Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Kael Yemenwo, au galop vers la liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kael Yemenwo
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
Kael Yemenwo


Nombre de messages : 92
Âge du perso : 23 ans
Race : Chironien

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Left_b1118/71Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Empty_10  (18/71)
PF:
Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Left_bar_bleue30/64Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Empty_bar_bleue  (30/64)

Kael Yemenwo, au galop vers la liberté _
MessageSujet: Kael Yemenwo, au galop vers la liberté   Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Icon_minitimeMer 26 Avr 2017 - 5:42

Fiche de présentation

Nom : Yemenwo

Prénom : Kael

Âge : 20 ans

Race : Chironien

Côté de la Force : Obscur

Rang désiré : Apprenti Sith

Sabre-laser : Etant celui d'un Chironien, la lame du sabre-laser de Kael a la particularité d'avoir une lame plus longue que la moyenne, lui octroyant une bonne portée. Néanmoins, dès qu'il est engagé au corps-à-corps, cette légère différence de portée n'apporte déjà plus de réel avantage. Néanmoins, le Chironien se sent plus à l'aise avec une lame plus longue, compte tenu qu'il est plus grand qu'un Humain. Le manche possède un léger relief strié, agréable à la prise en main bien que plus esthétique qu'autre chose, mais on le reconnaît surtout à sa couleur marron, rappelant celle du bois de l'arc de Kael... ou celle de son pelage équin.

Caractéristiques :

FORCE██████ 3/6Quant on parle d'un Chironien, le force physique se mesure sur des plans bien distincts. Au bras de fer, Kael a une force tout à fait moyenne et peut donc aussi bien gagner que perdre face à des Humains. En revanche, de par son corps de cheval, il surpasse les humanoïdes en force de traction. Par ailleurs, il vaut mieux éviter de recevoir une ruade de sa part, car cela fait aussi mal que celle d'un vrai cheval, autant dire beaucoup plus qu'un coup de poing. Néanmoins, le Chironien a un corps de cheval de selle, ce n'est pas comme s'il avait celui d'un cheval de trait.
DEXTÉRITÉ████5/6Kael est naturellement disposé à tirer à l'arc, car c'est de culture chez les Chironiens là où il a grandi. Kael a des doigts agiles et ses gestes sont fluides et précis. Quand il ne peut pas engager le corps-à-corps, il attaque à distance assez efficacement, ou bien retourne avec une certaine aisance les tirs de blasters. Il aurait par ailleurs un certain talent pour les activités manuelles s'il décidait de s'y mettre, mais il est un combattant avant tout.
AGILITÉ██████ 3/6Les Chironiens sont des êtres très mobiles, et en combat, ils ne restent jamais sur place, bougeant tout le temps, bousculant leur ennemi ou tournant autour de lui. Kael n'a donc aucun souci d'agilité dans ses déplacements, mais en combat, ses attaques manquent de finesse, et il lui arrive de se défendre gauchement. Par ailleurs, lorsqu'on l'étudie un tant soit peu, on peut finir par le trouver assez prévisible. Dès qu'il se retrouve à plusieurs mètres de son adversaire, vous pouvez être quasiment sûrs que le Chironien va charger, comme un cavalier à cheval. On a déjà vu plus de finesse, et le côté prévisible de l'attaque la rend facile à esquiver lorsque c'est déjà la deuxième ou troisième fois que Kael charge dans le même combat.
CONSTITUTION█████ 3/5Si vous frappez à mains nues le corps de cheval du Chironien, vous lui ferez sans doute moins mal que si vous viser son torse. Pour autant, Kael est un étalon fin et élancé, et n'encaisse pas aussi bien les coups que des gabarits épais. En revanche, il est assez endurant aux efforts, et peut avoir certains ennemis à l'usure en combat.
INTELLIGENCE██████ 3/6Kael connaît plusieurs techniques de survie en milieu naturel. Malheureusement, cela lui était surtout utile du temps de sa vie libre ; maintenant, il évolue essentiellement dans des endroits proprement artificiels et citadins. Globalement, Kael reste quelqu'un d'assez débrouillard. Cependant, il est d'une ingénuité absolue dans les domaines économiques et politiques. Trop franc pour être un bon manipulateur, Kael cherche rarement la ruse et préfère la confrontation directe. Il n'est donc pas bon stratège et déteste avoir à résoudre des énigmes ou à enquêter.
SAGESSE█████ 3/5Dans son attitude, Kael est assez ambivalent : il a vraiment quelque chose de sauvage et de bestial, et en même temps, il est capable de s'assagir et de devenir doux et même affectueux. Une chose est sûre, il réagit très facilement à la provocation, et s'emporte vite ; mais pour peu qu'il soit de bonne humeur, vous trouverez quelqu'un qui prend le temps de savourer l'instant présent et qui arrive à peser le pour et le contre dans ses décisions, tout en étant à l'écoute de ses instincts.
CHARISME██████ 4/6Kael dégage quelque chose de pur. Elégant et en même temps animal, doux et en même temps bestial, il n'est certainement pas le genre d'individus que personne de remarque. A cela s'ajoute une beauté naturelle. Kael n'a donc pas de difficulté à impressionner son vis-à-vis et encore moins à le charmer. Sa beauté est à la fois douce et virile et arrive à toucher des personnes de différentes races et même des deux sexes.

Pouvoirs :

Télékinésie, niveau 1
Détection, niveau 1
Amélioration d'une arme, niveau 1
Langage des bêtes, niveau 1

Points forts :

• |Corps de cheval| Etre un Chironien, et donc posséder le vrai corps d'un cheval au-dessous du torse, cela présente certains avantages sur des humanoïdes. Le plus évident est la mobilité : Kael est capable de galoper à une moyenne de 20km/h, et d'effectuer des sprints à 50km/h. Ses sabots sont par ailleurs une arme redoutable, et personne ne se relève indemne d'une ruade bien placée. Tout comme les chevaux, le Chironien sait naturellement nager en surface. Enfin, il peut porter une certaine charge sur son dos, notamment le poids d'une personne tout en pouvant quand même galoper – porter deux personnes à la fois lui reste possible mais il en sera sensiblement ralenti.

• |Charme animal| Parmi les Chironiens, Kael avait déjà du succès, non seulement auprès des femelles mais même auprès de certains mâles. Ce n'est pas un dragueur, il a ce charme naturel, cette beauté enchanteresse qui le range parmi les plus beaux mâles de sa race. Il s'avère que ce charme opère parfois même auprès des autres races, en tout cas auprès des Humains et Proches-Humains. Kael est un étalon élégant, à la fois viril et tendre, qui dégage une fougue animale pour le moins charismatique, car chez lui, le charme et le charisme, qui sont deux notions différentes, s'associent parfaitement. Ainsi, il sait aussi bien séduire qu'impressionner, et il lui arrive d'en jouer, sans avoir besoin de se forcer.

• |Archer| Il est rare de trouver chez les Jedis ou chez les Siths des combattants habiles avec des armes à distance. Quand Kael n'est pas engagé au corps-à-corps, il n'a pas besoin de la Force pour porter une attaque : l'arc est son arme fétiche, issue de sa culture, aussi Kael préfère-t-il utiliser la Force dans d'autres circonstances que le combat quand il ne s'agit pas simplement de rendre ses armes plus meurtrières.

• |Pugnacité| Chaque échec pousse Kael à faire mieux la fois suivante. Il n'est pas du genre à baisser les bras. C'est une qualité qui, associée à son ambition de devenir un grand guerrier, peut l'amener loin. Kael ne manque pas de confiance en soi, surtout quand il s'agit de se battre, et ne se laisse pas facilement intimider. Son but étant d'être craint et respecté de tous, n'espérez pas lui faire baisser les yeux.

• |Incorruptibilité| De par sa culture, Kael n'a aucune attirance pour l'argent. Beaucoup de gens disent que l'argent, c'est le pouvoir. Kael cherche d'une certaine façon le pouvoir, mais pas celui-là. Il ne se laisse donc pas acheter comme un mercenaire. Il se bat dans le but égoïste de devenir toujours plus fort et d'être reconnu comme un puissant guerrier inspirant la crainte. N'agissant donc ni par intérêt ni par calcul, il est en quelque sorte incorruptible, d'autant que l'Empire Sith devient en quelque sorte sa nouvelle tribu et qu'il lui voue donc sa loyauté.

Points faibles :

• |Corps de cheval| Quand on se compare à la polyvalence et l'adaptabilité d'un humanoïde, avoir le corps d'un cheval présente quelques inconvénients. Le Chironien est ainsi incapable de grimper à une échelle, de se suspendre à une corde, d'escalader une paroi verticale, de nager sous la surface... Un speeder classique ne peut pas l'accueillir, et les espaces étroits ou densément meublés ne seront pas à son aise ; de même, en intérieur, le plafond devra être suffisamment haut, puisqu'en plus de sa taille déjà supérieure à la majorité des humanoïdes, il faut ajouter ses cornes. Autant dire que les voyages en vaisseau spatial lui sont très pénibles.

• |Monture parlante| Ayant le corps d'un cheval, le Chironien peut être forcé de servir de monture malgré lui. Un bon cavalier ou quelqu'un de suffisamment agile peut essayer de le monter sans son accord. Le Chironien est évidemment vulnérable une fois chevauché : il sera plus facilement maîtrisé et se défendra beaucoup moins bien. Le cavalier chevauchant le Chironien aura vraiment la sensation d'être sur un vrai cheval – pour peu qu'il ait déjà vu et monté des chevaux ou autres équidés – tant le corps et sa musculature est identique à celui de l'animal ; il est d'ailleurs tout à fait possible qu'il soit soumis à un véritable rodéo. Le plus insolite est que Kael dégage même une odeur beaucoup plus proche de celle d'un cheval que ses congénères à l'odeur plus boisée et épicée, si bien que cela peut tromper le nez d'un Humain.

• |Vécu accablant| A son arrivée chez les Siths, le vécu de Kael en tant qu'esclave n'est pas resté un secret bien longtemps, et puisqu'il appartient à une race rare, l'information se transmet comme une rumeur et beaucoup de personnes à l'Académie finissent par savoir que le nouvel Apprenti Chironien a servi plusieurs années en tant qu'esclave. Kael a donc ainsi souvent à souffrir les moqueries de ses camarades Siths qui se plaisent à le rabaisser au statut d'animal et de monture. Kael porte son vécu récent comme un lourd fardeau qui nuit à son image et lui retire la prestance qu'il estime mériter. Aux yeux des plus moqueurs, il n'a aucune crédibilité en se présentant comme un fier guerrier.

• |Intelligence fondamentale| Kael est d'une ingénuité notable dans les domaines économiques et politiques. Il ne s'y intéresse pas du tout et n'y comprend pas grand-chose. Il laisse les manœuvres politiciennes aux autres autant que les calculs d'hommes d'affaires. Il lui suffit que l'Empire Sith lui désigne ses ennemis et ses alliés, et il ne remettra rien en question, car il sait qu'il s'embourberait sinon dans des histoires qui lui échapperaient. Il ne cherche ni le pouvoir de l'argent, ni le pouvoir administratif.

• |Etalon sensible| Kael ne connaît pas suffisamment les plaisirs de la chair, mais ses hormones le travaillent. Il est donc facile de lui faire baisser sa garde ou de le distraire en titillant ses pulsions de mâle. L'étalon est au demeurant très sensible aux phéromones, et aura toutes les difficultés du monde à résister à ses pulsions même si le moment ne s'y prête pas, pour peu qu'il soit efficacement titillé. Un excellent moyen de désarmer le guerrier.

Caractère :

Kael est indéniablement animé par le goût du combat. Il semble que la confrontation physique soit un moyen pour lui de se trouver une place dans la société, un peu comme un cheval cherchant son rang dans une harde parmi les mâles alpha et les dominés. Il lui reste à s'habituer au maniement d'un sabre-laser et il garde le réflexe de se cabrer, d'user de ses cornes et de lâcher des ruades. Outre les armes naturelles de son corps, son arc est son objet fétiche. Non seulement il s'agit de son arme de prédilection, mais l'arc qu'il utilise est un souvenir pour lui de sa vie tribale. L'artisanat en matière d'arcs et de flèches est un savoir qui lui rappelle les plus belles années de sa vie et qu'il s'attache à continuer d'exercer pour ne jamais l'oublier.

Kael est un être extrêmement fier et même, disons-le, orgueilleux. Il ne méprise pas les autres races et n'a pas véritablement de préjugé sur les diverses espèces intelligentes de la galaxie, hormis qu'il juge dans un premier temps les prédisposition d'une race au combat ; aussi, par exemple, les Hutts représentent-ils pour lui une aberration de par leur statut, et Kael ne comprendra jamais comment des limaces obèses et baveuses ont pu s'imposer comme une race dominante crainte et respectée alors qu'il semble que n'importe quel guerrier pourrait tuer vingt Hutts à lui tout seul sans craindre une égratignure. Ironique quand on sait qu'il a lui-même été l'esclave d'un Hutt. A côté de ça, il regarde indifféremment les Humains, les Twi'leks, les Rodiens et les Zeltrons...
Quant à sa propre race, Kael ne la considère pas spécialement supérieure aux autres, mais gare à celui qui aurait tendance à la dénigrer. Etre traité d'animal, de bête, de monture, fera inévitablement monter le Chironien dans les tours.

La loyauté de Kael ne s'attache pas à un individu, mais à un concept plus large, comme celui de la tribu, de la famille, ou de la nation. En quelque sorte, sa nouvelle tribu est l'Empire Sith. Kael n'aura donc pas de loyauté indéfectible envers son maître ni même envers l'Impératrice, mais il agira toujours dans ce qui sera, selon lui, l'intérêt de l'Empire Sith. En fait, il s'appliquera souvent à obéir aux ordres sans les remettre de lui-même en question ; cependant, si cela lui paraît nécessaire, même pour sa propre image ou son propre rang, il peut très bien retourner ses armes contre son supérieur hiérarchique, mais jamais contre la tribu ou l'ordre auquel il considère appartenir. Il paraît donc inenvisageable qu'il trahisse les Siths pour s'allier aux Jedis, par exemple.

Le tempérament de Kael montre une certaine dualité. Il est, en même temps, animé par une certaine fougue animale, un dynamisme de feu, et en même temps empreint au fond de lui de douceur. Il sait apprécier les moments de tendresse, de discussion, de réflexion ou de contemplation. Il peut savourer une promenade dans un jardin peuplé de fleurs odorantes, ou de compter les étoiles par une belle nuit d'été. Il n'est en revanche pas très porté sur le jeu, encore moins sur les jeux d'argent. Quant à son sens de l'humour, il est assez limité. Il est au demeurant très vite agacé par les boute-en-train et les pince-sans-rire.

Description physique :

Kael est un Chironien dont le corps de cheval revêt une robe baie (poils marron et crins noirs). Ses longs cheveux lisses et la crinière qui pousse en cascade le long de son échine humaine sont de la même couleur noire que sa queue. Les traits de son visage sont finement découpés, bien que son nez et sa bouche forment une saillie descriptible comme un “demi-museau”, et la largeur de ses narines rappelle celle des naseaux d'un cheval. Ses longs sourcils fins sculptent le dessus de ses yeux fins et acérés à l'iris noisette. Kael a la particularité pour un Chironien d'avoir des cornes non transparentes. Celles-ci sont d'un marron brun uni, et portent en relief des stries régulières. Leur élégante forme courbée est symétrique.

Du sol au sommet de la tête, Kael mesure 2m14 sans compter les cornes, et 2m38 jusqu'au sommet des cornes.
Sa “jonction”, équivalent du garrot du corps de cheval et marquant la séparation entre ce dernier et le torse humain, se trouve à 1m40 – son corps équin a donc la taille celui d'un cheval mesurant 1m40 au garrot.

La première chose que l'on peut dire, c'est que Kael dégage une pureté animale, bestiale, quelque chose de sauvage, assez saisissant. Il inspire une force vive, une flamme en mouvement. Son corps de cheval est digne des plus beaux pur-sang, tel un étalon vif que l'on rêverait en reproducteur : la finesse de ses muscles, le galbe de sa croupe, l'élégance et la noblesse de son allure, le port de son cou, le soin de ses sabots, la sculpture de ses cuisses, la douceur de ses crins, la symétrie et l'élégance de ses cornes, tout dans son physique force l'admiration. Kael est un Chironien gâté par la nature dès sa naissance. Son odeur, forte, très chevaline pour un Chironien, mêle le musc et l'essence d'écorce.

Histoire :

Kael est originaire de la planète d'origine de sa race : Chiron, tout près de l'Espace Hutt à l'échelle de la galaxie. Sur la région où il naît, constituant une partie de l'un des continents principaux, les Chironiens sont organisés en tribus guerrières et nomades. Le continent offre d'immenses plaines dans lesquelles les Chironiens évoluent, établissant un camp sur une terre pendant en général quelques mois avant de galoper vers une autre terre, et ainsi de suite. Les mâles chassent et explorent, les femelles s'occupent des plus jeunes et gèrent la vie de la tribu, qui est souvent représentée par un chef mâle et un chef femelle.

Ce duo est complémentaire puisque chacun possède un rôle différent. Le chef mâle est une figure qui doit représenter la force de la tribu auprès des autres, il en a le commandement sur tous les guerriers et doit être aussi bon combattant que stratège. Il est aussi en charge de la diplomatie, il établit lui-même les contacts avec les tribus voisines et procède aux échanges selon les recommandations de la chef femelle.
La chef femelle est responsable des mouvements de la tribu, c'est elle qui décide à quel moment changer de territoire et qui choisit l'emplacement du nouveau en prenant en compte son analyse des besoins de la tribu. Elle indique au chef mâle ce qu'elle autorise à mettre en négociation auprès des autres tribus pour les échanges, et ce dont la tribu a le plus besoin.

En général, le chef, qu'il soit le mâle ou la femelle, conserve sa fonction jusqu'à sa mort à moins qu'il ne s'en démette lui-même, ce qui se produit rarement, ou que ses actes soient désapprouvés par une grande majorité de la tribu incluant l'autre chef. Il a lui-même été désigné chef à la mort du précédent de même sexe, par l'inclinaison de ses pairs.
Hormis les fonctions principales, il n'y a pas véritablement de distinction entre mâles et femelles chez les Chironiens dans cette région du continent, aucun sexe ne méprise l'autre – sauf exceptions individuelles – et tout le monde est susceptible de prendre les armes. En général, les mâles se battent mieux car ils se livrent plus souvent à l'entraînement et participent aux vrais combats quand les femelles encadrent le reste de la tribu, mais il arrive que des femelles se battent mieux que certains mâles, et une femelle qui se prétend guerrière n'a rien de ridicule.

Les conflits entre deux Chironiens au sein d'une tribu, ou entre deux chefs de tribus voisines, se règlent souvent par un duel rituel : la reiko. Une reiko s'effectue sans mise à mort, l'un des deux Chironiens doit s'avouer vaincu et se soumettre à l'autre, et peu sont ceux qui attendent d'avoir des blessures mortelles pour cela. Le vainqueur de la reiko obtient raison dans le conflit. Les femelles participent et même provoquent des reikos aussi bien que les mâles, et une reiko peut même se disputer entre deux Chironiens de sexes opposés.
Quand un Chironien souhaite s'accoupler, il doit faire la cour à un membre d'une autre tribu, assurant ainsi le brassage génétique. Ce sont souvent les mâles qui quittent leur tribu pour aller faire la cour à une femelle d'une autre tribu, mais il arrive que ce soit l'inverse.

Voilà dans quelle culture a grandi Kael, né au sein de la tribu Yemenwo. Son enfance est assez banale, sans aucun événement particulier, hormis quelques batailles contre d'autres tribus, auxquelles il ne participe pas en raison de son âge. Il possède trois sœurs, dont une plus jeune que lui, et aucun frère. La tribu Yemenwo compte une petite trentaine d'individus. Sa mère avant lui, ainsi que son grand-père maternel et sa seconde grande sœur, possèdent déjà des cornes non transparentes, aussi n'a-t-il pas à souffrir du regard des autres sur cette particularité physique qu'il est le quatrième membre de la tribu à afficher.

Les relations de Kael avec sa famille sont excellentes. Son père est un guerrier très exigeant, et Kael a autant de respect pour lui que de frustration de ne pas avoir le droit de partir au combat. A 15 ans déjà, il veut se joindre aux adultes. Il passe ses journées à s'entraîner contre son cousin de son âge. Il a l'ambition de devenir meilleur que lui et de s'illustrer dans les batailles les plus importantes que les Yemenwo auront jamais connues. Pourtant, il n'en est même pas encore au point de dominer son cousin dans tous leurs petits affrontements ; parfois il gagne, parfois il perd, et rien ne pousse la tribu à voir en lui le héros qu'il rêve de devenir.

Sa vie bascule à l'âge de 16 ans. Alors que les Yemenwo ont changé de territoire depuis à peine deux semaines, un énorme vaisseau spatial vient se poser au milieu de la plaine. Kael sait qu'il existe une foultitude d'autres planètes habitées par des races extrêmement diverses, et il a déjà entendu parler de vaisseaux spatiaux, mais c'est la première fois qu'il en voit un. En même temps qu'il est fasciné, il ressent une immense peur. La chef femelle de la tribu est trop optimiste en imaginant la possibilité que des extraplanétaires viennent en exploration sans hostilité, et réfléchit à une façon de leur offrir un accueil avenant. Elle pense aussi à la possibilité d'effectuer des échanges avec ces extraplanétaires dont la technologie pourrait assurer la domination des Yemenwo sur toutes les tribus rivales.

Des humanoïdes armés sortent du vaisseau spatial après une attente mentalement interminable. Yemenwo découvre des races dont il avait seulement entendu parler : Humains, Zabraks, Trandosiens... Il a toujours peur, mais il est aussi toujours fasciné. Au total, ce sont dix soldats lourdement équipés qui se mettent en rang, avec à leur tête un Chiss. Le choc pour Yemenwo comme pour pratiquement la tribu entière vient dans un premier temps de la technologie d'armement de ces soldats.

Les deux chefs de la tribu s'approchent du Chiss pour échanger les premiers mots avec lui, tandis que les dix soldats dévisagent tous les Chironiens, qui avec un visage de marbre, qui avec un sourire hautain. Kael est trop occupé à observer les races des soldats, dans toutes leurs différences. Il est même étonné qu'elles soient toutes bipèdes.

Il est ainsi pris par surprise quand soudain, les deux chefs de sa tribu lancent un cri de guerre. Quoi ??! L'échange avec ces visiteurs étrangers n'était-il pas censé être amical ?
Les Chironiens, malgré leur surnombre, ne sont que des êtres au mode de vie primitif face aux dix soldats. Ils se battent avec des arcs et des lances en bois, et tombent sous les tirs de blaster. En deux secondes, c'est déjà la panique, car les Chironiens n'ont pas besoin de plus de temps pour comprendre qu'ils n'ont aucune chance. Ils se dispersent, particulièrement les femelles et les enfants, mais quelques mâles continuent la lutte pour couvrir la fuite de leurs proches. C'est le cas du père de Kael.

Une femelle de la tribu appelle Kael à prendre la fuite, alors que les Yemenwo tombent les uns après les autres. Et pourtant, avec du recul, il semble évident que les soldats extraplanétaires ont une cadence de tir délibérément faible, comme si leur but n'était pas de décimer la tribu. Kael, du haut de ses 16 ans, prend son arc et tire. Dans la panique, il ne réussit pas à viser la tête du soldat ennemi, et sa flèche ne perce pas l'armure. Il est repéré, et galope en encochant une autre flèche, espérant éviter le tir de blaster qui va le viser...

Sauf qu'il n'y a aucun tir. Le soldat l'observe avec un sourire. Kael veut se battre. Malgré la panique, c'est son moment, le moment de se comporter en vrai guerrier. Il ne voit plus sa mère, il ne sait même pas si elle a déjà été touchée par un tir ennemi ou si elle a réussi à s'enfuir et est déjà au loin. Il doit se concentrer sur ses ennemis. Un soldat tombe, mais il n'est pas mort. Un autre soldat le tire jusqu'à l'intérieur du vaisseau. Kael se sent galvanisé, et tire une flèche, qui érafle la joue d'un autre soldat. A quelques millimètres près, Kael faisait un mort. Il ne cesse de se déplacer en même temps qu'il encoche une troisième flèche, mais aucun tir de blaster n'est dirigé vers lui. En fait, les soldats ennemis ne visent aucun enfant, seulement les adultes qui se battent. Kael a cela de remarquable qu'il est le seul non-adulte à se battre.

Et puis, son père finit par recevoir un tir, et s'écroule. Kael est pétrifié un instant, puis hurle de toutes ses forces, produisant un hennissement qui retentit jusqu'au ciel. Il vise la tête du Chiss, et décoche.
Il voit le chef des soldats mourir sous son tir, le premier qu'il réussit, juste avant de recevoir un tir à son tour. Mais ce n'est pas un tir mortel : l'arme du soldat qui vient de tirer a été mise en mode “choc”. Kael sombre dans l'inconscience.

Il se réveille à l'intérieur du vaisseau. Il est dans une cellule fermée par un mur bleu transparent. Il fait défiler le déroulement du combat dans son esprit, avant de se mettre debout et d'essayer de traverser le mur, découvrant que cela lui est impossible. Il a été capturé.

C'est ainsi que Kael est transporté jusqu'à la planète de Dilbana, dans l'Espace Hutt, pour y être livré en tant qu'esclave. Durant tout le trajet, il est correctement nourri, et informé du sort qui va lui être réservé. Il hurle sa rage, ne pense qu'à la mort de son père plus qu'à ce qu'on lui explique. Quand il est seul, il fond en larmes ; mais il ne sait pas qu'il est quand même observé à travers quelque chose qu'on appelle une caméra. Il a tout un monde de technologies à découvrir, même s'il en a déjà largement entendu parler durant son éducation. Les Chironiens vivaient de façon primitive, mais dans leur culture ils se transmettaient le savoir sur les technologies qui existaient, sur l'existence de la galaxie et des autres races. Kael sait donc déjà ce qu'est un vaisseau, ce qu'est un pistolet-blaster, ce qu'est un Humain, ce qu'est un speeder ou encore ce qu'est un hologramme. Il est néanmoins loin de tout savoir.

Dilbana est une planète à la typologie assez variée, essentiellement composée d'océans, de plaines et de montagnes. Kael y est livré à un Hutt. Voilà par exemple une race dont il n'avait pas encore entendu parler malgré la proximité de Chiron de l'Espace Hutt. Cette race ne ressemble à rien de ce qu'il aurait pu imaginer. Le Hutt s'appelle Groomchalki. Il se fait de l'argent en faisant capturer des esclaves jeunes et prometteurs et en les revendant. Tout cela est encore très flou pour Kael qui n'a besoin de comprendre qu'une chose : il va devoir prouver sa valeur pour trouver un maître qui lui offrira le meilleur traitement.

Kael ne veut pas accepter sa condition, mais a-t-il seulement le choix ? Puisqu'on lui demande de prouver sa valeur, il va le faire. Il va s'extirper de sa condition en se battant. Cela tombe bien, puisque pour prouver sa valeur, Groomchalki va le faire combattre dans l'arène. Plusieurs fois. Autant de fois que nécessaire. L'arène représente les seuls moments où Kael tient son arc en main. En effet, son arme personnelle a été ramassée au moment de sa capture, et sa singularité vient justement du fait qu'il continue de se battre avec, refusant d'apprendre à se servir d'un blaster. Psychologiquement, puisque c'est avec cette arme qu'il a tué le Chiss, c'est-à-dire le chef des soldats l'ayant capturé, il prophétise que ce sera par le biais de cette arme qu'il accèdera à la liberté.

Puisque Kael n'est pas le meilleur gladiateur, il lui faut survivre aux combats pendant quatre mois, avant qu'un esclavagiste ne s'intéresse à lui et négocie son achat auprès de Groomchalki. Kael, qui n'a pas bien compris de quoi il en retourne exactement, puisque les principes d'argent, d'achat et de vente, lui sont encore assez nouveaux, aussi croit-il qu'il a déjà gagné sa liberté. Quelle désillusion quand il découvre qu'il va désormais devoir être au service d'un Humain.

Son nouveau maître s'appelle Kona Ettilone. Cet Humain est un contrebandier qui souhaite pouvoir se rendre dans différents lieux séparés par les plaines, en contournant les législations extrêmement strictes en vigueur dans le pays sur l'utilisation de vaisseaux de transport. Il n'existe ainsi aucun speeder traversant les plaines, et Kona ne veut pas risquer la voie aérienne, trop contrôlée. Grâce à Kael, son nouvel esclave, il a trouvé le moyen idéal : il va utiliser le Chironien comme monture en plus de garde du corps.

Dans les faits, Kael ne reçoit pas un mauvais traitement : il est correctement nourri, il n'est pas battu, il dort plutôt bien, mais être rabaissé à l'état d'esclave, et pire, à l'état de monture, d'animal, lui est proprement insupportable. Cela va pourtant durer trois ans. Trois ans pendant lesquels il doit protéger Kona Ettilone en le laissant le monter presque tous les jours. Une monture intelligente qui sait se battre, c'est l'esclave parfait. Mais pourquoi Kael ne profite pas du fait d'être armé pour tuer Kona ? Car pas une seule fois il pense pouvoir ensuite s'en sortir seul. Malgré tout, il est nourri, logé, n'a pas à se soucier des questions d'argent qui obnubilent toutes les autres races et qu'il ne saurait pas gérer, son rôle l'amène à souvent se battre, il a finalement appris à manier les blasters et Kona lui apprend énormément d'autres choses. Kael n'est donc pas prêt à survivre seul dans ce monde qu'il découvre. En tuant Kona, tout ce qu'il risque, c'est de se refaire capturer, et il n'a pas la garantie d'avoir des conditions d'esclavage meilleures que celles qu'il a actuellement. Le Chironien, qui vivait encore de façon primitive et tribale juste avant d'être capturé, a bien conscience de tout ça.

Pourtant, cette occasion va se produire de façon inattendue. Lors d'une mission, les choses dégénèrent et Kael est amené encore une fois à se battre et à tuer pour protéger son maître. Cependant, Kona ne le sait pas, mais le rival à qui il vient de se frotter est un espion des Siths. Formé à l'Académie Sith mais n'ayant pas de maître, Juga Johito est un Bothan sensible à la Force mais dont l'Empire a préféré se servir pour observer les activités de certains Hutts dans des endroits peu sensibles de l'Espace Hutt. En l'occurence, sa mission actuelle tourne autour de Groomchalki, ce qui explique sa présence et son activité dans un lieu si proche de la demeure du Hutt et comment Kona a fini par tomber sur lui.

Juga perçoit immédiatement l'affinité de Kael avec la Force, et sa mission prend alors une tournure exceptionnelle. Le Chironien s'illustre par ailleurs en réussissant à éliminer trois de ses hommes de main, non sans en retirer plusieurs blessures. Juga sent que Kona, et surtout Kael, vont lui échapper. Il décide donc d'utiliser le tout pour le tout : il fait usage de la Force et réussit à tuer Kona.

Kael est sous le choc. Il se doute bien que ce qu'il vient de voir, n'est pas l'effet d'une quelconque technologie. Il n'a plus de maître, et a besoin de soin. Tout cela combiné fait qu'il se rend. Juga sourit ; puis il commence, étape par étape, à expliquer à Kael ce qu'il y a à savoir. Kael entend alors parler de la Force, et découvre qu'il a une affinité suffisante pour la manipuler.

Juga se détourne de sa mission pour quelque chose qu'il considère comme prioritaire : il a déniché un sensible à la Force et doit le tester, voire le pré-former, pour juger s'il peut être digne de rejoindre l'Académie de Korriban.
Kael reçoit donc ses premières notions auprès de Juga qui lui apprend, en substance, qu'il doit se servir de ses émotions les plus violentes pour libérer son pouvoir. Cela tombe bien : Kael est quelqu'un n'ayant que peu de contrôle sur ses émotions, et la mort de son père est encore fraîche après plus de trois ans passés sans pouvoir faire son deuil. Trois ans pendant lesquels il a été rabaissé au rang d'un animal en servant de monture.
Kael a des blessures psychologiques profondes et très récentes, et cela devient pour lui un atout dans son apprentissage auprès de Juga.

Au fil des mois, il appréhende de mieux en mieux la Force. Il réussit à ressentir la présence et les émotions de Juga sans même le voir. Plus de temps lui est nécessaire pour réussir à faire bouger de petits objets à distance. Au bout d'un an, Jugo obtient le résultat qu'il espérait : Kael est digne et prêt à intégrer l'Académie de Korriban.

Après quatre ans au total passés sur Dilbana, Kael monte pour la deuxième fois de sa vie dans un vaisseau spatial.
Mais cette fois-ci, il est en route vers la liberté.


Question HRP : Comment avez-vous connu le forum ? Je suis Glurba.


Dernière édition par Kael Yemenwo le Sam 29 Avr 2017 - 9:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luke Kayan


Nombre de messages : 3341
Âge du perso : 27 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Left_b1172/80Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Empty_10  (72/80)
PF:
Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Left_bar_bleue94/94Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Empty_bar_bleue  (94/94)

Kael Yemenwo, au galop vers la liberté _
MessageSujet: Re: Kael Yemenwo, au galop vers la liberté   Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Icon_minitimeSam 29 Avr 2017 - 8:36

Bonjour et re-bienvenue Glurba !

Voilà d'où venaient les questions sur Samaël. Ils doivent se rencontrer What a Face Bon, modération

J'ai beaucoup aimé l'histoire qui mène Kael à devenir apprenti sith. Il a ses doutes, ses points faibles... Il en est presque attachant, j'ai juste une mini question : a-t-il entendu parlé des Jedis ? Comment les considère-t-il ?

_________________

Luke: Une fiche, Des chroniques et Une évolution
Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Luke11
Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Yemenwo
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
Kael Yemenwo


Nombre de messages : 92
Âge du perso : 23 ans
Race : Chironien

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Left_b1118/71Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Empty_10  (18/71)
PF:
Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Left_bar_bleue30/64Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Empty_bar_bleue  (30/64)

Kael Yemenwo, au galop vers la liberté _
MessageSujet: Re: Kael Yemenwo, au galop vers la liberté   Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Icon_minitimeSam 29 Avr 2017 - 8:53

Coucou !

Oui la question sur Samaël n'était pas innocente, c'est en réfléchissant à Kael que j'y ai pensé, et comme toi-même tu joues un Chironien, ça m'a semblé approprié de te poser la question.
D'ailleurs je n'ai pas reçu de réponse, c'est normal ? Neutral

En un an, Juga Johito a évidemment parlé des Jedis à Kael, il lui a expliqué la base avec tout ce qu'il y a de partisan : des manipulateurs de la Force qui cherchent à imposer leur philosophie et qui sont ainsi devenus les plus grands ennemis de l'Empire Sith.
Kael n'a encore jamais rencontré de Jedi, il n'en sait que ce que Juga lui a appris sur eux, et je veux justement que dans mes RP se fasse son véritable apprentissage de ce que sont les Jedis. Il en apprendra donc plus au fil de conversations avec d'autres Siths, et évidemment à l'occasion de rencontres avec des Jedis ou autres Républicains.
Ainsi que je l'ai expliqué sur sa fiche, les questions politiques ou géo-politiques le dépassent. Il ne cherche pas à savoir s'il peut y avoir du bon à rejoindre la République. L'Empire Sith est en voie de devenir sa nouvelle tribu, dans sa tête, ceux qui l'ont recueilli pour l'extirper d'une condition d'esclave et lui donner les clés de la liberté. C'est tout ce qui compte. Du coup, il va considérer les Jedis comme des ennemis à combattre pour défendre sa “tribu”.

C'est donc une vision différente de celle de mon autre Sith, Yulpi Bepads. Wink

Ca répond à ta question ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luke Kayan


Nombre de messages : 3341
Âge du perso : 27 Ans
Race : Hapien
Binôme : Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.
Ancien Padawan de Saï Don.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Left_b1172/80Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Empty_10  (72/80)
PF:
Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Left_bar_bleue94/94Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Empty_bar_bleue  (94/94)

Kael Yemenwo, au galop vers la liberté _
MessageSujet: Re: Kael Yemenwo, au galop vers la liberté   Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Icon_minitimeSam 29 Avr 2017 - 9:10

Coucou

Oh je ne comprends pas qu'il n'y ait pas eu de réponse ! Désolée... Je ne sais pas ce qui s'est produit.

Je n'ai pas oublié Yulpi au fait e_e Encore pardon

Réponse parfaite, du coup je valide cheers

PS: Si tu n'en as pas marre de moi, je veux un Kael-Sammy cheers

_________________

Luke: Une fiche, Des chroniques et Une évolution
Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Luke11
Merci Vel pour cette sublime signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Kael Yemenwo, au galop vers la liberté _
MessageSujet: Re: Kael Yemenwo, au galop vers la liberté   Kael Yemenwo, au galop vers la liberté Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Kael Yemenwo, au galop vers la liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Apprentis Sith-