La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Nez Peron] "Il est temps d'avoir du Nez..." [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vaas Stoker
¤ Moff Impérial ¤
¤ Moff Impérial ¤
avatar


Nombre de messages : 135
Âge du perso : 98 ans
Race : Falleen
Binôme : Darth Anetherion (en secret)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: [Nez Peron] "Il est temps d'avoir du Nez..." [Solo]   Jeu 8 Juin 2017 - 21:35

L'Oeil Sombre sortit de l'hyper-espace. Devant lui, Nez Péron s'étalait. Dans un costume d'apparat tout juste repassé, le Falleen borgne croisa ses pieds aux bottes cirées de frais, tandis qu'il s'installait plus confortablement dans son fauteuil. A côté de lui, une jeune fonctionnaire de l'administration impériale consultait ses notes, tout en remontant constamment sur son nez d'antiques binocles cerclées de métal écaillé. Engoncée dans un uniforme neuf qui nécéssitait encore quelques ajustements, cette jeune femme avait été assignée à Vaas, comme sa secrétaire. Son oeil unique se tourna vers elle, et il sourit sous cape en la voyant sursauter. L'alien écailleux essaya de se rappeler de son nom. Quelque chose comme "Valéria", ou dans ces eaux-là. Enfin, il n'allait pas perdre du temps à tenter de se rappeler de son nom. Il avait bien d'autres choses à faire, à vrai dire, comme prendre en main l'administration de Nez Péron.

"Monsieur, j'ai les informations demandées. Les principaux propriétaires terriens sont les MacFarlanes, les Hisho, les Korenbo, les Bram et les Lumley. A eux cinq, ils se partagent près de 75% des richesses agricoles de la planète et forment un très puissant lobby auprès de l'administration impériale présente sur place. Les immigrés dits "volontaires" sont surtout des enfants de bonnes familles que l'on envoie dans pas mal d'endroit du même acabit afin de se retrouver à un poste flattant leur ego. Les autres sont des esclaves, pour la plupart."

"Merci beaucoup."

Il se plongea dans ses pensées. Les propriétaires terriens ne formaient pas qu'un lobby : ils étaient largement indépendant d'esprit, sinon d'autre chose, vis-à-vis de l'administration impériale, et possédaient leurs propres armées, qu'ils entretenaient régulièrement. Ce qui allait rendre la prise de pouvoir plus problématique que prévu. Les anciens gouverneurs avaient laissé les 5 Familles agir à leur guise, de peur de se trouver sous le couperet d'hypothétiques sanctions. En tant que Moff, il recevait la charge d'une planète et on lui avait désigné celle-ci, après le décès du précédent gouverneur, mort d'une soudaine et fulgurante maladie. Il allait donc devoir prendre en main cette affaire, et avait déjà son idée dessus. Issan vint à lui et le salua :

"Monsieur, le spatioport autorise l'atterrissage de l'Oeil Sombre. Vous allez pouvoir débarquer."

"Bien, monsieur Issan. Vous vous occuperez des formalités d'usage après mon départ. L'alien se leva et, d'une voix forte, déclara à travers l'interphone : Je quitte le pont. Monsieur Issan, à vous le quart !"

"Bien, monsieur. A moi le quart !"

Vaas, suivi de sa secrétaire, sortit de la pièce et se dirigea vers la sortie du vaisseau.
Sur le tarmac du spatioport, une haie d'honneur se mit au garde à vous, tandis qu'il descendait la rampe d'un pas lent. Un orchestre entama l'hymne national impérial quand il posa les pieds sur le sol. D'un air grave, les écailles oscillant entre le vert et le bleu, il exécuta un salut des plus impeccable, le visage levé vers l'étendard de l'Empire qui flottait doucement au vent. Sa secrétaire fit de même. Enfin, les dernières notes s'élevèrent dans les airs et Vaas s'avança d'un pas lent au milieu de la haie d'honneur, suivi par la jeune femme. En face d'eux, un homme en costume sombre attendait, un calepin sous le bras. Il salua l'alien quand ce dernier se retrouva en face de lui :

"Moff Stoker, je suis Hashley Bram, actuel gouverneur par intérim. Je suis ravi de vous accueillir sur Nez Péron et vous souhaite la bienvenu, au nom des 5 Familles. Nous... Nous espérons que vous nous guiderez avec sagesse, comme vos prédécesseurs. Voici les documents officiels à signer."

Vaas sourit et prit le calepin, parcourant rapidement ledit document, à la recherche d'une quelconque arnaque. Ne voyant rien, si ce n'est un document on ne peut plus officiel, il le signa rapidement et le donna à sa secrétaire.

"Je vous remercie, Hashley. Voici ma secrétaire, Valéria. Mon second, Issan, ne tardera pas à faire débarquer mes gens sur la planète. Et... Je vais vous donner votre premier ordre : je souhaite voir les dirigeants des 5 Familles demain, au palais, à la première heure. Toute absence ou retard sera considéré comme une insulte personnelle et me forcera à prendre des mesures, comme envoyer un détachement de l'armée impériale jusqu'aux domaines des contrevenants afin de les faire venir, de gré, ou de force."

Son sourire carnassier rappela à son interlocuteur certains prédateurs marins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaas Stoker
¤ Moff Impérial ¤
¤ Moff Impérial ¤
avatar


Nombre de messages : 135
Âge du perso : 98 ans
Race : Falleen
Binôme : Darth Anetherion (en secret)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Nez Peron] "Il est temps d'avoir du Nez..." [Solo]   Sam 10 Juin 2017 - 21:44

Hashley Bram avait les lèvres pincées, tandis qu'il observait le nouveau gouverneur de la planète saluer la foule, sur le chemin menant au palais. Valéria était assise près du chauffeur de l'aéroglisseur sur lequel ils se trouvaient, pendant que Vaas saluait les habitants de Nez Péron. Il y avait de nombreux Humains, bien sûr, mais les aliens étaient les plus présents. Il nota qu'ils étaient majoritairement vêtus de tenues de mauvaise qualité et rapiécées. Ses écailles oscillaient entre le bleu et le vert, tandis qu'il buvait du petit lait sous les acclamations de la foule. Son regard tomba sur le visage du notable de la famille Bram, et son sourire s'élargit. Cela devait faire un quart d'heure qu'ils se connaissaient et l'Humain le haïssait déjà. Le mater allait procurer une certaine satisfaction au Falleen, il le pressentait.
L'arrivée de l'aéroglisseur dans la cour d'honneur du palais fut acclamé par une fanfare, tandis que le personnel au grand complet s'était assemblé, dans l'attente d'un hypothétique discours de la part du Moff. Ce dernier se plaça en vue de tous et toutes et s'éclaircit la gorge :

"Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, bonjour. Je suis le nouveau gouverneur, le Moff Vaas Stoker. Comme mon titre l'indique, je suis un militaire, et je tiens à ce que l'administration de Nez Péron soit aussi organisée que l'est la Flotte Impériale. C'est pourquoi je vais confirmer ici une de vos craintes : il y aura bel et bien des... "Purges" au sein de l'administration planétaire. En effet, nombre d'entre vous ont droit à une retraite bien méritée, et peuvent dès demain les faire valoir auprès de qui de droit. Quant au reste, ne vous en faites pas, la... Transition se fera sans accrocs, je vous le garantie. Bien... Maintenant, je vous laisse reprendre vos activités, je ne souhaite pas vous en détourner plus que cela. J'ajoute toutefois que votre salaire sera revu à la hausse pour ce mois-ci et le prochain. Merci à vous pour votre attention."

La foule l'acclama et se détourna, afin de retourner à ses occupations. Vaas fit signe à sa secrétaire :

"Je pense que nous allons devoir organiser prochainement un dîner en mon honneur. Essayez, mon petit, de voir avec le directeur du protocole ou le chambellan, ou quelque soit son nom, si cela peut être fait dans les deux prochaines semaines. Merci bien."

Puis, il se dirigea vers le palais, un sourire en coin, laissant Hashley Bram fulminer sur le véhicule.

................................................................

Assit à la table de conférence, Vaas observait patiemment les autres personnes présentes dans la pièce. Mis à part ses gardes du corps et Valéria, Naoko Hisho était la seule membre des 5 Familles à avoir répondu à son appel. Les autres étaient les quelques industriels qui se partageaient les quelques 25% restant de la production agricole planétaire. Le regard du Falleen se vrilla sur la femme. D'une soixantaine d'années, elle avait des traits bridés et portait encore relativement beau, même si sa beauté était plus due aux opérations de chirurgies et au maquillage qu'elle s'appliquait quotidiennement sur son visage.

"Je constate que vous êtes la seule des 5 Familles à s'être déplacée. Cela fait bien... Une bonne demie-heure que cette réunion AURAIT dû commencer. Vos amis ont décidé de m'insulter. Bien. Je vais donc devoir prendre des mesures... Particulières."

Il se tourna vers un officier impérial qui se trouvait non-loin de lui. Ce dernier avait un visage sévère et des mâchoires carrées. Tout en lui clamait la solennité militaire.

"Capitaine Ishiara ? L'homme salua en claquant des talons. Je vous donne l'ordre suivant : vous allez prendre une section d'élite, puis, vous devrez vous rendre aux divers domaines des 5 Familles et en faire venir, de gré ou de force leur dirigeants. Vous avez le droit d'user de tous les moyens pour parvenir à cela mais... Vous devrez les prévenir avant d'entrer dans les domaines que toute menace ou action hostile signifierait une attaque envers le représentant de l'Empire et par-là même envers le Conseil Noir et l'Impératrice. Et que je n'hésiterais pas à réagir en conséquence."

L'homme salua de nouveau et sortit de la pièce d'un pas rapide. Les personnes assemblées dans la pièce déglutirent, tandis que la température baissait de quelques degrés. Le silence s'abattit, tandis que le Falleen lisait les rapports que lui avait préparé sa secrétaire. Les six industriels "non-affiliés" ne pouvaient que se partager une minime part du gâteau et ils étaient écrasés par les "impôts" mis en place par les Familles. Vaas prit un cigare fin, le cala entre ses lèvres et l'alluma, avant de souffler une bouffée de fumée vers le plafond.

"Bien... Maintenant, nous allons devoir parler de bien des choses. Les rapports concernant la production de la planète indiquent près de 45% d'exportations, mais j'ai la nette impression que le véritable chiffre se situe aux alentours de... 20%. C'est pourquoi je pense que nous allons organiser une vaste campagne de contrôle, afin de vérifier ces chiffres. Ne serait-ce que pour s'assurer que vous ne tentez pas de duper l'Empire. Et les contrevenants seront forcés à exporter près de 65% de leurs production pour trois ans, en guise de... Contravention. Sommes-nous d'accord ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaas Stoker
¤ Moff Impérial ¤
¤ Moff Impérial ¤
avatar


Nombre de messages : 135
Âge du perso : 98 ans
Race : Falleen
Binôme : Darth Anetherion (en secret)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Nez Peron] "Il est temps d'avoir du Nez..." [Solo]   Jeu 15 Juin 2017 - 16:04

Le capitaine Ishiara revint près de trois heures plus tard, escortant les quatre dirigeants restant. Ces derniers étaient encadrés par des soldats impériaux portant une armure métallique sombre, dont la seule touche de couleur était un symbole oméga écarlate sur les épaulières gauches. Hashley Bram s'assit, rouge de fureur :

"C'est un scandale, Stoker ! Vous n'avez pas le droit de-"

"Ce sera Moff Stoker pour vous, Bram. Et j'en ai parfaitement le droit, en tant que gouverneur planétaire. Je vous avais prévenu hier et vous n'avez pas tenu compte de cela."

"Vous n'êtes qu'un tyran ! A peine arrivé, vous pensez que tout vous est dû et-"

"Et je crois que vous devriez cesser de geindre. Trop longtemps l'Empire vous a laissé les mains libres et les Familles en ont profité pour s'engraisser et s'enrichir, avec la complicité des différents gouverneurs qui se sont succédés ici. Ces derniers avaient peur de vous, ou bien profitaient avantageusement de votre petit jeu. Mais cela est fini. On m'a remit la direction de cette planète et je compte la faire entrer de nouveau pleinement dans le giron impérial. Que cela vous plaise ou non. Maintenant, asseyez-vous, à moins que vous ne souhaitiez ajouter l'humiliation d'y être forcé ?"

En maugréant et en pestant dans leurs barbes, ils s'assirent. Vaas sourit. Ce n'était, pour ces industriels, que le début des ennuis. Les six exploitants non-affiliés était d'ors et déjà partis et allaient essayer de planquer le plus possible leurs potentielles frasques et magouilles. Il les avait brossé dans le sens du poil, sachant qu'il allait s'aliéner les cinq autre, mieux valait en garder quelques-uns dans sa poche. Il s'alluma un cigare, tandis qu'étaient servis du thé et du café aux participants de la réunion. L'oeil unique du Falleen jaugea les représentants. Mis à part Hashley Bram et Naoko Hisho, il se trouvait Howard Lumley, Fran Korenbo et Sangster MacFarlane. Il ne s'agissait pas là de quelconques portes-paroles, mais des chefs de famille. Vaas souffla une bouffée de fumée vers le plafond, pensif. Enfin, il les regarda :

"Je vais vous le dire tel quel : l'Empire reprend sa main-mise sur cette planète. Il fut constaté de trop nombreuses irrégularités sous la gestion de mes prédécesseurs, et il fut constaté un écart de près de 20% entre les chiffres annoncés et les chiffres réels. Une série de contrôles va donc être effectuée dans vos domaines, afin de s'assurer que vous ne contreveniez en rien. Et les coupables auront à exporter 65% de leurs productions à destination de l'Empire durant les trois prochaines années."

"Et donc... Afin de reprendre la main, vous souhaitez nous placer un harnais sur le cou ? Bel exemple de gestion et de magnanimité de la part de notre nouveau gouverneur ! Qu'est-ce qui nous empêcherait alors de riposter avec violence ? L'Empire nous a toujours assuré que nous ne subirions aucune contrainte et vous voulez maintenant nous forcer à changer ?"

Le regard de Vaas se posa sur Sangster MacFarlane. Il se frotta pensivement l'arête du nez, tandis qu'il se préparait à lâcher sa bombe.

"Bien entendu, j'ai prévu quelques... "Douceurs", si c'est ce qui vous inquiétait. Par exemple, nous allons mettre en place un programme d'insertion des populations aliens présentes sur la planète. Cela signifie, entre autre, s'assurer qu'ils soient... Relativement biens traités, qu'ils soient esclaves ou citoyens. Bien entendu, je sais que vous êtes d'importants employeurs et donc que vous aurez à coeur de mener cette tâche à bien. On débloquera une réserve de crédit afin de permettre à ceux et celles qui en auraient besoin de parvenir à leurs fins."

Sur ces mots, Bram, Lumley et Korenbo se levèrent et sortirent, une expression outragée sur le visage. MacFarlane les suivit, non sans avoir menacé Vaas une dernière fois :

"Vous êtes le roi des cons, et vous nous mènerez à la ruine avec vos folies ! Vous allez entendre parler de nous, croyez-moi !"

Le regard de Vaas se posa sur Naoko Hisho, tandis que la porte se refermait en coup de vent.

"Et vous ? Vous ne tempêtez pas, ne me menacez pas des pires outrages ?"

"Pourquoi ? Vous êtes le nouveau gouverneur et avez l'appui de la Flotte. Nos troupes ne sont composées que de mercenaires qui, face à des soldats entraînés, déguerpiront pour la plupart après les premiers affrontements. Vous n'attendez qu'une chose, c'est que les Familles fassent une erreur et s'en prennent ouvertement à vous, afin de les écraser sous votre botte. Autant dire que je préfère conserver mon entreprise en l'état et que je me rallie à vous, même si cela doit impliquer devoir être taxé plus que d'autres."

Vaas plissa les yeux et hocha la tête, avant de se lever et de déclarer la réunion terminée.
Il fallut toutefois attendre deux semaines pour savoir comment allaient réagir les Familles. Des contrôleurs et des percepteurs de l'administration impériale furent sauvagement passés à tabac, chassés des domaines de production, voire disparurent totalement.
Puis, ce furent des membres des forces de sécurité qui furent pris à partie à la sortie de cantina par des membres des armées privées des 5 Familles. Ces derniers furent arrêtés et placés en détention. En réponse, d'autres mercenaires prirent d'assaut les postes de sécurité où leurs camarades étaient enfermés.
Enfin, Vaas fit débarquer ses troupes, avant de placer la planète sous loi martiale :

"Mes chers concitoyens, moi, Moff Vaas Stoker et gouverneur planétaire, je vous souhaite le bonjour. Je m'adresse à vous aujourd'hui pour vous éclaircir sur les points qui m'ont mené à placer Nez Péron sous loi martiale.
En tant que gouverneur planétaire, l'une de mes priorités est de permettre à mes administrés, c'est-à-dire vous, de vivre pleinement votre vie comme vous l'entendez. Bien entendu, cela signifie que je dois m'assurer que j'en ai les possibilités financières. Jusqu'à ma nomination, un système inique régnait sur la planète, n'enrichissant que certains exploitants et privant Nez Péron d'une partie essentielle de ses revenus par la même occasion. Alors que mon but était de changer cet état de fait, j'en suis empêché par une partie des notables, qui souhaitent conserver un système en réalité inique pour près de 90% de mes concitoyens. C'est pourquoi, en vertu de mon grade de Moff et par les pouvoirs qui me sont conférés par le Conseil Noir, j'ai placé la planète sous loi martiale, jusqu'à la résolution de cette crise.
Je vous demande à tous et à toutes votre compréhension et espère que nous pourrons travailler ensemble afin de permettre à Nez Péron de relever la tête et de devenir un joyau d'excellence au sein de l'Empire. Merci à vous.
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaas Stoker
¤ Moff Impérial ¤
¤ Moff Impérial ¤
avatar


Nombre de messages : 135
Âge du perso : 98 ans
Race : Falleen
Binôme : Darth Anetherion (en secret)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Nez Peron] "Il est temps d'avoir du Nez..." [Solo]   Mer 28 Juin 2017 - 10:19

L'état-major de Vaas était réuni autour d'une table holographique présentant une immense plaine, traversée en son centre par un large fleuve. Naoko Hisho était aussi présente, ayant été sommée de joindre ses forces à celles de l'Empire, en gage de sa bonne volonté. Le Falleen écoutait cette dernière expliquer aux officiers comment était le terrain :

"Ce que l'hologramme ne montre pas, c'est qu'il s'agit d'une plaine vallonnée, parsemée de petites collines. Le point le plus élevé est... Là, dit-elle en désignant une partie de la carte à l'aide de son doigt. C'est-à-dire à l'opposé des forces des Familles."

"Si nous souhaitons prendre un avantage net sur eux, il faut les forcer à se battre sur notre terrain. Nous en avons déjà choisi l'emplacement, il nous reste plus qu'à placer nos troupes. Installez l'artillerie sur ces hauteurs, afin qu'ils pilonnent l'ennemi quand il tentera de passer le fleuve. Quelle est la profondeur de ce dernier ?"

"Assez pour faire sombrer les unités blindées non-équipées d'antigrav."

"Et nos adversaires s'enorgueillissent d'en posséder un certain nombre, assez pour faire office de fer de lance. Il est à parier qu'ils mettront du temps à passer cet obstacle, et nous les dissuaderons de parachuter leurs forces, ou d'user de leurs vaisseaux afin de les forcer à passer par le fleuve."

Alors qu'ils se penchaient sur la mise en place des troupes, un messager entra dans la pièce, salua le Moff Stoker et lui remit un paquet. L'alien l'ouvrit, pour trouver un holopad sombre, sans aucune marque pouvant indiquer sa provenance. Quand il demanda des précisions au messager, ce dernier répondit qu'il ignorait tout autant que son supérieur l'origine du paquet, sinon qu'il était arrivé par le biais du courrier planétaire, à l'intention du Falleen. La réunion s'acheva et ce dernier revint à son bureau, une fort belle pièce, spacieuse, dont la baie vitrée offrait une vue incomparable sur la capitale et les terres environnantes. La table de bois cirée qui trônait au centre valait à elle seule son pesant d'or, tout comme les fauteuils, le canapé, la table basse, la bibliothèque et le bar qui composaient en tout et pour tout son mobilier. Vaas avait dépensé dans ces achats une partie de sa réserve personnelle et une grande part de ses premiers salaires en tant que Moff. Mais la dépense en valait le jeu...
Deux étendards impériaux et planétaires pendaient des murs, et un portrait de l'Impératrice était accroché près du bureau, son regard semblant juger les visiteurs du Moff... Ce qui n'était pas loin d'être le cas, puisque ce dernier y avait installé des micros et des caméras, afin de garder des traces de ses entretiens.

Assit à son bureau, le Borgne observait l'holopad qui se trouvait entre ses mains. Enfin, son pouce droit se posa sur une partie de l'appareil et ce dernier s'alluma. Une voix désincarnée et pourtant étrangement familière s'éleva :

"Bonjour, Moff Stoker. Votre nouveau fauteuil vous plaît-il ? Vous ne m'avez pas remercié pour vous y avoir placé... Voici donc ce que vous allez devoir faire : mettez en place quelqu'un auprès d'un Sénateur, et trouvez sur lui quelque-chose de... Compromettant, susceptible d'être utilisé contre lui. Je vous recontacterais en temps et en heure."

Il haussa un sourcil. C'était un ordre bien singulier... Et pourtant... Il prit un fin cigare et l'alluma, se massant l'arête du nez en réfléchissant. Enfin, le Moff se pencha et composa un numéro sur son holocom, avant de patienter. Enfin, une personne portant un masque blanc apparut devant lui. Vaas remonta sa manche gauche et présenta un petit tatouage placé sur son biceps, en signe de reconnaissance.

"Que voulez-vous ?"

"Un... Petit service, Apatride. En échange de quoi, je pourrais peut-être vous offrir un certain nombre de sauf-conduit au sein de l'Empire. J'ai entendu dire que vous souhaitiez étendre votre... Sphère d'influence."

"Mmmmh... Pourquoi pas ? Mais cela dépend du service, bien entendu."

"Je souhaiterais que vous approchiez, enfin, vous ou un autre, le Secrétaire Général du Sénat, et que vous me trouviez quelque-chose sur lui, n'importe quoi qui puisse servir de levier contre lui."

Le masque plaça sa main sur son menton, prenant une pose de réflexion. Puis, son regard revint à Vaas.

"Bien, nous devrions pouvoir faire cela. Mais le sauf-conduit seul ne sera pas suffisant. Ajoutez 100 000 crédits républicains, sur le compte usuel, et nous nous en occuperons."

Le Moff hocha la tête et la communication se coupa, tandis qu'il se renfonçait dans son fauteuil. L'Apatride était un groupe d'espions et parfois d'assassins, généralement employé par le Soleil Noir, et dont la particularité était de garantir l'anonymat à chacun de ses membres. Leurs services étaient élevés, mais la réussite était garantie à 99,9%. Ils tenaient à mettre en avant l'infime marge d'erreur, afin de démontrer leurs compétences auprès de leurs potentiels employeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaas Stoker
¤ Moff Impérial ¤
¤ Moff Impérial ¤
avatar


Nombre de messages : 135
Âge du perso : 98 ans
Race : Falleen
Binôme : Darth Anetherion (en secret)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Nez Peron] "Il est temps d'avoir du Nez..." [Solo]   Jeu 6 Juil 2017 - 22:06

Vaas Stoker était mal à l'aise. Et, à vrai dire, il y avait de quoi : un Sith se trouvait en face de lui. Il était arrivé deux jours plus tôt sur Nez Péron et s'était présenté aux autorités du spatioport comme étant le Seigneur Makrus. Mais il n'avait pas quitté son vaisseau depuis son arrivée... Sinon pour se présenter au Falleen. Et ce dernier n'en menait pas large. Il fallait dire que son interlocuteur semblait tout juste sorti de la tombe : son cou décharné était surmonté par un crâne à la peau tiré et aux airs de charognard. Ses yeux pâles brillaient d'une curiosité malsaine, et un sourire étrange traversait son visage. Selon les renseignements que le Moff avait pu collecter sur son visiteur, ce dernier s'était spécialisé dans l'art de l'alchimie Sith.

"J'ai ouïe dire que vous aviez des ennuis sur votre planète, Moff. Et je pense que mon aide peut vous être utile."

Il avait une voix cassée, croassante, désagréable à l'oreille. Vaas coupa le bout d'un cigare et le planta entre ses lèvres, avant l'allumer, considérant et reconsidérant la proposition de son visiteur.

"Eh bien, votre Excellence, avec tout le respect que je vous dois... Votre aide est la bienvenue, bien entendu, mais... J'avoue ignorer en quoi vous pourriez m'être utile. Si je puis me permettre, bien entendu."

"Eh bien... En tant qu'Alchimiste, je pense avoir quelques petits trucs qui peuvent... "Augmenter" les capacités d'une partie de vos troupes. Et aligner sur le champ de bataille mes expériences ratées. Ces dernières sont pratiquement folles et ne cherchent qu'une chose : la mort."

"Bon... Je vais accepter mais... J'imagine que vous voulez quelque-chose en échange ?"

"Ne vous en faites pas, Moff. Je m'en occuperais moi-même, après la bataille. Nous avons un accord ?"

Le Sith se leva et tendit la main. Vaas fit de même et serra la main de son interlocuteur. Il fut surpris de la force qui animait la main de cet homme semblant tout juste relevé de la tombe.
Le Seigneur Makrus se détourna et sortit de la pièce, laissant le Falleen se masser la main, tout en se demandant s'il avait fait le bon choix.

...................................

Vaas reçut les rapports concernant la bataille le lendemain de cette dernière.
Les forces des Familles avaient agit conformément au plan de bataille initial : une fois qu'ils furent "dissuadés" de parachuter leurs gens, ou d'effectuer des raids aériens, grâce aux installation sol-air de l'Empire, leur unique possibilité pour venir à la rencontre de leurs adversaires était de traverser le fleuve.

De plus, les "forces" du Seigneur Makrus avaient effectué leur tâche. Vaas les avait vu et avait cru qu'il allait rendre son déjeuner : quelles que soient les expériences que le Sith avait mené sur eux, ils étaient à présent à peine de simples golems de chair, hurlant d'agonie et de souffrance, aux membres brisés et distordus.
D'une façon ou d'une autre, ce taré de Sith était parvenu à les déployer à l'arrière des lignes ennemies, après les avoir bourré de sédatifs et d'excitants divers, au point qu'une petite escadre vidant ses cartouches de gaz sur eux devait à peine les chatouiller.

Ces ignobles créatures avaient poussé l'arrière-garde à avancer, forçant ainsi l'avant-garde à s'engager dans le piège tendu par l'ennemi. A partir de là, la déroute s'organisa et les forces de Familles avaient rapidement tourné casaque afin d'échapper à une mort certaine, quand ils ne se rendaient pas en criant grâce.

Le rapport indiqua que Makrus avait prit avec lui environ 5% des prisonniers, en prétextant qu'il "avait besoin de matériel pour ses recherches et qu'il avait l'accord du gouverneur". Au moins, le Falleen n'aurait pas à payer quoi que ce soit d'autre, bien que le sort que le Sith réserve à ses victimes soit inimaginable, au-delà des pires cauchemars du Moff...
Il se leva et reposa son bloc de données sur son bureau. Si l'hydre était affaiblie, il ne restait plus qu'à la décapiter. Les Familles, exceptée la Famille Hisho, était retranchée dans une des demeures des MacFarlane, fortifiée au possible, avec leurs derniers fidèles, attendaient l'assaut final de l'Empire.

Vaas attrapa un holster, le ceignit, plaça un blaster dans la gaine, son sabre dans son fourreau et sortit de la pièce. La justice impériale ne souffrait d'aucune attente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaas Stoker
¤ Moff Impérial ¤
¤ Moff Impérial ¤
avatar


Nombre de messages : 135
Âge du perso : 98 ans
Race : Falleen
Binôme : Darth Anetherion (en secret)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Nez Peron] "Il est temps d'avoir du Nez..." [Solo]   Jeu 20 Juil 2017 - 23:34

Demeure principale de la Famille Bram

Les troupes impériales vidèrent les dernières poches de résistances, avant de prendre position autour du bâtiment. L'artillerie lourde les soutenait en pilonnant (un peu inutilement) les fortifications restantes et les décorations de la demeure.
Les quatre Familles rebelles, à savoir les Lumley, les Bram, les MacFarlane et les Korenbo, s'étaient retranchés dans cette petite place-forte, espérant tenir ainsi tête aux troupes commandées par le nouveau dirigeant de la planète. Suite à ce qui fut appelé "La Bataille du Fleuve Kwai", il n'y eu guère plus que quelques escarmouches entre les mercenaires engagés par les Familles et les forces impériales, et l'un des ordres premiers de Vaas était de "démilitariser ce tas de fumiers, par tous les moyens". Déjà, des navettes emmenaient les capitaines capturés dans des prisons impériales sur d'autres planètes, tandis que leurs sous-fifres étaient exécutés ou revendus aux autres propriétaires de Nez Péron comme esclaves.

Le Moff retira sa longue-vue de son œil et se tourna vers sa secrétaire. Bien qu'il ai une guerre sur les bras, il ne pouvait laisser ses tâches administratives péricliter. La jeune femme était mal à l'aise, et cela se voyait. Mais, au moins, elle avait cessé de sursauter chaque fois que l'artillerie tirait une salve, c'était déjà ça... Elle consulta rapidement son holopad, avant de lever le visage en direction de son supérieur :

"Les inspections menées dans les autres domaines ont relevé trois irrégularités, telles que vous les avez défini. Bien entendu, leurs propriétaires ont été notifiés de l'amende qui leur est imposée. Toutefois, deux d'entre eux sont les MacFarlane et les Korenbo, ce qui signifie..."

"Que nous allons avoir un peu de mal à le leur notifier..."

La prise de pouvoir du Moff s'accompagnait d'un remaniement total des instances planétaires, et le fait qu'il ai l'intention assumée d'anéantir purement et simplement ceux et celles qui se mettaient en travers de son chemin créait un certain chaos. Les terres allaient devoir être redistribuées et bien de petits fermiers comptaient sur cela pour prendre une importance nouvelle au sein de cette nouvelle administration. Nombre d'entre eux avaient déjà commencé à jouer les cires-pompes auprès du Falleen, ou du moins, de ses subordonnés administratifs, afin d'avoir leur propre part du gâteau.

"Enfin... Nous verrons cela en temps voulu. Général Courvoi ? Déclenchez l'assaut, je vous prie."

...........................................................

La porte de la chambre-forte s'ouvrit dans un fracas infernal et les soldats entrèrent, mettant en joue les dirigeants des Familles et leurs proches, qui s'étaient retranchés dans cette relative sécurité. Les impériaux les maîtrisèrent et les séparèrent, forçant les grosses huiles à se mettre à genoux, les mains sur la tête.
Le Moff entra. Il était visible, à sa tenue, qu'il avait participé à quelques-unes des escarmouches qui eurent lieu dans le bâtiment. Ses vêtements étaient froissés, déchirés, et des tâches écarlates l'assombrissaient un peu plus, là où ses blessures se situaient... Ou que le sang de ses ennemis avait giclé. Il tenait dans sa main droite son sabre d'apparat, maintenant entaché de sang, et sa main gauche serrait un blaster.

"Félicitation, Bram. Vos gens étaient d'une loyauté des plus étonnantes, pour des portes-flingues. Mais à présent, c'est fini. Votre méprisable petite rébellion s'achève ici, ainsi que votre suprématie. Vous et vos familles appartenez à présent à l'histoire, et on rappellera votre souvenir, quand on parlera des sots qui se rebellent contre l'Empire. Je vous ai laissé le choix, vous ai tendu la main, mais vous l'avez refusé. A présent vous tous, hommes, femmes, enfants et vieillards êtes considérés comme des traîtres, dorénavant, et subirez tous le châtiment en conséquence."

Il plaqua son blaster contre le front de sa victime et appuya sur la gâchette, avant d'exécuter de la même façon les autres chefs de Famille.

"Monsieur, que fais-t-on des autres ?"

"La punition est la mort, sergent, sans exception aucune."

"A vos ordres."

Le Moff Vaas Stoker sortit de l'abri, tandis que les parois de ce dernier étaient illuminées par les traits des blasters et que retentissaient les cris de détresse des fusillés.

................................................

La fête battait son plein.
Il ne s'agissait pas seulement de la célébration de la victoire, mais aussi de la réception de bienvenue au nouveau dirigeant de la planète qui se tenait dans le palais gouvernemental. Debout, une flute de champagne entre ses doigts, le Moff observait les domestiques qui, discrètement mais efficacement, parvenaient à aménager une piste de danse au milieu de la salle de réception. Son regard fut attiré par un mouvement proche. Naoko Hisho, suivie d'un homme engoncé dans un fauteuil médicalisé, s'approchait. La dernière dirigeante des Familles, à présent reléguée au rang de propriétaire terrienne, était vêtue d'une robe carmine fendue sur la cuisse droite, et son maquillage, bien que discret, exprimait la sensualité. A l'inverse, l'homme qui l'accompagnait, bien que richement vêtu, donnait l'impression de survivre depuis bien des années.

"Moff Stoker, je vous présente mon époux, Sen Hitok."

Les deux hommes inclinèrent la tête, en guise de salut.
Les musiciens finirent d'accorder leurs instruments et le Falleen se tourna vers Naoko :

"Souhaiteriez-vous ouvrir la danse en ma compagnie ?"

Elle jeta un coup d'oeil à son mari, qui acquiesça silencieusement, et prit la main tendue du Falleen. Le couple ouvrit la première danse avec une valse lente et calme, durant laquelle ils prirent le temps de discuter à voix basse :

"Mon époux a eu un grave accident étant plus jeune, qui l'a laissé paralysé aux jambes. Tout le monde pensait que, malgré mon statut d'héritière, il allait diriger les affaires à ma place. Ce fut l'inverse, et je m'occupais de lui en même temps."

"J'imagine que vous ne me dites pas cela pour rien."

"En effet. Vous êtes un Moff, c'est-à-dire un gouverneur planétaire et un dirigeant militaire. Vous allez être amené à vous absenter, parfois longuement de la planète. Vous allez avoir besoin d'un régent... Ou d'une régente. Votre secrétaire, aussi efficace soit-elle, ne peut remplir ce rôle."

"Tandis que vous êtes totalement qualifiée ?"

"En effet."

"Je vais réfléchir à cela... Mais gardez à l'esprit qu'il n'est pas dans votre intérêt de me contrarier. Le sort des autres Familles doit vous servir de mise en garde, compris ?"

"Tout à fait, Excellence. Elle fit promener son doigt le long du torse de son interlocuteur, doucement, presque comme une caresse. J'espère que vous n'aurez jamais à vous plaindre de mes... "Talents". Je pense même pouvoir vous surprendre dans certains domaines."

Le regard de Vaas s'étrécit, tandis que ses écailles viraient au turquoise. Cette collaboration s'annonçait des plus palpitantes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Nez Peron] "Il est temps d'avoir du Nez..." [Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Nez Peron] "Il est temps d'avoir du Nez..." [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-