La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Telle est la voie du Mynock.. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joclad Draayi
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 1225
Âge du perso : 25 ans
Race : Humain
Binôme : Léonard Tianesli (Ex-mentor)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Promenade chez les Hutts
HP:
46/70  (46/70)
PF:
44/94  (44/94)

MessageSujet: Telle est la voie du Mynock.. [Solo]   Mer 22 Mar 2017 - 23:05


Les tirs fusaient de façon irrégulière, le temps entre deux coups s’espaçant pseudo-aléatoirement pour ne laisser qu’un répit éphémère aux deux jeunes porteurs des lames bourdonnantes et vibrantes qui s’interposaient avec une discipline toute relative et un manque flagrant de coordination. Côte-à-côte, rompant leur formation pour tournoyer et chercher à attirer chacun l’attention de l’une des deux sphères d’entrainements qui lévitaient autour d’eux, ils se laissaient parfois surprendre par un mouvement quasi-erratique de leurs adversaires automatisés et préprogrammés pour alterner les différents programmes de passe d’armes. Si les deux jeunes Jedi étaient parvenus à maintenir la situation sous leur contrôle pendant plusieurs minutes, sabrant plutôt habilement l’air pour absorber les tirs provenant d’azimuts et d’élévations différents, leur tendance à étendre leur zone d’action ne tarda pas à se retourner contre eux. D’un regard extérieur, je regardais les sphères prendre petit à petit l’avantage pour finalement se saisir d’une initiative que les jeunes initiés avaient progressivement abandonnée en se séparant. Isolés, ils se retrouvèrent bien vite acculés aux opposés de la salle d’entrainement. Si le premier d’entre eux, en réalité une jeune humaine de douze ans à la chevelure blonde et aux traits du visage fins et arrondis, faisait preuve d’une grande dextérité et d’une maîtrise plus que correcte du Soresu qui lui permettait de tenir en respect sa sphère, son collègue Zabrak du même âge s’était bien vite retrouvé en difficulté une fois isolé. Ce dernier ne parvînt pas à anticiper la dernière rafale en provenance de sa sphère et encaissa la décharge non-létale sur son bras armé et sa jambe d’appui. Son sabre d’entrainement lui glissa des mains et il chuta sur le sol, signant sa défaite par K.O d’une suite de jurons. Face à la défaite de son adversaire, la sphère se laissa transporter rapidement vers sa camarade d’entrainement pour l’épauler dans sa lutte contre l’humaine. Acculée et devant se défendre de deux cibles distinctes, cette dernière se retrouva submergée, et ses compétences, bien que supérieures à la moyenne pour son âge, ne suffirent pas à la protéger. Bien vite, elle vînt subir le même sort que le Zabrak et se retrouva au sol, les membres endormis par les décharges d’énergies.

Tandis que les sphères se mettaient en stand-by en l’absence de cibles actives, je quittais ma position excentrée, au bord du terrain, pour m’avancer au milieu les bras croisés. En tunique beige, l’air peu convaincu par la démonstration à laquelle je venais d’assister, j’avais l’impression de me projeter une décennie dans le passé, à l’époque où j’étais à leur place et que je rencontrais ce genre de difficultés. Au niveau des compétences, je me rapprochais plus de Lyra. J’étais peut-être même plus doué qu’elle, à son âge, pour appliquer le Soresu. Question tempérament, j’étais plus proche de son camarade Zabrak, Tirel.

« Vous n’avez toujours pas compris pourquoi vous échouez face à un niveau d’hostilité relativement faible... » lâchais-je à leur attention, mon regard balayant de gauche à droite, de Lyra vers Tirel.

J’entendis maugréer sur ma droite et je constatais que le jeune Zabrak avait récupéré bien plus rapidement, sans doute grâce à sa carrure imposante et la résistance naturelle de son espèce, et était revenu debout sur ses jambes dans un équilibre encore un peu précaire.

« Je sais très bien pourquoi ! Je n’ai juste pas les compétences suffisantes. Je pensais être capable de suivre la voie des Gardiens mais je suis juste faible, et c’est pourquoi j’ai échoué au Tournoi et qu’aucun Maître ne m’a estimé prêt à suivre un apprentissage comme Padawan. » fit-il avec résignation presque déterminée, actée.

« Ne dis pas ça, Tirel. Ca arrive à tout le monde de ne pas parvenir à franchir certains obstacles seuls. »

La voix de la raison venait de Lyra, à l’autre bout de la pièce. L’humaine n’avait pas encore totalement récupéré mais s’était tout de même redressée. Assise, elle regardait les sondes qui voletaient doucement autour de sa tête. A la différence de Tirel, elle était plutôt fine et svelte, en plus d’être un poil plus grand que la moyenne.

J’hochais doucement la tête en signe d’approbation, ayant moi-même été confronté à ce genre de situations. Je l’étais toujours d’ailleurs, parfois. En tant que Jedi, notre apprentissage ne s’arrêtait jamais et nous devions chaque jour franchir de nouveaux obstacles pour pouvoir progresser. Et aujourd’hui, tout deux faisaient face à un mur en durabéton qu’ils ne parvenaient pas à abattre. Une barrière solide néanmoins érigée sur des fondations fragiles.

« Et bien avec moi les obstacles s’accumulent, Lyra. C’est comme si la Force s’acharnait contre moi au lieu d’être avec moi. » Il soupira entre deux pensées défaitistes. « En fait, la volonté de la Force est peut-être de me voir échouer aux épreuves… »

« La Force ne trahit que le Jedi qui n’en fait qu’à sa tête. » lâchais-je avec conviction, pour faire taire les commentaires pessimistes du jeune homme.

Le résultat fut particulièrement surprenant, et le Zabrak sembla presque choqué d’entendre ces mots. Ils étaient pourtant appropriés, car ils décrivaient parfaitement le problème qui le rongeait depuis des mois et qui l’avait fait échouer lors du Tournoi des Initiés. Je pouvais ressentir le nœud qu’il s’était noué autour du cou au travers de la Force sans même chercher à effleurer son esprit, signe que le malaise était profondément ancré en lui, au point d’être devenu une quasi-conviction.
Quand au problème de Lyra, si je l’avais bien saisi dans sa globalité, était plutôt dû à sa tendance à oublier son environnement tout autant que ses alliés. Lorsqu’ils avaient débuté l’exercice, les deux initiés l’avaient fait côte-à-côte pour agir de concert. Mais la jeune humaine s’était bien vite désolidarisée de son collègue, l’abandonnant à son sort pour se concentrer sur un seul et unique objectif. Uniquement focalisé sur ce dernier, elle avait oublié tout le reste.

« Cet exercice n’est pas anodin. Si vous êtes ici, c’est parce que vous avez demandé de l’aide pour mettre en lumière les raisons de vos échecs respectifs lors de la dernière séance du tournoi, ainsi que celles qui ont fait qu’aucun Chevalier n’a décidé de vous proposer comme Padawan. »

Lyra ayant finit de récupérer, je faisais signe aux deux initiés de s’approcher. Ils avaient demandé de l’aide, mais ils n’étaient pas les seuls que j’attendais. D’autres initiés et même padawans avaient fait des demandes similaires et viendraient peut-être se greffer à cette séance de « rattrapages ». Mais pour l’instant, les deux jeunes gens que j’avais en face de moi étaient les seuls qui avaient mon attention.

« Ces raisons sont certes dues à un manque de compétences, mais c’est seulement parce que vous ne voyez que cette facette de votre échec que vous ne parvenez pas à progresser. Le malaise est plus profond que ça. »

Mon regard glissa vers Tiriel alors que je décroisais enfin mes bras.

« Tout d’abord, Tirel, ton manque de confiance en toi et ta conviction que tes actes sont voués à l’échec brident tes capacités. Ton esprit n’est pas ordonné, ce qui t’empêche de dépasser les seuils de la médiation mobile. De fait, ta capacité d’anticipation des coups est impactée et tu n’es plus à même d’être efficace. Aies confiance en toi tout autant qu’à ton instinct. »

J’attendis qu’il hoche doucement de la tête pour me tourner vers l’humaine :

« Quand à toi, Lyra, ton échec est principalement dû au fait que tu t’enfermes dans une bulle, que tu oublies que tu n’es pas seule face à ta cible. En oubliant ton environnement et tes alliés, tu mets Tirel et toi en défaut, de la même manière que tu as mis ton camarade en difficulté au moment du Tournoi. Qui plus est, tu cherches à intercepter l’intégralité des coups, même ceux qui ne te sont pas destinés, alors que tu devrais te concentrer uniquement sur ceux qui sont dirigés vers ta propre personne ou ceux que tu protèges. Ouvre-toi plus pleinement à la Force Vivante, cherche à connaître pleinement ton environnement.

N’oublie pas que tu formes un duo. En t’éloignant de Tirel, tu réduis de façon drastique vos chances de survie. De fait, vous vous inscrivez dans une suite d’évasions et d’esquives qui vous épuisent plus que nécessaire. »


« Alors nous devons rester statique et subir, Maître Draayi ? Est-ce vraiment judicieux de rester au même endroit, à la même place, sous le feu de l’adversaire ? » rétorqua l’humaine, visiblement peu convaincue par cette partie de mon analyse.

Quand au « Maître », je réalisais que j’avais encore du mal à m’habituer à ce titre générique utilisé pour désigner tant les Chevaliers que les Maîtres Jedi. Mais d’un autre côté, il y avait tout de même un réel sentiment de fierté.

« Je pense que Lyra n’a pas tort… En se déplaçant, on a l’opportunité de se rapprocher des cibles et de les frapper pour les neutraliser. Alors qu’en restant immobile… »

« Vous avez l’air convaincu de ce que vous dîtes, mais c’est parce que vous oubliez que votre sabre n’a pas que pour utilité de trancher. Dans cet exercice, les tirs sont absorbés par vos armes, mais ce n’est pas le cas face à un réel blaster. La Forme III se veut particulièrement défensive dans sa posture et ses katas. Pourtant, elle offre une réelle capacité offensive contre ce genre d’armes, par la possibilité de renvoyer les tirs vers la cible. »

Je les regardais, tour à tour, avant de m’écarter pour m’approcher d’une des caisses posées contre l’un des murs de la grande salle d’entrainement pour sortir deux sphères supplémentaires.

« C’est justement l’objectif de l’exercice suivant. Je vais reprogrammer les sphères en situation réelle, peut-être que vous comprendrez mieux où je veux en venir. »

Je laissais les deux sphères se mettre à léviter dans les airs, m’approchant des deux autres pour changer également leur programmation. Puis, je revenais vers les deux initiés, agrippant mon arme dans ma main pour en activer la lame azure. Au même moment, une projection holographique venait nous entourer tout les trois, pour représenter une rue piétonne plutôt large et parcourue par des civils photoniques irréels mais pourtant distinguables. J’étais particulièrement satisfait de ces programmes de simulations, qui permettaient de se plonger plus concrètement dans une situation de la vie réelle, loin des cours plus théoriques et traditionalistes.

« Mettez-vous en garde et formez un cercle avec moi. Votre objectif est venir frapper chaque sphère à cinq reprises pour les désactiver. Comme vous pouvez le constater, tout renvoi imprécis pourra engendrer des dommages collatéraux. A vous de bien ajuster votre déflexion. »

Je raffermissais la prise que j’avais sur mon arme, guère inquiété par le niveau de départ des sphères qui commençaient doucement à tournoyer autour de nous, et autour de la foule holographique qui cherchait à éviter nos enveloppes physiques. Cependant, le niveau de difficulté hausserait avec le temps.

« Fiez vous tout autant à la Force qu’à votre instincts. Nous sommes une équipe, ne l’oubliez pas. »

J’entendis une ultime confirmation de la part des deux initiés qui venaient de plaquer leurs dos contre le mien. Dans la foulée, les tirs se remirent à fuser.

Et pendant ce temps, viendrait qui voudra.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joclad Draayi
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 1225
Âge du perso : 25 ans
Race : Humain
Binôme : Léonard Tianesli (Ex-mentor)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Promenade chez les Hutts
HP:
46/70  (46/70)
PF:
44/94  (44/94)

MessageSujet: Re: Telle est la voie du Mynock.. [Solo]   Ven 31 Mar 2017 - 22:21


Les lames de nos sabres sifflaient dans l’air, leur balayage incessant formant un mur de lumière quasi impénétrable. Suivant une trajectoire qui n’avait rien d’aléatoire, mon sabre-laser se révélait être le bras armé de mon esprit. Chaque pensée, chaque prédiction issue de mon instinct comme de la Force venait guider mon poignet. D’un mouvement ample, je ramenais justement la lame de mon arme vers le bas pour intercepter le rayon laser provenant de la sonde et le renvoyer vers le plafond de la salle, -ou plus exactement vers le ciel holographique de la projection. Chaque mouvement était pensé, prémédité, pour ne laisser aucune place au doute ou à l’incertitude. Chaque tir devait être renvoyé vers des zones libres de toute présence pour éviter de blesser des passants holographiques qui réagissaient à la scène qui se déroulaient devant eux. Face au cercle que nous formions et aux frappes d’énergies qui s‘abattaient tout autour de nous, ils couraient dans tout les sens à la recherche d’un abri. Ce mouvement protecteur ne faisait que compliquer l’exercice qui incombait aux deux initiés comme à moi-même. Dos à dos, je ressentais les mouvements de chacun, m’offrant ainsi une source supplémentaire d’informations. Ouvert à la Force Vivante, plongé dans une méditation mobile, j’étais apte à discerner et prédire la plupart de leurs mouvements.

De leur côté, la situation était évidemment bien plus compliquée. Tout comme moi, ils cherchaient à renvoyer les décharges énergétiques vers les sondes pour les désarmer, mais leur manque d’expérience et de maitrise demandait beaucoup plus de concentration. A mes côtés, ils restaient sereins mais ils se contentaient de dévier les tirs vers des angles libres. C’était un mouvement compréhensible car la situation à laquelle ils étaient soumis demandait beaucoup d’attention : il fallait avoir conscience de la position des cibles au moment des tirs, de la trajectoire des tirs mais aussi la position de chaque passant. A vrai dire, j’avais moi-même du mal à m’y retrouver, et j’aurais d’ailleurs préféré prendre la fuite que de rester statique et continuer de mettre en danger mon environnement. Mais le but du scénario était justement de rester statique, pour connaitre les limites des deux initiés et les forcer à collaborer. S’ils ne parvenaient pas à se séparer de leurs maux, alors il était inutile d’espérer pouvoir les emmener plus loin sur le chemin de cet apprentissage.

Attentif, je laissais tournoyer ma lame devant moi pour renvoyer un tir vers le sol, alors que Lyra emmenait son sabre à la verticale dans un léger mouvement du corps vers l’avant pour retourner une décharge vers l’une des sondes. Cette dernière émit un bip puissant, signalant qu’elle venait d’être touchée.

« C’est bien. Laissez-vous aller. Laissez votre instinct vous guider. Ouvrez-vous à la Force et voyez au travers d’elle. »

La sonde cessa de tirer lorsque Tirel lui réexpédia un de ses tirs, signe qu’elle avait déjà été atteinte à cinq reprises. Les trois autres touches avaient été données par Lyra et moi-même. Avec une sonde en moins, il était temps de laisser les deux initiés poursuivre seuls. J’avais moi-même besoin de progresser mais ce n’était pas quelques sphères qui allaient me permettre d’avancer. Ces dernières étaient encore trop prévisibles.

« A vous de jouer, à présent. » lançais-je donc à leur intention, leur laissant une seconde pour prendre conscience du changement de situation.

Puis, je me retirais soudainement en coupant la lame de mon sabre-laser. Les sondes restantes cessèrent immédiatement de me prendre pour cible et concentrèrent leur feu sur les deux jeunes Jedi.

Lyra prit la décision de réagir pour combler le trou créé par mon absence et elle effectua une roulade sur le côté pour atteindre sa nouvelle position. Son mouvement lui permit d’éviter un tir, lequel s’écrasa au sol, et d’en renvoyer un deuxième lorsqu’elle se retrouva sur ses appuis. Avec le recul, il était facile de remarquer que ce mouvement avait été coordonné avec Tirel, car leurs dos vinrent bien vite s’épouser.

Je devais admettre qu’ils agissaient beaucoup mieux. Lyra ne quittait pas sa position pour cavalier seul, dans l’espoir de pouvoir rattraper une des sondes et la frapper pour la désarmer. Tirel, lui, avait suivit mon filament de Force pour entrer dans sa méditation, ce qui lui permettait d’être plus efficace. Sa conviction de l’échec semblait avoir disparu, mais je devais encore m’assurer qu’il serait capable de rester dans cet état maintenant qu’il n’avait plus de phare pour le guider.

Le Zabrak parvint à dévier le tir suivant avec facilité, signe qu’il était toujours concentré. Doucement, le duo commença à pivoter alors qu’une autre sonde s’éloignait du combat après avoir été désarmée. Désormais, les deux initiés n’avaient plus que deux sphères à affronter, ce qui allait grandement leur faciliter la tâche.

« C’est bien. Vous apprenez enfin. Restez concentré. Ressentez le déplacement des sphères, leur absence dans la Force Vivante. »

Les sphères commencèrent à tourner autour des deux initiés, de sorte à pouvoir changer de cible de façon erratique et ainsi complexifier leur défense. Il était bien plus simple d’affronter qu’un seul ennemi bien désigné. Tirel commença lentement à vaciller et le Zabrak s’en rendit compte. Il chercha à corriger la situation, mais son constat ne fit qu’accentuer son erreur. En se focalisant sur sa baisse de régime, il se déconcentrait et oubliait la nécessité primaire, à savoir se protéger, Lyra et lui, des sphères.

Croisant de nouveau les bras, je regardais l’affrontement s’approcher de son terme. Bien que Tirel semblait vaciller, Lyra, elle, semblait prendre son aise. Lorsque le Zabrak manqua de flancher, ce fut elle qui vînt dévier le tir qui mit, par la même occasion, l’avant dernière sonde hors-jeu.

« Tirel, avec moi ! » s’exclama-t-elle tandis que son dos quittait celui du Zabrak pour initier un mouvement dans la direction de la dernière cible. »

« J’attire son feu, fonces ! »

Tirel s’écarta et contourna un pilier holographique contre lequel s’écrasa une rafale. Il prit soin de courir le long d’un des faux bâtiments tout en déviant les tirs tandis que Lyra contournait dans l’autre sens. La rue était désormais vide de tous passants, excepté deux d’entre eux qui avaient été atteint par les tirs. La sphère continua de faire feu sur Tirel mais détecta l’approche de Lyra et pivota. L’humaine fut surprise et s’immobilisa à son tour derrière un pilier pour éviter d’être atteinte, et ce fut le Zabrak qui effectua la sortie victorieuse, sabre au clair, écrasant sa lame contre la surface de la sonde. Cette dernière cessa immédiatement de fonctionner et retomba au sol comme les autres. Lui, haletant à la suite de cette dernière course, manqua de la suivre par manque de souffle. Il se plia, mains sur les genoux, pour avaler de longues bouffées d’air alors que Lyra venait à lui pour lui faire partager son enthousiasme. M’avançant à mon tour, mon regard glissait vers les deux corps allongés sur le sol et je m’approchais des deux élèves.

« Il y a du mieux. Vraiment. » lâchais-je avec sincérité, captant de facto leur attention.

Leurs regards glissèrent dans ma direction et Tirel se redressait finalement. Ils s’immobilisèrent en constatant les deux corps étendus sur le sol et leur satisfaction s’effaça instantanément. Ils finirent par me regarder, et Lyra par lâcher en les pointant du doigt :

« Mais nous avons une fois de plus échoué. »

La simulation holographique finit par disparaître, laissant la plénitude de la salle d’entrainement du Temple reprendre ses droits. Plus de fumée, plus d’obscurité. La lumière étincelante du jour rayonnait en maitre.

« Je dirais plutôt que vous avez progressé. Vous ne devez pas vous attendre à réussir parfaitement un exercice du premier coup. Par cette démonstration, vous avez franchi un cap. Apprenez de vos erreurs, mais continuez sur cette voie. »

Je les regardais tour à tour, attendant leur acquiescement, avant de me détourner et de faire léviter les différentes sphères vers le mur au fond de la pièce. J’estimais que nous n’en aurions plus besoin, et qu’ils étaient prêts pour passer à l’étape suivante.

« Reposez-vous deux minutes, écoutez votre corps comme la Force, puis nous reprendrons avec un nouvel exercice. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joclad Draayi
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 1225
Âge du perso : 25 ans
Race : Humain
Binôme : Léonard Tianesli (Ex-mentor)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Promenade chez les Hutts
HP:
46/70  (46/70)
PF:
44/94  (44/94)

MessageSujet: Re: Telle est la voie du Mynock.. [Solo]   Mar 25 Avr 2017 - 21:19


Le repos était une chose, mais il ne fallait pas en abuser sous peine de ne pas être en mesure de restituer un effort égal à celui déjà fourni. Je ne souhaitais pas que les deux Initiés se vident l’esprit. Ils devaient rester concentré, car l’étape qui venait déciderait ou non de leur aptitude à se présenter de nouveau au tournoi des initiés, ou s’ils seraient recalés à suivre des cours plus magistraux dans l’attente d’être de nouveau désigné comme apte à se présenter aux chevaliers et maîtres venus les observer, et éventuellement, les former.

Je ne doutais pas de leur capacité à franchir cette épreuve, à condition qu’ils ne se laissent pas de nouveau embarqués dans leurs travers. Passer le tournoi des initiés revenait à passer des épreuves tout aussi complexes que celles qu’affronte un Padawan aspirant à la distinction de Chevalier, tout en étant bien évidemment adaptées au niveau des tout jeunes Jedi.

D’un signe de la main, je leur faisais signe d’approche à nouveau. Cette étape serait leur épreuve de synthèse. A eux d’être à la hauteur, et à moi de les guider vers leur réussite. Ou leur échec.

« Bien. Tirel, Lyra, vous avez montré que vous étiez capable de surmonter vos défauts, et d’agir en équipe. J’estime que votre maîtrise du Soresu est également suffisante pour envisager un scénario plus réaliste que le précédent. Surtout maintenant que vos muscles sont affectés par l’effort.

Mais tout d’abord, place à la connaissance. Vous avez étudié notre histoire, vous devez donc connaître la réponse à ma question.

Pouvez-vous me rappeler ce qu’il s’est produit à Ossus lors de la dernière grande guerre contre les Sith ? »


La réponse était assez simple, tant cet événement avait marqué un tournant dans la philosophie de l’Ordre Jedi et dans son implication dans la galaxie. Qui plus est, la dévastation d‘Ossus avait laissé une marque indélébile. Mon regard glissa d’un initié à l’autre, alors qu’ils se regardaient pour savoir qui des deux prendrait en premier la parole pour s’exprimer.

Lyra se décida finalement à se lancer :

« Une supernova créé par les Sith a dévasté la planète, emportant avec elle une partie des archives et des connaissances du Temple. »

Je souriais tout en opinant du chef. La réponse de l’humaine était correcte : la détonation d’un ancien artefact par les Sith avait bel et bien provoqué l’implosion d’un nuage d’étoile, lequel s’était transformé en supernova qui balaya intégralement le système d’Ossus. Cependant, ce n’était pas cette réponse ci que j’attendais, et Tirel semblait bien l’avoir compris.

De toute manière, comment pourraient-ils s’entrainer à arrêter une supernova, chose totalement impossible ? Ils n’étaient pas là pour ça…

« En effet. Mais encore ? Tirel ? »

« Euh… Hé bien… il me semble que les Sith ont profité de l’évacuation pour attaquer Ossus et tenter de s’emparer des archives entreposées, Maitre Draayï. »

« C’est exact. »

Là, tout de suite, les deux initiés semblèrent voir plus clair dans ce qui les attendait. Ils échangèrent quelques nouveaux regards, alors que leur intérêt semblait grimper en flèche à l’idée d’un pareil défi. S’ils ne pouvaient arrêter une supernova, ils pouvaient très bien affronter les forces Sith qui attaquèrent le Temple d’Ossus il y a des siècles, via une projection holographique du même acabit que la précédente.

« Comme tu l’as dis, Tirel, les Sith ont attaqué le Temple d’Ossus, appuyé par les forces de Krath et des croisés Mandaloriens. Leur but était effectivement de prendre les Jedi par surprise et de s’emparer du savoir de la bibliothèque d’Ossus.

Ils frappèrent de nombreux vaisseaux civils et militaires à leur arrivée dans le système avant d’engager le combat avec la flotte de la République et l’Ordre Jedi. Les Sith profitèrent de l’occasion pour forcer la défense orbitale et se poser sur la planète.
Les guerriers Massassis, accompagnés par des Mandaloriens, tentèrent de forcer l’entrée du Temple et occupèrent les Jedi pendant que les Sith s’attaquaient aux gardiens du savoir. Cependant, ils furent défaits. »


« Bien fait pour eux ! » s’exclama Tirel, d’un air fier, visiblement gonfléà bloc.

Lyra, elle, semblait tout de même méfiante. Si elle partageait l’enthousiasme de Tirel, elle restait tout de même terre à terre. Peut-être ne se sentait-elle pas autant en confiance que Tirel. Ou peut-être avait-elle compris que la tâche ne serait pas aussi aisée que d’affronter de simples sphères d’entrainement.

D’où sa question :

« Pourquoi nous raconter cela, Maitre ? »

« Parce qu’aujourd’hui, vous allez remonter le temps et prendre part à la défense de l’académie d’Ossus. Votre mission, défaire les Mandaloriens et les Massassis qui tentent de s’emparer du Temple. »

Les deux initiés s’arrêtèrent, alors que toute leur fierté et leur enthousiasme s’évanouissait dans mes propos. Il faut dire que ces derniers n’étaient pas pour rassurer. Les guerriers Massassis et Mandaloriens étaient de redoutables combattants. Ils étaient mêmes parmi les meilleurs de la galaxie. Pour autant, tous avaient été défaits, et les Massassis s’étaient même éteint sur Yavin IV.

« Sérieux ?! Mais on a aucune chance ! Ce n’est pas équitable, Maitre Draayï… » lança soudainement Tirel, désespéré.

Mon regard glissa dans sa direction avec une certaine fermeté. Remettre en doute ma volonté de les voir réussir de la sorte n’était pas la meilleure façon de m’adresser la parole. Je ne m’en formalisais pas pour autant, car je comprenais les pensées qui tiraillent le jeune Zbarak. Moi aussi, j’avais dû affronter à son âge des obstacles qui m’avaient semblé insurmontables, mais que j’avais pourtant réussi à franchir pour me hisser en tant que Chevalier.

« Est-ce de la défaite que je perçois dans ta voix, Tirel ? rétorquais-je avec une certaine assurance, et une pointe de défi visant à le galvaniser. Et ce, avant de rassurer : « N’ayez crainte. Je serais avec vous, et la difficulté s’adaptera à votre niveau.

Vous sentez-vous prêt à vous plonger dans la guerre, jeunes Jedis ?»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Telle est la voie du Mynock.. [Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Telle est la voie du Mynock.. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Centre d'Entraînement-