La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Byss] Sans oser y croire (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lloyd Hope
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 167
Âge du perso : 31 ans
Race : Hapan
Binôme : Darth Laduim

Feuille de personnage
Activité actuelle: Mécano dans le vaisseau de Mat'Aenna
HP:
30/85  (30/85)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: [Byss] Sans oser y croire (PV)   Jeu 9 Mar 2017 - 13:43

Atteindre Byss avait été une horreur de navigation. Le Noyau profond n’était aux yeux de Lloyd qu’un ramassis de turbulences dans lequel jamais il n’aurait osé s’aventurer. Mais le pilote sélectionné par Darth Laduim était un expert. Leur petite navette avait bondi par microsauts dans l’hyperespace perturbé de la zone. Il avait fallu plusieurs heures pour atteindre les coordonnées de Byss et, même là, il avait été compliqué de s’approcher de la planète en faisant un usage restreint des radars. Le pire, bien sûr, était leur solitude au milieu du Noyau : avec la proximité des frontières républicaines et leurs patrouilles probables, ils devaient être le plus discret possible. Ce qui signifiait qu’ils pouvaient tout aussi bien disparaître sans que personne ne le remarquât. Après les longues heures qu’ils avaient passé dans l’Espace Profond pour atteindre la zone, cela aurait été un comble.

Néanmoins, ils parvinrent finalement à pénétrer l’atmosphère sombre de Byss, le vaisseau plongeant vertigineusement vers la surface verte et humide.

C’était la première fois que Lloyd voyait cet endroit. Il l’avait imaginé, vu en holo, mais le voir de ses propres yeux – le sentir, également – c’était tout autre chose. Tant de choses s’étaient produites ici. Il y avait longtemps… mais aussi plus récemment. Plus ils se rapprochaient du sol, plus son cœur battait à lui en rompre la poitrine. Il ne pouvait détacher ses yeux des ruines dont les contours se dessinaient à travers le hublot. Mat’ était-elle vraiment là ? Trouverait-il autre chose que son cadavre. Il inspira longuement en s’enjoignant au calme, avant de glisser un regard vers son seigneur et maître.

Le Twi’lek et lui n’avaient guère échangé pendant le voyage. Il avait semblé satisfait des efforts de son protégé pour intégrer les Sith de nouveau, et Lloyd était soulagé que ses efforts eussent porté leurs fruits. Il espérait que ce n’était pas pour être déçu, ici, maintenant.
Encore une fois, il explora des yeux la surface, les monts verts recouverts d’une étrange jungle qu’ils survolaient. Comment Mat’ avait-elle pu survivre ici, si elle avait survécu ? Il n’était pas étonnant qu’elle n’eût pas pu s’échapper de la planète si personne n’était venu la chercher. Etait-elle seule ici, ou bien s’était-elle intégrée dans une colonie ?

Darth Laduim ordonna soudain au pilote de trouver à se poser le plus rapidement possible. Il avait probablement senti quelque chose dans la Force. Lloyd, lui, ne sentait rien d’autre que des impressions confuses. Il se sentit humilié de ne pas être capable de saisir l’aura de Mat’, si c’était bien cela que le Twi’lek avait senti.

Quelques minutes plus tard, l’appareil se posait dans une clairière verdoyante. L’astre autour duquel gravitait Byss était sur le point de se coucher et diffusait des rayons orangés, donnant à l’endroit un air enchanteur. Lloyd défit sa ceinture dès qu’il le pût et, fébrile, descendit la passerelle en devançant le seigneur et le pilote.

Enfin, il la sentait. Il n’arrivait pas à y croire. Elle n’était pas tout proche, il lui faudrait marcher, s’enfoncer dans les ruines. Mais elle était là, elle était vivante. Il fit volte-face pour demander, d’un regard, l’autorisation à Darth Laduim de se lancer dans ses recherches, ce que le seigneur lui accorda sans un mot. Alors il quitta la clairière et s’enfonça dans les bois. L’air était lourd et humide, et la végétation dense. Il fallait crapahuter pour se frayer un chemin, et de la marche il passa à la course tant bien que mal, incapable d’attendre plus longtemps.


Guidé par la Force, il s’enfonçait toujours davantage, jusqu’à découvrir soudain les ruines d’une ville, ou d’une usine, difficile à dire. Des bâtiments s’enchevêtraient avec la végétation, de la mousse recouvrait des échelles, des escaliers, des tuyaux… Et le tout semblait déserté. Des cris sauvages troublaient parfois le silence pesant, émis par quelque oiseau charognard ou quelque prédateur au loin. Lloyd frissonna. Il sentait une présence.

- Mat’ ? appela-t-il, incertain, mais il était prêt à dégainer le sabre qui lui avait été rendu, au cas où.


Dernière édition par Lloyd Hope le Ven 16 Juin 2017 - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 835
Âge du perso : 22 ans
Race : Twi'lek
Binôme : Lloyd et Jake

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/58  (0/58)
PF:
68/68  (68/68)

MessageSujet: Re: [Byss] Sans oser y croire (PV)   Dim 12 Mar 2017 - 10:30

La vie, retournée à l'état sauvage.

Mat'Aenna avait perdu la notion du temps depuis bien longtemps. Depuis qu'elle avait attendu dans cette grotte lointaine que Korgan reparte, que tous - républicains, siths, mercenaires - s'en aillent, l'oublient dans l'immensité des champs de cadavres laissés par la guerre. Et elle avait réussi, contre toute attente : même trop bien.
Car elle s'était alors retrouvée coincée.

C'était une chose que d'être déclarée morte par la République, et une autre, bien différente, de se retrouver véritablement en passe de l'être. Alors, la twi'lek avait mis toute son énergie à vouloir fuir, au début. A continuer de se faire petite, car, un peu confusément, elle ressentait les forces obscures du lieu, leur pression constante dans son esprit, dans tout son corps. Elle se doutait aussi que des soldats, alliés ou ennemis, avaient dû survivre, quelque part. Elle se mit à chasser, à trouver de quoi se vêtir, discrètement renforcé par des plaques d'armures éparses, tout en essayant désespérément de rafistoler un moteur de chasseur, pour s'enfuir loin d'ici. retrouver Lloyd.

Mais petit à petit, la jeune femme avait arrêté de se battre. Des bouffées de désespoir, de tristesse incommensurable la prenaient entre ses griffes, l'assommant des jours entiers dans une violente dépression. Des explosions de colère l'amenaient même parfois à saboter son propre travail, et lorsqu'un matin, elle découvrit l'aile du chasseur réduit en miette par un ibosar, une énorme créature metallophage, elle piqua une telle crise qu'elle s'enfuit, oubliant toute raison. Elle avait renoncé, ce jour-là, vaincue par le côté obscur, et l'ancienne mercenaire avait juste pris ses affaires pour se mettre à errer.

A partir de ce jour-là, plus rien n'avait compté d'autre que survivre, encore et encore, heure après heure. Oublié, les reliquats de la technologie qu'elle portait encore - et qui ne servait plus à rien ici, sur Byss - oubliée, balayée, l'ancienne esclave, l'ancienne aventurière.
Dans ses pérégrinations, elle s'était enfin heurtée à un semblant de civilisation, une espèce de colonie agricole qui l'avait accepté dans leurs rangs pour ses capacités de touche à tout. Ils passaient leur temps à chasser, à cueillir des plantes - et ce fut d'ailleurs au cours d'une de ces expéditions que Mat'Aenna avait ressenti quelque chose, au tréfonds de son premier estomac.
Elle avait levé les yeux au ciel, observant le point noir qui descendait à toute vitesse vers le sol. Son cœur battait étrangement fort ; et puis la peur l'avait saisit.

Elle était seule dans ces ruines immenses, dans lequel elle maitrisait désormais chaque tour et chaque détour, comme si elle y avait toujours vécu. Mais elle ne se sentait pas en sécurité avec les étrangers qui arrivaient - elle ne connaissait pas ce qu'ils venaient chercher, après tout. Avec précaution, la jeune femme se cacha au sommet d'un toit, se posta en observation. Pourquoi se sentait-elle fébrile comme ça ? Il y avait tellement longtemps qu'elle n'avait pas vu la civilisation .. ce devait être ça.
Et au bout de quelques minutes, elle retint sa respiration.

Les boucles dorées la fit écarquiller les yeux.

Elle l'aurait reconnu entre mille. Un éclat de soleil orangé illumina son magnifique visage hapien, illuminant sa peau d'un reflet d'incendie. Elle en tremblait, et, tout doucement, la jeune femme se redressa, renonçant à sa cachette.
Il était venu la chercher. L'amour de sa vie, celui qui hantait encore ses rêves, parfois, au plus profond de la nuit.
Brusquement, elle eut honte de la peau de bête qui couvrait son corps, de sa peau rêche, séchée par le vent et le soleil. Il était si beau, son air tendu lui donnait le brun aux joues.

- "Lloyd."

Rapidement, elle descendit du toit, sa silhouette presque nue mettant au jour ses muscles si durement acquis au cours de ces dernières années, avant de se planter devant le hapien. Sans plus dire un mot...
Elle lui tendit la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd Hope
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 167
Âge du perso : 31 ans
Race : Hapan
Binôme : Darth Laduim

Feuille de personnage
Activité actuelle: Mécano dans le vaisseau de Mat'Aenna
HP:
30/85  (30/85)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: [Byss] Sans oser y croire (PV)   Lun 22 Mai 2017 - 13:55


- "Lloyd."

Les yeux du hapan fouillèrent désespérément les environs. Avait-il rêvé cette voix ? Elle était si semblable à celle de Mat’ – et si différente pourtant. Etaient-ce ses souvenirs qui s’étaient déformés avec le temps ? Ou bien le timbre de la Twi’lek avait-il réellement changé ? A moins que ce ne fut pas elle, tout simplement.
Enfin, ses pupilles verrouillèrent la silhouette perchée sur un toit, à quelques mètres à peine. Oui, c’était elle. Il n’y avait plus désormais aucun doute possible : c’était la Force qui semblait s’écouler de son aura, c’était cette attitude de guerrière qui s’ignore. Elle était là, elle était vivante ! Lloyd en eut un hoquet de surprise. Sa bouche refusait d’articulier quoique ce soit de cohérent. Hébété, il la regarda descendre, oubliant cette fois son sabre laser pendu à sa ceinture – et toute crainte par la même occasion.

Lorsque Mat’aenna fut à sa hauteur, il ne fut plus ébloui par le soleil couchant et enfin, put voir le détail de ce corps qu’il avait tant chéri – et qui avait tant changé. La peau de la Twi’lek était tannée comme si bien plus d’années s’étaient écoulées, et ses bras comme ses jambes étaient ciselés de muscles fins et précis. Elle avait maigri aussi, lui semblait-il, ses joues s’étaient creusées et lui donnaient un air plus dur, plus aguerri. Mais ses yeux étaient les mêmes : un bleu intense, infiniment juvénile, profond comme les eaux de Mon Calamari – ces eaux-là même où il s’était plongé, pour la première fois et pour toujours, dans le gouffre de sa passion pour elle.

Elle était belle. Elle l’avait toujours été, bien sûr, mais transformée ainsi, c’était comme la preuve que malgré les épreuves et le temps, elle le serait toujours. Cela n’avait rien à voir avec son physique – lorsqu’ils s’étaient rencontrés pour la première fois, de toute façon, sur ce balcon de Coruscant, elle était maquillée comme un vaisseau volé avec des bijoux qui ne lui allaient pas et il avait tout de suite perçu ce qu’il y avait au-delà : sa volonté de vivre, sa rage mélangée à cette joie de vivre, une façon de prendre la vie dont lui-même était tout à fait incapable. Elle était la même en ce sens : une éternelle survivante. Elle faisait un pied de nez au destin, aujourd’hui encore.

Ahuri, Lloyd prit la main qui lui était tendue, doucement. Il avait une envie furieuse de tirer, de faire venir à lui ce corps merveilleux et de l’étreindre jusqu’à oublier qu’ils existaient, jusqu’à ne devenir qu’un et se fondre dans cette nature bénie qui leur permettait d’être réunis à nouveau. Mais un étrange instinct l’en empêchait. Une petite voix qui lui disait qu’il n’avait pas le droit. Qu’il ne le méritait pas. Qu’il était trop tard, qu’il avait tout gâché, qu’il avait été incompétent et qu’aujourd’hui même s’il la retrouvait, c’était un mélange de chance, de bonté de son maître, et de l’indulgence de Mat’ qui ne s’était pas enfuie.
Alors les larmes lui montèrent aux yeux et il s’effondra à genoux, sa main libre tentant de dissimuler ce visage qui se tordait de douleur, de honte et de culpabilité. Il était si pitoyable. Tout ce qu'elle avait dû vivre, tout ça parce qu’il avait été incapable de la retrouver plus tôt !

- Oh Mat’, je… je suis tellement désolé !
bafouilla-t-il sa main serrant toujours la sienne, espérant follement qu’elle ne la retirerait pas, que le coup qu’elle lui porterait ne serait pas trop dur, car il ne lui était pas permis d’espérer qu’elle l’aimât encore. Je suis tellement désolé. J’ai mis tellement de temps… J’étais incapable de te retrouver, je ne savais pas, j’ai…

Il y était finalement parvenu, c’était vrai. Mais elle ne savait pas à quel prix. Pas encore.
Le Hapan porta la main émeraude contre son front, pour sentir sa peau sur son visage baigné de larmes. Elle était chaude, réelle. C’était difficile à croire après tant de temps passé à l’imaginer. Il se sentit d’autant plus un imposteur. Il ne méritait pas qu’elle lui accordât ce contact.

- J’ai tellement cru que je ne te retrouverai jamais. Que tu étais morte. Oh, j’étais si inquiet… Je n’ai fait que te chercher, je te jure.

Mais il s’était perdu en chemin, et pas qu’une fois. Il avait suivi des fausses pistes, il s’était heurté à l’impossibilité de rejoindre seul cette planète, par ses propres craintes également. Il avait perdu Jake en route. Le type avait l’air préoccupé par d’autres choses pendant que, de toute façon, il n’aurait pas pu l’emmener au sein de l’Empire. Mieux valait que le mercenaire crût que le Hapan était toujours en vadrouille et s’était fait une raison.

Mais il n’aurait jamais pu se faire une raison. C’était sa faiblesse qui l’avait perdu, mais c’était aussi sa faiblesse qui l’avait conduit jusqu’à elle. Là était le mot : il se sentait faible, bien en-dessous d’elle qui avait survécu par la Force et la persévérance. Lui n’avait su que retomber dans ses travers d’antan. Un incorrigible couard.

Il garda les yeux baissés, attendant la sentence de la Twi’lek. Il s’y soumettrait, quelle qu’elle fût. Il était ainsi, plus efficace en esclave qu’en n’importe quel prince charmant ou héros des holofilms de leur jeunesse.


Dernière édition par Lloyd Hope le Ven 16 Juin 2017 - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 835
Âge du perso : 22 ans
Race : Twi'lek
Binôme : Lloyd et Jake

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/58  (0/58)
PF:
68/68  (68/68)

MessageSujet: Re: [Byss] Sans oser y croire (PV)   Lun 29 Mai 2017 - 14:16

Après tout ce temps, il était là.

Il lui prit la main, et les larmes refluèrent dans ses yeux bleus. Il était là, après toutes ces années, toutes ces longues années à se persuader que tout ça n'avait été qu'un rêve, qu'une passade stupide. Qu'il n'avait pas été plus que les hommes de passage qu'elle avait pu connaitre, qu'il était "juste" un hapien, un mâle de plus à mépriser.
Mais la twi'lek ne s'était elle-même jamais cru réellement. Elle avait su, au plus profond d'elle-même, qu'elle avait bien fait de lui confier le Soleil, son vaisseau. Et qu'il viendrait la chercher, elle aussi, un beau jour.

Mais alors qu'elle allait ouvrir la bouche, l'embrasser, il s'effondra à ses genoux. Ses yeux bleus s'agrandirent de surprise, tandis qu'il cachait son propre visage de sa main libre.
Il s'excusait, il tentait de se justifier ; posant une main tremblante sur la front de la jeune femme, il lui tâta le front avec une impatience qu'elle ne lui connaissait pas.

- "Lloyd, calme-toi..."

Lentement, d'un geste rempli de douceur, elle lui caressa les cheveux. Il était aussi blond que dans son souvenir, les joues roses, la peau si parfaite qu'à son contact, Mat'Aenna se rendait compte de la rugosité de la sienne. De la laideur qu'elle devait dégager, de sa propre déchéance.
En fermant les yeux, elle déposa un baiser sur son crâne.

- "Il n'y a rien à pardonner, tu le sais bien."

Étonnamment, c'était sur Byss qu'elle avait appris finalement à vivre. A se comporter comme un être vivant digne de ce nom, sans coucher à droite et à gauche pour obtenir ce qu'elle voulait, pour survivre. Sur cette planète sombre, où les habitants avaient appris à vivre avec leurs émotions violentes qu'ils n'exprimaient que pour protéger leur communauté, la twi'lek des bas-fonds avait appris à se respecter un peu plus.

- "Relève-toi... Tu es venu jusqu'ici, tu as retrouvé ma piste alors que je ne t'en avais donné aucune... Tu es si courageux. Parfois, j'ai pensé que tu avais dû te faire une autre vie, pasque ça aurait été normal... Je te suis tellement ..."

Reconnaissante. Redevable.
Mais ce mot aurait désacralisé ce qui allait suivre, elle qui avait tant de fois utilisé le sexe pour remercier quelqu'un de lui avoir filer un coup de main ; et refaire le même acte, là, à cette heure précise, l'aurait de nouveau transporté à l'époque où elle n'était qu'une pute et qu'une esclave.
Maintenant, elle s'était libéré en partie du passé.

Timidement, elle porta la main du hapien, cette main si belle, si blanche, si douce, à ses lèvres rèches, et l'embrassa, avec respect.

- "Tu es là, et je t'aime, Lloyd."

Elle avait tant de fois brûlé de le lui dire, tant de fois vu l'opportunité lui passer sous le nez sans qu'elle la saisisse. Et toutes ces années, elle l'avait murmuré, à son propre reflet, en espérant enterrer ça à jamais.

- "Tu es si courageux. Tu es venu avec notre vaisseau, avec le Soleil ? Tu as trouvé un nouvel équipage, Jake est avec toi ?"

La jeune femme qu'elle était devenue ne pouvait s'empêcher d'être remplie d'espoir et de joie. Elle les conduirait au village, où elle paierait le ravitaillement du vaisseau ; et ils repartiraient tous ensemble, quittant Byss pour toujours, pour toujours avec lui, dans ses bras.

- "Je t'aime !"

Avec emportement, Mat'Aenna se laissa aller dans ses bras, fermant les yeux comme une vierge effarouchée. Quelle sotte, et quel plaisir ineffable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd Hope
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 167
Âge du perso : 31 ans
Race : Hapan
Binôme : Darth Laduim

Feuille de personnage
Activité actuelle: Mécano dans le vaisseau de Mat'Aenna
HP:
30/85  (30/85)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: [Byss] Sans oser y croire (PV)   Sam 22 Juil 2017 - 20:01

L'indulgence de Mat' lui faisait plus de mal encore, lui semblait-il, que si elle avait été en colère contre lui. Sa douceur ne pouvait signifier qu'elle ne saisissait pas encore l'ampleur des dégâts. Aurait-il le courage de le lui dire ? Il n'aurait pas le choix : pour quitter Byss, il faudrait embarquer à bord de la navette où Darth Laduim commandait, et il ne cacherait pas son appartenance à l'Empire. Ce n'était pas tant que Lloyd s'inquiétait des opinions politiques de Mat' : c'était qu'autrefois, ils avaient combattu tous les deux cet ennemi qui avait failli avoir la peau de la Twi'lek. Et aujourd'hui, il était donc un traître parmi eux. Mais il allait lui assurer toute sécurité, il se le jurait.

- Tu te trompes, Mat', sanglota-t-il. Tu vas détester ce que j'ai fait... et ce que je suis devenu.

Il se releva néanmoins ainsi qu'elle le lui demandait.

- Je n'ai fait que penser à toi, avoua-t-il.

Cette pensée étant la seule honorable, elle l'aida à se calmer un peu.

- Jamais je n'aurais pu reconstruire une vie sans toi, alors je n'ai pas arrêté de te chercher.

Mais Mat' ne voulait pas voir qu'il ne s'agissait pas d'un beau rêve. Elle lui disait qu'elle l'aimait, et elle se lova dans ses bras. Il serra aussitôt ceux-ci, pour sentir le corps chaud de son aimée contre le sien. Sa peau était un peu sèche, et avait le don de la lui faire paraître plus précieuse encore à ses yeux. Avait-elle vécu ici dans cette contrée sauvage tout ce temps ? Ses vêtements rudimentaires semblaient en témoigner. Comment avait-elle réussi à survivre ? Il en aurait été incapable. Et dire que c'était l'armée républicaine qui l'avait amenée ici...
Lloyd sentit une bouffée de haine l'emplir brusquement, puis disparaître presque aussitôt. Il se battrait bien assez vite contre la République, il le savait. Cela, Mat' n'y pourrait rien changer : il avait fait un pacte avec le diable pour la retrouver. Il espérait que ces retrouvailles au moins n'allaient pas conduire à une nouvelle séparation. Il n'était pas sûr de pouvoir le supporter.

Doucement, il caressait d'une main tendre l'un de ses lekkus frémissants, tandis que la tête de la Twi'lek reposait sur son épaule. Il retrouvait peu à peu quelque énergie, qu'elle lui transmettait sans le savoir. Comment lui dire ?

- Non, je... Le Soleil est en sécurité. Je ne pouvais pas prendre le risque de naviguer avec dans le Noyau profond. Tu sais, il faut des cartes et des appareils spéciaux, très très poussés pour pouvoir venir ici en toute sécurité... Ce qui explique pourquoi vous avez eu si peu de visites.

Elle savait certainement déjà tout cela, mais c'était une manière de parvenir à lui dire, doucement, qu'il avait dû faire quelques arrangements dont il n'était pas très fier...

- Et Jake... Il m'a beaucoup aidé, mais tu sais il a une petite famille dont il doit s'occuper. J'en sais pas plus mais... Apparemment c'était un peu mouvementé ces temps-ci. Je lui ai dit que je lui donnerai des nouvelles bientôt, dès que je t'aurai retrouvée.

Ce qu'il ne ferait bien évidemment pas. Cela mettrait le mercenaire en danger s'il communiquait désormais avec lui.
Lloyd fronça les sourcils, brièvement inquiet.

- Tu vis toute seule ici ? Est-ce qu'il y a des gens à qui tu veux dire au revoir ?

C'était peut-être mieux que les adieux soient faits avant qu'elle ne découvrît toute la vérité. Lloyd ne voulait pas voir cette joie de vivre s'éteindre si vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Byss] Sans oser y croire (PV)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Byss] Sans oser y croire (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-