrile, il en oublie de se présenter.

- Vous êtes les Jedi ? Maître Ae ?

Le Whiphid acquiesce, tout en projetant une onde de Force visant à calmer le jeune officier en charge de l’évacuation.

- Résumez-nous la situation, ne perdons pas de temps, lui intime-t-il.
- Bien bien, répond l’officier en tendant un datapad au Maître Jedi.

Les deux padawans derrière lui tentent de jeter un œil à l’image.



- Voilà la carte des souterrains. Nous sommes à la porte sud-sud-est actuellement, et je vais vous conduire au centre. La zone en rouge constitue l’endroit où nous avons massée la population qui attend d’être évacuée. Les zones vertes sont quasiment vides. Les zones bleues sont armées par nos officiers : ceux au nord sont prêts à défendre la zone dès que l’Empire parviendra à s’infiltrer… Et ceux au sud-est, moins nombreux, sont là pour vous aider à réaliser l’évacuation en elle-même. Nous avons fermé les portes marquées par le symbole des explosions. Ce sont celles qui ont été attaquées par l’Empire, mais on ne sait pas combien de temps cela prendra avant qu’ils parviennent à forcer ces maigres défenses. Ils ont un sacré attirail… Et en bas à droite, en vert, sont les portes choisies pour faire l’évacuation proprement dite.

L’officier déglutit. Visiblement, il attend beaucoup des compétences des Jedi. Mais ils sont si peu nombreux… Le Whiphid, pourtant, ne paraît pas se décontenancer.

- Bien. Vous allez avoir besoin d’aide pour tenir l’Empire à l’extérieur. Le padawan Silthar accompagnera vos troupes pour repousser les assauts, il est… un très bon combattant. Padawan Valkizath, vous allez gérer la fuite des populations. Suivez bien mes directives, jeune homme, car l’itinéraire pourra changer d’un moment à l’autre, si je juge que cela est nécessaire.

Kolin acquiesce avec véhémence. Sans attendre, il s’élance sur les traces d’un autre officier, qui le conduit au cœur de la ville souterraine. Le spectacle est plutôt morbide : les gens sont entassés dans des petites pièces creusées dans la roche. Il n’y a pas de couverture pour toute le monde, des bouteilles d’eau sont distribuées, des soupes chaudes avec une drôle d’odeur aussi, mais les gens n’ont pas le cœur à manger ni à dormir. Ils regardent passer les militaires et le jeune jedi avec des yeux caves, emplis de peur. Et le pire, le pire, c’est leur nombre : ils sont des milliers. Kolin a beau être jeune, il sait bien que si l’Empire s’acharne, à moins d’un miracle, jamais tout ce monde ne pourra sortir vivant d’ici. L’horreur le prend à la gorge. Mais il fera tout ce qu’il pourra. Il a grandi, on le prend moins pour un enfant, désormais. Mais les militaires paraissent assez dépités de devoir s’en remettre à lui.

- Padawan, vous allez ouvrir la voie à ces gens. Nous restons en arrière pour défendre la zone en cas d’attaque. Le cortège démarre ici.

L’homme en uniforme pointe un corridor rempli de monde, lui aussi. Les gens sont debout, tenant leurs maigres possessions, ce qu’ils ont eu le temps de prendre de chez eux avant de s’enfuir, c’est-à-dire presque rien. Ils attendent. Alors Kolin, armé seulement de son comlink duquel il pourra recevoir les directives de Maître Ae, et de son sabre laser qui ne lui servira pas à grand-chose face à une armée impériale, ouvre la marche et s’enfonce le premier dans les corridors éclairés de néons, glauques, mais au bout desquels se trouvent peut-être la liberté pour quelques-uns.


| ¤ |


Au-dessus de leur tête, à quelques mètres à peine, Lorrd City est désertée. Elle donne à Yulpi l’impression d’une ville fantôme, silencieuse sous la neige. Il réajuste la cape dont on l’a doté avant de descendre – le climat de la planète est loin d’être agréable. La neige semble mordre sa peau, s’infiltrer dans les interstices de ses vêtements, glacer même l’orbite de ses yeux.
Pourtant, de la chaleur monte du sol. A travers la Force, il sent bien que des centaines de personnes, peut-être plus, sont entassés sous la route glaciale qu’il foule.

Il doit bien y avoir des accès, se dit-il, pour descendre là-dessus. Et pas seulement : des voies d’aération pour que les gens ne s’y asphyxient pas. Force est de constater qu’il y a au moins quelques mois que les lorrdiens ont travaillé à ce souterrain pour pouvoir y survivre si aisément.

Au loin, il entend des explosions. Ses confrères qui, certainement, essaient de forcer les entrées majeures des souterrains à coup d’explosifs assez inefficaces. Pour sa part, il a vite fui les contingents bruyants pour se la jouer solo. Etre jeté comme ça au milieu d’une opération pareille, c’est l’occasion de faire ses preuves. Les autres apprentis ont parlé de Jedi présents sur les lieux, et il se demande s’il va en rencontrer.

Tout à ses pensées, il bute sur une plaque d’égout mal fermée. Tiens tiens…
Après quelques minutes à s’aider de la Force pour dégager la plaque de la neige puis la soulever, le gungan parvient à descendre dans les égouts. L’odeur est insupportable… Et pourtant, il faut la supporter. Il s’enfonce dans les galeries – heureusement, le froid semble neutraliser à peu près le développement de bêtes trop dérangeantes.

C’est au coin d’un couloir qu’une première rumeur lui parvient. Comme des voix, et des vibrations. Il se rapproche… Quelques minutes plus tard, cette fois, c’est certain : seul quelques centimètres de roche et de béton le sépare des lorrdiens qui marchent bruyamment vers la sortie de la ville. Il lui reste deux solutions : s’arranger pour les suivre et savoir où ils sortiront, mais alors il sera peut-être trop tard pour agir efficacement contre les Jedi, qui seront regroupés et qui auront presque atteint leur objectif. Ou alors, entraver la progression de ces populations pour empêcher les Jedi de faire leur travail… Mais des innocents en pâtiront…


Seuls les joueurs Kolin Valkizath & Yulpi Bepad peuvent intervenir dans ce sujet. S’agissant d’une course-poursuite, celui d’entre vous qui aura accumulé le plus de points à la fin de cette session remportera la course. Les règles de la course-poursuite peuvent être consultées > ici <.
Ordre de post : Yulpi - Kolin
Tour de : Yulpi. Compétences à utiliser : Intelligence OU Force physique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yulpi Bepads
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 122
Âge du perso : 26 ans
Race : Gungan
Binôme : Tisjess, Sluissi ♂, Guerrier Sith (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
78/78  (78/78)
PF:
64/64  (64/64)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Mer 5 Juil 2017 - 18:49

Une planète désertique pour une autre... Il faut croire que les Siths avaient décidé de lui faire visiter toutes les planètes les plus pourries de la galaxie ! Korriban, son sable et sa sècheresse étouffante, voilà sur quelle planète avait été construite l'Académie. C'était fait exprès, lui avait-on expliqué. En attendant, quand on est un amphibien, on apprécie les lieux où on a un minimum d'eau ! Et voilà que pour cette mission, on l'envoyait sur Lorrd. Ah, c'est sûr, là, au moins, de l'eau, il en avait à volonté ! Mais à l'état de glace ! Des déserts de glace, un blizzard qui semblait sans fin, autant dire quà défaut d'être pire, ce n'était pas beaucoup mieux ! Le Gungan, qui marchait toujours pieds nus, devait faire montre d'une volonté d'acier pour ne pas céder à la tentation d'enfiler au moins des sandales pour éviter le contact glacial du sol. Le reste de son corps, en revanche, était enveloppé dans quatre couches de vêtements, rien à voir avec les tenues si légères qu'il appréciait porter. Il se sentait lourd, et ses pauvres pieds ronds et plats aux trois courts orteils faisaient passerelle à un froid engourdissant. Preuve que les Gungans n'étaient pas de vulgaires grenouilles, ou Yulpi serait déjà entré en hibernation.

Quand ce n'était pas une planète désertique comme Korriban ou Lorrd, Yulpi était envoyée sur des poubelles métalliques comme Coruscant ou Nar Shaddaa. Des endroits où il ne pouvait s'empêcher d'avoir la nostalgie de sa Naboo natale bien qu'ils fussent déjà plus vivables. Le Gungan n'avait pas de souci avec les climats de ces planètes-là, il les trouvait simplement extrêmement laides. Seulement, à choisir, il aurait vraiment préféré que cette mission s'y déroulât. Ou, à la limite, dans un autre monde neutre. Franchement, il devait y savoir suffisamment de choix pour ne pas avoir à se battre pour un caillou de glace, non ? Yulpi avait vraiment du mal à comprendre certains intérêts des supérieurs militaires, des stratèges et des donneurs d'ordres.

Les Siths voulaient le tester. Ce n'était pas qu'une simple supposition : cela lui avait été dit explicitement. Le test était double. Même triple, en fait. Premièrement : Yulpi n'était qu'un Apprenti qui devait être confronté à des Jedis, ainsi saurait-on l'évaluer en cas de combat réel. Deuxièmement : Yulpi était un Gungan qui devait savoir s'adapter à des climats défavorables, car rester dans le confort de l'Académie n'était pas une preuve d'acclimatation à Korriban. Troisièmement : Yulpi devait prouver sa loyauté indéfectible à l'Impératrice en faisant démonstration que les Jedis ne sauraient jamais le manipuler avec leurs fausses bonnes valeurs. Yulpi n'avait que trop en tête les instructions de Maître Tisjess à libérer ses émotions les plus fortes, à savoir la colère et la rancœur – puisque la haine n'était pas assez présente en lui de toute manière – sans toujours se remettre en question, afin d'avancer sans frein et sans remords. Mais quand il s'agissait de se rendre complice d'un massacre de populations innocentes, en serait-il capable ?

Car c'est bien ce qu'on lui demandait. Il était là, dans ces égouts fétides, à devoir intervenir pour empêcher la libération de réfugiés. Si la population de Lorrd devait être sauvée, c'était bien par les Siths et non pas les Jedis ! Alors pourquoi les Siths bombardaient la planète et ordonnait aux Apprentis de massacrer civils comme Jedis ? Ca n'avait pas de sens. Yulpi essayait de se convaincre qu'il avait mal compris les ordres.

Les réfugiés étaient bruyants car nombreux. Leur nombre n'avait rien d'étonnant sachant à quel point Lorrd City avait été vidée de toute âme. Ca en faisait froid dans le dos, sans jeu de mots avec le climat de la planète. Yulpi s'était considérablement rapproché d'eux. Il prit un long moment pour observer la paroi qui le séparait de ses cibles. Son sabre-laser suffirait à parcer ces quelques centimètres de roche et de béton et à ouvrir une arche, mais alors il ne ferait qu'affoler ces réfugiés sûrement encadrés par des soldats républicains et peut-être même un ou deux Jedis. Yulpi s'approcha, souleva son oreille droite et la plaqua contre la paroi. Il s'attendait à entendre des voix de guide-files, mais rien. Ces gens n'avançaient tout de même pas sans aucun guide !

[Jet d'Intelligence pour comprendre comment se déplace le groupe de réfugiés et deviner leur trajectoire : échec]

Il entendait simplement des parents essayer de rassurer leurs enfants, des vieillards se plaindre de douleurs... Il resta là un instant à s'émouvoir en imaginant l'angoisse et la tristesse de tous ces gens. Pourquoi tous ces bombardements ? Pourquoi massacrer ces populations et obliger les réfugier à quitter leurs foyers et à laisser tous leurs biens derrière eux ? Pourquoi laisser les Jedis endosser le bon rôle auprès de ces gens ?

Et au final : où est-ce que ces réfugiés étaient conduits ?

Yulpi n'en avait pour l'instant aucune idée. Cessant d'écouter à travers la paroi, il promena son regard dans les égouts. Il devait se sortir de son propre labyrinthe sans perdre la trace du groupe de réfugiés. Pour l'instant, il les entendait très bien, mais combien de temps cela allait-il durer s'il devait réussir à s'orienter lui-même sans intervenir ?

On voulait de lui qu'il élimine les réfugiés si besoin. Yulpi était dans une impasse morale. Mais il devait agir. Laisser le groupe de réfugiés échapper à son ouïe signifierait un échec sec de la mission. Il devait au moins faire quelque chose... sans affoler les gens qu'il avait envie de sauver des Jedis.

YULPI – Hé ho ! Quelqu'un m'entend ? Par ici !


Dernière édition par Yulpi Bepads le Mer 5 Juil 2017 - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4483
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Mer 5 Juil 2017 - 18:49

Le membre 'Yulpi Bepads' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Tour de : Kolin. Compétences à utiliser : Charisme OU Force physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 300
Âge du perso : 17 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Lyrae O'Sil

Feuille de personnage
Activité actuelle: Prisonnier des Siths sur Korriban
HP:
68/68  (68/68)
PF:
16/74  (16/74)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Mer 5 Juil 2017 - 20:50

Lorrd, glaciale, désolée à l’image de ses envahisseurs. Emmitouflé dans un épais manteau en cuir de Nubuk, Kolin suivait les officiels dans les souterrains de la capitale du système étrangement silencieux. Leur petite délégation Jedi avait débarqué quelques heures auparavant en catastrophe face à l’urgence de la situation.

Toujours sans mot dire aux côtés de Yun – un étrange padawan au passé douteux lui avait-on dit – il déposa ses prunelles bleutées  sur la carte tendue par l’officier en écoutant les explications confuses de l’officier, le brave soldat n'en menait pas large face au sang froid et au charisme du Whippid.  Par respect il laissa Maître Ae prendre la parole en premier se retenant vertement de ne pas critiquer la disposition des réfugiés dans les entrailles de Lorrd City. L’année passée, Kolin s’était assagi et ses éclats se faisaient plus rares qu’auparavant, les leçons de ses Maîtres commençaient doucement à rentrer dans son crâne, à moins qu’il n’ait simplement grandi.

- Bien Maître, je reste à l’écoute de l’évolution des ordres.

Répondit sobrement le padawan à l’invective du maître en inclinant la tête. La tâche était lourde, peut-être la plus grande qu’il n’ait jamais eu à endosser, le temps était compté, les réfugiés bien trop nombreux et l’Empire bien trop avide du sang versé des innocents. Tous les paramètres étaient contre eux, nul n'avait aucune idée de la force de frappe des Siths. Si ils parvenaient à pénétrer, ils ne feraient pas de quartier.

- Officier, transférez la carte sur mon communicateur.

Ordonna d’une voix ferme Kolin en emboîtant le pas au soldat. Le regard dubitatif du soldat ne lui échappa pas. Oui, il était jeune mais ce n’était plus un enfant. Il avait affronté d’autres situations tout autant périlleuse voir plus et n’avait jamais manqué de confiance en lui, bien au contraire. Depuis quelques temps, il se sentait plus sûr de lui, plus en harmonie avec la Force, mieux dans sa peau. Sa guerre intérieure qui se nourrissait voracement de ses peurs touchait à sa fin. Plus encore, la vie de civils était en jeu.

La vision du premier groupe de réfugié lui brisa le cœur, le renvoyant à des images passées de sa vie, lointaines mais inoubliables. Ces gens étaient terrifiés, faibles et fatigués. Les regards implorants se levant vers eux lui rappelèrent de plein fouet que cette fois, il n’avait pas droit à l’erreur.

- Officier, comment vous appelez-vous ?

- Sergent Raphaël, padawan.

- Sergent Raphaël, j'ai un plan et je vous vous demander de me faire confiance aveuglement.

[Jet de Charisme pour convaincre l’officier de changer ses ordres = succès]

Sans attendre de réponse, le padawan se rapprocha, afficha la carte sur son datapad et se lança dans son explication.

- Il ne faut pas commencer par ceux-là, au nord-est, la zone rouge. Le groupe proche des portes. Ils sont les plus exposés. Si l’Empire force la porte où ils sont entassés, on aura vous et moi tellement de morts sur la conscience qu’on ne pourra plus jamais dormir et je ne sais pas pour vous mais moi ça ne me tente pas.

L’officier eut un instant d’hésitation, quelque peu déboussolé par l’audace de l’adolescent une demi-fois plus jeune que lui. Ses doutes raisonnèrent dans la Force et Kolin ne perdit pas une seconde pour reprendre la parole plus déterminé et plus calme que jamais.

- Je prends la responsabilité face à vos supérieurs, ça ne sera pas la première fois.

- Mais les ordres

- Faites-moi confiance Raphaël, je sais ce que je fais. Puis, je n'ai jamais été doué pour écouter les ordres.

- Je vous suis, je passe le message à mes gars.

Sans perdre une seconde Kolin se mit à courir suivi de près par Raphaël et par l’escouade de soldats vers le nord-est, juste à l’endroit où les Siths assiégeaient. Il n’y avait pas une minute à perdre, la porte ne tiendrait pas longtemps contre une forêt de sabres laser rouges.

L’adolescent ne doutait pas de son idée, du moins pas encore. Pourtant les inconnues étaient si grandes, si nombreuses. Il y avait tellement en jeu, pas le droit à l'erreur cette fois et Lyrae ne serait pas là pour rattraper ses conneries.

En courant il transmit un message à Maître Ae lui indiquant qu’ils allaient commencer par le groupe le plus isolé.

Leur course dura une dizaine de minutes dans les entrailles des souterrains. Les perturbations dans la Force se faisaient plus nombreuses, à jurer que les Siths avaient déjà investis les lieux. C’était impossible, ils auraient été prévenus mais alors, d’où pouvait provenir cette présence diffuse et peu rassurante dans la toute puissante Force. Arrivés tout près de la porte nord où s’entassaient terrifiés un groupe de réfugiés, Kolin reprit la parole en haletant ne prenant même pas le temps de reprendre son souffle.

- Habitants de Lorrd City, nous allons vous évacuer. Laissez tous vos objets personnels qui ne feraient que vous ralentir et veuillez suivre le Sergent Raphaël et ses hommes en rang serré et en faisant le moins de bruit possible. Le cauchemar touche à sa fin

Enfin j'espère songea t-il.

Ne voyant personne réagir, Kolin reprit d’une voix sensiblement plus forte.

- Mais genre, tout de suite !

Le groupe s’ébranla aussi vite que le permettait une telle masse de monde. Les soldats et Kolin parcoururent les rangs à la recherche des blessés éventuels et pour dissuader les plus tenaces de prendre leurs valises. Le padawan attrapa la main d’un garçonnet qui ne devait pas avoir plus de 5 ans et qui s’était uriné dessus de terreur, visiblement abandonné par père et mère. Il le gratifia d’un sourire et l’aida à se relever lui assurant que tout allait bien se passer. Le gosse lui rappela son petit frère. Les Siths avaient-ils conscience des tragédies qu’ils créaient, des vies brisées qu’ils laissaient derrière eux. Quelle folie. L’adolescent en aurait vomi de dégoût.

- Padawan Kolin, on va pouvoir y aller doucement. Faut pas traîner, l’escouade fermera la marche, on passe devant.

Kolin tenta de se dégager du garçonnet mais celui-ci refusa catégoriquement de lâcher sa main.

- J’ai compris p’tit ! On y va ensemble, t’es mon assistant maintenant !

Péniblement, la petite colonne se mit en route vers le point de sortie le plus proche.

- Padawan, vous avez pas entendu quelqu'un parler de ce côté là ?



Dernière édition par Kolin Valkizath le Jeu 6 Juil 2017 - 12:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Nombre de messages : 4483
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Mer 5 Juil 2017 - 20:50

Le membre 'Kolin Valkizath' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de Charisme de Kolin réussi!

+6 points!


Yulpi : 0
Kolin : 6

Tour de : Yulpi. Compétences à utiliser : Sagesse OU Dextérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yulpi Bepads
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 122
Âge du perso : 26 ans
Race : Gungan
Binôme : Tisjess, Sluissi ♂, Guerrier Sith (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
78/78  (78/78)
PF:
64/64  (64/64)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Sam 8 Juil 2017 - 9:36

Yulpi attendit quelques secondes en attente d'une réponse, mais rien ne vint. Il lui sembla évident que personne n'avait entendu son appel, et avant de faire une seconde tentative, il se demanda : qu'est-ce qui venait de lui prendre, au juste ? Il espérait quoi, en criant comme ça ? En fait, c'était sorti tout seul. Il n'avait pas su choisir entre découper une “porte” dans la paroi avec un sabre-laser rouge qui ne ferait qu'effrayer tout le monde, et essayer de suivre le groupe de réfugiés à l'ouïe dans des égouts fétides avec aucune certitude de ne pas se perdre et de trouver un moyen de couper leur trajectoire. Yulpi ne savait pas du tout vers où les réfugiés étaient dirigés ni par qui – soldats ou Jedis. Alors, oui, crier pour appeler quelqu'un lui avait paru comme une solution. Et maintenant il se demandait si c'était la bonne.

Mais il n'en avait pas d'autres. Il n'avait pas de plan de ces égouts et ne savait rien de la galerie que traversait le groupe de réfugiés. Cette galerie pouvait très bien continuer à longer les égouts tout comme elle pouvait s'en distancer. Alors, puisque personne ne l'avait entendu, Yulpi répéta :

YULPI – Hé ho ! Quelqu'un m'entend de l'autre côté ?

Toujours aucune réponse. On ne l'entendait pas. En même temps, en y réfléchissant, c'était logique : Yulpi avait été obligé de plaquer l'oreille contre la paroi pour essayer encore difficilement de comprendre ce que certaines voix disaient. Sans cela, il entendait le brouhaha des réfugiés car ces derniers étaient nombreux, mais à l'inverse, la voix de Yulpi était justement inaudible ou presque car couverte par les bruits du groupe. Cette fichue paroi de roche et de béton était peut-être fine et facilement attaquable au sabre-laser, mais mine de rien, elle insonorisait bien !

Si Yulpi voulait être sûr de se faire entendre et de stopper un instant la progression des réfugiés et d'entrer en communication avec eux, il devait donc trouver un moyen pour que le son de sa voix ne soit pas étouffé à ce point par la paroi. Ses yeux se promenèrent donc à la recherche d'une quelconque aération. Un tube d'aération, voilà qui porterait idéalement sa voix. Mais il devait se dépêcher de trouver ça, sinon le groupe de réfugiés allait s'éloigner. Et pas facile de trouver ce qu'on veut dans un endroit qui pue à ce point et où la luminosité est très faible ! Le pauvre Gungan sentait son cœur s'emballer un peu, car il se mettait beaucoup de pression.

Vite, trouver un conduit d'aération, aussi petit fût-il... Allez, allez, allez... Il devait bien y en avoir un par là ! De ce côté peut-être ? En haut ou en bas de la paroi ? En bas, peut-être, pour permettre à l'eau de s'écouler en cas de débordement des égouts. Pffff, Yulpi ne vit rien en bas. On n'y voyait que dalle de toute façon dans ces maudits égouts ! Et Yulpi ne voulait pas découper la paroi au sabre-laser avant d'être entré en communication avec les réfugiés pour s'annoncer !

Enfin il en vit une ! Voilà ! Au niveau du sol, comme il l'avait supposé, un petit tuyau d'évacuation d'eau utile en cas de débordement des égouts, et qui devait servir en même temps d'aération. Yulpi s'accroupit. Il ne l'avait pas vu plus tôt car la grille était complètement obstruée par une sorte de vase infecte. Ainsi donc, le Gungan qui adorait se couvrir de bave de blarth et qui avait joué enfant dans des marais sauvages, était ici dégoûté par un peu de vase ? Oui, parce que cette vase avait été formée au niveau du sol d'un couloir d'égouts, et qu'elle était constituée de matières organiques auxquelles seul un Hutt pouvait se réjouir de toucher. Aux yeux de Yulpi, il y avait quand même une large différence entre une vase de marécage et cet immondice d'égouts.

[Jet de Sagesse pour retirer la vase d'égouts par télékinésie et libérer la grille : réussite]

Loin de Yulpi l'idée de faire sa chochotte, mais pour le coup, il suffisait de se dire qu'il savait manipuler la Force pour penser à une manière de retirer cette vase sans y mettre les mains. Cependant, Yulpi était pressé, et dans cet état de stress, il avait bien des risques de ne pas réussir à maîtriser la Force. Il se mit debout, tapa du pied, aussi bien contre le sol que contre la paroi, et serra les poings en se disant que « putain, perdre la mission à cause d'un petit tas de vase, c'est la honte, hors de question ». En somme, Yulpi s'emplit la tête de pensées pessimistes pour s'énerver. Quand il se sentit presque enragé contre ce petit tas de vase capable de lui faire échouer sa mission, il tendit le bras avec la volonté de l'envoyer voler dix mètres plus loin.

Et c'est exactement ce qui se produisit. Quoique pas de façon aussi fulgurante. La matière organique répugnante se détacha de la grille, assez lentement, et Yulpi la compacta en l'air par télékinésie, avant de la projeter dans la flotte nauséabonde qui circulait entre les trottoirs des égouts. La petite grille du tuyau d'évacuation était maintenant dégagée, et sa voix pouvait porter. Yulpi se raccroupit, le museau aligné avec le conduit, et appela :

YULPI – Vous m'entendez ? Arrêtez-vous s'il vous plaît ! Quelqu'un m'entend ? Par ici !


Dernière édition par Yulpi Bepads le Sam 8 Juil 2017 - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4483
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Sam 8 Juil 2017 - 9:36

Le membre 'Yulpi Bepads' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de Sagesse de Yulpi réussi!

Yulpi: -20 PF

+6 points!


Yulpi : 6
Kolin : 6

Tour de : Kolin. Compétences à utiliser : Charisme OU Dextérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 300
Âge du perso : 17 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Lyrae O'Sil

Feuille de personnage
Activité actuelle: Prisonnier des Siths sur Korriban
HP:
68/68  (68/68)
PF:
16/74  (16/74)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Dim 9 Juil 2017 - 20:26

- Si j’ai entendu, continuez vers le point de rendez-vous, je vous rattrape. On reste en communication.

Répondit Kolin à la remarque de l’officier Raphaël.

- Faites vite, il y a beaucoup de gens à évacuer

Il avait aussi entendu une voix, bien qu’il ne puisse pas clairement la distinguer à cause de l’écho quelqu’un avait crié. Un refugié avait dû s’aventurer seul dans le dédale des souterrains. Sans un bon plan les galeries qui se ressemblaient toutes et s’entrecroisaient entre-t-elles pouvaient se transformer en un vrai labyrinthe. Kolin s’arrêta et laissa passer la petite colonne des réfugies. Il adressa un regard au garçonnet qui lui tenait toujours la main, il put lire dans ses yeux qu’il ne comptait pas lui lâcher la main. Le petit Lorddien était traumatisé et Kolin ressentait sa peur dans la Force. Par plusieurs aspects il lui rappelait ses petits frères, tétanisés par des spectacles qu’un gosse ne devrait jamais avoir à contempler. De bon cœur, Kolin se baisa et se mit à sa hauteur.

- Tu sais où son tes parents petit bonhomme ?

Le garçon renifla bruyamment et hocha la tête de gauche à droite.

- On va les retrouver ! C’est comment ton nom ?

Il ne jura pas. Nul ne savait combien de victimes innocentes étaient déjà tombées sous les bombardements des Siths. Faire de promesses irréalistes était tout sauf une bonne idée dans ces conditions.

- Orian

- Orian, c’est un joli prénom. Orian, on va aller voir d’où venait le bruit. Je veux que tu restes tout près de moi et que tu suives toutes mes directives, t’es d’accord ?

Le gamin fit oui de la tête. Kolin bivouaqua en direction du bruit, son plan ouvert sur son datapad. Il n’était pas tranquille et regretta presque instantanément d’avoir pris avec lui l’enfant qui risquait de ralentir le bon déroulement de sa mission. De plus, il le mettait en danger. La vie d’Orian comptait mais pas plus que tous les autres malheureux. Il avait été imprudent et guidé comme trop souvent par ses sentiments. Le padawan se mordit la langue, Maître Ae ne serait sans doute pas satisfait de cette décision qui mettait tout le monde en danger. Quelques minutes plus tard, Kolin s’arrêta et s’essuya le front. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. La voix du perdu ne s’était pas faite entendre à nouveau. Quelle erreur, une de plus. Il ragea intérieurement de s’être séparé du groupe, pourtant abandonner était inimaginable. D’une pression sur son communicateur il prit contact avec l’officier.

- Officier, ça va être un peu plus long que prévu. Quand vous aurez amené le premier groupe à l’extraction, récupérer le groupe qui était prévu initialement, je fais au plus vite.

- Bougez-vous padawan, on prend du retard ! Il y a des vies en jeu bordel !

Kolin coupa la communication. Suivi de près par Orian, il se remit à courir et eut une lueur d’espoir en entendant une nouvelle fois la voix. Plus distincte, plus proche. La voix appelait à l’aide. Elle venait de l’est. Sans perdre une seconde, Kolin bifurqua à nouveau pour se rapprocher de la personne qui criait à l’aide.

Il y eut brusquement une secousse et le lumières s’éteignirent quelques secondes. Une nouvelle attaque sur les souterrains. Orian s’arrêta et se mit à pleurer se recoquillant au sol dans un coin. Kolin jura de dépit et s’accroupit à côté de l’enfant en état de torpeur.

- Orian, lève-toi ! Il faut qu’on avance, tu te souviens de ce que je t’ai dit, tu dois suivre toutes mes directives. Tu n'as pas à avoir peur, je suis un Jedi, je vais te protéger ! Tu m'entends, calme toi.

[Jet de charisme pour convaincre Orian d’avancer = succès]


Le petit eut un instant d’hésitation. La peur déformant ses traits, il se moucha et tendit finalement la main vers Kolin pour qu’il l’aide à se relever.

- Bravo, t’es un grand garçon ! Je suis fier de toi !

Lui dit t-il avec un sourire en lui tendant la main. Pour ne pas perdre plus de temps. Le padawan attrapa le petit par la taille et le mit sur ses épaules lui ordonnant de bien s’accrocher. Du haut de ses cinq ans, le garçon n’était pas très lourd, il ne le ralentirait pas. Kolin se mit à crier en reprenant sa route pour indiquer sa présence à la voix qui l’avait appelé peu de temps après. Le garçon s’aida de la Force pour tenter de repérer une présence. Il y arriva. Il ressentit de plein fouet une forme de vie derrière les tuyaux d’aération, plus que quelques dizaines de mètres. Il localisa le conduit et se mit en face remarquant à peine la grille dégagé et l’odeur nauséabonde qui s’échappait du petit tuyau. C’était une habitude qu’il n’avait pas perdu depuis la période Corsucant. Haletant de fatigue sans même prendre le temps de descendre son assistant il se mit face à la grille et rugit distinguant mal la silhouette au fond du tuyau.

- Jedi en mission, je suis venu vous libérer. Est-ce que vous allez bien ? Vous êtes blessé ? Restez calme, on va trouver une solution ?

Comment un réfugié avait pu se retrouver derrière un tuyau d’aération qui menait aux égouts ? Cette pensée lui traversa l’esprit une petite seconde avant de disparaître. À son communicateur il entendit que le premier groupe était tout proche de la sortie. Il ne distingua pas l’étrangeté de la situation. Focalisé sur son seul désir, aider le malheureux enfermé au fond de son conduit qui devait commencer à avoir du mal à respirer.

Il devait y avoir des dizaines de ramifications et le padawan n'avait aucune idée de la distance qui le séparait du malheureux prisonnier. Il se trouvait dans les égouts, il devait trouver un moyen.


Dernière édition par Kolin Valkizath le Lun 10 Juil 2017 - 6:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Nombre de messages : 4483
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Dim 9 Juil 2017 - 20:26

Le membre 'Kolin Valkizath' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de charisme de Kolin réussi!

+6 points!


Yulpi : 6
Kolin : 12

Tour de : Yulpi. Compétences à utiliser : Intelligence OU Dextérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yulpi Bepads
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 122
Âge du perso : 26 ans
Race : Gungan
Binôme : Tisjess, Sluissi ♂, Guerrier Sith (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
78/78  (78/78)
PF:
64/64  (64/64)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Mar 11 Juil 2017 - 7:24

Tendant l'oreille contre la grille du tout petit conduit d'évacuation dont la taille permettrait tout juste de glisser une jambe, Yulpi entendit la voix d'une personne qui se rapprochait. Il avait l'impression que cette personne s'était détachée du reste du groupe de réfugiés. Mince ! L'idée avait été de stopper le groupe, justement, pas d'isoler simplement l'un de leurs guides. Tout n'était pas perdu cependant, car si c'était bien un soldat ou, pire, un Jedi qui entendait son appel, il y aurait moyen de connaître le déplacement du groupe et de le rattraper.

KOLIN – Bravo, t'es un grand garçon ! Je suis fier de toi !

La voix faisait jeune. Trop jeune pour être celle d'un soldat, ça c'était sûr. Il restait une maigre possibilité que ce fût la voix d'un Padawan adolescent déplacé en mission d'extraction des Lorrdiens. Quoique si c'était la voix d'un réfugié Lorrdien, pourquoi se serait-il déplacé, lui, au lieu d'alerter un adulte ?
Et à qui parlait-il ? Un enfant, très certainement. Comment Yulpi avait-il pu recevoir l'ordre de tuer n'importe quel innocent si nécessaire, y compris les enfants ? Il s'en savait d'avance incapable... à moins d'appliquer les enseignements de ses maîtres en effaçant toute empathie de son esprit pour ne laisser véhiculer que les émotions les plus violentes. Yulpi avait l'avantage pour un Sith d'être un moteur à émotions ; il était naturellement doué pour s'en servir à des fins de puissance, mais certainement pas au point de se transformer en un tueur froid sans aucun scrupules. S'il lui arrivait de massacrer des innocents, dont des enfants, il en serait longtemps bouleversé ensuite. Et il ne pourrait jamais devenir un grand Sith tant qu'il faisait montre de cette empathie.

Yulpi préférait donc retenir que sa mission consistait avant tout à empêcher les Jedis de cerner les Lorrdiens et de les confiner, et qu'il avait pour cela le droit d'utiliser une méthode moins immorale que le massacre d'innocents.
A réfléchir à tout ça, Yulpi n'avait pas entendu que l'adolescent et son camarade plus jeune s'étaient déjà rapprochés du conduit.

KOLIN – Jedi en mission, je suis venu vous libérer. Est-ce que vous allez bien ? Vous êtes blessé ? Restez calme, on va trouver une solution.

Un Jedi... Et merde ! Qu'est-ce que Yulpi devait répondre, maintenant ? Devait-il essayer de se faire passer pour un rescapé ? Le mensonge et les jeux d'apparence n'avaient jamais été son fort, le Gungan était très mauvais menteur, on lisait sur son visage comme dans un livre ouvert.
Yulpi se sentit un peu pris au piège par sa propre idée. Non seulement il n'avait pas stoppé l'avancée du groupe, mais en plus, il avait rameuté un Jedi et se trouvait maintenant bien penaud à ne pas du tout savoir quoi lui répondre.

Il eut heureusement un instant supplémentaire de réflexion alors que le Jedi fut contacté via son comlink : on l'informa que le premier groupe était tout proche de la sortie. Quelle sortie ? Yulpi se redressa à genoux pour consulter son datapad. Sans faire attention, il avait posé une main sur sa cape en s'accroupissant, et tira dessus avec les épaules en voulant se redresser.

YULPI – Saleté de bazar !

Maladroit en toutes circonstances...
Pendant qu'il appuyait sur les boutons de son datapad pour afficher une carte de Lorrd City et essayer d'obtenir une image satellite de l'endroit précis où ils se situaient, il répondit au Jedi :

YULPI – Euh... Oui oui ! Ca va bien, enfin je sais juste pas comment sortir de là pour vous rejoindre !

[Jet d'Intelligence pour analyser l'image satellite et s'orienter dans la bonne direction dans les égouts : échec]

Yulpi réussit à obtenir une image, mais à cause de la couverture des égouts et sûrement aussi du climat, son datapad n'eut pas la connexion nécessaire pour le localiser précisément par satellite. C'était donc à Yulpi de savoir se situer sur la carte qu'il avait devant les yeux, et à déterminer dans quelle direction le groupe de réfugiés avançait, pour suivre la même direction dans les égouts.

YULPI – Je ne sais pas dans quelle direction je dois marcher, ça pue le veermok en diarrhée ici et c'est mal éclairé !

Yulpi quitta l'application de son datapad et réfléchit un instant. La seule solution qui semblait rester, était de découper la paroi avec son sabre-laser. Maintenant que le groupe de réfugiés s'était un petit peu éloigné, il y avait moins de risques d'effrayer quelqu'un.
Mais au fait... Le Jedi aussi avait un sabre-laser, non ?

YULPI – La paroi n'a pas l'air épaisse, vous pourriez créer une ouverture avec votre sabre-laser !


Dernière édition par Yulpi Bepads le Mar 11 Juil 2017 - 7:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4483
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Mar 11 Juil 2017 - 7:24

Le membre 'Yulpi Bepads' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Jet de Yulpi échoué !

Yulpi : 6
Kolin : 12


Tour de : Kolin. Compétences à utiliser : Constitution OU Intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 300
Âge du perso : 17 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Lyrae O'Sil

Feuille de personnage
Activité actuelle: Prisonnier des Siths sur Korriban
HP:
68/68  (68/68)
PF:
16/74  (16/74)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Jeu 13 Juil 2017 - 23:09

[ Désolé pour le retard]

Au moins il a l’air en bonne santé ! Pensa Kolin en collant son oreille sur l’ouverture du tuyau pour être sûr de bien comprendre les paroles du mystérieux réfugié. Mystérieux réfugié, mystérieusement embourbé dans les égouts de la ville.

- Restez calme derrière, on va trouver une solution.

Il faillit lui demander comment il s’y était pris pour se retrouver coincé là-dedans mais se ravisa. L’heure n’était pas aux paroles mais à l’action. D’autres malheureux attendaient et le padawan perdait du temps pour une seule personne quand il en aurait pu en escorter des dizaines en lieu sûr. Cette pensée le mit en colère. L’idée que le quidam derrière la cloison soit un adversaire ne lui avait même pas traversé l’esprit une seule seconde. Un Sith n'aurait de toute évidence pas besoin d'aide et l'hypothèse d'entrer de cette manière relevait purement et simplement du suicide. De plus, l’officier avait été clair au briefing. Les souterrains étaient sûrs, l’épaisse mâchoire mécanique bloquant l’entrée avait été là pour le rappeler aux Jedis.

Le sabre laser, bien sûr ! Il avait eu la même idée. Restait juste à ne pas trancher en deux celui qui se trouvait derrière la cloison. Kolin se baissa et força Orian à descendre de ses épaules. D’une main, il lui intima l’ordre de s’écarter et de rester en arrière.

- Bonne idée, mettez-vous sur le côté histoire que je vous tranche pas un morceau qui repousse pas dans la foulée !

Le petit garçon eut une moue d’admiration alors qu’une lueur pétillante s’était mise à briller dans ses yeux en voyant Kolin sortir son sabre laser et réaliser un élégant moulinet. Le padawan ferma les paupières. Il entra en méditation quelques instants pour rassembler la Force autour de lui ; qu’elle l’enveloppe en son sein ; lui fasse don de sa toute puissance. Rouvrant les yeux, il enfonça son sabre au-dessus à un mètre au-dessus du tuyau tenant son arme des deux mains.

- Pas épaisse, pas épaisse, même les nichons de la chancelière sont moins épais.

L’adolescent tourna la tête pour ne pas récolter en plein visages la gerbe d’étincelles qui s’échappait de la paroi. Kolin se mit à tracer un carré, les mains serrées autour de la garde de son arme il poussait de toutes ses forces ne prenant pas le temps de réponse à un nouveau message du Sergent Raphaël qui était arrivé au prochain groupe. Le front ruisselant de sueur, Kolin continua son combat grognant tant sa lame était difficile à manœuvrer. Les deux premiers segments du carré qui devaient libérer le prisonnier étaient tracés mais d’un coup, il sentit quelque chose de dur ralentir son mouvement. La roche ne devait pas être meuble mais certainement sertie de barres de titane destinées à renforcer la structure. La tâche allait être plus compliquée que prévue.

Jet de constitution pour pouvoir continuer à forcer sur la cloison avec son sabre = succès


Il prit appui sur ses jambes et libéra toute sa force pour parvenir à tracer le troisième le segment tranchant au passage l’épaisse barre de titane. Un sourire satisfait se peignit sur son visage. Il n’était plus aussi maigre qu’avant et son endurance s’était grandement améliorée grâce aux entrainements intensifs qu’on lui imposait. Kolin était devenu depuis quelques temps un bel adolescent dans la fleur de l’âge. Un an plus tôt, il n’aurait jamais pu venir à bout de cette épreuve tout seul.

- J’ai quasiment terminé. Il va falloir m’aider en poussant !

Au prix d’un ultime effort le dernier segment de la découpe fut terminé. La marque du sabre formant un carré rectiligne marqué par les brûlures dues à la lame. Il n’y avait plus qu’à pousser. La lame regagna son fourreau. Haletant à cause des efforts déployés, Kolin attrapa la gourde d’eau qui pendait à sa ceinture et s’abreuva goulûment tâchant sa belle bure au passage. Il lança ensuite le récipient à Orian toujours sagement adossé à la paroi opposé. Le garçonnet l’imita et but fiévreusement avant de se lécher les babines ne quittant pas son bienfaiteur des yeux.

- Le Monsieur va bien ?

- On va vite le savoir p’tit !

La paroi parfaitement taillée n’offrait pas de prise pour tirer et faire tomber le morceau découpé. L’effort avait devoir se porter du côté de Yulpi. Il restait la Force mais Kolin avait appris de ses dernières expériences : il fallait savoir s’économiser pour tenir la distance. C’était une question de survie.

Un nouveau grondement sourd se fit entendre, les lumières vacillèrent un court instant. L’attaque continuait à l’extérieur.




Dernière édition par Kolin Valkizath le Jeu 13 Juil 2017 - 23:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Nombre de messages : 4483
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Jeu 13 Juil 2017 - 23:09

Le membre 'Kolin Valkizath' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :




Jet de Kolin réussi ! + 6 pts.


Yulpi : 6
Kolin : 18


Tour de : Yulpi. Compétences à utiliser : Sagesse OU Dextérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yulpi Bepads
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 122
Âge du perso : 26 ans
Race : Gungan
Binôme : Tisjess, Sluissi ♂, Guerrier Sith (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
78/78  (78/78)
PF:
64/64  (64/64)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Ven 14 Juil 2017 - 9:47

KOLIN – Bonne idée, mettez-vous sur le côté histoire que je vous tranche pas un morceau qui repousse pas dans la foulée !

Haha, il était drôle, lui... C'est sûr, Yulpi n'était pas un Trandosien, il ne régénérait pas ses membres s'il se les faisait trancher. Au moins, son idée avait été bonne. Enfin, du moins, elle avait semblé bonne au Jedi, il restait à voir si ce dernier allait bien réussir à découper la paroi avec son sabre-laser, et vu qu'au timbre de sa voix, ça avait l'air de n'être qu'un jeune adolescent, Yulpi n'était pas sûr de son coup. Quand le sabre-laser s'enfonça dans la paroi composite, Yulpi se sentit un peu coupable de ne pas y mettre du sien dans l'entreprise. Il serait plus à l'aise qu'un jeune adolescent Humain pour découper cette paroi. Il n'était plus grand, avait probablement plus de force dans les bras... Seulement, il ne voulait pas montrer son sabre-laser rouge. Même le manche était pour l'instant caché sous ses vêtements, et c'était très bien.

Ses vêtements... Yulpi se regarda un instant. Sa bure sith était voilée par des couches supplémentaires de tissu pour le protéger du froid extérieur – et pas qu'extérieur, puisque même dans ces égouts, il était loin de faire chaud. Alors, certes, il était habillé tout en noir – ce qu'il n'aimait pas du tout, soit dit en passant – mais après tout, il n'y avait pas que les Siths qui s'habillaient en noir ! Et la première chose que verrait le jeune Jedi, c'est des vêtements d'hiver et une cape accessoire. Il tiquerait peut-être sur le visage de Yulpi, ne s'attendant probablement pas à voir un Gungan, ou encore sur ses pieds nus, mais les Gungans ne portaient jamais de bottes après tout, au mieux des sandales, vu la morphologie de leurs pieds et considérant surtout que ce sont des amphibiens aimant le contact de l'eau et de la boue sur leur peau.

Bref, a priori, rien qui ne pourrait trahir la nature cachée de Yulpi. Mais alors que le Jedi traçait les derniers segments dans la paroi avec son sabre-laser, Yulpi réfléchit à ce qu'il allait bien pouvoir lui dire. On allait forcément lui demander ce qu'il foutait là, dans les égouts. On allait même forcément s'étonner de trouver un Gungan. Y avait-il des Gungans qui vivaient sur Lorrd ? Boh, après tout, ce n'était pas impossible. Yulpi n'en savait véritablement rien. Mais il devait quand même réfléchir à ce qu'il allait dire. Le problème, il en avait conscience, c'est qu'il mentait très mal. Le Gungan était trop expressif, et au moindre mensonge, il avait toujours des tics : une grimace de stress, un déglutissement difficile, un regard déviant, une démangeaison au poignet ou au museau, les doigts agités, quoi que ce soit... Il ne réussirait donc pas à se faire passer pour un réfugié bien longtemps, à moins d'avoir affaire à un Jedi particulièrement crédule.

Il fut interrompu dans sa réflexion par une nouvelle secousse due aux bombardements en surface. La paroi percée par le sabre-laser s'effritait, et un caillou de la taille d'un poing fut libéré pile au moment de la secousse par le passage de la lame-laser blanche, fusant tel un projectile droit vers la tête de Yulpi.

[Jet de Dextérité pour esquiver le projectile : réussite]

Yulpi aurait pu simplement se baisser, se pencher sur le côté, ou se protéger le visage avec les bras, mais comme c'était un acrobate qui ne savait pas faire les choses simplement, il se jeta sur le côté et se réceptionna en roulant, s'arrêtant en position accroupie, une main au sol, et un pied sur le rebord du trottoir. A dix centimètres près, il dérapait et finissait son acrobatie dans la bourbe. L'horreur que ça aurait été ! Enfin, seul le caillou eut le plaisir de goûter à l'eau des égouts. Yulpi se remit de son adrénaline soudaine et se redressa alors que le Jedi avait déjà fini le travail de découpe juste avant la secousse. Il l'entendit essayer de retirer le morceau de paroi, en vain.

YULPI – Ecartez-vous de derrière ! Attention !

Yulpi laissa quelques secondes à l'adolescent et à l'enfant de se déplacer, puis il courut et sauta les deux pieds en avant. Au dernier moment, il étira ses jambes dans une impulsion pour frapper le morceau découpé de la paroi qui s'effondra du côté du Jedi sous la force du coup de pied aérien du Gungan. L'amphibien agile perdit toutefois l'équilibre et retomba sur le morceau désormais couché au sol, achevant sa perte d'équilibre dans une roulade hasardeuse, sur un sol rocailleux et irrégulier, pour se faire arrêter douloureusement par une stalagmite.

YULPI – Aïe !

Le Gungan maladroit se releva en se massant le dessous des côtes, et regarda tour à tour le jeune adolescent Jedi et l'enfant réfugié.

YULPI – Merci ! Pouah, bien content d'être de ce côté parmi vous !

Il tourna la tête pour regarder dans la direction qu'avait suivie le groupe de réfugiés en suivant la galerie.

YULPI – Le groupe est par là ?


Dernière édition par Yulpi Bepads le Ven 14 Juil 2017 - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4483
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Ven 14 Juil 2017 - 9:47

Le membre 'Yulpi Bepads' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de Yulpi réussi ! +8 pts.


Yulpi : 14
Kolin : 18


Tour de : Koli. Compétences à utiliser : Constitution OU Charisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 300
Âge du perso : 17 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Lyrae O'Sil

Feuille de personnage
Activité actuelle: Prisonnier des Siths sur Korriban
HP:
68/68  (68/68)
PF:
16/74  (16/74)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Dim 16 Juil 2017 - 10:16

Le padawan fit un pas de côté pour se mettre à l’écart de la cloison découpée prête à s’écrouler sous les coups de boutoirs. Un bruit sourd retentit derrière la cloisin, puis plusieurs craquements successifs de béton brisé. La paroi se détacha et s’écroula platement au sol dans un grand fracas. Kolin avait mis sa main devant ses yeux pour se protéger des éclats, gardant toujours un œil sur Orian qui n’avait pas perdu une miette du spectacle.

- Mais c’est pas un Lorddien !

S’exclama l’enfant en apercevant Yulpi étalé sur le sol à deux doigts d’avoir été perforé par un stalagmite. Kolin fit un pas vers la silhouette. Le mystérieux visiteur des égouts était en piteux état. Il leva un sourcil interrogatif devant le spectacle. Il n’avait jamais vu un seul gungnan de sa courte vie, les souterrains sud de Coruscant où il avait grandi regorgeaient d’espèces diverses et variées mais pour le coup, c’était une première. La découverte le laissa songeur. Qu’il s’agisse de ses pieds ou même de la forme de sa tête, Yulpi était une inconnue totale à ses yeux. En se levant, le Sith lui mettait plusieurs têtes de haut. Kolin leva les yeux vers lui et lui adressa un sourire volage ne se formalisant pas de ses « différences ».

Il n’était personne pour juger. Il était toutefois assez étonnant de voir un être si peu commun parmi les Lorddien et surtout dans un endroit aussi incongru et par-dessus le marché, couvert de matières dont il préférait ne pas imaginer la provenance, Kolin prit la parole d’une voix ferme, très officielle même si l'apparence de son nouveau compagnon l'aurait plus incité à plaisanter.

- Vous vous sentez-bien ? Je suis Kolin en charge de cette opération et voici Orian mon assistant.

Dit-il d’une voix résolue en désignant d’un signe de tête l’enfant qui venait se de rapprocher à sa hauteur en se bouchant le nez pour échapper aux mauvaises odeurs.

- On peut savoir par quel foutu bordel vous vous êtes retrouvé dans les égouts ?

Si il était satisfait d’avoir libéré le prisonnier de sa pestilentielle prison, le padawan était en revanche bien moins enchanté du temps qu’il avait perdu et de s’être une nouvelle fois écarté des ordres et de sa mission. Il n’en était bien sûr pas à une remontrance près, mais devoir subir la colère de Maître Ae n’allait pas lui plaire et contrevenait à ses nouvelles résolutions de ne pas semer le chaos partout où il passait. Sans attendre une seconde, il adressa un message à l’officier Raphaël sur son communicateur, sentant que cette histoire allait mal finir.

- Officier, j’ai récupéré le réfugié perdu. Je suis toujours avec le gosse, où en êtes-vous ?

La voix grave de l’homme raisonna entrecoupée de grésillements.

- On avance vers le second groupe de détenus, les premiers sont sortis, je répète les premiers sont sortis. On se dirige vers le centre des souterrains pour évacuer le gros des civils ! C’est un vrai bordel ici, les Siths sont en train de perforer l’entrée sud-est en entrant par là ils seront vite au contact, faut se bouger ! Rejoignez-nous padawan !

- Mauvaise idée Officier, restez concentrer sur le groupe de tête, je me dirige au sud-est pour évacuer les civils proche de la porte en question ! J’emmène les deux avec moi.

- Mauvaise idée padawan, votre Maître vous a ordonné de rester avec moi, et vous êtes avec deux civils.

[Jet de charisme pour convaincre à nouveau Raphaël d'écouter Kolin = succès ]


- Écoutez-moi officier, les Jedis sont venus vous prêter main forte sur votre sollicitation, alors laissez-moi faire mon putain de travail et écoutez-moi pour changer ! Vous allez vous déplacer avec vos hommes vers le centre pour évacuer le groupe A1, je prends l'autre groupe au sud-est.

Il était en train de perdre patience et cela se ressentait sur son humeur.

- C’est un ordre, bordel !

Sans perdre de temps, il coupa la communication et se concentra cherchant le plan le plus rationnel possible, un doute terrible lui traversant l'esprit. Pourquoi était t-il incapable de suivre les directives sans rechigner.

- On ne rejoint pas le groupe, on va en récupérer un autre un peu plus loin et vous et le petit, vous allez m’aider !

Il leur expliqua son plan en leur montrant la carte, ne se doutant bien évidemment pas qu’il s’adressait à l’ennemi et lui fournissait des informations capitales pour la mission. Sans attendre une quelconque réponse il leur fit signe d’avancer dans les longs tunnels sombres qui tremblaient sous les assauts répétés de l’ennemi. En dépit de sa détermination, Kolin restait curieux de la découverte de Yulpi et le dévisagea sans méchanceté mais avec un regard qui pouvait mettre mal à l’aise.

- Le petit dit que vous n’êtes pas un Lorddien, vous venez d’où ? J’ai jamais vu quelqu’un de votre espèce, surtout pas sur ce système.

Une nouvelle secousse ébranla le tunnel, plus forte que les précédentes.


Dernière édition par Kolin Valkizath le Dim 16 Juil 2017 - 11:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Nombre de messages : 4483
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Dim 16 Juil 2017 - 10:16

Le membre 'Kolin Valkizath' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de Kolin réussi ! +6 pts.


Yulpi : 14
Kolin : 24


Tour de : Yulpi. Compétences à utiliser : Force PhysiqueOU Sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yulpi Bepads
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 122
Âge du perso : 26 ans
Race : Gungan
Binôme : Tisjess, Sluissi ♂, Guerrier Sith (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
78/78  (78/78)
PF:
64/64  (64/64)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Lun 17 Juil 2017 - 16:42

Yulpi espérait avoir confirmation rapidement de la direction prise par le groupe de réfugiés, mais c'était sans compter la surprise, pour le moins, que déclencha chez les deux jeunes Humains l'apparence de celui qui venait de se remettre debout devant eux après avoir traversé la paroi séparant cette galerie des égouts. Le plus jeune des deux enfants remarqua avec un brin de perspicacité que le Gungan n'était pas un Lorrdien... quoique l'on aurait pu lui objecter qu'à moins que tous les Lorrdiens ne soient des Humains sans exception, rien ne pouvait certifier cette assertion dans l'immédiat. Yulpi n'avait pas encore bien défini la tactique qu'il allait employer, mais il est vrai que la perspective de se faire passer pour un Lorrdien lui semblait de toute façon pour le moins ardue.

KOLIN – Vous vous sentez-bien ? Je suis Kolin, en charge de cette opération, et voici Orian, mon assistant.

Son assistant ?! Quoi ? Yulpi avait donc devant lui non pas un mais deux Jedis ?! Déjà que le dénommé Kolin n'était vraiment pas vieux, mais alors Orian... L'Ordre Jedi était prêt à envoyer n'importe qui récupérer des réfugiés et affronter des bombardements ! Belle preuve encore que les belles paroles des Jedis n'étaient que de cyniques techniques de manipulation de masse. « Regardez, on est les gentils, mais on envoit des gamins de moins de dix ans sous les bombardements ennemis pour une mission de la plus haute importance ! Bah oui, envoyer des adultes, ce serait du gâchis ! »

KOLIN – On peut savoir par quel foutu bordel vous vous êtes retrouvé dans les égouts ?

Euh... Vite, trouver une réponse suffisamment crédible... A la limite, raconter une partie de la vérité suffirait, non ?

YULPI – Bah j'ai pris une bouche d'égouts ! Enfin je veux dire, quand y'a eu l'attaque, j'ai voulu m'abriter, et j'ai pas réfléchi. J'ai vu un conduit descendant aux égouts, je m'y suis réfugié. Belle nigauderie, hein ?

Fallait espérer que ça passe. Bon, au pire, ni Kolin ni Orian n'avait l'air vraiment dangereux. Certes, il ne fallait pas se fier à l'âge des gens, mais un peu quand même... Si Yulpi devait se battre, il serait sûrement moins en danger contre un petit adolescent. Déjà qu'il était capable de foutre un adulte à terre... Mais surtout : avait-il vraiment envie de se battre contre un adolescent ? Yulpi espérait ne pas être percé à jour, non pas parce qu'il craignait son ennemi du moment, mais justement parce qu'il n'avait pas envie d'avoir à se battre à mort contre un adolescent. Ce ne serait pas... équitable ? juste ? moral ? Yulpi était prêt à affronter n'importe quel Jedi... sauf un enfant.

Kolin avait malgré tout l'allure d'un “secouriste”. En tout cas, il n'avait pas l'allure d'un simple réfugié... contrairement à Orian. C'est ce qui étonnait vraiment Yulpi : comment Orian, qui avait plus l'air d'avoir besoin d'aide qu'autre chose, pouvait-il être en réalité l'un des Jedis venu “secourir” les Lorrdien ?

YULPI – Alors comme ça, Orian, vous êtes un Jedi, vous aussi ?

Yulpi comprit qu'il était dans le faux rien qu'en voyant l'expression de perplexité sur le visage du gamin, qui de toute évidence ne s'attendait pas du tout à cette question.

ORIAN – Euh... non. Mais ce serait trop chouette !

Ouais, c'est ça, cause toujours... Apprends déjà à te battre, et on en reparlera. Et si t'es fort, il vaudra mieux que tu rejoignes les Siths.
Mais alors, si Orian n'était ni Jedi ni militaire, pourquoi Kolin le présentait-il comme son assistant ? La question était vraiment futile mais elle aurait pu occuper l'esprit de Yulpi s'il n'y avait pas plus important à écouter : Kolin utilisa son communicateur.

KOLIN – Officier, j'ai récupéré le réfugié perdu. Je suis toujours avec le gosse, où en êtes-vous ?
Officier RAPHAEL – On avance vers le second groupe de détenus, les premiers sont sortis, je répète, les premiers sont sortis. On se dirige vers le centre des souterrains pour évacuer le gros des civils ! C'est un vrai bordel ici, les Siths sont en train de perforer l'entrée Sud-Est, en entrant par là ils seront vite au contact, faut se bouger ! Rejoignez-nous, Padawan !

S'ensuivit un débat sur l'opération à mener : Kolin voulait intervenir auprès des réfugiés près de l'entrée Sud-Est afin de doubler les Siths, tandis que l'officier jugeait cela imprudent, d'autant que Kolin était accompagné de deux « civils » et qu'il devait donc se concentrer sur le sauvetage du premier groupe et laisser les militaires intervenir à l'entrée Sud-Est. Yulpi ne loupa pas une miette de la conversation que Kolin conclut en haussant le ton. Yulpi croyait que les Jedis avaient pour credo de ne jamais céder à l'énervement. Soit c'était faux, soit Kolin avait encore beaucoup à apprendre. Bon, après tout, les Siths apprenaient à ne pas se laisser distraire et désarmer par l'empathie, et en cela Yulpi n'était vraiment pas un exemple...

KOLIN – On ne rejoint pas le groupe, on va en récupérer un autre un peu plus loin et vous et le petit, vous allez m'aider !

Kolin tomba alors dans le panneau en montrant à Yulpi une carte des opérations en cours. Encore une fois, l'amphibien Sith ne loupa pas une miette de ce Kolin lui révéla. En rapportant tout cela à ses supérieurs, il permettrait aux Siths de prendre un avantage. Il essaya de dissimuler sa jubilation. Cela ne dura de toute façon pas longtemps et Kolin pressa Orian et Yulpi à avancer... en s'éloignant du groupe que Yulpi voulait rejoindre. Le Sith voulut donc protester mais Kolin le fixait d'un œil un peu trop curieux, comme si c'était le moment de faire connaissance.

KOLIN – Le petit dit que vous n'êtes pas un Lorddien, vous venez d'où ? J'ai jamais vu quelqu'un de votre espèce, surtout pas sur ce système.
YULPI – On pourra remettre cette discussion à plus tard ? On doit se dépêcher, là !

Voilà, il n'aurait pas pu trouver mieux pour esquiver le sujet. Et c'était vrai, de toute façon : ils étaient pressés. Yulpi avait très bien entendu que que premier groupe de réfugiés avait commencé à sortir et à se livrer aux bras des Jedis, aussi fallait-il intervenir sans délai. Yulpi avait une mission et il ne voulait pas échouer !

YULPI – Moi, j'ai envie de rejoindre le premier groupe ! Je vous laisse rattr...aaah !

Une nouvelle secousse ébranla le tunnel, et les gravas s'entassaient de plus en plus au point de commencer à obstruer le passage que Yulpi voulait prendre.

YULPI – Sapristi !

Kolin, sans surprise, répondit son désaccord. Qu'est-ce que ça pouvait lui faire, de toute façon, que Yulpi veuille rejoindre le groupe qui était le plus en sécurité du point de vue des Jedis ? Il devrait même être d'accord, non ? Et même encourager Orian à y aller aussi, plutôt que de lui demander de l'accompagner là où c'était plus dangereux !

Tournant le dos à Kolin, Yulpi entreprit de débarrasser le chemin des gravats. Il essaya ensuite de s'y engouffrer, mais une grosse pierre pointue commença à lui piquer les côtes.

[Jet de Force pour pousser la pierre et déblayer les gravats afin de se faufiler : réussite]

La pierre était bien calée dans le reste de gravats, et de leur côté, Kolin et Orian purent le voir agiter les jambes sous l'effort. Le Gungan souffla un coup quand enfin, ce morceau détaché du plafond roula en dévalant le tas, lui permettant de se faufiler dans le passage restant sans avoir à se perforer la poitrine. Enfin, à la vitesse où il allait, il était facile de le retenir...


Dernière édition par Yulpi Bepads le Lun 17 Juil 2017 - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4483
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Lun 17 Juil 2017 - 16:42

Le membre 'Yulpi Bepads' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de Yulpi réussi: +4 points.

Yulpi : 18
Kolin : 24


Tour de : Kolin. Compétences à utiliser : IntelligenceOU Sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 300
Âge du perso : 17 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Lyrae O'Sil

Feuille de personnage
Activité actuelle: Prisonnier des Siths sur Korriban
HP:
68/68  (68/68)
PF:
16/74  (16/74)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Jeu 20 Juil 2017 - 21:01

Un éphémère sourire se rependit sur les traits tirés du padawan quand Orian évoqua l’idée qu’être un Jedi serait trop cool. Le petit était à cent lieues de la vérité pourtant, Kolin glorifiait cette vie qu’il avait mise au service de la Force et de la justice.

L’explication fournie par Yulpi lui parut suspecte, les Lorrdiens, rigoureux qu’ils étaient s’était assurés de récupérer tous les civils. Les habitants de ce système isolé et peu peuplé étaient réputés pour leur solidarité et leur grand sens de l’entraide. Le ton évasif et l’esquive maladroite du gungan à la question de ses origines mit un peu plus la puce à l’oreille de Kolin. Le Coruscanti à l’inverse de nombre de ses contemporains utilisateurs de la Force avait eu une vie avant. Une vie de misère dans les bas-fonds les plus dangereux des souterrains de Coruscant. Une vie dans laquelle être suspicieux et méfiant était aussi naturelle que de respirer.

On racontait parfois que les « miraculés » des souterrains possédaient un instinct proche de l’animal, un instinct primal permettant de sentir le danger. Kolin n’avait jamais pris cette rumeur au sérieux, toutefois quelque chose clochait.

Il ne se doutait pas qu’il était en face d’un Sith mais quand celui-ci insista pour prendre un autre chemin, sa méfiance grimpa d’une octave. Ce n’était pas un comportement normal, les réfugiés qu’il avait vus étaient tétanisés, la peur se lisait dans leurs yeux : tous ou presque auraient suppliés les Jedis de les aider et se laissait docilement guider. Rester avec un guerrier vertueux armé d’un sabre laser fusse-t-il un adolescent était infiniment plus rassurant pour les civils.
Quelque chose clochait.

- On la remettra à plus tard.

Confirma l’adolescent fermement.

- J’ai dit non, vous rejoignez le groupe avec nous, je veux de l’ordr….

Un nouvel éboulement l’empêcha d’aller au bout de sa phrase quand Yulpi insista pour aller son chemin seul. Un tas de gravats se détacha du plafond pour venir obstruer un bout du tunnel. Orian fit un pas en arrière et trébucha sur une pierre, le garçonnet gémit. Kolin tourna les talons pour aller à son secours. Ces secondes d’inattention permirent à son mystérieux compagnon de se faufiler entre les gravats ayant formés un mur naturel dans le tunnel.

Un juron plus tard, Kolin se dirigea vers lui alors qu’il passait dans l’interstice. Il hésita, courir après le gungnan revenait à laisser Orian à l’arrière, vulnérable aux éboulements et cela, il ne pouvait se l’autoriser. Son grand cœur l’empêcha de poursuivre Yulpi et celui-ci finit par passer de l’autre côté.

Un tremblement intérieur le rappela à la réalité. Il s’imagina le pire, que pouvait bien être le gungnan des égouts ? Il s’imagina le pire. Il fallait bien reconnaître que l’image qu’il renvoyait n’était pas belligérante, long et maigre il n’avait pas l’air d’un combattant et aurait presque pu être sympathique. Il y avait trop de signe, il fallait en avoir le cœur net.
Le garçon dégaina son datapad et afficha la carte. Vite, trouver un moyen de retrouver le gungnan dont il ignorait jusqu’au nom via un autre chemin

[Jet d’intelligence pour retrouver rapidement un chemin permettant de retrouver Yulpi = succès]


Embarquant de nouveau Orian sur ses épaules, Kolin emprunta à toute allure un autre chemin dégagé en suivant la carte d’un œil. Par chance, il avait toujours eut un bon sens de l’orientation. Quelques embranchements plus tard il retrouva le Sith, juste en face de lui alors qu’il arrivait dans sa direction.

Essoufflé, il mit plusieurs secondes à retrouver son souffle.

[color=pink]- Je veux de réponses, ton nom, la raison pour laquelle tu fausses compagnie à la seule personne qui peut te tirer de là et même si je suis pas un mec à juger les apparences, tu me sembles un peu louche comme type.

Il était passé au tutoiement, signe évident que sa patience était mise à rude épreuve et comme Yulpi avait déjà pu le constater, le réservoir de sagesse de Kolin s’épuisait. Frustré qu’il était de devoir perdre du temps au lieu de s’occuper de sa mission.

- Tu mets la vie de centaines de personnes en danger en me faisant perdre du temps.

Conclut t-il en serrant les dents.


Dernière édition par Kolin Valkizath le Jeu 20 Juil 2017 - 21:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Nombre de messages : 4483
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Jeu 20 Juil 2017 - 21:01

Le membre 'Kolin Valkizath' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Jet de Kolin réussi: +4 points.

Yulpi : 18
Kolin : 28


Tour de : Yulpi. Compétences à utiliser : Sagesse OU Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yulpi Bepads
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 122
Âge du perso : 26 ans
Race : Gungan
Binôme : Tisjess, Sluissi ♂, Guerrier Sith (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
78/78  (78/78)
PF:
64/64  (64/64)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Dim 23 Juil 2017 - 8:04

Le dénommé Kolin ne fit rien pour empêcher le Gungan de se faufiler parmi les éboulis malgré son désaccord manifeste. Cela aurait été facile pour lui de lui attraper une jambe, quoiqu'il n'aurait sûrement pas eu ensuite la force nécessaire pour le tirer en arrière. Yulpi saisit donc sa chance, et déboula de l'autre côté en se laissant partir en roulade contrôlée. Debout, il s'épousseta, et regarda fièrement derrière lui, imaginant l'adolescent en train de pester... et peut-être aussi de se poser des questions. Comment se faire passer pour un réfugié effrayé quand, de toute évidence, on n'avait pas l'air si effrayé que ça par les bombardements, et qu'on se passait de la protection d'un Jedi ? Yulpi réalisa que de plus en plus, il devait paraître suspect. Il n'avait répondu à aucune question de Kolin, hormis pour expliquer vaguement comment il s'était retrouvé dans les égouts. Il n'agissait pas comme un innocent...

Mais peu importe : il avait franchi l'éboulis et avait maintenant de l'avance sur Kolin. Du moins, c'est ce qu'il croyait... Le Gungan, fier de lui, entreprit d'avancer dans la galerie souterraine trop faiblement éclairée. Le groupe de réfugiés devait avoir des lumières sur eux, mais pas Yulpi. Enfin, si, il en avait une au départ, mais en se tâtant, il ne remit pas la main dessus. La lampe avait dû se décrocher lors de l'une de ses cabrioles. Yulpi avança donc à pas ralentis. Il réalisa alors qu'un autre problème se posait : la galerie n'était pas faite que d'un seul couloir continu. Quand il fit face à un premier embranchement, Yulpi décida par instinct de suivre le couloir le plus gros et qui semblait le mieux aligné avec celui d'où il arrivait.

Quand il entendit quelques bruits de pas par échos, il eut le faux espoir que l'affaire soit faite. Il réalisa quand même assez vite que les pas étaient beaucoup trop peu nombreux pour être ceux d'un groupe. Yulpi se demanda s'il s'agissait d'un réfugié perdu, à la traîne. Quand il vit Kolin débarquer devant lui, en sens contraire, ses épaules s'affaissèrent sous la déception. Comment avait-il fait pour le rattraper ? En courant, apparemment, vu comment l'adolescent était essouflé. Il avait en plus pris Orian sur ses épaules.

KOLIN – Je veux de réponses, ton nom, la raison pour laquelle tu fausses compagnie à la seule personne qui peut te tirer de là et même si je suis pas un mec à juger les apparences, tu me sembles un peu louche comme type. Tu mets la vie de centaines de personnes en danger en me faisant perdre du temps.

Bon, ça y est, Kolin commençait à énerver Yulpi. Enfin, si ce n'était pas Kolin personnellement, c'était la situation. Plus Yulpi perdait du temps dans cette galerie, plus il risquait de voir le groupe de réfugiés échapper aux Siths, et sa mission serait un échec. Yulpi avait toujours à cœur de réussir ses missions.

YULPI – Oh mais quelle rasade1, tu commences vraiment à m'escagasser, Monsieur le Jedi !

Yulpi sentait qu'il commençait à perdre le contrôle de ses nerfs, mais il avait appris que c'était une bonne chose de lâcher prise. Le problème, c'est que souvent, il commettait des gestes qu'il regrettait ensuite, quand il se mettait dans cet état.

YULPI – Je te fausse compagnie parce que ta seule foutue idée c'est de nous rapprocher des soldats qui attaquent par une autre entrée au lieu de guider le groupe de réfugiés déjà formé ! Alors des idées comme ça, Monsieur le Jedi, tu peux te les garder ! Maintenant, pardon, mais pousse-toi, j'ai des réfugiés à retrouver, moi !

Yulpi s'avança d'un pas ferme et saccadé. Orian, le pauvre, voyait la tension monter subitement de plusieurs crans, et resta un peu paralysé au lieu de se pousser sur le côté pour laisser passer le Gungan en colère. Ce dernier ne s'embarrassa de rien et poussa l'adolescent Jedi et le gamin réfugié d'un geste sec. Le but n'était pas de leur faire mal, mais Yulpi ne se contrôla pas vraiment. Le contrôle, c'était pour les Jedis...

[Jet de Force pour forcer le passage en poussant sèchement Kolin et Orian : réussite]

Orian fut surpris de se faire pousser aussi fort par l'être amphibien, et tomba sur les fesses, sa tête manquant de heurter une paroi. Ca aurait pu être très dangereux, Yulpi aurait pu blesser Orian alors que son but était de le sauver, lui comme les autres, des griffes des Jedis. Lui qui voulait se présenter en sauveur, voilà qu'il montrait la pire image de lui à Orian. Kolin, il s'en fichait de lui, évidemment. Yulpi serra les mâchoires en réalisant son geste, et tourna la tête. Il était désolé qu'Orian le vît comme ça. Mais il ne s'arrêta pas de marcher pour autant.


1) rasade : mot d'argot de Yulpi pour signifier “ennui” ou “rengaine”


Dernière édition par Yulpi Bepads le Dim 23 Juil 2017 - 8:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4483
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Dim 23 Juil 2017 - 8:04

Le membre 'Yulpi Bepads' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Jet de Yulpi réussi ! + 4 pts.


Yulpi : 22
Kolin : 28


Tour de : Kolin. Compétences à utiliser : Sagesse OU Dextérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 300
Âge du perso : 17 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Lyrae O'Sil

Feuille de personnage
Activité actuelle: Prisonnier des Siths sur Korriban
HP:
68/68  (68/68)
PF:
16/74  (16/74)

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Lun 24 Juil 2017 - 21:16

Le poing serré, il était à deux doigts de dégainer son arme de Jedi. Kolin ne souriait plus, toute l’amabilité qu’il s’était forcé de déployer depuis le début avec Yulpi fondait comme neige au soleil. Le Padawan avait toujours été animé par l’envie de rendre service à son prochain, maladroit, vulgaire et peu fréquentable, certes en dépit de ces défauts Kolin ne pensait jamais à mal, trop forgé par une enfance misérable dans les souterrains de Coruscant au contact de la pire plèbe qui soit dans la galaxie. Dompté depuis son enfance pour savoir que la solidarité était une des clés de voûte permettant la survie.

En délivrant le gungnan, le brun avait fait son devoir. Défendre le faible, secourir les plus vulnérables au mépris même de sa propre mission. Quel genre de Jedi aurait t-il été à laisser enfermer un malheureux dans des égouts crasseux ? Pas le Jedi qu’il voulait être, il avait assez d'exemples au Temple pour savoir à qui il voulait ressembler.

Mais une nouvelle fois, ses choix provoquaient des catastrophes : emmener Orian avec lui, perdre du temps.

- Blast, si j’avais su je t’aurai laissé à renifler la merde des égouts, elle t’aurait p’têtre rendu poli.

Répondit le Coruscanti en serrant les dents.

La critique du plan intrigua Kolin qui ne pouvait pas détacher ses yeux de la silhouette longiligne de Yulpi qui lui faisait face. Une sourde tension se faisait sentir, le gungan perdait le contrôle peu à peu, ses sentiments dansaient dans la Force d'une bien singulière manière.

Une ou deux années auparavant, le sabre de Kolin aurait déjà été dégainé, près à danser la valse à quatre temps du combat jusqu’au premier sang versé, hier. Aujourd’hui il n’était plus ce préadolescent. Il restait impulsif et avait du mal se contrôler en revanche les paroles de Lyrae sur la sérénité revenaient tellement en boucle dans son cerveau qu’il ne pouvait tout à fait s’en défaire. Ignorant un appel de Maître Ae sur son communicateur, il encaissa le reproche de son plan avec flegme et répliqua instantanément d'une voix glaciale.

- C’est un mec qui pataugeait dans la chiasse qui va me donner des leçons de stratégie. Tu crois que je suis tout seul, il y a de la coordination, je dirige les opérations avec les officiers. Fais-moi confiance, viens avec moi. Tu peux m’aider, toi et moi on peut sauver des vies, des vies innocentes. Tu piges ?

Pour appuyer son propos il tendit sa main en avant en signe de paix. Tous les alliés étaient bons à prendre. Les Siths eux ne feraient pas de distinction et élimineraient froidement hommes, femmes et enfants. Pas assez talentueux pour reconnaître la vraie nature de son partenaire, Kolin l’imagina terrifié, ayant perdu ses repères. Quoi de plus normal après avoir passé tant de temps enfermés dans les canalisations, sa planète bombardée. La peur annihilait les repères et rendait les cœurs les plus hardis vulnérables. Cette peur était peut être le destrier qui guidait Yulpi. Il fallait tenter de le rassurer : c’est ce qu’un Jedi avait pour devoir de faire. La situation globale était tellement chaotique et confuse, ce drôle de réfugié pourrait être une main secourable, il ne fallait négliger aucune main.

- À quoi bon être ennemis, les vrais ennemis ce sont les Siths. Si tu ne m’aides, ce sont autant de gosses comme Orian qui en souffriront, ses parents sont peut-être morts sous les bombardements. Tu veux vraiment que ça arrive à d’autres ? J’ai besoin de toi. Aide-moi.

La vivacité de Yulpi surprit Kolin qui ne put que subir l’assaut de l’amphibien de plein fouet. Déséquilibré par la force du choc il vacilla et tomba de tout son long sur le sol terreux entraînant avec lui le pauvre petit Orian qui poussa un cri de surprise plus que de douleur. Un juron plus tard, vif comme l’éclair le padawan sauta sur ses pieds et se rua sur son jeune ami pour s’assurer qu’il n’avait rien. Un bref coup d’œil sur le visage du petit plus tard, il nota l’absence de blessure grave.

- J’suis désolé mon pote ! Reste là.

- J’ai rien, j’ai rien !

« Quand tu frappes le plus petit de la tribu, c’est toute la tribu que tu frappes. » disait l’Obvoläh de la cour des miraculeux. Charlatan et médecin de fortune des plus paumés de tous les habitants des ghettos de Coruscant. Kolin n’avait jamais cru une traître parole des ces voleurs qui soignaient leurs patients en les plongeant dans l’eau des stations d’épuration pour les guérir ; toutefois ; aucune phrase ne l’avait jamais marqué comme celle-ci. S’il était un Jedi, il restait avant tout un miraculeux. Un petit sauvage, brutal et atavique qu’on avait essayé maquiller avec une bure de Jedi, mais un âne naissant dans une écurie ne devenait jamais un cheval.

[Jet de sagesse pour lancer Télékinésie rang 2 pour faire trébucher Yulpi = succès]


En appelant à la Force le padawan se concentra et tendit les deux mains en avant pour faire tomber Yulpi afin de réduire son avance. Il ne voulait pas le blesser, cela serait revenu à devenir un Sith, juste le ralentir pour qu’il puisse réduire son avance.

Quelques secondes après, Kolin était debout devant lui et lui tendit une main secourable tout en frottant son épaule endolorie après sa chute.

- Aide moi, il y a tellement plus en jeu que nous.

Il inspira doucement.

- S’il te plaît.


Dernière édition par Kolin Valkizath le Lun 24 Juil 2017 - 22:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Nombre de messages : 4483
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   Lun 24 Juil 2017 - 21:16

Le membre 'Kolin Valkizath' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Jet de Kolin réussi ! + 6 pts.
Kolin : - 20 PF.


Yulpi : 22
Kolin : 34


Tour de : Yulpi. Compétences à utiliser : Force physique OU Agilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event XI - Lorrd] Les hommes des cavernes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-