La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Croiseur Hammerhead]Bienvenue à bord[pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 561
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: [Croiseur Hammerhead]Bienvenue à bord[pv]   Mer 3 Mai 2017 - 9:12



"Bienvenue à la maison capitaine."

S'exclama ironiquement Darinson voyant la carlingue du croiseur Hammerhead pointer le bout de sa proue au travers du champ d'astéroïdes.

Sa passagère cherchait l'anonymat, et bien pas de soucis elle allait le trouver ici, pour la simple et bonne raison qu'il n'y avait pas grand monde mis à part des droïdes quelques mécanos et Nuray.
Elle allait probablement s'ennuyer un peu mais Eerhia trouverait sans doute sa nouvelle cabine plus spacieuse et confortable que celle de Raven, après tout sur un croiseur de ce tonnage, ce n'était pas la place qui manquait...
Et puis ils pourraient faire une excursion sur Tatooine  la planète n'étant qu'à littéralement quelques pas du croiseur.

Le voyage avait duré plusieurs jours et le capitaine avait préféré la laisser à ses petites affaires, après tout ils ne se connaissaient pas franchement à part quelques élans de politesse lorsqu'elle sortait de sa cabine. C'était plutôt courtois en somme. Quelques sourires, quelques plaisanteries, beaucoup de répartie et pas mal de temps à s'occuper de ses affaires de capitaine. Voilà plus ou moins comment s'était passé le voyage aller.

Oh l'ambiance n'était pas glaciale pour autant, peut être était-ce une sorte de façon de s'apprivoiser mutuellement, c'était un homme elle une femme ça pouvait être très simple comme très compliqué, surtout quand la dite passagère avait un corps il fallait se l'avouer plutôt... parfait... et attirant... fallait être honnête.
Eerhia avait probablement déjà remarqué les petits regards du pilote, elle aussi ne se privait pas pour lui lancer quelques petits regards en coin de ci de là.

Oui, il y avait une drôle d'atmosphère dans ce Raven, peut être qu'il avait encore un peu de sex appeal? Pour être franc avec lui même le capitaine ne savait pas sur qu'elle jambe danser.
L'idée d'un flirt était plutôt séduisante, mais était-ce bien raisonnable? C'était une sith, les sith ne réussissaient pas au capitaine, ce n'était qu'un lot d'emmerdes, et des emmerdes le capitaine Darinson en avait eu son lot qui s'avérait presque quotidien.
Oui... non! Fallait rester concentré se dit intérieurement Dranor en virant vers le sas du hangar du croiseur Hammerhead. Pourtant... Elle avait un petit quelque chose cette Eerhia. Un je ne sais quoi qui attirait le capitaine, d'un autre côté il n'avait pas touché une femme depuis des lustres... Oh ça il n'avait pas oublié ses vieux trucs de séducteur d'un soir mais... Y avait toujours un mais... une histoire d'un soir ne le branchait pas tellement... surtout qu'une histoire d'un soir on était pas sensé la revoir le lendemain...
Alors que faire?

Que faire ?

Que faire...

"Rah putain!! Ces conneries ça me casse les couilles!!!"

Lâcha t'il rageur en lardant le tableau de bord d'une rafale de coups de pieds. Oui tout ça ne faisait manifestement pas son affaire, et puis peut être qu'il se faisait un plan dans sa tête aussi gros que son croiseur lui même! Pourquoi se mettait il dans un tel état pour rien? C'était ridicule... Il était ridicule, et ça ne lui ressemblait pas tant et si bien qu'il posa son vaisseau comme une vieille croûte sans aucune délicatesse.

Grognant et maugréant il se leva de son siège pour se diriger vers la cabine d'Eerhia d'un pas décidé et arrivé devant celle ci, il inspira avant d'appuyer sur le bouton de communication.

"C'est moi... on est arrivés, je t'attends à la rampe du sas."

Sa phrase avait certes été un peu expéditive mais il n'y pouvait pas grand choses s'il était parfois lunatique.
Enfilant son chapeau, Dranor activa l'ouverture de la rampe et regarda d'un oeil averti l'avancée des travaux. Cela faisait un bail qu'il n'était pas revenu à bord, trop occupé à chercher des fonds pour remettre
Sur pied son petit projet.

Tout ca commençait à avoir tranquillement de la gueule, que de travail accompli! Que de centaines de milliers de crédits républicain englouti... C'était presque à en donner le tournis.

Sa contemplation bras croisés fut finalement interrompue par l'arrivée de son hôte.

"Ah.. te voilà. Bon ben rebienvenue chez moi. C'est un croiseur Hammerhead que je retape depuis quelques années... Et qui a accessoirement englouti toute ma fortune..."

Dranor tourna la tête vers elle sans toutefois décroiser les bras, son petit coup de sang chaud lui était passé et il parlait à présent plus calmement.

"Et... non... je n'essaie pas de compenser quoi que ce soit avec ces gros engins. Je précise ça car je sens déjà la question pointer le bout de son nez... bref ici on est tranquilles. Y-a une autre cabine beaucoup plus spacieuse si tu préfères. Ici la place ce n'est pas ce qui manque et il n'y presque personne à part quelques droïdes et des potes mécanos. On ferra peut être une descente sur Tatooine, je dois récupérer une cargaison de pièces pour terminer de réparer l'Hyperdrive, après ça on pourra enfin bouger d'ici."

La sith pouvait aisément voir que le capitaine était totalement dans son délire et que plus grand chose ne comptait à ses yeux que la réparation de son gros joujou.
Après s'être mordillé nerveusement l'intérieur de la joue, Dranor tourna une nouvelle fois son visage vers elle pour la regarder dans les yeux avant de reprendre finalement.

"Tu dois sûrement me trouver pathétique, mais ce projet c'est un peu ce qui me garde la tête hors de l'eau. J'aurai probablement déjà sombré je crois."

Il soupira et décroisa les bras venant planter ses mains dans ses poches se redressant un peu pour retrouver un brin de prestance avant de reposer une nouvelle fois son regard sur elle, décidément il n'arrivait pas à s'arrêter.

"Bon... on va pas rester planté là... Tu veux qu'on mange un truc? Ou on repart aussi sec? Enfin.... je veux dire t'es pas obligée de me se suivre... Tu peux faire ce que tu veux..."

Le capitaine devait tout de même se l'avouer... C'était une sith oui... ou bien elle cachait rudement bien son jeu, ou bien elle était vraiment différente. Bien qu'il aurait aimé qu'elle soit différente, Dranor avait appris à ne pas trop rêver de ce côté là, les désillusions ça commençait à le gonfler.
Alors oui, il préférerait qu'elle reste encore un peu avec lui pour faire... peu importe pour quoi en fin de compte, juste qu'elle soit là pour la connaître un peu plus et qu'elle le fasse mentir sur ses idées arrêtées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: [Croiseur Hammerhead]Bienvenue à bord[pv]   Jeu 18 Mai 2017 - 17:07


Le voyage avait été long depuis Corellia, et quand bien même j’avais croisé Dranor à quelques reprises, j’étais plutôt restée seule enfermée dans ma cabine. J’avais besoin de réfléchir maintenant que je m’étais installée. Même si j’accompagnais le capitaine désormais, je restais une Sith ayant prêté allégeance à la Dame Noire que l’humain exécrait. Je ne pouvais pas retourner ma veste comme Zora avait pu le faire, pour nous mettre de nouveau en danger. En restant loyale, j’aurais toutes les informations sur les mouvements des chasseurs de primes et autres assassins à la poursuite de Darinson et je pourrais aisément les neutraliser ou les mener sur de fausses pistes.

Pour cela, je pouvais compter sur l’entrainement que m’avait fournit Isobel, et sur mes multiples identités. Je pouvais endosser mon rôle d’assassin pour ne laisser aucun trace, comme j’avais pu le faire à plusieurs reprises drapée dans un style Miraluka allant jusqu’au voile glissant sur mon visage.

Je pourrais également revenir éventuellement dans l’Empire, et ainsi récolter des informations précieuses tout en continuant d’aider l’Ordre Sith. Pour autant, je devrais garder mes distances et redoubler de vigilances. Je comptais bien renforcer encore mes défenses mentales pour pouvoir résister au contrôle de l’esprit qu’Isobel aimait tant m’appliquer pour fouiller mes souvenirs à chaque retour de mission. J’étais d’ailleurs déjà capable de masquer certaines choses.

Comme je le disais, je n’avais que très peu échangé avec Darinson pendant le voyage. J’avais besoin de ‘m’acclimater, et d’apprivoiser le bonhomme avant de m’avancer. J’avais bien vu ses regards, et sans doute avait-il prit conscience des miens. Je le trouvais vraiment agréable à regarder, et ses plaisanteries avaient le mérite de me faire sourire. Pour autant, je m’étais circonscris à des échanges limités. Hors de question de me laisser aller comme j’avais pu le faire sur Arkania.
Ce qui s’était passé là-bas, d‘ailleurs, n’avait pas grand-chose à y voir. J’étais en mission personnelle, et me mettre dan le rôle d’une danseuses de cantina n’avait pas été très compliqué. Là, vu les quelques regards échangés avec l’humain, ça avait toutes les raisons d’êtres sérieux.
Vigilance, donc. La patience serait mère de sureté. Inutile de gâcher tout ce que j’avais obtenu si rapidement.

Nous étions sortis de l’hyperespace il y a peu, et je m’attendais à ce que nous finissions par arriver rapidement à notre destination. J’avais donc prit soin de me rhabiller, tenue assez légère oblige étant donné le climat sur Tatooine. Néanmoins, rien de bien extravagant. Une sorte de combinaison légère épousant mon corps, le couvrant lui ainsi que mes jambes, ne laissant que mes bras à la lumière éventuelle du duo solaire, et une ceinture utilitaire avec un étui pour y cacher mon sabre laser. De l’autre côté, un holster pour un éventuel blaster, pour casser avec l’image de sensitif.
Et pour couvrir le reste de ma peau sensible, si nécessaire, un voile ferait l’affaire. En somme une tenue souple, pour plus de liberté et d’agilité. Légère pour ne pas trop étouffer. Et peut-être d’autres trucs, indirectement…

Aussi, lorsque l’interphone se mit à sonner et que la voix de Dranor crachota par les haut-parleurs, j’étais déjà prête.

« Entendu. J’arrive. »

J’avais noté son agacement. Ou bien était-ce de la frustration dans sa voix. Je n’en étais pas certaine, mais je ne tarderais pas à le découvrir. Déjà, je m’engouffrais dans les couloirs du Raven et aboutissais finalement sur la rampe de débarquement du cargo, découvrant le vaste hangar dans lequel nous nous étions posé. Un hangar qui n’était pas sur Tatooïne et qui sentait l’air quelque peu aseptisé typique des vaisseaux.

Je saluais du chef le capitaine et posait mes mains sur mes hanches alors qu’il m’informait sobrement que nous avions mit les pieds dans un croiseur –oui oui, un croiseur, rien que ça !- qui n’était autre… que son autre chez soi ?

« Il y en a encore combien de ces « chez toi » ? »

Je m’apprétais à rajouter autre chose, sur le ton de la plaisanterie, mais je fus hélas coupée de court par son intervention. Et affichant un sourire amusé, je lui rétorquais en feintant l’innocence :

« Hé ! Je n’ai rien dis. »

Ouais, bon, je l’avoue totalement, j’étais à deux doigts de la lui balancer. C’était presque trop facile. Mon regard glissa sur l’ensemble du hangar qui se dévoilait sous nos yeux, survolant les poutres de maintient et les différentes caisses avant de s’échouer vers le plus intéressant actuellement : Darinson.

Ah mais ce n’est pas possible ! Il faut toujours que je finisse par l’observer, le dévisager, guetter ses réactions et ses propositions. D’ailleurs, celle qui venait de me soumettre était particulièrement alléchante et me permettrait de me mettre plus à l’aise qu’à bord du Raven. Et puis ça me permettrait de disposer d’un deuxième nid…

« Je la prendrais bien, oui. Histoire de m’accaparer une petite partie de ce vaisseau, de faire réellement partie de l’équipage. » lançais-je donc à son intention.

J’avais également noté la manière dont il parlait de ce vaisseau, comme s’il s’agissait là d’un de ses enfants. C’était compréhensible. D’une certaine manière, c’était une forme de concrétisation de pouvoir enfin faire déplacer pareil engin. Mais bon, personnellement, je n’étais pas très mécanique. Alors les gros vaisseaux, vous savez… Je me contente en générale de ce que l’on me donne, du moment que c’est spacieux !

Je gardais mes yeux figés sur lui, alors que ses derniers propos titillaient ma curiosité, et c’est pourquoi je demandais naturellement, non sans faire ma propre remarque :

« Bouger ? Et pour aller où ? Je suis pas certaine que les contrôles planétaires acceptent d’accueillir un croiseur militaire facilement, surtout sans affiliation. »

A vrai dire, à moins de désarmer en grande partie le navire, je n’étais pas convaincu qu’il puisse aller se poser où il le souhaite. A moins qu’il ait prévu ce coup là et trouvé d’autres alternatives. Dranor m’avait déjà surpris en m’acceptant si rapidement au sein de son équipage, il pouvait très bien recommencé !

« Pathétique ? Non. C’est bien d’avoir des projets à longs termes. Ca donne un cap, un but, des objectifs. Ca montre que je ne me suis pas trompé en venant vers toi… »

Mon regard resta fixé dans le sien, convainquant et convaincu. Il n’arrivait pas à détourner son regard, et je souriais légèrement. Moi non plus, je n’y parvenais pas. IL y avait quelque chose, et je ne pouvais plus le nier. Pour autant, était-ce réellement raisonnable ?

Peut-être que je devrais refuser sa soudaine invitation et me concentrer sur cette mission sur Tatooïne. Peut-être que je devrais retarder encore ce qui devenait de plus en plus inévitable. Je comprenais pourquoi Zora avait craqué. Darinson était un bel homme. Un très bel homme. Peut-être que je ne…

Oh et puis vous savez quoi ? Zut ! C’est le moment de briser la glace, et de prouver réellement que Sith ne rime pas avec folie et froideur.

« Allons manger. Le voyage m’a creusé l’appétit… »

Oust la mission sur Tatooine. J’avais faim de connaissance, et le moment était tout trouvé. Que ce soit autour d’une table ou ailleurs, j’avais besoin d’être certaine que les souvenirs de Zora issus de la fusion mentale était bien réelle. Et puis si ça se trouve, c’était eux qui m’inspirait, et qui attirait vers le capitaine… Qui sait, tout est possible avec l’esprit !

Finissant de descendre la rampe, marchant quelque pas sur le sol du croiseur, je me retournais fémininement vers lui :

« On y va ? Qu’est-ce que tu as à me proposer, Capitaine ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 561
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Croiseur Hammerhead]Bienvenue à bord[pv]   Ven 19 Mai 2017 - 18:02



''Une affiliation ? '' Darinson rit légèrement, Eerhia avait totalement raison sur ce point, on ne pouvait pas se balader avec ce mastodonte armé n'importe où. Mais il se contenta de lui sourire doucement, un sourire qui en disait assez long. ''T'inquiète pas je suis bien au courant de la législation. J'ai encore un joker dans ma manche que je compte bien jouer d'ici peu. Par contre pour ce qui est de mes motivations, j'ai bien peur qu'elles ne te plaisent pas franchement. Enfin on en reparlera un peu plus tard.''

Se contenta de rajouter le capitaine alors que leurs regards se croisaient toujours. Ça en devenait un brin déstabilisant. Peut être qu'il ne se faisait pas tant d'idées que ça après tout ? Il ne se passait pas quelques secondes sans qu'ils ne se regardent tout les deux. Qu'y avait-il derrière cela ? Il était bien trop tôt pour en tirer une conclusion évidente, mais l'idée d'aller se restaurer trouva finalement preneuse se qui plût grandement au Capitaine pas franchement décidé à repartir de suite.
Il était vrai qu'ils n'avaient pas franchement discuté mis à part quelques sujets annexes et sans réelle importance, mais à écouter Eerhia elle avait l'air d'avoir assez d'estime pour lui ce qui le surpris, elle semblait le connaître assez bien, peut être était ce dû à ce lien mental qui l'avait unie à Zora, mais ça c'était de la triche, il ne connaissait rien sur elle, rien, que dalle et pourtant il lui faisait en partie confiance, sans trop savoir pourquoi.
Non définitivement tout cela défiait la logique, sa logique.

''Tu vas voir le resto est bien garni ! jt'en prie suis moi, on va en profiter pour reprendre des forces et discuter, je crois qu'au final, on en à besoin tout les deux.''

Un bref sourire sincère apparut sur son visage alors qu'il quitta à regret son regard et se mit en marche mains dans les poches et chapeau sur la tête, descendant finalement la rampe d'accès du Raven en direction de la sortie du hangar.

Tout deux parcoururent quelques coursives où s'affairaient droïdes astromécanos, et techniciens.
L'un d'entre eux le visage barré d'une large moustache hirsute alpaga même le capitaine, jetant un coup d’œil à la nouvelle venue.

''Capitaine, faudrait vraiment qu'on cause au sujet des atténuateurs, Romy est partie en vadrouille pour en trouver mais ça serait bien qu'elle revienne avec les pièces au plus vite... parce que c'est un poil instable et... ça... pue du cul... genre... bim boom badaboum...''

Le contrebandier grimaça et baissa son chapeau au dessus de ses yeux. Un problème de plus à régler... alors qu'il regarda le datapad que lui tendit le mécano, quelques petits spasmes firent sauter ses lèvres alors qu'il lui retendit le bloc de données accompagné d'un regard lourd de sous entendus.

''Ok Max je m'en occupe fissa... arrange toi pour pas que ça saute d'ici les prochaines heures hein...''

Lui glissa t'il d'une voix feutrée sous le ton de la confidence. Avant qu'il ne se retourne vers la sith pour esquisser un sourire un brin contrit alors que Max retourna à ses petites affaires, lâchant un pas franchement discret''...et ben mon salaud...moi si j’avais une nana comme ça je te garantis que je lui....'' en jetant regard à la femme qui l'accompagnait tout en s’éloignant alors que le reste de ses paroles devinrent inaudibles

Dranor soupira avant de se pincer l’arrête du nez entre son pouce et son index, reposant son regard vers Eerhia .

''T'inquiète pas pour Max et pour les atténuateurs... on a juste à faire comme si on vivait tout les jours notre dernier jour...Romy vas pas tarder à ramener les pièces et tout se passera... bien !''

Darinson tentait de se convaincre autant qu'il essayait de la convaincre, enfin tout se passerait bien comme toujours...
Il remit ses mains dans ses poches reprenant le chemin du réfectoire assez silencieux.

Quelques minutes plus tard, tout deux arrivèrent dans la pièce, elle était vide, et les droïdes s'occupaient de préparer les plats à la demande, une sorte de self amélioré qui tenant plus du restaurant qu'autre choses. Le Capitaine aimait à penser que les gens travaillaient mieux lorsqu'ils avaient le ventre bien rempli avec de la nourriture de qualité. Le croiseur n'ayant pas encore explosé c’était peut être finalement le cas.
Il invita Eerhia à prendre place à une table un peu en retrait autour de laquelle s'enroulait une banquette plutôt confortable et le contrebandier lui emboîta le pas avant de s'asseoir à son tour pianotant rapidement sur son brassard hi-tech :

''GROUILLE TOI AVEC LES PIECES CA PUE DU CUL ICI !!!! -DRAN-"

Dranor secoua la tête un brin énervé avant d'envoyer le message relevant le regard vers Eerhia ajoutant.

''Romy, une ex d'il y'a longtemps. Mais une bonne mécano.... enfin quand elle est là...''

Il fit signe au droïde de se rapprocher et laissa Eehria passer sa commande, la nourriture était variée, avec des origines diverses, ce n’était pas franchement du frais mais c'était toutefois largement plus que très honorable.
Une fois qu'elle termina, ce fût le tour du capitaine, politesse oblige.
Il se commanda un verre de whisky avec un sempiternel steak de bantha et des frites, on se refait pas, il n'avait pas le cœur à faire de la grande gastronomie aujourd'hui, même si ça lui arrivait régulièrement, et oui... Mossieur avait souvent des goûts de luxe.
Recevant son verre il trinqua avec la sith.

''Aux prochaines heures qui je l’espère ne nous serons pas fatales ! Désolé... Ou sinon, pour faire dans l'originalité, à notre... rencontre ?''

Lâcha t-il d'un petit rire nerveux, avant de boire une gorgée et de déposer son chapeau sur la banquette à coté de lui, venant ensuite poser son regard une nouvelle fois dans celui de la jeune femme. Malgré la situation plus ou moins critique -il avait cependant bon espoir de recevoir les pièces rapidement- Dranor ne pouvait s’empêcher de venir une nouvelle fois plonger son regard dans le sien. D'habitude il ne faisait pas tant de chichis, mais cette situation n'avait rien d'habituel.
Faisant tourner son verre sur lui même, il se décida à faire le premier pas.

''Eerhia écoute y'a quelque chose qui me travail un peu. Tu as l'air de me connaître, de savoir qui je suis, de savoir mon histoire, plein de choses du genre. Peut être pas tout non, mais en fin de compte moi je connais rien sur toi, d'où tu viens, tout ce genre de choses... si tu as envie de m'en parler bien sur.''

Il fit une légère pause, venant porter son verre à ses lèvres avant d'en boire une gorgée reprenant ensuite, ne la lâchant toujours pas du regard, Bon sang, c'était vraiment une belle femme... et ce n'était pas à l'instant que le contrebandier s'en était rendu compte.

''S'il y'a des choses que tu veux savoir, je te les dirai, je sais juste pas par quoi commencer y'a tellement à dire et pour être franc tu me troubles un peu, enfin dans le sens positif du terme.''

Le Capitaine esquissa un sourire relativement charismatique tout en la regardant, une nouvelle joute visuelle était en cours, l'issue était inconnue, mais malgré l'état actuel du croiseur, Dranor préférait se consacrer à ce moment particulier, profiter du moment, il n'avait pas fait ça depuis des lustres.

Ils étaient là, seul à seul, l'un en face de l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: [Croiseur Hammerhead]Bienvenue à bord[pv]   Mer 31 Mai 2017 - 19:06


Je l’écoutais rire à mes propos et je souriais de l’en voir amusé malgré le sérieux de ma question. Il était légitime de se la poser, surtout que la République semblait s’enfoncer de plus en plus dans une dérive parfois autoritaire et restrictive des libertés. D’une certaine manière, à vouloir se dresser contre l’Empire cette dernière s’en rapprochait de plus en plus par ses actes. Mais je ne m’en étais pas réellement souciée auparavant, alors pourquoi s’en inquiéter maintenant ?

« Ce n’est pas vraiment important. Pour l’instant. »

Nos regards se croisèrent une fois de plus, et je commençais doucement à m’agacer de ce statut quo, de cette situation quelque peu ridicule entre nous. Pour autant, je restais silencieuse, car je ne souhaitais pas évoquer la chose pour l’instant. J’estimais que ce serait là un mouvement déplacé, voir irrespectueux.

Au lieu de ça, je préférais réagir à sa remarque sur les plats servis à bord de son vaisseau, que dis-je, de son croiseur !

« Mais je l’espère bien ! »

Il y avait même intérêt, d’ailleurs ! Le capitaine ne pouvait pas me décevoir sur ce coup là, car s’il y avait bien quelque chose que j’appréciais, c’était la nourriture raffinée. Et je ne parlais pas de la boisson. En fait, lorsque je pouvais réellement profiter de mon temps libre, j’étais plutôt de ces femmes qui aimaient profiter de la vie sous ses aspects les plus chics, les plus riches. Sans doute était-ce là un héritage des deux pauvres mois passés avec mes parents, ainsi que ma volonté de me rapprocher de ce passé dont on m’avait trop longtemps tenu à l’écart. Mais j’aimais aussi profité de la vie sous ses aspects les plus directs, comme j’avais pu le faire sur Arkania dans ce club qui m’avait permit d’approcher le bourreau de mes parents.

D’ailleurs, le regard de ce « Max » me rappela assez bien ceux des clients que j’avais pu côtoyer pour forger cette légende nécessaire à ma couverture. Et je ne parlais même pas de ses propos lorsqu’il s’éloigna. Avec une certaine perversité, je lui offrais un sourire des plus entendus, pour lui faire comprendre qu’il n’avait absolument aucune chance.

A vrai dire, je m’inquiétais plus pour l’état du vaisseau dans lequel je me trouvais, et donc pour ma propre vie, à l’écoute des remarques que ce « Max » avait faite au capitaine. Je n’avais d’ailleurs pas manqué de me saisir des spasmes et de la grimace de ce dernier lorsqu’il avait lu le pad de données qui lui fut tendu. Aussi, si je souriais à Dranor lorsque celui-ci m’adressa la parole, je n’étais plus aussi sereine qu’à notre arrivée. A vrai dire, je pouvais très bien sentir ce qui le tracassait de part mon empathie innée due à la Force, et ce n’était pas vraiment propice à m’encourager.

Mais bon, s’il restait à bord du vaisseau, c’est que ça ne craignait pas trop, non ?

« Tant que l’on n’explose pas en plein vol, je pense que ça m’ira. »

Je me laissais ensuite de nouveau guider par le chef des lieux, restant à ses côtés pour remonter les couloirs, nous dévoilant enfin le réfectoire désert mais empli d’effluves appétissantes. Je suivais les conseils du cap’tain et je venais prendre place à la table, approchant la chaise pour pouvoir poser mes coudes sur celle-ci, mon regard fixant l’humain qui prenait place en face de moi. Puis, entendant son explication, je ne pouvais m’empêcher d’esquisser un sourire amusé avant de lâcher, facilement :

« Une ex d’il y’a longtemps ? Tu en as beaucoup des comme ça ? »

Mon sourire s’élargit encore, pour signifier que, peu importe la réponse qu’il me donnerait, ça n’avait en réalité aucune importance.

Je venais questionner le droïde sur les plats disponibles et je jetais mon dévolu sur une aile de mynock épicée avec des frites accompagnée d’un classique brandy Corellien. Mon regard glissa autour de nous, alors que le droïde repartait, pensive à ce que le capitaine avait dit.

Pour être sincère, l’idée de pouvoir finir en patates rissolées de Dantooïne ne me plaisait pas, mais alors pas du tout. Alors oui, je préférais l’entendre prononcer des mots rassurants que de le voir courir dans tout les sens en hurlant que nous allions tous sauter. Et puis, encore une fois, c’était son rafiot. Il devait avoir une idée de quand quitter le navire si ce dernier risquait de nous exploser au visage.

« Oh, je te fais confiance pour nous garder en vie sur ce coup là. »

Je levais mon verre pour trinquer, le fixant droit dans les yeux comme le voulait la tradition chez certains peuples et espèce, écoutant sa remarque suivit de sa demande, indiscrète certes, mais somme toute parfaitement logique, avant d’être prise d’un léger rire alors qu’il m’annonçait ce que j’avais remarqué depuis un bon moment, et qui devait sans doute être tout aussi vrai me concernant.

« Oh, je te trouble ? Tu veux peut-être que je t’embrasse pour faire redescendre la pression ? »

Hum… Enfin… je n’aurais peut-être pas dû le dire comme ça. Car en fait, c’était peut-être une chose à envisager, sincèrement. L’air quelque peu gênée, je déglutissais avant de retrouver tout mon sérieux. Il m’avait fait confiance, il méritait donc que je prenne un peu de mon temps pour parler de mon passé. Du moins, en partie, en gommant certaines facettes pour l’instant.

« Il n’y a pas grand-chose à savoir de ma vie. Du moins, pour être franche, de ce que tu as droit d’en connaître pour l’instant. »

Je venais planter ma fourchette dans l’aile de mynock, avant de reprendre tout en découpant la viande :

« Tu n’ignores pas que je suis Arkanienne, métisse en fait. Mon père était Arkanien, ma mère Humaine. Je ne les aie presque pas connus, en grande partie à cause de ma connexion avec la Force. Dès lors que la chose s’est su, ils ont été assassinés. Non pas pour ce qu’ils étaient, de très riches industriels, mais plutôt pour ce qu’ils possédaient. Quand à moi, j’ai été envoyée chez les Jedi. »

Je venais prendre en bouche la viande, laissant mon palet s’habituer à sa texture avant de mâcher et d’avaler. Puis, me saisissant de mon verre, je précisais mon explication :

« Je ne cherche pas à ce que tu t’apitoie sur mon sort. Ma vie est ce qu’elle est, et elle est très bien comme ça. Les Jedi ne m’ont pas apporté grand-chose, si ce n’est l’ignorance et la frustration. Les Sith m’ont offert la liberté que j’ai maintenant… à un certain prix, évidemment. »

Ca, c’était clair. Si j’étais libre de faire à peu près tout ce que je voulais, le prix était lourd à payer. Je trainais uen chaine derrière-moi, liée à un Ordre que je ne pouvais pas décevoir, de fait de la position que je tenais en son sein.

« Si je dois en vouloir à quelqu’un, c’est celui qui a tué mes parents et subtilisé l’héritage qui me revient de droit sur Arkania.

Je l’ai retrouvé d’ailleurs, et je l’ai même approché. D’une manière assez orthodoxe, en fait. »


Ca, par contre, je n’allais pas lui raconter dans les détails. Il n’avait spécialement besoin de savoir que je me trimbalais en petite tenue pour l’occasion. Vu comme il me regardait déjà, je risquerais de le perdre ! M’enfin !

« Un type bien trop imbu de sa personne. Mais je le ferais payer le moment venu...»

Je venais prendre une nouvelle bouchée et une nouvelle gorgée, posant mes couverts sur les côtés de l’assiette. Je restais songeuse quelques instants, réfléchissant à la manière d’orienter la discussion. Finalement, je le regardais de nouveau, droit dans les yeux. Je devais briser la glace, chercher un moyen de tâter un terrain que je ne connaissais pas. Je cherchais à sourire, légèrement.

Bon. Allez, il fallait que je me lance.

« Tu sais, je ne plaisantais pas tout à l’heure… Si je te trouble, je dois admettre que l’inverse est tout aussi vrai… Cependant, je ne suis pas certaine que ce soit bien judicieux, étant donné le passif… »

Ah ça, c’est clair. Zora aura mit un beau bordel dans nos vies à tout les deux. Enfin, surtout dans la sienne. Elle était Sith, comme moi. Elle était dérangée, comme… Euh non, pas comme moi. M’enfin, était-ce vraiment intelligent, comme raisonnement ?

« Je veux dire…

Je ne tiens pas à ce te faire subir ce qu’elle a pu te faire endurer. Quand bien même je suis bien différente d’elle, hein. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 561
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Croiseur Hammerhead]Bienvenue à bord[pv]   Jeu 1 Juin 2017 - 18:06



Dranor avait hésité à lui répondre du tac au tac lorsqu'elle avait parlé de l'embrasser, cependant ça ne l'avait pas déstabilisé.
Mais le capitaine préféra lui jeter un petit regard en coin assez indéfinissable, un savoureux mélange entre ''je ne suis pas un homme facile'' et ''devrais-je vraiment me contenter d'un simple baiser ?'' avant de venir couper un morceau de viande, pour venir le mâchouiller un peu avant de retourner à son assiette.
Il avait décidé de temporiser la chose, histoire de voir comme cela tournerait, peut être n'était-ce qu'une plaisanterie dont le sens lui avait échappé, ou peut être une sorte de cri du cœur venant de la jeune femme ? Dans un cas comme dans l'autre, le capitaine n'avait pas halluciné la situation ni ce qu'il avait entendu dans tout

Ne relevant toujours pas si ce n'était d'avoir sourit une nouvelle fois, Dranor laissa finalement Eerhia parler d'elle et de ses origines.
Elle avait accepté de se prêter à ce petit jeu, bien que Darinson n'était pas dupe, il y avait toujours des omission et des non dits, mais bon il savait d’où elle venait, et c’était avec une oreille attentive, opinant parfois du chef à ses dires, qu'il lui laissait la parole sans la couper, politesse oblige.

Une fois qu'elle eu terminé, le capitaine rajouta :

''Rassure toi Eerhia, je ne vais pas m’apitoyer sur ton sort, j'ai déjà bien à faire avec le mien crois moi car ce que tu as vu ou pense avoir vu à travers de l'esprit de Zora, est je pense en toute sincérité à des années lumière de ce qui est réellement... Peu importe, chacun ses démons. Je ne te propose pas de pitiés les gens comme toi et moi n'en avons pas besoin, on fait avec, mais de l'empathie, j'en ai. Si t'as besoin d'aide pour quoi que ce soit n’hésite pas.''

Avait-il simplement rajouté en levant son verre vers elle pour porter un toast silencieux avant de venir déglinguer le reste de son whisky d'une simple gorgée. En y repensant, les sith et apprenti sith étaient souvent le fruit d'erreurs des Jedi. C'était d'une certaine façon ironique, mais les Jedi... Dranor ne les portaient pas vraiment dans son cœur non plus. Des esprits bornés qui souhaitaient plier les volontés à leur manière dans un coffre de règles et préceptes plus absurdes les uns que les autres ou simplement rejetait loin dans l'univers les pauvres bougres qui n'étaient pas assez bon pour suivre leurs enseignements.

Non il ne les aimait pas. Il ne voulait pas se battre pour les Jedi mais pour la république, ou du moins pour ce que lui pensait juste.

Une nouvelle fois le silence se fit ressentir entre eux, un silence agrémenté d'un échange de regards alors qu'il patientait simplement. Elle semblait vouloir se diriger vers un terrain glissant, très glissant même, si bien que le Capitaine l'écouta sans ne rien dire une nouvelle fois.
Ainsi donc elle aussi était dans un état comparable à Darinson et elle semblait avoir quelques crainte quand à la suite des événements, ça Dranor pouvait aisément le comprendre, il n'était pas mieux placé qu'elle.
Mais contre toute attente, le contrebandier se leva pour rejoindre la sith. La regardant toujours, il se pencha près d'elle posant une main sur la table et l'autre sur le dossier de sa chaise venant lui dire quelques mots sur le ton de la confidence :

''Jouons cartes sur table tout les deux, seulement il va falloir que j'éclaircisse quelques petits points qui ne te plairons pas du tout.''

Dranor regardait la jeune femme tout en parlant, une proximité plus que minimale les séparait à présent, mais il se devait de lui révéler le but de sa petite entreprise.

''Ce croiseur, c'est qu'un instrument que je compte mettre au service de la république pour casser du pirate et de l’impérial. Je suis passé du mauvais coté beaucoup trop longtemps. J'ai été humilié, torturé, forcé de plier l'échine, et je suis devenu le jouet d'une sith malgré moi parce que j'étais un imbécile prêt à tout pour elle, jusqu'à renier qui j'étais vraiment. je suis quelqu'un de rancunier et qui finalement à beaucoup de cœur et à soif de justice....''

Le capitaine regardait la Sith avec insistance, il cherchait à être honnête, à ne pas l'embarquer dans quelques chose dont elle ne voulait pas, tout comme les trois cent personnes issus des batailles contre l'empire. Toutes ces personnes rescapées des combats qui n'avaient à cœur que le croiseur soit terminé pour embarquer et pouvoir prendre leur revanche sur un destin qui leur avait été funeste.
Il n'avait pas été difficile de trouver un équipage, Dranor avait n'avait eu que l'embarras du choix dans la liste de volontaires, et tout ce petit monde attendait après lui.

''J'ai un équipage de volontaires qui n'attend que la fin des réparations pour embarquer, et je compte bien faire multiplier le prime sur ma tête que j'estime insultante et dérisoire ! Mais je ne force personne à me suivre. Ta Dame Noire, je connais bien ses petits tours de passe passe mentaux. Si tu retourne la bas et qu'elle fouille dans ta tête elle trouvera sûrement tout un tas de trucs intéressants me concernant, mais tu sais quoi ? Elle peu bien savoir tout ce qu'elle veut parce que j'en ai strictement plus rien à faire et ça me fait pas peur tout les ploucs qu'elle envoi à mes trousses. Et en fin de compte j'ai besoin de faire quelque chose de bien.''

Le capitaine fit une légère pause tout en inspirant longuement, détournant le regard de la jeune femme quelques instants venant se perdre sur le mur, Dranor serra les dents. Pas sur qu'elle soit prête à accepter son projet, elle allait même probablement tourner les talons et s'esquiver bien rapidement, elle qui recherchait l'anonymat...
Il revint finalement perdre son regard dans le sien avant de continuer avec une ferveur décuple par la colère qui montant doucement en lui :

''Je sais que tu n'es pas Zora, on pourrait faire difficilement pire. Tu veux que je te dises ce qui lui est arrivé ? Je l'ai cryogénisé... Oui parfaitement tu m'as très bien compris... Je n'avais pas la force de la tuer malgré toutes les horreurs qu'elle a pu commettre. Tuer des hommes, des femmes... des enfants sans même la moindre once de pitié... Déclarer un bombardement orbital et tuer des millions de personnes en une seule fois... sans compter ce qu'elle m'a fait subir supposément pour mon bien et par amour!''

Dranor se redressa, en riant mais d'un rire qui n'était pas des plus joyeux, c'était plutôt le genre de rire qui vous glaçait le sang, celui d'un homme qui s'était résigné. Levant les mains paume vers le ciel dans toute sa simplicité, il continua :

''Et le pire c'est que malgré ça je l'aimais toujours ! Oh oui je l'aimais... plus que tout... Mais quel con j'ai été...
Jusqu'au jour ou j’ai compris qu'elle ne changerait jamais. Alors je n'ai trouvé que cette solution... je les ai cryogénisé, elle et nos... enfants dans son ventre. J'ai fais ça par amour... Je pense que personne ne le comprendra un jour... mais... voila ce qu'elle à fait de moi.''


Ses mains retombèrent mollement le long de son corps, le regard un peu dans le vague.

''Voila ce que je suis devenu...'' D'un petit geste de la main, il se désigna rapidement ''Depuis ce jour la je ne suis plus que l'ombre de moi même, depuis toutes ces années je me suis interdit d'aimer une femme, et voilà que toi, Eerhia Aiarohk, tu débarques comme un rat womp dans un jeu de quilles, tout droit sortie de nul part! Je sais pas ce qui m'a poussé à accepter ta demande, je ne sais même pas pourquoi tu es là et pourquoi je te racontes tout ça.''

Le capitaine soupira en vérité il le savait très bien au fond de lui, il en était raide dingue, tout simplement.
Venant reposer une de ses mains sur la table et l'autre sur le fauteuil de la sith, se penchant une nouvelle fois vers elle avant de reprendre d'une voix plus posée :

''Je crois que c'est moi au final qui n'ai pas grand choses à t'offrir si ce n'est des ennuis et un avenir en sursit. J'aimerai terriblement et sincèrement qu'il en soit autrement, mais tout ça je dois le faire car c'est un but que je me suis fixé.'' Il fit une nouvelle courte te pause détournant le regard avant de revenir le replonger vivement dans le sien. ''Ho oui j'aimerai que tu m'embrasse en me disant ''Tout ça je m'en contrefout !'' et crois moi que ce baiser j'y répondrai avec une force dont tu n'as aucune idée...''

Dranor fit une nouvelle pause se mordant l’intérieur de la joue de nervosité. Pour la finesse on pourra repasser, mais après tout il lui devait bien ça. Autant tuer l'amour naissant dans l’œuf, cependant le contrebandier espérait qu'elle soit tout aussi déraisonnable que lui, mais si elle l'était ce sera de son plein gré et en totale connaissance de cause.

''Voila qui est réellement le Capitaine, désolé de casser la merveilleuse idée que tu te faisais de moi. Mais je voulais juste que tu saches que si tu fais un bout de chemin avec moi jte laisserai jamais tomber quoi qu'il arrive, et si tu décides de partir d'ici je tiendrai promesse et te ferai sombrer dans l'anonymat, je n'ai qu'une parole.''

Le capitaine, tout en la regardant longuement inspira brièvement attendant une réponse de sa part. Dans tout les cas, elle ne pourrait pas dire qu'il n'avait pas été honnête avec elle. Dranor, futur corsaire républicain ayant soif de justice pour un monde meilleur... c'était risible et digne d'un mauvais résumé de holofilm de série Z et pourtant c'était bien là ce qui était en train de se réaliser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: [Croiseur Hammerhead]Bienvenue à bord[pv]   Lun 19 Juin 2017 - 9:36


« Tu n’as pas tord… »

Ce fut les seules paroles qui suivirent sa remarque. Ensuite, je m’étais tue. Je l’avais laissé s’approcher sans rien dire, quand bien même j’avais dû affronter une certaine envie en le voyant se poser de la sorte et approcher ses lèvres et son regard de mon visage. Le fait était que j’avais envie de lui, et que lui était sans doute fou de moi. Mais avant tout, lui comme moi devions savoir si nous étions prêt à nous accepter l’un l’autre. J’avais bien compris son but. J’avais bien saisi qu’il voulait la peau de la Dame Noire tout en emmerdant l’Empire. Ce vaisseau devait être son arme pour y parvenir. Une arme bien dérisoire face à la puissance de son futur adversaire.

Mon regard rivé dans le sien, je déglutissais pour me pas l’interrompre d’un baiser. J’avais besoin de tout savoir, et lorsqu’il aborda le sujet de Zora, j’aurais presque pu me prendre une douche froide. Comment avait-il fait pour s’en débarrasser sans quelle ne le découpe, ça, c’était un mystère. Mais le fait était qu’il y était parvenu, et ça, c’était la preuve que le capitaine avait pas mal de ressources.

Mais s’il essayait de m’impressionner avec ça, ou de me faire comprendre qu’il pourrait m’arriver la même chose si je déraillais complètement, c’était peine perdue. D’abord parce que je n’étais pas comme Zora, et que la chose n’arriverais donc pas. Puis parce que maintenant qu’il m’avait prévenu, je pourrais être bien plus vigilante et méfiante à son égard. Pour autant, je ne souhaitais pas laisser ma paranoïa prendre le dessus sur cette relation qui semblait clairement s’installer, car seule elle était à même de la détruire en un seul instant.

Finalement, je le laissais s’apitoyer sur son sort sans rien dire, car je n’en avais clairement rien à faire. Tout ce que je voulais, c’était venir écraser mes lèvres sur les siennes. Et je me retenais encore de le faire car nous n’avions pas finis de mettre les choses au clair.
Mon regard resta figé dans le sien encore quelques instants et je mordais ma lèvre intérieure pour ne pas céder à la tentation de notre proximité. Je prenais une grande inspiration, et je me lançais à mon tour, avec une voix légère au ton assez sérieux, grave :

« Tu sais, je ne me faisais pas vraiment d’illusions sur tes convictions. Je sais ce que t’as fais Zora, je sais ce que t’as fait l’Empire. Mon jugement à ton sujet est biaisé, par la faute de Zora, mais je n’en ai que faire. Je ne sais pas comment tu t’y es pris pour la cryogéniser, mais sache que je ne suis pas comme elle.

Massacrer des gens sans raison n’est pas une solution. C’est une chose qu’elle ne comprenait pas. Excuses-moi du terme, mais elle n’était rien qu’autre qu’un boucher. Elle ne vivait que pour tuer, que pour dominer. »


Il ne pourrait pas m’affirmer le contraire. Elle avait rasé tout une population sans la moindre hésitation, pour son plaisir. Elle avait démembré bien des gens sans la moindre raison, si ce n’est celle de s’amuser.

Ce n’était pas vraiment ma tasse de thé. Mais je traînais d’autres boulets.

« Nous avons tout les deux nos casseroles. Moi aussi, j’ai déjà tué. J’ai même tué beaucoup. Mais il y avait toujours un but, un véritable but. Les massacres inutiles, ce n’est pas pour moi. Si ma haine et ma colère parviennent parfois à prendre le dessus ru ma raison, ce n’est jamais assez longtemps pour m’amener à faire ce genre de choses.

En fait, mes décisions sont toujours mûrement réfléchies. »


Tout autant que celle que j’avais prise aujourd’hui, à vrai dire. Dranor m’avait tout expliqué, et pourtant ma position n’avait pas changé d’un iota. Je voulais être avec lui, mais pas à n’importe quel prix. Me détournant un instant, je saisissais mon verre pour le vider d’une traite pour retrouver une certaine contenance. Puis, je reprenais en revenant vers lui :

« Si tu veux t’en prendre à l’Empire, grand bien t’en fasses. Je ne t’en empêcherais pas. J’ai suffisamment vu ce qui s’y tramait pour prendre conscience de sa lente décadence. »

L’Empire était aux abois. Si Darth Ynnitach régnait encore d’une main de fer, les choses venaient à s’endormir et à s’enliser au cœur des territoires Sith. Les choses n’avançaient plus, et les anciens vices qui avaient vu l’échec des Sith semblaient être de retour. Pour autant, ils n’auraient pas peur de Darinson et de son croiseur.

« Mais soyons honnête. Ce n’est pas avec un seul croiseur que tu vas vraiment causer du tort à l’Empire. Tu seras au mieux une épine dans leur pied. Tu pourras être plus, mais il vous faudra tenir dans la durée. »

Les Impériaux avaient tout de même ravagé les flottes républicaines à plusieurs reprises, et avait su s’imposer comme une force majeure dans la galaxie. Alors avec un seul vaisseau, la tâche semblait impossible. Mais avec de l’aide de l’intérieur, il avait peut-être une chance de survivre.

Je soupirais, avant de me rapprocher de nouveau de lui, alors qu’il m’emprisonnait toujours sur ma chaise. Je venais le fixer du regard, avec défiance. S’il me voulait, il allait devoir le mériter. Et accepter qui j’étais vraiment. Pas de faux semblants.

« Je pourrais te dire que je ne veux rien avoir à faire avec toi, avec ça. Je pourrais te dire que tu n’es qu’un fou, un assassin, un hérétique voulant s’en prendre aux Sith et à l’Empire que la Dame Noire a forgé et auquel j’appartiens. Je pourrais te tuer sur le champ, car c’est ce que ferais la plupart de ses sbires sans cervelles.

Mais je ne suis pas l’une d’entre eux. »


Malgré la teneur de mes propos, je cherchais à lui insuffler cette même confiance, gardant une voix douce mais convaincue. Je ne lui ferais pas le moindre mal, car ma position est claire. Si l’Empire m’a énormément donné, il m’a également prit beaucoup. Pour autant, ma position faisait que je ne pouvais pas prendre des risques inutiles, tant elle m’offrait des avantages et des possibilités qui pourraient nous servir. Et puis, je ne fermais jamais les portes qui m’étaient ouvertes.

Mon regard toujours rivé dans le sien, notre proximité étant toujours aussi ténue, je venais de nouveau lui souffler à l’oreille, plus suave mais tout aussi sérieuse, brisant soudainement l’élan précédant comme une vague se casse contre les terres :

« Si tu veux que je t’embrasse. Si tu veux que je sois tienne, Dranor Darinson, il faut bien que tu comprennes toutes ces choses. »

Je marquais une brève pause. Oui, je le voulais. J’avais envie de lui. Pourtant, il devait comprendre que si les choses ne seraient pas faciles pour moi, cela le serait tout autant pour lui.

« Ma volonté est indépendante et je souhaite faire le ménage au milieu de ces dégénérés. Mais je ne peux pas le faire à visage découvert. Si je dois combattre les Sith et l’Empire, je ne serais pas Eerhia Aiarohk. Je ne serais pas une Arkanienne. Je ne serais pas une Sith. »

Une évidence. Je ne pouvais pas pourfendre des impériaux à visage découvert, en me proclamant loyale à l’Empire et à l’Ordre Sith. Je serais reniée, alors que je ne cherchais qu’à le rendre meilleur, en le confrontant à la dure réalité des choses. Ils ne sont un rien puissants, et leur suffisance était en train de les perdre.

Je souhaitais être utile des deux côtés, en essayant de réformer les chsoes de l’intérieur tout en agissant de l’extérieur. Je voulais jouer sur les deux tableaux, et pour cela je ne voyais qu’une seule solution.

« Je ne serais qu’une assassin. Je me draperais derrière un voile. Je me cacherais dans l’anonymat, ou derrière une personnalité qui n’est pas moi. Nous devrons créer une tout autre personne, et nous devrons le faire ensemble car nous ne pouvons pas prendre le moindre risque.

Je reste Sith, et je devrais faire des allers-retours dans l’Empire. Mais Darth Ynnitach ne pourra lire cela dans mon esprit, et elle ne pourra accéder aux parties de ma mémoire nous concernant, toi, moi, ton vaisseau. »


Je devais remercier ma maîtresse pour cette faculté qu’elle m’avait donné, à savoir celle de changer d’attitude, de comportement et même de personnalité pour me plonger dans un rôle que seule elle connait. Ou plutôt, connaissait. Depuis, les choses ont bien changé. J’avais commencé à développer la chose lors de notre exil, et je l’avais mit en application sur Byss. J’endosserais de nouveau le rôle, le temps de frapper. Et uniquement pour frapper. Au-delà, dans la vie courante, je resterais moi-même. Toujours.

Dranor devait comprendre que je serais toujours là pour lui, tout comme lui serait toujours là pour moi. Je respirais doucement, laissant glisser mes lèvres près de sa joue. Adossée à ma chaise, une de mes mains était consciemment venue glisser contre sa jambe. Et mon regard, lui, était décalé vers la proximité du sien.

« Mais en dehors, je resterais moi. Je resterais celle que tu as en face de toi. Ce que je t’ai dis est peut-être confus, compliqué à comprendre ou accepter. Mais tel est le prix.

Es-tu prêt à l’accepter ? »




PS : Désolé pour le temps de réponses... C'est peut-être un peu confus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 561
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Croiseur Hammerhead]Bienvenue à bord[pv]   Lun 26 Juin 2017 - 12:57



Le capitaine écoutait Eerhia s’expliquer sur sa façon à elle de voir les choses. Mais Dranor n'était pas tout à fait convaincu par ses arguments. Rester chez les sith, se battre anonymement dans un autre camps. Pourquoi pas dans les faits ? Mais le jeune homme trouvait cela quelque peu bancal.
Cette situation ne l'avait il pas crée en fin de compte ? Eerhia l’intéressait pour sûr, mais il tenait à voir ce que cela pourrait donner avant de se lancer un peu plus dans l'aventure.

''Oui je comprends bien, c'est pas trop confus, je vois bien ou tu veux en venir. Et....?''

La main de la jeune femme vint se porter sur son entrejambe alors qu'il fronça les sourcils, manifestement pas emballé par la surprise.

''Je ne sais pas quelles sont les coutumes dans la marine Arkanienne, mais frotter les bonbons du capitaine ça ne porte pas forcément chance sur ce vaisseau...''

Glissa t-il a l'oreille de Eerhia alors qu'il fit un pas en arrière. Il semblait contrarié, lui qui n'avait pas touché une femme depuis deux ou trois ans -à force il s’était arrêté de calculer- aurait du profiter de l'occasion. Mais ce fut le contraire, il s'était braqué, allez savoir pour quelle raison obscure.
Peut être n'avait il pas imaginé les choses comme ça ? Peut être était ce trop rapide à son goût ? Eerhia lui plaisait c'était vrai, mais ce petit geste d'ordinaire bien interprété par la gente masculine ne fut pas reçut avec le succès escompté.
Oh oui, Darinson avait été un homme facile, mais en fin de compte, ou cela l'avait il mené ? A quitter Romy pour Zora ? A congeler Zora et ses enfants ? Et là une sonnette d'alarme s'était déclenché au fin fond de son cerveau.

Bip bip bip c'est trop facile tout ça. N'était ce que de l'attirance, ou y avait il quelque chose d'autre derrière ça ? Pour le coup il ne savait plus vraiment.

Reculant de quelques pas il regarda sa montre « J’arrive avec les pièces, Red' » flashait rapidement avant qu'il acquitte le message.

''Écoute, je voyais pas les choses se passer comme ça. Je sais pas trop comment je les voyais en fait. Le fait est que j'ai changé, je suis plus le Darinson que t'as vu dans la tête de tu sais qui, alors si tu crois que c'est ça qui va me faire craquer détrompes toi. Tu croyais quoi ? Que j'allais te tringler sur la table ou quelque chose du genre, ben dis toi une chose, ça sera pas le cas !''

Le contrebandier ralluma son cigare, et tira dessus à deux ou trois reprises avant de reprendre.

''Mon offre tient toujours, tu peux rester là, mais je vais avoir besoin d’être un peu tranquille. Ne m’attends pas pour le dessert, je dois aller préparer le salle centrale pour recevoir les atténuateurs. A plus tard.''

Il se saisit de son chapeau et le vissa sur sa tête, l'air renfrogné. Il regarda un instant Eerhia avant de la saluer brièvement de la tête.
C’était chiant, il avait encore faim et aurait bien mangé un dessert... Mais il valait mieux lui montrer que ce n'était pas avec des yeux de biche et les mains baladeuses que l'on mettait le grappin sur le Capitaine.
Il avait bien changé, et, malgré les apparences Dranor était un petit peu fleur bleu sur les bords et aux entournures, il préférait prendre son temps, une histoire d'amour ça se montait pas comme ça.

''Putain de bonnes femmes, j'aurai ptêtre du être pédé finalement !''

Lâcha t-il dans un nuage de fumé, alors qu'il se trouvait déjà dans l'ascenseur se rendant au cœur du réacteur. Bon d'accord il avait couché une fois avec Naël... Mais c'était une erreur de parcours. Et puis efféminé comme l'était le métisse cathar, ça aidait à faire passer un peu mieux la pilule.

Ou pas.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Croiseur Hammerhead]Bienvenue à bord[pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Croiseur Hammerhead]Bienvenue à bord[pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-